Casser la croûte / la graine - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Casser la croûte / la graine

Manger

Origine

Où trouve-t-on de la croûte ?
Autour de la Terre ? Sur une ancienne plaie ? Sur de la lave en cours de refroidissement ? Oui dans les trois cas, mais aucune n'est vraiment comestible. On pourra donc se tourner sans grand risque de se tromper vers un aliment de base, le pain.
Le bon pain est effectivement entouré d'une bonne croûte bien croustillante et, de plus, on peut la manger sans craindre l'indigestion.

Cette expression est attestée à partir de 1871.
On disait d'abord "casser la croûte avec quelqu'un" ce qui voulait dire "partager son pain avec quelqu'un", donc manger avec lui.
Puis le 'pain' a été compris plus largement comme la nourriture ou le repas.
Quant à 'casser', si on casse effectivement la croûte d'un pain dont on arrache un morceau, on peut aussi l'assimiler à mâcher ou mastiquer.
C'est de cette généralisation du sens de 'casser' et de 'croûte' que, de la locution initiale, on est arrivé à celle d'aujourd'hui où on peut parfaitement mastiquer de la nourriture, autrement dit casser la croûte, tout seul.

Venons-en maintenant à la version avec la graine, située par Esnault dans l'argot des voyous en 1926.
Certaines sources évoquent la graine du blé, celle avec laquelle on fait de la farine qui sert à faire du pain autour duquel on trouve de la croûte, ce qui permet de retomber sur l'autre version de l'expression.

Mais Claude Duneton a trouvé une piste beaucoup plus intéressante et un peu plus ancienne dont voici un résumé :
Dans la région lyonnaise, à la fin du XIXe siècle, "casser la graine" ou "casser la grune", voulait dire "boire un coup" et non pas manger. Et un peu avant, on disait aussi "écraser un grain" pour "boire ou s'enivrer".
On imagine bien que ce 'grain', transformé en 'graine', est un grain de raisin, celui qui permet de donner ce nectar souvent savoureux que certains appellent du picrate ou du jaja. Ce qui est confirmé par le fait que, toujours dans la région lyonnaise, 'grume' désignait bien un grain de raisin et qu'il avait une variante qui était 'grune'.
Ainsi, de "écraser un grain", on serait passé à "casser la graine (ou grune)" au sens de 'boire', puis, à cause de sa similitude avec casser la croûte, casser la graine aurait pris la même signification que cette dernière.

Exemple

« C'est bien le diable si je ne trouve pas dans ce village un bistrot où je pourrai casser la croûte. »
Jules Romains - Les Hommes de bonne volonté

« (…) Gridoux pouvait casser la graine en toute tranquillité. Cette graine était en général une assiette de hachis parmentier fumant que Mado Ptits-Pieds lui apportait après le coup de feu, à l'environ d'une heure. »
Raymond Queneau - Zazie dans le métro

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Casser la croûte / la graine » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Arabear Yataqassam aluqmahpartager une bouchée
Pays de Gallescy Cael tamaidPrendre un morceau
Allemagne (Bavière)de Brotzeit machen.Faire temps de pain (casse-croûte).
États-Unisen To break breadCasser le pain
Angleterreen To have a biteManger un morceau
Argentinees Picar algoPiquer quelque chose
Espagnees Tomar un bocadoPrendre une bouchée
Espagnees Ser la hora del piensoÊtre l'heure du fourrage
Italie (Sicile)it SgranucchiàriCroquer
Pays-Bas (Amsterdam)nl bikkenbouffer / manger
Pays-Basnl buffelen / bunkeren (vulgaire)bouffer / manger
Pays-Basnl SchaftenPrendre le repas (de midi)
Roumaniero A baga la matFourrer dans la tripe
Roumaniero A balotaBallotter

Vos commentaires
"casser la croûte" ! y’en a pas un sur le site qui ne rêve de partager son pain avec les aminches ! à chaque fois que nous (et les autres) avons fait une ’Convention Expressio, nous avons partagé joie, bonne humeur et accessoirement bonne chère 
Quand un québécois mange ses croûtes, il apprend à la dure. Avoir des croûtes à manger, c’est devoir travailler fort pour acquérir l’expérience ...
Pas sûr que leur expression vienne de leur pain... Il faut dire que le pain québécois ordinaire est un mauvais pain de mie qui colle aux dents. Pour leur part, il s’agit peut-être plutôt de l’espèce de croûte de pâte dure peu goûteuse dont il recouvrent leur rata et qu’il vaut en effet souvent mieux cacher (ils nomment l’ensemble tourtière ou cipaille selon le contenu et la région).

On est loin de l’appétissant pain de campagne ou de la croustillante baguette préparée sur place à l’ancienne par le boulanger et fraîchement sortie du four au petit matin, qu’on allait chercher avant de partir en randonnée sur les sentiers de grande randonnée.
Quand on a cassé la croûte, c’est bien bon de casser aussi la graine, au sens où God nous le précise aujourd’hui, surtout si le raisin fut bon ! Casser la graine d’orge ou de malt, ça peut être très bon aussi d’ailleurs. Rompre le pain et le partager en bons compagnons : un moment heureux et simple qui n’a rien d’ordinaire. C’est ce que je fais virtuellement ici ; que chacun, chacune trouve en entrant son morceau croustillant, moelleux, parfumé et frais, sa part de mon amitié. Belle journée à tous !
quand on a la dalle, on casse la croûte ! On peut aussi s’en mettre jusqu’aux oreilles ! Bonne journée !
réponse à . <inconnu> le 18/01/2008 à 08h02 : quand on a la dalle, on casse la croûte ! On peut aussi s’en m...
On peut aussi se payer ou se faire un casse-dalle.
réponse à . <inconnu> le 18/01/2008 à 01h10 : Quand un québécois mange ses croûtes, il apprend à la...
Quand un québécois mange ses croûtes, il apprend à la dure. Avoir des croûtes à manger, c’est devoir travailler fort pour acquérir l’expérience
Je ne sais si cela se dit en France mais ici, on dit : "gagner son pain à la sueur de son front". Cela se rapproche donc de l’expression québecoise. De manière générale, quand on sue c’est qu’on se donne du mal.
réponse à . momolala le 18/01/2008 à 05h59 : Quand on a cassé la croûte, c’est bien bon de casser aussi la...
que chacun, chacune trouve en entrant son morceau croustillant, moelleux, parfumé et frais, sa part de mon amitié.

Merci, le tout était bien bon. Je n’ai pris que ma part et en ai laissé pour les autres. Un petit pouilly fumé asteure et ça ira bien.
On disait d’abord "casser la croûte avec quelqu’un" ce qui voulait dire "partager son pain avec quelqu’un", donc manger avec lui.
on partageait le pain avec le "compagnon" : cum pano , devenu aujourd’hui le "copain".
"de tous les groupes d’opinion, le plus puissant sur l’homme est fait de ceux qui mangent et qui boivent avec lui : dans le Collège Romain , dans les Confréries, les corps de métiers, les compagnonnages, l’institution fondamentale a toujours été le banquet ou la beuverie. C’est du jour où l’ouvrier a cessé de manger avec le patron que son nées les opinions de classe." (Auguste Detoeuf dans son merveilleux Propos d’OL Barenton confiseur, mon livre de chevet depuis 95 ans)
Où trouve-t-on de la croûte ? Autour de la Terre ?
toujours ce mépris pour les Sélénites ? Sur la lune aussi il y a la croûte. De grands passages croutés. Nos artistes peintres exposent leurs croûtes : peinture alimentaire disent les critiques. Et on y prend le petit déjeuner au lit, car c’est avec l’amie que l’on casse la croûte.
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 09h41 : On disait d’abord "casser la croûte avec quelqu’un" ce qui vo...
on partageait le pain avec le "compagnon" : cum pano , devenu aujourd’hui le "copain".

Et avec la copine alors ? 
réponse à . <inconnu> le 18/01/2008 à 10h21 : on partageait le pain avec le "compagnon" : cum pano , devenu aujourd&rsquo...
Bonjour bonjour, les gosses. Quand le Sélénite casse la croûte, son petit oiseau casse la graine, Germaine.
réponse à . <inconnu> le 18/01/2008 à 10h21 : on partageait le pain avec le "compagnon" : cum pano , devenu aujourd&rsquo...
Et avec la copine alors ?
là je ne vois effectivement pas ce qu’on pourrait partager. Tu penses à la chaudpine de bière , ou bien c’est juste pour faire avancer le schilimili mibil ? 

Ainsi la graine serait le grain de raisin ? Prenons en de la graine ! Pourtant Jésus aurait dit qu’il faut savoir séparer le bon grain de l’ivresse, non ? (à moins que ce ne soit : parer le bon grain de livrée ? ou livrer le grain aux bons ? ... il faudrait que je visionne tout ça mais ma parabole est en panne.Et puis, ce qu’il a dit n’est pas toujours parole d’évangile : certain prétendent même qu’il avait un grain, non ? De là à l’écraser avec ses co-pains ? J’imagine la cène !...
un grain de raisin et qu’il avait une variante qui était ’grune’.
ach so ! Si le raisin était zu grune , il était bon pour les goujats, nein ?
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 11h18 : un grain de raisin et qu’il avait une variante qui était ’gr...
Y’aurait pas comme un grain de sable dans les rouages du raisonnement sélénite, là ?
réponse à . Elpepe le 18/01/2008 à 11h53 : Y’aurait pas comme un grain de sable dans les rouages du raisonnement s&ea...
tu serais pas un peu casse croûte sur les bords ?
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 11h07 : Et avec la copine alors ? là je ne vois effectivement pas ce qu&r...
Jésus aurait dit
On raconte qu’il aurait dit aussi, après la multiplication des pains: "colligite fragmenta" qu’on peut traduire par "rassemblez les vieilles croûtes", fondant ainsi l’institution des chanoines!
Sur les bords ? Toutes les dames te le confirmeront bien volontiers...
réponse à . lejnan le 18/01/2008 à 12h03 : Jésus aurait ditOn raconte qu’il aurait dit aussi, après la ...
Une autre institution de vieilles croûtes : le Sénat. Moi, j’aimerais bien passer mes vieux jours dans cette maison de retraite : à la cantine, on y casse la croûte vachement bien, paraît-il...
réponse à . Elpepe le 18/01/2008 à 12h15 : Une autre institution de vieilles croûtes : le Sénat. Moi, j&r...
Et toutes ses dames (#17) entourèrent Elpépé en criant : Hausénat, Hausénat! Hausénat au plus haut du phare...
Ce qui compte, c’est de ne pas se casser l’Adam car ce moment de joie et de partage (amen) est un moment de Tr/Eve. "Partager plus pour manger plus !" Credo Jésuite.

Bonne Journée. 
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 12h20 : Et toutes ses dames (#17) entourèrent Elpépé en criant ...
(#17)
Pas de doute, il nous faudrait un éditeur de partoche, ce qui permettrait au Sélénite mélomane de hausser* plus convenablement le ton, God.
Bon, allez, je vais casser la croûte, moi ; au menu : paté en croûte, poulet en croûte de sel, croûtes de gruyère.

* note pour les non-musiciens : le dièse (#), comme le bémol (b) est une altération qui hausse la tonalité d’une note d’un demi-ton chromatique (la note diésée portant le même nom que la note naturelle -ex : do-do#) qui, comme chacun sait, se compose de cinq comas, alors qu’un demi-ton diatonique (la note, altérée ou non, porte un nom différend, ex : do#-ré) n’en a que quatre, les deux formant un ton. La gamme majeure comporte donc cinq tons (do-ré, ré-mi, fa-sol, sol-la, la-si)et deux demi-tons diatoniques (mi-fa, si-do).
Cours de théorie musicale : 12 € les 12 minutes. Adresser les demandes à God qui transmettra.
Sur ce, bon appétit !
réponse à . tytoalba le 18/01/2008 à 08h58 : Quand un québécois mange ses croûtes, il apprend à la...
Et ma grand-mère disait : "Ce sont les mains noires qui font manger le pain blanc". Faut dire que mon grand-père était chauffagiste, alors de temps en temps, il revenait à la maison plus noir que Zwarte Piet (l’équivalent flamand du Père Fouettard) 
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 10h06 : Où trouve-t-on de la croûte ? Autour de la Terre ? touj...
Nos artistes peintres exposent leurs croûtes : peinture alimentaire disent les critiques.
Pour certains peintres qui n’ont pas été reconnus de leur vivant, les croûtes se vendent aujourd’hui à prix d’or.
La reconnaissance du talent n’est pas toujours immédiate.
Au Néolithique, on cassait la crôute à coups de massue.
Yves Copainss (cette page)
Aujourd’hui, rien de tel, pour ce faire, qu’un bon marteau-piqueur, tous les entrepreneurs de travaux publics vous le diront... (cette page)
Où trouve-t-on de la croûte ?
Autour de la Terre ? Sur une ancienne plaie ? Sur de la lave en cours de refroidissement ?

Et sur le crâne des jeunes enfants (croûte de lait) et sur le gratin dauphinois de ma moman (yummie ! )  Non, pas vice-versa ! 
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 10h06 : Où trouve-t-on de la croûte ? Autour de la Terre ? touj...
La croûte du comté ou du cheddar ?

Depuis 1999 et grâce à Wallace et Gromit nous savons que la lune regorge de fromage(s)

cette page
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 11h07 : Et avec la copine alors ? là je ne vois effectivement pas ce qu&r...
Ainsi la graine serait le grain de raisin

Ho, les anciens d’AFN et ceux qui sont allés au cinoche ces derniers temps !

Expliquez-lui que la graine c’est le couscous (accessoirement que le mulet, c’est un poisson et pas un bourricot) et que casser la graine c’est égrener le couscous.
D’où le sens de : passer à table.
Arrêtez donc de mettre votre grain de selle dans ces propos cavaliers!
réponse à . file_au_logis le 18/01/2008 à 17h26 : Arrêtez donc de mettre votre grain de selle dans ces propos cavaliers!...
Que le sel de guet rende ! Putaing cong, il en a encore beaucoup, God, des expressions à te laisser sur ta faim, dans son escarre-selle ?
réponse à . SyntaxTerror le 18/01/2008 à 15h51 : Ainsi la graine serait le grain de raisin Ho, les anciens d’AFN et ceux qu...
je confirme : le mulet c’est le plus têtu des poissons. Et sa femme, la muleta , elle fait rien qu’aguicher les taureaux dans l’arène, la putain!
Bon, mais par contre égrener le couscous = passer à table, là je dis non, la putain de toi ! Le couscous, quand tu l’as égrené, c’est juste que tu es prêt à le refaire cuire. Parce que le vrai couscous, putain de lui, trois fois de suite tu dois le cuire pour que tes dix doigts, après, de bonheur tu te les lèches !
Et quand je dis "tu dois le cuire" , ça c’est une putain de figure de style, tu vois ? Parce que c’est ta femme, la putain, qui fait cuire, pendant que toi tu prends la kemia sur la terrasse, avec les copains. Attends : j’ai pas dit que ta femme c’est une putain, la putain de toi. J’ai dit la putain, juste pour donner plus d’importance à cette putain de phrase, tu comprends, putain ?
Et le putain de film, dont tu causes, j’ai bien aimé,putain, même s’il y a des putains de longueur.
le bandeau publicitaire d’Expressio :
il vaut mieux casser la croûte dans des couverts Guy Degrenne ,
que casser la graine dans des couverts Guy Lacroûte.
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 17h45 : je confirme : le mulet c’est le plus têtu des poissons. Et sa f...
La purée de toi, dis... On se croirait à Bab-El-Oued !
réponse à . chirstian le 18/01/2008 à 17h55 : le bandeau publicitaire d’Expressio : il vaut mieux casser la cro&uci...
ne te plains donc pas du bandeau, pour ma part, je n’ai que le droit de crever la dalle . A cause du site sur la pierre d’intérieur. Ce qui se passe à l’extérieur ? Ben je supose qu’ils cassent la croûte au marteau-piqueur et pas celui de LPP. 
Et personne ne se rappele de cette vieille boutade:
ALORS? ON CASSE LA KROUT-CHEV (on casse la croute chef).
Bonne soirée et bon week-end a toutes et a tous.
réponse à . <inconnu> le 18/01/2008 à 19h11 : Et personne ne se rappele de cette vieille boutade: ALORS? ON CASSE LA KROUT-CHE...
bien évidemment que si ! mais tu parles d’un temps que les moins de 20 ans ne .... !!! 
(et même ceux de moins de 50 ans)
on a parfois quelques difficultés à "casser la croûte" si j’en juge la recette de ce poulet au sel .. de guérande, sûrement ! cette page
Réjouissant ce test ! 
réponse à . cotentine le 18/01/2008 à 20h52 : bien évidemment que si ! mais tu parles d’un temps que les moi...
La recette au sel ne me paraît pas mériter qu’on y passe du temps (surtout qu’ici le sel de guérande, on en trouve pas à tous les coins de rue), mais j’ai retenu le truc du vin blanc dans la lèche-frites du four tourne-broche ainsi que la sauce soja améliorée. Certains esprits chagrins diront sans doute que ce n’est pas l’endroit pour discuter cuisine mais tant pis. Quand il s’agit de casser la croûte ou de se farcir le poulet, bien du monde se verrait convié à la fiesta. 
réponse à . tytoalba le 18/01/2008 à 21h34 : La recette au sel ne me paraît pas mériter qu’on y passe du t...
Et prière de ne pas oublier la chou-croute bien garnie, mes petits choux !
réponse à . <inconnu> le 18/01/2008 à 22h04 : Et prière de ne pas oublier la chou-croute bien garnie, mes petits choux&...
il vaut mieux la chou-croute que la banc-croute. 
Hello
Je pensais que cette expression venait de plus loin dans le temps, lorsqu’il n’y avait pas de cocotte minute...
On cuisait à l’étouffée en recouvrant la marmite d’une couche de pâte à pain et lorsque celle-ci était cuite, le plat était prêt. On cassait donc la croûte afin de pouvoir manger. Mais je me trompe peut-être...
God nous dit:
"casser la graine" ou "casser la grune", voulait dire "boire un coup"
Et il a raison, puisqu’il est God, n’est-ce pas?
Et c’est pour cela que les meilleurs whiskys sont faits d’alcool de grains...
réponse à . <inconnu> le 18/01/2008 à 19h11 : Et personne ne se rappele de cette vieille boutade: ALORS? ON CASSE LA KROUT-CHE...
ALORS? ON CASSE LA KROUT-CHEV
Oui, bien sûr. Et celles-ci:
- Elles sont bonnes, tes boules, gamine (Boulganine)?
- Chez toi, c’est cosy, gouine (Kosiguine)...
- Tu m’offres un cocktail, Molotov?
C’est de l’histoire, cela, n’est-ce pas?
On disait d’abord "casser la croûte avec quelqu’un" ce qui voulait dire "partager son pain avec quelqu’un", donc manger avec lui.
Puis le ’pain’ a été compris plus largement comme la nourriture ou le repas.
Quant à ’casser’, si on casse effectivement la croûte d’un pain dont on arrache un morceau, on peut aussi l’assimiler à mâcher ou mastiquer.
Casser la croûte avec quelqu’un a bien la notion de partage
Casser la croûte ne contient plus (pas?) cette notion. Il ne reste plus que la notion de sustentation.
Cassons donc la croûte ensemble, devant cette belle expressio.fr... même si pour certain(e)s, cela reste une croûte de glace...
Mon voeu pour ce jour, tiens : que tous les gars du monde et leurs nanas, et leurs petiots, puissent casser la croûte ensemble et s’en jeter un par-dessus, casser la graine, quoi ! Sans se donner la main parce qu’ils en auront besoin pour tenir leur casse-graine et leur croûton mais en se tenant du coin du coeur. Voilà qui serait bien, quand même.
réponse à . file_au_logis le 31/05/2011 à 07h38 : On disait d’abord "casser la croûte avec quelqu’un" ce qui vou...
Et bien, je suis prête à partager mon casse-croûte. Quant à la grune, cheux nous (et en patois jersiais, qui est très proche), une grune ou greune est un rocher qui affleure tout juste à marée basse, un ecueil, quoi, et un grain est une bonne rafale d’ ordinaire accompagnée de pluie.... C’ est plutôt fait pour casser la coque des bateaux.... Alors je doute que vous ayez envie de partager ça... Même si ces termes peuvent être rattachés à la marine, qu’ on n’ a hélas plus guère l’ occasion d’ évoquer. A la tienne, Elpépé, où que tu sois....
Avec quel pain font-ils leur casse-croûte?
la fée.....................une baguette
le cordonnier.............une ficelle
le musicien...............une flûte
le malfaiteur.............pain pistolet
le valseur................pain viennois
le militaire ...............pain de campagne
l’étourdi..................pain perdu
le toréro.................pain au lait
l’abstème.................le pain sans levain
le tailleur..................pain complet
le disc-jockey.............pain au son
le cruciverbiste...........pain grillé
le goinfre..................un pain et de mie
l’épicier.....................pain aux épices
Mme. Laroque.............la miche, elle.
Salut les co-pains!
réponse à . joseta le 31/05/2011 à 09h04 : Avec quel pain font-ils leur casse-croûte? la fée.....................
l’abstème.................le pain sans levain
Joli !
Et merci pour m’avoir fait découvrir cet adjectif "abstème".
Définition de d’Hautel (1808) pour casser la croûte avec quelqu’un : manger amicalement et familièrement avec lui.
Donc : quand on casse la croûte, on trouve l’ami.
George Sand adorait les casse-croûtes: elle mangeait, dès l’aurore, du pain.
réponse à . deLassus le 31/05/2011 à 09h51 : Définition de d’Hautel (1808) pour casser la croûte avec quel...
J’aime beaucoup, ça, tout comme les petits spains de Joseta d’ailleurs !
Avec un bon copain
J’aime bien casser la croûte
Peu importe le pain
Il n’y a pas de doute
On a déjà d’la veine
Quand on casse la graine
Avec un pote amène-
Ta paye avec la mienne
Ça f’ra une bonne quinzaine-
On n’a pas l’goût du lucre
Et quand on boit l’café
Il est toujours sans sucre
Sur le dos des poteaux
Ben y a rien à casser
Même pas la nénette
Car au fond peu nous chaut
Qu’elle vienne de Barbès
Ou de Solférino
La mignonne fillette
Sur la porte de qui
On se cassera pas le nez
Avec chacun la sienne
On cassera la croûte
Du bon pain quotidien
Et on fera not’route
Sans oublier l’copain
Jacques, Robert ou Philippe
Quand on cassera sa pipe
Viendra casser la graine
A notre souvenir
Et dire à not’Germaine
Comme on le faisait rire.

Bon, toutes les rimes ne sont pas riches. Il y en a même une qui rime à rien. Mais, mes bons amis, en ce temps béni des Robert et des Albert, des Maurice et des Gaston même, personne n’aurait osé dire "Casse-toi pauv’con !".
réponse à . momolala le 31/05/2011 à 10h21 : Avec un bon copain J’aime bien casser la croûte Peu importe le pain ...
Momolala: elle ’rime, elle’ pour le plaisir de mes yeux.
À l’heure der casser la croûte, le cannibale a un faible pour le croque-monsieur.
Özil est un joueur du Real Madrid et quand on lui demande ce qu’il veut manger, il répond: Ozil sandwich.
réponse à . momolala le 31/05/2011 à 09h59 : J’aime beaucoup, ça, tout comme les petits spains de Joseta d&rsquo...
Oui, on peut tous en prendre de la graine !
Bon, j’voudrais pas dire, mais c’est l’heure d’aller casser la croute, mais surtout la graine chez Marcel. Allez, venez, c’est ma tournée !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 31/05/2011 à 12h46 : Bon, j’voudrais pas dire, mais c’est l’heure d’aller cas...
Contenu injurieux zappé par le maître des lieux.
Et comme c’est la deuxième fois pour cet individu, il est banni du forum.
réponse à . <inconnu> le 31/05/2011 à 13h12 : Contenu injurieux zappé par le maître des lieux. Et comme c’e...
Je n’ai pas beaucoup plus compris que d’habitude à ton jargon, mais il s’y trouve des choses qui ne me plaisent pas. J’ai donc actionné le bouton "Alerter de la présence d’une contribution au contenu litigieux".
C’est la première fois que je fais ça.
réponse à . joseta le 31/05/2011 à 12h30 : À l’heure der casser la croûte, le cannibale a un faible pour...
DSK a voulu se faire manger la graine
Graine de potence !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 31/05/2011 à 12h46 : Bon, j’voudrais pas dire, mais c’est l’heure d’aller cas...
A tout de suite ! 
réponse à . momolala le 31/05/2011 à 10h21 : Avec un bon copain J’aime bien casser la croûte Peu importe le pain ...
Pour toutes ces lignes, merci chère Momo ! C’est souriant et bien rafraîchissant après les embrouillaminis bourbeux d’hier !
Alors, d’accord pour casser la croûte, la graine, partager la mie, la coupe et la bonne humeur de ce merveiiillleux site !

Aïe ! ce que je lis à la contrib. 56 fige un peu le sourire... (lu avant la correction de God). On a failli recommencer encore plus bas qu’hier.
réponse à . <inconnu> le 31/05/2011 à 13h26 : DSK a voulu se faire manger la graine Graine de potence !...
Dans ce domaine, y’en a même un deuxième qui s’est tron-pé....
J’ai dû rater un truc hier.

Apparemment, après la pomme de la discorde (ou l’oeuf) le pain de la réconciliation cette page
Lorsqu’il quittait le boulot, à l’heure du goûter, le mineur motard rangeait son casque de mineur et prenait son casque-route.
Ne casser la graine qu’à moitié donne des maux de tête.
Il est évident qu’ils sont dûs à la mi-graine.
réponse à . file_au_logis le 31/05/2011 à 07h26 : God nous dit: "casser la graine" ou "casser la grune", voulait dire "boire un co...
les meilleurs whiskys sont faits d’alcool de grains

les plus mauvais aussi ...
On peut toujours distiller de la patate ou utiliser de la sciure, de là à dire que c’est du whisky ... à part dans la scène de maux de crâne de La Grande Évasion.
Hier, on avait les oeufs... aujourd’hui, on a le pain pour faire des mouillettes !
Franchement, elle est pas belle la vie !!! 
réponse à . DiwanC le 31/05/2011 à 16h28 : Hier, on avait les oeufs... aujourd’hui, on a le pain pour faire des mouil...
Dommage qu’il faille attendre demain pour avoir le beurre ... et l’argent du beurre.
réponse à . joseta le 31/05/2011 à 14h10 : Dans ce domaine, y’en a même un deuxième qui s’est tron...
Ils ont dû vouloir partager la "Mie" de quelqu’ un.....
Où trouve-t-on de la croûte ?
Autour de la Terre ? Sur de la lave en cours de refroidissement ?

Les deux, mon adjudant.
Comme tous les ans à cette époque, les volcans islandais se mettent à casser la croûte.
réponse à . SyntaxTerror le 31/05/2011 à 16h08 : les meilleurs whiskys sont faits d’alcool de grains les plus mauvais aussi...
Ce qui renvoie à la contribution -64 de Joseta !
réponse à . SyntaxTerror le 31/05/2011 à 16h32 : Dommage qu’il faille attendre demain pour avoir le beurre ... et l’a...
On a le concassé de légumes Cassegrain
réponse à . mitzi50 le 31/05/2011 à 16h32 : Ils ont dû vouloir partager la "Mie" de quelqu’ un........
Les vieux croûtons ne mangent que la mie. Comme dans les fameux casse-croûtes de la SNCF qui n’ont que de la mie qui colle au palais.
Le con cassé, tu veux parler de ehsenbanawaz ?
réponse à . joseta le 31/05/2011 à 09h04 : Avec quel pain font-ils leur casse-croûte? la fée.....................
le Nounours ......... Pain-prenelle et Nicolas 
quand on achète un tableau de valeur pour des milliers de neuneuros, il vaut mieux ne pas casser la croûte ...
En Algérie la signification est " manger hors des 03 repas principaux", je ne vois pas comment les algériens trouvent cette signification
Pour casser la graine il en faut de la bonne et il y en a ici

Tous de bonne graine,
De haute futaie...


On se fait un casse dalle sur le pouce avec un p'tit jus pour être d'attaque ce week end ?
du picrate ou du jaja

J'ai connu un gars qui appellait ça du Malaga de terrassier et pour "casser la croûte" il disait boucher une dent creuse
Il était d'ailleurs parfois assez ardu de le suivre dans une conversation tant il employait ces formules alambiquées..
"casser la croûte avec quelqu'un" ce qui voulait dire "partager son pain avec quelqu'un"

Donc un co-pain...mais ça c'était avant, c'était quand on trouvait encore de bons pains à la croûte craquante cuits par de vrais boulangers dans des boulangeries qui sentaient bon le pain chaud et la viennoiserie au petit matin...
Maintenant on avale une espèce de chewing gum industriel qui s'apparente à la Spontex, fadasse à faire dégueuler une carpe et qui a autant de goût qu'une soupe sans sel..
Certes, quand on habite en ville on peut avoir la chance d'avoir une vraie boulangerie dans son quartier, mais quand on est dans un patelin qui se meurt comme c'est mon cas on ne trouve que du pain industriel au bureau de tabac...
On pourrait aller à la ville chercher son pain mais ça mettrait la baguette au prix du caviar...

Quand j'étais gamin j'étais le meilleur copain du fils du boulanger.
J'adorais aller jouer dans la douce chaleur du fournil qui fonctionnait encore au bois.
Le dimanche, après qu'il eût cuit sa dernière fournée, avant d'aller se coucher, le boulanger laissait son four ouvert et les ménagères pouvaient venir cuire qui un gâteau, qui un gratin, qui une quiche..
J'y allais avec ma mémé. Je la vois encore poser sa préparation sur la grande pelle à pain et pousser son plat au fond du four rougeoyant qui s'ouvrait par une lourde porte en fonte heureusement équipée d'un gros contrepoids pour en aider le mouvement.
C'est que c'était un petit bout de femme ma mémé..

Toutes ces dames discutaient en attendant que cuisent leurs plats tandis que les enfants jouaient dans le fournil.
C'était quand même une belle époque que ce temps où tout un chacun se rendait service, discutait, participait à la vie de la commune.
Puis un jour le boulanger a fait équiper son fournil d'un four au gaz, le dimanche plus de mémés qui venaient cuire leur tarte, la rue est devenue triste et passante puis le boulanger est parti en emportant son chat.....

Pomponette avait perdu son Pompon

(soupir de nostalgie.)
réponse à . BOUBA le 03/12/2016 à 07h23 : Quand j'étais gamin j'étais le meilleur copain du fils du boulange...
Le four à bois. Le chien aussi.
La boulangère donne le sein à son enfant et tient sa boutique une fois son petit bout langé....
- Mais tu arrives en bus ?
- Oui ce matin suis arrivé en retard à la gare et loupé train

joseta.......
réponse à . BOUBA le 03/12/2016 à 08h20 : - Mais tu arrives en bus ? - Oui ce matin suis arrivé en retard &agr...
- T'as loupé l'épais train ?
(heu... tu peux m'envoyer paître, hein ?)
réponse à . BOUBA le 03/12/2016 à 07h23 : Quand j'étais gamin j'étais le meilleur copain du fils du boulange...
Je n'ai pas bien le temps ce matin (même pas pour un café !) mais je prends celui de te remercier pour tout ce que tu viens d'écrire - si joliment - en ce froid décembre.

À tout bientôt quand même... peut-être... j'espère...
réponse à . DiwanC le 03/12/2016 à 09h02 : Je n'ai pas bien le temps ce matin (même pas pour un café ...
Merci c'est gentil mais pourquoi..peut-être... j'espère...
Tu pars en voyage autour du monde ?
réponse à . joseta le 03/12/2016 à 08h38 : - T'as loupé l'épais train ? (heu... tu peux m'envoyer pa&ici...
Meuh non voyons..
Tiens une devinette, pourquoi Tolstoï n'aurait il jamais pris ton train ?
Dictionnaire des voyous ; Ils disent aussi avoir les crocs.
réponse à . le gone le 03/12/2016 à 09h09 : Dictionnaire des voyous ; Ils disent aussi avoir les crocs....
Si je puis me permettre, "avoir les crocs" c'est avoir faim.
"Casser la croûte/graine" c'est manger..
Bien sûr que "quand on a les crocs on casse la croûte/graine", mais ce sont deux expressions différentes...

Il me semble qu'à Lyon on dit "faire un machon" mais là c'est toi le pro...tu me diras.
A Nice on dit:
"Anen si faïre una pitchina merenda"
(On ca se faire un petit casse croûte)

La merenda c'est quand on mange un petit morceau,
réponse à . BOUBA le 03/12/2016 à 09h18 : Si je puis me permettre, "avoir les crocs" c'est avoir faim. "Cas...
Le mâchon est un p'tit repas sans prétention avec les potes sans heure précise.
Autrement, avant le traditionnel petit déjeuner on peut se mettre en appétit en faisant ça
réponse à . DiwanC le 03/12/2016 à 09h02 : Je n'ai pas bien le temps ce matin (même pas pour un café ...
Nous t'espérons tous ! Enfin, moi oui 
réponse à . BOUBA le 03/12/2016 à 09h06 : Meuh non voyons.. Tiens une devinette, pourquoi Tolstoï n'aurait il ja...
Tolstoï n'aimait pas les trains 'guère épais'...
Bon, ma femme m'attend sur le pas de la porte.
À trèeees plus tard.
Nous avons aussi le casse-dalle.
réponse à . le gone le 03/12/2016 à 09h30 : Le mâchon est un p'tit repas sans prétention avec les potes sa...
Ça non, pas pour moi...par contre un machon je suis pas contre.
Nous aussi.......non mais !
Que serait Expressio sans notre Germaine sinon un ciel sans étoile.........
Voilà pourquoi vous êtes maître, Maître !
mais attention de ne pas avoir la dalle en pente

Ça me fait penser qu'un jour je vois un écriteau "pas de porte à vendre"...
Ça tombait bien je n'avais pas l'intention d'en acheter une....
Casser la croûte ou 'out'' le cr

Le petit cr de la faim

Les expressions populaires de la faim: "avoir une crampe d’estomac, crever de faim ou crever la dalle, un ventre qui crie famine, avoir les crocs, un petit creux, un creux à l’estomac" illustrent avec évidence l’importance de l’inconscient collectif dans l’évolution d’une langue et la grande illusion d’une étymologie consciente officielle. La langue s'enrichit par métonymie et métaphore dont le fondement inconscient repose sur ces unités symboliques. En effet le langage populaire utilise cinq sémantèmes différents porteurs de cette même séquence littérale signifiante «cr» : crampe, crever, crie, croc, creux avec émission de toutes les voyelles (cr + a, e, i, o, u) pour signifier la faim, un besoin primitif. Manger est un impératif de survie et mourir de faim est hélas encore fréquent sur la planète. En France on parlait encore en 1690 d’un meurt-de-faim et en 1870 d’un crève-la-faim. En argot le crevard désigne l'affamé. Pour éliminer ce «cr» de faim, pour l’expulser, on casse la croûte (6ème sémantème en cr, qui met "out" le cr) en mangeant le casse-croûte !
Quant à la croûte terrestre lorsqu'elle craque apparaissent des cratères.

cr = casse, ligne cassée pour les objets et cr = mort pour les êtres vivants.
Quant à la croûte terrestre lorsqu'elle craque apparaissent des cratères

Que le grand cric me croque !....Ne serait ce pas plutôt la tectonique des plaques ou dérive des continents qui fait craquer la croûte terrestre ?
Tsunamis et éruptions n'en étant que les conséquences ?

Enfin moi je pense....
oui c'était mal formulé ! Mais les cratères des volcans témoignent du craquement de la croûte terrestre
réponse à . Chrisor le 03/12/2016 à 10h27 : Casser la croûte ou 'out'' le cr Le petit cr de la faim Les express...
cr = mort pour les êtres vivants
Heureusement, toi, CHRisor, tu es bien vivant !
réponse à . Chrisor le 03/12/2016 à 10h32 : oui c'était mal formulé ! Mais les cratères des...
Bien sûr il y a une relation de cause à effet......
réponse à . BOUBA le 03/12/2016 à 10h16 : Ça me fait penser qu'un jour je vois un écriteau "pas de...
Pourquoi ça me fait penser à la chanson Yes! We have no bananas! ? (même en anglais, quand il n'y en a pas, on ne commence pas la phrase par "yes").
Les bananes n'ont ni croûte ni graine ...
réponse à . Chrisor le 03/12/2016 à 10h32 : oui c'était mal formulé ! Mais les cratères des...
Si on en était resté à une conception géocentrique de l'univers, tout ça n'arriverait pas...
réponse à . SyntaxTerror le 03/12/2016 à 14h11 : Pourquoi ça me fait penser à la chanson Yes! We have no bananas!&n...
En effet "pas de porte à vendre" te fait penser à "Nous n'avons pas de bananes"...
Là j'avoue que je sèche...
Faudrait demander à Bee Bee
réponse à . Mintaka le 03/12/2016 à 14h25 : Si on en était resté à une conception géocentrique d...
Oui, c'est vrai mais le boson de Higgs étant ce qu'il est....
réponse à . SyntaxTerror le 03/12/2016 à 14h11 : Pourquoi ça me fait penser à la chanson Yes! We have no bananas!&n...
Mais si, les bananes renferment des graines ???
Je pense que le rapport entre les cratères de volcans et le boson de Higgs est fractal. Mais vous n'êtes pas obligés de me suivre.
réponse à . BOUBA le 03/12/2016 à 14h34 : En effet "pas de porte à vendre" te fait penser à "...
De même qu'il aurait fallu écrire "pas-de-porte à vendre" (ou plutôt "bail à céder", on ne peut pas vendre un pas-de-porte qui est un droit d'entrée), il aurait fallu dire "No, we have no bananas".
God dit que 'casser la graine' viendrait de l'argot des voyous.

Le pauvre (Jehan Rictus)

(poème dans la magnière à Catulle Mendès)

" Y a des fois ousque j'vas croûter
Chez les camaros du 'Bon-Bock'
Et après que j'ai boulotté
J'leur z'y gazouille un 'Soliloque'. "

Rendon aux voyous ce qui leur appartient !
Y a pas que les voyous.
Il semble que Alexandre Jardin sera candidat à la présidentielle.
Il va casser les vieilles croûtes ?
réponse à . ipels le 03/12/2016 à 15h47 : God dit que 'casser la graine' viendrait de l'argot des voyous. Le pauvre (Jeha...
Les voyous sont de drôles d'oiseaux !
Reverso invente ce bateau démontable
Est-ce pour casser l'écume ? En mer je trouve pas beaucoup de croûtes...
Enfant, j'aimais bien jouer sur la croûte qui se formait, l'hiver, après un redoux ou une pluie.
Je m'étendais sur le dos et je piquais les talons dans la croûte pour avancer en glissant, les yeux dans le ciel.
Vive la croûte sur la neige.
réponse à . ipels le 03/12/2016 à 16h29 : Y a pas que les voyous. Il semble que Alexandre Jardin sera candidat à l...
Alexandre Jardin sera candidat à la présidentielle
En ce qui me concerne, il ne casse ni des briques ni trois pattes à un canard. Son ambition est assez modeste : obtenir les suffrages des gens qui votent blanc ou nul.
réponse à . SyntaxTerror le 03/12/2016 à 19h44 : Alexandre Jardin sera candidat à la présidentielleEn ce qui me con...
Très modeste en effet son ambition !
J'aurais assez cru une parenté entre 'croûte' et 'crotte'.

Dixit Alain Rey:
croûte : d'abord 'croste' (v. 1100), est issu du latin 'crusta' ...
crotte : d'abord 'crote' (fin XIIè) probablement issu d'un francique 'krotta' ...

J'en conclus que les Germains et les Latins, ils se parlaient pas.
réponse à . ipels le 03/12/2016 à 20h57 : J'aurais assez cru une parenté entre 'croûte' et 'crotte'. Dixit A...
Je lis dans le site du CNTRL que « grotte » a supplanté l'a. m. fr. cro(u)te « caverne ».
Probablement dans l'actuel département du Loiret, tout le monde connaît les Grottes de Gien.
Merci...
Trop mignons, toi et Bouba !
Je devrais m'absenter plus souvent pour avoir le plaisir de lire de si gentils propos à mon retour !

réponse à . deLassus le 03/12/2016 à 11h29 : cr = mort pour les êtres vivantsHeureusement, toi, CHRisor, tu es bien viv...
"chr" ce n'est pas "cr" . La lettre ''h'' représente soit l'hostilité du milieu soit le froid.
Pour "Christ" l'inconscient français transcrit ce mot : "mouvement (it) de transmission (is) soit de la mort de l'hostilité soit de la destruction de la mort hostile" ? Et je rassure deLassus je suis bien et bon vivant !
réponse à . momolala le 18/01/2008 à 05h59 : Quand on a cassé la croûte, c’est bien bon de casser aussi la...
Le Rompi qui est d'ailleurs un fromage galliléen. Il est écrit : "Jésus prit le vin, le pain et le Rompi".

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Casser la croûte / la graine » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?