Céder au chant des sirènes - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Céder au chant des sirènes

Céder à la tentation
Se laisser séduire

Origine

C'est Oscar Wilde qui disait que le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder. Mais si la tentation avait été le chant des sirènes, cette faiblesse l'aurait inéluctablement conduit à la mort.

En effet, les sirènes sont d'abord citées par Homère dans l'Odyssée.
Animaux fabuleux à corps de femme et queue de poisson[1], les Sirènes vivaient sur une île à proximité de Charybde et Scylla[2], un autre des nombreux dangers qu'Ulysse a dû affronter lors de son retour de Troie vers Ithaque, son domicile. Elles avaient la particularité de chanter d'une voix très attirante et irrésistible, amenant les marins qui les entendaient et qui tenaient à s'en rapprocher vers les écueils entourant leur île et conduisant les premiers à une mort certaine, un fois leur bateau fracassé sur les récifs.
Elles étaient donc extrêmement dangereuses, car même si les marins savaient où cela allait les mener, ils ne pouvaient résister à leur chant ou appel à partir du moment où le son envoûtant parvenait à leurs oreilles.

Et pourtant, Ulysse et ses compagnons en sont sortis vivants, parce qu'Ulysse ayant été prévenu du danger par la magicienne Circé, il a demandé à ses compagnons de l'attacher au mât du bateau (pour qu'il puisse entendre le chant, mais soit incapable de forcer les matelots à se diriger vers les chanteuses) et de se boucher les oreilles avec des boulettes de cire afin de ne rien entendre et de continuer à mener normalement le bateau dans la bonne direction.

C'est ainsi que le chant des sirènes symbolise depuis longtemps une tentation très forte et que celui qui cède au chant des sirènes fait preuve de faiblesse.

[1] Mais plus tard, on en trouvera des descriptions différentes comme des êtres mi-femme, mi-oiseau ou, plus simplement, comme de très belles femmes.
[2] Non, ce n'était pas "l'île de la tentation" avant l'heure !

Exemple

« Membre du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, il n'a pas cédé au chant des sirènes bellicistes et son anticommunisme s'est affirmé sans détours. »
Jean-Claude Valla - Les socialistes dans la Collaboration : de Jaurès à Hitler

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Céder au chant des sirènes » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen To give in to the siren songCéder au chant des sirènes
Angleterreen To succumb to the siren's songCéder à la chanson de la sirène
Espagnees Escuchar el canto de sirenasÉcouter le chant des sirènes
Italieit Lasciarsi incantare dalle sireneSe laisser charmer par les sirènes
Pays-Basnl Bezwijken voor een verleidingSuccomber pour (ou céder à) une tentation
Pays-Basnl Niet kunnen weerstaan aan het gezang der sirenenNe pas pouvoir résisterau chant des sirènes
Roumaniero A asculta cântecul sirenelorÉcouter le chant des sirènes

Vos commentaires
Où les sirènes vous ont-elles déjà entraînés tous ? Bonjour bonjour de ce beau jour !

Aujourd’hui, le chant des sirènes deux tons nous pousserait plutôt à nous écarter rapidement pour faire place à la réalité urgente des voitures à gyrophare bleu.
La démocratie bipolaire qui caractérise les modes de fonctionnement politiques occidentaux (les dictateurs, les monarques absolus n’ont pas d’opposition, par définition) nous entraîne hélas parfois à écouter majoritairement le chant des sirènes qui nous mènent illico de Charybde en Scylla et peut-être jusqu’aux Enfers... Gardons une pièce pour Charon !
Ulysse est parti pour un long voyage, il fit un combat homérique pour ne pas céder aux chants des sirènes.

Combien d’histoires, de discours, de situations débutent de la façon suivante :
Heureux qui comme Ulysse…. (Homère)
Heureux qui comme eux glissent… (Edgar GROSPIRON)
Heureux qui communiste… (Marie George BUFFET)
Heureux qui communique…. (Jacques SEGALA)
Heureux qui comme UNIC... (Le routier à la retraite)
Heureux qui comme eux niquent... (Rocco S.)
le chant des sirènes deux tons

Si les sirènes sont deux thons, elles ne vont pas attirer grand monde...
il ne faut pas confondre les six reines du harem,
avec les six rennes du père Noël.
le meilleur moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder.
quand j’étais petit nous récitions , dans le Notre Père : "ne nous laissez pas succomber à la tentation".
Aujourd’hui ces paroles ont été remplacées par "ne nous soumets pas à la tentation" .
Outre le signe d’une plus grande familiarité avec Dieu, cette nouvelle version montre bien que nous n ’avons aucune illusion : le seul moyen de pas succomber à la tentation, même avec l’aide de Dieu, c’est de ne pas y être soumis.(le verbe soumettre ayant ici le sens d’être exposé).  
Il est ou l’amiral ?
Emballé par une sirène ?
réponse à . <inconnu> le 09/03/2009 à 09h42 : le chant des sirènes deux tons Si les sirènes sont deux thons, el...
C.q.f.d.
On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les marins vers les récifs étaient en réalité des dugongs (voir cette page) dont les cris ressembleraient à des voix humaines, posés sur les récifs et rochers mortels. M’est avis que les marins devaient être à jeun de mousse vigoureux ou que le tonneau de service était plein, pour confondre ces animaux de plus de 2 m de long, même roses comme celui en exemple, avec des naïades dodues.
je connaissais le chant du cygne, le chant du coq, le chant du départ, celui des partisans, le champ de bataille, celui d’honneur........mais le champ des six reines, alors là ???????
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 11h54 : On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les m...
C’est d’ailleurs de là que vient l’expression populaire :"Vas donc, hé dugong !" que l’on lançait au pauvre mataf qui avait confondu naïade et mamifère grassouillet.......
A noter aussi que les sirènes foisonnent sur les plages l’été....mi femmes mi thons......
réponse à . <inconnu> le 09/03/2009 à 09h16 : Ulysse est parti pour un long voyage, il fit un combat homérique pour ne ...
Sans vouloir m’avancer, le vers "heureux qui comme Ulysse" ne serait il pas plutôt de Joachim du Bellay plutôt que d’Homère ?.......Un peu comme " l’oeil était dans la tombe et regardait caîn" que l’on attribue à tort à la Bible alors qu’il est sorti du cerveau fécond de victor Hugo dans "la légende des siècles"......
Henri VIII d’Angleterre , lui, a fait taire le chant des 6 reines...
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 08h59 : La démocratie bipolaire qui caractérise les modes de fonctionnemen...
Laguiller, Aubry, Royal, Bouttin, Buffet, Alliot-Marie.......Sont ce là les six reines ou les sirènes ?????????
le CD, à Auchan, des sirènes est en promo.
réponse à . BOUBA le 09/03/2009 à 12h05 : Sans vouloir m’avancer, le vers "heureux qui comme Ulysse" ne serait il pa...
Homère (d’alors), je m’a trompé ! Désolé
Depuis qques jours je suis privée de ma dose de culture quotidienne!!
Refusant de céder au chant des sirènes et aller voir ailleur ou c’est de toute façon moins bien ,je mène un combat homérique pour trouver une solution au désabonnement qui sera effectif incessament sous peu
Expressionnaute je suis, expressionnaute je resterai quoi qu’il advienne. 

Belle journée à tous.
Voilà, voilà... j’arrive ! Alors comme ça, dès que je mets les voiles, plus personne ne songe à affirmer haut et fort que l’expression vient de la Marine !
Bon : colle collective samedi.
Et BB, qui pour la journée des femmes, m’a poussé la chansonnette tout le ouiquinde, que veux-tu, moi, j’ai succombé, forcément, putaing dugong !
réponse à . Elpepe le 09/03/2009 à 12h45 : Voilà, voilà... j’arrive ! Alors comme ça, d&egr...
Cette expression ne vient pas de la marine, elle vient d’alexandrie, où les sirènes chantent toutes la même mélodie.
Alexandra
Céder au chant des sirènes te conduit souvent à une histoire qui se termine en queue de poisson !
réponse à . <inconnu> le 09/03/2009 à 09h16 : Ulysse est parti pour un long voyage, il fit un combat homérique pour ne ...
Heureux qui comme Nic (c’est moi, la Cotentine) vit en ce beau petit port de mer en Cotentin ...
Flûte ! je suis une nana ... j’eusse dû écrire : Heureuse qui ... etc !

Bof ! le notion de bonheur est très subjectif ... et de bonne heure, je le sus très vite ... et je n’ai jamais cédé aux chants des sirènes,mais je n’ai aucun mérite ... sans doute suis-je sourde à leurs chants et leurs tentations ! 
réponse à . Elpepe le 09/03/2009 à 12h45 : Voilà, voilà... j’arrive ! Alors comme ça, d&egr...
Alors maintenant que te voici revenu, éclaire ma lanterne : cette expression maritime ne viendrait-elle pas de la déception, que dis-je, de la frustration exacerbée des marins cités en § 9 qui constateraient que ces dames ont encore moins à leur proposer que les adjuvants évoqués au même paragraphe, leur différence étant rendue inaccessible par leur robe à queue ? Ils cèdent à la tentation de les approcher, et s’en retournent, la leur sous le bras. Ainsi aveuglés de colère, étouffés de testostérone, comme les terriens se jettent à la mer, ils se jettent dans la tempête ou sur les rochers.
réponse à . BOUBA le 09/03/2009 à 12h05 : Sans vouloir m’avancer, le vers "heureux qui comme Ulysse" ne serait il pa...
C’est vrai !
Tout comme "L’oeil était dans Lacombe et regardait Lucien" est de Louis Malle.
réponse à . God le 09/03/2009 à 14h41 : C’est vrai ! Tout comme "L’oeil était dans Lacombe et re...
Oui mais alors je n’arrive pas à comprendre comment l’oeil pouvait voir Lucien alors qu’il fait noir dans une Malle........
réponse à . cotentine le 09/03/2009 à 14h01 : Heureux qui comme Nic (c’est moi, la Cotentine) vit en ce beau petit port ...
et de bonne heure, je le sus très vite
rassure moi : plus tard dans la journée tu le fais en prenant ton temps, hein ? hein ? 
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 14h19 : Alors maintenant que te voici revenu, éclaire ma lanterne : cette ex...
D’abord, un homme privé de femme pendant assez longtemps est capable de prendre pour une femme un peu n’importe qui ou quoi (co-détenu en prison, chèvre dans la légion, jument dans le film Padre Padrone.

Ensuite, certains ont du repartir la queue sous le bras au sens strict faute d’avoir assommé la bestiole d’abord.

Enfin, la rencontre de ces créatures prouve qu’ Homère nous indique qu’il y a moyen de sortir de la Méditerrannée.
Errare humanum est.........repetitare diabolicum !
quiès qui avait les boules dans les oreilles ?
Celui qui disait : par là, je n’entends rien ?
réponse à . BOUBA le 09/03/2009 à 15h43 : Errare humanum est.........repetitare diabolicum !...
Ex mea sententia, on dit : errare humanum est, sed perseverare diabolicum !
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 14h19 : Alors maintenant que te voici revenu, éclaire ma lanterne : cette ex...
Bah ! Avec une bonne veuve (Clicquot) et une simple Rolex, on s’affranchit des courbes imaginaires, telles celles de l’Equateur. Et c’est à Neptune qu’on rend grâce.
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2009 à 16h01 : Ex mea sententia, on dit : errare humanum est, sed perseverare diabolicum&n...
perseverare diabolicum : il est diabolique pour un père d’être sévère ? Encore le chant des sirènes de la démission parentale, hein  ?
réponse à . Elpepe le 09/03/2009 à 16h06 : Bah ! Avec une bonne veuve (Clicquot) et une simple Rolex, on s’affra...
Tu veux parler du champ’ des sirènes, Pépé ?
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2009 à 16h01 : Ex mea sententia, on dit : errare humanum est, sed perseverare diabolicum&n...
Cà se peut, j’dis pas le contraire mais à ma décharge le seul latin que je connaisse je l’ai appris dans les aventures d’Astérix le gaulois!!........
Ben voui, les études coutaient cher et comme mon père n’avait pas de pognon, je faisais gaffe.....j’étudiais pas beaucoup !

Quod erat demonstrandum
Comme je ne l’avais pas encore dégustée, la VO m’allait même sans les sous-titres ! Crois-tu, toi qui m’a entendu chanter par deux fois au moins, que si mon voeu déposé il y a deux jours aux pieds de notre hérisson préféré de revenir dans une autre vie sous la forme d’une sirène blonde mince et un peu con pourrait se réaliser ? Le fond de la mer est si beau !
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 16h30 : Comme je ne l’avais pas encore dégustée, la VO m’allai...
Ah ben, y’a deux jours, j’y étais, et j’ai vu ton hérisson au fond de la mer. A moins que ce ne fût un oursin ? En tout cas, il n’était pas blond.
Non mais, imagine qu’Homère nous eût parlé du chant des oursins ? Tout de suite, son expression tombait à l’eau, hein ?
Succombé-je ?
Irène Auchandesse
« Céder au chant des sirènes »
"l’île de la tentation"

Est-ce qu’on peut résumer les deux expressions par "Prendre langue avec Cuba" ?
l’INSEE m’a bien donné un numéro SIREN , mais sans musique. Comme Expressio, quoi !
On prend Cuba par la Baie des Cochons. C’est vraisemblablement dans cet espoir qu’il y est allé.
réponse à . chirstian le 09/03/2009 à 16h57 : l’INSEE m’a bien donné un numéro SIREN , mais sans mus...
Pas étonnant que les statistiques soient aussi lunatiques !
Il n’y a pas toujours mortel péril à céder au chant d’une sirène. Jadis, bien avant le temps de Hugues 1ier de Lusignan, qui vivait au monde vers l’an 900 de l’Incarnation, un jeune seigneur issu des comtes de Forez, qui avait nom Raymondin, rencontra près de la fontaine de Soif la fée Mélusine, qui sans vous mentir était une sirène ailée, son corps de femme étant pourvu d’ailes et d’une queue de poisson. Par son art de magie, Mélusine se présenta devant Raymondin sous le semblant d’une femme ordinaire, sans ailes d’oiseau ni queue de poisson. A peine l’eut-il vue que le jeune homme s’éprit d’elle follement. Or donc ils se marièrent, furent heureux et engendrèrent dix fils dont plusieurs, mais pas tous, avaient en leur corps quelque laideur ou singularité. Cependant, toute fée qu’elle fût, Mélusine ne pouvait s’empêcher de redevenir tous les samedis serpente en aval du nombril. Aussi avait-elle grand soin de rester ce jour-là recluse dans une chambre secrète du château. Las ! Las ! il advint que Raymondin la suivit et la découvrit changée en sirène. Mélusine dut s’enfuir, volant à tire d’ailes de tourelle en tourelle et s’en aller reprendre son métier de fée. Elle n’en continua pas moins à veiller jusqu’au jour de leur trépas sur Raymondin et sur leurs enfants.
Je suis bien aise de vous faire ce conte, car aujourd’hui, en l’an 1204, nous avons au royaume de Jérusalem un roi qui descend en droite ligne de cette fée Mélusine. Apercevant chaque jour le roi Aimeri de Lusignan, je puis vous assurer qu’il n’a en nulle guise un œil rouge et un œil vert, une griffe de lion sur la joue, une défense de sanglier lui sortant de la bouche, ni toute autre espèce de disgrâce. Bien au contraire, dans sa jouvence, il était, je m’en souviens, fort prisé des dames et damoiselles qui toutes béaient devant lui.
réponse à . Elpepe le 09/03/2009 à 17h04 : On prend Cuba par la Baie des Cochons. C’est vraisemblablement dans cet es...
On prend Cuba par la Baie des Cochons.

Y en a qu’ont essayé ... ils ont eu des problèmes. Ils disaient aussi "faut pas se laisser abattre".
réponse à . Lovendric le 09/03/2009 à 17h06 : Il n’y a pas toujours mortel péril à céder au chant d...
fort prisé des dames et damoiselles qui toutes béaient devant lui
Quel beau conte, nom d’une pipe !
Tu te réponds à toi-même? 
Dans le champs désir haine sont parfois mêlés...
Parvenu au chant de leur porte, comme les sirènes me poussaient la mélopée, j’ai cédé.
On est plusieurs, bibi, mézigue, ma pomme, mécolle, Elpépé, l’Amiral et moi...
Les sirènes...
Toujours elles les fautives, les enjôleuses...les méchantes qui font succomber ces pauvres marins!
Pourquoi, aussi vont-ils vers les rivages tentateurs et tentants?
Elles ont envie quoi !de courir comme les autres, de sauter, de danser!
Elles peuvent pas!
Alors elles chantent...et tant pis pour ceux qui les écoutent.:-l
réponse à . <inconnu> le 09/03/2009 à 18h49 : Les sirènes... Toujours elles les fautives, les enjôleuses...les m&...
Courir, sauter et danser seraient donc les trois mamelles de la femme ?
Ben ça alors...
réponse à . Lovendric le 09/03/2009 à 17h06 : Il n’y a pas toujours mortel péril à céder au chant d...
C’est un conte comme on n’en fait plus. Mais dis-moi, as-tu souvenance du nom de famille des parents de l’icelle fée? Non? Ils s’appelaient Anfaillit.
Monsieur et Madame Anfaillit.
Et leur fille Mélusine Anfaillit.
Leur méier: fabriquants de scies. Ils avaient d’ailleurs créé leur marque, symbole de qualité jamais plus égalée: Reyne.
C’était un plaisir de les utiliser, tellement les scies Reyne étaient mélodieuses.
Ils travaillaient du côté du Puy. Puis, la crise étant survenue, ils ont dû délocaliser. Comme beaucoup de leurs contemporains, ils partirent vers l’Orient...
Un de leurs concurrents a bien essayé de leur faire du tort, en mettant sur le marché une autre marque: la scie Chienfidel.
Mais en Orient, il s’est fait traiter de chien d’infidèle, pourtant qu’il n’utilisait pas le système métrique. Il mesurait tou en inch, à la méthode grand bretonne...
réponse à . file_au_logis le 09/03/2009 à 18h58 : C’est un conte comme on n’en fait plus. Mais dis-moi, as-tu souvenan...
Peut-être, mais puisque c’était en inch Allah...
Je viens de lire ce titre : L’économie mondiale se rapproche "du moment de la reprise", selon Trichet.
Il est fort, le gars, putaing cong ! On le paie combien, pour une prophétie de ce tonneau ?
La Sirène de Copenhague s’est échouée sur les côtes du Danemark comme quoi c’est pas toujours les marins qui perdent. Non mais sans blague !!!
réponse à . Elpepe le 09/03/2009 à 19h17 : Je viens de lire ce titre : L’économie mondiale se rapproche "...
quand mes chaussettes se rapprochent du moment de la reprise, c’est mauvais signe.
on parle toujours de la sirène au corps de femme et à la queue de poisson. Mais il y a l’autre : celle au corps de poisson et aux jambes de femme. On en voit parfois courir sur la plage, les lendemains de cuite. Elles ne peuvent pas chanter, mais elles font des bulles. Je suis content de l’occasion qui m’est donné de les réhabiliter ici, car elles sont trop rarement citées.
réponse à . Lovendric le 09/03/2009 à 17h06 : Il n’y a pas toujours mortel péril à céder au chant d...
Tu aimeras probablement, ainsi que beaucoup de nos amionautes respectés.
Je termine la lecture de "Le Passeur de Lumière - Nivard de Chassepierre, Maître Verrier", de Bernard Tirtiaux.
C’est un livre magnifique, d’un style superbe, musical, lumineux, qui fond dans la bouche à tous les coins de pages...
Si je cite le dos de la jaquette:
"Bernard Tirtiaux est né à Fleurus, en 1951. Homme de théâtre, maître verrier depuis l’âge de dix-huit ans, il signe ici son premier roman historique. Sa ferveur, l’amour de son art, font qu’après avoir achevé Le Passeur de Lumière, l’on ne regardera plus jamais un vitrail de la même facon..."

Et un tout petit passage:

"La lumière est diffuse", dit Rosal de Sainte-Croix au jeune Nivard de Chassepierre.
"Elle est fugace, changeante, capricieuse. Elle a toutes les ruses. Jamais tu ne seras satisfait de ton ouvrage, si beau soit-il. Jamais tu n’auras assez de couleurs dans tes casiers pour donner vie à un vitrail comme tu le souhaites. Jamais tu n’auras la certitude de colorer juste comme on chante juste. Qu’importe! Tes pas partent du feu et tu dois atteindre le feu, devenir un Maître en ton art, l’artisan accompli du grand oeuvre, l’Adepte."

Voilà. Un petit coup de rêve. Au Moyen-Age: les bâtisseurs de Cathédrales, la fondation de l’Ordre des templiers, entre les premières et deuxième croisades, ...
à Antioche, à Angers, en Allemagne... L’Europe, les chevaliers, les rustres et les manants, les Maîtres, les compagnons, tout cela...
C’est simple, c’est beau!
réponse à . chirstian le 09/03/2009 à 20h04 : quand mes chaussettes se rapprochent du moment de la reprise, c’est mauvai...
Ne te fais pourtant aucune illusion à leur sujet : elles n’en ont jamais été aussi près.
Jean-Claude
Ma petite princesse, elle chante merveilleusement, mais elle n’est pas si reine que ça 
Bonsoir à tous en ce beau soir.
Joyeux anniversaire en retard et mille excuses à tous ceux qui je n’ai pas salués en temps et en heure, je ne vous soublie pas et je pense à vous bien souvent. Mais j’ai un peu le syndrome des carabiniers d’Offenbach ...

@ Filo : j’ai également savouré cet ouvrage, qui est sublimement écrit et merveilleusement apaisant.
Morphée est-il une sirène ? Je crois que oui, car il est en train de chanter à mes paupières. Allez, bonne nuit, les gosses !
réponse à . chirstian le 09/03/2009 à 20h12 : on parle toujours de la sirène au corps de femme et à la queue de ...
Magritte l’a peinte ici : cette page. Elle eût été plus satisfaisante peut-être pour les marins en manque mais elle est nettement moins séduisante que le contraire. Et puis ne désire-t-on pas davantage ce qui reste inaccessible ?
réponse à . momolala le 10/03/2009 à 07h56 : Magritte l’a peinte ici : cette page. Elle eût été...
Le moussaillon, le cuistot chinois, voire le tonneau... tout, plutôt que cette rascasse de Magritte !
Quand un bas-ventre affamé n’a pas d’oseille, même pour honorer une radasse, il est bien forcé de faire feu de tout bois !
Sous d’autres cieux argotiques, les dames qui font tout pour attirer l’attention des messieurs sont appelées "morues"... Cela n’est guère élégant, mais on reste dans le poisson...
Mais plus tard, on en trouvera des descriptions différentes comme des êtres mi-femme, mi-oiseau
Dans le genre délicat il y a aussi la sirène mi femme-mi thon........On en voit beaucoup sur la Côte d’Azur, l’été........
Il était une fois un pays fantastique dont le roi avait eu six épouses successives. Toutes décédèrent et il les fit inhumer dans le même pré pour pouvoir se recueillir.
On appella ce pré "Le champ des six reines"
réponse à . BOUBA le 17/03/2012 à 05h07 : Mais plus tard, on en trouvera des descriptions différentes comme des &ec...
la sirène mi femme-mi thon........On en voit beaucoup sur la Côte d’Azur, l’été...
Curieux, un certain Boubacar l’avait déjà signalé en #11 en 2009.
Vous avez un lien de famille ?
réponse à . deLassus le 17/03/2012 à 05h41 : la sirène mi femme-mi thon........On en voit beaucoup sur la Côte d...
Voilà ce que c’est de vieillir ! .........Et de ne jamais lire les coms des parutions précédentes.......
Vous verrez quand vous aurez mon age !........
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 11h54 : On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les m...
On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les marins vers les récifs étaient en réalité des dugongs
N’était-ce point de vagues gongs bleus Märklin ?
– Les marins étaient sur des trirèmes ?
– Non, on t’a dit des six rèmes.
DEVINETTE
Croyez-vous qu’il y ait un endroit où l’on puisse voir ces êtres fabuleux?


(La réponse plus tard, si vous ne trouvez pas.)
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 07h36 : DEVINETTE Croyez-vous qu’il y ait un endroit où l’on puisse v...
Pompiers, flics, ambulances, usines (pas nécessairement celles qui fabriquent des sirènes), bateaux...
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 07h36 : DEVINETTE Croyez-vous qu’il y ait un endroit où l’on puisse v...
Chez Léon Sixtrône puisqu’il y a six reines !
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 07h36 : DEVINETTE Croyez-vous qu’il y ait un endroit où l’on puisse v...
Ben, tout simplement dans les fables !
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 07h36 : DEVINETTE Croyez-vous qu’il y ait un endroit où l’on puisse v...
À Copenhague : cette page.
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 07h36 : DEVINETTE Croyez-vous qu’il y ait un endroit où l’on puisse v...
Dans les musées : cette page.
il a demandé à ses compagnons de l’attacher au mât du bateau (pour qu’il puisse entendre le chant, mais soit incapable de forcer les matelots à se diriger vers les chanteuses) et de se boucher les oreilles avec des boulettes de cire afin de ne rien entendre
My God, je n’y entends plus rien !
Ulysse ne commença son voyage que lorsque la mer, il l’eut lisse. 
Connu, mais tant pis : Heureux qui, communiste, a fait un long voyage...
Les sirènes d’Homère, représentées sur les vases grecs sont des oiseaux à tête de femme avant le IIIe siècle AC. Puis, on les représente avec des bras, ensuite une poitrine humaine (plus attirantes ?) et utilisent des flûtes ou des cithares pour séduire. Pour les Romains et les Étrusques, elles sont complètement humanisées sous la forme de femmes ailées (ancêtres des fées ?).
Ce sont mes mythes nordiques qui nous ont amené les femmes poissons, et ce, bien plus récemment ! D’ailleurs, les anglo-saxons sont dans le vrai quand ils appellent "siren" la femme-oiseau et "mermaid" la femme-poisson.
Et personne n’a jamais été excédé par le chant des sirènes ?
Oui, j’avoue, je l’ai acheté! Je n’ai pas pu résister...
le CD du chant des six reines
Depuis que cette chaîne de grandes surfaces a été reprise par plusieurs femmes d’affaires, leur image de marque s’est beaucoup améliorée. La choix des produits proposés aussi. Donc, je ne résiste plus. Je cède: Auchamps des six reines!
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 11h54 : On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les m...
où le son envoûtant parvenait à leurs oreilles.
étaient en réalité des dugongs

Les gongs sont faits pour faire des sons !
réponse à . pfloche le 17/03/2012 à 08h12 : Les sirènes d’Homère, représentées sur les vas...
"siren" la femme-oiseau
En effet, la sirène, toute nue, sent le froid, alors la femme caille.
réponse à . deLassus le 17/03/2012 à 05h41 : la sirène mi femme-mi thon........On en voit beaucoup sur la Côte d...
Bah, Boubacar peut bien se plagier lui-même.
C’est donc ça, des miches-thonneuses ?
Mintaka, ton imagination est pétillante, je l’avoue, mais à la question: "croyez-vous qu’il y ait un endroit où l’on puisse voir ces êtres fabuleux?", la réponse est:
- si, Rennes. (tout simplement).
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 08h30 : Mintaka, ton imagination est pétillante, je l’avoue, mais à ...
Rennes, c’est le destin.
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 08h30 : Mintaka, ton imagination est pétillante, je l’avoue, mais à ...
Tu confonds tout ! Elles n’ont ni traîneau, ni cadeaux !
En exclusivité, pour ce site, le parfum utilisé par Homère cette page
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 08h42 : En exclusivité, pour ce site, le parfum utilisé par Homère ...
– Aude ici ?
– Mais non, Irène. Si, si !
Les sirènes, outre la voix, ont aussi la peau douce; on les connait comme
les sirènes de peau lisse.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2012 à 07h58 : il a demandé à ses compagnons de l’attacher au mât du ...
il a demandé à ses compagnons de (...) se boucher les oreilles avec des boulettes de cire afin de ne rien entendre
Ami,entends-tu le chant noir des sirènes sur nos mers...
réponse à . deLassus le 17/03/2012 à 05h41 : la sirène mi femme-mi thon........On en voit beaucoup sur la Côte d...
L’auto–plagiat est–il condamnable  ?
Vous avez 2 h*.

Pendant ce temps–là, je vais me caler dans un coin d’enfance, retrouver Hans et sa petite sirène.

*comme disait Elpepe...
Et voici venue l’heure de   La Minute informatic-tac 

Question : Comment connaître la capacité de mon disque dur ?

Réponse : Vous devez multiplier la taille de l’écran par le nombre de touches et diviser par le voltage.

Et voilà, simple et efficace ! À demain pour une nouvelle question !

"La Minute informatic-tac" vous a été offerte par Joyeux Gerbeur® compositum, le vomitif-laxatif synchronisé estomac-rectum.
Joyeux Gerbeur® compositum est plus qu’une nouveauté, c’est une curiosité !
réponse à . pfloche le 17/03/2012 à 08h12 : Les sirènes d’Homère, représentées sur les vas...
Six-thares pour six-reines... c’est logique, non ?
bonjour tout-le-monde

En faisant une petite recherche sur la traduction exacte d’une expression néerlandaise de ce jour, je tombe sur un ’joke’ peut-être vieux, mais qui exprime quand même le phénomène que tous les prêtres (lire: simple curés de campagne) ne sont pas pareils.......


Un curé circule en voiture lorsqu’il
aperçoit une religieuse faisant du stop.
Il s’arrête pour la laisser monter.
Elle s’assoit dans la voiture laissant apparaître
des cuisses magnifiques. Le prêtre en est tout retourné,
tant et si bien qu’il manque de provoquer un accident.
Il reprend le contrôle de sa voiture et pose
sa main sur la jambe de la religieuse.
La religieuse lui dit:

"Mon père, pensez au psaume 129!"

Le curé est confus et lui présente ses escuses.
Mais il n’arrive pas à détacher les yeux de ses jambes,
et un moment plus tard, il recommence,
il met à nouveau la main sur sa cuisse.
La religieuse répète à nouveau:

"Mon père, pensez au psaume 129!"

Le prêtre, très gêné, s’escuse une seconde fois en lui disant:

"désolé, ma soeur, la chair est faible!"

Puis, il dépose la religieuse au couvent.
Il se précipite dans son église pour aller voir le psaume 129 et lit ceci:

"Va plus loin mon fils et cherche plus haut,
alors tu seras dans l’allégresse et tu trouveras la gloire!"

moralité:
Tâchez d’être toujours aussi informé que possible
dans votre travail
autrement vous pourriez bien rater
de grandes opportunités!
_
Je vous avoue que j’ai un formidable souvenir des sirènes. Jamais chant plus mélodieux n’a comblé mes oreilles. C’était dans les années quarante, j’étais en primaire et chaque fois que retentissait la sirène, notre bon instituteur nous emmenait à la campagne. Cela pouvait durer la journée entière car lui aussi aimait beaucoup les sirènes.
réponse à . pfloche le 17/03/2012 à 08h12 : Les sirènes d’Homère, représentées sur les vas...
Absolument. Les légendes divergent même sur leur nombre, habituellement de deux à quatre... mais Platon en compte huit ! Ces nymphes osèrent même se mesurer aux Muses pour le premier prix de chant, c’ est là que, vaincues, suivant Pausanias, elles perdirent leurs ailes. Suivant les uns elles furent métamorphosées en rochers, les autres en firent des êtres mi-chair, mi-poisson....
réponse à . BOUBA le 09/03/2009 à 11h57 : je connaissais le chant du cygne, le chant du coq, le chant du départ, ce...
Regrettable omission: vous n’avez pas mentionné le champ des étoiles, où brille l’Amiral:
"................................Ruth se demandait,
Immobile, ouvrant l’œil a moitié sous ses voiles,
Quel dieu, quel moissonneur de l’ éternel été,
Avait, en s’en allant, négligemment jeté
Cette faucille d or dans le champ des étoiles." (Victor Hugo)
À son arrivée triomphale à Ithaque, Ulysse fut reçu au bouquet de fleurs:
la fleur du lys, naturellement!
– Tu as de la cellulysse.
– Ne me ridiculysse pas.
Libelle "Ulysse" –> Libellule, hisse !
Aux origines du jazz, dans certains orchestres (je pense à King Oliver, où Louis Armstrong brilla vers 1923-1925), il y avait une grande scie de bûcheron, dont le musicien frottait la tranche avec un archet et qu’il courbait plus ou moins, en fonction de la tonalité qu’il souhaitait (espérait?) obtenir... La scie reine!
Cette chienne - chien fidèle - fut l’héroine de beaucoup d’aventures. Elle fut décorée et recut de nombreux prix.
Nous lui en décernerons un de plus, à titre post-hume: Lassie - Reine!
réponse à . <inconnu> le 17/03/2012 à 12h17 : – Tu as de la cellulysse. – Ne me ridiculysse pas....
… la fleur du lys, naturellement !

Je pense qu’il s’agit plutôt du parfum du lys
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2009 à 15h42 : D’abord, un homme privé de femme pendant assez longtemps est capabl...
Ensuite, certains ont du repartir la queue sous le bras au sens strict faute d’avoir assommé la bestiole d’abord.

Je fais pareil avec les femmes et tu as raison ça marche vachement mieux ! 
réponse à . momolala le 09/03/2009 à 11h54 : On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les m...
On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les marins vers les récifs étaient en réalité des dugongs
C’était des sirènes, sauf que dans les mers de Chine, au lieu de jouer de la flûte, elles jouent du gong.
réponse à . SyntaxTerror le 09/03/2009 à 15h42 : D’abord, un homme privé de femme pendant assez longtemps est capabl...
le film Padre Padrone.

C’est le précurseur de palindrome ?
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 08h26 : "siren" la femme-oiseau En effet, la sirène, toute nue, sent le froid, ...
En effet, la sirène, toute nue, sent le froid, alors la femme caille.

Et quand elle est collante c’est la poiscaille ?
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 12h43 : On laisse entendre aujourd’hui qui les sirènes qui attiraient les ...
On peut sortir de ses gonds, mais peut-on sortir d’une sirène ? (hum !)
Le chant de sirène méduse. 
réponse à . mickeylange le 17/03/2012 à 12h50 : En effet, la sirène, toute nue, sent le froid, alors la femme caille. Et ...
Et quand elle est collante c’est la poiscaille ?
Seulement en avril, parce que les poix sont d’avril. 
Les sirènes étaient au nombre de troie. 
Les marins cèdent aux chants des sirènes de brumes... 
Sinon ils courent à l’abordage... abordage et naufrage sons les deux mamelles du marin...
Les sirènes étaient au nombre de troie.
alors, céder au chant des sirènes, c’est aller de mâle en pi ?
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 08h05 : Ulysse ne commença son voyage que lorsque la mer, il l’eut lisse.&n...
Quand elle avait 7 ou 8 ans la plus jeune de mes petites filles nous avait raconté l’histoire de Cul lisse et les sirènes http://memphis.typepad.com/la_vie_de_memphis/2012/01/index.html. La même m’avait fait un magnifique dessin de Cul bidon...
réponse à . memphis le 17/03/2012 à 15h05 : Quand elle avait 7 ou 8 ans la plus jeune de mes petites filles nous avait racon...
Drôle d’époque que celle où des petites filles de 7 ou 8 ans racontent des histoires de cul... Y’a plus d’enfants !
réponse à . ergosum le 17/03/2012 à 14h52 : Les sirènes étaient au nombre de troie.alors, céder au chan...
Mais non, le nombre Pi = troie, quatre roses.
réponse à . memphis le 17/03/2012 à 15h05 : Quand elle avait 7 ou 8 ans la plus jeune de mes petites filles nous avait racon...
Tu veux dire que mon humour a le niveau d’un cours préparatoire? 
Je trouve que faire dessiner Cupidon à une petite fille ’est rosse’. 
Ramazzotti.
Un jour, Homère invita son copain Rick, très exigeant, à déjeuner, en lui disant:
- J’ai fait attention aux mets Rick.
On m’a dit: Homère n’écrit pas, il a ses nègres, alors Homère veille, eux citent.*

*Ici, il faut lire: Ô merveilleux site.
réponse à . joseta le 17/03/2012 à 17h09 : Tu veux dire que mon humour a le niveau d’un cours préparatoire?&nb...
Si c’était le cas, le niveau serait assez bon cette année ! 

Voilà le responsable du lapsus de mon gros bébé naïf :cette page
quant aux enfants, mon bon deLassus, ils ont beaucoup changé vois-tu....
« Sirène » ne s’est pas toujours écrit ainsi ! Vers 1100 – 1200, le voici sirena, siren, sereine ; on le rencontrera également sierine, seraine. S’il devient serene vers 1500 on le verra encore syrene...

Ce n’est qu’au XVIIIe qu’il se « stabilise » et désigne la fabuleuse femme–oiseau de la mythologie grecque et le non moins mythique être à tête et torse de femme et queue de poisson dont–c’est–qu’on–cause–aujourd’hui !
avec l’aide d’A. Rey (DHLF).
réponse à . memphis le 17/03/2012 à 15h05 : Quand elle avait 7 ou 8 ans la plus jeune de mes petites filles nous avait racon...
Aquarelle épinglée de ton site : cette page
bonsoir. Je regarde souvent ce site, depuis que j’ai acheté le livre des 1001 expressions. Mais aujourd’hui j’ai cédé au chant des sirènes et je me suis inscrite.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2012 à 20h19 : bonsoir. Je regarde souvent ce site, depuis que j’ai acheté le livr...
Bienvenue, Sourisbleue !
réponse à . file_au_logis le 17/03/2012 à 12h31 : Aux origines du jazz, dans certains orchestres (je pense à King Oliver, o...
Je te signale que si la scie musicale américaine a toujours conservé ses dents, elle ne dépasse pas 1 1/2 à 2 octaves. Les français sont ceux qui ont permis d’ en faire un véritable instrument, atteignant les 3 octaves 1/2. Mais sans dents.....
réponse à . mitzi50 le 17/03/2012 à 22h41 : Je te signale que si la scie musicale américaine a toujours conserv&eacut...
Les français sont ceux qui ont permis d’ en faire un véritable instrument, atteignant les 3 octaves 1/2. Mais sans dents.....

Les dents ont toujours été mal remboursées en France, ce qui fait crier beaucoup plus fort.
réponse à . <inconnu> le 17/03/2012 à 20h19 : bonsoir. Je regarde souvent ce site, depuis que j’ai acheté le livr...
C’est très bien d’avoir acheté le livre, je l’ai acheté aussi mais ce qui est étonnant c’est d’avoir cédé au chant d’une sirène car en général cela se termine en queue de poisson
quelle que soit la sirène, nous sommes prêts à nous arrêter pour la laisser passer ou pour la suivre du regard.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Céder au chant des sirènes » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?