Aller / battre à Niort - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Aller / battre à Niort

Nier.

Origine

Si, comme moi, vous haïssez les calembours faciles (et Dieu sait si expressio n'en contient aucun, mais alors vraiment aucun), vous n'aimerez pas la courte explication ci-après.

Car si aller à Niort ne veut pas dire "aller se faire assurer dans une mutuelle"[1] mais plutôt 'nier', c'est simplement en raison de la ressemblance phonétique des deux mots 'nier' et 'Niort'.
Et si cela vous semble un peu tiré par les cheveux, n'oubliez pas que vous pouvez aussi "aller à Cracovie" lorsque vous mentez (ou dites des craques), "aller à Argenton" toucher de l'argent, "aller à Crevant" pour y mourir ou encore (et la liste est loin d'être exhaustive) "aller à Cachan" pour vous cacher ; et je vous laisse deviner ce que faites en "allant à Béziers".

Cette expression est attestée au XVIIe siècle sous cette forme, mais elle en a eu de différentes depuis le XVe, comme "prendre le chemin de Niort", par exemple.
Et c'est au tout début du XXe qu'on trouve la versionbattre à Niort avec la même signification, et où le verbe 'battre' a le sens argotique de 'feindre' ou 'simuler' (feindre de ne pas savoir, n'est pas aussi nier ?).

[1] Pour rappel, c'est à Niort, dans la région Poitou-Charentes, que de nombreuses mutuelles d'assurance ont leur siège social.

Exemple

« - Et si des petits futés ostinent et découv'ent le super-refuge ?
- N'importe : on battra à Niort ; ce qui importe, c'est d'avoir au moment de l'impact, quelque chose à opposer. Que cette chose soit controversée par la suite n'est pas grave. »
San-Antonio - Chauds les lapins ! - 1986

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Aller / battre à Niort » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Mexiquees ir a Amealco (ir a mear)aller faire pipi Amealco= ville mexicaine
Brésilpt Morar em LinsHabiter à Lins (Lins est une ville dans l'état de São Paulo mais également l'acronyme de Lugar Incerto e Não Sabido - Lieu incertain et non connu)
Roumaniero A face pe niznaiulFaire le "niznaiu" (du russe "je ne sais pas")
Roumaniero A-l lua pe "nu" în brațePrendre "non" dans les bras

Vos commentaires
Bonjour à toutes et à tous ! (enfin, bon jour...)

Ah, l’angoisse de la feuille blanche !

Surtout que je n’ai JAMAIS employé, entendu ou lu ces deux expressions niortaises avant ce jour 0 h 32 . Merci expressio.fr de me permettre de me cultiver en pleine nuit.

Quand on ne sait pas, on cherche de l’aide...sur internet, qui n’est pas causant sur ce coup.
J’ai dès le début de" Battre à mort" trouvé ça :

cette page

Il faut aller tout en bas chercher la dernière intervention (Oluap, 14/10/2007, 23:27) pour trouver un long développement sur l’origine de l’expression Aller à Niort.
Je me suis dit "correcteurs.le monde", ça doit être du sérieux.
Peut-être que God a jeté un coup d’oeil à ce blog, et dans Son Infinie Sagesse nous en a tiré les quelques lignes qui mettent en appétit.

Pour l’anecdote : après m’être farci le long échange de propos sur les émoticônes involontaires, j’ai eu le sot réflexe de prendre une page blanche et de commencer à recopier toute l’intervention de cet Oluap. J’avais du temps pour tout retaper, et apporter à expressio une contribution riche, sinon personnelle.
Ce n’est qu’au bout de quelques minutes que j’ai "percuté" : on peut copier - coller l’adresse et obtenir "cette page". Depuis un mois ici, j’ai fait ça plusieurs fois.

Mais qu’on se rassure : dans mon immeuble, je prends toujours l’ascenseur, je n’ai pas peur d’y être étouffé.
J’accuse réception de cette expression que je rencontre pour la première fois. Mais au lieu de me taire ou de faire l’ignorant, deux des sens de la godesque trouvaille du jour, je vais pousser un coup de gueule.
Non, je n’irai pas à Niort: un très joli théâtre (Le Moulin du Roc, 940 places) peu subventionné, qui offrait un programmation éclectique et était toujours plein, est devenu "CDN" (Centre Dramatique National, s’il vous plaît) il y a quelques années, et donc très généreusement subventionné. Par le ministère de la culture-cul, par la région (Poitou-Charente, si, si!), par le département, (Les Sèvres s’y mettent à deux pour faire un gros chèque), et par la ville elle-même. Les subventions ont quasiment décuplé et grâce à la brillante utilisation de ce budget survitaminé et une programmation particulièrement intellectuello-débile, malgré une baisse des tarifs et une réduction du nombre de spectacles présentés, à de rarissimes exceptions près, les salles sont vides aux deux-tiers, et il y a plus de culs "gratuits" que de culs payants dans les fauteuils, la plupart de ces derniers bénéficiant en plus de tarifs réduits. L’équipe de direction, "artistique", administrative et technique a triplé.
Parmi les personnalités qui sont liées à Niort, Jean Panzani.

cette page

Le grenier des beaux-parents, c’était à Niort.

C’est quand même plus réjouissant que de raconter comment une nommée Ségolène R. est allée à Niort, pour se faire battre à Niort aux municipales de 1995.

Une question : les mauvais garçons de Niort qui veulent nier farouchement, ils vont où ?
Hors-sujet (encore que ... on pourrait placer ça pour n’importe quelle expression)

cette page

Chapeau, les artistes !

La même année, l’homme a marché sur la Lune, et je me suis marié.
J’ouvre un débat de fond : de ces trois événements, quel est celui qui a le plus changé la vie des gens ?
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 02h12 : Parmi les personnalités qui sont liées à Niort, Jean Panzan...
J’étais persuadé que Panzani était une marque italienne... Encore une illusion qui s’envole. Niort ne m’aura rien épargné!
Mais je préfère les pâtes "De Secco". Si tu m’apprends qu’elle sont hexagonales, je les aimerais peut-être moins... Alors gare à toi!!!
Gare à toi, cachotier? Voir cette page.
réponse à . <inconnu> le 30/10/2009 à 02h37 : J’étais persuadé que Panzani était une marque italien...
"Giovanni Ubaldo Panzani, dit Jean Panzani, né en 1911, mort en 2003, fils d’immigrés italiens, naturalisé français en 1929"
Les pâtes Panzani sont italiennes de coeur !

Merci pour ton lien ! Ce qui est fort, c’est que toutes ces phrases je les ai déjà entendues. On doit les enseigner aux apprentis-chefs de choeur.

Il y en a une que je ne connaissais pas : Georges Thill disait que la bonne position pour la bouche du chanteur doit donner l’impression de "chanter idiot".
Celle que je connaissais : Si vous voulez bien chanter, il faut avoir la tête d’un imbécile heureux !

Je vais essayer par écrit de te raconter une blague de ténor qu’en principe on raconte en chantant :
Un ténor s’échauffe la voix.
Il chante à tue-tête un arpège montant : "Do, Mi, Sol"
Il chante ensuite à tue-tête un arpège descendant : "Do, Mi, Sol"

Je ne suis pas ténor...Si l’on m’en accuse, j’irai à Niort.
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 03h21 : "Giovanni Ubaldo Panzani, dit Jean Panzani, né en 1911, mort en 2003, fil...
J’ai balladé quelques opéras et la plupart des opérettes françaises durant une dizaine d’années sur toutes les scènes qui voulaient bien les engager. Lors des "mises en place" et "raccords" nécessités par les changements de lieux, j’ai aussi entendu beaucoup de choses dans l’esprit de ce qui figure dans le site ci-dessus-cité! Notamment entre le chef, dans la fosse aux lions, et les choeurs, trop à l’arrière plan pour visualiser ses départs, y compris à Niort où nous allions avec plaisir, sans qu’il soit question de s’y battre, bien au contraire.
réponse à . <inconnu> le 30/10/2009 à 03h52 : J’ai balladé quelques opéras et la plupart des opéret...
Ah, les opérettes !

Mon regretté père, fana absolu, a pris pendant des années des abonnements pour toute la famille au théatre du casino d’Enghien les Bains, qui donnait (de mémoire) des opéras comiques et des opérettes tous les samedis d’hiver. Le dimanche, avec nos voix, mon piano et son crin-crin de violon, on se "repassait le film" après déjeuner. Sur plusieurs saisons, je crois bien que j’ai vu tout le répertoire. Nous n’avions pas la télé bien sûr.
Malheureusement, c’est un passé vraiment lointain, et je ne me souviens aujourd’hui que de quelques airs.

Quel beau et dur métier tu as fait !
Dans ma vie professionnelle, je suis ALLE une fois me BATTRE A NIORT.

C’était pour une conférence-débat vers 1980, et les hasards de mes interventions sur ce (comment dit-on, meeeeeeeeeeerveilleux ?) site font que ce jour-là mon principal adversaire était Bayard Presse, évoqué hier ! La joute, un peu vive, avec interventions de membres de l’assitance, s’est naturellement terminée par un pot sympathique.

Du coup, je ne connus de Niort que la gare, le palais des expositions et des congrès, et j’ai dû comme d’habitude échanger des amabilités avec deux chauffeurs de taxis.
réponse à . <inconnu> le 30/10/2009 à 01h43 : J’accuse réception de cette expression que je rencontre pour la pre...
Allez, je suis quand même allé à Niort par les ondes, pour consulter le site de ce fameux théatre.

Le programme est bien présenté, mais je note dans "L’équipe" à la fin, qu’il y a 4 personnes + 2 assistants pour les relations publiques. Pour une ville de 60000 hts, ça fait effectivement cossu.
Ben, après tout cela, qu’irais-je donc encore faire à Niort?
Je m’en vais plutôt aller au bureau, où, pour ma peine, je ne récolterai ni or, ni argent!
Est-ce que Big Brother Google surveille qui intervient fréquemment ici ?
Est-ce qu’il met en route subrepticement ma webcam pour , c’est le cas de le dire, faire du sur-mesure ?
Voilà que j’ai de la pub pour des patch minceur, avec la promesse - 3 kilos par semaine
3 kg par semaine seulement, on n’est pas rendus...
Tous les agrégés de San-Antoniaiseries connaissent cette expression, si souventefois illustrée par ceux de ses personnages qui refusaient de se mettre à table. Charly, Dominique et bien d’autres en sont de grands thuriféraires.
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 08h34 : Tous les agrégés de San-Antoniaiseries connaissent cette expressio...
Et côté thuriféraire, tu en connais un rayon !

Si tu es amateur de San Antonio et d’argot policier et criminel, je t’évite quelques clics.
Je te préviens, il faut avoir la journée devant soi ! Avec un peu d’attention, tu verras même l’expression du jour.

cette page
Dieu sait si expressio n’en contient aucun [calembour facile], mais alors vraiment aucun
Encore heureux ! Que sinon, je dégaine le carnet de colles, même s’il bat sa coulpe après avoir battu à Niort, pour lui apprendre à battre la semelle dans le cul-de-basse-fosse.
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 08h58 : Dieu sait si expressio n’en contient aucun [calembour facile], mais alors ...
c’est pourquoi je m’interdis d’écrire que Niort est chef-lieu du département des deux chèvres. D’ailleurs, tout le monde connait Ségolène, mais qui est l’autre ?
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 08h49 : Et côté thuriféraire, tu en connais un rayon ! Si tu e...
Amateur de San-Antonio, moi ? Mais j’ai lu l’intégralité de son œuvre, qui occupe presque cinq mètres linéaires de rayonnages ! Et si je devais n’en citer qu’un seul, ce serait assurément Les vacances de Bérurier, où quasiment tous les héros issus de son imagination foisonnante se retrouvent embarqués dans une enquête aussi loufoque que satirique à tous les ponts de la croisière du Mer d’Alors, avec quelques scènes qui ont leur place au panthéon de la littérature et de la musculation des zygomatique réunies, comme le combat de Béru contre le taureau dans l’arène, le commerce improvisé de Berthe avec les quartiers de noblesse de M’sieur Félix, son nouvel amant, au grand dam d’Alfred ridiculisé, et bien d’autres...
réponse à . chirstian le 30/10/2009 à 09h19 : c’est pourquoi je m’interdis d’écrire que Niort est che...
Euh... Pierre Richard ? J’ai bon, là ? J’ai bon ?
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 08h34 : Tous les agrégés de San-Antoniaiseries connaissent cette expressio...
pas étonnant que je ne connaisse pas cet expression ! Même si j’ai parfois lu quelques-uns des romans de San Antonio (en jubilant) ... je n’en suis pas fana comme LPP ou Rikske ... et même si j’ai rencontré/lu cette expression (??), je n’ai pas cherché à en deviner le sens et j’ai glissé, zappé ... Je ne connais de Niort que le musée du donjon (d’où l’on aperçoit le Fort Foucault) et le magasin de la CAMIF ...
si on va à Niort, il semble ensuite très facile d’aller à Thouars. Mais c’est aléatoire : on ne peut le nier. Je veux dire : on ne peut aller à Niort. Mais du coup il devient encore plus difficile d’aller à Thouars. Arrrrhhhh ! A quoi bon le lier : je deviens fou à nier !
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 09h24 : Euh... Pierre Richard ? J’ai bon, là ? J’ai bon&nbs...
la marquise de Maintenon, peut-être ? elle est originaire de Niort, si je ne m’abuse (tout comme H-G Clouzot)
Moi, ça me rend ’chèvre’, de penser qu’une expression qui circule depuis plus de 300 ans n’est pas encore parvenue en Cotentin ! ... à moins que Syanne, dans son immense savoir et sa grande connaissance de la langue ... en ait eu vent ! 
réponse à . chirstian le 30/10/2009 à 09h30 : si on va à Niort, il semble ensuite très facile d’aller &agr...
Un autre commissaire, fou de l’Allier, c’est Moulin.
Pour me lancer dans LA BATAILLE, j’envoie ce MELLE MARRANS à LA RONDE, VALLANS bien une MESSE à ROM histoire de prier ST SAUVEUR DE GIVRE EN MAI ou ST PIERRE DES ECHAUBROGNES dans une SALLES où on boit la TRAYES et on rompt LE PIN. Je m’ECHINE et me MAGNE à composer un ROMANS que je ne SAURAIS qualifié d’aléaTHOUARS afin de vous SCILLE. Je regarde LES FORGES ROUILLE sur LE TALLUD par la VITRE de mon MOULIN. Nous COULON au COURS de ce propos de DOUX moments et POUFFONDS de rire.
Seul, je me sens ALLONE mais c’est MONTRAVERS. Si vous trouvez mon propos débile, je PERS, c’est PAS DE JEU de toute façon, c’est vous LHOUMOIS alors je vais battre à NIORT ou au SOUDAN, j’CHAURAY la prochaine fois.
C’est bien la première fois de ma vie que j’entends (plutôt que je lis) cette expression, dont j’aurais bien été incapable de deviner le sens. C’est étrange, pourtant je suis née à Auch, j’ai vécu à Cholet, Angers, Issoudun, Vichy, Nancy, Poitiers et j’habite à nouveau dans le Gers. Dans tous ces endroits je n’ai jamais entendu "aller ou battre à Niort".
réponse à . cotentine le 30/10/2009 à 09h36 : la marquise de Maintenon, peut-être ? elle est originaire de Niort, s...
Question chèvre, Marie-Antoinette s’y connaissait mieux (avant de perdre la tête) : maintenons l’Histoire !
Dans l’affaire de l’Angolagate, PLS* bat à Niort comme les copains.

* non, pas Pierre-Luc Séguillon, l’autre.
Je suis souvent allé à Niort depuis cette nuit.
Je vous quitte un moment pour aller à Blutions-les-Bains.

Comme ne le dit jamais LPP : Ne soyez pas sages !
Rien à voir avec l’expression du jour que je ne connaissais pas et dont je me fous comme de ma première brassière, je souhaite un bon anniversaire à Palmyre .

Mais qui est-elle ? Viens nous faire un coucou, et ainsi prouver que tu es toujours des nôtres. 
réponse à . tytoalba le 30/10/2009 à 10h13 : Rien à voir avec l’expression du jour que je ne connaissais pas et ...
Je suis palmyre ou plutôt j’étais car j’ai désiré changer de pseudonyme. Et c’est tout à fait curieux mais je me demandais aussi mais qui peut- il être ce trés mystérieux tyoalba?
réponse à . chirstian le 30/10/2009 à 09h19 : c’est pourquoi je m’interdis d’écrire que Niort est che...
Tiens : dans son immense sue-étude (de la musique), God t’offre celle-ci sur son éditeur de partoche : cette page. Mêêêê oui !
Bon, ben... bon anniversaire quand même, hein ! 
Ben c’est vraiment pas la peine car je suis allée à Cracovie . Il faut rendre à Palmyre ce qui est à Palmyre car j’ai honteusement usurpé son identité envue de m’entendre des douceurs et apporter une contribution certes scabreuse aux expressions du jour . Merci quand même Elpepe !bisou.
Si vous en avez rien à battre de l’expression du jour, plutôt que d’aller à Niort allez à cette page
Vous tapez l’expression de votre choix et vous écoutez la demoiselle.
Attention elle vous a l’œil !
réponse à . mickeylange le 30/10/2009 à 10h37 : Si vous en avez rien à battre de l’expression du jour, plutôt...
L’avantage, c’est que Charlotte (en français) te répète tout ce que tu aimerais entendre de Folcoche, mais qu’elle ne te dira jamais. L’inconvénient, c’est que c’est assez virtuel, somme toute !
réponse à . tortueterrestre le 30/10/2009 à 10h32 : Ben c’est vraiment pas la peine car je suis allée à Cracovie...
Bon, ça ne nous dit pas quand fêter ton anniversaire, alors...
Merci pour ce petit moment trés amusant .Mais quelle idée de croire que les expressions du jouor sont ininterressantes. au contraire, elles regorgent d’absurdité et de drôlerie. Et là, je n’ai pas bougé .
le 3 janvier . rebisou.
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 09h51 : Dans l’affaire de l’Angolagate, PLS* bat à Niort comme les co...
Bien sûr il va à Niort, mais ce n’est pas vraiment un voyage d’agrément.

cette page

C’est bien fait, na !
Convaincu de mensonge, d’incohérence et de contradictions, pendant ta garde à vue et ton procès : bats à Niort, ça marche ! Mais n’oublie pas de te faire opérer de la honte, d’abord, que sinon tu ne pourrais plus te regarder dans une glace.
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 11h07 : Bien sûr il va à Niort, mais ce n’est pas vraiment un voyage ...
Les saints innocents sont toujours les victimes (ils expient à Thouars, le plus souvent) de bourreaux aveugles et sanguinaires : air connu.
Robin téta art, ton arbre, Tati, et Rabin a tort. Bottin Tarare : ton Tartare bi, barrant otite, tarât robinet ? Tant... barre-toi !

Anna Dégars des Zoos
Aller battre Annie hors des sentiers battus? Mais vous n’avez donc aucun respect! Vous n’avez pas honte?
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 11h07 : Bien sûr il va à Niort, mais ce n’est pas vraiment un voyage ...
d’après cet article PLS serait "ruiné et décrédibilisé".
Etre ruiné, implique d’avoir été riche et de ne plus l’être. Est-ce le cas ? Je n’ai pas d’éléments d’appréciation (et je m’en fous complètement)
Mais PLS décrédibilisé ? Syanne au secours ! C’est un pléonasme ou un oxymore ? Quelqu’un lui a accordé un jour un crédit quelconque ? Comme auteur ou quoi ?
quand on est une grenouille, il vaut mieux batracien que battre à Niort. (petit proverbe qui veut se faire aussi gros que le boeuf)
Sur le cas de M.PLS (dont je me fous autant que toi) : à l’entendre, il serait ou aurait été "conseiller financier international" . Sans doute parce qu’il avait écrit Money ?

Sur l’expression du jour, sérieusement pour une fois :
Elle me pose un problème : c’est vraiment une expression argotique, issue de l’argot des truands (et si j’ai bien tout lu aussi des policiers).
Existe-t-il dans la Pensée de God une différence entre expressions françaises et expressions argotiques ? Les grands dictionnaires des expressions françaises que je n’ai pas les moyens d’acheter et encore moins la patience de lire contiennent-ils l’argot des différents milieux, ou métiers ?
Aujourd’hui, LPP, san-antoniophile, est très à l’aise, mais d’autres comme ton serviteur ont découvert cette expression ce matin et ne l’avaient jamais entendue, jamais employée, et ne l’emploieront jamais.

Sur expressio.fr en général, et un peu moins sérieusement :
Comme certains le savent, j’essaye d’aider une jeune chinoise à apprendre le français (merci encore, chirstian).
Ravi d’avoir découvert ce site, il y a environ 1 mois, j’ai voulu lui faire partager mon enthousiasme.
Faute (je dirai faute lourde) de critères de choix bien clairs, j’ai attaqué l’histoire d’expressio par la face "toutes" du menu, et par l’année 2005. Façon Stackhanov !
J’ai bien ramé avec l’expression du 03/06/05, ainsi qu’avec celle du 07/06/05.
J’ai décroché piteusement avant de donner le sens de l’expression du 13/06/05.
Depuis ces débuts laborieux, je picore dans la liste et je prépare mes cours.
« Quelqu’un lui a accordé un jour un crédit quelconque ? »

Son banquier peut-être ? Faut voir...
Quand un banquier t’accorde un crédit quelconque c’est toujours avec une certaine reconnaissance …de dettes.
Dans PLS, il y a forcément un loup
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 13h21 : Sur le cas de M.PLS (dont je me fous autant que toi) : à l’en...
une différence entre expressions françaises et expressions argotiques ?
On est pas là non plus pour se faire tartir rien qu’avec la Cadémie, moussaillon ! L’argot fait partie intégrante de la langue de BB, que je susse ! (et de la vôtre aussi, mes louloutes). D’ailleurs, pour te dévoiler quelques arcanes (mais pas toutes, faut ménager le suce-pense), je suis moi-même personnellement grand pourvoyeur d’expressions, entre autres argotiques, devant God, qui prend ou laisse selon sa Toute-Puissance avérée autant que vénérée. Et c’est San-Antonio (enfin, Frédéric Dard) qui disait, fort justement à mon sens, que la langue est faite pour qu’on lui fasse des petits.
Mais où est mon Eureka d’amour... 
On ne peut pas battre à Niort que Charles Martel a battu à Poitiers
Moi ma femme elle me prend au mot, ça je ne peux pas le battre à Niort.

Dernier exemple en date : nous discutions tous les deux de l’euthanasie, sujet sérieux et délicat du choix entre la vie et la mort.
A un moment donné je lui ai dit :

— Ne me laisse jamais vivre dans cet état végétatif ! Si un jour tu me vois dépendant de machines et alimenté par le liquide d’une bouteille, débranche ces appareils qui me relient à la vie !

Alors elle s’est levée, a débranchée la télé, éteint l’ordinateur et jeté ma bière !

PFFFF.... !

@ DeLassus : je ne crois pas qu’il existe un seul expressionaute qui connaissait toutes les expressions proposées par God. Ce n’est en rien gênant. Je crois qu’au contraire nous sommes tous ravis d’apprendre de nouvelles choses de notre belle langue.
Quand à l’argot si on le nomme la langue verte, c’est qu’il fait bien partie de la langue. Non ?
« et je vous laisse deviner ce que vous faites en "allant à Béziers" »

La réponse : goûter la spécialité locale : la Furieuse Envie.

(PS - expression inconnue moi jusqu’à ce jour. Une fois de plus, je me coucherai moins c.. ce soir.)
réponse à . SagesseFolie le 30/10/2009 à 13h46 : Moi ma femme elle me prend au mot, ça je ne peux pas le battre à N...
D’accord, et autant pour moi. En fait la question est que chacun de nous parle argot, mais SON argot, et est un peu imperméable à l’argot des autres.
Je suis comme les autres ravi d’apprendre des expressions que je ne connaissais pas. Sinon je ne serais pas là en train de te répondre, et je ne serais pas sur expressio depuis un mois à raison de plusieurs heures par jour !
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 13h43 : une différence entre expressions françaises et expressions argotiq...
Voir mon amende honorable en 53.
Sur ta citation, je connaissais presque la même, attribuée à Dumas père : "On peut violer l’histoire, pourvu qu’on lui fasse de beaux enfants"
J’ai trouvé dans le même genre celle-ci, de Talleyrand : "On peut violer les lois sans qu’elles crient"
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 14h08 : Voir mon amende honorable en 53. Sur ta citation, je connaissais presque la m&ec...
Et Coluche de rajouter «Violer, c’est quand on veut pas, mais moi je voulais »
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 13h54 : D’accord, et autant pour moi. En fait la question est que chacun de nous p...
Tout ce que tu dis est vrai. En plus chaque région à son argot propre.
Il est vrai aussi qu’écrire, ou dessiner, sur expressio prend beaucoup de temps.
Trinquons donc ensemble à ton arrivée sur le site. 

_.._..,_,_
( )
|~,"-.-~~|
.=|)’ (; (|
| |:: ’ |
’=[): .) (|
|:: ’ |
~~----~~
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 14h08 : Voir mon amende honorable en 53. Sur ta citation, je connaissais presque la m&ec...
violer les lois sans qu’elles crient
... Au violon ? Bon, c’est encore de l’argot... On s’en sort pas, hein ! :&rsquo)
réponse à . SagesseFolie le 30/10/2009 à 14h12 : Tout ce que tu dis est vrai. En plus chaque région à son argot pro...
Merci bien beaucoup !
Et si j’étais breton je te dirais : Yec’hed mat !
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 13h54 : D’accord, et autant pour moi. En fait la question est que chacun de nous p...
Il existe en effet plusieurs argots repérés, comme le parisien, le lyonnais ou le marseillais... qui ont à la fois des spécificités et des interpénétrations réciproques, kif-kif les escargots, ces petits veinards, et les humains au bras long, aussi.
Mais c’est une autre histoire, et si tu m’accuses de digression oiseuse, je bats à Niort : on est en plein dans le sujet, au contraire.
- Puisque tu n’es pas (ou plus Palmyre) et que de plus, tu n’es pas né en novembre, je retire donc mon souhait de bon anniversaire et le remets dans ma poche (ça peut toujours servir à quelqu’un d’autre).

@ horizondelle : à toi qui est en charge (il me semble) de la liste, pourrais-tu corriger ( la date, pas Tortueterrestre, bien sûr).

Si tu n’as pas tout compris, je te rassure, moi non plus. 

Joyeux non-anniversaire à tous et toutes, comme le dirait le chapelier.
réponse à . tytoalba le 30/10/2009 à 14h26 : - Puisque tu n’es pas (ou plus Palmyre) et que de plus, tu n’es pas ...
C’est pourtant simple : après avoir usurpé l’identité de Palmyre, dont l’anniversaire est bien aujourd’hui, Tortueterrestre a avoué son ignoble larcin. Et indiqué que le sien tombe le 3 janvier. Bon : Mickey va te faire un dessin.
Allez, Mickey, au boulot !
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 14h38 : C’est pourtant simple : après avoir usurpé l’iden...
                                       ___-------___
_-~~ ~~-_
_-~ /~-_
/^\__/^\ /~ \ / \
/| O|| O| / \_______________/ \
| |___||__| / / \ \
| \ / / \ \
| (_______) /______/ \_________ \
| / / \ / \
\ \^\ \ / \
\ || \______________/ _-_ //
\ ||------_-~~-_ ------------- \ --/~ ~\ ||
~-----||====/~ |==================|
(_(__/ ./ / \_\ \.
(_(___/ \_____)
Il y en a d’autres dans le même cas, non?
Oui, je sais, c’est pas canon!
Mais quand même, trafiquant, capitaine d’entreprise, président d’un club de foot méditerranéen et phocéen, sportif (quoique, là, hein?), navigateur (ah ben oui, tiens, ce fut un beau trois-mâts, pissé-haut, Santia-ha-no!), acteur, riche et ruiné, je me suis même laissé dire qu’il serait devenu marchand de tapis. Mais là, c’est peut-être une mauvaise langue qui aurait ébruité cela...
réponse à . SagesseFolie le 30/10/2009 à 13h46 : Moi ma femme elle me prend au mot, ça je ne peux pas le battre à N...
@ DeLassus : je ne crois pas qu’il existe un seul expressionaute qui connaissait toutes les expressions proposées par God.
Ah non?
Et notre petit Godemichou adoré, alors?
Il compte pour quoi, alors?
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 13h54 : D’accord, et autant pour moi. En fait la question est que chacun de nous p...
arrêtez donc d’argoter d’ergoter.
Qu’est-ce que je t’avais dit, Tyto ? C’est plus clair, mainant ?
Et tiens, avec Mickey qui prend ses aises avec les colonnes, les pubs "mincir-miracles" ont subitement minci. Miracle !
J’ai survolé les commentaires. C’est drôle, il ne me semble pas avoir vu citée la bonne ville de Limoges. On y envoyait, pendant la WW1, les généraux ayant démérités, ce qui a donné le verbe limoger. Je connaissais l’expression battre à Niort, il est vrai que je fût un fervent lecteur de San Antonio. Pour en faire une synthèse, il faudrait relire "Le standinge", une de ses oeuvres maîtresse. Niort avait aussi une autre réputation au cours des dernières décennies : du fait de la présence de nombreux sièges de mutuelles et d’établissements de vente par correspondance, qui employaient une foultitude de personnes du sexe, on disait qu’il était assez aisé, pour un célibataire de situation ou occasionnel, d’y trouver chaussure à son pied, adaptée à la distance que l’on souhaiter parcourir avec. En developpant le sujet, il est probble que l’indépendence financière de ces accortes Niortaises faisaient en sorte qu’elles divorcaient plus facilement que la moyenne des Françaises, et que ceci explique cela. Et on était pas obligé de constater, comme dans le département voisin que "les charentaises, on est bien dedans, mais il ne faut pas sortir avec..." (je sens que je vais me faire bien voir !)
réponse à . amapola le 30/10/2009 à 09h46 : C’est bien la première fois de ma vie que j’entends (plut&oci...
Salut ta toi, Amapola, à une lettre près, cà m’évoque un titre des Spotnicks "Anapola".

Je ne vais quand même pas être le seul à connaitre cette expression !
Dénoncez-vous.

Ce n’est pas de l’argot, c’est du français populaire, de même on dit "aller à Versailles" pour "verser" lors du maniement de la brouette.
réponse à . Oclick le 30/10/2009 à 15h28 : J’ai survolé les commentaires. C’est drôle, il ne me se...
C’est drôle, il ne me semble pas avoir vu citée la bonne ville de Limoges.

De nos jours, on est muté à Lourdes. Y a pas de miracles.
réponse à . file_au_logis le 30/10/2009 à 15h04 : @ DeLassus : je ne crois pas qu’il existe un seul expressionaute qui ...
Et notre petit Godemichou adoré, alors?

C’est lui justement que j’appelle God !

Mais bien que faisant partie des apôtres qui l’ont réellement rencontré, je ne me sens pas encore prêt à l’appeler "Michou"  !  
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2009 à 15h54 : C’est drôle, il ne me semble pas avoir vu citée la bonne vill...
Sans parler des mutations à Castres !
Et ce qui m’étonne, c’est que l’Amiral des Rillettes n’ait pas encore dit que "aller à Messine" ne veut pas dire "aller à l’église" mais "pêcher la sardine" qui est une sorte de grosse allatche.
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 15h08 : Qu’est-ce que je t’avais dit, Tyto ? C’est plus clair, ma...
C’est parce que Mickey n’a pas respecté les consignes de God : au maximum 60 caractères par ligne entre 2 balises delire !
Rappel à la contribution 55 de cette page 
réponse à . Oclick le 30/10/2009 à 15h28 : J’ai survolé les commentaires. C’est drôle, il ne me se...
Intéressant commentaire, mais je ne comprends pas cette utilisation de l’imparfait. D’après mon pote Wiki-je-sais-tout, l’économie sociale, spécialité de Niort, a évolué et pète à nouveau le feu :

cette page

Ce qui me laisse supposer qu’on croise encore des bataillons nombreux d’accortes niortaises.
Je n’ai rien trouvé sur Niort by night...c’est peut-être torride ?

Lors de mon unique visite, j’aurais dû rester le soir pour battre-le-fer-quand-il-est-chaud à Niort.
M/Réf : Expressio, 18/04/07
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2009 à 15h52 : Salut ta toi, Amapola, à une lettre près, cà m’&eacut...
T’inquiètes, grâce (moi aussi) à San-A, je la connaissais ! Par contre, j’en ignorais l’origine. Et, dans San-A, j’ai lu "Niort" orthographié avec une minuscule.
La fin de mon intervention n° 3 de 02:12:11 est en toutes lettres et en 3ème position quand on fait la recherche BATTRE A NIORT sur Google.

Ca fait la promotion d’expressio.fr et pas la mienne, mais je suis content d’être encore utile à quelque chose.

Cela dit, Battre à Niort est peut-être moins souvent recherché que Pages Jaunes.
réponse à . Oclick le 30/10/2009 à 15h28 : J’ai survolé les commentaires. C’est drôle, il ne me se...
Bienvenue. Et il ne vaut mieux éviter de "survoler", sauf à faire des redites (exemple de God, contrib_13_17 et_68 qu’a-pas-lu-non-plus-collé-samedi, voir aussi cette page pour le limogeage. Mais là, t’es absous : tu as jusqu’à lundi pour étudier les 1238 expressions déjà traitées... 
réponse à . Rikske le 30/10/2009 à 16h39 : T’inquiètes, grâce (moi aussi) à San-A, je la connaiss...
il faut avoir l’avis de l’expert LPP sur l’orthographe de Niort ou niort dans l’oeuvre qu’il connait bien.
D’après ce site, les variantes sont nombreuses.

cette page
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2009 à 16h16 : Et ce qui m’étonne, c’est que l’Amiral des Rillettes n&...
J’allais le dire !
réponse à . SagesseFolie le 30/10/2009 à 16h18 : C’est parce que Mickey n’a pas respecté les consignes de God&...
Colle-le samedi !
Gnarf gnarf !
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 13h43 : une différence entre expressions françaises et expressions argotiq...
Elle sera là bientôt, Mon Amiral d’amour. Elle a tout simplement besoin de se remettre ... La convalescence touche à sa fin inchallah
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 16h32 : Intéressant commentaire, mais je ne comprends pas cette utilisation de l&...
Peut-être, mais c’est MMA qui assure les rillettes ! Et l’Amiral, aussi, dans les Conventions...
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 17h02 : il faut avoir l’avis de l’expert LPP sur l’orthographe de Nior...
Rikske a raison. D’ailleurs, il est aussi agrégé de San-Antonio que marin dans l’âme. Ce qui est nécessaire et suffisant pour qu’il ait raison, non ?
Non ? Comment ça, non ?
Si !
réponse à . eureka le 30/10/2009 à 17h08 : Elle sera là bientôt, Mon Amiral d’amour. Elle a tout simple...
Non mais c’est pas vrai ! Pince-moi ! Où tu veux... Ah, quelle émotion... Reviens, mon Eureka d’amour, on a lers mêmes à la maison...
Ouf, ça me rassure (comme on dit à Niort).

Je viens de me rendre compte que j’avais occupé la case 72 qui est, comme chacun sait, réservée aux rillettes (et à la camionette Carglass qu’on voit t’à la télé ...)
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2009 à 17h17 : Ouf, ça me rassure (comme on dit à Niort). Je viens de me rendre ...
J’ai vu... ne recommence jamais ça, hein ! Que sinon : tricard des rillettes que Bernard est en train de tartiner pour l’apéro : ce soir, champagne offert par l’Amirauté, Eureka revient !
17:51. Noyé sous l’avalanche de vos témoignages de sympathie, je suis contraint de revoir à la baisse mon intervention n° 76.

Ca m’apprendra à faire la sieste !
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 17h56 : 17:51. Noyé sous l’avalanche de vos témoignages de sympathie...
Tu bats Elpépé qui n’arrive qu’en dixième position sur google quand il propose la botte. Mais c’est normal pour le retour d’Eureka il sort ses rillettes au lieu de sortir son caviar.
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 17h56 : 17:51. Noyé sous l’avalanche de vos témoignages de sympathie...
Ah ben, tape, dans Google, "Marcel Hitchcock", par exemple, et tu sauras tout de la généalogie de notre loufiat préféré, en allant voir la contrib_50. Expressio est toujours en très bonne place dans ce moteur de recherche. Tu peux aussi taper "du broumitche pour attraper les allatches", pour vérifier...
réponse à . mickeylange le 30/10/2009 à 18h12 : Tu bats Elpépé qui n’arrive qu’en dixième posit...
Pffff ! Remonte donc faire l’exercice_89...
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 18h14 : Ah ben, tape, dans Google, "Marcel Hitchcock", par exemple, et tu sauras tout de...
Vu l’arbre en boule !

D’où la même question que celle consacrée au bouquin de Bayard sur la Bible : quelqu’un paye-t-il quelque chose pour qu’expressio soit bien placé ?
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 18h28 : Vu l’arbre en boule ! D’où la même question que c...
God, une fois qu’il m’a envoyé mon chèque mensuel et qu’il a payé son hébergeur, renvoie 5,5% du bénéfice restant à Google pour être bien placé, et 12% à Jean S pour qu’il assure sa défense. Et il vit très bien avec ce qui lui reste. Une autre question ?
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 18h35 : God, une fois qu’il m’a envoyé mon chèque mensuel et q...
Non, ça va.
Tu comprends mieux pourquoi Mickey est jaloux, mainant ?
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 18h40 : Tu comprends mieux pourquoi Mickey est jaloux, mainant ?...
Une petite remarque quand même.
Le choix de Jean S comme défenseur est excellent, mais un peu spéculatif : ce jeune homme bourré de qualités finira ses études de droit dans une dizaine d’années, sera comme papa brièvement avocat, avant d’accomplir son destin en étant appelé, naturellement, par un peuple impatient, à de beaucoup plus hautes fonctions.
A quel tâcheron confiera-t-il alors le dossier expressio ?
réponse à . Elpepe le 30/10/2009 à 18h40 : Tu comprends mieux pourquoi Mickey est jaloux, mainant ?...
Jaloux non, de quoi, de qui ? mais jailouse OUI cette page
réponse à . deLassus le 30/10/2009 à 18h48 : Une petite remarque quand même. Le choix de Jean S comme défenseur ...
A Paul-Loup Sulitzer, c’te couennerie !
Bon, les gosses : la semaine de reprise post-grippale autant que cochonne, ayant été exténuante pour BB, je m’en vais m’occuper d’elle, la pauvrette, et préparer le dîner. Et l’apéro. Et son bain. Et... mais ce que vous pouvez être malsainement curieux, hein ! Au lit, les mains sur les couvertures, garnements !
A lundi, bon ouiquinde sous la couette.
réponse à . SyntaxTerror le 30/10/2009 à 16h16 : Et ce qui m’étonne, c’est que l’Amiral des Rillettes n&...
Ben voilà, j’allais parler d’expérience, étant passée à Castres hier et derechef aujourd’hui : tu me l’as ôté de la plume ! Je suis allée à Albi, et revenue : ça le fait ? Sinon case blanche : trop fatiguée pour alimenter le cours de vos commentaires. Mais ça fait du bien de vous lire !
réponse à . momolala le 30/10/2009 à 19h17 : Ben voilà, j’allais parler d’expérience, étant ...
et aller à Jacta est , ça le fait autant qu’aller à Jacta nord ?  
« et je vous laisse devenir ce que faites en "allant à Béziers". »

Devenir? Je ne pense pas que c’est quelque chose que je veux devenir. 
réponse à . Steven le 06/11/2009 à 01h59 : « et je vous laisse devenir ce que faites en "allant à B&eacut...
et je vous laisse deviner ce que faites en "allant à Béziers".
C’est un peu mieux mais pas encore tout à fait ça.
Allez, Luja!
(Rediffusion)
Il était sourd, on ne peut pas le battre à Niort!


Paul:- Alors, tous vos fils ont enfin quitté la maison? Le benjamin, toujours à Nantes?
Jean:- Ah non! Le benjamin, c’est Niort, je viens d’y parler...
Paul:- Senior?
Jean:- J’eus Niort, au téléphone.
Paul:- Junior?
Jean:- Ben lui avait Téhéran en projet...
Paul:- Vétéran?
Jean:- Lui, c’est le cadet de mes soucis! Son intérêt à partir est minime.
Paul:- Bon! Au plaisir! J’ai rendez-vous avec mon petit, qui est cadet...de l’air.
Moi, je ne bats rien du tout: je n’ai ni or.
réponse à . joseta le 03/11/2012 à 09h01 : (Rediffusion) Il était sourd, on ne peut pas le battre à Niort! ...
Un type souffrant de surdité, c’est un sourd, mais un type souffrant d’absurdité, c’est un absourd ? 
– Ratant orbite
– Obtint errata
– Attira breton
– Nabot traître
– Retrait bâton
– Raboter titan
– Baron attitré
– Rôtirent abat
– Bâtiront âtre
– Battraient or

Anniort
Aller à Niort devant l’évidence, c’est aussi aller à Thouars aléatoire pour rester dans le même département (les Deux Chèvres).
Si, un jour, je décide de me rendre à Niort, ce sera pour sa spécialité... angélique. Z’ avez qu’ à voir cette page
et je vous laisse deviner ce que faites en "allant à Béziers".
… « biaiser » sans doute ; vois pas aut’ chose qui pourrait aller... de paire pair

J’ai tout lu : depuis octobre 2009 suis allée de l’avant jusqu’à aujourd’hui, sans aller trop vite en besogne et surtout sans aller sur les brisées de qui que ce soit…
réponse à . mitzi50 le 03/11/2012 à 10h43 : Si, un jour, je décide de me rendre à Niort, ce sera pour sa sp&ea...
Angèle - hic - marquise des Anges?
Vous me la baillez belle!

"Je sonne au numéro 1 et demande ma’mzelle Angèle...
La concierge me répond, mais quel métier fait-elle?
Elle fait des pantalons, des jupes et des jupons, et des gilets d’flanelle.
Elle fait des pantalons, des jupes et des jupons, et des gilets d’coton!
Ah, ah, ah, je ne connais pas ce genre de métier-là, allez voir à côté!"

Souvenez-vous... Jacques Martin... Le Petit Rapporteur...
Il battait sa soeur Anne, Yor.
L’altitude de Niort va de 2 m à 77 m dixit Wikipédia, soit un dénivelé de 75 m (cinquante-vingt-cinq en encore plus bon françois) pour une superficie de 68,20 km2.
Ça nous fait une moyenne de 1,1 m/km2 !
L’unité des m/km2 ne correspond à rien mais c’est pas grave, c’est libellé en encore plus bon françois !
Z’êtes tous partis à Niort ?
T’es reviendue de Bretagne ?
réponse à . DiwanC le 03/11/2012 à 11h27 : et je vous laisse deviner ce que faites en "allant à Béziers".… ...
Le Grand Jacques aurait pu ici te chanter quelque chose comme:

Ma mère arrête tes prières
Ton God retourne en enfer
Germaine m’est reviendue
Bougnat apporte-nous du vin
Celui des noces et des festins
la Baronne m’est reviendue
Toi la servante toi lavée Maria
Va tendre mon grand lit de draps
Germaine m’est revenue
Amis ne comptez plus sur moi
Je crache au ciel encore une fois
Ma belle Baronne puisque te v’là te v’là..."
Je ne peux pas nier Persée.
Andromède
Oups! erreur de page.
réponse à . file_au_logis le 04/11/2012 à 07h25 : Le Grand Jacques aurait pu ici te chanter quelque chose comme: Ma mère a...
Ah ! merci mon Joli !
Pour pouvoir lire de si gentils propos, vais m’absenter plus souvent !
Quoique… me d’mande si Ton God retourne en enfer est bien aimable ! :&rsquo)
CRACOVIE, CRACOVIE.
Peut-être y a-t-il une assonance avec "raconter des CRAQUES".
Mais laissez-moi vous rappeler une histoire juive, racontée par Freud:

"Où vas-tu?
- Je vais à Cracovie.
- Si tu dis que tu vas à Cracovie, c’est que tu veux que je croie que tu vas à Lemberg. Or je sais que tu vas vraiment à Cracovie. Alors pourquoi mens-tu?"

Précision: l’assonance CRAQUES/CRACOVIE n’existe pas en allemand.
L’honorable animateur du blog pense-t-il que le mot "craques", dans son sens argotique français, vient de cette histoire? Allez donc savoir...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Aller / battre à Niort » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?