Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Tout le saint-frusquin

Tout ce qu'on a d'effets et d'argent, tout ce que l'on possède
Par extension : tout le reste

Origine

Si la locution est attestée en 1710, d'abord sans trait d'union, le mot 'frusquin' seul est signalé en 1628 où, en argot, il désigne les vêtements, sans que l'on sache avec certitude pourquoi, son étymologie étant discutée.
Mais deux choses sont sûres :
- Il en reste le mot 'frusques' toujours employé de nos jours avec le même sens, plutôt péjoratif, appliqué à des mauvais habits, des hardes ;
- Le mot n'est plus utilisé isolément et n'apparaît plus que dans notre expression.
Au cours de la deuxième moitié du XVIIe siècle, 'frusquin', toujours en argot, a également désigné l'argent. Du coup, sa signification a finalement englobé tout ce que l'on possède, vêtements et argent.
Tout cela est bel et bien me direz-vous, mais par quel miracle le 'frusquin' s'est-il trouvé canonisé ? D'où vient donc ce 'saint' ?
À votre très pertinente question, je répondrais par une autre : connaissez-vous saint Crépin ? Il y a peu de chances, sauf si vous pratiquez un métier bien particulier en voie d'extinction. En effet, ce saint est le patron des cordonniers. Or, il se trouve que, chez ces artisans, le saint-crépin désigne l'ensemble de leurs outils (tout comme, d'ailleurs, le saint-jean désigne la trousse à outils des typographes).
C'est donc par simple analogie que le saint-frusquin s'est mis à représenter l'ensemble de ce qu'on possède.
Et, par extension, lorsque notre locution est employée à la suite d'une énumération, précédée de 'et', elle veut dire "et tout le reste".

Exemple

« Gervaise aurait bazardé la maison; elle était prise de la rage du clou, elle se serait tondu la tête, si on avait voulu lui prêter sur ses cheveux. C'était trop commode, on ne pouvait pas s'empêcher d'aller chercher là de la monnaie, lorsqu'on attendait après un pain de quatre livres. Tout le saint-frusquin y passait, le linge, les habits, jusqu'aux outils et aux meubles. »
Émile Zola - L'assommoir - 1877
« (...) et que les sept oncles qui avaient juré devant Dieu, les Saintes Huiles et tout le saint-frusquin de le protéger et veiller sur lui font de nouveau serment tous ensemble de venger la victime et châtier le lâche coupable (...) »
Claude Simon - Le Palace - 1962

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tout le saint-frusquin » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Der ganze Kram Toute la boutique
Allemagne Allemand Der ganze Scheiß Toute la merde (vulg.)
Angleterre Anglais The whole caboodle Tout le bataclan
États-Unis Anglais Everything but the kitchen sink Tout sauf l'évier de la cuisine
États-Unis Anglais Lock, stock, and barrel Platine, crosse et canon (l'ensemble du mousquet)
États-Unis Anglais The whole shebang Le "shebang" entier
Argentine Espagnol Y la mar en coche (2e sens de l'expression, "Tout le reste") Et la mer en voiture
Espagne Espagnol Los bártulos Les affaires
Espagne Espagnol Toda la parafernalia Tous les biens parafernaux
Espagne Espagnol y toda la pesca et toute la pêche
Mexique Espagnol Toda la pachanga Toute la fête
Canada Français Tout le bataclan Tout le bataclan
Canada Français Tout le tra la la Tout le tra la la
Canada Français Toutes tes guenilles
Italie Italien Armi e bagagli Armes et bagages
Belgique Néerlandais De hele rataplan Tout le rataplan
Belgique Néerlandais De hele santenkraam / santenboetiek Toute la boutique de saints
Pays-Bas Néerlandais De hele rataplan Tout le tralala
Pays-Bas Néerlandais Het hele 'hebben en houen' van iemand Tout "l'avoir et le garder" d'une personne
Roumanie Roumain Toate boarfele Toutes les frusques
Roumanie Roumain Tot calabalâcul Toutes ses affaires
Slovaquie Slovaque Vsetko cakumpak Tout cakumpak (mot intraduisible)
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Tout le saint-frusquin » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 03:57*
    [connaissez-vous saint Crépin ? Il y a peu de chances]
    Un peu, que je connais saint Crépin, c’est le jour de mon anniv. 😄
  • #2
    • Bouba
    • 19/07/2010 à 06:29
    • En réponse à <inconnu> #1 le 19/07/2010 à 03:57* :
    • « [connaissez-vous saint Crépin ? Il y a peu de chances]
      Un peu, que je connais saint Crépin, c’est le jour de mon anniv. 😄 »
    Et t’invites tes crépins et tes crépines ?
  • #3
    • momolala
    • 19/07/2010 à 07:25
    Ebaubissante démonstration Godesque ! Que dire après un exposé aussi complet, bien étayé, parfaitement argumenté sans parler de la rédaction dudit ? Quel paradoxe d’avoir bouclé aussi hermétiquement un si vaste et indéfini sujet ! Ah, en vérité je vous le dis, God est grand ! Quant à ses apôtres, son Ange Mickey, son abeille double, et tout son Saint-frusquin, on va bien voir de quoi ils sont capables maintenant qu’il leur a montré la voie de la lumière. Moi, j’ai rendu ma copie. Voili, voilou.
  • #4
    • Bouba
    • 19/07/2010 à 07:34*
    • En réponse à momolala #3 le 19/07/2010 à 07:25 :
    • « Ebaubissante démonstration Godesque ! Que dire après un exposé aussi complet, bien étayé, parfaitement argumenté sans parler de la rédaction... »
    Je suis sur que pour retrouver quelqu’un d’aussi brillant il faudra attendre jusqu’à la Saint Glinglin.......cette page
  • #5
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 07:35*
    • En réponse à Bouba #2 le 19/07/2010 à 06:29 :
    • « Et t’invites tes crépins et tes crépines ? »
    ...à manger des crépinettes ? cette page. Prévoir du bicarbonate, pour éviter, en fin de repas, de refaire le crépi 😄
    nota à bénêts: ne pas confondre frusquin et trusquin... cette page
  • #6
    • OSCARELLI
    • 19/07/2010 à 07:37*
    Moi, j’ai un trusquin, parfois un peu brusque. Peut-il faire partie de la bande à saint-frusquin?
    Désolé, Jacques27. Nous avons écrit simultanément. Et puis, quoi, non, pas désolé! Les grands esprits se retrouvent ici aussi... 😉
  • #7
    • OSCARELLI
    • 19/07/2010 à 07:40
    • En réponse à momolala #3 le 19/07/2010 à 07:25 :
    • « Ebaubissante démonstration Godesque ! Que dire après un exposé aussi complet, bien étayé, parfaitement argumenté sans parler de la rédaction... »
    esbaudie? Mais, dis-moi, est-ce baudet?
  • #8
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 07:46*
    • En réponse à OSCARELLI #7 le 19/07/2010 à 07:40 :
    • « esbaudie? Mais, dis-moi, est-ce baudet? »
    est-ce ce beau dais ? baudet, bidet ? beau dè, pipé ? Creuser le dè, généralement, du côté du ’1’ et verser une goutte de mercure. reboucher avec du mastic ou un plastic analogue au plastique dè.
  • #9
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 07:57
    "Ramasse tes frusques et dégage". Le rapport entre frusque et frusquin semble évident et je vois que frusque était à l’origine masculin et que cela vient du parler populaire. Il faudrait avoir le temps de faire des recherches...
  • #10
    • Emeu29
    • 19/07/2010 à 08:31
    • En réponse à OSCARELLI #6 le 19/07/2010 à 07:37* :
    • « Moi, j’ai un trusquin, parfois un peu brusque. Peut-il faire partie de la bande à saint-frusquin?
      Désolé, Jacques27. Nous avons écrit simult... »
    Frusquin, Trusquin ! Vous avez dit "Trusque ! hein ?" Comme c’est Étrusque !
  • #11
    • chirstian
    • 19/07/2010 à 08:32
    dans mon rêve, Louisann me donnait ses lèvres et tout son sein-frusquin. Ses fraises avaient le goût enivrant du péché. Je décidais de les sucrer.
  • #12
    • HoubaHOBBES
    • 19/07/2010 à 08:41
    • En réponse à chirstian #11 le 19/07/2010 à 08:32 :
    • « dans mon rêve, Louisann me donnait ses lèvres et tout son sein-frusquin. Ses fraises avaient le goût enivrant du péché. Je décidais de les s... »
    Ah, toi alors, c’est plutôt tout le saint tremblement qui t’affecte si j’ai tout compris !
    Agagga-Hobbes
  • #13
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 08:54
    • En réponse à <inconnu> #1 le 19/07/2010 à 03:57* :
    • « [connaissez-vous saint Crépin ? Il y a peu de chances]
      Un peu, que je connais saint Crépin, c’est le jour de mon anniv. 😄 »
    et à la saint glin glin c’estl’anniversaire de qui
  • #14
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 09:12
    • En réponse à <inconnu> #13 le 19/07/2010 à 08:54 :
    • « et à la saint glin glin c’estl’anniversaire de qui »
    ben, l’anniversaire de Ouin-ouin, cette question...
  • #15
    • LeboDan_Ubbleu
    • 19/07/2010 à 09:23
    Il en reste le mot ’frusques’ toujours employé de nos jours avec le même sens, plutôt péjoratif, appliqué à des mauvais habits, des hardes

    Je n’ai pas le sentiment que frusques s’applique nécessairement à des habits de mauvaise qualité, mais on l’utilise plutôt dans un moment de colère ou de frustration (tient, même étyme au logie ?). Ce qui est tout à fait illustré par Verres #9 dans l’expression : "Ramasse tes frusques et dégage". C’est plus la colère contre la personne que la qualité des habits qui en fait des frusques.
    En tout cas c’est mon avis, et je le partage au moins avec moi-même. 🙂
  • #16
    • cornelius
    • 19/07/2010 à 09:28*
    cette page comme répertoire
  • #17
    • cornelius
    • 19/07/2010 à 09:30*
    Saint Frusquin , Saint Glin glin , Sainte Nitouche et même Saint laïque .... en voilà qui sont canonisés à peu de frais
    je les préfère à un éventuel saint Pie XII ( que certains font passer pour un petit saint ) ou Benoît XVI qui ne sait plus à quel saint se vouer avec tout ces curés et moines qui se donnent l’air de ne pas y toucher mais ne sont pas restés de saints de glace face aux tentations charnelles y compris amorales ... des histoires à faire damner un saint
    Comme on connait ses saints on les honore .... ceci explique peut être pourquoi moi et tant d’autres préfèrent s’adresser à Dieu qu’à ses saints
    ps j’ai écrit un long message qui n’a pas été validé à cette heure et c’est sans doute tant mieux ... car à quoi sert de vouloir justifier mes propos face à une certaine intolérance

    Enoncer des faits avérés en jouant sur des expressions et des mots ne donne aucune indication sur ce que je suis
    Remarquez que la personne qui écrit "L’insulte a toujours été facile, aisée, la salissure aussi. " et qui dans le même texte est fort critique sur certains actes de l’Eglise "Paroles injurieuses donc et que l’Eglise aurait dit-on, ici et là, habilement reversées vers la frusque pour en perdre petit à petit le sens populaire initial injurieux." s’autorise des insinuations et commentaires que je peux considérer comme insultants "Votre vie est si exemplaire... certainement !
    Lamentable et crétin d’écrire tout ça... "
    ou encore "...les ignorants péremptoires. Ceci dit en toute charité car tu n’es que le fils que d’une histoire personnelle, sans doute intellectuellement misérable" à propos d’un autre intervenant !
  • #18
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 09:37
    • En réponse à cornelius #16 le 19/07/2010 à 09:28* :
    • « cette page comme répertoire »
    Mieux vaut s’adresser aux seins d’une jolie fille, c’est plus sain... 😄
  • #19
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 09:40
    Il y en a qui naissent avec la crépine.
    C’est mignon, un enfant qui naît avec la crépine...il ressemble à un grotillon...à un petit pâté tout chaud sorti du chaudron.
    C’est, dit-on, un présage de chance dans la vie.
    Je ne trouve pas l’expression: Naître avec la crépine dans Gougue.
    Mais on le disait dans nos montagnes et je me souviens avoir entendu ma mère le dire à la naissance de l’un de mes enfants.
  • #20
    • <inconnu>
    • 19/07/2010 à 09:44
    Ah si! J’ai mis dans gougue: Naître et pas seulement: Né et ça a marché!
    Naître coiffé:
    Celui-ci "es nat couiffat" (est né coiffé), c’est-à-dire avec la crépine, une partie de la membrane foetale, sur la tête. Cela lui portera bonheur! ...
    C’est difficile de poser comme il faut ses recherches dans Gougue...Mes enfants rigolent car nous ne savons pas chercher!
    Ils nous disent : Vous entrez là comme dans une bibliothèque normale . Mais la recherche n’est pas du tout la même.
    J’aurais besoin d’éclaircissements pour savoir comment chercher.