Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Demain, on rase gratis !

Faire des promesses que l'on ne tient pas.

Origine

"Les promesses n'engagent que ceux qui y croient/les écoutent". Voilà une phrase qui a été mise dans la bouche de nombreux élus (ou en passe de l'être).
Il faut dire que l'activité favorite de nos hommes politiques de tous bords, c'est de faire des promesses inconsidérées, travail qui leur est facilité parce que l'Homme est faible et qu'il préfère entendre des fausses promesses de bonheur que des promesses de temps difficiles, même s'il sait que leur venue ou réalisation est bien plus probable.
L'avantage pour les politiques, c'est que c'est un sport qui ne fatigue que leur langue et pas trop leurs méninges.
Cette expression viendrait d'un barbier qui aurait mis à l'entrée de son échoppe une grande pancarte proclamant : "demain on rase gratis". Mais notre artisan, pas totalement idiot et près de ses sous, l'y laissait tous les jours.
Par conséquent, le benêt qui, le lendemain du jour où il avait vu la pancarte, venait se faire raser ou couper les cheveux et qui s'étonnait de devoir quand même payer, s'entendait répondre : "oui, mais il y a écrit que c'est demain que c'est gratuit".
Pourquoi cette histoire dont la véracité reste à prouver met-elle en scène un barbier ?
C'est peut-être bien parce qu'autrefois il existait une corporation qui englobait les dentistes, les chirurgiens et les barbiers, et qui n'avait pas vraiment une bonne réputation. Ce qui explique qu'on disait : "menteur comme un arracheur de dents".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Demain, on rase gratis ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Leere Versprechungen Des promesses vides
Allemagne Allemand Luftgeschäfte verkaufen (Schwindel) Vendre des illusions, châteaux en Espagne, escroqueries, affaires frauduleuses
Angleterre Anglais A hollow promise Faire une promesse creuse
Angleterre Anglais Promise, like pie-crust, are made to be boken Les promesses, commes la croûte de tarte, sont faites pour être cassées
Canada Anglais Free beer tomorrow! Demain, bière gratuite!
Argentine Espagnol Mañana se fia Demain on pret
Espagne Espagnol Prometer el oro y el moro Promettre l'or et le maure (= Promettre monts et merveilles)
Espagne Espagnol Prometer la luna Promettre la lune
Italie Italien Oggi si paga domani no! Aujourd'hui, nous payons pas de demain
Pays-Bas Néerlandais Morgen brengen ! Apporter demain !
Pologne Polonais Jutro bedzie futro Demain il y aura (on aura) une fourrure
Pologne Polonais Na ?wi?ty nigdy Sur sacrée jamais
Brésil Portugais Prometer mundos e fundos Faire une promesse de mondes et de fonds
Roumanie Roumain A vinde blana ursului din padure Vendre la fourrure de l'ours dans la forêt
Roumanie Roumain Azi pe bani, mâine f?r? bani Aujourd’hui pour de l’argent, demain sans argent
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « Demain, on rase gratis ! » Commentaires

  • #1
    • jolivi
    • 03/03/2006 à 12:04
    Mentir c’est parler contre sa pensée avec l’intention de tromper !
    L’homme politique est avide de pouvoir ce qui lui fait dire des choses qui dépassent sa pensée et tellement bon orateur que l’on tombe forcément dans le piège,il pense tellement ce qu’il peut devenir qu’il ne réalise même plus que toutes ses promesses sont impossibles
  • #2
    • God
    • 04/03/2006 à 09:47
    • En réponse à jolivi #1 le 03/03/2006 à 12:04 :
    • « Mentir c’est parler contre sa pensée avec l’intention de tromper !
      L’homme politique est avide de pouvoir ce qui lui fait dire des choses q... »
    A mon avis, bien naïf serait celui qui croirait vraiment que les politiques n’ont pas l’intention de tromper lorsqu’ils promettent la lune.
    Même s’ils se laissent des fois leur parole dépasser leur pensée (ce sont quand même des êtes humains), ils sont souvent très loin d’être idiots.
  • #3
    • <inconnu>
    • 23/05/2009 à 01:39
    Le défi Tête rasée
    de Leucan,
    tous les ans,
    là, c’n’est pas du chiqué.
  • #4
    • <inconnu>
    • 23/05/2009 à 01:46
    Deux très courts extraits d’une pièce satirique anglaise de Ben Jonson intitulée Don John, écrite vers 1620 :
    Léonora : Ah, Don John ! mériterais-je que vous m’abandonniez ? Avez-vous oublié tous vos serments et vos promesses ?
    Don John : Non, non ; dans ces cas-là je me souviens toujours de mes promesses, et je n’oublie jamais de ne pas les tenir…
    Léonora : Oh, homme cruel ! Comme vous me rendez malheureuse !
    Don John : Malheureuse ! Faites dans la variété comme moi, et vous ne serez pas malheureuse. (…)
    Léonora : N’avez-vous pas passé des mois entiers à faire des promesses et des serments qui m’ont trahi jusqu’à la faiblesse ? Monstre ingrat !

    Don John : Pourquoi n’avez-vous pas succombé avant ?
    Don Lopez : Oui, je vous l’assure, nous devons vous violer.
    Quatrième femme de Don John : Non, monstre, je t’en empêcherai (elle se poignarde).
    Don Lopez : Morbleu, elle tient parole : c’est bien la première fois que je vois une femme tenir parole.
    Don John : Voyez donc la destinée ; si je n’avais été marié qu’à elle seule, je serais veuf.
  • #5
    • eureka
    • 23/05/2009 à 01:54
    Pendant des années, mon boss m’a tellement rasée gratis qu’y ne me reste plus à l’heure actuelle un brin de poil nulle part. L’était vachement fortiche ce mec, il aurait même pu y aller à l’épilation à la cire, mais bon, chacun son truc. En plus, j’avais beau insister et me débattre, qu’il rasait de plus belle, mais il faut lui reconnaître une qualité, il n’a jamais voulu vendre la mèche quant à la marque de son rasoir, mais alors jamais, pas un mot, secret professionnel oblige ! J’aurais bien voulu savoir, moi ... Remarque, il faut avouer aussi qu’il était pas le seul à raser, moi aussi je rasais avec lui ... mais les murs ! Me demande maintenant s’il est toujours aussi bon merlan l’enchanteur qu’avant.
  • #6
    • <inconnu>
    • 23/05/2009 à 02:06
    • En réponse à eureka #5 le 23/05/2009 à 01:54 :
    • « Pendant des années, mon boss m’a tellement rasée gratis qu’y ne me reste plus à l’heure actuelle un brin de poil nulle part. L’était vachem... »
    Ton enchanteur, il te rasait sur une table ronde?
  • #7
    • eureka
    • 23/05/2009 à 03:28*
    • En réponse à <inconnu> #6 le 23/05/2009 à 02:06 :
    • « Ton enchanteur, il te rasait sur une table ronde? »
    Euh oui, le cavalier de la table ronde, l’homme à cheval ... sur le principe du boss qui a toujours raison, le raseur mais pas le danseur, car il ne danse uniquement que du bec, ou alors quand il t’invite recta t’as droit à danse de Saint-Guy.
    Mais qu’est-ce qu’il me rasait c’te bonimenteur !
  • #8
    • momolala
    • 23/05/2009 à 07:54
    J’aimerais disposer sur mon clavier AZERTY , outre les Hmmff, scrongneugneu, ARGN, GREEU et autres onomatopées, des symboles ou graffiti du Capitaine Haddock pour commenter en silence l’intro de God à propos des hommes politiques. Mon besogneux passage en politique locale m’en a bien fait apprendre que tout le mensonge en elle on peut trouver pour paraphraser Marguerite d’Angoulème. Je suis décidément toujours trop naïve, sincère et enthousiaste. 🙁 M’en fous, comme dirait Gaston, depuis que j’en suis sortie, je suis satisfaite d’être moi-même. Ce qui me frappe (PAN, SPLAF) c’est que les meilleurs des gens, les plus sincères, les plus généreux, quand ils durent ou pour durer se laissent aller à de petites compromissions (PSHITTT) et finissent par s’enfermer dans un système qui tourne autour de son nombril et oublie sa vocation première : le service d’autrui (PAM PAM PI ...sur un air de Rouget de l’Isle).
  • #9
    • momolala
    • 23/05/2009 à 08:04
    • En réponse à <inconnu> #4 le 23/05/2009 à 01:46 :
    • « Deux très courts extraits d’une pièce satirique anglaise de Ben Jonson intitulée Don John, écrite vers 1620 :
      Léonora : Ah, Don John ! mérit... »
    Peut-être notre époque aura-t-elle le mérite de faire prendre conscience aux hommes et aux femmes à venir que l’amour et le sexe peuvent appartenir à deux genres différents, que personne n’appartient à personne et ainsi que le don que l’on fait de soi à celui ou celle que l’on reçoit peut s’interrompre à tout moment. Je trouve que cette idée des choses de la vie donne toute sa juste valeur à chaque instant partagé. Vivre dans l’instant et ne rien se promettre n’empêche pas, bien au contraire, d’aimer passionnément, je vous le dis ! Cela dit, à la place de la quatrième femme de Don John, j’aurais sans doute fait un autre usage du couteau face à ces violeurs en puissance !
  • #10
    • tytoalba
    • 23/05/2009 à 08:22*
    • En réponse à <inconnu> #3 le 23/05/2009 à 01:39 :
    • « Le défi Tête rasée
      de Leucan,
      tous les ans,
      là, c’n’est pas du chiqué. »
    Intriguée par ton commentaire, j’ai fait clic sur cette page. Je suppose que c’est de ça que tu veux nous parler. J’aurais du mal à me séparer de mes cheveux, même pour cette bonne cause. Cela fait des années que l’on me bassine pour que je les coupe. Pour couper les cheveux en quatre, je me pose un peu et je t’offrirais le surplus. Et gratuitement dès aujourd’hui. C’est l’intention qui compte.
  • #11
    • chirstian
    • 23/05/2009 à 08:34
    demain on rase gratis dans le lit de Procuste ? Vous me la baillez belle !
  • #12
    • chirstian
    • 23/05/2009 à 08:53
    Ne jetons la pierre, ni aux politiques, ni aux prêtres, ni aux séducteurs : les promesses -quand elles sont faites avec talent- donnent l’espoir et un bonheur immédiat dont , finalement, il importe peu de savoir si elles seront respectées ou non, ni même si elles sont sincères ou non.
    Après coup, l’amant déçu, le militant trahi, le croyant désabusé est furieux, et jure qu’il ne s’y laissera plus jamais prendre. Mais il n’est pas sincère. Au fond, il a toujours su que les promesses qui lui étaient faites n’étaient qu’illusion, mais cela l’arrangeait d’y croire. Perrette pleure sa cruche brisée, mais ses rêves ne l’ont elle pas rendue heureuse quelques heures ? Des millions de joueurs tentent leur chance au Loto, alors qu’ils connaissent les "chances" de gain. Ne plus croire au Père Noël c’est devenir vieux.
    "Espère, enfant ! demain ! et puis demain encore! - Et puis toujours demain! Croyons dans l’avenir. - Espère! et chaque fois que se lève l’aurore ..."
    Victor Hugo.
  • #13
    • <inconnu>
    • 23/05/2009 à 08:57
    • En réponse à chirstian #11 le 23/05/2009 à 08:34 :
    • « demain on rase gratis dans le lit de Procuste ? Vous me la baillez belle ! »
    Wahou !!!!!!!!!!!!
    Notez qu’il existe des raseurs de tout poil ! si pour certains c’est gratis , c’est déjà ça ! mais parfois on préférerait participer et raser à qui mieux mieux !!
    moi, j’ai tendance à promettre et à oublier involontairement des petites choses sans tellement de conséquence . C’est pas bien , mais puisque c’est gratis !!
    alors que les politiciens le font pour le faire !! et le savent fort bien en toute connaissance mais c’est simplement de la débrouille ! pour les gogos , et ça fait tellement plaisir de croire à la lune et qu’on pourra l’avoir ( ou la voir !! )
    mais .... c’est ça qu’est triste ( Bourvil ) !!!!!
  • #14
    • russe_mignonne
    • 23/05/2009 à 09:11
    Bonjour. Quelqun peut-il me dire ce qui est écrit entre parenthèses **ou en passe de l’être**, je ne comprends pas le sens de cette phrase. Merci beaucoup d’avance.
  • #15
    • OSCARELLI
    • 23/05/2009 à 09:19
    Quand Chirstian le Sélénite de service nous promet la Lune, non seulement il nous la baille belle, mais en plus, il nous promet de nous raser gratuitement demain... ou alors aujourd’hui, car on sait que les Sélénites n’ont pas un poil sur le caillou...
    Et pourtant, je continue à bien aimer lire ses contribs, il n’est pas barbant pour un sou...
  • #16
    • OSCARELLI
    • 23/05/2009 à 09:21
    • En réponse à russe_mignonne #14 le 23/05/2009 à 09:11 :
    • « Bonjour. Quelqun peut-il me dire ce qui est écrit entre parenthèses **ou en passe de l’être**, je ne comprends pas le sens de cette phrase.... »
    "ou en passe de l’être" : qui va bientôt le devenir.
    ... Mis dans la bouche de nombreux élus (c’est à dire que ces personnes sont déjà élues), ou en passe de l’être (ces personnes sont en bonne voie pour être bientôt élues)
    Voili, voilà, voilou, il suffit de demander.
    Et bien le bonjour aussi...l
  • #17
    • chirstian
    • 23/05/2009 à 09:21*
    • En réponse à russe_mignonne #14 le 23/05/2009 à 09:11 :
    • « Bonjour. Quelqun peut-il me dire ce qui est écrit entre parenthèses **ou en passe de l’être**, je ne comprends pas le sens de cette phrase.... »
    en passe de l’être =" en train" de l’être
    la phrase disait : cette expression "a été mise dans la bouche... " = l’action est passée (terminée), ou bien elle est en passe de l’être = elle est en train de se passer = on la met actuellement dans la bouche de ....
    le train passe ... il est passé ! Gare Expressio, terminus, tout le monde descend !
    grillé : le train de File_au_logis était un express et le mien un omnibus !
  • #18
    • chirstian
    • 23/05/2009 à 09:29
    • En réponse à OSCARELLI #16 le 23/05/2009 à 09:21 :
    • « "ou en passe de l’être" : qui va bientôt le devenir.
      ... Mis dans la bouche de nombreux élus (c’est à dire que ces personnes sont déjà élues... »
    tiens, outre le fait que tu m’as grillé, ton explication n’est pas la même que la mienne : je voyais la phrase en passe d’être mise dans le bouche des élus, et toi tu vois les élus en passe de l’être. Question "sens" je pense que ton explication est plus logique. Question "articulation grammaticale" je penche pour la mienne. Bon : je passe !
    en trépasse de l’être devrait viser les derniers instants du mec, et en repasse de l’être devrait logiquement signifier qu’on le rase gratis, non ?
  • #19
    • Emeu29
    • 23/05/2009 à 10:20
    Raseurs (gratis) de tout poil, unissez-vous !
  • #20
    • Emeu29
    • 23/05/2009 à 10:24
    • En réponse à momolala #8 le 23/05/2009 à 07:54 :
    • « J’aimerais disposer sur mon clavier AZERTY , outre les Hmmff, scrongneugneu, ARGN, GREEU et autres onomatopées, des symboles ou graffiti du... »
    Tu étais surtout, comme je l’ai été durant un mandat, d’un statut d’amateur (du latin, amare qui...). Le problème c’est quand le siège devient lucratif que l’on a une fâcheuse tendance à s’y accrocher !
    C’est là qu’on commence à se laisser aller à raser gratuitement...
    😉