Le supplice de Tantale - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Le supplice de Tantale

La frustration d'une personne qui voit ses désirs toujours sur le point d'être réalisés, mais dont les espoirs sont chaque fois déçus.

Origine

Le mot 'supplice', apparu au milieu du XVe siècle et issu du latin 'supplicium' qui évoque le fait de ployer les genoux et, par extension, la prière, la prosternation ou la supplication, a, dès 1480, pris également le sens de "souffrances que subissent les damnés en enfer" ("eternelz supplices"). Mais au cours des siècles qui se sont écoulés depuis, il n'était plus vraiment besoin de passer par la case 'enfer' pour avoir l'immense plaisir de subir des supplices.

Dans la mythologie, Tantale était le fils de Zeus et de la nymphe Plota (ou Ploutô). Dirigeant du royaume fort fort lointain de Lydie, il fut expédié aux enfers par son père pour y purger éternellement un châtiment à la mesure du crime qu'il venait de commettre. Les bandes magnétiques de l'époque n'ayant pas résisté aux outrages du temps et l'accès aux archives de cette période étant donc assez difficile, les torts de Tantale sont variables selon les sources. Pour les uns, reçu à la table des dieux, il aurait dérobé du nectar et de l'ambroisie, boissons uniquement réservées aux dieux, pour les faire goûter aux mortels. Pour d'autres, il aurait servi aux dieux son propre fils Pelops en ragoût au cours d'un repas, après l'avoir égorgé. Quoi qu'il en soit, Tantale avait fortement fauté à l'encontre des divinités qui ne pouvaient donc que le punir.

Et Tantale, en partie immergé dans l'eau d'un ruisseau, fut condamné pour toujours à souffrir de soif et faim. À chaque fois qu'il se penchait pour boire l'eau qui l'entourait, celle-ci se dérobait et lorsqu'il tendait les mains pour cueillir les fruits qui garnissaient les branches à sa portée, ces dernières s'éloignaient poussées par le vent[1].
Symbole même de la frustration permanente, Tantale ne pouvait obtenir les choses pourtant à sa portée dont il avait tant envie.

Malgré l'âge de l'histoire qui lui sert de base, ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle que cette expression apparaît.

[1] Une autre version explique que les fruits devenaient des pierres une fois cueillis.

Exemple

« (...) mais son équipage ne put prendre de poissons, quoiqu'ils y fussent en abondance; ils ne se laissaient pas envelopper par la seine et ne mordaient pas à l'hameçon. (...) On ne fut pas plus heureux pour les tortues. "Nous étions, s'écrie-t-il, condamnés au supplice de Tantale; nous avions continuellement sous les yeux les choses que nous désirions avec ardeur, et nous ne pouvions les saisir". Nous pûmes cependant à marée basse ramasser quelques huîtres et d'autres coquillages. »
Jean-François de La Harpe - Abrégé de l'histoire générale des voyages

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le supplice de Tantale » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne / Autrichede TantalusqualenLes supplices de Tantale
Angleterreen Torment of Tantalus.Tourment de Tantale.
Espérantoeo La tantala suferoLa souffrance de Tantale
Espagnees El suplicio de TántaloLe supplice de Tantale
Pays-Basnl TantaluskwellingSupplice de Tantale
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Een TantaluskwellingUn supplice de Tantale
Brésilpt Tão perto e ainda assim, tão longeSi près et encore ainsi, si loin
Roumaniero Chinurile lui TantalLes tourments / supplices de Tantale
Serbiesr Tantalove mukeLe supplice de Tantale

Déformée

La supplique de Cancale

Vos commentaires
Non non God, ce n’est pas le supplice Tantale, mais le supplice de Cancale qui consiste à vous mettre devant une bourriche d’huitres de Cancale sans rien pour les ouvrir, avec une bouteille de blanc bien frais et pas de tire bouchon.
réponse à . mickeylange le 03/11/2008 à 00h02 : Non non God, ce n’est pas le supplice Tantale, mais le supplice de Cancale...
et toi, comme l’âne de Buridan, tu ne sais que choisir ! Il doit bien y avoir un moyen de casser le goulot de la bouteille avec une de ces huîtres (elles sont réputées pour avoir la coquille aussi solide et dure que la tête des Bretons ... qu’ils planquent sous leurs chapeaux ronds) et une fois la bouteille ouverte, tu sers dans les verres et tu casses la bouteille et avec des tessons de verre (qui lui aussi est dure comme .. ) tu peux ouvrir tes huîtres  !
Toutefois, fais bien attention, de ne pas te blesser, maladroit comme tu es !  et ne bois pas tout le vin avant d’avoir fini d’ouvrir ...
ma comparaison est maladroite car l’âne de Buridan, s’il est mort de fin c’est de n’avoir pas su choisir entre le picotin d’avoine tentant et sa trop grande soif devant le seau d’eau tentant ... alors que le malheureux Tantale n’avait pas accès aux délices de la nourriture et la boisson
J’ai écrit malheureux, mais il devait bien expier son crime ! un infanticide, ce n’est pas une broutille ... comparé au vol du nectar et de l’ambroisie 
C’est le mortel supplice qu’endurent chaque jour des millions d’êtres humains auxquels la télévision par satellite apporte les images de nos soucis de peur du manque de trop, retenus qu’ils sont par leur propre faiblesse physique de venir manger dans nos assiettes. Pour le moment...
Aaaaahhhhh, le supplice de Tante Anne!  

Et le supplice de Saint Sulpice n’est pas mal non plus 
Et connaissez-vous le supplice de Tante Sarah Palin?
visitez donc cette page, cela vaut le coup! Non, elle n’est pas bête à manger du foin, ... c’est encore pire! Et ce ne fut en aucun cas un supplice: elle ne s’est rendu compte de rien! Et son conseiller, qui fut le n°2 de la sécurité à la Maison Blanche que n’a rien contrôlé, même pas l’origine de l’appeau (forme singulière de "appel"), c’est quand même un comble pour un professionnel, non?
Allez, prenez votre pied!
Je précise juste en passant qu’il n’y a pas de fratte de faupe dans "eternelz supplices".
C’est bien la forme de l’époque (cette page).
réponse à . cotentine le 03/11/2008 à 02h46 : ma comparaison est maladroite car l’âne de Buridan, s’il est m...
un infanticide, ce n’est pas une broutille ... comparé au vol du nectar et de l’ambroisie
les Dieux ont toujours été impitoyables envers ceux qui transmettaient un de leurs secrets aux mortels : la vigne, le feu, le nectar ou l’ambroisie... Car c’est la connaissance qui réduit l’écart qu’il y a entre les hommes , ou entre eux et les Dieux. D’où le rôle politique de la formation.
Quant à tuer son enfant , et de le faire manger à ses invités, quoi de plus naturel , en somme ? Ce qui lui a été reproché ce jour là, c’est que le gamin n’était pas assez cuit. Un enfant ça doit mijoter pendant au moins 3 jours, tous les cuisiniers infanticides vous le diront ! 
Tantale ne pouvait obtenir les choses pourtant à sa portée dont il avait tant envie.
et lui était présenté la fraise d’un sein, qui toujours se dérobait lorsqu’il y portait les lèvres.
En souvenir du sein supplice qui tenta le Tantale , on édifia Saint Sulpice. Qui tenta les Sulpiciens.
Mais ne tenta jamais Pochon, à qui l’on doit ces vers illustres :
"Je hais les tours de Saint-Sulpice .
Quand par hasard je les rencontre
Je pisse
Contre "
Une variante, c’est que souvent, on pense être passé à deux doigts du bonheur…
Ca peut arriver aux femmes… surtout… ou parfois… ou jamais… Sentimententalement parlant cette affaire…. M’enfin ! 
réponse à . cotentine le 03/11/2008 à 02h39 : et toi, comme l’âne de Buridan, tu ne sais que choisir ! Il doi...
Pour éviter le supplice, il faut tuer le désir dans l’œuf…
"A la coque, ne pas s’frotter" dirait le marin pointilleux…
réponse à . chirstian le 03/11/2008 à 09h02 : un infanticide, ce n’est pas une broutille ... comparé au vol du n...
La connaissance... spirituelle surtout et avant tout ?
réponse à . God le 03/11/2008 à 09h02 : Je précise juste en passant qu’il n’y a pas de fratte de faup...
Ici, on peut souligner que le "Z", c’est l’aveu qui sied si bien à la raison du supplice.
Montand Y. (Supplicié post mortem car victime d’un acharnement tantalement infondé... a priori)
je ne me suis jamais intéressé à la mythologie, et j’ai raison.
Quand je lis que ce fumier de Tantal a servi en ragout son propre fils Pelops !
C’est pire que le pire des films d’horreurs de nos jours.
"expression", tu m’a gaché ma journée !
réponse à . chirstian le 03/11/2008 à 09h14 : Tantale ne pouvait obtenir les choses pourtant à sa portée dont i...
... pour ne rien dire de celles de la cathédrale de Vichy !
(Y a-t’il seulement une cathédrale à Vichy ..?)
réponse à . God le 03/11/2008 à 09h02 : Je précise juste en passant qu’il n’y a pas de fratte de faup...
Et pour la nymphe Plota , pas de faute de frappe non plus.
Comme le disait tonton Georges dans "le vin", le supplice de Tantale n’était pas si terrible...

Jadis, aux Enfers
Cert’s, il a souffert
Tantale
Quand l’eau refusa
D’arroser ses a-
mygdales
Etre assoiffé d’eau
C’est triste, mais faut
Bien dire
Que, l’être de vin
C’est encore vingt
Fois pire...

cette page
réponse à . cotentine le 03/11/2008 à 02h39 : et toi, comme l’âne de Buridan, tu ne sais que choisir ! Il doi...
Ne soit pas inquiète, je sais ouvrir une bouteille avec un couteau ou une fourchette, et les huîtres avec un galet, comme tous les marins.
Au fait il est où l’amiral ?
Mais c’est qu’il avait fait...un peu le coquin, Tantale! Non?
Bien fait pour lui!
Non! Mais!
Il n’a qu’à assumer sa frustration!
Personne ne parle du supplice de Cantal qui se fait en cave fraîche et humide pour une durée minimale d’un mois.
Bjr à toutes et à tous

Je ne faisais que passer mais je tiens à vous dire que c’est tjrs avec plaisir que je me penche sur mon ordi pour lire vos post tantôt grinçants et pincés, parfois vaporeux, souvent éthérés et tjrs attachants.

Je crains l’addiction (lol) et son lot de supplices (de Tantale)
Le théatre des ombres : c’en est un ( re lol)

Bonne journée à vous
Tantale était le fils de Zeus et de la nymphe Plota (ou Ploutô).
Donc, Zeus pelota Plota ou Pluto ? Dans l’un des cas, il est zoophile, et Disney ne nous a rien dit !
Le supplice de la tante

Anna vraiment aucun scrupule.
réponse à . <inconnu> le 03/11/2008 à 12h19 : Mais c’est qu’il avait fait...un peu le coquin, Tantale! Non? Bien f...
On ne s’arrête jamais chez "Tantale" par hasard... dit-on !
réponse à . missesmeralda le 03/11/2008 à 13h49 : Bjr à toutes et à tous Je ne faisais que passer mais je tiens &ag...
Il y a pourtant des "huiles" ici...
réponse à . <inconnu> le 03/11/2008 à 10h55 : je ne me suis jamais intéressé à la mythologie, et j’...
Cuisiner son fils… Qui n’a pas fait cela au petit matin ?
Bon, vrai, il faut avoir eu un fils… ou un demeuré, ce qui est parfois idem.
réponse à . missesmeralda le 03/11/2008 à 13h49 : Bjr à toutes et à tous Je ne faisais que passer mais je tiens &ag...
Se pencher sur son ordinateur… Hum hum, est-ce bien raisonnable ?
Les mauvais penchants donnent de mauvaises habitudes et les mauvaises habitudes appellent du front… les pansements. Y’a de l’Urgo dans l’air !
réponse à . Jonayla le 03/11/2008 à 13h49 : Tantale était le fils de Zeus et de la nymphe Plota (ou Ploutô). ...
La pelote est basque donc cherche le basque et tu auras (pas une basquaise) le bonheur !
C’est une activité (le pelotage) assez explosive qui met dans un ETA grave ses sujets. En même temps hein…. Bises Jon !
réponse à . mickeylange le 03/11/2008 à 11h42 : Ne soit pas inquiète, je sais ouvrir une bouteille avec un couteau ou une...
Mickgyver va... 

Bon allez, au boulot.
le dahu subit toute sa vie le supplice du bancal , et il en fait pas tout un plat .
Les bandes magnétiques de l’époque n’ayant pas résisté aux outrages du temps
.

C’est ce qui se dit : les documents de la Mer Morte auraient été enregistrés sur CD-Rom, on n’en aurait aucune connaissance.
réponse à . chirstian le 03/11/2008 à 09h02 : un infanticide, ce n’est pas une broutille ... comparé au vol du n...
Argh, tu me coupes l’herbe sous le pied.

Dans "ma" tradition, ce qui est reproché à Adam et Eve, c’est d’avoir goûté au fruit de l’arbre de la connaissance et Abraham a bien failli offrir son fils en sacrifice, chose assez courante à l’époque et temps béni pour les moutons à qui on fichait la paix.
réponse à . SyntaxTerror le 03/11/2008 à 15h48 : Argh, tu me coupes l’herbe sous le pied. Dans "ma" tradition, ce qui est ...
ah bon, je croyais qu’on zigoullait facilement les animaux, dont les moutons en ces temps pour le plaisir des dieux
réponse à . SyntaxTerror le 03/11/2008 à 15h48 : Argh, tu me coupes l’herbe sous le pied. Dans "ma" tradition, ce qui est ...
méchoui tu as raison, et pendant ce temps le veau dort.
réponse à . mickeylange le 03/11/2008 à 11h42 : Ne soit pas inquiète, je sais ouvrir une bouteille avec un couteau ou une...
Coucou l’est là ! En coup de vent, les gosses. Pas une minute pour moi en ce moment, BB me bouffe tout... avec ses aménagements nani-nanère. Mais je cours naviguer samedi, Nanni*-galère à Trébeurden, ça va me changer les idées. Après ce supplice de Tantale de ma dose inatteignable d’expression quotidienne, je vais finir par retrouver MON temps, et m’endormir dans les délices de Capoue Puyricard.
A bientôt dans le phare !

* cette page
réponse à . SyntaxTerror le 03/11/2008 à 15h41 : Les bandes magnétiques de l’époque n’ayant pas r&eacut...
Non, les techniques d’enregistrement de l’époque se limitaient à Q-RAM. Comme c’était volatile, ...
Fûmes-nous les dindons d’une farce?
réponse à . Elpepe le 03/11/2008 à 18h52 : Coucou l’est là ! En coup de vent, les gosses. Pas une minute ...
Je savais que tu avais une certaine tendance pour les Nannies, mais à ce point-là?!
Carburer au diesel? Un p’tit ballon s’rait quand même mieux, non?
réponse à . AnimalDan le 03/11/2008 à 10h57 : ... pour ne rien dire de celles de la cathédrale de Vichy ! (Y a-t&r...
réponse à . <inconnu> le 03/11/2008 à 17h23 : ah bon, je croyais qu’on zigoullait facilement les animaux, dont les mouto...
le plaisir des Dieux ? ... justement Pierrot la tendresse vient de sortit un DVD coquin (prévu avec Tonton Georges, y’a bien longtemps) un extrait à cette page 
réponse à . cotentine le 03/11/2008 à 02h39 : et toi, comme l’âne de Buridan, tu ne sais que choisir ! Il doi...
Eh Cotentine il n’est pas mort de fin, mais de faim, sa fin fut due à la faim.
Je n’ai pas pu vous rejoindre hier. Un vrai supplice 
Serais-je déjà accro? Un supplice à tentac(u)le 
Tantale va la cruche à l’eau qu’à la fin elle casse... car il y a loin de la coupe aux lèvres!

Je dirais même plus : Tantale va d’une autruche à l’autre et à la fin il se casse car il y a loin de la croupe au lièvre...

Bon, où sont mes petites pilules ?
Les bandes magnétiques de l’époque n’ayant pas résisté...
Et ça, c’est la faute au p’tit Pelops qui mettait la sono à donf... C’est un vrai supplice, ce môme ! hurlait sa mère.
Tantale l’en avait ras le képi de recevoir des lettres de protestations des voisins. Alors, forcément, un soir - il avait eu sa dose de soucis au bureau dans la journée - il a craqué... c’est humain...
Il a secoué le gamin un peu fort et, après avoir claqué son rejeton, il a claqué la porte sans s’apercevoir que le gamin - un peu étourdi par l’avoinée qu’il venait de recevoir - avait chaviré dans le pot où mijotait la poule du dimanche.
C’est dommage parce que la vie aurait pu être douce dans le verdoyant royaume fort fort lointain de Lydie.
réponse à . DiwanC le 05/11/2011 à 05h01 : Les bandes magnétiques de l’époque n’ayant pas r&eacut...
C’est un vrai supplice, ce môme !
"il aurait servi aux dieux son propre fils Pelops en ragoût au cours d’un repas"
"A votre tour d’en souper !" dit-il aux dieux.
Un peu hors-sujet, quoique...
Quand je cherche "les 1001 expressions préférées des français" fnac, Google m’oriente vers expressio.fr/index... Et quand je clique, je tombe sur cette page.
Une facétie godesque de plus ? En tout cas, elle bloque mon système et je suis obligé de repartir du départ, de ma boîte mail, pour vous rejoindre.
réponse à . chirstian le 03/11/2008 à 09h14 : Tantale ne pouvait obtenir les choses pourtant à sa portée dont i...
Mais ne tenta jamais Pochon, à qui l’on doit ces vers illustres
Beaux octosyllabes, chirstian,
Mais c’est Ponchon et non Pochon.

Merci de cette occasion que tu m’as donnée de me replonger dans ce qui est pour moi, à ce jour, le plus esthétique blog que j’ai fréquenté. Poésies de niveau varié, mais iconographie et présentation sublimes : cette page
Quand l’actualité nous rattrape...

Alors voilà, le G-vain est maintenant terminé... Comme d’hab, il n’y avait pas beaucoup de femmes à ce sommet (Lagarde peut-être, Merkel j’ai de sérieux doutes). Heureusement, parce que chez elles, le point G n’est pas vain! C’est dommage qu’elles n’en ont pas 20! Quoique, on y perdrait la tête, non?
réponse à . deLassus le 05/11/2011 à 05h58 : Un peu hors-sujet, quoique... Quand je cherche "les 1001 expressions préf...
Tu ne la connaissais pas encore? Ben tu vois, c’st marrant, quand même, non? Surtout que le blocage n’est quand même pas très méchant, non? Rien de comparable (de lièvre) avec le suplce de Tantale...
Moi, quand j’ai des pantoufles trop petites, je souffre le supplice de tatanes...
réponse à . mickeylange le 03/11/2008 à 00h02 : Non non God, ce n’est pas le supplice Tantale, mais le supplice de Cancale...
J’adoooore ce commentaire!
Je ne sais plus si c’était deux ou trois supplices, en tout cas:
Ouï à la nièce de l’actrice Halle Berry
Elle a des rides au front; les dessus plissent, de tante Halle!
Au labo, il ne travaillait qu’avec cet élément:
Le chimiste appelait ça le supplice du tantale.
visitant le ciel il y vit un vieillard*, connu de son vivant pour ses abus d’alcool et des femmes, une bouteille à la main, et une femme magnifique sur les genoux.
- C’est donc le paradis pour vous, lui demande-t-il ?
- Non, c’est l’enfer : la bouteille a un trou au cul, et la femme, n’en a pas !
* j’ai oublié les noms, et l’auteur de cette histoire.
Et Tantale, en partie immergé dans l’eau d’un ruisseau
ce ruisseau (tu pourrais dire : ce fleuve !) était situé dans le Tartare et il s’asséchait chaque fois que Tantale voulait y puiser de l’eau. De là daterait l’invention du sec Tartare.
et si ,finalement, il y avait un supplice entre plus horrible que d’avoir des désirs sans cesse contrariés : n’avoir plus aucun désir ?  
réponse à . chirstian le 05/11/2011 à 11h02 : et si ,finalement, il y avait un supplice entre plus horrible que d’avoir ...
Dans ce cas, on aurait des ires...
J’ai un souvenir assez terrible de cette expression, car la première fois que je l’ai lue, c’était dans ma jeunesse, en lisant un livre sur la déportation des juifs dans les camps de la mort.
Les nazis prenaient plaisir à arrêter les wagons dans lesquels ces pauvres gens avaient été entassés pendant plusieurs jours comme des bêtes et par des chaleurs atroces (sans eau ni nourriture bien sûr), sur un pont au dessus d’une rivière. Là ils ouvraient en grand les portes des wagons, se baignaient devant tout le monde, mais tiraient sur tous les malheureux qui n’en pouvaient plus et sautaient dans la rivière ...
La narration étai faite en mentionnant spécifiquement l’expression. Ils leur faisaient subir le supplice de Tantale.

Y aurait-il une relation entre "tantale" et le mot tentation ?
il aurait dérobé du nectar et de l’ambroisie, boissons uniquement réservées aux dieux, pour les faire goûter aux mortels. Pour d’autres, il aurait servi aux dieux son propre fils Pelops en ragoût au cours d’un repas, après l’avoir égorgé.

La vrai question que je me pose, qu’avait fait ce con de Pelops pour mériter ça?
Arthur Tantale était un mec connu et respecté, puisque les dieux venaient dîner chez lui. (moi j’ai invité God à dîner à la maison il n’est jamais venu)
Il fallait donc qu’il ait fait quelque chose de grave. La première idée est qu’il voulait dénoncer son père pour le vol de l’ambroisie et du nectar.
Comme Tantale ne voulait pas risquer le supplice, il l’a égorgé, c’est logique. Mais après que faire du corps ? Serge Réggiani des milliers d’années plus tard lui pose toujours la question "Arthur où t’as mis le corps" cette page
Que faire de ce corps ? le faire cuire pour le donner à manger aux chiens. L’idée était bonne. Mais la bonne cette idiote, c’est trompé de marmite au moment de servir.
Voilà le vérité historique de cette histoire.
Je dois citer mes sources pour être crédible. Cette histoire m’a été confiée par Marceeel qui est un descendant d’Arthur et qui continue à servir de l’ambroisie et du nectar à God gratuitement sans pouvoir nous en vendre. C’est son supplice.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 05/11/2011 à 12h30 : J’ai un souvenir assez terrible de cette expression, car la premièr...
Y aurait-il une relation entre "tantale" et le mot tentation ?
je ne pense pas. Par contre, en ancien français ,il y avait "la tentance" = tentation, et "la tentation" = tentative, entreprise.
Cette nuance entre le désir et la tentative (de l’assouvir) est intéressant.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 05/11/2011 à 12h30 : J’ai un souvenir assez terrible de cette expression, car la premièr...
Y aurait-il une relation entre "tantale" et le mot tentation ?
Il semblerait que non... mais, d’ici à ce soir, nos fins lettrés t’auront sans doute donné la réponse...
Au supplice de sa punition, s’ajoutait la crainte d’être écrabouillé : Tantale fut placé sous un rocher toujours sur le point de tomber. On savait rire en ce temps-là !

Ah bah, tiens ! v’là déjà une réponse (@59). Tu n’auras pas attendu trop longtemps !
réponse à . mickeylange le 05/11/2011 à 13h01 : il aurait dérobé du nectar et de l’ambroisie, boissons uniqu...
Seulement Pindare, qui tenait la rubrique « people » dans le « Voici » de l’époque, raconte une autre histoire. Il s’adresse ainsi à Pelops :
Je dirai qu’à ce festin splendide, que ton père, hôte des Immortels, leur rendit dans sa chère Sipyle, Neptune, épris de tes charmes, t’enleva sur un char éclatant*.
[...] Tu ne reparus plus, et tes fidèles serviteurs te cherchèrent en vain
[...] Alors des voisins, jaloux de ta gloire, publièrent secrètement que tes membres, coupés en morceaux et jetés dans l’airain frémissant sur la flamme, avaient été dévorés par les célestes convives...

Les voisins ! redoutables les voisins ! Toute cette histoire de « bouillon » ne serait donc que rumeur et calomnie pure... Faudrait faire quelque chose pour ce pauvre m’sieur Tantale qui doit pas être au mieux de sa forme, moi j’dis...

*Source mythologica.fr
réponse à . DiwanC le 05/11/2011 à 13h26 : Y aurait-il une relation entre "tantale" et le mot tentation ?Il semblerait...
Tantale fut placé sous un rocher toujours sur le point de tomber. On savait rire en ce temps-là !
on aurait pu faire mieux : Tantale prend effectivement le rocher dans la gueule, et Sisyphe le remonte éternellement...
Faut pas s’en faire pour Pelops.
Wiki raconte que ce n’etait qu’une de ses epaules qui aurait ete bouffee et que Zeus a commande que les restes de Pelops soient bouillis dans un pot qui aurait le pouvoir de reconstituer le jeune homme. En plus on lui a greffe une epaule d’ivoire.

Le temps libre ne manquait pas aux anciens, quelles histoires qu’ils ont fabriquees!

Tiens, nous leur ressemblons, s’pas?
réponse à . chirstian le 05/11/2011 à 14h25 : Tantale fut placé sous un rocher toujours sur le point de tomber. On sav...
Sisyphe le remonte éternellement...
Celui-là fait part des mythes décisifs...
Tantale n’était pas trés intelligent parce que, entr’autre, il était le roi le ’Lydie, aussi’.
réponse à . mickeylange le 05/11/2011 à 13h01 : il aurait dérobé du nectar et de l’ambroisie, boissons uniqu...
Tantale n’était pourtant pas un descendant des Atrides ! 
réponse à . cotentine le 05/11/2011 à 17h33 : Tantale n’était pourtant pas un descendant des Atrides ! ...
C’est même le contraire : Atrée était le fils de Pelops et le petit-fils de Tantale. Voir cette page
M. Tantale, devore par la faim et la soif, tentait de tater les fruits tantalisants et encore tentait-il de s’accaparer
d’une belle poire pulpeuse, quand .... Tout a coup IL se reveille et eteint son reveille-matin.
réponse à . DiwanC le 05/11/2011 à 13h26 : Y aurait-il une relation entre "tantale" et le mot tentation ?Il semblerait...
Au supplice de sa punition, s’ajoutait la crainte d’être écrabouillé : Tantale fut placé sous un rocher toujours sur le point de tomber.
Qui sait, il aurait peut-être été bien content que son supplice prenne fin, à défaut de ne pouvoir assouvir sa faim !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 05/11/2011 à 19h16 : Au supplice de sa punition, s’ajoutait la crainte d’être &eacu...
N’empêche qu’avec un tel régime, il n’avait pas un gramme de graisse, un foie aussi rose que celui d’un Pelops qui vient de naître...
God le dit : on n’a pas accès aux archives... et c’est dommage parce qu’il devait avoir une silhouette d’enfer, le Tantale ! à mettre au supplice tous les adipeux du golfe persique.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Le supplice de Tantale » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?