Avoir le dos au feu et le ventre à table - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Avoir le dos au feu et le ventre à table

Être confortablement installé, avoir ses aises pour faire bonne chère

Origine

Voilà une expression tombée en désuétude dont le sens est un peu variable selon les dates et auteurs, mais avec une image pourtant constante de confort et de plaisir.
En effet, être assis près de l'âtre, le dos chauffé par le feu qui consume les bûches indique déjà une situation confortable. Si on y ajoute, le ventre contre la table que l'on suppose couverte de victuailles, que demander de plus pour profiter pleinement du moment ?

Cette expression semble dater du XVIe siècle (on la trouve chez Clément Marot en 1531), mais, bizarrement, on en trouve des significations plus ou moins variées au fil du temps ou des ouvrages.
Ainsi, la version de 1694 du Dictionnaire de l'Académie Française indique qu'elle désigne des gens débauchés, donc au-delà de simples notions de bien-être physique et alimentaire. La version de 1762 dit qu'elle désigne des personnes qui aiment leurs aises et la bonne chère (il n'est plus question de débauche) et celle de 1832 change encore un peu la signification qui s'appliquerait à des gens qui prennent toutes leurs aises en mangeant (ce qui élargit le sens à tous ceux qui mangent, pas uniquement à ceux qui apprécient fortement cette activité et ce qu'ils ont dans leur assiette).
Enfin, Littré indique que, au figuré, l'expression désigne des gens qui prennent toutes leurs aises, éliminant purement et simplement l'idée du repas.

Exemple

« L'atmosphère de la salle à manger était chaude et parfumée. Le vieux jardinier avait eu le temps d'aller cueillir des fleurs dans la serre; les candélabres étaient allumés, et la huche de Noël flamboyait joyeusement dans l'âtre.
- Il fait bon ici, le dos au feu, le ventre à table, dit le comte en s'asseyant ; mais palsambleu ! je ne peux pas souper seul : allons, Mimi, venez vous mettre là, en face de moi!
- Oui, monsieur le comte, répondit-elle en rougissant de joie et d'orgueil. »
La revue des deux mondes - XXIIIe année - Tome troisième - La dernière bohémienne

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir le dos au feu et le ventre à table » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear Kali charebIl mange et boit
Algériear في القطن Fel ktonEn coton
Allemagnede sich wohlfühlense sentir bien
États-Unisen to be as happy as a pig in shitêtre heureux comme un cochon dans la merde
Angleterreen To have one's legs under the tableAvoir les jambes sous la table
États-Unisen to be as snug as a bug in a rugêtre aussi confortable qu'un insecte enfoui dans un tapis
États-Unisen Eat, drink, be merry!Mangez, buvez, soyez joyeux !
Angleterreen To live in cloverVivre dans le trèfle
Espagnees Estar como un sibaritaÊtre comme un Sybarite (Vivre dans les plaisirs et la luxure)
Pays-Basnl Met de voeten op tafel zittenÊtre assis les pieds sur la table
Pays-Basnl leven als God in Frankrijkvivre comme le bon Dieu en France
Pays-Basnl Zijn schaapjes op het droge hebbenAvoir ses moutons sur le sec
Turquietr Bir eli yağda bir eli baldaUne main dans l'huile, l'autre dans le miel

Vos commentaires
D’aucuns préfèreront avoir le dos au pieu et le ventre à plat pour se préparer à faire (une bonne) œuvre de chair.

Cela se comprend car en abusant de la bonne chère on finit par s’équiper d’un "sac à ventre" bien rempli, encombrant et qui ne saute s’ôte pas aussi facilement qu’un sac à dos.
Bon, moi je me prépare juste à aller au boulot. 
Bonne journée à toutes et à tous 
J’ignorais cette expression. Je lui trouve un petit côté "bien assis", n’est-ce pas : si c’est pour un moment, c’est sans doute très agréable ; si c’est un mode de vie, la chose prend un tour nombrilique et immobile qui me plaît beaucoup moins.
Les cannibales de Robinson Crusoë avaient à la fois le ventre au chaud et à table si l’on se souvient de la gravure sur cette page. on peut retrouver l’intégralité de ces gravures extraordinaires sur cette page.
"Avoir le dos au feu et le ventre à table"
Que nous dis-tu là, quel ramassis de fable,
J’ose le dire, c’est à peine racontable.
Oui, je sais, je ne suis point affable!

Imagine: tu es assis devant un râble,
Oh, bien sûr, l’image est admirable,
Et près de toi, l’accordéon d’Aimable
Serine une mélodie au sirop d’érable.

A ta gauche, un boeuf, dans l’étable,
A ta droite, un âne capable et agréable...
Et derrière toi, la broche, tournable et retournable
Et à côté du feu, pour plus de sécurité, le bac à sable...

Bon, j’arrête, cette histoire est imbuvable.
Et la fée Carabosse est imbaisable.
Et comme d’hab, mes sources étant inavouables,
Encore une fois, j’avoue, cette histoire m’accable.
A la réflexion et maintenant que je suis bien éveillée, c’est quand même la tranquillité à laquelle nous aspirons tous, avoir le dos au chaud et le ventre plein. C’est bien agréable de n’avoir même plus à se poser la question d’un confort qui nous semble élémentaire. Le "pique-nique" inconfortable en plein courant d’air, mais bien emmitouflée quand même, me paraît délicieux car il reste l’exception.

Je regrette mon commentaire du §2 sur ce point : avoir négligé le fait que notre mode de vie n’est pas la règle, ni ailleurs, ni même chez nous. Je ne le regrette pas dans le sens qu’il me paraît égoïste et vain d’en faire une fin en soi si elle nous ferme les yeux sur le monde alentour.
Je ne sais pas si cette expression vient de la marine (LPP?) ou de la montagne (PtiPat?), mais ce qui est sûr, c’est qu’elle est de saison. BRRRRRRR, fait très très froid aujourd’hui!
J’avais agréablement le dos au feu
Lorsqu’il arriva ventre à terre table,
Il se sentit un peu honteux,
Y avait de quoi, pas très souhaitable
De se r’trouver entre le pain et la rigotte de Condrieu
Mais comme d’habitude, imperturbable,
Il fit un double saut périlleux
Pour se retrouver bien confortable
Assis entre sa sœur et son neveu.
réponse à . horizondelle le 05/01/2009 à 09h11 : Je ne sais pas si cette expression vient de la marine (LPP?) ou de la montagne (...
Mais cette expression vient bien évidemment de la montagne !
Après une bonne journée dans le froid et la neige, c’est tellement agréable de se retrouver près d’un bon feu, et devant une bonne table ! Il n’y a pas de mal à se faire du bien !

Pour l’instant j’ai bien le dos au feu, la chaleur venant d’un radiateur encore un peu timide, et le ventre à table (ou plus exactement contre une table). Mais sur la table point de victuailles : seulement un ordinateur et une pile de dossiers à traiter ! Dur, dur la rentrée ! ...  
Cette expression est employée par le Duc d’Aumale dans le commentaire d’une miniature des Très Riches Heures du Duc de Berry. Vous pouvez enrichir votre culture et votre plaisir en les découvrant sur cette page. La collection constituée par le duc d’Aumale, 5ème fils de Louis-Philippe (la poire de Daumier, Emeu, n’est-ce pas ?) est décrite comme la seconde collection la plus importante après le Louvre. Elle est exposée ou consultable au Musée Condé de Chantilly où j’irais bien faire un tour un de ces jours.
Cher God, je viens de découvrir l’expression que tu nous proposes dans un poème de Clément Marot écrit par icelui en 1531. Vois toi-même sur cette page. Elle avait donc tout son sens dès le XVIème siècle.

Elle nous conforte dans l’opinion énoncée par La Flèche grâce à Molière :"La peste soit de l’avarice et des avaricieux !", non ?
Cette expression ne risque pas de nous coller un tour de rein… sauf pour les débauchés qui ne savent plus à quel saint se dévouer pour retrouver du travail déclaré.
Dos au feu, n’est-ce pas aussi être loin d’un front tandis que bas-ventre à table, n’est-ce pas être affalé pour un homme sur une charmante ribaude édentée ? On peut voir l’expression sous cet angle rassurant et nous, les vieux guerriers, y sommes sensibles dès lors que nous jouissons sans façon. Y’a pas de problème, on adhèrera toujours au confort, fut-il spartiate… mais agrémenté de bons plats, de vins, de chaleur et d’Amour. Tout l’univers d’un bon job terrien très rare, certes, mais il est des contextes où tout ceci est réuni pour la bonne cause… sous le patronage excellent d’un Elf(e) par exemple. Suivez mon regard inquisiteur… 
réponse à . PtiPat le 05/01/2009 à 09h39 : Mais cette expression vient bien évidemment de la montagne ! Apr&egr...
une pile de dossiers à traiter

Fais comme moi ! Tu en jettes un sur deux dans la cheminée derrière toi, ce qui ne t’empêche pas du tout de bûcher !

Botus et mouche cousue !
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 10h09 : Cher God, je viens de découvrir l’expression que tu nous proposes d...
Ah ben voilà une info intéressante, même si ton lien ne fonctionne pas (mais je te crois sur parole) ! Tu vas m’obliger à corriger...

@Yannou : mouche cousue, c’est après le traitement infligé par chirstian.
Être confortablement installé, avoir ses aises pour faire bonne chère
Encore faut-il en avoir envie ! S’il est vrai qu’il est fort agréable d’avoir le dos en feu en ce temps de froidure, encore faut-il avoir de l’appétit pour apprécier la bonne chère quand on n’est pas en compagnie !
rompre le pain pour le partager, c’est très tentant, mais sans compagne(s) ou compagnon(s) pour participer aux agapes ... on n’en a pas le goût ...

Par contre, j’en connais qui n’hésitent pas à se remplir la panse, même dans la froidure ... : ce sont "Mes" mésanges (bleues et charbonnières)," Mon" rouge-gorge et autres passereaux qui se régalent des graines et boules mises à leur disposition dans ma haie ... 
réponse à . God le 05/01/2009 à 11h06 : Ah ben voilà une info intéressante, même si ton lien ne fonc...
mais si, ça marche ! c’est en format PDF et c’est à la page 446 des Oeuvres complètes de Clément Marot ... ton PC est-il bien équipé en logiciels variés (mais de base) 
Par contre, je n’ai pas trouvé les illustrations de Robinson Crusoé signalées par Momo ... que des titres, du Bla bla, mais d’images = point !
réponse à . God le 05/01/2009 à 11h06 : Ah ben voilà une info intéressante, même si ton lien ne fonc...
@Yannou : mouche cousue, c’est après le traitement infligé par chirstian.

"Quand la raison défaille, alors je me couche dans la paille… "
J’avais et j’ai toujours des casseroles sur le feu et ce n’est pas qu’une partie de plaisir(s) mon cher God ! Chirstian n’est pas un problème, souvent une solution, parfois même nous entrons avec lui en adéquation sympathique !!! C’est alors que nous entrons motivés en une lumineuse phase lunaire…
A l’époque, je ne sais pourquoi, je pensais l’avoir blessé… "Mais non" m’a-t-il dit, "tu te fais des idées" ! Voyez donc God que nous nous efforçons d’être nos propres vigiles, ce qui vous retire, de fait, un certain taf… potentiellement oppressant. J’imagine.   
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 10h09 : Cher God, je viens de découvrir l’expression que tu nous proposes d...
Merci pour ces belles pages, Mo ! Passion lecture, toujours, même à l’écran. Mais rien n’égale la saveur gourmande des livres, sur le dos ou le ventre, qu’importe pourvu que l’écrit soit beau et le feu joyeux.

A propos : dos et ventre en moyen français, signifie "recto verso".
réponse à . cotentine le 05/01/2009 à 11h23 : mais si, ça marche ! c’est en format PDF et c’est &agrav...
Pour moi ça marche parfaitement aussi. Voici l’URL in extenso : http://www.gutenberg.org/files/24915/24915-h/24915-h.htm

Pour God et Clément Marot : cette page
réponse à . cotentine le 05/01/2009 à 11h17 : Être confortablement installé, avoir ses aises pour faire bonne ch&...
Je fais comme toi et j’admire " mes" mésanges. Par contre, une corneille (choucas, casse-noix) s’approprie mangeaille et territoire… Dois-je bâiller pour la faire fuir ?
réponse à . <inconnu> le 05/01/2009 à 11h48 : @Yannou : mouche cousue, c’est après le traitement inflig&eacu...
Yannou, tu réponds trop vite ! Chirstian est supposé avoir des aptitudes particulières concernant le postérieur desdits diptères ! Je reste soft car je n’y crois pas vraiment, enfin pas tout à fait, quand même...
réponse à . <inconnu> le 05/01/2009 à 11h54 : Je fais comme toi et j’admire " mes" mésanges. Par contre, une corn...
Spectacle quotidien des mésanges, pinsons et rouge-gorge qui assiègent le panier de boules de graines et de saindoux, inaccessibles, sous l’oeil mi-clos du chat de la maison, assis en-dessous. Le chat précédent les traquait jusque sur l’écran de la télé ! De temps en temps, surtout au printemps, il parvient à faire une ventrée d’un de ces malheureux passereaux, avant de les digérer couché au soleil.
réponse à . <inconnu> le 05/01/2009 à 10h45 : Cette expression ne risque pas de nous coller un tour de rein… sauf pour les d...
Pourquoi "édentée" ? C’est mieux sans les dents ?  Manque de savoir-faire, moi je dis !
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 11h56 : Yannou, tu réponds trop vite ! Chirstian est supposé avoir de...
Ah ! Ok ! Ben, y’a pas d’mal à évoquer et à évacuer ce qui peut être interprété comme un malaise…
"Le malaise imaginaire…"... ça a d’la gueule comme titre, non ?

C’est entendu, si je vois Christian dans mon dos, je lui présente des amis… très ouverts ! Parce que bon, moi, je préfère m’le fader sur Expressio, ce grill à ciel ouvert… 
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 12h03 : Pourquoi "édentée" ? C’est mieux sans les dents ?&...
Les gâteries que je subis depuis des siècles m’ont laissé quelques souvenirs vaporeux…
Ceci étant dit, je n’ai moi-même… de dent contre personne…
réponse à . syanne le 05/01/2009 à 11h50 : Merci pour ces belles pages, Mo ! Passion lecture, toujours, même &ag...
Entre recto et verso, peut-on la désirer dorée sur tranche la craquante ?
Entrons dans le vif du sujet ! Thème du jour.
Après avoir eu le dos au chaud, je pense qu’il est l’heure d’aller mettre le ventre à table ! La vraie, avec des victuailles, de la tripaille, de la volaille, ... du foie gras, des huitres, du champagne, du coteau du Layon, du St Emilion, ...
STOP !
Les vacances sont finies mon gars : tu vas manger à la cantine de ta boîte ... 
réponse à . syanne le 05/01/2009 à 11h50 : Merci pour ces belles pages, Mo ! Passion lecture, toujours, même &ag...
Je suis de ton avis ma belle mais je trouve formidable cet Internet qui met à portée de notre main des documents auxquels nous n’aurions pas accès autrement. Magnifiques "Très Riches Heures du Duc de Berry", modestie du bijou de Clément Marot, gravures remarquables qui habillent heureusement le texte de Daniel Defoë... Traces tangibles de cultures oubliées qui façonnent la nôtre.

Je préfère "dos calé et livre ouvert" à l’expression du jour. De plus, on peut pratiquer n’importe où. Si la plume est de bon aloi, l’ivresse est garantie.
réponse à . PtiPat le 05/01/2009 à 12h47 : Après avoir eu le dos au chaud, je pense qu’il est l’heure d&...
Peut-être PtiPat, mais quand même dos au chaud et ventre à table, non ? Mieux vaut chère médiocre que la danse des petits pains ! Ne te prive pas de voir et revoir ce morceau d’anthologie sur cette page. Bon courage, travailleur !
Après avoir tant mangé,
Tant ripaillé,
Son ventre se mit à enfler...
A gonfler...
Mais la table, elle, toujours chargée
de volailles,
saumon fumé,
Vins et liqueurs
Gateaux au beur(re)
Résista...
Et,
Alors qu’il lâchait...un pet...
Le propulsa droit dans le feu!
On le retira de justesse,
Mais il eut le dos tout brulé !!!
Et  merci! pour les Daumier et autres que je vais prendre le temps de voir...après avoir rempli ma panse!
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 13h14 : Je suis de ton avis ma belle mais je trouve formidable cet Internet qui met &agr...
génial ! je viens de me régaler en en admirant les quelques 150 illustrations ou plus exactement les gravures de François Aimé Louis Dumoulin commentées en vieux "françois" par Daniel Defoe (à moins que ce ne soit l’inverse le roman illustré ...)
Jubilatoire, les tournures de langage, l’état d’esprit de l’auteur et du dessinateur et évidemment l’orthographe de la fin du XVII ème siècle
J’étais bien, le dos au chaud (mais les doigts glacés)
Merci Momo ... pour l’accès à ces pages fabuleuses 
Comme pour la chanson au clair de la lune, qui en réalité est une chanson pour adultes « Avoir le dos au feu et le ventre à table » est la version enfantine de la véritable expression qui est "avoir le dos sur la table et le feu au ventre" version plus délicate à expliquer à nos chères têtes blondes, ce que confirme la version de 1469 du Dictionnaire de l’Académie Française qui indique qu’elle désigne des gens débauchés, donc au-delà de simples notions de bien-être physique et alimentaire.
Mes sources ?
Heuuu... ben c’est à dire que...
Je me demande si Brel ne pensait pas à cette expression lorsqu’il a écrit :

Le cœur bien au chaud
Les yeux dans la bière

Chez la grosse Adrienne de Montalant
Avec l’ami Jojo
Et avec l’ami Pierre
On allait boire nos vingt ans
Jojo se prenait pour Voltaire
Et Pierre pour Casanova
Et moi, moi qui étais le plus fier
Moi, moi je me prenais pour moi

Dans "Les bourgeois"...

Je rapproche souvent cette chanson du "boulevard du temps qui passe" de l’ami Georges, c’est le même thème traité différemment... Vous aurez sans doute compris à laquelle va ma préférence...
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 11h53 : Pour moi ça marche parfaitement aussi. Voici l’URL in extenso ...
Pour Clément Marot pas de Problème. Par contre je n’avais pas les illustrations de Robinson Crusoé à "cette page". Avec le lien que tu as donné c’est parfait. Merci Momo.
réponse à . PtiPat le 05/01/2009 à 09h39 : Mais cette expression vient bien évidemment de la montagne ! Apr&egr...
Nan nan nan... cette expression vient de la Marine. Tiens, moi, à cet instant précis, j’ai le dos à la Terre de Feu et le ventre à la table à cartes.
Ah, tu vois ?
Michel Desbijoux, en direct du Bovée Glende
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 13h14 : Je suis de ton avis ma belle mais je trouve formidable cet Internet qui met &agr...
Les livres sont irremplaçables mais internet permet de partager les connaissances et de s’enrichir de ce que les uns et les autres peuvent y trouver.
réponse à . mickeylange le 05/01/2009 à 13h57 : Comme pour la chanson au clair de la lune, qui en réalité est une ...
Tu parles d’expérience sans doute et combien en as-tu connues dans ta longue vie ! Euh, qui était sur la table ?
réponse à . Elpepe le 05/01/2009 à 14h23 : Nan nan nan... cette expression vient de la Marine. Tiens, moi, à cet ins...
Ah, tu me rassures ! J’ai cherché, mais pas un seul instant je n’ai pu imaginer un fier marin tourner le dos à ses canons pour se mettre à table surtout en face d’un sabot de la Perfide Albion !Donc je ne trouvais pas le rapport, évident.
Peut-on imaginer un paysan d’autrefois avoir le dos exposé au soleil (feu) et dès que labeur achevé, avoir le gros ventre jusqu’à/sur la table ? J’ai vu des cultivateurs avoir le dos cramé et la nuque craquelée, morcelée d’avoir été si exposée au soleil au cours de leur existence.
De bons mangeurs en sus et qui ne renient pas leurs saucisses… faites "maison" !
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 12h01 : Spectacle quotidien des mésanges, pinsons et rouge-gorge qui assiè...
Yannou et Cotcot aussi :

J’ai la chance de travailler au milieu d’un parc et je n’y vais pas avec le dos de la louche :
C’est 500 grammes de margarine dans un filet d’oranges suspendu à une branche.
Ca part en 15 jours avec les mésanges (noires, bleues, à longue queue) et les rouges-gorges.
Ont aussi les pattes froides mais la panse pleine, les geais et les pics verts qui s’approchent des bâtiments en cette saison.
réponse à . Elpepe le 05/01/2009 à 14h23 : Nan nan nan... cette expression vient de la Marine. Tiens, moi, à cet ins...
Mais non, c’est bien une expression montagnarde.
En effet, les vieux montagnards ont toujours un chapeau de feutre, qu’ils gardent en toute occasion, qu’il vente, qu’il pleuve, ou qu’il y ait du soleil, et même à table. (Sauf quand ils vont au lit avec leur montagnarde : là ils mettent leur bonnet de nuit comme tout le monde.)
D’où la variante de l’expression Avoir le dos au vent et le feutre à table.
c’est une expression bien nordique moyenâgeuse, qui vous plante le décors paysan instantanément....ou le confort se limité a etre repu et bien au chaud (...) maintenant je pense que le sens du confort a beaucoup évolué, et ne ce limite guère a ces conditions primaires.
Toujours dans nos montagnes, les anciens aimaient manger le veau de lait. C’est un veau qui tète encore, et qui ne s’est nourri que du lait de sa mère.
D’où l’expression du Limousin :
Avoir le veau au feu, et diantre, à table !

Pour les sources : veau de lait de Corrèze
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 11h53 : Pour moi ça marche parfaitement aussi. Voici l’URL in extenso ...
Heureusement que la peste a disparu.
Où trouve-t-on le bon jambon de Meance ?
Dans la série ’’Avoir le 22 à Asnières’’ (Voir l’épisode précédent sur Halloo), il y a :
Avoir le deux à Fos et le trente à Vable.

Pour Fos il y a : Fos-sur-mer
Pour Vable, j’ai contacté l’office du tourisme. Ils sont en train de créer le site...
réponse à . SyntaxTerror le 05/01/2009 à 16h29 : Heureusement que la peste a disparu. Où trouve-t-on le bon jambon de Mean...
Je pance que c’est du vieu françois, et qu’il vouloit dire Mance.
Regarde cette page

Les choses s’étant dégradées, le seul retaurant de Mance est maintenant une Pizzeria. (Voir cette page)
Mais à l’époque, ils faisoient un super jambon !
réponse à . PtiPat le 05/01/2009 à 16h51 : Je pance que c’est du vieu françois, et qu’il vouloit dire Ma...
Je pencherais plutôt pour le patronyme "Méance", dont Google nous dit qu’il est originaire de Bretagne, Clément Marot ayant vécu auprès de la Reine Anne à laquelle il fut présenté par Michelle de Seaubonne avant que de suivre Louis XII qui l’appréciait fort.
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 17h12 : Je pencherais plutôt pour le patronyme "Méance", dont Google nous d...
La reine Anne qui lui aurait dit : "laisse tes mains sur méance, ne fait pas tes yeux furibonds... "
réponse à . PtiPat le 05/01/2009 à 16h04 : Mais non, c’est bien une expression montagnarde. En effet, les vieux monta...
Les montagnardes de mon enfance, se mettaient le dos à la cheminée, mais tout près et remontaient leur jupe et leur tablier, offrant à la chaleur des flammes leur fessier et leurs jambettes.
J’ai souvent vu ma grand-Mère , fort honnête femme par ailleurs, le faire avant d’aller se coucher.
De devant, nous, on ne voyait rien car elle prenait soin de ne pas découvrir ses genoux.Seul le feu avait le privilège de voir son auguste fessier...
réponse à . tytoalba le 05/01/2009 à 17h41 : La reine Anne qui lui aurait dit : "laisse tes mains sur méance, ne ...
C’est trop zouli....................
     ))
réponse à . tytoalba le 05/01/2009 à 17h41 : La reine Anne qui lui aurait dit : "laisse tes mains sur méance, ne ...
A-t-il eu sa rêvance ensuite ?

Je viens de lire le bulletin météo : il serait vraiment bon et bien que tout un chacun puisse avoir ce soir le dos au chaud et le ventre à table, même si la chère n’est pas digne des festoiements d’antan. Le froid est d’abord l’ennemi du pauvre. Mais il n’est pas le seul : honte à un chef d’état qui "exige" que les bénévoles, les associations se substituent davantage encore à lui pour donner un abri décent à ceux qui n’en ont pas. Porter secours et assistance relève de la responsabilité collective, donc de l’Etat censé l’assumer et pas seulement de la compassion et de la bonne volonté individuelles. Enfin, les banquiers dormiront au chaud. Tout va bien.
réponse à . <inconnu> le 05/01/2009 à 18h03 : Les montagnardes de mon enfance, se mettaient le dos à la cheminée...
Ici, on appelait cela faire chapelle. Dans de nombreuses maisons, il y a maintenant le chauffage central. Va donc faire chapelle devant le radiateur !
Avec le coût du mazout qui avait grimpé, de nombreux foyers en sont revenus au bois ou au charbon ou ont installé un poêle à pellets. On peut donc de nouveau se mettre devant le feu.
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 18h12 : A-t-il eu sa rêvance ensuite ? Je viens de lire le bulletin m&eacut...
Même problème chez nous. Les loyers sont chers et parfois pour des maisons qui ressemblent assez à des taudis. Les CPAS (Centres Publics d’Aide Sociale) organisent des repas pas chers, des magasins où les plus démunis peuvent se fournir à bas prix. Nous avons aussi nos restos du coeur, mais encore faut-il pouvoir se déplacer dans les villes pour y avoir droit. Et quand il s’agit de passer la nuit dans un abri, je pense qu’il est difficile de trouver place car il y a de plus en plus de demandes.
réponse à . momolala le 05/01/2009 à 14h46 : Tu parles d’expérience sans doute et combien en as-tu connues dans ...
Faut juste se méfier des tables de multiplication !
Sauf la table de 69, que tu connais sur le bout des doigts.
Donc ventre au chaud, mais tête couverte !
réponse à . Elpepe le 05/01/2009 à 19h14 : Sauf la table de 69, que tu connais sur le bout des doigts....
Je l’avais sur le bout de la langue.
réponse à . Elpepe le 05/01/2009 à 19h14 : Sauf la table de 69, que tu connais sur le bout des doigts....
vaux mieux la connaitre sur le bout des lèvres
"Tête couverte," pas la peine, ma copine Folcoche est très moche et elle a un stérile laid.
réponse à . tytoalba le 05/01/2009 à 18h35 : Même problème chez nous. Les loyers sont chers et parfois pour des ...
il y a aussi des offres (comme le mienne) mais trop loin de la ville = n’intéresse personne !!!
il fait "frette" dehors et ma maison est grande ! j’ai proposé mes services, mais pas de réponses ... pourtant, y’a du feu dans la cheminée !
et éventuellement (pas tous les jours !) je pourrais aussi leur mettre le ventre à table ... car je connais "l’art d’accommoder les restes", ayant eu une famille nombreuse ! 
Bon, ben, avec un peu de retard car je rentre de congé, je vous en souhaite une longue et vigoureuse bonne année 2009. Personnellement j’ai le dos en feu et non au feu, côse un coup de soleil à nager sur le lagon, quand à l’art d’accommoder les restes, ben y en a pas eu, car ils ont tout avalé les invités. C’est que la table était bonne ( ou qu’il n’y avait pas les bonnes doses).
" ia oarana i te matahiti api" qu’il disent les Tahitiens.
Dans la Sarthe, ma Belle Mère disait comme tout le monde: "Bonne année mes tio gamins!!!"
Cette expression me fait penser au garsà qui l’on demandait s’il croyait à la métempsychose et qui a répondu qu’il se verrait très bien réincarné en casserole:
le cul sur le feu, le ventre au chaud et la queue en l’air !
Et quand on a le feu au cul on détale ventre à terre............
réponse à . BOUBA le 15/01/2012 à 05h34 : Et quand on a le feu au cul on détale ventre à terre...............
Tu m’as pris de vitesse... 

Est-ce que Jeanne d’Arc* avait le ventre à table, quand elle a eu le dos (et les reste) au feu?

* C’est elle qui chantait: "Chem, cheminée, chem, cheminée" sur le bûcher, pour que le feu prenne...
Je me souviens de cette contine du siècle passé (pour moi et beaucoup d’autres)

Vive les vacances,
Plus de pénitences,
Les cahiers au feu, et les profs au milieu...
...

C’est alors qu’on était bien, le dos au feu et le ventre à table, devant un goûter fait de gaufres ou de crèpes, quand ce n’était pas du pain perdu, que not’ maman nous cuisait... avec une tasse de vrai cacao (au vrai chocolat) fumant...
Tiens, je chercherais bien mes culottes courtes...
Le mec qui a inventé la post-comustion pour les moteurs à réaction l’a fait le jour où il a lâché un pet alors qu’il avait le dos au feu et le ventre à table. Celle-ci est partie à vitesse grand V s’encadrer dans le mur d’en face... :&rsquo)
BON ANNIVERSAIRE
D Z O V I G


Si tu nous lis encore, fais donc comme SagesseFolie, reviens-nous, tes commentaires éclairés nous manquent...

Et puis, on s’est développé, depuis, avec le bar du Phare où Marceeeeeel et Germaine t’atendent avec leurs Lagons Bleus, malgré ce qu’elle a écrit hier... Oui, oui, il en reste encore. Bon, pas beaucoup, pasqu’avec ceux qu’elle a éclusés en attendant Houba...
Je pense que notre expression du jour – qui nous occupe et nous préoccupe – provient tout simplement d’une déformation de langage : un riche marchand asiatique avait à négocier une vente délicate et on disait : Dozo Pheu et vente ratable.

Grand fautif est Clément Marot
Sur lui crions donc tous haro.
Il y a également une autre explication à notre expression du jour, en images celle-là :

Concernant "dos au feu" : cette page
Concernant "ventre à table" : cette page

Quel est le rapport logique entre les deux, me direz-vous ? Là, il me semble que vous cherchez la petite bête à quatorze heures.
réponse à . file_au_logis le 15/01/2012 à 08h04 : Tu m’as pris de vitesse...  Est-ce que Jeanne d’Arc* avait le ...
Jehanne .......Celle dont St Sarko déclara naguère qu’elle n’appartenait à personne.......Serait ce parcequ’ en cette période électorale il a le feu au cul qu’il s’intéresse à le bergère de France ? Mais elle a changé notre Sainte nationale. N’a t elle pas déclaré un jour:"je ne suis pu celle que vous croyez !"
ceux qui comme moi ont connu dans leur jeunesse ces vielles baraques (ferme), dont la cheminée qui était le seul moyen de cuisiner et de chauffer (très peu) , qui plus est ne fonctionnant bien qu’avec la porte extérieure entr- ouverte sous peine d’être enfumés savent que ventre au feu égal froid dans le dos!
Version restaurant cannibale:
Avoir l’ado. au feu et le vendre à table.
réponse à . BOUBA le 15/01/2012 à 09h29 : Jehanne .......Celle dont St Sarko déclara naguère qu’elle n...
Jehanne était pucelle et les politiciens sont de pu en pu sots.
Cette expression parle de nous amis expressionautes !


___________________________
_|__ _________________ __|__
_|___|| ||_|__
___|_|| ) ’ ||___|_
_|__|| ( ()\( ||_|___
___|_|| ( ,|,(X)’ ||___#_
_|___|| /,)/|`\``\\\ |||__/\
SF ’’---------------’’ / `--#
. - ------------ . #/ |
(( ((( (( ))) )))) )\ |
` - ---- __ -/\ `.__.-#
((__)`\ \____
/_`\/___/


Table se disait en latin classique mensa. Ce mot se retrouve dans le français « commensal » : qui dîne à la même table - - > cette page.
Mais le mot « mensa » fait aussi penser à l’association internationale regroupant les personnes situées parmi les 2 premiers centiles a un test d’intelligence générale (tests de QI). Cette élite pouvant par ailleurs décider de manger entre « intelligents » : cette page.

Nous aussi nous avons une table commune. C’est Expressio. Notre nourriture est un mélange particulier de culture, d’amour de la langue et de gaudriole sans tabous (boissons diverses servies au phare). Et le QE (quotient émotionnel) prime sur le QI.

Nous sommes, virtuellement, à l’aise depuis nos intérieurs douillets, des commensaux.
réponse à . SagesseFolie le 15/01/2012 à 10h08 : Cette expression parle de nous amis expressionautes ! ________________...
Intervention incommensurable !
Et pour faire passer le temps, un petit haïku ?

Héron, héron, petit patapon
Des pommes de terre sur un pont : petites patates à pont
Un chat court sur pattes : et ronron, petites pattes, ah bon !
L’époux Al et sa femme, poil-de-carotte, étaient de bon poil: le poêle dans le dos, les poêles, de tout poil à table. Bref, ils étaient au poil!
- Je reprendrais bien un poil de....
- Écoute! t’entends pas un chien?
- Un chien? Mais non! c’est le chauffage: le poêle à bois...
réponse à . joseta le 15/01/2012 à 11h39 : L’époux Al et sa femme, poil-de-carotte, étaient de bon poil...
Comme mes prototypes de poêles à bois en chêne massif me revenaient trop cher aux essais, j’ai décidé de les fabriquer en balsa… Allez, on va allumer le poêle !

Puis j’ai mis mon ticket de Lotto dedans pour voir s’il y avait du tirage.
réponse à . <inconnu> le 15/01/2012 à 11h28 : Et pour faire passer le temps, un petit haïku ? Héron, h&eacut...
Haïku facile 

A y cul au chaud
dit Momo
sur expressio
Dans ma campagne
devant la cheminée, je fais
des Haïku terreux
réponse à . mickeylange le 15/01/2012 à 12h42 : Dans ma campagne devant la cheminée, je fais des Haïku terreux...
Dis, tu ne saurais vraiment pas faire un haïku clignotant ?
Le musicien avait le DO au feu et la SOL DO RÉ à table.
- Ah! ce beau poisson que vous UT, j’en suis éFA RÉ! ajouta son copain...
Sa Divinité s’installe le dos au feu des lumières de la renommée, le ventre à la table des « best–sellers » : « Les 1001... » figure pour une deuxième semaine au 15e rang dans le palmarès* des meilleures ventes de livres en France !

*L’Express/RTL
réponse à . file_au_logis le 15/01/2012 à 08h27 : BON ANNIVERSAIRE D Z O V I G Si tu nous lis encore, fais donc comme SagesseFoli...
Bon, pas beaucoup, pasqu’avec ceux qu’elle a éclusés en attendant Houba...
Ah ! faut pas exagérer !... et pis, je n’étais pas toute seule !
Bonaniversaire Dzovig.
Quand feus tous nous serons, certains dîneront bien au chaud à la table du diable...
Me suis déjà procuré une longue cuillère... on sait jamais !
réponse à . DiwanC le 15/01/2012 à 13h32 : Quand feus tous nous serons, certains dîneront bien au chaud à la ...
Quand feu tous nous serons

Et nous avons tous été fœtus !
Après un semaine d’absence, de nouveau le dos au feu et le ventre à table, je me suis délecté en lisant (God du ciel, quel temps ça a pris) les commentaires des expressions de la semaine passée. Quel régal ! Va falloir s’accrocher !

Jeanne d’Arc n’a pas eu que le dos au feu, et comme l’a très bien imaginé Jean Yanne (à moins que ce soit Frédéric Dard - quel patronyme !) "Si Jeanne d’Arc avait été diabétique, tout Rouen aurait senti le caramel "
L’expression du jour me fait penser à "le coeur bien au chaud, les yeux dans la bière"... de Brel (Jacques). C’est possible tout en ayant le dos au feu et le ventre à table. Et quand ça se passe en Belgique devant une Gueuze (ça y est, ça dérape) ou une Delirium Tremens (ne pas abuser), ça augmente le plaisir.
réponse à . DiwanC le 15/01/2012 à 13h32 : Quand feus tous nous serons, certains dîneront bien au chaud à la ...
certains dîneront bien au chaud à la table du diable...
Il l’a bien dit, le Grand Jacques:
"Un jour,
Un jour le diable vint sur Terre
Un jour le diable vint sur Terre
Pour surveiller ses intérêts
Il a tout vu le diable, il a tout entendu
Et après avoir tout vu
Et après avoir tout entendu
Il est retourné chez lui, là-bas.
Et là-bas, on avait fait un grand banquet
A la fin du banquet, il s’est levé le diable
Il a prononcé un discours :
ca va................"

et en plus, prémonitoire, qu’il était:
"........
Les États se muent en cachette
En anonymes sociétés
Ça va
Les grands s’arrachent les dollars
Venus du pays des enfants
L’Europe répète l’Avare
Dans un décor de mil neuf cent
Ça fait des morts d’inanition
Et l’inanition des nations
Ça va............."

et ça date des années 50... 1950....
Il avait déjà vu venir, non?
réponse à . BOUBA le 15/01/2012 à 05h34 : Et quand on a le feu au cul on détale ventre à terre...............
Et quand on a le feu au cul on détale ventre à terre
En voilà un qui détale ventre à terre....
Quant à dire s’il a le feu au cul???
réponse à . DiwanC le 15/01/2012 à 13h32 : Quand feus tous nous serons, certains dîneront bien au chaud à la ...
Quand feu tous nous serons
Quand fœtus nous fûmes
Quand foutus nous sommes
réponse à . <inconnu> le 15/01/2012 à 19h33 : Quand feu tous nous serons Quand fœtus nous fûmes Quand foutus nous ...
Jardin d’hier
Dimanche d’hiver
Le feu

Soleil et sable
Forêt d’érables
La table
Intervention incommensurable !
Certainement pas, bien au contraire. J’aurais aimé avoir plus de temps pour la peaufiner un peu.

Pourquoi neige n’ais-je donc pas eu le temps ?

Parce que le samedi et le dimanche matin de chaque semaine j’ai l’honneur de participer à une table d’un bar proche du marché d’Antibes ou nous dégustons des produits de la mer accompagnés de vin (rouge, rosé ou blanc selon les goûts de chacun).
Sous le soleil provencal nous partageons aussi l’amitié et la bonne humeur. La journée d’aujourd’hui était particulièrement chaleureuse, joyeuse et agréable.

Ensuite tant que le soleil était (en et) avec nous avons longuement marché au bord de la mer histoire d’éliminer quelques toxines tout en régalant nos yeux.

Dans un certain sens imagé, avec le soleil dans le dos, nous avons vécu l’expression du jour.
Le bon roi Dagobert mangeait en glouton du dessert, le grands saint Eloi lui dit : oh !! mon roi, vous êtes gourmand, ne mangez pas tant, c’est vrai, lui dit le roi, je ne le suis pas tant que toi.
Avoir le dos au feu et le ventre à table

Me viennent deux images…

Le feu dans la cheminée, comme il se doit la nuit de Noël… et l’idée d’une table abondante…

… l’immense table toute chargée et flamboyante, les paons habillés de leurs plumes, les faisans écartant leurs ailes mordorées, les flacons couleur de rubis, les pyramides de fruits éclatant parmi les branches vertes, et ces merveilleux poissons […] étalés sur un lit de fenouil, l’écaille nacrée comme s’ils sortaient de l’eau, avec un bouquet d’herbes odorantes dans leurs narines de monstres.

A. Daudet – Les trois messes basses (Lettres de mon moulin)

Et cette autre image, celle de bourgeois replets, sévères, au ventre barré par la lourde chaîne d'une montre-gousset… Est-ce à cause des « appétits grossiers » qui n'ont pourtant rien à voir ? Peut-être… 

Philistins, épiciers
Tandis que vous caressiez,
Vos femmes

En songeant, aux petits
Que vos grossiers appétits
Engendrent

Vous pensiez, Ils seront
Menton rasé, ventre rond
Notaires

Mais pour bien vous punir
Un jour vous voyez venir
Sur terre

Des enfants non voulus
Qui deviennent chevelus
Poètes

Poème de Jean Richepin

Écoutez le cher Georges…

réponse à . DiwanC le 05/09/2017 à 03h45 : Avoir le dos au feu et le ventre à table… Me viennent deux image...
Très bien vu...

Il est vrai que Georges n'était pas un épicurien.
Une boite de pâté, un saucisson, un potage en poudre suffisaient à son bonheur...
Il était adepte de l'adage attribué à Socrate et repris par Molière qui dit "qu'il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger"...

Il n' y a guère que dans ce grand classique qu'est l'Auvergnat qu'on trouve une allusion à la bonne chère...

Et dans mon âme il brûle encor'
A la manièr' d'un grand festin


Vous pouvez l'écouter en buvant le café....
réponse à . cotentine le 05/01/2009 à 11h23 : mais si, ça marche ! c’est en format PDF et c’est &agrav...
c’est à la page 446 des Oeuvres complètes de Clément Marot
A la manière de...
Une blonde entre dans une librairie:
- Je voudrais un grand livre !
La libraire, blonde également:
- Quel auteur ?
- 20 centimètres, dit l'acheteuse
- Vincent qui ?

Bof !!!!!
"Le ventre à table" cette expression m'évoque ceci cette page Pas cool ! 
Mais bon, ceci est ma vision, et je ne demande pas à ce qu'elle soit partagée.
En parlant de ventre, je vous conseille un très bel ouvrage : "Le charme discret de l'intestin". cette page On y apprend plein de choses très intéressantes sur le fonctionnement de notre organisme et toutes les découvertes que nous faisons ces derniers temps. Et qui plus est sur un mode humoristique !

Désolé, mais les accolades {} ne fonctionnent pas chez moi !
Si, ça y est, ça fonctionne !! Merci Mintaka
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 05/09/2017 à 07h25 : "Le ventre à table" cette expression m'évoque ceci cette...
La syntaxe est {URL du lien|Ton texte}. Ne pas oublier la barre verticale |.
Je n'ai pas compris grand-chose à l'explication de l'expression. Finalement ces gens-là, ils bouffent ou ils bouffent pas ? Faudrait savoir, parce que ça commence à bien faire !
réponse à . Mintaka le 05/09/2017 à 07h39 : Je n'ai pas compris grand-chose à l'explication de l'expre...
Ouais, et qu'en plus d'avoir le dos qui rôtit, ils ont froid au ventre...
réponse à . Alnitak le 05/09/2017 à 07h41 : Ouais, et qu'en plus d'avoir le dos qui rôtit, ils ont froid au ventre......
Et qu'on sait même pas si le repas est appétissant. Remboursez !
réponse à . <inconnu> le 15/01/2012 à 11h28 : Et pour faire passer le temps, un petit haïku ? Héron, h&eacut...
@ Ratanak
Je te recommande chaleureusement la lecture du #75. 
Mais c'est presque la façon de cuire les tourne-dos !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 05/09/2017 à 07h25 : "Le ventre à table" cette expression m'évoque ceci cette...
Ton lien fonctionne bien pourtant... A moins que tu ne puisse donner l'accolade à quelqu'un ? Le truc bien viril qui change des patins bien roulés !
réponse à . le gone le 05/09/2017 à 09h17 : Mais c'est presque la façon de cuire les tourne-dos !...
C'est vrai ça, pourquoi ne mangeaient-ils pas leur dos brûlant pour se réchauffer le ventre ?
Autre version du cannibalisme ? Pourquoi pas... et comme en principe les gros mangent les petits et s'ils sont dos au mur, ils sont cuits et donc à point ! Je te dis pas !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 05/09/2017 à 07h25 : "Le ventre à table" cette expression m'évoque ceci cette...
Bonjour M'sieur Ubbleu ! 

Le Charme discret de l'intestin... Une valeur sûre : au palmarès des meilleures ventes de livres depuis plus de 120 semaines !
réponse à . le gone le 05/09/2017 à 11h12 : Autre version du cannibalisme ? Pourquoi pas... et comme en principe les gr...
Les gros et les moyens mangent les petits mais seuls les gros ont tort car la faim justifie les moyens...
réponse à . Mintaka le 05/09/2017 à 07h39 : Je n'ai pas compris grand-chose à l'explication de l'expre...
Ils bouffent avec plus ou moins d'élégance au fil des siècles...
On suit l'évolution de l'expression dans le temps. Simplette en 1531, elle devient coquine un siècle plus tard. Il lui faut cent ans encore pour retrouver sagesse et devenir passe-partout en 1832.
Belle recherche de Not' Divinité* !

*Je ne brosse pas l'auréole, je dis ce que je pense et pis c'est tout !
En Turquie, les derviches tourneurs ne comprennent pas cette expression.
Il n'y a que deux sortes d'individus. Les gros et les moches.
Obélix
réponse à . mickeylange le 05/09/2017 à 11h38 : Il n'y a que deux sortes d'individus. Les gros et les moches. Ob&eacut...
Moi je suis volumineux....
LE JEU DES MOTS CACHÉS (Jeu nº377) Notre corps-5
J'ai planqué, dans le texte ci-dessus, 21 mots qui se référent au corps humain . Faites, pour changer, travailler vos...neurones !
P.S. Si vous trouvez "qu'on", oubliez-le; c'est trop vulgaire.

À table
- À quoi tu penses, chéri ?
- À l’ami d’Al, Paul, il voulait passer son permis de conduire...il a fait un test, un seul et il veut déjà renoncer, c’est trop compliqué qu’il dit, .. il y a qu’ lui pour prendre des décisions pareilles... ça rate pas, à chaque fois qu’il doit faire un petit effort, il abandonne du premier coup !
- Ah, oui, tu m’en as parlé...et Paul, en plus, il s’est fait aider par la femme d’Al, non ? elle l’a monté dans sa voiture pour lui apprendre un peu tout ça...est-ce elle qui te l’a raconté ?
- Oui, oui...”J’ai trié le plus mauvais élève qu’on puisse trouver” qu’elle m’a dit !
- Il est on ne peut plus empoté ! Je n’ai jamais vu un cas semblable !
- En outre, Paul avait dit à Francine: “j’y vais si tu me garantis que tes classes vont être profitables”, tu parles, il paraît qu’il ne sait même pas qu’on passe au vert, c’est te dire !
Tu veux un peu d’eau, Gisèle ?
- Comment ?
- Tu veux que je te serve eau... ou vin ?
- Oui, merci, de la flotte, j’ai déjà pris un pot avant...et boire trop c’est pas sain…
- Enfin, mangeons et oublions cette histoire…
- Ça colle, on n’en parle plus, mais le pauvre Al devra continuer à l’amener ci et là !

réponse à . mickeylange le 05/09/2017 à 11h38 : Il n'y a que deux sortes d'individus. Les gros et les moches. Ob&eacut...
Un mien tonton disait en montrant son estomac un peu "arrondi " : C'est du muscle ! 
Donc tu réalises la gageure d'être gros et moche ?  (Simple question de termes dans le syllogisme).
Pour tous les gentils dodus, les légèrement replets, les carrément pansus, les agréables ventrus, les gracieux corpulents, les un peu abondants, les délicieusement grassouillets :

Que vous êtes beaux
Quand vous prenez de la charpente
Que vous êtes beaux
Quand vous améliorez la pente
Et qu’on ne sait pas trop
Si ce confort qui nous enchante
On l’eût aimé plus tôt
Il se pourrait bien qu’on se sente
Un peu plus au chaud


Anne Sylvestre vous le chante... Écoutez ! 
réponse à . DiwanC le 05/09/2017 à 12h56 : Pour tous les gentils dodus, les légèrement replets, les carr&eac...
Ô combien tu as raison de faire référence à mon #105 ! Il est évident qu'eux aussi il faut les déguster. Miam ! Miam !
réponse à . Mintaka le 05/09/2017 à 08h24 : @ Ratanak Je te recommande chaleureusement la lecture du #75. ...
Merrrci ! Merrrrrrci ! J'en rrronrrronnne de plaisirrr ! 

Ronron-tanak
réponse à . joseta le 05/09/2017 à 12h09 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (Jeu nº377) Notre corps-5 J'ai planqu&eac...
Après une première autopsie, il me manque deux ou trois morceaux... Vais aller demander un peu d'aide à M'am Wiki pour la contre-expertise ! 
Molière dramaturge du roi, est-ce que l'on est jamais tout à fait bien installé quand le boss est un roi ? Le concept du pouvoir absolu, très exotique aux 'ricains. Et pourtant...je ne prononcerai pas son nom. C'est l'ouragan Irma qui me fait penser à Molière. Il n'y avait pas un personnage molièresque comme Ouragan...ou de près.
réponse à . lalibellule1946 le 05/09/2017 à 15h27 : Molière dramaturge du roi, est-ce que l'on est jamais tout à ...
Tu dois penser à Orgon, dans "Le Tartuffe", et/ou à Argan dans "Le malade imaginaire". 
réponse à . Ratanak le 05/09/2017 à 14h20 : Merrrci ! Merrrrrrci ! J'en rrronrrronnne de plaisirrr !&nbs...
Pour te remercier, je vais essayer d'en constructionner un beaucoup plus meilleur.
Avoir le dos au feu et le ventre à table

Oui, à condition d'avoir un tire bouchon. La plus belle invention de l'homme !
réponse à . Ratanak le 05/09/2017 à 15h46 : Tu dois penser à Orgon, dans "Le Tartuffe", et/ou à Arga...
Sans doute. Merci. :)
- Qu'est-ce qu'il a mangé encore à midi ce cannibale d'Idi Amin ?
- Pote au feu...
- Pot-au-feu ? Viande de boeuf et légumes ?
- Non, non, un copain qui était allé le voir...
- Tiens,laféepolaire et ses collègues...qu'est-ce qu'elles mangent ?
- les fées ? mûres...
- elles mangent des os ?

1) PANSE (penses)
2) AMYGDALE (l’ami d’Al)
3) INTESTIN (un test, un…)
4) ILIAQUE (il y a qu’ lui)
5) RATE
6) FOIE (fois)
7) DOIGT (doit)
8) COU (coup)
9) ÉPAULE (et Paul)
10) DENT (dans)
11) AISSELLE (est-ce elle…)
12) ÉTRIER (J’ai trié)
13) ILÉON (Il est on en peut…)
14) NEZ (n’ai)
15) VESSIE (j’y vais si…)
16) OVAIRES (au vert)
17) DOS (d’eau)
18) CERVEAU (serve eau)
19) PEAU (pot)
20) SEIN (sain)
21) CÔLON (Ça colle, on…)
Voilà !

J'ai carrément raté le DOIGT pourtant bien évident !

J'ai vu la PANSE mais je n'en ai pas voulu car pour moi elle est bovine et non humaine... 

Et j'avais cru voir le REIN (faire un) 

Merci, bon appétit et bonne soirée !
réponse à . Ratanak le 05/09/2017 à 18h36 : J'ai carrément raté le DOIGT pourtant bien évident ! ...
Pour 'panse', j'ai vérifié avant: ici...
Pour rein, c'est trop recherché.
Mais c'est bien joué ! Bon ap' et bonne soirée également...
réponse à . joseta le 05/09/2017 à 17h17 : - Tiens,laféepolaire et ses collègues...qu'est-ce qu'ell...
J'ai raté le colon, l'iléon et l'iliaque...
Merci à toi.
- Vous n'aviez que le feu de la cheminée pour vous chauffer le dos ? et combien vous étiez ?
- quatre...
- oui, oui, qu'âtre, mais combien vous étiez ?
réponse à . DiwanC le 05/09/2017 à 19h26 : J'ai raté le colon, l'iléon et l'iliaque... Merci &...
Comme grande spécialiste du jeu,tu aurais dû faire mieux Germaine...
Au fait, tu sais quelque chose au sujet de Syntax, qu'il y a belle lurette qu'on ne lit plus ?
réponse à . joseta le 05/09/2017 à 19h36 : Comme grande spécialiste du jeu,tu aurais dû faire mieux Germaine.....
Eh non... Il avait écrit qu'il nous quittait pour un moment... J'ai pensé "vacances"...
Mais le moment se prolonge ; j'espère - comme nous tous ici - que tout va bien pour lui.
Belle soirée à toi.
réponse à . joseta le 05/09/2017 à 19h36 : Comme grande spécialiste du jeu,tu aurais dû faire mieux Germaine.....
...tu aurais dû faire mieux Germaine...

O.K. merci !
Fais de beaux rêves et à demain !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir le dos au feu et le ventre à table » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?