Se laisser manger / tondre la laine sur le dos - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Se laisser manger / tondre la laine sur le dos

Se laisser faire à ses dépens.
Être exploité, volé.

Origine

Comme le mammouth, le mouton est un animal à poils laineux...
Contrairement au mammouth, disparu depuis des lustres, on le tond régulièrement et c'est grâce à lui que, depuis longtemps, l'Homme a pu se fabriquer des vêtements chauds pour l'hiver.

Cette expression, relevée en 1585 ou en 1640 selon les sources, et toujours avec le verbe 'manger', symbolise à la fois la passivité et la niaiserie (il faut être bien bête pour se laisser tondre la laine sur le dos sans réagir).
Si elle est née, c'est aussi parce que le mouton est un animal généralement considéré comme docile, qu'il est facile de tondre.

Mais pourquoi 'manger' a-t-il été employé dans cette expression avant 'tondre', beaucoup plus naturel ?
C'est Pierre Marie Quitard qui lève le voile en 1842 dans son "Dictionnaire étymologique, historique, et anecdotique des proverbes et des locutions" où il écrit, pour cette expression : "Souffrir tout, ne pas savoir se défendre, comme les brebis qui souffrent patiemment que les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine".
Car effectivement, de nombreux oiseaux se servent de touffes de poils ou de laine pour tapisser leur nid. Et quoi de plus pratique que d'aller se servir directement sur le dos du fournisseur ?

Exemple

« D'ailleurs, il n'avait pas un centime, personne à présent ne le payait, on lui mangeait la laine sur le dos, un pauvre boutiquier comme lui ne pouvait faire d'avances. »
Gustave Flaubert - Madame Bovary

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se laisser manger / tondre la laine sur le dos » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Sich die Haare vom Kopf fressen lassenSe faire manger les cheveux de la tête
Angleterreen To be hadÊtre eu
Espagnees Dejarse ensillarSe laisser enseller
Espagnees Bajarse los pantalonesBaisser son froc
Italieit Essere sfruttatoÊtre exploité
Italie (Sicile)it Èssiri fìssaÊtre idiot
Italie (Sicile)it Fàrisi rrivutàri d'ìntra e di fòraLe faire retourner à l'intérieur et à l'extérieur
Italieit Farsi spennare (come un pollo)Se faire plumer (comme un poulet)
Italieit Farsi mangiare la pappa in capoSe lasser manger la soupe sur sa tete
Italieit Farsi mangiare in testaSe faire manger sur la tête
Pays-Basnl Zich de kaas van het brood laten etenSe laisser manger le fromage du pain
Belgique (Flandre)nl de kaas (niet) van zijn brood laten eten(ne pas) se laisser manger le fromage du pain
Belgique (Flandre)nl Het gras voor z'n voeten gemaaid ziense voir tondre l'herbe devant les pieds
Belgique (Bruxelles) / Pays-Basnl Kaal geplukt zijn - gepluimd zijnEtre chauve - déplumé
Roumaniero A se l?sa jumulitSe laisser déplumer

Vos commentaires
- Si de salir le ton leurre nos salades.
- Drôle de salut, à nier les sailors-nés !
- Solers, tordu, lira "l’année des asiles".
- Torero sur l’Inde se lasse dans la lie.
- Rani, sur le dos, le laisse se la tondre.
- SOS : l’Arlésienne, si drôle, sur la date. 

Anna Gramme
Se laisser brouter l’haleine, sur le dos ? Ah que ouiiiiiiiiiiiiiiiiii !
C’est regrettable comme situation mais le mou thon, c’est pourtant bon.
S’il y a un coupable, il ne peut s’appeler que Tom car Tom mate le mou thon même en boîte, hummm… Et elle laine, la mère, laisse filer… sans rien dire.
Dans la famille : « Bouffe moi » : la fille : Mylène mi-raisin > corps beau, faire offre au poil.
réponse à . Elpepe le 19/07/2007 à 01h01 : - Si de salir le ton leurre nos salades. - Drôle de salut, à nier l...
Oh mais tu files déjà un drôle de coton, à c’heure matinale !
réponse à . <inconnu> le 19/07/2007 à 02h00 : C’est regrettable comme situation mais le mou thon, c’est pourtant b...
... et les méninges turbinent déjà à fond la caisse ! Va falloir que je rôde les miennes à de tels exercices : vais-je savoir ? Tond tond tontaine dit la mâtine.
"Se laisser faire à ses dépens."
Et comme disait un certain cycliste célèbre : "à l’insu, de mon plein gré "

@Dzovig : tu nous laisses le choix dans la date (de naissance) entre 1903 et 1999.

Aurais-tu une chance de battre l’arlésienne (Jeanne) puisque tu as 104 ans.
Ou alors à vos calculettes, enlever chaque fois 12 à 104. Calcul du matin, chagrin. 
réponse à . tytoalba le 19/07/2007 à 07h40 : "Se laisser faire à ses dépens." Et comme disait un certain cycli...
Mais je ne veux battre personne ! Sauf mon matelas (de laine évidemment).
Les Berbères portent une gandoura en laine sur leur corps nu (on me l’a dit et je n’irai pas faire comme Saint Thomas pour le vérifier) pour supporter la chaleur. Personnellement, je préfère m’être fait tondre la laine sur le dos et ailleurs par 24° à 7 h 30 du matin pour mieux apprécier la caresse de l’air (pas lourd d’odeurs) brassé par mon "énorme" ventilateur. Eeeh oui, on a les caresses qu’on peut. 
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 08h04 : Les Berbères portent une gandoura en laine sur leur corps nu (on me l&rsq...
Pouvrette ! (disent les Catalans). Pas le moindre petit vermisseau ?
Souffrir tout, ne pas savoir se défendre, comme les brebis qui souffrent patiemment que les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine".
ah l’éternel féminin : la brebis ne se trouve pas assez belle, et pour avoir le corps-beau elle lui demande de la tondre. Résultat, quand le mouton vient la prendre en levrette (les moutons ont peu d’imagination dans leurs rapports) il peut lui lécher le dos en lui bêlant des mots doux.
Et c’est idiot, car la brebis aurait du succès même avec sa laine! Ce sont de grandes amoureuses et quand on a essayé une fois, on ne les oublie pas : on a toutes les peines du monde à revenir à une chamelle ,à une vache, ou aux mouches.( mesdames, tous les hommes vous le diront !)
Mais je m’égare : revenons à nos moutons ! Quand Quitard dit que la brebis souffre pas-sciemment , il s’égare donc : c’est tout à fait sciemment que la brebis se paye sa cure de t’as l’assaut -thérapie.
réponse à . chirstian le 19/07/2007 à 09h28 : Souffrir tout, ne pas savoir se défendre, comme les brebis qui souffrent...
Bon.
Alors ne laissons pas les brebis galeuses se glisser sous nos édredons !
Attrappons-les par la peau des fesses, par les côtelettes, ou par les nichons,
pour les virer, foi d’animal, sans tambour ni trompettes, hors de vos cal’çons ! 
Bonjour bonjour, les gosses. Bon, c’est entendu, Dzovig, on note aussi Perpignan pour une Convention.Grenat, par exemple. Car tu dois savoir que le grenat extrait de ta région pyréréenne est réputé être le plus beau du monde, hein ? Malheureusement, les mines y sont quasiment épuisées aujourd’hui, et la plupart des pierres commercialisées proviennent d’autres coins du globe, mais sans avoir la profondeur de couleur et l’éclat du grenat de Perpignan. Mesdames, si vous voulez vous en faire offrir une, exigez le certificat officiel délivré par Dzovig, ou alors, envoyez votre amant sur place pour l’acquérir (pas Dzovig ! Le grenat...), chez Paulignan, rue des Augustins, par exemple. De retour d’une navigation à Minorque puis Majorque en août 2003, via Barcelone où BB m’avait rejoint, et atterrissage à Argelès sur Mer, nous étions ensuite remontés par Perpignan, où j’en avais trouvé un très beau, monté sur une voile d’or, que je lui avais offert en guise de trirème (Médaille du Mérite Maritime) du jour, pour la maestria avec laquelle elle avait appris à barrer le bateau, entre Barcelone et le Cap Creus.
En cette année de canicule, nous avions notre piscine à 31°, et il fallait deux heures de nage, au mouillage, pour nous rafraîchir, mais on souffrait beaucoup moins que les terriens... Sauf dans le métro de Barcelone, qui est climatisé.
Ah, cette année-là, on se laissait volontiers tondre la laine sur le dos, les gosses ! On se baignait à poil, car même le maillot tenait chaud.
réponse à . tytoalba le 19/07/2007 à 07h40 : "Se laisser faire à ses dépens." Et comme disait un certain cycli...
comme disait un certain cycliste célèbre
Bernard Tapie a été cycliste ? Je l’ignorais...
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 08h04 : Les Berbères portent une gandoura en laine sur leur corps nu (on me l&rsq...
on a les caresses qu’on peut
Attention, Momolala : caresse de chien donne des puces, et caresse de l’air donne des légionnelles.
Signé : la main du masseur sous la gandoura du Berbère
Ah, faut vraiment tout faire, ici, hein ? Bon, puisque vous ne voulez pas jouer au quiz pour gagner la trirème du jour, je vous donne la soluce, garnements : cette expression vient de la Marine, où le maître-voilier a toujours appris à ses petites mains à laisser coudre l’alène sur l’extrados.
Voili voilou, moussaillons.
réponse à . <inconnu> le 19/07/2007 à 08h40 : Pouvrette ! (disent les Catalans). Pas le moindre petit vermisseau ?...
Je ne m’en contenterais pas 
Gourgandine ! Ne confonds pas le barbier de Séville (qui te tond tout ce que tu veux) et le Berbère de service (qui te tend tout ce que tu veux), hmmm ?
les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine".Car effectivement, de nombreux oiseaux se servent de touffes de poils ou de laine pour tapisser leur nid. Et quoi de plus pratique que d’aller se servir directement sur le dos du fournisseur ?
j’ai poursuivi mon enquête, parce qu’il faut bien que quelqu’un travaille sérieusement sur ce site ! Il semble que si, effectivement, de nombreux oiseaux se servent de touffes de laine pour tapisser leur nid, ils se servent chez des détaillants, et non chez les grossistes. Pas seulement pour des questions de parking, ou de remises, mais parce qu’il est plus simple de prendre des brins accrochés aux buissons, ou tombés, que d’aller tondre une brebis.
Parce que l’hirondelle (c’est un exemple sans connotation raciste d’aucune sorte) pour tondre, il lui faut des outils : une tondeuse, des ciseaux , des dents ... bref quelque chose ! Or regardez-la : elle a toujours les mains vides ! Je suis catégorique : vous n’avez jamais vu une hirondelle avec une tondeuse dans les mains. Et d’abord : où la brancherait-elle, hein ? Et vous imaginez le bordel avec les fils qui se croisent quand les hirondelles volent bas parce qu’il va pleuvoir et qu’elles vont tondre les canards pour se faire un imperméable ?
Tout cela pour dire que cette expression est à prendre au sens figuratif seulement. Ou à la rigueur, et pour faire plaisir aux mélomen et melowomen du site , au sens musical : je te tonderai* le do , je te tonderai le do, et le ré, et le ré, et le mi etc... (oui, je sais mais les moutons disent "tonderai" et sinon il manque un pied, enfin un sabot, quoi ! )
Elle était bien mignarde avec son petit chapeau incliné sur l’oreille et ses pieds menus chaussés de bottines à boutons. Une petite veste d’astrakan bien ajustée soulignait la courbure de ses reins au-dessus de la longue jupe qui, tombant des ses hanches rondes, balançait au rythme de ses pas. Devant lui elle marchait et lui, son sang bouillait. Quand elle entra dans un immeuble bourgeois, il lui emboîta derechef le pas. Elle protesta à peine alors qu’il l’enlaçait, prenait sa bouche pleine tandis qu’elle gémissait : « Ah, Monsieur s’il vous plaît, éteignez cette ardeur qui me point là, au ventre, ou plus bas ! je ne sais plus, voyez, à qui mes seins vouer ! » Il l’empoigna, parant à l’urgence déclarée ; tombant à deux genoux, sous son jupon s’affaire, quand soudain le mari, rentrant de ses affaires frappe à l’huis surpris qu’il est de la trouver fermée. Un peu rouge chacun reprit son quant à soi, Madame ouvrit la porte à Monsieur son mari, qui s’étonna, découvrant alors ce tout nouvel « ami » qu’il ait dessus la bouche quelques frisures brunes accrochées ça et là à sa moustache blonde. « C’est que, mon bon ami, j’avais dessus ma veste, à mon dos suspendue une bien affreuse bête que Monsieur, pour ne pas sur moi porter la main a de ses dents ôtée au péril de lui-même. Remerciez-le donc, d’avoir sauvé ma vie en mangeant, sur mon dos, la laine de ma veste. »
- Monsieur, dit le mari, je vous sais gré d’un élan généreux mais sachez que la bête toute à son agonie a, des larmes sans doute qu’elle y a déversées, votre barbe ciré. »

Moralité : avant de manger sa laine, consolez le mouton.
réponse à . chirstian le 19/07/2007 à 12h43 : les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine".Car effectivemen...
Demande à God l’accès au local de l’éditeur de partoche, car je ne trouve pas la musique de "Hirondelle, gentille hirondelle" sur le net. Merci beaucoup.

RÉCLAME :

Expressio, le site des chansonniers.
réponse à . chirstian le 19/07/2007 à 12h43 : les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine".Car effectivemen...
Et Georges a écrit :

Les sabots de laine
étaient tout crottés,
Les trois capitaines
L’auraient appelée Mylène.
Et la pauvre laine
Etait comme d’un amant pleine
Ne cherche plus, tonton et tontaine
Toi qu’as besoin de haut
Ne cherche plus aux armes de laine
Va t’en voir tes pourceaux.

Moi, j’ai pris la peine
de l’aider chaussé,
le sabre haut de laine
moi qui n’étais pas capitaine
Et j’ai vu ma laine
Bien décomposée
Dans les sabords de la peau de l’aine
Dans ses sabords gainés
Moi j’ai trouvé au pied d’une arène
De blancs moutons gardés.

Oui, je sais, je dérive. Dans la Marine, c’est admis !
réponse à . chirstian le 19/07/2007 à 12h43 : les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine".Car effectivemen...
"j’ai poursuivi mon enquête, parce qu’il faut bien que quelqu’un travaille sérieusement sur ce site ! "
Sérieusement ? 

Il y a des hirondelles qui nichent dans la grange derrière chez moi, et pour les avoir souvent observées je peux te dire qu’il n’y a que boue, paille et herbe dans la construction de leur nid. Aucune laine ou autre poil animal. Pour ce qui est des autres nids je ne peux pas tous les connaître, les nids étant parfois placés dans des endroits trop hauts ou inaccessibles pour moi.
Et tant qu’à faire, le mâle de la brebis est le bélier. 
Je ne pourrais l’affirmer mais il me semble qu’on parle de mouton pour l’animal mort, de même qu’on parle de cochon pour le porc lorsque celui-ci est transformé en boucherie ou charcuterie; mais je n’oserais l’affirmer, d’autres sont plus compétents que moi pour ce genre de concept.
Pour le reste continue à nous amuser . 
réponse à . tytoalba le 19/07/2007 à 13h57 : "j’ai poursuivi mon enquête, parce qu’il faut bien que quelqu&...
Nan nan nan : on parle du cheval, du cochon et du mouton quand on leur a coupé les coucougnettes ! On laisse à l’étalon, au verrat et au bélier le soin de la reproduction. Idem pour le chapon et le coq. Il semble que, comme nos castrats d’autrefois, ils chantent mieux fassent de la viande plus dodue et moëlleuse. Est-ce une vérité générale ? 
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 12h56 : Elle était bien mignarde avec son petit chapeau incliné sur l&rsqu...
Je ne sais plus où donner de mes yeux, et je m’esbaudis tant et plus, à te lire, sans dessous, dessus. J’ai le regard qui vrille tant il s’agite de haut en bas, pour ne rien râter ni du point ni de la virgule, ni de l’espace entre les mots quant à eux n’en parlons pas ! Je vais donc, quitte à me répéter, dire encore combien j’ai savouré de la première à la dernière ligne, ta coquine comptine, chère et divine momolala !
réponse à . tytoalba le 19/07/2007 à 13h57 : "j’ai poursuivi mon enquête, parce qu’il faut bien que quelqu&...
le mâle de la brebis est le bélier.
je croyais que le bélier c’était le mal de la porte des châteaux forts, mais bon ... je vais pas pinailler !
Effectivement, tous les moutons ne sont pas des béliers, mais tous les béliers sont des moutons. Mais il me semble que la nuance entre les deux ne devrait intéresser qu’une brebis , non ? 
Quant à la question des nids d’hirondelles, ceux que j’ai mangés n’avaient effectivement pas de laine. As tu des moutons sur place ? Personnellement , étant enfant, je m’amusais à leur jeter des morceaux de coton hydrophile (tout le paquet y passait!) pour avoir le plaisir de les voir plonger pour l’attraper, et en tapisser leur nid. Il y avait de nombreux moutons sous mon lit, mais c’est vrai que je n’ai jamais essayé de les leur jeter.Mon lit non plus.
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 14h09 : Nan nan nan : on parle du cheval, du cochon et du mouton quand on leur a co...
Nan nan nan... Le mouton est le nom générique de l’espèce ovine considérée. Il n’y a pas de couille dans le potage à ce sujet. Idem pour le cheval. Le jargon discerne, pour ce dernier, l’étalon et le hongre. Vrai pour le cochon, qui sent des dix.
réponse à . Elpepe le 19/07/2007 à 13h26 : Et Georges a écrit : Les sabots de laine étaient tout crott&...
Je ne sais pas si Georges serait d’accord mais moi je dis bravo !!! et si on chante alors là, c’est encore mieux. Personnellement je te décerne la trirème du jour.
Mais tu devrais surveiller ton langage en l’honneur de la nouvelle arrivée. Quoiqu’elle n’a pas l’air de se choquer facilement.
Bienvenue Dzovig. Ils sont un peu fous mais on si fait puis ils sont si gentils,et gentilles bien sûr. Avant j’était sa claudiiiiiiine, maintenant il a son Eureka d’amour et d’autres encore et puis il a sa BB. C’est un marin c’est tout dire.
réponse à . <inconnu> le 19/07/2007 à 16h58 : Je ne sais pas si Georges serait d’accord mais moi je dis bravo !!! e...
Mais tu es toujours ma Claudiiiiiiiiiiiiiine !
Que je cuis-cuis en crapaudine,
attachée à la balancine
Quelque part, dans la Mer de Chine.

Un Amiral de la Marine 
Tiens j’en connais une qui nous disait souvent ca lorsque nous etions plus jeunes....
réponse à . Elpepe le 19/07/2007 à 15h14 : Nan nan nan... Le mouton est le nom générique de l’esp&egrav...
Le mouton est le nom générique de l’espèce ovine considérée

Je te crois sur parole mon PP, mais mon berger n’est pas d’accord, et question coucougnettes, expert qu’il est mon Bas-Alpin têtu. Pour les chapi-chapons, tu es d’accord, quand même ? J’ai vu une vidéo qu’une cotcoquine m’a envoyée il y a quelque temps sur la castration des porcelets, impressionnant : les deux filles (bien sûr) coupaient aux ciseaux en moins d’1 min en se faisant la conversation tandis que les petits couinaient, mais pas tant que ça finalement, et pas une goutte de sang versée. Je ne l’ai regardée que par égards pour l’expéditrice, tu penses !
réponse à . <inconnu> le 19/07/2007 à 14h27 : Je ne sais plus où donner de mes yeux, et je m’esbaudis tant et plu...
Pas divine, nan nan ! Très bien en chair ; aimant la bonne et la belle chair et tout ce qu’on peut en faire quand elle a les yeux auxquels je pense ! Mais chère, alors, ça d’accord, ça me fait très plaisir.
réponse à . Moogli le 19/07/2007 à 17h21 : Tiens j’en connais une qui nous disait souvent ca lorsque nous etions plus...
Te voilà joli elfe de ce merveilleux site ! Et qu’est-ce qu’elle disait la "une" qui s’est perdue dans son jardin ?
réponse à . chirstian le 19/07/2007 à 14h37 : le mâle de la brebis est le bélier. je croyais que le béli...
ce n’était pas très malin de leur jeter du coton, même hydrophile alors qu’il y a tout ce qu’il faut dans la nature. D’autant que le coton hydrophile pourrait être dangereux si un animal quel qu’il soit en avale. Cela joue le rôle d’éponge et finit par encombrer les voies respiratoires ou l’estomac de ces bestioles à la manière d’une éponge. Mais quand on est enfant, on ne peut pas tout savoir (même quand on est adulte d’ailleurs).   J’en profite d’ailleurs pour demander aux fumeurs ou fumeuses de ne pas jeter leur mégot dans la nature ou sur les trottoirs des villes, les oiseaux peuvent en avaler, j’ai vu des pigeons les picorer.Je ne veux pas jouer les rabat-joie mais j’essaie d’être attentive à la nature. C’est ce que nous avons de mieux à léguer à nos enfants, préservons-la.

@momolala :"Est-ce une vérité générale ?" Pour une certaine espèce,j’ai une préférence pour les non-castrés même s’ils chantent faux. Et pas trop moelleux, juste à point.
réponse à . Moogli le 19/07/2007 à 17h21 : Tiens j’en connais une qui nous disait souvent ca lorsque nous etions plus...
Salut Moogli. Tu te fais rare, dis donc. T’aurait-on tondu la laine sur le dos ? Bise.
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 17h55 : Le mouton est le nom générique de l’espèce ovine cons...
Oui, ce sont des jargons de pros. Mais en zoologie, ça ne joue pas : les moutons comportent béliers, brebis et agneaux, si on en croit le TLFi. Ah, les femmes ! Toujours plus ou moins castratrices, hmmm ? 
réponse à . tytoalba le 19/07/2007 à 18h26 : ce n’était pas très malin de leur jeter du coton, même...
D’autant que le coton hydrophile pourrait être dangereux
seulement à l’état sauvage ! A l’état domestique, c’est un produit calme qui se laisse manger la laine sur le dos ! La variété coton hydrophobe est plus sournoise surtout par temps de pluie.

Mais tout à fait d’accord pour demander aux fumeurs de ne pas jeter leurs mégots n’importe où, et je ne pense pas seulement aux animaux en disant cela ! Je pique des crises en voyant que si le cendrier est à plus de 1M d’un fumeur , celui-ci (pas tous, bien sûr !) ne fait pas l’effort de se lever pour écraser sa clope ! Combien de temps a-t-il fallu pour apprendre à cracher dans les crachoirs ... puis à ne plus cracher ?
réponse à . Elpepe le 19/07/2007 à 18h48 : Oui, ce sont des jargons de pros. Mais en zoologie, ça ne joue pas :...
Ah que non mon Pépé ! les mâles je les aime entiers, surtout le mien ! Et avec tout ce que ça sous-tend en manière de mâles. Depuis que je ne fais plus que ce que je veux, c’est un délice de se laisser dominer. 
réponse à . chirstian le 19/07/2007 à 19h13 : D’autant que le coton hydrophile pourrait être dangereux seulement...
Clopeurs et clopeuses, à quand les mégots comestibles, que vous avalerez après la fumée, comme la cerise sur le gâteau ? Deuxième feu de La Motte : hygrométrie = 28 ; un mégot = 150 ha en fumée. C’est tout.

Vu l’heure, bonsoir de ce soir et douce nuit ! A demain peut-être/
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 19h29 : Ah que non mon Pépé ! les mâles je les aime entiers, su...
Et peut-on savoir "ce que ça sous-tend, en matière de mâle" ? Hmmm ? La seule idée de ta réponse me voit surtendu.
réponse à . chirstian le 19/07/2007 à 12h43 : les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine".Car effectivemen...
"les moutons disent "tonderai" et sinon il manque un pied"

Mêêê, c’est le mouton à 5 pattes que tu nous dépeins là !

Natur-Hobbes
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 14h09 : Nan nan nan : on parle du cheval, du cochon et du mouton quand on leur a co...
Tiens, j’ignorais qu’on mangeait de la viande de castrat ...

Et le boeuf alors, c’était pour qu’il meugle plus haut ??

Meeeuuuh-Hobbes
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 17h58 : Pas divine, nan nan ! Très bien en chair ; aimant la bonne et l...
Ben Renoir les aimait bien en chair ses modèles ! Le monde est bien fait dans ce sens qu’il y en a pour tous les goûts ! voili voilou !
réponse à . <inconnu> le 19/07/2007 à 16h58 : Je ne sais pas si Georges serait d’accord mais moi je dis bravo !!! e...
Salut Claudine (quel joli prénom. Il me rappelle toute cette série des "Claudine" de Colette dont je me suis délectée dans mon jeune temps).
Non en effet j’aime rire, m’amuser des grivoiseries quand elles ne sont pas grassement obscènes. C’est vrai que la juste limite est difficile à définir - elle peut varier selon chacun. Pour faire court, je dirais que jusque là, vous m’avez fait tous souvent rire parfois aux larmes (ChIRstian) sans avoir recours à la moindre vulgarité. Donc, moi, je vous adopte !
réponse à . HoubaHOBBES le 19/07/2007 à 19h45 : "les moutons disent "tonderai" et sinon il manque un pied" Mêê&ecir...
On peut aussi se remplir la panse d’une assiettée de ces délicieux champigons à chair ferme appelée pied de mouton - sans craindre le bouillon de onze heures.
réponse à . HoubaHOBBES le 19/07/2007 à 19h48 : Tiens, j’ignorais qu’on mangeait de la viande de castrat ... Et le ...
 
réponse à . momolala le 19/07/2007 à 19h33 : Clopeurs et clopeuses, à quand les mégots comestibles, que vous av...
En voilà une idée qu’elle est bonne ! Ils pourront "s’en fourrer fourrer jusque là, ils pourront s’en fourrer fourrer jusque là ..." Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Offenbach !

Je vais me retirer aussi. A bientôt, demain sans doute.
Ne comptez pas trop les moutons, je vous souhaite un sommeil prompt et paisible. Faites de beaux rêves, après tout, ça n’engage à rien ...
hier, on "bouffait du lion" et ce jeudi, on se laisserait "manger la laine sur le dos" !!! c’est un comble ... ou alors c’est seulement les cyclothymiques, le bipolaires ! 

@ momolala j’en connais aussi ’une’ qui disait à ses enfants : "ne vous laissez jamais manger la laine sur le dos" (sauf pour une excellente raison = à reconnaitre, au moins en son for intérieur) ... c’était une façon de les booster et de les armer pour la vie, non ? 

@tytoalba Chez nous presque tous les oiseaux utilisent les cheveux, les crins, les poils de toutes sortes pour garnir leur nid, après qu’il soit construit de boue, de brins variés ... sauf les mouettes et goélands ...
* Le nid d’hirondelle a la forme d’une moitié de coupe d’environ vingt-deux centimètres de diamètre et onze centimètres de profondeur. Il est construit par les deux parents avec des brindilles sèches cimentées par de la boue.
Pour ce faire, l’hirondelle récupère de la boue dans des flaques d’eau, puis la malaxe pour lui donner la forme de petites boules qu’elle vient ajouter à la construction. Pour ajouter à la solidité, l’hirondelle ajoute à ce torchis de la paille, des brins d’herbes, de laine, des crins d’animaux et à l’occasion des plumes de poules.
Insolite : Il est rapporté le cas d’hirondelles qui piquaient sur le dos d’un chat pour lui voler ses poils afin de garnir le futur nid.(alors pourquoi pas de moutons ?)

L’analyse d’un nid a révélé une quantité de 212 grammes de terre séchée liée par 2224 radicelles. Des brins d’herbes avaient été utilisés et plus de 1 100 voyages furent nécessaires. (La hulotte** n°60 p12-17)

**Je suis abonnée à "La Hulotte" depuis des décennies ... (ne me manque que les 5 premiers, jamais ré-édités !)
réponse à . <inconnu> le 19/07/2007 à 20h25 : Salut Claudine (quel joli prénom. Il me rappelle toute cette série...
Attention, ma belle ! Tu dois citer chIRstian, et non chRIstian, qui n’est pas un expressionaute patenté. Chirstian en a trucidé pour moins que ça, sais-tu ? Il a le sang chaud, le bougre. Forcément, un Pied-Noir... 
réponse à . cotentine le 19/07/2007 à 21h01 : hier, on "bouffait du lion" et ce jeudi, on se laisserait "manger la laine sur l...
Où t’as encore perdu ta hulotte, Cotentine ? Attention, tu vas choquer Dzovig, qui est chaste et pure (forcément, une Méditerranéenne, hein ?)
réponse à . cotentine le 19/07/2007 à 21h01 : hier, on "bouffait du lion" et ce jeudi, on se laisserait "manger la laine sur l...
je te dirai ça quand les hirondelles auront fait leur valise, je ne veux pas les déranger maintenant, rendez-vous en octobre ou plus tard quand elles partiront en vacances. Pour l’instant je les bénis chaque jour de manger autant d’insectes, ce qui me délivre des mouches et autres, je n’en ai pas beaucoup qui franchissent la porte de la maison. Même en cas de barbecue, je suis tranquille.

@Dzovig : adopte plutôt des hirondelles, tu n’auras qu’à leur dire que tu viens de ma part. Je doute fort que mes parents soient d’accord que tu m’adoptes. Non pas que je sois parfaite mais depuis le temps ils ont bien dû s’y faire.
Faut-il avoir les deux pieds dans la même bottine, être épais pour se laisser picosser comme ça ? Face à l’homme ou au corbeau, c’est ben sûr que notre pauvre mouton frappe un nœud. Il a beau avoir une corneille à régler avec ses pilleurs, il n’a pas d’autre choix que de toffer, qu’on le prenne pour un coq d’inde ou non !
Pis quand on voit la taille des corbeaux québécois, on n’aime autant pas se faire remarquer. L’ire ont d’elle les moutons, mais se gardent de le dire de crainte de finir en dix rondelles…
réponse à . Elpepe le 19/07/2007 à 21h34 : Où t’as encore perdu ta hulotte, Cotentine ? Attention, tu vas...
Chaste et pure ? hmmm. Je ne dis pas non quand la chandelle vaut le jeu 
réponse à . tytoalba le 19/07/2007 à 22h33 : je te dirai ça quand les hirondelles auront fait leur valise, je ne veux ...
Je vais creuser l’idée de l’hirondelle - qui est un très bel oiseau. Mais je ne volerai pour rien au monde les enfants des autres : les miens me suffisent ! 
Comme le mammouth, le mouton est un animal à poils laineux...
Mon frère a failli proposer de chanter : "à poils laineux...à poil les nœuds...à poil  !" mais sans l’éditeur de partoche, pas facile ! 
La laine des moutons, c’est nous qui la tondaine
La laine des moutons, c’est nous qui la tondons ... ♫ ♪ ♪ ♪ ♫
cette page
Impossible d’envoyer ou de recevoir de messages, Outlook refuse mon mot de passe, je ne sais pas pourquoi.
Je voudrais envoyer ce message à Memphis pour lui dire toute ma tristesse au sujet de la disparition de sa gentille chienne. En ouvrant son site et en voyant la photo, j’ai compris. Je suis passée par là, bientôt, j’y repasserais et je sais combien elle doit souffrir. Je te fais un très gros bisou Memphis.
Bienvenue à Elliot que nous connaissions déjà. Il ne remplacera jamais Memphis mais il va beaucoup aider ses maitres dans leur chagrin.
les corbeaux se fixent sur leur dos et leur arrachent la laine

Saint Corbeau Patron des esthéticiennes.

Saint Corbeau affairiste prosélyte a lancé la mode du "sans poil au dos" chez nos femmes à une époque très ancienne où elle en avaient, et où les animaux vivaient heureux et sereins (poil aux ...) Nous savons (non pas de...) depuis Darwin et l’évolutionnisme pourquoi mainant elles n’en ont plus (poil au ...) Saint Corbeau fier de sa réussite pileuse ouvrit un large bec, et laissa tomber sa pince à épiler (poil au nez) Le Renard lui ne faisait plus le malin, car ces dames épilées lui piquaient sa peau pour se faire des manteaux (poil au...) C’est alors que BB ,très pieuse, repris à son compte le message de Saint Corbeau et repartie en guerre contre le poil au dos. Comme la nature est bien faite, God a lancer en contre offensive le réchauffement climatique (poil au...) pour pas que ses abonnées privées de poils ne prennent froid dans le dos.
Merci qui ?
C’est en revenant de chez un acupuncteur-bourellier que j’ai dû me faire tondre l’alène sur le dos. 
tiens nous sommes samedi ? dimanche ? L’hébergeur nous mange l’expression sur le dos ! L’origine de l’expression est grecque : les romains mangeaient couchés, et après quelques résistances, les grecs décidèrent d’en faire autant. Les restaurants laissèrent donc manger l’hellène sur le dos.
réponse à . <inconnu> le 27/07/2009 à 10h07 : Impossible d’envoyer ou de recevoir de messages, Outlook refuse mon mot de...
Même problème que toi avec Outlook, mais c’est arrangé, semble-t-il.
Je ne sais pas si tu l’a vu, mais Memphis a laissé un message sur l’expressio du 25/07/2009 : « Faire la grasse matinée ».C’est là que je lui ai répondu.

C’est la vie : départs, arrivées, peines et joies.

Ma toute nouvelle joie est à -->cette page
Oh grand God, ta formule explicative  : "Se laisser faire à ses dépens."ne me plait guère. D’accord pour "se laisser faire" mais je suggérerai "avec passivité" ou "sans réagir" plutôt que "à ses dépens".
Mais s’agissant de laine, je suis d’accord pour laisser pisser le mérinos !
Je trouve cette expression... pas nurge mais presque.

Alcofribas Nasier
Bonjour bonjour, les gosses ! Bon, là, God nous tond la laine sur le dos, avec une rediffusion non-conventionnelle.
C’est pour lutter contre cette fâcheuse tendance que l’Amirauté organise une

Convention d’Entrecasteaux et de la Marine réunis

le samedi 22 août 2009, de 19h19 à 23h23


thème : la rhétorique d’Expressio et de la Marine (j’escomptais la participation de Syanne, mais damned, c’est encore raté !)

Avec la participation connue, à ce jour, de God et ses disciples Momolala, BB, Mickey et l’Amiral.

Pour ton inscription, tu te manifestes par le canal 12 à l’Amirauté. Si tu n’as pas le canal 12, tu demandes le branchement à God qui te tondra la laine sur le dos pour prix de sa sueur.
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 13h02 : Bonjour bonjour, les gosses ! Bon, là, God nous tond la laine sur le...
le samedi 22 août 2009, de 19h19 à 23h23

Heure locale, Heure GMT, Heuréka*, Heurocrate, Heuromarché ???????
C’t’un peu le bordel c’t’organisation.

* Eureka si tu viens je vais te chercher à l’aéroport et vice versa*. 

*honni soit qui mal y pense.
réponse à . mickeylange le 27/07/2009 à 14h15 : le samedi 22 août 2009, de 19h19 à 23h23 Heure locale, Heure GMT, H...
heure légale, œuf corse. Soit de 17h19 à 21h23 UTC, pour te permettre de faire ton point astro et trouver La Chevalière avec ton sextant.
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 14h26 : heure légale, œuf corse. Soit de 17h19 à 21h23 UTC, pour te ...
Pffff...

Elle a un GPS mon Isetta !
Et j’ai appris à barrer avec Charles Jarraud, champion de France de Béluga trois ans de suite.
J’envoyais le spi en 25 secondes départ du cockpit, sur son requin. Alors trouver Entrcasteaux qui nest même pas un port !!!
bisque bisque rage...
réponse à . SagesseFolie le 27/07/2009 à 12h19 : Même problème que toi avec Outlook, mais c’est arrangé...
Merci, en effet je n’avais pas pris connaisssance de ce message. Tout est entré dans l’ordre, je reçois mes messages.
Elle est bien belle ta petite Anouk. Un impression m’arrive à l’esprit en la regardant : Sérénité. Qu’elle la garde longtemps ainsi que la sagesse de son grand père. Un brin de folie n’est pas de reste non plus.
Je constate, deux ans plus tard, que je me laisse toujours tondre la laine sur le dos car elle a le gros inconvénient de repousser sans cesse. Dans les inventions à créer pendant la retraite de ma retraite, j’ajoute donc le siège éjectable dans le contrat de mariage à la machine à baffes. Bon, mais on ne va pas se laisser embêter pour si peu ! Anouk est là, vive Anouk ! C’est le plus beau de la vie, le cadeau entièrement gratuit, l’amour qui pousse au fond du coeur, une invitation au respect de l’espèce humaine et à l’humilité devant la puissance de ces petites choses magnifiques, si présentes et si fortes dans leur innocence et leur fragilité.

RÉSERVÉ SALON ROSE
réponse à . mickeylange le 27/07/2009 à 14h27 : Pffff... Elle a un GPS mon Isetta ! Et j’ai appris à barrer a...
Et il te fallait douze minutes pour le brasser à l’affalage ? Pffff...
réponse à . mickeylange le 27/07/2009 à 14h27 : Pffff... Elle a un GPS mon Isetta ! Et j’ai appris à barrer a...
Ce laid sème Angèle, Aline sur le dos...
Oh, la belle rouge !
réponse à . chirstian le 27/07/2009 à 12h11 : tiens nous sommes samedi ? dimanche ? L’hébergeur nous ma...
tiens nous sommes samedi ? dimanche ? L’hébergeur nous mange l’expression sur le dos

Je ne sais pas non plus, rien dans le courrier ce jour et le serveur qui n’arrête pas de m’écrire en rouge que je dois activer JavaScript ET les cookies, comme si j’avais cessé de le faire.
Comme le mammouth, le mouton est un animal à poils laineux...

Depuis Sam the Sham, on sait que le bison américain aussi !
On sait aussi que "to pull the wool with you" ne veut pas dire "te tondre la laine sur le dos".
Quoique ... dans certaines positions ....
réponse à . tytoalba le 19/07/2007 à 18h26 : ce n’était pas très malin de leur jeter du coton, même...
j’ai vu des pigeons les picorer (les mégots)

N’oublions pas non plus que les pigeons, en ville, sont une calamité, porteurs d’espèces de tuberculoses que les oiseaux feraient bien de garder pour eux.
Ceux qui sont vraiment à plaindre sont les grillons du métro parisien qu’on n’entend quasiment plus depuis qu’ils n’ont plus rien à manger.
réponse à . SyntaxTerror le 27/07/2009 à 15h53 : tiens nous sommes samedi ? dimanche ? L’hébergeur nous ma...
Pour JavaScript et les cookies, IE te délivre le message parce qu’il a d’autres fenêtres ouvertes. Il te suffit donc de les fermer pour qu’il la ferme à son tour...
réponse à . SyntaxTerror le 27/07/2009 à 16h51 : j’ai vu des pigeons les picorer (les mégots) N’oublions pas n...
tuberculoses que les oiseaux feraient bien de garder pour eux
Tu as quelque chose contre la vérole aviaire ?
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 16h54 : Pour JavaScript et les cookies, IE te délivre le message parce qu’i...
Peut-être, mais Opera et Safari m’ont fait le même coup, donc j’en profite pour accuser le voisin !
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 16h58 : tuberculoses que les oiseaux feraient bien de garder pour euxTu as quelque chose...
Pas moi, j’ai une collègue qui a un truc qui n’est ni un xenopi ni un kansasii et que Pasteur (l’institut) a du mal à lui faire partir.
réponse à . SyntaxTerror le 27/07/2009 à 16h58 : Peut-être, mais Opera et Safari m’ont fait le même coup, donc ...
Le remède est-il le même, avec Opera ou Safari ?
réponse à . SyntaxTerror le 27/07/2009 à 17h01 : Pas moi, j’ai une collègue qui a un truc qui n’est ni un xeno...
Ces saloperies sont hyper-résistantes, sauf, peut-être, à la streptomycine, et encore... Sans compter qu’elles mutent génétiquement, au fil des générations qui vont beaucoup plus vite que les nôtres. On n’est pas sorti de l’auberge !
Bé, non, je n’avais ouvert qu’une seule fenêtre (Paste and go).
réponse à . SyntaxTerror le 27/07/2009 à 17h08 : Bé, non, je n’avais ouvert qu’une seule fenêtre (Paste ...
Mais alors, comment tu t’en sors ? Tu fermes le navigateur et le rouvres, ou bien tu fais une autre manip ?
Ça me rappelle qu’une fois, j’avais tellement bien planté que ni le redémarrage logiciel, ni le reset, ni même le bouton d’arrêt général ne répondaient plus : j’ai été contraint de lui couper les vivres (l’alimentation 220 V à la prise murale !) pour qu’il arrête ses conneries, le gars Billy...
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 17h14 : Mais alors, comment tu t’en sors ? Tu fermes le navigateur et le rouv...
Tu fermes le navigateur et le rouvres ?

Oui, jusqu’à ce qu’il se décide. Je vais pas me laisser emm ... par un tas de boulons, de circuits intégrés et de condensateurs, ah mais.
réponse à . SyntaxTerror le 27/07/2009 à 17h19 : Tu fermes le navigateur et le rouvres ? Oui, jusqu’à ce qu&rsq...
T’as essayé la clé de 12 ? God les fournit sur simple demande... 
PENSÉE DU JOUR

Microsoft nous tond la hotline sur le dos.
avis à la population féminine qui charme ces lieux : je ne suis nullement opposé à ce qu’on me mange sur le dos, malgré une préférence à être dégusté sur le ventre. Et si je dois être tondu, je dis -d’un ton sûr - que j’en n’éprouve pas l’haine (à me manger sur le dos). Venez me manger l’aine.
Et même plus.
Si affinité.
réponse à . chirstian le 27/07/2009 à 17h31 : avis à la population féminine qui charme ces lieux : je ne su...
Euh... est-ce bien raisonnable, pour quelqu’un qui surveille la cour avec le carnet de colles, en mon absence ? Hmmm ? Nos vingt mille lectrices vont finir par se poser des questions, comme tu y vas !
Toujours pas reçu mon Expressio. Heureusement que je garde toujours un vieux de la veille.
God serait-il en vacances ? Et quoi qu’est-ce, une rediffusion un lundi. Ne nous étonnons pas de devoir manger des cookies avant de pouvoir enfin être reconnu. Tout le monde sait que les pièces défectueuses sont souvent usinées le lundi (même au soleil).
Sur ce je vais tricoter les spaghettis, bien meilleurs qu’une pelote de laine.
réponse à . SyntaxTerror le 27/07/2009 à 17h19 : Tu fermes le navigateur et le rouvres ? Oui, jusqu’à ce qu&rsq...
...ni par aut’chose d’ailleurs ... Comme moi, quoi ou mieux, lui, te souviens-tu : cette page ?
réponse à . chirstian le 27/07/2009 à 17h31 : avis à la population féminine qui charme ces lieux : je ne su...
Tu sais, il y a plein de petits appareils, de bombes spéciales, de bandes froides et chaudes pour se passer tout à fait de brouter la laine et passer directement au plat de résistance...
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 14h51 : Et il te fallait douze minutes pour le brasser à l’affalage ? ...
Non ça c’est quand on chalutait après le dernier bord de spi, pour avoir du poisson à faire cuire en attentant le deuxième.
réponse à . mickeylange le 27/07/2009 à 19h01 : Non ça c’est quand on chalutait après le dernier bord de spi...
Vantard ! Moi, je hais l’affalage d’un spi symétrique, surtout sur un 42’’ : j’ai toujours les bras trop courts. C’est pourquoi la chaussette, c’est vachement bien, moi je dis, pour ne pas se laisser tondre la laine sur le dos par cette voile merdique, qui est aussi galère au strict vent arrière que cette allure complètement merdique elle aussi. Même s’il ne va pas jusqu’au vent arrière, le spi asymétrique, en croisière, est quand même plus sécurisant à manœuvrer tout seul : pas de tangon, tranquille peinard, pas emmerdé !
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 20h06 : Vantard ! Moi, je hais l’affalage d’un spi symétrique, s...
Le spi on le gardait jusqu’au près bon plein, le tangon sur l’étai et étarqué à mort, il y en a qui n’ont toujours pas compris comment on leur mettait 1/2 heure dans la vue tous les jours !

C’est un métier, c’est pas pour débutants, de barrer un bateau et de gagner les régates !
La femme de Ménélas a soigné Pâris en secret et elle en est tombée amoureuse. Mais la guerre deTroie n’aurait pas eu lieu si Pâris n’avait eu l’Hélène sur le dos.
NoraKimIsissquattentPapicurordidédiéadslpoussifmaisfaudrafairavec
A 10 h, pas d’expression du jour, erreur de montage de l’ordi ? A 20h35, pas d’expression du jour, mais pas grave, on sait repartir d celle de la veille. Papicure sur la route, avec employéede maison qui a connu ma mère petite fille, c’est Isis la plus jeune qui tape, y a pas de justice. il y a aussi dans la voiture ses deux meilleurs amis, Bonnie & Clyde, chats tout noirs, modèles sacs à calins. Chez moi, chez Kim et chez Nora, l’eau est à 24 ou 25°, ici c’est 18, paraît-il, mais nous avons vu des pingouins sur un iceberg. Il arrive et nous emmène dans une crèperie, sauf les chats.
réponse à . Elpepe le 27/07/2009 à 13h02 : Bonjour bonjour, les gosses ! Bon, là, God nous tond la laine sur le...
Quoi ?
Une convention intersidérable ???
ah, non, une simple conventionnette d’entre deux, pas comme chez Mirlou habituellement !!

Allez, amusez-vous les jeunes, on reprendra les chauses scérilleuses plutard !

God est magnanime de vous compter parmi les siens, pas vrai-sluurp- Godemichou adoré- sluurp ?

Sans-Rancune-Hobbes-et-son-breuke-ôssi
réponse à . <inconnu> le 27/07/2009 à 21h58 : NoraKimIsissquattentPapicurordidédiéadslpoussifmaisfaudrafairavec ...
Tu la haches ou bien tu la mouds la moquette pour faire cet effet, Epiquoi ??

Donnes-nous ta recette, qu’on rigole aussi ....

Hobbes-Houba
Pas reçu non plus cet expressio hier dans mon petit nid d’horizondelle 

Quant aux garnissage des nids d’oiseaux, contrairement au coton hydrophile de chirstian, je jette dehors les touffes de poils angora que mon matou perd en masse. Ils restent accrochés aux arbres et buissons et les oiseaux s’en emparent pour rendre leur demeure plus douillette.
réponse à . HoubaHOBBES le 27/07/2009 à 22h24 : Quoi ? Une convention intersidérable ??? ah, non, une simple co...
Me tente bien cette convention ,m’est avis que j’vais y participer,me renseigne pour le tgv,parc’qu’en scooter (même rose ) c’est un peu loin !!!
Au cas - bien improbable ! - où un d'ici ne lirait pas les écrits des voisins du d'ssus, je signale que "Les sabots de laine" a déjà été chanté par l'Amiral : @ 21.
réponse à . DiwanC le 15/04/2015 à 02h21 : Au cas - bien improbable ! - où un d'ici ne lirait pas les &eac...
Rhôôôôôô y en a qui osent ! .......Ah la la ma pôv' dame dans quel monde vivons nous ?

D'autant plus que ce pastiche est fort bien tourné......Ah Ils ne savent pas ce qu'ils perdent tous ces fichus galopins .........

N'empêche qu'ils doivent être confortables ces sabots de laine pour aller tondre le mouton de Panurge.
C'est docile un mouton, on peut pas dire que ce soit un animal haineux......

En parlant de moutons je vais aller les compter en attendant le café.......

Ad'taleur.........




Si la tonte vous tente, voici un plein pré d'ovins, mes agneaux !

Était-ce utile qu'un orage
Vînt au pays de Jeanneton
Mettre à mal son beau pâturage ?
Pour ses brebis pour ses moutons,
Plus une plante fourragère,
Rien d'épargné que le chardon !


À cette page, les paroles sont du cher Georges... et la musique de Bertola.
Z'êtes pas obligés d'écouter... et si vous le faites, ne venez pas bêler ensuite que ça ne vaut pas une flatulence de lapin !

, une version Maxime Le Forestier... Mais c'est toujours la même musique, 'videmment. Z'êtes pas obligés d'écouter... et si vous le faites, ne venez pas bêler ensuite que... etc. !

réponse à . DiwanC le 15/04/2015 à 02h56 : Si la tonte vous tente, voici un plein pré d'ovins, mes agneaux ! ...
Ah ce cher Bertola..........Un chanteur ? Non, un cuistre bêlant........

Un café ?......
Il est souvent question de clé de 12 sur ce forum......Mais quid de la clé à laine ?.....

C'est sur cette question hautement existentialiste que je vous dis à très plus tard pour ne pas dire à demain.......
Contrairement au mammouth, disparu depuis des lustres
Il doit bien en rester au moins un. La preuve, c'est que quand ma femme s'y rend, munie de mes cartes bancaires, c'est moi qui me retrouve tondu !
- Tiens, regarde, ma brebis belle...
- ben non, elle est en silence !
Les moutons de Luis Buñuel bêlent de jour.  
À la ferme
- T'as enlevé l'eau de pluie qui a pénétré dans l'étable, chez les moutons ?
- eau vidée !
- oui, oui, ovidés...tu l'as enlevée ?
Écriteau de vente de moutons et veaux, à Lyon
LAINEUX RHÔNE (ET SERS VEAUX)
réponse à . BOUBA le 15/04/2015 à 08h04 : Il est souvent question de clé de 12 sur ce forum......Mais quid de la cl...
Elle est accrochée au trousseau avec la clé des champs, celle qui clôt les prés dans lesquels paissent les brebis qui se laissent facilement tondre la laine sur le dos* !

Tu y trouveras également la célèbre clé de berger, également appelée clé au pâtre, et la non moins célèbre clé du champ de tir dont auquel - il y a peu - il était question ici même.

En revanche, pas de clés de voute : Lange en a besoin pour ses différents plafonds.

* Yeeess ! j' l'ai eu.

Peut-être, mais les assauts vous pèsent
De ces petits m'as-tu-vu-quand-je-baise,
Mesdam's, en vous laissant MANGER LE PLAISIR SUR LE DOS,
Chantez in petto...

Quatre-vingt-quinze fois sur cent,
La femme s'emmerde en baisant .
Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses .
Les pauvres bougres convaincus
Du contraire sont des cocus .
A l'heure de l'oeuvre de chair
Elle est souvent triste, peuchèr !
S'il n'entend le cœur qui bat,
Le corps non plus ne bronche pas .
réponse à . actarus le 15/04/2015 à 10h12 : Peut-être, mais les assauts vous pèsent De ces petits m'as-tu-...
Bienvenue à toi, actarus !
Peux-tu nous dire à qui tu réponds ou t'adresses quand tu dis : "Peut-être, mais les assauts vous pèsent" ?
Les moutons de Panne urgent à se la laisser tondre, la laine sur le dos...
réponse à . deLassus le 15/04/2015 à 10h20 : Bienvenue à toi, actarus ! Peux-tu nous dire à qui tu r&eacut...
Est-ce un "vous" précis ?
Ou simplement la reprise des paroles de GB ?

Quoi qu'il en soit, bienvenue à actarus à qui, s'il était là, Houba-Hobbes ne manquerait pas de demander : C'est belge ça comme pseudo ?

Filo ! Il est où ton breuke ?

DEVINETTE (rediffusion)
Qui sont les deux humoristes qui mènent les moutons en pâturage ?
- Leeb, Hergé
Barre-toi de mon herbe ! Un grand silence frisé lui répond, Hi-Yo, c'est l'écho...
risquent pas de se laisser tondre les brebis du Génie des Alpages
Un berger, nul en orthographe, passe devant l'hôtel-de-ville, s'arrête devant une porte, lit ce qu'il y avait écrit dessus et entre:
- vous avez des moutons aussi ?
- mais ça va pas ? qu'est-ce que vous racontez ?
- écoutez, sur la porte, j'ai bien lu 'Mairie-Noces', alors pourquoi pas des moutons...
À la ferme
Elle: - Bon, je vais tondre les oies...
lui: - tu veux dire 'plumer' les oies...
elle: - et si je veux dire 'tondre' ?
lui: - en effet, c'est 'ton droit'
elle: - ben tu vois, tu le reconnais...
- J'ai un mouton qui est né le 30 mars...
- fin mars... bélier !
- non, non, mouton !
Rencontre au resto
- Mais...mais c'est Hervé Villard...Bonjour, qu'est-ce que vous dégustez ?
- du cabri, mais j'ai terminé...
- cabri, c'est fini ?
- tiens, vous me donnez une idée...
Suzanne Flon et une amie à la boucherie
Suzanne: - Tiens ? drôle de viande que celle-là...de quel animal doit-elle provenir ?
l'amie: - on dirait que c'est mou Flon...
Suzanne: - oh, ça m'étonnerait que ce soit du mouflon...
«Baisser son froc» Lequel des deux fourni la vaseline ? 
Ah ! le silence des agneaux quand on leur mange la laine sur le dos...

Hannibal Lecter
Un type, qui avait une barbiche sous le menton, et un peu tête-en-l'air, fit tomber un livre dans la rue...Derrière lui, un anglais, témoin de la scène, lui cria:
- Hey ! book !
Le type se retourna et, visiblement de mauvaise humeur, répondit:
- Bouc toi-même hé ! Et sache que mon nom, c'est Bernard !
Ah ! le silence des agneaux du Barça, après que le PSG lui ait mangé la laine sur le dos...
:') :')
réponse à . mickeylange le 15/04/2015 à 19h09 : Ah ! le silence des agneaux du Barça, après que le PSG lui ai...
Interwiew à l'entraîneur du Barça
- Monsieur l'entraîneur, quelles armes va utiliser votre équipe pour neutraliser le PSG ?
- Avant tout, laissez-moi vous dire que vous allez avoir besoin du libérateur promis par Dieu....
- le messie ?
- c'est ça ! quand à mes armes: Messi !
- mes scies ? mais les scies ne sont pas admises sur un terrain de jeu...
- vous me sciez là...Messi ! Messi !
- mais non, mais non, au fait comment va votre joueur étoile ?
- Messi, bien
- y'a pas de quoi...
Vous allez gagner puisque vous pourrez pas vous faire zlataner.
Mais vous allez beaucoup perdre sur le plan culturel pendant la troisième mitant !
réponse à . joseta le 15/04/2015 à 16h06 : Un type, qui avait une barbiche sous le menton, et un peu tête-en-l'air, f...
Surtout s'il est anglais, le bouc m'écoeure !
Joli jeu de mots...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se laisser manger / tondre la laine sur le dos » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?