Coûter bonbon - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Coûter bonbon

Coûter cher.

Origine

Voilà encore une de ces expressions argotiques sur lesquelles, malgré leur jeune âge (milieu du XXe siècle), on semble ne pas avoir de certitude quant à l'origine.

Certains auteurs proposent 'bonbon' comme étant ici non pas une sucrerie très mauvaise pour les caries et l'embonpoint, mais un simple redoublement expressif de 'bon' pris avec le sens de 'beaucoup', comme on le trouvait autrefois dans l'expression "coûter bon" qui voulait dire 'cher' ou comme il est encore employé dans des locutions comme "un bon bout de temps" ou bien "un bon nombre de...".

Mais il ne faut pas oublier aussi la valeur sexuelle de notre 'bonbon'.
En effet, on emploie aujourd'hui les expressions "à ras du bonbon" pour parler, par exemple, d'une mini-jupe au ras du sexe, dans le cas d'une femme, ou "casser les bonbons" lorsqu'une personne en agace une autre ou bien "se peler les bonbons", équivalent de "se geler les roubignolles", les 'bonbons' étant ici les testicules.

Dans ce cas, compte tenu de l'importance donnée par leur propriétaire à ces parties anatomiques, notre locution est à rapprocher de "coûter la peau des fesses" : on tient tellement à ces parties que leur valeur en est inestimable.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Coûter bonbon » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Autrichede SündteuerLes deux mots: "péché" et "cher" combinés
Angleterreen To cost an arm and a legCoûter un bras et une jambe
États-Unisen To cost an arm and a legCouter in bras et une jam e
Espagne (Catalogne)es Costar un collóCoûter une couille
Espagnees Costar un ojo de la caraCoûter un oeil du visage
Argentinees Cuesta un huevoÇa coûte un oeuf (testicule)
Espagnees Costar un riñónCoûter un rein
Argentine (Buenos Aires)es Costar un huevo y la mitad del otro.Coûter un oeuf et la moitié de l'autre.
Espagnees Costar un huevoCoûter un testicule
Suisse (Romandie)fr Coûter le lard du chat
Canada (Québec)fr Coûter un bras
Canada (Québec)fr Téter les vaches
Grècegr της Παναγíας τα μάτιαLes yeux de la Sainte-Vierge
Croatiehr Kosta kao Sv. Petra kajganaCoûte l'omelette de saint Pierre
Italieit Costare un occhioCoûter un oeil
Italieit Costare l'ira di DioCoûter la colère de Dieu
Italieit Costare un sacco di soldiCoûter un sac de sous (= Coûter une fortune)
Pays-Basnl (dat is) een dure les ........(c'est) une leçon qui coute cher (L'expérience tient une école où les leçons coûtent cher)
Pays-Basnl Dat kost je een rib uit je lijf / Dat is een rib uit je lijfÇa te coûte une côte de ton corps / C'est une côte de ton corps (avec une allusion au récit de la création)
Brésilpt Custar os olhos da caraCoûter les yeux du visage
Roumaniero A costa ochii din capCoûter les yeux de la tête
Roumaniero A costa o caruta de baniCoûter une charrette d'argent
Roumaniero A costa o avereCoûter une fortune
Roumaniero Costa de te indoaieÇa coûte tellement que ça te plie
Roumaniero Costa de te uscaÇa coûte tellement que ça te sèche
Roumaniero A ustura la buzunarePiquer aux poches
Roumaniero A costa un sac de baniCoûter un sac d'argent
Serbiesr Koštati kô svetog Petra kajgana.Coûter comme une omelette à Saint Pierre. / Coûter l'omelette de Saint Pierre. (Ce n'est pas clair depuis l'expression originelle; la compréhension et, de là, la traduction dépendent de l'origine de l'expression, qui est incertaine.)
Belgique (Wallonie)wa Coûter un pont

Vos commentaires
en cette veille de Noël, il ne peut être question que de" douceurs" ... et quand on s’arrête dans le quartier des Sablons à Bruxelles chez un dénommé Piere Marcolini, chocolatier de son état, ... vrai, "ça coûte bonbon" ! mais ça vaut le déplacement ! hummm ! 
réponse à . cotentine le 19/12/2006 à 00h15 : en cette veille de Noël, il ne peut être question que de" douceurs" ....
vrai, "ça coûte bonbon" !
ça coûte bonbon, certes, mais cela ne vaut-il pas mieux que de rester chocolat ?
Ne dit-on pas "couter bonbon" quand la dragée est difficile à avaler?

La preuve en a été donnée par Monica Labelle, lorsqu’elle a dû faire nettoyer sa robe: elle n’avait pû avaler la dragée, le nettoyage ne fut pas parfait et cela a côuté bonbon à son Billy - le Kid.
A ras du "bonbon" ? pour ma part, je connaissais l’expression "A ras du pompon" que j’expliquai par la pilosité de cette zone. Ceci dit dans "à ras du pompon" on n’est pas loin de l’oxymore. J’arrête là. Je ne voudrai pas devenir barbant en pleine trêve des confiseurs.
réponse à . flexique le 19/12/2006 à 08h21 : A ras du "bonbon" ? pour ma part, je connaissais l’expression "A ras ...
Il y a aussi "à ras la touffe", mais ce n’était pas le sujet...
"Mais il ne faut pas oublier aussi la valeur sexuelle de notre ’bonbon’."

Tu oublies le récent "Avoir les bonbons qui collent au papier" qui se dit lorsqu’il fait trrrèèès chaud.
(Cette fraîche expression m’a été sortie par un ami Suisse.)

Intégral-Hobbes

@ Jonayla : on a parlé de toi hier à la TSF : au jeu du dictionnaire , 17h45, tu y as présenté le mot "Bauquière" (c’est une sorte de contrat de mariage ? Ben, une ceinture qui sert à lier les couples ?!)
Etre eunuque dans un harem.. ça coûte bonbon(s) !!
réponse à . God le 19/12/2006 à 08h24 : Il y a aussi "à ras la touffe", mais ce n’était pas le sujet...
y a aussi le persil ! c’est cru et ça coûte pas bonbon
réponse à . borikito le 19/12/2006 à 07h40 : vrai, "ça coûte bonbon" !ça coûte bonbon, certes,...
ou mou comme du caramel ! voilà qui coûte bonbon aux bonbons.
réponse à . mirlou le 19/12/2006 à 09h05 : Etre eunuque dans un harem.. ça coûte bonbon(s) !!...
Tout à fait vrai ! C’est d’ailleurs de là que provient l’expression du jour. Un sultan convoqua un jour un de ses plus fidèles domestiques et lui tint ses propos:
"voudrais-tu devenir l’ange gardien de toutes mes femmes, voire même leur confident et pourvoir , ô suprême privilège, évoluer à ta guise dans le sérail ?"
"Maître, c’est le rêve de tout homme !" répondit le naïf valet.
"Qu’il en soit ainsi, mes ça te coutera tes bonbons !" conclut le cruel mais génial sultan. Souci d’économie de parole oblige, l’expression a vite pris la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.

Bonbons, bonbonnes, bonjour !

NB: Dans la culture occidentale, on parle d’un marché similaire entre un grand compositeur et un chanteur lyrique, nostalgique de sa voix d’enfant et avide de gloire...
Certains auteurs proposent ’bonbon’ comme étant ici non pas une sucrerie très mauvaise pour les caries et l’embonpoint, mais un simple redoublement expressif de ’bon’ pris avec le sens de ’beaucoup’
nuance subtile, quand on se souvient qu’éthymologiquement , le mot "bonbon" n’est rien d’autre que le redoublement de "bon".
La question est bien : s’agit-il de la sucrerie ou du sexe (homme ou femme) et elle n’est donc pas cucul la praline. Quoique ...
Si nos petits bonbons intimes méritent ce doux nom, n’est ce pas, ici aussi , pour rappeler combien ils nous sont bon - bon ! (chacun étant libre d’en faire l’usage qu’il souhaite).
Qu’elle vienne donc de la friandise ou du sexe, cette expression vient donc en droite ligne de BON,
et à ce titre elle ne ferait que rappeler que ce qui est délectable est cher .

Léo Ferré chantait :
La the nana
C’est dans la voix et dans le geste
La the nana
C’est the nana avec un zeste
La the nana
Quant à la jupe à ras l’bonbon
La the nana
C’est pas qu’c’est gagné ... mais c’est bon ..
une belle page qui illustre les expressions : cette page
réponse à . God le 19/12/2006 à 08h24 : Il y a aussi "à ras la touffe", mais ce n’était pas le sujet...
à ras la...
en Algérie on disait "à ras la moule" . Je trouve le bonbon plus joli !
réponse à . HoubaHOBBES le 19/12/2006 à 08h47 : "Mais il ne faut pas oublier aussi la valeur sexuelle de notre ’bonbon&rsq...
C’est grâce à la bauquière que les couples se forment ... Et je n’ai même pas pu écouter 

Heureusement, ça ne coûte pas bonbon de podcaster l’émission 

Bonbons et ponts, bonjour !
réponse à . chirstian le 19/12/2006 à 09h28 : Certains auteurs proposent ’bonbon’ comme étant ici non pas ...
Tout à fait God et Christian !

Bonbon = doublement de bon c’est pour cette raison qu’il ne prend pas de m ("bombon") comme le voudrait la règle grammaticale.

@flexique
pour ma part, je connaissais l’expression "A ras du pompon"
l’expression belge analogue est : "coûter un pont". Il suffit encore de procéder au doublement pour arriver à ton expression. CQFD

Devant la démonstration du doublement et la symétrie evidente des mots, il me semble que "bonbon" serait à rapprocher du sexe masculin.
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 10h42 : Tout à fait God et Christian ! Bonbon = doublement de bon c’e...
à _Mogador_ Bonjour, et bienvenue au club...
Nouveau, nouvelle? welkom! Puisque tu es belge... (c’est bien ce mot: c’est la même chose dans les deux genres... ouf, j’ai failli dire sexes!

Si to gars dors, qui est éveillé chez toi? Claude?*

* Claude Léveillée, bien sûr, mais ceci ne s’adressait qu’aux ignares. Oui, bon, bon, j’le f’rai plus! Ca coûte trop cher...
C’est Modeste qui se plaint toujours que ce coûte Pompon...
Bonbon = doublement de bon c’est pour cette raison qu’il ne prend pas de m

Ce qui n’est pas le cas en espagnol. A ce propos, un très beau film que vous recommande vivement : Bombon el perro cette page
A ne pas confondre avec "Bonbon la Perrot"  
Il est intéressant de noter que "bombon" désigne aussi une femme dans le registre familier (synecdoque?)
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 10h42 : Tout à fait God et Christian ! Bonbon = doublement de bon c’e...
Ta modestie coûte bonbon !!!
réponse à . file_au_logis le 19/12/2006 à 10h58 : C’est Modeste qui se plaint toujours que ce coûte Pompon......
Subtil ! Très bon bon !
icones :
ï  : bonbons d’homme
(.) : bonbon de femme
ça coûte, non ?
il n’est pas toujours aisé
de trouver chaussure à son pied.*
Savoir où mettre ses bonbons
c’est parfois un peu coton,
et, il faut bien se l’avouer :
parfois ça coûte du blé !
J’attends vos propositios
sur le site d’Expressio.

* là y a un pied en trop , mais c’est le sujet qui le veut !
réponse à . chirstian le 19/12/2006 à 12h29 : il n’est pas toujours aisé de trouver chaussure à son pied.*...
"J’attends vos propositios
sur le site d’Expressio."

Mais dans une bonbonnière, bien sûr !
C’est vrai que ça coûte un oeil, comme disent les espagnols, mais aussi ça vaut le coup d’oeil

God ! à moi ! qu’ai-je fait ! Mes sourires ne se transforment plus en émoticones  !
Même si ça doit me coûter un pont de bonbons, je voudrais savoir comment faire pour y remédier 
réponse à . Jonayla le 19/12/2006 à 12h34 : "J’attends vos propositios sur le site d’Expressio." Mais dans une ...
Bonjour à tous. Je fais un essai d’émoticones. 
Voilà, si ça ne marche pas God nous fera un prix de gros pour les bonbons.
Ca marche pas. Pourquoi God ??
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 13h14 : Bonjour à tous. Je fais un essai d’émoticones.  - ...
"God nous fera un prix de gros pour les bonbons."

Bon, bon, je sais que j’ai des kilos à perdre, pas la peine d’en rajouter ))))
Merci néanmoins à Claudine pour le test one-two ! Je me sens tout de suite moins seule dans la tourmente ...
réponse à . Jonayla le 19/12/2006 à 13h19 : "God nous fera un prix de gros pour les bonbons." Bon, bon, je sais que j&rsquo...
God nous fera un prix de gros pour les bonbons."
Pourquoi tu dis que tu as des kilos à perdre ? personne ne le savais, surtout moi !
C’est pour un essai d’encadré.
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 13h29 : God nous fera un prix de gros pour les bonbons."Pourquoi tu dis que tu as des ki...
ça marche
Tu t’es donc fait tirer le portrait que tu cherches à l’encadrer ?
On peut voir ?
Sauf si ça doit coûter bonbon, bien entendu !


Pas vraiment très à l’aise avec les balises , hein ?
Ma version de l’histoire du jour :

La trêve des confiseurs que célébraient nos pères
Interrompait le temps d’une pause leurs guerres
Pour célébrer Noël et la paix sur la Terre.
A l’âpreté des jours de famine et de deuil
Où de bois encore vert on faisait les cercueils
Succédait pour un temps mesuré la douceur
Des rires des enfants qui oubliaient la peur.
C’était en ces temps troubles leur seule friandise.
Puis, la paix s’installant, on prit goût à la fête,
Aux lumières, au péché permis de gourmandise
Passé les douze coups sonnant comme trompettes
La naissance de l’enfant divin pour qui le chante.
Nos confiseurs, pas sots, que l’occasion enchante
Surent tirer parti et profit de leur art :
Que ce soit à Cambrai ou à Montélimar,
Isigny ou Toulouse, ou de la canne à miel
Ou de la betterave, mêlant amandes, cannelle,
A des épices chaudes comme gingembre, aux pignons
Rissolaient dans leurs poêles les tous premiers bonbons.
Point n’en firent cadeau car c’était leur commerce :
Ils les vendaient fort cher dans la moindre traverse.
Les pratiques tirant écus des escarcelles
Disaient : « Ah mon ami, vous me la baillez belle,
Mais ça coûte, vos bonbons, plus qu’une haridelle ! »
Ainsi du côté d’Aix, l’écharpe sur le nez,
Le bonnet sur la tête et le col remonté
Rouméguait God marchant sur le chemin gelé :
« ça coûte… bonbons ; ça coûte tron d’Adèle !
Moins que la peau du cul mais plus que mes prunes.
Pour des machins qui fondent, ça fait bien de la thune !
Ça coûte bonbon, c’est vrai mais, pecaïre, c’est Noël :
A mes expressionautes, il faut que j’le rappelle. »

@Borikito : Fais un essai avec les émoticones. Même celles d’hier ont disparu dans la page idoine !
réponse à . momolala le 19/12/2006 à 14h01 : Ma version de l’histoire du jour : La trêve des confiseurs que...
Je signale à tout le monde que je n’ai PAS utilisé de balises et pris un emplacement d’écriture vierge !

GOOOD ! que se passe-t-il ? 

J’aime bien comprendre, pour apprendre...
Dis donc Claudine, pourquoi tu m’obliges à fermer tes balises qu’elles débordent sur les oeuvres de tes petits camarades ?
réponse à . God le 19/12/2006 à 14h04 : Dis donc Claudine, pourquoi tu m’obliges à fermer tes balises qu&rs...
Me voilà rassurée, mais qu’arrive-t-il à nos émoticones ?
réponse à . momolala le 19/12/2006 à 14h01 : Ma version de l’histoire du jour : La trêve des confiseurs que...
C’est beau comme une crêche !
Félicitations 
réponse à . Jonayla le 19/12/2006 à 12h34 : "J’attends vos propositios sur le site d’Expressio." Mais dans une ...
" ça coûte un oeil, comme disent les espagnols"

On dit aussi que ça coûte les yeux de la tête, en Français, ou est-ce une expression régionale ?

Bon, on dit aussi que ça coûte la peau des c**illes. Décidément, ces choses sont bien "précieuses" aux hommes.

Au fait, les Belges (et les autres) avez-vous vu "Farinelli" de Gérard Corbiau ?
A lui aussi, sa carrière lui avait coûté bonbon.
réponse à . God le 19/12/2006 à 14h04 : Dis donc Claudine, pourquoi tu m’obliges à fermer tes balises qu&rs...
Pardon.. Je croyais les avoir fermées. Mais je ne savais pas qu’on pouvaient s’entremêler les balises!!! Et les émoticones ? C’est des chocolats que tu veux?
On va se cotiser. Vous êtes d’accord tous ? je suis certaine, les balises sont fermées
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 15h09 : Pardon.. Je croyais les avoir fermées. Mais je ne savais pas qu’on ...
Je cotise, je cotise !

@ 34 = cette expression (coûter les yeux de la tête) est connue aussi chez nous.
"Farine et lit ", le célèbre boulanger paresseux...
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 15h09 : Pardon.. Je croyais les avoir fermées. Mais je ne savais pas qu’on ...
Et j’entends soudain un grand ’aaaahhhhh !’ de soulagement : les émoticones sont de retour.
Ben oui ! Z’ont eu envie d’aller voir un moment là-bas si j’y étais. Et comme j’y étais point, sont revenues. C’est aussi simple que ça...
réponse à . God le 19/12/2006 à 15h26 : Et j’entends soudain un grand ’aaaahhhhh !’ de soulagemen...
Merçi God. Pour les balises je vais faire attention et peut-être m’abstenir car mon étourderie pénalise tous mes petits camarades 
réponse à . God le 19/12/2006 à 15h26 : Et j’entends soudain un grand ’aaaahhhhh !’ de soulagemen...
Ah ! ça au moins ça a le mérite d’être clair comme explication ! Quoique d’une technicité redoutable ?
Nous voilà rassurés.

@ Jonayla : tu seras privée de confiserie.
réponse à . God le 19/12/2006 à 15h26 : Et j’entends soudain un grand ’aaaahhhhh !’ de soulagemen...
Merci ô grand Commandeur des croissants chauds devant l’éternel petit pain que je suis  !!
Il n’existe pas d’émoticone assez expressive pour témoigner de ma gratitude
@ Jonayla : tu seras privée de confiserie.

Du moment que tout est bien qui finit bien émoticonement parlant, je suis déjà bien contente. Je suis juste privée d’une cerise sur le gateau  
réponse à . momolala le 19/12/2006 à 14h01 : Ma version de l’histoire du jour : La trêve des confiseurs que...
Rouméguait God marchant sur le chemin gelé :
« ça coûte… bonbons ; ça coûte tron d’Adèle !
Moins que la peau du cul mais plus que mes prunes.
C’est de pruneaux secs que tu parles là, non?
Je ne connaissais pas cette expression. C’est l’époque qui veut ca, sans doute. .. Moi, je connaissais:
"c’est beau comme un camion, dis!"
Cher Chocolat,
Une relation entre l’expression « coûter bonbon » et le prix élevé du chocolat « Y’a bon » ? (Banania) « Y’a bon bon maître blanc » « Y’a bon bon ton chocolat ».

Ce slogan publicitaire étant jugé offensant, il a cessé et tant mieux d’exister et ça coûte bonbon maintenant de plaisanter ainsi.

cette page
réponse à . Jonayla le 19/12/2006 à 15h49 : @ Jonayla : tu seras privée de confiserie. Du moment que tout est b...
"Je suis juste privée d’une cerise sur le gateau"

Si pas de cerise, il restera la queue... ca console de jeux érotiques et + si...
Sourires 
Seul God pourrait répondre et je ne le lui demande pas, moi 

Je lui souhaite force, vigueur et bonne santé longtemps (sans SLURP) car c’est ce que je souhaite à chacun de vous aussi !
réponse à . eureka le 19/12/2006 à 09h11 : y a aussi le persil ! c’est cru et ça coûte pas bonbon...
Enfin ! J’arrive à enter


Persil croqué
Bon-bonne sirotée
Eureka feuilletée
vie en bon-bon
côuter pas rond rond
réponse à . God le 19/12/2006 à 15h26 : Et j’entends soudain un grand ’aaaahhhhh !’ de soulagemen...
C’est quand tu marchais sur le chemin gelé qu’elles en ont profité pour se faire la malle les émotive-cônes perdues sans toi !
réponse à . momolala le 19/12/2006 à 18h15 : C’est quand tu marchais sur le chemin gelé qu’elles en ont pr...
Encore une fois: c’est des pruneaux secs que tu parles-là, qu’ils en ont profité pour se faire la malle, ... sur le chemin gelé...
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 18h13 : Enfin ! J’arrive à enter Persil croqué Bon-bonne siro...
salut, coolfzy, bienvenue au club et trois hourrah pour le petit nouveau, là...

Moi y en a tout bon, ...
La Compagnie Créole...

Ca y ressemble vachement, ce que tu as écrit là, on a les mêmes sources, mon gars...
ou ma garce? chais pas...
Quant à dire que tu arrives à entrer en parlant de notre eurekette nationale, tu vas peut-être un peu vite en besogne... ou alors, aurais-tu tes petites entrées? C’est tout bonbon rose, par là... Tu nous tiens la dragée haute, ne dirait-on pas...
réponse à . file_au_logis le 19/12/2006 à 18h42 : salut, coolfzy, bienvenue au club et trois hourrah pour le petit nouveau, l&agra...
c’est sûrement pas des bonbons .. à l’ail
S’il est entré, c’est forcément un gars
et c’est noir en plus
ça doit coûter bonbon de blanchir comme Michael J.
mais c’est la vie en roooose...* bonbon

Prenez en de la graine, les mecs, la vie en rose, c’est beau et ça peut ne pas coûter bonbon ! Il faut confirmer, moi je dis, pour ceux qui ont quèque chose à avancer dans ce sens (chacun pour soi bien entendu !)

Bienvenue à Coolfzy qui, lui au moins, l’a si bien validé !!

*Eh God, c’est juste 3 points
réponse à . eureka le 19/12/2006 à 20h39 : mais c’est la vie en roooose...* bonbon Prenez en de la graine, les mecs,...
@47 le nouveau bon, bon pour de bon et qui coûte pas bon bon
réponse à . momolala le 19/12/2006 à 18h11 : Seul God pourrait répondre et je ne le lui demande pas, moi  Je lui...
Momolouloute, t’es pas la M-Antoinette, ni l’ot’ machin-chouette de sa majesté, ni la Ségo, mais t’es ROYALE
beaucoup beaucoup de bonnes choses pour toi et tous ici !
réponse à . file_au_logis le 19/12/2006 à 18h42 : salut, coolfzy, bienvenue au club et trois hourrah pour le petit nouveau, l&agra...
À File, les bonbons
Pour moi, la bonbonne
Avec reka, partagée
Sur une plage créole

( arrivé à enter et sortir )
réponse à . eureka le 19/12/2006 à 20h39 : mais c’est la vie en roooose...* bonbon Prenez en de la graine, les mecs,...
ou en rousse
réponse à . eureka le 19/12/2006 à 20h46 : @47 le nouveau bon, bon pour de bon et qui coûte pas bon bon...
Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs c’est périssable
Puis les bonbons c’est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables
Surtout quand elles sont en boutons
Mais je vous ai apporté des bonbons
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 21h32 : À File, les bonbons Pour moi, la bonbonne Avec reka, partagée Sur ...
Hello Coolfzy, wees welkom par Minou !

Comme tu fais des progrès rapides :
en 47 : "Enfin ! J’arrive à enter", puis
en 56 :"( arrivé à enter et sortir )",
je te rappelle qu’il y a des balises que tu pourras utiliser aussi quand tu sera grand (mais surtout, n’oublie pas de les refermer, ça fait des courants d’air ....)
Voilà, bienvenue, tu l’auras voulu !

Smile-Hobbes
réponse à . cotentine le 19/12/2006 à 23h26 : Je vous ai apporté des bonbons Parce que les fleurs c’est pé...
j’ai vu les bonbons, merci. J’aurais volontiers reçu des fleurs aussi, même périssables
mais ça doit coûter bonbon à qui sait les offrir
Les bonbons ne sont pas mauvaises pour les caries - les carient s’en réjouissent. C’est les dent qui en souffrent.
réponse à . chirstian le 19/12/2006 à 09h38 : à ras la... en Algérie on disait "à ras la moule" . Je tro...
ou..."ras la touffe"..
Plus trop d’actualité...mais Bon!!!bon !!!
Je découvre à peine le site.
Eh bien, les balises et les émoticônes fonctionnent, mais tous les liens sont caducs, -c’est ballot, hein ?- et tout ce qui est mentionné plus haut coûte encore davantage bonbon 4 ans plus tard. On n’arrête pas le progrès, en somme (et dans le Var non plus).
réponse à . SyntaxTerror le 19/12/2006 à 15h06 : " ça coûte un oeil, comme disent les espagnols" On dit aussi que &...
Je m’interroge à propos de "les yeux de la tête". J’utilise comme toi sans doute cette expression mais je note que sur cette page, coûter bonbon ne figure pas. Or si on se croit obligé de mentionner que les "y-oeufs" dont on parle sont précisément ceux de la tête, c’est pour les placer plus haut encore qu’ils ne le sont anatomiquement des balles, fesses, ... mentionnées en 2007. Je pense qu’il s’agit d’une parfaite synonymie : n’importe qui s’est fait faire des lunettes ou opérer pour conserver le meilleur usage de ses indispensables yeux de la tête sait que ça coûte bonbon de chez bonbon. Les dents aussi, mais on ne parle pas des dents, ça porte, -horreur-, malheur.
réponse à . momolala le 12/12/2010 à 07h48 : Je m’interroge à propos de "les yeux de la tête". J’uti...
Ca me rappelle un épisode de mon enfance. Une dame, qui se targuait de bien parler le français (avec l’ accent de Dalida, en plus prononcé...) disait "Ca coûte la tête aux yeux"...Faut dire que, un jour que ma mère l’ avait complimentée sur sa ligne retrouvée, elle avait répondu "Ah oui, ma chèrrrrre, j’ ai suivi un rrrrégiment" !(ce qui faisait sans doute pas mal de "bonbons"). Mais je n’ ai compris que bien plus tard pourquoi ma mère s’ était mordu les lèvres (non ! pas de mauvais esprit) pour ne pas rire.
le projet européen ne fait plus rêver. Et pourtant ... il suffirait de remplacer l’euro par le bonbon. Même les anglais se battraient pour faire partie de la zone bonbon, non ? On se payerait cigarettes, et whiskies et p’tites pépées en sortant nos sucettes, caramels et bonbons. Pas concon, hein ? Vous imaginez les titres des journaux financiers ? La bourse va bien : les bonbons sont en forme. Les cheminots de Sudrail demandent une sucette pour Noêl.
Oui, je sais, il faudra adapter les machines à sous. Permettre que les bonbons collent chic dans les prés, mais collent moins dans les poches. Mais s’ouvrira enfin un ère d’égalité.
Les riches renonceront à leur fortune. La peur de l’ISF ? Non ! Celle du dentiste d’abord et celle du diabète pour les récidivistes.
Votez pour moi ! 
Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon fil à étendre.
Je l’ai interceptée et j’ai rempli les poches de sucettes, de chocolats!
Bof! Ça ne m’a pas coûté grand chose...
Et des bonbons j’en avais plein car les mistons d’Alloween n’étaient pas passés chez moi!
Bisette d’avant noël à tous. 
réponse à . chirstian le 12/12/2010 à 10h23 : le projet européen ne fait plus rêver. Et pourtant ... il suffirait...
Intéressante, ton idée de renouveau sucré du troc !
Question subsidiaire : si je donne, pour payer mon repas, des gros bonbons à la jeune et jolie blonde de 18 ans qui me sert au restaurant chaque jour, est-ce qu’elle me donnera une sucette pour me faire la monnaie ?
"coûter la peau des fesses"
J’ai aussi entendu et lu: «Coûter la peau des couilles»… Me trompé-je ???
réponse à . chirstian le 12/12/2010 à 10h23 : le projet européen ne fait plus rêver. Et pourtant ... il suffirait...
Attention ! à la signification argotique de sucette… À moins que cela ne soit voulu, humm ? Une sorte sous-entendu ? Voire même de sous tendu ??? 
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 10h50 : "coûter la peau des fesses"J’ai aussi entendu et lu: «Coû...
Non, tu ne trompes pas. Sauf que dans "la peau des couilles, il n’y a que la peau. Le bonbon est l’ensemble de la chose (ou des choses, car dans le cas général ces choses-là vont par deux)
Voir le lien donné par momolala en # 64.
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 10h52 : Attention ! à la signification argotique de sucette… À moin...
À moins que cela ne soit voulu, humm ? Une sorte sous-entendu ?
tu sous-entends que le choix des mots que j’utilise pourrait être volontaire ? Non, non, je te rassure : je les prends au hasard dans un dictionnaire, et le plus souvent sans même en comprendre le sens ! Il y aurait donc un rapport quelconque entre des bonbons et une sucette ? Et pas si quelconque que cela ? Tu me la bailles belle !  
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 10h42 : Tout à fait God et Christian ! Bonbon = doublement de bon c’e...
Bonbon, au pluriel, c’est pour les mecs, au singulier c’est pour les dames ! (en argot) 
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 10h26 : Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon ...
Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon fil à étendre.
rediffusion 12/12/2012 : comme chaque matin, ma voisine du dessus a fait tomber trois robes, quatre jupes et les 2 manteaux de sa fille (6 ans) et de son fils (1 an). Cela dure depuis 2 ans. La première fois que les 5 autres voisins du dessus s’y sont mis aussi, j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver. Mais chacun ayant accepté de coudre une étiquette, j’ai pu m’organiser. Mon stock initial avait été croqué en 3 jours : vous n’imaginez pas le nombre de poches qu’il peut y avoir dans un vêtement d’enfant ! Il m’a fallu croquer mes économies durant plusieurs mois, avant d’obtenir une subvention suffisante de l’ordre des Chirurgiens Dentistes. Maintenant j’équilibre à peu près. Mais c’est un placement à moyen terme : dès que les gosses auront 10 ans, je commencerai à y ajouter un peu de cannabis. Et le jour où ils y auront pris goût, je cesse mes distributions gratuites, et j’encaisse bonbon.
rediffusion 12/12/2025 : ah, oui ! Je me souviens de ces rêves ! Vous savez, ça a failli réussir : je suis passé à la fourniture payante de cannabis le 5 janvier 2020. Je me souviens très bien de la date. C’est le lendemain que la loi sur la dépénalisation est entrée en vigueur. J’ai du changer de stratégie : je remplis les poches des enfants de cannabis, mais j’y ajoute en cachette quelques bonbons. Quand ils y auront pris goût j’ouvre une boutique de sucreries et j’encaisse bonbon.
réponse à . chirstian le 12/12/2010 à 11h32 : Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon...
Il faudrait peut-être inventer les bonbons au cannabis... Le temps que la police réagisse devant des cargaisons de sucreries enveloppées dans des papillottes de toutes les couleurs, il y a de quoi faire son beurre (salé, pour les caramels de chez nous).
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 10h26 : Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon ...
Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon fil à étendre.
Une belle action :" la jupette de la fille de sa voisine du dessus (4 ans) étant tombée juste sur son fil à étendre, M. la remplit de bonbons !"
Querelle de voisinage :" Pendant 4 ans sa voisine du dessus réclame à M. la jupette de sa fille tombée juste sur son fil à étendre. La procédure coûte bonbon"
Abus sexuel :"la fille de sa voisine du dessus obligée, sa jupette tombée, à s’étendre sur les bonbons de Juste, son fils."
Mediapart en(qué)quête : " le site Expressio suspecté d’organiser des partouzes : durant 4 ans, la voisine de Mondouble, revêtue de la jupette de sa fille, venait s’étendre juste sur les bonbons de fil_au_logis. God nie tout en bloc, mais risque bonbon"
réponse à . chirstian le 12/12/2010 à 12h04 : Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon...
Et bin, elle en fait couler de l’encre ma jupette!
Ni querelle, ni abus sexuel, ni partouze. Pas le temps. Pas l’argent.
Alors pour tout vous dire:
La grand mère de la petite a de l’arthrose aux mains...
Ce qui fait qu’elle lâche tout ce qu’elle étend.
J’en ai marre!
Cette fois, comme c’est la trêve de Noël, ni procès, ni plainte, juste une façon élégante ...de me débarrasser de mes bonbons!
Et, par là même, lui laisser croire que j’en ai rien à fiche et que de sur-crois...je suis généreuse.
Je sais pas si vous me suivez...
Ici , c’est comme ça.
Et quand la grand mère arrose ses pétunias et que j’en reçois sur le nez...je dis rien! 
Ça me rafraîchit! 
Tirer un coup... ça coûte bonbon, répliqua la veuve Poignet.
Extrait du dernier ouvrage publié par les éditions Georges P. : Les Trente mille d’Expressio, oeuvre collective regroupant les échanges épistolaires d’écrivains internationaux.
Illustrations : mickeylange. Préface : B.B., neurologue.
réponse à . deLassus le 12/12/2010 à 10h48 : Intéressante, ton idée de renouveau sucré du troc ! Qu...
Essaie !
réponse à . flexique le 19/12/2006 à 08h21 : A ras du "bonbon" ? pour ma part, je connaissais l’expression "A ras ...
Expéression désignant des micro-jupe super ultra-courtes… donc quand la demoiselle s’asseoit, il y a (comme c’est bizarre…), beaucoup de spectateurs. 
"se peler les bonbons"
J’ai bien entendu des collègues (du groupe technique lorsque j’étais encore encore activité), dire se peler/geler les couilles. Mais même la première version, proférer en publique fait faire la grimace aux rombières et autres petits bourgeois se trouvant à proximité. Shocking ! Même s’ils ne le disent, leur tête parle pour eux…
Personnellement je dis plus volontier: je me caille les meules ou je me gêle les fesses, ce qui est tout de même plus facile à dire lorsque l’on est dans la rue (abribus, ou non), ou sur le quai du métro, ou celui de la gare…
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 16h52 : "se peler les bonbons"J’ai bien entendu des collègues (du groupe te...
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 16h52 : "se peler les bonbons"J’ai bien entendu des collègues (du groupe te...
Se geler les meules sur le quai du métro... Vaste et bucolique programme qui réalise en partie la promesse électorale de Ferdinand Lop qui, lui, voulait prolonger le boulevard Saint-Michel jusqu’à la mer* ! Reste à savoir si tu as mis Paris à la campagne... ou apporter la campagne à Paris.

*Étant donné le coût (fallait les bonbons de tous les confiseurs de la capitale),
le projet fut abandonné !
réponse à . HoubaHOBBES le 19/12/2006 à 08h47 : "Mais il ne faut pas oublier aussi la valeur sexuelle de notre ’bonbon&rsq...
Tu oublies le récent "Avoir les bonbons qui collent au papier" qui se dit lorsqu’il fait trrrèèès chaud.
(Cette fraîche expression m’a été sortie par un ami Suisse.)

Ce doit TRES local, car par ici, on dit l’inverse: "avoir le papier qui colle aux bonbons" 
réponse à . horizondelle le 12/12/2010 à 18h26 : Tu oublies le récent "Avoir les bonbons qui collent au papier" qui se dit...
C’est grâce à ces nuances charmantes qu’on comprend pourquoi la Suisse est une Confédération !
C’est un peu hors-sujet du jour, mais nous avons en France les mêmes subtilités. Un de mes amis, qui collectionne les anciens outils agricoles, m’a expliqué que dans les Pyrénées, les formes des mêmes outils, par exemple une faux, pouvaient changer, d’un rien, selon les vallées.
Mais en France nous avons eu des rois, des empereurs, des présidents de la République et on a voulu TOUT régenter et uniformiser, de Versailles ou de Paris.
réponse à . DiwanC le 12/12/2010 à 18h18 : Se geler les meules sur le quai du métro... Vaste et bucolique programme ...
Et alors ? J’ai habité près de 40 ans à Paris… quant à construire les villes à la campagne, Alphone allais a dit sensiblement la même chose: pour lutter contre la pollution, il faut construire les villes à la campagne.
Qui a piqué l’idée à l’autre ?
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 19h05 : Et alors ? J’ai habité près de 40 ans à Paris…...
Et alors ?
Rien...
C’est vrai que ça coûte, les bonbons, si on en croit cette page. Ça rapporte aussi : en donnant un peu de plaisir, beaucoup de caries et parfois de kilos, on possède une belle villa les pieds dans l’eau dans l’Estérel. C’est mon dentiste qui enrage qui me l’a dit. Mais ne dit-on pas menteur comme un arracheur de dents ?
réponse à . DiwanC le 12/12/2010 à 18h18 : Se geler les meules sur le quai du métro... Vaste et bucolique programme ...
Je ne connaissais pas ce bon monsieur Lop. Il aurait tenu gaiment sa place sur ce merrrveilleux site ! L’idée de la suppression du wagon de queue du métro reste à creuser.
Ah ! merci chère Momo ! (j’me sentais un peu seule sur c’coup là !...) 
Merci d’apprécier la personnalité de cet hurluberlu, un rien illuminé mais tellement drôle !
réponse à . DiwanC le 12/12/2010 à 18h18 : Se geler les meules sur le quai du métro... Vaste et bucolique programme ...
Ferdinand Lop qui, lui, voulait prolonger le boulevard Saint-Michel jusqu’à la mer*
compte-tenu de son orientation, sa prolongation ne peut conduire qu’à la Méditerranée. C’est donc à tort qu’on pourrait penser que le projet de Grand Paris, qui opère la jonction Paris-Le Havre est d’inspiration Lopette.
D’ailleurs, j’ai beau chercher, je trouve assez peu de points communs entre notre Président et F.Lop. Qui a dit : hélas ?  
réponse à . deLassus le 12/12/2010 à 18h43 : C’est grâce à ces nuances charmantes qu’on comprend pou...
mêmes outils, par exemple une faux, pouvaient changer, d’un rien, selon les vallées.
ce n’est pas faux. Mais si la faux d’ici n’était plus faux là ,que faux-t-il en conclure ? Que ce qui est faux en deçà des Pyrénées est vrai au delà ! Mais on ne s’y retrouvait plus : on se trouvait pris en des_faux. D’où l’idée géniale de supprimer les Pyrénées. Et ainsi la faux reste faux. Et elle coupe tout, même l’ivraie. Quoique... quand la faux est dans l’ivraie le faux est dans le vrai. Et le ver est dans le fruit : si vous me pardonnez cette a-faux-risme.
réponse à . chirstian le 12/12/2010 à 19h33 : Ferdinand Lop qui, lui, voulait prolonger le boulevard Saint-Michel jusqu&rsquo...
Pour toi et pour Momolala, cette vidéo : à voir ce petit monsieur, un rien étriqué, tellement sérieux, on n’imagine pas sa douce folie et on ne comprend pas "l’acharnement" des anti-Lop !

Et pourtout le monde, ’videmment !
"ça coûte bonbon " ... un seul ne coûte pas trop mais au pluriel tout dépens de la quantité . Avec les fêtes de Noël , trève des confiseurs oblige (en leur laissant le temps de les fabriquer et à nous de les acheter ), il y en a beaucoup dans les vitrines donc beaucoup de tentations et d’occasion de se laisser tenter Au total cela coute les yeux de la tête entre bonbons de chocolat et autres douceurs dont les coucougnettes * -surtout celles du Vert Galant , certaines confitures ou autres spécialités qui permettent de dire la gourmandise et l’amour de son compagnon (ou sa compagne ) en plus de l’amour de son prochain célébré pour la Noël
Imaginons une "grève" des confiseurs que ferions nous en période de fêtes  ? nous nous mettrions sans doute au fourneau pour concocter des petits plats , des truffes , des bûches afin de continuer à gâter ceux que nous aimons
et comme beaucoup d’entre nous ne savent sans doute pas plus que moi cuisiner juste pour le nombre de convives nous y retrouverions peut être l’habitude d’ajouter l’assiette du pauvre
une rêverie dont la réalisation ne coûterai pas bonbon
Rêver de toute façon ne coûte rien



*faut il y voir un lien avec "couter la peau des couilles "?
voircette page et cette page ou encore cette page
réponse à . momolala le 12/12/2010 à 19h15 : Je ne connaissais pas ce bon monsieur Lop. Il aurait tenu gaiment sa place sur c...
Il y a, à son sujet, une autre anecdote, dont il ne fut pas l’ auteur, mais l’ acteur involontaire. Lors de l’ élection de je ne sais plus qui à l’ Académie Française, il y avait 38 votants. Le 39è était très malade, et le 40è, justement, bien qu’ "Immortel", venait de casser sa pipe. Il s’ agissait donc de lui prévoir un remplaçant. Il y avait deux clans, chacun ayant "son" candidat. Impossible de les départager. On s’ en fut donc quérir le malade, avec toutes ses perfusions etc... Nouveau vote. Le même nombre de voix allant aux mêmes deux candidats officiels. L’ académicien malade (ce ne pouvait être que lui) avait voté... pour Ferdinand Lop ! Ce dernier est mort en 1974. Eternel candidat (à la députation, à la présidence...), ses blagues lui avaient valu de ne pouvoir être accrédité. Outre la prolongation du Bd St Michel, il avait aussi proposé d’ aménager des trottoirs roulants afin de faciliter le travail des péripatéticiennes et la construction d’ un pont de 300 mètres de large (au moins) pour y accueillir les clochards (on ne parlait pas encore de SDF). Cette dernière proposition résonne étrangement, de nos jours. Ceci dit, il a tout de même publié quelques textes... car il était avant tout homme de lettres !
Ben, c’est l’pompon, là. J’arrive que la boutique est déjà fermée! Et j’ai recu aujourd’hui l’expressio.fr d’hier! A demain, alors, pour celle d’aujourd’hui!
réponse à . DiwanC le 12/12/2010 à 19h59 : Pour toi et pour Momolala, cette vidéo : à voir ce petit mons...
Pas de langue de bois chez monsieur Lop ! Du moins Arlette n’aurait-elle pu lui reprocher de mentir car dans le Var Lop n’a rien dégauchi. J’aurais appris quelque chose encore une fois sur ce merrrveilleux site.
Les bonbons de God… euh… s’cusez-moi, je voulais dire : "les bonbons dont parle God" n’étant pas sans évoquer ces parties anatomiques masculines qu’il vaut mieux éviter de casser, de peler, de geler… suis allée lire ce qu’en disait le cher Georges (l’autre ’videmment !)

Pas de "bonbons"… mais quelque chose qui y ressemble !

Quand vous ne nous les caressez
Pas, chéries, vous nous les cassez.
Oubliez-les, si faire se peut,
Qu’elles se reposent.
Quand vous nous les dorlotez pas,
Vous nous les passez à tabac.
Oubliez-les, si faire se peut,
Qu’elles se reposent un peu,
Qu’elles se reposent.


Ici, le texte.. qui n’est pas d’une grande, grande légèreté ; il est souriant, c’est déjà ça et ça ne coûte rien !
réponse à . deLassus le 12/12/2010 à 10h48 : Intéressante, ton idée de renouveau sucré du troc ! Qu...
...si je donne, pour payer mon repas, des gros bonbons à la jeune et jolie blonde de 18 ans qui me sert au restaurant chaque jour, est-ce qu’elle me donnera une sucette pour me faire la monnaie ?

Nous avons attendu trois ans presque jour par jour pour savoir si tu as essayé de payer la serveuse en bonbons (avec l’encouragement de momolala en #79 en plus) et si tu avais reçu une sucette en tant que monnaie. Alors ? Les esprits curieux veulent savoir.  :&rsquo) Elle doit encore être jeune (21 ans) et jolie...

Je corrige...j’aurais dû dire jour pour jour je crois, pas jour par jour.  
ANAGRAMMES
Croûton bé bon
Curent bonobo
Bobo nocturne
Croûton né Bob
Obtenu bronco
coûter la peau des fesses
J’ai été gravement brûlé aux jambes et il a fallu me greffer. Ça m’a coûté la peau des fesses. Comme mes brûlures suintaient beaucoup, on m’a mis aux suints intensifs.
coûter la peau des couilles
Traduction : He burned his balls : Il s’est brûlé les burnes.
réponse à . DiwanC le 19/12/2013 à 01h07 : Les bonbons de God… euh… s’cusez-moi, je voulais dire : "les bonb...
Oh dis donc, dis donc t’as pas regardé sur la 2 hier soir ?......Moi j’ai bien aimé.
Pour qui connaît bien la biographie de Georges, c’était plein de clins d’œils sur son oeuvre......
Enfin une prod française qui change de Josephine, ange gardien ou de Julie Lescaut.......

Bon pour en revenir à notre expression, il existe cette version assez connue sur son origine:

Vers 1573, le duc de la Mirandière, passionné de chasse, mais dépité par le peu de gibier ramené,convoqua tous les colporteurs, boutiquiers, artisans et nobliaux de son vaste domaine et leur demanda de trouver une arme ou un outil capable d’aider à la traque du gibier.
Quelques mois plus tard, un hobereau du nom de Marcel Ecouille, demanda audience au chateau pour faire la démonstration d’une invention capable d’attirer toutes sortes d’animaux.
Devant le Duc et sa cour, il demanda le silence et sortit de son pourpoint un sifflet de forme curieuse (un appeau). Le portant à la bouche, il imita des cris d’animaux qui tour à tour, vinrent s’ébattre devant les douves du chateau : Oiseaux, Lièvres, Cerfs, Sangliers et gibiers divers.
Le Duc, subjugué par la science du hobereau, dit à Marcel Ecouille qu’il était pret à lui payer le prix demandé pour son appeau et pour qu’il lui enseigne ses connaissance. Marcel Ecouille, répondit qu’il en couterait au Duc la moitié de sa fortune.
Cette requete fit naitre la réprobation dans l’assemblée mais le Duc accepta la transaction.
Ainsi, dans la France entière, le bruit se répendit qu’un Hobereau avait vendu un sifflet pour une somme astronomique au Duc de la Mirandière, qui en avait payé prix sans hésiter.
Ainsi naquit une nouvelle expression "ça coute l’appeau Découille", et non pas LA PEAU DES COUILLES, pour qualifier une marchandise hors de prix !


Pour tout vous dire, je suis pas allé voir dans les étages supérieurs, mais c’est tellement connu que ça m’étonnerait point que c’y soit......

Ce matin je me fais un café Cubano, si çà vous dit........
Je sais, convenu, attendu, mais de circonstances en cette période de trêve des confiseurs, et puis, le Grand Jacques, quand même, un pote à Georges, l’autre ! Ce qui me coûte aujourd’hui c’est d’écouter les "créations" contemporaines de la chanson française. Comme dit mon petit-fils de 21 ans, heureusement qu’il y a eu de la bonne musique jusque dans les années 80 !
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 06h54 : Oh dis donc, dis donc t’as pas regardé sur la 2 hier soir ?......
Ben tu f’rais bien d’aller y faire un tour car je ne vais pas me décarcasser une deuxième fois en vers réchauffés d’il y a juste 3 ans, nom d’un bonbon !
Ayez une pensée pour moi et tous nos semblables qui plongent dès aujourd’hui dans les magasins où TOUT coûte bonbon pour essayer de concocter un réveillon familial festif et ECONOMIQUE ! Avant de mettre la main à la pâte, il faut la mettre au porte-monnaie qui crie pourtant "Famine !". L’avantage de croire au Père Noël c’est que ça anesthésie temporairement l’inquiétude des comptes !

Il pleut, mais on s’en moque bien un peu, n’est-ce pas ? Il fait bon chez Marcel ou au salon rose du Phare où l’on peut rêver la vie en bleu. Je vous laisse les clés...
réponse à . momolala le 19/12/2013 à 07h25 : Ayez une pensée pour moi et tous nos semblables qui plongent dès a...
C’est moins ce qu’il y a sur la table qui compte que ceux qui sont autour........
réponse à . momolala le 19/12/2013 à 07h21 : Ben tu f’rais bien d’aller y faire un tour car je ne vais pas me d&e...
Bon, bon.........Te fâches pas !.......Oh la la ma qué caractère !.....
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 06h54 : Oh dis donc, dis donc t’as pas regardé sur la 2 hier soir ?......
t’as pas regardé sur la 2 hier soir ?
Hier soir, j’étais pas là.
Lors de la première diffusion, il me semble que j’avais trouvé ça un peu lisse, pas trop anarchisant pour évoquer les "jeunes années".
réponse à . lalibellule1946 le 19/12/2013 à 01h38 : ...si je donne, pour payer mon repas, des gros bonbons à la jeune et joli...
Elle doit encore être jeune (21 ans) et jolie...
Oh que oui !
Mais elle n’est plus blonde : il paraît qu’elle a retrouvé sa couleur naturelle de cheveux (châtain foncé).
Je n’ai jamais proposé de la payer en bonbons : vu mon grand âge, proposer des bonbons à une très jeune femme aurait nui à mon image...
réponse à . deLassus le 19/12/2013 à 10h00 : Elle doit encore être jeune (21 ans) et jolie...Oh que oui ! Mais ell...
Sage comme une image... Les images sont tellement sages qu’elles en oublient de vivre.
réponse à . <inconnu> le 12/12/2010 à 10h26 : Ma voisine du dessus a fait tomber la jupette de sa fille (4 ans) juste sur mon ...
Ta voisine du dessus, elle refait le coup de "The Seven Year Itch" (Sept ans de réflexion) ?
Elle ressemble à Marylin ?
réponse à . <inconnu> le 19/12/2006 à 10h42 : Tout à fait God et Christian ! Bonbon = doublement de bon c’e...
Bonbon = doublement de bon c’est pour cette raison qu’il ne prend pas de m ("bombon") comme le voudrait la règle grammaticale.
D’après le TLFi, il y a d’autres exceptions :
’PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bɔ ̃bɔ ̃]. 2. Forme graph. − Ortho-vert 1966, p. 459 note : ,,Dans le corps des mots, on emploie toujours la lettre m au lieu de n devant b, m ou p. Ex. : un plombier, couramment, comparer. Exceptions : bonbon, bonbonne [cf. ce mot], bonbonnière, embonpoint, mainmise, mainmorte, néanmoins, perlimpinpin (avant le dernier p) et les formes verbales terminées par -înmes : nous tînmes, nous parvînmes."
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 06h54 : Oh dis donc, dis donc t’as pas regardé sur la 2 hier soir ?......
...dis donc t’as pas regardé sur la 2 hier soir ?
Si.
J’ai commencé à regarder, télécommande en main, prête à zapper car je m’attendais au pire ! … je suis restée, non que ce fut génial. De temps en temps, quelques notes chantées par le vrai Brassens m’invitaient à continuer.

Car, si Marianne Chazel était crédible en Jeanne - ainsi que quelques autres personnages (le père notamment) - l’acteur principal était… non, je ne qualifie pas, ce ne serait pas convenable sur ce site de haute tenue, s’ pas ; les décors jouaient mieux que lui ! Et surtout, surtout : si seulement le p’tit jeune homme avait chanté juste… même pas ! Heureusement, on l’entendait peu… mais c’était déjà trop !
Et maintenant, revenons à nos bonbons !  
réponse à . deLassus le 19/12/2013 à 10h00 : Elle doit encore être jeune (21 ans) et jolie...Oh que oui ! Mais ell...
Tu as essayé avec des cachous ? Paraît que ça marche encore ! 
réponse à . momolala le 19/12/2013 à 07h19 : Je sais, convenu, attendu, mais de circonstances en cette période de tr&e...
Houlà ! Sévère ton petit-fils...
Création contemporaine… Il y en a quelques-uns qui méritent l’écoute → lui par exemble.
La musique, sans être exceptionnelle, n’est pas maladroite... et je n’entends jamais les paroles sans une émotion certaine.
réponse à . deLassus le 19/12/2013 à 10h35 : Bonbon = doublement de bon c’est pour cette raison qu’il ne prend pa...
Dans les années 60, la marque Chambourcy (oh, oui) mettait sur le marché le flan au caramel "Flanby", quasiment devenu un nom générique depuis.
Certaines mauvaises langues prétendent que c’est le surnom d’un homme politique français, je n’ose y croire.
réponse à . DiwanC le 19/12/2013 à 10h48 : ...dis donc t’as pas regardé sur la 2 hier soir ? Si. J’...
Je pense tout exactement identiquement le même pareil pour ne pas dire comme toi.

J’étais moi aussi sur la défensive et puis j’ai trouvé ça buvable et j’ai regardé sans déplaisir......

Bref, ça ne m’a cassé les bonbons.......

Bon, allez, cet aprèm’ je finis la valoche et dimanche je boirais une bière bien fraîche sous une paillote du Héron........
réponse à . SyntaxTerror le 19/12/2013 à 09h57 : t’as pas regardé sur la 2 hier soir ?Hier soir, j’&eacut...
Il n’a jamais vraiment été un activiste. Les manifs, les vociférations dans la rue, les slogans c’était pas son truc.......

"le pluriel ne vaut rien à l’homme et si tôt qu’on
est plus de quatre on est
une bande de cons.........."


Ne disait il pas lui même:

"Je suis anarchiste au point de traverser dans les clous pour ne pas avoir à faire avec la maréchaussée"
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 13h17 : Je pense tout exactement identiquement le même pareil pour ne pas dire com...
...et dimanche je boirais une bière bien fraîche sous une paillote du Héron
Ah tiens ! La presqu’île du Héron ! M’y suis baigné un 1er janvier, juste pour marquer le coup, seule fois où je me suis trouvé dans l’hémisphère sud à cette date un peu spéciale...
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 13h17 : Je pense tout exactement identiquement le même pareil pour ne pas dire com...
dimanche je boirai une bière bien fraîche sous une paillote du Héron...
Trouvé sur la Toile : "La bière du Héron, plus t’en bois moins t’es con !"cette page.
A ta santé !
réponse à . deLassus le 19/12/2013 à 16h04 : dimanche je boirai une bière bien fraîche sous une paillote du H&ea...
Hé ben avec ce que j’écluse.......
réponse à . God le 19/12/2013 à 14h32 : ...et dimanche je boirais une bière bien fraîche sous une paillote ...
M’excuse God mais Djibouti est dans l’hémisphère nord........Bon, ça m’empêchera pas de faire pareil !!....
réponse à . deLassus le 19/12/2013 à 16h04 : dimanche je boirai une bière bien fraîche sous une paillote du H&ea...
Avec de telles vertus, une médication pareille devrait être remboursée par la Sécu !
Même si ça doit coûter bonbon*, ça ferait du bien à l’humanité entière !

*yes ! j’ lai eu !
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 16h39 : M’excuse God mais Djibouti est dans l’hémisphère nord....
M’excuse God mais Djibouti est dans l’hémisphère nord...
Ça, tu n’aurais jamais dû l’écrire, surtout aujourd’hui, à la veille de ton départ ! Tu sais pourtant ce que ça coûte de contredire God... Bouba, collé samedi !

Mais non, j’ rigole... Et pis, de toute manière, étant donné ton statut de chouchou de la classe, Sa Divinité lèvera la punition. Alors...
Jalouse moi ? même pas  ; la preuve → :&rsquo)
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 16h39 : M’excuse God mais Djibouti est dans l’hémisphère nord....
T’as farpaitement raison. Mais tellement proche de l’équateur que c’est tout comme.
Mais va, je ne te hais point. Tu peux partir quand même et écluser plein de bières à notre santé.
réponse à . God le 19/12/2013 à 17h16 : T’as farpaitement raison. Mais tellement proche de l’équateur...
Pas de soucis, je boirais plein de pots à votre santé.......Et les si bons jus de fruits de Mahad......Tu sais en face les Caisses, derrière la place Métallik Ménélik......
réponse à . DiwanC le 19/12/2013 à 17h07 : M’excuse God mais Djibouti est dans l’hémisphère nord....
Mêm’ pas jalouse ??????.......Tu parles !.....
Bisque, bisque rââââââââgeuuuuuuuuuuuuuuuuu.......
réponse à . God le 19/12/2013 à 14h32 : ...et dimanche je boirais une bière bien fraîche sous une paillote ...
et dimanche je boirais une bière bien fraîche sous une paillote du Héron
Boubacar... ce héron au sourire si doux et au long bec emmanché d’un long cou comme disait le Tapon ?
( Héron, héron, petit, pas tapon) redif 
réponse à . BOUBA le 19/12/2013 à 17h43 : Mêm’ pas jalouse ??????.......Tu parles !..... Bisque, bis...
Mêm’ pas jalouse ??????.......Tu parles !.....
Parler de Cuba et de Djibouti à une parisienne qui passe ses vacances en Bretagne depuis vingt ans !!!
C’est comme parler d’éditeur de partoches à God
De bateau mouche à Chirstian
De langage SMS à Syanne
De foie gras à BeeBee
ça leur file des boutons...

je vous laisse faire la suite de cette liste.
Rediffusion
L’épouse du réalisateur Mel Brooks lui dit un jour:
- les bijoux, c’est gourmand, et moi j’adore les carats, Mel !
Si on devait désigner chaque expressionaute par un numéro, sans doute ce jour d’hui, nous pourrions dire: deLassus sept. 
réponse à . mickeylange le 19/12/2013 à 18h26 : Mêm’ pas jalouse ??????.......Tu parles !.....Parler de Cuba et de...
God…Chirstian… Syanne… BeeBee… j’aime bien faire partie de cette liste !… liste que je continue :
C’est comme parler de Giacometti à MickeyLange…  

Bretagne → Cuba, c’est simple : tu pars du Finistère, c’est tout droit ou presque ; juste un p’tit virage à gauche en arrivant !
Pour Djibouti, c’est un peu plus compliqué parce que ça tourne. Donc, il vaut mieux partir de l’extrême sud du Morbihan, ça fait moins loin !
réponse à . God le 19/12/2013 à 17h16 : T’as farpaitement raison. Mais tellement proche de l’équateur...
Mais tellement proche de l’équateur que c’est tout comme.
C’est-à-dire : On peut envisager le fait que Bouba a raison... mais en aucune manière, je ne saurais avoir tort... prétends-tu.
Pfffff... t’as pas honte ! un grand garçon comme toi !
Quand un kangourou manque d’herbe, il saute de rage; ça lui coûte un bon bond !
réponse à . DiwanC le 19/12/2013 à 19h19 : God…Chirstian… Syanne… BeeBee… j’aime bien faire partie de cette l...
Bretagne → Cuba, c’est simple

Surtout au retour......Suis revenu de la Havane de nuit, j’ai été réveillé par un odeur de varech....on passait à 12000 m au dessus de Paimpol !

Tonnerre de Brest !!!!!!.........  
réponse à . DiwanC le 19/12/2013 à 19h24 : Mais tellement proche de l’équateur que c’est tout comme.C&rs...
God aurait dû faire de la politique.........
réponse à . DiwanC le 19/12/2013 à 19h19 : God…Chirstian… Syanne… BeeBee… j’aime bien faire partie de cette l...
Parler de Daudet à Bouba ?.........
Il avait les "bonbons" discrets le cher Georges et même avec plus que tout l'or du monde, il n'aurait accepté de laisser entrevoir ses ... ornements.

À toute exhibition, ma nature est rétive,
Souffrant d'une modestie quasiment maladive,
Je ne fais voir mes organes procréateurs
À personne, excepté mes femmes et mes docteurs.
Dois-je, pour défrayer la chronique des scandales,
Battre le tambour avec mes parties génitales,
Dois-je les arborer plus ostensiblement,
Comme un enfant de chœur porte un saint sacrement ?
Trompettes
De la Renommée,

Vous êtes
Bien mal embouchées !

Écoutez...

C'est intéressant que vous écrivez en français : « ...une sucrerie très mauvaise pour les caries et l'embonpoint. ». En batavois on dirait plutôt que cette sucrerie est très mauvaise pour la santé des dents (comme le dit Nickel à 61 aussi) ainsi que pour les belles formes. Les caries et l'embonpoint par contre se rejouissent des bonbons.
- Je voulais acheter un loir comme animal de compagnie, mais il coûte bonbon !
- C'est logique...
- Pourquoi ?
- Parce qu'on habite Blois, donc le loir est cher !
réponse à . DiwanC le 03/04/2016 à 03h50 : Il avait les "bonbons" discrets le cher Georges et même avec plu...
Et pas fanfaron pour un sou il admettait qu'il n'était pas mieux équipé que le commun des mortels

Et j'étais là, tout nu, sur le bord du trottoir
Exhibant, malgré moi, mes humbles génitoires


Voilà, voilààààààààà le café arrive !

réponse à . BOUBA le 03/04/2016 à 09h12 : Et pas fanfaron pour un sou il admettait qu'il n'était pas mieu...
Après le texte, "voilà, voilààààààààà " la musique de L'Épave, moins connue que les autres ; on peut se demander pourquoi....

On ne peut pas affirmer que ce soit du français correct. Il aurait fallu écrire "une sucrerie favorisant les caries et l'embonpoint."
Il nous échappe souvent des expressions qui veulent dire le contraire de ce qui est dit ou écrit, comme "sans rien" ...
Merci j'avais la flemme.........Hé oui, les méridionaux sont des fainéants c'est bien connu......
Et pourtant on voit un noeud dans les deux cas......
À moins qu'il ne s'agisse de deux des pièces du service trois-pièces... Autrement dit, des coucougnettes... 
réponse à . SyntaxTerror le 03/04/2016 à 10h14 : On ne peut pas affirmer que ce soit du français correct. Il aurait fallu ...
"Pour" a plusieurs significations, notamment "en faveur de" ou "concernant".
réponse à . Mintaka le 03/04/2016 à 10h48 : "Pour" a plusieurs significations, notamment "en faveur de"...
Ça peut mener à des contresens tout en étant grammaticalement correct, ce qui fait du français une langue de diplomates.
réponse à . Mintaka le 03/04/2016 à 10h58 : Ça peut mener à des contresens tout en étant grammaticaleme...
Toutafé, il peut s'appliquer un corollaire de la loi de Murphy : si une phrase est ambigüe, elle sera comprise de travers (de porc).
Toutafé bouillu, toutafé foutu.
Je serais d'avis que l'on enferme Diwan et Bouba dans un champ clos afin qu'ils se mettent d'accord sur la question fondamentale de l’exhibitionnisme de G.B
Diwan # 139
Je ne fais voir mes organes procréateurs
À personne,
Bouba # 143
Et j'étais là, tout nu, sur le bord du trottoir
Exhibant, malgré moi, mes humbles génitoires
De grâce, ne me laissez pas avec ce doute qui va me gâcher une si belle journée de printemps !
réponse à . ergosum le 03/04/2016 à 12h04 : Je serais d'avis que l'on enferme Diwan et Bouba dans un champ clos af...
annulé
Une chanson romantique qui colle avec l'expression
LE JEU DES MOTS CACHÉS (180)
J'ai dissimulé, dans le texte ci-dessous, 20 confiseries françaises .
Si vous voulez y goûter...mais je vous préviens, ce jeu que j'ai su créer, c'est pas du gâteau !
Ma source.
P.S. Attention au mot gigogne !


- Salut Guy ! Alors ? Le questionnaire de fin de cours, réussi ? Moi, j'ai bien répondu à huit des dix questions...
- C'est pas laid...moi j'en ai su sept, ce qui est suffisant pour avoir l'autorisation paternelle d'aller au voyage de fin d'études...
- C'est vrai ! On va en Sarre, on m'a dit...
- Celui qui t'a dit qu'on va en Sarre ment, on va à Berlin !
- Ah, bon...ben sur Berlin, go !
- Mon frère aîné était allé en Norvège, alors déjà le mot jette un froid sur les élèves hein ? Je me souviens qu'il m'avait dit: “Tu parles d'un voyage au mois de juin, on en avait marre, on glaçait ! On avait envie de rentrer à Nice...”
- “Mais, ça caille où” lui dis-je et sa réponse fut: “Sauf dans l'autobus et la pension, partout.” Pas de chance...
- Espèrons qu'en Allemagne il fasse plus doux...On se déplace en autobus, c'est ça ?
- Exact ! Il y en aura deux: le car A mêle garçons et filles, le car B seulement garçons, on est plus nombreux...
- Et nous, gars, où on va ?
- Y'a qu'aux cons qui leur vient à l'esprit une question pareille...avec les filles, naturellement !
- Tiens, en parlant de filles, voilà ta belle Line qui arrive...je m'écarte...
- Salut ! Ton papa Line, il est d'accord pour le voyage ?
- Bien sûr, j'ai été sage...
- Tu mettras ta blouse violette ? Tu est chic avec elle...
- Oui, Guy...mauve, elle est mauve. J'ai bien vu Bruno, et pis Quentin, il se cache où ? J'avais quelque chose à leur dire...
- Il ne doit pas être bien loin...on va faire un tour ? on le trouvera sûrement....Au fait, dans l'autobus, les places sont numérotées, mais au premier arrêt, glisse-toi dans le siège à côté de moi, hein ?
- Oui, j'y avais pensé...ah, voilà Quentin...on se voit tout-à-l'heure !
réponse à . ergosum le 03/04/2016 à 12h04 : Je serais d'avis que l'on enferme Diwan et Bouba dans un champ clos af...
G.B. dit "malgré moi", quel est le mot dont le sens t'échappe ?
Justement ! son djinn juché sur son épaule droite lui crie: "Cache tes bonbons ! La morale et la Loi réprouvent ! Et ça va te coûter bonbon ! " tandis que que le djinn sur son épaule gauche lui susurre : " regarde comme on se sent bien ad naturalibus !".
M'est-avis que malgré ce "malgré-moi", ce ne sont pas les bonnes mœurs qui ont prévalu !
réponse à . ergosum le 03/04/2016 à 13h17 : Justement ! son djinn juché sur son épaule droite lui crie: &...
De grâce, ne me laissez pas avec ce doute qui va me gâcher une si belle journée de printemps !

Je m'en voudrais de te laisser plus longtemps dans une incertitude risquant de gâter ce bel après-midi de printemps... C'est vrai qu'aujourd'hui les cerisiers poussent leurs fleurs et bientôt les vergers ne seront plus que bouquets blancs ; les pommiers rosiront plus tard... Les lilas se hâtent de bourgeonner ; c'est que dame ! dans un grand mois ils doivent être prêts ! Des insectes pressés commencent à bourdonner et dans leurs jardins, les banlieusards ont les fesses en l'air. Et ça, ça ne trompe pas ! Quand le banlieusard sarcle là, gratouille ici, désherbe plus loin, sème, plante et repique, c'est que le printemps est là !

Bon... c'est pas tout ça, revenons aux bonbons.qui te préoccupent.

Si tu étais un peu plus attentif aux textes et aux ritournelles que Bouba et moi, nous nous efforçons de te/vous apporter à peine l'aube naissante, tu aurais pu lire que le Georges n'avait pas le falzar sur l'épaule. Mais ayant un peu trop trinqué avec Bacchus, il se retrouva épave en travers de la rue, tellement ivre qu'un va-nu-pied le croyant mort, lui piqua ses godasses, tandis qu'un étudiant loqueteux lui empruntait sa chemise et qu'une femme d'ouvrier prenait sa culotte pour en vêtir son homme.

Et j'étais là, tout nu, sur le bord du trottoir
Exhibant, malgré moi, mes humbles génitoires.


Voilà toute l'histoire ! Passe une belle soirée, rasséréné enfin !  

réponse à . joseta le 03/04/2016 à 12h49 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (180) J'ai dissimulé, dans le texte ci-de...
19, un dimanche ! Es-ce bien raisonnable ?
Je n'en ai trouvé que 13 et - farniente oblige ! - je n'ai pas bien envie de me plonger dans ta source.
J'attendrai les nouvelles du soir !
J'ai oublié une spécialité régionale, en fait y'en a 20 à trouver !
(excusez-moi, je suis de plus en plus étourdi...)
Ben alors, il faut corriger au #157 ! 
Mais je l'ai fait aussitôt....
Votre serf vous sert desserts...
1.- PALETS (pas laids) [Allier, Rhône, Bouches-du-Rhône]
2.- SUCETTE (su sept) [Ìlle-et-Vilaine]
3.- SARMENTS (Sarre, ment) [Gironde, Bourgogne]
4.- BERLINGOTS (Berlin, go !) [Calvados, Hérault, Vaucluse, Loire-Atl.]
5.- MOGETTES (mot jette) [Vendée]
6.- MARRONS GLACÉS (marre, on glaçait) [Ardèche]
7.- ANIS (À Nice) [Côte-d'Or]
8.- CAILLOUX (caille, où ?) [Moselle, Var]
9.- CARATS (car A) [Mayenne]
10.- CARAMELS (car A mêle) [Calvados, Loire-Atlantique]
11.- NOUGAT (nous, gars) [Drôme, Nord, Indre-et-Loire,Vaucluse]
12.- COCONS (qu'aux cons) [Rhône]
13.- PAPALINES (papa Line) [Vaucluse]
14.- VIOLETTES [Haute-Garonne]
15.- CHIQUES (chic) [Nord, Calvados ]
16.- GUIMAUVE (Guy mauve...) [Puy-de-Dôme...]
17.- PICANTINS (et pis, Quentin) [Oise]
18.- CACHOU (se cache où) [Haute-Garonne]
19.- TOURON (tour, on...) [Pyrénées, Languedoc-Roussillon]
20.- RÉGLISSE (arrêt, glisse-toi...) [Gard]
Voilà !
réponse à . joseta le 03/04/2016 à 20h18 : Votre serf vous sert desserts... 1.- PALETS (pas laids) [Allier, Rhône, ...
Mmmm ! Belle gourmandise que tout cela !
Merci à toi !
réponse à . joseta le 03/04/2016 à 20h18 : Votre serf vous sert desserts... 1.- PALETS (pas laids) [Allier, Rhône, ...
Merci, mais il est où le mot gigogne ?
Le car A mêle...
carat et caramel.
Si je commence à ne plus avoir les yeux en face des trous... 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Coûter bonbon » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?