Qui paye ses dettes s'enrichit - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Qui paye ses dettes s'enrichit

Ce proverbe est une incitation de ne pas laisser durer ses dettes

Origine

Voilà un bien étrange proverbe, surtout si l'on s'arrête uniquement à l'aspect pécuniaire, car chacun sait qu'enlever de l'argent de sa propre bourse (lorsqu'on paye sa dette) appauvrit plutôt.

Mais c'est oublier l'aspect psychologique de la chose : en effet, avoir des dettes est un poids qu'on porte et qui mine partiellement le moral (du moins celui des gens honnêtes ou scrupuleux). Une fois sa dette réglée, on s'est libéré de ce poids et on peut alors vivre sa vie pleinement sans remords, même si c'est sans argent, mais avec un 'enrichissement' purement moral.

En réalité, cet ancien proverbe est très moraliste. Son existence était principalement là pour réguler l'économie et convaincre les emprunteurs qu'ils ne doivent pas oublier de rembourser leurs dettes (même si autrefois, l'usage de la force pour 'inciter' au remboursement était souvent monnaie courante).

Exemple

« - Je dois à la femme de chambre et au domestique, répondit-elle, leurs gages et quelques débours, et puis la pension que nous payons à votre mère...
- C'est bien, c'est bien, payez : qui paye ses dettes s'enrichit, dit-on ; singulier proverbe et que je crois très peu exact ; laissez-moi seulement une centaine de francs, dites, Charlotte ! »
Journal des demoiselles - 1861

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Qui paye ses dettes s'enrichit » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar اللي خلص دينو شبعQui a payé ses dettes sent la satiété
États-Unisen Once paid, never cravedUne fois payée, jamais imploré
Espagne (Catalogne)es Qui paga el que deu tot el que resta és seuQui paie ce qu'il doit est propriétaire de ce qui lui reste
Espagnees El que paga descansaQui paye se repose
Espagnees Quien paga sus deudas, se enriquece.Qui paye ses dettes s'enrichit.
Italieit Chi paga debito, acquista creditoQui paye son débit, acquiert du crédit
Pays-Basnl Wie zijn schulden betaalt, verarmt nietQui paye ses dettes ne s'appauvrit pas

Vos commentaires
Voilà un beau proverbe qui devrait figurer dans la Constitution française.
Si l’Etat s’enrichissait tout simplement en payant sa dette publique, il n’aurait plus besoin de nous accabler d’impôts et de taxes divers.
réponse à . deLassus le 02/10/2009 à 00h22 : Voilà un beau proverbe qui devrait figurer dans la Constitution fran&cced...
De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l’impair
(Verlaine, l’art poétique, 1874)

>>> Qui paye ses dettes s’enrichit,
>>> Et de ses créanciers s’affranchit.
réponse à . deLassus le 02/10/2009 à 00h22 : Voilà un beau proverbe qui devrait figurer dans la Constitution fran&cced...
Eh oui mais ce serait vrai si l’Etat était une entité réelle. Or en démocratie, l’Etat c’est nous, con, comme on dirait à Toulouse ! donc en fin de comptes, ce sont nos dettes : ayant détourné l’argent que nous nous donnions à travers les diverses cotisations et autres impôts pour en faire des choses inavouées et sans doute inavouables nous nous sommons de les payer à travers une multitude de micro-crédits que nous nous consentons à travers les taxes. La taxe carbone en est l’exemple le plus limpide. et la démocratie est le moins pire des systèmes !
Plus sérieusement, car j’espère que vous aviez compris que je ne l’étais pas auparavant, et d’expérience hélas, il vaut mieux régler ses dettes sans y être contraint. Deuxième adage : le mariage sans contrat, dit "légal" est un piège pour l’époux qui ne fait pas les dettes mais doit néanmoins les payer. La communauté de biens entre époux est une garantie pour la Communauté sociale dans laquelle nous vivons. Mais il est vrai que l’effort consenti et le chemin parcouru pour y parvenir enrichissent !
Vous connaissez tous ce texte qui comme autant de fichiers PPS inondent nos messageries. Pourtant, si d’habitude ils finissent à la poubelle, celui-là, je l’ai gardé :

"Tout se passe dans un village qui vit du tourisme, sauf qu’à cause de la crise il n’y a plus de touristes…
Tout le monde emprunte à tout le monde pour survivre. Plusieurs mois passent, misérables.
Arrive enfin un touriste qui prend une chambre. Il la paie avec un billet de 100 €.
Le touriste n’est pas encore monté dans sa chambre que l’hôtelier court porter le billet chez le boucher, à qui il doit justement cent euros.
Le boucher va aussitôt porter le même billet au paysan qui l’approvisionne en viande.
Le paysan, à son tour, se dépêche d’aller payer sa dette à la pute à laquelle il doit quelques passes.
La pute boucle la boucle en se rendant à l’hôtel pour rembourser l’hôtelier qu’elle ne payait plus quand elle prenait une chambre à l’heure.
Comme elle dépose le billet de 100 € sur le comptoir, le touriste, qui venait dire à l’hôtelier qu’il n’aimait pas sa chambre et n’en voulait plus, ramasse son billet et disparait.

Rien n’a été dépensé ni gagné ni perdu. Plus personne dans le village n’a de dettes. "’

Ce principe n’est-il pas applicable en réalité ?
Qui paye ses dettes s’allège .... du poids moral, judiciaire et financier qui pèse sur son avenir. Ça c’est pour les gens simples et sains.

Le premier problème c’est que, qui s’enrichit se permet souvent de ne pas payer ses dettes. Le second problème c’est qu’il s’en sort souvent : en ce sens on ne prête qu’aux riches.
Qu’il se méfie cependant : il n’est pas à l’abri d’un règlement de comptes.

Ah, sagesse enfouie ... 
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 08h19 : Vous connaissez tous ce texte qui comme autant de fichiers PPS inondent nos mess...
Cela s’applique en réalité, si l’on exclu la spéculation.
L’argent n’est qu’une contrepartie fictive de l’échange de richesses ou de services. Dans l’histoire racontée ci-dessus, les dettes sont bouclées, elles vont de l’hôtelier à l’hôtelier et s’annulent mutuellement (valeur constante de 100€). Chacun ayant emprunté autant qu’il a donné.
Connaissez vous l’histoire du vieux bédouin qui sur son lit de mort décide de donner la moitié de ses 17 chameaux à son fils aîné, le tiers au deuxième de ses fils et le neuvième à son troisième et dernier fils ? Quelques similitudes avec l’histoire ci-dessus…dans le recours à l’emprunt.
J’avais parié une bouteille de whisky avec Marceeel, que je serai pas collé samedi. J’ai perdu.
Je lui ai payé une bouteille et on lui a fait un sort.
Moralité:
Qui paye ses dettes sent le whisky.
Le prêt à usure a longtemps été interdit par la religion chretienne. D’oùl’encouragement à ne pas emprunter, ou à s’acquitter de ses dettes.
réponse à . flexique le 02/10/2009 à 09h06 : Cela s’applique en réalité, si l’on exclu la spé...
C’est vrai que dans mon histoire, la somme empruntée est toujours la même ... Quant à l’histoire du bédouin, mon père, qui aimait m’embrouiller l’esprit avec des problèmes mathématiques, me l’a soumise, mais j’avoue ne plus me rappeler de la solution.
Cette expression m’interpelle : Qui a pondu une telle ânerie !

Un banquier capitaliste probablement.

En effet, comme je n’ai pas d’argent, je ne suis pas riche, donc je vais faire un emprunt à mon banquier. J’ai donc une dette que je dois rembourser avec des intérêts élevés. Donc comme je ne suis pas riche et que je dois rembourser ma dette, je ne vois pas comment je vais m’enrichir en payant ma dette. CQFD.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 08h19 : Vous connaissez tous ce texte qui comme autant de fichiers PPS inondent nos mess...
Dans le même genre tu as:
"Si nous le dépensons au supermarché du  coin notre argent part  en Chine. - Si nous dépensons l’argent en  essence il part chez les  arabes. - Si nous achetons un ordinateur  il ira aux Indes. - Si on  achète des fruits et des légumes  l’argent va au Mexique, Honduras et  autre. - Si on achète une  bonne bagnole notre fric va en Allemagne. - Si  on achète des  babioles le fric part à Taiwan et n’aidera pas notre  économie. La  seule façon de maintenir l’argent aux états Unis, c’est de  le  dépenser avec des prostituées et en achetant de la bière si l’on   considère que ce sont les uniques biens que l’on produit encore  par ici  ! Donc en faisant la bringue, j’accomplis mon devoir  civique.  Et  maintenant même plus la bière car le groupe  brésilien Ambeve a acheté  Budweiser. Il ne reste plus que les  prostituées ... Hélas presque toutes  proviennent d’Amérique Latine  ! C’est vraiment la crise  ! ’’
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 09h22 : Cette expression m’interpelle : Qui a pondu une telle ânerie&nb...
la véritable expression c’est : "qui fait payer ses dettes par autrui, s’enrichit" . Une erreur de transcription a conduit à cette version qui n’a effectivement plus aucun sens !
ma fille vient de finir de me rembourser les coûts de sa scolarité en école primaire. Du coup, pour la féliciter de ce bel effort, je lui fais cadeau de sa classe de 6°. Plus que 26 ans et elle sera à jour. Ce n’est pas par appât du gain que j’ai décidé de lui faire rembourser la totalité de ce que nous avons dépensé pour elle : c’est pour l’aider à s’enrichir. Le problème c’est que cela lui crée une dette morale envers nous qu’il lui faudra également rembourser.
Mais cela presse moins. 
réponse à . flexique le 02/10/2009 à 09h06 : Cela s’applique en réalité, si l’on exclu la spé...
Pas tout-à-fait d’accord. L’histoire du village ne marche que parce chacun devait exactement la même somme à l’autre et en boucle. Personne n’est perdant ... sauf l’hôtelier qui perd le bénéfice de la location de sa chambre d’hôtel.

Explicitons l’histoire du Bédouin pour que tout le monde comprenne. Ne voyant pas l’intérêt de couper un chameau en 2, 3 ou 9, les 3 enfants vont demander conseil au Cadi.
Celui-ci leur dit : c’est simple. J’ai un chameau et je vous le donne. Cela vous en fait 18.
Donnons la moitié à l’ainé : 9 chameaux. Le tiers au puiné : 6 chameaux. Le neuvième au cadet : 2 chameaux.

Maintenant 9 + 6 + 2 = 17 chameaux ! Donc, dit le Cadi, je reprends mon chameau !

Ici il y a une erreur mathématique car en donnant 1/2 + 1/3 + 1/9 = 17/18, le Bédouin n’avait pas légué l’intégralité de ses chameaux à ses enfants et s’ils avaient coupés les chameaux pour obéir au désir paternel, il serait resté des morceaux de chameaux sans propriétaire. 
réponse à . SagesseFolie le 02/10/2009 à 09h43 : Pas tout-à-fait d’accord. L’histoire du village ne marche que...
s’ils avaient coupés les chameaux pour obéir au désir paternel, il serait resté des morceaux de chameau sans propriétaire. 

Ils ont pas pensé à vendre un chameau et à se partager l’argent ?

Maître Mickey, Notaire de la SPA
réponse à . momolala le 02/10/2009 à 07h40 : Plus sérieusement, car j’espère que vous aviez compris que j...
Ah, ça y est ? Tu as enfin payé ta facture EDF et tu es au courant ? Bon, puisque l’Etat, c’est toi... paie ! Le tout étant de savoir quoi, mais là, on navigue un peu dans le brouillard, moi je dis.
réponse à . mickeylange le 02/10/2009 à 09h16 : J’avais parié une bouteille de whisky avec Marceeel, que je serai p...
C’est ça, le début de la sagesse, mon tout-petit ! Mais je te rappelle qu’il est interdit d’arriver bourré à la colle du samedi. Par contre, on peut en repartir dans cet état. Merci qui ?
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 09h21 : C’est vrai que dans mon histoire, la somme empruntée est toujours l...
j’avoue ne plus me rappeler de la solution
Eh bien... bosse !
réponse à . mickeylange le 02/10/2009 à 09h28 : Dans le même genre tu as: "Si nous le dépensons au supermarch&eacut...
Oui, mais avec Marcel et Marcelle sa fille, l’économie d’Expressio tourne en vase clos et se porte très bien !
réponse à . SagesseFolie le 02/10/2009 à 09h43 : Pas tout-à-fait d’accord. L’histoire du village ne marche que...
C’est pas bon, le chameau en méchoui ?
C’est Lionel qui n’est pas content.
Et qui paie ses dettes sans Richie? demande-t-il à tour de bras...
Christine t’y dièse tes Pâques. Psy qui te tâtes, chéris Denise.

Anna Lafoy
Je ne suis pour rien dans cette expression débile.

Bernard Madoff
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 10h38 : j’avoue ne plus me rappeler de la solutionEh bien... bosse !...
Nan, mais ça sert à rien, j’ai toujours été nulle en maths, chiffres et logique ...
moi l’histoire que cela m’évoque c’est celle de Moshe qui doit rembourser sa dette à Levi le lendemain matin. Comme il n’a pas l’argent, il n’arrive pas à dormir. Alors en pleine nuit il ouvre sa fenêtre et crie : "Levi, ton argent : je ne peux pas te rembourser !" et il se recouche. Sa femme s’étonne : "tu ne pouvais pas attendre demain matin, pour le lui dire ? ", et lui, enfin serein : " maintenant c’est lui qui ne va pas pouvoir dormir, pas moi  !"
qui a raison ? Victor Hugo lorsqu’il dit : "qui donne aux pauvres prête à Dieu " (Feuilles d’Automne) ou Francis Blanche : "qui donne aux pauvres prête à rire " ?
Moi, je m’en fout, je peux me promener la tête haute, personne ne me doit d’argent.............
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 09h22 : Cette expression m’interpelle : Qui a pondu une telle ânerie&nb...
Donc comme je ne suis pas riche et que je dois rembourser ma dette, je ne vois pas comment je vais m’enrichir en payant ma dette. CQFD.

Quelques anagrammes de l’expression du jour semblent te donner raison :

- Inesthétiques crédits payés !
- Hé ! Syndic très pique-assiette !
- Déchristianise quêtes-types.
- Idées psychiatriques en test.

Anna PasDessous
Et... en bosses de chameau, aussi ? :&rsquo)
Le meilleur moyen de ne pas avoir à payer ses dettes, c’est de ne pas en avoir. Quoique avoir un avoir, c’est procéder une sorte de reconnaissance de dette. Quand l’avoir est remboursé vous aurez des liquidités qui permettront de rembourser sa dette. Avoir ou le pas avoir d’avoir telle est la question !

Sage précaution de mettre son argent liquide dans un porte monnaies étanche.

Méfiez vous si l’argent coule à flot de ne pas remplir le tonneau des Danaïdes.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 12h21 : Le meilleur moyen de ne pas avoir à payer ses dettes, c’est de ne p...
Ce qui me semble important, c’est que l’air soit brassé. Mais pas trop, quand même, il faut raison garder...
L’Amiral
"J’aime mieux qui paye ses dettes sans Ritchie..."
-Ritchie-
Ah zut... déjà fait. Pardon.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 09h22 : Cette expression m’interpelle : Qui a pondu une telle ânerie&nb...
Cette expression m’interpelle : Qui a pondu une telle ânerie !

Dans le genre désopilant il y a ausssi :

La reprise est pour demain.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 08h19 : Vous connaissez tous ce texte qui comme autant de fichiers PPS inondent nos mess...
Ce principe n’est-il pas applicable en réalité ?

Si, c’est l’aide aux pays en développement. Sauf qu’eux s’apauvrissent en remboursant les intérêts. Le principal, ils ne comptent pas le rembourser un jour.
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2009 à 14h21 : Cette expression m’interpelle : Qui a pondu une telle ânerie&nb...
Ou encore plus poilant :
L’argent de fait pas le bonheur (surtout des pauvres)

Franchement, qui a dit ça  ? je veux des noms
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 12h26 : Ce qui me semble important, c’est que l’air soit brassé. Mais...
Tant qu’ à brasser quelque chose, je préférerais brasser des millions.
réponse à . file_au_logis le 02/10/2009 à 11h01 : C’est Lionel qui n’est pas content. Et qui paie ses dettes sans Rich...
Autre question :
Y a t-il des poveri sans ricchi ?

En conséquence : Sara perche ti amo ? cette page
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 12h26 : Ce qui me semble important, c’est que l’air soit brassé. Mais...
Ce qui me semble important, c’est que l’air soit brassé

Toutafé !
En ce qui me consterne, je suis un chaud partisan de la taxation de l’esbrouffe. Ca va douiller !
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2009 à 14h44 : Ce qui me semble important, c’est que l’air soit brassé Touta...
Et là, il y a un vrai marché, hein ! Avec des flux phynanciers kolossaux...
bon cela dit, et pour rester sérieux : la maxime est, en fait, tout à fait vraie. Le fait de rembourser la dette fait cesser les intérêts, d’où une sérieuse économie et un enrichissement de l’emprunteur (ou pour le moins, l’arrêt de son appauvrissement).
Autrefois, avec le taux des usuriers (qui existent encore dans de nombreux pays) c’était encore plus évident : avoir une dette c’était les enrichir. La rembourser, c’était le seul moyen de commencer à travailler pour soi. (Coup de chapeau, au passage, à Yunus qui a su casser l’engrenage de l’usure avec le microcrédit dans son pays. A Maria Nowak qui a su l’imiter en France... )
La preuve en est apportée en ce moment : le Crédit Mutuel vient de rembourser l"Etat. La BNP s’apprête à en faire autant ... On a beaucoup dit que l’Etat (nous !) avait volé au secours des banques et leur avait prêté des milliards. C’est naturellement vrai, mais à un taux tel que les banques ont tout intérêt à rembourser par anticipation, et elles ne s’y trompent pas , car on peut leur reprocher beaucoup, mais certainement pas de ne pas voir où est leur intérêt personnel !!!  ! 
réponse à . chirstian le 02/10/2009 à 15h05 : bon cela dit, et pour rester sérieux : la maxime est, en fait, tout ...
Si j’ai bien tout suivi, nos banquiers sont de petits génies, alors ?
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 14h37 : Tant qu’ à brasser quelque chose, je préférerais bras...
Elpépé, lui, préfère brasser les voiles... 
réponse à . mickeylange le 02/10/2009 à 10h15 : s’ils avaient coupés les chameaux pour obéir au désir...
Ah non, moi j’avais aussi pensé au découpage de chameau ...
Malheureusement aussi !
Ah que oui, moussaillon ! Mille fois mieux ! J’y trouve là un intérêt bien plus grand que de brasser la paperasse des impôts et, chose curieuse, ça, ce n’est pas du vent. Comprenne qui peut, hein ?
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2009 à 14h21 : Cette expression m’interpelle : Qui a pondu une telle ânerie&nb...
Zut, demain c’est samedi ...elle sera en week-end la reprise ...
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2009 à 14h28 : Ce principe n’est-il pas applicable en réalité ? Si, c&...
... ou bien ils ne "pourront" pas, faute de fonds (pff, ça fait beaucoup de "f")
Bon, ce n’est pas bien grave, tu sais ? On va organiser un grand méchoui de chameau, sur le parvis du phare, et je te garderai les deux bosses. Tu vas te régaler, y a pas d’arêtes !
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 15h34 : Bon, ce n’est pas bien grave, tu sais ? On va organiser un grand m&ea...
Sans vouloir paraître vulgaire ou déplacée, les deux bosses, ben, je les ai déjà ! Par contre, garde-moi un jarret au frais, je le ferai au four ce week-end 
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 15h37 : Sans vouloir paraître vulgaire ou déplacée, les deux bosses,...
Bon, on va conclure un marché : mon jarret contre tes deux bosses, pour un déboursement enrichissant.
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 15h31 : Zut, demain c’est samedi ...elle sera en week-end la reprise ......
Ah, merdre !
Encore un coup des syndicats, des 35 heures et du complot islamo-gauchiste international.
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2009 à 15h46 : Ah, merdre ! Encore un coup des syndicats, des 35 heures et du complot isla...
Sans compter l’économie souterraine de l’ennemi intérieur...
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2009 à 15h46 : Ah, merdre ! Encore un coup des syndicats, des 35 heures et du complot isla...
Bof, de toute façon, ça fait 20 ans qu’elle est en week-end la reprise ...
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 15h43 : Bon, on va conclure un marché : mon jarret contre tes deux bosses, p...
J’hésite, j’hésite ...
Mais non : l’hésitation et la tergiversation sont les deux mammelles de l’inaction !
réponse à . <inconnu> le 02/10/2009 à 15h37 : Sans vouloir paraître vulgaire ou déplacée, les deux bosses,...
Au four ?

Ca n’existe pas l’ossobuco labassi ? (on remplace le jarret de veau par du jarret de chameau)
réponse à . SyntaxTerror le 02/10/2009 à 16h03 : Au four ? Ca n’existe pas l’ossobuco labassi ? (on rempla...
Laisse... si elle préfère passer mon jarret dans son four, c’est son droit ! 
Bon, les gosses : c’est pas le tout, mais je vais chercher BB au boulot, qu’après on va faire les courses du ouiquinde (un jarret de chameau braisé), et on s’en paie une tranche.
Soyez sages, hmmm ? Au lit, etc...
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 16h12 : Laisse... si elle préfère passer mon jarret dans son four, c&rsquo...
Vous avez une façon de prendre votre pied !
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 16h12 : Laisse... si elle préfère passer mon jarret dans son four, c&rsquo...
Ah, c’est malin 
De toute façon, j’aime pas l’ossobucco !
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 16h16 : Bon, les gosses : c’est pas le tout, mais je vais chercher BB au boul...
Pareil,

J’ai mon grumeau à aller chercher à l’école et à aller noyer dans l’eau du bain (faut que je fasse gaffe à pas cette page)
Bonjour, pour en revenir à l’expression commentée ici, les usuriers avaient les dents aussi longues que les banquiers d’aujourd’hui. Et la dette appauvrissait celui qui devait rembourser. En payant ses dettes, on ne s’appauvrissait plus.
Même si les sommes sont négatives pour l’endetté, c’est une manière de s’enrichir. Moins d’intérêts à rembourser égal moins de dettes.
Ceci a un rapport assez lointain avec l’expression-proverbe du jour (encore que...voir au bas)
J’apporte cette riche contribution surtout pour vous faire partager mon enthousiasme.

Dans le TLFI, après la lettre A, le premier véritable mot qui apparait est aalénien.
Voici ce que ça donne (j’écris les 9/10èmes parce que la fin est une redite)

Aalénien, ienne, adj. et subst. masc.

Géol. [Se dit de l’étage supérieur du système jurassique inférieur (lias) ] Formé à l’ère secondaire ou mésozoïque :

1. Le bajocien du bassin anglo-parisien voit généralement prédominer dans sa constitution le facies des calcaires avec oolithes ferrugineuses. C’est l’inferior oolite des Anglais, se reliant intimement au toarcien. Certains bancs sont pétris de fragments d’encrines et deviennent le calcaire à entroques de la Franche-Comté et de la Bourgogne. D’autres sont particulièrement riches en polypiers. La considération des ammonites permet d’y distinguer les zones suivantes, énumérées de bas en haut :

1. Zone à Harpoceras (Lioceras) Murchisonae; 2. Z. à Harp.concavum; 3. Z. à Sonninia Sowerbyi; 4. Z. à Sphaeroceros Sauzei; 5. Z. à Sonninia (Witchellia) Romani; 6. Z. à Coeloceras Humphriesianum; 7. Z. à Cosmoceras Garantianum.
Les zones 1 et 2 forment l’Aalénien (d’Aalen en Souabe).

2. CENSURE : Il y est question d’une origine marine, Elpepe va encore croire qu’il est pour quelque chose dans toutes ces merveilles

J’avoue que j’ai une tendresse particulière pour la relation intime au toarcien ("Ah, prends-moi toute, grand fou !").

C’était notre rubrique : Ce ne sont pas les occasions de se marrer qui manquent, c’est le temps.

>>> Publicité : Grâce à expressio, on se fend la pipe bien avant de la casser

(J’ai essayé italique-gras-centré et tout le toutim, trop dur, je renonce)
réponse à . chirstian le 02/10/2009 à 12h00 : qui a raison ? Victor Hugo lorsqu’il dit : "qui donne aux pauvre...
Dieu est rire ?
My God!
réponse à . Elpepe le 02/10/2009 à 10h38 : j’avoue ne plus me rappeler de la solutionEh bien... bosse !...
Oh, le chameau! 
Il y a une astuce et puisqu’on parle de dettes, tout commence par un emprunt, chose d’actualité s’il en est...
Je préfère :
"Qui paye mes dettes m’enrichit"
Comment ?
personne ?
ce proverbe est nul !
réponse à . mickeylange le 02/10/2009 à 09h28 : Dans le même genre tu as: "Si nous le dépensons au supermarch&eacut...
Pourtant les banques ne remboursent pas leurs dettes,
Et elles s’enrichissent,
Avec l’argent que tu n’as pas encore dépensé
ici ou là ?
Ce proverbe est d’un autre temps,
où on ne connaissait pas tout de l’argent
Le pied virtuel et épistolaire réunis. Sinon, à quoi ça servirait que l’Amirauté ait aménagé le salon rose, sous la lanterne ? Lieu mythique plébiscité par nos
douze mille lectrices licencieuses silencieuses... Hmmm ?
réponse à . Elpepe le 03/10/2009 à 16h48 : Le pied virtuel et épistolaire réunis. Sinon, à quoi &ccedi...
God ! Est-ce bien raisonnable !
Hier, nous étions fauchés comme les blés, comment veux-tu que nous remboursions nos dettes aujourd’hui ? Hmmm ?

Tiens ! un petit glissement de souris me fait converser avec l’Amiral...
Bon… Filo, on dirait comme ça que tu n’as plus de dettes… Si tu n’as plus de dettes, tu t’es enrichi… Si tu es riche, qu’est-ce qui t’empêche d’offrir une TG, sur les coups de midi, pour souhaiter...
Bonaniversaire Richard68 !

... hein, franchement... rien ! On est d’accord !
Happy Birthday to you, Richard 68 !! Je te souhaite une journée bellissime !!
Une visite enrichissante à Montréal...

Le mois d’octobre c’était un temps idéal
De visiter la ville québécoise, Montréal.
Accepteriez-vous maintenant que j’ose vous faire part
Des plaisirs québécois racontés sans trop d’art?

Montréal - le mont royal - c’est une ville d’églises,
La Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes - que je vous dise! -
Pas besoin d’être croyant pour apprécier
Le riche décor, coupoles, fenêtres trilobées,
L’unité mariologique de cet édifice -
Un bijou en plein centre-ville, quel bénéfice.

Et puis l’Église Saint-Jacques, l’Église Saint Jean-Baptiste,
Aussi l’Église Saint Arsène - elle est longue, la liste.k
Il y a même l’exotique Église Saint Zotique.
À n’oublier pas les très, très beaux basiliques.
On pourrait déduire dans cette ville "aux cent clochers"
C’est par la religion que les gens sont touchés.

Des librairies à Montréal, il y en a plein.
Beaucoup plus qu’aux États-Unis américains.
Mais n’est-ce pas normal? Parce que tout est à redire,
Dans un province bilingue tout est à traduire.

Et tant que l’on y est au sujet du français,
L’Académie serait sans doute scandalisée
D’entendre ce français pas très parisien.
Quant à moi, j’adore le parler montréalien.

Faites gaffe...c’est plate, c’est drabe...c’est pas intéressant!
Mais écoeurant ou dziguedou...très différent!
Si ça va mal à shop...alors ça va pas, c’est clair.
Si l’affaire est ketchup...c’est pas piqué des vers.

En somme, c’est tout un art de parler québécois,
Certains prétendent même que c’est tout un aria.
Oui, il y a du franglais, cette peste envahissante...
Désignons-le plutôt comme bête métamorphosante?

Je sais pourquoi cette ville déborde de bicyclettes.
Le parking est cher, et pour éviter une dette
Publique, c’est moi qui vous sincèrement recommande
De faire du vélo au lieu de payer l’amende.

Une petite mention pour la belle Femmes Savantes,
Pièce de Molière en rien décevante.

Pas le temps de tout visiter, c’est une bonne raison
De revenir sur les lieux dans une autre saison.
Un grand merci à l’explorateur Jacques Cartier
Dont une belle statue se dresse dans le vieux quartier.
(Est-ce une rime quand les mots se prononcent identique?)
En tout cas, à la prochaine une visite historique.

Voici une chose qui me perplexe profondément, hein,
C’est donc pourquoi les québécois prononcent "ment" "main"?

Maintenant que je termine mon chant à cette belle ville,
Vous voyez un peu que je suis grand Francophile.
De ma visite à Montréal je soutiens,
J’aurai toujours plaisir à dire: je me souviens!
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫
Bon anniversaire cher Richard68
♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫♪♫♪♫♪♪♪♪♫♫



... qui vient dans nos listes juste avant VAT69, sans doute - hips 
réponse à . DiwanC le 25/10/2012 à 00h44 : Bon… Filo, on dirait comme ça que tu n’as plus de dettes… Si tu...
Une TG?
Ne soyons pas mesquin. Avec tout l’argent virtuel que Jérôme Kerviel est à nouveau condamné à rembourser, qu’est-ce qu’on va pouvoir s’enfiler... :&rsquo)
Mais bon, la Banque Magne, à Nîmes, a aussi dit qu’elle se contenterait d’un montant réaliste... Elle ramène la dette de 4,91 à 4,89 milliards. Eh, elle fait cadeau de 20 millions, non? C’est pas mal... Marceeeeeeeeeeeeeel!
réponse à . file_au_logis le 25/10/2012 à 05h41 : Une TG? Ne soyons pas mesquin. Avec tout l’argent virtuel que Jér&o...
La Justice française étant aussi pourrie que la belge, je ne vois pas ce qui me gênerait de devenir éventuellement français en cas de scission de la Belgique. 
Pourquoi écris-tu "cher Richard68" ? Il vaut son pesant d’or ? Il a payé ses dettes ? 
Clap ! Clap ! Clap ! (applaudissements nourris...)
Zut, trompetu de bouton, ceci est une réponse à lalibellule1946 en # 73.
@ Richard68
Pour ton anniversaire, permets-moi de t’offrir ce bouquin: cette page,
le riche art 68!
DEVINETTE et réponse
Pourquoi de mes deux filles, la plus dépensière est la petite?
- c’est la fille qu’à dettes.
Je verrais plutôt la signification de l’expression du jour comme : en payant ses dettes on augmente son crédit puisqu’on est réputé bon payeur.
C’est d’ailleurs ce sens que saint Paul lui donne dans son épître aux Corinthiens, sourate 14, verset 3 : "Qui paye ses dettes s’enrichit."
Histoire d’Histoire d’O
C’était, en réalité, Histoire d’Odette, une fille qui devait de l’argent à tout le monde; mais voilà qu’un jour, son sort changea et elle fit fortune. Naturellement, elle remboursa tous ses emprunts, et de ce fait en supprimant toute dette, elle devint O.
C’est clair comme de l’O de roche, non?
Boff...
réponse à . <inconnu> le 25/10/2012 à 07h12 : La Justice française étant aussi pourrie que la belge, je ne vois ...
T’es fou ou quoi? Tu vas quand même pas aller payer tes dettes impôts là-bas? Déjà qu’un patron français veut fermer une de ses usines françaises (8000 emplois concernés) pendant que l’état veut renflouer sa banque. Reste chez nous (il en faut bien un puisque moi, je suis déjà parti). Ton bon argent wallon ne va pas servir à sauver des emplois à Genk, chez un patron américain qui veut délocaliser en Espagne et torpiller ainsi plus de 4500 emplois flamands...
Tiens, je n’achèterai plus que des occasions. Ils pourront fermer toutes les usines qu’ils voudront! Sauf celle qui fabrique des voitures d’occase.

Devinette:
- Monsieur et Madame Enfaillite ont une fille. Comment l’ont-ils appelée?
- Mélusine
réponse à . joseta le 25/10/2012 à 09h15 : Histoire d’Histoire d’O C’était, en réalit&eacut...
Tu veux sans doute parler d’Odette Toulemonde?
réponse à . joseta le 25/10/2012 à 09h15 : Histoire d’Histoire d’O C’était, en réalit&eacut...
Il y a bien sûr les fumeuses - il y a des jours où ça s’évapore fameuses Histoires d’O, mais il y a surtout le Marquis d’O, qui avec Richelieu (le père du Cardinal), fut d’un grand soutien à Henri III (roi de France) dans la guerre des 3 Henris...

A propos d’histoires de France, je me suis laissé dire que Jeanne d’Arc était partie enfumée et enceinte...
s: Eva Poore
réponse à . file_au_logis le 25/10/2012 à 09h21 : Il y a bien sûr les fumeuses - il y a des jours où ça s&rsqu...
Merci, je me suis Henrichi! 
réponse à . deLassus le 02/10/2009 à 16h41 : Ceci a un rapport assez lointain avec l’expression-proverbe du jour (encor...
Ben quoi Delassus? qu’est-ce qu’il y a de drôle? va voir quelques belles
ammonites
à ne pas confondre avec celles de la Bible 
Voilà! il suffisait de rien, pour que je comprenne pourquoi je n’arrive pas à m’enrichir! je n’ai pas de dettes! 
réponse à . file_au_logis le 25/10/2012 à 09h15 : T’es fou ou quoi? Tu vas quand même pas aller payer tes dettes imp&o...
chez un patron américain qui veut délocaliser en Espagne
C’est notre Joséta qui va s’enrichir 
réponse à . saharaa le 25/10/2012 à 09h53 : chez un patron américain qui veut délocaliser en EspagneC’es...
Joseta va avoir besoin d’une forte escorte !
Bon anniversaire Richard68 j’espère que tu payes tes dettes....
Une petite page de pub, pour cette page, une initiative intéressante qui se passe chez vous, et avec humour comme il se doit!
réponse à . lalibellule1946 le 25/10/2012 à 04h41 : Une visite enrichissante à Montréal... Le mois d’octobre c&...
Je joins mes "clap-clap-clap" à ceux de Rikske [@78] !
Bon anniversaire Richard68

Avec un prénom comme le tien tu ne dois pas être fauché comme les blés !

@ God : on peut aussi comprendre l’Expression de ce jour comme suit : quelqu’un qui ne paie pas ses dettes et les oublie peut se croire riche jusqu’au moment où on lui rappelle ce qu’il doit et où alors sa richesse supposée s’évapore. Payer ses dettes donne alors un juste sentiment de sa richesse, sentiment qui ne sera pas terni par le rappel des créanciers.

Si toutefois après avoir payé ses dettes on ne se retrouve pas fauché...(voir plus haut)
réponse à . <inconnu> le 25/10/2012 à 07h12 : La Justice française étant aussi pourrie que la belge, je ne vois ...
Wallons enfants de la patri-i-e 
Pas besoin! je sais m’auto-protéger. 
réponse à . lalibellule1946 le 25/10/2012 à 04h41 : Une visite enrichissante à Montréal... Le mois d’octobre c&...
Rikske l’a dit, DiwanC l’a confirmé.
Clap, clap, clap,
et encore clap, clap, clap,
tu m’as donné envie d’y aller...

permet-moi de reprendre certaines parties de ton texte:


Montréal - le mont royal - c’est une ville d’églises,
La Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes - que je vous dise! -
Pas besoin d’être croyant pour apprécier
Le riche décor, coupoles, fenêtres trilobées,
L’unité mariologique de cet édifice -
Un bijou en plein centre-ville, quel bénéfice.

Et puis l’Église Saint-Jacques, l’Église Saint Jean-Baptiste,
Aussi l’Église Saint Arsène - elle est longue, la liste.k
Il y a même l’exotique Église Saint Zotique.
À n’oublier pas les très, très beaux basiliques.
On pourrait déduire dans cette ville "aux cent clochers"
C’est par la religion que les gens sont touchés....

Voilà, voilà, première visite, vires-tu elle?
Ce n’est pas l’alexandrin dont je suis le plus fier, mais il est sincère :
BON ANNIVERSAIRE RICHARD68 !
réponse à . <inconnu> le 25/10/2012 à 08h47 : Je verrais plutôt la signification de l’expression du jour comme&nbs...
D’une part, Paul a écrit deux fois aux Corinthiens (il adorait les raisins secs) et d’autre part la deuxième épitre ne comporte que 13 chapitres, donc tu ne peux pas nous blouser sur ce coup-là.

En revanche, je te conseille la lecture d’Habakuk, Chapitre II, versets 6 et suivants :
Malheur à celui qui augmente le fardeau de ses dettes !
Tes créanciers ne se lèveront-ils pas soudain ? Tes oppresseurs ne se réveilleront-ils pas? Et tu deviendras leur proie.
Claude Monet payait toujours ses dettes quand il empruntait de l’argent, emprunt qu’il faisait invariablement à un juif:
’Les juifs ça fait un prêt sioniste’ disait-il.
Ca y est ! Encore un qu’y s’prend pour Yves Leterme ! 
L’affaire du jour : j’emprunte à bas prix ! 
Ouais, ben on ne s’enrichit pas comme Crésus... 

Sur ce: bon anniversaire Richard68
DEVINETTE et réponse
Pourquoi les dettes étouffent un type qui touche le SMIG?
- parce que ça a l’air minimum.
Très, très joyeux anniversaire Richard68.
réponse à . file_au_logis le 25/10/2012 à 10h36 : Rikske l’a dit, DiwanC l’a confirmé. Clap, clap, clap, et en...
Quelle bonne idée, cette visite virtuelle,
Au sein de ton LOGIS individuel
Tu FILES à Montréal à l’heure actuelle !  
réponse à . joseta le 25/10/2012 à 11h00 : Claude Monet payait toujours ses dettes quand il empruntait de l’argent, e...
.Joliiiii !
Tiens ! une Claudiiiiiiine ! 
réponse à . SyntaxTerror le 25/10/2012 à 11h00 : D’une part, Paul a écrit deux fois aux Corinthiens (il adorait les ...
Et dans les Proverbes (XXII - 27) on lit bien : Si tu n’as pas de quoi t’acquitter, on prendra ton lit de dessous de toi.

De quoi se retrouver pauvre comme Job sur son tas de cendres.
réponse à . charmagnac le 25/10/2012 à 15h38 : Et dans les Proverbes (XXII - 27) on lit bien : Si tu n’as pas de quo...
Enfin un domaine où l’homme a progressé. Lors d’une saisie exécutoire, on doit te laisser une table, une chaise et un lit.
Expression déformée, très déformée même:

Qui sculptent bien leur potirons riront.

potironsdéformés
réponse à . SyntaxTerror le 25/10/2012 à 11h00 : D’une part, Paul a écrit deux fois aux Corinthiens (il adorait les ...
1) Je te réponds tardivement à cause de mon séjour en clinique psychiatrique, ce qui me permet de t’offrir cette merveilleuse anagramme de notre expression : Dettes psychiatriques niées.
2) Si nous nageons au fond de la piscine, c’est pour réhydrater les raisins secs de Corinthe ; nous y communiquons en écrivant sur des ardoises, en faisant de la sous-l’eau-graphie, ce qui explique l’ivresse des profondeurs.
3) "Épître" et non "épitre", ho le pitre !
Tu aurais peut-être avantage à changer de pseudo pour éviter ce ridicule récurrent mais fort divertissant, je te le concède.

P.-S. : Ici, la bonne femme des pubs à droite est bandante, ce n’est pas très hydrodynamique !
réponse à . SyntaxTerror le 25/10/2012 à 15h50 : Enfin un domaine où l’homme a progressé. Lors d’une sa...
Et l’huissier qui fait la saisie doit mettre les biens saisis à l’abri et en sécurité, mais il n’est pas obligé de reloger les gens qu’il a dû éventuellement expulser.
réponse à . <inconnu> le 25/10/2012 à 17h51 : 1) Je te réponds tardivement à cause de mon séjour en clini...
"Épître" et non "épitre", ho le pitre !

Et l’accent circonflexe de la cime est tombé dans l’abîme
Un grand merci à (dans l’ordre d’apparition à l’écran) :
DiwanC, lalibellule1946, file_au_logis, joseta, saharaa, charmagnac, deLassus, Jacques1949, claudine,
Alleï, tout le monde au bar du phare. Marcel, c’est moi qui rince et je paye comptant. Je sais qu’il y en a qui ont une ardoise, mais pas question de faire des dettes, je n’en serais que plus riche-art. 
Anne avait perdu au strip poker et Alain lui pria à plusieurs reprises de respecter les règles; un troisième joueur entendait qu’elle devait payer sa dette, Alain tairait; Anne, nue, elle
Pffff...
réponse à . <inconnu> le 25/10/2012 à 18h09 : Un grand merci à (dans l’ordre d’apparition à l’...
Oups encore à temps,très bon anniversaire Richard68,le temps d’enfiler ma plus belle robe et j’arrive au bar du phare,puisque tu nous y invites si gentiment.
réponse à . louisann le 25/10/2012 à 20h45 : Oups encore à temps,très bon anniversaire Richard68,le temps d&rsq...
Merci louisann, tant que minuit n’est pas passé, il est toujours temps. Tchin-tchin. 
Oui c’est "Claudiiiiiine à expressio. Oeuvre posthume de Colette, dédicacée par Elpepe.  
Joyeux anniversaire à Richard68, quoique avec un jour de retard, mais hier je n’ étais pas chez moi...et je n’ ai pas d’ iphone !
Quant aux dattes, j’ ai toujours payé scrupuleusement les factures. Et bien je ne suis pas riche. Mais il est vrai que les agios et autres intérêts ou pénalisations ne m’ ont pas appauvrie davantage.
réponse à . mitzi50 le 26/10/2012 à 15h52 : Joyeux anniversaire à Richard68, quoique avec un jour de retard, mais hie...
Merci mitzi.
On va changer le dicton, maintenant, on dira:
"Avant l’heure c’est déjà l’heure, après l’heure c’est toujours l’heure". 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Qui paye ses dettes s'enrichit » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?