Le bout / la fin du tunnel - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Le bout / la fin du tunnel

La fin d'une période, d'une situation difficile à vivre

Origine

Sur le sentier qui passe au fond des gorges du Verdon, il existe des tunnels sans éclairage, dont un très long et courbe où, lorsqu'on s'y aventure démuni d'une lampe de poche (soit parce qu'on n'était pas prévenu de la nécessité d'en emporter une, soit parce qu'on pensait crânement pouvoir s'en passer), on est vraiment très heureux de finir par voir le bout du tunnel, au sens propre comme au sens figuré.

Un tunnel sans lumière, c'est forcément très sombre, qualificatif qu'on peut aussi appliquer à une période ou une situation difficile à vivre.
Alors le parallèle avec un véritable tunnel est facile à faire : on est toujours heureux lorsqu'on passe de l'obscurité à la lumière, que ce soit au sens propre parce qu'on est effectivement à la sortie du tunnel ou bien au sens figuré parce qu'on arrive à la fin d'une période difficile.

En 1897, on trouve "sortir du tunnel", le bout du tunnel datant du début du XXe siècle.

Exemple

« Fin décembre 1993, le pays secoué par le séisme de la violence meurtrière pouvait enfin entrevoir la fin du tunnel, la remise en marche des organes de l'état. »
Gaëtan Sebudandi, Pierre-Olivier Richard - Le drame burundais

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le bout / la fin du tunnel » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Licht am Ende des Tunnels sehenVoir la lumière au bout du tunnel.
États-Unisen A light at the end of the tunnelUne lumière au bout du tunnel
Angleterreen Every cloud has a silvery liningChaque nuage est doté d'un cadre d'argent (coloris)
Angleterreen To get out of the woodSortir des bois
États-Unisen To be out of the woodsÊtre sorti de la forêt
Angleterreen To have turned the cornerAvoir tourné le coin
États-Unisen To be over the humpÊtre sur la bosse
Espagnees Ver la luz al final del tunelVoir la lumière à la fin du tunnel
Espagnees Ver el cielo abiertoVoir le paradis ouvert (= Voir la fin du tunnel)
Espagnees La luz al final del túnelLa lumière à la fin du tunnel
Espagnees Sacar de un apuroSortir d'un mauvais pas
Italieit Essere fuori dal tunnelÊtre dehors du tunnel
Italieit Vedere la luce alla fine del tunnelVoir la lumière à la fin du tunnel
Pays-Basnl het licht schijnt in de duisternis (bijbelse uitdrukking, zie Joh. 1.5)la lumière luit dans les ténèbres ( expr. biblique Jean 1.5)
Pays-Basnl Er gloort licht aan het einde van de tunnelDe la lumière luit au bout du tunnel
Pays-Basnl Het einde van de tunnel zienVoir la fin du tunnel
Pays-Basnl Het einde van de lijdensweg(C'est) la fin du chemin de souffrance
Belgique (Flandre)nl Er is licht aan het eind van de tunnelIl ya de la lumière à la fin du tunnel
Brésilpt A luz no fim do túnelLa lumière à la fin du tunnel
Roumaniero Capătul tuneluluiLe bout du tunnel
Russieru Свет в конце туннеляLumière au bout du tunnel
Turquietr Yolun sonuLe bout du chemin

Vos commentaires
Sortir du tunnel en louvoyant ?
Je crois que je mélange un peu, bonne nuit, je vais tirer des bords jusqu’à ma couchette.
Lorsque c’est la fin des haricots, on a du vent dans les voiles. On trouve alors le bout du tunnel.
Ma réflexion ne vole pas très haut.
Bonne journée à tous.
L’exemple choisi par notre Godemichou adoré n’est peut-être pas le meilleur qu’il soit:
« Fin décembre 1993, le pays secoué par le séisme de la violence meurtrière pouvait enfin entrevoir la fin du tunnel, la remise en marche des organes de l’état. »
Gaëtan Sebudandi, Pierre-Olivier Richard - Le drame burundais
Après un séisme, n’est-il pas plutôt habituel que les voûtes des tunnels se soient effondrées? Il n’est donc physiquement plus possible de "voir le bout du tunnel".

Monsieur C’est pou’tant dit, arrête de boire du ric’ard, allo?, alloooo? M’waselle, coupez-pas...

CQFD
Ce qu’il faut déconner.
Quand on est enfant et qu’on habite un coin perdu où passent seulement deux trains par jour, on joue, à passer par les tunnels, en marchant, sans tomber... sur le rail...jusqu’au bout. jusqu’à la lumière du jour, demi oeuf minuscule qui grossit, grossit plus on avance!
Et là , dans le soleil...on surgit...tout noir de fumée!
"Je me souviens comme d’hier
De cette chambre aux murs tout blancs
Où je vins au monde Maman
Et comme tu te montras fière
Prenant le jour entre tes cuisses
J’entendis crier: "C’est un fils !!"
Et vis mon père en grand émoi
Qui se précipitait sur moi
A peine sorti du tunnel
Ah que ma naissance fut belle ..!"

(c)AD
La petite Dadou, elle va bientôt arriver au bout de ses tunes, elle...
Je trouve que God est Xagère. J’ai connu des tunnels agréables dont je n’étais pas pressé de sortir : l’important est de prendre les choses par le bon bout, près de l’eau vers . . . la source.
Je pourrais dire, parodiant, s’il est tunnel que je préfère, c’est une aile de poulet, mais c’est faux : je préfère la cuisse.
Les thunes, elles, je ne crois pas que j’aime beaucoup : dès que j’en ai je m’en débarrasse.

Quand aux tunnels routiers,véritables plaies béantes, leur existence provient du fait que leurs constructeurs n’ont jamais eu la foi qui déplace les montagnes !

Puisque tout, dans ce monde, à un bout, terminons par lui.

Il nous est à tous arrivé d’être à bout d’arguments, à bout de moyens, à bout de souffle, à bout de tout. . . . Et finalement on arrive à s’en sortir.
Mais qu’il est long d’être au bout de ses peines et on n’est jamais sûr que c’est vraiment le bout !
réponse à . <inconnu> le 07/08/2008 à 08h51 : Je trouve que God est Xagère. J’ai connu des tunnels agréabl...
Ah, c’est souvent le bout d’un tunnel, mais, comme les autoroutes italiennes, notre vie en compte plusieurs, inattendus, qui se succèdent. Tu en sors ébloui par la lumière, encore dans l’oppression de celui que tu viens de passer, et, à peine as-tu recouvré tes moyens, te voilà dans le vacarme et la nuit du suivant. Heureusement, dans notre vie, la lanterne d’Expressio luit, 24 h sur 24 !
J’ai commencé le compte-rendu. Aussitôt qu’il sera terminé je l’envoie à God, mais je m’absente pour des raisons que la raison ignorera de tout à l’heure à samedi... Gardez bien Expressio, sans laisser le phare s’éteindre !
réponse à . AnimalDan le 07/08/2008 à 08h48 : "Je me souviens comme d’hier De cette chambre aux murs tout blancs O&ugr...
On devrait toujours commencer par creuser les deux bouts d’un tunnel et les faire communiquer entre eux. Après on verrait bien.

cette page
réponse à . <inconnu> le 07/08/2008 à 08h43 : Quand on est enfant et qu’on habite un coin perdu où passent seulem...
Il a belle lurette, Lunette, que l’on ne ressort plus noir de fumée en sortant du tunnel. C’était le bon temps des trains à vapeur.  
je n’y connais rien en physique quantique, mais apparemment, il existe un "effet tunnel" cette page ... c’est surtout le microscope qui l’utilise ...

Le plus difficile dans la vie, c’est de voir enfin le bout du tunnel, soupirer et sourire du pire en regardant derrière soi et de regarder l’avenir avec enthousiasme et bonheur ... et s’apercevoir avec horreur qu’on s’engage dans un autre tunnel dont on ne sait même pas s’il y a une lueur à l’autre bout ... ou même s’il y a un autre bout ... (quoique il y a forcément debout deux bouts à toute chose ... même si parfois c’st difficile à imaginer ou à croire) 
réponse à . <inconnu> le 07/08/2008 à 08h51 : Je trouve que God est Xagère. J’ai connu des tunnels agréabl...
Quand aux tunnels routiers,véritables plaies béantes, leur existence provient du fait que leurs constructeurs n’ont jamais eu la foi qui déplace les montagnes !

Entre Fréjus et Florence il y a 189 tunnels dans chaque sens, les Italiens ont une foi qui traverse les montagnes, pas une qui les déplace ! :&rsquo)
réponse à . cotentine le 07/08/2008 à 10h02 : je n’y connais rien en physique quantique, mais apparemment, il existe un ...
(quoique il y a forcément debout deux bouts à toute chose ...
Tu es sûre de ça ?
J’ai des doutes. Donne moi un bout de tarte en attendant.  
(j’ai dit un bout, pas une tarte)
Cannelle
Est passionnelle
Veut pas de cette vie-tunnel
Une vie sous la tonnelle
Vin blanc et quenelles
S’il lui restait deux thunes elle
Prendrait un bus pour l’Eternel
Pour se réveiller coccinelle
réponse à . cotentine le 07/08/2008 à 10h02 : je n’y connais rien en physique quantique, mais apparemment, il existe un ...
apparemment, il existe un "effet tunnel"
On peut expliquer l’effet tunnel de deux façons, soit:
L’effet tunnel désigne la propriété que possède un objet quantique de franchir une barrière de potentiel, franchissement impossible selon la mécanique classique. Généralement, la fonction d’onde d’une particule, dont le carré du module représente l’amplitude de sa probabilité de présence, ne s’annule pas au niveau de la barrière, mais s’atténue à l’intérieur de la barrière, pratiquement exponentiellement pour une barrière assez large. Si, à la sortie de la barrière de potentiel, la particule possède une probabilité de présence non nulle, elle peut traverser cette barrière. Cette probabilité dépend des états accessibles de part et d’autre de la barrière ainsi que de son extension spatiale.
soit: et c’est plus courant.
Tu est derrière un P... de camion qui pue et qu’avance pas. Ca fait une demi-heure que tu veux le doubler, et il y a toujours un con en face. Tu crois que cette foi ci c’est bon, tu rétrogrades et merde, un tunnel et tu te le farcis (le camion) jusqu’au bout du tunnel, et ça recommence.
Il serait erroné d’induire de la rareté de mes interventions que je ne suis plus des vôtres : je me réjouis chaque jour de voir les plus fidèles et les plus talentueux d’entre nous continuer de déconner joyeusement, soutenant avec persévérance le moral des blasés et de ceux qu’a égratignés ou blessés le sort.
Cédant à mon dada , je veux rompre une nouvelle lance en faveur de la langue. Dans
Commentaire 3. L’exemple choisi par notre Godemichou adoré n’est peut-être pas le meilleur qu’il soit
qu’il doit être remplacé par qui. Cette distraction est à rapprocher de l’erreur systématiquement commise par la majorité des jeunes maghrébins auxquels je consacre mes loisirs dans une école des devoirs : « c’est eux “qui’zont” pris le ballon », etc.
Cordial souvenir à tous !
Effet tunnel suite et fin.
"On appelle effet tunnel psychologique le ralentissement de la circulation automobile lorsque les conducteurs se retrouvent entre deux barrières verticales. Il serait dû à un effet d’enfermement et à la sensation de ne pouvoir éviter un danger. Les politiques de sécurité routière jouent sur cet effet pour faire baisser la vitesse moyenne et la dangerosité des routes : plantations d’arbres, de haies, bordures de trottoirs plus hautes..."
(Wikipédia)
réponse à . Condorcet le 07/08/2008 à 10h46 : Il serait erroné d’induire de la rareté de mes interventions...
Bin mon vieux, effectivement tu te déranges pas souvent, mais quand tu le fais c’est pas pour rien :&rsquo)
Reste que je m’inscris en faux, et que si l’auteur ne le fait pas je me réserve de défendre le " qu’il soit" dont-à-propos-duquel.
réponse à . Condorcet le 07/08/2008 à 10h46 : Il serait erroné d’induire de la rareté de mes interventions...
C’est God qui l’est collé samedi, ou c’est Filo ?
God le jeune maghrébin de Puyricard, ou Filo l’Ostromaghrébin.
Peut être, aussi qu’induire devrait être remplacé par déduire non ? (c’est juste une question)
réponse à . mickeylange le 07/08/2008 à 10h42 : apparemment, il existe un "effet tunnel"On peut expliquer l’effet tunnel d...
Pour moi, cette explication c’est de l’hébreu, mais ça tombe bien, car Google me propose une pub, sur le bandeau de droite, pour apprendre cette langue sur internet.
Tunnel du final
Lune d’un filant
Duel latin funn
Du nanin L fluté
La flûte d’un Nin
La nuit N d’un elf

Anna Na !
réponse à . lejnan le 07/08/2008 à 11h02 : Pour moi, cette explication c’est de l’hébreu, mais ça...
Non non c’est pas de l’Hébreu c’est de la physique "cantique" pompée sur Wikipédia
(enfin la première explication) la deuxième...
réponse à . Jonayla le 07/08/2008 à 11h03 : Tunnel du final Lune d’un filant Duel latin funn Du nanin L fluté...
Tout Bunuel de NL
Tube d’un lot luné
Elle bout d’un T nu
Tunnel du boulet
Né out d’un tube LL
Tout lu Bled en nu
réponse à . cotentine le 07/08/2008 à 10h02 : je n’y connais rien en physique quantique, mais apparemment, il existe un ...
Oui...D’ailleurs Raymond Devos l’avait très bien compris:
"Quand on casse un bout de bois en deux,il y a deux bouts à chaque bout".
Et ça c’est pas chinois à comprendre!
réponse à . Jonayla le 07/08/2008 à 11h45 : Tout Bunuel de NL Tube d’un lot luné Elle bout d’un T nu Tu...
Lu : blonde en tutu.
Un blond têtu élu !
Un duel nul botte ?

Anna NenAVraimentPasBeaucoup
Deux vers holorimes ou il est question de tunnels et de bouts !

C’est laid ces tunnels pour l’habitât urbain !
C’est laisser une aile pour la b. . . à Urbain !

Glloq
Dans le tunnel, une lumière blanche jaillit...Je vole ou je nage...j’en sais rien (comme dirait Gabin)...Je me demande si je suis entrain de vivre une NDE ou une MST...Seuls, les "morts pions" suaront me le dire quand je serai au bout du bout du bout du tunnel...
réponse à . AnimalDan le 07/08/2008 à 10h56 : Bin mon vieux, effectivement tu te déranges pas souvent, mais quand tu le...
euh, je pense que tu aurais du mal à défendre le "qu’il " !
Condorcet soulève une fois de plus le problème de la syntaxe française. Je crois que c’est hier que quelqu’un évoquant la netetiquette se défendait de signaler une faute de français. Et c’est vrai que ce n’est pas le meilleur moyen de se faire des amis ! D’un autre côté, s’il est un site sur lequel nous devrions être irréprochables, c’est bien Expressio. Je ne parle naturellement pas là des fautes volontaires qui cherchent à produire un effet quelconque. Mais comment les distinguer si elles sont mélangées à des fautes involontaires ?
Mais deux facteurs se combinent pour produire des fautes : la possibilité de déplacer des mots : un clic et la place du COD se trouve changée , un effacement et le "qu’il" , qui introduisait correctement "ait voulu ..." ne marche plus avec "soit" ...
Et en second : la difficulté de relire un texte à l’écran, même si nous en prenons le temps.
Alors : quand signaler une faute ? J’avoue que prendre une leçon de grammaire qui ne m’apprend rien, parce que j’ai laissé passer une faute de frappe, ne me met pas de bonne humeur.
Il faudrait probablement pouvoir prendre le problème par le troisième bout du tunnel.
la faim du tunnel évoque donc une situation difficile à vivre, et c’est normal. Mais la solution existe : il faut leur donner à manger. Quoi ? Ah, ça c’est une question pertinente! Je ne sais pas, moi : des bouts de quelque chose. Des bouts de tunnel par exemple.
Bon, le seul problème c’est qu’ alors le tunnel raccourcit. Un tunnel dont l’entrée et la sortie se confondent ce n’est plus un tunnel : c’est une absence absolue de tunnel (et de quoique ce soit d’autre). Mais si les deux bouts sont séparés de 22 centimètres nous avons quand même un tunnel. Mais qu’on appelle un arche.
Comment ? "Une" arche ? Moi je pensais qu’avec 22 centimètres on était un mâle, mais bon , là on pine, aîe!
réponse à . Condorcet le 07/08/2008 à 10h46 : Il serait erroné d’induire de la rareté de mes interventions...
les plus talentueux d’entre nous continuer de déconner joyeusement,
et puisque Condorcet est parmi nous , il pourra nous justifier son emploi du "continuer de" , là où j’aurais opté pour "continuer à déconner"... sachant que l’essentiel dans les deux cas , est ... de ne pas s’arrêter ! 
Ah la petite bière blonde,
qu’on boit sous les tunnels,
quand les p’tits moutons bêlent,
du côté de nos gens

Euh ... Sorry, très fatiguée
réponse à . chirstian le 07/08/2008 à 15h26 : les plus talentueux d’entre nous continuer de déconner joyeusement...
Eh!bien,oui,tu as raison,c’est continuer à...
Comme quoi,on n’en finit pas d’apprendre sur expressio!
réponse à . AnimalDan le 07/08/2008 à 09h00 : On devrait toujours commencer par creuser les deux bouts d’un tunnel et le...
Rat pelle toit, Barbara,

c’est comme ça qu’ a été creusé le tunnel sous la Manche.
Les deux trous ont coïncidé au centimètre près.

C’était Raymond "la science" Barre qui nous avait annoncé le bout du tunnel.
L’opposition d’alors lui avait répondu que c’était un train qui arrivait dans l’autre sens.
réponse à . Muscat le 07/08/2008 à 15h53 : Eh!bien,oui,tu as raison,c’est continuer à... Comme quoi,on n&rsquo...
trop simple ! on continue à devoir ... pour éviter "de devoir" , mais ici le verbe commençant par "dé" il n’y a pas de hiatus à l’oral. Les deux sont donc corrects , mais avec une nuance subtile qui m’a toujours échappée, et ma question à Condorcet n’était pas une mise en boîte.
réponse à . chirstian le 07/08/2008 à 16h22 : trop simple ! on continue à devoir ... pour éviter "de devo...
Il me semble que Hanse a une explication là-dessus dans son bon usage. Je regarderai à l’occasion.
J’étais assis au bout d’un banc, un sandwiche au boudin blanc à la main, déambulant le long des tunnels méandreux de ma pensée, quand je sentis quelqu’un s’asseoir à l’autre bout du banc.
C’est un réflexe, chez moi, dès qu’on touche à mon banc, je boude. Pas vous ? 
Je m’apprêtais à l’affrontement, quand ouvrant enfin les yeux, je vis qu’il s’agissait d’une femme superbe : une Antillaise au teint d’ébène, un pan bagnat à la main.

Je m’imaginais alors, caressant les plus noirs desseins ! Et je décidais d’engager la conversation :

- - Moi : « Ne vous ais-je pas déjà rencontré quelque part ? »

- - Elle : « C’est très possible. J’y vais souvent ! »

- - Moi : « Voulez-vous goûter de mon boudin blanc ? »

- - Elle : « Non, merci. Vous voyez, je crois que l’on finit par devenir ce que l’on mange, alors du boudin, très peu pour moi ! »

- - Moi : « Votre pan bagnat contient du thon. Et vous savez du boudin au thon, je ne vois pas la différence ! »

- -Elle : « Il y en a une. C’est une différence de teint. Voyez vous je préfère le bou. . din noir c’est une spécialité Antillaise. D’ailleurs justement, voilà mon compagnon Martiniquais qui arrive. »

Effectivement.

Je leur laissais le banc et me mis en quête d’un autre banc. J’en ai trouvé un occupé par un boudin au sang bleu. Nous avons fait connaissance et je suis allé au bout, car au moins, elle avait des thunes, elle.
réponse à . chirstian le 07/08/2008 à 14h57 : euh, je pense que tu aurais du mal à défendre le "qu’il "&nb...
Moi je suis pour la défense du Kil, qu’il soit rouge ou rosé.
réponse à . <inconnu> le 07/08/2008 à 16h49 : J’étais assis au bout d’un banc, un sandwiche au boudin blanc...
Je leur laissais le banc et me mis en quête d’un autre banc. J’en ai trouvé un occupé par un boudin au sang bleu. Nous avons fait connaissance et je suis allé au bout, car au moins, elle avait des thunes, elle.
Tu oserais répéter ça devant Juliette ? :&rsquo)
réponse à . chirstian le 07/08/2008 à 16h22 : trop simple ! on continue à devoir ... pour éviter "de devo...
Levons le doute : on peut continuer de OU continuer à. Confirmation par la copie d’un extrait du paragraphe 907 du «Bon Usage» de Goosse/Grevisse
Continuer de est plus fréquent encore que commencer de dans la langue écrite, même non littéraire, et le choix est donc plus libre encore : Elle continue d’exister (Code civil, art. 694). — Il continua de galoper vers la cantinière (Stendhal, Chartr., III). — L’un continuait de rire et l’autre de maugréer (Verne, M. Strogoff, I, 11). — Je continuais d’interroger le marinier (H. Malot, Sans famille, II, 19). — Il continuait de faire chaud (Zola, Bête hum., I). — Le latin […] a continué d’exister longtemps après la chute de l’empire romain (M. Bréal, Essai de sémantique, 3e éd., p. 311). — Le problème de l’âme des bêtes […] continue d’être discuté (Lanson, dans Volt., Lettres phil., S. T. F. M., t. I, p. 186). — Il continue toujours de pleurer (Péguy, Myst. des saints Innoc., p. 121). — Je continuerai de m’y référer (Ét. Gilson, La société de masse et sa culture, p. 77). — Il avait continué d’y adhérer longtemps (Beauvoir, Force des choses, p. 111). — Il continue de regarder les rhinocéros (Ionesco, Rhinocéros, p. 97). — L’Encyclique de Paul VI […] continue d’entretenir une certaine agitation dans les esprits (Gascar, dans le Figaro litt., 13 avril 1967). — Le Japon continue de purger ses excès financiers et bancaires (M. Vernholes, chronique économ., dans le Monde, 21 déc. 1995). Etc.
Voilà qui nous mettra tous d’accord 
réponse à . Condorcet le 07/08/2008 à 18h55 : Levons le doute : on peut continuer de OU continuer à. Confirmation ...
intéressant ! de mon coté je lis :(Dictionnaire des difficultés du français d’aujourd’hui )
1. Continuer à se dit lorsque l’action commencée se prolonge ou que l’état précédent persiste : "Ils ont continué à parler sans plus s’occuper de moi".
2. Continuer de se dit pour insister sur l’absence d’interruption dans une action ou sur la permanence d’un état pendant une période donnée : "Ils ont continué de l’aider jusqu’à la fin de leur vie.
euh...
donc en 1 : l’accent mis sur la poursuite d’une action, et 2 sur l’absence d’interruption ? Nuance subtile ! Je continue à ne pas comprendre clairement, et de ne pas comprendre davantage ! Les deux bouts du tunnel sont lumineux, mais entre les deux, c’est le noir absolu. 
réponse à . Jonayla le 07/08/2008 à 15h41 : Ah la petite bière blonde, qu’on boit sous les tunnels, quand les...
Bra-vo !

Je n’ai que ce mollah Allah bouche !

Inch’All-Hobbes
réponse à . chirstian le 07/08/2008 à 19h25 : intéressant ! de mon coté je lis :(Dictionnaire des diff...
Apparemment, si j’ai bien compris, on peut se référer aux panneaux de circulation (si je puis dire, en l’occurence) : le premier cas (A) s’assimilerait au panneau d’interdiction de stationner et le second (DE) à celui d’interdiction de stationner ET de s’arrêter; non ?
En anglais ("ailleurs")
The light at the end of the tunnel
:-D
Cdt,
Denise
réponse à . lorangoutan le 08/08/2008 à 20h06 : Apparemment, si j’ai bien compris, on peut se référer aux pa...
Attention:
ceci n’a aucun effet dans les pays concernés: ni l’Autriche (A), ni l’Allemagne (DE) ne sont prêtes à s’arrêter de continuer!
réponse à . file_au_logis le 10/08/2008 à 19h15 : Attention: ceci n’a aucun effet dans les pays concernés: ni l&rsquo...
Une "meuh" glisse ?
C’est vachement long...
Mais pourquoi la comptine huer ?
Pardon, je m’égare... en double file (indienne, oeuf corse)!
A la fin de chaque tunnel ’y a un "l".
réponse à . momolala le 07/08/2008 à 08h58 : Ah, c’est souvent le bout d’un tunnel, mais, comme les autoroutes it...
... la lanterne d’Expressio luit... !
Un petit bonheur quotidien ! Que jamais on ne voit le bout du tunnel d’Expressio : qu’il reste irisé « de savants dégradés de lumière »* ; qu’on continue à discourir longuement pour savoir si l’emploi de « à » doit être - ou non - préféré à l’emploi de « de » ; que nos délires éclairent nos éclats de rire, et tant pis si parfois il y a quelques étincelles !
Amen ! 

*petit emprunt à J. Giraudoux.
réponse à . chirstian le 07/08/2008 à 14h57 : euh, je pense que tu aurais du mal à défendre le "qu’il "&nb...
Tu as raison de débattre sur ce point. Je crois aussi que les fautes devraient être signalées (gentiment, bien sûr). En théorie.
Seulement, il y a parmi nous plusieurs intervenants (et parfois revenants) qui font de sérieux efforts pour écrire dans une langue qui n’est pas la leur et qu’ils ne maîtrisent donc pas parfaitement. Et je connais ces difficultés. Depuis 26 ans en Autriche, il ne m’est toujours pas donné d’écrire l’allemand sans faute (je n’avais à l’époque que 4500 francs et n’ai donc pu me payer la méthode à 6000). Et je dis que ces expressionautes doivent être admirés d’oser s’exprimer ainsi et qu’il serait inélégant, voire indécent, de les reprendre sur leurs fautes d’orthographe ou grammaticales.
Par contre, je vois souvent des fautes de frappe, d’inattention* et même parfois des fautes basiques commises par des francophones "pure souche" (et je me compte parmi ceux-là) qui me hérissent le poil à la (re)lecture**...
Mon petit Godemichou adoré, quand donc nous donneras-tu le tunnel adéquat pour sortir de ce dilemne?
Ceci dit, je félicite la gent féminine qui sévit sur ce site: Momo, CotCot, Germaine, BeeBee et moultes autres qui ne commettent pour ainsi dire aucune faute (ou alors si bien cachées que je n’en ai découvertes aucune)...
Et je remercie la gent masculine représentée par Condorcet, deLassus, Chirstian (malgré le lapsus dans son son pseudo) ou Lovendric, ainsi que bien dautres également, de nous offrir de beaux morceaux de littérature!

*Et ici, je remercie Rikske qui m’a fait remarquer que j’avais été inattentif et avais oublié un "t". Mais je suis excusable: je ne bois que du café! 
** Cette première remarque s’applique donc à bibi aussi!
Un tunnel sans éclairage
Le trou noir ’désastre’?
J’eus quelque difficulté...en plus , ils sont longs mes tunnels tous les mois, et le tunnel de mai, trop!
réponse à . file_au_logis le 31/10/2011 à 07h36 : Tu as raison de débattre sur ce point. Je crois aussi que les fautes devr...
si bien cachées que je n’en ai découvertes aucune
Tu es sûr de toi, là ? Vraiment ??? Tu es bien sûr pardonné.

Moi, je fais beaucoup de fautes de frappe, et je ne les vois pas tout de suite, même en me relisant avant de valider. Puis, quand la contribution est à sa place, elles me sautent aux yeux, et je fais un usage immodéré du "Modifié le..."
réponse à . file_au_logis le 31/10/2011 à 07h36 : Tu as raison de débattre sur ce point. Je crois aussi que les fautes devr...
Deux citations pour sourire :
- L’orthographe est le cricket des Français. Le cricket et l’orthographe ont en commun d’être incompréhensibles aux étrangers, sans parler des indigènes. Alain Schifres (journaliste, écrivain)

- La sténodactylo est un instrument à qui l’on dicte des fautes de français et qui restitue des fautes d’orthographe. Auguste Detoeuf (ingénieur Ponts et Chaussées)
Ce qui me hérisse dans la citation de M. Detoeuf, c’est qu’il associe « sténodactylo » et « instrument ». L’Auguste a sans doute voulu être encore plus drôle... Comme il est mort en 1947, faire cette remarque ou ne pas la faire n’est pas un dilemme.*

*cadeau pour toi ! 
réponse à . deLassus le 31/10/2011 à 10h35 : si bien cachées que je n’en ai découvertes aucuneTu es s&uci...
Moi, je fais beaucoup de fautes de frappe
Moi, j’ai connu un boxeur qui faisait beaucoup de fautes de frappe; je trouvais ça frappant!
Pourquoi les espions voyagent souvent en métro?
- Parce que les taupes utilisent les tunnels.
réponse à . DiwanC le 31/10/2011 à 11h30 : Deux citations pour sourire : - L’orthographe est le cricket des Fran...
Merci infiniment pour ton cadeau. J’ai été vérifier et - comme de juste - tu as raison...
Aussi vais-je essayer de le retiendre...
réponse à . file_au_logis le 31/10/2011 à 12h25 : Merci infiniment pour ton cadeau. J’ai été vérifier e...
C’est tout pareil comme pour toi ! C’est parce qu’un jour j’ai fait la faute que j’ai retiendu les deux "m" ! 
Un tunnel c’est un truc bizarre.
Quand vous êtes à l’intérieur il a deux fins et pas de début.
Si vous vous retournez dans un tunnel vous voyez toujours la fin du tunnel.
Pour voir le début du tunnel il faut être à l’extérieur du tunnel, mais alors vous n’en voyez jamais la fin. On ne peut donc voir la fin qu’une fois sur deux, mais on peut la voir deux fois (en se retournant). Alors que le début on le voit à chaque fois mais on ne voit qu’un des débuts alors que le tunnel en a deux (des débuts bande de...) Et le début de la fin avez vous pensé au début de la fin...? Mais je préfère ne pas vous en parler, car je commence a en avoir marre à la fin.
réponse à . joseta le 31/10/2011 à 08h31 : Un tunnel sans éclairage Le trou noir ’désastre’?...
Bien sur mais maintenant on a plus le droit de dire : (je le prends quand même !)< " on y voit clair comme dans le trou du cul d’un negre " sous un tunnel a minuit !!> ou va se loger le politiquement correct ?
réponse à . DiwanC le 31/10/2011 à 12h31 : C’est tout pareil comme pour toi ! C’est parce qu’un jour...
Un autre genre de faute.
On ne doit pas dire le tunnel est sous tes pieds, mais
le tunnel est ’sous tes reins’! 
réponse à . mickeylange le 31/10/2011 à 13h11 : Un tunnel c’est un truc bizarre. Quand vous êtes à l’in...
Et le début de la fin avez vous pensé au début de la fin...?
Je crois qu’effectivement, nous n’y avons pas suffisamment réfléchi…
Car enfin, où la fin prend-elle naissance ? A quel moment peut-on dire : "voici le commencement de la fin" ?
Cependant, si nous parvenions à répondre à ces questions essentielles, resterait une grande interrogation : quel est le bon bout du tunnel ?
Est-ce ce bout-ci qui commencerait là ?
Ou ce bout-là qui pourrait prendre fin ici ?

Dis donc, Ta Divinité ! En ce jour de presque vacances, t’avais pas une expression plus simple ? (que celle-là, elle fait trop cogiter… jusqu’à pénétrer dans le tunnel quantique, tu t’rends compte !). Une expression du genre « A la tienne Etienne* ! ». On se serait réuni chez Marcel et là, on aurait été intarissable étant donnée notre soif inextinguible du mot juste, précis, incontestable !

*Faut se préparer ! Elle figure dans "Les prochaines".
réponse à . joseta le 31/10/2011 à 13h30 : Un autre genre de faute. On ne doit pas dire le tunnel est sous tes pieds, mais ...
.
réponse à . DiwanC le 31/10/2011 à 14h27 : Et le début de la fin avez vous pensé au début de la fin......
"Le début de la fin": "le début d’la fin, c’est quand l’milieu n’est pas ben loin !" (in "Les pensées de Max Petitpierre" - philosophe québecquois -, à prononcer avec l’accent. Copyright: notre Philippe Geluck national...) 
réponse à . Rikske le 31/10/2011 à 14h53 : "Le début de la fin": "le début d’la fin, c’est quand ...
C’est en Afrique qu’ils ont connu le début de la faim, et à rester dans leur milieu, la sortie du tunnel, celà ne peut être que feint!
France Gall se marre bien dans le métro, car dans les tunnels, Gall rit!
réponse à . joseta le 31/10/2011 à 16h41 : France Gall se marre bien dans le métro, car dans les tunnels, Gall rit!...
Joliii ! clap clap
Dans les tunnels, on trouve… un bout de lune perdu dans les nues, un morceau de « Net », un peu de sel, une balle « let », quelques élus non nus et non nuls, quelques tunes... et même des lunnets !
Ce film me tue...cette page
Il faut faire attention aux femmes au volant dans les tunnels: c’est là qu’elles mettent leur fard!
J’offre la 69 à qui la veut !
Mince ! Encore raté ! 
réponse à . DiwanC le 31/10/2011 à 11h30 : Deux citations pour sourire : - L’orthographe est le cricket des Fran...
Ce qui me hérisse dans la citation de M. Detoeuf, c’est qu’il associe « sténodactylo » et « instrument ». L’Auguste a sans doute voulu être encore plus drôle...
l’Auguste ne voulait pas être drôle, mais employait fort-à-propos "instrument" dans son sens figuratif.
"Il se dit aussi figurément des personnes ou des choses qui servent à produire quelque effet, & à parvenir à quelque fin. Il a été l’instrument de sa vengeance. Il m’a fait servir d’instrument à sa passion. Ses propres lettres ont servi d’instrument pour le perdre. Ses domestiques ont été les instrumens de sa ruine. Ses amis ont été l’instrument de sa fortune. (Dictionnaire de l’académie)
réponse à . DiwanC le 31/10/2011 à 18h40 : Dans les tunnels, on trouve… un bout de lune perdu dans les nues, un morceau d...
Le boude Hutus n’élit que des Tutsis
réponse à . chirstian le 31/10/2011 à 21h08 : Ce qui me hérisse dans la citation de M. Detoeuf, c’est qu’i...
Je connais bien sûr le sens figuratif du mot « instrument », tel « être l’instrument du bonheur ».
La phrase « La sténodactylo ..... orthographe » est correcte. Soit.
Il n’empêche que le choix des mots « La sténodactylo est un instrument... » sonne de manière inélégante à mon oreille.
Question de sensibilité, sans doute...
Eh bien nous revoilà avec un truc dont ne sait pas bien où se trouve le début du commencement de la fin… et encore moins où et comment on va pouvoir trouver la fin du commencement du début…

J'ai lu les voisins du dessus… Sont tous dans le même embarras, avec des morceaux de fin, des p'tits bouts de début, des débris de tunnel, des détritus de galerie…

Pffff.. Y a un de ces bazars dans les étages !...

On n'a pas de tunnel chez not' Georges… On a juste un couloir un peu sombre :

Ayant un jour lavé mes pieds,
J'attendais la femm' d'un pompier,
Sûr d'abuser d'elle à huis clos.
J'avais compté sans ces salauds.
Comm' dans l' couloir il faisait nuit
Et qu'elle ne trouvait pas mon huis,
Elle alla tirer par erreur
Le cordon de mes dénigreurs.


Un texte peu connu… sans musique… J'aurais dû le laisser à Bouba 

Lien réactivé grâce à Bouba → @78
L'accident du tunnel de Sierre en Suisse

Le 13 mars 2012 un autocar heurte de plein fouet une paroi d'une aire de dégagement. Sur les 52 occupants, 28 personnes, dont 22 enfants, ne verront pas le bout du tunnel.

Une des causes de la gravité de l'accident est que la paroi était perpendiculaire à l'axe de circulation. Les enquêteurs suisses se sont retranchés derrière le fait que le tunnel avait été homologué par des commissions compétentes. Bel exemple de rigueur germanique souvent très efficace, mais lorsqu'il s'agit de se remettre en question, c'est une autre paire de manches.

Si quelqu'un veut embrayer sur le tunnel sous la Manche…
réponse à . Mintaka le 17/05/2017 à 05h55 : L'accident du tunnel de Sierre en Suisse Le 13 mars 2012 un autocar heurte...
À Calais, j'ai vu des gens qui faisaient la manche à l'entrée du tunnel.
Sur le sentier qui passe au fond des gorges du Verdon

Comment, et depuis 2008 jamais personne n'a cherché à savoir quel était ce sentier ?
Personne n'a évoqué le sentier Martel ?
Même pas God* il a mis un lien ?......Pfffffffff

Cherchez bien y a des photos des tunnels dont au sujet desquels y cause ..

Rhâââââ la la que heureusement que je suis là sinon on n'était pas près de voir le bout du tunnel**.....

N'empêche je l'ai fait ce sentier, Attention c'est du balèze. A réserver aux guiboles entrainées et à éviter à la saison chaude ou alors faut porter beaucoup d'eau et pas oublier le chapeau.
D'ailleurs un panneau donne des recommandations au début du parcours et croyez moi c'est pas du flan.....
Chaque année vous avez un Suédois ou un truc dans ce genre, blanc comme un aspirine qui part en sandalettes en trainant son gamin de trois ans avec le nounours dans les bras..
Ah ils choment pas les pompiers...
Sinon c'est magnifique, grandiose, admirable***.....
Je subodore certains sourires de commisération..."Et le revoilà avec sa Provence et gna gna gni et gna gna gna..."

Hé ben vous z'avez qu'à venir voir le monde qu'il y a dans le Verdon en été et vous verrez si j'exagère..
Ah ça foisonne les réfugiés climatiques ! Belges, Hollandais, Suisses, Allemands, Anglais...parfois un Français...

Sans compter que mes ancêtres viennent de la région, mon arrière-arrière-arrière......grand père Etienne est né à Thorame basse**** en 1659 et qu'ensuite il a émigré dans le bas-Var d'où vous cause votre serviteur

Bon, c'est pas tout ça, je blague, je blague, l'heure passe et toujours pas de Georges....
Des tunnels c'est vrai qu'y en a pas des masses chez lui, faut dire que du côté de Sète c'est plutôt plat alors les tunnels c'est pas la spécialité de la région......

Allez on va prendre la mauvaise réputation car c'est une des premières, si ce n'est la première qu'il interpréta en public alors qu'il voyait le bout du tunnel***** après des années de galère....

C'est capillotracté mais c'est mieux que rien..

Y s'rait temps de penser au café, non ?

* Chinoise
** wasaaaaaaaaaaaaa !..........
*** Oui, oui....
**** Y a Thorame haute aussi....ne confondons pas !
***** Re wasaaaaaaaaaaaaa !........
réponse à . DiwanC le 17/05/2017 à 02h37 : On n'a pas de tunnel chez not' Georges… On a juste un couloir un peu somb...
J'ai trouvé ça mais ....enfin, tu fais qu'est ce que tu veux...
Ah oui ton lien il est not found...
Voici une photo que j'ai ramenée de mon expérience de mort imminente il y a quelques secondes : ici.
réponse à . Mintaka le 17/05/2017 à 06h18 : Voici une photo que j'ai ramenée de mon expérience de mort im...
Moi c'est plutôt ça.....
Enfin à chacun sa mort et les cimetières seront bien gardés...
réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 06h28 : Moi c'est plutôt ça..... Enfin à chacun sa mort et les cimet...
Veux-tu être enterré avec une pelleteuse à galets, je veux dire avec une pelleteuse à tes côtés dans la tombe ?
réponse à . Mintaka le 17/05/2017 à 06h50 : Veux-tu être enterré avec une pelleteuse à galets, je veux d...
Ben c'est à dire que je veux être incinéré alors pour brûler une pelleteuse vous êtes pas près de voir le bout du tunnel...
Sans compter que si on m'enterre et qu'on la met dans le trou avec moi qui rebouchera ?...
Hein ?...t'en as pas marre de poser des questions idiotes ?...
réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 07h05 : Ben c'est à dire que je veux être incinéré alors...
Tu es un véritable trompe-la-mort avec ton métier qui te faisait rouler à tombeau ouvert.
réponse à . Mintaka le 17/05/2017 à 07h20 : Tu es un véritable trompe-la-mort avec ton métier qui te faisait r...
Ouais...et t'as vu la lumière blanche aveuglante à la sortie du tunnel...Moi je l'ai vécu pour de vrai !..
C'est quoi ce délire...j'ai rien pigé..
- Et pourquoi elle a droit à une chaise ?
- Voyons, elle peut pas boire debout, elle a des thunes elle...

Joseta....
réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 07h46 : - Et pourquoi elle a droit à une chaise ? - Voyons, elle peut pas bo...
Tu m'as coupé l'herbe sous le pied disciple...'thunes, elle' c'est la première chose à laquelle j'ai pensé en voyant l'expressio...
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-
Carlo Nell, dans un taxi, direction l'Angleterre:
le chauffeur: - on utilise le tunnel ?
Nell: - ne vous vexez pas, mais je préfère qu'on se vouvoie...
Moi non plus...comme c'est une histoire de tunnel, c'est pas clair...
Relis le dernier §. 
- Pourquoi tu prends avec toi une photo de la Maurier pour entrer dans ce tunnel ?
- ben, grâce à la photo, j'ai Claire !
bof !
- Tu as vu beaucoup de tunnels en Italie ?
- oh, à peine un...
- Apennins ? il est long, celui-là...
réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 06h15 : J'ai trouvé ça mais ....enfin, tu fais qu'est ce que tu ...
...enfin, tu fais qu'est ce que tu veux...
Eh bien c'est exactement qu'est ce que j'ai fait : j'avais aussi trouvé le "ça" et jugé sans grand intérêt ; je l'ai vite remis au fond du carton.
Merci pour le lien ! J'ai réparé... 
réponse à . joseta le 17/05/2017 à 08h11 : Tu m'as coupé l'herbe sous le pied disciple...'thunes, elle' c'est la pre...
Carlo Nell et une voisine:
- Et qu'est-ce que vous plantez dans ces jardins souterrains ?
- laitues Nell...
- oui, souterrains, tunnels c'est comme vous voulez...mais que plantez-vous ?
réponse à . joseta le 17/05/2017 à 08h11 : Tu m'as coupé l'herbe sous le pied disciple...'thunes, elle' c'est la pre...
Ce que c'est que les grands esprits tout de même....
réponse à . DiwanC le 17/05/2017 à 09h08 : ...enfin, tu fais qu'est ce que tu veux...Eh bien c'est exactement qu'est ce qu...
Je comprends mais j'ai toujours aimé les risques....
Bon, je vois qu'on rame toujours autant avec le dysfonctionnement du forum. God nous avait dit qu'Izno devait s'en occuper....
J'ai comme qui dirait l'impression qu'on n'est pas près de voir le bout du tunnel avec cette histoire...
Même en relisant je pige pas !
Il est ici souvent question de menhirs aussi aujourd'hui je vous pose une question au sujet d'un sien cousin.
Le dolmen est il un tunnel mégalithique ?
Si oui, sous quoi passait il ?
N'était ce pas un passage spatio temporel qui permettait aux extra-terrestres de rejoindre la Terre ?
Allez savoir........
Ah toi aussi !...mais bon, tu connais l'esprit dérangé de Mintaka...
Je te dis ça en message privé, ne le répètes pas...
Moi y fait rien que m'embêter avec une pelleteuse qui ramasse des galets..enfin un truc dans ce genre..
réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 09h41 : Ah toi aussi !...mais bon, tu connais l'esprit dérangé d...
Ça doit être un mot d'un dialecte inconnu de nous mais qui pour lui signifie quelque chose...
réponse à . file_au_logis le 31/10/2011 à 12h25 : Merci infiniment pour ton cadeau. J’ai été vérifier e...
J’ai été vérifier
Moi, j'aurais plutôt utilisé " je suis allé vérifier".
Mais je te soupçonne de l'avoir fait exprès.
DEVINETTE
Mascotte
Quel est le petit animal sympa, qui aime se balader de la porte d'entrée à la salle à manger et vice-versa ?
- le cool loir
@ 73 diwan
J'ai lu les voisins du dessus… Sont tous dans le même embarras, avec des morceaux de fin, des p'tits bouts de début, des débris de tunnel, des détritus de galerie…

Pffff.. Y a un de ces bazars dans les étages !...
Oui c'est pas taupe !
réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 09h33 : Bon, je vois qu'on rame toujours autant avec le dysfonctionnement du forum....
Certes... Mais M'sieur IzoG0d a dit : "...dès que possible."

Il aurait pu dire : "... dans un certain temps", ce qui laissait envisager une limite pas trop éloignée...
Mais avec ce "...dès que possible", tu comprends que la Saint-Glinglin peut être envisagée... qu'il a des sardines sur le feu qui, elles, réclament toute son immédiate attention... qu'actuellement son "possible" n'est pas disponible... mais que "dans un mois, dans un an", il y en aura bien de fait... Enfin peu-être...

Ainsi, grâce à ce "dès que possible", on garde l'espoir... comme lorsqu'à l'entrée d'un tunnel, on entrevoit une petite lueur là-bas, à sa fin !

réponse à . le gone le 17/05/2017 à 09h49 : Ça doit être un mot d'un dialecte inconnu de nous mais qui pou...
Va savoir d'où il vient ce mec là....Mintaka
Et pis d'ailleurs on l'a jamais vu, p'têt qu'il a 6 doigts à chaque main, de gros yeux globuleux, des oreilles taillées en pointe, une seule jambe avec un sabot au bout, une peau pustuleuse verte et qu'il sent mauvais....
réponse à . DiwanC le 17/05/2017 à 11h13 : Certes... Mais M'sieur IzoG0d a dit : "...dès que possible.&quo...
Izno est sans doute politicien..."Je réduirais le chomage dès que possible"....
Tunnel, définition du dico :
Voie souterraine percée à travers une montagne, une colline, établie sous une rivière etc.
Ce qui est important dans un tunnel c'est pas les bouts. Parce que si vous n'avez que les bouts du tunnel vous passerez pas sous la montagne, la colline ou sous la rivière. Vous pouvez toujours voir les deux bouts du tunnel, même les deux en même temps s'il n'est pas trop long et qu'il est droit, si vous n'avez que les bouts va falloir grimper sur la montagne pour passer de l'autre côté. Et si vous n'êtes pas un bon grimpeur (comme Germaine) vous n'en verrez pas le bout. Vous pourrez toujours siffler sur la colline comme le silbo d'hier ça vous fera pas passer de l'autre côté sans grimper comme une chèvre. Vous allez me dire si j'ai les deux bouts, j'ai forcément ce qu'il y a entre les deux, j'ai donc un tunnel complet et je passe de l'autre côté. Ca serait trop facile. Sur un bateau des bouts (prononcer boute) il y en a plein et il n'y a pas de tunnel entre deux bouts.
Donc le "bout" de tunnel est particulier. Il n'existe qu'en présence d'une montagne, d'une colline ou d'une rivière. Comme le bout chon n'existe qu'en présence d'une bouteille ou d'un tire bout-chon. Un tunnel peut être dangereux si il y a un zouave à proximité. Vous risquez de ne pas voir le deuxième bout du tunnel.
Bon j'arrête là car je n'en vois pas le bout.
Mais y a rien à piger !

Tu es sur le site "dÉsencylopédie" qui se présente ainsi :

Le contenu de la dÉsencyclopédie, le site lui-même et les administrateurs du site sont une immense parodie sans queue ni tête à la sexualité douteuse et à l'hygiène approximative. Si vous prenez au sérieux un traître mot de ce qui est écrit, vous êtes encore plus con que vous en avez l'air.

Des doux dingues dans not' genre... mais à géométrie éducation variable car jamais nous n'aurions un tel laisser-aller dans notre langage, s' pas !

Et pis ce "con" sans "s" a l'air de ne s'adresser qu'à celui/celle qui lit... Et ça, ça me gène...

et même 

réponse à . mickeylange le 17/05/2017 à 11h22 : Tunnel, définition du dico : Voie souterraine percée à...
Belle envolée !
Grâce à toi, on y voit quand même plus clair !

réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 11h16 : Va savoir d'où il vient ce mec là....Mintaka Et pis d'ailleurs o...
Ah, pardon, mais moi, je l'ai vu ! Et je peux t'assurer qu'il ne sent pas mauvais ! Bon, pour le reste, j'ai pas fait trop attention... 
réponse à . mickeylange le 17/05/2017 à 11h22 : Tunnel, définition du dico : Voie souterraine percée à...
Signé Jean Jacques Deux Bouts ?
réponse à . joseta le 17/05/2017 à 11h51 : Ah, pardon, mais moi, je l'ai vu ! Et je peux t'assurer qu'i...
Même pas ses cheveux mauves t'as remarqué ?...enfin tant qu'y pue pas...
réponse à . DiwanC le 17/05/2017 à 11h26 : Mais y a rien à piger ! Tu es sur le site "dÉsencylop&...
Ouaip j'ai un peu lu en diagonale mais je me doutais d'un truc genre Gorafi..
réponse à . mickeylange le 17/05/2017 à 10h20 : @ 73 diwan J'ai lu les voisins du dessus… Sont tous dans le mê...
Oui c'est pas taupe !
Pourtant "y en a" !

Je ne connais plus Paris que sous terre. On se lève le matin, on se déplace dans des souterrains, on lit les noms historiques, Louvre, Tuileries, Concorde, mais on ne voit rien, on émerge de sous la terre, on séjourne dans quelque lieu mal éclairé jusqu'au soir, on fait ce qu'on a à faire, avec le minimum d'efforts, juste assez pour ne pas se faire renvoyer, le soir on redescend dans le tunnel, on lit les mêmes noms, Louvre, Tuileries, Concorde, Opéra.

(Les étrangers - Sándor Márai)

réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 12h07 : Même pas ses cheveux mauves t'as remarqué ?...enfin tant ...
Il semble qu'il n'ait remarqué ni ses sabots noirs et luisants, ni ses poils blancs qui lui font comme une houppelande, ni ses cornes de Belzébuth zébré...
Ton maître n'aurait-il aucun sens de l'observation ?  

Afin que legone ne me fasse pas de réflexion désobligeuse : c'est bien Belzébuth que j'ai voulu "zébré".


réponse à . DiwanC le 17/05/2017 à 12h29 : Il semble qu'il n'ait remarqué ni ses sabots noirs et luisants, ni ses po...
J'en avais pas l'intention  ! J'ai pas encore visité les étages mais je vais le faire pour savoir si l'on parle des EMI qui sont bien en phase avec l'expression du jour qui suggère le noir et la lumière.
Ton maître n'aurait-il aucun sens de l'observation ?

Ce n'est pas ça ma bêle belle, c'est que... je n'ai d'yeux que pour toi !
Réponse à Germaine #119
Depuis quelques jours mes messages arrivent du premier coup. La fin du tunnel ? Chic alors !
réponse à . joseta le 17/05/2017 à 13h27 : Ton maître n'aurait-il aucun sens de l'observation ? Ce n'est pas &c...
Charmeur va !
- À Londres, on a montré à France Gall une collection de verres avec, dessus, des caricatures de chanteurs, et ça l'a amusée...
- ah, la Gall rit des 'glasses' ?
- à la Galerie des Glaces ? à Londres ? mais qu'est-ce que tu racontes ?
bof !
réponse à . mickeylange le 07/08/2008 à 10h42 : apparemment, il existe un "effet tunnel"On peut expliquer l’effet tunnel d...
et tu te le farcis (le camion) jusqu’au bout du tunnel
Et qu'en plus, derrière le camion, on voit pas le paysage...
réponse à . BOUBA le 17/05/2017 à 11h16 : Va savoir d'où il vient ce mec là....Mintaka Et pis d'ailleurs o...
– Si une voiture rouge rentre dans un tunnel et en ressort verte, de quelle couleur ressort une voiture verte qui est rentrée dans le tunnel à contresens ?
– Accidentée.
réponse à . Mintaka le 17/05/2017 à 20h35 : – Si une voiture rouge rentre dans un tunnel et en ressort verte, de quell...
Sauf bien sûr s'il a 6 doigts à chaque main, de gros yeux globuleux, des oreilles taillées en pointe, une seule jambe avec un sabot au bout, une peau pustuleuse verte et qu'il sent mauvais...
réponse à . le gone le 17/05/2017 à 13h25 : J'en avais pas l'intention  ! J'ai pas encore visité les &eacut...
Aux #79 et 81.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le bout / la fin du tunnel » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?