Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Etre à cheval sur...

Être très exigeant, très strict sur...
Attacher une grande importance, tenir rigoureusement à...

Origine

Il est certain qu'un cavalier est à cheval sur... son cheval. Et on peut, sans crainte de se tromper, affirmer qu'il attache une grande importance à sa monture.
Mais est-ce que cela suffit à expliquer notre expression ?
Eh bien nous n'en sommes pas loin !
Ceux qui sont si exigeants sur diverses choses que sont les principes, les règles ou l'orthographe, par exemple, sont des gens qui sont supposés bien les connaître et qui n'admettent pas qu'on s'en écarte ou les maltraite.
Ne peut-on en dire autant du cavalier vis-à-vis de sa monture[1] ?
Et quand on voit des écoles comme le Cadre Noir de Saumur () où les chevaux montés doivent apprendre à faire différents sauts, l'écuyer n'utilisant pas d'étriers, celui-ci ne doit-il pas être aussi fermement 'attaché' à son cheval que d'autres le sont à la qualité de l'orthographe ou au respect des principes ?
Voilà autant d'images venues du monde équestre qui se sont répandues dans la vie de tous les jours pour donner naissance à notre expression dont la date d'apparition ne semble pas être exactement connue mais qui est citée par la version de 1832 du Dictionnaire de l'Académie Française.
[1] Surtout que si le cavalier s'écarte un peu trop de sa monture, c'est probablement que son avenir très proche va être un tantinet désagréable, après un atterrissage brutal sur le plancher des vaches.

Exemple

« L'anglais d'Anouk était une perfection musicale : "J'avais des gouvernantes anglaises (…) mon père est très à cheval sur la qualité d'un accent." »
Christine Arnothy - Un type merveilleux

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre à cheval sur... » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Auf etwas herumreiten Chevaucher de ci de là sur quelque chose
Angleterre Anglais Be on one's high horse Être sur son grand (haut) cheval
Angleterre Anglais To be a stickler for the rules Être pointilleux sur le règlement
États-Unis Anglais To be a stickler for Être (pointilleux comme) un arbitre sur
Espagne Espagnol Ser intransigente con Être intransigeant avec
Espagne Espagnol Ser muy riguroso con Être très strict avec... (= Etre à cheval sur...)
Pays-Bas Néerlandais Een Pietje-precies zijn Être un Pierrot de (grande) précision
Pays-Bas Néerlandais Pietluttig zijn Être "Pierre-des-vétilles"
Pays-Bas Néerlandais Recht/strikt in de leer zijn Être tout droit/stricte dans les doctrines
Roumanie Roumain A fi pe cai mari Être sur des grands chevaux
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Etre à cheval sur... » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 20/03/2008 à 00:04*
    Ah ben voilà, l’expression du jour, c’est la cata... chrèse ! Syanne, on va avoir grand besoin de tes lumières, là... :’-))
  • #2
    • <inconnu>
    • 20/03/2008 à 04:06*
    Voici la véritable origine de l’expression "ETRE A CHEVAL SUR LES PRINCIPES (Prince en espagnol se dit "principe ou principio").à voir:
  • #3
    • <inconnu>
    • 20/03/2008 à 05:33
    Pour vivre en paix, mieux vaut parfois ne pas trop afficher ses principes, à cheval ou ailleurs.
    Sinon on cheval faire dire :
    « Le spotteur (qui épie) toujours prêt à piner (écœurer) le monde, il est à pic (cassant, hautain) et s’croit obligé de parler en tarmes (en termes choisis, d’une manière affectée) comme les franças. Asti que c’est fatiguant, tannant, achalant au boutte. C’est pas parlabe ce monde là ! Nous autres, notre devise c’est "vivre et laisser vivre". Mais ben sûr, ya du monde faut leur apprendre à vivre. Alors nos petits gars dans l’armée y vont y aider parce que nos principes à nous autres y a qu’ceux-là qui sont bons.»
  • #4
    • OSCARELLI
    • 20/03/2008 à 07:11*
    Et bien, mon petit Godemichou adoré, tu nous as mis le pied à l’étrier, là.
    Minute politique:
    En Belle Gique: après neuf mois de gestation, ce plat pays qui est le nôtre a enfin son gouvernement. Il seait bon alors que, rapidement, il mette Leterme à ses vagissements.😉
  • #5
    • OSCARELLI
    • 20/03/2008 à 07:18*
    Et voici la minute conventionnelle:
    Je ne serai ni à Paris ni au Mans à la mi-avril. Je souhaite bien du plaisir à toutes et à lors de la convention Mancéenne prévue. Je serai de tout coeur en tant que pur et sprit avec vous. Il vous suffira de m’invoquer lors de vos beuveries...
  • #6
    • OSCARELLI
    • 20/03/2008 à 07:23
    ach, chefal le dire...
    Z’est pas pon d’être à chefal sur les principes...
    Ca ne passe pas partout, même si on peut tire que cette personne est pien montée...
  • #7
    • momolala
    • 20/03/2008 à 07:50
    Ah, être à cheval sur une personne bien montée ! 😉 Tu m’as tendu la ...perche Filo !
    Mon amie cavalière émérite explique toujours qu’il faut serrer sa monture entre ses cuisses et ses genoux pour la maîtriser, lui tenir la bride pour qu’elle ne puisse prendre le mors aux dents, lever la tête et redresser son buste pour qu’elle ne prenne pas le galop et l’initiative : bref, pas de promène-couillon, mais du vrai boulot d’éducation et de complicité avec un animal intelligent doué de caractère. Etre à cheval et le rester a des exigences. Au propre, comme au figuré, spa ?
  • #8
    • <inconnu>
    • 20/03/2008 à 08:28
    "Etre à cheval sur les principes"...
    Heu, ça existe une expression "être à califourchon sur les règles" ? C’est peut être donc pour bientôt la chevauchée fantastique dans les plaines des lois junglienne sur les cannes à son cheval ?
    ;o)
  • #9
    • Muscat
    • 20/03/2008 à 08:56
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 20/03/2008 à 07:11* :
    • « Et bien, mon petit Godemichou adoré, tu nous as mis le pied à l’étrier, là.
      Minute politique:
      En Belle Gique: après neuf mois de gestation,... »
    Maintenant ils vont se bagarrer comme des chiffonniers pour avoir un morceau du gâteau et on nous dira encore que" ces gens-là" pensent à la population!Ils ne sont pas à cheval sur les principes quand il faudra nous grapiller quelques euros...Mais bon sang,qu’est-ce qu’on attend pour les obliger à être clean?Pour n’élire que ceux qui font quelque chose de concret?Oui,c’est vrai c’est pas demain la veille qu’on demandera aux nantis de participer !
  • #10
    • tytoalba
    • 20/03/2008 à 08:59
    • En réponse à <inconnu> #2 le 20/03/2008 à 04:06* :
    • « Voici la véritable origine de l’expression "ETRE A CHEVAL SUR LES PRINCIPES (Prince en espagnol se dit "principe ou principio").à voir: »
    😕 merci pour tes explications d’hier. Mon clavier Azerty, version belge a bien voulu me donner ma confusion. Il était difficile de trouver la barre puisque sur le clavier on ne voit que deux petits barres qu’on pourrait assimiler au : si on n’y prenait garde.
    Il me semble que notre momolala est encore bien coquine de grand matin, cela augure bien des dérives. Hourra pour les mots et le plaisir qu’ils nous apportent. A moins que ce soit moi qui ai l’esprit bien tourné. 😎
  • #11
    • chirstian
    • 20/03/2008 à 09:19*
    j’ai mangé un oeuf à cheval sur un steack. De cheval. Le steack, pas l’oeuf.
    Il attachait une grande importance à ce que son jaune reste au milieu de son blanc. Les oeufs sont à cheval sur l’égalité raciale. Quoique... Vous avez déjà vu un noir d’oeuf ? Oui, dessous, mais seulement s’il a brulé. Mais si l’oeuf est à cheval, dessous c’est le steack. Un oeuf sans steack ce n’est pas un oeuf à cheval. Je suis très à cheval sur les définitions culinaires. Et je sais faire cuire les oeufs. Dans une pôele. Je précise parce que j’en ai connu Hun qui faisait cuire sur son cheval pour ne pas perdre de temps. Il faisait cuire l’oeuf sous la selle. Et c’était pas bon : trop de selle. Salé une fois, mais ça allait pas deux. Le cheval finissait par protester. Les chevaux sont très à cheval. Mais eux, c’est normal.
    Ici j’intercale un smiley qui représente une tête de cheval, qui cligne de l’oeuf , avec un morceau de blanc d’oeil dans la crinière. Et j’ai du mérite à essayer, parce que c’est pas facile à faire:
    bon : on devine le blanc d’oeuf et le blanc d’oeil, mais j’aurais pas du prendre un cheval blanc !
  • #12
    • <inconnu>
    • 20/03/2008 à 09:38
    • En réponse à chirstian #11 le 20/03/2008 à 09:19* :
    • « j’ai mangé un oeuf à cheval sur un steack. De cheval. Le steack, pas l’oeuf.
      Il attachait une grande importance à ce que son jaune reste au... »
    Bonjour, vos jeux de mots sont pas mal mais je voudrais rectifier ce que vous avez ecris a savoir "manger un oeuf a cheval sur un steak". Ca, c’est l’expliquation du met. Mais manger un hamburger ou un steak a cheval est la vraie expression culinaire. (Voir le respertoire de la cuisine de notre maitre Escoffier).
  • #13
    • God
    • 20/03/2008 à 09:48
    • En réponse à <inconnu> #12 le 20/03/2008 à 09:38 :
    • « Bonjour, vos jeux de mots sont pas mal mais je voudrais rectifier ce que vous avez ecris a savoir "manger un oeuf a cheval sur un steak". Ca... »
    Dis moi Genghis, Khan tu interviens, c’est pas pour rien, hein ?
  • #14
    • <inconnu>
    • 20/03/2008 à 09:54
    • En réponse à <inconnu> #12 le 20/03/2008 à 09:38 :
    • « Bonjour, vos jeux de mots sont pas mal mais je voudrais rectifier ce que vous avez ecris a savoir "manger un oeuf a cheval sur un steak". Ca... »
    vos jeux de mots sont pas mal

    C’est une litote là non ? Christian ?
    Je ne voudrais pas monter sur mes grands chevaux mais est-ce bien normal que ce soit Gengis qui réponde à une intervention qui parle d’Attila ?
  • #15
    • tytoalba
    • 20/03/2008 à 10:09
    • En réponse à <inconnu> #12 le 20/03/2008 à 09:38 :
    • « Bonjour, vos jeux de mots sont pas mal mais je voudrais rectifier ce que vous avez ecris a savoir "manger un oeuf a cheval sur un steak". Ca... »
    Bienvenue à toi. Et pour te souhaiter la bienvenue, voir cette page.
  • #16
    • mickeylange
    • 20/03/2008 à 10:16
    • En réponse à <inconnu> #12 le 20/03/2008 à 09:38 :
    • « Bonjour, vos jeux de mots sont pas mal mais je voudrais rectifier ce que vous avez ecris a savoir "manger un oeuf a cheval sur un steak". Ca... »
    Je ne suis pas d’accord avec toi. Christian à dit dans sa grande sagesse :
    j’ai mangé un oeuf à cheval sur un steack.

    Tu aurais raison s’il avait mangé l’œuf ET le steack. Dans ce cas effectivement il faudrait impérativement parler d’un steack à cheval.
    Mais il a mangé seulement l’œuf, pas le steack, donc la position de départ de l’œuf est seule en cause. Dans un autre contexte que l’expression de ce jour, il aurait été capable de mettre son œuf à cheval sur plein d’autre choses qu’un cheval, mais aujourd’hui il s’est senti un peu obligé pour faire plaisir à God.
    Par contre un peu plus loin dans sa conférence il nous dit
    Un oeuf sans steack ce n’est pas un oeuf à cheval.

    ouvrant de la sorte le débat et reposant la question éternelle "le steack de cheval est-il la plus belle conquête de l’œuf"
    Sa question ramène ainsi à la question originelle qui de l’œuf ou du steack est apparu le premier ?
    Réponse quand les poules auront des dents de cheval ! 🤡
  • #17
    • Elpepe
    • 20/03/2008 à 10:18
    • En réponse à <inconnu> #14 le 20/03/2008 à 09:54 :
    • « vos jeux de mots sont pas mal
      C’est une litote là non ? Christian ?
      Je ne voudrais pas monter sur mes grands chevaux mais est-ce bien norma... »
    Gengis qui réponde à une intervention qui parle d’Attila

    A force de cuire son steak sous sa selle, Attila a eu un Gengis vite.
    Le Khan dira-t-on ? L’en faut Hun...
  • #18
    • Elpepe
    • 20/03/2008 à 10:34
    • En réponse à mickeylange #16 le 20/03/2008 à 10:16 :
    • « Je ne suis pas d’accord avec toi. Christian à dit dans sa grande sagesse :
      j’ai mangé un oeuf à cheval sur un steack.
      Tu aurais raison s’il... »
    Certes. Mais quid de la Grande Catherine, dont les mauvaises langues disent qu’elle aurait défuncté à cheval sur... une bite de cheval, justement ? Ou plus exactement, que c’est l’étalon qui se serait mis à cheval sur elle ? Ce point d’Histoire, fort controversé quoique capital, mériterait quand même qu’on soit plus à cheval sur la vérité hystérique historique, non ?
  • #19
    • Elpepe
    • 20/03/2008 à 10:50
    Attacher une grande importance, tenir rigoureusement à...

    BB tient vigoureusement à moi, est très à cheval là-dessus et attache une grande importance pour elle : moi. Mais ne le répétez pas, hein ? Je saurai que c’est vous...
  • #20
    • Emeu29
    • 20/03/2008 à 10:54
    Je suis étonné de lire que les écuyers du cadre noir travaillent sans étrier. Certes, il savent tenir à cheval sans cela, et même à cru (sans selle qu’ils aiment), mais l’étrier leur permet de se tenir de façon académique et permet aussi de travailler des éperons à la bonne hauteur.
    Ces chevaux sont dressés, ont un psychisme quasi parfait pour le travail qu’on leur demande et savent aussi travailler avec leur écuyer marchant derrière eux, les tenant avec de longues rênes.
    Mais je peux me tromper et je ne suis pas à cheval sur l’équitation académique.