Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Sage comme une image

Calme, tranquille, très sage.

Origine

Certains imaginent que cette expression a un lien avec la naïveté des images d'Épinal. Mais il n'en est rien.
Si vous regardez bien une image représentant des enfants et si vous êtes un tant soit peu perspicace, vous constaterez que, quel que soit ce qu'ils supposés faire, les bambins qui y sont représentés sont complètement immobiles et silencieux[1].
Exactement le contraire de ces 'charmants' enfants qui vous environnent, sur lesquels il n'existe aucun bouton de volume à tourner vers la gauche, qui s'agitent dans tous les sens, se chamaillent sans arrêt et multiplient les bêtises et qui, les effrontés, ne craignent nullement vos remontrances.
Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu'on voit sur les images comme ce qui serait l'idéal du comportement enfantin ?
C'est bien ce qui a été fait par ceux qui, doux rêveurs, ont imaginé cette expression au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle.
[1] Sinon, l'image s'appelle plutôt un film...

Exemple

« - Elle a été sage ce soir [la petite] ?
- Oh! madame... comme une image ! »
Eugène Labiche - La fille bien gardée

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sage comme une image » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Fel angel Comme un ange
Allemagne Allemand Brav wie ein Engel Sage comme un ange
Allemagne Allemand So süss ! Si sage / mignon !
Angleterre Anglais As good as gold Bon (dans le sens de sage) comme de l'or
Angleterre Anglais Quiet as a mouse Tranquille comme une souris
États-Unis Anglais Pretty as a picture Joli / sage comme une image
Argentine Espagnol Tranquilo como un angelito Sage comme un petit ange
Espagne Espagnol ¡ Un ángel ! Un ange ! (= Sage comme une image)
Espagne Espagnol Más bueno que el pan Meilleur que le pain
Espagne Espagnol Màs bueno que un santo Meilleur qu'un saint
Italie Italien Buono come una angelo Bon comme un ange
Belgique Néerlandais Zo braaf als een engel Sage comme un ange
Pays-Bas Néerlandais Engelachtig Angélique
Pays-Bas Néerlandais Zoet als een plaatje Mignon / sage comme une image
Pologne Polonais Grzeczny jak aniołek Sage comme un petit ange
Roumanie Roumain A sta ca mielul Se tenir comme l'agneau
Roumanie Roumain A sta ca un sfant Se tenir comme un saint
Roumanie Roumain Cuminte ca un ingeras Sage comme un petit ange
Roumanie Roumain Cumintenia pamantului La sagesse de la terre
Serbie Serbe Miran kao bubica Sage comme une image
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Sage comme une image » Commentaires

  • #1
    • AnimalDan
    • 30/11/2007 à 04:56
    Le monde et les temps changent... en cette époque où le rapport à l’image a bien évolué, l’’image" est devenue dérangeante, provocatrice, falsifiée, militante... tout sauf sage ou lénifiante...
  • #2
    • Rikske
    • 30/11/2007 à 07:27*
    Ouh ! Lala! Sont tous sages comme des images, ce jourd’hui ! A part l’ami AnimalDan (dont je trouve la remarque très pertinente), encore personne sur le pont ? Où est l’Amiral ? D’habitude, il monte le quart 12-4 ? Et tatie Cotine ?
  • #3
    • OSCARELLI
    • 30/11/2007 à 08:00
    Sage comme une image... Tout mon portrait, là! Merci, [slurp] ô mon Godemichou adoré [/slurp] d’avoir présenté une expressio.fr tout à moi dédiée... T’es gentil tout plein.
  • #4
    • Rikske
    • 30/11/2007 à 08:03
    • En réponse à OSCARELLI #3 le 30/11/2007 à 08:00 :
    • « Sage comme une image... Tout mon portrait, là! Merci, [slurp] ô mon Godemichou adoré [/slurp] d’avoir présenté une expressio.fr tout à moi d... »
    Tout c’qu’y faut pas entendre...!
  • #5
    • OSCARELLI
    • 30/11/2007 à 08:07*
    Sage comme une image...
    Ne faudrait-il pas dire plutôt Verne-issage de mage? Hein, Jules, toi, le magicien des mots, des rêves, toi qui a réussi à nous faire tenir tranquille en lisant Vingt mille lieues sous les mers, Le tour du monde en quatr-vingt jours, Voyage en ballon, ou encore De la terre à la lune.
    Tu as rejoint là une certaine Comtesse aux pieds nus de Ségur, aves Les bons petits diables par exemple...
    Ah, les heures passées, couché par terre, à plat ventre, devant la fenêtre, où rien ne pouvait nous arriver, oui, là, j’étais sage comme une image...
  • #6
    • OSCARELLI
    • 30/11/2007 à 08:08*
    • En réponse à Rikske #4 le 30/11/2007 à 08:03 :
    • « Tout c’qu’y faut pas entendre...! »
    Jaloux! T’étais embusqué, hein, pour répondre si vite?
  • #7
    • hedgehog
    • 30/11/2007 à 08:17*
    Qu’ils sont sages !! Mais ils ne nous ferons pas oublier que la plus belle image représente les deux cours de Vermeil🙂Sans compter qu’il devait être doux, allongé sous la fenêtre, dans la douce et calme atmosphère familiale de déguster lentement la lecture, en bibliothèque rose , des"Anas de la Puce"....de Furetière, sans doute?
  • #8
    • Rikske
    • 30/11/2007 à 08:18
    • En réponse à OSCARELLI #6 le 30/11/2007 à 08:08* :
    • « Jaloux! T’étais embusqué, hein, pour répondre si vite? »
    Depuis 05.00 sur la passerelle, moussaillon !
  • #9
    • momolala
    • 30/11/2007 à 08:28
    Quand j’étais petite j’étais sage comme l’image de la petite fille sage. Ensuite je ne me suis reconnue dans aucune image, mais je m’efforçais de rester sage. Aujourd’hui, je suis reconnue comme une "sage" pas très très sage qui à son image préfère "être soi". Belle journée à tous !
  • #10
    • memphis
    • 30/11/2007 à 08:41
    Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’on voit sur les images comme ce qui serait l’idéal du comportement enfantin ?

    Vous aimez les enfants "plats de nouilles", vous? Ceux qu’on pose dans un coin et qu’on retrouve 2 heures après au même endroit toujours propres, n’ayant pas dit une parole? Franchement je préfère les affreux jojos, à condition qu’ils soient bien éduqués et que leurs parents leur aient posé des limites!
  • #11
    • <inconnu>
    • 30/11/2007 à 09:05
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 30/11/2007 à 08:07* :
    • « Sage comme une image...
      Ne faudrait-il pas dire plutôt Verne-issage de mage? Hein, Jules, toi, le magicien des mots, des rêves, toi qui a ré... »
    Quand un philologue devient pédagogue est-ce un file aux gogues ?
  • #12
    • <inconnu>
    • 30/11/2007 à 09:06
    Oui, bon, le mec qu’a trouvé cette expression ne s’est pas cassé: il a choisi "sage" simplement parce que ça rimait avec "image" (en vérité, les enfants comme ça, ça n’existe pas, sinon il faut vite consulter!).
    Il aurait pu dire, dans un souci de réalisme: "dur comme une gravure", "affreux jojo (merci Memphis) comme un tableau", "vilain comme un dessin", et que sais-je encore....Au moins, ça aurait été parlant ! 😛
  • #13
    • <inconnu>
    • 30/11/2007 à 09:18
    Un petit bout d’une chanson "De pas sage" de Greame allright
    J’ai entendu Giscard d’Estaing parler de notre destin.
    "Je suis Capitaine, soyez sages.
    Il faut garantir l’emploi pour vous et puis pour moi"
    Mais lui comme nous, il est seulement de passage.
    Le reste ici cette page
  • #14
    • <inconnu>
    • 30/11/2007 à 09:26
    • En réponse à <inconnu> #12 le 30/11/2007 à 09:06 :
    • « Oui, bon, le mec qu’a trouvé cette expression ne s’est pas cassé: il a choisi "sage" simplement parce que ça rimait avec "image" (en vérité,... »
    N’oublions pas que l’expression date du 17ème arrondissement siècle et qu’à cette époque il est probable que la conception de l’enfant sage ne devait pas être la même que la notre. Y Mouftaient pas les chiares sinon y avait taloches.
  • #15
    • chirstian
    • 30/11/2007 à 09:26
    • En réponse à memphis #10 le 30/11/2007 à 08:41 :
    • « Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’on voit sur les images comme ce qui serait l’idéal du comportement enfanti... »
    Ceux qu’on pose dans un coin et qu’on retrouve 2 heures après au même endroit
    eh bien, pour être sincère, si ce ne sont pas les miens, ça ne me dérange pas du tout qu’on ne les retrouve plus 2H après !
    Je partage l’opinion d’A.Allais : il y a des jours où l’absence d’ogres se fait cruellement sentir ... 😡
  • #16
    • momolala
    • 30/11/2007 à 09:34
    • En réponse à memphis #10 le 30/11/2007 à 08:41 :
    • « Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’on voit sur les images comme ce qui serait l’idéal du comportement enfanti... »
    Si tu me mettais un livre entre les mains, tu pouvais me retrouver 3 heures après sans que j’ai bougé d’un poil. Plat de nouilles, un peu sans doute, mais je me suis bien rattrapée depuis ! Les images que je préfère sont dans le Kama Sutra et je n’ai pas fini de les imiter. As-tu essayé la Toupie ? Dès que ton genou ira mieux, petite chienne... 😄
  • #17
    • momolala
    • 30/11/2007 à 09:38
    • En réponse à <inconnu> #14 le 30/11/2007 à 09:26 :
    • « N’oublions pas que l’expression date du 17ème arrondissement siècle et qu’à cette époque il est probable que la conception de l’enfant sage... »
    Autrefois, et je date un peu d’autrefois pour ma prime enfance, on langeait les bébés bien serré. On pouvait te ranger dans un tiroir comme ça. C’est une image ! En fait, ça inhibe quand même un maximum. Après, tu mets bien 20 ans à te désinhiber quand tu y arrives. Ma soeur fut langée avec un lange ouvert, qui lui permettait de remuer ses jambes. Elle fut une sportive accomplie. Pas moi. Plat de nouilles, toujours dans un livre ou à révasser.
  • #18
    • chirstian
    • 30/11/2007 à 09:47
    • En réponse à <inconnu> #14 le 30/11/2007 à 09:26 :
    • « N’oublions pas que l’expression date du 17ème arrondissement siècle et qu’à cette époque il est probable que la conception de l’enfant sage... »
    N’oublions pas que l’expression date du 17ème siècle
    les parents bourgeois ou nobles ne s’occupaient tout simplement pas des enfants : confiés à une nourrice dès leur plus jeune âge les enfants vivaient dans un monde à part, prolongé ensuite par un internat : aucun repas en commun, aucune occasion de faire ch.. les parents !
  • #19
    • memphis
    • 30/11/2007 à 10:00
    • En réponse à momolala #16 le 30/11/2007 à 09:34 :
    • « Si tu me mettais un livre entre les mains, tu pouvais me retrouver 3 heures après sans que j’ai bougé d’un poil. Plat de nouilles, un peu sa... »
    Toujours eu envie d’illustrer le Kama Sutra pour chien! Peut-être quand j’aurai testé toutes les positions! 😉
  • #20
    • chirstian
    • 30/11/2007 à 10:02
    Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’on voit sur les images comme ce qui serait l’idéal du comportement enfantin ?
    C’est bien ce qui a été fait par ceux qui, doux rêveurs, ont imaginé cette expression
    si l’expression date réellement du XVII je ne suis pas convaincu par cette explication. Y avait-il cette sorte d’image à cette époque ? L’imagerie d’Epinal, vendue par des colporteurs dans toute la France, n’a été créée qu’à la fin du XVIII.Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants étaient très loin d’en constituer un thème courant !
    En vieux français (dico Larousse), le premier sens du mot "image" (latin :imago) était : "statue", avant celui de : "portrait dessiné"
    Le dico de l’Académie de 1606, évoque encore : l’image de pierre, de bois, d’os, le tailleur d’images etc...
    Je pense que c’est de là que vient cette expression : sage comme une image = immobile comme une statue.