Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Pas piqué des vers / hannetons

Parfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable...
Bien conservé, intact.

Origine

Lorsque le bois des anciens meubles est envahi par les vers, on dit qu'il est 'piqué' par ces animaux rampants, en raison des traces laissées par les nombreux petits trous visibles à la surface du bois.
Il va de soi que l'état de tels meubles est très loin d'être considéré comme parfait ou exceptionnel.
Dès le XVIIe siècle, on utilisait déjà "piqué de vers" pour désigner des vêtements mités ou du bois rongé par les insectes.
Le hanneton () est un insecte paysan[1] qui s'attaque, qu'il soit encore larve ou adulte, à différents types de plantes dont les céréales (c'est pourquoi on peut le qualifier de céréales killer). Il est assez vorace et rend impropres à la consommation, donc plus qu'imparfaites, les plantes dont il se régale copieusement.
On imagine aisément que l'inverse de "piqué de vers" qualifie quelque chose d'intact, bien conservé, en parfait état et, par extension, quelque chose d'exceptionnel ou d'excellent.
La version 'hannetonnée', est apparue au XIXe siècle, un peu après sa soeur avec exactement le même sens.
Cette expression serait attestée en 1832 dans "les amours de Mahieu" pour désigner une belle jeune fille, fraîche, en pleine santé, apte à satisfaire les besoins de galipettes du bossu paillard héros de l'ouvrage.
La signification actuelle apparaît au début du XXe siècle.
[1] Il est d'ailleurs chanté dans une chanson populaire : "Hanneton prend sa faucille, larirette, larirette..." ().

Compléments

On utilise aussi parfois cette expression pour désigner un langage ou un écrit salace ou très vert.

Exemple

« Si vous aviez mis le pied au faubourg où j'ai souvent passé les nuits, vous auriez vu un petit casse-noisette de mon invention qui n'est pas piqué des vers. »
Honoré de Balzac - César Birotteau« Il fait à Aix, l'hiver, un petit froid qui n'est pas piqué des hannetons. »
Louis Aragon - Les beaux quartiers

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pas piqué des vers / hannetons » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Hen gi yw ci Morgan Le chien de Morgan est un vieux chien
Allemagne Allemand Das ist nicht von Pappe Ce n'est pas du carton
Allemagne Allemand Nicht von schlechten Eltern (Pas né) de mauvais parents
Angleterre Anglais There are no flies on you! Il n'y a pas de mouches sur toi
Canada Anglais No flies on him ! Aucunes mouches sur lui
États-Unis Anglais Nothing to shake a stick at Rien pour te pousser à brandir un bâton
Irlande Anglais If there are flies on him/her, they are paying rent S'il y a des mouches sur lui/elle, elles sont des locataires
Argentine Espagnol Estar impecable Être impeccable
Espagne Espagnol De cojón de mico De couille de singe (= très bon / Excellent)
Espagne Espagnol Sano como una manzana Sain commme une pomme
Italie Italien Èssiri 'mmaculàtu Être immaculé, intact
Pays-Bas Néerlandais Niet meer aankomen! Plus toucher!
Pays-Bas Néerlandais Niet op het achterhoofd zijn gevallen Ne pas être tombé sur l'occiput
Pays-Bas Néerlandais Piekfijn Parfait, complètement intact
Roumanie Roumain Ca nou Comme neuf
Roumanie Roumain Fara cusur Sans défaut
Ajouter une traduction

Déformée

  • Pas pillé des canetons

Commentaires sur l'expression « Pas piqué des vers / hannetons » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 02/02/2007 à 00:22
    qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi !
    Ils sont en si petit nombre (n’auraient-ils pas disparu ?)
    actuellement, bientôt aucun gamin ne saura à quoi il ressemble !
    En mai, quand j’étais môme, on les atttrapait avec une facilité déconcertante, on les enfermait 1 h. ou 2 dans une boîte d’allumettes vide et le soir, dans l’église, quand il fallait parcourir le "chemin de croix", avec une pause et une prière à chaque tableau, nous, les garnements, qui avions envie de nous amuser un peu ... les uns après les autres, nous ouvrions nos boîtes et redonnions la liberté aux hannetons dont le frou-frou du vol nous enchantaient (et on était persuadés que notre brave curé ne nous soupçonnait pas !!!) ... naïveté de nos 10 ans !
  • #2
    • castello
    • 02/02/2007 à 00:45*
    • En réponse à cotentine #1 le 02/02/2007 à 00:22 :
    • « qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi !
      Ils sont en si petit nombre (n’auraient-ils pas disparu ?)
      actuellement, bientôt auc... »
    Il y a des années que je n’en ai pas vu. Mais que de souvenirs. Avec un fil à coudre attaché à une ou plusieurs pattes on ne les perdait pas de vue!
    Bonsoir à tous anciens et nouveaux; comme annoncé dès ma courte présentation je ne me manifesterai pas souvent, j’essaye de lire un max, merci à tous de vos commentaires.
    Il me semble que cette expression vient de la marine car, hein EL PEPE, on met les voiles pour ne pas être piqué des zannetons sinon on cououle!
    Cordialement à tous.
  • #3
    • Elpepe
    • 02/02/2007 à 01:54*
    Bon, alors là, une précision s’impose. Dans la Marine, on pourrait dire : "ces œuvres vives ne sont pas piquées des tarets" (voir cette page). Je n’ai personnellement jamais vu de hanneton sur un voilier, sinon je l’aurais chassé à grands coups de plumeau, vous pensez bien. Mais savez-vous qu’à plus de cent kilomètres des côtes, on peut recueuillir de gros insectes, comme des libellules, qui viennent se reposer jusqu’à ce que vous les ameniez en vue de terre, où elles prennent alors leur envol ?
    On ne voit plus de hannetons, comme on ne voit plus de bleuets sauvages, ni d’escargots dans les fossés comblés, grâce à l’action assidue et au lobbying féroce de Monsanto, l’inventeur, entre autres produits-miracle, du Napalm (palmitate de sodium, l’"agent orange" du Vietnam) et du Roundup (qui vient juste de retirer la mention mensongère de sa biodégradabilité), un vrai consortium de philanthropes. On ne verra bientôt plus de moineaux friquets, dont l’habitat des vergers haute tige n’existe plus... Et Pépé arrête là et va au lit, que sinon, les cauchemars le guettent !
    Bonne nuit, les gosses.
  • #4
    • <inconnu>
    • 02/02/2007 à 07:03*
    PRESIDENTIELLES 2007
    Notre insecte paysan José Bové... l’OGM killer.
    Il est pas piqué des vers non plus c’estui la !
  • #5
    • Elpepe
    • 02/02/2007 à 07:17*
    Bonjour bonjour,
    bien dormi, les gosses ? Allons, debout, il y a encore école, aujourd’hui... Tiens, histoire de contribuer sérieusement à la cause, je vais juste rajouter mon grain de sel (de mer) pour signaler une extension de sens que je connais à cette expression : difficile, duraille. Exemples :
    - diriger la France, c’est abracadabrantesque et pas piqué des hannetons (Iago Chiraco)
    - devenir président, c’est pas piqué des vers (un retraité Rhétais)
    Frédéric Dard a souventefois employé l’expression dans ce sens. Il a d’ailleurs écrit "Céréales Killer", roman beauceron qui commence par une "rave-party" à l’issue de laquelle Mélanie Godemiche, l’organisatrice du pince-fesses, est retrouvée atrocement mutilée et qui plus est un peu morte. Et Toinet qui a perdu sa casquette sur le lieu du crime ! Roman posthume, paru en juin 2001.
  • #6
    • syanne
    • 02/02/2007 à 07:18
    C’est l’histoire d’une môme, oh là là quelle môme !
    Vive du ciboulot, agile du clavier
    Avec elle toujours : bonheur et cadeaux.
    Coquette avec ça : une robe jaune elle a
    Qu’elle a bien lavée, comme elle est du sud
    Avec Le bon Mir, lou savoun bien doux.
    C’est une vraie gourmande, une belle exigeante.
    Parfois même elle crise :"Tian, j’veux du tian !"
    Dans sa borie qui tôt s’éclaire matin (mâtin !),
    Elle fait des chansons, des poèmes coquins.
    Tous les gars le disent : quelle bonne vivante,
    Quelle pépée d’amour !
    A l’esprit de famille : avec sa frangine,
    En bonne co-tantine, elle gâte ses neveux.
    Singes en peluche - orangs-outans et bonobos,
    Voyage en Louisiann’, elle sait prendre des risques
    Voyages en Louisiann’, elle sait prendre des risques (bis).
    C’est une sacrée môme, la môme oh là là !
    Elle sait faire des vers
    Pas piqués des hannetons.
    Alors forcément y a nous
    On l’écoute, on la lit
    Avant le boulot, ça donne le tempo.
    A propos, mon frère, y a mon train qu’arrive
    Va falloir que je file - et pas au logis,
    J’suis pressée, my God,
    V’là mon express, yo!
  • #7
    • <inconnu>
    • 02/02/2007 à 07:38*
    • En réponse à cotentine #1 le 02/02/2007 à 00:22 :
    • « qui a vu un hanneton ces dernières années ? pas moi !
      Ils sont en si petit nombre (n’auraient-ils pas disparu ?)
      actuellement, bientôt auc... »
    Du calme royaliste ! (pour hier)
    Cool !
    Personne ou rien ne vous a piqué
    Ni vers, ni hannetons et ni mouche
    Et personne ne va piquer votre Roi.
    C’est mon droit absolu de dire des conneries, comme tout le monde
    Et ce n’est pas toi qui va m’envoyer chez Plumeau ou chez quelqu’un d’autre.
    Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?
  • #8
    • Elpepe
    • 02/02/2007 à 07:42
    • En réponse à syanne #6 le 02/02/2007 à 07:18 :
    • « C’est l’histoire d’une môme, oh là là quelle môme !
      Vive du ciboulot, agile du clavier
      Avec elle toujours : bonheur et cadeaux.
      Coquette ave... »
    Bise du marin (de l’heure et quart), placide Syanne hydrique.
  • #9
    • <inconnu>
    • 02/02/2007 à 08:09
    Connaissez vous le "dictionnaire du diable" d’Ambrose Bierce ?
    Il y donne cette définition de l’asticot: " produit fini dont nous sommes la matière première"
    Ah c’est dun goût !!
  • #10
    • momolala
    • 02/02/2007 à 08:17
    • En réponse à <inconnu> #7 le 02/02/2007 à 07:38* :
    • « Du calme royaliste ! (pour hier)
      Cool !
      Personne ou rien ne vous a piqué
      Ni vers, ni hannetons et ni mouche
      Et personne ne va piquer vot... »
    On n’agresse pas la gentille Contentine, ni le soir, ni le matin ! Pour en revenir quand même à ta contribution d’hier, et puisque tu y reviens toi-même, plus piqué que par les hannetons, j’ajouterai au propos de Contentine qui elle aussi a le droit de dire ce qu’elle veut, que personne ne t’empêche de contribuer davantage, de constester ce qui est dit par d’autres, et que personne à mon avis ne se trouve meilleur que le voisin. Je crois que ce que j’aime dans ce site c’est précisément que chacun peut y trouver sa place, toi compris, mais dans la courtoisie et le respect d’autrui. Les prises de nez ne se font pas à fleurets mouchetés entre gens de caractère, mais elles s’achèvent toujours cordialement et avec humour, et c’est tout ce qui compte.
    @Syanne
    Super dès le matin ! Moi je suis un peu du genre diesel, il faut du préchauffage et j’ai parfois du retard à l’allumage. C’est chouette d’avoir une Syanne au réveil !
  • #11
    • Elpepe
    • 02/02/2007 à 08:34
    • En réponse à <inconnu> #7 le 02/02/2007 à 07:38* :
    • « Du calme royaliste ! (pour hier)
      Cool !
      Personne ou rien ne vous a piqué
      Ni vers, ni hannetons et ni mouche
      Et personne ne va piquer vot... »
    Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?

    l’usage de ce pluriel bien singulier m’autorise à donner ma réponse personnelle à la question posée : que nenni, Genius, que nenni.
    Juste un peu plus de distance par rapport aux mots, un soupçon d’humour et un pot de vaseline, et oualà... D’accord ? Pas d’accord ? On souque à la manœuvre, moussaillon ! On fait sa route avec ses mots, certains conduisent droit sur les brisants. Un proverbe breton dit : "si tu veux faire un vieux marin, arrondis les caps et salue les grains", c’est-à-dire passe au large et réduis la toile dans la ventouse. Ce sage proverbe s’applique à tous les navigateurs Expressionautes d’expérience, et vient corroborer l’intervention de ma Momolala de rêve, que je salue.
  • #12
    • <inconnu>
    • 02/02/2007 à 08:43
    Salut les jeunes,
    j’ai un mot d’excuse pour mon absence de deux jours (comment ça, vous z’avez pas r’marqué ?): j’avais pu d’messagerie dis donc, hop, mot de passe invalide, comme ça, comme par enchantement !
    C’est vrai, je vous jure, je n’étais pas au bistrot en train de piquer des verres !
  • #13
    • <inconnu>
    • 02/02/2007 à 08:49
    • En réponse à Elpepe #11 le 02/02/2007 à 08:34 :
    • « Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?
      l’usage de ce pluriel bien singulier m’autorise à donner ma réponse personnelle à... »
    passe au large et réduis la toile dans la ventouse
    Petite contrepéterie du matin ? Que va penser le petit foc ?
  • #14
    • Elpepe
    • 02/02/2007 à 09:20
    • En réponse à <inconnu> #13 le 02/02/2007 à 08:49 :
    • « passe au large et réduis la toile dans la ventouse
      Petite contrepéterie du matin ? Que va penser le petit foc ? »
    Toujours aussi pétulante, hein ? Ben si, on avait remarqué ton silence, tiens ! Mais on en ignorait la cause... Un autre grand absent, c’est notre marsupilami, mais je crois avoir retenu qu’il redescend très bientôt des cîmes. Chirstian et Filou sont chiches de leurs interventions, aussi. Et Jonayla, hmmm ? Qui me fait faire un rêve merveilleux [sur l’air de Ramona](1)... Et Louisann ? Et notre cousine Canadienne ? Et notre ami Chinois ?
    Bon, le contrepet sous-jacent, j’espérais que Peinard_best le relèverait, lui qui est musico itou... Au fait, quel instrument, Peinard_best ?
    (1) Ah, tu vois, God : on aurait un éditeur HTML de partoche, ça économiserait de l’encre, hein ?
  • #15
    • borikito
    • 02/02/2007 à 09:30
    • En réponse à <inconnu> #7 le 02/02/2007 à 07:38* :
    • « Du calme royaliste ! (pour hier)
      Cool !
      Personne ou rien ne vous a piqué
      Ni vers, ni hannetons et ni mouche
      Et personne ne va piquer vot... »
    Je n’ajouterai que peu de choses aux commentaires de Momo et Elpepe. Si nous nous chinons parfois les uns les autres sur ce forum c’est autant que possible avec humour mais toujours avec cordialité.
    L’agressivité, que nous mettrons sur le compte de l’inexpérience, n’est pas de mise ici.
    Bon revenons a nos hannetons. Ils ont sans doûte disparu de certaines régions traitées aux phytosanitaires mais par chez moi, les soirs d’été c’est un véritable bourdonnement continu dès que le crépuscule se pointe. Pas folle, la guêpe : elle ne sort de terre que lorsque ses prédateurs éventuels sont couchés...
    Ces hannetons ont une particularité : lorsqu’ils sortent de terre ils font un trou très nette sans particules de terre sur les bords.
    Et alors si vous plantez des salades, par exemple, il n’est pas rare d’en retrouver toutes feuilles étalées au sol en étoile, la racine ayant été dévorée par le ver blanc qui n’a pas eu recours à sa faucille....
  • #16
    • momolala
    • 02/02/2007 à 09:33
    Chez nous on voit moins de hannetons, mais toujours beaucoup de cétoines qui piquent les roses. Elles ont l’air de bijoux posés dans l’écrin de ces fleurs si bien que peu de gens les détruisent, car la beauté ne dure que ce que durent les roses, l’espace d’un matin, c’est bien connu. Alors, puisque les roses vont faner, laissons les cétoines déjeuner ! Le cycle de vie du hanneton, comme celui de la cigale m’a toujours fascinée : tant de temps passé à faire l’ascenseur sous terre pour se reproduire et mourir à la lumière ! pour ceux qui veulent en savoir davantage allez sur cette page ; mais je pense que Yannou va donner un éclairage particulier à mon propos s’il est parmi nous. 😉
    @Pepe
    Chirstian est à Cannes nous a-t-il dit. Je l’ai peut-être croisé hier, mais flouté sans doute !
  • #17
    • momolala
    • 02/02/2007 à 09:37
    Mamie pécouille ! Je viens de relire le poème de Syanne et de découvrir qu’il m’est dédié. God, il va falloir nous mettre une émoticône aux joues rouges, car je rougis plus que je ne le saurais dire de tant de compliments. Je le prends pour un encouragement à sortir de ma léthargie écrivatoire plus souvent et je le partage volontiers avec vous tous, Syanne comprise.
  • #18
    • <inconnu>
    • 02/02/2007 à 09:41
    • En réponse à Elpepe #11 le 02/02/2007 à 08:34 :
    • « Est-ce que vous vous trouvez plus sérieux ou plus sensé ?
      l’usage de ce pluriel bien singulier m’autorise à donner ma réponse personnelle à... »
    C’état du vouvoiement et non du pluriel (sensé(e))
    B journée
  • #19
    • eureka
    • 02/02/2007 à 09:42
    À l’origine l’expression s’appliquait aux feuilles de salade mangées par les hannetons ou autres bestioles comme les vers, et donc sans valeur marchande.
    Le Sieur Pequenot Scarole y pouvait raconter des salades pour vendre sa camelote, eh bé y arrivait pas, z’étaient pas piquées des hannetons, que même les vers z’en voulaient pù !!
    Bonjour à toutes les coccinelles et tous les papillons intrinsectes du Village !
  • #20
    • eureka
    • 02/02/2007 à 09:46*
    • En réponse à syanne #6 le 02/02/2007 à 07:18 :
    • « C’est l’histoire d’une môme, oh là là quelle môme !
      Vive du ciboulot, agile du clavier
      Avec elle toujours : bonheur et cadeaux.
      Coquette ave... »
    c’est qu’elle marne la coquette !!
    Ah oui qu’elle les aimes les petites touches, not’ petite momo hein