Faire une conduite de Grenoble - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Faire une conduite de Grenoble

Réceptionner de manière hostile, sous les huées
Chasser, mettre à la porte brutalement

Origine

Si l'origine, comme la date de naissance de cette expression quelque peu tombée en désuétude, ne sont pas certaines, une chose est sûre, au vu des documents qui la citent, c'est qu'elle est antérieure à la révolution de 1789.

Son origine est en effet incertaine mais, parmi quelques autres, on en trouve trois qui semblent tenir la route[1].

Avant de les proposer, il faut que savoir que "la conduite de Grenoble" est une désignation qui s'appliquait à une exclusion brutale de son obédience d'un compagnon qui avait failli, qui était un voleur ou un escroc.
À ce propos, on trouve cette description dans "Le livre du compagnonnage" d'Agricol Perdiguier en 1841 :
« Cette conduite se fait, dans une Société, à un de ses membres qui a volé ou escroqué ; c'est le châtiment qu'on lui inflige dans une chambre ou dans les champs. Celui qui a reçu la conduite de Grenoble est flétri moralement ; il ne peut plus se présenter devant la Société qui l'a chassé comme indigne d'elle. Quand on a vu faire cette conduite, on n'est pas tenté de la mériter ; elle n'attaque pas le physique brutalement, mais rien n'est si humiliant : il y a de quoi mourir de honte ! »

La première des explications proposées, mais pas forcément la plus plausible, nous dit justement que cette expression serait née suite à une rixe, non datée, qui aurait opposé aux portes de Grenoble deux obédiences compagnonniques rivales.

La seconde viendrait du grammairien Richelet qui, en 1680, après avoir osé écrire dans une édition de son Dictionnaire « les Normands seraient les plus méchantes gens du monde s'il n'y avait pas de Dauphinois[2]. » et alors qu'il était de passage à Grenoble et participait à un souper, aurait été chassé de nuit de la ville à coups de canne.

La troisième enfin, nous dit qu'un régiment de Louis XVI, chargé de faire appliquer les ordres du roi, aurait été chassé de la ville à coups de pierres.

[1] La route Napoléon, bien sûr, celle qui mène de Golfe-Juan (Vallauris) à Grenoble à travers les Alpes (Lien externe).

[2] Pour rappel, Grenoble est la capitale du Dauphiné dont les habitants sont des Dauphinois. Mais ce n'est par autant qu'on dit que les nobles de cette région faisaient partie du gratin dauphinois.

Exemple

« Sa grande visite au roi pour l'engager à faire la conduite de Grenoble à Montmorin et à Duportail et à nommer d'honnêtes gens à leur place. »
Jacques-René Hébert - 1793

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire une conduite de Grenoble » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Jemanden zum Teufel jagen / schickenChasser / envoyer quelqu'un au diable
États-Unisen To give someone the "bum's rush"Donner à quelqu'un la conduite (vite!) d'un clochard
Espagne (Majorque)es Engegar a didaRenvoyer / congédier (quelqu'un) à nourrice / nounou
Espagne (Majorque)es Tancar la porta als morrosFermer la porte à la gueule
Argentinees Mandar al muere.Envoyer qu'un a la mort (denoncer).
Roumaniero A da afarăMettre dehors
Roumaniero a primi pe cineva cu huo Accueillir qqn de manière hostile, sous les huées
Roumaniero A da cu huideo/ A huiduiRéceptionner sous les huées

Déformée

Faire une conduite de gros noble.

Vos commentaires
Bonjour à toutes et à tous.

Voici une expression que je n’ai jamais vue ni entendue ni lue.
Il me faudra bien une petite nuit et un bout de matinée pour en tirer quelque chose, à supposer que celà soit possible.
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 00h06 : Bonjour à toutes et à tous. Voici une expression que je n’a...
Inconnue pour moi aussi cette expression.

Sur ce je m’en vais faire un petit pas de conduite à mon lit.

Bonne nuit à ceux qui sont encore sur le pont.
c’est de notoriété publique que les dauphinois, sont des brigands ! 
Mandrin ne fut pas pendu à Grenoble, mais ... cette page
la conduite de Grenoble est flétri moralement
Vois pas ce qu’il y a de déshonnorant à faire une conduite lorsqu’on est plombier et qu’on habite Grenoble... Surtout si ce brave garçon utilise - comme il est recommandé dans tous les manuels - une clé de 12.

Jamais eu bien confiance en ces messieurs de Grenoble, avec leurs grandes robes... lesquelles, faut bien l’avouer, sont extrêmement mal pratiques pour conduire... lorsqu’on est plombier.

C’est compliqué cette expression ! J’ n’y comprends rien du tout...
Que de lectures de bon matin sur cette expression qui ne me disait rien ! Il faut dire que Google Livres est très généreux sur cette formule, et que j’ai tout lu !
Mais comme dit Purdey : Apprendre et partager !

Je suivrai, plus ou moins, en plusieurs interventions, l’ordre de God.
D’abord sur une pratique des compagnons, en cas de vol : voici le descriptif détaillé de la cérémonie :

cette page



On trouve l’expression Conduite de Grenoble dans Mémoires Justificatifs (Histoire de la fondation du Grand Orient de France), de Brest de la Chaussée, 1773 . Cette pratique était la "police exercée par la coterie des garçons perruquiers de cette ville".
Deux explications qui n’entrainent pas ma conviction :
- Un siège de Lesdiguières plus ou moins repoussé par la population
- Des rixes entre compagnons et cordonniers

cette page
L’histoire de Richelet :

cette page

La journée des tuiles en 1788 :

cette page

Et enfin (!) un long et beau récit du Dimanche des Brandons de 1832, qui finit par "C’est ce jour-là qu’est née l’expression "Faire une conduite de Grenoble" :

cette page
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 07h06 : Deux explications qui n’entrainent pas ma conviction : - Un si&egrav...
RECETTE MATINALE


On dit d’un "mauvais garcon" que c’est "de la mauvaise graine".
De la mauvaise graine de qualité non seulement supérieure, mais vraiment exceptionnelle, c’est de la mauvaise graine noble.
Quand quelqu’un veut faire accroire qu’il (ou elle, d’ailleurs) est meilleur qu’en réalité, cette personne "s’achète une conduite".

Vous prenez tout cela, vous passez au mixer, laissez reposer au moins deux heures au réfrigérateur, et vous obtenez "faire une conduite de graine noble".
réponse à . DiwanC le 09/04/2010 à 03h09 : la conduite de Grenoble est flétri moralementVois pas ce qu’il y a...
Comme à toi, cette expression me rappelle la complainte de Mandrin (cette page interprétée ici par Yves Montand sur fond de photos florales, histoire d’ouvrir joliment la journée. Le Parlement de Grenoble, où siégeaient ces messieurs en bonnet carré fut, semble-t-il, un lieu de contestation du pouvoir absolu (cette page) et un foyer de la Révolution. Pas de lien direct avec l’expression proposée par God, mais peut-être quand même, dans l’idée que la "justice" sur le territoire de ce Parlement avait ses propres règles, peut-être plus rigoureuses qu’ailleurs. Sans charters, sans rien, sans réclame, elle procédait sans doute à "des retours à la frontière" vigoureux.
réponse à . cotentine le 09/04/2010 à 01h46 : c’est de notoriété publique que les dauphinois, sont des bri...
Merci Cotentine!
Magnifique et de Montand, en remontant...vers d’autres chansons de lui, je suis arrivée au temps des cerises!
Je vous l’offre aujourd’hui même si ça n’a pas de lien étroit avec la pensée du jour...quoique...(Je ne sais pas faire le lien...)
Expression surtout employée par la haute société de cette région, par le gratin dauphinois en quelque sorte
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 07h13 : L’histoire de Richelet : cette page La journée des tuiles en...
voici une très belle récolte : bravo !
L’explication liée au dimanche des brandons est bien tentante ... mais 1832 , alors que la seule certitude de God semble bien être que l’expression est antérieure à la Révolution ???
J’ajoute que les traditions du Compagnonnage sont rarement tirées de faits d’armes, ou d’anecdotes politiques... S’il y a dans leur rituel une "conduite de Grenoble" (et le terme "conduite" est effectivement fréquent chez les Compagnons) je n’imagine qu’une source directement liée à l’histoire du Tour de France, mettant en scène un ou plusieurs compagnons.
Mais tout cela peut aussi laisser imaginer qu’il y a eu plusieurs origines différentes à cette expression : par exemple une expression du compagnonnage pouvait fort bien être utilisée dans ce milieu très fermé, sans être connue du grand public, avant le livre d’Agricol Perdiguier.
réponse à . BOUBA le 09/04/2010 à 08h15 : Expression surtout employée par la haute société de cette r...
Encore un qui lit pas bien ce que j’écris... 
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 08h33 : voici une très belle récolte : bravo ! L’explicat...
L’explication liée au dimanche des brandons est bien tentante ... mais 1832 , alors que la seule certitude de God semble bien être que l’expression est antérieure à la Révolution ???
Explication à rejeter, effectivement, pour de simples raisons chronologiques.
Et d’après ce que j’ai lu lire ici et là, il semblerait bien qu’elle date effectivement d’avant la Révolution. En tous cas, l’exemple cité, lui, est bien antérieur à 1832.
réponse à . <inconnu> le 09/04/2010 à 07h52 : Merci Cotentine! Magnifique et de Montand, en remontant...vers d’autres ch...
Petit conseil ainsi qu’à tous les nouveaux. Voir au-dessus des commentaires Vos commentaires, ensuite cliquer sur le mode d’emploi et vous saurez tout ou presque sur notre site et comment faire les , les liens et autres joyeusetés.
Je vous lis souvent sans intervenir, toujours avec interet. Je me demandais si l’expression du jour, que je ne connaissais pas," la conduite de Grenoble" n’est pas une conduite à la noix..
je connaissais le sens de "chasser, mettre à la porte", mais l’expression aurait donc aussi celui de "réceptionner". Il y aurait donc conduite dans les deux sens : dans celui de départ (c’est le sens unique utilisé chez les compagnons), mais aussi dans le sens d’arrivée : ce qui laisse supposer un comité d’accueil hostile. Bref la caractéristique serait plus généralement l’hostilité manifestée dans l’accompagnement.
réponse à . tytoalba le 09/04/2010 à 08h48 : Petit conseil ainsi qu’à tous les nouveaux. Voir au-dessus des comm...
c’est la première fois que je vois le mode d ’emploi !!
quel nul je fais !! 
réponse à . charlesattend le 09/04/2010 à 08h49 : Je vous lis souvent sans intervenir, toujours avec interet. Je me demandais si l...
la conduite de Grenoble" n’est pas une conduite à la noix..
à part le colonel Harper reconduisant les officiers allemands, après le "Nuts !" de Mc Auliffe, je sens mal la piste de la conduite à la noix ! 
réponse à . God le 09/04/2010 à 08h45 : L’explication liée au dimanche des brandons est bien tentante ... m...
@ God et @ chirstian :
Je n’ai jamais dit que je faisais mienne la phrase liée aux évènements de 1832.

On trouve dans Du bruit dans Landerneau, pour Une conduite de Grenoble, le paragraphe suivant :
"En 1490, sous Henri IV toujours protestant, les troupes du duc de Lesdiguières, nommé connétable, assiègent la ville. Elles en sont repoussées à coups de pierres et de bâton, avant d’obtenir la reddition des Grenoblois"

Voilà qui est bien antérieur à la Révolution. C’est le succès final dui siège du duc qui me fit douter. Mais, comme les Grenoblois, je suis tout prêt à m’incliner.
Peut-on faire une telle conduite à un ingénieur?
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 08h50 : je connaissais le sens de "chasser, mettre à la porte", mais l’expr...
un comité d’accueil hostile
Avec une bonne provision de ces ingrédients:
- œufs pourris,
- tomates de même,
- tonne à purin, équipée pour la circonstance d’une pompe à haute pression genre Karscher™
- qq tombereaux de fumiers
Merci de compléter s’il y a lieu
C’est en gros ce qui s’applique encore aujourd’hui dans les banlieues lorsque les représentants de l’ordre sont accueillis par un caillassage en règle par exemple… Les Djeunsss protégeant ainsi un pré carré, une zone de non-droit…
Grenoblois en colère ou petits Gredins, même combat !?
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 09h05 : @ God et @ chirstian : Je n’ai jamais dit que je faisais mienne la ph...
On parle donc d’une Milice incontrôlée…
Dans d’autres circonstances, on aurait pu penser que l’expression avait à voir avec un pas de danse… Une bransle > une branlée... 

(Un "Bonjour" appuyé à God que je n’ai pas encore salué, faute & honte à moi, depuis ma énième arrivée...)
réponse à . <inconnu> le 09/04/2010 à 09h24 : C’est en gros ce qui s’applique encore aujourd’hui dans les ba...
Avec Napoléon (1er) ou quelqu’un comme lui, cela ne se passerait pas ainsi:
il enverrait la troupe et l’artillerie avec ordre de tirer pour ramener l’ordre... Mais il est vrai qu’à l’époque, c’était à peu près la seule façon de rétablir l’ordre.
En 1947, le gouvernement de l’époque ne s’était pas gêner pour donner l’ordre de tirer à balles réelles...
Un de mes anciens collègues alors qu’il servait dans l’infanterie de marine, entre 1950 et 1960 avait reçu l’ordre de tirer... avec des mitrailleuses si ce genre de petits malfrats de banlieue avaient osés pointer leur nez...
Si ces petits couillons vont trop loin, c’est bel et bien ce qui risque de se produire: intervention musclée de l’armée... Quant à vouloir les raisonner, ceux-là, autant pisser dans un violon...
réponse à . <inconnu> le 09/04/2010 à 09h32 : Avec Napoléon (1er) ou quelqu’un comme lui, cela ne se passerait pa...
Ouais, mais, ils y finissent... au violon et là, ce n’est pas la même partition qu’au dehors...
réponse à . BOUBA le 09/04/2010 à 08h15 : Expression surtout employée par la haute société de cette r...
Faut-il en faire tout un plat ?
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 08h50 : je connaissais le sens de "chasser, mettre à la porte", mais l’expr...
Je rejoins Chirstian sur un point (c’est du permis).
En effet, chez les Compagnons, le mot "conduite" est plusieurs fois repris :
Je cite la "Charte des Compagnons du Devoir" :

"Conduite de Grenoble" : Cérémonie au cours de laquelle un compagnon est exclu de sa société.

"Conduite en règle" : rite de départ quand un compagnon quitte une ville, une entreprise ou une "cayenne" >>> (Termes de la marine du 17° siècle. La "caïenne" était ce réchaud sur lequel se faisait la cuisine pendant un voyage. Un lieu de rassemblement pour becqueter… Hommage à Elpp ici...

"Conduite générale" : rite de départ qui se fait lorsque le compagnon a au moins six cachets sur son passeport compagnonnique. Plus généralement ce terme désigne une conduite faite par tous les compagnons en présence ou à une occasion donnée. (départ d’un compagnon mais aussi rixes entre sociétés...)

C’est intéressant vu de chez moi... 
réponse à . God le 09/04/2010 à 08h42 : Encore un qui lit pas bien ce que j’écris... ...
OUPS !.........Millexkuss !..................Faudra t il me jeter aux lions dans l’arène et se repaître de mon agonie depuis les graDins dauphinois ?.......
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 07h13 : L’histoire de Richelet : cette page La journée des tuiles en...
Ah ! Merci ! Merci pour toutes ces pages qu’on n’aurait sans doute jamais lues sans tes recherches ! Quel plaisir ces découvertes dès l’aube… ou presque !

...l’autre arborait la tenue d’un garde national mais complètement « embousé ». Embouser ? Vite, un petit clic sur Dico. (même si on devine le sens). C’est bien ça : couvert de bouse.

Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
.....C’est God qui fait tout un plat que j’ai mal lu ses explications !......
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 09h05 : @ God et @ chirstian : Je n’ai jamais dit que je faisais mienne la ph...
On trouve dans Du bruit dans Landerneau
bien qu’il se présente sur son site comme " expert reconnu de l’information et de la communication" , et sans contester l’intérêt de ses ouvrages, je ne mettrai pas Patrice Louis au rang des sources les plus crédibles.
Je n’irai toutefois pas jusqu’à imaginer qu’il évoque Henri IV en 1490 !
pour rester dans le Compagnonnage, je relève cette réflexion intéressante, sur cette page:
" Tout d’abord l’on peut se demander pourquoi "Grenoble". Il est probable qu’il s’agisse en fait d’un jeu de mot sur "gredin" ou d’une expression issue de l’argot des confréries qui reprenait les noms de villes du tour. Par exemple : "aller à Niort" pour dire "nier", "aller à Cachan" (se cacher) ou encore "aller en Cornouailles" qui signifiait "porter des cornes" "
( le texte se prolonge par différentes hypothèses quant au choix de Grenoble, qui ont déjà été évoquées ici)
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 12h58 : On trouve dans Du bruit dans Landerneau bien qu’il se présente su...
Tout est de ma faute !
On trouve bien dans Du bruit dans Landerneau "En 1490, Henri IV..." (Editions Arlea, 1995, haut de la page 126), que j’ai machinalement recopié...
Pour une fois que je ne fais pas Copier/Coller !
Il fallait bien sur lire 1590 : voir cette page
Veuille bien excuser celui qui était "sur" son ordinateur depuis le milieu de la nuit.

Quant à ton appréciation d’ensemble sur Patrice Louis, je ne suis pas assez expert pour l’apprécier.

PS nos #33 et 34 se télescopent. Désolé ! Mais Bis repetita placent ...
Mais ce n’est par autant qu’on dit que les nobles de cette région faisaient partie du gratin dauphinois.

Excellent !
cette page
réponse à . louisann le 09/04/2010 à 00h31 : Inconnue pour moi aussi cette expression. Sur ce je m’en vais faire un pe...
un pas de bonne conduite, j’espère 
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 13h38 : pour rester dans le Compagnonnage, je relève cette réflexion int&e...
merci pour ces infos. Hyper intéressant tout cela.
c’est Coluche qui évoquait son frère "ingénieur à Grenoble". Vu ton pseudo , vous êtes en famille ? 
Regardez-là cette jolie Expressiondujour, toute rosissante d’une jeunesse retrouvée grâce à delassus ! Elle court, légère...elle traverse la ville, puis les prés, batifole dans les champs et dans les bois… La voici près de la rivière… elle s’attarde un instant au bord de l’eau, saluant de la main l’indien* qui descend le fleuve sur sa pirogue…
L’emplumé l’invite à bord… Pourquoi pas ? se dit-elle émoustillée, se souvenant du goût de l’aventure vécue avec Jean-Martin Charc...... Tandis qu’il lui conte les mille et un exploits de l’oncle Géronimo, elle s’endort… et se réveille soudain, en pleine mer. Outrée par les privautés dont l’Apache commence à user, elle saute sur la première vague qui passe et - avec l’aide du vent léger- elle regagne le port.

A votre avis, d’où s’qu’elle vient l’expression du jour ? Mmmmm ? Ne serait-ce pas de la marine ? M’demande...

* si, si ! Au moins d’avril, les indiens descendent les fleuves.
Peut-on conduire, (à gauche comme à droite) sur le sujet, un Grenelle à Grenoble sans s’emporter ?
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 15h16 : c’est Coluche qui évoquait son frère "ingénieur &agra...
exactement tu as tout juste
réponse à . DiwanC le 09/04/2010 à 17h01 : Regardez-là cette jolie Expressiondujour, toute rosissante d’une je...
Oui, surtout qu’on peut être expulsé de Grenoble et marcher, sonné, en crabe…
Ce qui ramène, de facto, à la Marine Attitude… 
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 13h40 : Tout est de ma faute ! On trouve bien dans Du bruit dans Landerneau "En 149...
Mais, tu ne pouvais pas descendre de là-"de"ssus sans aide ???
Pourquoi se percher sur un ordinateur ??? Voit-on plus loin sur le Net ?
Tel, le chat perché... tu aurais pu bondir vers 3 ou4h du matin sur la souris. 
réponse à . <inconnu> le 09/04/2010 à 17h29 : Mais, tu ne pouvais pas descendre de là-"de"ssus sans aide ??? Pourq...
C’aurait été avec plaisir, mais j’ai un portable et pas de souris  !
Pour l’heure, c’était bien ça...
Jamais vu ou entendu cette expression, mais les noix!! si! miam...
Jolie ville Grenoble, il y a des Grenoblois qui visitent ce site parfois??
réponse à . BOUBA le 09/04/2010 à 12h21 : .....C’est God qui fait tout un plat que j’ai mal lu ses explication...
Faut dire que God ne nous sert pas à la louche non plus, ça se saurait…
réponse à . patchouli le 09/04/2010 à 17h59 : Jamais vu ou entendu cette expression, mais les noix!! si! miam... Jolie ville G...
Tiens, la symbolique de l’Isère est le serpent…

De quoi serpenter un peu plus sur l’origine de l’expression qui n’est pas Allah noix…
Hou ! Hou ! Y a quelqu’un ?
réponse à . <inconnu> le 09/04/2010 à 18h11 : Tiens, la symbolique de l’Isère est le serpent… De quoi serpent...
Isère, Lozère, le rapprochement me fait penser à cette ancienne préfète à qui on a déjà fait une conduite de Grenoble pour son inconduite à Mende. Peut-être fera-t-elle amende honorable ?
non ils sont tous partis à Grenoble.
réponse à . DiwanC le 09/04/2010 à 17h01 : Regardez-là cette jolie Expressiondujour, toute rosissante d’une je...
Qui va te décerner la trirème maintenant ? peut-être Mickey qui en a un stock ?
réponse à . charlesattend le 09/04/2010 à 08h54 : c’est la première fois que je vois le mode d ’emploi !!...
quel nul je fais !!
Meuh non, ne te flagelles pas ainsi. Nous sommes arrivés sur ce site presque en même temps. Cependant j’y viens plus souvent que toi, ce qui fait que j’en sais plus sur les astuces.
réponse à . deLassus le 09/04/2010 à 17h49 : C’aurait été avec plaisir, mais j’ai un portable et pa...
j’ai un portable et pas de souris  !
Leçon du jour : si vous avez des souris dans la maison, achetez un portable.
Bon moi, à part le frangin de Coluche, l’ingénieur à Grenoble qui fait pousser ses graines nobles, je connais pas
réponse à . pfloche le 09/04/2010 à 21h22 : Bon moi, à part le frangin de Coluche, l’ingénieur à ...
euh encore que  

J’ai m..dé la réponse est pour Jonayla en 36 scuss
Je m’incline devant le gratin dauphinois et devant vous!

Personnellement, je pensais qu’un Grenoble était un type de fiacre, inventé par Edmond Grenoble, inventeur également de "la Cinquième", roue de secours pour carrosse. Je me suis laissé dire que ces modèles étaient assez pénibles à conduire et qu’il n’était pas rare de prendre la mouche. Ou la tangente !
encore un oublié de l’Histoire !
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 15h16 : c’est Coluche qui évoquait son frère "ingénieur &agra...
Erreur, votre erreur, pardon, votre honneur! C’est dans "Tonton, pourquoi tu tousses?" Fernand Reynaud. Antérieur à Coluche...
réponse à . renoir2 le 09/04/2010 à 21h02 : Qui va te décerner la trirème maintenant ? peut-être Mi...
Merci... 
réponse à . renoir2 le 09/04/2010 à 21h02 : Qui va te décerner la trirème maintenant ? peut-être Mi...
Alors, peut-être qu’il a un stock, mais, il a pas été payé de sa dernière commande, alors, comment il fait ? Il faut bien que le petit commerce vive... Qui c’est qu’a une idée ?
réponse à . chirstian le 09/04/2010 à 08h56 : la conduite de Grenoble" n’est pas une conduite à la noix.. &agra...
la conduite de Grenoble" n’est pas une conduite à la noix..

Because grenoble serait la capitale de la noix cette page 
Les noix de Grenoble constituent une excellente source d’acides gras omega3 ainsi qu’une très bonne source d’antioxydants, de vitamines et de fibres.
réponse à . Benhur le 09/04/2010 à 22h45 : Je m’incline devant le gratin dauphinois et devant vous! Personnellement...
Un spécialiste du charre sur notre merrrveilleux site ! Bienvenue à toi que je découvre !
réponse à . momolala le 10/04/2010 à 09h44 : Un spécialiste du charre sur notre merrrveilleux site ! Bienvenue &a...
Merci pour l’accueil, c’est la première fois que je fais une halte-là, Momolala. Et y a fort à parier que, tel l’animal du Bois-mesdames, je repasserai par ici.
Passionnant, tout cela ! Pour ma part, je me demande si cette expression n’aurait pas quelque rapport avec La Journée des Tuiles du 7 juin 1788, préparant, (restons modestes même si nous sommes grenoblois !) la Révolution Française. Infos plus précises sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_des_Tuiles
Cordialement.
réponse à . sauvage le 11/04/2010 à 14h03 : Passionnant, tout cela ! Pour ma part, je me demande si cette expression n&...
Bienvenue à toi, sauvage, qu’il me semble n’avoir jamais lu. Tu peux, pour nous faciliter les choses, mettre les liens entre accolades, ce qui nous donnera le fameux "cette page" sur laquelle nous n’avons plus qu’à cliquer. Tu trouveras aussi toutes les astuces en haut de cette page, à la rubrique vos commentaires, en cliquant sur mode d’emploi.
Au plaisir de te relire souvent 
Tiens ? y sont pas encore là ?
Bon, vais mettre la cafetière en route ce sera déjà çà de fait....

Hé bé aujourd’hui encore pas la peine de chercher. Y a bien un collège G.Brassens à Grenoble mais là, ça ferait tiré par les couettes comme dirait Diwan.
Grenoble, Grenoble.......va falloir chercher du côté du sketch de Fernand Raynaud, je crois que Fugain est Grenoblois, y a eu aussi les J.O en 68 .....Ah oui ! les noix, c’est pas une spécialité grenobloise, çà ?

Allez, je me fais un café et je me colle à Goooooooooooooooooogle.
Et puis faut que je fasse gaffe. Déjà ne pas parler de gradins Dauphinois, je l’ai déjà fait en 2010. Bien relire les explications de cette expression, God m’avait déjà épinglé à l’époque comme quoi je lis pas ses explications et gna-gna-gni et gna-gna-gna......
Pffffffffff, ah j’te jure.......Pas fastoche la vie d’expressionaute.......
Toujours personne ?
Mais c’est pas vrai ça................

Oh ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh......Y a kékun ?.....Etre obligé de faire l’appel un 18 Juin, on aura tout vu........
Non mais j’y crois pas y sont pas encore levés à 7h00 !
Bon, faut que j’y aille moi.........Me faut bien 5h00 pour Grenoble, même par l’autoroute et puis avec ces radars......
réponse à . BOUBA le 18/06/2013 à 06h38 : Toujours personne ? Mais c’est pas vrai ça................ Oh...
ANAGRAMME
God et Fred, inouï : lacune bernée

Fait rarissime, God et Fred réunis dans la même anagramme ! Et en plus avec les F et G majuscules déjà présents dans l’expression du jour ! À côté de ça, l’appel du 18 juin c’est de la petite bière !
DEVINETTE
Les gentilshommes de Grenoble étaient tous acariâtres, par contre ils avaient l’ouïe fine. Pourquoi ?
ANAGRAMME
God ou Fred enclin eau bien-être

Alt 128a me serait resté en travers de la gorge de ne pas m’y être essayé aussi par un jour aussi exceptionnel. Malheureusement, je ne suis que débutant...
gratin dauphinois
En Finlande, on élabore un gratin à l’eau,qu’on appelle: gratin d’eau finnois.
réponse à . joseta le 18/06/2013 à 08h02 : DEVINETTE Les gentilshommes de Grenoble étaient tous acariâtres, pa...
Je me lance au hasard : parce que l’aigre noble oit ?
réponse à . deLassus le 18/06/2013 à 08h12 : Je me lance au hasard : parce que l’aigre noble oit ?...
Le hasard fait bien les choses ! C’est exactement ma réponse !
réponse à . deLassus le 18/06/2013 à 08h12 : Je me lance au hasard : parce que l’aigre noble oit ?...
Toutes mes félicitations !
DEVINETTE
Pourquoi les grenoblois mangent l’échine des palmipèdes ?
- parce qu’ils aiment les dos fine oie
réponse à . deLassus le 18/06/2013 à 08h12 : Je me lance au hasard : parce que l’aigre noble oit ?...
Wouaou, fallait la dénicher celle là !.....Toutes mes ficelles de caleçon !
Le hasard fait bien les choses ! C’est exactement ma réponse !
Toutes mes félicitations !
fallait la dénicher celle là !.....Toutes mes ficelles de caleçon !
Je sens de l’ironie dans vos exclamations...
DEVINETTE
Pourquoi Lise, femme politique québecoise, allait çà et là, lors de sa visite à Grenoble ?
- parce qu’à Grenoble, Lise erre.
réponse à . <inconnu> le 18/06/2013 à 07h19 : ANAGRAMME God et Fred, inouï : lacune bernée Fait rarissime, G...
L’appel du 18 juin, était-ce pour faire aux nazis une conduite de Grenoble ?
Napoléon est évoqué plus haut, je ne connais pas l’historique de l’appel du 18 juin, je crois tout de même que de Gaulle, fin lettré, n’ignorait pas que c’est l’anniversaire de Waterloo.
Comme le disait Raymond, le Grenoblois oit.
Ils oient tout ce que les Grenoblois oient le houa houa de mon chien le soir au fond des bois.
Vous oyez mon chien au fond des bois ?
Ils oient, mais c’est bête une oie. Mais l’oie elle a l’ouïe fine. Surtout si elle est du Capitole. Et au Capitole que oit l’oie ?
L’oie oit ce que toute oie oit, le Gaulois !

Brennus
réponse à . mickeylange le 18/06/2013 à 10h50 : Comme le disait Raymond, le Grenoblois oit. Ils oient tout ce que les Grenoblois...
On sait que pour les démoraliser, les Romains jetaient des pains sur les troupes de Brennus.
Quelques siècles plus tard, lors des invasions musulmanes, pour leur faire une conduite de Grenoble, les Bretons lançaient des crêpes aux sarrasins.
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2013 à 11h06 : On sait que pour les démoraliser, les Romains jetaient des pains sur les ...
les Bretons lançaient des crêpes aux sarrasins.

C’est l’occasion qui fait le lardon
réponse à . deLassus le 18/06/2013 à 10h35 : Le hasard fait bien les choses ! C’est exactement ma réponse&n...
Que nenni ! Point d’ironie, nous sommes ébahis ...............
A propos de Grenoble...

Pendant la révolution Grenoble fut rebaptisé Greville ...

Fallait le faire quand même !
Est-ce pour cela que Stendhal détestait sa ville natale ? Il faut dire que ni son enfance, ni sa jeunesse n’ y ont été particulièrement heureuses, jalonnées par les interdictions de tout ordre.... En fait, il aimait, heureusement, les mathématiques. Un premier prix en cette matière, à l’ école Centrale de cette ville, lui permit de la quitter pour Paris. Les maths l’ ont littéralement "arraché à Grenoble"... mais c’ est la littérature qui l’ amena à la postérité, fut-elle plus ou moins posthume. Avec, en arrière-fond, son amour de l’ Italie.
réponse à . BOUBA le 18/06/2013 à 05h58 : Tiens ? y sont pas encore là ? Bon, vais mettre la cafeti&egrav...
sketch de Fernand Raynaud
A part cette page, pas beaucoup de traces.
Petit dialogue entre Till l’espiègle et un ami
Till: - il m’a mis à la porte en haussant et les épaules et la voix...
Ami: - de deux manières hausse-t-il ?
Till: - non, d’UNE manière hostile !
Ami: - comment ose-t-il ?
Till: - ben, brutalement !
Ami: - t’es tombé sur un os, Till !
Till: - tout-à-fait !
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2013 à 11h48 : sketch de Fernand RaynaudA part cette page, pas beaucoup de traces....
C’est vrai, j’ai fait le tour mais rien trouvé......ce doit être la seule......
- Il m’a fait une conduite de Grenoble !
- ça c’est désuet...
- oui, des huées aussi!
Savez-vous pourquoi à Grenoble, on fait du fromage de tête ?
- parce que leur fromage: emmental.
Je comprends maintenant pourquoi quand on fait une conduite de Grenoble a quelqu’un il fait la Tronche.............   
Nous sommes le 18 Juin ......souvenir des Glières
DEVINETTE
Quelle coiffe porte la future reine pour aller faire ses courses à vélo ?
réponse à . joseta le 18/06/2013 à 12h46 : DEVINETTE Quelle coiffe porte la future reine pour aller faire ses courses &agra...
Réponse
- un béret, parce que pour les courses à vélo: dauphine élit béret.
Aïe ! Mes noix (il était de Grenoble) a dit un Monsieur trop entreprenant vigoureusement éconduit par mon genou
Chasser, mettre à la porte brutalement
Il y a cette manière :
Cher Monsieur, votre attitude est déplaisante et vos façons d’agir indélicates. Je vous demande de bien vouloir quitter les lieux s’il vous plait.
Cette manière, plus directe mais qui reste courtoise :
Merci de fermer l’huis en partant !

Et puis :
Du balai !
- Oust ! Dehors !

Enfin :
Fous le camp !
- Dégage !
- Tire-toi !

Sans oublier le célèbre :
Casse-toi ! immortalisé par... le chanteur Renaud, ’videmment !

Par mesure évidente de sécurité, évitez :
Prenez la porte !

Oups ! il y a également la méthode de memphis [que je viens de lire], directe, expéditive, sans un mot plus haut que l’autre !
:&rsquo)
réponse à . memphis le 18/06/2013 à 13h43 : Aïe ! Mes noix (il était de Grenoble) a dit un Monsieur trop en...
Ça fait bien plaisir de te relire !
Tu as des nouvelles de ton Grenoblois ? !!!
réponse à . BOUBA le 18/06/2013 à 06h38 : Toujours personne ? Mais c’est pas vrai ça................ Oh...
Oh ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh......Y a kékun ?...
T’en fais d’un boucan le matin ! 6:38:32 ! Pfffff... :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 18/06/2013 à 15h20 : Ça fait bien plaisir de te relire ! Tu as des nouvelles de ton Gren...
Plus bon à rien... Ce n’est pas lui qui te fera grimper aux rideaux. Même plus capable de te faire un petit brin de conduite !
réponse à . DiwanC le 18/06/2013 à 15h23 : Oh ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh......Y a kékun ?...T’en fais d&r...
Ben quoi d’habitude y a des commentaires depuis minuit et là, à 6h30 rien, nada......Me suis inquiété moi.
On voit tant de choses de nos jours ma pôv’ dame.......
Me suis dit que vous aviez fait une troisième mi-temps d’enfer au bar du Phare et comme après vous aviez de la route......
Bon, enfin, tout le monde est bien rentré, c’est le principal......

Sinon, ça t’a plus Grenoble ?
réponse à . BOUBA le 18/06/2013 à 12h40 : Nous sommes le 18 Juin ......souvenir des Glières...
Tout à fait dans un autre registre, ce sont les 71 ans du plus célèbre Irlandais de Vincennes Liverpool : Sir Paul McCartney.
réponse à . SyntaxTerror le 18/06/2013 à 17h04 : Tout à fait dans un autre registre, ce sont les 71 ans du plus cél...
Le registre est tout autre en effet........Il y eût aussi le 18 Juin 1694 où Vauban repoussa les anglo-hollandais à la bataille de Camaret et eût ce mot historique:
"S’ils passent je me fais curé !"
réponse à . atheofv le 18/06/2013 à 11h27 : A propos de Grenoble... Pendant la révolution Grenoble fut rebaptis&eacu...
Pendant la révolution Grenoble fut rebaptisé Greville ...
Tu es sûr de toi ?
Voir cette page
réponse à . BOUBA le 18/06/2013 à 17h19 : Le registre est tout autre en effet........Il y eût aussi le 18 Juin 1694 ...
"S’ils passent je me fais curé !"
C’est vrai qu’il s’appelait Le Prestre : cette page
réponse à . deLassus le 18/06/2013 à 18h15 : "S’ils passent je me fais curé !"C’est vrai qu’il ...
Voilà comment on rate une occasion de devenir le curé de Camaret !
Désolé, c’était trop tentant.
réponse à . memphis le 18/06/2013 à 16h44 : Plus bon à rien... Ce n’est pas lui qui te fera grimper aux rideaux...
Ne prête pas foi à ce que certain (voire certains !) se plaît à répandre sur ce mêêêrveilleux site !
Il y a "grimper aux rideaux" et "grimper aux rideaux". Mon grimpage répond à la définition "réagir vivement", autrement dit quand quelque chose m’agace, m’énerve, me fait sortir de mes gonds, etc. Et pis c’est tout !
Le reste... le reste m’appartient ! 
réponse à . DiwanC le 18/06/2013 à 19h41 : Ne prête pas foi à ce que certain (voire certains !) se pla&ic...
"Tout le restant m’indiffère" dirait qui tu sais

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire une conduite de Grenoble » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?