Le repos du guerrier - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Le repos du guerrier

D'une manière générale, la femme, considérée comme un délassement pour l'homme, après ses activités considérées comme viriles.
Plus précisément, les relations sexuelles.

Origine

Il est de notoriété publique que, dans un monde bien fait, la place de la femme est à la maison, à s'occuper du ménage, de la cuisine et des enfants, tandis que celle de l'homme est d'aller refaire le monde au bar avec ses potes, d'assister aux matchs de foot ou bien de retrouver sa maîtresse.

Mais autrefois, en l'absence de bars, de stades et de télévision, l'homme allait guerroyer (du moins celui qui n'était pas un manant et qui devait alors plutôt s'occuper des bêtes ou des cultures, à moins qu'il ne soit enrôlé de force dans les troupes de son seigneur).
Et lorsque ce noble guerrier, après parfois une longue absence, s'en revenait au foyer, il pouvait enfin y trouver le calme et ce fameux repos bien mérité dans les bras de sa bien aimée, forcément fraîche, pimpante et en pleine forme, immédiatement prête à bénéficier de ses sauvages assauts si longtemps attendus.

Cette dernière image, un rien provocante (n'est-ce pas mesdames ?), fait partie de celles que véhicule aujourd'hui cette expression.
Car depuis bien longtemps et en beaucoup d'endroits, la femme a été considérée comme un être inférieur, tout juste bon à s'occuper des travaux domestiques et à assouvir les besoins de son mari, même si notre locution sous cette forme et avec ce sens semble ne dater que du début du XIXe siècle.

Et si Nietzsche a fait dire à Zarathoustra à la fin de ce même siècle « L'homme doit être élevé pour la guerre et la femme pour le délassement du guerrier : tout le reste est folie », elle n'a été popularisée qu'en 1958 sous la plume de Christiane Rochefort dans son roman au titre éponyme, ouvrage qui sera adapté au cinéma en 1962 par Roger Vadim, avec Brigitte Bardot dans le rôle de l'héroïne.

Exemple

« Toi tu es le repos du guerrier, du guerrier lâche, de l'embusqué ; Notre-Dame des Déserteurs, aie pitié de moi. Je veux dormir-mourir, et pour ça une femme c'est le meilleur système »
Christiane Rochefort - Le repos du guerrier - 1958

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le repos du guerrier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Espagnees El reposo del guerreroLe repos du guerrier
Italieit Il riposo del guerrieroLe repos du guerrier
Polognepl Odpoczynek wojownikaLe repos du guerrier
Brésilpt O repouso do guerreiraLe repos du guerrier

Vos commentaires
Personne sur le pont,les guerriers sont au repos ,le navire expressio livré à lui même...........mais que fait la police  
réponse à . louisann le 22/10/2009 à 01h46 : Personne sur le pont,les guerriers sont au repos ,le navire expressio livr&eacut...
Animal nocture ou diurne, l’homo sapiens pas très sapiens doit lui aussi retrouver la chaleur de sa tanière.
Le colonel au garde-à-vous doit aussi débander son arc et prier le petit jésus avant
de ressortir mandrin de son refuge.

Bonne journée les expressionistes !
Je veux dormir-mourir, et pour ça une femme c’est le meilleur système
J’espère que Christiane Rochefort avait connu d’autres jouissances que celles de l’étoile de mer clouée en déversoir sur le lit conjugal. D’ailleurs mesdames méfiez-vous de l’homme qui vous regarde en pensant au repos. Le lit, qu’il soit carré d’herbe ou matelas confortable doit toujours être multi-soupirs. J’aime beaucoup cette métaphore de PP. Si vous vous ennuyez, ne simulez pas, stimulez ou changez de partenaire nom d’une pipe ! Il doit vous mériter, vous conquérir, vous combler, faire vibrer vos sens, allumer vos yeux, bref, prendre le temps de votre désir. Ensuite, et seulement ensuite, il méritera de faire vibrer la corde unique de son arc.
Bonjour à toutes et à tous.
On trouve vraiment de tout sur la toile !

cette page

Et pour les jeunes, un grand classique :

cette page

Moi je suis un peu jeune pour avoir donné dans les guerres coloniales, mais je me souviens que lors de mes "classes", notre adjudant avait emmené un petit groupe de bleus dans un bar montant, où quelques créatures plus laides que pulpeuses nous avaient proposé des tas de choses.
Heureusement, je connaissais déjà, et avec une fort jolie femme qui allait devenir la mère de mes enfants. Sinon, je ne sais pas ce que j’aurais fait, je l’avoue.
Et les classes, ce n’était pas du tout la guerre : celle-ci a un fort goût de "mort qui passe très près", qui doit donner des envies particulières.
C’est quoi, des "activités considérées comme viriles" ? le foot ? le bistrot ? et ma femme n’est pas du tout de tout repos ; suis je normal ?
réponse à . charlesattend le 22/10/2009 à 08h41 : C’est quoi, des "activités considérées comme viriles"...
Sans doute n’es-tu pas un guerrier, toi tu es plus que ça, tu es un Expressionaute ! Ta femme est normale en tout cas.
réponse à . deLassus le 22/10/2009 à 08h15 : Bonjour à toutes et à tous. On trouve vraiment de tout sur la toil...
Tu es une parfaite illustration de l’homo sapiens que j’évoque en _3 : pas seulement erectus, mais amoureux, respectueux de sa dame et heureux. Et pas guerrier pour un demi-sou non plus. Que des qualités, de mon point de vue ! Expressionaute, bien sûr !
Ne confondons pas:

Le repos du guerrier

et

Le repas du verrier

Glass-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 22/10/2009 à 10h06 : Ne confondons pas: Le repos du guerrier et Le repas du verrier Glass-Hobbes...
La femme qui possède tout en elle

Pour donner le goût des fêtes charnelles

La femme qui suscite en nous tant de passion brutale

La femme est avant tout sentimentale

Main dans la main les longues promenades

Les fleurs, les billets doux, les sérénades

Les crimes, les folies que pour ses beaux yeux l’on commet

La transporte, mais...
la suite à cette page

Georges
Incapable de répondre avec humour. Même tonton Georges ne peut me dérider.(les joues ! )
C’est pas vrai que 84 fois sur cent , la femme.....ant.
C’est une chanson machiste.
Je vais quand même l’écouter mais je crois que je ne vais rien modifier.
réponse à . <inconnu> le 22/10/2009 à 11h06 : Incapable de répondre avec humour. Même tonton Georges ne peut me d...
Il a pas dit 84 fois sur cent, mais 95 fois sur cent.
Mais moi je m’en fout je suis pas guerrier, donc j’ai pas droit au repos.
Quand je participais à la guerre des boutons on avait pas de repos après mais une fessée!
si j’aurais su, j’aurais pas venu.
Il est où notre guerrier de la mer, le jour où God lui mitonne une expression à la hauteur de sa barguette* magique ?

*barguette appellation maritime et imagée de la braguette terrestre. En effet le marin a un pantalon à pont* sans braguette, pour lui éviter de pisser trop souvent face au vent et de se mouiller les pieds.
*Au début du XVIIIe siècle les vêtements raides et lourds de l’époque de Louis XIV font place au justaucorps et à la culotte. En même temps apparaît une nouvelle forme de braguette : le pont. C’est un rabat qui part de la hauteur de l’entrejambes et qui vient se fermer sur la ceinture. Il restera celui des culottes aristocratiques jusqu’à la révolution.
Ce rabat est plus ou moins large, il peut recouvrir la moitié de la largeur du bassin ou sa totalité. Dans le courant du siècle, les militaires vont adopter cette forme de braguette pour les uniformes car son manque d’aspérité permet d’éviter tout accident au cours de manœuvres. Ce type de braguette restera celui des pantalons de marins jusqu’à nos jours. Il est également devenu celui des vêtements corporatifs des guildes allemandes des charpentiers, des maçons et des couvreurs (Zunfthose) où les gros boutons métalliques du pont ont été remplacés par des fermetures à glissières très voyantes. (braguette de wikipédia)
réponse à . momolala le 22/10/2009 à 07h35 : Je veux dormir-mourir, et pour ça une femme c’est le meilleur syst&...
J’aime beaucoup cette métaphore de PP
Oui, hein ? Et je te ferai remarquer que, dans ton laïus, l’inverse est tout aussi vrai : un homme, et encore plus un marin évidemment, ça se mérite. Bref, ce que je sais des femmes qui m’ont appris la vie, c’est que nous avons le choix de dire oui. Ou non, ça dépend...
Merci pour la leçon, les filles, ça m’a beaucoup servi... 
Bien le bonjour, de retour à Vienne, aujourd’hui.
Ne vous moquez pas:
quand un homo se rend chez son dermatologue, c’est l’heure peau du gay, riez!
réponse à . mickeylange le 22/10/2009 à 12h46 : Il est où notre guerrier de la mer, le jour où God lui mitonne une...
une nouvelle forme de braguette : le pont
D’où la chanson des guerriers au repos : "à joint vil, le pont"
Pompon
« Le repos du guerrier »
Le repos c’est vite dit.
L’amour c’est du sport, surtout quand un des deux ne veut pas...

Jean Yanne
voir pour tout repos répondre à son appeau une vieille peau à Pau, c’est, pour un guerrier, un vrai manque de pot.
réponse à . mickeylange le 22/10/2009 à 14h04 : « Le repos du guerrier » Le repos c’est vite dit. L’a...
très juste : le repos po po po dis ! c’est pas la sieste !
Il est de notoriété publique que, dans un monde bien fait, la place de la femme est à la maison, à s’occuper du ménage, de la cuisine et des enfants, tandis que celle de l’homme est d’aller refaire le monde au bar avec ses potes, d’assister aux matchs de foot ou bien de retrouver sa maîtresse.

Allah bonheur God, tu dis des choses pleines de sagesse (folie ?) quand Godesse n’est pas là !
sous la plume de Christiane Rochefort dans son roman
un beau livre, son premier je crois, qui prenait déjà position contre l’aliénation du mariage, thème qu’elle poursuivra dans son oeuvre, en renversant les rôles, et en étant de plus en plus catégorique.
Mieux vaut ne pas parler du film !
Je me demande ce qu’on aurait écrit à l’époque, si elle était devenue Ministre de la Culture, et que, relisant ses livres, on avait voulu qu’elle avoue qu’elle part de Renaud, de Sophie, ou de Christophe étaient en elle.
réponse à . mickeylange le 22/10/2009 à 14h19 : Il est de notoriété publique que, dans un monde bien fait, la plac...
Il aurait quand même été mieux inspiré de dire : "tandis que celle de l’homme est de mettre au point l’éditeur de partoche"...
réponse à . Elpepe le 22/10/2009 à 14h30 : Il aurait quand même été mieux inspiré de dire :...
« Le repos du guerrier »

Le plus souvent si c’est un bon guerrier, c’est prier pour le repos de son âme.
A genoux c’est l’heure de prier.
réponse à . mickeylange le 22/10/2009 à 14h33 : « Le repos du guerrier » Le plus souvent si c’est un bon gu...
Nom d’une pipe ! Mais c’est bien sûr...
réponse à . mickeylange le 22/10/2009 à 12h30 : Il a pas dit 84 fois sur cent, mais 95 fois sur cent. Mais moi je m’en fou...
Aaah «La guerre des boutons.» Quel merveilleux film.
Ici nous avons produit «La guerre des tuques», film tout aussi passionnant mais dans un paysage hivernal.
J’adore, encore aujourd’hui, ces films pour enfants. Pour les enfants?? pas certaine.
RER géré lors du pieu, prise drogue leurre, pire leurre sur gode : le gros du Perrier eu.

Anna Guerjadis
réponse à . mickeylange le 22/10/2009 à 12h46 : Il est où notre guerrier de la mer, le jour où God lui mitonne une...
J’ai vu ça récemment dans une comédie musicale avec Barbra Streisand, Yves Montand et Jack Nicholson. Un noble britannique y semble très fier de mettre en valeur son abdomen de buveur de bière. Ca a l’air très efficace et très pratique pour se débarasser de la bière qu’on a pu boire.
réponse à . deLassus le 22/10/2009 à 08h15 : Bonjour à toutes et à tous. On trouve vraiment de tout sur la toil...
Se demandait-on encore en ces temps là si le "repos du guerrier" était du travail ou du plaisir ?
La réponse était : que du plaisir, s’il y avait une partie de travail, les sous-off nous auraient fait faire le leur.
réponse à . Elpepe le 22/10/2009 à 15h22 : RER géré lors du pieu, prise drogue leurre, pire leurre sur gode&n...
RER géré lors du pieu

Délicieux !
Ce doit être ce qui se passe quand, de temps à autre, je suis pris par un autre voyageur pour l’oreiller qu’il n’aurait pas du quitter si tôt.
Quelle horreur ! Une jolie voyageuse, jeune mais pas trop quand même, encore, je dis pas, mais un voyageur... porteur de la grippe A, si ça se trouve !
Non, moi, je dis : les transports en commun, faut absolument laisser ça aux Parigots. Dans nos provinces, les gens ont plus d’espace pour s’étaler, et même dans des lits de 160 dont ils jouissent plus longtemps, vu qu’ils n’ont pas trois plombes de transport à se cogner tous les jours.
réponse à . Elpepe le 22/10/2009 à 15h54 : Quelle horreur ! Une jolie voyageuse, jeune mais pas trop quand même,...
Il est arrivé que ce soit une voyageuse, ma réaction n’est bizarement pas la même.

Comme on dit dans la terre de mes ancêtres : oui, mais à Paris, on trouve du travail sur place, alors que nous on doit faire 10 bornes (en rase campagne) pour aller bosser.
lorsque ce noble guerrier, après parfois une longue absence, s’en revenait au foyer
est-on certain que le "repos du guerrier" désignait la femme légitime ? L’expression ne viendrait-elle pas plutôt des guerres, avec les pillages, les mises à sac et les viols qui suivaient la bataille ?
réponse à . SyntaxTerror le 22/10/2009 à 16h07 : Il est arrivé que ce soit une voyageuse, ma réaction n’est b...
Mais en respirant la bonne odeur du lisier : demande aux Bretons ! 
réponse à . chirstian le 22/10/2009 à 16h10 : lorsque ce noble guerrier, après parfois une longue absence, s’en ...
Euh... les deux, mon adjudant ?
en tous cas , nos livres d’histoire racontaient comment Rome fut sauvé des attaques d’Hannibal, parce que celui-ci préféra laisser ses soldats prendre un repos bien mérité à Capoue. D’où une expression célèbre, que God n’a pas encore mis à mal : "s’endormir dans les délices de Capoue".
L’expression, en tous cas, avait pour nous quelque chose d’admirablement suggestif et érotique. Et, finalement, Capoue ne valait-elle pas Rome ? Et n’était-ce pas pour ces délices que le Carthaginois avait fait tout ce chemin ?
réponse à . chirstian le 22/10/2009 à 16h20 : en tous cas , nos livres d’histoire racontaient comment Rome fut sauv&eacu...
Juste après la bataille de Cannes, il était allé jouer son trésor de guerre au casino corse sur la Croisette, et il s’est fait plumer, donc il a abandonné son éléphant au portier et il est rentré à pied : il n’avait plus de quoi payer la solde de ses soldats. Tu mords ?
L’historien de Marine d’astreinte de garde
réponse à . chirstian le 22/10/2009 à 16h20 : en tous cas , nos livres d’histoire racontaient comment Rome fut sauv&eacu...
Les soldats, sans doute, Hannibal peut-être pas.
Le pouvoir carthaginois s’en méfiait et ne lui a pas envoyé les renforts demandés, du coup (!), il est resté coincé chez ses alliés en n’ayant pas les troupes pour affronter Rome. De là à dire que Rome a été sa tentation de Venise ...
L’heureux pot du Guére hier…Et bien d’autres jeux de mots laids …
la femme, considérée comme un délassement pour l’homme
Euh... là, God, ça se discute, hein ! Tu connais certes un peu BB, mais pas très bien, somme toute. On refera des Conventions varoises, que tu t’imprègnes bien, afin d’éviter des généralités très approximatives... BB, c’est un boulot à temps plein ! Sauf quand je navigue, évidemment... 
réponse à . Elpepe le 22/10/2009 à 19h10 : la femme, considérée comme un délassement pour l’homm...
BB, c’est un boulot à temps plein

Comme les autres !! Finalement...
Hein à quand la retraite... et la pension alimentaire !
réponse à . mickeylange le 22/10/2009 à 19h59 : BB, c’est un boulot à temps plein Comme les autres !! Finalem...
Non, je déconne : l’est mignonne, BB. D’ailleurs, elle m’utilise aussi pour se délasser. Ce qui n’est pas forcément pour me déplaire. Bref, je ne l’échangerais pas contre deux barriques de rosé, hein ! Pas comme toi, moi...
Tiens, je viens de cliquer dans le bandeau du haut "Speed-Downloading.com" : Windows me répond "site bloqué, risque d’hameçonnage". Vorsicht Achtung, God ?
réponse à . Elpepe le 22/10/2009 à 20h10 : Tiens, je viens de cliquer dans le bandeau du haut "Speed-Downloading.com" ...
T’en as de la chance! Moi, depuis une paie, je n’ai plus de bandeau du haut, et à droite, mon bandeau s’est débandé. Il est vide. Google aurait-il peur de Windows 7?
Comme dit Arnie: Hasta la Vista, Baby!
Ca va encore. Mais il ne pourra plus dire: Hasta la Septima, Baby!
réponse à . file_au_logis le 22/10/2009 à 20h36 : T’en as de la chance! Moi, depuis une paie, je n’ai plus de bandeau ...
Ben moi, non, mais God est un vrai petit veinard : c’est fou ce que je lui rapporte. Pas comme toi, qui as vérrouillé les pubs !
réponse à . momolala le 22/10/2009 à 08h55 : Tu es une parfaite illustration de l’homo sapiens que j’évoqu...
L’honneteté tout court m’oblige, même avec retard, à réagir à tant de gentillesse.

La suite de l’histoire est moins fleur bleue, avec disputes, litiges et finalement divorce !

Mais les enfants de l’amour vont bien, merci pour eux.
réponse à . chirstian le 22/10/2009 à 14h07 : très juste : le repos po po po dis ! c’est pas la sieste&...
le repos po po po dis ! c’est pas la sieste !
C’est bien vrai, ça ! Jadis, on l’appelait "le café colonial" ...
C’était le bon temps...
Cette dernière image, un rien provocante (n’est-ce pas mesdames ?)
Tu ne crois pas que tu exagères un brin, Not’ God ? Comme ci ce qui précède et ce qui suit ce propos n’était pas tout aussi provocant !
De quoi te faire étrangler 25 fois ! :&rsquo)
S’il y a bien quelques ’’guerriers’’ chez Georges (l’autre !) - ne serait-ce qu’avec Les deux oncles – et un ou deux repos par-ci par là, je n’ai point trouver de "repos du guerrier" comme l’entend God.

Juste quelque chose qui y ressemble, quant à la finalité, quand une dame n’est pas farouche...

Passe-les tous par tes armes
Passe-les tous par tes charmes
Jusqu’à c’ que l’un d’eux, les bras en croix,
Tourne de l’œil dans tes bras


cette page
réponse à . louisann le 22/10/2009 à 01h46 : Personne sur le pont,les guerriers sont au repos ,le navire expressio livr&eacut...
Pour répondre à Louisann, je ne sais qui a dit" Nous vivons un époque où la pizza arrive plus vite que la police"
Bonne nuit à tous.
Aujourd’hui, c’est la Sainte-Félicité. Le repos du guerrier ?
ANAGRAMMES
God, il épure erreurs
Di Rupo gèle erreurs

Je rappelle que la recherche d’anagrammes constitue un exercice de style et que toute dissemblance avec la réalité serait purement fortuite… 
Après une folle nuit d’amour avec son nouveau parternaire, il a pensé: "Et maintenant, le repos du gay, riez!"
Ô douce époque où cette expression prit naissance! L’affaiblissement de l’ascendance mâle sur les choses sérieuses de la société et de la vie nous cause bien des maux aujourd’hui. (Quand le serpent vieillit, la grenouille l’enc...le)

Nous devrions peut-être y retourner à cette époque bénie, ne serait-ce que pour forcer la femme à ne plus s’épiler. J’apprends ce matin même que le morpion a été mis sur la liste des espèces menacées. 
Aaaaahhh ! Enfin de l’animation !  Alors comme ça monsieur revient de guerroyer la b...... En cœur ? Eh bien on va le guerrir de son envie de guerroyer ! On va lui planter sa petite guérite dans le fond du jardin et il va y faire un gros nono ! Ça lui fera les grelots ! 
Un Colonel en fin de carrière, reçoit une nouvelle secrétaire toute jeune et pimpante.
Ce matin-là, comme il lui dicte le courrier, la mignonne s’aperçoit que l’officier supérieur a sa braguette ouverte.
Elle rougit, ne sachant comment l’informer de sa tenue négligée puis, soudain, elle a une idée.
- " Colonel, dit-elle, la porte de la guérite est ouverte..."
Plongé dans la concentration requise par l’importance du courrier auquel il doit répondre, le Colonel entend la belle enfant mais ne saisit pas la portée de sa remarque.
Cependant, en fin de matinée, son regard tombe sur le corps du délit (! ) et, tout à coup, la lumière se fait !
Tout gaillard, souriant de sa relative infortune, il appelle sa jeune secrétaire sur l’interphone et lui dit, finaud :
-" Mademoiselle, ce matin, quand vous avez mentionné cette guérite dont la porte était ouverte, n’auriez-vous pas également remarqué une sentinelle au garde-à-vous ? "
- " Non colonel, rétorque la belle enfant. Tout ce que j’ai vu, c’est un ancien combattant assis sur deux vieux sacs à paquetage.
... Il en avait vu, le vieux guerrier...
À Barcelone, on a des soldes, A et B, deux fois dans l’année. Aussi, , après les premières on se relâche un peu pour mieux attaquer les suivantes... c’est le repos des soldes A.
Un jour trop tôt God ! 
Chaque année, le 08 mars, les femmes sont à l’honneur à l’occasion de la journée internationale des femmes, en souvenirs de leurs combats.*
Wiki
* guerrières aussi !
L’équipe de tournage devait filmer des extérieurs, et, la nuit, à tour de rôle, ils surveillaient les caméras...
- Allez ! je te remplace, tu as droit au repos du guêt Riet ! euh...au fait, ta femme vient d’arriver...
Mais autrefois, en l’absence de bars
Comment est-ce possible ! 
Curieusement, je n’ai pas trouvé à quand remonte " l’invention " des bars !
Wiki dit:
Il existe environ 35 600 cafés et bars en France. Chaque année, ce sont environ 1 000 bars qui ferment. On compte 600 nouveaux bars chaque année.
la place de la femme est à la maison, à s’occuper du ménage, de la cuisine
pour le repas du guerrier ?
J’adore mon jour de repos !
Signé: cette page
réponse à . saharaa le 07/03/2013 à 09h22 : Mais autrefois, en l’absence de barsComment est-ce possible !  C...
je n’ai pas trouvé à quand remonte " l’invention " des bars
Moi, j’ai trouvé cette page, malheureusement incomplète, car ce livre est passionnant.
réponse à . saharaa le 07/03/2013 à 09h14 : Un jour trop tôt God !  Chaque année, le 08 mars, les fem...
Chaque année, le 08 mars, les femmes sont à l’honneur
Mon tirage aléatoire n’a pas dû vouloir gâcher une si belle journée, suppose-je...
réponse à . God le 07/03/2013 à 10h11 : Chaque année, le 08 mars, les femmes sont à l’honneurMon tir...
Mouais... Lazare le hasard fait bien les choses !
euh... en quoi cette journée serait-elle si belle que ça ? 
réponse à . deLassus le 07/03/2013 à 10h02 : je n’ai pas trouvé à quand remonte " l’invention " des...
J’espère que tu l’as lu au petit bar du phare en compagnie de Marceeel 
Au moyen-âge on disait:
le repos du serf Jean.
réponse à . saharaa le 07/03/2013 à 09h22 : Mais autrefois, en l’absence de barsComment est-ce possible !  C...
Il existe environ 35 600 cafés et bars en France. Chaque année, ce sont environ 1 000 bars qui ferment. On compte 600 nouveaux bars chaque année.
Ce qui est bien la preuve que le bar est une espèce menacée: chaque année, 400 de moins...
♫♫♪♫ Qu’on est bien dans les bras... ♪♪♫♪
réponse à . saharaa le 07/03/2013 à 09h25 : la place de la femme est à la maison, à s’occuper du m&eacut...
pour le repas du guerrier ?
Repas ? repu, repos? répit ! râpé !!!
le bar est une espèce menacée
Vite ! chez Marcel ! Faudrait pas qu’il fasse faillite ni que ce chef d’œuvre soit en péril... 
- Cette nuit passée t’avais ton guerrier...tu t’es reposée guère hier ?
Pour Christiane Rochefort, après "Le repos du guerrier", viennent "Les petits enfants du siècle", puis... "Printemps au parking", qui sont des histoires de familles. Et aussi "Les stances à Sophie", qui, loin d’ assigner à la femme une place au foyer, prennent son parti quand elle veut s’ en libérer (Là c’ était pour non-compatibilité politique, mais il peut y avoir beaucoup d’ autres raisons, aussi valables les unes que les autres !)
Après avoir passé son Certificat d’Aptitude Professionnelle, il alla trouver sa petite amie: le repos du CAP oral.
la place de la femme est à la maison, à s’occuper du ménage, de la cuisine et des enfants,

Les germanistes se souviendront sans doute des trois K : Kinder, Kische et Küche, ce qui voulait dire que la place de la femme était à s’occuper des enfants (Kinder), à aller à l’église (Kirche) et à faire la cuisine (Kûche), ceci à une époque passée, bien sûr. 
Il est de notoriété publique que, dans un monde bien fait, la place de la femme est à la maison, à s’occuper du ménage, de la cuisine et des enfants,…
…et c’est ce qu’elle avait fait : elle était restée à la maison…

Tôt le matin, elle avait préparé le petit déjeuner, levé les enfants, les avait accompagnés à l’école, puis couru au supermarché, au pressing pour récupérer les vêtements du guerrier. L’ascenseur étant en panne, elle avait monté trois fois les étages avec les packs de bière pour le guerrier, de lait, et pis tout le reste. Après avoir repassé les chemises du guerrier, le p’tit linge du guerrier, et pis tout le reste, elle avait débouché le lavabo, réparé la lampe du salon. Il était l’heure d’aller chercher les enfants du guerrier, d’emmener l’un à sa leçon de guitare, l’autre au club de gym, le troisième chez le dentiste… puis faire le chemin inverse, ramenant tout le petit monde à la maison pour les devoirs, le bain, le dîner, et pis tout le reste…

Quand vers minuit le guerrier – après trois jours de stage de formation qui s’était terminé par une soirée d’enfer avec les copains et les copines du bureau – avait poussé la porte en claironnant un joyeux "C’est moi !", elle avait répondu… elle n’avait rien répondu : elle dormait profondément.

- Pfffff, avait soupiré le guerrier…
Ça rappelle des souvenirs à tout le monde, non ! 


Mais ça marche aussi dans l’autre sens ! Regardez  :

…et c’est ce qu’elle avait fait : elle était restée à la maison…

Après s’être occupée des enfants, elle avait rapidement accompli quelques taches ménagères. Puis elle était allée chez le coiffeur, fait les boutiques dans la vieille ville, acheté des fleurs et deux ou trois bougies parfumées. Il était l’heure d’aller chercher les enfants à l’école, de les déposer chez leur grand-mère comme tous les mardis soirs. Elle avait préparé un fin dîner, puis s’était longuement relaxée dans son bain. Soigneusement maquillée, elle avait mis sa petite robe noire qu’il aimait bien.

Quand il était rentré, elle l’avait tendrement enlacé.
- S’cuse-moi, chérie, suis crevé. J’ai passé une journée de merde. Avec ce con de Victor qui comprend rien à rien, la réunion n’en finissait pas. Tu m’ verses un p’tit whisky et pis tu m’apportes un p’tit plateau télé. J’en peux plus !
Le guerrier n’avait besoin que de repos !  Ça rappelle des souvenirs à tout le monde, non !
Make love not war !
Hier, je vous parlais des filets de dauphin de Vassiliu.
Aujourd’hui je vous recommande :

C’est la femme du sergent qui pour gagner beaucoup d’argent
Levait la jambe à tour de bras quand son mari n’était pas là

cette page
réponse à . deLassus le 07/03/2013 à 10h02 : je n’ai pas trouvé à quand remonte " l’invention " des...
Passionnant, en effet.
Dès la préface on apprend que sous Hammourabi, vers 1800 avant JiCé, on savait que les gens se réunissaient au bistrot pour comploter. De plus, la tenancière était tenue de les dénoncer sous peine de mort.
réponse à . DiwanC le 07/03/2013 à 15h27 : Il est de notoriété publique que, dans un monde bien fait, la plac...
Ça rappelle des souvenirs à tout le monde

Oui, surtout les stages bidons et les stratagèmes pour pouvoir rentrer une fois les enfants rassasiés, lavés et les devoirs faits !
Ah ben, tiens, la libellule !
On parle beaucoup de toi en ce moment où un nouveau pape va être appelé araignée !
réponse à . <inconnu> le 07/03/2013 à 03h01 : Pour répondre à Louisann, je ne sais qui a dit" Nous vivons un &ea...
Elle est attribuée à Claude Chabrol.
réponse à . DiwanC le 07/03/2013 à 15h27 : Il est de notoriété publique que, dans un monde bien fait, la plac...
La mauvaise foi de ta description me laisse sans voix. Tu cherches à noircir le tableau mais personne n’est dupe.
La preuve ?
Il n’y à pas école tous les jours, elle ne va pas non plus au supermarché tous les jours, elle ne va pas non plus au pressing tous les jours, l’ascenseur n’est pas en panne tous les jours (et tout le monde n’habite pas dans un immeuble), elle ne va pas non plus repasser les chemises du guerrier tous les jours, elle ne va pas non plus déboucher le lavabo tous les jours, elle ne va pas non plus emmener un gosse à sa leçon de guitare tous les jours, elle ne va pas non plus emmener un autre gosse à la gym tous les jours, elle ne va pas non plus emmener le troisième chez le dentiste tous les jours.
Alors quand le guerrier rentre, qu’elle dorme profondément c’est un scandale !
Les Femens ont une mauvaise influence sur toi. Remets ton soutif et file à la cuisine. 
Et pis c’est tout.
réponse à . mickeylange le 07/03/2013 à 16h39 : La mauvaise foi de ta description me laisse sans voix. Tu cherches à noi...
l’ascenseur n’est pas en panne tous les jours

En effet, tout le monde n’habite pas dans un immeuble, sinon tu n’aurais pas écrit ça ...
réponse à . DiwanC le 07/03/2013 à 15h27 : Il est de notoriété publique que, dans un monde bien fait, la plac...
Y a pas ! ça sent le vécu !
réponse à . SyntaxTerror le 07/03/2013 à 16h27 : Ça rappelle des souvenirs à tout le monde Oui, surtout les stages ...
Oui, surtout les stages bidons et les stratagèmes pour…
Comme dit Charmagnac : ça sent le vécu ! 
réponse à . mickeylange le 07/03/2013 à 16h39 : La mauvaise foi de ta description me laisse sans voix. Tu cherches à noi...
Un : tu me parles sur un autre ton, s’ te plaît ! 

Deux : faut pas te mettre dans des états pareils, Bel Lange, avec tes petits pieds tout trépignants, ton p’tit visage tout convulsé-cramoisi, tes p’tites ailes toutes frémissantes d’une indignation feinte !
Car tu fais exprès d’avoir mal lu : je n’ai pas écrit "Tous les matins" mais "Tôt le matin", décrivant ainsi une journée ordinaire dans la vie d’Odette Toulemonde !
En cela, tu dissimules une mauvaise foi toute masculine te gardant bien de commenter la deuxième version. Misérable ! (de lapin !)
PS : comment sais-tu que je n’avais pas de soutif ?  :&rsquo)
Ce vécu-là n’est pas le mien, mais je dois avoir une tête à susciter les confidences ; alors j’écoute !
réponse à . SyntaxTerror le 07/03/2013 à 16h41 : l’ascenseur n’est pas en panne tous les jours En effet, tout le mond...
Que l’ascenseur fonctionne ou pas, il s’en moque, il a ses petites ailes...
Tout comme il se moque de l’expression du jour : pour les anges - et d’après ce qu’on dit, s’pas ! - le "repos du guerrier" leur passe largement au-dessus du plafond de la Sixtine !
réponse à . DiwanC le 07/03/2013 à 18h32 : Un : tu me parles sur un autre ton, s’ te plaît !  D...
En cela, tu dissimules une mauvaise foi toute masculine te gardant bien de commenter la deuxième version. Misérable ! (de lapin !)

Aaaaah c’est énorme, c’est colossal, c’est monstrueux, c’est démesuré, c’est gigantesque, c’est abominable (de lapin), c’est inimaginable (de lapin), c’est ébouristifiant la fourberie de la Germaine !
Tu profites lâchement, veulement, couardement que je te répondais pour changer ton texte. Probablement as-tu des remords, car en réalité tu n’as pas un mauvais fond.
le "repos du guerrier" leur passe largement au-dessus du plafond de la Sixtine !
Fais gaffe quand même sous le plafond de la sixtine j’ai peint le jugement dernier où on te vois sur la gauche sans soutif. 
Me voilà reviendu. A ce que je lis, cela chauffe dru tout à côté la haut.
A mon avis c’est le manque de ciel bleu qui vous tourneboule la cabessa.
Tous au phare et tournée générale de magnésium ! 
réponse à . mickeylange le 07/03/2013 à 19h27 : En cela, tu dissimules une mauvaise foi toute masculine te gardant bien de comme...
Ben tu vois, quand tu me parles meilleur comme ça, je comprends tout ! Je reprends tes propos (de lapin) : admirable (du même), inégalable, époustoufilante d’imaginerie!
Quoi, j’ai mal lu ? T’es sûr ? Non ! Impensable (de sapin) !
Germaine 

Tu profites lâchement, veulement, couardement que je te répondais pour changer ton texte : que nenni ! je n’y ai pas touché depuis 16:25:54 ! C’est le coucou suisse de God qui l’indique. Alors, incontestable (de chevet) !
réponse à . <inconnu> le 07/03/2013 à 19h47 : Me voilà reviendu. A ce que je lis, cela chauffe dru tout à c&ocir...
Voilà une idée qu’elle est bonne ! Tu as bien fait de reviendre : la déshydratation menaçait ! 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le repos du guerrier » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?