Mettre flamberge au vent - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Mettre flamberge au vent

Tirer l'épée, dégainer.

Origine

Autrefois, les chevaliers donnaient un nom à leur épée (Durandal pour Roland, Joyeuse pour Charlemagne...).
Flamberge était le nom de l'épée de Renaud de Montauban dans les romans de chevalerie.
Puis ce nom a été donné plus généralement aux épées puissantes.

Exemple

« "C'est un de ces faquins d'étudiants qui prétend nous empêcher de passer ! s'écria don Cristoval. Je vais lui apprendre ce qu'il en coûte pour s'adresser à mes amours !" À ces mots, il mit l'épée à la main. En même temps, celles de deux de ses compagnons brillèrent hors du fourreau. Don Garcia, avec une prestesse admirable, roulant son manteau autour de son bras, mit flamberge au vent, et s'écria : "À moi les étudiants !" Mais il n'y en avait pas un seul aux environs. Les musiciens, craignant sans doute de voir leurs instruments brisés dans la bagarre, prirent la fuite en appelant la justice, pendant que les deux femmes à la fenêtre invoquaient à leur aide tous les saints du paradis. »
Prosper Mérimée - Les âmes du purgatoire

Compléments

A rapprocher de l'expression 'faire blanc de son épée' qui signifiait la même chose, en rapport avec la lueur brillante de l'épée sortie du fourreau.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre flamberge au vent » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterre / États-Unisen To draw one's swordTirer son épée
Espagnees DesenvainarDégainer
Pays-Basnl Zijn zwaard trekkenTirer son épée

Vos commentaires
petit détail oublié, c’est que mettre flamberge au vent, était le plus souvent une action un peu folle, ... passer à l’attaque sans réfléchir ...
C’était une sorte d’épée, fort lourde à la lame longue et ondulée (pour faire plus de dégâts) et il fallait une sacrée force pour la manier ... mais arme très esthétique cette page et cette page
Me semble bien -mais suis pas une "épée"...- que l’expression a pris, en littérature, un sens parallèle plus... exhibitionniste. Ca promet...
L’épée dame ulti spire
ou comment s’allonger avec une famberge sans perdre le nord ...
réponse à . cotentine le 05/10/2008 à 01h09 : petit détail oublié, c’est que mettre flamberge au vent, &ea...
Mouais... en matière d’esthétique, tout est affaire bien subjective...
Du temps de mes vingt berges
Où je mettais flamberge
Au vent facilement
Tricotant comme un lièvre
Je pensais dans ma fièvre
Que j’étais bon amant

A celles dont l’amphore
M’émeuvait le plus fort
Sans être regimbant
Je mettais -O Bellottes..!-
Mon coeur dans les menottes
Et ma verge au Flambant...

Mais depuis que je sors
Cette coquin-de-sort
D’épée de son étui
Beaucoup plus rarement
Je force élégamment
De plus venteux pertuis

Puisque c’est aux cervelles
Aux dernières nouvelles
Que je voue mes assauts
Et franchie cette porte
Souvent le vent emporte
Les espoirs les plus sots...

Aussi quand veut la chance
Que ma verve ensemence
Le champ d’un bel esprit
Je dis rendant les armes
Devant ce nouveau charme
« Tel qui prend sera pris… »
La flamberge tiendrait son nom, selon Wikipedia (cette page) de sa lame« ondulant comme la flamme ».

On y lit aussi que "Flamberge: du norrois Flæma: "chasse" et Berg: "roc", lit. "chasse roc" (qui est aussi le nom norrois de Durandal, épée de Roland), est aussi le nom actuel de l’épée magique de Renaud de Montauban, qu’il reçut de son cousin Maugis. Son nom d’origine est Floberge mais la tradition a gardé le nom générique de l’épée au lieu de son nom original."

En résumé la Floberge de Renaud était une flamberge comme Durandal, cette dernière étant un pléonasme.
réponse à . AnimalDan le 05/10/2008 à 03h31 : Du temps de mes vingt berges Où je mettais flamberge Au vent facilement T...
Si le côté "ondulant comme de la flamme" n’est pas que métaphorique lui aussi dans cet emploi de l’expression, waouh !... Je ne pose pas la question sachant que seules les réponses sont indiscrètes !
réponse à . Jonayla le 05/10/2008 à 02h31 : L’épée dame ulti spire ou comment s’allonger avec une ...
Qu’est-ce qu’une mère de famille fait debout encore à cette heure indue ? Veux-tu bien aller dormir !
réponse à . AnimalDan le 05/10/2008 à 03h31 : Du temps de mes vingt berges Où je mettais flamberge Au vent facilement T...
C’est tellement beau, tout ca, que je m’abstiendrai d’écrire d’autres vers.
s.: le Vers-Galant

C’est tellement vrai, tout ca, que je m’abstiendrai de le répéter.
s.: le Chevalier de Maisonneuve (Casa Nova)
Arrête de gamberger,
avec les oeufs de Fabergé.
Rejoins donc la berge,
Vêtu de ton manteau en serge,
De ton troupeau, sois le berger,
Les pommes cueille dans le verger
Mais surtout, empoigne ta Flamberge
Va donc rejoindre la douce vierge
Qui s’impatiente à l’auberge
Et avec le sentiment qui te submerge
Dis-lui merci, allume un cierge
Dans le stupre et la luxure t’immerge
Va, n’hésite ni ne goberge,
Et utilise le seul mot qui reste: la verge!

Désolé, j’ai pas pu résister...
Il faut dire que tu m’avais provoqué... 
Ne confondons pas :

Flamberge au vent

et

Vlan ! Verge au ban !

Confus-Hobbes
J’utilise pompeusement cette expression poursignifier que je vais dans le jardin satisfaire un besoin naturel. Pure vantardise de Gascon, euh de Breton ! 

Bon WE
réponse à . Emeu29 le 05/10/2008 à 09h52 : J’utilise pompeusement cette expression poursignifier que je vais dans le ...
J’ai lu, mais je suis incapable de me rappeler où, il s’agit d’un texte du moyen âge, avec un sens tout à fait explicite sexuellement: un chevalier termine le combat et rentre chez lui voir sa dame... remettant ainsi l’épée au fourreau...
réponse à . Emeu29 le 05/10/2008 à 09h52 : J’utilise pompeusement cette expression poursignifier que je vais dans le ...
C’est quand même mieux que de mettre popaul au vent  
réponse à . <inconnu> le 05/10/2008 à 10h16 : J’ai lu, mais je suis incapable de me rappeler où, il s’agit ...
Et bien, voilà un bel exemple...
Et quel est le prénom de Monsieur Alzheimer, mmmmhh?  
Chantons tous en choeur, avec Lady Theur de par Thoches:

"Comme Flamberge au vent ...
"Comme Popaul au vent ...
"Comme un bon vol-au-vent ...

Avec le texte de la version francaise, selon Wikipedia:

Comme la plume au vent
Femme est volage
Et bien peu sage
Qui s’y fie un instant.
Tout en elle est menteur
Tout est frivole,
Est chose-folle
Que lui livrer son coeur
Femme varie, femme varie,
Fol qui s’y fie
Un seul instant
Ah ! Ah ! un seul instant (bis)

Comme la plume au vent
Femme est volage
Et bien peu sage
Qui s’y fie un instant.
Trompé par leurs doux yeux
J’ai l’air d’y croire
Bornant ma gloire
À tromper encore mieux.
Femme varie, femme varie,
Fol qui s’y fie
Un seul instant.
Ah ! Ah ! un seul instant (bis)
cette page
réponse à . momolala le 05/10/2008 à 07h44 : La flamberge tiendrait son nom, selon Wikipedia (cette page) de sa lame«&n...
"Flamberge: du norrois Flæma: "chasse" et Berg: "roc",

J’ai bien peur que cette étymologie wikipédienne ne soit très fantaisiste. Le nom original de l’épée est attesté, vers 1180, sous la forme de Floberge, ou Froberge, issu du nom propre féminin germanique *froberga. Ce n’est qu’au XVIème que le mot s’est altéré en flamberge, sous l’influence de mot flambe (=flamme), le Larousse du moyen français et le Dictionnaire culturel en langue française d’Alain Rey sont d’accord là-dessus ! le nom propre a donné le nom commun, par antonomase.
l
La métaphore est donc née de la confusion entre les deux termes. Rey n’évoque d’ailleurs qu’une « longue épée à lame fine », sans faire la moindre allusion à un corps ondulant.
réponse à . syanne le 05/10/2008 à 11h32 : "Flamberge: du norrois Flæma: "chasse" et Berg: "roc", J’ai bien peu...
Je le craignais d’autant plus que le même article livre deux origines différentes à cette expression. Mais ça m’a amusée, que veux-tu, je m’amuse de pas grand chose ! 
Flamberge est aussi le nom donné à un cylindre creux imitant un cierge, garni d’une petite bougie qu’un ressort à boudin fait monter au fur et à mesure de la combustion. Larousse (édition 1929)

Maintenant, vous en faites ce que vous voulez , mais surtout ne me passez pas par les armes pour autant , même si vous êtes fine lame. 
L’épée de Charlemagne portait le doux nom de Joyeuse. Charlemagne l’exhibait facilement, d’où lexpression "montrer ses joyeuses..."
réponse à . syanne le 05/10/2008 à 11h32 : "Flamberge: du norrois Flæma: "chasse" et Berg: "roc", J’ai bien peu...
sous l’influence de mot flambe (=flamme)
Hier soir (cette nuit) j’ai lu les diverses versions et origines de ce mot "flamberge" et j’ai laissé le soin à d’autres d’en révéler ou déterminer la vraie origine ... point facile ! Je n’ai retenu que le mot "flamme" qui, pas association d’idée m’a fait penser à flammekueches ...  cette page
belle bagarre à coups de fourchette et non à la pointe de l’estoc !
réponse à . file_au_logis le 05/10/2008 à 10h57 : Et bien, voilà un bel exemple... Et quel est le prénom de Monsieur...
RobinsonCrusoe atteint de la maladie d’Alzheimer appelait Vendredi "l’autre jour"
réponse à . tytoalba le 05/10/2008 à 11h48 : Flamberge est aussi le nom donné à un cylindre creux imitant un ci...
réponse à . momolala le 05/10/2008 à 07h49 : Qu’est-ce qu’une mère de famille fait debout encore à ...
Je revenais d’une guindaille, et j’ai ensuite si bien suivi ton conseil que me revoilà seulement 

J’en profite pour souhaiter à tous une agréable fin de week-end (chez nous il pleut depuis ce matin ...)
réponse à . VALERY le 05/10/2008 à 12h19 : RobinsonCrusoe atteint de la maladie d’Alzheimer appelait Vendredi "l&rsqu...
RobinsonCrusoe atteint de la maladie d’Alzheimer appelait Vendredi "l’autre jour"
C’est vrai, comme il est vrai que les gens connaissent peu Vendredi.
Qui parmi vous savait que après le retour de Robinson en Angleterre, Vendredi s’est marié ?

Et madame Vendredi lui a fait six enfants : Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Samedi et . . . . Dimanche.
C’est ce dernier qui a posé le plus de problèmes à Vendredi : il ne voulait jamais rien faire, Dimanche ! A part, bien sûr, de jouer de vilains tours à ses frères.

Ainsi, par exemple, les enfants avaient l’habitude d’aller dîner, chacun leur tour, chacun leur jour, chez la tante de Madame Vendredi.

Eh bien, un lundi, ce damné petit Dimanche au lieu d’attendre son jour, qui est le mercredi à pris le tour de Samedi qui est le lundi. Alors le mardi, Jeudi s’est disputé avec Samedi, qui avait cédé son tour à Dimanche le lundi et qui voulait le mardi, prendre celui de Jeudi et . . . la semaine à été très difficile, malgré que Vendredi se soit mis en huit. . .

Pas question, pour Vendredi, de repos sabbatique avec ce Dimanche !

Il a eu, malgré tout, quelques fiertés : par exemple, un lundi son petit Mercredi a pris un méchant virus, mais comme ce charmant Mercredi à la bonne santé de son père Vendredi, dès mardi, Mercredi était complètement rétabli.

Voilà, j’espère que, comme moi, vous avez appréciée l’histoire méconnue de Vendredi.
J’en profite pour vous souhaiter une bonne semaine. 
réponse à . <inconnu> le 05/10/2008 à 18h31 : RobinsonCrusoe atteint de la maladie d’Alzheimer appelait Vendredi "l&rsqu...
tu as juste oublié deux petits détails : Mme vendredi avait le doux nom de
"semaine" et jeudi avait 3 autres frères nés le même jour, et tous avaient le même prénom : Jeudi, et c’est pourquoi leur mère s’appelait la "semaine des 4 jeudis !
réponse à . <inconnu> le 05/10/2008 à 18h52 : tu as juste oublié deux petits détails : Mme vendredi avait l...
Alors là, je dis :(tsin) ta "semaine des quatre jeudis" ça me dit ! 
réponse à . momolala le 05/10/2008 à 07h44 : La flamberge tiendrait son nom, selon Wikipedia (cette page) de sa lame«&n...
une flamberge comme Durandal, cette dernière étant un pléonasme.
tu n’y es pas : c’était une épée.Tu vois Roland dégainer son pléonasme, toi ?
Bon, et plus loin, avec Syanne, il dégaine son antonomase. Moi je comprends qu’il soit maure à Roncevaux. (tiens, au fait Durandal = "ronce-vaux (en français) = doorn - daal (en flamand) = Dorn - Thal (en allemand").
Maître Flamberge-Auvent des Gainés ?
Serait-ce un avocat de conscience ?
réponse à . chirstian le 05/10/2008 à 19h52 : une flamberge comme Durandal, cette dernière étant un pléo...
"ronce-vaux (en français) = doorn - daal (en flamand) = Dorn - Thal (en allemand").

Il aurait été dommage de ne pas le relever...
réponse à . AnimalDan le 05/10/2008 à 03h31 : Du temps de mes vingt berges Où je mettais flamberge Au vent facilement T...
Tout est beau: la forme, le fond et surtout la poësie. Mille mercis pour ce trop rare plaisir !
Encore une presque toute neuve ! 

"Flamberge"... je connaissais le mot sans savoir précisément son sens. La flamberge se confondait avec la flamme (drapeau) qui s'agite dans le vent - comme le dit Momolala, la voisine du dessus - et se mêlait à "flambard".
"Mettre la flamberge au vent", c'était donc se faire remarquer, tel celui qui agiterait un drapeau, faire le fanfaron, jouer le prétentieux.
Quel méli-mélo ! Merci God ! car j'étais loin du compte... 

Nos étourdis pour rien se querellèrent,
Flamberge au vent, dans le Temple escrimèrent
Et le moins fou laissa, tout éperdu,
Son pauvre ami sur la place étendu.

... M. de Voltaire.(Cette page).

Ouaaaaaah on est dans la série des même pas rodées où la bisrépétitation est quasi impossible....
Bon, d'un autre côté va caser cette expression chez Georges....!
Je comprends que certains se défaussent et biaisent avec du Arouet....

Mais moi je mets flamberge au vent.....*

Il y a cette épée qui lui valut les inimitiés des anciens de la guerre de 14.18..
Et lui d'expliquer que son intention n'était pas de manquer de respect aux poilus mais de dénoncer l'absurdité des guerres sous toutes leurs formes...

Je sais que les guerriers de Sparte
Plantaient pas leurs épées dans l'eau


,Ecoutez en buvant le café.....

Aujourd'hui balade à moto à Valensole voir la lavande en fleurs....

Demandez "lavande Valensole" à M'sieur Google....C'est magnifique

A pluche........

*Wasaaaaaaaaa !
Ben tu vois, elle est tellement peu ressortie, celle-là, que non seulement, je l'avais complètement oubliée, mais - qu'en plus - je ne m'en souvenais plus du tout. C'est vous dire ...
Et j'ai donc tout relu avec grand plaisir. Bien que j'ai constaté avec tristesse que notre Amiral préféré n'a pas eu l'occasion d'intervenir et d'y déposer sa semence philosophico-humoristique...
Il n'a pas pu y mettre flamberge au vent ...
Califat Abbasside
- Tu es tout pâle...qu'est-ce qu'il t'arrive ?
- Al-Mansûr m'avait confié son épée, et je ne la retrouve plus...
- Tu as perdu l'épée d'Al ?
- oui...j'ai perdu les pédales...
DEVINETTE
Grèce classique
Quelle arme utilisait l'homme adulte et influent, et qui entretenait une relation avec un adolescent ?
- l'épée; c'était l'épée d'Éraste
réponse à . file_au_logis le 05/10/2008 à 10h57 : Et bien, voilà un bel exemple... Et quel est le prénom de Monsieur...
Et quel est le prénom de Monsieur Alzheimer, mmmmhh?
Je ne crois pas que ce soit Flamberge.
Dans le Dictionnaire Anglais-Français et Français-Anglais par
Abel Boyer, ‎Louis Chambaud, ‎John Garner - 1829
(https://books.google.com/books?id=5AY2AQAAMAAJ)
on peut lire à Flamberge : ne se dit guère qu'en raillerie.

J'y ai cherché l'expression "Mettre Flanby au ban", ...rien.
réponse à . SyntaxTerror le 01/07/2017 à 09h26 : Dans le Dictionnaire Anglais-Français et Français-Anglais par Abel...
Ça serait peut-être mieux avec des accolades à la place des parenthèses...
réponse à . deLassus le 01/07/2017 à 09h42 : Ça serait peut-être mieux avec des accolades à la place des ...
Ce n'est pas un lien, c'est une référence, ça ne pointe pas vers le mot "flamberge", d'où les parenthèses. Il faut aller page 411, colonne du milieu.
Merci beaucoup. Nous avons donc confirmation que Chambourcy (oh, oui) n'avait pas encore inventé le Flanby en 1829 ...
réponse à . BOUBA le 01/07/2017 à 07h24 : Ouaaaaaah on est dans la série des même pas rodées où...
Je comprends que certains se défaussent et biaisent avec du Arouet...
Que nenni !
Puisque tu le prends ainsi, ne viens plus te plaindre lorsque je me sers la première ! Non mais ! 

Donc tu as une épée... moi, j'ai une baïonnette, celle que ceux de 14-18 fixaient à leurs fusils Lebel pour bouter l'ennemi hors de France. Ils mettaient flamberge au vent, certes... mais ils chargeaient la peur au ventre, avec le "simple" espoir de sortir vivants de la boucherie qui s'annonçait.

Les estropiés d'chez nous, ce qui les rend patraques,
C'est pas d'être hors d'état d'courir la gueus', cré nom de nom,
Mais de ne plus pouvoir participer à une attaque.
On rêve de Rosalie, la baïonnette, pas de Ninon.


Pas plus que "Les Deux oncles" ou "La Guerre de 14-18" – celle que Brassens préfère ! – Les Patriotes ne fut priser. C'est que sur un rythme de roulement de tambour conquérant et revanchard, mine de rien, not' Georges dénonce tout ce qu'il abhorre : les conflits et les malheurs qu'ils engendrent et tous les va-t'en guerre qui rêvent de vengeance, bombant le torse et levant le menton, tels des César de pacotille.

"Rosalie" serait donc le surnom donné à leur baïonnette par les "Poilus". En fait, plus que les "braves soldats, braves pioupious", ce sont surtout les chansonniers de l'arrière qui la baptisèrent ainsi. Brassens savait cela... Peut-être connaissait-il ce texte de Th. Botrel :

Rosalie, c'est ton histoire
Que nous chantons à ta gloire
- Verse à boire ! -
Tout en vidant nos bidons

Au mitan de la bataille
Elle perce et pique et taille
- Verse à boire ! -
Pare en tête et pointe à fond
Buvons donc !

Rosalie les cloue en plaine
Ils l'ont eue, déjà, dans l'aine
- Verse à boire ! -
Dans l' rein, bientôt, ils l'auront
Buvons donc !


Place maintenant aux "Patriotes". Écoutez...

Gagner sa vie en travaillant aux hauts-fourneaux de l'usine:
Tirer les paies de son four haut.
Ça me fait penser aux longs couteaux dans les vieux westerns avec les indiens qui posaient l'oreille sur les rails du cheval de fer et étaient capables de dire combien il y avait de voyageurs et même s'ils avaient des moustaches 
Autrefois, les chevaliers donnaient un nom à leur épée
Celle du roi Arthur se nommait Excalibur. Ça me rappelle que j'ai du prendre un avion de la compagnie Excalibur Airways pour me rendre à Stansted, au siècle dernier.
Tu penses ! C'est M'sieur Lassus qui fournit Marcel ! 
À un club de la Côte d'Azur (méprise)
- Non, mesdames, je vous l'assure, vous avez mal compris: le CLUB D'ÉPÉE NICE est, je vous le répéte, un club d'escrime !
- T'as encore écouté du 'rap hier' ?
- non, hier j'étais un peu 'épais'...
Par chez nous, "mettre famberge au veut" indiquait à l'interlocuteur que sa braguette était ouverte...
réponse à . toulet le 01/07/2017 à 18h58 : Par chez nous, "mettre famberge au veut" indiquait à l'int...
Et c'est où chez toi ? 
Francis Blanche: - Tout-à-l'heure, je dois traverser une forêt dangereuse...
Sim: - T'as une arme, Blanche ?
Francis: - Non, j'ai un fusil, ha,ha, ha, tu aurais dû, 'Sim taire' ha,ha, euh, t'es pas fâché, hein ?
Sim: - Penses-tu, ton ironie ne m'a même pas 'é-fleuret' ha, ha, bon allez à tanto !
Un endroit francophone venteux ...
A rapprocher de l'expression 'faire blanc de son épée'
Surtout utilisée dans ses films de "KPDP" par le célèbre Douglas Fer-Blanc.
réponse à . file_au_logis2 le 01/07/2017 à 07h55 : Ben tu vois, elle est tellement peu ressortie, celle-là, que non seulemen...
Il n'a pas pu dégainer l'Elpépée... lui qui tenait des propos si tranchants et parfois piquants. Mais en bon marin il ne confondait pas estocade et estacade !.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre flamberge au vent » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?