Bisque ! Bisque ! Rage ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Bisque ! Bisque ! Rage !

Formule enfantine destinée à faire enrager un adversaire et à s'en moquer

Origine

Nous sommes dans l'aquarium à crustacés d'un restaurant. Deux homards sachant que l'un deux est destiné à finir en bisque dans les minutes qui suivent se battent à mort afin de tenter d'échapper à ce sort funeste espérant que le survivant ne sera pas choisi ce coup-ci.
À l'issue du combat, le perdant, juste avant de trépasser, écrit de son sang sur la paroi de l'aquarium « homard m'a tuer »[1], pendant que son adversaire lui serine « bisque ! bisque ! rage ! »
Eh oui ! Même hors de Dallas, l'univers des homards est impitoyable !

Mais si la bisque de homard est incontestablement une excellente préparation culinaire, elle n'a pas grand chose à voir avec la « bisque » de notre expression.
En effet, notre « bisque », qui signifie colère, mauvaise humeur ou dépit, vient du verbe « bisquer » dont l'étymologie est controversée qui, assez logiquement vu le sens de « bisque », signifie « éprouver de la colère ou du dépit ». Ne dit-on pas toujours « faire bisquer quelqu'un » lorsqu'on le titille jusqu'à un possible énervement ?

Notre expression enfantine est constituée de trois impératifs « ordonnant » au destinataire de se mettre en colère, d'enrager, généralement dans le but de s'en moquer.

[1] Pour les lecteurs de ces pages qui ne vivent pas en France, cette introduction est une très fine allusion à l'affaire Omar Raddad qui a défrayé la chronique en France entre 1991 et 1994. Pour en savoir plus n'hésitez pas à lire ce qui en est dit sur Wikipedia (Lien externe).

Exemple

« Lorsque nous jouons à chat, elles traversent la rivière car elles savent déjà nager et moi pas encore. Et sitôt de l'autre côté elles me narguent : "bisque bisque rage, mange du cirage..." ou "parigot tête de veau, parisien tête de chien", insultes qui me mettent hors de moi. »
Philippe Molle - Mémoires d'outre mers - 2005

Compléments

Certains évoquent une origine venant du jeu de paume où la bisque était un point spécial dont le joueur ne pouvait bénéficier qu'une seule fois dans la partie. Mais cette origine n'est pas considérée comme valide.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Bisque ! Bisque ! Rage ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar Mouti, mouti!Crève, crève !
États-Unisen Nanny, nanny, nanny goat!Che-che-che-che-chèvre !
États-Unisen Nah-nanah-nanah-nah!Na-na-na-na-nère !
États-Unisen Neener, neener, neener!Ni-ni-ni-ni-nère !
États-Unisen Nana, nana, boo-boo!Na-na-na-na-bo-bo !
Espagnees ¡Chincha, rabiña!Pique (-toi) et enrage !
Espagnees Chincha rabiña, te comes una piña, yo cojo piñones y tu no los comes.Bisque! Bisque! Rage! mange une pomme de pin, je prendrais les pignons et tu ne les mangeras pas.
Roumaniero Sâc!sâc! sâc! Ciudă mare!Seukh ! seukh ! seukh !(onomatopée accompagnée de battements verticaux de poings) Grande rage!

Vos commentaires
Le homard de Koons, exposé à Versailles en a fait rager plus d’un ; croyez-moi, bisque je vous l’dis !
Ça reviendrait à ça, en somme.
 
Quand j’étais gosse on disait "Bis coco à l’haricot".....sinon restons classiques...........cette page
RE-moi......
Homard d’alors !........En zappant sur le net je suis tombé sur cette page
J’espère que çà ne va pas faire bisquer notre Grand Maître que je ne souhaite pour rien au monde mettre en rage !
En tout cas moi je crois Expressio et pis c’est tout ! En plus on s’homard bien !
L’Ours

Le grand ours est dans sa cage,
Il s’y régale de miel.
La Grande Ourse est dans le ciel,
Au pays bleu des orages.
Bisque ! Bisque ! Bisque ! Rage !
Tu n’auras pour tout potage
Qu’un balai pour ton ménage,
Une gifle pour tes gages
Et un singe en mariage.

Robert Desnos
- Qui ?
- Seb.
- Qui ?
- Seb.
- Gare !

Anna Sépafoulé
Équivaut à : “Nanananèreee!” (cf page citée par Boubacar)
Ça c’est pour ceux qui ont oublié les paroles.
Il manque un NA......C’est Na-na-na-NA-nèèèèèèèèèère !
Bonjour.
Chez nous, en Wallonie, on dit :

Bisque bisque, rage
Tu auras du cirage et moi du bon fromage.
Coïncidence :
Pour Boire le calice jusqu’à la lie (cette page,#125), j’avais hasardé : Elle bisqua; la joie a circulé.
Aurais-je, très humble vermisseau, donné une idée au Grand God ?

Anna Toulétoupé
réponse à . deLassus le 13/09/2010 à 08h02 : Coïncidence : Pour Boire le calice jusqu’à la lie (cette ...
Sans vouloir diminuer tes mérites, je ne suis pas assez bien payé pour avoir des idées.
Je me contente d’empiler les demandes des visiteurs et de les traiter dans l’ordre. La coïncidence a fait que...

@Bouba 4 : Si le jeu de paume, très ancien, était à l’origine de la chose, la perte du point ’bisque’ faisant enrager dont bisquer l’adversaire, il me semble que l’étymologie du verbe bisquer, qui ne date que du XVIIIe siècle, ne serait pas controversée. Toujours est-il que mes sources n’évoquent pas du tout cette hypothèse.
les citrouilles sont pratiquement arrivées à maturité dans nos jardins ... et là, bisque, courage pour la préparer selon cette recette cette page 
Question bisque, je préfère encore l’une de celles-ci: cette page
réponse à . God le 13/09/2010 à 08h23 : Sans vouloir diminuer tes mérites, je ne suis pas assez bien payé ...
Cette hypothétique hypothèse est après tout une hypo-potable comme on dit au Mali ( car Mali signifie hippopotame en langue Bambara ) nous nageons dans un Niger de supputations........
réponse à . <inconnu> le 13/09/2010 à 07h14 : Bonjour. Chez nous, en Wallonie, on dit : Bisque bisque, rage Tu auras du ...
C’ est aussi ce que j’ ai appris en France.... Mais, pour préparer la bisque (de homard ou autre....) et bien l’ épicer, peut-être pourrait on essayer les "piments enragés" créoles (attention, ça pique fort !) Je ne sais pas si les homards enragent mais il y a bien une préparation culinaire qui s’ appelle "merlans en colère".
Et cela a-t-il à voir avec la Biscaye ? Eultreia pourrait peut-être nous éclairer sur le caractère colérique supposé de ces Ibères...
réponse à . mitzi50 le 13/09/2010 à 08h52 : C’ est aussi ce que j’ ai appris en France.... Mais, pour pré...
ces Ibères...
qui sont plus rudes chaque été !
@ inconnu  : merci pour cette magnifique page enluminée du Roman de Renart. Il m’ arrive de temps à autre de regarder sur le site de la BNF, mais, en ce qui concerne les textes médiévaux, je dois dire que ma paresse me dirige plutôt vers la collection "la pléïade" de Gallimard. Les textes sont plus lisibles, il y a les notes, les diverses variantes, et... avantage énorme : on peut emporter le bouquin d’ une pièce à l’autre, feuilleter, etc....Pour le roman de Renart, l’ édition a pour base le manuscrit de Paris, comporte les "autres branches et écrits renardiens" ; le texte en langue actuelle occupe le haut des pages, le texte en langue d’ origine le bas.
T’ es un copain de Soupalognon y crouton ? Remarque, les croûtons, avec la bisque...
réponse à . <inconnu> le 13/09/2010 à 08h40 : Question bisque, je préfère encore l’une de celles-ci: cette...
Ce qui est extraordinaire avec ce forum, c’est que tout nous ramène au culinaire. Un vrai melting-popote. Pourtant nous sommes encore loin du déjeuner, non ? Bref. Une ambiance de cuisine fort sympathique.
réponse à . deLassus le 13/09/2010 à 06h38 : L’Ours Le grand ours est dans sa cage, Il s’y régale de mie...
Restons-en aux produits de la mer (même modifiés...)

Et au "Hareng saur" de Charles Cros (qui n’ a pas écrit que des traités mathématiques...)

Ci-après les deux dernières strophes :

"Et depuis, le hareng saur - sec, sec, sec,
Au bout de cette ficelle - longue, longue, longue,
Très lentement se balance - toujours, toujours, toujours.

J’ ai composé cette histoire - simple, simple, simple,
Pour mettre en fureur les gens - graves, graves, graves
Et amuser les enfants - petits, petits, petits."

Manière comme une autre de faire "bisquer" les personnes trop - sérieuses, sérieuses, sérieuses....
réponse à . <inconnu> le 13/09/2010 à 09h15 : Ce qui est extraordinaire avec ce forum, c’est que tout nous ramène...
Il faut dire que certains pays sont plus portés que d’ autres sur les digressions gastronomiques. La France et la Belgique, autre pays de Cocagne, par exemple... Alors que jamais je n’ ai assisté à une discussion durant une soirée entière, portant sur une bonne bouffe et les vins qui doivent l’ accompagner dans un pays anglo-saxon. Les priorités ne doivent pas être les mêmes...Mais leurs ressortissants "bisquent" peut-être de ne point manger aussi bien que chez nous ! Alors qu’ un boeuf bourguignon bien mitonné, ou des carbonnades... ce n’ est pas hors de prix (rien à voir avec le homard) et c’ est délicieux. (Pour la carbonnade, je lie la sauce avec des speculoos). Est-ce que je commets un crime, dois-je utiliser de la couque ? Belges de toutes régions, au secours ! Cette grave incertitude me mine, m’ enrage !
réponse à . God le 13/09/2010 à 08h23 : Sans vouloir diminuer tes mérites, je ne suis pas assez bien payé ...
Notre Dieu tout-puissant serait-il adepte de cette phrase de Courteline :

"Je ne pense jamais parceque ça me fatigue. Et quand je pense, je ne pense à rien..."

Ce n’ est pas la citation exacte (dont je ne me rappelle plus les termes précis...), mais le sens y est.
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 01h35 : Le homard de Koons, exposé à Versailles en a fait rager plus d&rsq...
"Non Jeff t’ es pas tout seul
Ils en exposent un autre
Et c’ est un Japonais...."

(Pardon Grand Jacques, de te paraphraser ainsi, mais le sujet le voulait !)
Bisque, bisque, rage! Je vois que personne, jusqu’à présent n’a parlé de la Convention Belgicano-Hexagonale de samedi.
Je prendrai donc la parole et la plume pour dire que - sous un soleil de plomb - cette Convention a très mal commencé, très exactement quand Hobbes m’a téléphoné pour me dire que le musée était fermé...
Mais, grace à ses talents de bénévole*, il a pu magnifiquement arrnger le tout et nous avons passé une journée sublime!
Je tiens ici tout spécialement à remercier HoubaHobbes, le Directeur du Musée et l’ancienne hotesse de l’air de la SABENA qui nous a fait part de moults souvenirs et émotions. Et je souhaite à Mident de se remettre rapidement de sa chute intempestive. Et merci à Rikske de nous avoir donné des nouvelles réconfortantes du petit Nathan.
*: il est bénévole, n’ayant pas encore été ordonné pretre. A mon avis, il ne le souhaite pas non plus, sachant qu’il devrait par la meme occasion changer de sexe. On l’appellerait l’Abbé Névole!
A propos, les bateaux de pêche "traditionnels" de notre beau département de la Manche (utilisés notamment au sud, dans la baie du Mont St Michel), s’ appellent des bisquines. Pour faire bisquer le homard, abondant sur nos côtes  ? Je n’ en sais rien. Et les phares de mes incertitudes (j’ ai nommé les divers dictionnaires et encyclopédies que je possède) sont peu explicites. Alors, s’ il y a des connaisseurs, je leur laisse la parole !
réponse à . file_au_logis le 13/09/2010 à 09h50 : Bisque, bisque, rage! Je vois que personne, jusqu’à présent ...
Des détails ! des photos ! Ces maigres informations nous font saliver d’ envie... et bisquer, comme de bien entendu !
réponse à . file_au_logis le 13/09/2010 à 09h50 : Bisque, bisque, rage! Je vois que personne, jusqu’à présent ...
l’ancienne hotesse de l’air de la SABENA qui nous a fait part de moults souvenirs et émotions
"Toute ma vie j’ai révé..."
"And my dream came true..."

Bien sûr il manque toujours et encore l’éditeur de partoches...
réponse à . mitzi50 le 13/09/2010 à 09h56 : A propos, les bateaux de pêche "traditionnels" de notre beau départ...
Je ne possède ni dictionnaires ni encyclopédies, mais mon grand pote le TLFi donne ceci :
Étymol. et Hist. 1831 mar. besquine ou bisquine (WILL.). Prob. issu p. ell. de mots fém. tels que barque, embarcation de Bisquin, Bisquain, anc. nom des habitants de la province de Biscaye en Espagne
God nous dit

Certains évoquent une origine venant du jeu de paume où la bisque était un point spécial dont le joueur ne pouvait bénéficier qu’une seule fois dans la partie. Mais cette origine n’est pas considérée comme valide.

Larousse (édition 1928) signale qu’au jeu de paume, la bisque est un avantage de quinze points qu’un joueur fait à un autre.

Ceci étant écrit, j’apprends aussi qu’une bisquière, est une gardeuse de chèvre. 
réponse à . tytoalba le 13/09/2010 à 10h42 : God nous dit Certains évoquent une origine venant du jeu de paume o&ugr...
Voici une autre étymologie possible, avec moult détails : cette page
Mais ma brève expérience m’a appris que les étymologies données par les ouvrages du XIXème siècle sont souvent fantaisistes.
réponse à . tytoalba le 13/09/2010 à 10h42 : God nous dit Certains évoquent une origine venant du jeu de paume o&ugr...
Que la bisque existe au jeu de paume n’était pas contesté. C’est le lien entre cette bisque-là et la nôtre qui l’est.
réponse à . deLassus le 13/09/2010 à 10h40 : Je ne possède ni dictionnaires ni encyclopédies, mais mon grand po...
Merci pour le renseignement ! Cela rejoindrait donc les pommes, et le cidre... Après Hastings (1066...), certains compagnons de route des normands furent récompensés par l’ attribution d’ une terre en Normandie. Un originaire du pays basque, qui se vit attribuer une terre (mais quant à savoir ce qu’ il faisait avec les normands, mystère...) remarqua que le climat de son pays d’ origine et celui de la Normandie se ressemblaient assez (douceur relative des températures, précipitations suffisamment abondantes...) Il eut donc l’ idée d’ "importer" des pommiers en Normandie, et apprit aux autochtones (plus ou moins mâtissés de scandinaves) à faire du cidre. Peut-être les pommiers voyagèrent-ils à bord de bisquines  ????? Chacun sait, du reste, qu’ un abus de cidre, ou, pire, de calva, excite les buveurs un peu hargneux... qui s’ empressent de faire bisquer leur entourage...
A l’origine cette expression était "que rage, que désespoir, que vieillesse ennemie.(bis)"
Un jour un acteur du midi emporté par le soleil et un coup de cidre, a dérapé et il arriva au vieux port en déclamant bisque bisque rage, c’était quand même plus rapide et plus expressif que l’expression d’origine.
Alors vos histoires de homard... c’est de la soupe à coté de la vérité historique !
réponse à . tytoalba le 13/09/2010 à 10h42 : God nous dit Certains évoquent une origine venant du jeu de paume o&ugr...
Les chèvres sont bien connues pour leur caractère capricieux. Raccourci possible : faire bisquer = faire "devenir chèvre"....
réponse à . mitzi50 le 13/09/2010 à 09h26 : Il faut dire que certains pays sont plus portés que d’ autres sur l...
Point de crime!On peut toujours varier les recettes dites traditionnelles...Pour moi les ingrédients sont des oignons,de la bière,de la cassonade,bouquet garni,ail,sel et poivre...Mais je vais demander à un cuisinier qui habite en Flandre comment,lui,les prépare...
réponse à . Muscat le 13/09/2010 à 11h09 : Point de crime!On peut toujours varier les recettes dites traditionnelles...Pour...
Je confirme les speculoos ! Mon 50%, qui est pourtant portugaise, les fait, soit avec ces biscuits, soit avec une tartine de pain rassis copieusement enduite de moutarde forte... miammm ! 
Et que fait le homard à la nage quand la bisque rage ?
réponse à . Muscat le 13/09/2010 à 11h09 : Point de crime!On peut toujours varier les recettes dites traditionnelles...Pour...
Pour moi aussi. Mais c’ est pour avoir une sauce plus onctueuse que j’ y incorpore des speculoos. Par contre, je réduis notablement la quantité de cassonade, les speculoos en contenant pas mal...
réponse à . Rikske le 13/09/2010 à 11h27 : Je confirme les speculoos ! Mon 50%, qui est pourtant portugaise, les fait,...
Ouf, me voila soulagée. Pas de crime de lèse-majesté....
Asterix en Hispanie........
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 11h29 : Et que fait le homard à la nage quand la bisque rage ?...
Il rougit de honte, voyons !
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 11h29 : Et que fait le homard à la nage quand la bisque rage ?...
Le homard à terme, y dort.....
réponse à . BOUBA le 13/09/2010 à 07h06 : Il manque un NA......C’est Na-na-na-NA-nèèèè&e...
Merci pour cette précision dès-potrominesque ! Un NA qui manque et c’est une mauvaise journée qui s’annonce… Un truc à vous fâcher avec vos voisins, une histoire à déclencher des cris, des chuchotements et autres tremblements, pire que l’effet papillon ! En revanche - sans vouloir ergoter, chicaner, discutailler - n’y a-t-il pas un ou deux « è » superflus ? M’demande...
réponse à . deLassus le 13/09/2010 à 10h54 : Voici une autre étymologie possible, avec moult détails : cet...
Ma grand mère qui venait de Cette( ancienne orthographe de la ville de Brassens) disait
Bisquette!!!
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 11h29 : Et que fait le homard à la nage quand la bisque rage ?...
Bin, y va chez Marcel, histoire de se rafraîchir les esprits avec des Lagons bleus........ D’ailleurs, ce serait bien l’heure de lui rendre visite........Marceeeeeel prépare les allatches, les tapas et tutti-quanti, on arrive avec la comtesse.
Forcement y fatigue, le pauvret, à force de nager entre deux eaux ! Tu viens avec nous chez Marcel ?
réponse à . mickeylange le 13/09/2010 à 11h06 : A l’origine cette expression était "que rage, que désespoir,...
P’t’être que c’est de la soupe, en attendant, c’est l’heure de l’apéro, on t’attend au phare, fissa !
réponse à . BeeBee le 13/09/2010 à 11h54 : Bin, y va chez Marcel, histoire de se rafraîchir les esprits avec des Lago...
J’vous rejoins ! Et j’apporte des crevettes (décortiquées, ’videmment, que sinon God va encore râler...) ; des fois qu’on manquerait de tutti-quanti !
réponse à . mickeylange le 13/09/2010 à 11h06 : A l’origine cette expression était "que rage, que désespoir,...
Voudrais surtout pas te fâcher, mon Lapin, mais ta "vérité historique" ne vaut pas un coup de cid’. Marceeeeeeel ! Un Glenfiddich pour Lange !
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 12h16 : Voudrais surtout pas te fâcher, mon Lapin, mais ta "vérité h...
ta "vérité historique" ne vaut pas un coup de cid’.
À moi, comtesse, deux mots.
La Comtesse 
Parle.
Don Rodrigue 
Ôte-moi d’un doute. 
Connais-tu bien Mickey ?
La Comtesse 
Oui.
Don Rodrigue 
Parlons bas ; écoute. 
Sais-tu que ce vieillard fut la même vertu, 
La vaillance et l’honneur de son temps ? le sais-tu ?
La Comtesse 
Peut-être.
Don Rodrigue 
Cette ardeur que dans les yeux je porte, 
Sais-tu que c’est son sang ? le sais-tu ?
La Comtesse 
Que m’importe ?
Don Rodrigue 
À quatre pas d’ici je te le fais savoir.
La Comtesse 
Jeune présomptueux !
Don Rodrigue 
Parle sans t’émouvoir. 
Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées 
La valeur n’attend point le nombre des années.
La Comtesse 
Te mesurer à moi ! qui t’a rendu si vain, 
Toi qu’on n’a jamais vu les armes à la main !
Don Rodrigue 
Mes pareils à deux fois ne se font point connaître, 
Et pour leurs coups d’essai veulent des coups de maître.
La Comtesse 
Sais-tu bien qui je suis ?
Don Rodrigue
Marceeel deux lagons bleus
réponse à . mitzi50 le 13/09/2010 à 11h30 : Ouf, me voila soulagée. Pas de crime de lèse-majesté.......
Ben non!les spéculoos sont effectivement faits à partir de cassonade...Et comme tu cuisines ce plat c’est parfait...
Ne dit-on pas toujours « faire bisquer quelqu’un » lorsqu’on le titille jusqu’à un possible énervement ?
faire bisquer c’est faire devenir chèvre. Et cela donne crédit à l’explication de P. Guiraud, citée par A Rey (Dic Culturel de la Langue Française) qui rattache bisquer au dialecte "bisco" : "chèvre" ,du roman "bisicare" =aller en biais, de travers...
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 11h46 : Merci pour cette précision dès-potrominesque ! Un NA qui manq...
Tout dépend des possibilités de chacun de tenir la note.........question de souffle..
réponse à . BeeBee le 13/09/2010 à 11h57 : Forcement y fatigue, le pauvret, à force de nager entre deux eaux ! ...
Quoi qu’y gnia chez Marcel ?
Qui est Marcel ?
Ah ! Zola....
Sans vouloir vous faire bisquer de rage.....
réponse à . chirstian le 13/09/2010 à 12h32 : Ne dit-on pas toujours « faire bisquer quelqu’un » l...
"...du roman ’bisicare’ =aller en biais, de travers...": comme les dahus, alors ? 
réponse à . mickeylange le 13/09/2010 à 12h23 : ta "vérité historique" ne vaut pas un coup de cid’.À ...
Alors là... dans ces conditions...’videmment... bien sûr... peux plus lutter : chapeau bas ! Viva El Angelo Campeador !
Petit détail parallèle et qui peut expliquer pourquoi la formule a plu aux enfants, même comment elle a été créée : dans les campagnes d’antan (et dans les rues où les chiens se promenaient sans collets montés) on s’amuser à exciter deux chiens qui se querellaient en leur lançant "ks ks". Ce son paraît-il les énerve facilement. Par extension le groupe qui se formait dans la cour autour de deux gamins qui réglaient un compte entre eux leur lançait le même son, comme pour les comparer à des chiens. "Bisque bisque" est visiblement apparenté à "ks ks".
réponse à . Rikske le 13/09/2010 à 12h56 : "...du roman ’bisicare’ =aller en biais, de travers...": comme les d...
Les dahus vont droit, sauf quand on les siffle pour qu’ ils se retournent : ils se cassent alors la figure; mais je doute que, malgré l’ ouverture de la chasse en certaines régions, ils soient très nombreux dans le "plat pays". Ou bien, l’ adaptation devenant une nécessité, ils changent de démarche et deviennent moins crédules !
réponse à . chirstian le 13/09/2010 à 12h32 : Ne dit-on pas toujours « faire bisquer quelqu’un » l...
Histoire de rester cohérente, je verrais bien "un bousco" pour le bouc et une "bisca" pour la chèvre....Mais comme je ne suis pas charchée de faire évoluer le dictionnaire on ne me demandera pas mon avis !
... quand la bisque fut venue
et qu’il n’y a même plus quelque grain pour subsister, on doit rager !
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 13h38 : ... quand la bisque fut venue et qu’il n’y a même plus quelque...
Joli...
Je te fais une grosse bisque, ma Germaine.
Il y a des chevaux qui sont de vrais bourrins, pires que des ânes bâtés. On les appelle des rosses. C’est pour cela que l’on dit aussi: bisque, bisque à rosses*, rage!

* Biscarosse, sur la cote du Golfe de Gascogne (Biscaye, pour les Espagnols qui s’accrochent à leurs Basques)
réponse à . mitzi50 le 13/09/2010 à 09h26 : Il faut dire que certains pays sont plus portés que d’ autres sur l...
Pouvoir tremper ma biscotte dans le haut marc du café... c’est que j’ai réussi à négocier avant le mariage pour mon petit déjeuner et, ce, jusqu’à ma mort. Un droit inaliénable ; une sorte d’acquis social. La difficulté étant d’expliquer aux enfants que tous les droits ne sont pas transmissibles. De quoi les faire bisquer tous les matins...
Samedi dernier, notre ami à toutesétoussent nous a donné des nouvelles de son petit-fils. Il s’appelle Bikske, Bikske Drache!
Et une Triple Westmalle, siouplé!
Me voici comblée ! (Et comme le temps des moissons est passé, je ne crains rien !!!).
Bon... c’est pas tout ça, mon Lapin, mais faut que j’y aille... sinon vais encore être en retard chez les Desgrands-Lacour !
réponse à . file_au_logis le 13/09/2010 à 14h11 : Il y a des chevaux qui sont de vrais bourrins, pires que des ânes bâ...
Et rosse,elle a vécu ce que vivent les rosses,l’espace d’un mâtin...
réponse à . <inconnu> le 13/09/2010 à 07h14 : Bonjour. Chez nous, en Wallonie, on dit : Bisque bisque, rage Tu auras du ...
Et chez nous, quand nous étions "petits", nous disions :
Bisque, bisque rage, mange du cirage...
réponse à . efvege le 13/09/2010 à 15h27 : Et chez nous, quand nous étions "petits", nous disions : Bisque, bi...
En grandissant, ce serait plutôt : "risque, risque, barge !"... surtout dans le contexte économique actuel.
réponse à . Muscat le 13/09/2010 à 15h26 : Et rosse,elle a vécu ce que vivent les rosses,l’espace d’un m...
Et Chose, elle a vécu ce que vivent les Choses, l’espace d’un Machin

s.: le Petit Chose (le petit frère de la Chose...)
réponse à . <inconnu> le 13/09/2010 à 15h34 : En grandissant, ce serait plutôt : "risque, risque, barge !"... ...
dans la marine, tu veux dire?
Je pensais plus au fol... mais cela reste une galère.
Je suppose, qu’aux combats des pauvres ours avec les chiens, les braves ’voyeurs’ / badauds ont chanté: Bssk! Bssk! Rage! - pour ’encourager’ les combattants...?
Si les bisques ragent, est-ce que les Basques rigent ?
réponse à . tytoalba le 13/09/2010 à 10h42 : God nous dit Certains évoquent une origine venant du jeu de paume o&ugr...
...qu’une bisquière, est une gardeuse de chèvre.
Pour rester dans l’ordre des crustacés et/ou celui des caprins, en Bretagne, les étrilles (délicieux petits crabes) sont également appelés des chèvres.
Ce n’est pas en rapport étroit avec l’expressio du jour, même si ces aimables bêtes - qui dressent leurs pinces comme des enragés - peuvent entrer dans la composition d’une bisque.
Ouf ! j’ai réussi à caser "rage" et bisque" ! 
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 18h51 : Si les bisques ragent, est-ce que les Basques rigent ?...
S’ ils sont deux, di-rigent-ils ?
réponse à . file_au_logis le 13/09/2010 à 14h11 : Il y a des chevaux qui sont de vrais bourrins, pires que des ânes bâ...
Ah, non ! Les ânes sont des animaux intelligents et doux. Ils ont seulement de la personnalité, à leur maître de ne pas "bisquer de rage" s’ ils savent ce qu’ ils veulent. Et si les maîtres désirent une docilité parfaite, qu’ ils se contentent de descentes de lit. Mais on ne peut pas bâter ces dernières ni leur faire porter des charges...
réponse à . DiwanC le 13/09/2010 à 20h24 : ...qu’une bisquière, est une gardeuse de chèvre.Pour rester ...
Nous avons par chez nous des petits crabes verts, avec lesquels on peut faire... de la bisque. Attention à l’ assaisonnement : ne mettre ni piment, ni poivre. Je ne sais pourquoi ces bestioles sont, à l’ état naturel, tellement épicées. Plus enragés que le capitaine Haddock qui "avait un volcan en ordre de marche" dans le gosier....
réponse à . Muscat le 13/09/2010 à 15h26 : Et rosse,elle a vécu ce que vivent les rosses,l’espace d’un m...
Et son surnom, c’est Rhino ?
réponse à . mitzi50 le 13/09/2010 à 20h40 : Ah, non ! Les ânes sont des animaux intelligents et doux. Ils ont seu...
ET il est possible d’en faire des saucissons ! 
réponse à . mitzi50 le 13/09/2010 à 20h40 : Ah, non ! Les ânes sont des animaux intelligents et doux. Ils ont seu...
Oui...Les ânes sont intelligents...Il paraît d’ailleurs que le bonnet d’âne(que l’on mettait aux mauvais élèves) se mettait autrefois uniquement dans le but de ne pas laisser s’échapper cette intelligence..
Rien trouvé dans les textes de Georges (l’autre!) : ni homard, ni rage.
Croyez-moi bisque je vous le dis ! 
DÉFORMÉES
Aubisque ! Aubisque ! Aurage !
74. Le 13/03/2013 à 19:04:44 par lalibellule1946 - 1 réponse (75)
Who knew?
J’apprends l’anglais et je fais des progrès :

’Merci beaucoup’ se dit ’thanks a monkfish’.
réponse à . <inconnu> le 14/03/2013 à 04h14 : 74. Le 13/03/2013 à 19:04:44 par lalibellule1946 - 1 réponse (...
...et ouate de phoque, ça vous parle?
Premier en haut bisque, oh! bisque, rage, dis-je au deuxième au sommet...
Ah, comme le Tour m’allait...
Laurent Fignon
Bisque cru, ça veut pas dire grand-chose, tandis que bisque cuit...
réponse à . joseta le 14/03/2013 à 07h52 : Premier en haut bisque, oh! bisque, rage, dis-je au deuxième au sommet......
Et tout ça à bisquecyclette !
réponse à . <inconnu> le 14/03/2013 à 08h20 : Bisque cru, ça veut pas dire grand-chose, tandis que bisque cuit......
Ma femme y ajoute des escargots de mer pour avoir une bisque cornue...
réponse à . joseta le 14/03/2013 à 08h26 : Ma femme y ajoute des escargots de mer pour avoir une bisque cornue......
Quand c’est servi chaud, c’est la bisque hot. Avec du vin, c’est biscuitant.

Allez, mange ta bisque, Otto !
réponse à . <inconnu> le 14/03/2013 à 08h33 : Quand c’est servi chaud, c’est la bisque hot. Avec du vin, c’e...
Otto a dit qu’il bisquera le tout pour le tout.
ouate de phoque
Do you mean ze dog bed ? (chienlit)
en direct de Rome : avant d’apparaître au balcon, le pape reçoit le serment de fidélité des cardinaux. Y compris de ceux qui étaient ses rivaux et qui sont verts dans leur pourpre. Et lui leur répond : bisque bisque rage.
Ensuite il met une tunique blanche (qui rappelle celle de Nessus Christ) et il s’adresse au peuple : habemus papam. La foule répond : c’est cui qui dit qui l’est ! Et la pluie s’arrête.
A la TV c’est très beau, et ça fait plus d’audience que le Top Chefs, mais pas autant que l’arrestation de DSK.
Le problème c’est que les musulmans ne regardent pas les missions parce qu’ils ne cherchent pas vraiment à s’intégrer dans notre pays laïque. Mais comme ça on peut les repérer, parce que le reste du temps, y en a qu’on remarque à peine, et c’est les plus dangereux.
Malgré qu’ils soient armés, les homards vivants ne se défendent pas; j’ai vu des homards crus s’ tasser...
réponse à . chirstian le 14/03/2013 à 08h54 : en direct de Rome : avant d’apparaître au balcon, le pape re&cc...
et c’est les plus dangereux.
Et donc, il faut cent mets fier, parce qu’il y a plus d’anges heureux...
s: la Poison
Lorsque je suis allé au Maroc, on pouvait faire des excursions pour visiter les montagnes, alors je me suis inscrit aux marches à Rif.
cette page
@ Chirstian
Un crustacé offert au sélénite est homard sien.
jusqu’à un possible énervement
DEVINETTE
Au début de la conversation, il est courtois Hervé; pourquoi alors il me met hors de moi ?
- parce qu’il commence amène Hervé.
Alors, le nouveau pape a passé sa première nuit nuptiale papale. Et il s’est choisi un nouveu nom: le pape "Araignée" François Ier. Que certaines charades et certains écoliers potaches appelleront sûrement Anchois Pommier.
Voir cette page, #16 et 17 !
Nous sommes dans l’aquarium à crustacés d’un restaurant

Ben v’là aut’ chose ! Quelle idée d’aller se baigner dans l’aquarium à crustacés d’un restaurant ! Trop abusé de la dive bouteille ? Et celui qui refuse d’en sortir, il s’incruste assez ?
ze dog bed

WTF ?
réponse à . chirstian le 14/03/2013 à 08h54 : en direct de Rome : avant d’apparaître au balcon, le pape re&cc...
en direct de Rome
Juste histoire de contrarier le monde, je rappelle que le Vatican est un état indépendant, au moins depuis les accords du Latran en 1929. Bernard Langlois l’aurait sans doute qualifié de "royaume d’opérette", mais c’est le droit international.

Par ailleurs, on ne dira "François 1er" que quand il y aura un "François II", comme Jean-Paul qui n’a duré qu’un mois est devenu Jean-Paul 1er.
"What the fuck" peut se traduire par "quel bordel" (= chienlit = dog bed).

cette page
En réponse à mon # 81 d’hier où je le conviais à s’abonner à Expressio, voici ce que le pape François me répond :

Benedico omnes expressionautes, in nomine Godi, et Mintakæ, et Betelgosæ. Nunc est bibendum !

Marceeel, mets-nous une drache !
réponse à . <inconnu> le 14/03/2013 à 12h22 : "What the fuck" peut se traduire par "quel bordel" (= chienlit = dog bed). cett...
Pas possible !
Je lis les échanges de recettes de carbonnades un peu plus haut.
J’espère quand même que vous les préparez avec de la viande de cheval (si possible, de la joue), sinon vous n’obtiendrez qu’un vulgaire bourguignon à la bière.
Du boeuf dans le cheval ? Scandale !
Aubisque ! Aubisque ! Aurage !
Au désespoir !
réponse à . chirstian le 14/03/2013 à 08h54 : en direct de Rome : avant d’apparaître au balcon, le pape re&cc...
y en a qu’on remarque à peine, et c’est les plus dangereux.
Ce qui commence à inquiéter les autorités, c’est justement que les extrémistes se cachent de plus en plus dans la masse, par des comportement complètements courants et ordinaires.
Ils étaient arrivés à pincer (je vous rappelle qu’on parle de homard aujourd’hui...) les terroristes de Torcy (voir cette page pour une piqûre de rappel) il y a quelques mois, parce les gars qui étaient d’ordinaire avec leurs djellabas et grande barbes, c’étaient rasés, et circulaient en pantalon. Comme ça a intrigué les autorités, ils ont pu les choper juste avant qu’ils ne commettent l’irréparable (de lapin).
réponse à . <inconnu> le 14/03/2013 à 04h14 : 74. Le 13/03/2013 à 19:04:44 par lalibellule1946 - 1 réponse (...
Tuna pas tout à fait saisi le bon ton là. Il te monk un peu de subtilité, voire a lot...  

Et surtout n’oublie pas que Sir John n’est pas chirurgien.
DEVINETTE
Comment se saoule le poissonnier ?

- au marc de Bourgogne.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 14/03/2013 à 12h52 : y en a qu’on remarque à peine, et c’est les plus dangereux....
C’est sur, si les assassins avaient tous des têtes d’assassins et les salafites des panoplies de salafistes, la vie de la police en serait simplifiée. Celle des innocents aussi et on éviterait des "coups de Tarnac".
réponse à . <inconnu> le 14/03/2013 à 12h22 : "What the fuck" peut se traduire par "quel bordel" (= chienlit = dog bed). cett...
En 2008, les habitants de Caroline du Nord qui avait trouvé ça offensant, ont eu le droit d’échanger gratuitement leur plaques d’immatriculation commençant par "WTF". Certains ont peut-être voulu les garder, les autres ont peut-être obtenu "CUL8R" (alligator) ?

Note pour les picardisants :
La Caroline du Nord n’est pas le peuplier planté le moins au Sud.
Un petit détour chez Alain Rey :

Bisque : attesté depuis le début du XVIIe, est d’origine incertaine. Peut-être à rapprocher du normand bisque (potage aigre), lequel serait une dérivation de Biscaye, province espagnole dont les habitants sont supposés avoir mauvais caractère*.

Guiraud lui suppose une origine provençale : bisco, potage, mais aussi petit morceau taillé en biais et qu’on retrouverait dans le potage plus roboratif.

Pour Furetière, bisque désigne certes un potage, mais un potage constitué de petits abats (poulet, pigeons, jus de mouton et autres ingrédients) servi à la table des grands seigneurs.

Pour bisquer, l’origine est tout aussi obscure, avec toujours une dérivation provençale, bisco, mais cette fois, avec le sens de mauvaise humeur, fâcherie (comme le rappelle God). Ce qui, pas à pas, nous ramène vers le Bisque ! Bisque ! Rage ! d’aujourd’hui !
* joseta, si tu nous lis ! 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Bisque ! Bisque ! Rage ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?