Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Mettre (avoir) la puce à l'oreille

Eveiller l'attention, la méfiance, les soupcons (avoir l'attention éveillée, se douter de quelque chose ou se méfier de quelqu'un).

Origine

Oncques ne vit-on membre de la gent féminine se mettre une charmante petite puce en guise de boucle d'oreille !
Et pourtant !
Cette expression a changé de sens au cours des siècles.
Elle est attestée pour la première fois au XIIIe, sous la forme mettre la puche en l'oreille, à une époque où les petits parasites () pullulaient, quel que soit le niveau social de leur hôte, et où les tourments qu'ils provoquaient occupaient les esprits et les mains (pour des séances de grattage où il n'y avait rien à gagner).
Bizarrement, elle signifiait alors "provoquer ou avoir un désir amoureux", sens que Jean de la Fontaine utilisait encore dans ses 'Contes' :
« Fille qui pense à son amant absent
Toute la nuit, dit-on, à la puce à l'oreille
»
Au XVIIe siècle, l'expression se transforme, le 'à' remplace le 'en' et, surtout, le sens devient "être inquiet, agité", comme pour quelqu'un qui aurait senti une puce venir se loger dans son conduit auditif et qui en craindrait les conséquences 'démangeatoires'.
Parallèlement, dès le XIVe siècle, on évoquait déjà les oreilles qui sifflaient ou démangeaient lorsque quelqu'un était supposé parler de vous.
C'est probablement l'association de ces bizarres démangeaisons ('méfiez-vous, quelqu'un dit du mal de vous !') et de l'inquiétude de quelqu'un ayant la puce à l'oreille qui a donné le sens moderne de cette expression.

Compléments

Des connotations érotiques ont longtemps été associées à l'oreille (le sexe féminin) et à la puce et sa 'piqûre' provoquant des démangeaisons très particulières à cet endroit. Mais les liens avec l'attention et la méfiance sont difficiles à faire.
Il paraît aussi qu'au XVIIe siècle, lorsqu'un homme capturait une puce sur le corps de sa maîtresse, il lui arrivait de la faire enchâsser dans un médaillon. Nous ne sommes plus très loin de la puce en boucle d'oreille !
Cette expression, bien que très ancienne, est pourtant d'une grande modernité puisque nos animaux domestiques ont maintenant la puce (électronique) à l'oreille, en guise de tatouage.
En attendant que l'avènement de Big Brother fasse que ce soit aussi notre tour...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre (avoir) la puce à l'oreille » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Jemandem einen Floh ins Ohr setzen Mettre une puce à l'oreille de qn
Angleterre Anglais To put a bug (or a bee) in someone's bonnet Mettre une bestiole (ou une abeille) dans le bonnet de quelqu'un
Angleterre Anglais To put a bug (or a flea) in someone's ear Mettre un insecte (ou une puce) dans l'oreille de quelqu'un
Argentine Espagnol Avivar a alguien o avivarse Réveiller ou se réveiller
Espagne Espagnol Estar mosca Être mouche (= Avoir la puce à l'oreille)
Espagne Espagnol Tener la mosca detras de la oreja Avoir la mouche derrière l'oreille
Espagne Espagnol Tener la mosca en la oreja Avoir la mouche à l'oreille
Italie Italien Mettere la pulce nell'orecchio Mettre la puce dans l'oreille
Pays-Bas Néerlandais Argwaan bij iemand wekken (mettre la puce...) Réveiller la méfiance chez quelqu'un
Pays-Bas Néerlandais Er lucht van krijgen Avoir la puce à l'oreille, se douter de quelque chose
Pays-Bas Néerlandais Het doorkrijgen (avoir la puce...) Le comprendre
Pays-Bas Néerlandais Iemand uit de droom helpen Aider qqn à sortir de sa rêve
Pays-Bas Néerlandais Iets in het snotje hebben (krijgen) Avoir la puce à l'oreille. observer et ensuite se douter de quelque chose
Brésil Portugais Estar com a pulga atrás da orelha Être avec la puce derrière l'oreille
Roumanie Roumain A-i intra/b?ga un cui în inim? Lui entrer/mettre un clou dans le cœur
Turquie Turc KULA?INA SU KAÇIRMAK METTRE UN TOUT PETIT PEU D'EAU DANS L'OREILLE
Belgique Wallon Mette li pouce à l'oreie Mettre la puce à l'oreille
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Mettre (avoir) la puce à l'oreille » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 06/12/2005 à 02:29
    Vous me voyez ravie d´être la première à vous féliciter .- J´aime beaucoup votre humour et votre élégance de style .- Continuez de la sorte ....!- Merci .-
  • #2
    • <inconnu>
    • 07/12/2005 à 17:10
    Une simple petite précision quant au paragraphe traitant avec humour des puces électroniques chez les animaux de compagnie : s’il est vrai que les tatouages étaient souvent appliqués à la face interne des pavillons auriculaires (également à la face interne de la cuisse), il n’en est pas de même des "transpondeurs" ou puces électroniques qui sont par convention toujours appliqués sur le côté gauche de l’encolure (ce qui n’est pas trop éloigné de l’oreille, j’en conviens). Il reste néanmoins vrai que beaucoup font par erreur l’amalgame entre l’oreille et la puce électronique.
    Je tiens moi aussi à vous remercier pour la qualité de votre site, agréable et intéressant.
  • #3
    • God
    • 07/12/2005 à 20:53
    • En réponse à <inconnu> #2 le 07/12/2005 à 17:10 :
    • « Une simple petite précision quant au paragraphe traitant avec humour des puces électroniques chez les animaux de compagnie : s’il est vrai q... »
    Correction acceptée ! Vétérinaire ?
    Effectivement, j’ai confondu le véritable tatouage fait dans l’oreille et les ’puces’ qui seraient probablement difficiles à placer dans l’épaisseur du pavillon auriculaire.
    C’est d’autant plus idiot que j’ai fait ’tatouer’ mon animal il n’y a pas longtemps et que ce n’est effectivement pas dans l’oreille qu’on lui a placé son transpondeur.
    Mais emporté par mon élan...
  • #4
    • mickeylange
    • 01/03/2014 à 03:03*
    Des connotations érotiques ont longtemps été associées à l’oreille (le sexe féminin)

    L’expression à l’origine était avoir le morpion à l’oreille !
    Et pour remplacer Germaine qui promène son bonnet rouge sur ses terres:
    Une femme du monde, et qui souvent me laisse
    Faire mes quatre voluptés dans ses quartiers de noblesse,
    M’a sournoisement passé, sur son divan de soie,
    Des parasites du plus bas étage qui soit...
    Sous prétexte de bruit, sous couleur de réclame,
    Ai-je le droit de ternir l’honneur de cette dame
    En criant sur les toits, et sur l’air des lampions:
    "Madame la marquise m’a foutu des morpions"?
    Heureusement que Georges (pas "is inside", l’autre) n’a pas écrit madame la comtesse au lieu de madame la marquise ! Hein Germaine 😄
  • #5
    • Bouba
    • 01/03/2014 à 04:30
    • En réponse à mickeylange #4 le 01/03/2014 à 03:03* :
    • « Des connotations érotiques ont longtemps été associées à l’oreille (le sexe féminin)
      L’expression à l’origine était avoir le morpion à l’or... »
    Très bien vu !
    Ne trouvant aucun autre parasite dans l’oeuvre de Tonton Georges, je pense qu’il n’y a rien à rajouter.
    Aujourd’hui c’est jour de vernissage de l’expo-Momo et ce soir j’aurais l’heur d’aller chercher Mâame la Comtesse à la gare.
    Un peu tôt pour le café, non ?
  • #6
    • Bouba
    • 01/03/2014 à 04:33
    Quand j’ai vu la date de la première parution de l’expression, ça m’a mis la puce à l’oreille......
    Je me suis dit:
    "Holà, une des toutes premières......doit pas y avoir beaucoup de monde au dessus !"
    9 ans dis donc........Putain, ça passe à une allure !......🙁
  • #7
    • deLassus
    • 01/03/2014 à 06:13*
    • En réponse à Bouba #6 le 01/03/2014 à 04:33 :
    • « Quand j’ai vu la date de la première parution de l’expression, ça m’a mis la puce à l’oreille......
      Je me suis dit:
      "Holà, une des toutes pr... »
    une des toutes premières......doit pas y avoir beaucoup de monde au dessus

    Ce qui est notable, c’est que cette expression de fin 2005 n’ait pas été déjà rediffusée...
    9 ans dis donc........Putain, ça passe à une allure !

    Tu y prends goût, aux alexandrins... J’aime !
  • #8
    • Bouba
    • 01/03/2014 à 07:31
    • En réponse à deLassus #7 le 01/03/2014 à 06:13* :
    • « une des toutes premières......doit pas y avoir beaucoup de monde au dessus
      Ce qui est notable, c’est que cette expression de fin 2005 n’ait... »
    Vrai ! Elle est quasiment vierge........Et pour l’alexandrin, pour le coup c’est involontaire.......
    Et puis un tout seul ne vaut rien, pour qu’il y ait un charme il faut qu’un autre suive avec la rime......
    Voyons ce que va nous concocter Belteigneuse aujourd’hui......🙂
  • #9
    • deLassus
    • 01/03/2014 à 07:32
    • En réponse à Bouba #5 le 01/03/2014 à 04:30 :
    • « Très bien vu !
      Ne trouvant aucun autre parasite dans l’oeuvre de Tonton Georges, je pense qu’il n’y a rien à rajouter.
      Aujourd’hui c’est jou... »
    ce soir j’aurais l’heur d’aller chercher Mâame la Comtesse à la gare

    Pour les anciens : Et tu la prendras sur le quai ?
  • #10
    • joseta
    • 01/03/2014 à 07:53
    Aux yeux ?
    Les anglais ont la puce à leurs eyes.
  • #11
    • joseta
    • 01/03/2014 à 07:56
    Quand j’écoute Beethoven, j’ai l’opus à l’oreille...
  • #12
    • joseta
    • 01/03/2014 à 08:08*
    Il s’était servi un verre de flotte...pas très potable:
    - t’as la puce à l’eau, Reil !
  • #13
    • joseta
    • 01/03/2014 à 08:18
    La fiancée de M. Charles, au téléphone:
    - Allo, Ray ?
    - ma puce !
  • #14
    • belteigneuse
    • 01/03/2014 à 08:34
    UNE DRÔLE DE PUCE
    Une puce
    Qui me suce
    Quel effroi !
    Je me gratte
    Elle se casse
    En émoi.
    Ell’ se love
    Dans l’alcôve
    Du Chinois.
    Et se musse
    Sur… Motus !
    Parlez bas…
    Son prépuce
    Stimulus
    Adéquat.
    Ell’ s’éveille
    Au soleil
    Et basta !
    Fuit mutine
    Et butine
    Mes pieds plats.
    Mais non, voyons !: Elle butine ton oreille… C’est l’expression du jour, quand même. Un peu de sérieux !
  • #15
    • joseta
    • 01/03/2014 à 09:27
    DEVINETTE
    Sur la jeune fille sauta, soudain un couple de puces, par dessus l’oreille...Du coup, elle se rendit compte qu’elle n’était pas toute seule. Qui l’accompagnait ?
    - deux puces haut
  • #16
    • <inconnu>
    • 01/03/2014 à 09:29
    Les octopuces, ça me donne la chair de poulpe.
  • #17
    • <inconnu>
    • 01/03/2014 à 09:33
    Un clochard a tellement faim qu’il mange son chien. Après avoir fini il se dit : "Pauvre Sacapus, qu’est-ce qu’il se serait régalé avec tous ces os."
  • #18
    • Bouba
    • 01/03/2014 à 09:34
    • En réponse à deLassus #9 le 01/03/2014 à 07:32 :
    • « ce soir j’aurais l’heur d’aller chercher Mâame la Comtesse à la gare
      Pour les anciens : Et tu la prendras sur le quai ? »
    C’est à dire ???????........😐
  • #19
    • Bouba
    • 01/03/2014 à 09:35
    • En réponse à belteigneuse #14 le 01/03/2014 à 08:34 :
    • « UNE DRÔLE DE PUCE
      Une puce
      Qui me suce
      Quel effroi !
      Je me gratte
      Elle se casse
      En émoi.
      Ell’ se love
      Dans l’alcôve
      Du Chinois.
      Et se musse... »
    Bon, j’te le dis plus......😉
  • #20
    • SyntaxTerror
    • 01/03/2014 à 09:39
    De nos jours, ce qui éveille la méfiance de certaines employées de commerce de ma connaissance, c’est que leur boutique se retrouve à l’intérieur d’un périmètre d’usage de consommation exceptionnel (Puce) qui amènera leur responsable à les "inciter fortement" à vouloir travailler le dimanche.