Une guerre picrocholine - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Une guerre picrocholine

Un conflit entre personnes ou institutions, déclenché pour des raisons obscures ou ridicules

Origine

Si vous prenez un dictionnaire très ordinaire et y recherchez le qualificatif de notre expression, vous avez peu de chances de l'y trouver.
Mais des ouvrages plus élaborés vous indiqueront que picrocholine est construit à partir des deux mots grecs pikros pour « amer » et khôlé pour « bile » (le deuxième étant aussi à l'origine de choléstérol, cet ennemi de votre vésicule biliaire et de vos artères).

Cette expression nous vient de Gargantua, roman de Rabelais.
En effet, dans son ouvrage, Picrochole, roi de Lerne, s'oppose à Grandgousier, le père de Gargantua, pour une stupide histoire de fouaces (ou fougasses) ayant entraîné une bagarre. Il attaque le territoire de Grandgousier avec ses treize mille six cent vingt-deux soldats, mais il voit ses troupes éliminées aussi bien par un vaillant moine de l'abbaye de Seuillé que par l'urine du cheval de Gargantua (qui, je le rappelle, est un géant et a un cheval de taille correspondante) qui fait déborder une rivière et noie les restes de la troupe et quelques milliers d'autres innocents.

C'est du tempérament de va-t-en-guerre de Picrochole et des raisons stupides qui l'ont poussé à attaquer Grandgousier, que naîtra l'expression.

On peut noter que ce qualificatif ne s'emploie guère que dans cette expression et qu'on n'en utilise pas de version au masculin.

Exemple

« Privés, le 2 mars, du match de foot Arsenal-Auxerre (que devait diffuser TF1), puis de la finale du Tournoi des cinq nations, Angleterre-Écosse (dont la diffusion a été annulée, samedi par France 2), les téléspectateurs français n'y comprennent rien. En cause : la profusion des panneaux de publicité pour des marques d'alcool français sur les stades étrangers, et interdits de diffusion par la loi Évin.
Dans cette guerre picrocholine qui oppose désormais, d'une part, les pouvoirs publics, le Conseil supérieur de l'audiovisuel, chargés de faire respecter la loi, les diffuseurs tenus de s'y conformer, et, d'autre part, les annonceurs d'alcool, chaque retransmission pose problème. »
Libération - Article du 23 mars 1995

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une guerre picrocholine » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
République tchèquecz Zabomysí válkaUne guerre entre les grenouilles et les souris
Allemagne / Autrichede Streit um des Kaisers Bart Se disputer à cause de la barbe de l'empereur
États-Unisen A feud / A petty feudUne querelle ou rivalité / Une querelle ou rivalité pour des raisons insignifiantes ou mesquines
Argentinees Peleas de perros y gatos.Des disputes de chiens et chats
Espagnees _Por_ un quítame allá esas pajas_Pour_ un enlève-moi de là ces pailles

Vos commentaires
Sa divinité il est oo h 16 et l’expression du jour est toujours dans les tuyaux.
faut changer la pendule !!!
J’ai validé à OOh 16 et mon post est daté de la veille à 23:54:02 ce qui porte le retard de ton horloge à 20 minutes !!!
Je vais donc déclencher une guerre picrocholine pour des raisons obscures ou ridicules contre ton horloger.
Picrocholine… on s’attend à tout avec un mot pareil !
- On dirait le nom d’un médicament : une boîte de Picrocholine, s’il vous plaît !
- Ou d’une maladie : la picrocholine, affection de la peau très répandue chez les garçons de bains
- Ou d’un parasite : la picrocholine du chêne-liège
- Ou d’une fanfreluche : les jupons en picrocholine, si appréciés par les élégantes de la Renaissance
- Ou le nom de… tout ce qu’on veut ; mais une « guerre picrocholine », y’a que sa Divinité pour aller dénicher des trucs pareils !

God, Lange a raison : partout en France, 2 heures viennent de sonner... sauf ici.
Elle m’a dit d’aller siffler sur la picrocholine ...zaï*, zaï, zaï, zaï, oh, oh, oh, oh, oooh!

Jo, si tu nous entends...

*Expression depuis mise au ban, zaï, :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 01/10/2010 à 01h36 : Picrocholine… on s’attend à tout avec un mot pareil ! - On d...
En effet, une expression à nous faire dégringoliner de la picrocoline d’un Emeu29 très musical ce matin 
L’ex-président argentin Picrochet a déclenché une guerre picrocholine pour les Malouines.
Je me souvenais bien d’avoir entendu "Picrochol" dans mon enfance (une récitation à l’école) :)

La Laitière et le Pot au lait (de Jean de LA FONTAINE - 1621-1695)

Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats.
Notre laitière ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de son lait, en employait l’argent,
Achetait un cent d’oeufs, faisait triple couvée ;
La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m’est, disait-elle, facile,
D’élever des poulets autour de ma maison :
Le Renard sera bien habile,
S’il ne m’en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s’engraisser coûtera peu de son ;
Il était quand je l’eus de grosseur raisonnable :
J’aurai le revendant de l’argent bel et bon.
Et qui m’empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
La dame de ces biens, quittant d’un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,
Va s’excuser à son mari
En grand danger d’être battue.
Le récit en farce en fut fait ;
On l’appela le Pot au lait.

Quel esprit ne bat la campagne ?
Qui ne fait châteaux en Espagne ?
Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
Autant les sages que les fous ?
Chacun songe en veillant, il n’est rien de plus doux :
Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes :
Tout le bien du monde est à nous,
Tous les honneurs, toutes les femmes.
Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ;
Je m’écarte, je vais détrôner le Sophi ;
On m’élit roi, mon peuple m’aime ;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
Je suis gros Jean comme devant.
On peut noter que ce qualificatif ne s’emploie guère que dans cette expression et qu’on n’en utilise pas de version au masculin
Et ca t’étonne, avec une définition pareille?
Un conflit entre personnes ou institutions, déclenché pour des raisons obscures ou ridicules
Cette expression nous vient de Gargantua, roman de Rabelais.
A nous, Syanne, deux mots !
Petite précision étymologique : le village de Seuillé dont l’abbaye fut vaillamment défendue par frère "Jean des Entommeurs", s’appelle désormais "Seuilly". Ceci étant, après quelques verres de Chinon qui tant inspira Rabelais (né lui même au village), on peut parfaitement prononcer "Seuillé" sans risque d’être repris par son interlocuteur, qui profitera de votre pédante éloquence intarissable sur le sujet, pour s’en servir un autre en douce...
Si vous passez dans le coin...
Voilà bien un mot que je ne connaissais pas!Au fond toutes les guerres sont picromachins et toutes les disputes aussi pour ceux qui les subissent...Mais voilà un beau petit jeu pour la journée!Demander à toutes les personnes ce que ce mot veut dire!et si on nous donne la bonne définition que devrons-nous en conclure?Ben qu’ils lisent expressio!Non mais!
réponse à . DiwanC le 01/10/2010 à 01h36 : Picrocholine… on s’attend à tout avec un mot pareil ! - On d...
Ou d’une maladie : la picrocholine, affection de la peau très répandue chez les garçons de bains
Pas de MST, tout de même ? 
Heu, il semble (vaguement...), me souvenir que dans Pantagruel il y a une "bagarre" (sic...) avec des fouasses(*) ? Un peu dans le genre (?) des batailles de tartes à la crème des débuts du cinéma...

(*) ou fouaces: je ne suis pas fichu de déterminer la bonne orthographe ? Les deux sont-elles synonymes ???
réponse à . deLassus le 01/10/2010 à 08h40 : Cette expression nous vient de Gargantua, roman de Rabelais.A nous, Syanne, deux...
j’avais moi aussi noté que God profitait de l’absence de Syanne ! La peur de la voir rectifier tel ou tel point de sa présentation, et de déclencher ainsi une guerre pas_trop_choline mais presque.
Tiens ? Mon correcteur ne réagit pas à "choline" ? Vérifions (TLFI):
choline : Base azotée, apparentée à la vitamine B, qui dans la nature existe à l’état libre dans de nombreux tissus animaux et végétaux. Ce liquide, d’aspect incolore et sirupeux, joue le rôle de stimulant du péristaltisme intestinal et d’excitant du parasympathique.

Donc, dans la guerre picrocholine, c’est la choline qui jouerait le rôle d’excitant du parasympathique (frère Jean) et des paras antipathiques (Picrochole).
Bigeard, vous avez dit Bigeard, comme c’est bigeard !
Pour celles et ceux qui veulent relire le françois de Rabelais, allez à cette page, ça commence au chapitre XXV et, en effet, les raisons du refus de vente ne sont pas expliquées. Par ailleurs, la liste d’injures, c’est autre chose que les qualificatifs sur "ta mère".
c’est une expression que je n’ai jamais entendue et difficile à placer à notre époque quoique en ce moment en Belgique, un journaliste pourrait faire les gros titres de sa feuille de chou: "la Belgique connait une guerre picrocholine sans précédent!", ce serait digne du fameux "Bye, Bye Belgique". 
réponse à . chirstian le 01/10/2010 à 09h25 : j’avais moi aussi noté que God profitait de l’absence de Syan...
Comme acide + base = sel + eau, ne peut-on pas légitimement se demander si la guerre picrocholine n’ a pas été déclenchée par l’ action de l’ acide picrique sur la choline... La prose de Rabelais ne manque effectivement pas de "sel" . Quant à l’ eau, je la vois tomber du ciel, ce matin, et je ne trouve pas ça drôle du tout. Je trouve qu’ il devrait pleuvoir de 23h30 à 05h30, et faire beau le reste du temps. Encore que.... si le soleil n’ avait pas brillé sur Austerlitz... qui sait ?
réponse à . DiwanC le 01/10/2010 à 01h36 : Picrocholine… on s’attend à tout avec un mot pareil ! - On d...
De fait, "picrochole" désignait quelqu’un en proie à la bile noire, on dirait de nos jours "de mauvais poil", comme la peau de lapin d’hier.
Il semble que ce soit Charles Quint qui soit visé, un roi un peu con et cherchant à envahir ses voisins sous le moindre prétexte. Je n’oserais prétendre que c’est un trait germanique, sous la révolution et l’Empire, la France a failli s’étendre jusqu’à Moscou.
réponse à . <inconnu> le 01/10/2010 à 09h19 : Ou d’une maladie : la picrocholine, affection de la peau très ...
Fouaces , ou fougasses ( miam  du latin " focacius panis" ( pain cuit sous la cendre ) dixit le Petit Larousse
Bonne journée à tous
réponse à . SyntaxTerror le 01/10/2010 à 09h28 : Pour celles et ceux qui veulent relire le françois de Rabelais, allez &ag...
Merci pour cette "pièce jointe", elle m’ évite de me lever.... Et point ne faut oublier que l’ abbaye de Thélème fut fondée, justement, pour Frère Jean des Entommeures. L’ essentiel de sa règle tenait en ces quelques mots : "Fais ce que voudras". Et cette abbaye avait pour particularité principale d’ être... mixte.
réponse à . SyntaxTerror le 01/10/2010 à 09h42 : De fait, "picrochole" désignait quelqu’un en proie à la bile...
Pas si con que ça, en fait, mais pas raisonnable. L’ hérédité y était peut-être pour quelque chose : quand on est le fils de Jeanne la Folle, n’ est-ce pas... Toujours est-il qu’ aucun de ses projets n’ aboutit et que la fin des guéguerres successives n’ intervint qu’ après sa mort...L’ une des guéguerres concernait, si je me souviens bien, les trois évêchés (Toul, Metz et Verdun).
Quoi qu’ il en soit il fut le contemporain de Rabelais. Mais il était, avant tout, prince de Bourgogne, et fruit d’ une alliance entre l’ Autriche et la Castille....
Quant à la campagne de Russie, Napoléon put entrer dans la ville... Mais y reçut un accueil "chaleureux", brûlant même, le gouverneur y ayant mis le feu (il s’ agissait du comte Rostopchine, père de la comtesse de Ségur). Napoléon est du reste le seul envahisseur à être entré dans Moscou.
Hitler, lui, fut stoppé à 36 km. Un monument très simple, sur la route de l’ aéroport de Sheremetievo, indique l’ endroit....
réponse à . 5pivoine6 le 01/10/2010 à 09h28 : c’est une expression que je n’ai jamais entendue et difficile &agrav...
J’ ai étudié des passages de l’ oeuvre de Rabelais, et notamment l’ épisode de la guerre picrocholine au lycée (de nos jours ce serait au collège, puisque j’ ai dû étudier ça en 4è, je pense). Mais ta remarque est très pertinente: voir quelques politiciens se taper sur la g... pour une question de langue - alors qu’ il y a des exemples européens de pays ayant deux langues officielles, comme la Finlande, par exemple, ou, sur le même continent, mais hors U.E., la Suisse avec 4 langues, montre bien que ce débat "ne tient pas la route". Et il est dommage que les journalistes n’ aient pas utilisé cette expression, pour montrer le ridicule et la vanité de la situation. Déjà la Yougoslavie a éclaté, la Tchécoslovaquie n’ est plus... veut-on en revenir aux états "de poche" qui n’ auront, vu leur faible population et l’ absence de budget global, pas les moyens de se faire entendre ?
réponse à . file_au_logis le 01/10/2010 à 08h25 : On peut noter que ce qualificatif ne s’emploie guère que dans cette...
Misogyne, maintenant ????????? Ach, ja , mein Führer : Küche, Kirche, Kinder, les 3 "K" pour la femme ? Et c’ est tout ?
Bon, j’ai bien compris que les bergers ont corrigé les fouaciers et se sont servis de ce qu’ils voulaient acheter au départ "toutesfoys ilz les payerent au pris acoustumé et leurs donnerent un cens de quecas et troys panerées de francs aubiers"
C’est là que j’ai décroché. C’est quoi les quecas et les francs aubiers ?
réponse à . SyntaxTerror le 01/10/2010 à 10h44 : Bon, j’ai bien compris que les bergers ont corrigé les fouaciers et...
"Franc se dit aussi Des arbres & des fruits par opposition à Sauvage & non cultivé" (Ac Fr 1694) , les 3 paniers de franc aubier (saule) s’expliquent donc. Mais je n’ai aucune idée en ce qui concerne les "quecas" et Google ne me renvoit qu’à "que ça" ou la cueca , une danse chilienne. J’ai peur qu’il ne te faille attendre le retour de Syanne !
Un conflit entre personnes ou institutions, déclenché pour des raisons obscures ou ridicules
n’est-ce pas le cas de tout conflit, si l’on ne retient que l’étincelle qui a mis le feu aux poudres : l’assassinat d’un obscur archiduc à Sarajevo, le coup d’éventail du Dey d’Alger ou les vendettas corses ... Mais ce qui est bien réel c’est le contexte de peur et de haine mélangées qui s’auto-alimentent et rendent inévitable le pire. Une querelle de fouaces ne peut-elle pas, demain, embraser tout le Moyen Orient ? Ou l’Irlande ? Ou ... ou ...
Mais pas Expressio , havre de paix et de fraternité ! 
réponse à . chirstian le 01/10/2010 à 11h56 : Un conflit entre personnes ou institutions, déclenché pour des ra...
Oui, dans le cas où certains fabriquent la poudrière.
Dans le cas qui nous concerne, les sujets de Gargantua n’ont pas compris ce qui leur arrivait "en consideration de ce qu’ilz avoient de tous temps esté bons et amiables voisins, et que jamais envers eulx ne commirent excès ne oultraige pour ainsi soubdainement estre par iceulx mal vexez "
réponse à . chirstian le 01/10/2010 à 11h56 : Un conflit entre personnes ou institutions, déclenché pour des ra...
Expressio , havre de paix et de fraternité !
...lieu quasiment divin où se promènent en toute quiétude, sérénité et liberté, les combattants de l’ennui, les va-t-en-guerre contre la sinistrose, les boutefeux de la mélancolie, les conquérants de la belle parlure, les vainqueurs de la morosité… rien que des pacifistes, quoi !
la guerre picrocholine que l’amant lui livre - pic,_roc,_au_lit - abreuve son sillon jusqu’à l’art_mystice.
réponse à . chirstian le 01/10/2010 à 11h41 : "Franc se dit aussi Des arbres & des fruits par opposition à Sauvage & no...
D’ après le texte que je possède (et ses notes...) les quecas sont des noix et les francs aubiers étaient des raisins blancs alors très répandus dans la région. Ces dons en nature complétaient probablement la valeur usuelle des fouaces "qu’ ils payèrent au pris accoustumé..."
réponse à . perugin le 01/10/2010 à 09h12 : Petite précision étymologique : le village de Seuillé ...
Ah, les vins de Loire.... souples et élégants, point trop chargés en alcool ni trop tanniques, je crois que (bien que ne buvant du vin qu’ exceptionnellement) ce sont ceux que je préfère...
Et quelle région exceptionnelle.
Le personnage de Pichrocole ayant donné l’adjectif pricrocholine, nous avons là une belle antonomase.
réponse à . mitzi50 le 01/10/2010 à 13h58 : D’ après le texte que je possède (et ses notes...) les queca...
les francs aubiers étaient des raisins blancs
Bravo : j’avais tout faux !
réponse à . SyntaxTerror le 01/10/2010 à 12h32 : Oui, dans le cas où certains fabriquent la poudrière. Dans le cas ...
Il faut, toutefois, tenir compte de ce que Gargantua (ainsi que ses parents etc...) étaient des géants, et que tout en lui était disproportionné. Même ses réactions. Mais ces étripages pour une affaire de galettes montre bien le ridicule de la cause... et de l’ effet ! D’ ailleurs, à la fin de cette guerre des fouaces, Gargantua entend laisser le royaume de Picrochole (dont il ne sait ce qu’ il lui est advenu) à son "filz, lequel, parce qu’ est par trop bas d’ eage (car il n’ a encores cinq ans accomplyz), sera gouverné et instruict par les anciens princes et gens sçavants du royaulme..." et prévoit également que ledit royaume ne puisse être ruiné par la convoitise et l’ avarice de ses administrateurs. Quant à ceux qui eurent la folie d’ envoyer la troupe et qui ne sont ni morts ni en fuite, il les fait travailler dans son imprimerie : ces "barbares" deviendront donc des serviteurs du progrès intellectuel ! Ce qui montre qu’ il sait raison garder, et n’ est pas un conquérant ivre de pouvoir.
réponse à . mitzi50 le 01/10/2010 à 13h58 : D’ après le texte que je possède (et ses notes...) les queca...
Merci,
en effet, ça colle avec le contexte :

les bergiers de la contrée estoient à guarder les vines et empescher que les estourneaux ne mangeassent les raisins.
et
les mestaiers, qui là auprés challoient les noiz

Sales bêtes, ces étourneaux et effrontés, avec çà !
réponse à . chirstian le 01/10/2010 à 14h11 : les francs aubiers étaient des raisins blancs Bravo : j’ava...
Ce n’ est pas à moi que reviennent ces "Bravo" ! mais aux éditions Gallimard, qui ont demandé à Jacques Boulenger et Lucien Scheler d’ établir et annoter l’ édition des oeuvres de Rabelais dans la collection La Pléïade. Petit détail amusant : mon volume a été imprimé le 27 février 1970 à... Bruges. Non, pas près de Bordeaux ; en BELLE GIQUE !!!!!!! Et en territoire flamand, qui plus est....
P.S. Y’ a beaucoup d’ imprimeries à Bruges ?
réponse à . SyntaxTerror le 01/10/2010 à 14h24 : Merci, en effet, ça colle avec le contexte : les bergiers de la con...
Un peu "Hitchockiens", en effet.... Et salissant tout !
réponse à . file_au_logis le 01/10/2010 à 08h25 : On peut noter que ce qualificatif ne s’emploie guère que dans cette...
par ce que les hommes échappent à ce genre de débordement ? à l’issue de certains matchs de foot j’ai des doutes
réponse à . mitzi50 le 01/10/2010 à 09h41 : Comme acide + base = sel + eau, ne peut-on pas légitimement se demander s...
j’opterai pour l’acide acétique plus que pour l’acide picrique . le premier provenant de la fermentation du vin de l’abbaye de Seuillé entre autres cela nous donne l’acetylcholine ester à base de choline qui provoque les contractions des muscles squelettiques et ralentit le rythme cardiaque pour aller batailler , étriper efficacement grâce à une activité musculaire décuplée et sans tachycardie liée à la peur
cf étude de la physiologie des géants
par auteur inconnu
édition Pantagruel  ; 1961
réponse à . cornelius le 01/10/2010 à 16h08 : j’opterai pour l’acide acétique plus que pour l’acide...
D’ accord pour l’action sur lemétabolisme en général, et sur la physiologie des géants en particulier.Mais l’ acide acétique (en gros, le vinaigre, qui n’ a pas subi la fermentation alcoolique due aux levures, se référer aux travaux de Pasteur sur ce sujet) est un acide faible. L’ acide picrique, quant à lui, est un acide fort, et qui a aussi un certain pouvoir... explosif (porté à une température convenable). Donc je persiste...Les esprits s’ échauffent, l’ acide picrique fait exploser les caractères bilieux (en ces tempslà les obus n’ existaient pas encore, on a fait des progrès depuis...), et c’ est la réaction en chaîne !
réponse à . cornelius le 01/10/2010 à 15h54 : par ce que les hommes échappent à ce genre de débordement...
Le hooliganisme (du russe Hooligan, désolée mais je n’ ai pas un clavier en cyrillique, cependant le terme signifie voyou) s’ exerce très fréquemment aux alentours des stades par de pseudo-supporters qui sont venus là pour casser et bastonner, pas pour assister au match, mais aussi, dans son sens plus général, lors de certaines échauffourées où de jeunes crétins incendient des bagnoles, crèvent des pneus, sont heureux surtout qu’ on parle d’ eux, car c’ est le seul moyen qu’ ils ont trouvé pour "exister". C’ est, en quelque sorte, une guerre Picrocholine moderne ! Car qui s’ étriperait encore pour un morceau de pain ou de brioche, si bon fut-il, du moins dans les pays où on ne crève pas de faim, je me le demande...
réponse à . cornelius le 01/10/2010 à 16h08 : j’opterai pour l’acide acétique plus que pour l’acide...
...l’acide acétique plus que pour l’acide picrique . le premier provenant de la fermentation du vin de l’abbaye de Seuillé...
Ça se boit un truc pareil ? Marceeeeeeeeel ! N’achète pas ça : c’est de la picratecholine !
réponse à . DiwanC le 01/10/2010 à 16h50 : ...l’acide acétique plus que pour l’acide picrique . le premi...
Tout à fait. D’ ailleurs quand le vin tourne au vinaigre ce n’ est qu’ une infâme piquette, et "picrate" (vin imbuvable) est bien dérivé de picrique. Par contre l’ acide picrique s’ utilise en dermatologie (ou s’ utilisait....) pour panser des brûlures superficielles. A l’ oesophage ??? Non ! Pas sur les muqueuses. Sur la peau (pas celle de lapin) seulement.Et dilué à 1 pour 100.
réponse à . mitzi50 le 01/10/2010 à 17h02 : Tout à fait. D’ ailleurs quand le vin tourne au vinaigre ce n&rsquo...
C’est ce que prétend Rabelais dans le texte qui nous occupe :
avec gros raisins chenins estuverent les jambes de Forgier mignonnement, si bien qu’il feut tantost guery.
Autre jolie guerre picrocholine : celle qui oppose les habitants de Lilliput aux habitants de Blefuscu...
Dans le système économique actuel, doit-on commercialiser la méthode "Gros Bout" ou préférer le principe "Petit Bout" ? Vous avez 12 minutes !
... une pensée pour l’Amiral... 
réponse à . DiwanC le 01/10/2010 à 17h37 : Autre jolie guerre picrocholine : celle qui oppose les habitants de Lillipu...
... une pensée pour l’Amiral...
Ah bon ? Quel Amiral ?
A propos, j’en connais des qui vont passer un long week-end : 2007 se rapproche !
je ne connaissais pas l’expression
Qui trop picole ne sait rien  !!
réponse à . paperpy le 01/10/2010 à 18h10 : je ne connaissais pas l’expression Qui trop picole ne sait rien  ...
Mon petit fils(2ans et 4 mois) répond à la question de la nounou:
Elle:
Et qu’est-ce qu’il fait papa quand tu n’es pas là?
Lui:
il picole, il picole!
La nounou étonnée raconte ça, le soir venu, à la mère de l’enfant...qui éclate de rire.
La mère:
Il a voulu dire : Il Bricole!
guère pique, Rocco ,Line !
(pourtant, avec ses 24 cm ! il faut que Line soit bien exigeante.)
réponse à . deLassus le 01/10/2010 à 17h58 : ... une pensée pour l’Amiral... Ah bon ? Quel Amiral ? A ...
Oups ! Ne refais plus jamais ça ! L’espace d’un moment, j’ai vraiment cru que tu avais perdu la mémoire !
Et voilà… la journée s’achève et cette « guerre » va bientôt cesser… Picrochole et Grandgousier sont-ils réconciliés ? Sans doute pas et qu’importe ! ce n’était pas la mission du jour… Pendant quelques heures, nous avons cheminé près de Gargantua, saluant Rabelais l’espace de quelques lignes, de quelques pages…

Et God en a profité pour remettre les pendules à l’heure ! 
réponse à . DiwanC le 01/10/2010 à 23h39 : Et voilà… la journée s’achève et cette « gue...
Une autre recommence et trois coups ont sonné à l’horloge du temps.......
Ô temps suspends ton vol, Ô temps en emporte le vent, Ô temps pis........
En bon anti militariste notre Georges ne pouvait que dénoncer la guerre
et encore la guerre
J’aime beaucoup aussi les deux oncles
réponse à . BOUBA le 16/06/2013 à 03h28 : Une autre recommence et trois coups ont sonné à l’horloge du...
Bonjour Bouba ! 
La guerre... Tu as raison, un thème souvent traité par Georges (l’autre !)… la tendre guerre bien sûr ou celle qui fait Mourir pour des idées mais de mort lente. Et puis, il y a cette petite guerre picrocholine, celle que livrent les enfants pour sauver les châteaux de sable de la vague destructrice.

Quand je vois lutter sur la plage
Des soldats à la fleur de l´âge,
Je ne les décourage pas,
Quoique je sache, ayant naguère
Livré moi-même cette guerre,
L´issue fatale du combat.

Je sais que malgré leur défense,
Leur histoire est perdue d´avance,
Mais je les laisse batailler,
Pour sauver un château de sable
Et ses remparts infranchissables,
Qu´une vague va balayer.


cette page, les paroles et à cette page, la musique.
DÉFORMÉE
Une guerre POLYCHROME.
réponse à . DiwanC le 16/06/2013 à 05h02 : Bonjour Bouba !  La guerre... Tu as raison, un thème souvent tr...
Boujouuuuuuuuuuu.........

Est il besoin de vous le Rabelais, dire qu’une guerre n’est pas Picrocholine serait avaliser cette guerre.
Or, aucune idée sur terre n’étant digne d’un trépas, avant de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami.

Et pis c’est tout.........
Après avoir compté son cheptel, le berger fut déçu.
Il en avait guère des moutons.........
réponse à . BOUBA le 16/06/2013 à 07h36 : Après avoir compté son cheptel, le berger fut déçu. ...
À force de compter les moutons, le berger tombait endormi. Les moutons sont des bêtes de somme, surtout si on les additionne.
J’vous r’fait une t’it piquouze ?

Expressionautes, oyez oyez

J’ai le plaisir de vous annoncer que j’organise une sudvention (avec la bénédiction de God ) soit le samedi 14 septembre soit le dimanche 15 Septembre à midi.

Si vous êtes partants(tes) pour y participer autour d’un bon repas n’hésitez pas à vous manifester et demandez mon adresse mail ou mon téléphone à Georges ( le notre, pas l’autre.........comme dirait Diwan. )

Faites moi savoir au plus tôt vos disponibilités, la date sera arrêtée en fonction de celle qui arrange le plus grand nombre,

Le repas aura lieu entre Aix en Provence et Brignoles.

Le plus important étant de bloquer la date et trouver un restaurant à même de nous accueillir je vous saurais gré de me répondre au plus tôt,

Bien évidemment, si vous avez une idée, une suggestion, un objection.......je suis preneur.

En espérant que ce moment de convivialité se réalise je vous adresse mes amicales pensées,

Bouba.
réponse à . <inconnu> le 16/06/2013 à 07h41 : À force de compter les moutons, le berger tombait endormi. Les moutons so...
Quoique maintenant les moutons on peut s’en servir de lampe de chevet
Ce journaliste ne veut interviewer que Line Renaud, Line Noro, Ginie Line.........Il ne tend guère micro qu’aux Line.......

Joseta........
réponse à . BOUBA le 16/06/2013 à 08h58 : Ce journaliste ne veut interviewer que Line Renaud, Line Noro, Ginie Line..........
Sans clonage : il y a des gens qui ont été tellement irradiés qu’ils apparaissent en couleurs sur les photos noir et blanc.

Erreur d’aiguillage : destiné au # 57.
déclenché pour des raisons obscures ou ridicules...
...pour une stupide histoire de fouaces (ou fougasses)
C’est vrai que dans la série des gendarmes, Fougasse, interprété par Jean Lefebvre, est assez obscur et ridicule...
"La guerre est une chose trop grave pour la confier à des militaires"

"On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse."

"Il est plus facile de faire la guerre que la paix"

" En définitive, les victimes des guerres sont mortes pour rien. Seulement, elles sont mortes pour nous."

Ce Clemenceau, quel homme..........
réponse à . deLassus le 16/06/2013 à 09h32 : déclenché pour des raisons obscures ou ridicules... ...pour une st...
Lefebvre n’a jamais eu que des rôles de benêt à l’air ahuri.......
N’est pas Belmondo, Gabin, Bourvil, Fernandel, Reno ou Depardieu qui veut.......S’pas ?
réponse à . mitzi50 le 01/10/2010 à 16h22 : Le hooliganisme (du russe Hooligan, désolée mais je n’ ai pa...
Intervention ô combien d’actualité après les débordements des "supporters" du PSG (pas le Pré-Saint-Gervais, l’équipe du foot du Qatar).
Mis à part que "hooligan" n’est pas du russe mais de l’anglais, sans doute dérivé d’un patronyme irlandais. Sous-entendu pour un Anglais : s’il y en a qui sèment le trouble, ce sont forcément des Irlandais. Heureusement, ils n’ont pas pensé à MacCartney.
réponse à . BOUBA le 16/06/2013 à 07h34 : Boujouuuuuuuuuuu......... Est il besoin de vous le Rabelais, dire qu’une ...
Il y a certains cas où c’ est, hélas, difficiliement envisageable. Hitler, sous le prétexte fallacieux de l’ "espace vital" nécessaire à ses bons aryens, mit le monde à feu et à sang. La voie de la collaboration, en France, ne réussit pas à s’ en faire un ami, au contraire, plus la France allait au-devant de ce que l’ Allemagne ne lui avait même pas demandé, plus cette dernière devenait exigeante... Je comprends donc que certains aient résisté et se soient battus contre cette folie, ils étaient environ 1 sur 1000, ce qui est très peu. Par contre, on ne peut rester ennemis à jamais. La réconciliation est nécessaire, elle est même indispensable. Et il faut rappeler que tous les allemands n’ étaient pas des nazis, il y eut même des "résistants" parmi eux, jusque dans la Wehrmacht. Et pas seulement von Stauffenberg !Friedrich von de Heydte, lors de la bataille de Normandie, fit évacuer le plus de civils possibles pour sauver leur vie, dna sles environs de Carentant en 1944. Il prétendit même avoir détruit un radar britannique... alors qu’ il en avait soigneusement mis à l’ abri toutes les pièces. Il haïssait le nazisme depuis toujours. Mais étant militaire, il avait, par obligation, juré fidélité à Hitler et s’ était trouvé coincé ainsi.
ce terme est, depuis la fondation de l’ URSS, en 1924, employé couramment en russe : хулиган, houligan (« voyou, vaurien, jeune opposant au régime soviétique ») via l’anglais hooligan (1898), mais issu d’ un nom propre, un peu comme notre "poubelle". C’ est un des nombreux termes-transfuges, comme le bien plus pacifique "flirt", qui vient du français "conter fleurette, fleureter" et qui nous est revenu anglicisé. En russe un hooligan n’ est rien d’ autre qu’ un jeune voyou. Il ne se défoule pas de préférence sur les stades.....Il faut savoir que beaucoup de termes russes viennent du français (langue de l’ inteligentsia), de l’ allemand (surtout le vocabulaire technique) et un peu de l’ anglais...Mais nous n’ allons pas nous livrer à une guerre picrocholine pour si peu, d’ ailleurs ce n’ est pas la saison des vendanges....
réponse à . mitzi50 le 16/06/2013 à 10h37 : ce terme est, depuis la fondation de l’ URSS, en 1924, employé cour...
Ce n’est pas (encore) la guerre !
Le terme s’utilise aussi en français, mais probablement pas par le biais du russe et en anglais, c’est aussi un synonyme de "voyou", il faut préciser "football hooligan" pour décrire le comportement de certains "supporters". Il n’y a probablement pas de traduction de "supporter" en français, "souteneur" a une autre signification.
réponse à . mitzi50 le 16/06/2013 à 10h15 : Il y a certains cas où c’ est, hélas, difficiliement envisag...
Bien sur, bien sur, je suis tout à fait d’accord......
Il est bien évident que tous les allemands n’étaient pas des nazis.
D’ailleurs si l’Espagne a eu Franco, l’Italie Mussolini et l’Allemagne Hitler que serait il advenu de la France si elle avait eu elle aussi son facho ?
Nous ne sommes pas la race des seigneurs, loin s’en faut et nous avons fait notre part d’actes peu recommandables dans l’Histoire........

Tout çà pour dire que ...............
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2013 à 10h50 : Ce n’est pas (encore) la guerre ! Le terme s’utilise aussi en f...
"Hooligan" : selon M’ame Wiki et M’sieur Pédia.

Pour qui n’a pas envie de tout lire, voici l’essentiel quant à l’origine :

Selon certains chercheurs, le mot serait mentionné dans des rapports de la police londonienne pendant l’été 1898 et repris dans les colonnes du journal Daily News en référence à un ivrogne irlandais notoire, Patrick Hooligan, demeurant à Londres et régulièrement impliqué dans des bagarres. Une famille du XIXe siècle portant ce nom aurait aussi été connue pour avoir un mode de vie sauvage et violent. […] Une autre hypothèse veut que ce nom vienne d’un gang de Islington, appelé Hooley2 La dernière origine donnée par le dictionnaire The Compact Oxford English Dictionary parle d’un surnom donné à un personnage irlandais dans une chanson de music-hall à la fin du XIXe siècle. Le terme est popularisé en Angleterre à partir de 1898 après qu’un membre d’un gang de Londres, surnommé les Hooligan Boys, ait tué quelqu’un.
Allez ! "Peace and love" comme on disait sur les barricades ! 
réponse à . DiwanC le 16/06/2013 à 12h13 : "Hooligan" : selon M’ame Wiki et M’sieur Pédia. Pour qu...
Autrement dit personne ne sait vraiment d’où vient le nom de ces jobards.....
Par contre Mme Wiki et M’sieur Pedia me disent que:
Picrochole vient de mots grecs signifiant « bile amère » et signifie « de mauvaise humeur », « d’humeur acerbe ».
et même que Rabelais aurait voulu décrire Charles Quint au travers de Picrochole, pour caricaturer l’empereur et sa soif de conquêtes.......

Allez, à table.........Bon app’........J’ai une fringale gargantuesque !
réponse à . BOUBA le 16/06/2013 à 08h58 : Ce journaliste ne veut interviewer que Line Renaud, Line Noro, Ginie Line..........
Et les ’Line’ flairaient l’intention du journaliste, parce que Line odore...
-------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à tous !
Me voilà de retour à la bruyante et surpeuplée Barcelone, que j’ai fui ce week-end...
La guerre, je ne l’aime guère.
Acné: la guerre des boutons.
réponse à . BOUBA le 16/06/2013 à 12h18 : Autrement dit personne ne sait vraiment d’où vient le nom de ces jo...
Par contre Mme Wiki et M’sieur Pedia me disent que : Picrochole vient de mots grecs signifiant « bile amère »
Eh bien, ce couple infernal plagie honteusement God qui l’affirmait déjà en octobre 2010 !

Je n’aime pas les petites guerres, je préfère ’des guerres pires’. 
réponse à . DiwanC le 16/06/2013 à 12h31 : Par contre Mme Wiki et M’sieur Pedia me disent que : Picrochole vient...
Houlà pas bon de vieillir.......M’excuse.........
réponse à . joseta le 16/06/2013 à 12h39 : Je n’aime pas les petites guerres, je préfère ’des gue...
D’autant plus qu’on ne sait jamais où la paix niche.......
La guerre entre citoyens d’un même état est méprisable: c’est une guerre si vile...
Léon Tolstoï était extrêmement mince. On disait de lui qu’il n’était guère épais.
Cette guerre a malheureusement laissé Polly chromateuse et déformée.  
réponse à . God le 16/06/2013 à 13h37 : Léon Tolstoï était extrêmement mince. On disait de lui ...
Yes ! car qu’il n’avait pas d’épée, Sir !
réponse à . lalibellule1946 le 16/06/2013 à 13h47 : Cette guerre a malheureusement laissé Polly chromateuse et déform&...
Dans la famille Polly, Arthrite est déformante. 
réponse à . God le 16/06/2013 à 13h37 : Léon Tolstoï était extrêmement mince. On disait de lui ...
Il n’a même pas pu jouer dans un film de handicap et d’épée !
Une femme raconte des épisodes de la guerre qu’a faite son mari décédé.
Elle raconte la guerre du feu.......
Polly par contre avant son accident désastreux et déformant a joué dans quelques films du genre cloaque et dragueuse cloak and dagger. Si, si, c’est bien vrai.
Il n’a fait que des films sur la guerre, Denher...
Comme bon évêque, il prône l’amour, l’Aguer 
DEVINETTE
Pourquoi les chiens n’aiment pas la guerre ?
- parce qu’ils aiment laper.
réponse à . joseta le 16/06/2013 à 16h47 : DEVINETTE Pourquoi les chiens n’aiment pas la guerre ? - parce qu&rsq...
laper, niche..........On en revient au # 76.......

Pourquoi les chiens n’aiment pas la guerre

Ils ne l’aiment peut être pas mais ils la font, contre leur gré certes ...........
réponse à . joseta le 16/06/2013 à 16h47 : DEVINETTE Pourquoi les chiens n’aiment pas la guerre ? - parce qu&rsq...
Dans Kaputt, Curzio Malaparte décrit l’utilisation des chiens de guerre.
Les russes affamaient des chiens puis les entrainaient à aller chercher leur nourriture sous des blindés.
Une fois sur le théâtre des opérations, ils fixaient une mine magnétique sur le dos des chiens, les affamaient et les lâchaient sur les blindés allemands.
Le chien pensant trouver sa pitance sous le char s’engouffrait entre les chenilles et la mine explosait.....
Ce capitaine allemand avec ses armes: Lüth armé.
Bélliqueux
À chaque fois qu’il franchit le seuil d’une porte, il entre Anger.
Et le retour de Martin Guerre ?
réponse à . DiwanC le 16/06/2013 à 12h13 : "Hooligan" : selon M’ame Wiki et M’sieur Pédia. Pour qu...
Grâces soient rendues aux Irlandais d’exister pour avoir permit aux Anglo-saxons de tout leur coller sur le dos après leur avoir volé leurs terres agricoles pour y faire paître des bovins.
Reconnaissons que les Irlandais, Celtes, catholiques et amateurs de boisson les avaient un peu aidés.

D’autre part, à l’époque on n’avait pas le péril "islamiste" à se mettre sous la dent, on fait avec ce qu’on a.
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2013 à 19h55 : Grâces soient rendues aux Irlandais d’exister pour avoir permit aux ...
Gloire à l’Irish Wiskey............
Oui c’est le meilleur, beaucoup plus fruité !
Les Irlandais ont inventé le wiskey, la cornemuse et le kilt.
les Ecossais n’ont pas compris que les deux derniers n’étaient qu’une blague.
réponse à . mickeylange le 16/06/2013 à 20h56 : Oui c’est le meilleur, beaucoup plus fruité ! Les Irlandais on...
beaucoup plus fruité
Voilà qui m’interpelle au niveau du vécu, comme on dit quand on ne sait pas quoi dire.
Jameson prétend n’utiliser que de l’orge et du maïs (et un peu d’eau), je ne vois pas comment il peut être fruité. Sans doute l’habitude du "calva", je suis d’un pays de pommes.
Au début favori d’Elisabeth I d’Angleterre, puis par la suite, disgracié, Robert Devereux s’opposa à la Reine étant, de ce fait, le premier à initier la ’guerre d’Essex’.
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2013 à 19h55 : Grâces soient rendues aux Irlandais d’exister pour avoir permit aux ...
Voui... mais les celtes d’ origine irlandaise ont probablement "colonisé" ce qui est maintenant l’ Ecosse, en faisant déblayer le plancher à leurs habitants d’ alors, les pictes. Mais je ne sais si ce sont les celtes qui apprirent aux pictes à picoler ou l’ inverse.....
réponse à . SyntaxTerror le 16/06/2013 à 21h27 : beaucoup plus fruitéVoilà qui m’interpelle au niveau du v&ea...
Jameson prétend n’utiliser que de l’orge et du maïs (et un peu d’eau), je ne vois pas comment il peut être fruité.
Tu as raison, mais le goût n’est pas forcément lié à ce qu’on met dedans.
Prends l’exemple du vin. La macération carbonique extériorise des arômes de banane (acétate d’isoamyle) Une fermentation malolactique modifie le caractère aromatique sur des notes de beurre, de noisette (caproate et caprylate d’éthyle) On dit rarement qu’il a goût de raisin et pourtant il y en a aussi ! cette page 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une guerre picrocholine » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?