Pressé comme un lavement - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Pressé comme un lavement

Très pressé

Origine

Vous aimez les jolies petites fleurs colorées qui éclosent dans les champs, les oiseaux qui volettent en chantant dans le ciel rougeoyant d'un soir de printemps, le soleil dont les rayons inondent de lumière les lacs tapis au creux des montagnes aux sommets encore enneigés, et toutes ces belles chose de la nature que les extra-terrestres nous envient ?
Alors fermez les yeux pour lire la suite, parce que nous allons très rapidement plonger dans un monde plutôt glauque, loin de cet environnement idyllique qui vous plaît tant.

En effet, le mot 'lavement' ne doit pas être confondu avec 'lavage', même si à partir du XIIIe siècle, lors de l'apparition du mot, il a été utilisé dans ce sens en liturgie ('lavement des mains' du prêtre ou bien'lavement des pieds').
En fait, depuis le XVIIe siècle, et jusqu'à maintenant, il désigne l'injection par l'anus d'un liquide dans le gros intestin, ce traitement ayant en général pour but principal de provoquer le vidage de celui-ci, ce qui se traduit par une diarrhée impérieuse.

C'est la rapidité d'expulsion des matières fécales mélangées au produit injecté qui a provoqué la naissance de notre belle expression, même si, pour être plus logique, on aurait plutôt imaginé "pressé comme une diarrhée" (cette dernière étant la conséquence rapide du lavement), image peut-être finalement trop explicite pour être glissée dans une conversation mondaine.

Compléments

La même image ragoûtante fait qu'on utilise aussi parfois la locutions "partir (ou filer) comme un lavement".

Et une personne casse-pied, insupportable, de celles qu'on aimerait voir disparaître très rapidement, est aussi parfois appelée 'lavement'.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pressé comme un lavement » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Arabear Youssabiq alreehCourir plus vite que le vent
États-Unisen To have a bus to catchAvoir un bus à prendre
États-Unisen To go through (someone or something) like a dose of saltsTraverser (qqn ou qqch) comme une dose de sels (Epsom)
États-Unisen In a hurryDans une hâte
Espagne (Catalogne)es Anar amb un coet al culSe déplacer avec une fusée au derrière
Espagnees El tiempo apremiaLe temps presse
Pays-Basnl hoognodighautement nécessaire
Pays-Basnl Als de gesmeerde bliksem(S'en aller) comme un éclair lubrifié
Brésilpt Parece que vai tirar o pai da forca.Il semble qu'il/elle va retirer son père de la potence.
Roumaniero In graba mareDans une grande hâte
Roumaniero A se duce glontAller comme une balle
Roumaniero Plecat ca din puscaParti comme d'un fusil

Vos commentaires
God, merci ! personne ne s’est pressé d’intervenir après la lecture de ton laïus !
c’est bon signe pour toi ! ton texte n’est pas purgatif ! :&rsquo)
Ou comme un pet sur une toile ciré ! C’est curieux comme notre cerveau a besoin de se référer souvent aux parties de notre anatomie placées au-dessous de notre ceinture pour illustrer son propos. Le cerveau :"Comment expliquer clairement ?" Il se penche à l’intérieur de nous-même et que perçoit-il ? Le coeur qui bat. On laisse de côté pour un propos plus essentiel, le courage, l’amour, la noblesse, le don de soi... Au-dessous, ça gargouille, ça glougloute, ça s’étreint en fonction des conditions extérieures : on a les foies, de l’estomac, parfois du coeur au ventre ou l’estomac dans les talons... Puis on arrive à l’étage le plus bas du tronc, le mieux partagé et cependant le plus intime, et là, le cerveau tout-à-coup se débonde : se regarder le nombril, avoir le feu au cul, le cul bordé de nouilles,... être pressé comme un lavement.
Rien à voir avec l’expression du jour.
Je souhaite une bonne journée d’anniversaire à Hellem.

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


Hellem serait-il donc le représentant d’un procédé visible à cette page ?
Quoi de mieux le matin que ce breuvage.
Heureusement on n’a pas hérité du lavement pour le week-end...Surtout qu’on a retrouvé es températures agréables.On a donc su profiter des chants d’oiseaux et de la nature sans ARRIERE pensée!
Bon anniversaire Hellem...
Une purge, un lavement,
Un pur jeu, l’événement.
C’est pur jus, Chev*n*ment
Du p’tit laid*, à tout moment!

* Non, il n’y a pas de fôte de frappe!
ce traitement ayant en général pour but principal de provoquer le vidage

Ne pas confondre:
"vidange et grasissage"
et
"visage et graisse d’ange"
Je m’associe à toutesetoussent pour souhaiter un bon anniv’ à Hellem, que je ne connais pas. Ce doit être un oiseau rare: je ne me souviens pas de t’avoir jamais lu(e)...
Dis-nous quelques mots, même si t’es pressé(e) aujourd’hui...
réponse à . tytoalba le 02/03/2009 à 08h14 : Rien à voir avec l’expression du jour. Je souhaite une bonne journ...
pour un anniversaire, et pour un lavement efficace , rien de mieux qu’une poire, belle Helem.
Il ne faut pas être si pressé que ça pour dire «pressé comme un lavement» a la place de «très pressé».
Ce lavement - à ne pas confondre avec lavage, de même qu’un sage ment ne doit pas être confondu avec un passage ... de fou rire -, semble propice (le mot paraît adéquat) à des débordements diarrhéiques.

Je ne suis pas sur que la finesse et la délicatesse soient à l’expression du jour ce que le fer est à repasser.

Mais nous savons tous sur ce site que la matière fait cale et saurons bloquer les propos trop au dessous de la sainte hure de la Marine avec nos mots cœurs et nos mots cris habituels et habituelles.

Bon anniversaire à toi Hellem que je ne connais pas non plus, mais qui a un fort joli dos pseudo.
Bonjour bonjour, les gosses. Le laïus de God commençait bien, j’eus simplement aimé qu’il ajoutât à ses exemples la contemplation d’un ciel nocturne constellé d’étoiles, ce qui eût pu constituer une excellente transition métaphorique vers des murs crépis à neuf.
Mais bon : soit il était distrait, soit il était pressé, je suppose.
Ithouars
sans vouloir vous faire Suer, je vous conseille la lecture des Clystères de Paris .
bonjour à tous et bon anniversaire à hellem que ne connais pas non plus . et c’est tout car je suis vraiment pressée comme un lavement puisque je pars en vacances avec ma petite famille et il fait un soleil d’or ! bonne semaine à tous .
si "pressé comme un lavement" signifie "très pressé" il convient toutefois de réserver l’expression à certains contextes : je me vois mal commander une orange "pressée comme un lavement", à la terrasse d’un café !
Mais en réalité c’est un sens que je ne connaissais pas. J’utilise seulement "lavement" pour désigner quelqu’un d’ennuyeux qui, littéralement "fait ch...".
Dans son "Parler des Métiers" Pierre Perret signale qu’un lavement désigne une voiture médiocre qui n’avance pas, dans l’argot des garagistes, et qu’un "lavement au verre pilé" désignait un verre de gnôle dans l’argot des débits de boissons.
Quoi ? Mes explications ne vous intéressent pas ? Bon ! Vous savez où vous pouvez vous le mettre, le lavement ? Tout juste !
Un individu, pressé selon l’expression du jour, peut-il être relax-hâtif sans subséquemment serrer les fesses ?
Jean d’Août
réponse à . momolala le 02/03/2009 à 08h14 : Ou comme un pet sur une toile ciré ! C’est curieux comme notre...
Quand j’ai lu l’explication de God, j’ai également pensé tout de suite à "un pet sur une toile cirée". Pourtant, en y réfléchissant mieux, avec l’expression du jour j’entrevois "courir" alors qu’avec le pet, j’entrevois plutôt "glisser à toute vitesse". Je me fais des films vous dites? Meuh non, que nenni 

Sur ces paroles imagées, je souhaite un très bel anniversaire à Hellem (qu’il me semble bien avoir lu à de très rares occasions) Reviens-nous TRES VITE, disons aussi vite qu’un....., heu que possible 
réponse à . chirstian le 02/03/2009 à 11h13 : sans vouloir vous faire Suer, je vous conseille la lecture des Clystères ...
réponse à . Elpepe le 02/03/2009 à 12h00 : Un individu, pressé selon l’expression du jour, peut-il être ...
Difficile d’éviter le sujet cette page
Il y a dans une Illustration de 1936, que hélas je ne peux vous montrer...pas moyen de mettre ici des images, une pub pour le calomel.
Berk! Ces pilules roses qui donnaient envie de vomir!
Cette illustration montre des petits nains mignons comme tout, dans le boyau d’une mine supposée, raclant les parois avec leur pelle...
et chantant gaiement.
Une pub hyper parlante!
Ils en décrochent du caca!
Vous voulez pas aussi que je vopus raconte les tantines...surgissant à deux quand on avait une indigestion, menaçantes avec leur canule, leur bassin, leurs serviettes et leur bac à lavement...Je le ressens encore...et j’entends leurs commentaires!!!
Elles vous vidaient pour deux à trois jours au moins!!!
Ceci dit...je vais me remplir la boyasse... Midi! 13.  
Tu trouveras également un hymne en grande pompe à l’expression du jour, à cette page.
Le mode d’administration du lavement étant généralement une poire à lavement, qu’il convient de presser.
Pressé comme un lavement, ne serait ce pas simplement pressé comme une poire ( à lavement) ?
Diafoirus
Après leur clystère, aussi en vogue que la saignée à leur époque, Athos, Portos, Aramis et D’Artagnan se battaient-ils contre les sbires du cardinal à fleuret moucheté ?
réponse à . mickeylange le 02/03/2009 à 12h33 : Le mode d’administration du lavement étant généraleme...
T’as déjà vu un presse-poire, dis, l’artiste ? Un presse-citron, oui. Mais pas pour un lavement, hein !
réponse à . Elpepe le 02/03/2009 à 12h45 : T’as déjà vu un presse-poire, dis, l’artiste ? Un...
Ben oui ! A Bercy il y en a plein.
Dans les îles de la Sonde à lave ment le Krakatoa, dont les éruptions sont d’une brutalité extrême.
Pierre Pons
Chez nous on disait " presser comme un cul de malade" ce qui est assez expliquatif  !!
Qui en ont plein le citron, de leurs formules de calcul de l’impôt. Pas de pot, hein ?
réponse à . chirstian le 02/03/2009 à 11h13 : sans vouloir vous faire Suer, je vous conseille la lecture des Clystères ...
je vous conseille la lecture des Clystères de Paris.

Si fait. On aurait pu y trouver une version (a décoder) d’une chanson très célèbre :

LE BON ROI DAGOBERT


Le bon roi Dagobert
Parlait toujours d’un ton couvert.
Le grand Saint Eloi
Lui dit «Ô mon roi,
Votre Majesté
N’est pas dégoutée ! »
«Jaloux, lui dit le roi,
Pour dîner tu n’as qu’tes p’tits pois ! »

Le bon roi Dagobert
Était sous un dais au concert.
Le grand Saint Eloi
Lui dit « Ô mon roi,
Votre Majesté
Est bien excitée ! »
Le roi lui dit : « Mon cher,
J’aime les petits pèr’s convers ».

Au couvent Dagobert
Voulait voir les cous des convers.
Le grand Saint Eloi
Lui dit « Ô mon roi,
Votre Majesté
Aime les scruter ? »
Le roi lui dit : « L’hiver,
J’arros’ mes varices à l’eau claire ».

Le bon roi Dagobert
Voulait empiler un vieux fer.
Le grand Saint Eloi
Lui dit « Ô mon roi,
Votre Majesté
Ose plaisanter ? »
«Mais non, car pour ce père
Ça vaudra le meilleur clystère ! »
réponse à . Elpepe le 02/03/2009 à 13h03 : Qui en ont plein le citron, de leurs formules de calcul de l’impôt. ...
Si il est aussi pressé que cela pourquoi ne commence t-il pas par la fin ?
Ainsi lirait il à l’envers cette expression ,qu’il lirait : M’en lave un comme ses prés ?
Qui pourrait bien arroser ses prés afin de les laver ? et du coup que laverait l’autre en reprenant cette méthode ?
Quelqu’un peut-il m’éclairer ?
En navigation, j’ai souventefois subi des mâles vents.
L’Amiral
réponse à . Elpepe le 02/03/2009 à 16h45 : En navigation, j’ai souventefois subi des mâles vents. L’Amira...
Bonjour l’odeur de tes mâles vents !
On dirait : « comme un sas de prélèvement », et toi p’ôvre pomme, rêve un classement … non, non, M…., récompense est mal venu … il vaudrait mieux que tu panses et / ou penses lui faire un Pansement mou _vec sel / mer !

Ben, ça parait simple quand Sagesse écrit, mais c’est duraille quand on s’y colle … à essayer les anagrammes ! … il me manque un ‘a’ et y’a une fôte ! désolée …
Y’en avait p’t’être qui avaient la « courante », après le lavement du matin, mais personne ne s’est pressé, ni précipité sur le site …
Hé … la semaine a recommencé ! c’est déjà lundi soir ! Le week-end est fini ! snif, y’a personne !  
Ana pas pu mieux !
réponse à . cotentine le 02/03/2009 à 20h20 : Bonjour l’odeur de tes mâles vents ! On dirait : «&n...
SNSM* : même le port n’évacue un sas comme prélèvement, la même messe contre un PV.

Anna Menne

* Société Nationale de Sauvetage en Mer

RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE DU JOUR

On est vidé !
M...alors!Ne nous "fion" à personne...
réponse à . Elpepe le 02/03/2009 à 10h06 : Bonjour bonjour, les gosses. Le laïus de God commençait bien, j&rsqu...
En parlant de God
il était pressé, je suppose
Il a beau être God, il n’en est pas moins homme.
Et après un lavement, il est des urgences qui ne souffrent aucun retard
Etre pressé comme un lavement ne justifie aucun avalement d’urgence...
On peut être pressé comme un lavement ;
Or on peut être pressé comme un citron ;
Donc les lavements sont peut-être à base de citron.
@ DiwanC :
Avec tirets d’incise (mais sans ponctuation) si tu préfères : 

– On peut être pressé comme un lavement
– Or on peut être pressé comme un citron
– Donc les lavements sont peut-être à base de citron
réponse à . tytoalba le 02/03/2009 à 08h14 : Rien à voir avec l’expression du jour. Je souhaite une bonne journ...
Je souhaite une bonne journée d’anniversaire à Hellem.
Hue, Hellem !
réponse à . <inconnu> le 13/10/2012 à 09h28 : On peut être pressé comme un lavement ; Or on peut être...
Frédéric II de Prusse, parlant de Voltaire, aurait dit : "Quand le citron est pressé, on en jette l’ écorce". (Je ne garantis pas l’ exactitude de la citation, je n’ étais pas née à cette époque...). Mais, dans leurs comportements respectifs, je gage qu’ ils devaient être aussi ch... l’ un que l’ autre.
une diarrhée impérieuse.
le lavement, méthode barbare digne de l’Inquisition, efficacement remplacé par les célèbres dragées Fuca vantées par Coluche! 
réponse à . <inconnu> le 13/10/2012 à 09h47 : Je souhaite une bonne journée d’anniversaire à Hellem.Hue, H...
C’est pour prendre de la hauteur ou de la distance par rapport à l’Expression du jour ?
réponse à . saharaa le 13/10/2012 à 10h32 : une diarrhée impérieuse.le lavement, méthode barbare digne ...
L’Inquisition remplissait les gens plutôt par le haut. Mais par le haut ou par le bas, Calomel ou Fuca, tout est à lavement l’avenant.
Quand un lavement se faisait à la dure, l’ inquisitionné se faisait porter pal.
(dans l’hexagone, il devait par contre se faire porter secam pour en voir de toutes les couleurs)
Ceci aurait dû être un complément d’information pour Charmagnac @42
réponse à . saharaa le 13/10/2012 à 10h32 : une diarrhée impérieuse.le lavement, méthode barbare digne ...
une diarrhée impérieuse.
Et parfois, cela peut avoir des conséquences aussi inattendues que catastrophiques.
Souvenez-vous... on était le 20 septembre... les troupes prussiennes étaient privées d’approvisionnement... les raisins de Champagne s’étendaient à perte de vue, d’un vert mordoré, appétissants, tentants...
Et comme il n’est pas bon d’aller à la castagne le ventre vide, les braves teutons sont allés s’épandre dans les vignes, tels un nuage de criquets...
Comme laxatif, le raisin vert est très efficace... Et il n’est pas aisé de se battre le pantalon baissé...
Alors, Dumouriez, le "sauveur de la République"... je me gausse !!!

J’ai essayé d’étendre cette démonstration - inédite - à la défaite de Waterloo. Malheureusement, je n’ai trouvé, dans l’agriculture locale, aucun produit suffisamment laxatif pour expliquer une telle déculottée ! 
réponse à . ergosum le 13/10/2012 à 12h23 : une diarrhée impérieuse.Et parfois, cela peut avoir des cons&eacut...
Hé oui ! Mais ce n’ est pas ce que l’ on enseigne dans les écoles pour glorifier la victoire de Valmy...Faut dire que les prussiens ne savaient pas, à l’ époque, qu’ un abus de raisins verts pouvait avoir des conséquences fâcheuses le lendemain. Il aurait, pour eux, été possible de ravager des cultures vivrières plus nourrissantes et moins irritantes pour leur tube digestif. A l’ époque, chaque village, même viticole, avait ses pommes de terre, choux, carottes et autres... Mais la gourmandise a probablement été pour beaucoup dans leur débâcle.
réponse à . ergosum le 13/10/2012 à 12h23 : une diarrhée impérieuse.Et parfois, cela peut avoir des cons&eacut...
J’ai essayé d’étendre cette démonstration - inédite - à la défaite de Waterloo. Malheureusement, je n’ai trouvé, dans l’agriculture locale, aucun produit suffisamment laxatif pour expliquer une telle déculottée ! 
Ah non? Tu as oublié Blüchier alors, qui a flanqué la déculottée au petit caporal...
Pressé comme un lavement.
Le lavement, il est pressé pour aller où?
Un jardinier amateur d’expériences greffa un jour un rameau d’hévéa sur un poirier. Il obtint des... poires à lavement.
Se coiffer avec la raie au milieu.
C’est quand on se coiffe les cheveux ’dits à raie’, que cette dernière devient
’l’axe à tifs’.
Une gastro-entérite est une maladie ’qu’agace’.

(Même si c’est une maladie ’courante’)
La géométrie, ça me fait chier, exemple: l’étron de cône.
Traduction de pronom à un anglais:
Elle--> She.
Je suis en vacances à Montréal et donc pas pressée du tout, hah!  
En anglais nous avons l’expression “going like the clappers” / « aller comme eux qui applaudissent » (désolée pour la traduction imparfaite!)
réponse à . Djkrpt le 15/10/2017 à 04h45 : En anglais nous avons l’expression “going like the clappers” /...
Bonjour... euh... comment prononces-tu ton pseudo ?  
Avec une telle expression, difficile de faire dans la dentelle d'être léger... Le risque de glisser... de déraper... de tomber dans la facilité est grand !

Un mien tonton détournait l'expression "... et tout à l'avenant" pour en faire : "... et tout à lavement" (comme charmagnac → @42). Son plaisir était de terminer ainsi un propos très sérieux, genre : "...dans la mesure toutefois où cela ne risque pas de provoquer des tensions inflationnistes. Et tout à lavement".

L'amusant était de voir la tête de ses interlocuteurs, se demandant, perplexes, s'ils avaient bien entendu... s'il s'agissait d'un lapsus lingue... si l'oncle s'était volontairement trompé... ou s'il méconnaissait la bonne expression !

Un régal !  
Expression trop triviale pour not' Georges... J'ai quand même cherché... En vain bien sûr !
Quoique que celle-ci...

Misogynie à part, le sage avait raison :
il y a les emmerdant's, on en trouve à foison,
En foule elles se pressent.
Il y a les emmerdeus's, un peu plus raffiné's,
Et puis, très nettement au-dessus du panier,
Y'a les emmerderesses.


Écoutez !
Octobre est doux comme un printemps... Un des derniers p'tits déj. sur la terrasse, avec les croissants du dimanche bien sûr !
réponse à . joseta le 13/10/2012 à 19h09 : Une gastro-entérite est une maladie ’qu’agace’. (M&eci...
Même si c’est une maladie ’courante’
Ou plutôt coulante !
Au théâtre, il y a côté cour et côté jardin. Chez moi, rien de tout ça, la cour est au fond du jardin. Quand je cours au fond du jardin, c'est pas pour jardiner, c'est pour aller à la cour. Comme il n'y a pas de chasse à ma cour on ne peut pas parler de chasse à courre, n'empêche que quand j'ai la chiasse, j'y cours. Heureusement le jardin n'est pas trop long, sinon je serais pris de court.
réponse à . charmagnac le 13/10/2012 à 18h58 : Un jardinier amateur d’expériences greffa un jour un rameau d&rsquo...
Le jardinier fit entes ?
Redif
- Hier je me baladais dans la cambrousse et je suis tombé sur Debbouze !
- Ouah ! t'es tombé sur deux merdes de vache ?
réponse à . DiwanC le 15/10/2017 à 05h20 : Expression trop triviale pour not' Georges... J'ai quand même cherch&eacut...
Chez le Roi Georges pas de lavement mais en fouillant bien on trouve un clystère.

Bouba nous a parler de cette chanson il y a déjà quelque temps. Certes ce n'est pas le meilleur de Brassens voir même pas très bon ni en paroles ni en musique ce qui explique que cette chanson soit restée assez confidentielle.
Je vous la livre tout de même . Le clystère est inséré à 4 minutes quarante .
Pour ceux qui veulent les paroles c'est ici.

Adolphe Thiers et un copain (le seul qu'il avait) à une terrasse de bar..
- Qu'est-ce que c'est que ces bouts de carton sous le pied de cette table...y'en a un tas !
- l'amas, Thiers, fait cale....
- ah, tu peux bien le dire, c'est de la merde, ça !
réponse à . gerard5253 le 15/10/2017 à 08h20 : Chez le Roi Georges pas de lavement mais en fouillant bien on trouve un clyst&eg...
J'en entends certains évoquer le "tango" de Marlon Brando en associant la pénurie de radis de Brassens et la pénurie provoquée de beurre. Ils ont l'esprit aussi mal placé que la racine.
Pour l'ami joseta un clin d’œil catalan.
réponse à . gerard5253 le 15/10/2017 à 08h34 : J'en entends certains évoquer le "tango" de Marlon Brando ...
Ayant revu récemment le film, je peux affirmer que, d'une part, le personnage masculin ne cherche pas à guérir sa partenaire d'une constipation opiniâtre, d'autre part, je ne sais pas ce qu'ils arrivent à faire, ils sont visiblement vêtus l'un et l'autre ... La copie commercialisée sur DVD serait-elle une version expurgée ?

P.S.
Que se passe-t-il en Catalogne ? En une semaine, j'ai vu au moins sept publicités de l'Office de Tourisme Catalan sur le bandeau du haut !
réponse à . SagesseFolie le 02/03/2009 à 14h31 : je vous conseille la lecture des Clystères de Paris. Si fait. On aurait p...
une version (a décoder) d’une chanson très célèbre : LE BON ROI DAGOBERT

Voilà une excellente version !
réponse à . gerard5253 le 15/10/2017 à 08h34 : J'en entends certains évoquer le "tango" de Marlon Brando ...
Merci Gérard , c'est gentil !
Ce trio catalan (et qu'à talent) à fait fureur dans les années 70/80. Le but recherché était, sur une base d'humour,la critique sociale et politique.
réponse à . SyntaxTerror le 15/10/2017 à 09h18 : Ayant revu récemment le film, je peux affirmer que, d'une part, le person...
À cause de cette insensée prétendue déclaration sur l'indépendance de la Catalogne,non seulement on a droit à la fugue des entreprises (y compris les banques catalanes), mais le tourisme, une des principales ressources de la région, évite, à présent, de la visiter.
Xihan: une dynastie de merde ?
- Tu veux des poires ?
- oui, lave-m'en...
- Où tu vas Parmentier ? On dirait que t'es pressé...
- aux chiottes, j'ai envie de chier...
- ah, chie, Parmentier...
réponse à . joseta le 15/10/2017 à 09h39 : À cause de cette insensée prétendue déclaration sur ...
Comme je l'ai déjà dit, il serait temps de songer à une Europe des régions plutôt que des nations, ce qui correspondrait mieux à la réalité socio-politico-économique.
réponse à . Mintaka le 15/10/2017 à 10h39 : Comme je l'ai déjà dit, il serait temps de songer à un...
Je me considère un citoyen du monde, et je n'aime pas les frontières.
Quant à la réalité socio-politico-économique, permets-moi d'en douter !
réponse à . horizondelle le 02/03/2009 à 12h00 : Quand j’ai lu l’explication de God, j’ai également pens...
Quand j’ai lu l’explication de God, j’ai également pensé tout de suite à "un pet sur une toile cirée". Pourtant, en y réfléchissant mieux
En y réfléchissant mieux, après un lavement il vaut mieux éviter le pet, même sur une toile cirée !
réponse à . mickeylange le 15/10/2017 à 11h19 : Quand j’ai lu l’explication de God, j’ai également pens...
Surtout à éviter ! 
Je connaissais pas cette expression... Et je préfère la première partie des explications de God avec les oiseaux et les fleurs !
Pour ceux qui soupirent et voudraient un peu plus de poésie...

Cette route ne mène nulle part

Tes rêves sont toujours trop clairs ou trop noirs
Alors, viens faire toi-même le mélange des couleurs
Sur les murs de la cabane du pêcheur
Viens t'asseoir

On va comparer nos malheurs
Partager un peu de chaleur
Là, dans la cabane du pêcheur.



Et pour les autres, les pressés, ceux qui à la cabane du pêcheur préfèrent la cabane au fond du jardin, voici...

Mintaka... si tu mes lis...
réponse à . joseta le 15/10/2017 à 11h12 : Je me considère un citoyen du monde, et je n'aime pas les frontièr...
Je me considère un citoyen du monde, et je n'aime pas les frontières.
Tout comme moi...
Seulement, les cahots du monde socio-politico-économique nous rappellent sans cesse que penser ainsi relève de l'utopie. Hélas...  

réponse à . mickeylange le 15/10/2017 à 11h19 : Quand j’ai lu l’explication de God, j’ai également pens...
En y réfléchissant mieux, après un lavement il vaut mieux éviter le pet, même sur une toile cirée !
... la soie n'est pas recommandée non plus. Bien qu'à tout prendre... 


réponse à . joseta le 15/10/2017 à 11h12 : Je me considère un citoyen du monde, et je n'aime pas les frontièr...
Je pensais écrire un long texte, mais finalement je me contenterai de vous demander d'écouter ceci : La situation n'est pas catastrophique pour ceux qui financent les élus.

Je dois partir, à dans trois heures pour une brève suite.
Je n'ai jamais entendu cette expression, mais en revanche "pressé comme la colique" m'est connue, et me semble tout à fait équivalente. 
réponse à . Mintaka le 15/10/2017 à 13h58 : Je pensais écrire un long texte, mais finalement je me contenterai de vou...
3 heures pile-poil...
La suite, la suite, la suite ! 

Et c'est plus "pile-poil" vu que j'ai du m'y reprendre à tois fois pour passer mon ânerie ! 
réponse à . DiwanC le 15/10/2017 à 13h20 : Pour ceux qui soupirent et voudraient un peu plus de poésie... Cette rou...
Merci pour ce joli texte qui rime avec poésie et fait du bien à l'âme, au cœur, à l'esprit... Qui nous fait oublier la merde... Merci encore 
réponse à . Ratanak le 15/10/2017 à 16h59 : 3 heures pile-poil... La suite, la suite, la suite !  Et c'est plus &...
Le dimanche nous sommes collés après avoir copié ?
réponse à . Ratanak le 15/10/2017 à 16h59 : 3 heures pile-poil... La suite, la suite, la suite !  Et c'est plus &...
Avec 1/2 h de retard ! 

Le cerveau humain est grosso modo constitué de deux étages : l'inférieur siège des sentiments et des émotions et le supérieur siège de la cognition et du raisonnement.
On s'imagine tous que c'est le cerveau supérieur qui régit nos décisions, notre vie, alors que insidieusement, c'est l'inverse.

Nous sommes l'animal le plus intellectuel et le plus irrationnel et à ce titre nous ne sommes qu'un chancre de l'Univers, une impasse dans l'Évolution.

Il serait du plus bel aloi que nous mettions fin nous-mêmes à cette mauvaise pièce de théâtre puisque les extra-terrestres dédaignent de le faire.
réponse à . Mintaka le 15/10/2017 à 17h32 : Avec 1/2 h de retard !  Le cerveau humain est grosso modo constitu&ea...
Il serait du plus bel aloi que nous mettions fin nous-mêmes à cette mauvaise pièce de théâtre
Il me semble que c'est ce qui est en train de se passer, l'Humanité en profitant pour détruire d'autres espèces, animales ou végétales, qui n'avaient rien demandé.
Bordeaux est une ville sale, parce qu'il y a 'des chais'. 
@ Mintaka
Je préfère l'humour à la politique.
réponse à . joseta le 15/10/2017 à 18h31 : Bordeaux est une ville sale, parce qu'il y a 'des chais'.  @ Mintaka Je pr&...
Ah, parce que tu pensais que mon 85 c'était de l'humour ?
réponse à . Mintaka le 15/10/2017 à 17h32 : Avec 1/2 h de retard !  Le cerveau humain est grosso modo constitu&ea...
On dit que l'intestin est un deuxième cerveau vue la logorrhée de certains je pense qu'ils ont subit un lavement du premier cerveau.
réponse à . Mintaka le 15/10/2017 à 18h59 : Ah, parce que tu pensais que mon 85 c'était de l'humour ?...
Non, non, je parlais de moi.
réponse à . le gone le 15/10/2017 à 12h17 : Surtout à éviter !  Je connaissais pas cette expression....
je préfère la première partie des explications de God avec les oiseaux
Certes, mais les oiseaux n'ont pas besoin de lavement pour nous bombarder de guano ... et pas seulement les bisets en ville !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Pressé comme un lavement » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?