Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Arriver comme les carabiniers

Arriver en retard, lorsque tout est terminé.

Origine

Cette expression est issue de l'opéra-bouffe Les brigands d'Offenbach, qui chantaient :
Nous sommes les carabiniers
La sécurité des foyers
Mais par un malheureux hasard
Au secours des particuliers
Nous arrivons toujours trop tard.

La réputation des carabiniers devait être très mauvaise pour qu'il y soit fait allusion de manière aussi marquée dans le livret de cette oeuvre.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Arriver comme les carabiniers » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Das kommt wie Feigen nach Ostern Cela vient comme des figues après Pâques
Autriche Allemand Verschlafen Ne s'être pas réveillé à temps
Grèce Grec Φθάνω κατόπιν εορτής (Ftàno katòpin eortìs) Arriver après la fête
Angleterre Anglais To be a Johnny-come-lately Être un Jeannot qui arrive tard
Angleterre Anglais To come a day after the fair Venir (arriver) un jour après la foire
Argentine Espagnol Puntual como la policia Etre a l'heure comme la police
Espagne Espagnol A buenas horas mangas verdes Arriver après la bataille, quand on n'a plus besoin de rien
Espagne Espagnol A buenas horas, mangas verdes C'est bien le moment, les manches vertes, allusion à la couleur de l'uniforme de la Garde civile espagnole
Espagne Espagnol Llegar tarde, mal y nunca Arriver en retard, mal et jamais
Latin Latin Tarde venientibus ossa Pour les retardataires, des os
Pays-Bas Néerlandais De hond in de pot vinden Trouver le chien dans le pot/la casserole (arriver trop tard pour le repas..... il ne reste plus rien)
Pays-Bas Néerlandais Komen als mosterd na de maaltijd Arriver comme de la moutarde après le repas
Pays-Bas Néerlandais Vijgen na Pasen Des figues après Pâques
Catalogne Autre Arribar al misses dites Arribar al messies dites
Pologne Polonais Musztarda po obiedzie La moutarde après déjeuneur
Roumanie Roumain A ajunge la spartul targului Arriver à l'éclatement de la foire
Roumanie Roumain A sosi a patra zi dup? scripturi Arriver le quatrième jour selon les Écritures
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Arriver comme les carabiniers » Commentaires

  • #1
    • borikito
    • 01/07/2006 à 11:37
    Où il est démontré que les carabiniers ne sont pas les seuls à se faire désirer ?
    A mon excellent chrono, cette expression n’est arrivée (au petit trot) que vers 10 heures.
    Bon, c’est le week-end et ceux qui ne sont pas sur les routes sont déjà en tongs au camping ?
  • #2
    • God
    • 01/07/2006 à 12:01
    • En réponse à borikito #1 le 01/07/2006 à 11:37 :
    • « Où il est démontré que les carabiniers ne sont pas les seuls à se faire désirer ?
      A mon excellent chrono, cette expression n’est arrivée (au... »
    Les ânes braient, mais la caravane passe quand même...
  • #3
    • <inconnu>
    • 01/07/2006 à 15:02
    En somme, ça évoque aussi la cavalerie ne faisant pas toujours dans les westerns-union avec la ponctualité...
  • #4
    • chirstian
    • 01/07/2006 à 15:07
    je voudrais rappeler que le carabin, avant d’être un étudiant en médecine, était un soldat , et que la carabine avec laquelle il adorait tirer un coup , était son fusil léger, pas sa femme !
    Cette importante précision apportée, il faut leur rendre justice : ils n’étaient pas plus en retard que d’autres, et souffrent de la déformation de l’expression qui était autrefois : "arriver comme les car à Biniers" (parfois citée :arriver comme les bus à Biniers).
    Biniers était, comme chacun sait, une petite commune de Côte du Rhône, connue pour ses biniers aux pommes, dont les transports publics ont toujours été lamentables.
    (le fait est déjà attesté par Montaigne , qui cite l’expression "arriver comme les coches à Biniers").
    Après bien des tentatives de réorganisation ,on jugea plus radical de supprimer purement et simplement la commune : vous pourrez constater que Biniers ne figure plus dans les atlas ou autres listes, ce qui prouve inubitablement la véracité de mes dires. (j’apporte cette précision, pour ne pas être confondu avec des petits rigolos qui alimentent ce site avec des rumeurs non sérieuses, profitant du coupable laxisme de God à leur égard !)
    Professeur Ch. de l’Académie
  • #5
    • <inconnu>
    • 01/07/2006 à 15:18
    • En réponse à chirstian #4 le 01/07/2006 à 15:07 :
    • « je voudrais rappeler que le carabin, avant d’être un étudiant en médecine, était un soldat , et que la carabine avec laquelle il adorait tir... »
    Mauvaise foi carabinée professeur...
  • #6
    • borikito
    • 01/07/2006 à 15:50
    • En réponse à <inconnu> #5 le 01/07/2006 à 15:18 :
    • « Mauvaise foi carabinée professeur... »
    Hi-han, hi-han !
    L’a-t-il bien brait ?
    Et maintenant je passe au langage humain pour approuver Yannou à propos de la mauvaise foi carabinée de Christian.
    Un tel sens de la répartie me faisant défaut, bien entendu.
    Han-hi, Han-hi (traduction : au revoir).
  • #7
    • chirstian
    • 01/07/2006 à 16:40*
    • En réponse à <inconnu> #5 le 01/07/2006 à 15:18 :
    • « Mauvaise foi carabinée professeur... »
    relent suspect d’antisémitisme primaire !
    Bien que ne le partageant pas, je n’oserais dire que la foi qu’a rabbine Héh est mauvaise. Yannou a tort, oui, Thora yannou !
  • #8
    • OSCARELLI
    • 01/07/2006 à 18:13
    C’était au temps, de la bataille de Reichshofen,
    Il fallait voir les cuirassés charger.
    Cuirassés, en avant, chargez!
    Et d’un pied.
    C’était au temps de la bataille de Reichshofen,
    Il fallait voir les cuirassés charger.
    Cuirassés, en avant, chargez!
    Et d’un pied, et de l’autre.
    C’était au temps...
    Et vous croyez que - comme ca - ils arriveront à temps?
    Que veut dire borokito quand il parle du sens de la raie partie? Et d’abord, houx est-elle partie?
  • #9
    • <inconnu>
    • 01/07/2006 à 19:03
    • En réponse à OSCARELLI #8 le 01/07/2006 à 18:13 :
    • « C’était au temps, de la bataille de Reichshofen,
      Il fallait voir les cuirassés charger.
      Cuirassés, en avant, chargez!
      Et d’un pied.
      C’était... »
    Il voulait parler de Raie-Mission en faveur de la Raie-Publique. Raie-voltant.
  • #10
    • borikito
    • 01/07/2006 à 20:04
    • En réponse à <inconnu> #9 le 01/07/2006 à 19:03 :
    • « Il voulait parler de Raie-Mission en faveur de la Raie-Publique. Raie-voltant. »
    Vous avez raie-zon
  • #11
    • <inconnu>
    • 01/07/2006 à 20:43
    • En réponse à borikito #10 le 01/07/2006 à 20:04 :
    • « Vous avez raie-zon »
    Raie-Aliste !
  • #12
    • God
    • 01/07/2006 à 21:09
    • En réponse à <inconnu> #11 le 01/07/2006 à 20:43 :
    • « Raie-Aliste ! »
    Il se-raie peut-être bien de d’a-raie-ter ces raie-actions et raie-ponses qui n’apportent pas grand-chose à l’exp-raie-ssion, non ? 😉
  • #13
    • <inconnu>
    • 01/07/2006 à 22:09
    • En réponse à God #12 le 01/07/2006 à 21:09 :
    • « Il se-raie peut-être bien de d’a-raie-ter ces raie-actions et raie-ponses qui n’apportent pas grand-chose à l’exp-raie-ssion, non ? 😉... »
    Oui, il faut être raisonnable, responsable et réfléchi dans l’existence. Justement, j’en parlais à Raymond. Celui qui a commencé, c’est Filologie... un réactionnaire !
    Le Brai-zil fait peur mais Raymond sait ce qu’il fait...
  • #14
    • OSCARELLI
    • 02/07/2006 à 07:43
    • En réponse à God #12 le 01/07/2006 à 21:09 :
    • « Il se-raie peut-être bien de d’a-raie-ter ces raie-actions et raie-ponses qui n’apportent pas grand-chose à l’exp-raie-ssion, non ? 😉... »
    je l’ fraie plus, m’sieur, c’est promis!
  • #15
    • <inconnu>
    • 03/07/2006 à 11:36
    • En réponse à <inconnu> #9 le 01/07/2006 à 19:03 :
    • « Il voulait parler de Raie-Mission en faveur de la Raie-Publique. Raie-voltant. »
    J’aurais aimé être là : des cuirassés monter à l’assaut à trois cents kilomètres de toute mer , quel spectacle !
    Mais la marine est capable de tout, impossible n’est pas français .
    Vous me permettrez néanmoins de nourrir quelque doute ...
  • #16
    • borikito
    • 03/07/2006 à 11:51
    • En réponse à <inconnu> #15 le 03/07/2006 à 11:36 :
    • « J’aurais aimé être là : des cuirassés monter à l’assaut à trois cents kilomètres de toute mer , quel spectacle !
      Mais la marine est capable... »
    Il a probablement voulu dire "cuirassiers" ? Et c’est tant mieux, car les cuirassés, dans la Royale, se font rares.....
  • #17
    • chirstian
    • 03/07/2006 à 14:26*
    • En réponse à borikito #16 le 03/07/2006 à 11:51 :
    • « Il a probablement voulu dire "cuirassiers" ? Et c’est tant mieux, car les cuirassés, dans la Royale, se font rares..... »
    Intéressante réflexion sur les termes cuirassé et cuirassier , auquel je me permts de m’inviter :
    Rappelons l’un des sens du mot cuir :
    "Il se dit aussi populairement d’un Vice de langage qui consiste à lier les mots entre eux d’une façon vicieuse. Faire un cuir, des cuirs..."
    De là, probablement , le terme " cuirs à chier" , quand ils sont particulièrement mauvais... (ceux que nous commettons ici sont des oeuvres d’art!)
    Sinon, plus sérieusement, les cuirassiers étaient des soldats cuirassés, comme l’étaient des navires, des véhicles etc... Par exemple, le 40° Cuirassé aurait pu monter à l’assaut des Ardennes en 40 : car c’était un régiment de chars. Je crois que c’est très récemment que le terme ne désigne plus que des bateaux.
    ( naturellement rien de commun avec le terme "cuir rasé" de mon capiliculteur préféré), ni avec le "cuir racé" de mon tanneur favori. Quand au blindage "cuir- acier" initialement retenu pour le Clémenceau, il a été remplacé depuis longtemps pas un "acier-amiante" des plus efficaces!)
  • #18
    • OSCARELLI
    • 04/07/2006 à 07:06
    Merci à vous, o les braves diplodo, borikito, chirstian et autres, qui ont ainsi pu éclairer ma triste lanterne: "cuirassés, cuirassiers ne sont que des prénoms", aurais-je pu dire. Mais non, en toute modestie, je ne peux qu’admettre mon igno-rance (ben oui, tellement vieille déjà...)
    Si un jour, je devais mourir, je mourrais heureux, sachant que vous m’avez rendu moins c...
    MERCI
  • #19
    • chirstian
    • 04/07/2006 à 10:57
    • En réponse à OSCARELLI #18 le 04/07/2006 à 07:06 :
    • « Merci à vous, o les braves diplodo, borikito, chirstian et autres, qui ont ainsi pu éclairer ma triste lanterne: "cuirassés, cuirassiers ne... »
    C’est bien de vouloir s’instruire , et le site expressio.fr a été créé pour cela.
    Donc continuons la leçon : "une triste lanterne" est un pléonasme : car "triste" et "terne" qualifient la lan de façon redondante.
    Pléonasme -je vous conseille d’écrire le mot, pour le mémoriser- signifie: qui ne plait pas aux puristes, mais plait aux nasmes.
    Est-ce clair ?
    ET n’oubliez pas : si, effectivement, vous décidiez un jour de mourir, faites vous incinérer : vous verrez qu’avec Expressio, vos cendres seront moins grises !
  • #20
    • <inconnu>
    • 04/07/2006 à 15:03
    • En réponse à chirstian #19 le 04/07/2006 à 10:57 :
    • « C’est bien de vouloir s’instruire , et le site expressio.fr a été créé pour cela.
      Donc continuons la leçon : "une triste lanterne" est un pl... »
    Des cendres grises parce qu’elles ont la dalle en pente ??
    Mais si c’est en pente, nous allons descendre.
    Et descendre Grease c’est un peu facile !!!