La gueule enfarinée

En montrant une confiance naïve d'obtenir à coup sûr ce qu'on est venu chercher ou un avantage.

Actuellement, s'emploie aussi pour dire "mal réveillé" ou "n'ayant pas les yeux en face des trous".

Origine

Dans son sens premier, on voit bien un clown arriver avec sa gueule enfarinée et son air naïf, sûr d'obtenir ce qu'il est venu chercher auprès de son inévitable compère (et tous les deux obtiendront au moins ce qu'ils sont réellement venus chercher, le rire des enfants).

Cette expression nous vient encore de cet affable (à fables ?) et fabuleux fabuliste qu'était Jean de la Fontaine.
Dans 'Le chat et un vieux rat' (Lien externe), un chat use de stratagèmes divers pour attraper les souris peu méfiantes (autrement plus efficaces que ceux du Coyote pour attraper Bip-Bip !).
Le dernier d'entre eux est de se fariner le corps et la tête et de se poser sans bouger dans une huche à pain pour y attirer les rongeurs avides de cette masse enfarinée certainement bonne à manger comme du bon pain.
Mais le chat, trop confiant dans sa réussite, n'avait pas pensé que le vieux rat expérimenté ne s'y laisserait pas prendre ('la méfiance est mère de la sûreté').

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La gueule enfarinée » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen As sleek as a catAussi onctueux qu'un chat
Espagnees Con toda pachorraAvec un flegme tranquille et naïf

Vos commentaires
Avoir la gueule enfarinée. Parce qu’on nous a jeté de la poudre aux yeux ?
Et la "France d’en-bas" de Jean-Pierre, ce sont les "gueux raffarinés" ?
N’est-ce pas plutôt une référence aux nobles quise poudraient pour avoir le teint pâle ?
Le dernier d’entre eux est de se fariner le corps et la tête et de se poser sans bouger dans une huche à pain...
C’est aussi ce que fait le loup pour montrer patte blanche aux chevreaux de la fable "Le loup, la chèvre et les chevreaux" (voir cette page). Dans le conte russe éponyme (voir cette page) c’est de son lait que sont blanchis les sabots de la chèvre. Au temps de notre fabuliste cette référence semblait peut-être inconvenante. Au prix où sont la farine et le lait aujourd’hui, lequel choisirait le loup de nos jours ?
N’est-ce pas plutôt une référence aux nobles quise pou...
Bienvenue à toi que je ne crois pas avoir encore rencontré(e) sur ce merrrveilleux site ! Bon dimanche à tous !
[N’est-ce pas plutôt une référence aux nobles quise poudraient pour avoir le teint pâle ?]
Et, avec leur "teint de lis" ressemblaient involontairement à
cette page
Une autre source fait allusion au personnage de Jean Farine (voir cette page) qui animait les farces du temps de François 1er : outre son maquillage fariné, ce personnage était un benêt, comme le chat de la fable de La Fontaine. Sur cette page il est fait référence à un acteur particulier, Gros-Guillaume ou Lafleur qui, dans les années 1600 à 1650 jouait également un farceur dont le seul maquillage était de la farine.
L’enfariné est un cépage à fruits noirs cultivé dans le Jura, et dont les raisins pruinés ont une chair molle et juteuse. La pruine étant une substance grenue et cireuse qui recouvre certains fruits (prune, raisin). Je tire ma référence : Larousse
Et à quoi peut bien servir la pruine ? Voir cette page

Ne pourrait-on pas dire que celui qui aurait bu du jus de l’enfariné serait enclin à croire tout et n’importe quoi , et aurait le réveil plutôt lent (ainsi que le cerveau).

J’aurai au moins appris ce jour que je ne dois plus laver certains fruits autant que je le faisais puisque c’est de la pruine qu’il s’agit.

Bienvenue à Msoyez et bon dimanche à tous et toutes.
En montrant une confiance naïve d’obtenir à coup sûr ce qu’on est venu chercher
moi j’étais certain de trouver sur le net ce que j’y cherchais, avec Google enfariné !
celui qui vient à nous la gueule enfarinée , certain d’obtenir ce qu’il veut, n’est-il pas aussi celui qui vient nous rouler dans la farine ?

L’expression est effectivement reprise dans la Fontaine, mais dire qu’elle vient de lui est sans doute osé. Alain Rey préfère citer Madame de sévigné : "C’est un air de gueule enfarinée qui n’appartient qu’à qui vous savez" et l’expliquer -comme Littré - par le fait que les acteurs jouaient "enfarinés" depuis le XVI siècle . Avant les clowns ,qui ont conservé cette tradition, ill faut rappeler le personnage de Pierrot (et revoir les enfants du Paradis!)
N’est-ce pas plutôt une référence aux nobles quise pou...
msoyez donc le / la bienvenu/e par Minou.
C’est marrant... ton pseudo ressemble à s’y méprendre au nom d’un abbé, qui fut prof de son état quand j’étais encore un morveux sur les bancs de l’école primaire et tout début secondaire... Tu ne serais pas un de ses fils/une de ses filles, par hasard?

Ce sidi, l’expressio du jour me laisse planer un doute quant à son eau rit Jine...
D’une part, j’étais comme msoyez con et vaincu que cela faisait référence à la gueule enfarinée des nobles de cours et je pensais que le maquillage des clowns Blondin et Cirage venait d’ailleurs...

D’autre part, pour moi, la signification de la gueule enfarinée était plutôt à assimiler à la blancheur de l’innocence béate d’un bénêt. En effet, ne dit-on pas que bénêt blanc ou blanc bénêt, c’est du kif?
N’est-ce pas plutôt une référence aux nobles quise pou...
une référence aux nobles qui se poudraient pour avoir le teint pâle
je ne crois pas. D’abord il y a dans l’expression le sens de " confiance naïve d’obtenir à coup sûr ce qu’on est venu chercher ou un avantage". Or il n’y avait rien de naïf dans la certitude qu’avait à l’époque un noble d’être obéi et d’obtenir ce qu’il voulait !
Mais surtout parce qu’une expression qui raille un trait de caractère, un comportement, un maquillage, est lancée et popularisée par ceux qui ne l’ont pas. Si l’expression moquait les nobles (et les puissants, car le clergé, la bourgeoisie etc... usaient aussi largement du fonds de teint !) il faudrait en conclure qu’elle était lancée par les vilains. Pas par des nobles comme La Fontaine ou Mm de Sévigné, qui en tenaient une sacrée couche (de fard), eux aussi !
une référence aux nobles qui se poudraient pour avoir le teint p&...
Je suis du même avis que toi : le mot farine ne renvoie pas à la poudre des aristocrates, et n’est employé métaphoriquement, dans la langue classique déjà, que par allusion au fard des comédiens, comme dans l’expression farine et plâtre = « ornements trompeurs », ex. Ses bons mots ont besoin de farine et de plâtre (Boileau*, Epîtres IX, 107, 1675).
Ou dans cette autre encore : de même farine = « de même sorte » (péjoratif), ex. […] jamais il n’a voulu comprendre ni écouter les raisons et les expériences des prétendues découvertes de notre siècle touchant la circulation du sang et autres opinions de même farine (Molière, Le Malade imaginaire, acte II, scène 5, 1673). (ref. Dubois, Lagane)

* Clin d’oeil pour toi, car je sais que tu as une affection particulière pour Boileau et son fameux Farinez-le sans cesse et le refarinez...
en Normandie, on dit : "la goule enfarinée" 
la patte blancheétait signe d’innocence (sauf dans le conte cité par Momo), alors que le teint clair de farine est signe de niaiserie ... c’est le teint de celui qu’on a "roulé dans la farine" !
Il n’est pas exclu que la niaiserie soit feinte : un pique-assiette fait toujours ses visites à 11 h.45 !!! ou en recherche d’apéro, vers 19 h. et il se présente la gueule enfarinée
Le Chat botté fait le mort dans la farine, quand il veut attraper les souris ! (lignes 13/14) 
La raffinée en gueule (Hélène Darroze)

Le fort en gueule hennit (Contrapproximatopée)

La rigueur en fin d’année (Hypercapillitracté)
en Normandie, on dit : "la goule enfarinée" la patte blanche&ea...
Chez Esope, le chat se pend au plafond. Chez Phedre, la belette se cache dans la farine. Chez La Fontaine qui réunit les deux fables, il fait les deux.
Quand à Perrault , si son Chat Botté se sert de ces deux ruses pour attraper les souris, c’est à l’évidence un clin d’oeil à son ami La Fontaine dont les fables ont été publiés quelques années avant.

Que se passe-t-il quand un acteur enfariné pique un fard ?  
Je suis du même avis que toi : le mot farine ne renvoie pas à ...
Farinez-le sans cesse et le refarinez...
"quand le maquereau s’approche de sa morue, il a la gueule enfarinée du merlan !"
(Des oursins dans la moule. (A. Nonyme) p123)
est-ce à sa belle gueule enfarinée que Farinelli doit son surnom ?
Je suis du même avis que toi : le mot farine ne renvoie pas à ...
ejusdem farinae ... voilà qui s’applique bien pour tous ici, enfin il me semble

Bonjour, bon dimanche
Farinez-le sans cesse et le refarinez... "quand le maquereau s’approche ...
Cent fois dans le pétrin, farinez le sans cesse et le refarinez
Le sens dépend du verbe qui précède:
se réveiller la gueule enfarinée, c’est avoir la tête dans le cul ("endorectocéphalie")
mais débarquer la gueule enfarinée, c’est pointer sa tronche avec suffisance,
ce qui compte c’est le sens actuel pas celui de nos arrière-arrières ancêtres
Farinez-le sans cesse et le refarinez... "quand le maquereau s’approche ...
N’est-ce pas ce roman, un peu houleux, qui fut mis à l’index, puis à la raie, en raison d’un épisode particulièrement osé (celui dans lequel un empereur saute une vieille à poêle puis l’y laisse mariner, tandis qu’un requin pèlerin crie « Arête, arête ! ») ?
N’est-ce pas ce roman, un peu houleux, qui fut mis à l’index,...
oui, et où l’on découvre, médusé, que dans la sulfureuse affaire des poissons il y avait bien anguille sous loche, quand la Brinvilliers termine en queue de poisson, tandis que la Poisson termine en Pompadour.
C’est le plus accompli des romans océanistoriques . Un livre qui a sa place dans tous les aquariums !
si avoir la gueule enfarinée signifie ne pas avoir les yeux en face des trous, que signifie alors avoir la queue enfarinée ? J’ai beau tâtonner, je ne trouve pas !
66, 67, 68 ... encore un essai, et je donne ma langue au chat !
oui, et où l’on découvre, médusé, que dans la ...
la Poisson termine en Pompadour

Pomper l’Adour, drôle de suicide, mais qui ne marche pas : sans donc en mourir, la Poisson l’avale, hier. Alors aujourd’hui, au mont e’s’pend. Elle est enfin passée et les dieux la font ange.
Chez Esope, le chat se pend au plafond. Chez Phedre, la belette se cache dans la...
nullement comédienne et encore moins clown (blanc) je serais plutôt du genre Pierrot, le naïf, et je suis littéralement "sidérée" de ta culture ... 
Le sens dépend du verbe qui précède: se réveiller l...
Se réveiller la tête dans le cul, c’est: se réveiller la tête dans le cul. Enfin, je crois.
si avoir la gueule enfarinée signifie ne pas avoir les yeux en face des t...
Se réveiller la queue enfarinée..? C’est pas avoir abusé de quelque paire de miches ..?
celui qui vient à nous la gueule enfarinée , certain d’obten...
celui qui vient à nous la gueule enfarinée , certain d’obtenir ce qu’il veut, n’est-il pas aussi celui qui vient nous rouler dans la farine ?
Il y a les deux sens me semble t il, si quelqu’un vient "la gueule enfarinée" demander un avantage c’est surtout quand il a quelque chose à se faire pardonner mais qu’il espère qu’en faisant comme si de rien n’était il évitera les reproches, en détournant, par la "farine" de son air, l’attention de son interlocuteur, il compte donc plus la naïveté de celui ci qu’il n’en fait preuve lui même, sauf lorsque son interlocuteur est lucide ce qui est le cas s’il décrit la scène avec cette expression
En montrant une confiance naïve d’obtenir à coup sûr ce qu’on est venu chercher ou un avantage.

C’est un peu l’ambiance du début au Sommet de l’Otan…
On y vient en général débonnaire et on en repart alourdi d’une tête de missile…
Un peu conventionnel comme discours mais à longue portée, ça oui, ça touche au cœur, à la ville comme à la campagne, désert compris.

Voyez, cela n’empêche pas les plaisanteries de fuser…

La coupe réglée est Allah nuque ce que la clef est à l’air libre.
Dans les deux cas, on promet de raser gratis, s’il le faut en faisant sauter les verrous de la complexité que peuvent représenter les contours d’oreilles.

Moralité : la vérité est dans le miroir, bobine entartinée ou non.
Se réveiller la tête dans le cul, c’est: se réveiller ...
tu n’expliques rien ! T’es comme les gamins de maternelle qui se gargarisent d’une grossièreté … tu pouvais donner un équivalent familier tel que : « avoir la tête dans le pâté » ou encore : « être dans le gaz » ou encore mieux ... renvoyer à la page Expressio du vendredi 7 avril 2006 
nullement comédienne et encore moins clown (blanc) je serais plutôt...
les Sélénites ont effectivement une culture sidérale. 
Mais j’aime bien Pierrot : c’est, après Cyrano, et loin devant Amstrong, le terrien qui a fait le plus pour le rapprochement de nos peuples. Allez, change de nom et appelle toi Colombine : je serai ton parrain.
la Poisson termine en PompadourPomper l’Adour, drôle de suicide, mai...
j’ai l’impression que Louis XV a hérité des maitresses de son arrière grand-père, non ?
Mais c’est bien trouvé, et savoir que lorsque la Pompadour est arrivée devant eux, la gueule enfarinée , les dieux l’ont fait ange, me réconcilie avec eux !
j’ai l’impression que Louis XV a hérité des maitresses...
Tu fais dans l’océanistoire et moi dans l’alcôve-fiction. C’est la Brinvilliers, qui m’a mise sur la piste des amantes du soleil. C’était tentant parce que Voisin...
Avoir la gueule enfarinée et voir le gay en farinelle ...
le patronat tenait le bon bout, quand les gueules noires venaient la gueule enfarinée se jeter dans la gueule du loup...
(Germinal)
les Sélénites ont effectivement une culture sidérale. ...
les Sélénites ont effectivement une culture sidérale.

Ah Paulo, treize à la douzaine, quelle prétention !
Le Sélénite sera chassé pour sa chair tendre et pimentée comme avant lui le Kangourou. Sur terre, nous formons nos futurs chasseurs lunaires chinois directement sur des trampolines. Eh oui, le tir en sautillant exige du ressort musculaire et de la réelle promptitude à tirer plus pour manger plus. Lorsque nos futurs colons vous courseront, vous n’aurez plus qu’à prier Saint-Lunaire.cette page

Personnellement, je suis pour la protection de l’espèce. Ainsi, je signe la pétition de boycottage sur : lunaires.sans.frontières.com, afin que cette discipline ne soit jamais Olympique. 
le patronat tenait le bon bout, quand les gueules noires venaient la gueule enfa...
le patronat tenait le bon bout, quand les gueules noires venaient la gueule enfarinée se jeter dans la gueule du loup...(Germinal)

…En se traitant mutuellement de face de rat !!!
Ils ignoraient alors que tout prendrait sens en cette douloureuse année 2008…
Faites, euh fête du rat, ça "musque" la tolérance !
Enfin, ça devrait.
les Sélénites ont effectivement une culture sidérale.Ah Pau...
personne n’a défendu St Lunaire ? ... je n’étais pas au courant ! sinon, bien évidemment, je serais intervenue en courant ! ... je serais arrivée la "goule enfarinée" pour défendre le lieu historique ... comme doc Gynéco quand il "pète un câble" ! 
tu n’expliques rien ! T’es comme les gamins de maternelle qui s...
Si j’avais à me justifier, je dirais, Chère... que je me mets au niveau ambiant... je vous ai lue moins "bégueule" !
personne n’a défendu St Lunaire ? ... je n’étais ...
je n’étais pas au courant !

C’est pourtant branché...
Avoir la gueule enfarinée. Parce qu’on nous a jeté de la pou...
Tiens je m’étais persuadé que ça avait un rapport avec le "merlan" autrement dit le coiffeur à l’époque où les nobliaux se tartinaient de talc et de mouches sous leurs perruques... je voyais bien le ci-devant se ramener la gueule "enfarinée" et exiger toutes sortes de choses de la part des "gueux"! 
Tiens je m’étais persuadé que ça avait un rapport ave...
Hélas; ils ne se tartinaient pas de talc, mais de blanc de céruse (qui est un carbonate de plomb) et autres fards hautement toxiques qui leur détruisaient la peau (et les os...), ce qui fait qu’ ils étaient contraints d’ en mettre deux fois plus pour ne pas que cela se voie, et par voie de conséquence, de s’ intoxiquer de plus en plus). La première reine de France qui a eu le bon sens de refuser ces cochonneries fut Marie-Antoinette, qui privilégiait le naturel. Mais cela ne l’ a pas fait vivre plus vieille....

Si vous souhaitez savoir comment on dit « du même tonneau » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?