Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire son miel de...

Tirer un profit de...

Origine

Savez-vous que les abeilles sont de viles profiteuses ? Elles exploitent de pauvres fleurs dans défense, sans même leur demander leur autorisation, et en retirent le nectar et le pollen qu'elles ramènent ensuite dard-dard[1] à leur ruche.
Une fois de retour, pour fabriquer ce miel dont on se régale, la butineuse transfère le nectar à une autre abeille qui l'avale et le régurgite à plusieurs reprises dans le but d'en éliminer l'excès d'eau et de le rendre plus riche en protéines et plus épais, en s'aidant de l'invertine (ou invertase), une enzyme qu'elle sécrète et qui modifie les sucres présents dans le nectar.
Ensuite, les abeilles continuent à l'assécher en jouant les ventilateurs avec leurs ailes, avant de le déposer dans une cellule qui est scellée et dans laquelle la transformation continuera jusqu'à donner ce fameux miel.
En résumé, donc, si on oublie qu'ensuite, c'est l'homme qui joue lâchement les profiteurs en récupérant ce miel qu'elles ont mis du temps à fabriquer et qui est normalement destiné à leur servir de réserve de nourriture, on peut dire que les abeilles profitent des fleurs pour en faire leur miel.
En faut-il vraiment plus pour expliquer notre métaphore où les fleurs sont remplacées par toutes choses dont on sait extraire un 'miel' ou quelque chose de convoité ou de profitable ?
Ici, il ne faut pas voir le 'profit' sous l'aspect uniquement pécuniaire qu'on associe souvent au mot, car il peut tout aussi bien être physique ou intellectuel.
Si la date d'apparition de l'expression ne semble pas précise, on trouve des écrits du XVIe siècle qui comparent déjà le comportement de ceux qui savent tirer profit de certaines choses à celui des abeilles et de leur miel.
[1] Les puristes diront qu'on parle plutôt d'aiguillon, mais "ramener aiguillon-aiguillon à la ruche", ça le fait moins.

Exemple

« Il ressemble à l'abeille, laquelle tire son profit de toutes fleurs pour en faire son miel »
Amadis Jamyn - XVIe siècle
« Lire, en effet, bien lire est avant tout comprendre; puis c'est juger, et s'approprier les pensées d'un auteur; c'est en faire son miel, à la manière de l'abeille, et les déposer, pour les y garder, dans le plus pur de son âme. »
Édouard Charton - Le magasin pittoresque vol. 30 - 1862
« De tout, le chroniqueur sait ainsi faire son miel, ou son fiel, et il n'hésite pas, pour produire ses effets, à faire l'impasse sur le traditionnel résumé de la pièce. »
Mariane Bury,Hélène Laplace-Claverie - Le miel et le fiel : la critique théâtrale en France au XIXe siècle - 2008

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire son miel de... » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Espagne Espagnol Aprovecharse de Profiter de
Espagne Espagnol Hacer el / su agosto Faire son mois d'août (orig : une bonne récolte)
Espagne Espagnol Sacar partido de algo Tirer parti de quelque chose
Belgique Néerlandais Garen spinnen van Faire son fil grâce à
Pays-Bas Néerlandais Er een slaatje uitslaan Battre au point qu'une petite salade en sorte
Pays-Bas Néerlandais Garen spinnen bij iets Filer du brin de quelque chose
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Faire son miel de... » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 26/03/2010 à 00:12*
    Les perfides font tout à l’envers. Ainsi, Outre-Manche, le coureur à pied fait son mile, puis reçoit des fleurs tellement moches que ça lui file le bourdon. C’est pour ça qu’ils font cette tronche-là, quand ile disent "my taylor is ruche".
  • #2
    • Elpepe
    • 26/03/2010 à 00:36
    Cette expression va permettre à BeeBee de faire son miémiel.
  • #3
    • DiwanC
    • 26/03/2010 à 05:03*
    Extrait des mémoires de Thérèse Levasseur, parus en 1753 :
    Rousseau - trop occupé à surveiller l’éducation des enfants - n’entendit pas le téléphone sonner.
    - Emil* ! l’appela son épouse qui brodait dans le salon un rucher de dentelles dont elle espérait tirer profit.

    *car Jean-Jacques était un prénom d’emprunt
  • #4
    • deLassus
    • 26/03/2010 à 05:52
    Petit quatrain circonstanciel
    D’Expressio chaque jour je fais un peu mon miel.
    J’attaque bien avant le lever du soleil;
    Cette règle de vie, c’est pour moi l’essentiel
    Et ce site, toujours, c’est un vrai don du ciel.
  • #5
    • syanne
    • 26/03/2010 à 06:27
    • En réponse à deLassus #4 le 26/03/2010 à 05:52 :
    • « Petit quatrain circonstanciel
      D’Expressio chaque jour je fais un peu mon miel.
      J’attaque bien avant le lever du soleil;
      Cette règle de vie,... »
    Bref, d’un tel miel mon absinthe est si pleine ,
    Qu’autant me plaît le plaisir que la peine,
    La peine autant comme fait le plaisir.

    (Ronsard, Premier livre des amours consacré à Cassandre, XXXVI)
    Bonne journée, à tous, fines mouches et bourdons, je m’en vais de ce vol, abeille travailleuse, gagner mon miel à la force des mots...
  • #6
    • deLassus
    • 26/03/2010 à 06:37
    A l’attention de chirstian, s’il est descendu de ses montagnes :
    - Quel est votre secret pour avoir du succès ?
    - Offrir du bon miel à la bonne mouche, au bon moment et au bon endroit.
    Salvador Dali
  • #7
    • <inconnu>
    • 26/03/2010 à 07:01
    Merci de me rappeler que je dois aller visiter mon rucher!
    L’hiver a été long et les pauvrettes ont besoin que je les nourrisse.
    Un bon miel de mille fleurs...qui coule comme de l’or...à la sortie de l’extracteur...un ruban d’or!
    C’est doux, l’expression aujourd’hui!
    Doux comme du miel. 🙂
  • #8
    • <inconnu>
    • 26/03/2010 à 07:02
    De chaque moment, fleur éphémère,
    Pussions faire notre miel.
    Bonne journée les expressionautes !
  • #9
    • OSCARELLI
    • 26/03/2010 à 07:32
    Ma mie, elle, eût-elle été indienne, eût pu s’écrier: "Miel, mon sari!"
  • #10
    • Purdey
    • 26/03/2010 à 07:33
    • En réponse à Elpepe #1 le 26/03/2010 à 00:12* :
    • « Les perfides font tout à l’envers. Ainsi, Outre-Manche, le coureur à pied fait son mile, puis reçoit des fleurs tellement moches que ça lui... »
    but your English is poor... (Boule & Bill)
  • #11
    • Purdey
    • 26/03/2010 à 07:33
    • En réponse à deLassus #4 le 26/03/2010 à 05:52 :
    • « Petit quatrain circonstanciel
      D’Expressio chaque jour je fais un peu mon miel.
      J’attaque bien avant le lever du soleil;
      Cette règle de vie,... »
    ah ben oui, mais si tu me siffles mes répliques....
  • #12
    • OSCARELLI
    • 26/03/2010 à 07:34
    Que dit donc une abeille, lorqu’elle ne peut contenter ses pulsions?
    "J’ai le bourdon"
  • #13
    • Purdey
    • 26/03/2010 à 07:36
    • En réponse à syanne #5 le 26/03/2010 à 06:27 :
    • « Bref, d’un tel miel mon absinthe est si pleine ,
      Qu’autant me plaît le plaisir que la peine,
      La peine autant comme fait le plaisir.
      (Ronsard... »
    Merci à toi, Reine de ce site. Je m’en vais quant à moi attaquer les cent dernières pages de ’Belle du Seigneur’, dont je tire chaque jour depuis le mois de janvier le substantifique miel...C’est l’EPO dont j’ai besoin pour ce dernier 100 mètres...
  • #14
    • Elpepe
    • 26/03/2010 à 07:40
    • En réponse à deLassus #6 le 26/03/2010 à 06:37 :
    • « A l’attention de chirstian, s’il est descendu de ses montagnes :
      - Quel est votre secret pour avoir du succès ?
      - Offrir du bon miel à la bo... »
    Ne dérangeons pas Chirstian, il est en Lune de miel avec une mouche à miel.
  • #15
    • Elpepe
    • 26/03/2010 à 07:45
    • En réponse à Purdey #10 le 26/03/2010 à 07:33 :
    • « but your English is poor... (Boule & Bill) »
    Yes, Cire !
  • #16
    • deLassus
    • 26/03/2010 à 08:14
    Une petite fable de circonstance et de La Fontaine réunis :
    cette page
  • #17
    • malemiki
    • 26/03/2010 à 08:25
    En Pologne quand quelque chose nous impréssione favorablement on peut dire ¨mmm, c’est du petit miel¨ :)
  • #18
    • Elpepe
    • 26/03/2010 à 08:33
    • En réponse à malemiki #17 le 26/03/2010 à 08:25 :
    • « En Pologne quand quelque chose nous impréssione favorablement on peut dire ¨mmm, c’est du petit miel¨ :) »
    Si c’est du petit miel, c’est que ce n’est pas de la petite bière, alors ?
  • #19
    • momolala
    • 26/03/2010 à 08:44
    • En réponse à <inconnu> #8 le 26/03/2010 à 07:02 :
    • « De chaque moment, fleur éphémère,
      Pussions faire notre miel.
      Bonne journée les expressionautes ! »
    Voilà une Filo-Sophie de la vie qui me plaît beaucoup !
  • #20
    • Purdey
    • 26/03/2010 à 08:47
    • En réponse à Elpepe #18 le 26/03/2010 à 08:33 :
    • « Si c’est du petit miel, c’est que ce n’est pas de la petite bière, alors ? »
    ni du petit lait...