Une main de fer dans un gant de velours - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Une main de fer dans un gant de velours

Une autorité ferme sous une apparence douce.
Ferme, mais diplomate.

Origine

A l'origine, seule l'expression 'une main de fer' était utilisée pour désigner quelqu'un ayant de l'autorité pouvant même être exercée avec rudesse voire violence.

Le gant de velours indique que l'autorité, quoique ferme, s'exerce cette fois-ci avec douceur ou diplomatie, avec absence de contrainte.

Cette expression est attribuée à Bernadotte (Lien externe) qui, lors d'une entrevue avec le comte d'Artois, prince royal de Suède, aurait dit : « Il faut pour gouverner les Français une main de fer recouverte d’un gant de velours ».

De nos jours, on se demande s'il peut réellement exister une recette efficace pour gouverner les Français...

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une main de fer dans un gant de velours » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede eiserne Faust im seidenen Handschuhpoing de fer dans un gant de soie
Angleterreen An iron fist in a velvet gloveUn poing de fer dans un gant de velours
Espagnees Mano de hierro en guante de seda.Main de fer en gant de soie.
Argentinees Una fiera con pinta de palomita.Une bete a l'air de peitite colombe.
Italieit Pugno di ferro in guanto di vellutoUn poing de fer dans un gant de velours
Pays-Basnl Een harde hand in een fluwelen handschoenUne main dur dans un gant de velours
Pays-Basnl Een wolf in schaaps klerenUn loup dans des vêtement d'un mouton
Belgique (Flandre)nl iemand aanpakken met een fluwelen handschoenAborder quelqu'un avec un gant de velours
Roumaniero Mână de fier în mănușă de catifeaMain de fer dans un gant de velours
Roumaniero O mână de fier într-o mănuşă de catifeaUne main de fer dans un gant de velours

Vos commentaires
Hé ! Hé !
San-Antonio, lui, parlait souvent de la main du masseur dans la culotte d’un zouave. Les deux versions peuvent-elles être rapprochées ? Et, si oui, pourquoi ?
Vous avez quatre heures. Moi, je vais dormir un peu. Quand même !
J’étais trop tard hier ! une gestion de site m’accapare ! Demandez à God si c’est facile ! Et encore lui, c’est son boulot.
Allez ! Tant pis, j’le fais !
Un ’pitre amer’
veut ’mettre à prix’
une ’mitre après’
un ’prêtre ami’.
amis contrepoètes, bonsoir ! créfieu !

Ca ne vaut rien, comme contrepéterie, c’est trop propre ! Pas assez cochon !
et que dire de :
"une fin de merde en un vent de gueux lourd" (pour l’expression du jour)Cela n’exprime aucune diplomatie pour être "dans les petits papiers,
mais plutôt une courante qui risque de vous en faire user, des petits papiers.
Kenavo ! Noz Vad d’an oll (bonne nuit à tous)
............ou bien " La bielle de Cadix a l’essieu de velours"..............Quant à gouverner les Français ?..............C’est impossible !, Môssieur.........Vive l’anarchie !!!!.............Le drapeau noir flotte sur la marmite...............Ni Dieu, ni maître.............et tout le toutim...............De toute façon çà ne serait pas pire qu’actuellement !!!!!!!!!!
Adessias, compagnons............le bonjour vous va !!
Une autorité ferme sous une apparence douce.
Ferme, mais diplomate.

Le velours servirait à caresser dans le sens du poil, d’accord. Mais, "diplomate", depuis Talleyrand a une autre connotation qui s’apparente davantage au jeu de jambes (flexion, reculade, esquive...) qui mènerait au compromis, incompatible avec la fermeté.

Je pense à une autre définition : avoir une main assez ferme pour tenir un oiseau enfermé, assez douce pour ne pas l’écraser.

Je constate par ailleurs qu’un an après (définition du 22/10/2005), rien n’a changé : je nous trouve très peu gouvernés.
Aujourd’hui ils étaient quatre dans l’équipe de nuit. Ca s’étoffe (tof-tof).
Attendez voir que Cotentine revienne de la Place Djemaa El Fnaa. Elle vous coiffera au poteau.
La meilleure façon de gouverner les français ?
Un gant de fer qui vous cabosse le pourtour.
Ce sera mon programme pour les prochaines élections.
Et le premier qui bouge......
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 07h30 : Une autorité ferme sous une apparence douce. Ferme, mais diplomate. Le ve...
bonjour à toutes et tous.
D’accord avec toi, Momolala, le piaf reste quand même dans le poing fermé. Et de plus, il sait qu’il y est...

Quand tu dis, "je nous trouve très peu gouvernés", si tu parles d’expressio, je dois avouer ne pas être d’accord.
Si tu parles des Francais, je n’en sais rien (c’est diplomatique): je n’en fais pas artie.
Si tu parles des Autrichiens: alors là, t’as raison de raison.
Si tu parles des Belges: et bien je crois que tu ne te trompes pas du tout de du tout.
i tu parles des Européens, alors là, on est - à mon avis - trop gouvernés (dans les détails) et pas assez sur le fond.
Par exemple, lUnion a décidé de changer le format des boîtes aux lettres! N’a-t-elle rien d’autre à f..., ou bien y a-t-il un fabriquant de boîtes dont la fille serait une doublure de Monica Labelle? (celle dans la robe de laquelle Bill s’est mouché)
Mais ceci n’est pas le thème du jour, me trompé-je?

@LPP: je n’ai pas pu te féliciter les jours précédents pour tes pouêmes, considère cependant - SLURP - que ce sont des félicitations ouvertes, continues, perpétuelles et éternelles - SLURP -. Le problème avec toi, c’est que tu es trop bon (pas pour nous, mais dans ce que tu fais), on risquerait de devenir jaloux. Nooooooooooon, pas moi, bien sûr, je ne connais pas ce mot-là et ne sais pas ce qu’il veut dire, mais peut-être certains autres...
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 08h29 : bonjour à toutes et tous. D’accord avec toi, Momolala, le piaf rest...
Ah mais sur Expressio, je me sens parfaitement gouvernée ! C’est God lui-même qui aborde le point du gouvernement, sinon je me serais tenue couate !
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 09h38 : Ah mais sur Expressio, je me sens parfaitement gouvernée ! C’e...
avec la météo d’aujourd’hui, la couenne couate sous la couette, avec un cumquat comme compagnon? ... comme quoi ...
LPP n’étant pas encore opérationnel, je profite lâchement de son absence momentanée (j’espère) pour vous glisser mon pouème du jour. Vous reconnaîtrez sans peine l’auteur que j’ai plagié (mais c’est samedi, jour férié, donc repos !)

Cortège expressionaute

Une main de velours avec un gant de fer
Une cuisse de banlieue avec une fleur de mouche
Une main de zouave dans la culotte de ma sœur
Une tête de guêpe avec une taille de pipe
Un général de Cadix avec une belle de Gaulle
Un lapin des Ardennes avec un sanglier de garenne
Une poule en retraite avec un amiral au pot
Une tournée du combattant avec un parcours des grands-ducs
Un avaleur de vipères avec un nœud de sabres
Un chat de bière avec un grand buveur de gouttière
Une tête à coulisse avec un pied de lard
Un Président de la toile avec un maître de la République
Et un mot d’Expressio avec un accro d’auteur.

Il y a une répétition, je sais. Peux mieux faire !

En attendant vos suites, je vais rendre hommage aux malheureux poilus de tous bords tombés aux champs d’horreur européens. A plus tard sans doute.
Bonjour bonjour... Momolala, je reste quoi... Quant à toi, Filou, tu ne perds rien pour la tendre, la main de masseur dans l’écu de flotte d’un suave : je m’en vais de ce pas de Loi t’en concocter un, pour ton coquetier, pas pîqué des hannetons, Duneton. Bouge pas, j’arrime !
Claudiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine !
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 07h30 : Une autorité ferme sous une apparence douce. Ferme, mais diplomate. Le ve...
Je pense à une autre définition : avoir une main assez ferme pour tenir un oiseau enfermé, assez douce pour ne pas l’écraser.

Oyo, schreck, j’ai essayé avec les kros oiseaux blancs qu’on foit ici, ça marche pas...

Je vous signale au fluor que les cérémonies commencent dans une demi heure et constate avec amertume que vous êtes encore là à dire des bêtises au lieu d’aller vous faire beaux et belles.
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 10h04 : LPP n’étant pas encore opérationnel, je profite lâchem...
Comme tu dis, Momo, honneur et remerciements soient donnés perpétuellement aux poilus de tous bords. Le devoir de mémoire existe. Dans l’espoir qu’un jour les politiciens de tous poils et de tous bords s’en souviennent, afin, ... qu’un jour ... peut être ..., il n’y ait plus ni guerres, ni attentats, ni terroristes, ni terrorisés, seulement des gens qui se souviennent que DES MILLIONS DE PERSONNES ont donné leurs vies pour cela...
C’est tellement plus beau de se retrouver ici, de réfléchir (parfois) ensemble, de jouer avec un des plus beaux trésors de l’humanité (la langue francaise), de déconner (souvent), d’apprécier nos partenaire sur ce site tous les mâtins, quel journal!, de remercier God qui nous y livre notre pain quotidien, et de nous y livrer à une saine émulation, au milieu des émulsions de nos cellules grises!
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 10h32 : Je pense à une autre définition : avoir une main assez ferme ...
Et alors, toi aussi! non?
Moi, j’ai 2 excuses: d’abord, y a pas de cérémonies du souvenir dans l’autre riche, et ensuite, "aller me faire beau"... faut pas rêver...
Surenchère Marseillaise en librairie ! Achetez ses mémoires :

« Demain Deferre* dans trois afghans veules & lourds ! »

*Pour les Belges et autres : Homme politique Marseillais (Maire) et ancien ministre.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 06h01 : ............ou bien " La bielle de Cadix a l’essieu de velours"..............
" La bielle de Cadix a l’essieu de velours" ; très drôle !
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 10h38 : Comme tu dis, Momo, honneur et remerciements soient donnés perpétu...
de remercier God qui nous y livre notre pain quotidien,
enfin, quand il ne trouve pas d’excuse: on a piraté son Cid, c’est la fin de semaine et donc il doit s’activer à mémoriser - on dit soutenir son dos, ha, ha - ou alors, en fin de semaine, il se repose et donc nous envoie des expressions rafraîchies.
Reste humble, mon Godemichou adoré, nous t’aimons tellement comme cela!
Bonne journée
l’Austro God
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 07h30 : Une autorité ferme sous une apparence douce. Ferme, mais diplomate. Le ve...
"La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout" - Coluche
Ben voilà le pourquoi du comment, on ne risque pas d’être gouvernés !
Châtiments Corporels :

L’expression n’est quand même pas sans évoquer une certaine forme de sado masochisme. Si si !!!

Et si elle s’applique au peuple, on peut considérer que gouverner des hommes, des femmes, cela n’est que mettre au pas des individus encore dominés par des pensées et réactions enfantines critiquant et jugeant le monde depuis le bout de leurs petits pieds.

La main menaçante (venue d’en haut) peut aussi se faire douce, il en sera comme il nous plaira qu’il soit.
« Pourvu qu’elles soient douces », hein Mylène.

La douleur et la douceur conduisent le peuple à l’orgasme si je suis bien ma rhétorique. Mais alors à quel moment me demanderez-vous ? Oh Môman où la fesse_et de mise.
Je vous le dis, le peuple veut bien être commandé mais avant tout, il souhaite jouir coûte que coûte de sa position sociale : question de couche ; possible.

Classique attitude. Le peuple est névrosé, ce n’est pas nouveau…. A l’instar du Beaujolais, il conclura toujours que rien n’est bien, que rien n’est bon… tout ceci pour évoquer et appuyer une manière d’en redemander.

Moralité : La fessée mène au bonheur des sens.
Des amateurs ici même ? 
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 11h31 : Surenchère Marseillaise en librairie ! Achetez ses mémoires&n...
Tu l’auras voulue, ta fessée !

NON-POEME : LES DOIGTS DEDANS, DÉCONFITURE.

Je vous le dis tout net et sans aucun détour :
Que d’une main, Defferre (un onguent de débours)
Administra jadis Marseille et ses pourtours.
Non, ce n’est pas pour Tours qu’il sévit, cet autour !

Non, ce n’est pas autour, mais dedans, qu’il laboure !
Non, point ne la bourra, mais bien vida l’encours.
Impavide à lent cours ! Foin de topinambour !
De copine à Hambourg ? Ohé, les chères amours…

Pas « léchèrent », ni « les chairs » ! Au bord du troubadour,
God, qu’il est difficile, au moindre calembour,
D’orner quatorze vers de leurs plus beaux atours…

Non, pas à Tours, Bon God ! Ni même à Pearl Harbor !
Enfile la perle à r’bours, pénétre ce discours.
Dix court ? Dix long ? Disons que c’est juste un concours.
SUGGESTION DU JOUR :
Plutôt que saisir un morpion, d’une main de fer, dans un gant de velours, utilisez de longs gants gris...
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 10h40 : Et alors, toi aussi! non? Moi, j’ai 2 excuses: d’abord, y a pas de c...
ben justement, si moi je suis encore là, c’est que je n’ai pas besoin de me faire belle... (ouh, la crâneuse!)
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 12h24 : SUGGESTION DU JOUR : Plutôt que saisir un morpion, d’une main d...
On repère directement le San-Antoniomane, là !
Palsembleu ! Ventre-Saint-Gris ! Nous voilà trahis...
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 10h38 : Comme tu dis, Momo, honneur et remerciements soient donnés perpétu...
Discours obscène Filo ! On commémore encore une fois l’"éclatante victoire" d’industriels morts et enterrés sans descendance sur une génération de clampins partis défendre des mines de fer et de charbon dont plus personne ne sait aujourd’hui où elles se trouvaient. Triste souvenir d’une boucherie qui n’ose pas encore se reconnaître.

@Elpepe
Hors concours, je le dis sans détours ! Bravo PP, une fois de plus, mais quand on aime on compte pas ! 
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 12h43 : Discours obscène Filo ! On commémore encore une fois l’...
Triste souvenir d’une boucherie qui n’ose pas encore se reconnaître
On n’écrit pas "Busherie"* ?

* En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des calembours à revendre... la langue française, c’est du velours. 
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 13h21 : Triste souvenir d’une boucherie qui n’ose pas encore se reconna&icir...
Jolie langue qui s’encombre au pire d’un seveu quand elle fait de "bush" un buisson, une broussaille...
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 13h38 : Jolie langue qui s’encombre au pire d’un seveu quand elle fait de "b...
Il se prend pour un buisson ardent, non ?
Au bûcher, le Busher !
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 02h46 : J’étais trop tard hier ! une gestion de site m’accapare&...
Pour une fois que je suis tôt, j’en profite pour répondre au fur et à mesure de ma lecture et tant pis si je piétine les plates-bandes des suivants.
C’est juste pour dire que j’apprécie qu’on mette son grain de sel dans le dialecte de son coin. Je le fais toujours avec grand plaisir moi aussi.
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 10h02 : avec la météo d’aujourd’hui, la couenne couate sous la...
Pfffff .... pas foutue d’en faire autant. Je me recouche ou quoi ?
PENSÉES

Une faim de mère panse un gland dans le bourg. Sur le chemin de terre, l’élégant de Nemours déclare à maints Defferre : dans un an, dans un jour, voyez comme le chemin de fer, dans Gingamp, devient lourd.
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 10h04 : LPP n’étant pas encore opérationnel, je profite lâchem...
Je ne sais pas faire de suite mais, je voudrais aussi rendre hommage à tous les poilus de tous bords qui se sont fait abîmer la couenne pendant cette affreuseté.
En particulier à mon grand-père, tranchées dans les marécages de l’Yzer, prisonnier sur le front Russe et, ironie du sort, invalide de guerre en temps de paix pour s’être fait sauter sur une mine, lors du déminage d’un champ de bataille.
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 12h07 : Tu l’auras voulue, ta fessée ! NON-POEME : LES DOIGTS DE...
Hé ben mon colon !!!!! c’est pas piqué des vers.
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 14h31 : PENSÉES Une faim de mère panse un gland dans le bourg. Sur le che...
Pareil pour la 31.
Vous avez intérêt à ce que je ne sois pas sur le site avant la fin de l’après-midi non ?
réponse à . mident le 11/11/2006 à 14h49 : Pareil pour la 31. Vous avez intérêt à ce que je ne sois pas...
Reste, Mident ! Mi-chèvre, mi-chou... Et tutoie-moi, toi, moi, nous tous, sommes les doigts d’une main de maître à la main lourde, pour du cousu main, de Francfort-sur-le-Main ou d’ailleurs. Artilleurs de la langue, faisons feu de tous bois. Petites mains du langage, poussons-le au naufrage !
En agrippant le bastingage, allons noircir la main-courante...
MAIS OU EST PASSE CHIRSTIAN ??? CHIRSTIAAAAAANNN !!! ICI, TOUT DE SUITE !!!
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 15h32 : MAIS OU EST PASSE CHIRSTIAN ??? CHIRSTIAAAAAANNN !!! ICI, TOUT DE SUIT...
Claudiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine ! IDEM ! Et referme le sabord, quand tu appelles, RIKSKE, que sinon on va embarquer des paquets de mer...
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 15h14 : Reste, Mident ! Mi-chèvre, mi-chou... Et tutoie-moi, toi, moi, nous ...
PP au secours ! je sais pas suivre.
Je me fait l’effet d’un papillon en train de butiner les fleurs d’expressio mais pas foutue d’en faire du miel.
réponse à . mident le 11/11/2006 à 15h58 : PP au secours ! je sais pas suivre. Je me fait l’effet d’un pa...
change pas de main, petite Mident. Pour faire du bon miel, il aut du bon temps. Et ici, on en a à revendre. Prends ton pied, garde la main, enlève ton gant de fer, remets-le sur le chemin (de fer), enfile ton gant de velours, et tu verras, ca roulera sur du velours.
réponse à . mident le 11/11/2006 à 15h58 : PP au secours ! je sais pas suivre. Je me fait l’effet d’un pa...
J’ai dévié en cours de rédaction et été interrompue. Bien sûr il fallait lire "l’abeille" et non le papillon.
réponse à . mident le 11/11/2006 à 15h58 : PP au secours ! je sais pas suivre. Je me fait l’effet d’un pa...
C’est normal, Mident : ce sont les abeilles qui font du miel ! Garde ta vraie nature, elle nous va comme un gant à toutes les mains de PP !

Zut, tu l’avais vu ! Mais c’est sincère quand même !
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 16h10 : change pas de main, petite Mident. Pour faire du bon miel, il aut du bon temps. ...
Nous nous sommes croisés. Merci PP.
... et autant pour toi Momolala.
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 15h32 : MAIS OU EST PASSE CHIRSTIAN ??? CHIRSTIAAAAAANNN !!! ICI, TOUT DE SUIT...
Il ne visite plus le site et ne répond pas aux mails directs.
On supposera donc pour l’instant qu’il a profité de la Toussaint pour partir en vacances prolongées sans avertir.
Mais je sais comment avoir de ses nouvelles plus directement s’il persiste à se taire...
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 16h10 : change pas de main, petite Mident. Pour faire du bon miel, il aut du bon temps. ...
Tu vas mieux ? Si PP est lyrique, tu es bien discret. Essaie une cuillerée de pastis pur, voire 2 ; ça marche bien pour les bedaines (c’est toi qui l’a écrit, je ne me serais par permis !!) en transes.

@PP (35) : tu es magnifique, mais je n’ai pas tout compris du (31).
réponse à . God le 11/11/2006 à 16h24 : Il ne visite plus le site et ne répond pas aux mails directs. On supposer...
Eh bé, je commençais à me demander si God existait ! Bonjour au Maître de la toile !
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 16h24 : Tu vas mieux ? Si PP est lyrique, tu es bien discret. Essaie une cuiller&ea...
oui, merci. Ca commence à aller... Quant au pastis, je devrais me l’enfiler sur l’armagnac recommandé par borikito. Vous voulez me voir givré, ou quoi? Quant à la bedaine, oui, je panse que c’est moi qui l’ai écrit...
Suis-je vraiment dix craies?
Je crois plutot que je n’ose interrompre LPP...: Le Pied Pris, je me tais et j’admire!

Et c’est maintenant que commence le questionnaire "le pied dans tous ses états" dans Question pour un champion, sur TV5, alors, silence dans les petites classes...
réponse à . mident le 11/11/2006 à 15h58 : PP au secours ! je sais pas suivre. Je me fait l’effet d’un pa...
File_au_rouet_39 a répondu mieux que je l’eus fait, Mident. Peu t’importe le stylo, pourvu qu’on ait de l’encre ! Et God ne mégote pas sur les fournitures de bureau... Merci, File_à_la_quenouille.

@ God_44 : "je sais comment... s’il (Chirstian) persiste à se taire..."
Le tisonnier rougi sous la plante des pieds ? La baignoire si chère à Debeuliou ? La gégène ? Décris-nous ton modus operandi, God, qu’on s’éduque un peu, quoi !

@ Momolala_45 : mes calembours et autres approximations phonétiques doivent parfois être entendues comme une musique, plus que comme un texte...
Elpépé, musicien de la langue.
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 16h38 : oui, merci. Ca commence à aller... Quant au pastis, je devrais me l&rsquo...
c’était trop facile, pas le pied, quoi!
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 16h40 : File_au_rouet_39 a répondu mieux que je l’eus fait, Mident. Peu t&r...
Il ne manque que Fil_au_fuseau et Fil_à_l’aiguille et on en a fait le tour. 
réponse à . God le 11/11/2006 à 16h24 : Il ne visite plus le site et ne répond pas aux mails directs. On supposer...
On supposera donc pour l’instant qu’il a profité de la Toussaint pour partir en vacances
Il s’agit de Chirstian, bien sûr.
Langue de p... comme je suis je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement entre les deux absences actuelles : Cotentine et Chirstian.
S’ils nous font des enfants j’espère qu’ils ne les noieront pas tous....
Bon, allez, salut les gosses ! BB est à genoux, faut que j’me concentre.
A deux mains.
Je tombe aujourd’hui sur un problème intéressant que certains ont, je pense, déjà eu mais que je ne comprenais pas (c’est quoi qu’y disent, ceux-là ?) cause que je ne l’avais jamais rencontré et que les explications ne brillaient pas par leurs détails :
Je tape un commentaire et je valide puis, au lieu de me retrouver en bas de page avec le nouveau commentaire ajouté, je me retrouve en haut de page, avec mon beau nouveau commentaire perdu dans les limbes.

Comme pour le système anti-spam du formulaire de contact (temporairement enlevé), il semble que cela ne se produise qu’avec Firefox (merci de me contredire si ce n’est pas le cas) et il est aléatoire.
Le blème, c’est que je n’ai pas réussi à trouver le pourquoi du comment pour le système sus-cité et que, du coup, je crains fort de ne pas plus le cerner...

PS/1 : Tiens, là le commentaire est bien passé...

PS/2 : Et il semble que ça ne se produise que sur les réponses à un commentaire, pas sur un nouveau. Piste à suivre...
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 17h30 : Bon, allez, salut les gosses ! BB est à genoux, faut que j’me ...
Elle est à genoux ? Devant toi ? Mais qu’y fait-elle donc ?
réponse à . God le 11/11/2006 à 17h33 : Elle est à genoux ? Devant toi ? Mais qu’y fait-elle donc...
C’est l’heure de l’Angélus ! Respect siouplet !

Bon soir à tous et à chacun(e) ! A demain sans doute.
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 14h31 : PENSÉES Une faim de mère panse un gland dans le bourg. Sur le che...
c’est excellent !
chapeau bas ! Respépect ! 
réponse à . mident le 11/11/2006 à 17h01 : Il ne manque que Fil_au_fuseau et Fil_à_l’aiguille et on en a fait ...
Eh, eh, vous oubliez Fil_à_Retordre (de rire!) 
réponse à . God le 11/11/2006 à 17h31 : Je tombe aujourd’hui sur un problème intéressant que certain...
Je suis un des-z-heureux-z-élus à avoir Firefox, et je ne souviens pas d’avoir jamais eu ton problème. Comme ceci est une réponse à un commentaire pas quelconque, voyons donc voir ce qui se passe-tis valda...

PS 1: comme tu dis, "tiens, ce commentaire-là est bien passé. Deuxième tante-à-t-Yves...

PS 2: toujours le même topo, je reviens où je veux. C’est p’têt pasque mon système est bien dressé... (ouh, le beau jeu de Meaulx)

PS 3: voilà, c’était ma contribution pour faire avancer le schmilblick
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 18h05 : C’est l’heure de l’Angélus ! Respect siouplet ...
C’est ni dans le calendrier chinois, ni dans l’hindou, qu’on trouve l’An Gélu. Peux-tu m’aider, là, serait-ce dans le Maya? Seraut-ce l’année de l’abeille? Celle qui fait du bon miel ? Pasqu’alors là, ce serait l’année Mident, l’An Gélu...
J’ai raison, hein, dis que j’ai raison, dis?
réponse à . God le 11/11/2006 à 16h24 : Il ne visite plus le site et ne répond pas aux mails directs. On supposer...
Bon, espérons que tout va bien. Nous tous, y compris mon 50 % et le chat (je l’ai nommé "Poutoum", parce que, hein, t’as déja entendu un chat dévaler un escalier ?), on lui souhaite un prompt retour. Acré ! Ah, mais c’est vrai que not’ bon maître a des moyens de parler à ses disciples que ceux-ci (les disciples, pas les moyens, hein ?) n’ont pas... 
réponse à . God le 11/11/2006 à 17h31 : Je tombe aujourd’hui sur un problème intéressant que certain...
KELYOS, la solution à tous les blèmes ! Je suis ignare en PC & C°, mais je n’ai que peu de fois rencontré des problèmes de communication sur le site. Ou alors, c’était une erreur de ma part. Le reste a été signalé, et corrigé -si nécessaire- par tes bons soins. Et puis, avec UNE couille, on s’amuse !
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 20h54 : KELYOS, la solution à tous les blèmes ! Je suis ignare en PC ...
Hélas, celle-là me semble un peu grosse pour être digérée facilement.
Je n’ai pas encore eu le temps de m’y repencher, mais le même symptôme dans l’anti-spam du formulaire de contact m’avait laissé coi, quoi.
Et comme le blème est aléatoire, il n’est pas facile du tout à cerner.
Mais demain devrait être un autre jour...

Tiens, à l’occasion, essaye de répondre à la 46, pour voir.
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 16h25 : Eh bé, je commençais à me demander si God existait ! B...
@ God en 62: je fais l’essai.

Tu vois que ça marche !
réponse à . <inconnu> le 12/11/2006 à 11h36 : @ God en 62: je fais l’essai. Tu vois que ça marche !...
Ben chez moi, toujours pas sur celle-là. C’est fou !
réponse à . God le 12/11/2006 à 12h06 : Ben chez moi, toujours pas sur celle-là. C’est fou !...
Gag ! Je te signale que personnellement, je n’emploie pas le pare-feu Firefox. J’en ai un autre, dont je suis entièrement satisfait par rapport à l’usage que je fais de mon PC at home (de Savoie). Mais j’ai la flemme de rechercher lequel. Allez, je vais faire un petit effort. Bouge pas, je reviens.
réponse à . <inconnu> le 12/11/2006 à 12h19 : Gag ! Je te signale que personnellement, je n’emploie pas le pare-feu...
Voilavoilavoila: semblerait que ce soit tout bêtement le bête pare-feu de Windows !
réponse à . <inconnu> le 12/11/2006 à 12h28 : Voilavoilavoila: semblerait que ce soit tout bêtement le bête pare-f...
Le blème n’est pas lié à un pare-feu quelconque : je peux répondre aux autres commentaires. La preuve ici même. Mais pas au 46. J’en perd mon Belge !
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 16h25 : Eh bé, je commençais à me demander si God existait ! B...
Coucou momolala ! On fait encore un test sur ton commentaire. T’inquiètes pas, c’est juste pour essayer de comprendre pourquoi, tout-à-coup, God il est plus omnipotent... 
réponse à . God le 12/11/2006 à 13h31 : Le blème n’est pas lié à un pare-feu quelconque ...
Un bug au niveau de la compatibilité des systèmes d’exploitation ? As-tu déja essayé de répondre à un autre commentaire de momolala ?
réponse à . <inconnu> le 12/11/2006 à 14h05 : Coucou momolala ! On fait encore un test sur ton commentaire. T’inqui...
Faut croire qu’il est devenu omni-impotent.
J’ai déjà répondu à momoiciici sans difficultés. Mais 46 n’est jamais que 666, nombre fameusement satanique, moins 620*. Ceci pourrait expliquer cela...

*Quelle est la particularité de 620 ? Eh bien si on lui ajoute 46, on tombe miraculeusement sur 666. Etonnant, non ?
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 07h30 : Une autorité ferme sous une apparence douce. Ferme, mais diplomate. Le ve...
"compromis, incompatible avec la fermeté"

et pourtant, Coluche disait "compromis, chose due ".

Citat-Hobbes
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 10h32 : Bonjour bonjour... Momolala, je reste quoi... Quant à toi, Filou, tu ne p...
Ne confondons pas :

"Pas piqué des hannetons"
et
"Pas pillé des canetons"

Coincoin-Hobbes
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 12h07 : Tu l’auras voulue, ta fessée ! NON-POEME : LES DOIGTS DE...
Mon cher Louis-Philippe-Patrick,

ton imagination et ta créativitude me laissent pantois !
Bravo pour ces efforts littéraires qui nous surprennent à chaque coup, et j’associe mémélolo à ces compliments, elle qui s’amusa quelques commentaires plus haut à tordre élégamment le cou à certaines expressions.
C’est très gai et rafraîchissant pour mon neurone de vous lire !

Happy-Hobbes
réponse à . file_au_logis le 11/11/2006 à 16h10 : change pas de main, petite Mident. Pour faire du bon miel, il aut du bon temps. ...
"Pour faire du bon miel, il aut du bon temps"

Oui, mais il faut surtout des pots ! (Roland Magdane)

Sluuuurp-Hobbes
réponse à . momolala le 11/11/2006 à 16h25 : Eh bé, je commençais à me demander si God existait ! B...
test micro , un deux

Serviable-Hobbes

PS1 : s’est bien positionné, et je ne travaille pas avec Firefox
A quand remonterait cette entrevue entre Bernadotte et d’Artois ? (à laquelle je n’ai pas été conviée, mais je le dis sans m’en formaliser!) ?
Personnellement j’ai pas lu ... mais je tombe sur cette origine : NAPOLÉON Ier / Maximes de guerre et pensées / J. Dumaine Ed., Paris 1863
« Il faut mener les hommes avec une main de fer dans un gant de velours. »
Mais Balzac utilise déjà la formule en 1835 : "Il aperçut la main de fer sous le gant de velours ( Goriot, 1835, p. 137).
Alors, avant ou après Bernadotte ? Qui citait qui ? Ne peut-on pas imaginer que l’expression était déjà dans l’air ? (on peut, me dira God, sans s’engager plus à fond, tant que je n’aurais pas cité de sources !)

En toutes hypothèses , l’expression "une main de fer" existait déjà (ainsi qu’un sceptre de fer, une poigne de fer etc...). Le gant de velours existait-il ? Les chats faisaient déjà patte de velours : mais prenaient-ils des gants ?

En tous cas tout ceci est antérieur à "la main verte dans un gant de jardinage" de Jardiland, non ?
ANAGRAMMES
God et Fred enlumineurs ananas vendu
God et Fred unanimes advenus annuler
réponse à . chirstian le 14/11/2006 à 13h40 : A quand remonterait cette entrevue entre Bernadotte et d’Artois ? (&a...
Il aperçut la main de fer sous le gant de velours ( Goriot, 1835, p. 137).
C’est dans ce roman – si mes souvenirs sont bons – qu’on peut lire "qu’il n’avait rien dans le pantalon". Le plus marrant c’est qu’en flamand "balzak" signifie "sac à couilles".
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 07h00 : Il aperçut la main de fer sous le gant de velours ( Goriot, 1835, p. 137)...
Il s’agit du portrait de Poiret dans le Père Goriot : « Monsieur Poiret était une espèce de mécanique. En l’apercevant s’étendre comme une ombre grise le long d’une allée au Jardin des Plantes, la tête couverte d’une vieille casquette flasque, tenant à peine sa canne à pomme d’ivoire jauni dans sa main, laissant flotter les pans flétris de sa redingote qui cachait mal une culotte presque vide […] »
Déformées
Un nain d’Anvers dans un Gand de veule ours
réponse à . file_au_logis le 12/08/2013 à 07h48 : Déformées Un nain d’Anvers dans un Gand de veule ours...
Tu oses, tentes !
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 06h52 : ANAGRAMMES God et Fred enlumineurs ananas vendu God et Fred unanimes advenus ann...
Bientôt tu vas nous sortir du God-Fred de Bouillon ?
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 08h29 : Bientôt tu vas nous sortir du God-Fred de Bouillon ?...
Si l’occurrence advient, pourquoi pas ?
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 07h47 : Il s’agit du portrait de Poiret dans le Père Goriot : «&...
Je pense que là, tu fais une erreur d’interprétation.
Poiret est maigre comme un coucou. Le pantalon est vide parce qu’il n’a ni ventre ni fesses à mettre dedans. Pour le reste, on ne saurait dire.
réponse à . chirstian le 14/11/2006 à 13h40 : A quand remonterait cette entrevue entre Bernadotte et d’Artois ? (&a...
Les chats faisaient déjà patte de velours : mais prenaient-ils des gants ?
Tiens, c’est le jour de son anniversaire :

Achète chat mort ou vif pour expérience

E Schrödinger
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2013 à 09h24 : Je pense que là, tu fais une erreur d’interprétation. Poiret...
Peut-on aller jusqu’à dire que, contrairement à Saint-Simon, Balzac n’avait pas la mémoire en trou de serrure ? 
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2013 à 09h34 : Les chats faisaient déjà patte de velours : mais prenaient-il...
Achèterait-il un chat dans un sac ?
le comte d’Artois, prince royal de Suède
Prince, ôte-moi d’un doute.
Il s’agit bien du futur Charles X qui est prince de Suède ?
Est-ce par ironie de l’histoire que Bernadotte a été placé sur le trône de Suède par Napoléon 1er ?
Sans doute, mais de nos jours, le moindre commerçant fait payer le sac !
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2013 à 09h24 : Je pense que là, tu fais une erreur d’interprétation. Poiret...
C’était l’interprétation de mon prof de français en humanité. 
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2013 à 09h34 : Les chats faisaient déjà patte de velours : mais prenaient-il...
Schrödinger faisait de la physique cantique quantique, celle qui s’occupe du chant champ des particules.
Cela doit moins puer que de la "merde dans un bas de soie"... Ce que Napoléon 1er disait de Talleyrand, qui survécut à je ne sais combien de régimes politiques !
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 10h07 : C’était l’interprétation de mon prof de françai...
Ben ... désolé d’être d’accord avec lui (ou elle).
Balzac dit aussi que Poiret avait un cou de dindon, ce n’est pas non plus le signe de l’opulence.

Ceci étant, en France on commence le secondaire en sixième et on le finit en classe terminale, il me semble qu’en Belgique vous commencez en première et finissez en sixième, mais c’est quoi, les humanités, là-dedans ?
réponse à . mitzi50 le 12/08/2013 à 10h25 : Cela doit moins puer que de la "merde dans un bas de soie"... Ce que Napol&eacut...
Ben oui, ma bonne dame. Si tu te moques d’être méprisé et utilisé, le fayotage, c’est efficace dans une carrière.
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 08h29 : Bientôt tu vas nous sortir du God-Fred de Bouillon ?...
Non, non, non, ce sont des God-chauds dans le désert devant Jérusalem (c’est un peu comme dans la pampa, c’est pour cela...). Lovendric te le dirait bien mieux que moi. À Betelgueuse aussi, d’ailleurs...
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2013 à 10h00 : le comte d’Artois, prince royal de SuèdePrince, ôte-moi d&rsq...
Est-ce par ironie de l’histoire que Bernadotte a été placé sur le trône de Suède par Napoléon 1er ?
Faudrait que tu te décides: qui a placé Bernadotte sur le trône? Napoléon Ier ou Ironie de l’Histoire*?
*: illustre inconnu(e) à mes yeux... Je ne le ou la retrouve dans aucun Bottin du Who’s Who de la noblesse...
réponse à . mitzi50 le 12/08/2013 à 10h25 : Cela doit moins puer que de la "merde dans un bas de soie"... Ce que Napol&eacut...
Il ne survécut pas. Il s’adapta avec une facilité déconcertante, complotant, trahissant et ne tenant pas ses promesses. Sa longévité politique tint à son habileté à retourner sa veste. La citation acerbe de Chateaubriand à propos de Talleyrand et de Fouché était si juste que nous nous en souvenons encore.
@ mitzi50

J’ai ajouté un commentaire à ta dernière réponse d’hier.
il me semble qu’en Belgique vous commencez en première et finissez en sixième, mais c’est quoi, les humanités, là-dedans ?
Quand j’y étais, il y avait les six années primaires, du un à six, puis les six années dites d’"humanité" - le secondaire - qui allaient de 6 à 1, les deux dernières années étant (en latin-grec) la "Poésie" puis, la "Rhétorique" (la terminale)...
Coucou me revoiloù, trop content de retrouver mes potes exprès Sionistes......
J’avais lu quelque part que le masque que portait l’énigmatique prisonnier dont on ne sait toujours pas l’identité exacte ( et qu’on ne la saura surement jamais ) ne portait pas un masque de fer avec une mandibule articulée pour lui permettre de manger ( Ca c’est le délire du père Dumas ) mais un masque de velours lui couvrant le haut du visage seulement.
Ce qui est plus crédible car il est difficile d’imaginer un gugusse vivre pendant 34 ans la chetron coincée dans une boite de conserve........
réponse à . file_au_logis le 12/08/2013 à 11h24 : Est-ce par ironie de l’histoire que Bernadotte a été plac&ea...
Aïe, encore une erreur de syntaxe !
réponse à . charmagnac le 12/08/2013 à 11h30 : Il ne survécut pas. Il s’adapta avec une facilité déc...
C’ était un homme d’ une rare intelligence, et un diplomate hors pair. Comme il ne servait, en fin de compte, que ses propres intérêts, on ne peut même pas dire qu’ il retournait sa veste... L’ essentiel, pour lui, était d’ avoir de l’ argent, beaucoup d’ argent, par n’ importe quel moyen ! Il excellait, par contre, dans l’ art... de la manipulation. Et le pire était que les faits lui donnaient le plus souvent raison. Napoléon, qui a le plus souvent passé outre ses recommandations, s’ en mordit les doigts.
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 00h27 : Hé ! Hé ! San-Antonio, lui, parlait souvent de la main d...
Une expression anglaise d’origine récente pourrait faire le lien :" Une dame de fer dans une culotte de velours" : An iron lady in a velvet string (à y être, j’ai opté pour la version la + érotique ((?))de la culotte, les fans de Margaret apprécieront).
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 12h16 : Une expression anglaise d’origine récente pourrait faire le lien&nb...
Tiens, j’aurais plutôt dit "velvet thong".
"Velvet strings" est une marque de cordes pour ... instruments à cordes.
Quant à savoir si Margaret a des fans ...
réponse à . mitzi50 le 12/08/2013 à 12h12 : C’ était un homme d’ une rare intelligence, et un diplomate h...
Farpaitement d’accord avec toi. Encore qu’il ne me paraît pas incompatible de servir ses propres intérêts et de retourner sa veste, l’un étant lié à l’autre.
réponse à . charmagnac le 12/08/2013 à 11h31 : @ mitzi50 J’ai ajouté un commentaire à ta dernière r...
La réponse que j’ ai reçue émane... de God en personne ! Et j’ ai demandé des précisions... que l’ un de vous deux pourra peut-être me donner ?
réponse à . charmagnac le 12/08/2013 à 13h40 : Farpaitement d’accord avec toi. Encore qu’il ne me paraît pas ...
Retourner sa veste est changer d’ avis opportunément. Talleyrand ne changea jamais d’ avis, puisqu’ il ne servait, en fin de compte, que... lui-même, et mettait son intelligence au service des "grands" sans avoir besoin d’ intriguer outre mesure, puisque l’ on se bousculait pour avoir son avis... Ce n’ est peut-être pas très moral, mais c’ est ainsi !
Des fois un pied bot dans un bas de soie marche aussi bien qu’un e main de fer dans un gant de velours.  
De nos jours, on se demande s’il peut réellement exister une recette efficace pour gouverner les Français...

Le grand Charles se posait déjà la question il y a un demi siècle:

« Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ?  »
réponse à . mitzi50 le 12/08/2013 à 14h00 : Retourner sa veste est changer d’ avis opportunément. Talleyrand ne...
Cela s’appelle un opportuniste
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2013 à 12h32 : Tiens, j’aurais plutôt dit "velvet thong". "Velvet strings" est une ...
Si Margaret a des fans? Tu rigoles?
Pour t’en convaincre, voici un site amusant : wikiberal
réponse à . BOUBA le 12/08/2013 à 11h49 : Coucou me revoiloù, trop content de retrouver mes potes exprès Sio...
mes potes exprès Sionistes
Et quand ils ont tort, ce sont les qu’ont tort sionistes ?
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 15h28 : Si Margaret a des fans? Tu rigoles? Pour t’en convaincre, voici un site am...
Amusant, en effet.
Si ce site n’est pas une parodie, c’est le pavé de l’ours.
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 16h22 : mes potes exprès SionistesEt quand ils ont tort, ce sont les qu’ont...
ou sionaires..........
réponse à . <inconnu> le 12/08/2013 à 15h28 : Si Margaret a des fans? Tu rigoles? Pour t’en convaincre, voici un site am...
En ce qui concerne Miss Maggie, j’aurais plutôt dit : une poigne de fer dans un gant de fer.
En référence à une pochette de disque ou apparaissait une banane rose :
A pink banana in a velvet underground.
réponse à . mitzi50 le 12/08/2013 à 14h00 : Retourner sa veste est changer d’ avis opportunément. Talleyrand ne...
Retourner sa veste est changer d’ avis opportunément

J’ai pour cette expression une traduction différente. Quand on retourne sa veste, on ne change ni d’avis ni d’objectif, mais on prend un chemin différent pour y arriver.

L’histoire de la France offre un exemple pas si ancien que cela : un homme politique fréquenta le gouvernement de Vichy, puis quelques gouvernements de la quatrième république, puis enfin un parti de gauche qui lui permit de se hisser à la plus haute fonction.

Il n’avait pas changé d’objectif mais de moyen pour y arriver. Cela dit, ce n’est pas une gymnastique que n’importe qui peut exécuter avec succès.
@ mitzi50

Lu tes échanges avec God. Je suis bien content que tous deux vous connaissiez aussi bien le Gers. Histoire, table, qualité de vie, conviivalité et... Armagnac, c’est le plus beau département de France. Et celui qui n’est pas d’accord, je le défie demain matin sur le pré !

PS Compte tenu de ma maladresse, prévoir plusieurs témoins.
réponse à . charmagnac le 12/08/2013 à 19h03 : @ mitzi50 Lu tes échanges avec God. Je suis bien content que tous deux v...
Alors là je confirme........mon fils habite Auch et chaque fois que je vais le voir je ne reviens jamais sans magret, foie gras, aiguillettes de canard, armagnac, floc......

Boubartagnan...........
réponse à . charmagnac le 12/08/2013 à 18h58 : Retourner sa veste est changer d’ avis opportunément J’ai pou...
Maintenant qu’il est mort, tu peux dire que c’est un ancien président de la république française !

On se souvient aussi du mot d’Edgar (sans d) Faure : Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. Il fallait quand même un sacré talent d"équilibriste pour trouver le vent sous la quatrième république.
réponse à . SyntaxTerror le 12/08/2013 à 19h44 : Maintenant qu’il est mort, tu peux dire que c’est un ancien pr&eacut...
d’Edgar (sans d) Faure

Il a d’ailleurs écrit des livres sous le pseudo d’Edgar Sanday
réponse à . BOUBA le 12/08/2013 à 20h31 : d’Edgar (sans d) Faure Il a d’ailleurs écrit des livres sous ...
Oui, c’était à ça que je faisais allusion. Raté !
Brillants les voisins du dessus...
Mais pas d'allusion au cher Georges chez qui on ne trouve pas de main de fer, ce n'est guère son genre. Pas de velours non plus si ce n'est celui de la primevère :

J'en vois un' blottie sous les feuilles,
Elle est en velours comme tes joues.


Alors, point de ritournelle ce matin ? Ah que si ! Et puisqu'on a commencé avec la primevère, continuons ! Il suffit de passer le pont...




réponse à . DiwanC le 11/09/2015 à 02h49 : Brillants les voisins du dessus... Mais pas d'allusion au cher Georges che...
Pas d'allusion au cher Georges ? Oh que si ! , la fessée : "Paf ! j'abattis sur elle une main vengeresse" il n'a pas pris de gants, c'est vrai !
ANAGRAMME
Reverso indulgéant demanda neuf nus

P.-S. : J'ai eu du mal à faire passer cette contribution, mauvais tours de l'informatique...
- Quoi ? encore à la plage ?
- Quand on EST UN pauvre comme moi, sans ARGENT, qu'est-ce que tu veux FER ? je MÉTAL ou m'ACIER sur la plage et, sous un soleil de PLOMB, je BRONZE.
- ah, ben oui, c'est NICKEL ! plus heureux que ça, LAITON ?
réponse à . joseta le 11/09/2015 à 08h33 : - Quoi ? encore à la plage ? - Quand on EST UN pauvre comme moi...
Ça a l'air d'aller mieux ? Moi, j'ai un peu de mal. 
réponse à . Mintaka le 11/09/2015 à 08h41 : Ça a l'air d'aller mieux ? Moi, j'ai un peu de mal. ...
Oh, j'ai du mal aussi ! je m'y suis mis à sept heures !!
là on dirait que ça fonctionne...mais lentement ...
réponse à . <inconnu> le 11/11/2006 à 11h44 : " La bielle de Cadix a l’essieu de velours" ; très drôle...
La belle de cadis a les yeux de velours !
réponse à . comte_arebours le 11/09/2015 à 04h39 : Pas d'allusion au cher Georges ? Oh que si ! , la fessée&n...
Euh... je viens de faire recherche avec "fessée" ; j'ai trouvé 4 fois le mot chez les voisins du d'ssus mais pas de réelle allusion à la "main vengeresse".
Aurais-je encore mal lu ?
réponse à . Elpepe le 11/11/2006 à 12h07 : Tu l’auras voulue, ta fessée ! NON-POEME : LES DOIGTS DE...
Un jour Defferre rencontra un type qui lui proposait de débarrasser Marseille de ses pigeons gratuitement.
Il accepta puisque c'était gratuit, il n'y avait pas de risque.
Le type précisa, mais si vous me posez une seule question ça sera 100 000 €.
Le jour dit, le type arrive avec un pigeon rouge sur l'épaule. Il fait s'envoler son pigeon, et tous les pigeons de Marseille le suivent.
Defferre sans pouvoir se retenir
- Vous auriez pas un arabe rouge ?
réponse à . mickeylange le 11/09/2015 à 10h25 : Un jour Defferre rencontra un type qui lui proposait de débarrasser Marse...
Et le type lui répondit:
- j'en ai maints Deferre !
réponse à . mickeylange le 11/09/2015 à 10h25 : Un jour Defferre rencontra un type qui lui proposait de débarrasser Marse...
– Et il s'appelle comment, votre Maghrébin rouge, demande Deferre.
– Gaston.
– Gaston, celui du téléphon qui son ?
– Oui, c'est un Kabyle téléphonique.
réponse à . Mintaka le 11/09/2015 à 11h02 : – Et il s'appelle comment, votre Maghrébin rouge, demande Deferre. ...
Là-dessus, l'autre lui a foutu un jeton, je suppose...
réponse à . Alnitak le 11/09/2015 à 11h05 : Là-dessus, l'autre lui a foutu un jeton, je suppose......
Tes blagues sont téléphonées, il aurait pu lui donner un coup de téléphone !
réponse à . charmagnac le 12/08/2013 à 11h30 : Il ne survécut pas. Il s’adapta avec une facilité déc...
La citation acerbe de Chateaubriand à propos de Talleyrand et de Fouché était si juste que nous nous en souvenons encore.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas sa formule, Chateaubriand a écrit "On vit entrer le vice s’appuyant sur le bras du crime", en parlant de Talleyrand et Fouché au traité de Vienne.

Si vous aimez cette période de l'histoire je ne peux que vous recommander la lecture de la remarquable biographie de Fouché par Stephan Zweig.

Mâtin, quelle plume ce Zweig !
réponse à . Mintaka le 11/09/2015 à 11h07 : Tes blagues sont téléphonées, il aurait pu lui donner un co...
Le juge : Et vous aviez un mobile pour le frapper ?
L'autre : Non, c'était un fixe.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (82) LES TISSUS II.
Trouvez dans le texte ci-dessous le nom des 20 tissus suivants:
Bure, piqué, jean, damas, panama, jouy, calle, ninon, twill, écossais, royal, faille, indienne, tussor, mignonnette, coton, tartan, mousseline, amazone, crêpe.

Je dirigeais une espèce de resto du coeur pour venir en aide des réfugiés, et ce jour-là
j'arrivai en retard.
- Mesdames, messieurs, je m'excuse, j'ai eu une panne à ma voiture, une petite tuile, et
c'est que quand tu sors en bagnole, et le moteur cale plusieurs fois, t'as beau piquer une
crise de nerfs, c'est sûr que t'arriveras en retard...mais il n'est jamais tard tant que
je suis là.
Mettez-vous en file indienne, s'il-vous-plaît...les dames à droite, et à ma zone de distribution.
J'étais aidé dans ce travail humanitaire par quelques cuisinières bénévoles, qui s'étaient
occupées des préparatifs, comme écosser les petits pois, par exemple...
- mignonnes, êtes-vous prêtes ?
- oui, Jean...prêtes à ne répondre qu'au ton de votre voix !
- je ne crois pas qu'il faille être si obéissantes quand même, Line...enfin, ni oui, ni non,
il faut qu'on soit organisé, c'est tout ! qu'avez-vous prévu comme dessert, y'a des mousses, Line ?
- oui, et aussi des crêpes...
Les aliments furent distribués, et les réfugiés mangèrent et burent, puis attendirent le lendemain...
- j'espère que vous avez joui de ce, non pas royal, mais modeste repas...et je vous dis: à demain !

Une gifle avec une main de fer, même sous un gant de velours, ça reste un pain... et pis c'est tout !
réponse à . DiwanC le 11/09/2015 à 12h52 : Une gifle avec une main de fer, même sous un gant de velours, ça re...
Un pain d'épices c'est tout 
Une main de fer dans un gant de velours

Donc, puisque je suis logique (en plus d'être bête et futé  ), le masque de fer cachait un visage de velours, non ? 

Ouille ! Tapez pas avec vos mains de fer, mettez au moins les gants de velours !
réponse à . joseta le 11/09/2015 à 12h48 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (82) LES TISSUS II. Trouvez dans le texte ci-des...
19... ptêt le 20e mais avec une prononciation "approchante"  + un 21e 
Velours : avant le XVe, la prononciation est "hésitante" dit M'sieur Rey.
Velos vers 1155, puis velous vers1190, veloux fin du XIIIe, il ne devient velours qu'un siècle plus tard.

À velours est bien sûr liée l'idée de douceur et de là naissent bien des expressions, passées ou non :
- cautère de velours (1560) → indolore
- ventre de veloux, robbe de foin (1640) → bonne chère, pauvres habits, modernisé en 1835 par habits de velours, ventre de son.
- chemin de velours (XVIIe) → voie facile pour arriver à un but et chemin herbu en 1685.
- marcher sur du velours → marcher sur une pelouse.

En 1718 apparaît la patte de velours, celle de Raminagrobis lorsqu'il rentre ses griffes ; bientôt suivie de faire patte de velours, autrement dit "dissimuler une intention de nuire sous une douceur affectée"... Griffe de fer dans une peau de velours !

Plus tard (1740), on joue sur du velours, autrement dit on ne risque pas grand-chose.

La publicité* va s'habiller de velours ; vous souvenez-vous du Vin des rochers, velours de l'estomac ? Il arrachait un peu quand même ! genre "gros bleu qui tâche" comme dit G.B.

Enfin (parce qu'après je vous fiche tranquilles), il y a le petit Jésus en culotte de velours pour qualifier un vin de qualité...
Peux pas m'empêcher d'imaginer not' God en culotte de velours !  

* M'sieur n'en parle pas.
réponse à . Ratanak le 11/09/2015 à 16h09 : 19... ptêt le 20e mais avec une prononciation "approchante" ...
J'ai les 20... je ne cherche plus ! 
réponse à . DiwanC le 11/09/2015 à 17h05 : Velours : avant le XVe, la prononciation est "hésitante" d...
...vous souvenez-vous du Vin des rochers, velours de l'estomac ?

Wouii ! C''est pas la main qu'il fallait avoir en fer, c'est l'estomac, en inox même ! 
Pour fêter ça, on se descend une vieille bouteille ?  Le chat, là, il fait patte de velours ?
Peste diable bouffre ! J'ai ce *$§/@#£§§&*$§/@#£§§&... de bouton "répondre" que je dois lui taper 10 fois dessus avant qu'il réponde le *$§/@#  :->

WTF !!! J'arrive pas à faire le diable non plus... *$§/@#£§§&*$§/@#£§§&*$§/@#£§§&*$§/@#£§§&............

Rata-barnak
réponse à . Ratanak le 11/09/2015 à 17h20 : Pour fêter ça, on se descend une vieille bouteille ?  Le ...
Alors... juste un doigt !
Et pis après, on ira trinquer chez Marcel mais pas avec du frelaté qui fait des trous dans les semelles !
Moi, ce sera un Lagon bleu. Et toi ?

On suivra les conseils Charles B., en glorifiant ce mêêêrveilleux site !

Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.


(Baudelaire - Les petits poèmes en prose)
"Ah, ben faut que je m'achète des gants de velours..."
Le Capitaine Crochet

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une main de fer dans un gant de velours » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?