Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

De la bouillie pour les chats

1. Un travail gâché, mal fait ; un texte mal écrit, incompréhensible
2. Une chose qui ne servira à rien.

Origine

Au XVIIIe siècle, notre expression a d'abord eu le deuxième sens proposé.
Deux explications en étaient généralement données.
La première venait de ce que les chats ne consomment pas de bouillie par crainte de se salir les moustaches. Et la seconde du fait que les chats ayant des crocs aptes à découper et mâcher des aliments durs, il était inutile de leur préparer de la bouillie comme on le fait pour les édentés, qu'ils soient très jeunes ou très vieux.
Et comme il n'est utile pas vraiment de s'appliquer à faire quelque chose qui ne servira à rien, ou, vu par l'autre bout de la lorgnette, comme quelque chose de mal fait ne sera pas utilisé, le sens a dérivé ensuite vers celui d'aujourd'hui.
Mais Pierre Guiraud voit un jeu de mots dans cette expression.
En effet, pour lui, il faut penser au chas qui, à l'époque de la naissance de l'expression, au milieu du XVIIIe siècle, désignait un infâme bouillon à la consistance de colle à tapisserie, et qui, au figuré, signifiait gâchis.
Mais le doute est permis car le premier sens proposé, en lien avec le gâchis, ne semble pas attesté à cette époque.

Exemple

« L’article de Wikipédia sur Michel Foucault est de la bouillie pour les chats. Il est si mauvais qu’il n’est pas améliorable. »
Oliver Postel-Vinay - booksmag.fr - Août 2009

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « De la bouillie pour les chats » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Angleterre Anglais A chocolate teapot Une théière en chocolat
Angleterre Anglais A dog's breakfast Un petit déjeuner de chien
États-Unis Anglais A dog's breakfast Un petit déjeuner de chien (= gâché, raté)
États-Unis Anglais A dog's dinner Un dîner de chien
Espagne Espagnol Una chapuza Travail de cochon
Écosse Gaélique écossais A pig's breakfast Un petit dejeuner de cochon
Écosse Gaélique écossais Chocolate fireguard Écran de cheminée en chocolat
Pays-Bas Néerlandais Voor de kat z'n kut Pour le cul du chat
Pays-Bas Néerlandais Voor de kat z’n staart Pour la queue du chat
Roumanie Roumain Rahat cu mac Loukoum (merde) aux grains de pavot
Roumanie Roumain Rahat cu perje Loukoum (merde) aux prunes
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « De la bouillie pour les chats » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 01/09/2010 à 06:15
    Je serais donc la première???
    Difficile avec une expression qui ne m’inspire pas trop...
    Gachis, emplâtre, colle à tapisserie...
    C’est avec une bouillie de farine et d’eau que l’on réparait autrefois les vieux livres en collant à leur dos une bande de tissus.Quand on veut faire réparer le livre "dignement", le relieur crie au scandale!
    Mais avec ce gachis on leur a donné quelques années de plus.
  • #2
    • Bouba
    • 01/09/2010 à 06:37
    Et moi le second !.....Bonjour à toutes et tous.
    Tonton Georges utilise cette expression dans sa chanson "les deux oncles"
    cette page
    Qu’aucune idée sur terre est digne d’un trépas
    Qu’il faut laisser ce rôle à ceux qui n’en ont pas
    Que prendre, sur-le-champ, l’ennemi comme il vient
    C’est de la bouillie pour les chats et pour les chiens
  • #3
    • OSCARELLI
    • 01/09/2010 à 07:14
    Je dois avoir mes cellules grises en bouillie, rien ne me vient à l’esprit (de sel).
    Quant à dire que cela serait de la bouillie pour le chat, ... encore eût-il fallu que j’en eusse un (de chat! - à quoi pensiez-vous, garnements?)
  • #4
    • Bouba
    • 01/09/2010 à 07:19
    • En réponse à OSCARELLI #3 le 01/09/2010 à 07:14 :
    • « Je dois avoir mes cellules grises en bouillie, rien ne me vient à l’esprit (de sel).
      Quant à dire que cela serait de la bouillie pour le cha... »
    ......A rien ! C’était pour faire avancer le chilimilibililic...........
  • #5
    • OSCARELLI
    • 01/09/2010 à 07:21
    La première venait de ce que les chats ne consomment pas de bouillie par crainte de se salir les moustaches.

    Quand la bouillie a vraiment bouilli, elle ressemble (un peu, de loin et en courant vite dans le brouillard au milieu d’une nuit sans lune) à de la mousse. Et il est bien connu que la mousse tache. Donc, mon petit Godemichou adoré, je suis au regret de te dire que tu te répètes, là...
    Peut-on dès lors en conclure que ce serait toi qui a écrit cet article sur Michel Foucault, dans Wikipédia, dont il est question dans l’exemple que tu nous sers?
  • #6
    • HoubaHOBBES
    • 01/09/2010 à 07:30
    Ce n’est donc pas du broumitche pour attraper les allatches ! Tu vois, l’amiral, je n’ai pas oublié ton dernier mail ...
    😉-Hobbes
  • #7
    • Bouba
    • 01/09/2010 à 07:40
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 01/09/2010 à 07:21 :
    • « La première venait de ce que les chats ne consomment pas de bouillie par crainte de se salir les moustaches.
      Quand la bouillie a vraiment b... »
    .......la mousse tache et comme pour la confectionner il faut de l’eau, Minet râle !
  • #8
    • cotentine
    • 01/09/2010 à 08:07
    la bouillie, primordiale et nourricière,est la base de toutes les pâtes à flan, de toutes les crêpes et de la sauce Béchamel. Elle n’est plus à la mode, tout juste est-elle réservée aux bébés ... En principe, il s’agit de lait cuisiné, ayant subi l’adjonction de farine, de sucre, voire de tapioca ou de fécule de blé, de pommes de terre ou de maïs.
    La bouillie participe de l’aura bienfaitrice du lait, "capteur d’éléments néfastes". Ce fut autrefois, une partie de la nourriture des paysans ... particulièrement en Bretagne. (oui, les bretons, ils ont des chats porons 😉)
  • #9
    • Rikske
    • 01/09/2010 à 08:14*
    • En réponse à cotentine #8 le 01/09/2010 à 08:07 :
    • « la bouillie, primordiale et nourricière,est la base de toutes les pâtes à flan, de toutes les crêpes et de la sauce Béchamel. Elle n’est plu... »
    Et les mineurs de fond, ils ont des chats porions ! 😉
    voir cette page juste pour le gag...
  • #10
    • cotentine
    • 01/09/2010 à 08:15
    J’aime bien le verbe "bouillir" ... il avait donné de jolis dérivés qui n’ont point perduré dans la langue, mais dont certains ont encore cours : bouillaison désignait la fermentation du cidre (ou du vin) en tonneaux et bouillissage est une étape de la fabrication du papier ... et boulu (participe passé utilisé en 1393 dans la "Ménagier de Paris") eh oui, "café boulu, café foutu" ...
    Ceci, effectivement n’est pas pour les chats !
  • #11
    • OSCARELLI
    • 01/09/2010 à 08:20*
    • En réponse à cotentine #10 le 01/09/2010 à 08:15 :
    • « J’aime bien le verbe "bouillir" ... il avait donné de jolis dérivés qui n’ont point perduré dans la langue, mais dont certains ont encore co... »
    "Ca va bouillir!
    Voici le six mille deux cent quatre-vingt troisième épisode", sur Radio Luxembourg...
    Zappy Max, les frères Legros, Francis Blanche et toute la bande... oh, je devais avoir 8 ou 9 ans, à l’époque...
  • #12
    • Rikske
    • 01/09/2010 à 08:29*
    Si y’a bien un truc qu’est pas de la bouillie pour les chats (dans les deux sens de l’expression, d’ailleurs), c’est ce meeerveilleux (slurp) site !
  • #13
    • Muscat
    • 01/09/2010 à 08:38
    • En réponse à Rikske #12 le 01/09/2010 à 08:29* :
    • « Si y’a bien un truc qu’est pas de la bouillie pour les chats (dans les deux sens de l’expression, d’ailleurs), c’est ce meeerveilleux (slurp... »
    Cha alors!si les chats lisaient cha ils ne seraient pas contents!Eux qui dans l’Egypte ancienne étaient respectés,vénérés, au point que lors de son décès,on se rasait les sourcils en signe de deuil..
  • #14
    • mitzi50
    • 01/09/2010 à 08:41
    De la bouillie pour les chas ? Le chas-meau n’ en mange pas, même pour avoir la taille qui lui permettrait de passer par un chas. Les riches n’ en mangent pas, et ne verront donc pas le royaume des cieux. Maintenant, dire que les chats ne mangent pas de bouillie, c ’est parfois faux... Essayez de laisser sous le nez de certains une jatte de pâte à crêpes et vous verrez. L’ odeur du lait leur plait plus que celle de la chat-pelure. Je raconte des bêtises ? C’ est évident. C’ éest juste histoire de vous servir de la bouillie pour les chats (attention aux moustachus). D’ ailleurs les chats n’ ont pas de moustache, ils ont des vibrisses.
  • #15
    • Bouba
    • 01/09/2010 à 08:44
    • En réponse à cotentine #10 le 01/09/2010 à 08:15 :
    • « J’aime bien le verbe "bouillir" ... il avait donné de jolis dérivés qui n’ont point perduré dans la langue, mais dont certains ont encore co... »
    Et la bouillotte que ma grand-mère glissait dans mon lit !.......J’adorais ce moment, quand je me glissais dans les vieux draps glacés de coton rêche et que je cherchais la chaleur de la bouillotte avec mes pieds......Il y a un petit demi-siècle !
  • #16
    • mitzi50
    • 01/09/2010 à 08:58
    • En réponse à cotentine #10 le 01/09/2010 à 08:15 :
    • « J’aime bien le verbe "bouillir" ... il avait donné de jolis dérivés qui n’ont point perduré dans la langue, mais dont certains ont encore co... »
    "Chiere seur, pour ce que vous estans en l’ eage de quinze ans et la sepmaine que vous et moy feusmes espousez, me priastes que je espargnasse à vostre jeunesse e a vostre petit et ygnorant service jusques a ce que vous eussiez plus veu et apris...."
    Telle est l’ entrée en matière du Mesnagier de Paris, recueil d’ économie domestique écrit par un homme d’ âge mûr pour sa très jeune épouse...
    Une jeunette de 15 ans donnée comme épouse à ce qui était alors, non pas un homme dans la foce de l’ âge, mais un vieux barbon, c’ était vraiment donner de la confiture à des cochons... à défaut d’ être de la bouillie pour les chats ! Cependant la quantité de recettes de cuisine qu’ on trouve dans le Mesnagier de Paris prouve qu’ il ne se nourrissait pas que de bouillie, même si un chapitre est consacré aux potages pour malades....
  • #17
    • mitzi50
    • 01/09/2010 à 09:03
    • En réponse à OSCARELLI #3 le 01/09/2010 à 07:14 :
    • « Je dois avoir mes cellules grises en bouillie, rien ne me vient à l’esprit (de sel).
      Quant à dire que cela serait de la bouillie pour le cha... »
    à un cerf-veau....pour rester dans le chat-pitre animalier. Et avec un fort accent teuton, Pu-Yi (orthographe non garantie) fut le dernier empereur de chine, mais il ne servit strictement à rien.....
  • #18
    • mitzi50
    • 01/09/2010 à 09:10
    • En réponse à <inconnu> #1 le 01/09/2010 à 06:15 :
    • « Je serais donc la première???
      Difficile avec une expression qui ne m’inspire pas trop...
      Gachis, emplâtre, colle à tapisserie...
      C’est avec... »
    Pas le temps de vérifier si gâchis et gâche sont des termes cousins. Mais cheu nous, en Basse-Normandie, la gâche est une délicieuse brioche à base de lait et éventuellement de crème, pas trop sucrée, et pas trop riche en beurre, ce qui en fait un petit-déjeûner ou un goûter très apprécié (avec de la confiture de lait, c’ est une partie du terroir du coin qu’ on déguste ainsi. Par contre, ilne faut pas l’ accompagner de camembert, livarot et autres Pont-l’ Evêque). Ce n’ est donc pas de la bouillie pour chats.....
  • #19
    • mitzi50
    • 01/09/2010 à 09:14
    • En réponse à Muscat #13 le 01/09/2010 à 08:38 :
    • « Cha alors!si les chats lisaient cha ils ne seraient pas contents!Eux qui dans l’Egypte ancienne étaient respectés,vénérés, au point que lors... »
    Un châ(t)-lit... des cha(t)- pitres, sous un cha(t)-piteau, en récitant son cha(t)-pelet... D’ ailleurs les chats aiment les livres. Pourquoi donc, sinon, se coucheraient-ils systématiquement sur celui que vous essayez de lire.....
  • #20
    • lafeepolaire
    • 01/09/2010 à 09:18
    • En réponse à mitzi50 #14 le 01/09/2010 à 08:41 :
    • « De la bouillie pour les chas ? Le chas-meau n’ en mange pas, même pour avoir la taille qui lui permettrait de passer par un chas. Les riches... »
    Ton jeu de mots me fait penser à Siné et ses acrobaties linguistiques à partir du mot chat:
    Chat-mot, chap-pitre , chat-lumeau, chat-foin ... dans certains de ses ouvrages tels que"Portée de chats" ou "Je ne pense qu’à chat" cette page
    Sempé lui aussi aimait les chats cette page
    Chat-lut et bonne journée à vous tous