Apporter des oranges (à quelqu'un) - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Apporter des oranges (à quelqu'un)

Aller visiter (quelqu'un) en prison ou à l'hôpital.

Origine

Pourquoi des oranges sont-elles le cadeau type dans ce genre de circonstances plutôt que les madeleines, les bêtises de Cambrai ou la tarte au citron meringuée ?

L'histoire commence à cause du sénateur Béranger, qui, à fin du XIXe siècle, fut surnommé le "Père-la-pudeur", roi de la censure et obsédé par la bonne moralité de ses concitoyens (il était un farouche opposant à l'émancipation des femmes et à leur droit au plaisir).
Mais il ne faut pas pour autant être complètement négatif sur ce monsieur : c'est aussi lui qui a fait instituer le sursis assorti aux peines des délinquants primaires non dangereux, leur donnant ainsi une possibilité de se racheter.

Mais encore une fois, pourquoi des oranges ?
Cela remonte à 1892 où, sur dénonciation de ce sénateur trop moraliste, quatre jeunes demoiselles, dont Marie-Florentine Roger, dite Sarah Brown, furent jugées car elles étaient accusées de s'être montrées presque nues dans les rues pendant le défilé du bal des Quat'zarts (élèves de l'école des Beaux-Arts à Paris, à ne pas confondre avec les 'Gadzarts', ingénieurs issus des Arts et Métiers).
L'affaire fit grand bruit à l'époque et, en attendant que le verdict tombe, le poète Raoul Ponchon (Lien externe) composa ces deux vers :

"O! Sarah Brown! Si l'on t'emprisonne, pauvre ange,
Le dimanche, j'irai t'apporter des oranges."

C'est donc simplement parce que 'orange' rime avec 'ange' et que c'est un cadeau plus sympathique que des losanges, des phalanges, des mésanges ou des rechanges, qu'on amène maintenant ces fruits aux prisonniers et aux malades.

Compléments

Finalement, ce jour là, Raoul avait été bien inspiré.
Imaginez un peu les conséquences s'il avait plutôt écrit :
"O! Sarah Brown! Si l'on t'emprisonne, pauvre anodine,
Le dimanche, j'irai t'apporter du tian d'aubergine (Lien externe)."

C'est le même Raoul Ponchon qui, dans un grand moment d'inspiration, avait écrit : "Quand mon verre est vide, je le plains. Quand mon verre est plein, je le vide".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Apporter des oranges (à quelqu'un) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen Take grapes to someoneApporter des raisins à quelqu'un
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Een fruitmand voor iemand meebrengenApporter un panier de fruits à quelqu'un

Vos commentaires
Je donnerai une autre explication que j’ai lu dans les mémoires de Vidocq.
Dans les colis que pouvaient recevoir les détenus, certains étaient des précurseurs des "Kinder surprise" car ils pouvaient contenir limes, clefs, poudres, etc.. Aussi ces colis étaient si bien fouillés qu’il n’en restait presque rien aprés. Aussi, l’orange était un colis trés prisé des visiteuses qui voulaient éviter un tel carnage. En effet, de par sa nature l’orange ne peut rien dissimulé.
Sarah fait sa peau d’orange toute seule grâce à ses excès d’œufs-strogènes (puberté, grossesse, syndrome prémenstruel, ménopause).
Il vaudrait mieux lui porter du jus de lime...
ô range, ô désespoir,
Quand le cid est tiré il faut le boire,
Cette rime m’orange,
Fais un zest, redonne moi,
Ce que j’eus, dors, ange.
"Quand mon verre est vide, je le plains. Quand mon verre est plein, je le vide".
Ce Ponchon de Raoul aurait mérité d’être Expressionaute ! Quant à
"Monsieur Béranger,
Tu nous embêtes,
Monsieur Béranger
Tu nous fais suer
est-ce celui de la chanson à consonnance raciste (aujourd’hui) qu’interprétaient les "4 Barbus" extrait sur cette page?
Il n’y a pas que les prisonnier à qui on apporte des oranges.
Mon adresse :
Mickeylange@orange.fr
Bonjour, bonjour.
Moi, j’aime les cadeaux!
cadeau plus sympathique que des losanges, des phalanges, des mésanges ou des rechanges
C’eût été bien, si l’on eut pu également apporter des langes...
Tiens, c’est étrange...

Je suppose que c’est parce que l’on apporte des oranges aux détenus, qu’il y a de plus en plus de partis politiques qui ont choisi cette couleur. Présage quant à leur futur, sans doute?
réponse à . mickeylange le 12/04/2008 à 08h09 : Il n’y a pas que les prisonnier à qui on apporte des oranges. Mon a...
on leur apporte aussi des avocats.
réponse à . <inconnu> le 12/04/2008 à 01h21 : Sarah fait sa peau d’orange toute seule grâce à ses exc&egrav...
Bonjour, Bridge, quand il fait encore nuit chez toi. Je te souhaites un bon réveil, dans quelques heures...
Tu écris:
Sarah fait sa peau d’orange toute seule
Oui, bien sûr, si tu le dis...
Il faut quand même reconnaître que certaines personnes ont non seulement une peau d’orange, mais parfois aussi des jambes en forme de pots d’oranges, toutes boursoufflées et déformées...
réponse à . mickeylange le 12/04/2008 à 08h09 : Il n’y a pas que les prisonnier à qui on apporte des oranges. Mon a...
Wanadoo orange à mère.
réponse à . file_au_logis le 12/04/2008 à 08h22 : Bonjour, Bridge, quand il fait encore nuit chez toi. Je te souhaites un bon r&ea...
Tu manques de charité, file_au_logis en disant "certaines personnes ont non seulement une peau d’orange, mais parfois aussi des jambes en forme de pots d’oranges, toutes boursoufflées et déformées..."
J’ai le souvenir, étant enfant, d’avoir été réprimandée car je me moquais d’un infirme qui boitait en l’imitant !
Je ne t’apporterai ni raisin en Grande Bretagne, ni Oranges en France !
Si Sarah se fut appelée Suzanne, imaginez :
Oh ! Suzanne Brown ! Si on t’emprisonne, pauvre Suzon
Le dimanche j’irai t’apporter des bonbons"...

Croyez-vous qu’ensuite le Grand Jacques eût pu écrire
..."Bien qu’les fleurs soyent plus présentables.... etc"

Une face de notre culture en eût été changée ! (chapeaux bien posés dédiés à Hedgehog  )
réponse à . rigolote le 12/04/2008 à 08h38 : Tu manques de charité, file_au_logis en disant "certaines personnes ont n...
Tu as mille fois raison, rigolote. Cela est dû (explication et non excuse) au fait qu’il y avait à ce moment une émission TV où une "pin-up" - c’est elle qui se présentait comme cela - s’exhibait en bikini et ressemblait à ... non, tu vas encore dire que je manque de charité...
Je dirai peut-être qu’elle avait des bras comme des jambes et des jambes comme des troncs d’arbre...
Et elle en était fière! Et son homme, petit, gringalet, maigrichin et soufreteux, en collant à côté d’elle...
A mes yeux, de l’exhibition pure, et rien d’autre. Malsain.
Mais il ne faut pas pour autant être complètement négatif sur ce monsieur
et sa Ligue populaire pour le repos du dimanche en France milita activement pour le vote de la loi du 13 juillet 1906 qui fixait au dimanche le jour de repos obligatoire pour tous les travailleurs ou presque.
Ceci dit, God nous indique "en attendant que le verdict tombe," et Raoul Ponchon : "Si l’on t’emprisonne " , mais on nous cache l’essentiel : ont-elles été emprisonnées ? Si oui : a-t-elle reçu ses oranges ? Bref : qu’elle a été la fin de cette histoire, si elle est véridique ?Je ne trouve pas la réponse dans mes sources (de jus d’orange) . Le défi est lancé ...
take grapes to someone : Apporter des raisins à quelqu’un
l’expression anglaise trouverait-elle son contraire dans la française : lâchez la grappe à quelqu’un ?
réponse à . file_au_logis le 12/04/2008 à 08h19 : Bonjour, bonjour. Moi, j’aime les cadeaux! cadeau plus sympathique que des...
cf God "on amène maintenant ces fruits aux prisonniers"...
Eh non. N’en déplaise: on n’amène rien aux prisonniers. Un peu de linge lavé-repassé, à la rigueur. Et une fois l’an pour la Noël un tout p’tit colis alimentaire (liste des articles permis à retirer au greffe) pour agrémenter quelque peu le menu du réveillon de Noël. Folklor’ange que tout cela...
L’affaire fit grand bruit à l’époque
un avant mai 68, si l’on en juge d’après le récit de cette page
réponse à . file_au_logis le 12/04/2008 à 09h59 : Tu as mille fois raison, rigolote. Cela est dû (explication et non excuse)...
Ah ! Mais, ça... Je sais !!! C’est Dubout et ses dessins inoubliables !!!
Plus sérieusement, ces émissions sont une offense.
Merci à toi.
quel fruit apportait-on aux mandarins emprisonnés ? J’ai un trou 
Alors là, God, je suis terriblement déçu : l’expression vient en effet de la Marine qui, partant de Saint-Martin de Ré, emmenait les bagnards à Cayenne.
Score : but !
Je n’ai pas d’agrumes à vous apporter... je n’énumèrerai pas, il y en a tellement, mais que j’aime ce forum, et votre humour et votre culture à tous... je me régale chaque matin, c’est doux, tiens, comme la belle "navel" que je déguste avant mon café au lait et ma tartine... Hmmmm...
Je ne sais plus du tout comment je suis tombée sur vous tous en cherchant l’origine d’une expression... Je suis tout bonnement tombée (oui, encore) sous le charme.
Merci à God pour son excellente idée, et merci à vous tous qui le faites vivre.
réponse à . chirstian le 12/04/2008 à 10h33 : quel fruit apportait-on aux mandarins emprisonnés ? J’ai un tr...
Là, tu es tombé sur un pépin, hein ?
réponse à . momolala le 12/04/2008 à 07h36 : "Quand mon verre est vide, je le plains. Quand mon verre est plein, je le vide"....
merci Momo pour la page des "4 barbus" ...le régal de tous ces extraits valent leur pesant d’oranges ... même si ce sont des chansons rétro, comme celle des frères Jacques (même page) 
réponse à . rigolote le 12/04/2008 à 10h48 : Je n’ai pas d’agrumes à vous apporter... je n’én...
Je ne sais plus du tout comment je suis tombée sur vous
Moi non plus je ne sais plus très bien comment j’ai trouvé ce site. Certainement en cherchant les citations ou les dictons ou encore les mots de scrabble mais ce qui est sûr c’est que je me suis immédiatement abonnée. Ce site ne ressemble à aucun autre et j’y suis vraiment accro (pour parler jeune).
Toi aussi tu es agréable à lire et tu as beaucoup d’humour. J’espère que tu resteras longtemps et que tu interviendras souvent.
Bon, les gosses, God nous dit :
C’est donc simplement parce que ’orange’ rime avec ’ange’
Or, on sait qu’en ce temps-là, Chirstian dit à ses disciples :
"l’orange est rare et chère, vous n’en aurez qu’une seule à Noël"
C’était donc une marque d’amour manifeste que d’offrir des oranges à un prisonnier, pour adoucir sa peine.
De là, il est aisé d’imaginer que Raoul Ponchon, connaissant très bien la valeur de l’orange offerte, n’ait pas du tout cherché à faire rimer "orange" avec "ange", mais l’inverse.
Comment ? J’enchose les mouches ?
pcc Chirstian 

PS : quand God m’aura jeté dans le cul-de-basse-fosse du phare, si vous pouviez m’apporter du caviar... merci beaucoup.
réponse à . rigolote le 12/04/2008 à 10h48 : Je n’ai pas d’agrumes à vous apporter... je n’én...
tu as des agrumes... Fais attention: L’argrume ment et est frappant!
Tu es tombée et retombée, dis-tu. J’espère que tu ne t’es pas fait mâle...

Ben oui, un accro de plus...encore un bas qui file... et une maille en moins. C’est jauni qui va râler... une maille en moins, un bas qui baille...

Je ne sais plus du tout comment je suis tombée sur vous
Moi non plus, je ne m’en souviens plus. Mais surtout, ne te gêne pas, et Claudine non plus, recommencez, mesdames!
"Tu as volé, as volé, as volé, l’orange,
Tu as volé l’orange du marchand..."
Chantait Bécaud.

Tu as donné, as donné, as donné l’eau. Range
ton seau et donne un bécot."
Lui répondit le Marchand.

Note du traducteur: il s’agit ici de deux chanteurs célèbres...
De quoi un prisonnier a-t-il besoin comme cadeau ?
Des z’oranges, c’est bien, des ANGES en OR, c’est mieux ! 
réponse à . Elpepe le 12/04/2008 à 11h53 : Bon, les gosses, God nous dit : C’est donc simplement parce que &rsqu...
C’était donc une marque d’amour manifeste que d’offrir des oranges à un prisonnier

Sauf si elle est à Mer à la narine nationale !
Eh... 
réponse à . file_au_logis le 12/04/2008 à 11h57 : tu as des agrumes... Fais attention: L’argrume ment et est frappant! Tu es...
Non, pour ma part je vais pas me gêner. Mêmesi, parfois, il faut séparer le bon grain de l’ivraie, il y a toujours quelque chose de bon à lire.  
Pour citer ce cher Raymond Devos, avec quelques verres dans le nez "quand mon verre est vide, je ne me plains pas"
merci raoul!
réponse à . <inconnu> le 21/02/2007 à 08h20 : Je donnerai une autre explication que j’ai lu dans les mémoires de ...
de par sa nature l’orange ne peut rien dissimulé
J’ai pourtant lu quelque part qu’Errol Flynn, alcoolique émérite, contraint à la sobriété sur le tournage d’un film de Raoul Walsh, contourna le problème en injectant du whisky dans des oranges qu’il se faisait ensuite apporter sur le plateau...
La preuve à cette page
Quand je range
Mon orange
Dans la grange
Près du Gange,
Ça dérange
Un archange
Qui vidange
Sa vendange
Dans la fange,
C’est étrange.
Et il change
Mon orange
En mésange
Qui engrange
Un mélange
De louange,
Solange.
Et pour le chat de Geluck, ce sera :
Quand mon verre est plein, je le vide.
Quand mon verre est vide, je suis plein.
Et quand je suis plein, on me vide mais je me plains.

Si j’avais pû retrouver les bulles, je vous l’aurais postée. 

Bienvenue aux nouveaux et nouvelles, et belle journée à tous et toutes.
je n’avais certain’ment pas dit,
"apporte des oranges, Eole" :
je ne suis quand même pas crétin !
Discrètement , je t’avais dit :
"apporte des ors en geôle "
pour soudoyer tous les gardiens...

moralité :
j’ai eu l’orange,
j’ai pas eu de peau,
à moi les pépins.
elle s’appelait Marie Florentine Roger
pourquoi avoir choisi ce surnom interlope
de Sarah Brown ? Sûrement pour cacher ses péchés
car Marie ou Sarah : c’était une salope !

Sur les chars étudiants,elle a osé montrer
sa poitrine dénudée et le trou de son cul
d’abord pour s’amuser et faire chier Beranger
dont les idées réac lui étaient bien connues.

Ensuite pour montrer à tous les bons bourgeois
durant cette manif dans la quartier latin
les parties de son corps faites pour donner la joie:
c’était vous l’admettrez, manières de putain !

Mais là où elle fit fort, et mérite la prison
c’est quand publiquement elle s’enfila des perles
et les trouvant petites elle supplia pour qu’on
lui envoie mandarines, oranges et melons.

Messieurs, si vous donnez un bout de langue au chat
de Marie Florentine qu’on appelle Sarah
vous verrez qu’un nectar sucré coule de son con
c’est le jus des oranges qu’elle reçut en prison.

moralité :
y en a plus, ma bonne dame, y en a plus !
réponse à . chirstian le 12/04/2008 à 15h24 : elle s’appelait Marie Florentine Roger pourquoi avoir choisi ce surnom int...
Cette histoire vaut le jus, vraiment. Bon, les gosses : Pépé va assister BB dans ses prêts par hâtif pour grimper en neige (d’habitude, c’est aux rideaux, ou en mayonnaise : ça change). Alors, vous, soyez sages, hmmm ? Dès demain matin, j’aurai huit jours pour surveiller la cour. Aaaahhh...
y’en a que pour les oranges ici, et les citrons alors ? vous avez encore mussé le citron!

Musser (verbe trans.) = cacher
réponse à . <inconnu> le 12/04/2008 à 16h51 : y’en a que pour les oranges ici, et les citrons alors ? vous avez enc...
En ch’ti, on dit mucher
Je ne savais pas, mais dans ce cas la contrepèterie marche moins bien, ou alors on dira que c’est à cause de la bouche pleine qui transforme sucé en suché !
dans ses Contes et nouvelles ( « Les Sœurs Rondelli ») Maupassant nous raconte comment Paul, en compagnie de son ami Pierre font la connaissance d’une jeune italienne dans le train ... il nous enchante par ses descriptions de la région de Fréjus (Chez Momo) ... les orangers, etc ... cette page
"Notre voisine mangeait une orange. Décidément, elle n’était pas d’allure distinguée. Elle avait son mouchoir sur ses genoux ; et sa manière d’arracher la peau dorée, d’ouvrir la bouche pour saisir les quartiers entre ses lèvres, de cracher les pépins par la portière, révélaient toute une éducation commune d’habitudes et de gestes."
où donc les aurait-elles craché ses pépins si elle avait été derrière les barreaux ? 
réponse à . Mariesnickers le 12/04/2008 à 13h47 : Pour citer ce cher Raymond Devos, avec quelques verres dans le nez "quand mon ve...
Bienvenue à toi, Mariesnickers. Es-tu "un" ou "une" tu?
T’as d’office gagné un bon point dans mon estime - et dans un estaminet aussi - en citant Raymond Devos...
C’est faire preuve de connaissances classiques approfondies. Bravo, Christine!
En vacances au Mali, on m’interrogea sur mon fruit préféré. Je demandai une orange et on m’apporta une verte. On m’assura qu’elle était mûre, mais je dépensai plus d’énergie à lui faire la peau que j’en aborbai en la dégustant. Depuis, je sais que, des oranges, il y en a effectivement des vertes et des pas mûres.
réponse à . Mariesnickers le 12/04/2008 à 13h47 : Pour citer ce cher Raymond Devos, avec quelques verres dans le nez "quand mon ve...
merci raoul!
Plutôt "Cool Raoul". Je veux, mon neveu !
réponse à . <inconnu> le 12/04/2008 à 21h01 : En vacances au Mali, on m’interrogea sur mon fruit préfér&ea...
Et alors, celui qui te l’a donnée était daltonien...
Mais je sais que tu pensais: "Y a pas d’mali... à l’holizon", et tu t’es jetée sur le mâle - hien?

Car tu savais que ton fruit préféré, c’est le fruit défendu, non?
réponse à . <inconnu> le 12/04/2008 à 21h01 : En vacances au Mali, on m’interrogea sur mon fruit préfér&ea...
de passage au Maroc j’ai bu des jus d’orange pressé devant moi, tout frais (et de pamplemousse ...un peu plus cher) ... c’est génial ! = aucun rapport avec un jus d’orange pressé en France et pour moins de 1 dirham (= o, 10 €) ça ne vaut pas le coup de s’en priver ! surtout qu’il fait chaud là-bas ! (et on n’a vite soif, à beaucoup marcher à pied,sous le soleil, avec Mowgli, ma globe-trotter de fille ! )
réponse à . cotentine le 13/04/2008 à 00h20 : de passage au Maroc j’ai bu des jus d’orange pressé devant m...
Bonjour Cotentine (et les zautres zôssi bien évidemment !)
Sur la "Place" (Jemaa-el-Fna) à Marrakech, où je vais régulièrement, on a cette impression de boire l’orange fraîchement pressée... Mais c’est un leurre. Puisqu’on le boit très frais, ce jus, et que les oranges sont chaudes... c’est donc le jus d’une autre orange qui a été réfrigéré... N’empêche, tu as raison, pour 1 dirham, c’est un bonheur tout frais.
réponse à . Elpepe le 12/04/2008 à 14h34 : Quand je range Mon orange Dans la grange Près du Gange, Ça d&eacut...
oh joli

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Apporter des oranges (à quelqu'un) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?