Savoir où le bât blesse - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Savoir où le bât blesse

Connaître les peines cachées, les ennuis secrets de quelqu'un

Origine

Sur une femme, il est très rare que le bas blesse, mais sur un âne ?
D'abord, il bas de soie qu'il ne faut pas confondre le bas qui, de nos jours, est un vêtement féminin destiné à protéger du froid les jambes de la femme ou bien à exciter le mâle en rut, et le bât qui, sur une bête de somme (qu'elle soit de Somme ou d'ailleurs) est, selon le Robert, "un dispositif, généralement en bois, que l'on place sur le dos de l'animal pour le transport de leur charge".

Les gens du XVe siècle, ceux qui ont fait et vu naître cette expression, n'étaient pas plus des ânes bâtés que nous. Ils s'étaient bien rendus compte que le bât, s'il est mal placé ou si la charge est trop importante, laisse des blessures à l'animal, qui sont généralement cachées car elles ne deviennent visibles qu'une fois que le dispositif est enlevé, et qui peuvent rendre la bête mélancolique ou irritable, exactement comme l'est l'homme qui a des peines ou des ennuis secrets.

Exemple

« Voilà très exactement, pensa Gustin en retirant sa capote, où le bât me blesse et les raisons de ma stupide évasion. Ma vie dans ce régiment est cruelle mais on m'en parle comme d'un cours de vacances un peu sévère. »
Jacques Laurent - Les bêtises

Compléments

Sganarelle, chez Molière, disait "vous savez bien où le bât me fait mal...", variante ancienne de la locution.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Savoir où le bât blesse » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
République tchèquecz Kazdy vi kde ho bota tlaciChacun sait où la chaussure le serre
Allemagnede Wissen wo der Schuh drücktSavoir où la chaussure serre
États-Unisen To know where the shoe pinchesSavoir où la chaussure serre
Angleterreen That's where the shoe pinchesC'est là que la chaussure pince
Espagnees Conocer el punto flacoConnaître le point faible
Espagnees Es ahí donde mas le dueleC'est là où il a le plus mal
Espagnees Conocer el punto débilConnaître le point faible
Espagnees Es ahí donde le aprieta el zapatoC'est là où la chaussure lui fait mal
Argentinees Pegar donde mas duele.Frapper la ou il fait le plus de mal.
Italie (Sicile)it Canùsciri 'n fùnnuConnaître jusqu'au fond
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Weten waar het schoentje kneltSavoir où la chaussure serre
Pays-Basnl de klappen van de zweep kennenconnaître les coups du fouet
Pays-Basnl Weten waar de schoen wringt. Savoir où la chaussure serre.
Brésilpt Saber onde aperta o sapatoSavoir où la chaussure est trop serrée
Brésilpt Saber onde o calo dóiSavoir où le cal fait mal
Roumaniero a sti unde e bubasavoir où est le bobo
Suèdesv veta var skon klämmersavoir où la chaussure serre

Vos commentaires
Encore des histoires d’asinus qui se frottent aux asinum..! et vice versa et caetera..! On n’en sort guère..! On tourne en rond comme des ânes en manège..! entêté, l’animal, à faire parler de lui bientôt un jour sur deux..! quand on lui voit pas l’oreille, c’est la queue..! et hue donc la carne..! C’est là où le bât va blesser: on va être à court d’inspiration, je prédis... vingt cent mille dans un pré, vingt cent mille dans l’autre et combien en tout..? et hi! et han! et bonjour, au fait !
Le bât l’a-t’il blessé, lui..?
cette page
C’est quand même ce qu’il faudrait savoir, où le bât blesse, car après mes menaces solidaires d’hier, me voici privée d’Expressio à mon tour. En tout cas on sait où est l’âne et si ton hébergeur se sent morveux, cher God, qu’il se mouche !
Amis d’après le déluge, bonjour ! Spectacle son et lumière cette nuit à grand renfort de rinçage au henné du désert pour la nature (et nos voitures). Moralité : quand on dort la fenêtre ouverte, on se lève les pieds dans l’eau ! A cette heure matutinale, je ne vois qu’une chose à dire pour m’échauffer les méninges : mieux vaut avoir le bas rond, que le bât qui blesse.
The Bat bless us : une histoire de vampires ? Non, apparemment, lui aussi reconnaît la primauté du maître de ce merrrveilleux site !
Savoir où le bât blesse évite d’accuser à tort la bête de
chier sur le bacul ( refuser d’agir par paresse)
Celui qui sait ou le bât blesse a le gros bout du bâton, s’il est vlimeux (venimeux et rusé) il a en belle (beau jeu) de gosser (remuer le couteau dans la plaie).
Bien le bonjour de ce beau jour resplendissant où, nous, dans l’autre riche, nous attendons 34°C pour aujourd’hui - à l’ombre bien entendu - accompagnés comme de juste de quelques tonnes de ce beau sable saharien qui déboulera des montagnes avec le föhn, ce vent chaud à décorner les boeufs et à rendre les hommes fous...

Dites-moi, au bas-mot, ils y a aussi des mots qui blessent, et pas que des bâts...
C’est bath, non? Non? Ce serait plutôt un coup bas que de dire des choses pareilles à Bakou. Soit, mais quand c’est à bas coût, c’est que c’est bon marché.
Et il fait bon marcher, quand le bât ne blesse pas...
CQFD
réponse à . file_au_logis le 29/05/2008 à 07h00 : Bien le bonjour de ce beau jour resplendissant où, nous, dans l’aut...
... de quelques tonnes de ce beau sable saharien...
Chez vous aussi, il y a de l’immigration clandestine ? 
réponse à . file_au_logis le 29/05/2008 à 07h00 : Bien le bonjour de ce beau jour resplendissant où, nous, dans l’aut...
il y a aussi des mots qui blessent
notamment le doute, l’incrédulité sont blessants. C’est pourquoi on dit que le Bah! blesse...
D’abord, il bas de soie qu’il ne faut pas confondre le bas qui, de nos jours, est un vêtement féminin destiné à protéger les jambes de la femme du froid ou bien à exciter le mâle en rut
" il bas de soie" : comme c’est beau, et comme c’est vrai !Je suis de ceux qui sont toujours prêts à mettre à bas une femme en collant, même s’il m’arrive de trouver collant une femme en bas.
Dans nos parades amoureuses nous copions les animaux. Si ce n’est pour l’exciter en lui montrant ses bas, pourquoi l’oie porte jars-t-elle ?
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 08h11 : D’abord, il bas de soie qu’il ne faut pas confondre le bas qui, de ...
clap... clap... clap... clap...
réponse à . AnimalDan le 29/05/2008 à 02h11 : Encore des histoires d’asinus qui se frottent aux asinum..! et vice versa ...
vingt cent mille dans un pré,
Vincent mit l’Animaldan un pré et s’en vint dans l’autre ?
Chirst Hi Han ...
Le bât, il y a des ânes qui y sont accros.
(comme Adobe)
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 08h11 : D’abord, il bas de soie qu’il ne faut pas confondre le bas qui, de ...
Si c’est un oie blanche, c’est là que le gars blesse. Et si c’est un bas-bleu, c’est une que le bab laisse.
Quoi qu’il en soit de la couleur des bas de soie, nous savons bien qu’il y a des hauts et des bas qui chez nos hommes ne font pas débat, ni de vieux hauts, d’ailleurs. Tout ça s’ôte à l’heure du thé, et quand c’est ôté, il n’y a plus qu’à sauter. Osez le bas : vous irez haut. Olé !
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 09h11 : vingt cent mille dans un pré, Vincent mit l’Animaldan un pr&eacut...
Ca pouvait pas manquer..! 
le bât à clan est un bât écossais, il sert à batifoler les jours de saabbat avec les sorcières suédoise.
réponse à . syanne le 29/05/2008 à 09h21 : Si c’est un oie blanche, c’est là que le gars blesse. Et si c...
Osez le bas : vous irez haut.
ne crie pas au sandale , mais ce que le babouche, je trouve sabot !
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 09h59 : Osez le bas : vous irez haut. ne crie pas au sandale , mais ce que le bab...
Il faut, si paradoxal qu cela paraisse, trouver sa pointure pour prendre son pied nu(e).
réponse à . syanne le 29/05/2008 à 10h14 : Il faut, si paradoxal qu cela paraisse, trouver sa pointure pour prendre son pie...
trouver sa pointure pour prendre son pied
et trouver sa pointe hure pour perdre la tête....
Ach !
réponse à . mickeylange le 29/05/2008 à 09h20 : Le bât, il y a des ânes qui y sont accros. (comme Adobe)...
il y a des ânes qui y sont accros.

Il faut que l’ âne accro bâte le faire quand il est chaud. Ou bien serait-ce que les anachroniques ?

Quels débats sur les bâts ! Des bas hauts en couleurs, et des zoos pilants ( c’est-à-dire poilants mais pas barbants).
Je me régale  :&rsquo)
C’est parfois quand il chante que Lalanne, familièrement appelé "Francis", blesse le badaud... Misère ! 
voyez les voyelles :
les chaussures sont Bata,
l’âne est bâté,
l’immeuble est bâti ,
la femme est battue,
et qui va sur l’eau ?
C’est le bateau.
réponse à . syanne le 29/05/2008 à 09h21 : Si c’est un oie blanche, c’est là que le gars blesse. Et si c...
Osez le bas : vous irez haut
C’est de la lingerie rhétorique... )
Bonjour bonjour, les gosses. Bon, l’hébergeur ne connaît visiblement pas la clé de 12 (God bless you, qu’y disait...), et c’est là que le bât blesse, hmmm ?
Et quand le bât blesse l’âne du mareyeur, il s’en bat les flancs avec des queues de sardines ?
Dans la vie, oui, il y a des mots qui blessent. Ce ne sont pas les mots bleus. Pourtant « bas-bleu » est un mot qui blesse et peut laisser des bleus à l’âme des femmes. C’est là que le bât blesse, dans la langue : un mâle sans malice, un mot qui fait mal, et voilà le bas-bleu blessé dans l’âme qui verse des larmes… C’est attendrissant, un bas-bleu qui verse des larmes, c’est très fleur bleue. Surtout s’il porte des bas fins sur ses cuisses roses. Là, le mâle ne fait plus le malin… Il sait bien que s’il ne caresse le bas de son bas-bleu blessé, un autre viendra, qui le traitera de sot-l’y-laisse, et s’en ira consoler la poulette… Un mâle pour un bien, finalement.

(En prime un joli poème du grand Victor)
cette page
réponse à . syanne le 29/05/2008 à 11h52 : Dans la vie, oui, il y a des mots qui blessent. Ce ne sont pas les mots bleus. P...
Un peu d’histoire:
C’est en 46 après, que le bât fut inventé dans la Péninsule Balkanique (pas à Levallois-Perret pour les Parisiens)
C’est une invention que nous devons aux Thraces qui occupait la région à cette époque, donc il est le bât, Thracien.
Mais Si âne, va trouver ça bas.
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 11h29 : voyez les voyelles : les chaussures sont Bata, l’âne est b&aci...
et qui va sur l’eau ? C’est le bateau.
Ah, mon petit Chirstian, mon disciple... A toi, la trirème du jour !
Le pépé à du mal à se réveiller après sa folle soirée d’hier ?
Pour patienter, et en attendant sa production journalière :

- ôtes balai-brosse velu !
- bât  : soulèverais lobes (de quoi dresser . . . l’oreille ?)
- Sa belle-sœur voit bas (c’est là ou son bât blesse).

Gare maman.
réponse à . syanne le 29/05/2008 à 11h52 : Dans la vie, oui, il y a des mots qui blessent. Ce ne sont pas les mots bleus. P...
s’il porte des bas fins
Ah, le territoire des bas fins, c’est très beau... surtout en laine Pingouin !
Comme dit l’amiral grand pêcheur à ses amies:
- Onze lottes!... onze fraîches !
Connaître les peines cachées, les ennuis secrets de quelqu’un.

Là est le rôle de la presse dite à "sandales". Ca pue du bas (du caniveau) et ça blesse l’ego haut perché des concernés. Il faut tuer la rumeur dans la botte, euh, dans l’œuf paraît-il ! Bien, mais alors, *Candy Lapoule*, star en son poulailler ???
Ca fait très Québécois comme nom de Scène... Hic ou pas, ça roule quand même pas mal alors qu’à la mairie de Paris, ça balance toujours autant qu’en emporte deux l’ânes ohé… ohé. Mais la blessure se niche là où le blabla lèche.
C’est bien connu. 
Jane Heuton.
je ne sais quel faux mouvement
j’ai pu faire en la baisant
mais la belle s’est écriée :
attention tu m’as blessée.

moralité :
il faut savoir où l’ébat blesse.
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 12h23 : je ne sais quel faux mouvement j’ai pu faire en la baisant mais la belle s...
L’ébat blesse que si panse ment !
Moralité : il faut aussi en avoir en ventral.
réponse à . syanne le 29/05/2008 à 11h52 : Dans la vie, oui, il y a des mots qui blessent. Ce ne sont pas les mots bleus. P...
Joooliiiiii Syanne, j’ai apprécié.
Et en plus, je me suis cultivé. Le "bleu" que je suis ne connaissait pas l’expression " C’est un bas-bleu".
S’il y en a d’aussi incultes (un culte oui . . . mais celui de bibi  ) que moi, ce qui serait étonnant, vous trouverez tout sur le Bas-bleuisme à cette page.
- Ô bossu, verse bataille !
- Boris voue le basalte.
- Basile a vu toro blessé.
- Sa solo veut le baiser.
- Bal à bout ose lessiver.
- Boules : bravo la sieste.
- Bob Le Resse loua Vista®*.
- Voir le bateau, les boss.
- Or, où le vît blesse, à bas !
- Lou bat, lessive sa robe.
- Va, boule, blesse Rosita.
- Ta boule brosse le visa.

Anna Gramme

* il est bien le seul...
réponse à . mickeylange le 29/05/2008 à 12h09 : Comme dit l’amiral grand pêcheur à ses amies: - Onze lottes!....
C’est du joli ! Collé samedi ! 
réponse à . <inconnu> le 29/05/2008 à 12h48 : Joooliiiiii Syanne, j’ai apprécié. Et en plus, je me suis c...
tout sur le Bas-bleuisme
De Dante à Montagu, la digue la digueueueu...
Ah, si seulement on avait un éditeur de partoche !
l’important n’est pas de savoir où le bât blesse : ça n’est que la découverte du problème. Il est d’avoir envie d’y remédier : trouver la solution.
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 13h54 : l’important n’est pas de savoir où le bât blesse :...
La solution ? Le 4 septembre, j’enlève le bât ! Ça a beaucoup d’Avenir...
Ne pleurez plus, filles de Jérusalem, car le message quotidien que l’on croyait perdu est retrouvé 

En tout cas, moi, je l’ai reçu
réponse à . Jonayla le 29/05/2008 à 15h15 : Ne pleurez plus, filles de Jérusalem, car le message quotidien que l&rsqu...
L’hébergeur de God a dû mettre en place une rotation entre nous... L’essentiel est bien que nous ayons un sentier pour revenir ici, même à l’insu de son plein gré.

Toi aussi tu es une enfant d’Abraham ? 
Apprendre à lire avec la méthode globale ? mixte ? naturelle ? Le B & A, ba blesse...
Un exemple des doux plaisirs qu’il y a à gérer un site comme expressio.
Intégralité d’un message reçu ce jour :
« je ne recois toujours pas de message depuis 3 jours!!!!Que vous vous en occupiez ou non,vousn’etes pas du tout credibles!!!Honte a vous!!! »

Je précise que j’ai répondu à ce mal embouché d’apprendre à être poli et que je l’ai désabonné. C’est bien la première fois que ça m’arrive.
réponse à . God le 29/05/2008 à 15h55 : Un exemple des doux plaisirs qu’il y a à gérer un site comme...
Sauter le bat-flanc en douce mais maladroitement peut blesser.
Tel le chenapan et sa conduite…

@ God > Cela prouve une dépendance à l’indispensable Expressio du matin.
Ce sont des bons clients et ils reviendront un jour... car là, quelqu’un m’a dit… qu’ils ont gueulé comme des ronchons à la caisse d’accueil du supermarché. C’est idem sauf que vous n’aviez pas de p’tite jupe affriolante, sexy et tout et tout pour le calmer. Quoique, allez savoir vos goûts et vos couleurs… 
réponse à . <inconnu> le 29/05/2008 à 12h48 : Joooliiiiii Syanne, j’ai apprécié. Et en plus, je me suis c...
Le "bleu" que je suis ne connaissait pas l’expression " C’est un bas-bleu".
j’avais une chienne bas-rouge qui était un vrai bas-bleu. Elle aboyait des citations de Verlaine toutes les nuits !
réponse à . God le 29/05/2008 à 15h55 : Un exemple des doux plaisirs qu’il y a à gérer un site comme...
à ce sujet, et sans vouloir polémiquer, je voulais dire que je ne reçois toujours pas de message depuis 3 jours!!!! Que vous vous en occupiez ou non,vous n’êtes pas du tout crédibles!!! Honte a vous!!!
eh... non, pas le désabonne maman , je plaisa... trop tard !
God m’a tuer.
réponse à . God le 29/05/2008 à 15h55 : Un exemple des doux plaisirs qu’il y a à gérer un site comme...
Attendu comme le Messie, il est enfin arrivé à 15h06.
J’espère qu’avant d’être désabonné le mal embouché a pu lire ta réponse. honte à lui  
le pari de Pascal : le savoir ou le bât ? Blaise
Reçu à 16h23:08, Expressio est reviendu. Pas eu le temps de vous lire, vous lirai à mon retour du cours. Si je n’ai pas la tête en compote. 
réponse à . mickeylange le 29/05/2008 à 12h09 : Comme dit l’amiral grand pêcheur à ses amies: - Onze lottes!....
Il à l’accent "deutch"l’amiral (qui rêve de péniche sans se lasser) ? 
Ou alors un coup de blanc l’a grisé ? C’est vrai sa prononciation m’a gênée, j’ai dû fouiller dans les coins et même émettre de pâles solutions avant de pouvoir te passer le mot.
En tout cas bravo pour tes coups d’œil ! 
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 16h17 : Le "bleu" que je suis ne connaissait pas l’expression " C’est un ba...
j’avais une chienne bas-rouge qui était un vrai bas-bleu. Elle aboyait des citations de Verlaine toutes les nuits !
Si en plus, à chaque aboiement, ton épouse te donnait des coups vers l’aine pour que tu ailles la faire taire, ça devait être l’enfer. 
réponse à . <inconnu> le 29/05/2008 à 16h52 : j’avais une chienne bas-rouge qui était un vrai bas-bleu. Elle aboy...
pas de aine, rien que de l’amour !
La chienne, je lui envoyais seulement une bonne décharge électrique : ça marche même en enfer, puisqu’il faut savoir ! Hou, la diablesse ! que l’enfer est pas vide de bon intense ion.
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 17h24 : pas de aine, rien que de l’amour ! La chienne, je lui envoyais seul...
Les Belges ont mis au point, pour ceux qui ont un chien comme le tien, un collier gégène ion-Escaut
réponse à . momolala le 29/05/2008 à 15h34 : L’hébergeur de God a dû mettre en place une rotation entre no...
Oui, mais par cousinage éloigné 
Dans ma famille, à la place de cette expressio, on dit "c’est là que la Babbelutte" 
Arrête ton char, Jon’ !
réponse à . God le 29/05/2008 à 15h55 : Un exemple des doux plaisirs qu’il y a à gérer un site comme...
Je ne recois toujours pas d’éditeur de partoche depuis 19 mois !!!! Que vous vous en occupiez ou non, vous n’êtes pas du tout crédible !!! Honte a vous !!!
Aaaaargh ! Damned, encore raté...
Là où le bât blesse, c’est quand la Fatma raconte des salamalecs ! Hmmm ?
réponse à . chirstian le 29/05/2008 à 16h21 : à ce sujet, et sans vouloir polémiquer, je voulais dire que je ne ...
God m’a tuer

Plutôt le Marshal…

Cher If, comment vont vos vieilles branches ?
God doit avoir les yeux révolvers aujourd’hui.
Honte à lui !

Quant à l’autre là, qu’il passe la frontière au Nouveau-Mexique en passant le Rio Grande* et on n’en parle plus.

*Rio Bravo pour les mecs si cons. 
réponse à . <inconnu> le 29/05/2008 à 16h52 : j’avais une chienne bas-rouge qui était un vrai bas-bleu. Elle aboy...
des coups vers l’aine
La saison en enfer, c’est quand en plus de coups vers l’aine, t’en prends sur les reins beaux.
Chouette, reçu mon Expression à 17h29. C’est reparti mon kiki.
Ce bas tard d’éditeur a du avoir les oreilles qui sifflaient. 
réponse à . syanne le 29/05/2008 à 18h38 : des coups vers l’aineLa saison en enfer, c’est quand en plus de coup...
t’en prends sur les reins beaux, de l’air ?
Mais je suis Mallarmé sur ce terrain j’arrête mon Char, avant d’avoir l’air d’un ara gon à la peau....

Ach...
Ce baba cool était un véritable âne bâté !
Mais l’on aurait pu penser qu’il se prenait pour un mouton
tellement qu’à chaque mot, c’était des ’mais ci, mais ça (messie ? Mesa... Mesa verde Sean, Sean,...Sean, Sean [E. morricone, il était une fois la révolution])
Tellement, qu’on disait le bab y bêle !

Mêêê, Y a pas de mais !

Ach, so ! Nicht gut ! (très capello tracté, hein, Maître ?)
Mon espresso vient d’arriver, il est froid, je le garde pour demain matin, ou comme la fourmi je le passerais au cro-onde.
réponse à . mickeylange le 29/05/2008 à 19h18 : Mon espresso vient d’arriver, il est froid, je le garde pour demain matin,...
La fourmi crohonde, au même titre que l’âne bâté brait quand l’éléphant du PS barrit.
Bavoir, où est-ce, le sable ?
Je sais bien, dit le diable
Qu’elle a des failles, ma femme.
Mais savoir où la diablesse
A le bât qui blesse,
Voilà qui d’mande de la finesse.
Je sais bien, quand parfois elle défaille,
Qu’elle feinte, qu’elle feint, la bougresse !
Mais nous autres, pauvres diables,
Et c’est bien là que l’bât blesse
N’saurons jamais, quelle tristesse
Si c’est des lanternes ou des vesses !
réponse à . mickeylange le 29/05/2008 à 11h55 : Un peu d’histoire: C’est en 46 après, que le bât fut in...
C’est une invention que nous devons aux Thraces qui occupait la région à cette époque, donc il est le bât, Thracien.
C’est marrant, je n’en ai trouvé aucune Thrace... nulle part...
réponse à . Jonayla le 29/05/2008 à 15h15 : Ne pleurez plus, filles de Jérusalem, car le message quotidien que l&rsqu...
Moi aussi, il était là, sagement, dans son coin, à m’attendre, quand je suis rentré, ce soir...
Même le chemin des écoliers a réussi à le mener ici...
réponse à . <inconnu> le 29/05/2008 à 16h22 : Attendu comme le Messie, il est enfin arrivé à 15h06. J’esp&...
Bof. Au moins, Expressio est débouché, maintenan. Toujours ca de gagné... 
réponse à . Elpepe le 29/05/2008 à 14h04 : La solution ? Le 4 septembre, j’enlève le bât ! &Cc...
"Monsieur a son avenir devant lui, mais il l’aura dans le (biiip) chaque fois qu’il lui tournera le dos...!" (Pierre DAC)
Idem Myriam, dont la gloire fut brève...
réponse à . AnimalDan le 29/05/2008 à 21h02 : "Monsieur a son avenir devant lui, mais il l’aura dans le (biiip) chaque f...
Et pourtant elle a marqué les esprits, c’te pub : tous ceux qui, en 81, étaient en nage en âge de la comprendre, s’en souviennent !
réponse à . God le 29/05/2008 à 15h55 : Un exemple des doux plaisirs qu’il y a à gérer un site comme...
My God ! que tu as bien fait!Note que hier mon expressio n’est jamais arrivé et qu’aujourd’hui il n’est venu qu’en début de soirée!Je commençais à avoir soif!Tant et si bien que je me suis rabattue sur un jus d’orange...
réponse à . Muscat le 29/05/2008 à 21h25 : My God ! que tu as bien fait!Note que hier mon expressio n’est jamai...
Dans ton cas, le jus de raisin est mieux indiqué, non ?
réponse à . Muscat le 29/05/2008 à 21h25 : My God ! que tu as bien fait!Note que hier mon expressio n’est jamai...
Tant et si bien que je me suis rabattue sur un jus d’orange...

Cela peut être Mécanique.... cette page
réponse à . file_au_logis le 29/05/2008 à 20h58 : Bof. Au moins, Expressio est débouché, maintenan. Toujours ca de g...
Au moins, Expressio est débouché

Oui, par les voies naturelles qui sont pourtant impénétrables et c’est là, précisément, que le Prélat te laisse... avec ton goupillon à la main. 
réponse à . Elpepe le 29/05/2008 à 21h48 : Dans ton cas, le jus de raisin est mieux indiqué, non ?...
Disons que je garde le jus de raisin pour le week-end...
"Le bât blesse quand on est sous le joug et on a alors envie de ruer dans les brancards pour prendre le mors au dents !
N’ayons plus d’oeillères et qu’on nous laisse enfin la bride sur le cou !!"

Mr Bâ (1720-1790) "La révolte des esclaves"
À la sortie du film, le producteur, en pensant à la recette, avait dit:
- il faut savoir ce que le Babe laisse...
Jacques Laurent, dans l’Exemple, a écrit:
Voilà très exactement, pensa Gustin en retirant sa capote, où le bât me blesse et les raisons de ma stupide évasion
Quel c*n, ce mec! Quand on n’est pas capable, on met pas des capotes à baleines, on prend du Viag*a!
En 2008, le premier commentaire avait été mis à 2 heures 11. AnimalDan s’était occupé du bât tôt. Est-ce une bonne raison pour dire que cette expression vient de la marine ?
Et bien, il en a été écrit, des choses... sur les bâts et les bas (à propos de Talleyrand, Napoléon lui avait même dit qu’ il était de la m... dans un bas de soie), les ânes bâtés (mais les ânes sont des animaux intelligents, peut-être est-ce le bât qui les rend moins dociles...), il y a aussi "blanchir sous le harnais" (je ne sais si le poil prend moins le soleil ou vieillit plus vite... Et il y a même le devoir conjugal. On peut le citer sans crainte ; les époux sont censés subir le même joug. Maintenant, faudrait savoir lequel est le plus soumis des deux, encore qu’ il y ait des disparités géographiques et culturelles... Mais on voit bien que l’ homme, en tant qu’ espèce, bien sûr, je ne voudrais pas froisser les représentants masculins qui s’ expriment ici, ont toujours été très inventifs pour faire plier tout ce qui peut leur servir... quitte à les blesser !
réponse à . charmagnac le 21/10/2012 à 09h06 : En 2008, le premier commentaire avait été mis à 2 heures 11...
Pour la marine, j’ sais pas. Mais d’ après ton post d’ hier, j’ ai compris que tu étais un cH(aut)-Armagnac... Donc pas précisément du bord de mer. Plutôt des vignes du Seigneur ? Attention tout de même : l’ abus d’ alcool asservit. Et peut blesser autant qu’ un bât, si les tonneaux sont trop lourds !
réponse à . file_au_logis le 21/10/2012 à 08h49 : Jacques Laurent, dans l’Exemple, a écrit: Voilà très ...
La plupart des primates (homme et atèle exceptés) sont munis d’ un os pénien. Mais c’ est chez la femelle qu’ il peut provoquer des douleurs. On ignore pourquoi cet os n’ existe plus chez l’ homme... Alors les capotes à baleines doivent faire partie du "catalogue des objets introuvables" de Karelmann ....
le bât qui, sur une bête de somme
J’ignorais qu’on pouvait installer un bât sur une mouche tsé-tsé...
Cà me fait penser à cette charade à tiroir où il est question de bas en non de bat et aussi d’équipement hippique.....espérons que çà ne fera pas débat....

Mon premier est agréable au pied
Mon second sert pour le cheval
Napoléon aimait bien mon tout.......

Réponse:
1-Chaussette fine de peau
2-Harnais

Intellectuel, non ?
Connaître les peines cachées, les ennuis secrets de quelqu’un
Connaître les faits blesse...
réponse à . BOUBA le 21/10/2012 à 09h59 : Cà me fait penser à cette charade à tiroir où il est...
Mon premier: j’ai le courage (j’ose)
mon deuxième: est sautée en athlétisme (haie)
mon troisième: est une eau-de-vie (fine)
mon quatrième: est deux pieds difformes (deux bots)
mon cinquième: le cinéma est le septième (art)
mon sixième: est au milieu de la figure (nez)
Le tout plaisait bien à Napoléon.
C’est peut-être moins intellectuel, mais j’en suis l’auteur! 
réponse à . BOUBA le 21/10/2012 à 07h27 : "Le bât blesse quand on est sous le joug et on a alors envie de ruer dans ...
Mr Bâ (1720-1790) "La révolte des esclaves"
Ah ! si tu ne l’as pas encore lue, précipite-toi à ta librairie préférée  : si elle est fermée en ce dimanche matin, ameute les forces de l’ordre, les serruriers du coin, les pompiers... afin qu’ils forcent la porte pour que tu puisses déguster sans plus tarder l’histoire de Madame Bâ, délicieusement racontée par EriK Orsenna (Fayard, 2003). C’est un bonheur !
Que n’en plusss, Madame Bâ est malienne ! 
réponse à . BOUBA le 21/10/2012 à 09h59 : Cà me fait penser à cette charade à tiroir où il est...
Pour s’offrir notre Brassens quotidien, tous les moyens sont bons, s’pas.

Auprès d’un arbre, j’ai trouvé deux « bats » pour faire notre bonheur !

Je bats la campagne
Pour dénicher la
Nouvelle compagne
Valant celle-là
Qui, bien sûr, laissait beaucoup
Trop de pierr’s dans les lentilles
Mais se pendait à mon cou
Quand j’perdais mes billes


Et un peu plus loin…

J’habite plus de mansarde
Il peut désormais
Tomber des hallebardes
Je m’en bats l’œil mais,
Mais si quelqu’un monte aux cieux
Moins que moi j’y paie des prunes
Y a cent sept ans qui dit mieux,
Que j’ai pas vu la lune!

L’intro. est un peu longuette... mais patientez 
réponse à . joseta le 21/10/2012 à 11h19 : Connaître les peines cachées, les ennuis secrets de quelqu’u...
Tant Rocky bât le boa qu’il blesse!
Il lui montra de quel boa il se chauffait!
Si le bas ne le fait pas, n’haut blesse oblige!
J’aime le son du boa le soir au fond du cor !
Et pour soulager la douleur d’un cor, rien de tel que des applications de l’herbe aux femmes battues (tamus communis)
Et c’est là que l’on peut avoir une idée du génie de God [slurp], pour assurer la liaison des expressions d’un jour sur l’autre: l’herbe aux femmes battues s’appelle aussi le navet du diable
réponse à . mitzi50 le 21/10/2012 à 09h09 : Et bien, il en a été écrit, des choses... sur les bât...
Oui, et voilà ce que dit Wiki sur le joug:
Mais dans l’Évangile, Jésus dit : « Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car Je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. » (Mt 11,28-30).
On interprète souvent de nos jours cette phrase comme un appel à une forme de soumission, alors que, de son temps, dans une société agricole, tout le monde comprenait que c’était une proposition de partage de nos taches et de nos fardeaux.
C’est ainsi qu’on peut donc entendre le mot "conjugal", dérivé de joug : un appel à partager, en couple, les joies et les peines.
réponse à . mitzi50 le 21/10/2012 à 09h20 : Pour la marine, j’ sais pas. Mais d’ après ton post d’ ...
Je ne bois qu’un verre à la fois, et jamais seul : toujours avec modération. Foutue modération ! Comme l’exprimait il n’y a guère Jean-Luc Petitrenaud sur France Info : on va finir par mourir avec modération ! Heureusement qu’on peut s’exprimer sans modération sur Expressio (mâtin ! quel site !).
Les Femmes Savantes de Molière, parfois traduit en anglais comme The Blue Stockings (les bas bleus), se joue en ce moment au Théâtre du Nouveau Monde à Montréal, mais c’est une représentation "modern dress." Il y figure des martinis, une Vespa, de courtes jupes, et cetera.
Ma place était au paradis, un peu difficile d’entendre (ou plutôt de comprendre), mais un plaisir quand même. "Mariez-vous à la philosophie...vous avez l’appui de la philosophie..."
réponse à . lalibellule1946 le 21/10/2012 à 16h52 : Oui, et voilà ce que dit Wiki sur le joug: Mais dans l’Évang...
Certains prétendent que le plaisir con-jugal c’est de conjuguer le verbe ’aimer’ à deux, je crois plutôt que le mariage est de se prendre la tête à deux sur des problèmes qui ne seraient jamais survenus si on était resté célibataire...
Si le bât blesse et que God bless América, est ce que God est un bât ?
réponse à . charmagnac le 21/10/2012 à 17h13 : Je ne bois qu’un verre à la fois, et jamais seul : toujours av...
ta remarque à propos de modération me fait penser à la blague belg corse :
le fils à son père: promis papa je ne boirai qu’avec parcimonie et à bon escient....vous connaissez la suite...! je ne voudrais blesser personne 
réponse à . <inconnu> le 21/10/2012 à 17h31 : Certains prétendent que le plaisir con-jugal c’est de conjuguer le ...
En plus, si l’on veut être président des Zétats-Zunis, mieux vaut être ’conjugé.’ Le seul célibataire a été James Buchanan il y a longtemps.

(Des faits divers sur les présidents - presidential trivia - à cette page
Et le baobab?
réponse à . lalibellule1946 le 21/10/2012 à 17h59 : En plus, si l’on veut être président des Zétats-Zunis,...
En plus, si l’on veut être président des Zétats-Zunis, mieux vaut être ’conjugé.’
Certains furent vraiment c*ns. Mais ils seront tous jugés un jour ou l’autre...
réponse à . mickeylange le 21/10/2012 à 17h34 : Si le bât blesse et que God bless América, est ce que God est un b&...
A bas les godes !

Je crois que je ferais bien de surveiller mes abatis !
Certains seraient tentés de m’envoyer un coup de bas layette !
Je me méfie des coups bas
réponse à . ergosum le 21/10/2012 à 19h07 : A bas les godes ! Je crois que je ferais bien de surveiller mes abatis&nbs...
Je me méfie des coups bas
a dit l’abbé d’ éco-chon...
Le bât blesse un peu moins ces derniers jours à coups bas...je veux dire à Cuba. Raoul permet aux cubains de quitter l’île, sauf il a peur d’un "brain drain," alors certains ne pourront pas partir définitivement d’après ce que je comprends. (Brain drain, cad, les plus éduqués s’en vont, laissant la population sans ingénieurs, sans médecins, etc.).
Baptiste était un bon garçon, issu de basse source disaient les uns, de basse condition murmuraient les autres, de bas étages ajoutaient les voisins du d’ssus, bâtard du bas clergé marmonnaient les gens de la basse ville.

Bien sûr, il fit carrière dans le bâtiment… participa à quelques bastonnades, sortit avec un bataillon de filles ; d’une, il garda un mouchoir de batiste qu’il serrait dans le bas d’une commode.

L’été, il revenait au Bas Languedoc, logeait dans une vieille bastide, batifolait dans les prés, aidait lors des mises bas, puis rentrait dîner de quelques « batates » qu’il cuisait dans le bas-beurre.

V’là 18 « ba »… plus risquerait de blesser ! 
réponse à . DiwanC le 21/10/2012 à 21h38 : Baptiste était un bon garçon, issu de basse source disaient les un...
plus risquerait de blesser
Pour ce faire, il faudrait qu’il y ait bagarre, ou bataille
Mais l’heure serait plus propice au badinage et au batifolage !
Douuuucement ! Avec vos bas-instincts, je vous devine prêts à vous jeter sur les bas-morceaux ! Mettez-y un peu de baratin, que diable !
Ensuite... Bas de quartiers !!!
réponse à . lalibellule1946 le 21/10/2012 à 16h52 : Oui, et voilà ce que dit Wiki sur le joug: Mais dans l’Évang...
Tout à fait exact. Mais il est bien permis, de temps à autre, d’ être un tout petit peu de mauvaise foi, sinon il n’ y a plus de plaisanterie possible. Encore que certains extrémistes ne plaisantent pas, eux....
Bah !
Bât... Bah alors... z'êtes où ? Je croyais être en retard pour les croissants du dimanche que voici, que voilà... Mais que nenni ! Personne... pas un chat... pas un amionaute... pas le moindre accord de guitare... Expressio dépeuplé... Expressio blessé de tant de solitude... Faudrait vous libérer de la couette-là !
Enfin ! Je cesse donc de me lamenter. 

Bon... eh bien on va se servir le café !

réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 08h44 : Enfin ! Je cesse donc de me lamenter.  Bon... eh bien on va se servir...
Oui, merci...avec deux ou trois gouttes de rhum, pour moi...
Et c'est que le thème n'inspire personne, à commencer par moi,
je trouvais ça con en 2012 et en 2017, c'est le même con bât !
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 08h42 : Bât... Bah alors... z'êtes où ? Je croyais être en...
Hé oh ça va le travail à la chaîne c'est pas ici....
On peut un peu se la couler douce, non ?

Pas vrai ça !!...

Bon, pas trouvé de bât chez Georges mais cette chanson où il est dit:

Mal à l'aise sur mes fémurs,
M'attendant à voir les humains
Se détourner de mon chemin


Ça peut faire l'affaire non ?

Bon puisque le café est fait.......

Ad'taleur........
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 08h42 : Bât... Bah alors... z'êtes où ? Je croyais être en...
Sont tous partis batifoler, manger des babeluttes ?
CHARADE:

Mon premier blesse parfois l'animal
Mon second est un département
Mon troisième est un volatile
Mon quatrième est du cacao

Mon tout est un gâteau

Elle est facile.........
réponse à . Mintaka le 19/03/2017 à 09h04 : Sont tous partis batifoler, manger des babeluttes ?...
Le bât blesse et le bât belutte ?
réponse à . BOUBA le 19/03/2017 à 09h05 : CHARADE: Mon premier blesse parfois l'animal Mon second est un dépa...
Le bât bât au rhum ? 
Ça, c'est la réponse à cette charade:
Mon premier est une selle pour bêtes de somme
Mon deuxième est un vêtement féminin
Mon troisième est une conjonction de coordination
Mon quatrième est un foyer
Mon tout est un gâteau
réponse à . BOUBA le 19/03/2017 à 09h05 : CHARADE: Mon premier blesse parfois l'animal Mon second est un dépa...
Étant donné l'expression du jour, ton premier pourrait être "bat"...
Ta région étant le Var, ce pourrait être la réponse à ton deuxième...
"Oiseau" serait-il ton volatile ?
Quant à ton quatrième, il ressemble fort à "chocolat"...

Si j'ajoute une mutine petite liaison, on aurait alors un "Bavarois z'au chocolat" !

réponse à . BOUBA le 19/03/2017 à 09h05 : CHARADE: Mon premier blesse parfois l'animal Mon second est un dépa...
Bât Var oie (au) chocolat ?
réponse à . BOUBA le 19/03/2017 à 09h05 : CHARADE: Mon premier blesse parfois l'animal Mon second est un dépa...
On dit que ceux qui parlent trop, n'écoutent pas, pourtant, le bavard oit !
Ça doit être ça, mais le "au" ne s'explique pas. Ton disciple n'est pas près de te dépasser !
réponse à . joseta le 19/03/2017 à 09h21 : On dit que ceux qui parlent trop, n'écoutent pas, pourtant, le bavard oit...
Il y a le Haut Var et le Bas Var ; les habitants de celui-ci étaient les Bas Varois. Leur monarque était intarissable, c'était le bavard roi, mais parfois il écoutait en aboyant "ouah, ouah", alors on disait : le bavard roi bas varois oit.
réponse à . Mintaka le 19/03/2017 à 09h25 : Il y a le Haut Var et le Bas Var ; les habitants de celui-ci étaient...
Et dans ces départements, on fabriquait des bâts connus comme les bâts varois...

Au secours ! Le crayon permettant les corrections ne fonctionne pas chez moi !
Comment cela se passe-t-il chez vous ?


nnbge
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 09h33 : Au secours ! Le crayon permettant les corrections ne fonctionne pas chez ...
Chez moi c'est le seul bidule à fonctionner normalement (jusqu'à présent). 
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 09h33 : Au secours ! Le crayon permettant les corrections ne fonctionne pas chez ...
Mon crayon 'bât' son plein...
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 09h33 : Au secours ! Le crayon permettant les corrections ne fonctionne pas chez ...
Comment cela se passe-t-il chez vous ?
Chez moi, tout bât pour le mieux...
Bâfff...
J'vous l'avais dit qu'elle était fastoche ma charade.......

Allez zou, ce midi grillade chez les Lapeau d'Effesses..Y aura peut être une bavaroise au chocolat au dessert...

Bon dernier dimanche hivernal...
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 09h33 : Au secours ! Le crayon permettant les corrections ne fonctionne pas chez ...
Vise bien le bouton, il est parfois chatouilleux. Moi, c'est la flèche pour répondre qu'il faut que je place dessus le curseur de la souris au quart de millimètre près, même quand il a l'air déjà dessus.
réponse à . God le 19/03/2017 à 10h27 : Vise bien le bouton, il est parfois chatouilleux. Moi, c'est la flèc...
Je dirais plutôt que je place le curseur juste en dessous de la flèche. 
réponse à . God le 19/03/2017 à 10h27 : Vise bien le bouton, il est parfois chatouilleux. Moi, c'est la flèc...
Merci God !
Je peux "ouvrir" mais aucune correction n'est possible. Dès que je positionne le eur pour rectifier, la case devient blanche !

réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 10h57 : Merci God ! Je peux "ouvrir" mais aucune correction n'est possibl...
Éteins et rallume ton ordinateur, ça ne mange pas de pain.
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 10h57 : Merci God ! Je peux "ouvrir" mais aucune correction n'est possibl...
13 et trange ! Chez moi, ça fonctionne farpaitement. La suggestion de Mintakaltinak ne mange pas de pain. Et p'têt' même qu'elle pourrait marcher.
réponse à . God le 19/03/2017 à 11h13 : 13 et trange ! Chez moi, ça fonctionne farpaitement. La suggestion d...
J'y avais à moitié songé en activant "redémarrer"... en vain.
Viens d'atteindre et d'allumer... pas mieux.
Me demande si ce n'est pas la souris qui débloque car c'est dès que je l'actionne que survient le blanc.

Pour tout te dire, je flemmardais avec le portable sur les genoux. Vais ouvrir le "fixe" pour voir si.... et pis je te raconte !

Merci à Mintaka itou !

réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 11h43 : J'y avais à moitié songé en activant "redémarre...
Viens d'atteindre et d'allumer... pas mieux.
En tout cas, ce message 137 s'affiche parfaitement.
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 11h43 : J'y avais à moitié songé en activant "redémarre...
Éteindre, attendre 10 s que les circuits se vident puis rallumer est parfois plus efficace que redémarrer. Idem pour les bagnoles bourrées d'électronique, quand ça déconne, débrancher une cosse de la batterie, attendre un peu et rebrancher pour réinitialiser le merdier. 
réponse à . God le 19/03/2017 à 11h13 : 13 et trange ! Chez moi, ça fonctionne farpaitement. La suggestion d...
Et sur l'autre appareil : ça marche !

Donc... donc, ben j'en sais rien ! Car si j'utilise beaucoup, techniquement, je ne connais rien !
J'avais écrit - il y a longtemps et dans une situation qu'il n'est d'aucun intérêt de raconter ici - j'avais écrit donc un programme qui permettait de trouver le résultat d'une multiplication... ce que fait tout bon tableur ! Mais qu'est-ce que j'étais fière !

Donc... eh bien donc, à chacun son métier et ses compétences ! Je me débrouille pas trop mal dans l'apporté des croissants du dimanche et dans l'épongeage du Lagon bleu chez Marcel... mais ça s'arrête là !

Allez ! vais nettoyer devant ma porte 121 !

Merci encore Ta Divinité ! 
réponse à . Mintaka le 19/03/2017 à 11h54 : Éteindre, attendre 10 s que les circuits se vident puis rallumer est par...
Merci re-encore



Débranche et rebranche ta box des fois ça marche.
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 11h43 : J'y avais à moitié songé en activant "redémarre...
Si c'est un problème de souris, essaie avec le touchpad de ton portable.
réponse à . Mintaka le 19/03/2017 à 12h04 : Si c'est un problème de souris, essaie avec le touchpad de ton porta...
Pas mieux...
Ce qui est curieux, c'est que tout va bien ailleurs... Je peux me balader dans mes autres fichiers, dans les jeux... mais dès que je veux modifier quêque chose dans ma case "contrib.", impossible...

réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 12h20 : Pas mieux... Ce qui est curieux, c'est que tout va bien ailleurs... Je peux me b...
Ça m'est arrivé, je me suis désabonné/réabonné et c'est rentré dans l'ordre.
On peut se réabonner avec le même pseudo ?
Bien sûr, si c'est la même adresse mail. J'écris depuis mon smartphone et ne pourrai t'aider que ce soir depuis mon ordinateur.
Quand le pape Boniface est mort le bas clergé a récupérer sa mule. Mais très vite lassé de lui faire son vin à la française avec beaucoup de sucre et d'aromates, ils l'ont vendue à monsieur Seguin pour tenir compagnie à sa chèvre. Monsieur Seguin qui n'avait pas tout compris lui a mis des bas. Elle avait honte. Pensez une mule de pape avec des bas de fille des rues. Et la mule du pape se désolait :
- Ah ! bandit, quel coup de sabot demain matin !
Le lendemain, la mule, était toute harnachée, avec son bat et ses bas, et prête à partir pour la vigne quand Seguin passa près d'elle. Il s'arrêta pour lui donné deux ou trois petites tapes amicales sur le dos. La mule pris son élan :
- Tiens ! attrape, vieux cochon !
Et elle lui détacha un coup de sabot si terrible, si terrible, que de Pampérigouste même on en vit la fumée, un tourbillon de fumée blonde où voltigeait un bas de soie.
C'est depuis qu'on dit que le bas blesse
réponse à . mickeylange le 19/03/2017 à 12h37 : Quand le pape Boniface est mort le bas clergé a récupérer ...
Raconte encore ! 





réponse à . Mintaka le 19/03/2017 à 12h34 : Bien sûr, si c'est la même adresse mail. J'écris depuis mon s...
Vais attendre ce soir pour ne pas faire de fausse manip. que je regretterai amèrement !
Canal 12 ?

réponse à . BOUBA le 19/03/2017 à 08h59 : Hé oh ça va le travail à la chaîne c'est pas ici.... ...
Hé oh ça va le travail à la chaîne c'est pas ici....
On peut un peu se la couler douce, non ?
Ce matin, je n'ai pas été attentive à cette maussaderie du petit levé !
Est-ce ainsi que le Bouba blesse ? Hmmmh ?


réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 16h36 : Hé oh ça va le travail à la chaîne c'est pas ici.... ...
Histoire de rigoler essaie ton crayon sur le thème utilisé la veille par exemple...
Bon j'essaie le mien après tout je sais pas ! Tout fonctionne.
réponse à . le gone le 19/03/2017 à 16h40 : Histoire de rigoler essaie ton crayon sur le thème utilisé la veil...
Tu penses bien que j'ai essayé... mais que couic itou !
En fait, il n'y a que sur mon ordi. portable que ça fonctionne mal... Quant à savoir pourquoi ? Seul(e) un/une technicien/ne pourrait me le dire !
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 17h24 : Tu penses bien que j'ai essayé... mais que couic itou ! En fait, il ...
Alors soit c'est la souris du portable qui est foutue, soit c'est le pavé qui la remplace... je n'ai pas de compétences dans le domaine de l'informatique.
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 17h24 : Tu penses bien que j'ai essayé... mais que couic itou ! En fait, il ...
Je combâtis !
Joliiiii ! Merci beaucoup de ta combâtivation à mon égard !*

réponse à . le gone le 19/03/2017 à 17h50 : Alors soit c'est la souris du portable qui est foutue, soit c'est le p...
La souris, j'y avais pensé... mais elle n'est pas en cause ! J'ai essayé avec celle de PC "fixe' (par opposition au portable) : c'est tout pareil.
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 17h24 : Tu penses bien que j'ai essayé... mais que couic itou ! En fait, il ...
Demande à Houbba c'est le spécialiste des crayons !
Sinon je peux te prêter mon taille crayon
réponse à . DiwanC le 19/03/2017 à 19h29 : La souris, j'y avais pensé... mais elle n'est pas en cause ! J'ai es...
Envoyé par canal 12.
réponse à . mickeylange le 19/03/2017 à 20h08 : Demande à Houbba c'est le spécialiste des crayons ! Sinon je ...
Mazette ! Monsieur a les moyens !
Mon crayon me bât froid...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Savoir où le bât blesse » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?