Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Mettre sur la sellette

Soumettre quelqu'un à un interrogatoire serré.
L'exposer aux jugements et aux critiques les plus sévères.
Lui faire avouer des choses qu'il voulait tenir secrètes.

Origine

Avant la Révolution, on faisait s'asseoir le présumé coupable sur un petit tabouret très bas, 'la sellette'.
Celle-ci pouvait être recouverte d'un tapis quand l'accusé était une personne de haut rang.
La petite taille du banc obligeait à une posture jugée d'autant plus humiliante qu'on y paraissait les fers aux pieds.

Compléments

L'usage de la sellette a été aboli en 1789.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mettre sur la sellette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Rhoi rhywun trwy'r felin Faire à quelqu'un traverser le moulin
Allemagne Allemand Im Blickpunkt stehen Être au point de vue
Angleterre Anglais Give 'em the rack Mettez le sur le chevalet?
Angleterre Anglais To put in the hot seat Mettre sur le siège chaud
Argentine Espagnol El banquillo de los acusados La sellette des accusés
Équateur Espagnol El banquillo de los acusados Le banc des accusés
Espagne Espagnol Estar en el ojo del huracán Être dans l'oeil de l'ouragan
Espagne Espagnol Estrechar a preguntas Rétrécir aux questions
Espagne Espagnol Poner en entredicho (C'est moins fort que "Mettre sur la sellette") Remettre en cause / Remettre en question
Espagne Espagnol Sentar en el banquillo Asseoir une personne sur le banc des accusés
Italie Italien Mèttiri 'e strìtti Mettre aux étroites
Belgique Néerlandais De duimschroeven aandraaien Serrer les poucettes
Pays-Bas Néerlandais Iemand aan de tand voelen Toucher quelqu'un au dent
Pays-Bas Néerlandais Iemand de duimschroeven aandraaien Serrer les vis de pouce à quelqu'un (instrument de torture)
Pays-Bas Néerlandais Iemand het vuur na aan de schenen leggen Mettre à qqn le feu près des tibias/mollets
Brésil Portugais Encostar na parede Pencher contre le mur
Roumanie Roumain A lua la încins Le faire chauffer
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Mettre sur la sellette » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 05/01/2008 à 01:00
    Si vous voulez vous mettre sur la sellette, fastoche ! Il suffit de fabriquer un ballon solaire ... il n’utilise que le rayonnement thermique du soleil pour lever sa charge, mais pour soulever un adulte il faut un ballon d’un diamètre de 12 à 15 m. et suivre les conseils de cette page et si vous voulez savoir qui l’a inspiré, cliquez sur ’accueil’ (en haut à gauche de la page et vous retrouvez Pif Gadget 😄
  • #2
    • cotentine
    • 05/01/2008 à 01:16*
    • En réponse à cotentine #1 le 05/01/2008 à 01:00 :
    • « Si vous voulez vous mettre sur la sellette, fastoche ! Il suffit de fabriquer un ballon solaire ... il n’utilise que le rayonnement thermiq... »
    pour harnacher un cheval, si vous voulez qu’il vous emmène en carriole ou en calèche, la 1ère chose à faire est de lui "mettre la sellette", puis de lui tailler des boucler la croupière, pas trop serrée, etc ... non à c’t’heur’-là, point de tour en calèche ... ce soir y’a même pas d’étoiles visibles ... sont toutes restées sur l’expression d’hier !🙁 s’cuse j’ai cliqué sur la mauvaise icône ...
  • #3
    • momolala
    • 05/01/2008 à 07:33
    A l’antithèse du sens développé ici, le sulpteur met sur la sellette l’oeuvre à laquelle il travaille, qui deviendra le chef-d’oeuvre de demain qu’on placera peut-être sur une autre sellette pour le faire admirer.
  • #4
    • momolala
    • 05/01/2008 à 07:34
    Dit-on du constipé qui réitère des tentatives brèves de libération de son intestin qu’il va à la sellette ?
  • #5
    • OSCARELLI
    • 05/01/2008 à 08:05
    Doit-on mettre un champion de la pédale sur la sellette pour qu’il avoue s’être dopé?
  • #6
    • OSCARELLI
    • 05/01/2008 à 08:10
    Soumettre quelqu’un à un interrogatoire serré.
    L’exposer aux jugements et aux critiques les plus sévères.
    Lui faire avouer des choses qu’il voulait tenir secrètes.

    [slurp]Mon petit Godemichou adoré [/slurp], je comprends les première et troisième essplquations, la troisi`me étant la suite logique de la première, mais que vient faire la deuzième là-dedans? Celle-ci est plutôt une esspliquation de L#expressio "mettre quelqu’un au pilori", si l’on veut. Si l’on ne veut pas, c’est d’ailleurs encore bon...
  • #7
    • ThanhBach
    • 05/01/2008 à 08:53*
    Mettre quelqu’un sur la sellette, ce n’est surement pas la meilleure façon de le remettre en selle, quoique des fois, ma foi ...
    Mettre quelqu’un sur la sellette ... ce pourrait aussi le foutre dans le caca (nb: petit caca, sinon cela aurait été la selle, non rapetissée).
    D’autre part le petit tabouret très bas de la Révolution a bien grandi depuis. De nos jours, la sellette est plutôt haut de corps que bas sur pattes. Voyez les pièces sculptées sur leur sellette.
    Enfin, la sellette aurait perdu de sa timidité en prenant de l’âge et là où elle se glissait sous nos fesses, en "ette" et en bicyclette, depuis longtemps déjà elle a perdu son diminutif. En Vélib ’, "à l’insu de notre plein gré", on n’est plus mis sur la sellette mais bien installé en selle.
    _________________________________________________________________
    L’expresso tout fumant tout chaud du jour
    "Ce n’est pas parce qu’on est (mis) sur la sellette, qu’il faut aller à la selle petitement"
    Proverbe cantonnais - Extrait du recueil de poèmes Tang 13è "Sur la sellette, pousse ... le riz"
    _________________________________________________________________
    .
  • #8
    • God
    • 05/01/2008 à 09:24
    • En réponse à OSCARELLI #6 le 05/01/2008 à 08:10 :
    • « Soumettre quelqu’un à un interrogatoire serré.
      L’exposer aux jugements et aux critiques les plus sévères.
      Lui faire avouer des choses qu’il... »
    Désolé, [coups de fouet]mon bon Filo[/coups de fouet], mais c’est bien une des acceptions de cette expression, même si, de nos jours, elle est peu employée dans ce sens au profit de celle que tu cites.
  • #9
    • momolala
    • 05/01/2008 à 09:42
    • En réponse à God #8 le 05/01/2008 à 09:24 :
    • « Désolé, [coups de fouet]mon bon Filo[/coups de fouet], mais c’est bien une des acceptions de cette expression, même si, de nos jours, elle e... »
    Cette expression est aujourd’hui détournée souvent de son sens initial par la presse qui "met sur la sellette" certains malheureux destinés plutôt à être "passés par la planche". Je l’ai rencontrée avec ce sens en titre de plusieurs articles évoquant des licenciements ou des départs en retraite anticipés non volontaires et massifs. Quelle que soit la hauteur de la sellette, la chute en est sûrement brutale.
  • #10
    • chirstian
    • 05/01/2008 à 10:03
    asseyez vous sur ce banc God ! Alors comme ça, d’après vous :
    Avant la Révolution, on faisait s’asseoir le présumé coupable sur un petit tabouret très bas
    ? petit ? très bas ? combien ? 20 ? 30? 50? et la largeur ? l’épaisseur ? et le banc était en quoi ? quelle couleur ? combien de pieds ? comment était le bout du banc ? et le banc debout ? dans quelle position était-il placé ? où ? par qui ? à quel moment ? et vos sources ? le livre ? l’édition ? la page ? et qu’est ce que vous avez contre les jeunes ?
    Restez assis ! Nous avons les moyens de vous faire parler ! 😏 😏
  • #11
    • OSCARELLI
    • 05/01/2008 à 11:50*
    • En réponse à God #8 le 05/01/2008 à 09:24 :
    • « Désolé, [coups de fouet]mon bon Filo[/coups de fouet], mais c’est bien une des acceptions de cette expression, même si, de nos jours, elle e... »
    Allons, allons [😏fou de couettes] mon petit Godemichou [/fou de couettes😏], ne laisse donc pas sortir tes instincts brutaux ainsi...
    Ne te reconnaissons à peine, derrière ce masque...
    Comment, lequel?
    Celui que Chirstian te montre par deux fois ci-dessus, pardi!
  • #12
    • <inconnu>
    • 05/01/2008 à 17:15*
    Bonjour et bonne année 2008 a toutes et a tous.
    Hospitalisé en urgence le 23-12, j’ai donc passé Noël et le nouvel an a l’hopital et n’en suis sorti que cette aprés-midi. J’ai donc deux semaines d’expressio en retard a lire et ma boite email déborde. Donc a plus tard si vous le voulez bien.😄
  • #13
    • tytoalba
    • 05/01/2008 à 19:27
    • En réponse à <inconnu> #12 le 05/01/2008 à 17:15* :
    • « Bonjour et bonne année 2008 a toutes et a tous.
      Hospitalisé en urgence le 23-12, j’ai donc passé Noël et le nouvel an a l’hopital et n’en su... »
    Mais bien sûr prends tout ton temps , on a toute une année. En espérant que ton séjour à l’hôpital n’est pas un trop mauvais souvenir. Bonne année et meilleurs voeux de rétablissement.
  • #14
    • cotentine
    • 05/01/2008 à 19:46
    • En réponse à <inconnu> #12 le 05/01/2008 à 17:15* :
    • « Bonjour et bonne année 2008 a toutes et a tous.
      Hospitalisé en urgence le 23-12, j’ai donc passé Noël et le nouvel an a l’hopital et n’en su... »
    y’en a des ... qui trouvent toujours de bonnes solutions pour éviter les réunions de famille ! Je vais te soumettre à un interrogatoire serré, t’exposer aux jugements et aux critiques les plus sévères et te faire avouer des choses que tu voulais tenir secrètes comme dit God ! Bref, tu vas être mis sur la sellette et tu ne vas pas t’en tirer à si bon compte ! 😉
    Bon meilleur an 2008 ! ... je plaisantais , of course !
    s tu es rentré chez toi, tu vas revoir la lumière d’hier ... ou avant-hier ... et te remettre en selle ...
    Meilleure santé à toi e à bientôt sur le site ! 😄
  • #15
    • chirstian
    • 05/01/2008 à 22:04
    • En réponse à <inconnu> #12 le 05/01/2008 à 17:15* :
    • « Bonjour et bonne année 2008 a toutes et a tous.
      Hospitalisé en urgence le 23-12, j’ai donc passé Noël et le nouvel an a l’hopital et n’en su... »
    ah ! Je savais bien que tu finirais par craquer et tout avouer ! J’en ai vu s’effondrer, après quelques heures sur la sellette, qui étaient autrement plus durs : donc : le trou de la SS, c’est toi ! Les heures sup des urgences, c’est toi ! Les RTT que le toubib ne peut pas prendre depuis 2 ans, c’est toi ! Pas tout seul, OK, il en sera tenu compte...
    Tu peux te relever, ranger le banc et sécher tes larmes. Condamné à 1 an d’Expressio.
    Au suivant ...
    et comme le dit Cotentine #14 : "remets toi en site, et à bientôt sur la selle ..."
  • #16
    • DiwanC
    • 21/11/2016 à 00:24*
    Donc, être sur la sellette, c'est être exposé aux jugements et aux critiques les plus sévères... Ce fut bien souvent le cas pour not' Georges à qui on reprochait sa liberté de ton, sa liberté de mots..
    L'amusant aujourd'hui, c'est de voir sa statue à jamais sur une sellette !
    🙂
    Et moi qui avais toujours l'air de te dire " Mademoiselle,
    voulez-vous
    Partager ma statue ? "

    C'est un émouvant poème de Paul Fort que Brassens dit ici.
    Le texte :

    À Mireille dite "Petit Verglas"
    Ne tremblez pas, mais je dois le dire elle fut assassinée au couteau par un fichu mauvais garçon, dans sa chambre, là-bas derrière le Panthéon, rue Descartes, où mourut Paul Verlaine.

    O ! oui, je l'ai bien aimée ma petite " Petit Verglas " à moi si bonne et si douce et si triste. Pourquoi sa tristesse ? Je ne l'avais pas deviné, je ne pouvais pas le deviner.

    Non, je l'ai su après tu me l'avais caché que ton père était mort sur l'échafaud, Petit Verglas ! J'aurais bien dû le comprendre à tes sourires.
    J'aurais dû le deviner à tes petits yeux, battus de sang, à ton bleu regard indéfinissable, papillotant et plein de retenue.

    Et moi qui avais toujours l'air de te dire "Mademoiselle, voulez-vous partager ma statue ?"
    Ah ! J'aurais dû comprendre à tes sourires, tes yeux bleus battus et plein de retenue.

    Et je t'appelais comme ça, le Petit Verglas, que c'est bête un poète ! O petite chair transie !
    Moi, je l'ai su après que ton père était mort ainsi...

    Pardonne-moi, Petit Verglas. Volez, les anges !
  • #17
    • Bouba
    • 21/11/2016 à 04:42
    • En réponse à DiwanC #16 le 21/11/2016 à 00:24* :
    • « Donc, être sur la sellette, c'est être exposé aux jugements et aux critiques les plus sévères... Ce fut bien souvent le cas pour not' George... »
    Hé ben moi j'ai trouvé :
    J'ai pas su m'écarter j'ai fait une boulette
    La publique rumeur m'a mis sur la sellette

    Et c'est ici
    C'était l'époque des vaches maigres, ses débuts dans l'impasse Florimont, il s'était entiché de Jo qui lui avait refilé une chaude lance car elle tapinait du côté de la Madeleine et lui n'en savait rien.
    C'est à cette ossasion qu'il écrivit "Une jolie fleur"..
    Une trouvaille pareille ça mérite un café....
  • #18
    • Bouba
    • 21/11/2016 à 04:51
    Mais dites donc j'y pense, Fillon a pris une sacrée option pour le trois pièces cuisine du faubourg St Honoré.
    C'est peut être parce que comparativement aux autres il n'a jamais été sur la sellette...
    On na jamais entendu dire qu'il ait eu un jour des casseroles au fion.......
    En tout cas on va rigoler avec un bon vivant pareil....Il incarne l'hilarité ...🙂
  • #19
    • Bouba
    • 21/11/2016 à 05:39
    Un accusé sur la sellette dans Le retour de Martin Guerre..
  • #20
    • DiwanC
    • 21/11/2016 à 05:55
    • En réponse à Bouba #17 le 21/11/2016 à 04:42 :
    • « Hé ben moi j'ai trouvé :
      J'ai pas su m'écarter j'ai fait une boulette
      La publique rumeur m'a mis sur la sellette
      Et c'est ici
      C'était l'époq... »
    Belle trouvaille !!!
    Cela dit, il eut raison de l'oublier parce que - entre nous - elle n'est pas fameuse sa... bluette.
    Si tu as une larmelichette de lait, je prendrai volontiers un café !
    🙂