Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Un procès d'intention

Une accusation ou critique portant non pas sur des actes, mais sur des intentions supposées.
Une accusation injuste ou insuffisamment fondée.

Origine

Un procès (mot venu indirectement du latin 'procedere' qui a aussi donné 'processus'), chacun sait ce que c'est, lorsqu'il se déroule en présence d'un juge et qu'il a pour but de désigner laquelle des parties a le meilleur avocat.
Mais, au figuré, et depuis le XVe siècle, c'est aussi une critique, une mise en cause de quelqu'un, sens qui est celui qu'on trouve dans notre expression.
Quant à l'intention, elle ne se matérialise pas toujours par un acte.
Et si on a le droit de juger quelqu'un sur les actes qu'il commet, lorsqu'ils sont répréhensibles, peut-on le faire sur ses seules intentions, exprimées ou supposées, tant qu'il n'est pas passé à l'acte ? Autrement dit, peut-on l'accuser, le critiquer sur la simple base de ses intentions, peut-on lui faire procès d'intention, au risque d'être profondément injuste ?
Cette expression semble n'être attestée qu'à partir du début du XIXe siècle.

Exemple

« A prendre les choses simplement et telles qu'elles sont, sans vouloir faire au poète un subtil procès d'intention, il est difficile de voir dans le Tartuffe une attaque dirigée contre la religion chrétienne. »
Eugène Rambert - Corneille, Racine et Molière - 1815

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Un procès d'intention » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Gesinnungsschnüffelei Recherches indiscrètes sur les opinions d'autrui
Angleterre Anglais A witchunt Une chasse aux sorcières
Angleterre Anglais An unfounded accusation Une accusation mal fondée
Espagne Espagnol Juicio temerario Jugement téméraire
Italie Italien Un processo all'intenzione Un procès à l'intention
Italie Italien Un processo alle intenzioni Un procès d'intention
Belgique Néerlandais Een intentieproces Un procès d'intention
Pays-Bas Néerlandais Valse beschuldiging Accusation fausse, erronnée
Roumanie Roumain Un proces de intenție Un procès d'intention
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Un procès d'intention » Commentaires

  • #1
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 04:56
    L’éditeur de partoche est un procès d’intention que d’aucuns, dont j’ai les noms, font à God.
  • #2
    • OSCARELLI
    • 24/06/2009 à 07:24
    Ne faisons pas de procès de nain-tension au petit Nicolas, après son remaniement macrostériel...
    Comme il a dit hier soir, "cela tiendra bien huit mois". Aurait-il l’intention d’accoucher de prématurés?
  • #3
    • momolala
    • 24/06/2009 à 07:26
    Nul besoin d’en faire le procès, les intentions du nouveau Gouvernement sont claires avec Hortefeux à l’Intérieur et MAM à la Justice. Je me demande pourquoi, à l’ère de la mondialisation, de la communication éphémère certes mais instantanée ou presque à l’échelle de la planète, de l’Europe unanime autour de Baroso, nous pouvons devenir un pays aussi fermé, réactionnaire, où la Liberté a tant de mal à vivre. La Liberté, pas celle de... C’est un constat. Les procès d’intention ne sont que des prétextes à se faire mousser la bile ou à faire de l’opposition, stérile trois fois hélas.
    Sur ce, je vous laisse la page, la plume et l’encre et je m’en va, je m’en vais retrouver ma petite-fille tant aimée... Belle journée à tous !
  • #4
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 07:44
    • En réponse à OSCARELLI #2 le 24/06/2009 à 07:24 :
    • « Ne faisons pas de procès de nain-tension au petit Nicolas, après son remaniement macrostériel...
      Comme il a dit hier soir, "cela tiendra bie... »
    D’immatures me semble un terme plus juste, toutes choses égales par ailleurs.
  • #5
    • chirstian
    • 24/06/2009 à 08:14
    l’ampoule c’est un process d’intenses ions.
  • #6
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 08:20
    • En réponse à chirstian #5 le 24/06/2009 à 08:14 :
    • « l’ampoule c’est un process d’intenses ions. »
    Lumineux ! Ça éclaire bien le débat... 😄
  • #7
    • chirstian
    • 24/06/2009 à 08:25
    peut-on le faire sur ses seules intentions, exprimées ou supposées, tant qu’il n’est pas passé à l’acte ?
    je comprends le risque d’injustice qu’il y aurait à faire un procès sur des intentions "supposées".Comment savoir s’il y aurait eu passage à l’acte, ou changement d’avis au dernier moment. Et la problématique de la preuve ?
    Mais reconnaissons en même temps qu’attendre le passage à l’acte pour intervenir a aussi quelque chose de choquant.
    "Comment ? Un homme vous menace avec un fusil ? Rappelez-nous dès qu’il aura tiré : nous interviendrons aussitôt ! "
    Le délit d’intentions existe, lui aussi, et ne doit pas être sous estimé. MAM si tu nous lis ...
  • #8
    • Bouba
    • 24/06/2009 à 08:28
    Vous n’allez pas me faire un procès si j’affirme que c’est l’intention qui compte ?.......D’ailleurs un crime est plus sévèrement puni s’il y a eu préméditation et qu’est ce que la préméditation sinon une intention ?.....donc, pour appliquer ce dicton à la lettre en cas de procès il faudrait supprimer cette notion de préméditation......puisqu’il ne fait pas faire de procès d’intention !
    Attention à l’intention qui peut faire monter la tension selon la juridiction en cas de pression sur la préméditation......scions du bois pour la Mère Nicolas.......Tra la la
  • #9
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 08:40*
    J’ai un avis mitigé sur le laïus de God, tout à coup, car surgit du tréfond de ma zone limbique* cet adage : "l’intention vaut l’action".
    Ce qui revient à dire qu’une condamnation sur la seule base intentionnelle d’une action jugée mauvaise est juridiquement valide. Et je n’en veux pour preuve que cette histoire belge. De pot belge, exactement, à cette page.
    Tu mords quel est mon désarroi, là, God ?
    • mêêêêê oui !
    Ah ben tiens, Chirstian soulève la même objection. Et comment ça se passe, chez les Sélènes, mon petit Chirstian ? Avez-vous des intentions, vous aussi ?
  • #10
    • mickeylange
    • 24/06/2009 à 08:53
    Dans un procès d’intention, je crois que celui qui fait le procès est souvent celui qui a des intentions.
    Calomniez, calomniez il en restera toujours quelque chose. C’est comme ça que je suis collé tous les samedis !
  • #11
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 09:00
    Tintin pose ce nu rond : c’est un tripode, Ninon.
    Anna Lerderien
  • #12
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 09:01
    • En réponse à mickeylange #10 le 24/06/2009 à 08:53 :
    • « Dans un procès d’intention, je crois que celui qui fait le procès est souvent celui qui a des intentions.
      Calomniez, calomniez il en restera... »
    Eh oui ! Et samedi prochain aussi, par le fait même...
  • #13
    • charlesattend
    • 24/06/2009 à 09:09
    • En réponse à Elpepe #9 le 24/06/2009 à 08:40* :
    • « J’ai un avis mitigé sur le laïus de God, tout à coup, car surgit du tréfond de ma zone limbique* cet adage : "l’intention vaut l’action".
      Ce... »
    Si effectivement l’intention vaut l’action, je pense que , ayant eu l’intention de me lever ce matin afin d’aller bosser, j’ai bien mérité mon salaire !
  • #14
    • mickeylange
    • 24/06/2009 à 09:13
    • En réponse à Elpepe #12 le 24/06/2009 à 09:01 :
    • « Eh oui ! Et samedi prochain aussi, par le fait même... »
    Collé samedi, comme d’hab.
    Mais il faut que tu me fasses un mot d’excuses pour Folcoche qui commence à trouver louche que je sois collé tous les WE.
  • #15
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 09:26
    • En réponse à mickeylange #14 le 24/06/2009 à 09:13 :
    • « Collé samedi, comme d’hab.
      Mais il faut que tu me fasses un mot d’excuses pour Folcoche qui commence à trouver louche que je sois collé tous... »
    Je, soussigné, Amiral d’Expressio, certifie que Mickeylange a des intentions inavouables qui lui valent d’être collé tous les samedi au salon rose, avec sa barrique de rosé.
    Elpépé
    Ça va aller, comme ça ? Ça t’arrange les bidons ? Tu veux les dimanches aussi ?
  • #16
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 09:29
    • En réponse à charlesattend #13 le 24/06/2009 à 09:09 :
    • « Si effectivement l’intention vaut l’action, je pense que , ayant eu l’intention de me lever ce matin afin d’aller bosser, j’ai bien mérité m... »
    Affirmatif. Mais j’ignore si ton patron est bien au fait, juridiquement parlant. Tu veux que je lui explique ? En deux coups les gros, il va comprendre... ta douleur !
  • #17
    • mickeylange
    • 24/06/2009 à 09:32
    • En réponse à Elpepe #15 le 24/06/2009 à 09:26 :
    • « Je, soussigné, Amiral d’Expressio, certifie que Mickeylange a des intentions inavouables qui lui valent d’être collé tous les samedi au salo... »
    Avec un mot comme ça il va falloir (comme dit Arthur S.) que je fasse de la dialectique éristique, ou que je numérote mes abattis !
  • #18
    • Emeu29
    • 24/06/2009 à 09:35
    • En réponse à charlesattend #13 le 24/06/2009 à 09:09 :
    • « Si effectivement l’intention vaut l’action, je pense que , ayant eu l’intention de me lever ce matin afin d’aller bosser, j’ai bien mérité m... »
    Cela marche peut-être pour le salaire, mais pour la connaissance, tu peux te brosser, Martine !...
    J’ai connu un étudiant qu’on surnommait "rivière" car il tentait de suivre le cours de son lit.
    Eh bien, il a lamentablement échoué ! Heureusement pour lui, il ne s’appelait pas bateau ! Hein ! Amiral ?
  • #19
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 09:36
    • En réponse à mickeylange #17 le 24/06/2009 à 09:32 :
    • « Avec un mot comme ça il va falloir (comme dit Arthur S.) que je fasse de la dialectique éristique, ou que je numérote mes abattis ! »
    Pourtant, ça partait d’une bonne intention...
  • #20
    • Elpepe
    • 24/06/2009 à 09:38
    • En réponse à Emeu29 #18 le 24/06/2009 à 09:35 :
    • « Cela marche peut-être pour le salaire, mais pour la connaissance, tu peux te brosser, Martine !...
      J’ai connu un étudiant qu’on surnommait "... »
    On ne suit pas le cours du bateau, car son erre ment.