Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà

Ce qui est une vérité pour un peuple, une personne, peut être une erreur pour d'autres.
Ce qui est valable pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre

Origine

Ceci n'est pas vraiment une expression mais plus une simple citation de Blaise Pascal qui pourrait être le sujet d'un devoir de dissertation (la citation, pas le balaise Blaise).

Fin penseur, l'auteur a simplement voulu affirmer, à juste titre, que la perception de certaines vérités est dépendante de beaucoup de facteurs : la localisation géographique, la culture, la mentalité, l'époque... Autrement dit, ce qui est une vérité pour quelqu'un à un moment ou un lieu donné (en deçà, donc du côté français des Pyrénées, par exemple) ne l'est peut-être pas pour une autre personne d'une autre époque ou d'une autre région (en Espagne, au delà des Pyrénées, dans le même exemple).

On peut noter qu'avant Pascal, Montaigne avait déjà formalisé quelque chose de similaire : "Quelle vérité que ces montagnes bornent, qui est mensonge au monde qui se tient au-delà".
Et, toujours avec Montaigne, on peut même élargir le sujet de la confrontation des cultures : "Chacun appelle barbare ce qui n'est pas de son usage".

Exemple

« Cette Constitution [européenne] consolide une Union qui est depuis un demi-siècle le meilleur garant de paix, de démocratie et de prospérité du continent. Elle en démocratise et rationalise (un peu) les institutions. Elle intègre le social comme un des piliers de l'économie de marché "made in Europe". Elle est enfin l'occasion de mener, même de manière embryonnaire, un débat politique transeuropéen. C'est assez pour vouloir faire mentir le "vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà" de Pascal. Et qu'au sì espagnol réponde l'écho d'un oui français. »
Libération - Article du 19 février 2005

Compléments

Maintenant, revenons à quelque chose d'un peu moins profond, si j'ose dire ; mais que ceux qui ont moins de 18 ans ou qui ne supportent pas les plaisanteries graveleuses ferment bien les yeux avant de lire ce qui suit :
Une femme qui n'aime pas la sodomie pourra aisément dire, en paraphrasant Pascal, "vérité en deçà du périnée, erreur au delà".
C'est bon, vous pouvez les rouvrir !

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen A meridian decides the truthUn méridien décide de la vérité
Angleterreen One man's meat is another man's poison.La viande d'un homme est le poison d'un autre.
Espagnees Cada uno es de un padre y de una madreChacun est d'un père et d'une mère
Brésilpt Cada cabeça uma sentençaChaque tête une sentence
Roumaniero Pentru unii mumă, pentru alţii ciumăPour des uns mère, pour des autres peste.

Déformée

Vérité en deçà du périnée, erreur au delà

Vos commentaires
En vérité je vous le dis, sauf erreur de ma part,c’est la vérité ...
Et toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.
C’était pour faire avancer le chmilblick,sur ce, je file au lit,les mains sur..........
Bonjour, bonsnuit à tous!

Déjà, on voit bien cela avec les problèmes linguistiques equido-frontaliers. Ben, oui, dîtes à un âne Ariégeois "Arre!Arre!", il s’arrêtera. S’il est Aragonais, (par exemple), il avancera.
cette page et cette page vous l’expliqueront très bien
Si l’on considère qu’en 1700, l’ambassadeur d’Espagne à Paris déclare : Il n’y a plus de Pyrénées !... tout est simple !
l’Europe, l’Europe, avec des sauts de cabri disait mongénéral. Et cette Europe qui détruit les services publics, n’est pas une bonne chose.
Devrait rester propriété de chaque nation, mis en œuvre par des services publics:
l’eau, le gaz, l’électricité et les transports ferroviaires. Donc non soumis à la concurrence mais à la réglementation supervisée par chaque parlement de chaque pays. Avec si nécessaire une votation à la manière hélvétique dès que l’on souhaite une modification, une adaptation.
Quant aux "découpages" politiques (sic), il conviendrait de réexaminer le cas de nations (je dis bien de nations !) coupées en deux par l’histoire: Catalogne, Euskadi, sans oublier les Frisons coupés en deux entre Danemark et Allemagne. Un statut particulier transfontalier devait, au moins dans un premier temps, leur être attribué pour une gestion commune de leurs affaires internes. Sans oublier d’accorder plus d’autonomie aux Corses et aux Bretons, moyennant référendum. Idem pour le cas de l’Occitanie.
Pour la France une décentralisation plus grande encore serait la bienvenue.
Mr de Labrouette ( 1630-1701 ) qui fut, comme chacun le sait, un disciple de Pascal déclara après la mort de son maître que cette citation pouvait s’appliquer à toute chaîne de montagne sur la planète.
"vérité en deça du périnée, erreur au delà".
Alors là God, tu me troues le c.l !

J’aurais jamais imaginé ça, quoi que....
C’est bien vrai!
Qu’ai-je donc fait...
J’ai bouleversé les habitudes, provoqué un séisme...outre Pyrennées, en posant trois feuilles de laurier sur une paella.
(disons plutôt un riz car , m’a-t’on dit, ça ne ressemblait pas du tout à une paella.)
Pourtant ça parfume, le laurier, non? Et ça faisait tout joli!
mais qu’en est-il dans les Pyrénées ? A Andorre ou sur le Canigou ? La Vérité a-t-elle un tracé de frontière bien net, avec des gabelous chargés de vérifier si Ramuntcho et ses contrebandiers ne glissent pas une erreur parmi les vérités ?
La vérité du pire aîné reste erreur dans l’au-delà.
réponse à . <inconnu> le 31/05/2010 à 08h27 : C’est bien vrai! Qu’ai-je donc fait... J’ai bouleversé ...
Même que quand le re-pas est là, c’est que les lauriers ont fleuris !
Vérité bien connue énoncée par M. de Labrouette, célèbre disciple de Pascal.

N’importe quoi !

Petite parenthèse : On attribue généralement l’invention de la Brouette à Blaise Pascal, mais c’est une erreur......La Brouette a été connue en Chine de très bonne heure. On a même imaginé, dans ce pays, d’en faciliter l’emploi en la munissant d’un petit mât et d’une voile : de cette manière, quand le vent souffle dans la direction convenable, le travail de l’homme se trouve beaucoup diminué”.
Voir cette page Même que c’est M. DeLassus qui l’a dit !  
une vérité fausse en France est-elle plus vraie qu’une erreur vraie en Espagne ? Doit-on croire le menteur lorsqu’il avoue avoir menti ?
"Une femme qui n’aime pas la sodomie..." Pourquoi une femme ?
en deça du pire aîné il y a le meilleur cadet.
réponse à . chirstian le 31/05/2010 à 08h32 : mais qu’en est-il dans les Pyrénées ? A Andorre ou sur...
bof, chacun voit le Pic du Midi à sa porte ! 
réponse à . silkooo le 31/05/2010 à 08h43 : "Une femme qui n’aime pas la sodomie..." Pourquoi une femme ?...
c’est aux Jeux grecs que le saut d’omie est devenu discipline Olympique.
Comment ? tu n’as pas fermé les yeux ? :&rsquo)
le paysan Pyrénéen prend sa faux contre l’ivraie.
heureusement, s’il est parfois difficile de démêler le vrai du faux, il est toujours possible de se fier à ses sens : si je ne crois que ce que je vois, je ne risque pas de me tromper : St Thomas avait raison et cette page le prouve magistralement.
réponse à . chirstian le 31/05/2010 à 08h47 : c’est aux Jeux grecs que le saut d’omie est devenu discipline Olympi...
c’est aux Jeux grecs que le saut d’omie est devenu discipline Olympique.

Les juges mesuraient les sauts avec un ohmmètre.
.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 31/05/2010 à 08h42 : Même que quand le re-pas est là, c’est que les lauriers ont f...
...la munissant d’un petit mât et d’une voile…
Ainsi, en cas de très, très, très grosse pluie diluvienne, ça faisait un petit bateau !... (à condition d’avoir choisi le modèle « roue amovible » ‘videmment).

*Preuve sur cette page. Modèle très peu répandu au-delà des Pyrénées. Malheureusement, la photo n’est pas très nette.
:&rsquo)
réponse à . <inconnu> le 31/05/2010 à 07h20 : l’Europe, l’Europe, avec des sauts de cabri disait mongén&eac...
...plus d’autonomie aux Corses et aux Bretons…

Ben voyons ! Et - tant qu’on y est - on rend le comté de Nice à la Savoie, et la Savoie aux Burgondes, sans oublier de restituer l’Anjou aux Perfides… S’il reste cinq minutes, on verra si on peut commencer à penser à construire l’Europe...
D’un côté comme de l’autre des Pyrénées, la vérité est dans le vin : en Espagne, sur cette page ; de l’autre côté des Pyrénées sur cette page et cette page.
Il était une fois un taureau, des picadors et un torero… Olé !
Spectacle de lumière pour les uns… insupportable pour les autres, sauf du côté de Nîmes…
Sujet de discussion recommandé si vos dîners s’annoncent moroses !
Soy constipado… Par ici, c’est un encombrement intestinal… au-delà, c’est un encombrement nasal (Je me suis enrhumé). Et le remède est différent !

Oh ! ça va ! C’est pas pire que vos histoires de père inné !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 31/05/2010 à 08h42 : Même que quand le re-pas est là, c’est que les lauriers ont f...
Je ne vois pas le rapport de la brouette avec la paella.
réponse à . <inconnu> le 31/05/2010 à 14h58 : Je ne vois pas le rapport de la brouette avec la paella....
La brouette se compose de cinq sous-ensembles :
1. le châssis : constitué de deux brancards solidarisés, fonction support de l’ensemble ;
2. les poignées : fonction préhension, commande et transmission de l’énergie : c’est l’interface utilisateur ;
3. le porte-charge : contenant du transportable, c’est la fonction outil (on appelle fonction outil la fonction du sous-ensemble qui en dernière analyse assure la fonction de l’ensemble), réalisée par un simple plateau plus ou moins équipé de parois, une benne (nommée caisse, cuve, coffre, etc.) ou un équipement spécifique ;
4. le système roulant : permet le déplacement par roulement (frottements minimum) en supportant une partie de la charge ;
5. le pied (paire ou barre) : assure avec la roue, une base polygonale d’appui stable, pour les périodes d’utilisations statiques (chargement, par exemple).(wiki)

Il s’agit donc d’un outil très élaboré, avec lequel tu peux transporter ta paella.
Ne pas la confondre avec la brouette chinoise qui sert à d’autres transports.
Voir 3B (baronne BB) et la comtesse pour plus de détails croustillants.
réponse à . DiwanC le 31/05/2010 à 03h12 : Si l’on considère qu’en 1700, l’ambassadeur d’Esp...
en 1700, l’ambassadeur d’Espagne à Paris déclare : Il n’y a plus de Pyrénées
d’après le Mercure Galant, l’ambassadeur Castel dos Rios aurait effectivement dit au roi Louis XIV : «Quelle joie Sire ! Il n’y a plus de Pyrénées !». Mais cette version n’a jamais été confirmée , et la phrase est plus souvent attribuée à Louis XIV lui-même.
Mais même si elle est fausse en deçà des Pyrénées, cette anecdote peut très bien être considérée comme vraie au delà, autrement il n’y aurait plus d’expression !
réponse à . mickeylange le 31/05/2010 à 15h37 : La brouette se compose de cinq sous-ensembles : 1. le châssis : constit...
le porte-charge : contenant du transportable, c’est la fonction outil
autrement dit : une brouette sans roue permettrait malgré tout de transporter quelque chose, et remplirait donc son rôle, tandis qu’une brouette sans porte-charge ne servirait à rien. C’est un rappel très judicieux !
C’est ainsi que le paon peut revendiquer l’invention de la roue, sans prétendre toucher des droits sur celle de la brouette, car il s’agit d’un porte-plumes et non d’un porte-charge.
vous êtes trop bons, disait un anglais en parlant des français. Et entre la bonté et la bêtise , il n’y a qu’un pas.
- Le Pas de Calais ?
réponse à . <inconnu> le 31/05/2010 à 14h58 : Je ne vois pas le rapport de la brouette avec la paella....
Voici donc sur quelques éclaircissements sur la brouette chinoise, détails que souhaite te faire connaître Lange, intervention #26).
Le « transport » peut se faire à deux ou à trois, voire à quatre comme ici… il s’adresse à tout adepte de la voile et de la vapeur… bien que sur cette « représentation », c’est le principe de la voile qui a été préféré ! Voili, voilà, voilou !
BeeBee aura peut-être d’autres précisions à t’apporter.

cette page
réponse à . chirstian le 31/05/2010 à 17h02 : le porte-charge : contenant du transportable, c’est la fonction outi...
autrement dit : une brouette sans roue permettrait malgré tout de transporter quelque chose,
Oui car le système roulant est là uniquement pour que l’utilisateur puisse rouler sa caisse.
réponse à . mickeylange le 31/05/2010 à 15h37 : La brouette se compose de cinq sous-ensembles : 1. le châssis : constit...
Cet engin me paraît bien conçu pour transporter la paella. Mais quand c’est une paella pour 3oo personnes , de diamètre:4 mètres...Il faut de sacrés bras à ta brouette! Il faut aussi un gus vraiment costaud , aux larges épaules!!!

D’autres parts, tu n’as pas prévu de petit paravent ou de petit parasol pour mes trois feuilles de laurier!
Dans le transport elles risquent de s’envoler!

Merci pour tes explications savantes.
Celle de mon père était toute en bois avec une grosse roue en fer qui faisait un de ces pétards quand on se poussait dans les calades!
Le porte-charge , fait de vieilles planches disjointes, laissait voir le sol et les pierres et dans les sursauts il arrivait qu’on se fasse pincer un morceau de nos tendres petites fesses! ou qu’on y laisse un lambeau de notre tablier! HIHIHI!!

Tu as fini par me faire rire!
l’expression aurait pu être modernisée en "vérité en deçà du rideau de fer, mensonge au delà" : lors d’un voyage en Russie, en 63, j’avais rencontré des étudiants russes persuadés que le mur de Berlin servait à protéger l’Est de tous ceux qui voulaient quitter l’ouest pour échapper à la tyrannie du capitalisme. Nous, français, avions une autre explication, mais il était frappant de voir que nous tenions, les uns et les autres, nos informations de notre TV, sans autre moyen de les vérifier, et que nous étions de toute bonne foi les uns comme les autres.
Aujourd’hui , malgré internet, j’imagine qu’on peut toujours dire : vérité en deçà de la muraille de Chine ...
"vérité en deça du périnée, erreur au delà".
et le plus surprenant demeure que God ait décidé une fois pour toutes que deça ne prend pas d’accent, opinion qu’aucun de mes dictionnaires ne semble partager.
Accent en delà des Pyrenées, absence en deçà ?
la vérité est dans le vin
il vaut mieux le vin d’Issy que l’eau delà.
réponse à . chirstian le 31/05/2010 à 18h26 : la vérité est dans le vin il vaut mieux le vin d’Issy que ...
donc: «in vino veritas»
réponse à . <inconnu> le 31/05/2010 à 17h41 : Cet engin me paraît bien conçu pour transporter la paella. Mais qu...
nos tendres petites fesses
Seulement ? Rien d’autre, vraiment ??? 
c-à-d avec des conséquences du genre à chanter avec une voix... très aigüe, quoi !
réponse à . <inconnu> le 31/05/2010 à 14h58 : Je ne vois pas le rapport de la brouette avec la paella....
J’esplicationne: En fait, il n’y a aucun rapport entre la paella et la brouette, pas plus qu’il n’y a de sens dans la savante vérité que j’ai énoncée.
J’ai tout simplement pris des éléments disparates des commentaires précédents pour sortir une grosse bêtise qui n’a en vérité absolument aucun sens, qu’on la prenne en deçà ou au delà des Pyrénées.
Ca a au moins le mérite de voir Mickeylange nous faire un bel exposé sur la brouette !
réponse à . chirstian le 31/05/2010 à 18h18 : l’expression aurait pu être modernisée en "vérit&eacut...
même genre d’expérience en juin 1962, mais c’était un séjour touristique à Budapest et ses environs, les troupes soviétiques étaient encore en place (après avoir "vaincu" une révolte contre le stalinisme ... en 1956) et les étudiants hongrois nous ont confié, à nous étudiantes en liberté, leurs obligations d’été ... le mot "vacances" ne recouvrait pas la même idée au delà du coude du Danube ...  
réponse à . cotentine le 31/05/2010 à 23h29 : même genre d’expérience en juin 1962, mais c’éta...
Ah le coude du beau Danube bleu, toujours levé au bord du lagon homonyme !
Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières... 

Quand Georges emménagea dans l’immeuble, il était bien décidé à mettre le holà à une vie trop longtemps dissolue.

Obtenir ce logement ne fut pas facile. Le propriétaire était dur à la détente. Faire dans la dentelle n’était pas dans les habitudes de l’un et s’aplatir comme carpette n’était pas coutume pour l’autre... Ils finirent cependant par trouver un accord, une sorte de point d’orgue.

Le quartier n’était pas celui dont rêvait Georges mais il se dit qu’il valait mieux tenir que courir. Un beau matin, il se pointa avec ses valises, presque aussi heureux que s’il avait gagné le coquetier !

Peu à peu, il fit la connaissance de ses voisins. Chacun avait ses horaires, ses habitudes…

Tôt le matin, Monsieur de Nivelle sortait son chien, une brave bête un peu fofolle qui s’enfuyait dès qu’on l’appelait. Cela mettait en rage Madame de Nivelle :
- J’vais lui régler son compte ! Un jour ou l’autre, de gré ou de force, y passera à la casserole  le clébard ! et ce jour-là, je ferai ripaille ! clamait-elle à la cantonade.

Georges en conclut que Madame de Nivelle n’aimait pas les animaux…

A huit heures, les enfants partaient à l’école et c’était la foire d’empoigne dans la cage d’escalier. En dévalant les marches, ils s’interpelaient d’un étage à l’autre :

- Jean ! Tu m’entends ?
- J’ te reçois cinq sur cinq ! répondait Yves qui aimait utiliser les expressions de son oncle.
- Philippe est pas là ?
- Oh, lui, tu l’ connais ! Un pet de travers et hop-là ! sa mère l’emmène chez le toubib !
Et ça braillait ! Et ça rigolait ! Et ça riait à gorge déployée !

- Faut bien que jeunesse se passe ! souriait le facteur en déposant missives et accusés de réception dans les boîtes aux lettres, mais faire obéir tout ce petit monde doit être une autre paire de manches.

Tous les matins, à huit heures une, Madame de Nivelle jaillissait sur le palier :
- Garnements ! Suppôts de Satan ! hurlait-elle. Où vous croyez-vous ? Ce n’est pas la cour des miracles ici !

Georges en conclut que Madame de Nivelle n’aimait pas les enfants…
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
Clap ! Clap ! Clap !
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
B-R-A-V-O-BRAVOOOOOOO!
Mais, dis-moi, est-ce aussi vrai de l’autre côté de ton arbre?
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
C’est une honte!
Qui te permet de dévoiler ainsi au grand jour ces petits secrets qu nous avions si bien tus!
s: Jeanne et Püpchen
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
Diable !
Ne me dis pas que Georges a pris Mme de Nivelle par le bas !
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
Superbe performance Germaine. Dommage que l’expressio du jour ne soit pas "chapeau bas" !!!
Montaigne avait déjà formalisé quelque chose de similaire
Zut alors, Montaigne croyait aller chercher la vérité au-delà des Pyrénées ... et s’est retrouvé en Italie !
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
Tous mes compliments : cet un exercice qui est beaucoup plus difficile qu’il n’en a l’air !
"Chacun appelle barbare ce qui n’est pas de son usage"
Souvenons-nous que les Grecs appelaient "barbares" tous les peuples non helléniques.
Vérité en deçà des Pyrénées, Joseta au delà 
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
J’ai une amie qui est présidente d’un club littéraire qui organise chaque année un concours de nouvelles. Je vais envoyer la tienne pour le prochain.
Le gagnant a droit à un lagon bleu tous les jours pendant une semaine.
merci qui ?
réponse à . DiwanC le 31/05/2010 à 17h15 : Voici donc sur quelques éclaircissements sur la brouette chinoise, d&eacu...
Pour les "triporteurs", ça semble moins fatigant mais moins réjouissant que la brouette japonaise.
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
Bravo. Réussir à raconter une telle tranche de vie avec les Expressions passées (et repassées). C’est l’art d’accommoder les restes ou je ne m’y connais pas. N’y arrive pas qui veut ! 
"Chacun appelle barbare ce qui n’est pas de son usage".

Pour déranger les autres, il suffit d’être différent (Snoopy)
Qui vient de dire "Rapprocher Montaigne et Snoopy, faut oser !" ?
Des problèmes avec Internet, que je ne recevais pas, à cause d’un cable brisé, m’ont empêché d’être parmi vous à l’heure habituelle. Ceci dit:
Un jeune réalisateur demanda conseil, par écrit, au directeur de "Pas sur la bouche", à propos du titre d’un film qui traitait sur le blé. Celui-ci répondit:
L’épi.
Resnais
Marcel Pagnol demanda à un ami fort modeste:
- Tu parles d’autres langues?
- Oh, laisse Pagnol...
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 02h56 : Avec plus d’une vingtaine des 27 dernières...  Quand Georges ...
J’aimerais pouvoir te répondre À L’ENVI, mais tu es trop supérieure à moi! 
réponse à . charmagnac le 18/12/2012 à 11h20 : Qui vient de dire "Rapprocher Montaigne et Snoopy, faut oser !" ?...
Rapprocher Montaigne et Snoopy

Bigle !
Pyrénées entre France et Espagne?
C’est pas à Athènes que Pirée nait?
réponse à . joseta le 18/12/2012 à 12h44 : Pyrénées entre France et Espagne? C’est pas à Ath&egr...
Et je vous le prouve:
L’Épire est né en Grèce!
Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà.

C’est clair, nous détenons la vérité et Joseta est dans l’erreur.
Mais Joseta pense qu’il détient la vérité et que nous sommes dans l’erreur.
Ce qui prouve que cette expression n’a pas de sens.
D’autant plus que de dire je détiens la vérité c’est sujet à caution. Pendant très longtemps c’était officiellement le soleil qui tournait autour de la terre, c’était la vérité de l’époque. Mais si ma vérité est fausse c’est une erreur et Joseta de l’autre côté a raison. Mais comme il pense que sa vérité n’est pas une erreur ça se complique.
Vous suivez toujours ?
Hé bien continuez pasque moi je sais plus où est l’erreur.
Te tracasse pas!
Ce ne sont pas les montagnes, mais les volcans qui font qu’on détienne la vérité, et pour te le démontrer, je te dirai, qu’à cause du Vésuve, ce sont les habitants de Pompéi qui sont en possession de lave héritée.
En plus d’être un loup, l’homme serait-il une erreur pour l’homme ?
Comme disait Desproges :

L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui !

étonnant, non ?
réponse à . mickeylange le 18/12/2012 à 10h28 : J’ai une amie qui est présidente d’un club littéraire ...
merci qui ?
Merci monLapin !
Et merci à vous tous - Richard68, Filo, Horizondelle, deLassus, charmagnac, joseta - z’êtes trop mignons ! Pour être à pareille fête, j’essaierai d’être au rendez-vous... dans 27 jours !

Voulais vous dire encore :

Tout récemment - arrêté sur le trottoir pour admirer le pic ensoleillé du Canigou qui luisait là-bas, tout la-bas - Georges croisa sa voisine :

- Quel spectacle ! C’est superbe ! À la vérité, nos Pyrénées sont magnifiques et c’est peut-être encore plus beau au-delà !
- Faites erreur, bougonna-t-elle,

Georges en conclut que Madame de Nivelle ne devait pas aimer la montagne...
Ouf ! Suis bien contente de l’avoir placée celle-là !  

À tout bientôt !
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 16h19 : merci qui ?Merci monLapin ! Et merci à vous tous - Richard68, F...
Mais, mais, mais j’en reste baba ! Tu nous claques le bec, que veux tu que nous te racontions maintenant ?
On attend tes ordres !
P.S. y’a pas d’anniverssaire ce jour ?
Et dire que nous allons tous trépasser qui disent les autres 
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 16h19 : merci qui ?Merci monLapin ! Et merci à vous tous - Richard68, F...
Georges en conclut que Madame de Nivelle ne devait pas aimer la montagne...
Et pourtant, cette page.
J’ai manqué plusieurs anniversaires. C’est ça aussi la procrastination ???
Petit problème d’ordinateur qui se fait vieux.
Si le père Noël pouvait m’en apporter un neuf. 
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 16h19 : merci qui ?Merci monLapin ! Et merci à vous tous - Richard68, F...
"Chacun appelle barbare ce qui n’est pas de son usage".
Dépêche-toi, Germaine, de venir au bar-bar du phare-phare encore en écluser vite-fait un ou deux, avant ton départ pour 27 jours...
C’est quoi, cela? Un vice caché? Une grossesse nerveuse?

Allez, matelot, à la barre et ne te rembarre pas san venir trinquer avec nous pasqu’autrement, c’est sûr, c’est toi qui va trinquer!

Mais - si 27 jours, alors là:
JOYEUX NOEL ET BONE ANNEE rien que pour toi!
La bise!
réponse à . file_au_logis le 18/12/2012 à 20h02 : "Chacun appelle barbare ce qui n’est pas de son usage".Dépêch...
Je me suis mal exprimée : je n’ai pas l’intention de vous quitter pendant 27 jours...

27 jours c’est le temps qu’il faut à God pour nous donner "Les (27) dernières" que j’essaierai - sauf si quelqu’un si colle ! - de malaxer, de triturer et de mélanger pour construire une histoire plus ou moins bancale... ou géniale, en toute simplicité !!!

Merci pour tes bons souhaits, on n’en a jamais trop pour tenir pendant 365 jours. Et pis, tiens ! bise à toi aussi !
réponse à . DiwanC le 18/12/2012 à 22h24 : Je me suis mal exprimée : je n’ai pas l’intention de vou...
Je me suis mal exprimée : je n’ai pas l’intention de vous quitter pendant 27 jours...
Ouf!

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?