Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Attendre quelqu'un comme les moines l'abbé

Ne pas attendre une personne.

Origine

Cette expression vient des couvents où les moines avaient l'autorisation de ne pas attendre leur supérieur et de se mettre à table à partir du moment où la cloche du repas avait sonné.

Compléments

Elle s'emploie par exemple lors d'un repas où les convives se mettent à table sans chercher à attendre ces fichus retardataires systématiques.
En Allemagne, une expression équivalente est : "Attendre quelqu'un de la main gauche", pendant que la droite porte les aliments à la bouche.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Attendre quelqu'un comme les moines l'abbé » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe El yed lisra raha testannakoum La main gauche vous attend (on mange avec la main droite)
Allemagne Allemand Warten auf niemanden Ne pas attendre personne
Grèce Grec Κρεμάσαμε το κουτάλι (Kremàssame to koutàli) Avoir suspendu la cuillère (de quelqu'un)
Angleterre Anglais To not stand on ceremony Ne pas s'en tenir au cérémonial / aux usages / au protocole
Italie Italien A nùddu stàiu 'spittànnu Je suis en train d'attendre... personne!
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Attendre quelqu'un comme les moines l'abbé » Commentaires

  • #1
    • borikito
    • 05/05/2007 à 07:43*
    Et ce site (Mâtin quel site !), ce matin à une heure déjà bien avancée, attend les commentaires comme les moines l’abbé.
    Y-a-t-il des abbés sur cette toile ?.... Yannouououououou !!!!!
    Debout lad’dans !
  • #2
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 08:24
    Moi, je ne suis ni un abbe, ni une religieuse (meme si j’aime en manger, les religieuses), mais j’ai des amis a Des Moines, Iowa.
  • #3
    • OSCARELLI
    • 05/05/2007 à 08:36*
    • En réponse à borikito #1 le 05/05/2007 à 07:43* :
    • « Et ce site (Mâtin quel site !), ce matin à une heure déjà bien avancée, attend les commentaires comme les moines l’abbé.
      Y-a-t-il des abbés... »
    ici, au pays des fins landais (ils ont l’humour à fleur de Pau), il est déjà 09:24 et vous êtes encore tous couchés! N’avez-vous pas honte? Non? Ben, je vais vous dire, moi non plus... 😉
    Cela n’empêche que je vous attendrai comme les moines l’abbé. J’ai ôt’ chose à faire, moi. Prendre l’aéroplane pour rentrer chez moi, par exemple...
    Le saviez-vous? Cette expression nous vient en droite ligne des Amériques, lorque Jeanne Labbé promit de se rendre à Des Moines. Lorsque les habitants de la ville l’apprirent, ils décidèrent d’organiser une grande fête avec tout le toutim et tout, pour fêter son arrivée. Tout était prêt. Et les habitants attendirent, attendirent, et attendirent encore, celle qui n’arriva jamais.
    Les habitants étaient tous devenus verts de faim, avaient des poils qui leur avaient poussé partout (ils ne s’étaient plus rasés depuis vilaine lurette), et les aliments pareils: verts et pleins de poils partout.
    C’est suite à cet événement malheureux qu’ils décidèrent, mais un peu tard, qu’on ne les y repredrait plus...
    Mais, vous demanderez-vous avec raison et avec moi, et Jeanne Labbé, que devint-elle?
    Eh bien, elle entra dans les Ordres et devint Dame Abesse dans un couvent de moinesses. Et là, celles-ci attendent toujours des moines qui avaient promis de s’y rendre. Lorsque les moinesses du couvent l’apprirent, elles décidèrent d’organiser une grande fête avec tout le toutim et tout, pour fêter ..., mais vous connaissez la suite, n’est-ce-pas...
  • #4
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 09:14*
    • En réponse à <inconnu> #2 le 05/05/2007 à 08:24 :
    • « Moi, je ne suis ni un abbe, ni une religieuse (meme si j’aime en manger, les religieuses), mais j’ai des amis a Des Moines, Iowa. »
    Salut tout le monde !
    Tu m’as coupé l’herbe sous le pied, Americano, en m’ôtant de la bouche la capitale de l’ail aux ouah ! Ce nom m’a toujours plu ! Les capitales étasuniennes ont parfois de ces noms.
    Du coup ! je ne citerai que l’expression inverse :
    Attendre personne comme l’antimoine, l’Sb (masse atomique 51)
    Si vous vous rendez à cette page, vous apprendrez que cet élément n’a rien d’anticlérical et, mesdames, qu’il entrait dans la composition du "masque à rats"et à cette page comment le prenom Mabel contracté à Vaseline est resté dans les anal annales de la publicité.
  • #5
    • tytoalba
    • 05/05/2007 à 09:32
    bon we à tous.
    Petite interprétation personnelle.
    Labbe ou stercoraire est un oiseau palmipède aussi appelé mouette pillarde. Cet oiseau attaque les goélands et les fous. Il les oblige à dégorger le poisson qu’ils ont ingurgité.
    Le moine est un mammifère pinnipède des mers chaudes, de la famille des phocidés.
    Imaginons qu’ils se côtoient, le moine a tout intérêt à ne pas attendre labbe et à prendre bien vite son repas tout seul.
    Les esprits chagrins, diront qu’on écrit labbe et non labbé, mais en orthographe on se permet tant de choses plus bizarres que celle-ci.
  • #6
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 09:44
    • En réponse à <inconnu> #4 le 05/05/2007 à 09:14* :
    • « Salut tout le monde !
      Tu m’as coupé l’herbe sous le pied, Americano, en m’ôtant de la bouche la capitale de l’ail aux ouah ! Ce nom m’a touj... »
    couper l’herbe sous le pied=a good thing? chuis pas sure...
    capitales etasuniennes=state capitals?
  • #7
    • OSCARELLI
    • 05/05/2007 à 09:49*
    • En réponse à tytoalba #5 le 05/05/2007 à 09:32 :
    • « bon we à tous.
      Petite interprétation personnelle.
      Labbe ou stercoraire est un oiseau palmipède aussi appelé mouette pillarde. Cet oiseau att... »
    les mammifères piinipèdes se balladent dans les pinèdes tandis que les oiseaux palmipèdes nichent sous les palmes.
    Ai-je bien fait avancé le schmilblick?
    Ah oui, la famille des phocidés venant de la cité phocéenne, il est donc généralement admis que ces marseillais de bon aloi sont un peu vantard, n’est-ce-pas, et que la sardine qu’ils ont en travers du gosier est au moins aussi grande que celle - non péchée à Messine - qui bloque l’entrée de leur port.
    Que ces oiseaux palmipèdes soient attaqués comme des fous pour dégorger la-dite sardine, bon, soit, admettons. Mais si avec celle-ci le stercoraire s’étouffe, il ne devra s’en prendre qu’à lui-même...
    Que - pour finir - le moine vive dans un couvent où il y a des mères chaudes, ... Non, je n’irai pas cafter ni le répéter. A personne. Promis, juré!
    Allez, bon vol!
    Ne m’attendez pas, commencez sans moi...
  • #8
    • OSCARELLI
    • 05/05/2007 à 09:49
    • En réponse à <inconnu> #4 le 05/05/2007 à 09:14* :
    • « Salut tout le monde !
      Tu m’as coupé l’herbe sous le pied, Americano, en m’ôtant de la bouche la capitale de l’ail aux ouah ! Ce nom m’a touj... »
    Tu m’as coupé l’herbe sous le pied, Americano, en m’ôtant de la bouche

    Contorsionniste, va!
  • #9
    • OSCARELLI
    • 05/05/2007 à 09:55*
    • En réponse à <inconnu> #6 le 05/05/2007 à 09:44 :
    • « couper l’herbe sous le pied=a good thing? chuis pas sure...
      capitales etasuniennes=state capitals? »
    capitales etasuniennes=state capitals?

    Yes, dear! Like:
    Mon Gomery
    Ton Gomery
    Son Gomery
    ...
    Ouah Sing Dong (ville avec un quartier chinois superbe)
    L’Os en Gelée (avec un Gouverneur Autrichien) Note du rédacteur: ils peuvent se le garder! On a réussi à s’en débarasser. C’est mieux que les copains de Belle Gique avec JCVD...
  • #10
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 10:05
    • En réponse à OSCARELLI #8 le 05/05/2007 à 09:49 :
    • « Tu m’as coupé l’herbe sous le pied, Americano, en m’ôtant de la bouche
      Contorsionniste, va! »
    J’ai toujours été très souple !
    😉
  • #11
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 10:12
    J’ ai parmi mes connaissances quelqu ’ un de bien , quelqu ’ un de noble , l ’ abbé de San- Fransisco , messie , messie c ’ est bien vrai et en plus vous savez son dessert favori ? Les pets de nonne !
  • #12
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 10:19
    • En réponse à OSCARELLI #9 le 05/05/2007 à 09:55* :
    • « capitales etasuniennes=state capitals?
      Yes, dear! Like:
      Mon Gomery
      Ton Gomery
      Son Gomery
      ...
      Ouah Sing Dong (ville avec un quartier chinois... »
    Les Etats-Unis est plein de villes des noms francais. Pas necessairment les capitales des states. G’night, I’m bushed (rien a voir avec).
  • #13
    • tytoalba
    • 05/05/2007 à 10:28
    • En réponse à OSCARELLI #7 le 05/05/2007 à 09:49* :
    • « les mammifères piinipèdes se balladent dans les pinèdes tandis que les oiseaux palmipèdes nichent sous les palmes.
      Ai-je bien fait avancé le... »
    je ne peux que constater que tu as trouvé ta terre à délire. Hé oui, nous avons JCVD, mais nous l’avons quand même expédié la plupart du temps aux states. Et nous essayerons d’éviter JH, dont la naturalisation n’est pas encore sûre, que les suisses le garde bien au chaud.
  • #14
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 10:39
    • En réponse à <inconnu> #6 le 05/05/2007 à 09:44 :
    • « couper l’herbe sous le pied=a good thing? chuis pas sure...
      capitales etasuniennes=state capitals? »
    "couper l’herbe sous le pied" = idiome (to beat sb to it). c’est devancer (to be ahead)
  • #15
    • chirstian
    • 05/05/2007 à 11:20
    je n’ai jamais entendu cette expression , et je le dis d’un ton sûr, (et non : d’une tonsure).
    Par contre , il me revient qu’effectivement les moines attendent quelque chose à la fin du repas, puisqu’ils crient "amène" , mais il me semblait que c’était un fromage , pas un abbé !
  • #16
    • chirstian
    • 05/05/2007 à 11:23
    attendre Saint Michel, comme les moines la baie.
  • #17
    • chirstian
    • 05/05/2007 à 12:08
    pourquoi l’attendre, puisque l’abbé ne fait pas le moine ?
  • #18
    • memphis
    • 05/05/2007 à 14:49
    • En réponse à chirstian #15 le 05/05/2007 à 11:20 :
    • « je n’ai jamais entendu cette expression , et je le dis d’un ton sûr, (et non : d’une tonsure).
      Par contre , il me revient qu’effectivement l... »
    mais il me semblait que c’était un fromage

    C’est le "chaussée aux moines", même s’ils marchent plus ou moins pieds nus....
  • #19
    • OSCARELLI
    • 05/05/2007 à 19:48
    • En réponse à memphis #18 le 05/05/2007 à 14:49 :
    • « mais il me semblait que c’était un fromage
      C’est le "chaussée aux moines", même s’ils marchent plus ou moins pieds nus.... »
    Je me disais aussi, rapport à l’odeur...
    Et là, c’est pas la marée, que ce sent...
  • #20
    • <inconnu>
    • 05/05/2007 à 21:25
    • En réponse à <inconnu> #14 le 05/05/2007 à 10:39 :
    • « "couper l’herbe sous le pied" = idiome (to beat sb to it). c’est devancer (to be ahead) »
    Merci pour la clarification. En anglais il y a une expression similaire, "To cut the ground from under one" mais on ne l’utiliserait pas comme ca (au moins aux Etats-Unis). C’est pourquoi je n’etais pas sure quant a la signification exacte.