Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Aller se faire téter / tâter

Se faire éconduire.
Se voir brutalement refuser quelque chose.
Aller se faire voir.

Origine

Si les deux variantes verbales de cette expression argotique, sont citées par Sandry et Carrère en 1953 dans leur "Dictionnaire de l'argot moderne", il semble que la forme avec 'tâter' existe avec la version courte de même sens "se tâter" ("tu peux te tâter !") depuis la fin du XIXe siècle.
Mais l'origine n'en est expliquée nulle part.
On peut simplement noter deux choses :
La première, c'est que "se faire tâter", dans l'argot des voyous, c'était "se faire arrêter", donc indirectement, se faire mettre en prison. D'ici que, par cette expression, on ait voulu souhaiter à quelqu'un qu'il se fasse enfermer, afin de ne plus importuner...
La deuxième, c'est que "se faire téter" voulait dire, toujours en argot, "se faire faire une fellation".
Du coup, il est facile d'imaginer qu'envoyer quelqu'un "se faire téter" était une manière d'éconduire aussi expressive que de l'envoyer "se faire enculer", par exemple, même si la satisfaction à l'issue de l'opération n'est pas la même.
À cette expression, des compléments variés ont parfois été ajoutés. On trouve, par exemple, "aller se faire tâter/téter les yeux par..." :
- les petits canards sauvages
- les éléphants siffleurs
- les crapauds-buffle
- les goëlands bretons
Si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi, contrairement aux goëlands bretons, les goëlands basques ou niçois ne sont pas des spécialistes du tâtement ou de la tétée des yeux...

Exemple

« - Tu ne viens pas? C'est bien entendu?
- C'est bien entendu. Je ne viens pas.
- Alors va te faire tâter ! »
Jean-Paul Sartre - La mort dans l'âme

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Aller se faire téter / tâter » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Du kannst mir den Buckel runter rutschen und mit der Zunge bremsen Tu peux te faire glisser par ma bosse et freiner avec ta langue. soit : va te faire foutre, allez au diable
Grèce Grec Πάρε δρόμο! (Pàre dhròmo!) Prends route !
Angleterre Anglais To be sent away with a flea in the ear Être renvoyé avec une puce dans l'oreille
Angleterre Anglais To fuck off Aller se faire foutre / enculer
Angleterre Anglais To get lost (to be told) Aller se (faire) perdre
Angleterre Anglais To go to hell Aller en enfer (au diable)
États-Unis Anglais Go jump in a lake ! Va sauter dans un lac !
Espagne Espagnol ¡Vete a hacer puñetas! Va faire des manchettes! (en dentelle, broderie, etc. un travail lourd et compliqué!)
Espagne Espagnol Anar a fregir esparegs Aller frire des asperges
Espagne Espagnol Anar a parir panteres Aller accoucher des panthères
Espagne Espagnol Llevarse un chasco Avoir une grande déception inopinée
Espagne Espagnol Mandar a alguien a freir espárragos Envoyer quelqu'un frire des asperges
Espagne Espagnol Mandar al infierno Envoyer en enfer
Italie Italien Andare a farsi fottere (Volgare) Aller se faire baiser / foutre (très vulgaire)
Italie Italien Fàrisi parpiàri Se faire palper
Belgique Néerlandais Ge kunt den boom in ! Tu peux (grimper) dans l'arbre !
Belgique Néerlandais Het laantje uitgestuurd worden Se faire renvoyer de la petite avenue
Pays-Bas Néerlandais Je kan m'n rug op Tu peux monter sur mon dos (va te faire foutre)
Pays-Bas Néerlandais Je kunt me de bout hachelen (vulgaire) Tu peux bouffer ma merde (va te faire foutre)
Pologne Polonais Idz do diabla Va au diable
Roumanie Roumain A trimite/merge la plimbare Envoyer/aller se promener
Roumanie Roumain A trimite/merge s? m? cau?i în alt? parte Envoyer/aller me chercher ailleurs
Roumanie Roumain A trimite/merge s? se cace Envoyer/aller chier (vulgaire)
Roumanie Roumain A trimite/merge s? se fut? Envoyer/aller se faire foutre (très vulgaire)
Roumanie Roumain A trimite/merge-n pizda m?sii Envoyer/aller dans le con de sa mère (formule passepartout très vulgaire : insulte, rejet, refus)
Belgique Wallon Aller compter les féves ô pot Aller compter les fèves dans le pot
Belgique Wallon Allez à l'aute porte, vos ârez in cantieau Allez à l'autre porte, vous aurez un morceau de pain
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Aller se faire téter / tâter » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 03/05/2007 à 00:48*
    Si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi, contrairement aux goëlands bretons, les goëlands basques ou niçois ne sont pas des spécialistes du tâtement ou de la têtée des yeux...

    Oui, je peux, God, tu penses bien : mais il ne s’agit, à l’origine, ni des goélands bretons, ni des niçois, mais bien des grands albatros antarctiques. Lesquels, lorsqu’un malheureux marin passait à l’eau, commençaient par lui défoncer le crâne à coups de bec, puis lui tétaient les yeux, les coucougnettes et tout l’restant, CQFD.
    Cette expression vient donc de la Marine, une fois encore...
    Ô combien de marins, combien de capitaines,
    Partis sur leur galion en des contrées lointaines,
    Se retrouvèrent dans l’eau, le bec becquetant l’oeil,
    Tandis que sur le pont on étarquait les treuils...
    Totor et Elpépé
  • #2
    • mirlou
    • 03/05/2007 à 08:08
    Une petite parenthèse pour vous donner des nouvelles de Louisann : elle va beaucoup mieux et ne devrait pas tarder à réenfoucher son scooter rose pour nous rejoindre !
    Bonne journée à tous
  • #3
    • chirstian
    • 03/05/2007 à 09:03
    se faire têter" était une manière d’éconduire aussi expressive que de l’envoyer "se faire enculer", par exemple, même si la satisfaction à l’issue de l’opération n’est pas la même.
    l’opération désignant naturellement le fait d’éconduire ?
    God je suis en colère contre cet immoralisme politique qui véhi-cule un jugement subjectif sur des goûts strictement personnels. Non je ne suis pas énervé, je suis dans une saine colère, car ce choix est sans fondement. Euh, je veux dire que nos fondements ne sortent pas valorisés de votre affirmation. Les français et les françaises -mais plus les français que les françaises- se tâteront et jugeront.
  • #4
    • chirstian
    • 03/05/2007 à 09:06
    • En réponse à mirlou #2 le 03/05/2007 à 08:08 :
    • « Une petite parenthèse pour vous donner des nouvelles de Louisann : elle va beaucoup mieux et ne devrait pas tarder à réenfoucher son scooter... »
    si tu es en contact avec elle, embrasse la de ma part : le site sans Louisann c’est un scooter sans rose, un jardin sans roues ...
  • #5
    • <inconnu>
    • 03/05/2007 à 09:53
    Les goêlands bretons ne sont pas seulement des spécialistes de le "tétée des yeux",ils ont la réputation d’être de fins météorologues puisque un proverbe marin précise:
    "Si le goéland se gratte le gland,
    il fera mauvais temps,
    s’il se gratte le cul,
    il ne fera pas beau non plus."
    -C’est à l’’évidence un proverbe breton-
  • #6
    • <inconnu>
    • 03/05/2007 à 09:55*
    Bonjour Maître du web d’expressio.fr,
    Juste une précision d’orthographe sur une erreur trop souvent rencontrée : "têter" avec un accent circonflexe n’existe pas, surtout pas en tant que rappel à la tête (et donc encore moins au membre à sucer que vous évoquez !!!...).
    Il s’agit plutôt du verbe "téter" qui, pour enrichir étymologiquement votre fiche, semble d’ailleurs être à l’origine du mot "femme" (issu de l’indoeuropéen °dhè- qui pourrait signifier “sucer, téter” ; cette racine indoeuropéenne semble avoir été à l’origine de beaucoup de mots de la langue latine dont femina qui a le sens de “femelle d’animal” ; cf. cette page).
    Ce qui rend encore un peu plus difficile la compréhension de cette expression méprisante pour les très nombreuses mères allaitantes que nous sommes pour le plus grand plaisir de nos bébés et bambins...
    Sans rancune, quand même ! 😉
  • #7
    • cotentine
    • 03/05/2007 à 09:57
    • En réponse à mirlou #2 le 03/05/2007 à 08:08 :
    • « Une petite parenthèse pour vous donner des nouvelles de Louisann : elle va beaucoup mieux et ne devrait pas tarder à réenfoucher son scooter... »
    porte-lui donc nos voeux de prompt rétablissement avec un bisou ensoleillé 😉
    Même s’il faut aspirer pour téter,
    cette expression ne m’inspire guère
    car je la trouve fort vulgaire
    "vas te faire voir", je préfère
    ou même "va te faire empapaouter"
    ... c’est chez les grecs qu’il faut aller ! 😄
  • #8
    • Elpepe
    • 03/05/2007 à 10:23*
    MESSAGE DE L’AMIRAUTÉ
    L’Amiral devait aller ce ouiquinde faire faire des ronds dans l’eau à un voilier tout juste sorti de son hibernation hivernage*, à Trébeurden (juste à côté de chez Peinard_best). Au lieu de ça, il fonce à Morlaix (juste à côté de chez Peinard_best) voir sa vieille maman hospitalisée ce matin, et sera donc absent sur le site, pour un temps indéterminé.
    Restez sages, les gosses, hein ? Pépé saura tout ! Et merci de vous abstenir d’envois dans ma BAL, le temps de mon absence... Bises.
    • appellation idiote, puisqu’un bateau en hivernage ne nage pas de l’hiver.
  • #9
    • God
    • 03/05/2007 à 10:48
    • En réponse à <inconnu> #6 le 03/05/2007 à 09:55* :
    • « Bonjour Maître du web d’expressio.fr,
      Juste une précision d’orthographe sur une erreur trop souvent rencontrée : "têter" avec un accent circ... »
    Exact ! Méat coule pas !
    J’ai dû trop travailler du chapeau que j’ai donc enlevé là où c’était nécessaire.
  • #10
    • chirstian
    • 03/05/2007 à 11:47*
    • En réponse à God #9 le 03/05/2007 à 10:48 :
    • « Exact ! Méat coule pas !
      J’ai dû trop travailler du chapeau que j’ai donc enlevé là où c’était nécessaire. »
    quoique , quoique... le bébé qui s’est mis en tête de téter, on dit aussi bien qu’il est entêté qu’en tétée , non ? 🙂
  • #11
    • chirstian
    • 03/05/2007 à 11:56
    répondant à Elpepe qui nous dit : "au lit, les mains sur la couverture" Boileau écrit :
    Tâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
    Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
    Polissez-le sans cesse et le repolissez ...
    deux philosophies s’affrontent : deux conceptions de la vie , dans l’utilisation du vit
  • #12
    • Elementaire
    • 03/05/2007 à 12:03
    "aller se faire tâter/téter les yeux par... les petits canards sauvages"
    Posons le problème de façon mathématique:
    - Si l’on considère qu’ "Il ne faut pas prendre les Enfants du Bon Dieu (God?) pour des Canards Sauvages": hypothèse A;
    - Si l’on admet que les Coccinelles rouges à points noirs sont les "Bêtes à Bon Dieu": hypothèse B;
    - Si l’on compte que "se faire téter les yeux" inclus donc la notion des "yeux de la tétée" qui, par définition, selon l’expression consacrée, coûtent très cher: hypothèse C;
    L’équation peut alors devenir: "Il ne faut pas tripoter des enfants boutonneux, ça peut coûter très cher"... ce qui est, moralement et légalement, on ne peut plus vrai, et n’a, mathématiquement et intellectuellement, rien à voir avec le sujet...!
    Bref, ça ne m’inspire pas trop non plus ce sujet du jour...
  • #13
    • <inconnu>
    • 03/05/2007 à 13:32
    En latin « Tatae ! Bitere ! », littéralement : « Tiens ! Marche ! » dont la transcription serait : « Tais-toi et rame ! » était l’ordre crié à chaque coup de fouet sur les malheureux galériens par le chef des birèmes !
    Sous les vents alizéens, l’expression a évolué jusqu’à son contraire puisque le matelot qui obéissait aveuglément à un ordre donné était qualifié par ses camarades de « Tâte bite ! », et celui qui le refusait avait pour coutume de répliquer : « Va te faire tâter ! »
  • #14
    • eureka
    • 03/05/2007 à 16:00
    • En réponse à <inconnu> #13 le 03/05/2007 à 13:32 :
    • « En latin « Tatae ! Bitere ! », littéralement : « Tiens ! Marche ! » dont la transcription serait : « Tais-toi et rame ! » était l’ordre crié... »
    Mon pôv Bon ô beau, l’Amiral n’étant pas là, j’crois qu’tu vas t’faire téter pour la trirème ...
  • #15
    • eureka
    • 03/05/2007 à 16:09
    J’ai été me faire tâter sans pour autant me faire éconduire par qui que ce soit....mais en me faisant conduire chez le toubib ! Comme quoi des fois y a du bon à aller se fair voir
    ...que l’on tâtait à taaaatons, tontontontaiiiine !
  • #16
    • eureka
    • 03/05/2007 à 16:21
    Cette expression est parmi les celles, nombreuses, qu’on peut utiliser à double sens, seule son énonciation (le ton avec lequel elle est avancée) fait la différence entre le sens propre et le figuré. On peut donc aller se faire cuire un œuf ou se faire voir chez les grecs qu’y aurait aucun mal à ça !
  • #17
    • eureka
    • 03/05/2007 à 16:44
    • En réponse à chirstian #3 le 03/05/2007 à 09:03 :
    • « se faire têter" était une manière d’éconduire aussi expressive que de l’envoyer "se faire enculer", par exemple, même si la satisfaction à l... »
    Ah voui voui, encore un peu il aurait ajouté "ou se faire foutre" ! ç’aurait été la goutte qui ...
    Encore "se faire pendre" ça te l’aurait pas coupée à ce point ! J’comprends qu’tu sois offusqué !
  • #18
    • <inconnu>
    • 03/05/2007 à 18:44
    • En réponse à eureka #14 le 03/05/2007 à 16:00 :
    • « Mon pôv Bon ô beau, l’Amiral n’étant pas là, j’crois qu’tu vas t’faire téter pour la trirème ... »
    Je sais... et j’ajoute une affectueuse pensée pour sa maman !
  • #19
    • <inconnu>
    • 03/05/2007 à 19:53
    Aller se faire Thé-Thé !
    Moi, je veux bien ! Mais encore faut-il qu’elle soit d’accord !
  • #20
    • eureka
    • 03/05/2007 à 20:05
    • En réponse à <inconnu> #19 le 03/05/2007 à 19:53 :
    • « Aller se faire Thé-Thé !
      Moi, je veux bien ! Mais encore faut-il qu’elle soit d’accord ! »
    s’rait pas plutôt taie-taie qu’tu voulais dire ?