Sage comme une image - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Sage comme une image

Calme, tranquille, très sage.

Origine

Certains imaginent que cette expression a un lien avec la naïveté des images d'Épinal. Mais il n'en est rien.

Si vous regardez bien une image représentant des enfants et si vous êtes un tant soit peu perspicace, vous constaterez que, quel que soit ce qu'ils supposés faire, les bambins qui y sont représentés sont complètement immobiles et silencieux[1].
Exactement le contraire de ces 'charmants' enfants qui vous environnent, sur lesquels il n'existe aucun bouton de volume à tourner vers la gauche, qui s'agitent dans tous les sens, se chamaillent sans arrêt et multiplient les bêtises et qui, les effrontés, ne craignent nullement vos remontrances.

Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu'on voit sur les images comme ce qui serait l'idéal du comportement enfantin ?
C'est bien ce qui a été fait par ceux qui, doux rêveurs, ont imaginé cette expression au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle.

[1] Sinon, l'image s'appelle plutôt un film...

Exemple

« - Elle a été sage ce soir [la petite] ?
- Oh! madame... comme une image ! »
Eugène Labiche - La fille bien gardée

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sage comme une image » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Fel angelComme un ange
Allemagnede So süss !Si sage / mignon !
Allemagne / Suissede Brav wie ein EngelSage comme un ange
Angleterreen As good as goldBon (dans le sens de sage) comme de l'or
États-Unisen Pretty as a pictureJoli / sage comme une image
Angleterre / États-Unisen Quiet as a mouseTranquille comme une souris
Espagnees Ser màs bueno que un santoÊtre meilleur qu'un saint
Argentinees Tranquilo como un angelito.Sage comme un petit ange.
Espagnees Ser más bueno que el panÊtre encore meilleur que le pain
Italieit Buono come una angeloBon comme un ange
Pays-Basnl EngelachtigAngélique
Belgique (Flandre)nl Zo braaf als een engelSage comme un ange
Pays-Basnl Zoet als een plaatjeMignon / sage comme une image
Polognepl Grzeczny jak aniołekSage comme un petit ange
Roumaniero Cuminte ca un ingerasSage comme un petit ange
Roumaniero A sta ca mielulSe tenir comme l'agneau
Roumaniero Cumintenia pamantuluiLa sagesse de la terre
Roumaniero A sta ca un sfantSe tenir comme un saint
Serbiesr Miran kao bubicaSage comme une image

Vos commentaires
Le monde et les temps changent... en cette époque où le rapport à l’image a bien évolué, l’’image" est devenue dérangeante, provocatrice, falsifiée, militante... tout sauf sage ou lénifiante...
Ouh ! Lala! Sont tous sages comme des images, ce jourd’hui ! A part l’ami AnimalDan (dont je trouve la remarque très pertinente), encore personne sur le pont ? Où est l’Amiral ? D’habitude, il monte le quart 12-4 ? Et tatie Cotine ?
Sage comme une image... Tout mon portrait, là! Merci, [slurp] ô mon Godemichou adoré [/slurp] d’avoir présenté une expressio.fr tout à moi dédiée... T’es gentil tout plein.
réponse à . file_au_logis le 30/11/2007 à 08h00 : Sage comme une image... Tout mon portrait, là! Merci, [slurp] ô mon...
Tout c’qu’y faut pas entendre...!
Sage comme une image...

Ne faudrait-il pas dire plutôt Verne-issage de mage? Hein, Jules, toi, le magicien des mots, des rêves, toi qui a réussi à nous faire tenir tranquille en lisant Vingt mille lieues sous les mers, Le tour du monde en quatr-vingt jours, Voyage en ballon, ou encore De la terre à la lune.

Tu as rejoint là une certaine Comtesse aux pieds nus de Ségur, aves Les bons petits diables par exemple...

Ah, les heures passées, couché par terre, à plat ventre, devant la fenêtre, où rien ne pouvait nous arriver, oui, là, j’étais sage comme une image...
Jaloux! T’étais embusqué, hein, pour répondre si vite?
Qu’ils sont sages !! Mais ils ne nous ferons pas oublier que la plus belle image représente les deux cours de VermeilSans compter qu’il devait être doux, allongé sous la fenêtre, dans la douce et calme atmosphère familiale de déguster lentement la lecture, en bibliothèque rose , des"Anas de la Puce"....de Furetière, sans doute?
réponse à . file_au_logis le 30/11/2007 à 08h08 : Jaloux! T’étais embusqué, hein, pour répondre si vite...
Depuis 05.00 sur la passerelle, moussaillon !
Quand j’étais petite j’étais sage comme l’image de la petite fille sage. Ensuite je ne me suis reconnue dans aucune image, mais je m’efforçais de rester sage. Aujourd’hui, je suis reconnue comme une "sage" pas très très sage qui à son image préfère "être soi". Belle journée à tous !
Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’on voit sur les images comme ce qui serait l’idéal du comportement enfantin ?
Vous aimez les enfants "plats de nouilles", vous? Ceux qu’on pose dans un coin et qu’on retrouve 2 heures après au même endroit toujours propres, n’ayant pas dit une parole? Franchement je préfère les affreux jojos, à condition qu’ils soient bien éduqués et que leurs parents leur aient posé des limites!
réponse à . file_au_logis le 30/11/2007 à 08h07 : Sage comme une image... Ne faudrait-il pas dire plutôt Verne-issage de ma...
Quand un philologue devient pédagogue est-ce un file aux gogues ?
Oui, bon, le mec qu’a trouvé cette expression ne s’est pas cassé: il a choisi "sage" simplement parce que ça rimait avec "image" (en vérité, les enfants comme ça, ça n’existe pas, sinon il faut vite consulter!).
Il aurait pu dire, dans un souci de réalisme: "dur comme une gravure", "affreux jojo (merci Memphis) comme un tableau", "vilain comme un dessin", et que sais-je encore....Au moins, ça aurait été parlant ! 
Un petit bout d’une chanson "De pas sage" de Greame allright

J’ai entendu Giscard d’Estaing parler de notre destin.
"Je suis Capitaine, soyez sages.
Il faut garantir l’emploi pour vous et puis pour moi"
Mais lui comme nous, il est seulement de passage.

Le reste ici cette page
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 09h06 : Oui, bon, le mec qu’a trouvé cette expression ne s’est pas ca...
N’oublions pas que l’expression date du 17ème arrondissement siècle et qu’à cette époque il est probable que la conception de l’enfant sage ne devait pas être la même que la notre. Y Mouftaient pas les chiares sinon y avait taloches.
réponse à . memphis le 30/11/2007 à 08h41 : Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’o...
Ceux qu’on pose dans un coin et qu’on retrouve 2 heures après au même endroit
eh bien, pour être sincère, si ce ne sont pas les miens, ça ne me dérange pas du tout qu’on ne les retrouve plus 2H après !
Je partage l’opinion d’A.Allais : il y a des jours où l’absence d’ogres se fait cruellement sentir ... 
réponse à . memphis le 30/11/2007 à 08h41 : Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’o...
Si tu me mettais un livre entre les mains, tu pouvais me retrouver 3 heures après sans que j’ai bougé d’un poil. Plat de nouilles, un peu sans doute, mais je me suis bien rattrapée depuis ! Les images que je préfère sont dans le Kama Sutra et je n’ai pas fini de les imiter. As-tu essayé la Toupie ? Dès que ton genou ira mieux, petite chienne... 
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 09h26 : N’oublions pas que l’expression date du 17ème arrondissement ...
Autrefois, et je date un peu d’autrefois pour ma prime enfance, on langeait les bébés bien serré. On pouvait te ranger dans un tiroir comme ça. C’est une image ! En fait, ça inhibe quand même un maximum. Après, tu mets bien 20 ans à te désinhiber quand tu y arrives. Ma soeur fut langée avec un lange ouvert, qui lui permettait de remuer ses jambes. Elle fut une sportive accomplie. Pas moi. Plat de nouilles, toujours dans un livre ou à révasser.
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 09h26 : N’oublions pas que l’expression date du 17ème arrondissement ...
N’oublions pas que l’expression date du 17ème siècle
les parents bourgeois ou nobles ne s’occupaient tout simplement pas des enfants : confiés à une nourrice dès leur plus jeune âge les enfants vivaient dans un monde à part, prolongé ensuite par un internat : aucun repas en commun, aucune occasion de faire ch.. les parents !
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 09h34 : Si tu me mettais un livre entre les mains, tu pouvais me retrouver 3 heures apr&...
Toujours eu envie d’illustrer le Kama Sutra pour chien! Peut-être quand j’aurai testé toutes les positions! 
Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’on voit sur les images comme ce qui serait l’idéal du comportement enfantin ?
C’est bien ce qui a été fait par ceux qui, doux rêveurs, ont imaginé cette expression
si l’expression date réellement du XVII je ne suis pas convaincu par cette explication. Y avait-il cette sorte d’image à cette époque ? L’imagerie d’Epinal, vendue par des colporteurs dans toute la France, n’a été créée qu’à la fin du XVIII.Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants étaient très loin d’en constituer un thème courant !
En vieux français (dico Larousse), le premier sens du mot "image" (latin :imago) était : "statue", avant celui de : "portrait dessiné"
Le dico de l’Académie de 1606, évoque encore : l’image de pierre, de bois, d’os, le tailleur d’images etc...
Je pense que c’est de là que vient cette expression : sage comme une image = immobile comme une statue.
Quand on chante la chason pour saint Nicolas on dit "sage comme un petit mouton",ça donne au moins les trois dimensions!!!
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 09h34 : Si tu me mettais un livre entre les mains, tu pouvais me retrouver 3 heures apr&...
Les images que je préfère sont dans le Kama Sutra et je n’ai pas fini de les imiter

Ah, je vois, tu préfères les massages comme image ! C’est pas très joli pour une future mère-grand (si j’ai bien tout compris !)
réponse à . chirstian le 30/11/2007 à 10h02 : Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’...
Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants étaient très loin d’en constituer un thème courant !

Certes, et quel enfant était principalement représenté ? L’enfant Jésus bien sûr !
Si l’expression date effectivement du XVIIè, on peut alors raisonnablement penser qu’elle fait référence à cet enfant, assez peu connu pour ses caprices...
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 10h40 : Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants &e...
Je trouve les deux pistes très intéressantes, le raisonnement est logique, mais qu’en pense notre God, qui a tout de même une sérieuse documentation sous la main ?
réponse à . Rikske le 30/11/2007 à 11h08 : Je trouve les deux pistes très intéressantes, le raisonnement est ...
L’a pas furetière quand même !
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 10h40 : Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants &e...
fait référence à l’enfant Jésus, assez peu connu pour ses caprices...

Oui enfin, c’était quand même un beatnick de la première génération, qui s’amusait à raconter des trucs invraissemblables dans le désert, qui avait lancé un canular assez bien ficelé d’ailleurs, où il prétendait que sa mère était vierge et son père était Dieu. Il semble même que certains de nos jours y croient encore ! Il trainait toute la journée avec des potes et fréquentait aussi d’assez près une prostituée du nom de Mado...

Enfin tu vois il était assez agité quand même.

Blague à part, je trouve ta suggestion plutôt sympa et réaliste.
L’a pas furetière quand même
mauvaise langue ! D’abord je crois qu’il l’a téléchargé la semaine dernière, mais ensuite il se trouve justement que la première citation avérée de cette expression est justement dans le Furetière ! C’est en tous cas ce qu’en dit A.Rey dans mon Robert de Expressions. Ceci dit, quand A.Rey écrit que " la muette immobilité des personnages représentés sur les images a longtemps représenté pour les parents l’idéal du comportement infantile" , il s’agit d’un commentaire et non d’une analyse de l’expression.
Pour moi, dans l’expression on peut s’interroger sur le mot "image" ( que je rattache davantage à la statuaire) , mais on peut aussi analyser le mot "sage" en rappelant que "sapiens" vient du latin "sapere" qui signifiait "être intelligent" et que le sage n’était pas le calme, mais l’instruit. Ce n’est effectivement qu’au XVII que l’enfant sage se met à désigner l’enfant " posé, qui n’est point turbulent" , probablement parce que c’est pendant qu’il étudie qu’il est le plus calme.
Hein ? Quoi ? Bon, bon, j’ai compris : vous pouvez vous rhabiller, les mouches !
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 10h17 : Les images que je préfère sont dans le Kama Sutra et je n’ai...
Déjà mère-grand d’un grand de 15 ans ! Mais il y en a qui aiment coucher avec des grands-mères, je te rassure !Tu verras, ça t’arrivera aussi. C’est tout le mal que je te souhaite  ! Il y a de jolies images dans le Kama-Sutra, pas que des massages, regarde cette page par exemple. Sont-elles sages ? A mon avis, tout ce qui rend heureux sans nuire à autrui mène à la sagesse.
réponse à . memphis le 30/11/2007 à 08h41 : Comment alors ne pas considérer ces enfants muets et immobiles qu’o...
Vous aimez les enfants "plats de nouilles", vous? Ceux qu’on pose dans un coin et qu’on retrouve 2 heures après au même endroit toujours propres, n’ayant pas dit une parole?
Je ne les appelais pas "plats de nouilles", mais "plantes vertes" !
dans une classe, j’ai toujours préféré un enfant bavard et remuant à qui il faut dire 5 fois par minute : "calme-toi un peu" qu’un enfant passif et muet à qui on ne peut arracher un mot et dont on ne sait jamais s’il a écouté, compris, a été intéressé, etc ... un enfant "vivant" est certes "usant" mais combien plus intéressant qu’un, "sage comme une image" coincé dans ses inhibitions ou paralysé de timidité !
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 10h40 : Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants &e...
C’est peut-être pour ça qu’on leur montrait ces images en 3 D pour les inciter à la sagesse ! Objectif : être le premier statufié ! La femme de Loth ne fut pas sage et pourtant ... Comme quoi même pour Dieu, faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais...
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 12h37 : Déjà mère-grand d’un grand de 15 ans ! Mais il y...
toi aussi, doctissimo est ta référence ! 
quand on devient grand-mère aux environs de 50 ans, doit-on s’abstenir ? Que nenni ! c’est à ce moment que "ça" devient le meilleur ... on regarde les images et on devient moins sages !!! 
réponse à . cotentine le 30/11/2007 à 12h44 : toi aussi, doctissimo est ta référence !  quand on devie...
c’est à ce moment que "ça" devient le meilleur ..
s’il est vrai qu’à 50 "c" ’est meilleur qu’à 20, à 80 "ça" n’a pas de raison de ne pas être meilleur qu’à 50 ! Le pied qu’on doit prendre à 110, j’te dis pas ! C’est pour cela que mémé Jeanne, il lui fallait un Calment ... 
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 12h40 : C’est peut-être pour ça qu’on leur montrait ces images ...
Transformée en statue de sel, qu’elle fut, la sa-loth!
Comme quoi, "sceau d’homme" et "go more!" pouvaient faire bon ménage!

La piste de la statuaire donnée par Chirstian a tout mon soutien. Mon copain espagnol, possant l’espagnolette (une petite fille sur une balancoire), Jose Campos y Maje de la Furettyere, me le disait encore pas plus tard qu’il y a quelques jours: il ne suffit pas de peigner la girafe, il faut croire dur comme fer que tomber sur un os, c’est comme prendre une douche écossaise!
une prostituée du nom de Mado...

Tu me fais beaucoup de peine. Je trouve que dire ça 2 000 ans après c’est de l’acharnement, et c’est un peu excessif.
Oui elle faisait le plus vieux métier du monde, mais elle avait des clients prestigieux. Aujourd’hui, avec des clients aussi célèbres on dirait « call-girl » ou « poule de luxe » pas pute.
Sois gentil, respecte mes ancêtres, même s’ils n’étaient pas sages comme des images. 

QUASIMADO    
Bonjour à vous !
Quand mes enfants sont sages comme des images, c’est soit qu’ils ont fait une grosse bêtise et qu’ils viennent de se faire avoiner, soit qu’ils sont malades. 
Je ne voudrais pour rien au monde d’enfants "étagère comme je les appelle, du genre qu’on met sur une étagère et qui ne bougent plus, un peu comme des ... images  
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 12h37 : Déjà mère-grand d’un grand de 15 ans ! Mais il y...
Tu verras, ça t’arrivera aussi

Eh... mais c’est déjà le cas depuis quelques mois ! Rassure-toi je n’ai pas l’intention d’arrêter la brouette japonaise ou l’hélicoptère hongrois pour autant ! Moi je veux bien être sage comme les images de ta page.
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 13h18 : une prostituée du nom de Mado... Tu me fais beaucoup de peine. Je trouve...
Tu as raison, l’escorte Mado ça aurait de la classe ! Désolé je n’avais pas pensé que vous fussiez parents.
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 12h37 : Déjà mère-grand d’un grand de 15 ans ! Mais il y...
Chère Momolala, ma mémé préférée,
"tout ce qui rend heureux sans nuire à autrui mène à la sagesse..."Mais que penses tu de l’"ultime"position du Kama Sutra " "le noeud coulant",( voir le site que tu nous indique , dans les positions assises), surtout dans la tendre fraîcheur d’une aube Bagdadi, dans les effluves des jasmins en fleurs ??
M’enfin pour c’que j’en dis. Ca doit être agité dans ta bibliothèque !! Et les mouches de Chirstian ont-elles le temps, ou simplement l’envie, de se rhabiller ??
Ah,les petites mouches espagnoles,cantharides...
réponse à . cotentine le 30/11/2007 à 12h38 : Vous aimez les enfants "plats de nouilles", vous? Ceux qu’on pose dans un ...
un enfant "vivant" est certes "usant" mais combien plus intéressant qu’un, "sage comme une image" coincé dans ses inhibitions ou paralysé de timidité
plat de nouilles pour Menphis, plante verte pour toi, étagère pour Jonayla, les enfants passifs n’ont jamais eu la côte auprès des enseignants. Un enfant "vivant " est-il plus intéressant ? Le mot "intéressant" me choquerait beaucoup si je pensais qu’il exprime ta vraie pensée!
Je te proposerais plutôt de dire qu’il est plus "rassurant". Le cancre, lui, est un personnage connu, qui réinstalle l’enseignant dans un rapport de forces , certes usant, mais logique. Arrivée en salle de profs : vous ne devinerez jamais la dernière du petit Machin ! Ah le petit Machin : et encore tu n’as pas eu son frère ! et sa soeur, et sa soeur, Alouette, Alouette ah...
Alors que le petit muré dans son silence : celui dont on n’a, à l’évidence, pas trouvé la clef : comme il est rassurant de penser qu’on y est pour rien et que c’est lui qui est sournois, idiot, coincé ... (barrez la mention inutile). L’Education Nationale n’a pas été créée pour gérer les extrêmes, mais seulement la moyenne.Tout comportement hors normes a toujours posé un problème, que les enseignants ont été rarement formés et préparés à résoudre. Les surdoués aussi ont longtemps posé un problème (attention, je ne suis pas en train de dire que enfant plante verte = toujours enfant surdoué !).
oui, oui (et sa voiture jaune), tout à fait d’accord sur le hippie un brin mytho, mais il était tellement chou étant petit, dans les bras de sa vierge de mère. Comme quoi, on peut changer radicalement, regarde Momo, regarde ce qu’est devenu le petit plat de nouilles d’antan ! 
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 14h13 : oui, oui (et sa voiture jaune), tout à fait d’accord sur le hippie ...
le petit plat de nouilles d’antan :
il restait là-sagne comme une image ?
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 14h13 : oui, oui (et sa voiture jaune), tout à fait d’accord sur le hippie ...
Oh ! Un vrai démon, elle mes pâtes le plat de nouille ! Un vrai petit farfalle farfadet alors que petite, elle était plutôt renfermée dans sa coquillette.

Mais attention, les nouilles cuisent au jus de cane !
Si Alcalin m’a fait des excuses légitimes en 37, j’en connais d’autres qui usurpent outrageusement mon arbre généalogique.
Je veux parler des God et Ostro-God de ce [slurp]merveilleux site[/slurp] qui laissent croire par leurs pseudos qu’ils sont de droit divin.
God si tu es, ce que tu prétends, tu vas faire un miracle pour le prouver.
Par exemple un éditeur de partoche, dans les cinq minutes !
réponse à . chirstian le 30/11/2007 à 12h34 : L’a pas furetière quand même mauvaise langue ! D&rsqu...
Bonjour bonjour, les gosses. Pépé, modèle de sagesse, vous a fait la démonstration par l’exemple de ce que signifie vraiment cette expression, au demeurant très facile à mettre en œuvre : il suffit de fermer sa gueule...
du latin "sapere" qui signifiait "être intelligent"
Et un "sapere pompier" réalisé par mademoiselle Lapompe, c’est quoi, dis, Chirstian ? Tu trouves ça sage, toi ? Hmmm ?
réponse à . cotentine le 30/11/2007 à 12h38 : Vous aimez les enfants "plats de nouilles", vous? Ceux qu’on pose dans un ...
Les temps changent : aujourd’hui, on mettrait plutôt tous les turbulents dans le sac fourre-tout des "enfants hyperactifs", atteints de TOC (troubles obsessionnels compulsifs), et on les bourre de Ritaline... La mode nous vient des Etats-Unis, comme pour la "dyslexie" par exemple, où on laisse des enseignants poser des "diagnostics" pour lesquels ils n’ont pas d’autre formation que le lobbying -discret- des labos. Le tout sur fond de démission parentale galopante, sauf dans quelques milieux privilégiés, dont les effectifs s’amenuisent au fil du temps.
Ah, que le Monde sera parfait, peuplé d’humains normés, standardisés, et sages comme des images, buvant Coca-Cola et mangeant du maïs transgénique chez McDo !
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 14h52 : Si Alcalin m’a fait des excuses légitimes en 37, j’en connais...
Par exemple un éditeur de partoche, dans les cinq minutes
God disposant de l’éternité , ce que nous appelons 5 minutes dans notre échelle temps doit correspondre à quelques milliers de siècles dans la sienne. Je suis certain qu’il a déjà fait le nécessaire. 
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 12h37 : Déjà mère-grand d’un grand de 15 ans ! Mais il y...
Moi, celle du Capitaine de navire me va bien.
L’Amiral
réponse à . Elpepe le 30/11/2007 à 15h19 : Moi, celle du Capitaine de navire me va bien. L’Amiral...
moi je note quand même que pour nombre d’entre elles , il faut être 2.
ne pas confondre :
avoir le visage comme une image.  
et
avoir le vit, sage comme une image.  
réponse à . chirstian le 30/11/2007 à 15h33 : moi je note quand même que pour nombre d’entre elles , il faut &ecir...
Deux qui sont sages, c’est donc mieux que bien. Pour revenir à ta version statuaire, elle me semble corroborée par le fait qu’on dise "sage comme une image" et non sage comme "sur" une image.

Encore que ... quand on a vu cette page, on puisse se poser la question.
réponse à . Elpepe le 30/11/2007 à 15h14 : Les temps changent : aujourd’hui, on mettrait plutôt tous les t...
Tous les gosses soit-disant hyperactifs que j’ai eu le malheur de croiser n’étaient en fait que de sales morveux mal élevés. Moralité: à parents hyperpassifs, enfants hyperactifs !
réponse à . chirstian le 30/11/2007 à 15h33 : moi je note quand même que pour nombre d’entre elles , il faut &ecir...
il faut être 2.....au minimum !
mamie e’ gagne sou, mec
cause magie, on gemme

Anna Rhin Nafoute
Madame est une connaisseuse...
l’enfant Jésus, assez peu connu pour ses caprices

Votre méconnaissance profonde de la Bible atteint des abysses !

Et le caprice des dieux, personne n’a entendu parler ?
qui avait lancé un canular assez bien ficelé d’ailleurs, où il prétendait que sa mère était vierge et son père était Dieu. Il semble même que certains de nos jours y croient encore ! Il trainait toute la journée avec des potes et fréquentait aussi d’assez près une prostituée du nom de Mado...

D’accord avec la dernière phrase, en ajoutant que ses potes ont été surpris à travailler le jour du Sabbat !
Le reste a été inventé assez récemment, Jésus se foutait de l’hymen de sa mère comme de l’an quarante qu’il n’a jamais atteint et note que ceux qui croient à tout ça sont très minoritaires dans la chrétienté.
Et à propos de caprice, à douze ans il a fait une fugue, ses parents l’ont retrouvé au temple et en ont fait tout un fromage.

Ceci étant, en quoi une image a-t-elle acquis de la sagesse ?
réponse à . SyntaxTerror le 30/11/2007 à 16h46 : qui avait lancé un canular assez bien ficelé d’ailleurs, o&u...
N’importe quel politicien, une fois élu, devient sage comme un fromage.
réponse à . SyntaxTerror le 30/11/2007 à 16h46 : qui avait lancé un canular assez bien ficelé d’ailleurs, o&u...
Ceci étant, en quoi une image a-t-elle acquis de la sagesse ?

Nan mais faut pas le prendre au pied de la lettre... c’est une image.
Tenez, moi qui suis un parangon de sagesse, je peux vous dire que l’expression du jour a une réelle influence sur le comportement des Expressionautes, ce jour d’hui.
réponse à . Elpepe le 30/11/2007 à 17h06 : Tenez, moi qui suis un parangon de sagesse, je peux vous dire que l’expres...
G a doré thon raie bus d’os court. 1 mais 2 conne haiee soeur !
Gages commune imagée

Anna namarre
Au départ le mage était un savant Iranien. Ensuite on le retrouve dans la crèche à Betlhéem, pour finalement devenir i-mage sur mon i-pod.
Mais le seul vraiment sage, c’est encore Houba-Hobbes et ses images pharaonesques.
Si l’Homme est fait à l’image de Dieu, c’est qu’il en a l’air sans l’être, comme la margarine est au beurre. Être homme serait-il fer-semblant d’être Dieu ?
Ça semble être le cas avec toute la merde qu’on fout dans notre environnement et qui met en péril les générations futures...
L’Homme ne peut donc en aucun cas avoir la Sagesse, il ne peut être que sage comme une image… Pas un compliment, donc !
A tous un excellent ouiquende, pour ces ceusses que ça intéresse ne pas zoublier la convention.be du 14/12 
Jon’ l’enquiquineuse 
réponse à . SyntaxTerror le 30/11/2007 à 16h46 : qui avait lancé un canular assez bien ficelé d’ailleurs, o&u...
ses parents l’ont retrouvé au temple et en ont fait tout un fromage.

Le fameux caprice des Dieux...Une petite faim, peut-être ?
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 19h06 : ses parents l’ont retrouvé au temple et en ont fait tout un fromage...
Pas du tout : trop de gens l’ignorent, mais Jésus est, en réalité, né à Amsterdam. Lorsque ses assertions commencèrent à chauffer les oreilles des Romains, ceux-ci le surnommèrent "le faux-mage de Hollande".
Il prit alors la fuite avec ses parents, direction Rouperroux-le-Coquet Varenne. Il fut décapité quatre ans plus tard.
Elpépis torique.
Tout juste, Auguste!
C’est comme Charles-Quint, qu’était né à Gand, chez sa tante, pasque sa mère, elle était pas là!
(Jean-Charles: "Les Cancres")
réponse à . chirstian le 30/11/2007 à 14h06 : un enfant "vivant" est certes "usant" mais combien plus intéressant qu&r...
je n’ai jamais pensé que c’était moins passionnant ou rassurant ! et je n’ai jamais parlé de mes « enfants en difficulté » à quiconque, même pas à mes collègues ! chacun doit se faire « son » opinion … Bof ! entre 2 et 4 ans ; personne n’est un « cancre » ! et tu vois à quel point je peux être « idiote » … je n’ai jamais donné mon appréciation sur un gamin !!!
Je ne dois pas être parfaitement synchrone avec l’Education Nationale !!!!! M… !
Alcalin, viiiiiite !
Damned ! Encore raté !
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 09h34 : Si tu me mettais un livre entre les mains, tu pouvais me retrouver 3 heures apr&...
me too, ma belle ! et c’est ainsi que je lis 3 à 4 bouquins par semaine depuis plus de 60 ans ! (hé, oui, je savais lire avant 4 ans ! .. comment = surdouée ??? non Motivée !!! 
bof, je vis p’t’être en dehors du temps ! mais ça ne saurait durer ! 
réponse à . Elpepe le 30/11/2007 à 19h13 : Pas du tout : trop de gens l’ignorent, mais Jésus est, en r&ea...
torique.
on t’as dit déja... pas de joint sur expressio.

fumé samedi
réponse à . Elpepe le 30/11/2007 à 15h14 : Les temps changent : aujourd’hui, on mettrait plutôt tous les t...
où on laisse des enseignants poser des "diagnostics" pour lesquels ils n’ont pas d’autre formation que le lobbying -discret- des labos. Le tout sur fond de démission parentale galopante, sauf dans quelques milieux privilégiés, dont les effectifs s’amenuisent au fil du temps.
tu te moques des enseignants !!! tu nous prends pour des Jean Foutre ! ... je n’ai pas eu le temps de lire la suite que déjà, tu me fais bondir !
Bof ! ça ne vaut pas la peine de se mettre en colère ! j’ai passé la main en partant en retraite ! sinon, tu en aurais pris pour ton grade !!! (je suis désespérée de ce que tu penses de notre métier !) 
réponse à . cotentine le 30/11/2007 à 19h59 : où on laisse des enseignants poser des "diagnostics" pour lesquels ils n&...
Dans mes années de fin de carrière hospitalière, Cocotte, j’en ai rencontré des tonnes, de cas de "dyslexie" diagnostiqués à l’école, avec des files d’attente chez notre orthophoniste... Mais pourquoi te sens-tu donc attaquée à titre personnel, aujourd’hui ? Le métier d’enseignant que tu as connu se barre en couille, tout comme le métier d’infirmier et bien d’autres, ma grande ! L’Ecole de Jules Ferry n’est plus ce qu’elle était, cela ne t’apparaît-il donc pas ?
Chers expressionautes grands enfants, vous tournez un peu autour du pot. C’est que vous n’avez pas fréquenté les églises chrétiennes à l’époque (fin XIXe, début XXe) où on y distribuait aux fidèles, notamment à ceux qui envoyaient leurs chères petites têtes blondes au catéchisme, des images pieuses représentant des enfants, emblèmes de l’innocence (on y a cru jusqu’à des temps très récents) et des vertus morales non encore souillées par l’état d’adulte. Souvent dans une attitude de prière, tête auréolée, yeux levés au ciel. Message aux enfants : voici comme vous seriez naturellement si vous ne vous laissiez pas tenter par les diabletons.

Prenez de vieilles bibles ou de vieux ouvrages pieux dans vos greniers ou chez l’Emmaüs de votre région, ouvrez-les et secouez-les, vous en verrez tomber les images dont il s’agit dans cette expression.
Oui, mais là j’ai une excuse, j’étais à l’apéro.
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 20h15 : Chers expressionautes grands enfants, vous tournez un peu autour du pot. C&rsquo...
Oui, sauf que le vénérien [slurp]vénéré God[/slurp] nous dit, et forcément nous le croyons, que l’expression date du XVIIème sièque, alors tes images du XIXème elles sont un peu Anna Kro nique.

Ta reum
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 20h17 : Oui, mais là j’ai une excuse, j’étais à l&rsquo...
Tout seulâbre ? Alors qu’on était tous redescendus du salon rose pour tenir compagnie à Marcel ?
Enfin, tu fais comme tu veux, hein ?
réponse à . Elpepe le 30/11/2007 à 20h26 : Tout seulâbre ? Alors qu’on était tous redescendus du sa...
Pfff si j’aurais su !
Ben dis donc ça chauffe chez les fonctionnaires:
Dernier match Education Nat. contre Assistance Pub. : un partout !!
Qu ’il est bon de siroter son pastis tranquille en admirant les sportifs!! Tu joues dans le match, Momolala ?? ?
Ben oui, fallait rester là, et être sage comme une image... Collé samedi !
réponse à . hedgehog le 30/11/2007 à 20h34 : Ben dis donc ça chauffe chez les fonctionnaires: Dernier match Education ...
Ben non, tu vois, l’Assistance Publique, elle reste cool, Raoul.
Bon, allez, les gosses : Pépé ferme boutique, que BB piaffe pour lui mettre le grappin dessus. Quel pirate, BB, hein ?
Allez, au lit, les gosses. Sages comme des images, les mains sur les couvertures.
Eh oh!! Momolala tu veux pas me répondre ?
Pas sympa  
Et toi Cotentine, tu ne te serais pas tromper de champignons, pour démarrer au1/4 de tour après soixante heures de vol ??
Je vous souhaite une bonne nuit avec plein de câlins et caresses de Morphée aux yeux verts  à tous et à toutes, à deux mains (dix doigts!!) mes agneaux, que God vous protège!!
réponse à . hedgehog le 30/11/2007 à 21h09 : Eh oh!! Momolala tu veux pas me répondre ? Pas sympa   Et toi C...
bonne nuit avec plein de câlins

Oui, ben... j’pourrais pas être partout moi !

Bonne nuit les gens.
Dormez bien, et soyez sages... comme des agneaux!
Les agneaux ne sont pas sages, ils sont silencieux; chuuuuuuuuuuuuuut! couic!!
réponse à . hedgehog le 30/11/2007 à 21h45 : Les agneaux ne sont pas sages, ils sont silencieux; chuuuuuuuuuuuuuut! couic!!...
Finalement on est bien, quand les enfants sont couchés, non ?? M’enfin, pour c’que j’en dis....
réponse à . cotentine le 30/11/2007 à 19h37 : je n’ai jamais pensé que c’était moins passionnant ou ...
je n’ai jamais donné mon appréciation sur un gamin !!!
J’ai donc eu droit à la mienne ? Tout près du radiateur, mais dans les premières quand même. Allons, allons, ne prends pas la mouche et essaie les positions conseillées par momolala. Attention aux risques de sciatiques dans certaines, mais je pense que tu dois avoir un remède pour ça. Non, non, ne me dit pas de pousser Bobonne dans les orties STP.  D’ailleurs suis pas encore Bobonne, juste grand-tante depuis peu. 
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 20h15 : Chers expressionautes grands enfants, vous tournez un peu autour du pot. C&rsquo...
C’est que vous n’avez pas fréquenté les églises chrétiennes à l’époque (fin XIXe, début XXe) où on y distribuait aux fidèles, notamment à ceux qui envoyaient leurs chères petites têtes blondes au catéchisme, des images pieuses représentant des enfants
Et même dans la deuxième partie du 20 ème. Il y avait aussi des images de saints : Jean don Bosco, sainte thérèse qui rit quand ....( heu non, ce n’est pas le lieu) et j’en passe. Je les ai gardées précieusement. Il faut dire que je garde tout. Quand je partirai manger les pissenlits par la racine (pour me refaire une santé de fer) , il y aura de quoi faire une grande brocante; 
réponse à . hedgehog le 30/11/2007 à 21h51 : Finalement on est bien, quand les enfants sont couchés, non ?? M&rsq...
on est jamais si bien servi que par soi-même ?
Qu’entends-tu par là Tyty ??
Es tu là , Momo ? te souviens tu du nom du petit bal perdu?? c’était just’après la guerre... Ne me dis pas que t’es allée te coucher....Le Kama Soutra des poules, je m’attendais à mieux..remarque, c’est déjà ça..
Fôlichon, Expressio, passée l’heure légale..On se croirait à Oslo un soir de Toussaint quand il neige mouillé avec un petit vent glacial.. 
réponse à . Elpepe le 30/11/2007 à 15h19 : Moi, celle du Capitaine de navire me va bien. L’Amiral...
Tout a fait, Amiral. un capitaine de 15 ans a fait partie de mes lectures d’ado. 
cette page
Bonsoir a toutes et a tous 
que tu te parles à ton toi-même et qu’il y a donc peu de chance pour qu’il y ait Comte Reverse ou Pol et Mique.
Sur ce, bonne nuit à tous et toutes.
réponse à . cotentine le 30/11/2007 à 19h43 : me too, ma belle ! et c’est ainsi que je lis 3 à 4 bouquins pa...
Réponse sur canal 12
bizzzzzz:/))
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 10h40 : Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants &e...
Euh, l’a pas dû écouter le "Jésus" de Claude Nougaro, Petula... désolé, pas retrouvé le texte de ce sketch sur Goog... mais ça vaut le détour ..!
réponse à . chirstian le 30/11/2007 à 14h06 : un enfant "vivant" est certes "usant" mais combien plus intéressant qu&r...
Pour être le père d’un gamin d’abord dit "intenable" puis "surdoué", bête noire de *tous* ses instits de la "Mater" à la fin de sa scolarité (viré à 16 ans sans même le brevet...), qui n’a connu que l’échec scolaire... et ne voulant vexer personne... je serai muet comme une image de carpe. Mon loustic écrit, peint, est ouvert à tout, même si pas encore "assagi".
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 14h35 : Oh ! Un vrai démon, elle mes pâtes le plat de nouille ! U...
Ouaaaarfff...! Personne ne l’a relevée, celle-ci ..?!
réponse à . cotentine le 30/11/2007 à 19h59 : où on laisse des enseignants poser des "diagnostics" pour lesquels ils n&...
C’est pas tant le "métier" -noble s’il en est- qui est en cause. Mais peut-être ceux qui n’ont, n’ont plus, voire n’ont jamais eu rien à y f...
Ce qui ne donne que plus de mérite aux exceptions...
réponse à . hedgehog le 30/11/2007 à 22h52 : Es tu là , Momo ? te souviens tu du nom du petit bal perdu?? c&rsquo...
Juste après la guerre, je venais au monde, mais ce dont je me souviens c’est qu’ils étaient heureux les yeux au fond des yeux, et c’était bien...A 23 h, je lisais dans mon lit où je dors seule. Comme quoi seules les réponses peuvent être indiscrètes !

@PP, Cotentine, AnimalDan
Je me demande si on pourra expliquer un jour ce qui anime les enseignants à ceux qui ne côtoient qu’une facette de leur métier. Etre enseignant, ça vient de "dedans", du coeur, des tripes, de la tête, des muscles, de l’énergie ... C’est fait d’angoisses et de bonheurs, surtout d’angoisses. C’est un métier où on est seul face à des enfants que l’on a mission d’enseigner, dans leurs multiples diversités. Des enfants, une mission, un programme, des instructions et soi. Je n’en ai pas connu beaucoup, et pourtant j’ai eu beaucoup de postes dans ma carrière (7 ans de remplacements obligent) qui n’étaient pas à la hauteur de leur tâche : 5 peut-être. Non, les jeunes ne s’"en foutent pas" : ils ont les mêmes tripes, les mêmes angoisses, la même solitude, le même désespoir quelquefois.
La société évolue, la famille évolue où se délite l’autorité parentale qui asseyait l’autorité et la justification du "maître" d’école. Il ne sert à rien de se jeter responsabilité ou échec au visage. C’est souffrance pour tout le monde. Pepe semble en prendre son parti, Cotentine comme moi le refuse encore, AnimalDan a un vécu qui a dû être lourd. Je ne suis pas convaincue, non, que l’Ecole de Jules Ferry doive mourir. Sa seule mission était d’enseigner, lire, écrire, compter, la famille se chargeant de l’éducation. La culture générale qu’elle dispensait ensuite était le trésor qu’on partageait dans toutes les couches de la société. Ensuite seulement venait la formation professionnelle. Et il me semble que tout était très bien ainsi. L’essentiel était bâti ; on pouvait y ajouter les étages du savoir et du savoir-faire.
réponse à . momolala le 01/12/2007 à 08h28 : Juste après la guerre, je venais au monde, mais ce dont je me souviens c&...
je n’ai pas "pris la mouche" (non, non, Tyto !)
j’ai fait semblant de râler à cause des propos tenus par Lpp, tout en sachant qu’il y a une petite part de vérité ... et qu’être enseignant c’est souvent être démuni, désarmé face à certaines difficultés que rencontrent "nos" gosses (enfin ceux des autres qui deviennent les "nôtres" en période scolaire !) et je suis navrée des préoccupations de nos jeunes collègues qui rencontrent com-plexité, con-testations, con-traintes, etc. ... pires qu’il y a quelques années ! 
réponse à . momolala le 01/12/2007 à 08h28 : Juste après la guerre, je venais au monde, mais ce dont je me souviens c&...
Comme tu le dis bien, Momolala... à l’imparfait de l’indicatif. Nous sommes bien d’accord sur le sujet : je n’en prends pas mon parti, je constate simplement. Le phénomène est identique dans les hôpitaux, où nous n’étions pas plus à l’abri de l’angoisse, et palpions la mort plus souvent qu’à notre tour, mais avec une humanité qu’on ne cherchait pas à faire rentrer dans des tableaux Excel, ce qui est aujourd’hui, hélas, une pratique généralisée. A mon grand dam.
Moi, je suis sage, je colorie des images ...

Et vous ?
Quiet-Hobbes
réponse à . Elpepe le 01/12/2007 à 15h55 : Comme tu le dis bien, Momolala... à l’imparfait de l’indicati...
Je le sais bien, que nous sommes de la même espèce. Je pense que dans ces deux domaines essentiels de la mission publique, l’enseignement et la santé, plus peut-être que les moyens, il faut redonner la confiance et laisser les gens faire leur métier, sans souci de rentabilité ni d’"obligation de résultat" : on travaille sur de l’humain. On ne peut rendre sa santé à un mourant, on ne peut donner à chacun qu’un enseignement à la mesure de ses moyens. Le môme qui arrive avec deux heures de dessin animé dans la tête pour apprendre à l’école est battu d’avance. Celui qui est incapable de rester assis, de se concentrer est battu d’avance. Le maître qui en a un tiers seulement dans sa classe est aussi battu d’avance. Le père ou la mère qui inscrit un gosse au CP en disant "je ne sais pas comment vous allez faire parce que moi je n’y arrive pas avec lui" nous bat tous d’avance. Et on trouve des vigiles et des digicodes à l’entrée des services d’urgence des hôpitaux. Et les seules réponses qu’on nous propose pour ne pas perturber l’électeur sont des réponses administratives. Nous sommes tous d’accord.
réponse à . momolala le 02/12/2007 à 10h27 : Je le sais bien, que nous sommes de la même espèce. Je pense que da...
Quelle pêche ce jour-là, Momo ! Confiante en l’avenir, certaine que les jours à venir ne pourraient être que meilleurs, sûre qu’il y a du monde « et du beau monde sur terre » !
Tout ça pour te taquiner, car c’est bien quand ça « cause sérieux » sur Expressio...
de temps en temps ! :&rsquo)
L’enfant sage comme une image se dissipe parfois et, en compagnie de l’ami Prévert, il devient aussi turbulent que le vent...
résumé de l’épisode précédent : au cours d’un 30 novembre dont on sentait bien qu’il ne passerait pas l’année 2007, nos expressionnautes ont débattu sur le triste sort des enfants à l’école, placés face à des enseignantes dont il a été révélé qu’elles se rêvaient volontiers sages comme des images, pour peu qu’elles soient tirées du Kamasoutra.
4 ans après , diner dans la même salle qu’une famille avec enfants, ou voyager dans un même compartiment me donne la même envie incontrôlable de distribuer des baffes aux petits (parce que c’est quand même plus facile) et surtout aux grands qui ne comprennent pas que si leurs chers bambins ont le droit de faire chier les enseignants c’est parce que ceux-ci sont payés pour (mal ? bon, ça c’est un autre problème!) mais que moi pas.
Les enfants ont-ils changé ? Les images ont-elles changé ?
Ai-je tellement changé ? 
la même envie incontrôlable de distribuer des baffes aux petits...
Les enfants, c’est comme les pets : il n’y a que les siens que l’on supporte !  :&rsquo)
Au XVIIè siècle l’ enfant, en tant que personne, n’ existait pas. Dans les familles aisées on le confiait aux soins d’ une nourrice, puis de gouvernantes (ou au couvent) etc... Dans les familles pauvres, il était un travailleur comme un autre dès qu’ il pouvait faire quelque chose. Puis au siècle des lumières on se mit à concevoir des traités d’ éducation (l’ Emile, de Rousseau, par exemple). Il y était question de sagesse, peut-être, mais pas d’ image... Par contre, chez la comtesse de Ségur, les enfants ne sont pas précisément "sages" (même les "petites filles modèles" ont leurs défauts...) mais il faut avouer que c’ est la première fois que l’ on trouve des idées aussi modernes et hardies. Il n’ y a, selon elle, pas de "mauvais enfants", mais des mauvais parents. Quand les parents se consacrent correctement à l’ éducation de leurs enfants, les travers de ces derniers se corrigent peu à peu. Le "Bon petit diable" devient un jeune homme charmant. Mais Georges, le fils de M. Dormère, père laxiste et injuste (Après la pluie, le beau temps), devient voleur et finit sa vie misérablement, en fuite au Mexique...Et les illustrations de la fameuse collection "Hetzel" sont très parlantes... et pas sages du tout ! Quant au comportement de nos chères têtes blondes (ou brunes) contemporaines,on y trouve de tout. Des petits c... à qui on laisse tout faire parce qu’ on a démissionné, d’ autres "qu’ on ne veut pas contrarier", en vertu d’ un résumé mal digéré de Dolto de magazines (alors que F. Dolto n’ a jamais été contre les punitions méritées, mais contre les châtiments corporels), et des enfants qui sont tout à fait agréables parce qu’ on leur a posé des limites. Ils feront certes des bêtises (qui n’ en a jamais fait....) telles que dessiner sur le canapé du salon (ou le mur fraîchement peint) avec des feutres indélébiles, mais ils ne le feront qu’ une fois. Même un enfant de 2 ans peut comprendre ce qu’ il n’ a pas le droit de faire !
Tu es un sage, Chirstian!
Quelle réflexion profonde!

... Ou en serais-tu l’image?
Le Mirage, en quelque sorte...
Déjà que cette réflexion est sortie en Rafale... Tu lèves haut le Super-Etendard du Kamasutra et des enseignatnes réunis. Ton rugissement, tel celui du Jaguar ou celui du Cougar, voire même du Puma, s’élève (c’est normal, après les enseignantes) jusqu’au septième ciel, tel une Alouette, tandis que retentissent les jappements du Fennec ou les miaulements du Caracal dans les déserts, courant après la légère Gazelle.
réponse à . mitzi50 le 09/04/2011 à 10h58 : Au XVIIè siècle l’ enfant, en tant que personne, n’ ex...
telles que dessiner sur le canapé du salon (ou le mur fraîchement peint) avec des feutres indélébiles, mais ils ne le feront qu’ une fois.
Bien d’accord avec toi, chère amie.
De même que jouer avec les alumettes dans une poudrière, sauter par la fenêtre du dix-huitième étage et autres agaceries du genre...

Redevenons sérieux:
un gosse, même tout bébé, ne va pas arrêter de "marquer son territoire", c’est-à-dire de se définir une zone où il sera le maître. En grandissant, il va toujours repousser les limites de ce-dit teritoire. A nous, tout d’abord, c’est-à-dire les parents - de l’aider en cela, tout en lui faisant comprendre où sont les limites à ne pas dépasser. Les enseignants et éducateurs devront alors s’y associer. Moment crucial pour les parents: ne pas lâcher prise sous le prétexte fallacieux que c’est alors "aux autres" à faire ce boulot. Les parents sont et doivent rester au premier rang. Et surtout, surtout, ne pas refiler la patate chaude "aux institutions", "à l’Etat". Ces lois sur "la protection de la jeunesse" qui interdisent de balancer une taloche sur les fesses "du petit" ou de lui foutre un coup de pied au c*l quand il l’a mérité me font vomir. Le prof qui balance une beigne au "brave petit" pour l’empêcher de le taillader avec son cutter qui se retrouve devant le tribunal: cette situation est une honte. C’est l’abdication de toute une société parce que Madame et Monsieur les parents ont une vie professionnelle tellement pleine qu’il n’y a plus de place pour la vie familiale. Siouplé, remettons l’église au milieu du village et laissone le nez au milieu de la figure du prof qui a essayé de faire son boulot...
Si les petites têtes blondes ou brunes tournent mal, c’est très souvent suite à l’abdication des parents... Kamasutra ou pas...

Chirstian, ça s’voit qu’t’es pas un prolo.
Dans ma classe sociale, le chiards, on peut pas les faire garder par la nurse.
Alors on est tous ensemble, les vieux, les mômes, nous et, c’est vrai, personne n’est "sage comme une image".

Maintenant que t’as réveillé ma haine de classe : t’es pas en vacances avec tes pairs dont les caques ne sentent pas le hareng ??
réponse à . <inconnu> le 09/04/2011 à 11h20 : Chirstian, ça s’voit qu’t’es pas un prolo. Dans ma cla...
Dans ma classe sociale, le chiards, on peut pas les faire garder par la nurse.
la question est de fixer des limites aux enfants, et cela s’appelle l’éducation. Je ne vois pas là de problème de classe sociale. Je n’ai jamais fréquenté d’enfants élevés par une nurse, mais sont-ils pour autant mieux éduqués ? Si oui, cela reviendrait à dire qu’il faut être une professionnelle pour savoir éduquer des enfants. Mémé, maman, comment avez-vous fait sans nurse pour m’expliquer tout enfant que je ne devais pas faire chier les autres* ?
Bon, vous me direz, aujourd’hui je me rattrape sur Expressio , mais c’est pas pareil. Et comme j’utilise un pseudo tu es le premier à avoir compris que j’étais un des enfants Rothschild, et que si je voyage en seconde c’est seulement pour approcher incognito le petit peuple ! 
réponse à . <inconnu> le 09/04/2011 à 11h20 : Chirstian, ça s’voit qu’t’es pas un prolo. Dans ma cla...
Je trouve ta démarche négative.
Personne n’est responsable de "la classe sociale" de ses parents c’est une évidence. Mais critiquer une classe plus favorisée que la tienne, au lieu d’essayer d’en faire partie, te mets dans une démarche négative qui te fait du tort.
Mon grand-père était ouvrier et il à fini président de son syndicat professionnel. Ses enfants et petits enfants ont donc changé de "classe" (pour reprendre tes mots)
Mais c’est plus difficile à faire que d’écouter les chantres de la démagogie, qui cherchent à faire croire que le mérite individuel ne peut exister et que le nivellement par le bas est la règle.
Par ailleurs, c’est confortable, ça rejette la responsabilité sur les autres. Si dans une compétition tu pars étant persuadé que tu vas perdre, c’est pas la peine de prendre le départ. Mais chacun fait ce qu’il veut. 
Le gosse du menuisier es poli à limage du père.
réponse à . chirstian le 09/04/2011 à 12h17 : Dans ma classe sociale, le chiards, on peut pas les faire garder par la nurse. ...
Meuh non !
Je dis pas qu’il faut une nurse !

Mémé, maman, comment avez-vous fait sans nurse pour m’expliquer tout enfant que je ne devais pas faire chier les autres* ?
Je pose la même question aux miennes adorées, qui m’ont en plus appris l’alphabet avec des cubes en bois rouges et verts, et du coup, je savais lire avant l’école...
Et, encore en plus, je devenais sage comme une image quand ma mère me faisait les gros yeux !

Je vais t’expliquer ce qui m’a fait monter sur mes grands chevaux :

J’ai des amis, que j’aime beaucoup par ailleurs, qui nous invitaient à dîner, mais c’était "entre adultes" !
J’ai pas l’habitude. Chez moi, quand des amis invitaient mes parents, j’étais de la fête...! Mais attention, j’étais sage; je suis de la génération où les enfants ne touchaient à rien et la fermaient sur une banale injonction.

Alors je n’ai ni le réflexe ni les sous pour une "baby sitter". Et mon gosse, je l’ai quand-même emmené à la soirée. Il était sage. Et puis comme il s’ennuyait, il est allé dans une chambre où il y avait DVD et le lecteur qui va avec. Et pis c’est tout !

Je sais pas trop pourquoi les enfants l’ouvrent tellement maintenant. Mai 68 ? Culpabilisation des parents à cause des mauvaises vulgarisations de la psychanalyse ? Société de consommation où les enfants sont hyper gâtés ?

En tous cas, chirstian, contente de discuter avec toi : 
Les gosses trés religieux sont sages comme des icônes.
Avoir des gosses sages comme des mages, c’est pas sorcier!
Le dessinateur est verni, sages comme ses images, sont ses gosses!
réponse à . <inconnu> le 09/04/2011 à 13h09 : Meuh non ! Je dis pas qu’il faut une nurse ! Mémé...
Je sais pas trop pourquoi les enfants l’ouvrent tellement maintenant
je vais apporter une réponse très bassement matérielle, à mille lieux des grandes théories : depuis qu’une image animée et sonore s’est introduite dans notre univers, petite boîte en NB qui a conquis couleurs et grand écran au fil du temps, nos comportements ne sont plus les mêmes. Pourquoi se taire devant un adulte, puisque l’adulte parle devant la TV, ou supporte que la TV parle en même temps que lui. Les conversations se superposent maintenant dans tous les moments de la vie : je voyais hier un couple d’amoureux qui s’embrassait (à bouche que veux-tu) ce qui n’empêchait pas le mec de lire un texto par dessus l’épaule de sa nana ! J’imagine très bien un appel la nuit : "allo, t’es où ? Dans ma femme, et toi ? ..." Pourquoi faudrait-il se taire quand l’autre parle, si ce qu’il dit n’est pas "communication" mais remplissage sonore ? Et si la majorité des parents ne réagit plus au bruit de leurs enfants, autrement qu’en parlant encore plus fort, c’est sans doute parce que le bruit fait tellement partie de leur univers, qu’il ne leur pose aucun problème.
Tes amis ne vous invitaient sans doute pas "entre adultes" pour une partouze (quoique ?) ni par mépris pour vos enfants, mais sans doute seulement pour pouvoir profiter d’un vrai moment d’amitié. Le fait que ton fils se soit montré un ange ne prouve pas qu’ils avaient tort dans leur démarche : pour ma lune de miel je n’ai invité que ma femme, et pourtant j’aime beaucoup ma belle-mère ! 
Qui se souvient aujourd’hui de ce magnifique proverbe arabe : "Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi" ?
Je dis pas qu’il faut une nurse !

Tu t’es « rattrapée » sur ce coup-là ! Car avec ta contribution 112, tu étais bien partie pour recevoir quelques déferlantes !
Gouvernante ou non, qui n’a souhaité que ses enfants portent les fleurs - en en haut ou en en bas selon la mode - comme les gens « qualité », qu’ils cassent les œufs par le « gros bout » plutôt que l’inverse ?

Je me suis si souvent ennuyée dans les interminables repas de famille que je n’ai jamais imposé cela ni à mes enfants, ni à mes petits-enfants ; un p’tit clin d’œil et ils avaient le droit de quitter la table. Aujourd’hui, c’est un plaisir de voir les ado. rester et discuter avec « les vieux » !

Et si « les enfants l’ouvrent tellement maintenant » comme tu l’écris, n’est-ce pas parce que les parents - de quelque milieu social qu’ils soient - ne savent pas leur dire de la fermer ?
réponse à . mickeylange le 09/04/2011 à 13h00 : Je trouve ta démarche négative. Personne n’est responsable ...
T’as lu, mon Lapin : Fausta monte sur ses grands chevaux... Si seulement elle avait un plombier dans son entourage, ça m’ferait des vacances !
Germaine 
réponse à . chirstian le 09/04/2011 à 14h04 : Je sais pas trop pourquoi les enfants l’ouvrent tellement maintenant je ...
l’adulte parle devant la TV, ou supporte que la TV parle en même temps que lui
Perso, ça, ça m’est insupportable, je fais "pause" à chaque fois.
Idem pour les pub où je fais "couper le son". Depuis toujours. Le matin, quand j’étais jeune, je changeais obstinément la station de radio avec les pub.

Le proverbe, magnifique !

D’or est le silence,
Lancinant est le bruit inutile,
Hilarantes sont nos conversations
Sans image,
Sage je suis, devant mon ordi.
réponse à . DiwanC le 09/04/2011 à 14h25 : T’as lu, mon Lapin : Fausta monte sur ses grands chevaux... Si seulem...
Bin, si y a que ça pour ton bonheur, on va te le trouver, ton plombier....... Je vais mettre une annonce et tu vas voir que tous les plombiers de France et de Navarre y vont rappliquer dare-dare, et sages comme des images ! Tu préviens Marceeel, qu’il mette au frais ce qui convient............ :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 09/04/2011 à 13h00 : Je trouve ta démarche négative. Personne n’est responsable ...
Attends, je ne me plains pas !
Mais dure est la réalité quand elle tombe sur un enfant de la République qui comprend tout d’un coup qu’Elle ne traite pas de la même façon ses chérubins !
Et puis "classe sociale", j’ai pas trouvé de meilleure expression pour faire bondir les ceusses qui prennent trop de pincettes pour dire ce qu’ils ont à dire.
"Couche socio-culturelle" ? Quel doux euphémisme ! Je ne parle pas la langue de bois, moi, Môssieur !

Et puis, à la fin, négatif toi-même !
Et puis moi aussi, je suis pour le nivellement par le haut !
Ne me fais pas monter sur mes grands chevaux !
Ce n’est pas sage comme démarche !
réponse à . DiwanC le 09/04/2011 à 14h22 : Je dis pas qu’il faut une nurse ! Tu t’es « rattrapée...
Aujourd’hui, c’est un plaisir de voir les ado. rester et discuter avec « les vieux » !
Bien d’accord !
Dorés sur tranche, ils redorent mes images ternies
Par l’ennui !
je suis sage comme un e-mage à la recherche d’une l’e-crèche. 
réponse à . BeeBee le 09/04/2011 à 14h44 : Bin, si y a que ça pour ton bonheur, on va te le trouver, ton plombier......
Eh !
Je veux pas porter le chapeau !
Facile de vouloir boucher les nouveaux !
Les sorciers sages ont le droit dit mage.
Dorian Gray: laisse âge sur son image.
réponse à . BeeBee le 09/04/2011 à 14h44 : Bin, si y a que ça pour ton bonheur, on va te le trouver, ton plombier......
Damnnnned ! Me suis mal fait comprendre ! Et le calvaire va continuer...
J’veux pas de plombier !!!!!
A genoux, ou les bras en croix, ou face contre terre, ou façon gisant - comme tu veux - je prie tous les messies de l’univers, venus ou à venir, pour qu’on dirige l’image de ce sage représentant des syphons et autres tuyaux vers... autrui !
Voilà qu’arrive Fausta qui, bien en colère, monte sur ses grands chevaux comme d’autre grimpe aux rideaux... Intéressant ! me dis-je.
Si en plus, elle pouvait se charger du plombier de service, ça m’ferait des vacances ! Et pis c’est tout !
Germaine
Pfffffffff ... c’est d’un compliqué cette histoire... 
un mauvais très sage que cette image du futur, prophétisait le sorcier.
réponse à . DiwanC le 09/04/2011 à 17h33 : Damnnnned ! Me suis mal fait comprendre ! Et le calvaire va continuer....
J’veux pas de plombier !!!!!
bon, pour l’instant je reste qualifié. Y a-t-il un autre critère ? Soit gentille : file moi un tuyau* pour que j’évalue mes chances.

*si tu manques du tuyaux je peux te donner l’adresse d’un plombier qui ...
réponse à . file_au_logis le 09/04/2011 à 11h15 : telles que dessiner sur le canapé du salon (ou le mur fraîchement p...
Tout à fait d’ accord avec toi, surtout sur la nécessité des parents de ne jamais abdiquer. L’ histoire des feutres a pour "auteur" Amaury, mon dernier petit-fils, alors âgé de 20 mois. Il aura deux ans après-demain et n’ a jamais recommencé....D’ autant plus que ce n’ est pas le papier qui manque chez ses parents. Mais ceux-ci ne l’ auraient jamais laissé avec des allumettes, ou près d’ une fenêtre ouverte ! Lesdits feutres étaient censés être non toxiques et lavables, mais le tissu du canapé ne s’ en est pas remis....En ce qui concerne les punitions on peut se passer de châtiments corporels, mais il faut avouer que c’ est souvent une réaction de notre part suite à une peur intense. En fait cela nous soulage, en quelque sorte. Mais il y a moyen de faire autrement, le tout est de le faire. Deux de mes filles avaient profité de ce que, voyant leur père arriver, et légèrement en retard, je suis partie... Elles ont trouvé très marrant de se balancer sur la porte du frigo qui, déstabilisé, est tombé au moment où mon mari était prêt à entrer. Au lieu de leur flanquer une baffe, il leur a demandé ce qui s’ était passé, et ces deux chipies ont essayé de rejeter la faute sur les chats. Mon mari les a envoyées dans leur chambre, copier mille fois "Boulimix et Cameroun sont des chats costauds". Devenues adultes, elles ont raconté leur aventure à tout le monde, collègues compris. Preuve que cela les avait marquées plus qu’ une taloche. Pourtant la punition avait été levée au bout de cent lignes... mais les gamines mises à contribution pour aider au nettoyage !
Le gosse d’un roi venu d’Orient était sage à son nid mage.
réponse à . DiwanC le 09/04/2011 à 17h33 : Damnnnned ! Me suis mal fait comprendre ! Et le calvaire va continuer....
Moi aussi j’m’y perds.
Ai toujours pas compris la vanne des tuyaux , mais c’est pas grave, je dois être bouchée 
Merdre, il faut appeler le plombier !
Amitiés
réponse à . <inconnu> le 09/04/2011 à 14h50 : Attends, je ne me plains pas ! Mais dure est la réalité quand...
Je ne crois pas aux classes sociales. Par contre, je crois aux différences d’ éducation. J’ ai été élevée dans une famille, disons bourgeoise (artistes et universitaires) et ma belle-mère, veuve de guerre, a fait des ménages pour élever ses enfants. Mais ceux-ci ont été élevés suivant les mêmes principes que nous, et mon mari, avide de connaissances, a été poussé à s’ instruire. Les cadeaux, lorsqu’ il était jeune, étaient souvent des livres. Ma belle-mère adorait lire, elle aussi, et ne trouvait pas que c’ était du temps perdu. Et mes parents n’ ont pas crié à la mésalliance quand je me suis mariée, ils étaient très complices avec mon mari et respectaient profondément sa mère, et le mari de celle-ci (elle a refait sa vie un bon nombre d’ années plus tard, en épousant un luthier - il fabriquait, accordait, et réparait des clarinettes et des saxos, nous avons tous trouvé que c’ était un métier merveilleux...) On peut être un travailleur manuel et en même temps un éducateur hors pair. Et on peut être un pseudo-intello et, sur le plan de l’ éducation, ne faire que des c...ries ou rien du tout, estimant que d’ autres sont payés pour ça. Erreur. Les enseignants sont payés pour enseigner, pas pour éduquer !
Les fillettes qui sont sages deviennent sage-femmes.
réponse à . mitzi50 le 09/04/2011 à 18h01 : Je ne crois pas aux classes sociales. Par contre, je crois aux différence...
à Mitzi

Bien sûr qu’un travailleur manuel peut être un éducateur hors pair ! On est d’accord.

Quant aux classes sociales, je me réfère à notre histoire. Cette idée a façonné le mouvement ouvrier.
Maintenant l’expression fait "has been".
Moi je crois qu’elle fait surtout peur, mais c’est un autre débat.

Quand au métier d’enseignant, il faut, pour l’exercer correctement de nos jours, une stature et une carrure hors pair.
Il ne s’agit plus seulement d’enseigner mais de gérer des groupes.
Il faut une autorité naturelle et une capacité digne d’un Sage à se détacher des irritantes provocations journalières pour rester un bon pédagogue.
Chapeau bas à ceux qui y arrivent !

Et que c’est bon quand ils sont sages comme des images ! Moments privilégiés à savourer !
réponse à . chirstian le 09/04/2011 à 17h41 : J’veux pas de plombier !!!!! bon, pour l’instant je reste qu...
*si tu manques du tuyaux je peux te donner l’adresse d’un plombier qui ...

Au départ, Germaine avait appelé le plombier, non pas pour ses tuyaux, mais pour son robinet, qui fuyait ( le robinet pas le plombier) Il lui a proposé un joint, et on connaît la suite !
réponse à . joseta le 09/04/2011 à 18h58 : Les fillettes qui sont sages deviennent sage-femmes....
avec des seins sages comme dessin ?
Seulement comme dessein. 
réponse à . chirstian le 09/04/2011 à 17h41 : J’veux pas de plombier !!!!! bon, pour l’instant je reste qu...
bon, pour l’instant je reste qualifié. Quand elle a lu cette phrase, elle souriait...
Mais quand elle a lu celle-ci : si tu manques du tuyaux je peux te donner l’adresse d’un plombier qui..., elle est partie en claquant la porte si fort que cela a fait voleter toutes les images déposées sagement par God.
Serait pas un peu caractérielle, la Germaine ?
réponse à . <inconnu> le 09/04/2011 à 18h01 : Moi aussi j’m’y perds. Ai toujours pas compris la vanne des tuyaux&n...
Ah ! ben ce serait trop facile si on comprenait tout en arrivant !!! A toi, les découvertes :
- les rillettes transportées dans le top case d’un scooter rose que poursuivent des rats taupiers âgés de 536 ans ;
- la trirème que jamais ne reçut une spécialiste, spécialiste voltairienne ;
- les diptères sélénites « épinglés » dans une vitrine posée sur un radiateur jaune ;
- les rendez-vous plus ou moins clandestins, donnés sur le quai d’une gare ou dans un salon rose...

Je t’aide car j’ai mis un an et demi pour faire aboutir ces quelques recherches ; vannes et tuyaux ne sont que calembredaines comparés au reste.
Sur ce meeerveiillleux site, les fouilles - entreprises au début du siècle - continuent... N’oublie pas ton casque !
résumé  : Fausta , après avoir tenté vainement de ranimer la lutte des classes se voit révéler quelques secrets d’Expressio par Germaine de Maison-Lafuite. Saura-t-elle s’y retrouver ? Vous le saurez demain en vivant avec nous le 2079 ème jour d’Expressio, la saga sage des sages gars gagas.(et des filles itou)
réponse à . <inconnu> le 09/04/2011 à 19h00 : à Mitzi Bien sûr qu’un travailleur manuel peut être un...
Il faudrait pouvoir distribuer des bons points et des images aux bons enseignants (les images, sous forme de billets de 500 euros. Je crois que ce serait mérité !). Quant aux classes sociales je ne vois pas de raison d’ en avoir peur. Ce sont les individus qui comptent, non ? Pas leurs "quartiers de noblesse"...
Si vous regardez bien une image représentant des enfants et si vous êtes un tant soit peu perspicace, vous constaterez que, quel que soit ce qu’ils supposés faire, les bambins qui y sont représentés sont complètement immobiles et silencieux

Sauf dans Harry Potter 
Cette image si sage, je la partage avec qui le souhaite car elle est unique dans l’œuvre du cher Georges. Encore n’est-elle pas tout à fait la sienne puisque ce poème est écrit pas Antoine Pol.

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin


Les notes et les mots s’entrelacent si bien qu’ils font des « Passantes » une de ses plus belles chansons. Écoutez…

Brassens a raconté qu’il avait déniché ce poème au marché aux puces de Vanves. Il est tiré des "Emotions poétiques" (1918) d’ A. Pol.
G.B. aurait aimé rencontrer l'auteur, mais lorsqu’enfin il retrouve sa trace (1972), celui-ci est mort depuis un an.

Bon... passons au caf'-thé, chaud juste comme il faut sinon Bouba va encore râler...
réponse à . DiwanC le 19/06/2015 à 05h29 : Cette image si sage, je la partage avec qui le souhaite car elle est unique dans...
Y a qu'une image mais Margot était simple et très sage......
Vous m'excuserez pour l'absence de lien...
Normalement, je dis bien normalement, si les vents et les Dieux sont favorables je devrais recevoir ma box aujourd'hui....
Bonne journée.....
Jamais contents les parents....ceux qui ont des enfants "plats de nouilles " [ quelle détestable façon - voir en 2007- de qualifier les enfants naturellement sages ] les houspillent pour les faire bouger, et ceux qui ont des enfants turbulents, loin de s'en réjouir, ne cherchent qu 'à les calmer ! Ah... dur d'être parent ! Dur d'être un enfant 
réponse à . momolala le 30/11/2007 à 09h38 : Autrefois, et je date un peu d’autrefois pour ma prime enfance, on langeai...
Lange serré = plat de nouilles. 
De charmants... emmerdeurs ! Qui nous les cassent... régulièrement.
Les point de suspensions (qualificatifs) sont laissés à.la, libre, 'appréciation du lecteur !
!bénis soit le hasard, je n'ai pas eu cette joie toute relative...Et l'on ne peut me reprocher de ne pas avoir contribué aussi peu que ce soit à la surpopulation ! Enfin chacun tirera les conclusions qui s'imposent: nous n'avons qu'ne seule planète, jusqu'à nouvel ordre
Plutôt sage comme un mage.
question : les politiques s'occupent-ils réellement de leurs enfants mis à part devant les flashes des paparazzi ? Savent-ils ce qu'est un enfant et se rendent-ils compte de la stupidité des lois que leur fait voter leur ignorance ?
réponse à . Jacques1949b le 19/06/2015 à 08h37 : De charmants... emmerdeurs ! Qui nous les cassent... régulièr...
Tu as parfaitement raison, il faut guillotiner tous les enfants, si possible quand ils sont encore dans le ventre de leur maman. 
réponse à . Jacques1949b le 19/06/2015 à 08h37 : De charmants... emmerdeurs ! Qui nous les cassent... régulièr...
Et l'on ne peut me reprocher de ne pas avoir contribué aussi peu que ce soit à la surpopulation !
Soit j'ai du mal à suivre, soit il y a une négation en trop.
- Comment se comporte ton gamin ?
- André, sage...et le tien ?
- en dressage aussi... ah, ces gosses !
réponse à . SyntaxTerror le 19/06/2015 à 09h58 : Et l'on ne peut me reprocher de ne pas avoir contribué aussi peu que...
Il veut dire : "Et l'on ne peut me reprocher de ne pas avoir eu un seul enfant".
réponse à . Mintaka le 19/06/2015 à 10h08 : Il veut dire : "Et l'on ne peut me reprocher de ne pas avoir eu u...
En fait, "chacun tirera les conclusions" qu'il veut !
réponse à . Mintaka le 19/06/2015 à 10h08 : Il veut dire : "Et l'on ne peut me reprocher de ne pas avoir eu u...
Est-il moral de sortir quelqu'un du néant sans lui demander son avis ?
réponse à . DiwanC le 09/04/2011 à 02h20 : L’enfant sage comme une image se dissipe parfois et, en compagnie de l&rsq...
C'est effectivement Jacques Prévert qui commente le mieux l'expression du jour !
Merci à DiwanC d'avoir retrouvé cette perle !
réponse à . file_au_logis le 09/04/2011 à 11h03 : Tu es un sage, Chirstian! Quelle réflexion profonde! ... Ou en serais-tu...
cette réflexion est sortie en Rafale...
voilà un connaisseur... peut-être ancien militaire ?
- Comme il a l'air calme ce petit...comment il s'appelle ?
- Lesage
- oui, le sage, comment il s'appelle ?
réponse à . memphis le 19/06/2015 à 09h39 : question : les politiques s'occupent-ils réellement de leurs en...
Dans "ma" commune, les écoles viennent d'être classées en "REP" sans forcément l'avoir demandé.
Il semblerait que personne ne se soit préoccupé des finances de la ville, pas plus que des terrains disponibles (les écoles sont du ressort des communes). Résultat, les cours se feront dans des "modulaires" empilés sur la cour de récréation et certains préaux seront transformés en classes.
Je me demande si c'était ce qui était souhaité.
J'ai beau tendre l'oreille sonotisée, sage comme une image, me tenant coi, je n'entends rien !
réponse à . Chouettemania le 19/06/2015 à 10h59 : J'ai beau tendre l'oreille sonotisée, sage comme une image, me ...
Sonotone atone monotone...
réponse à . gonalzako le 19/06/2015 à 10h24 : C'est effectivement Jacques Prévert qui commente le mieux l'exp...
Pour toi - et pour qui veut les lire - j’ai détaché quelques lignes d’une des plus belles lettres d’Alphonse D*. Une perle également... enfin j' trouve 

…ou bien encore le vieux qui se rapprochait pour me dire :
— Parlez plus fort… Elle a l’oreille un peu dure.
Et elle de son côté :
— Un peu plus haut, je vous prie !… Il n’entend pas très bien…
Alors j’élevais la voix ; et tous deux me remerciaient d’un sourire ; et dans ces sourires fanés qui se penchaient vers moi, cherchant jusqu’au fond de mes yeux l’image de leur Maurice**, moi, j’étais tout ému de la retrouver cette image, vague, voilée, presque insaisissable, comme si je voyais mon ami me sourire, très loin, dans un brouillard.


* *Tu sais : le Francilien préféré de Bouba !
** qui fut un enfant sage ! Si, si… C’est ici, à la page 64/66.
"Pour les Grecs, les mages perses étaient des spécialistes de magie et d'astrologie."
Voici leur couche sous les étoiles : lit-mage 
réponse à . Mintaka le 19/06/2015 à 09h45 : Tu as parfaitement raison, il faut guillotiner tous les enfants, si possible qua...
Je n'ai nullement dit qu'il fallait les zigouiller, simplement que je n'en ai pas eut et que je m'emporte beaucoup mieux ! Ceci dit dommage que les exoplanètes nous soient encore inaccessibles pour des siècles et que que de ce fait nous sommes dans l'incapacité de répartir la population sur plusieurs planètes, la solution idéale pour un avenir lointain. En attendant la population augmente et nos problèmes aussis, hémas.
réponse à . Jacques1949b le 19/06/2015 à 12h22 : Je n'ai nullement dit qu'il fallait les zigouiller, simplement que je n'en ai pa...
Je plaisantais, bien sûr ! 
réponse à . SyntaxTerror le 19/06/2015 à 09h58 : Et l'on ne peut me reprocher de ne pas avoir contribué aussi peu que...
Ok ! «Et l'on ne peut me reprocher d'avoir contribué...»
C'est mieux comme ça ? 
«Les emmerdes sont pour les autres !» Égoïste ? Oui, et alors ? Du moment que ce n'est pas "puni" par la loi, bof... SRÀF: Strictement Rien À Foutre !
réponse à . Jacques1949b le 19/06/2015 à 12h22 : Je n'ai nullement dit qu'il fallait les zigouiller, simplement que je n'en ai pa...
"je m'emporte beaucoup mieux !"
En effet !
réponse à . <inconnu> le 30/11/2007 à 10h40 : Il existait, certes, des dessins, des tableaux, des vitraux, mais les enfants &e...
L’enfant Jésus bien sûr !
Ce n'est pourtant pas, pour Satan, faute d'avoir essayé ! Pendant quarante jours il a tenté, en le tentant, d'en faire un bon petit diable.....
Le sage avait des bottes sans clou et le pas sage cloutées. 
réponse à . ergosum le 19/06/2015 à 13h25 : L’enfant Jésus bien sûr !Ce n'est pourtant pas, pou...
Encore faut-il utiliser les bons arguments.
Proposer la richesse à quelqu'un qui dénonce le pouvoir de l'argent n'est pas forcément une bonne idée.
réponse à . DiwanC le 19/06/2015 à 11h45 : Pour toi - et pour qui veut les lire - j’ai détaché quelques...
j’ai détaché quelques lignes d’une des plus belles lettres d’Alphonse D*. Une perle également... enfin j' trouve

Je suis désolé Germaine c'est "les vieux" mais c'est à la page 101.
Il n'y a que des images de pluie par ici. Même les libellules ont jeté l'éponge. Elles se réfugient comme elles peuvent. Mais dans quelques jours quand les moustiques auront éclos ce sera la fête, 'spa. En attendant 'faut être sage.
réponse à . mickeylange le 19/06/2015 à 17h37 : j’ai détaché quelques lignes d’une des plus belles let...
Bigre, nous n'avons pas le même pdf !
Icite, "Les Vieux" va de la page 59 à la page 67.
réponse à . mickeylange le 19/06/2015 à 17h37 : j’ai détaché quelques lignes d’une des plus belles let...
Je viens de vérifier : dans ma version pdf, "Les Vieux" sont paginés de 59 à 67, comme chez Syntax.
Que se passe-t-il entre l'Île-de-France et le Maine et Loire pour que la lettre se "gonfle" ainsi ? Mystère.
Quelque facétie postume de l'Alphonse peut-être... Va savoir !
Les vieux ça commence page 85 de mes lettres*, 101, scuze c'est le portefeuille de Bixou.

* lettres de mon moulin texte intégral édition carrefour 1994. 

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sage comme une image » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?