Un compte d'apothicaire - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Un compte d'apothicaire

Une facture exagérée.
Un calcul compliqué dont les résultats n’ont aucun intérêt ou sont difficilement vérifiables.

Origine

Ce n'est qu'au début du XIXe siècle que le terme pharmacien a remplacé celui d'apothicaire et, bizarrement, c'est au moment où ce mot a commencé à tomber en désuétude que notre expression est apparue.

À partir du milieu du XIVe siècle, le mot 'apothicaire' désignait un commerçant qui vendait des produits médicamenteux, mais aussi des produits rares, des épices ou des ingrédients comme le sucre, par exemple[1].

L'apothicaire était un personnage qui préparait, vendait et administrait des médications. Il devait donc avoir des connaissances avancées aussi bien en médecine qu'en ingrédients susceptibles d'entrer dans la composition des drogues qu'il fabriquait ; c'est pourquoi le savoir de cet homme érudit impressionnait très souvent ses clients.
Profitant de l'admiration qu'il suscitait, il se permettait de vendre ses remèdes par petites quantités et très cher, n'hésitant pas à gruger plus ou moins les petites gens dont certains, devenus méfiants, n'hésitaient pas à négocier le compte de l'apothicaire ou le calcul du prix à payer, avant de le régler.

[1] Preuve que l'apothicaire ne vendait pas que des remèdes, la locution du XVIe siècle maintenant disparue "un apothicaire sans sucre" désignait une personne ne disposant même pas du minimum pour pouvoir exercer correctement sa profession.

Exemple

« Les étrangers se plaignent amèrement du manque de probité qui les rend dupes de tous les marchés qu'ils font. Les marchands surfont indignement, et même, après marché fait, rabattent encore. L'on rabat cinquante pour cent sur un compte d'apothicaire, c'est une chose reçue ; mais les Anglais prennent tous les comptes pour des comptes d'apothicaires, vont trop loin et se font appeler ladri, par ceux mêmes qui sont fort aises d'avoir leur pratique. »
Louis Simond - Voyage en Italie et en Sicile

« Cependant, l'apothicaire ayant présenté un compte de 800 livres sterling (19,200 fr.), le malade a trouvé cette somme exorbitante, et l'affaire a été portée devant les tribunaux. [...] Les médecins et les juges n'ont pu s'empêcher de rire en écoutant les détails de ce singulier régime ; cependant justice a été faite et le compte d'apothicaire fut réduit à moitié. »
Adolphe Biquet - Histoire des fous célèbres, extravagants, originaux...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un compte d'apothicaire » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear SbissariyaSbissariya (terme qui signifie "pharmacie" en dialecte tunisien; utilisé dans un contexte commercial, il signifie "trop cher", "inabordable").
Allemagnede Apothekenpreise mplprix d'apothicaire
Angleterreen Careful accountingUne comptabilité circonspecte
États-Unisen A padded billUne facture rembourrée
États-Unisen Complicated calculationsCalculs compliqués
Espagnees Las cuentas del Gran CapitánLes comptes du Grand Capitaine
Espagne (Catalogne)es Fer comptes minuciososComptes minutieux
Argentinees Una cuenta / una factura dibujadaUn compte / une facture dessiné(e)
Italie (Piémont)it Un conto salatoUn compte salé
Pays-Basnl een gepeperde rekeningune note salée
Pays-Basnl een pittige rekeningune addition salée
Pays-Basnl Een rekening met de vork schrijvenÉcrire un compte avec une fourchette
Pays-Basnl Een opgefokte rekeningUn compte poussé
Brésilpt Uma conta astronômicaUn compte astronomique

Voir aussi

Déformée

Un compte d'urticaire
Un comte du petit Caire.

Vos commentaires
Même chez les nantis ça discutait sur les prix! Ne dit-on pas " des comtes un peu tiqueurs"..? Hmmmmm..???
Bizarrement en Allemagne, oh pardon en Bavière, l’Apotheke peut être une pharmacie, mais aussi un magasin de détail, vendant de la para pharmacie, de l’épicerie, des produits pour animaux etc...Et du sucre.
C’est à y perdre son latin.
"un apothicaire sans sucre"

A chaque époque ses charlatans: je suis bien certain que l’on trouve aujourd’hui des diabétiques de la dianétique..!

cette page
réponse à . renoir2 le 16/09/2008 à 00h15 : Bizarrement en Allemagne, oh pardon en Bavière, l’Apotheke peut &ec...
C’est à y perdre son latin.


Non, ou pas que... idem le "drug store" anglo-saxon ! 
Faut pas venir nous raconter des contes d’apothicaires, non plus..! On n’avale pas comme ça la pilule..!
réponse à . AnimalDan le 16/09/2008 à 00h19 : "un apothicaire sans sucre" A chaque époque ses charlatans: je suis bien ...
yes ! ne soyons pas secs (taires). Une Diane éthique existe peut-être.
Bonne nuit
réponse à . AnimalDan le 16/09/2008 à 00h28 : Faut pas venir nous raconter des contes d’apothicaires, non plus..! On n&r...
encore un mot (maux) : ils ont le droit de faire des contes d’apothicaires car la publicité est autorisée ici, pour les professions médicales.
Cette fois, je vais au lit Lily.
réponse à . renoir2 le 16/09/2008 à 00h29 : yes ! ne soyons pas secs (taires). Une Diane éthique existe peut-&ec...
Question: les scientologues respectent-ils la dia-netiquette..?
réponse à . renoir2 le 16/09/2008 à 00h15 : Bizarrement en Allemagne, oh pardon en Bavière, l’Apotheke peut &ec...
En rhénanie aussi, en fait dans toute l’allemagne je crois. 
à propos de douceurs...
comment appelle-t-on une blonde diabétique ?
...une tarte au sucre...
oui, elle est apothicairée par les cheveux...
Facture

- confection de ce post ..................................................12,00
- lecture de ce post........................................................0,12
- encre ......................................................................1,20
- divers ......................................................................0,12
Total ......................................................................120,12 €

Prix par lecteur, à déposer en liquide au bar, sur le compte de l’Amiral. Merci beaucoup
Ah, les comptes d’apothicaires,
ceux qui nous donnent l’urticaire!
Ils ont réussi à couler hier
Les Marx Brothers *), quelle misère!

Ne dit-on pas "précis comme une balance de pharmacie"
Ce n’est plus une rengaine, c’est une scie,
J’me souviens des cours de chimie, à vous foutre la phtysie,
Tellement parfois c’était capilotracté, quelle chienlie!

*) Lehman Brothers
Comptes tirés par les cheveux et par extension...raisonnements embrouillés.
Quand on voulait "embrouiller" nos parents pour obtenir quelque chose ou simplement se disculper , on mettait en place toute une stratégie . Ils n’étaient pas dupe...ils disaient:
" Arrête"... toi et tes comptes d’apothicaire!
Une chose est certaine, sur Belle Ile, les imprudents qui se risquent un peu trop près de la grotte de l’Apothicairerie n’auront plus le loisir de conter quoi que ce soit.
Pas le temps de dire ouf, -d’ailleurs pourquoi le dire ?- et ils vont passer de vie à très bas, très très bas !!!
réponse à . AnimalDan le 16/09/2008 à 00h28 : Faut pas venir nous raconter des contes d’apothicaires, non plus..! On n&r...
En voici pourtant un, sur cette page, fort intéressant.
Les comptes ont toujours été un problème car:
Les bons comptes font les bons amis et....
...Les bons amis n’ont pas de comptes.
Comment s’y retrouver?
pour moi, les comptes d’apothicaire (parce que je l’utilise surtout au pluriel) sont des comptes compliqués, mais je n’y introduisais pas cette notion d’exagération. Je la rattachais à la minutie dont doit faire preuve un apothicaire dans le dosage des éléments, et son souci de vérification extrême.
Cette notion est pourtant clairement établie, puisque l’Académie cite, dès 1694, "Des parties d’Apothicaire, pour dire, Des parties sur lesquelles il y a la moitié à rabattre."
et dans son édition de 1787, elle passe des "parties" aux "comptes " en relevant :
"En style proverbial, on apèle compte ou parties d’Apothicaîre, tout compte extrêmement chargé, dont il faut rabatre. "
A l’origine on trouve le mot grec ἀποθήκη « magasin » , le latin apotheca « réserve » qui donne le bas latin apothecarius « magasinier, boutiquier », prouvant que cette profession a su évoluer, de celui qui détient les produits, à celui qui en connaît les qualités et utilisations. (tandis que ses revenus évoluaient de même !)
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 07h11 : Facture - confection de ce post ..................................................
Ce conte d’appeau tique aire, direct du phare m’assit !
D’abord tu utilise les heurs hauts alors que la monnaie d’Expressio est le Zloti.
Ensuite, et sur tout, tu fais une erreur de cacul rénal : ces 0, 12 comptés divers, alors que nous sommes encore en été sont injustifiés.
Après les avoir au thé, il reste un trop Père Sue de 120 Zlotis à verres c’est sur mon compte au bar.
Mère Scie. 
La seule autre solution serait de changer les maths.  
"Ils lui ont réglé son compte à l’apothicaire"... c’est en ces termes que de nombreux observateurs ont analysé la mise à l’écart de Robert Fabre du MRG.
Lui, l’ex épicier-chef de Villefranche de rouergue, et accessoirement "troisième homme" du programme commun de l’Union de la gauche en 1973.

L’apothicairerie mène à tout -à condition d’en sortir-
Bonjour, je viens d’arriver sur le site et je trouve les commentaires et les expressions bien épicées à mon goût. Chez moi, en afrique, dans mon village, il y a un "NGANGA", sorte de sorcier-thérapeute-savant, connaissant tous les remèdes de la nature (et encore...) et de l’au delà. Notre NGANGA donc, a toujours eu des comptes très compliqués, un mouton noir à vingt huit taches blanches par exemple pour un remède contre une capillarite ou encore huit jabots de guepes (et Dieu sait combien elles piquent ces bêtes !) pour une alopécie, enfin tout celà étant très tiré sur (et même par) les cheveux, je me suis rappelé notre NGANGA du village en lisant cette expression.
Bonne journée
L’expression du jour semble riche en anagrammes :

Approchaient demi-coût.
Oh ! Décapitation mec pur ! !
Duo : pipi à crachotement.
Pute cacha demi-portion.
Demi-portion ta capuche. . . (t’as une p’tite tête !)

Gare Maman
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 09h21 : Ce conte d’appeau tique aire, direct du phare m’assit ! D&rsquo...
Va donc, eh, apothicaire ! Je croyais pouvoir compter sur toi... 
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 10h02 : Bonjour, je viens d’arriver sur le site et je trouve les commentaires et l...
Bienvenue par Minou, JeanLeLion, bonne journée à toi aussi.  

, ,, ,
, ,; ; ;;  ; ;  ;
, ; ’;  ;  ;; .-’’\ ; ;
, ;  ;`  ; ,; . / /8b \ ; ;
`; ; .;’  ;,\8 |  ;  ;
` ;/ / `_  ; ;;  ;  ; ;
|/.’ /9)  ;  ; `  ;  ; ;
,/’  ; ; ;  ;  ; ; ; ;
/_  ;  ; `  ;  ;
`?8P" .  ;  ; ; ; ;  ;  ;;
| ; .:: `  ;; ; ; `  ;  ;
`’ `--._  ;;  ;;  ; ;  ;  ;
`-..__..--’’  ; ;  ;;  ; ;  ;
 ;  ; ; ;  ;  ;
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 10h07 : L’expression du jour semble riche en anagrammes : Approchaient demi...
Y’en a plein d’autres ! Allez, cherche... 
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 10h02 : Bonjour, je viens d’arriver sur le site et je trouve les commentaires et l...
Ce que nos laboratoires pharmaceutiques ne te diront jamais, c’est que derrière la haute technologie de leurs appareillages et la tronche de savants qu’ils se composent, ils maquillent kif-kif ton Nganga, gars ! Au-delà des antibiotiques, dont l’action est vérifiable sur certaines bactéries, ou de l’aspirine dont on n’a pas fini de découvrir les vertus thérapeutiques réelles, il y a aussi, dans notre pharmacopée européenne, une flopée de trucs qui relèvent de la magie, de l’esbrouffe et du piège à gogos pur et simple. Simplement, comme partout, ils se goinfrent sur la crédulité : la pensée magique n’est pas l’apanage de l’Afrique profonde...
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 10h02 : Bonjour, je viens d’arriver sur le site et je trouve les commentaires et l...
En Amérique, le nganga est rurtout connu pour ses chutes et son rat : ne parle-t-on pas des chutes du ngangarat ?
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 10h35 : En Amérique, le nganga est rurtout connu pour ses chutes et son rat ...
connu pour ses chutes et son rat
Celle là est extraordinaire Tsinta, bravo ! :&rsquo)
1 + 1 = 0 ou 3.
Jacques Lacan
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 10h02 : Bonjour, je viens d’arriver sur le site et je trouve les commentaires et l...
un mouton noir à vingt huit taches blanches
je propose le même résultat pour moins cher, mais il y a un truc  : j’utilise un mouton noir de seulement 27 tâches blanches. Ecrivez moi !
les bons comptes font les bons apothicaires.
Cela peut faire 1 aussi : quand un nuage vient s’additionner à un autre nuage, ils ne forment plus qu’un seul (gros) nuage.
France Météo.
réponse à . chirstian le 16/09/2008 à 11h07 : un mouton noir à vingt huit taches blanches je propose le même r&...
autre possibilité plus économique et donc sollicitant moins de calculs d’à peaux tiques hair ( comme disait Julien Clerc!) : tu prends un mouton tout noir et 28 (ou 27 ) haches blanches....
Un conte (compte) d’hapohticaire... cadeau à cette page
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 10h34 : Ce que nos laboratoires pharmaceutiques ne te diront jamais, c’est que der...
Quand homéo pathie Juliette est triste (scuze Sagesse) mais Boiron compte ses bénéfices.

Hahnemann
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 11h29 : Un conte (compte) d’hapohticaire... cadeau à cette page...
Je connaissais pas c’est trop mignon. Merci.
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 11h41 : Quand homéo pathie Juliette est triste (scuze Sagesse) mais Boiron compte...
et comme le dit le proverbe, qui ont bu, boiront...
réponse à . chirstian le 16/09/2008 à 11h07 : un mouton noir à vingt huit taches blanches je propose le même r&...
j’utilise un mouton noir de seulement 27 tâches blanches
Pire que les douze travaux d’Hercule, alors ? :&rsquo)
Je viens de recevoir ma facture d’encre de God. Et je peux vous dire que je ne voudrais pas être à la place des dessinateurs de ce site : elle est salée !
Heureusement, j’ai eu une remise de 50%, après d’âpres discussions de marchands de tapis par le canal 12, qui fume encore...
En contrepartie, je prends mes clics et mes claques.
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 12h32 : Je viens de recevoir ma facture d’encre de God. Et je peux vous dire que j...
Tu veux dire ta facture d’Ancre, probablement.
INVITATION


SagesseFolie vous convie à 13 heures à venir partager les restes du Lion dont il n’a mis que la tête en @ 23, le reste étant au barbecue.
Soyez tous et toutes les bienvenus à 13 heures à Antibes

PS: vous pouvez apporter du rosé, Antibes c’est pas Toulon !
dans les comptes d’apothicaires les dés sont pipés. Les comprendre, c’est plus fort que de jouer au bouchon.
Non, là, c’est moi qui facture. Car je ne jette pas l’ancre par les fenêtres (y’en a pas, sur les rafiots), mais par l’écubier, moussaillon. Collé samedi !
Ceci dit, belle abbesse, ceci dit (qui n’est pas catholique), je sens que la tienne va être assaisonnée à souhait. Prépare ta mornifle, tu vas morfler en grand.
Cochon de payant ! Tiens, la "taxe pique-nique" à laquelle tu auras droit, dès que tu vas ressortir ton barbecue, c’est une invention belge ! Un beau "concept", vraiment, pour lequel si t’es pas énarque, tu peux pas comprendre. Merci, les aminches... Chez nous, on pique les idées foireuses des autres, et on nique à tout-va. Le tribuable sommateur, s’entend.
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 13h03 : Non, là, c’est moi qui facture. Car je ne jette pas l’ancre p...
la "taxe pique-nique"
Tu veux parler de la taxe sur le salon rose ?
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 12h50 : INVITATION SagesseFolie vous convie à 13 heures à venir partager...
Boit-sans-soif ! Jouisseur ! Développeur non durable ! Tu n’as pas honte ? Mais tu as bouffé du lion, ou quoi ?
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 13h18 : Boit-sans-soif ! Jouisseur ! Développeur non durable ! Tu ...
Bachi-bouzouk, ectoplasme, tonnerre de brest... marinier !!! et toc
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 13h16 : la "taxe pique-nique"Tu veux parler de la taxe sur le salon rose ?...
Dans ma préparation du budget 2009 d’Expressio, j’ai prévu la création d’une taxe pour l’utilisation du salon rose : 12 Zlotis les 12 minutes. Bercy beaucoup.
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 12h50 : INVITATION SagesseFolie vous convie à 13 heures à venir partager...
Avec vos histoires de manger et de lion, vous m’avez fait penser à une des histoires préférées de Coluche. Il adorait la raconter et je vais le faire en son hommage (en espérant ne vexer personne : ce n’est qu’une blague et j’en connais plein qui se moquent de mon propre métier*).
Mes excuses à tous ceux (celles) qui la connaissent déjà.

Devinette : Quelle est la différence entre un CRS ordinaire et un lion qui n’a pas mangé depuis deux jours ?

Réponse : Le CRS ordinaire est un vrai con alors que le lion est un fauve à jeun. 


*Devinette : Quelle est la différence entre les profs et les hémorroïdes ?
Réponse : Il n’y en a pas : les deux sortent du corps en saignant . 
bonjour,
ce qui constitue les tarifs des carburants relève aussi de cette expression !!!
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 13h52 : bonjour, ce qui constitue les tarifs des carburants relève aussi de cette...
Mais dis voir, Agronome, tu ne roules pas à l’huile de colza, toi ?
réponse à . chirstian le 16/09/2008 à 09h19 : pour moi, les comptes d’apothicaire (parce que je l’utilise surtout ...
pour moi, les comptes d’apothicaire (parce que je l’utilise surtout au pluriel)

Idem... mon premier réflexe a été d’aller regarder si l’expression originale était uniquement "singulière", de peur (rétrospective) d’un pataquès parental... ça se dit aussi au pluriel, ouf, l’honneur est sauf. Je ne l’avais jamais entendue que comme ça.
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 13h28 : Dans ma préparation du budget 2009 d’Expressio, j’ai pr&eacut...
Dis moi amiral, le salon "rose" qui est mainant taxé, il est réservé à ceux qui portent à gauche ?
Si on fait des états généraux, et une consultation de la base, on peut peut être négocier non ?
réponse à . AnimalDan le 16/09/2008 à 14h07 : pour moi, les comptes d’apothicaire (parce que je l’utilise surtout ...
Ben mon colon, s’ils s’y mettent à plusieurs, on est dans la mouscaille !
D’ailleurs, on l’est, et pas près d’en décambuter...
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 14h22 : Dis moi amiral, le salon "rose" qui est mainant taxé, il est réser...
Non.
Tu refuses les états généraux et la discussion, le peuple appréciera !!!

Ah ça ira, ça ira l’amiral à la lanterne.....
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 14h33 : Tu refuses les états généraux et la discussion, le peuple a...
Tu n’as donc toujours pas intégré le concept de démocratie participative, toi ! Bon, je peux te donner des cours particuliers là-dessus, à tarif préférentiel, évidemment. Entre disciples de God, hein ?
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 14h37 : Tu n’as donc toujours pas intégré le concept de démoc...
Si, je connais, c’est le contraire de l’exploitation de l’homme par l’homme.
La dictature c’est ferme ta gueule, la démocratie cause toujours.
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 14h37 : Tu n’as donc toujours pas intégré le concept de démoc...
Entre disciples de God
Les disciples de God sont des apôtres qui font des contes d’apôtricaires.
À partir du milieu du XIVe siècle, le mot ’apothicaire’ désignait un commerçant qui vendait des produits médicamenteux, mais aussi des produits rares, des épices ou des ingrédients comme le sucre, par exemple

Le sucre était un ingrédient ... comme le poivre, surnom donné par Pierre Desgraupes à un journaliste connu.
Le sucre venait de très loin et on utilisait surtout le miel pour adoucir les aliments. Ce n’est qu’après le blocus continental et la transformation de la Picardie en champ de betteraves que le sucre est devenu autochtone et abondant. Son prix ne justifiait plus de prendre la tête à l’apothicaire.

Salut à JeanLeLion.
the lions sleeps tonight oh wimoweh.
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 14h46 : Entre disciples de GodLes disciples de God sont des apôtres qui font des c...
Enfin une remarque sensée ! 
réponse à . SyntaxTerror le 16/09/2008 à 16h03 : À partir du milieu du XIVe siècle, le mot ’apothicaire&rsquo...
Ah, le fameux poivre d’ar goat, qui ne manquait pas de sel d’ar mor ? Ou l’inverse, mais ça fait nettement moins vraisemblable. De toute façon, comme écrivain, il est parfaitement imbuvable. Comme journaliste, il lui arrivait d’être farce. Et il savait se sucrer, le bougre !
comte d’Apothicaire , ça fait plus sérieux que marquis de Carabas, non ?
réponse à . momolala le 16/09/2008 à 08h47 : En voici pourtant un, sur cette page, fort intéressant....
Merci pour cette belle page .
Et toujours cette lancinante question : "les animaux ont-ils une âme ?" A mon humble avis, Google fait des comptes d’apothicaire dans sa recherche de pertinence...
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 17h49 : Et toujours cette lancinante question : "les animaux ont-ils une âme&...
les animaux, je ne sais pas, mais pour Albert Sapied, pardon Samain, les fleurs oui, mais seulement le soir !
réponse à . Muscat le 16/09/2008 à 09h09 : Les comptes ont toujours été un problème car: Les bons comp...
C’est que c’est une propriété - disons cela comme ça - NON réflexive ...
réponse à . <inconnu> le 16/09/2008 à 09h21 : Ce conte d’appeau tique aire, direct du phare m’assit ! D&rsquo...
Bravo, tu l’as mouché, l’ami râle à présent !
Allez, je retourne colorier mes billets en heuros, on en aura bien besoin pour payer la potique aire !

Euro-Hobbes
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 12h50 : INVITATION SagesseFolie vous convie à 13 heures à venir partager...
J’y serai ! (chaque année, pour être certain !)
Rapelle-moi la dresse ?

GPS-Hobbes
Ah ben te vlà, garnement ! Et tu reviens juste pour piétiner la Marine ? Ça se paiera. Cash, en rillettes !
Ah, l’apothicaire et son apo-thèque (réserve – armoire/entrepôt) !
Son rôle est bien résumé dans sa dénomination : séparer, différencier, mettre de côté et accumuler, thésauriser.
Pas étonnant que son apothéose ait été basée sur l’apobiose de sa clientèle.
« Que l’apostème crève !» fut-il le mot d’ordre des premiers pharmaciens les supplantant ?
En tous cas, ce n’est pas fini, la guerre des spécialités qui coûtent l’apeaudifesses !
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 19h58 : Ah ben te vlà, garnement ! Et tu reviens juste pour piétiner ...
En rillettes ? Tu mens !
En risettes, dûment.
Ne le répète pas à HoubaHOBBES, mais, la prochaine fois qu’il passe au Mans, je lui en fais péter la sous-ventrière. Tu peux venir aussi !
réponse à . Elpepe le 16/09/2008 à 14h27 : Ben mon colon, s’ils s’y mettent à plusieurs, on est dans la ...
C’est les comptes qui sont pluriels, pas l’apothicaire..! Pour le reste, le coq français ne chante jamais mieux, c’est connu, que les pieds dans la m...ouscaille, oui. 
réponse à . ThanhBach le 16/09/2008 à 18h57 : C’est que c’est une propriété - disons cela comme &cce...
Comptes est en relation avec amis, alors qu’amis n’est pas en relation avec comptes.
Je dirais donc plutôt, à propos de cette propriété, que ce n’est pas comme Utatif.
Utatif étant un célèbre guerrier gaulois ambidextre et symétrique,à ne pas confondre avec Transitif, bien qu’ils soient souvent en groupe, comme l’a si bien dit Evariste. 
réponse à . AnimalDan le 16/09/2008 à 20h52 : C’est les comptes qui sont pluriels, pas l’apothicaire..! Pour le re...
Et c’est d’ailleurs ce que le monde entier nous envie... Sauf la perfide Albion, comme d’hab !
réponse à . renoir2 le 16/09/2008 à 00h15 : Bizarrement en Allemagne, oh pardon en Bavière, l’Apotheke peut &ec...
l’Apotheke peut être une pharmacie, mais aussi un magasin de détail, vendant de la para pharmacie, de l’épicerie, des produits pour animaux etc...Et du sucre.

Un peu comme cette page, non ?
réponse à . mickeylange le 16/09/2008 à 11h29 : Un conte (compte) d’hapohticaire... cadeau à cette page...
merci pour ce cadeau ! ça fait du bien (une comptable qui se perd dans ses comptes d’apothicaire pour boucler le budget prévisionnel 2009)
pardon Elpepe, je n’avais pas vu que tu étais plongé dans les mêmes affres. Je vais aussi le présenter en zlotis, mon budget, mais je n’ai pas de salon rose à taxer, rien que des usagers qui vont hurler !!!
réponse à . Jonayla le 16/09/2008 à 22h33 : l’Apotheke peut être une pharmacie, mais aussi un magasin de d&eacut...
bien vu, tout-à-fait ça. Sauf qu’on n’y mange pas.
réponse à . Jonayla le 16/09/2008 à 22h33 : l’Apotheke peut être une pharmacie, mais aussi un magasin de d&eacut...
Dans les pharmacies,
Dans les pharmacies...

On veut du nougat et du chocolat,
Des bonbons au citron, des stylos,
Des poupées gentilles
Pour les petites filles
Et, pour les garçons
Des lapins qui sont
Sauteurs et polissons.
On vend de tout :
Des toutous blancs
Qui se tiennent debout ...
Il devait donc avoir des connaissances avancées
L’apothicaire devait donc effectuer de longues études ; autrement dit, il devait très_bucher, ...indispensable dans le métier !
Au village, on prétendait qu’Aliénor, l’épouse du médecin, et Floriane, celle du pharmacien, avaient toutes deux accordé leurs faveurs à Tiquaire, un colporteur beau comme un pâtre grec, qui vendait rubans, dentelles et colifichets.
Nul n’en avait la preuve mais la rumeur se répandit de maison en maison et ne tarda pas à parvenir aux oreilles des maris...
– J’aurai ta peau Tiquaire, rugit l’un.
– Vais lui régler son compte à c’lui–là, marmonna l’autre..

Bonne année à tous ! 
2012 sera t elle l’année d’un ènième nouveau sommet européen qui sera censé sauver l’europe après moult comptes d’apothicaires ?
Je me souviens qu’étant enfant j’allais parfois faire des courses au village pour ma grand mère et elle m’envoyait parfois "chez l’apothicaire" lui chercher sa verveine ou sa camomille. Chez moi ce terme était encore employé par les anciens dans les années 60.
Je viens de voir mon apothicaire, qui, pour limiter les dégâts dus aux excés des dernières fêtes, m’a recommandé des repas llègers. En voici quelques exemples:
- des petits oiseaux: les geais
- du poisson grec: en provenance de l’Égée
- des palourdes et
- de leau: les jets d’eau.
Une facture exagérée.
...........
des ingrédients comme le sucre, par exemple

Même la facture du sucre était salée! 
Voici un bon exemple de compte d’apothicaire ! (NB Cette scène est intéressante aussi pour étudier la manière dont on comptait quand le franc ni l’euro n’existaient pas encore...) http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre377.html#page_13

Molière Le Malade imaginaire Acte I Scène I
Argan, seul dans sa chambre assis, une table devant lui, compte des parties, d’apothicaire avec des jetons ; il fait, parlant à lui−même, les dialogues suivants.

Trois et deux font cinq, et cinq font dix, et dix font vingt. Trois et deux font cinq. "Plus, du vingt−quatrième, un petit clystère insinuatif, préparatif, et rémollient, pour amollir, humecter, et rafraîchir les entrailles de Monsieur." Ce qui me plaît de Monsieur Fleurant, mon apothicaire, c’est que ses parties sont toujours fort civiles : "les entrailles de Monsieur, trente sols." Oui, mais, Monsieur Fleurant, ce n’est pas tout que d’être civil, il faut être aussi raisonnable, et ne pas écorcher les malades. Trente sols un lavement : Je suis votre serviteur, je vous l’ai déjà dit. Vous ne me les avez mis dans les autres parties qu’à vingt sols, et vingt sols en langage d’apothicaire, c’est−à−dire dix sols ; les voilà, dix sols. "Plus, dudit jour, un bon clystère détersif, composé avec catholicon double, rhubarbe, miel rosat, et autres, suivant l’ordonnance, pour balayer, laver, et nettoyer le bas−ventre de Monsieur, trente sols." Avec votre permission, dix sols. "Plus, dudit jour, le soir, un julep hépatique, soporatif, et somnifère, composé pour faire dormir Monsieur, trente-cinq sols." Je ne me plains pas de celui−là, car il me fit bien dormir. Dix, quinze, seize et dix−sept sols, six deniers. "Plus, du vingt−cinquième, une bonne médecine purgative et corroborative, composée de casse récente avec séné levantin, et autres, suivant l’ordonnance de Monsieur Purgon, pour expulser et évacuer la bile de Monsieur, quatre livres." Ah ! Monsieur Fleurant, c’est se moquer ; il faut vivre avec les malades. Monsieur Purgon ne vous a pas ordonné de mettre quatre francs. Mettez, mettez trois livres, s’il vous plaît. Vingt et trente sols. "Plus, dudit jour, une potion anodine et astringente, pour faire reposer Monsieur, trente sols." Bon, dix et quinze sols. "Plus, du vingt−sixième, un clystère carminatif, pour chasser les vents de Monsieur, trente sols." Dix sols, Monsieur Fleurant. "Plus, le clystère de Monsieur réitéré le soir, comme dessus, trente sols." Monsieur Fleurant, dix sols. "Plus, du vingt−septième, une bonne médecine composée pour hâter d’aller, et chasser dehors les mauvaises humeurs de Monsieur, trois livres." Bon, vingt et trente sols : je suis bien aise que vous soyez raisonnable. "Plus, du vingt−huitième, une prise de petit−lait clarifié, et dulcoré, pour adoucir, lénifier, tempérer, et rafraîchir le sang de Monsieur, vingt sols." Bon, dix sols. "Plus, une potion cordiale et préservative, composée avec douze grains de bézoard, sirops de limon et grenade, et autres, suivant l’ordonnance, cinq livres." Ah ! Monsieur Fleurant, tout doux, s’il vous plaît ; si vous en usez comme cela, on ne voudra plus être malade : contentez−vous de quatre francs. Vingt et quarante sols. Trois et deux font cinq, et cinq font dix, et dix font vingt. Soixante et trois livres, quatre sols, six deniers. Si bien donc que de ce mois j’ai pris une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept et huit médecines ; et un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze et douze lavements ; et l’autre mois il y avoit douze médecines, et vingt lavements. Je ne m’étonne pas si je ne me porte pas si bien ce mois−ci que l’autre. Je le dirai à Monsieur Purgon, afin qu’il mette ordre à cela. Allons, qu’on m’ôte tout ceci. Il n’y a personne : j’ai beau dire, on me laisse toujours seul ; il n’y a pas moyen de les arrêter ici. (Il sonne une sonnette pour faire venir ses gens.) Ils n’entendent point, et ma sonnette ne fait pas assez de bruit. Drelin, drelin, drelin : point d’affaire. Drelin, drelin, drelin : ils sont sourds. Toinette ! Drelin, drelin, drelin : tout comme si je ne sonnois point. Chienne, coquine ! Drelin, drelin, drelin : j’enrage. (Il ne sonne plus mais il crie.) Drelin, drelin, drelin : carogne, à tous les diables ! Est−il possible qu’on laisse comme cela un pauvre malade tout seul ? Drelin, drelin, drelin : voilà qui est pitoyable ! Drelin, drelin, drelin : ah, mon Dieu ! ils me laisseront ici mourir. Drelin, drelin, drelin.
En 2012, ce sont les Grecs, les Italiens, les Espagnols, les Irlandais et autres Portugais qui vont devoir faire des comptes d’apothicaires pour pouvoir s’en sortir et ainsi rester dans la zone Euro. Pour les Belges, les Français, les Slovaques, les Estes (et pas queue de six trons), les Cypriotes, ce sera à peine plus facile: ils pourront attendre encore jusqu’en 2012. Enfin, pour les Finlandais et les Finnois, les Allemands et les Bavarois, les Néérlandais et les Hollandais, les Luxembourgeois du Nord et ceux du Sud, les Maltais, les Slovènes et les Autrichiens, pour eux, c’est constitutionnel: ils pourront se la couler douce jusqu’en 2012 avant de couler...
Tout ça à cause des agences de natation, comme Moody Blues, The Standard Poor et Pitch Rafting ou alors James Bond Rating Sevices, Dragon, et des tas d’autres, qui ont un jour décidé de sauver le tolar - ex-monnaie slovène, même à l’insu de son plein gré. Ils en font tout un théâtre. C’est pour cela que l’on parle du Théâtre de la Monnaie, où - en 1830 - la Muette de Portici en resta sans voix!
Pas de compte d’apothicaire aujourd’hui, mais je me permet de te signaler que tu peux enlever Ligorodo de ta liste d’anniversaire. Il est devenu inconnu à cette page, commentaire 59 et 71.
Judas, qui servait parfois la messe avec le curé, porta ses 30 deniers à la banque et c’est ainsi qu’il approvisionna son compte d’apôtre vicaire........
réponse à . tytoalba le 02/01/2012 à 10h23 : Pas de compte d’apothicaire aujourd’hui, mais je me permet de te sig...
Je sais. Je n’enlève pas les inconnus de ma liste et je continue à leur souhaiter un bon anniv’.
Il y a plus d’incon (nu ou pas d’ailleurs) qui nous lisent... :&rsquo)
réponse à . BOUBA le 02/01/2012 à 10h44 : Judas, qui servait parfois la messe avec le curé, porta ses 30 deniers &a...
Et c’est le p’tit de’nier qui a fait capoter l’euro...

De toute façon, d’après Maia la Beille, le 12 du 12 2012, tout sera fini. Alors, après qu’on ait fêté il y a peu le début du dernier carnaval endiablé le 11 du 11 2011...

Moi, j’attend le 13 du 13 2013 pour voir...
Bonne et heureuse année à tous les expressionautes.
Depuis une quinzaine de jours j’ai été dans l’impossibilité de souhaiter les anniversaires, avec un peu de retard : Joyeux anniversaire à ceux qui ont eu un an de plus.
réponse à . file_au_logis le 02/01/2012 à 09h39 : En 2012, ce sont les Grecs, les Italiens, les Espagnols, les Irlandais et autres...
A défaut d’être « thicaire », il est « calyptique » l’avenir que tu nous "comptes"...
Comment disait–on hier et ce matin encore ? Ah oui ! : bonne année...
réponse à . file_au_logis le 02/01/2012 à 10h56 : Et c’est le p’tit de’nier qui a fait capoter l’euro... ...
N’est ce point le 21/12/2012 que selon les charlatans, escrocs et autres gourous notre monde devrait connaître sa fin ?????????
Opéré de calculs biliaires, je me rendis chez l’apothicaire afin qu’il me préparât quelque remède. Il ma prépara aussi la facture et là...
- Mon opération, puisqu’on m’a ôté, c’est une soustraction, mais ça c’est une sacrée addition!
- Mais vous aviez beaucoup de pierres...
- J’ai laissé mes pierres et à vous je vous laisserai une ardoise...
- Ce serait une tuile...Pensez que vous avez fait de mauvais calculs...
- Et en celà vous m’imitez! Vous aussi avez fait de mauvais calculs!
- Allons, ne vous faites pas de bile...J’ai tout fait médicalement.
- C’est ça, donnez-moi mes dix calmants! Et au revoir!
réponse à . BOUBA le 02/01/2012 à 13h25 : N’est ce point le 21/12/2012 que selon les charlatans, escrocs et autres g...
Du 12 au 21, c’est pas 9, ta question!
Et puis, cela fait-il vraiment une différence?
Peut-être, mais il se terminerait en "théose" que ce serait bien quand même, non?
réponse à . file_au_logis le 02/01/2012 à 13h48 : Du 12 au 21, c’est pas 9, ta question! Et puis, cela fait-il vraiment une ...
Tu as raison, fi des comptes d’apothicaire puisqu’on va tous mouriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir !
........Déjà à l’époque cette page
Puisque cette question a l’air de travailler certains esprits chagrins, je propose quant à moi à God de rediffuser cette page pour la journée du lendemain, d’est à dire le 22/12/12.
J’y serai, bien sûr, comme vous tous.
réponse à . deLassus le 02/01/2012 à 15h12 : Puisque cette question a l’air de travailler certains esprits chagrins, je...
Meuh non voyons, on sait bien que c’est des carabistouilles tout çà........on fera la teuf le 25.12.12 tout comme le 31.01.13.........
réponse à . SyntaxTerror le 16/09/2008 à 16h03 : À partir du milieu du XIVe siècle, le mot ’apothicaire&rsquo...
Pas grand’chose à rajouter quelques mois plus tard ... à part que la betterave (malgré la publicité télévisée) devient polonaise et que la sucrerie d’Abbeville a fermé ses portes.

En ce qui me concerne, l’expressio du jour sera plutôt :

Présenter ses voeux.
réponse à . file_au_logis le 02/01/2012 à 09h39 : En 2012, ce sont les Grecs, les Italiens, les Espagnols, les Irlandais et autres...
tolar - ex-monnaie slovène

Ca ne veut pas dire que tous les Yougoslaves finissaient en zonzon ...
C’est le même mot que le "thaler" de Bohème qui est devenu le "dollar" pour les anglophones d’Outre-Atlantique, les francophones parlant de "piastres" !
réponse à . SyntaxTerror le 02/01/2012 à 16h48 : tolar - ex-monnaie slovène Ca ne veut pas dire que tous les Yougoslaves f...
le même mot que le "thaler" de Bohème
Et le Thalys franco-belge, il vient de là aussi?
Non? Ca vient du blues? Ah, bon...
réponse à . BOUBA le 02/01/2012 à 15h49 : Meuh non voyons, on sait bien que c’est des carabistouilles tout ç&...
c’est des carabistouilles tout çà
En v’là un qui l’a pas dit, mais il a du sang belge dans les veines... Parler de carabistouilles...
réponse à . tytoalba le 02/01/2012 à 10h23 : Pas de compte d’apothicaire aujourd’hui, mais je me permet de te sig...
Tu as raison, et ma "mission" (que j’ai proposé plusieurs fois à qui voulait) n’ayant pas été accomplie, il n’est pas dans la liste. Est-ce pour ça qu’il est devenu inconnu ? J’en doute et je refuse de faire des comptes d’apothicaire pour le savoir ni même d’en prendre une quelconque responsabilité, mais s’il - ou elle- nous lit, je lui souhaite un bon anniversaire, et re-bienvenue par Minou (le mec à Minerve comme qui dirait...)
réponse à . BOUBA le 02/01/2012 à 14h35 : Tu as raison, fi des comptes d’apothicaire puisqu’on va tous mouriii...
Excellent! Je ne connaissais pas (trop jeune peut-être :&rsquo))
Mais comme tout tourne et que personne n’invente rien, le cycle continue et les paroles sont tout à fait d’actualité. Bon... la musique ... 
réponse à . horizondelle le 02/01/2012 à 19h35 : Tu as raison, et ma "mission" (que j’ai proposé plusieurs fois &agr...
Chacun souhaite l’anniversaire de qui il veut. Personnellement quand je constate que quelqu’un est devenu "inconnu", je le raye de ma liste. C’est donc ainsi que j’ai enlevé Ligorodo. 
réponse à . horizondelle le 02/01/2012 à 19h39 : Excellent! Je ne connaissais pas (trop jeune peut-être :&rsquo)) Mai...
hé oui, trop jeune mais d’une part on n’est jamais trop jeune et d’autre part........tant mieux pour toi........
Non pas belge du tout mais mon ex épouse était chti.........alors............
Évidemment qu’on va la couper en deux la poire ! On va quand même pas tout garder ! On n’est pas égoïste nous !
Et les pépins on les partage aussi ! De si mignons petits pépins on ne va quand même pas les laisser !
encore en ce moment, la pharmacologie est une institution, nous ne pouvons pas contrôler les prix, la recherche coûte beaucoup (une phrase que nous entendons souvent).
Comme le faisait si justement remarquer le pourfendeur de dragons, c'est aujourd'hui la "sainte Germaine". Donc, bonne fête, Germaine.
Quoique...
Si je m'en réfère à Wikipedia, Sainte Germaine de Pibrac était une jeune vierge, bergère, scrofuleuse et au bras atrophié (beurk !). Elle serait la protectrice des bergers et des ovins.
Vierge... ça ne peut donc pas concerner notre Germaine, qui passe sa vie à grimper aux rideaux !
Et que n'a-t-on pas raconté comme miracles: pour aller tranquillement à la messe, elle (pas la nôtre, l'autre) plantait sa quenouille dans le sol. La quenouille alors rassemblait les moutons et éloignait les loups...
Et elle n'a pas protégé Blanquette ! Et elle n'a pas éloigné le vilain méchant loup... Alors, je vous le demande, sa réputation n'est-elle pas quelque peu surfaite ?
Ce que ne mentionne pas Wiki, c'est qu'elle est aussi, du fait de son bras gauche plus court que le droit, la protectrice des dahus ...
réponse à . ergosum le 15/06/2017 à 00h27 : Comme le faisait si justement remarquer le pourfendeur de dragons, c'est aujourd...
Merci ! 

Et une pensée-souvenir pour Elpepe sans qui je n'aurais jamais été "Germaine" sur Expressio...

J'ai rencontré un apothicaire chez not' Georges, mais un seul...

Bouba, on partage ? Je prends les mots :
Dans les comptes d'apothicaire,
Vingt ans, c'est un' somm' de bonheur.
Mes vingt ans sont morts à la guerre,
De l'autr' côté du champ d'honneur.
Si j' connus un temps de chien, certes,
C'est bien le temps de mes vingt ans !
Cependant, je pleure sa perte,
Il est mort, c'était le bon temps !


... et je te laisse les notes ♫♪♫♪♪♫. Ainsi, ce compte nous fera bons amis ! 

Et j'en ai rencontré deux chez Jacques Brel:

Colonel, faut-il,
Puisque vous êtes blessé
Faut-il donc nous occuper
De vous trouver un abbé ?
Colonel, faut-il
Puisqu'est mort l'apothicaire
Chercher le vétérinaire ?
Colonel, colonel, que faut-il faire ?
Le Colonel

C'est moi qui suis le fameux barbier,
Le Figaro de La Mancha!
Apothicaire prêt à barber,
Et barbier qui apothiquera
Foi de barbier, ma vie est douce,
Car les hommes ont besoin de moi,
Depuis toujours la barbe pousse.
La barbe barbe et embarbera
C'est moi que je suis l'arrière-grand-père
Du Figaro de Sevilla
Je suis le roi des apothicaires,
Je suis le barbier de La Mancha!
Le Barbier
Aujourd'hui c'est la Sainte-Germaine.

BONNE FÊTE À TOUS LES RIDEAUX !!!
réponse à . Mintaka le 15/06/2017 à 01h47 : Aujourd'hui c'est la Sainte-Germaine. BONNE FÊTE À TOU...
et même 
Le compte d'apo t'y Cora.
Pourquoi ?
Parce que Cora vaut Caire (https://www.youtube.com/watch?v=9VH6iGPrlec) ...
Des hommes anglais: - Qu'est-ce qu'on fête aujourd'hui ?
- les Germaines
- et c'est une grosse fête ?
- non, légère, men !
- Où tu étais hier ?
- à Pau, je voulais acheter des chevaux, mais ils étaient bourrés de tics...
- des chevaux pharmaciens, en quelque sorte...
- de quoi ??
- ben, oui, les chevaux à Pau tiquèrent !
- ha, ha, ha...
réponse à . ergosum le 15/06/2017 à 00h27 : Comme le faisait si justement remarquer le pourfendeur de dragons, c'est aujourd...
Et elle n'a pas protégé Blanquette !
Ah, mais, c'est que c'est très spécialisé, les saints. Une sainte dont le domaine est la protection des moutons est totalement incompétente pour protéger les chèvres.
réponse à . joseta le 15/06/2017 à 08h51 : - Où tu étais hier ? - à Pau, je voulais acheter des c...
Si tu cherches le maire de Pau, il paraît qu'il habite maintenant place Vendôme et qu'il dispose de peu de temps à consacrer à son élevage de chevaux.
Massien: - Où tu vas joseta ?
- c'est la fête à Germaine, et je vais au Phare, Massien...
- t'es souffrant ?
réponse à . file_au_logis2 le 15/06/2017 à 08h48 : Le compte d'apo t'y Cora. Pourquoi ? Parce que Cora vaut Caire (https://www...
C'est bien parce que c'est toi :
Ça n'est pas ( et ), mais { et }.
Merci !
Merci de m'envoyer des fleurs... en ayant pris soin de ne pas me jeter le pot en même temps !

Adolphe Biquet - Histoire des fous...
Le cousin d'Alphonse Blanquette Biquette ?
réponse à . SyntaxTerror le 15/06/2017 à 09h12 : Et elle n'a pas protégé Blanquette ! Ah, mais, c'es...
Une sainte dont le domaine est la protection des moutons est totalement incompétente pour protéger les chèvres.
La notre serait plus pour la protection des légionnaires !
réponse à . mickeylange le 15/06/2017 à 10h40 : Une sainte dont le domaine est la protection des moutons est totalement incomp&e...
La nôtre serait plus pour la protection des légionnaires
Ça laisse un peu à désirer. Nous avons encore connu une épidémie de maladie des légionnaires. Par précaution, il a fallu abattre tout le troupeau.
réponse à . mickeylange le 15/06/2017 à 10h40 : Une sainte dont le domaine est la protection des moutons est totalement incomp&e...
Faut dire qu'un jour sans légionnaire, c'est triste comme un jour sans Seguin... un jour sans pain...
Rien qu'à voir ses cheveux blonds tout illuminés de soleil, on rêve... on part en voyage pour Cythère... ou pour Brie-Comte-Robert.

Et puis, le légionnaire sent bon le sable chaud des plages de là-bas, dis !
Enfin, il n'y a pas plus fiable que ce garçon : on peut toujours compter sur lui...
J'ai essayé un jour de compter sur un apothicaire : il n'arrêtait pas de s'agiter, il se débattait tellement que j'ai dû renoncer !

L'expression serait-elle une légende ? Me d'mande...

Ou un été sans kiné !
Nous voici donc dans les vieux grimoires pour fabriquer quelque médecine... A notre époque c'est les pages jaunes pour trouver un kiné qui ne soit pas fermé au mois d'Août... C'est ça aussi le XXIème siècle !
réponse à . le gone le 15/06/2017 à 12h17 : Que dirait un apothicaire devant un ver à deux têtes ?...
Il dirait sans doute : "C'est ça aussi le XXIème siècle !"
réponse à . ergosum le 15/06/2017 à 00h27 : Comme le faisait si justement remarquer le pourfendeur de dragons, c'est aujourd...
Et elle n'a pas protégé Blanquette !
Blanquette... innocente et pure !
réponse à . DiwanC le 15/06/2017 à 11h44 : Faut dire qu'un jour sans légionnaire, c'est triste comme un jour sans Se...
Et puis, le légionnaire sent bon le sable chaud des plages de là-bas, dis !

Enfin le tien il sent la chèvre, la preuve :

Cristobal vous sentez la chèvre
Disait Germaine en lui tendant ses lèvres

(Pierre Perret : Tonton Cristobal)
réponse à . deLassus le 15/06/2017 à 12h25 : Il dirait sans doute : "C'est ça aussi le XXIème si...
La prochaine fois, on expédie un cosmonaute coupé en deux pour voir ce qui repousse.
L'apothicaire d'une région d'Asie Mineure: l'heureux Mède.
réponse à . mickeylange le 15/06/2017 à 12h51 : Et puis, le légionnaire sent bon le sable chaud des plages de là-b...
Si j'osais, je te dirais bien que le mien sent l'after chèvre... mais - sur ce site de si haute tenue - je n'ose pas.

Et pis, nos chers z'amionautes ne méritent pas ça.
Aussi, je me tais.

Mais pas à tout jamais ! Faut pas rêver ! 
Réponse à 125 SyntaxTerror et 126 de Lassus, mes amis : je vous jure que j'ai essayé et que cela n'a pas fonctionné.
Tiens, je réessaie encore:
{Cora vaut Caire|https://www.youtube.com/watch?v=9VH6iGPrlec}
Essaie
{ https://www.youtube.com/watch?v=9VH6iGPrlec|Cora vaut Caire } sans les espaces.
Cora vaut Caire
Il faut mettre le | juste après le lien et avant ton texte perso puis finir ta phrase avec}
Izn0God : je peux pas écrire, je peux pas poster...
C'est quoi, ce bizz?
Et mainant, il me prend à nous veaux !
Heureusement que ce n'est pas sur le quai de la gare ...
Un tifosi très fâché: - Je vais te faire la peau Tekke !
Fatih: - Et qu'est-ce que je ferais avec une pharmacie ?
réponse à . file_au_logis2 le 15/06/2017 à 17h29 : Izn0God : je peux pas écrire, je peux pas poster... C'est quoi,...
Après t'avoir expliqué* comment on crée un lien, il faut aussi qu'on te raconte que depuis quelque temps, M'sieur IznoG0d a inventé un nouveau jeu : il accepte ou refuse (une fois, deux fois... ou plus) nos contributions, qu'elles soient hautes réflexions philosophiques dont nous sommes friands ici, ou vastes galéjades dont nous sommes plus friands encore !

Donc, habitude à prendre : avant d'appuyer sur le bouton, tu fais un Ctrl+A suivi d'un Ctrl+C.
Comme ça, si M'sieur IznoG0d fait un caprice, tu le surprends avec un Ctrl+V.

Ai-je été assez clair mon Joli2 ?

* 5 fois quand même ! 

réponse à . DiwanC le 15/06/2017 à 18h01 : Après t'avoir expliqué* comment on crée un lien, il faut au...
M'sieur IznoG0d c'est comme qui dirait l'éditeur de partoche du temps de God. Oui, oui, je travaille dessus qu'il disait, mais tout le monde savait qu'il ne le ferait jamais. Par contre quand il y avait un bug il ne lâchait pas l'affaire avant que ça remarche, lui.
réponse à . file_au_logis2 le 15/06/2017 à 08h48 : Le compte d'apo t'y Cora. Pourquoi ? Parce que Cora vaut Caire (https://www...
Joli !
... et merci à Syntax.

... et vive les vastes galéjades !
réponse à . Slepi le 15/06/2017 à 22h10 : Joli ! ... et merci à Syntax. ... et vive les vastes galéjad...
N'oublie pas deLassus et le gone !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un compte d'apothicaire » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?