Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

L'abbaye de Monte-à-Regret

Désignait la potence, puis la guillotine.

Origine

Cette expression pour désigner l'échafaud date du XVIIe siècle.
Nous la comprenons avec son terme 'regret' (on va rarement volontiers à une exécution quand on en est le principal acteur), mais elle vient plus probablement de à regrès, qui voulait dire 'à reculons', car on faisait monter le condamné à l'envers vers la potence avant de lui passer la cravate de chanvre autour du cou.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'abbaye de Monte-à-Regret » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Der Galgen ; die Guillotine Potence ; guillotine
Israël Hébreu עמוד התליה La potence
Pays-Bas Néerlandais Het schavot L'échafaud
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « L'abbaye de Monte-à-Regret » Commentaires

  • #1
    • AnimalDan
    • 27/08/2008 à 00:07*
    Huhuhu... On dirait-il pas "Quia" une erreur de visée ..? Bon, sans regret puisque partie remise, montons, montons..! 🙂
  • #2
    • AnimalDan
    • 27/08/2008 à 00:17
    • En réponse à AnimalDan #1 le 27/08/2008 à 00:07* :
    • « Huhuhu... On dirait-il pas "Quia" une erreur de visée ..? Bon, sans regret puisque partie remise, montons, montons..! 🙂 »
    Est-ce pour lui épargner la vue des bois dits "de justice" que l’on faisait grimper le "pendard" à reculons..? voilà qui serait étonnant. "D’un autre côté" (!) j’avoue que c’est la première fois que j’ai connaissance de cette curieuse façon de monter à la corde à noeud ..! En ce qui me concerne -je sais pas pour vous- quand je vais bosser "à reculons", je ne vais pas jusqu’à me greffer un rétroviseur! 😄
  • #3
    • tytoalba
    • 27/08/2008 à 00:45
    Zut alors et moi qui pensais qu’on allait causer abbaye : Orval, Maredsous, etc ... Histoire de voir Rikske prendre le vent en poupe.
    Bonne nuit aux pas encore couchés et bonjour aux autres.
  • #4
    • Elpepe
    • 27/08/2008 à 00:51
    Encore une expression chère à San Antonio...
    - Mon eBay a regretté le D.A.B.
    - Babette y ragréa le Démon.
    Anna
    Allez, au lit, les gosses. Et rentrez bien le cou dans les épaules, que le ciseau de Deibler va hanter vos rêves ! Brrr...
  • #5
    • cotentine
    • 27/08/2008 à 01:13
    Jadis, c’était souvent en place de Grève ...
    " La place de Grève sous la Révolution où fut utilisée pour la première fois la guillotine
    Le 25 avril 1792, eut lieu en place de Grève la première exécution par guillotine. Le condamné, Nicolas Pelletier, était un simple voleur. La foule, accoutumée depuis le Moyen-Âge à des supplices plus « raffinés », se montra déçue de la rapidité du procédé. Le lendemain, une chanson courait les rues : Rendez-moi ma potence de bois, rendez-moi ma potence." Wiki
  • #6
    • cotentine
    • 27/08/2008 à 01:36
    « L’abbaye de Monte-à-Regret » ou Abbaye de Monte à rebours... la guillotine, je la connaissais sous bien d’autres noms (inventés familièrement dans le langage populaire au fil des ans et des événements ) :
    • épouser la Veuve ou épouser Marianne, et plus vulgairement : baiser la Veuve (ou Marianne) ou encore cramper avec la Veuve (ou Marianne)
    • aller voir Charlotte ou la bascule à Charlot
      monter à la Butte
      se faire décoller le cigare ... ou coupe-cigare
      mettre une cravate rouge
      rafraîchir (ou faucher) le colabre, le colin ou le colback
      éternuer dans la scuire (ou dans le sac)
      diminuer d’un pied du côté de la tête ... (ce qui nous ramène aux histoires de bouts d’hier)
      La Louisette ou Mademoiselle
      Machine à raccourcir (Ranucci fut le dernier "raccourci" en France le 28 juillet 1976) ... erreur judiciaire très probablement 😏
    Liste non exhaustive, mais je stoppe volontairement pour ce soir, S.A. doit avoir d’autres dénominations !!! de ce "rasoir national" mis au rebut en 1981 !
  • #7
    • <inconnu>
    • 27/08/2008 à 02:25*
    Alors là, Chapeau. je ne croyais pas LPP aussi célèbre. je viens de trouver cet article sur Goooooogle en cherchant les ciseaux de Deibler:
    Les expressions françaises décortiquées - Faire le gros dos
    ... et je crains que ça te vaille le ciseau de Deibler (cette page), si cette photo tombait entre les mains d’un farouche Républicain tel qu’Elpépé.. ...
    www.expressio.fr/expressions/faire-le-gros-dos.php - 96k - En cache - Pages similaires

    :’-)) (Contrib 16 de cet expressio)
  • #8
    • OSCARELLI
    • 27/08/2008 à 07:29
    La Baie du Mont Aregrais, non, ceci n’est pas l’autre nom de la Baie du Mont Saint Michel...
  • #9
    • OSCARELLI
    • 27/08/2008 à 07:35*
    Il est surprenant que tout le monde se soit - avant d’aller dormir - rué sur la guillotine, alors qu’il est question du XVII siècle et de la potence, d’abord.
    Je ne veux bien sûr pas trancher dans le vit vif du sujet, mais la corde à noeud (dixit AnimalDan en 2) était d’abord là...
    Et c’est vrai que cela ne devait pas être aisé de monter à reculons... Mais enfin, cela permettait au futur de prendre son temps avant de perdre pied tandis que le bourreau prenait le sien...
  • #10
    • Elpepe
    • 27/08/2008 à 07:41
    • En réponse à <inconnu> #7 le 27/08/2008 à 02:25* :
    • « Alors là, Chapeau. je ne croyais pas LPP aussi célèbre. je viens de trouver cet article sur Goooooogle en cherchant les ciseaux de Deibler:... »
    Ouais, mais su tu tapes "Rouperroux-le-Coquet", Google ne me cite qu’en page 12. C’est les Coqueroupéens qui vont crier vengeance, et réclamer la tête de delco du moteur de recherche !
  • #11
    • chirstian
    • 27/08/2008 à 07:53
    l’abbaye raisina.
  • #12
    • chirstian
    • 27/08/2008 à 07:56*
    conseil utile , donné par Cavanna :
    "pour porter la tête d’un guillotiné sans se salir, il faut la prendre par une oreille"
    Jamais entendu cette expression. Je ne me souviens pas avoir lu que les condamnés montaient à l’envers à la potence. D’abord c’est assez compliqué de monter à l’envers un escalier qui était le plus souvent une échelle. Ensuite le but m’échappe : souci d’humanité ? L’époque n’en montrait guère ! Je crois au contraire que la vue de la potence par le condamné participait au spectacle. Je veux bien être pendu si l’expression n’est pas à prendre au seul sens figuratif.
    Enfin ... c’est façon de parler, hein .
    pub pour la potence : chanvre avec vue sur la place.
  • #13
    • Elpepe
    • 27/08/2008 à 07:57
    • En réponse à cotentine #6 le 27/08/2008 à 01:36 :
    • « « L’abbaye de Monte-à-Regret » ou Abbaye de Monte à rebours... la guillotine, je la connaissais sous bien d’autres noms (inventés familière... »
    Abbaye de Monte à rebours

    Frère Contarebour a fondé un nouvel ordre religieux, depuis qu’il sait que God existe. Il a construit son abbaye à Puyricard, et y cultive la vigne.
    La caisse de 12 bouteilles au prix exceptionnel de 1212 € + port. Commande par le formulaire de contact à God qui transmettra. Attention, il n’y a pas d’annulation de commande prévue... 😄
  • #14
    • Elpepe
    • 27/08/2008 à 07:58
    • En réponse à chirstian #11 le 27/08/2008 à 07:53 :
    • « l’abbaye raisina. »
    cf_13
  • #15
    • <inconnu>
    • 27/08/2008 à 08:03*
    Le couperet est donc tombé; sentence sans appel..Quia donc parlé d’une autre expression prévue pour aujourd’hui ?
    Ce matin,God a "échafaudé" d’autres plans pour nous ,ses gibiers de potence préférés...Ce bourreau de travail s’est -il condamné à la réclusion ? A-t-il perdu la tête ?
    Allez, on espère que tout bagne pour lui!
  • #16
    • chirstian
    • 27/08/2008 à 08:20
    la première lame de la guillotine était droite. Du coup, il fallait parfois s’y reprendre à trois fois pour couper la tête du condamné. C’est Louis XVI en personne qui aurait eu l’idée de la lame oblique, et en dessina la forme. Il fit bien de se prendre la tête avec ce problème qui l’aida à perdre la sienne proprement.
    Sans doute est-ce seulement pour être certain que son idée était bonne qu’il tint à l’expérimenter lui même ? L’histoire est muette sur ce point : elle est Sanson. 😐
  • #17
    • Elpepe
    • 27/08/2008 à 08:23
    • En réponse à chirstian #16 le 27/08/2008 à 08:20 :
    • « la première lame de la guillotine était droite. Du coup, il fallait parfois s’y reprendre à trois fois pour couper la tête du condamné. C’es... »
    Et pour Marie-Antoinette, c’était la décollation de Loi ?
  • #18
    • Elpepe
    • 27/08/2008 à 08:29
    Pour vos pendaisons, choisissez les cyprès Dubut.
  • #19
    • chirstian
    • 27/08/2008 à 09:06
    ceux qui vont à l’Abbaye de Monte-à- Regret croisent ceux qui viennent de l’Abbaye de Descend-avec-joie.
  • #20
    • Elpepe
    • 27/08/2008 à 09:21*
    • En réponse à chirstian #19 le 27/08/2008 à 09:06 :
    • « ceux qui vont à l’Abbaye de Monte-à- Regret croisent ceux qui viennent de l’Abbaye de Descend-avec-joie. »
    Et, afin d’être complets pour nos lecteurs attentifs, pointons également que le salon rose est une sorte d’abbaye de Monte-avec-entrain.