Un foudre de guerre

Une personne forte, capable, compétente.
Un objet puissant, performant.

Origine

Vous lisez ceci ? Alors c'est que vous n'avez encore jamais été frappé par la foudre ! Parce que lorsqu'on reçoit une décharge de quelques millions de volts, ça fait suffisamment chaud à l'arrière-train pour qu'à côté, les flammes de l'enfer où on arrive ensuite passent pour des petites douceurs.

Il est certain que la puissance de la foudre aurait parfaitement pu donner naissance à notre expression et justifier cette notion de puissance, de force qu'elle donne à l'objet ou à la personne désignée.
Mais ceux qui suivent auront remarqué qu'on a parlé jusqu'à maintenant de la foudre et qu'ici, il ne s'agit pas d'une foudre mais d'un foudre.

Diantre ! Il ne s'agit pourtant pas d'une erreur.
Le mot foudre au masculin existe bel et bien : pour commencer, il désigne l'arme de Jupiter (forgée par les Cyclopes, cela va de soi) qui en emportait quelques-uns avec lui au cas où quelqu'un lui chercherait des noises.
Mais par comparaison avec les effets de la foudre, ce mot s'utilisait aussi pour une personne rapide (comme la foudre) ou crainte (comme la foudre).

Et, par extension, au XVIIe siècle, un foudre de guerre était un homme au génie militaire extraordinaire ou un guerrier très redoutable, donc quelqu'un susceptible d'engendrer la crainte chez ses ennemis.

A part dans quelques rares locutions, le foudre n'est plus utilisé, l'ancien sens du foudre de guerre est complètement tombé en désuétude.

Compléments

De nos jours, pour une personne, cette expression s'emploie plutôt ironiquement et au négatif : "ce n'est pas un foudre de guerre".
Mais on peut très bien dire d'un ordinateur très puissant que c'est un foudre de guerre. Tout comme on pourra dire du moteur d'une voiture sous-motorisée que ce n'est pas un foudre de guerre.

On dit aussi "un foudre d'éloquence" pour parler d'un orateur habile, qui subjugue son auditoire ou "un foudre de travail" pour quelqu'un qui travaille beaucoup.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un foudre de guerre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen a force of naturela force de la nature
Italieit Un folgore di guerraUn foudre de guerre

Vos commentaires
évoquerais-tu quelqu’un en particulier, lorsque tu évoques un "foudre d’éloquence" ou "de travail" ? serait-ce une allusion à God lui-même ? lol
mais comme je ne suis pas "un foudre de subtilité" ... je m’abstiens de tout autre commentaire !
réponse à . cotentine le 20/05/2006 à 01h02 : évoquerais-tu quelqu’un en particulier, lorsque tu évoques u...
J’allais le dire ! Mais Turpinic, ce foudre de précocité m’a oté les mots du clavier.
Sauf que chez moi ce n’était pas une interrogation mais plutôt une intime conviction : God est un foudre de travail.
God soualoué !
Je ne voudrais pas remettre en question la pertinence de ce qui est écrit ci-dessus, mais il existe à ma connaissance une autre origine a cette expression et qui est à mon sens plus probable: un foudre était en effet au moyen-age un récipient de forte contenance que l’on utilisait pour stocker divers liquides (vin, eau,...). Il existait dès lors un foudre "de guerre" dans lequel était stockée l’huile bouillante que l’on répandait allègrement sur les pauvres assaillants chargés de prendre d’assault les murailles protectrices. Imaginant bien l’efficacité d’un tel ustensile et les dégats que cela pouvait causer, on à fini par qualifier de foudre de guerre tout personnage particulièrement performant dans son action
Foudre, au masculin, signifie aussi "tonneau de grande dimension pouvant contenir de 50 à 300 hectolitres" !!! (dans un chai)
J’allais ajouter que le foudre est un tonneau de grande capacité - mais c’est fait. Je ne suis pas fille de viticulteur ou de marchand de vin, mais j’ai entendu assez souvent ce mot dans ce sens pour m’en souvenir. Donc ce n’est sûrement pas une acception oubliée.
réponse à . jamyjames le 20/05/2006 à 10h13 : Je ne voudrais pas remettre en question la pertinence de ce qui est écrit...
Peut-être avez-vous raison, mais toutes mes sources qui citent cette expression, dont le Grand Robert, convergent sur l’origine citée.
Et comme je ne me permets pas d’inventer...
Cela dit, si vous me citez des sources dignes de foi reprenant votre explication, ce sera volontiers que je la rajouterai.

J’ajoute juste après coup que, par curiosité, j’ai fait une recherche sur Google avec "foudre de guerre" et "huile bouillante", "foudre de guerre " et "poix", "foudre" et "huile bouillante", ce qui n’a donné strictement aucun résultat confirmant votre proposition.
réponse à . Francis le 20/05/2006 à 10h14 : Foudre, au masculin, signifie aussi "tonneau de grande dimension pouvant conteni...
Merci pour l’info.
Voilà une belle lacune du (pourtant grand) Robert qui ne cite même pas cette acception, contrairement au Larousse et au TLF, pour ne citer qu’eux.
réponse à . jamyjames le 20/05/2006 à 10h13 : Je ne voudrais pas remettre en question la pertinence de ce qui est écrit...
Ce foudre de guerre destiné à contenir de l’huile bouillante me laisse perplexe.
D’abord parceque cette huile bouillante ne l’était pas naturellement (bouillante). Il fallait la faire chauffer. Il aurait fallu ensuite la transvaser dans le foudre ? Ensuite son stockage dans un foudre ne facilitait pas la conservation de sa forte température.
J’étais persuadé, par contre, que cette fameuse huile bouillante était préparée directement sur le chemin de ronde des remparts dans de gros chaudrons munis d’épaulements qui permettaient de les faire basculer le moment venu.
Quelqu’un peut-il confirmer ou infirmer ?
réponse à . borikito le 20/05/2006 à 12h49 : Ce foudre de guerre destiné à contenir de l’huile bouillante...
Ce sont justement ces gros chaudrons qui portaient le nom de foudre de guerre. L’utilisation du terme "stockée" en parlant de l’huile n’était en effet pas judicieuse puisqu’on la chauffait directement dedans. Quant à mes sources, il s’agit de mon cours d’histoire du moyen-âge suivi à l’université de Liège en 1989. ça ne date pas d’hier mais ça n’a pas du changer depuis...
réponse à . jamyjames le 20/05/2006 à 15h19 : Ce sont justement ces gros chaudrons qui portaient le nom de foudre de guerre. L...
Ah ! L’université de Belgique ! C’est donc de l’Histoire de Belgique et non de l’Histoire de France.
Ceci explique probablement pourquoi les livres d’Histoire de France n’évoquent pas cette particularité belge car l’huile bouillante était en fait celle qui avait servi à faire les frites. Non ?  
réponse à . jamyjames le 20/05/2006 à 15h19 : Ce sont justement ces gros chaudrons qui portaient le nom de foudre de guerre. L...
En France en tout cas, non : l’histoire du moyen-âge n’a pas varié nonobstant les révisionnistes de tous poils.
réponse à . God le 20/05/2006 à 15h46 : Ah ! L’université de Belgique ! C’est donc de l&rsq...
Oué mais non, hein, fieu ! Tout mangeur de frites qui se respecte te dira que les bonnes frites sont cuites (ou frites) dans de l’"ossevet", c’est à dire de la graisse de boeuf !
Allez voir sur le site www.frites.be une fois, vous m’en direz des nouvelles !
C’est vrai ôssi que je suis un "kéékefretter"...
bon, j’ai compris. Résumons  : durant les sièges, les français se défendaient en envoyant de l’huile bouillante sur l’ennemi.
Un touriste belge avait trouvé l’idée originale, et l’avait ramenée au pays en l’adaptant : on leur lançait donc des frites, des moules etc...
L’ennemi ramassait tout et faisait une grande fête aux pieds des remparts. Le vin coulait à flots (l’histoire ne dit pas si les belges en remplissaient les douves ?), les filles accourraient : 9 mois après, les naissances venaient à bon escient, remplacer les morts au combat. On disait que ces enfants étaient issus du "foutre de guerre". (pardon God, j’ai conscience de frôler (?) les limites. Le f’rais plus!)

christian, une fois !
réponse à . chirstian le 21/05/2006 à 11h50 : bon, j’ai compris. Résumons  : durant les sièges, les f...
Le f’rais plus !
Merci de ne pas faire de promesses inconsidérées que vous savez parfaitement ne pas pouvoir tenir...
réponse à . chirstian le 21/05/2006 à 11h50 : bon, j’ai compris. Résumons  : durant les sièges, les f...
chirstian : "foutre de guerre" --> J’ai failli la sortir celle-ci, mais je n’ai pas osé... Peut-être parce que je ne suis pas depuis très longtemps sur ce magnifique site expressio.fr ? Et que je ne connais pas très bien les personnages principales de cette superbe comédie humaine ? 
réponse à . chirstian le 21/05/2006 à 11h50 : bon, j’ai compris. Résumons  : durant les sièges, les f...
Frôlé les limites ? Pas tant que ça !
Il existe en Allemagne, dans les régions où l’on fête très activement le carnaval, une journée réservée à la liberté totale dans les couples. C’est le Jeudi sale ou schmutziger-Donnerstag.Les enfants qui sont conçus dans ce ... laissez-aller d’une journée sont naturellement appelés les enfants du schmutziger-Donnerstag. N’est-ce pas l’équivalent de "foutre de carnaval" ?.
Je crains que God ne commence à piaffer.
réponse à . borikito le 21/05/2006 à 17h53 : Frôlé les limites ? Pas tant que ça ! Il existe en...
C’est vrai, quoi! Qu’est-ce qu’on en a à foudre de ces digressions ? Gare aux foutre divin!

En fin, non... Je voulais dire "Rien à f... de ces c...! Et gare aux foudres divines!"

Pour en revenir à nos moutons, le terme de "foudre de guerre" m’évoque un guerrier qui frappe à la fois vite et fort et terrasse d’un coup ses ennemis, l’arme fatale, quoi!
réponse à . <inconnu> le 20/05/2006 à 17h20 : Oué mais non, hein, fieu ! Tout mangeur de frites qui se respecte te...
Comme personne n’ose demander ce qu’est un "kéékefretter", je vais vous libérer de cette envie qui vous démange.
Kip en néérlandais signifie poule ou poulet, et devient naturellement "kiek" ou "kéék" en bruxellois, et vretten signifie manger (goûlument) qui devient tout aussi naturellement "fretten". Un kéekefretter est donc un "bouffeur de poulets", surnom donné aux bruxellois par les louvanistes lors d’une de ces multiples querelles inter-villes.
Je suggère de créer un petit frère à expressio, qu’on nommerait expressio-une-fois, et qui donnerait des explications sur le bruxellois. God pourrait-il s’en charger ?? 
Et puis, y a aussi le suisse, et ne perdons pas les québecquois de vue...
My God, quel boulot ! Dire qu’il pensait abandonner !
réponse à . HoubaHOBBES le 22/05/2006 à 09h11 : Comme personne n’ose demander ce qu’est un "kéékefrett...
J’avais déjà entendu parler de "bouffeurs de curés" et voilà les "bouffeurs de poulets"!
Après le clergé, c’est la maréchaussée belge (au fait, est-ce qu’on parle aussi de "poulets" pour désigner les "flics", en Belgique ?) qui passe directement du panier à salade à la casserole!
Mais que fait la police, une fois?
réponse à . lorangoutan le 22/05/2006 à 19h37 : J’avais déjà entendu parler de "bouffeurs de curés" e...
Mais non fieu, une fois ! Nous autres Bruxellois avons en effet cette dénomination de "keekefretters" parce qu’un jour, pour une bataille contre je ne sais plus quel adversaire (on en a eu tant - dont ce cher maréchal de Villeroy, qui détruisit notre grand’place sur ordre de Louis le quatorzième), on était parti en guerre avec beaucoup de ravitaillement de toute sorte (du lambic, de la gueuze, des poulets, des cochons et des boeufs pour les frites, entre autres). Et naturellement, avec notre zwanze habituelle, on a perdu cette bataille (on préférait se goinfrer -"fretten"-)... et on a laissé ce butin au gagnant, qui nous a immédiatement appelé "mangeurs de poulets". Ceci dit, y’avait pas la grippe aviaire en ce temps là, on n’encourait que la peste et le choléra ! Ara !
Nous autres en belgitude, on parle de flics, ou encore (mais ça tombe tout doucement en désuétude) de "petits cygnes" (zwaantjes") pour désigner les flics en moto. Ou "à moto" ?
Tiens, je rajoute que dans notre (ô combien) petit pays, les habitants de la ville de Malines s’appellent les "maanblussers", ou "éteigneurs de lune". Mais ça, je laisse le soin à mon cher HOBBES de l’expliquer (non Jef, t’es pas tout seul !)
réponse à . lorangoutan le 22/05/2006 à 19h37 : J’avais déjà entendu parler de "bouffeurs de curés" e...
Et les Louvanistes, qu’est-ce donc ??
Le terme "Louvanistes" désigne pour les Bruxellois les habitants de Louvain, ennemis traditionnels. Et je m’y connais, puisque je plante chaque année le Meyboom (quézaco ? rendez-vous sur www.meyboom.be)...
réponse à . Rikske le 23/05/2006 à 06h59 : Le terme "Louvanistes" désigne pour les Bruxellois les habitants de Louva...
C’est curieux comme ce Meyboom sonne à mes oreilles comme "Maibaum" ou arbre de mai ! Sauf que les belges le plantent le 9 août. Faut le faire !
Dans le sud-ouest français, le MAI qui, à l’origine honorait les personnes qui le méritaient et qui était planté devant leur maison le 1er mai, se plante maintenant en toutes occasions et surtout quand les gosiers s’assèchent car les planteurs sont pratiquement obligatoirement invités à fêter copieusement l’évènement.
Je précise que ces "mai" sont artistiquement décorés : papier crépon, ballons multicolores, bouteilles vides (allusion au gosier sec) etc....
réponse à . borikito le 23/05/2006 à 09h32 : C’est curieux comme ce Meyboom sonne à mes oreilles comme "Maibaum"...
Il s’agit effectivement de ce que l’on appelait autrefois un "mai", soit un arbre planté en l’honneur d’une personne ou d’un évènement particulier. Rappelons également qu’il était d’usage (mais la tradition semble se perdre) de planter un mai au sommet d’un bâtiment à l’achèvement d’icelui.
réponse à . <inconnu> le 22/05/2006 à 20h34 : Mais non fieu, une fois ! Nous autres Bruxellois avons en effet cette d&eac...
Bon, ben voilà , je m’y colle, mais uniquement de tête : les Malinois (qui ne sont pas tous des bergers, même s’ils peuvent être cabots à leur heure...) sont appelés les "maanblussers" ou "éteigneurs de lune" car un beau jour il s’est déclaré une alerte au feu qui a mis la ville sens dessus dessous alors que la prétendue flamme n’était qu’un reflet de lune dans une fenêtre. J’imagine que c’était l’époque où toutes les maisons étant très proches et tout en bois, un incendie prenait vite des proportions dramatiques.
Voilà, Rikske, c’est quand tu veux hein, fieu !
réponse à . HoubaHOBBES le 23/05/2006 à 14h29 : Bon, ben voilà , je m’y colle, mais uniquement de tête :...
Ben chapeau, menneke ! Ils avaient cru à un incendie au sommet du beffroi,alors qu’il ne s’agissait que d’un clair de lune au sommet de la tour...
PS: rappeler aux gastronomes les fameux "coucous" de Malines !
réponse à . <inconnu> le 23/05/2006 à 20h57 : Ben chapeau, menneke ! Ils avaient cru à un incendie au sommet du be...
En même temps, tout le monde sait que le clair de lune c’est Maubeuge !! Nous voilà donc à l’opposé des foudres de guerre.....
réponse à . <inconnu> le 24/05/2006 à 12h01 : En même temps, tout le monde sait que le clair de lune c’est Maubeug...
Il suffirait que la foudre tombe à Maubeuge pour boucler le tout.
Allons, God, un p’tit effort !
réponse à . HoubaHOBBES le 24/05/2006 à 14h44 : Il suffirait que la foudre tombe à Maubeuge pour boucler le tout. Allons,...
YESSSSSS!!!
2007 > ICI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Qui produit des éclairs commerce du chocolat et du café et ça, c’est pas bon pour la ligne, même à haute tension, euh tentation.
Moralité : les pâtissiers fourrent mieux que la moyenne et ce n’est pas un reproche.

Foudre, c’est fulgur en latin donc flamme et qui connaît Capitaine Flam comprendra son génie. Ici >>> cette page Mettre le son !
réponse à . Rikske le 23/05/2006 à 10h30 : Il s’agit effectivement de ce que l’on appelait autrefois un "mai", ...
Ce serait pas ce que vous nommez MEYBOOM par hasard ? Un planté d’arbre pour symboliser une liesse vis à vis de vos voisins mal embouchés ? Et même que ce serait hystérique... spa ?

Eh eh.. 
"Il n’y a guère de poudre aux cieux", se plaignaient en chœur Héra et Junon.
- Une dure : du reforgé !

Anna Gramme
réponse à . God le 20/05/2006 à 11h22 : Peut-être avez-vous raison, mais toutes mes sources qui citent cette expre...
Foudre de guerre

Effectivement, aprés avoir pensé au Grand maréchal Vauban, terreur des assiégeants aussi bien que des assiégés (ville défendue par vauban=ville imprenable, ville assiégèe par vauban=ville prise), ma deuxième pensée a étée pour un énorme fût de vin(j’ai encore l’image dans ma tête vue certainement dans un livre d’école) de forme ovoïde et mesurant dans les 3 a 4 mètres de haut.
(dans google, taper "le foudre de vin" et selectionner "le dictionnaire Gilliard du vin".
Alors ? Le samedi matin, ça pionce, hein ?
Branle-bas de combat, les foudres de guerre de la langue (entre autres) !
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 01h30 : Foudre de guerre Effectivement, aprés avoir pensé au Grand mar&ea...
ma deuxième pensée a étée pour un énorme fût de vin(j’ai encore l’image dans ma tête vue certainement dans un livre d’école) de forme ovoïde et mesurant dans les 3 a 4 mètres de haut.
Pour trouver un foudre d’un tel tonneau et même rentrer dedans, il suffit d’aller au château de Heidelberg, en Allemagne. Je ne sais plus quelle est sa hauteur (bien six mêtres, au moins), mais il a une capacité de seulement 220 000 litres.
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 00h23 : "Il n’y a guère de poudre aux cieux", se plaignaient en chœur...
sauf vot respect mon amiral, tu vas te faire foudre à la porte si tu attaques les" God" de l’Olympe,et que tu les accuses de se droguer. Héra devrait en tenir une bonne dose, pour ne pas être d’accord avec Junon !!!!! c’est peut être de la que vient l’expression deux en un ?
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 06h39 : Alors ? Le samedi matin, ça pionce, hein ? Branle-bas de combat...
bonjour. C’est pas qu’on pionce encore, mais ce jour, il faut déjà lire (se farcir ) les commentaires de l’année dernière, oussque tout ou presque a été dit. Il faut donc réfléchir à donner du neuf (à la coque, le matin c’est meilleur) . Et le matin c’est dur de réfléchir.
De plus aujourd’hui, un barbecue en famille (15 à 20 personnes) est prévu après-midi. Ce qui signifie que je ne saurai pas passer par le site de la journée et que je lirai ce soir tout quoi vous avez dit. Heu, si j’en suis encore capable. Bon amusement à tous.

@Rikske-24 : dans ma région, je peux dire qu’il arrive encore souvent que l’on mette un arbre ou plutôt une grande branche dans la cheminée d’une maison dont le gros oeuvre est terminé. La tradition demeure. 
réponse à . <inconnu> le 22/05/2006 à 20h34 : Mais non fieu, une fois ! Nous autres Bruxellois avons en effet cette d&eac...
"Nous autres en belgitude, on parle de flics, ou encore (mais ça tombe tout doucement en désuétude) de "petits cygnes" (zwaantjes") pour désigner les flics en moto. "
A Paris, dans mon enfance, on appelait "hirondelles" les flics... à bicyclette ! Que de noms d’oiseaux pour la maréchaussée...
réponse à . <inconnu> le 22/05/2006 à 20h34 : Mais non fieu, une fois ! Nous autres Bruxellois avons en effet cette d&eac...
réponse tardive, mais réponse quand même...

contre je ne sais plus quel adversaire (on en a eu tant - dont ce cher maréchal de Villeroy
Tous nos ennemis sont réumés ci-dessous:
Villeroy et boches... (qui n’étaient pas tous de foutus foutres de guerre...)    
bonjour, on pionce pas, c’est que les foudres de guerre ont le droit d’être un peu flapi en ce bel automne .
Bonjour de ce beau jour d’été, brise de mer et joli soleil en partage avec vous tous dans le gris.

Question du jour : Les Huns puissants étaient-ils des "guère de foutre"?
réponse à . God le 11/08/2007 à 08h06 : ma deuxième pensée a étée pour un énorme f&uc...
bonjour, il y en a un aussi d’exception sculpté dans un cave de champagne à Epernay...
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 09h03 : bonjour, il y en a un aussi d’exception sculpté dans un cave de cha...
sculpté dans un cave de champagne à Epernay...
Vite avant qu’il se rebiffe.
réponse à . God le 11/08/2007 à 08h06 : ma deuxième pensée a étée pour un énorme f&uc...
Tu parles là sans doute du plus grand des deux. L’autre, à droite de l’escalier est foutrement plus petit, toujours au château de Heidelberg.
@ 41 - 42: c’est vrai, c’est un beau jour d’automne en été... Frais, venteux, pluvieux, grix...
Un jour à ne rien foutre et rester au lit..., si l’on n’avait pas [slurp] ce merveilleux site [/slurp] et un [slurp-slurp] Godemichou adoré [/slurp-slurp] fantastico-foutrement génial.
Une petite visite aux chais de Byrrh à Thuir s’impose (sur cette page). Là, les guerres sont passées, mais les foudres ont prospéré : on pourra y voir foudres et cuves d’aujourd’hui, et en cliquant en haut de la page, d’hier. J’y suis allée un jour d’été très chaud avec ma mère et mes enfants : nous sommes ressorties complètement pompettes à cause des vapeurs et des parfums d’épices qui imprègnent ce lieu où la température, fraîche par rapport à l’extérieur, est constante.
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 09h21 : @ 41 - 42: c’est vrai, c’est un beau jour d’automne en é...
Tiens, God nous a mariés dans un seul cadre, mais pas un cadre de lit, sinon j’en connais une qui ne serait pas d’accord, n’est-ce pas Filo ?
Aaaaah, mon petit Godemichou, je t’y prends, là.
Si tu vas voir ma contrib 46, elle est interrompue où j’avais mis un slurp entre crochets, que j’avais comme il se doit refermé par la suite.
Et tu as dû nous programmes le piège à slurp, qui ne permet plus de le faire. Non seulement, tout est coupé à partir de là, mais en plus, je n’arrive plus à ouvrir cette contrib. pour la réecrire. Et, plus vicieux encore, mais là, j’apprécierais plutôt, le bandeau dégoût-gueule de droite disparaît par la même occasion... 
Dis-moi, est-ce parce que bisque bisque rage tu ne parviens pas à nous offrir ce que le monde entier te réclame à cors (aux pieds) et à cris (de douleur) (mais surtout à corps, bien sûr): Lady Theur de par Thoches avec clé de 12 incorporée? 
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 09h23 : Tiens, God nous a mariés dans un seul cadre, mais pas un cadre de lit, si...
tiens, je peux te répondre, là...
Ne s’agirait-il pas ici de la Sainte Alliance?
réponse à . tytoalba le 11/08/2007 à 09h07 : sculpté dans un cave de champagne à Epernay... Vite avant qu&rsquo...
ha! on se réveille...!!!!bisous ,à ce soir ou demain bonne journée à tous et toutes.
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 09h01 : Bonjour de ce beau jour d’été, brise de mer et joli soleil e...
 !
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 09h28 : Aaaaah, mon petit Godemichou, je t’y prends, là. Si tu vas voir ma ...
C’est un attentat terroriste !
George W
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 09h28 : Aaaaah, mon petit Godemichou, je t’y prends, là. Si tu vas voir ma ...
Désolé, Filo, c’est pas un crochet mais une accolade ouvrante que tu avais mis devant le premier slurp. Une fois corrigé, ça va nettement mieux !
Quant à la clé de 12, elle n’est pas encore remontée des égouts. Donc éditeur de partoches impossible tant que.
réponse à . God le 11/08/2007 à 10h15 : Désolé, Filo, c’est pas un crochet mais une accolade ouvrant...
Avec les inondations partout, les bouches d’égout refoulent. Gardons espoir que tu retrouves très bientôt ta clé de 12 bivalve à flatulence renforcée, clé de voûte de l’éditeur de partoche, avec clés de sol 1ère et 2ème, de fa 3ème et 4ème, et d’ut 1ère, 2ème, 3ème et 4ème, conformément à la nomenclature classique permettant l’écriture de toutes les tessitures audibles par l’oreille humaine (c’est préférable, mon lapin).
Eh, tu suis, là ? Qu’est-ce que je viens de dire ?
Collé samedi !
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 09h28 : Aaaaah, mon petit Godemichou, je t’y prends, là. Si tu vas voir ma ...
J’étais donc enfermée avec toi dans un piège à [slurp] à l’insu de mon plein gré ! God est vraiment le maître de nos destinées, qui vient de me libérer juste quand j’allais y prendre goût !  M’est avis que la clé de 12, il ne la dissimule que pour mieux s’en servir, n’est-ce pas Pépé ?

@Pepe
Remets-toi ! Les Huns n’étaient pas des marins !
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 10h41 : Avec les inondations partout, les bouches d’égout refoulent. Gardon...
Ce n’est que quand une clé de do est slave, que c’est un clé d’ut.

Pourquoi?
Parce que la clé d’ut est russe!   
réponse à . God le 11/08/2007 à 10h15 : Désolé, Filo, c’est pas un crochet mais une accolade ouvrant...
c’est pas un crochet mais une accolade ouvrante
Si Filou préfère l’accolade ouvrante au crochet du gauche, c’est son droit le plus strict, et chuis d’accord avé le Filou, moi.
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 10h43 : J’étais donc enfermée avec toi dans un piège à...
On y était bien, non? La Sainte Alliance n’a pas tenu longtemps devant God. Surprenant!
Je vais recopier le texte dans une nouvelle intervention et y remettre une accolade 
@ 41 - 42: c’est vrai, c’est un beau jour d’automne en été... Frais, venteux, pluvieux, grix...
Un jour à ne rien foutre et rester au lit..., si l’on n’avait pas [slurp] ce merveilleux site [/slurp] et un [slurp-slurp] Godemichou adoré [/slurp-slurp] fantastico-foutrement génial.

Ben non, je l’ai pas fait. Je pouvais quand même pas lui faire ca, à notre [slurp] Godemichou à dorer (50 à 60 min., au four à circulation d’ air chaud réglé à 180°C, préchauffé à 200°C pendant 20 min) [/slurp]
C’est quoi, l’expression du jour, déjà ? Une gourde de fer ?
Maudits Anglois ! 
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 10h41 : Avec les inondations partout, les bouches d’égout refoulent. Gardon...
les bouches d’égout refoulent
Je connais d’autres bouches, qui refoulent aussi... C’est d’ailleurs pour cela que l’éventail a été inventé... Pour masquer les odeurs et les Chicos (frères de Karl)
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 10h53 : C’est quoi, l’expression du jour, déjà ? Une gour...
Des foudres? Ils n’en avaient guère...

(troupiau, troupiau, je n’en avais guère,
troupiau, troupiau, je n’en avais d’biau..)
Chanson de ma jeunesse... disait Licien, en parlant de son épouse  
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 10h51 : @ 41 - 42: c’est vrai, c’est un beau jour d’automne en é...
au four à circulation d’ air chaud
Un four à circulation d’air froid s’appelle un congélateur.
La Cadémie
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 10h53 : C’est quoi, l’expression du jour, déjà ? Une gour...
Marguerite, ce n’était pas le nom d’une peau de vache ?
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 10h55 : au four à circulation d’ air chaudUn four à circulation d&rs...
et quond j’ai la t’heure, j’ti la donne, dis, mon frèr’?
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 10h57 : Marguerite, ce n’était pas le nom d’une peau de vache ?...
C’était au moins une jolie fleur (Georges, si tu nous vois...)
mais non, c’est tout bêtement de l’air anormalement froid qui recouvre de l’air anormalement chaud, alors les conditions sont favorables au déclenchement des orages.La plupart des coups foudre qui ont lieu se produisent entre nuages. Toutefois, s’il y a assez de charges dans l’air, la décharge s’effectuera entre un nuage et le sol, mais si c’est au dessus de la mer, la foudre frappe le plus souvent le point le plus élevé qu’elle trouve dans la région et en mer, c’est le mât d’un bateau !!! (à moi, la trirème  ) Je n’évoque que le foudre et non la guerre ! (statistiques : il y a 50 000 orages / jour de par le Monde)
Parfois, quand l’accumulation des charges opposées est insuffisante pour déclencher un coup de foudre, une quantité d’étincelles bleues apparaissent en hauteur au sommet d’objets pointus à l’extrémité du nuage d’orage. Ce phénomène, remarqué très tôt au bout des vergues et en haut des mâts des navires, fut appelé feu Saint-Elme, du nom du saint patron des marins. Joli, non ? même si ça fout la troulle à tout l’équipage et à l’amiral !
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 10h57 : Marguerite, ce n’était pas le nom d’une peau de vache ?...
Yes, ma nièce !*
* équivalent féminin de "un peu, mon neveu". Notez la force de la rime, l’harmonie de la scansion et la poésie d’ensemble de cette prouesse linguistique réalisée à la clé de 12.7 (cette page)
réponse à . cotentine le 11/08/2007 à 11h00 : mais non, c’est tout bêtement de l’air anormalement froid qui ...
en mer, c’est le mât d’un bateau !!! (à moi, la trirème)
Faux, faux et archifaux ! J’ai traversé un orage terrible, entre Port-Cros et Toulon, les éclairs tombaient tout autour du bateau (mât alu/quille fonte, coque polyester), et aucun n’a touché le mât (second miracle de God ?).
Donc, pas de trirème ! D’autant que l’imprécision concernant les feux de Saint-Elme est flagrante (cette page).
Collée samedi !
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 11h16 : en mer, c’est le mât d’un bateau !!! (à moi, la tr...
Ah ben tiens, on est samedi ? Tu t’en tires bien, Cocotte ! Bon, allez va, ça fait rien, tu l’as quand même, la trirème du jour : l’intention était là... 
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 11h27 : Ah ben tiens, on est samedi ? Tu t’en tires bien, Cocotte ! Bon,...
C’est joli, quand même, quand le Pépé s’appelle Cocotte et se décerne la trirème du jour... 
A mon humble avis, y doit pas non plus aimer les samedis... Déjà qu’il hait les dimanches...
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 11h16 : en mer, c’est le mât d’un bateau !!! (à moi, la tr...
je croyais vraiment que ce n’était que les mâts des bateaux qui rencontraient ce phénomène : les feux de St Elme ... mais y paraît que les clochers des églises aussi ! j’en reste baba (au rhum) cette page

@ 71) Merci pour cet honneur  ! je vais passer un bon week-end grâce à ces étincelles ... c’est foudrement bon ! 
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 11h35 : C’est joli, quand même, quand le Pépé s’appelle ...
l’oeil vif et la malice au fond, tu frappes aussi vite* que la foudre avec tes commentaires
* et plus vite que Lucky Luke ...
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 11h35 : C’est joli, quand même, quand le Pépé s’appelle ...
Non, Filou, juste la suite d’un même commentaire... Mais tu as eu une rude semaine à déménager ton bureau, repose-toi maintenant... 
Bon, allez, moi, je file, BB m’attend ! Bon ouiquinde à tous les foudres de guerre de ce merveilleux site.
réponse à . Elpepe le 11/08/2007 à 12h16 : Non, Filou, juste la suite d’un même commentaire... Mais tu as eu un...
Je file aussi, ... chercher et peut-être acheter des meubles pour le déménagement du fiston (ca continue...)
Momo, toi aui a posé ton Lino chez toi, viendrais-tu retenter l’Avventura chez mon fiston?
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 08h47 : réponse tardive, mais réponse quand même... contre je ne sa...
Joliiii !
Dis, tu sais encore qui était cet (non pas "dans sa baignoire" !) qui était belge ?
On en aurait perdu un en route ?

@76 : le p’tit déménage ? Alors, ça y est ? (heureusement que je lis Expressio pour connaître les nouvelles , hein breuke !

Averti-Hobbes
réponse à . tytoalba le 11/08/2007 à 09h07 : sculpté dans un cave de champagne à Epernay... Vite avant qu&rsquo...
Hé hé, tu me l’as ôté du clavier !

Farceur-Hobbes
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 09h21 : @ 41 - 42: c’est vrai, c’est un beau jour d’automne en é...
Mais, qu’est-ce que vous avez ? Ici il fait radieux !
Demandez, je ne sais pas moi, par exemple à Mirlou, ou bien à Framboise, ou peut-être même à Louisann ....
Moi je vais tondre après le repas et le repos... mes aïeux, quel rhume je me tape !

Snif-Hobbes
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 12h45 : Je file aussi, ... chercher et peut-être acheter des meubles pour le d&eac...
Plus jamais ! Moi aussi je vais fouiner chez Ikea, histoire de préparer l’avenir que je me souhaite de plus en plus proche. A tout à l’heure peut-être ! Yannou aura fini par se réveiller. Quant à Chirstian, il dit qu’il travaille, mais je note qu’il n’est jamais aussi actif sur ce merveilleux site que du lundi au vendredi ! 
réponse à . HoubaHOBBES le 11/08/2007 à 13h13 : Joliiii ! Dis, tu sais encore qui était cet (non pas "dans sa baign...
Dis, tu sais encore qui était cet (non pas "dans sa baignoire" !) qui était belge ?
===> je ne comprends pas la question, donc, je ne connais pas la réponse. Veuillez reformuler plus clairement, je vous prie.

@76 : le p’tit déménage ? Alors, ça y est ?
===> si ta mère ne te raconte plus rien... Et il me semble me souvenir te l’avoir dit aussi, dans une vie antérieure...
réponse à . file_au_logis le 11/08/2007 à 14h02 : Dis, tu sais encore qui était cet (non pas "dans sa baignoire" !) qu...
Alors les breukes, on se chipote ! Et évidemment, c’est de la faute à vot’mère ! Bises à chacun.
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 13h49 : Plus jamais ! Moi aussi je vais fouiner chez Ikea, histoire de prépa...
Je suis réveillé Momo mais tellement pris à droite et à gauche... Je file à la vitesse de l’éclair en tous sens... Bref, je brasse du vent d’ouest !
Pour revenir modestement un peu plus près du sujet j’ai le plaisir de vous informer que je suis spécialiste de CERAUNOSCOPIE*, ce qui vous l’admettrez nous rapproche nettement du sujet du jour.

* je ne vous ferais pas l’injure, de vous en dire plus sur la céraunoscopie, sauf bien entendu si ça peut vous faire plaisir, de mettre à jour votre petit Larousse préféré.
Je viens de découvrir que notre Amiral pratiquait, l’ANAGRAMMATISME qui est une divination, qui se pratique en cherchant dans les lettres d’un nom la destinée de celui dont on fait l’anagramme.
Avec nos pseudos çà donne quoi ?
Pour terminer se retour, après avoir été privé de connexion pendant quelques heures, et pour revenir sur les foudres de vin, connaissez vous l’&Oelig;NOMANTIE : divination par le vin, soit qu’on en considérât la couleur, soit qu’en le buvant on remarquât les moindres circonstances pour en tirer des présages.
Les Perses passaient pour être fort attachés à cette espèce de divination. (moi aussi, surtout en le buvant) quitte a risquer les foudres de la ligue AA.
à la vôoooootre...
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 15h01 : Pour revenir modestement un peu plus près du sujet j’ai le plaisir ...
je suis spécialiste de CERAUNOSCOPIE
divination par la foudre ? ne fait-elle pas partie des P.D.T.* ??? 
* "Pratiques Divinatoires Tordues"
réponse à . cotentine le 11/08/2007 à 15h58 : je suis spécialiste de CERAUNOSCOPIEdivination par la foudre ? ne fa...
tu as complètement raison, et pour apporter de l’eau à ton moulin, je te félicite pour tes connaissances divinatoires (moi je l’ai découvert que ce matin).
Je te propose pour compléter ce survol des P.D.T. une démonstration de l’ANAGRAMMATISME qui est une divination, qui se pratique en cherchant dans les lettres d’un nom la destinée de celui dont on fait l’anagramme.
Avec nos pseudos çà donne quoi ?
Par exemple au hasard, momolala pseudo très connu sur notre site de prédilection.
Je vais tenter de t’en dire plus.
Tout d’abord la répétition des syllabes momo lala B A BA etc. laisse penser à un côté professoral, à quelqu’un que je vois dans l’enseignement.
Par ailleurs le préfixe momo me fais dire qu’il s’agit de quelqu’un qui vit dans le sud, mais avec certaines limites sinon (plus au sud) nous aurions eu mola mola.
Le final lala indique clairement le côté féminin, bien que mamalolo nous aurait fait arriver à la même conclusion. (lala est par ailleurs un personnage de télévision pour les enfants)
Je ne sais pas pourquoi ( inspiration du médium sûrement) je vois un anniversaire très proche, et un changement de vie.
Je vois quelqu’un proche de Dieu (God en english) etc; etc.
Tu vois que l’anagrammatisme peut nous en apprendre beaucoup... sur les charlatans...
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 16h25 : tu as complètement raison, et pour apporter de l’eau à ton m...
excellente déduction ! Momo va en être toute ébahie !
tu es comme "le foudre de Kroryn" qui joue au jeu des prophéties ! 
je sens que ça me plairait de voir ton analyse de mon anagramme !!!
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 16h25 : tu as complètement raison, et pour apporter de l’eau à ton m...
Quasimado : personnalité ambiguë, presque Madeleine, un peu ado, azimuté qui bosse les mots, qu’aime le cosy et les cadeaux (peut-être aussi le quasi de veau ?) et qui a parfois si mal au dos : c’est ça, ou quasiment, dis ? …
réponse à . cotentine le 11/08/2007 à 17h02 : excellente déduction ! Momo va en être toute ébahie&nbs...
laisses moi le temps d’aller acheter des sardines à l’huile comme disait Pierre Dac car tu n’ignores pas que c’est là la seule nourriture terrestre qui nous suce tante ( et le frigo est vide) et au retour, après un ou deux "viski" (boisson divinatoire) des anagrammatistes de talent, j’interrogerais les auracles à ton sujet
A+
La première mention écrite de la poudre de guerre semble être le "Wujing Zongyao" (ou "Wu ching tzung yao" suivant les traducteurs) qui daterait des alentours de 1044.
Mais j’étais trop jeune pour m’en souvenir.
Et je ne lisais pas le mandarin.
Et ce n’est peut être pas en rapport avec l’expression.
Enfin : guère !
C’est à dire guère plus que la machine à foudre, la foudre de riz, ou celle de perlinpinpin .
Mais guerre moins.
bonsoir, à tous, pas un foudre de guerre dans vos échanges, pas le temps de vous lire , mais je ne baisse pas les bras, à lundi les amours, le "viski" m’attend et je dois m’hydraté de l’intérieur car avec cette canicule...bonne continuation...à plus!signé syl le phil déjà à l’apéro..!
réponse à . lorangoutan le 22/05/2006 à 19h37 : J’avais déjà entendu parler de "bouffeurs de curés" e...
Quand un français dit "Vas chier", le québécois dit "Mange de la marde".

Le foutreau est le vison, est-ce à dire que c’est un chaud lapin ? Je n’en sais rien. Mais ce qu’il en reste dans une guerre d’usure, ça ne me fait ni foutre ni branle pour parler en bonne québécoise d’adoption.
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 16h25 : tu as complètement raison, et pour apporter de l’eau à ton m...
J’en suis toute ébaubie  Quel talent et quel portrait flatteur ! Eh bé, tu as bien fait de venir sur ce merveilleux site ! 

Après le 15 août, quand les envahisseurs auront un peu reflué vers le Nord, si tu veux, je descendrai te faire une vraie bise en direct live. On en reparle quand tu veux, et si tu veux.
réponse à . syanne le 11/08/2007 à 17h19 : Quasimado : personnalité ambiguë, presque Madeleine, un peu ado...
Ado... oui mais attardé
qui bosse les mots... non non qui joue avec les mots
le cosy et les cadeaux... pas de problème
le quasi de veau... hummmmm
mal au dos... non ma bosse est devant (le quasi et le reste ! )
me manque que les cheveux d’Esméralda pour y passer ma main rien qu’une fois...
(et plus si etc... )
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 19h08 : J’en suis toute ébaubie  Quel talent et quel portrait flatteur...
avec grand plaisir.
Je demanderai à God de te communiquer mon adresse email
Bonnes bises... force... combien ?
A+
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 19h40 : avec grand plaisir. Je demanderai à God de te communiquer mon adresse ema...
A toi de voir ! Belle soirée et douce nuit à tous ! A demain peut-être !
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 19h46 : A toi de voir ! Belle soirée et douce nuit à tous ! A de...
Et hop.

Les-z-amours en direct, là?
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 19h46 : A toi de voir ! Belle soirée et douce nuit à tous ! A de...
coup de foudre (de guerre)
réponse à . cotentine le 11/08/2007 à 17h02 : excellente déduction ! Momo va en être toute ébahie&nbs...
Arles a son arlésienne qu’on ne voit jamais
Bellème cette pagea sa Cotentine qu’on ne voit pas non plus mais que nous Lisons.

Anagramme de l’arlésienne = Les Nain réel... dîtes-vous
c’est une peu court... comme disait l’autre

Ah ! non ! c’est un peu court, jeune femme !

On pouvait dire... Oh ! Dieu !... bien des choses en somme...
En variant le ton, - par exemple, tenez

Agressif : « Moi, madame, si j’avais un tel pseudo,
Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! » 

Amical : « Mais il doit tromper dans votre classe

Pour chater, faites-vous fabriquer un hanap ! » 

Descriptif : « C’est un choc !... c’est un pic !... c’est un cap !

Que dis-je, c’est un cap ?... C’est une péninsule ! » 

Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?

D’écritoire, madame, ou de boîte à expressio ? »

Gracieux : « Aimez-vous à ce point les expressionautes

Que maternellement vous vous préoccupâtes

De tendre ce pseudo à leurs petites pattes ? » 

Truculent : « Ça, madame, lorsque vous pétunez,

La vapeur du tabac vous sort-elle du nez

Sans que God ne crie au feu de cheminée ? » 

Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol

De peur que sa couleur à la pluie normande ne se fane ! » 

Pédant : « L’animal seul, madame, qu’Aristophane

Appelle Hippocotentinecamélos

Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »

Cavalier : « Quoi, l’amie, ce pseudo est à la mode ?

Pour perdre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »

Emphatique : « Aucun vent ne peut, sauf le mistral,

T’enrhumer tout entière, excepté l ’Amiral! » 

Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »

Admiratif : « Pour un site, quelle enseigne ! » 

Respectueux : « Souffrez, madame, qu’on vous salue,

C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »

Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nom ? Nanain !

C’est queuqu’pseudo géant ou ben queuqu’réel nain ! »

Militaire : « Pointez cette trirème contre cavalerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?

Assurément, madame, ce sera le gros lot ! »

Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« 
Le voilà donc ce pseudo qui des traits de son maître

A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! » 

Voilà ce qu’à peu près, ma chère, ce que j’aurais dit

Si vous j’avais un peu de lettres et d’esprit

Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,

Je n’en eu jamais un atome, et de lettres

je n’ai que les neuf qui forment le mot : cotentine

J’aurais eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut

Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,

vous servir toutes ces folles plaisanteries,

Que je n’en n’eus pas articulé le quart

De la moitié du commencement d’une,
car
si je vous les sert moi-même, avec assez de verve,

je suis content d’être le premier qui vous les serve.

tu vois y suffit de demander A+
réponse à . momolala le 11/08/2007 à 19h08 : J’en suis toute ébaubie  Quel talent et quel portrait flatteur...
tes envahisseurs vont donc croiser les miens qui retournent jeudi vers le sud, dans l’hérault. Cette après-midi c’était barbecue pour 18 personnes, le frère du sud, sa femme et la marmaille, plus mes 2 autres frères, mes parents et moi. Si on compte les enfants de chacun, tout est là. Ce fut agréable, nous avons eu beau temps, on a mangé dehors.
Et maintenant???? Ben dodo. Le badmington, le foot et autres joyeusetés ça fatigue. Bonne nuit à tous et bonjour à ceux qui profitent du décalage horaire.
Mais non Filo ! Souviens-toi : "Je t’ai donné mon coeur, tu tiens en toi tout mon bonheur ...." et on a pris notre pied flouté ensemble. Je suis mordue pour toujours !  On est à moins de 20 km à vol d’oiseau Quasimado et moi, ce serait bête, hein, de ne pas se rencontrer. Mais Saint-Raph avant le 15 août, je n’y mettrai pas les pieds car je ne pourrai pas me garer, de toutes façons.
réponse à . tytoalba le 11/08/2007 à 23h11 : tes envahisseurs vont donc croiser les miens qui retournent jeudi vers le sud, d...
Tu as de la famille dans l’Hérault ? Où ça précisément ? C’est un département que j’ai beaucoup fréquenté et que j’aime beaucoup !
Aaaah Saint Saturnin, le Salagou, les truites à Labeil, Octon, .....que de bons souvenirs !

Tourist-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 11/08/2007 à 22h13 : Arles a son arlésienne qu’on ne voit jamais Bellème cette pa...
Chapeau Mado !!
C’est du Victor Hugo tout craché, ça !
Moi j’ai toujours adoré la culture, et tu vois que j’en connais un bout : Notre Dame de Paris et la tirade du pseudo, un régal je te dis !

Blonde-Hobbes 
réponse à . HoubaHOBBES le 12/08/2007 à 10h39 : Tu as de la famille dans l’Hérault ? Où ça pr&ea...
très exactement à Hérépian, pays des cloches. J’ai d’ailleurs visité la petite fabrique en 1997, l’année où mon frère a épousé sa petite française. Très intéressant surtout pour les enfants de voir comment on fait une cloche. Je n’ai qu’un regret, c’est d’avoir vu dans ce musée, un costume de Gilles de Binche un peu sale et bourré comme l’as de pique. Mais non , pas bourré d’avoir picolé mais mal bourré et qui ne ressemblait que de très loin à ceux que nous Belges connaissons. Un Binchou en serait mort de honte.
Le Tour de France est passé par Hérépian cette année.
cette page
Ca se raprocherais bien de l’expression "celui la c’est un calibre" !
En revanche j’en ignore l’origine ...
Est ce lie à la mecanique ?
Est ce lié aux armes a feu ?

Je suis sure que notre webmaster trouvera l’origine

Robert
Plus antimilitariste que lui, tu meurs !

Il l’a montré en écrivant cette chanson
qu’il chante ici.

A l’époque ces vers lui valurent l’animosité des associations d’anciens combattants.........

Mais ce n’est pas sa seule chanson à dénoncer l’absurdité de la guerre.......

Comme promis je reprends le café-thé matinal..........mais pour 15 jours seulement....
UN foudre c’est aussi ça

Mon pépé était tonnelier et je me souviens être entré une fois avec lui dans un de ces foudres.pour le détartrer ( enlever le tartre ) a grands coups de maillet.
J’entends encore la résonance des coups sur les douelles de bois.
réponse à . BOUBA le 20/06/2014 à 05h53 : UN foudre c’est aussi ça Mon pépé était tonne...
Hey JOE...!

Voilà une coïncidence qu’elle est souriante. Les foudres régnaient, majestueux, dans chaque cave. Trois oncles producteurs de vin , trois approches différentes.

Je ne suis jamais entré dans cette grotte mystérieuse, j’ai seulement l’image, surréaliste, d’un oncle entrant ou sortant du foudre par le trou d’homme.

Plus tard, dans les réservoirs métalliques géants du monde du pétrole, jusqu’à 100.000 mètres cubes pour quelques uns, la visite lors des opérations de nettoyage reste un souvenir magique: une cathédrale "nickel" qui donnait envie de déclamer...

Et puis bien sûr l’expression populaire prononcée par des personnes à difficultés d’expression : " Va de faire foudre !"
réponse à . platon07 le 20/06/2014 à 06h34 : Hey JOE...! Voilà une coïncidence qu’elle est souriante. Les ...
Révolu le temps de ces grands foudres. Seuls certains chais renommés en possèdent encore.......l’inox a pris le relais........
Finies les caves poussiéreuses décorées de toiles d’araignées où courraient les rats sur les poutres.
J’avais peur de ces bestioles lorsqu’il me fallait aller chercher une bouteille de vin pour mon pépé alors avant d’entrer je faisais du bruit pour effaroucher les rongeurs.
Je me souviens de l’odeur forte et musquée qui régnait en ces lieux, mélange de vin, de vinaigre, de soufre et de vieux bois.
Parfois pendaient à la poutre des petits oiseaux que le grand père avait canardés avec sa 14 mm.
Il les enfilait par les yeux sur une ficelle comme des perles et les laissait faisander. Ensuite il les faisait cuire à la broche et leur jus coulait sur de grandes tranches de pain où l’on finissait pas frotter l’oiseau dont il ne restait que le bec et les pattes.

On les mangeait avec la Cousteline, salade sauvage que la mémé était allé cueillir.

Maintenant les caves sont d’une propreté de bloc opératoire, tout est aseptisé, UHTisé, pasteurisé, plus de rats sur les poutes métalliques de la charpente...........l’inox n’a aucune odeur mais également aucun charme..........

nostalgie quand tu nous tiens.......
Le roi Georges connaissait bien le coup de foudre heureux comme dans l’orage cette page ou la marche nuptiale cette page
ou malheureux comme pour La légende de la nonne cette page
ou le petit cheval cette page
Le foudre de Jupiter et tonnerre de Zeus ce sont des dieux bien belliqueux ai-je Thorcette page
réponse à . gerard5253 le 20/06/2014 à 07h29 : Le roi Georges connaissait bien le coup de foudre heureux comme dans l’ora...
Monsieur est connaisseur !..........
réponse à . gerard5253 le 20/06/2014 à 07h37 : Le foudre de Jupiter et tonnerre de Zeus ce sont des dieux bien belliqueux ai-je...
Non car le dieu Thor tue.........
S’emploie ironiquement et au négatif. Donc, un pétard mouillé qui fait beaucoup de bruit pour rien. Et encore, s’il arrive à faire un petit pop ! Puisqu’il est mouillé. Comme une poule quoi. Encore que la poule ça a de la voix. Enfin bref, je passais dans le coin alors je suis venue faire un petit coucou.
Coucou.
réponse à . <inconnu> le 20/06/2014 à 08h12 : S’emploie ironiquement et au négatif. Donc, un pétard mouill...
Si le pétard est mouillé c’est dur de mettre le peu aux foudres
réponse à . <inconnu> le 20/06/2014 à 08h12 : S’emploie ironiquement et au négatif. Donc, un pétard mouill...
Une poule, un coucou, une huppe..........le bestiaire d’’Expressio s’enrichit.......
réponse à . gerard5253 le 20/06/2014 à 08h22 : Si le pétard est mouillé c’est dur de mettre le peu aux foud...
Et s’il est tordu on le met dehors un jour d’orage et ça le fout droit........
Thor est à l’image des vikings (l’homme fit dieu à son image) le Thor tue et le Thor pille
Entre profs., dans l’Illinois
- Dans le temps, j’ai été fou d’Royer...
- et...ça fait mal ?
réponse à . joseta le 20/06/2014 à 09h33 : Entre profs., dans l’Illinois - Dans le temps, j’ai été...
ou encore:
- C’est le coup de foudre ! je suis fou d’Royer !
réponse à . Francis le 20/05/2006 à 10h14 : Foudre, au masculin, signifie aussi "tonneau de grande dimension pouvant conteni...
Pourquoi pas, je suppose qu’il faut une belle porte d’entrée car je n’imagine pas qu’on ait fait chauffer les cercles d’acier dans la cave !
réponse à . SyntaxTerror le 20/06/2014 à 09h55 : Pourquoi pas, je suppose qu’il faut une belle porte d’entrée ...
Et non les foudres sont construits in-situ cette page presque l’heure de la paire haut on demande à Marceeeeeeeeeeeeeeeeel de mettre un foudre en perce
réponse à . gerard5253 le 20/06/2014 à 10h10 : Et non les foudres sont construits in-situ cette page presque l’heure de l...
Merci bien, je ne pensais pas qu’on peut se dispenser de chauffer les cercles ... et de jeter dessus des casseroles d’eau quand ça commence à fumer..

Par ailleurs, dans notre belle Picardie, grande buveuse de "chirloute", Thor est préposé au courrier ... Thor est facteur.
réponse à . SyntaxTerror le 20/06/2014 à 10h30 : Merci bien, je ne pensais pas qu’on peut se dispenser de chauffer les cerc...
Thor est facteur.
...mais il s’en moka.
réponse à . BOUBA le 20/06/2014 à 05h43 : Plus antimilitariste que lui, tu meurs ! Il l’a montré en &e...
God ! Qu’il est agréable de ne rien faire quand tout le monde s’est déjà agité avant soi !

Ne reste plus qu’à se glisser les pieds sous le plateau du p’tit déjeuner... qu’à savourer le café... qu’à prendre de vos nouvelles... qu’à écouter GB - et ce matin, on est gâté ! - qu’à lire les souvenirs des uns, les mots des autres... un petit tour au jardin pour voir si la rose est toujours au rosier...
Reprendrais bien un peu de café ! 
réponse à . SyntaxTerror le 20/06/2014 à 10h30 : Merci bien, je ne pensais pas qu’on peut se dispenser de chauffer les cerc...
Je risque de m’attirer les foudres de la loi et vin mais devant ça je chais pas quoi dire.cette page
réponse à . BOUBA le 20/06/2014 à 08h24 : Et s’il est tordu on le met dehors un jour d’orage et ça le f...
" Monsieur Météo " n’a pas inventé la foudre  
Jupiter
Au début ce Dieu s’appelait Peter, mais il se trouve qu’il excellait dans l’art de préparer le café (nettement supérieur à Bouba, par exemple) et tout celui qui y goûtait disait:
- fameux jus Peter !
Et c’est à force de le répéter que ça s’est déformé en ’fameux Jupiter’, puis en Jupiter tout court.
P.S. Ne le répétez pas...personne ne vous croira !
réponse à . gerard5253 le 20/06/2014 à 10h10 : Et non les foudres sont construits in-situ cette page presque l’heure de l...
Impressionnant de savoir-faire ! et quel beau décor ! avez-vous remarqué que le lustre s’agite lui aussi ?
réponse à . BOUBA le 20/06/2014 à 07h10 : Révolu le temps de ces grands foudres. Seuls certains chais renommé...
Sont bien jolies vos histoires les garçons – toi et Platon.

La cave parisienne de l’immeuble de mon enfance n’a point d’aussi belles résonances...

Humide, noire, domaine des araignées qui prenaient tout le temps pour tisser leurs toiles – elles étaient peu souvent dérangées ! – et des rats sans doute qui devaient avoir encore plus peur que moi quand ils entendaient des pas.

Je n’ai jamais oublié cette odeur de moisissure qui vous sautait au visage dès qu’on ouvrait la porte : un escalier aux marches de pierre glissante, un p’tite loupiote au plafond pour chasser les ténèbres ! un silence de tombeau ! un petit couloir, un tournant... vite repérer le numéro de la porte et vite tourner la clé... vite saisir l’objet sans doute indispensable qu’on m’avait envoyée chercher... Et vite, vite, vite, plus vite encore, refaire le chemin à l’envers en grimpant à toute vitesse pour échapper aux mille créatures invisibles mais qui devaient bien exister pour me flanquer une frousse pareille !

Jamais eu le coup de foudre pour ces caves-là !
réponse à . gerard5253 le 20/06/2014 à 10h10 : Et non les foudres sont construits in-situ cette page presque l’heure de l...
Alors le Dieu représenté avec un foudre devrait être...Bacchus ?
réponse à . joseta le 20/06/2014 à 09h43 : ou encore: - C’est le coup de foudre ! je suis fou d’Royer ...
je suis fou d’Royer
C’est ce que disaient les Tourangeaux, qui l’ont ré-élu sans discontinuer pendant trente-six ans !
- Où avez-vous vos foudres ?
- dans nos chais...
- chais vous ?
- non, chez ma fille, elle adore les chais...
- elle adore lécher quoi... ?
- LES CHAIS
- ah, d’accord, elle adore les chais; normal, parce que: ’chers chez la femme’ !
réponse à . gerard5253 le 20/06/2014 à 10h10 : Et non les foudres sont construits in-situ cette page presque l’heure de l...
J’ai encore dit une connerie
mettre un foudre en perce
l’ Iran est islamique alors pour les boissons alcoolisées ça va pas être possible
réponse à . DiwanC le 20/06/2014 à 11h18 : Sont bien jolies vos histoires les garçons – toi et Platon. La cave pa...
en grimpant à toute vitesse pour échapper aux mille créatures invisibles

Déjà petite...
BeeBee tu peux faire quelque chose pour la dame ?
Peut-on dire que chez les foudres de guerre, il n’y a guère de foutre?
Pas le temps, me direz-vous...
réponse à . joseta le 20/06/2014 à 11h03 : Jupiter Au début ce Dieu s’appelait Peter, mais il se trouve qu&rs...
Le dieu qui prépare la bière s’appelle Jupiler et "les hommes savent pourquoi".
réponse à . SyntaxTerror le 20/06/2014 à 12h52 : Le dieu qui prépare la bière s’appelle Jupiler et "les homme...
En Belgique, j’ai connu un certain Hilaire qui vendait des jupes et, sur l’étiquette, on pouvait lire: Jupes Hilaire et "les femmes savent pourquoi". 
réponse à . mickeylange le 20/06/2014 à 12h11 : en grimpant à toute vitesse pour échapper aux mille créatur...
:&rsquo)
Toi, t’as dû faire psy. dans ta première vie pour remarquer des trucs pareils !
Mais ne dérange pas la plus célèbre neuneurologue de tout le site et d’ailleurs pour moi.
Quoique... si tu savais dans quel état j’erre...
Mais non, j’ rigole ! Quoique...

Allez ! à très plus tard. Faut que j’y aille sinon vais être en retard chez les Desgrands-Lacour !
Euh... J’ai raté quelque chose, manqué de vigilance ?
Maintenant l’après-midi, c’est silence ?
Hier, c’était la même chose : après 14 h, le désert et juste le sable qui sabloie, sans un bédouin, le dépeuplement expriossionaute le plus total.
Y a un foudre de guerre qui vous intimide ? ou c’est moi qui ai cassé l’ambiance ?
réponse à . DiwanC le 20/06/2014 à 17h38 : Euh... J’ai raté quelque chose, manqué de vigilance ? ...
Je me faisais la même réflexion.
Il y en a peut-être qui se remettent au boulot.
réponse à . Francis le 20/05/2006 à 10h14 : Foudre, au masculin, signifie aussi "tonneau de grande dimension pouvant conteni...
Autrement dit, quelqu’un (ou quelque chose) d’inépuisable (300 litres, ça fait beaucoup à lamper pour un seul bonhomme!)

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un foudre de guerre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?