Paris vaut bien une messe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Paris vaut bien une messe

Formule qui s'utilise généralement lorsque, pour obtenir un avantage important, on consent un petit sacrifice.

Origine

Cette formule est généralement attribuée à Henri IV, mais il se peut que ce ne soit pas lui qui l'ait prononcée (certains l'attribuent à son conseiller Maximilien de Béthune, plus connu sous le nom de Sully) ou même qu'elle n'ait jamais été réellement dite.

Nous sommes au XVIe siècle. Henri III désigne Henri de Navarre comme son successeur. Mais, après l'assassinat du roi par le moine Jacques Clément, la place toute chaude est convoitée par d'autres, d'autant plus que ce futur roi désigné n'est pas catholique.

Celui qui va devenir Henri IV doit batailler ferme, au propre comme au figuré, pour enfin être admis sur le trône. Il finit par y arriver, mais uniquement après sa conversion au catholicisme le 25 juillet 1593 (Lien externe).

Ce serait à ce moment qu'il aurait prononcé cette formule signifiant pour lui que si le prix à payer pour avoir l'accès à Paris, symbolisant la France et le trône, était simplement de devoir se convertir au catholicisme, symbolisé par la 'messe'[1], alors cela valait largement le sacrifice.

[1] Le mot peut aussi évoquer la messe solennelle au cours de laquelle le roi est sacré, ce qui, pour Henri IV, se produira sept mois après sa renonciation au calvinisme.

Exemple

« On sait combien l'administration, établie en 1814, au nom du roi, satisfit peu les espérances populaires. Louis XVIII, quels que fussent les défauts de son caractère privé et les vices de son organisation morale, était un prince sage et prudent ; il s'était rappelé que Henri IV estimait que Paris vaut bien une messe, et il avait pensé qu'une couronne valait bien une constitution. Malheureusement pour lui, comme Napoléon renversé par la défaite de ses lieutenants, il fut trahi par les fautes de ses ministres. »
Abel Hugo, Nicolas Toussaint Charlet - Histoire de l'empereur Napoléon - 1833

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Paris vaut bien une messe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Paris ist eine Sünde wertParis vaut un péché
États-Unisen Paris is worth a massParis vaut une messe
États-Unisen Sometimes you have to lose a battle to win the war / Lose the battle, win the warIl faut parfois perdre une bataille pour gagner la guerre / Bataille perdue, (mais) guerre gagnée
Angleterreen When needs mustQuand le besoin nous oblige
Espagnees Paris bien vale una misaParis vaut bien une messe
Argentinees París bien vale una misaParis vaut bien une messe
Hongriehu Párizs megér egy misét.Paris vaut bien une messe
Italieit Parigi val bene una messaParis vaut bien une messe
Pays-Basnl Parijs is wel een mis waardParis vaut bien une messe
Pays-Basnl een spiering uitgooien om een kabeljauw te vangenjeter un petit poisson dans l'eau, pour attraper un gros poisson
Polognepl Paryż wart jest mszyParis vaut bien une messe
Roumaniero Parisul merită o mesăParis vaut bien une messe
Russieru Париж стоит мессы Paris vaut bien une messe

Vos commentaires
Même si ce n’est pas elle qui interpretait le personnage au mauvais caractère de "Phantom of the Opera", Andrew Lloyd Webber se fatigue des caprices de Sarah Brightman.
Il lui tourne le dos après six ans de mariage.

Sa prima butine une vesse.

Pour Anna Gramme
Henri de Bourbon devint roi de Navarre sous le nom de Henri III en 1572, alors que son beau-frère Henri III régnait sur la France. A la mort de ce dernier en 1589, Henri III de Navarre devint roi de France sous le nom de Henri IV. C’est simple, non? Y-a-t-il sur la planète un autre roi qui ait régné sous le même nom avec deux quantièmes différents? Une certitude: un seul a rencontré Ravaillac à Paris en 1610, rue de La Ferronnerie, pile-poil (God, pile-poil...) devant un des hauts lieux (un de ces sommets dont le rocher de Sisyphe ne peut que basculer ou redescendre) du Paris gay d’aujourd’hui.
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 01h02 : Henri de Bourbon devint roi de Navarre sous le nom de Henri III en 1572, alors q...
On s’est moqué des Louis qui se sont arrêté à XVIII, pas foutus de compter jusqu’à 20. Mais les Henris, hein ?
Elle ne valait pas grand-chose cette messe : ils ont compté jusqu’à III en Navarre et IV en France. Point barre.
Un fana catho a mis fin au nombre.
Les Péris étaient à la masse.
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 01h02 : Henri de Bourbon devint roi de Navarre sous le nom de Henri III en 1572, alors q...
Quand l’histoire se télescope !

Les Mignons étaient à Henri III... de France. Il s’entourait certes de courtisans mais sa gaité masculine pourrait bien relever plus de la rumeur et du complot que de la réalité. Il est avéré qu’il aimait trousser les jupons mais rien nempêche qu’il ait été à voile et à vapeur.

Il fut tué par un moine.
Ah, la charité chrétienne !
Le cheval blanc, le panache blanc lui aussi et Paris et sa messe étaient rangés dans la même enveloppe où est écrit "Henri IV" avec un petit addendum pour Sully et ses labourages et pâturages à mamelles. Et voilà que God induit la relativité du fait historique dans nos certitudes enfantines bien apprises à l’école de la République ! Et qui est ce "on" qui émet des doutes sur des propos dont les auteurs, eux, sont dûment connus, répertoriés sur la chaîne du temps et dans nos livres d’histoire illustrés ?
Cette expressio est à fins de pub déformée dans une certaine chaîne d’hôtels:
Parsi vaut bien une fesse...
Si Paris (Hilton) vaut bien une messe que vaut donc Claudine dont c’est l’anniversaire aujourd’hui.

A toi Claudine, une bonne journée d’anniversaire pleine de messages d’amitié.
God, ton lien externe me donne une page vierge...
ils ont compté jusqu’à III en Navarre et IV en France. Point barre.
pas tout à fait exact.
Le 2 août 1830, Charles X fuit Paris et se réfugie à Rambouillet. Il dispose de 12.000 soldats, mais apprend que 50 à 80.000 insurgés arrivent en cortège et qu’un affrontement est inévitable. Il décide d’abdiquer avant d’être destitué , pour que sa famille garde le trône, et choisit son petit fils, qui prend le nom d’Henri V. Selon la tradition monarchique, il ne pouvait abdiquer qu’en faveur de son fils, et celui-ci doit donc également renoncer à ses droits, signant ll’acte de renonciation sous le nom de Louis XIX. Le 2 août cohabitent donc à Rambouillet Charles X, Louis XIX et Henri V.
Le 3 le roi renvoie ses troupes , et les insurgés arrivent. La municipalité de Rambouillet a préparé 30.000 rations pour les amadouer. Ils arrivent finalement ... à 1000 ou 1200, joyeux fêtards désarmés et avinés.Il y aura des restes !... La famille royale est ramenée à Paris. Le roi charge son cousin , le duc d’Orléans, d’annoncer à l’Assemblée l’abdication ... ce qu’il fait , mais en omettant de signaler qu’Henri a été désigné comme successeur, et se fait reconnaître à sa place, sous le nom de Louis Philippe 1°.
Le règne d’Henri V (comme celui de Louis XIX) a donc cessé avant d’avoir commencé !
moi le lien me renvoie à la page index... qui vaut bien une messe !

En vérité, Henri IV aurait dit :" Paris ? What a mess !" (car il était bilingue, et fréquentait assidument les bordels), mais on ne pouvait pas mettre une telle phrase dans les manuels scolaires ... 
Corrigé. Thanks.
réponse à . momolala le 05/06/2009 à 06h47 : Le cheval blanc, le panache blanc lui aussi et Paris et sa messe étaient ...
Le cheval blanc, le panache blanc lui aussi et Paris et sa messe étaient rangés dans la même enveloppe où est écrit "Henri IV"
et n’oublie pas la poule au pot, et l’image d’Henri IV jouant avec ses enfants ... Sans doute le roi le plus sympathique de toute notre histoire ! A l’opposé il y avait l’horrible Louis XI sa fourberie, ses costumes noirs et ses "fillettes". Ah que l’Histoire était simple ! C’est avec les batailles de Napoléon, et la liste de maréchaux qu’on disjonctait ...
La réalité historique est très simple. Le vert galant a dit "Paris vaut bien une fesse" mais comme le souligne Momo dans les manuels d’histoire de nos enfants c’était pas génial, donc la fesse est devenue messe.
Et ce que l’histoire a oublié c’est qu’en lisant la nouvelle sur internet que Ravaillac a prononcé cette phrase historique et pourtant tombé dans l’oubli:
"Mais je vais me le faire...."
Comme quoi le bon roi Henri n’était pas Fou de la Messe ( comme ça, celle là est faite et on n’en parle plus..)
réponse à . chirstian le 05/06/2009 à 08h23 : ils ont compté jusqu’à III en Navarre et IV en France. Poin...
Charles X + Louis X/X = Charlouis (X +1 ) ?
réponse à . chirstian le 05/06/2009 à 08h48 : Le cheval blanc, le panache blanc lui aussi et Paris et sa messe étaient...
Toi aussi, tu te souviens ce celui que j’ai retrouvé sur cette page, ou de son cousin ?
Le Vert Galant est un quartier du Mans, baptisé comme ça quelques années après que Elpépé s’y soit installé. (c’est la quartier autour du phare), qui bizarrement n’a pas de chapelle. Même pas un petit autel dans un coin du salon rose pour les folles de la messe comme dit Charlesattend.
réponse à . tytoalba le 05/06/2009 à 07h19 : Si Paris (Hilton) vaut bien une messe que vaut donc Claudine dont c’est l&...
Merci Tytoalba. Moi, je vaux bien plus qu’une messe, des vêpres et tutti quanti puisque Yann Arthus-Bertrand, sort aujourd’hui, pour mon anniversaire, son film Home. Merci Yann.  Je m’avance peut-être un peu là, mais il est permis de rêver.
Quelqu’un pourrait-il me dire à partir de quel site quel site on peut le télécharger ?
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 09h55 : Merci Tytoalba. Moi, je vaux bien plus qu’une messe, des vêpres et t...
En cadeau pour ton anniversaire rien que pour toi le film de yann à cette page
réponse à . charlesattend le 05/06/2009 à 09h18 : Comme quoi le bon roi Henri n’était pas Fou de la Messe ( comme &cc...
çà me fait penser à "femme Folle à la Messe"
réponse à . mickeylange le 05/06/2009 à 10h13 : En cadeau pour ton anniversaire rien que pour toi le film de yann à cette...
Merci tu es un Ange. Je l’ai mis dans mes favoris et cet après-midi je vais me régaler.
Bonjour à toutes et à tous,
Cher God, de prime à bord permettez-moi de vous notifier : "une procédure judiciaire" est en cours contre vous ! Depuis plus de 8 mois, mon sang ne tourne plus correctement, et après de longues analyses, ils ont découvert des intrus : « La dose quotidienne d’expressio »
J’ai même réussi à ressembler toutes les expressions du site depuis sa création 
Et c’est grave !!
Mais pour vous faire plaisir, je crois que personne n’a encore répondu OUI à ton invitation pour la fameuse lutte sans merci avec des pistolets à eau, des fléchettes…
Non non je rigole, je voudrais juste si vous switchez le mode d’envoi de vos mails au quotidien, je ne les reçois que le vendredi tardivement. et même ma tentative de se réinscrire est tombée dans l’eau.
Help me, s’iiiiiiiiiiiiiiilllll vousssssssssssssss plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit
Petit amiral junior du Maroc
Bon anniversaire Claudine! Je vais profiter moi aussi du cadeau que t’a fait Mickeylange. Que cette journée ne t’oblige à aucun sacrifice et fiche -toi des pensées d’Henri IV 
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 09h55 : Merci Tytoalba. Moi, je vaux bien plus qu’une messe, des vêpres et t...
encore plus simple, tu vas sur le site de Yann-Arthus Bertrand, et là, tu peux même le télécharger en toute légalité. Et en meilleure qualité - forcément - que sur Utube...

oui, c’est bien ici que ca se passe
adresse corrigée

Ca, c’est la cerise sur les gâteaux d’anniversaire, que l’on te souhaite nombreux (les gâteaux) et joyeux (l’anniversaire).
Maaaaarceeeeeeellllllllllllllllllllllllllllllllll, Beeeeeeeeeernaaaaaaaaaaaaaaaaaaaard, au turbin, les mecs, et pour ca, sortez du bain turc!
Il y a de quoi fêter ici, c’est pas un jour chômé!
Presque (enfin... vu d’aujourd’hui) contemporaine de notre expressio du jour, la contrepéterie de Panurge : "En l’autre [ poche ], deux ou trois miroirs ardents, avec lesquels il faisait enrager quelquefois les hommes et les femmes, et leur faisait perdre contenance à l’église, car il disait qu’il n’y avait qu’une antistrophe entre femme folle à la messe et femme molle à la fesse" (Pantagruel, chap. XVI Des moeurs et conditions de Panurge). Ah, Rabelais !


Et à Claudine, ni molle ni folle, je souhaite un beau jour de folies douces...
réponse à . file_au_logis le 05/06/2009 à 14h21 : encore plus simple, tu vas sur le site de Yann-Arthus Bertrand, et là, tu...
Page non trouvée mon Filo ! Si tu nous la redonnes exactement, j’en serai ravie.
réponse à . mickeylange le 05/06/2009 à 09h50 : Le Vert Galant est un quartier du Mans, baptisé comme ça quelques ...
C’est juste une petite rue, derrièr l’ancien Palais de Justice, où se trouve la vieille prison honteusement délabrée pire que le cul-de-basse-fosse du phare. Dans la capitale mondiale d’Expressio et des rillettes réunis, "le Vert-Galant" signifie donc la taule. Heureusement, on est en train d’en finir une toute neuve, à Coulaines (commune limitrophe), de 400 places, pour laquelle il y a pour le moment dans les 800 dossiers en attente. Ça commence bien ! D’autant que des petits malins ont subtilisé les plans et codes des systèmes de sécurité sur le chantier... Mais défense de rire, sinon collé samedi !
réponse à . horizondelle le 05/06/2009 à 14h06 : Bon anniversaire Claudine! Je vais profiter moi aussi du cadeau que t’a fa...
Merci horizondelle; c’est bien volontiers que je partage mon cadeau avec toi. Je ne suis pas du genre à renier mes convictions, même pour devenir reine.
réponse à . syanne le 05/06/2009 à 14h42 : Presque (enfin... vu d’aujourd’hui) contemporaine de notre expressio...
Merci Syanne. Tu sais que mon grand âge m’interdit les folies. Je ne voudrais pas mourir dans les mêmes circonstances que David Carradine.
réponse à . file_au_logis le 05/06/2009 à 14h21 : encore plus simple, tu vas sur le site de Yann-Arthus Bertrand, et là, tu...
Moi non plus je ne peux pas l’avoir. Le site est peut-être saturé. Pour l’instant je mange le gâteau, la cerise sera pour plus tard. Merci en tout cas, je suis comblée.
réponse à . momolala le 05/06/2009 à 14h50 : Page non trouvée mon Filo ! Si tu nous la redonnes exactement, j&rsq...
Il faudrait peut-être essayer ce lien qui faisait l’avant première du film de Y A Bertrand
il y a une dizaine de jours. Cela mettait l’eau à la bouche
Si ça marche encore .
Pas de temps en ce moment pour surfer sur une qqconque vague.
Bonne recherche à vous tous

http://www.youtube.com/watch?v=egqF0NtEAo0

>
Joyeux anniversaire à Claudine.

Henri IV a-t-il été le premier à renier ses convictions pour accéder au pouvoir ?
Son ambition de faire manger de la viande à chaque laboureur au moins une fois par semaine valait peut-être une messe !
réponse à . Elpepe le 05/06/2009 à 15h20 : C’est juste une petite rue, derrièr l’ancien Palais de Justic...
Il y a aussi, à la pointe de l’île de la Cité, à Paris, le square du Vert-Galant, dont je garde de jolis souvenirs d’étudiante...
réponse à . syanne le 05/06/2009 à 15h59 : Il y a aussi, à la pointe de l’île de la Cité, à...
Lesquels ? Lesquels ! Ça manque un peu de croustillant, la poule-au-pot... 
réponse à . Elpepe le 05/06/2009 à 16h40 : Lesquels ? Lesquels ! Ça manque un peu de croustillant, la poul...
Devine un peu ...
Ce devait être différent de ce qui se passait "planète Saint-Michel" de l’autre côté de la Seine.
réponse à . SyntaxTerror le 05/06/2009 à 16h55 : Devine un peu ... Ce devait être différent de ce qui se passait "pl...
De Saint-Michel, belle fontaine,
au Vert-Galant, bord de la Seine,
Suffisait de passer le pont,
Jeunes filles et vaillants garçons,
Pour faire et voir belles fredaines…

cette page
Un peu débordé ces temps-ci, je ne peux passer sur le site qu’en coup de vent. Ça ira sans doute mieux d’ici 15 jours.
Juste le temps aujourd’hui de souhaiter un heureux anniversaire à Claudine. 

. . . . .
) \ ( ( /
/ ’ ) ) \
( ’./ / ._.)
\ ’.-.’ \
(\ /’ _)
’( . -_.’
| | |

||| --------.
_____|||_____ ’.
/ \ |
| | |
\ ___________/ ._|
/ \ / ’
| |--’
\ ____________/
/ \
| |
\ ___________/
/ \
| |
\ ___________/
|||
|||
||
réponse à . SyntaxTerror le 05/06/2009 à 15h56 : Joyeux anniversaire à Claudine. Henri IV a-t-il été le pre...
Merci Syntax Terror. Oui, la fameuse poule au pot. J’ai eu l’occasion de voir le chateau de Figeac, je crois me rappeler que c’était une garçonnière.
réponse à . SagesseFolie le 05/06/2009 à 17h03 : Un peu débordé ces temps-ci, je ne peux passer sur le site qu&rsqu...
C’est de la floritude ségolénique ?
Euh..., je retire ce que j’ai dit, avant de me retrouver à la prison de Coulaines (cette page).
Merci au voleur des plans de m’en adresser une photocopie... Car on vit vraiment une époque formidable : Paris vaut bien des pandores zélés partout !
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 17h05 : Merci Syntax Terror. Oui, la fameuse poule au pot. J’ai eu l’occasio...
Ah, le Chateau Franc Petit Figeac, quel délice!!!
Mais je ne l’ai qu’en bouteilles! Il doit m’en rester 5 ou 6, de 1981 ou 1982...
Un régal, je vous dis.....
réponse à . chirstian le 05/06/2009 à 08h23 : ils ont compté jusqu’à III en Navarre et IV en France. Poin...
pas tout à fait exact.
Le 2 août 1830, Charles X fuit Paris et se réfugie à Rambouillet. Il dispose de 12.000 soldats, mais apprend que 50 à 80.000 insurgés arrivent en cortège et qu’un affrontement est inévitable. Il décide d’abdiquer avant d’être destitué , pour que sa famille garde le trône, et choisit son petit fils, qui prend le nom d’Henri V. Selon la tradition monarchique, il ne pouvait abdiquer qu’en faveur de son fils, et celui-ci doit donc également renoncer à ses droits, signant ll’acte de renonciation sous le nom de Louis XIX. Le 2 août cohabitent donc à Rambouillet Charles X, Louis XIX et Henri V.
et le temps que la papasserie se fasse,LOUIS XIX a régner....23mn.le règne le plus court de l’histoire.autrement tres bonne leçon@+amicalement
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 09h55 : Merci Tytoalba. Moi, je vaux bien plus qu’une messe, des vêpres et t...
BON ANNIVERSAIRE,CHERE CLAUDINE,un joli prénom qui fleure bon ma jeunesse(1er amour)Pour la circonstance recevez un gros,mais tres gros POUTOU POUTOU.Gégé
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 18h19 : BON ANNIVERSAIRE,CHERE CLAUDINE,un joli prénom qui fleure bon ma jeunesse...
un joli prénom qui fleure bon ma jeunesse

Et les premiers romans de Colette, alors épouse de Willy (Henry Gauthier-Villars) qui les signa d’abord, mais n’eut jamais le talent merveilleux de sa première épouse.
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 18h13 : pas tout à fait exact. Le 2 août 1830, Charles X fuit Paris et se r...
5191, 12 000, 50 à 80 000, Henri V, Louis XIX, Charles X ont fait fuir Andre Vingt-Trois qui répondait à Benoît XVI dans le bandeau de droite : fini la mauvaise haleine ! Gogole ne digère pas bien les nombres apparemment !
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 09h55 : Merci Tytoalba. Moi, je vaux bien plus qu’une messe, des vêpres et t...
Et demain c’est la fête de ton pseudo, puisque c’est la sainte Claudine. Nan nan je ne l’ai pas oubliée notre Claudiiiiiine mais j’ai préféré utiliser le canal 12.
réponse à . SagesseFolie le 05/06/2009 à 17h03 : Un peu débordé ces temps-ci, je ne peux passer sur le site qu&rsqu...
Ele a pris un petit coup de vent ta fleur mais elle est jolie quand même, je t’en remercie.
Elle me rappelle une poésie de Marceline Desbordes-Valmore, apprise dans mon enfance, pour la fête des mères à cette page
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 18h19 : BON ANNIVERSAIRE,CHERE CLAUDINE,un joli prénom qui fleure bon ma jeunesse...
Merci Gégé, heureuse de te rappeler ta jeunesse et ton premier amour.
réponse à . momolala le 05/06/2009 à 19h30 : Et demain c’est la fête de ton pseudo, puisque c’est la sainte...
J’avais pas vu que la St Claudine est demain. Le canal 12 et le site sentait bon les fleurs et l’amitié aujourd’hui.
Merci à tous, ça fait chaud au coeur d’avoir des amis. Surtout en ce moment où j’ai quelque soucis.
réponse à . <inconnu> le 05/06/2009 à 20h36 : Ele a pris un petit coup de vent ta fleur mais elle est jolie quand même, ...
Moi aussi je te remercie. Ta ravissante poésie convient très bien à la situation. Je n’avais pas le temps de peaufiner mon dessin, mais j’ai préféré un dessin imparfait à rien du tout, me disant que si je ne pouvais t’offrir la fleur que tu mérites, tu en aurais au moins le parfum.
Ta réponse prouve que tu m’as compris et je t’en remercie.
réponse à . SagesseFolie le 05/06/2009 à 21h45 : Moi aussi je te remercie. Ta ravissante poésie convient très bien ...
Si nous pouvions tous nous comprendre à demi-mot la vie serait plus douce.
Bonne nuit. Je garde de cette journée "un odorant souvenir".
Cette conversion de circonstance valut quelques années plus tard au Vert Galand de se faire renverser par une Cadillac qui fut elle même écartelée par une quatre chevaux......
En posant la première pierre de la fameuse devise, en l’occurrence, l’égalité, Henri IV annonça: Paris vaut bien Metz!

(À ce propos, et hors sujet, je replace un de mes jeux de mots que j’aime bien: À Metz, le cuisinier et sa femme font des petits mets sains.)
réponse à . BOUBA le 07/09/2012 à 05h39 : Cette conversion de circonstance valut quelques années plus tard au Vert ...
Ils avaient des mœurs écologiques et bio-dégradables... à l’époque... 
réponse à . joseta le 07/09/2012 à 07h59 : En posant la première pierre de la fameuse devise, en l’occurrence,...
Déformées
Paris vaut bien Mitzi !
Henri IV écoutait les conseils de son oreiller et dessus l’ lit.
Le jour où Henri IV décida d’aller à Paris, il devait être un peu souffrant car il ne se sentait pas très catholique; il est même parti en protestant...malgré tout, il se athée d’y arriver.
réponse à . BOUBA le 05/06/2009 à 08h55 : Et ce que l’histoire a oublié c’est qu’en lisant la nou...
cette phrase historique et pourtant tombé dans l’oubli: "Mais je vais me le faire...."
si la météo est bonne!
aurait-il ajouté d’après nos sources!! rétablissons la vérité des faits 
Notre Bon Roi habitait quand m^me une jolie petite maison, pour ses vacances, dans le Béarn 

cette page
N’oublions pas que le bon roi Henri était propriétaire d’une fabrique de tricots, les fameux tricots de Pau, et qu’il diversifia la production en fabricant des chaussettes fort prisées par Napoléon deux siècles plus tard, les chaussettes fines de Pau Béarnais
Henri IV et le calvinisme.
Étant en possession d’une cave aussi abondante qu’exquise, il était facile de faire le rapprochement: Henri IV, qu’a l’ vin.
réponse à . BOUBA le 07/09/2012 à 09h43 : N’oublions pas que le bon roi Henri était propriétaire d&rsq...
Vite, avant Joseta
des chaussettes fort prisées
ce sont donc des chaussettes REprisées 
réponse à . saharaa le 07/09/2012 à 09h30 : Notre Bon Roi habitait quand m^me une jolie petite maison, pour ses vacances, da...
Ce ne devait pas être de tout repos d’y monter la béarnaise !
réponse à . <inconnu> le 07/09/2012 à 10h10 : Ce ne devait pas être de tout repos d’y monter la béarnaise&n...
Question d’entraînement 
réponse à . saharaa le 07/09/2012 à 10h09 : Vite, avant Joseta des chaussettes fort prisées ce sont donc des chauss...
j’oubliais que de nos jours les chaussettes trouées on les jette, plus personne ne repriserait la moindre chaussette, avec l’oeuf en bois de buis....ah que de veillées au coin du feu à détricoter les vieux pulls disputant le brin de laine au chat....Mais qu’est-ce que je raconte moi?? ça va pas la tête? je n’ai pas 150 ans quand m^me  !  

et en plus je me réponds à moi m^me! c’est grave docteur?
réponse à . <inconnu> le 07/09/2012 à 10h10 : Ce ne devait pas être de tout repos d’y monter la béarnaise&n...
Ne vous déplaise
En montant la Béarnaise.....

Serge Gains-bourre la Reine ( comme savait si bien le faire paraît il le roi )
réponse à . saharaa le 07/09/2012 à 10h17 : j’oubliais que de nos jours les chaussettes trouées on les jette, p...
Je n’ai pas 150 ans et je me souviens très bien de ma mémé qui reprisait les chaussettes avec l’oeuf en buis, avec ses lunettes sur le bout du nez, le soir devant sa cuisinière à bois .........
réponse à . BOUBA le 07/09/2012 à 10h40 : Ne vous déplaise En montant la Béarnaise..... Serge Gains-bourre ...
"Un conseil, mon gars: Choisy-le-Roi, Bourg-la-Reine et Jouy-en-Josas !"
(Béru)
réponse à . BOUBA le 07/09/2012 à 10h40 : Ne vous déplaise En montant la Béarnaise..... Serge Gains-bourre ...
Et des œufs béarnaise ? Ça existait ?
réponse à . saharaa le 07/09/2012 à 10h17 : j’oubliais que de nos jours les chaussettes trouées on les jette, p...
Le buis est un bois dur ; ce ne devait pas être de tout repos de piquer dedans !

P.-S. : C’est la deuxième chose aujourd’hui que tu proposes qui n’est pas de tout repos ! 
Maximilien de Béthune
Mine de rien, Sully était un sacré bourreau des coeurs, et on l’appelait, vous l’aurez certainement ouï dire, ’le bourreau de Béthune’.
réponse à . BOUBA le 07/09/2012 à 10h43 : Je n’ai pas 150 ans et je me souviens très bien de ma mém&ea...
AH! merci 
réponse à . <inconnu> le 07/09/2012 à 11h10 : Le buis est un bois dur ; ce ne devait pas être de tout repos de piqu...
Mais qui parle de repos? les vacances sont finies! au boulot!
n’empêche,c’était bien pratique l’oeuf et ça évitait de se coudre les doigts 
Un soldat de Bordeaux avait parié qu’il rejoignerait Paris à la marche, et en effet il y arriva. Une fois sur place, le soldat fut invité à la cantine des officiers, où il dit: ’ce pari vaut bien un mess’.
réponse à . joseta le 07/09/2012 à 09h55 : Henri IV et le calvinisme. Étant en possession d’une cave aussi abo...
Et ceux qui le jurent en sont !
Ailleurs
Flandres : Parijs is wel een mes waard / Paris vaut bien un couteau
Pile à l’heure de l’apéro!
Bien frais alors le Jurançon 
réponse à . joseta le 07/09/2012 à 11h16 : Maximilien de Béthune Mine de rien, Sully était un sacré b...
Et le percepteur c’est le bourreau de mes thunes..........
- J’avais volé ses meilleurs crus des Pyrénées et lui avais exigé un prix pour les récupérer...
- Et il t’a payé?
- J’eus rançon!
réponse à . saharaa le 07/09/2012 à 10h17 : j’oubliais que de nos jours les chaussettes trouées on les jette, p...
j’oubliais que de nos jours les chaussettes trouées on les jette
Pas toujours, mon papa (87 ans) a encore des chaussettes en laine que je lui tricote dès qu’il en a besoin. Je ne les reprise pas mais détricote le bout et retricote ensuite. Comme on nous disait il y a quelques temps : faire et défaire, c’est toujours travailler. Tout cela vaut-il une messe ? Boffff !!
Pendant que son époux Ménélas vaquait à ses occupations royales, la belle Hélène s’ennuyait au foyer… Elle alla crier sa détresse chez sa voisine, la libraire du coin, feuilleta quelques revues, et découvrit que dans les salons pharisiens, il était de bon ton de se coiffer « rastas » comme le recommandait Afrodite, la journaliste people.

Après un bon shampooing pour dénouer ses couettes, elle natta ses cheveux et – nue comme un ver – sortit de sa salle de bain au moment même où Pâris, le garçon d’étage, pénétrait dans la chambre. Ce fut un vrai coup de foudre qui secoua l’Olympe et fit siffler les oreilles de Ménélas lequel revint dare-dare au palais bien décidé à coller l’ancien berger tous les samedis dans un cul-de-basse-fosse.

Pâris n’eut que le temps de ramasser sa jupette, ses cothurnes et ses gants de ménage et - avant de s’enfuir - supplia Hélène de lui donner un souvenir en témoignage de leur amour.

Empoignant de gros ciseaux, la belle murmura : « Pâris vaut bien une tresse… »
Ou une histoire comme ça… enfin je crois ! 
réponse à . DiwanC le 07/09/2012 à 15h30 : Pendant que son époux Ménélas vaquait à ses occupati...
Je t’avouerai que j’ai aussi pensé à Pâris, mais, incapable de bâtir une si belle histoire, j’ai abandonné l’idée. Je suis loin d’avoir ton grand style narratif. 
réponse à . joseta le 07/09/2012 à 16h00 : Je t’avouerai que j’ai aussi pensé à Pâris, mais...
...narratif pour une tresse ! 
réponse à . DiwanC le 07/09/2012 à 15h30 : Pendant que son époux Ménélas vaquait à ses occupati...
Ménélas qui revint dare-dare au palais bien décidé à coller l’ancien berger tous les samedis dans un cul-de-basse-fosse.

Faudrait pas généraliser, Elpépé c’était pas la belle Hélène !
Non, tout le récit est au...poil. 
réponse à . saharaa le 07/09/2012 à 12h24 : Pile à l’heure de l’apéro! Bien frais alors le Juran&c...
Avec une petite tranche fine de foie gras sur un croûton grillé. Hmmmm!

Mais l’apéro est habituellement plus tôt et en ce moment je suis à la bourre.
La poule au pot
À l’époque, les cuisinières fonctionnaient au charbon, alors on mettait la poule sur le coke...et même que les gosses avaient des poux sains, ou des poux laids.
A-peu-près pour justifier la grasse matinée : Ma mie vaut bien une paresse
réponse à . tytoalba le 07/09/2012 à 14h49 : j’oubliais que de nos jours les chaussettes trouées on les jette Pa...
Une messe je ne pense pas, mais mon admiration oui pour le respect et la gentillesse dont tu fais preuve envers ton père!
réponse à . mickeylange le 07/09/2012 à 18h10 : Ménélas qui revint dare-dare au palais bien décidé &...
Elpépé c’était pas la belle Hélène !
L’avait déjà la belle BB... n’avait pas besoin de la belle LN ! 
réponse à . DiwanC le 07/09/2012 à 15h30 : Pendant que son époux Ménélas vaquait à ses occupati...
Ou une histoire comme ça
Moi, d’après ce qu’on m’a raconté, c’est Pâris qui est sorti tout nu de la salle de bain, et le garçon d’étage c’était en fait une femme de ménage qui est entré dans la chambre. Alors Pâris a eu un coup de foudre qui lui a secoué l’Olympe et il a voulu en faire profiter la femme de ménage. Mais elle n’était pas con sentente et elle est allé se plaindre à Ménélas. Après ça a fait des histoires.
Ou quelque chose comme ça... Enfin, je crois.
réponse à . Oulala le 07/09/2012 à 21h47 : Ou une histoire comme çaMoi, d’après ce qu’on m’...
Il semblerait qu’Oulala ait omis la phrase réglementaire:
"Les faits relatés se sont réellement produits. Seule l’identité des personnages a été changée pour protéger les innocents."
Quant à "un coup de foudre"... vous connaissez la différence entre Mittal et ... Pâris ? C’est que Mittal a du fer à ne plus savoir qu’en foutre, alors que Pâris a du fou......
la décence m’interdit de continuer. Mais l’expressionaute, expert en contrepéteries, aura rétabli de lui-même...
réponse à . Oulala le 07/09/2012 à 21h47 : Ou une histoire comme çaMoi, d’après ce qu’on m’...
C’était donc bien une histoire de ménage à Troie.
Comme tout un chacun, le cher Georges avait sans doute des défauts… mais d’après ce qu’on dit de lui, il semble qu’il n’était pas prêt à plier le genou – et encore moins l’échine – bref de consentir à quoi que ce soit pour obtenir quelque chose… et surtout pas une messe ! On connaît son anticléricalisme.

Pourtant des messes, on en a quelques-unes dans ses textes. Des Paris aussi ; tel celui de cette quasi complainte :

C'est pas seulement à Paris
Que le crime fleurit
Nous, au village, aussi, l'on a
De beaux assassinats.


Écoutez…

De messe il en est question ici

La chanson préférée de mon fils quand il était petit, il pouvait dire "emmerde" et "putain" sans se faire gronder..
"Mais papa, c'est la chanson de Brassens !"

Ah ces gosses, tous les vices...comme leur mère.

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent,
Tous ces fichus calotins,
Sans le latin, sans le latin,
La messe nous emmerde


En buvant le café
Ne pas confondre:
- Femme folle à la messe
et
- Femme molle à la fesse
En vérité on a raconté beaucoup de bêtises au sujet de cette citation.
Voici ce qu'il en est réellement.

En 1599, après que le pape Clement VIII eut démarié Henri IV et la reine Margot qui dégraffait son corsage devant la cour pour donner la gougoutte à son chat, le Vert Galant vint débarquer dans la capitale.
Il n'entrait pas aux cris d'"A nous deux Paris" vu que Balzac n'avait pas encore écrit "la peau de chagrin" mais il avait des vues sur Marie de Médicis et, jugeant que son titre de roi de France serait du plus bel effet pour conquérir la belle il décida de faire voeu d'apostasie et d'embrasser la religion catholique...

C'est alors qu'il déclara :"Après tout Paris vaut bien une fesse"...

Il faut croire que celles de la Marie n'étaient pas molles car elle lui donna par la suite six enfants en dix ans avant qu'il ne meure renversé par une Cadillac

Mais ceci est une autre histoire..
Q
réponse à . BOUBA le 28/12/2017 à 07h57 : En vérité on a raconté beaucoup de bêtises au sujet d...
L'Histoire comme je l'aime.
Tu m'en vois ravi...bon je te vous laisse, j'ai plus que l'ail-faune..SFR travaille sur ma ligne because j'ai Internet qui merdoie....
At'chaoooo
Paris vaut bien une messe
Et God vaut bien un "BON ANNIVERSAIRE" !
Ah ben tiens c'est revindu....jusqu'à quand ?
Zait ise ze kestieune !
réponse à . deLassus le 28/12/2017 à 10h28 : Paris vaut bien une messeEt God vaut bien un "BON ANNIVERSAIRE" !...
Ah oui..........Bon anniversaire Ô God.
Que cette journée soit emplie de bonheur et de joie....
Encore heureux qu'il est pas dit "la capitale vaut bien une messe"  Paris, toujours paris.... pffffff
Bon anniversaire God et merci encore pour ce site si sympathique.
Souhaiter un bon anniversaire aux gens que je connais, je n'ai rien contre. Donc bon anniversaire cher God. Mais je constate que Germaine, la diva desbonzanniversaires ne c'est pas foulée pour l'anniversaire Divin qu'elle a ignoré. Si Paris vaut bien une messe, Sa Divinité vaut bien une bise. Germaine collée samedi .
JOYEUX ANNIVERSAIRE, GOD
réponse à . BOUBA le 28/12/2017 à 07h57 : En vérité on a raconté beaucoup de bêtises au sujet d...
"Après tout Paris vaut bien une fesse"
Certes, mais laquelle ? Faute de pouvoir trancher, il s'est retrouvé le cul entre deux chaises.
réponse à . SyntaxTerror le 28/12/2017 à 11h01 : "Après tout Paris vaut bien une fesse"Certes, mais laquelle&nbs...
L'histoire ne le dit pas...
On le sait, les belles qui partagèrent les nuits d'H. IV furent nombreuses.
Riton – comme on l'appelait dans l'intimité – avait le sang chaud et à peine sorti des étreintes d'une Margot ou d'une Fanchon, il n'était pas rare qu'il fasse un petit tour dans le lit de son épouse.

Pour apaiser ses pulsions, Marie, qui en avait ras la fleur de lys des assauts royaux, lui offrit un labrador :

- Voici Paris. Comme vous, il a besoin de courir ! Pour son bien-être, les promenades matinales lui sont recommandées*.


Il arriva alors la chose la plus inouïe, la plus inattendue, la plus imprévue, une chose dont on ne trouve aucun exemple dans les siècles passés : H. IV devint quasi gâteux de ce chien et pour que celui-ci ne s'échappe pas, il fit confectionner une sorte de lien qui reliait le cou canin au noble poignet, un lien tressé avec les cuirs italiens les plus fins. Devant le coût, Marie s'exclama !

- Mon ami, est-ce bien raisonnable de dépenser tant d'écus pour cet animal ?
- Paris vaut bien une laisse !
éructa Riton, outré.

Sully qui passait par là, répéta la royale réplique à qui voulait l'entendre... Mais, passant de bouche en bouche, l'expression fut déformée.

Sais plus où j'ai lu ça...

*À son insu, la Médicis venait d'inventer le jogging.


réponse à . DiwanC le 28/12/2017 à 11h12 : On le sait, les belles qui partagèrent les nuits d'H. IV furent nombreuse...
On m'avait dit qu'elle avait du chien, la Marie..
réponse à . DiwanC le 28/12/2017 à 11h12 : On le sait, les belles qui partagèrent les nuits d'H. IV furent nombreuse...
la Médicis venait d'inventer le jogging.
On ne vantera jamais assez les vertus Médicis-nales du jogging !
réponse à . DiwanC le 28/12/2017 à 11h12 : On le sait, les belles qui partagèrent les nuits d'H. IV furent nombreuse...
T'as lu ça quand tu apprenais à lire ! 
réponse à . mickeylange le 28/12/2017 à 10h50 : Souhaiter un bon anniversaire aux gens que je connais, je n'ai rien contre. Donc...
Pfffff... Je savais que tu avais mauvais fond... mais à ce point là...

Je n'ai rien oublié du tout ! J'ai passé la nuit chez Marcel pour l'aider à dresser une table digne* de God, une table autour de laquelle nous serons tous réunis pour chanter en chœur Bon anniversaire Ta Divinité !

* la preuve !
Ça doit être ça... mais avec le temps, j'ai la mémoire qui flanche et je ne me souviens pas très bien ce que je dis lis...

réponse à . DiwanC le 28/12/2017 à 11h31 : Ça doit être ça... mais avec le temps, j'ai la mémoir...
Oui, mais c'est quand même très beau ton récit, surtout quand tu évoques les batailles de boules de neige du roi avec son poisson rouge.
réponse à . Mintaka le 28/12/2017 à 11h40 : Oui, mais c'est quand même très beau ton récit, surtout...
J'étais sûre que les boules royales te plairaient ! 
réponse à . Mintaka le 28/12/2017 à 11h40 : Oui, mais c'est quand même très beau ton récit, surtout...
Egzaquetement ! Campari vaurien une liesse.
réponse à . DiwanC le 28/12/2017 à 11h12 : On le sait, les belles qui partagèrent les nuits d'H. IV furent nombreuse...
Paris vaut bien une laisse !
Et comme la laisse était tressée, Paris vaut bien une tresse !
réponse à . Alnitak le 28/12/2017 à 11h45 : Paris vaut bien une laisse !Et comme la laisse était tressée,...
Ben voui... mais je l'ai déjà faite en 2012 (@ 81)... Si je me répétite, Bouba va me le reprocher et Lange va m'envoyer aux galères. Déjà que... 
réponse à . Alnitak le 28/12/2017 à 11h45 : Paris vaut bien une laisse !Et comme la laisse était tressée,...
" la laisse est tressée". Paris est stressé.D'ailleurs, en plus, Paris à plein de bretelles.
réponse à . le gone le 28/12/2017 à 12h07 : " la laisse est tressée". Paris est stressé.D'aille...
Paris plein de tresses, Paris plein de détresse.
réponse à . DiwanC le 28/12/2017 à 11h31 : Ça doit être ça... mais avec le temps, j'ai la mémoir...
Ou alors c'était une coquille... Pas besoin des halles de Rungis !
réponse à . DiwanC le 28/12/2017 à 11h50 : Ben voui... mais je l'ai déjà faite en 2012 (@ 81)... Si je me r&e...
J'avions point vu ton #81. Et pour les empêcheurs de répétiter en rond, gare au menhir !
réponse à . le gone le 28/12/2017 à 12h07 : " la laisse est tressée". Paris est stressé.D'aille...
Paris a plein de bretelles
Il y a surtout des portes tout autour (environ 70), des ponts sur la Seine (37) et des ponts sur les canaux (25) sans compter les passerelles, mais je ne vois pas où sont les bretelles (à part sur les Boulevards de ceinture ?).
réponse à . BOUBA le 28/12/2017 à 07h57 : En vérité on a raconté beaucoup de bêtises au sujet d...
"C'est alors qu'il déclara :"Après tout Paris vaut bien une fesse"
C'est la vieille dans le Candide de Voltaire (sans la spécialiste de Voltaire)qui n'avait qu'une fesse, l'autre ayant été mangée par ses compagnons.
Bon anniversaire à nôtre Godemichou adoré  

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Paris vaut bien une messe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?