Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Clés en main

Complètement terminé, prêt à être utilisé

Origine

Il suffit d'imaginer le garagiste qui remet à l'acheteur la clé de sa voiture flambant neuve fraîchement livrée et préparée pour comprendre le sens de l'expression : la voiture est prête à être utilisée et l'heureux acheteur peut partir avec, après avoir toutefois été délesté de quelques milliers d'euros mais, théoriquement, sans rien avoir à dépenser de plus (à part pour un peu d'essence, si jamais il tient vraiment à rouler avec).
Cette expression nous vient du XVIIIe siècle où, semble-t-il, sous la forme les clés à la main, elle a d'abord été utilisée dans le monde du bâtiment pour désigner une construction complètement terminée à un prix forfaitaire.
La chose semblait être difficile à obtenir à l'époque ; non pas la construction terminée, mais le prix forfaitaire, car, en l'absence d'un maître d'œuvre, chaque artisan y allait de son devis personnel, évoluant au fil de l'avancement du bâtiment et des difficultés rencontrées.
D'ailleurs, en 1863, Charles Nisard, dans son Curiosités de l'étymologie française, évoque un dialogue entre un individu et un architecte où le premier se plaint des devis du second qui sont toujours largement dépassés ; ce dernier se défend en invoquant ceux des artisans qui ne sont pas stables ; l'individu évoque alors un concurrent qui est prêt à lui bâtir une maison pour un montant fixe, la clé à la main ; l'architecte, craignant de voir le marché lui échapper, propose alors de lui bâtir sa maison pour un montant un peu inférieur, mais également la clé à la main.
Il ne fait donc aucun doute que l'expression indique à la fois une maison finie prête à être habitée et pour un montant forfaitaire, sans surprise.
Avec le temps, on a définitivement droit à plusieurs clés et cette locution peut maintenant être employée partout où il est question de mettre à disposition de quelqu'un quelque chose de terminé, directement utilisable et pour un montant fixé, même s'il n'y a pas réellement besoin de clé pour en profiter.

Exemple

« Un deuxième choix important est celui de savoir si vous allez utiliser une plateforme clés en main ou une solution à installer »
Benoît Desavoye,Christophe Ducamp - Les Blogs: Nouveau média pour tous - 2005

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Clés en main » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Schlüsselfertig Prêt à être utilisé avec les clés
Angleterre Anglais Ready for use Prêt à être utilisé / prêt à l'emploi
Angleterre Anglais Turnkey Tourne-clés
États-Unis Anglais Turnkey Clé _prête à_ tourner
Espagne Espagnol Llave en mano Clé en main
Hongrie Hongrois Kulcsrakészen Prêt à être utilisé avec la clef
Italie Italien Chiavi in mano Clés en main
Belgique Néerlandais Instapklare woning Maison prête à emménager
Belgique Néerlandais Kant-en-klaar "bord"-et-prêt (provenance de la navigation)
Belgique Néerlandais Sleutel op de deur (uniquement pour les maisons) La clé sur la porte
Pays-Bas Néerlandais Gebruiksklaar Prêt à l'emploi
Pays-Bas Néerlandais Kant en klaar (intraduisible) Terminé et prêt à l'emploi
Pologne Polonais Pod klucz Sous clé
Brésil Portugais Chave na mão Clé en main
Roumanie Roumain La cheie À clé
Turquie Turc Anahtar teslim Clé en main
Turquie Turc Anahtar teslimi Livraison de clef
Turquie Turc Emre amade Prêt à être commandé
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Clés en main » Commentaires

  • #1
    • DiwanC
    • 27/06/2011 à 00:15*
    Et si on commençait avec la clé du paradis, celle qui ouvre les portes de ce merveiiillleux site : la célébrissime clé de 12 ! 😄
  • #2
    • OSCARELLI
    • 27/06/2011 à 07:18
    • En réponse à DiwanC #1 le 27/06/2011 à 00:15* :
    • « Et si on commençait avec la clé du paradis, celle qui ouvre les portes de ce merveiiillleux site : la célébrissime clé de 12 ! 😄 »
    Et si on commençait avec la clé du paradis

    Vanessa, on parle de ton homme, là...
  • #3
    • OSCARELLI
    • 27/06/2011 à 07:19
    Clés en main: oui, sauf dans les alpages. Là, on parle plutôt de clés au pâtre.
  • #4
    • OSCARELLI
    • 27/06/2011 à 07:21*
    Clés en main: la construction pouvait, selon les cas, être multi-étages.
    Dans le cas où toute la construction est de plain-pied, on parle alors de clé de sol en main...
    Quoique là, il est utile de ne la donner qu’à Lady Theur de Partoches...
  • #5
    • joseta
    • 27/06/2011 à 07:21
    Le musicien ouvrait la trappe avec une clef de sol.
  • #6
    • momolala
    • 27/06/2011 à 07:21
    • En réponse à DiwanC #1 le 27/06/2011 à 00:15* :
    • « Et si on commençait avec la clé du paradis, celle qui ouvre les portes de ce merveiiillleux site : la célébrissime clé de 12 ! 😄 »
    Si notre vénéré God, n’en déplaise à Scipion, veut rester seul maître à bord, il n’est donc pas près de la chercher dans l’égout où il l’a jetée depuis l’ouverture de ce merrrveilleux site !
  • #7
    • OSCARELLI
    • 27/06/2011 à 07:24
    • En réponse à momolala #6 le 27/06/2011 à 07:21 :
    • « Si notre vénéré God, n’en déplaise à Scipion, veut rester seul maître à bord, il n’est donc pas près de la chercher dans l’égout où il l’a j... »
    Parles-tu là de six pions l’affre ricain? Celui qui est interviendu avant hier?
  • #8
    • momolala
    • 27/06/2011 à 07:30
    Dans notre monde virtuel celui qui a en main la bonne clé universelle pour tous les bus en série et peu de conscience détient l’immense pouvoir de foutre en l’air l’organisation d’un examen, un service secret ou la réputation d’un individu. Je suppose que le forfait à mettre en face de ladite clé est lui aussi susceptible de nombreuses évolutions, selon le prix de l’instant sur le marché de la délation ou de la simple connerie. Ni vu ni connu, j’t’embrouille ; on est bien loin du "tope-là" des maquignons d’autrefois.
  • #9
    • momolala
    • 27/06/2011 à 07:34
    • En réponse à OSCARELLI #7 le 27/06/2011 à 07:24 :
    • « Parles-tu là de six pions l’affre ricain? Celui qui est interviendu avant hier? »
    Exactement mon Filolo. Je trouve un peu niais de dire que God ne supporte pas la contradiction. Je crois qu’ici, s’il ne suffit point d’affirmer pour avoir raison, la discussion est toujours ouverte du moment qu’on a matière à argumenter. Peu d’entre nous prend autant de temps que God dans ses recherches autour des expressions qu’il nous propose ; il est donc difficile de le prendre en défaut. Mais je l’ai toujours vu modifier son exposé en fonction des nouvelles informations que tel ou tel apportait au moulin commun. C’est la clé de la réussite de ce merrrveilleux site, et pis c’est tout.
  • #10
    • OSCARELLI
    • 27/06/2011 à 07:35*
    • En réponse à momolala #8 le 27/06/2011 à 07:30 :
    • « Dans notre monde virtuel celui qui a en main la bonne clé universelle pour tous les bus en série et peu de conscience détient l’immense pouv... »
    pour tous les bus en série

    Parles-tu là de tous les A-bus ou de tous les J-bus? Pas des O-bus, quand même? Ah, je sais, les U-bus-rois! A moins qu’ils ne s’agisse des raie-bus, qui sont, comme tout le monde le sait, des bus marins...
    Grâce à l’escalier, il me souvient qu’au Bourget, ils ont l’R-bus...
  • #11
    • joseta
    • 27/06/2011 à 07:37
    Je passais, clefs en main, par un terrain bosselé, soudain, je trébuchai et fis tomber mes clefs dans un trou sot.
  • #12
    • OSCARELLI
    • 27/06/2011 à 07:38
    • En réponse à momolala #9 le 27/06/2011 à 07:34 :
    • « Exactement mon Filolo. Je trouve un peu niais de dire que God ne supporte pas la contradiction. Je crois qu’ici, s’il ne suffit point d’affi... »
    Comme tu as raison! Il faut être niais, pour nier ses qualités...
  • #13
    • joseta
    • 27/06/2011 à 08:40
    Pour résoudre un problème en cours de chimie, il me fallut ouvrir la porte du labo, car j’avais la clef, mais pas la solution.
  • #14
    • joseta
    • 27/06/2011 à 08:49
    Philippe avait toujours la bonne solution, et quand les autres ne savaient pas, ils lui demandaient: - T’as la Clay, Philippe?
  • #15
    • joseta
    • 27/06/2011 à 08:59
    Quand on fait nettoyage à fond à l’église, même les clefs s’y astiquent.
  • #16
    • joseta
    • 27/06/2011 à 09:13*
    J’avais les clefs en maints... endroits différents.
  • #17
    • momolala
    • 27/06/2011 à 09:34
    • En réponse à OSCARELLI #10 le 27/06/2011 à 07:35* :
    • « pour tous les bus en série
      Parles-tu là de tous les A-bus ou de tous les J-bus? Pas des O-bus, quand même? Ah, je sais, les U-bus-rois! A m... »
    De l’U.S.B. mon Filolo ! Il faut vivre avec son temps !
  • #18
    • momolala
    • 27/06/2011 à 09:34
    • En réponse à joseta #15 le 27/06/2011 à 08:59 :
    • « Quand on fait nettoyage à fond à l’église, même les clefs s’y astiquent. »
    A condition de les avoir !
  • #19
    • OSCARELLI
    • 27/06/2011 à 09:50*
    • En réponse à momolala #18 le 27/06/2011 à 09:34 :
    • « A condition de les avoir ! »
    Si tu y vas, je continue... J’avais pas osé celui-ci, mais bon: les abri-bus, qu’en dis-tu?
  • #20
    • DiwanC
    • 27/06/2011 à 10:49*
    • En réponse à momolala #6 le 27/06/2011 à 07:21 :
    • « Si notre vénéré God, n’en déplaise à Scipion, veut rester seul maître à bord, il n’est donc pas près de la chercher dans l’égout où il l’a j... »
    ...dans l’égout où il l’a jetée depuis l’ouverture de ce merrrveilleux site !

    Et comment peut-on connaître pareille chose quand on a poussé la porte de ce meeerveilleux site en décembre 2010 alors que les travaux étaient terminés depuis 2005... mettons 2006 ? Oùsse que c’est écrit ? J’ai relu la « bible » (c’est-à-dire le mode d’emploi !!!) : il est bien question d’une clé USB de 12, mais Sa Divinité ne précise pas qu’il l’a jetée dans un égout...
    S’te plaît, chère Momo, raconte !... ou prête-moi la clé du pour savoir ! 🙂