L'assiette au beurre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

L'assiette au beurre

Une situation source de profits et faveurs pas toujours licites

Origine

Je profite du fait qu'on parle ici du beurre pour rappeler (voir les détails à l'expression mettre du beurre dans les épinards) que l'usage du beurre a évolué au fil des siècles. D'usage courant au Moyen-âge, chez les pauvres, il deviendra un complément alimentaire surtout réservé à l'aristocratie à partir de la fin du XVe siècle.
Dans plusieurs métaphores nées à partir de cette époque, le beurre est un symbole de richesse, un emblème de luxe.

On imagine bien alors, autour d'un banquet ou d'une réception chez les gens de la haute société, que les convives qui avaient les postes les plus enviables ou donnant le plus de pouvoir, étaient choyés par la maîtresse de maison et qu'on mettait dans leur assiette les plats les plus beurrés (ce qui, soit dit en passant, n'était pas forcément un cadeau si l'on en croit les médecins d'aujourd'hui qui bannissent le beurre pourvoyeur de mauvais cholestérol).
C'est de ces petites faveurs offertes aux puissants qu'aurait pu naître notre métaphore, le beurre étant le symbole des diverses choses dont ils peuvent profiter de par leur statut, que ce soit sous la forme de cadeaux offerts plus ou moins spontanément, ou de profits obtenus de manière plus ou moins licite (avantages en nature, commissions, pots-de-vin, etc.).

Mais on ne peut pour autant ignorer l'influence possible d'un jeu de mot sur une autre acception du mot assiette, celle liée à l'impôt. Or, à partir du moment où la collecte de cette taxe impôt-pulaire était confiée à des exécutants d'une probité pas toujours exemplaire, il était facile pour certains d'entre eux de trafiquer les chiffres et de s'approprier une partie de ce qu'ils récoltaient, ces sommes partiellement détournées leur donnant la richesse nécessaire pour prétendre faire partie de la caste des consommateurs de beurre.

Cette ancienne expression aurait pu disparaître s'il n'y avait pas eu, au début du XXe siècle, la naissance d'un journal satirique intitulé « L'assiette au beurre » (Lien externe), en quelque sorte un ancêtre de notre Charlie-Hebdo contemporain, journal qui s'attaquait entre autres aux excès des gens de pouvoir, politiques ou entrepreneurs, qui profitaient largement de leur situation pour gruger les autres et s'approprier un maximum de choses au détriment des gens peu aisés.

Aujourd'hui, on l'utilise plutôt rarement. Et lorsqu'elle l'est, c'est souvent pour évoquer la corruption dans le monde politique (si tant est qu'une telle déviance puisse exister, bien sûr).

Exemple

« Elle sent, au fond, que c'est fini; qu'elle ne gardera pas indéfiniment l'assiette au beurre. »
Roger Martin du Gard - Les Thibault VII - 1930

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'assiette au beurre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen A cut of the takeUne part des profits
États-Unisen A place at the troughUne place à l'auge
Argentinees La gallina de los huevos de oro.La poule aux oeuf en or.
Pays-Basnl GoudmijntjeUne mine d'or
Roumaniero Borcanul cu miereLe pot au miel
Slovaquiesk Byt u korytaEtre près de l'auge (pour cochons, c'est à dire profiter de leur présence et de leur nourriture)

Vos commentaires
Un p’tit poème de Prévert pour commencer la journée ? 
Voici déjà l’assiette... le beurre - et le sourire de la crémière ! - ce sera pour plus tard !
Fausse maneuvre, sorry. Voir en # 3
Dur d’être God !
Hier (mais c’était une rediffusion), nous avions pour la fine mouche :
C’est de l’insaisissabilité ..., est née notre expression en 1486.

Aujourd’hui, pour l’assiette au beurre, il faut une relecture attentive pour comprendre que l’expression du jour est née avant le XXème siècle, et sans doute après le XVème.
Quelques capsules, God ?
Et merci pour Ton choix du jour, qui m’a permis de découvrir un nouveau site consacré à la "Bellle Epoque", période que j’adore étudier.
Voir cette page
Dans les fêtes foraines de ma jeunesse, l’assiette au beurre était cette plateforme circulaire qui tournait sur elle-même en oscillant, de plus en plus rapidement. Toute l’énergie des participants était concentrée sur leur centre de gravité : résister à la force centrifuge et s’empêcher de vomir ! De quoi vous dégoûter d’y retourner. Je ne connaissais pas l’expression avec son sens de "se faire du beurre".
réponse à . momolala le 14/12/2010 à 07h12 : Dans les fêtes foraines de ma jeunesse, l’assiette au beurre é...
Moi aussi, moi aussi !
Et tu oublies de dire que la plateforme était en pente, de son centre à sa circonférence, et donc légèrement conique. Ce n’était pas seulement la force centrifuge qui nous entrainait vers la sortie, mais aussi la pesanteur.
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 06h48 : Dur d’être God ! Hier (mais c’était une rediffusio...
Quelques capsules, God ?
Pas besoin. Je comptais simplement sur toi pour nous donner la date exacte, puisque tu t’en fais un devoir.
réponse à . God le 14/12/2010 à 07h35 : Quelques capsules, God ? Pas besoin. Je comptais simplement sur toi pour no...
Brillant retour de service, cassage de raquette et crise de nerfs du présomptueux serveur, qui abandonne et demande le pardon du Très-Haut.
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 08h19 : Brillant retour de service, cassage de raquette et crise de nerfs du prés...
...qui abandonne...
Qui abandonne quoi ? Le fait d’apporter des précisions que ne donnent pas mes sources habituelles, alors que moi je n’ai pas plus de deux heures à consacrer à chaque expression (et c’est déjà beaucoup) ?
Est-ce bien raisonnable ?
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 07h29 : Moi aussi, moi aussi ! Et tu oublies de dire que la plateforme était...
Ça, je laisse Mitzi en juger et compléter, mais à mon humble avis, sitôt que nous entrons en mouvement non rectiligne, notre pesanteur résulte à la fois de la gravité et de la rotation de la Terre, et donc de la propre "force" centrifuge de cette dernière. Moi aussi, moi aussi, je peux intellectuellement sodomiser les diptères ! 
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 08h19 : Brillant retour de service, cassage de raquette et crise de nerfs du prés...
Le "serveur" étant le serviteur ?
Bonjour à tous,
Dis-don God, tu nous en a fait une belle tartine aujourd’hui, mais elle est sans confiture celle-là !  

Ça me rappelle que mon père sur ses tartines met soit du beurre, soit de la confiture, mais jamais les 2 en même temps, et ce, depuis la guerre...
le beurre est un symbole de richesse, un emblème de luxe.
Moi je me contente du "jambon beurre", beaucoup moins luxueux.
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 08h19 : Brillant retour de service, cassage de raquette et crise de nerfs du prés...
mais non, tu ne comptes pas pour du beurre ! Quand God promet plus de beurre que de pain, tu fais ton beurre de ses oublis, mettant du beurre dans tes épinards. Entrant dans les dictionnaires comme dans du beurre, tu fais de Google ton assiette au beurre, et il est rare que tu ne trouves pas plus de précision que de beurre en branche.
Donc loin de l’idée de God de te mettre l’oeil au beurre noir ! 
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 14/12/2010 à 09h09 : Bonjour à tous, Dis-don God, tu nous en a fait une belle tartine aujourd&...
l’occasion de revoir ces grands artistes : cette page
L’oeil au beurre noir, la sole au beurre noir, mais aussi les maquerelles au beur noir...
Le cabillaud au beurre blond, mais aussi la morue au beur blond...
Qui parle de racisme, ici?
jeu de mot sur une autre acception du mot assiette, celle liée à l’impôt
Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii, il faut avoir une bonne assiette pour faire de la corde raide, même si celle-ci s’assouplit avec le temps pour mieux nous être passée autour du cou...

Et c’est quand on a prit trop d’(im)pots que l’on perd son assiette... On s’endort alors, pas toujours la tête dans les nuages, mais bien souvent en piquant du nez dans son assiette, ce qui nous empêche de regarder plus loin que le bord de l’assiette (ce qui correspond à l’expression allemande Über den Tellerrand schauen, ce qui signifie regarder plus loin que le bout de son nez)
réponse à . momolala le 14/12/2010 à 08h55 : Ça, je laisse Mitzi en juger et compléter, mais à mon humbl...
Il y a, dans tout mouvement circulaire ou en ellipse, 3 forces: la force centrifuge -qui nous éloigne du centre -, la force centripète, qui nous amène vers le centre, et, éventuellement, la gravité, lorsque nous sommes assez près d’ une planète, la terre en l’ occurence. Généralement c’ est la résultante de ces trois forces qui nous permet de "tourner rond" dans les manèges de foire. C’ est aussi cette résultante qui permet au beure de "se faire" dans les barattes (mais de nos jours le barattage manuel dans un tonnelet devient anecdotique, il y a des centrifugeuses pour cela !)
Bon. Mais la corruption, là-dedans, n’ obéit à aucune loi physique. Seulement à l’ aviidité de certains.
Ca te va ?
Il y a aussi un autre sens pour "l’ assiette" : celle qui permet à un bon cavalier de se tenir en selle (bien sûr il peut aussi monter "à cru", rien à voir avec le steak tartare...). C’ est aujourd’hui qu’ "Il Cavaliere" joue son avenir politique. Pour le fric, il connaît.....
God explique l’expression, par le fait, pour les riches, de mettre du beurre dans leur assiette. C’est négliger le fait qu’il s’agit ici de l’assiette au beurre, et non du beurre.
Et ce qu’elle avait de remarquable, cette assiette, c’est le fait qu’elle tournait, selon le principe évoqué par Momo, pour le jeu des foires, ou celui, par la suite, des plateaux de fromages. Et mes sources indiquent d’ailleurs, que l’axe était graissé ... avec du beurre ! Le résultat c’est que celui qui l’utilisait, pouvait toujours se servir, et que, s’il était mal placé, il n’avait qu’un geste à faire pour amener le beurre à lui, pour mieux se servir.
Les puissants se sont toujours servis : des Mazarin, des Colbert ou des Fouché ont acquis des fortunes à rendre jaloux le roi. Mais je doute qu’on ait pensé à cette expression avant la (III, IV ?) République. C’est cette capacité à s’arranger de la réalité pour être toujours du côté du manche, avec les intrigues, les retournements de veste et les alliances politiciennes qui ont fait le bonheur des chansonniers, et d’où, j’imagine, est venue l’expression. Existait-elle autrefois ? Je n’en suis pas convaincu.
Mais je ne veux pas pinailler davantage : God va m’accuser de prendre le beurre d’aujourd’hui pour m’occuper des mouches d’hier !

correction : III République, mais naturellement pas IV, comme me le fait remarquer Delassus en ladessous (23), ne serait-ce que parce que le Journal a été publié dès 1901!!!
Prendre l’assiette aux beurs, encore un coup des pieds noirs.
réponse à . mickeylange le 14/12/2010 à 09h52 : Prendre l’assiette aux beurs, encore un coup des pieds noirs....
Et le pied noir qui se prend un pain a de fortes chances d’avoir un oeil au beurre noir...
A un point tel qu’il faudra peut-être le karcheriser pour le ravoir propre...
réponse à . file_au_logis le 14/12/2010 à 10h20 : Et le pied noir qui se prend un pain a de fortes chances d’avoir un oeil a...
Et le pied noir qui se prend un pain
le pied-noir ne se prend pas de pain, et je ne te conseille pas d’essayer ! Il se prend un bain, mais sans succès parce que c’est de naissance. Comme l’œil auburn-noir (dont je tire une part non négligeable de mon charme, n’est-ce pas mesdames ?) 
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 09h39 : God explique l’expression, par le fait, pour les riches, de mettre du beur...
je doute qu’on ait pensé à cette expression avant la (III, IV ?) République
Plutôt XIXème siècle : on trouve l’expression dans un dictionnaire d’argot de Rigaud (merci argoji, merci chirstian !) :
"Assiette au beurre (avoir l’) (Rigaud, 1888): Être un des heureux de ce monde, – dans le jargon du peuple. – Ceux qui détiennent l’assiette au beurre ont toutes les jouissances que procure la fortune et celles que procure une haute situation. – C’est donc toujours les mêmes qu’auront l’assiette au beurre ?"
Le peintre-graveur Nicolas-Toussaint Charlet (1792-1845) a gravé en 1831 une oeuvre nommée "C’est toujours les mêmes qui tient l’assiette au beurre". Voir cette page. L’expression pourrait donc dater, disons, de la Révolution.
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 10h46 : Et le pied noir qui se prend un pain le pied-noir ne se prend pas de pain, et ...
Vérification faite (la recette du couscous de l’amiral) il n’y a effectivement pas de pain.
"Laisse faire le spécialiste du couscous, Moumoune ! J’y mets du collier d’agneau, des merguez, et des cuisses de poulet y’en a aussi. Comme ça, tout le monde il en mange, de mon couscous, tu mords ? Avec en garniture de légumes des carottes, mon lapin, des navets et des courgettes, plus des fonds d’artichauts, des petits pois, des pois chiches, des fèves et la sauce piquante, servis à part, pour ceux qui aiment. Comme ça, chacun fait son brouet à sa guise, et tout le monde il est content. Et dans la semoule, je mets des raisins de Corinthe, aussi, et du cumin en grains. Le tout pour une soixantaine de personnes, avec l’agneau du méchoui en prime, une fois par an, chez ma princesse Shéhérazade des mille et une Nuits-Saint-Georges et du château d’Yquem réunis"
réponse à . mickeylange le 14/12/2010 à 11h20 : Vérification faite (la recette du couscous de l’amiral) il n’...
au point où il en était, Elpépé pouvait ajouter du pain ! Même Wikipedia (il y a "pied" dans ce nom, mais sans doute pas noir!) le sait : "Traditionnellement, le couscous se prépare avec un seul type de viande, car le bouillon et la semoule qui cuit à sa vapeur s’imprègnent de son arôme. On peut ainsi déguster des couscous à l’agneau, au poisson, au poulet… Cependant, il n’est pas rare de trouver, notamment dans les restaurants touristiques, des couscous où viandes rouges et blanches, poissons, boulettes et merguez se mélangent. Le coucous royal invention touristique, comporte généralement 5 viandes : poulet, merguez, boulettes, brochettes et méchoui.
Et je peux -hélas- me battre pour la réhabilitation du couscous sans déclencher de guerre picrocholine : le champion du couscous-rillettes n’est plus là. Nul doute que le site aurait tremblé de sa réaction !!!
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 11h31 : au point où il en était, Elpépé pouvait ajouter du p...
le champion du couscous-rillettes n’est plus là. Nul doute que le site aurait tremblé de sa réaction !!!
Il ne m’avait pas dit qu’il fallait mettre des rillettes.
Ca devait être un secret de fabrication. Mais il ne dit pas non plus que comme dans la dinde au whisky, qu’il faut ajouter à la recette une bouteille de pur malt.
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 11h31 : au point où il en était, Elpépé pouvait ajouter du p...
Grâce à l’apport des pied-noirs, le couscous-rillettes a fait son entrée au panthéon culinaire sarthois !!! :&rsquo)
réponse à . mickeylange le 14/12/2010 à 11h47 : le champion du couscous-rillettes n’est plus là. Nul doute que le s...
Nan, nan, mon p’tit Mickey, t’as mal lu, là! La bouteille de pur malt est comprise dans la recette et dans le prix!
C’est la dinde qui ne l’est pas. Celle dans la recette, oui, bien sûr. Celle assise à table, non!
réponse à . BeeBee le 14/12/2010 à 12h15 : Grâce à l’apport des pied-noirs, le couscous-rillettes a fait...
Silence de 12:15:54 à 14:00:19...
A mon avis, une seule raison : la France entière - et peut-être même nos voisins immédiats - cherchaient fébrilement l’adresse d’un restaurant local tenu par un Sarthois exilé connaissant la recette du couscous-rillettes.
Vois pas aut’ chose... En tout cas, c’lui-là, y doit faire son beurre. 
Avec l’esprit des autres :
Puisque l’impôt a une assiette, pourquoi mange-t-il toujours dans la nôtre ?
Pierre Véron (1831-1900) - Écrivain et poète français dont on sait peu de chose...
Quand tout est sec, on peut faire la sieste au beurre ( la crapuleuse ).
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 11h31 : au point où il en était, Elpépé pouvait ajouter du p...
Sans nul doute !
Il me semble que la citation était une réponse à ma contribution mettant en doute la licité du poulet dans le couscous.
Mais, à partir du moment où certains, par souci d’oecuménisme, y mettent n’importe quoi (on peut aussi remplacer la semoule par des frites et le mouton par des fricadelles), ça devient la bouteille à l’encre. Zut, je m’est gouré d’expressio !
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 14/12/2010 à 09h09 : Bonjour à tous, Dis-don God, tu nous en a fait une belle tartine aujourd&...
depuis la guerre

Laquelle ?
Tu n’es pas sans savoir que, depuis 1871, la France en a perdu un paquet ...
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 11h31 : au point où il en était, Elpépé pouvait ajouter du p...
Le champion du couscous-rillettes n’est jamais bien loin : si tu as le même moteur de recherche que moi, recherche "couscous-rillettes", et deux adresses apparaissent, dont la première est expressio (début 2009, Avoir vent de), où, en # 45, notre Amiral préféré promettait couscous-rillettes-chocolat de Puyricard, sans préciser cependant si c’était un plat ou un menu.
réponse à . DiwanC le 14/12/2010 à 14h30 : Silence de 12:15:54 à 14:00:19... A mon avis, une seule raison : la...
Dans une assiette, son beurre ? 
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 15h52 : Le champion du couscous-rillettes n’est jamais bien loin : si tu as l...
Le pire, c’est que ça existe dans le commerce ! cette page

Du coup, par la présente, je dépose l’idée de brevet de l’assiette à couper le beurre.
Tout contre-facteur pourra donc être poursuivi.
réponse à . SyntaxTerror le 14/12/2010 à 16h01 : Le pire, c’est que ça existe dans le commerce ! cette page Du...
Alors là... les bras m’ en tombent. Il y en a qui nous feraient avaler n’ importe quoi pour faire leur beurre !
A quand le couscous au couleuvres ?
Quant à l’ assiette à couper le beurre il suffit qu’ elle soit suffisamment fine et le beurre relativement mou si elle est un peu épaisse. Il existe bien des couteaux en céramique (qui coupent très bien, mais il ne faut pas les laisser tomber sur du carrelage. Car ils cassent, surtout la pointe !)
réponse à . mitzi50 le 14/12/2010 à 16h30 : Alors là... les bras m’ en tombent. Il y en a qui nous feraient ava...
Tu critiques Bordeau-Chesnel ?
Nous n’aurions pas les mêmes valeurs ?
réponse à . mitzi50 le 14/12/2010 à 16h30 : Alors là... les bras m’ en tombent. Il y en a qui nous feraient ava...
Bien que picard (c’est-à-dire le dernier des ploucs pour les normands !) je connais les couteaux en céramique.
Ch’ éto comme l’acieu berton, mitan fer, pis toute in plomb !
Comme ça, je serai fâché aussi avec les bretons.
réponse à . SyntaxTerror le 14/12/2010 à 16h01 : Le pire, c’est que ça existe dans le commerce ! cette page Du...
Eh bien au moins on saura mettre un nom sur cette invention indispensable, pas comme pour le fil qui va avec. Il semble en effet qu’il y ait pléthore de ceux qui n’ont pas inventé le fil à couper le beurre, mais même deLassus n’a pas trouvé le nom de son inventeur ! 
réponse à . SyntaxTerror le 14/12/2010 à 16h59 : Bien que picard (c’est-à-dire le dernier des ploucs pour les norman...
Ça existe, l’acier breton ? C’est celui qui sert à fabriquer ces navires cette page sans doute... Ah la solidarité des marins ! les vagues ont bon dos !
réponse à . momolala le 14/12/2010 à 18h07 : Eh bien au moins on saura mettre un nom sur cette invention indispensable, pas c...
Ce n’est pas faute de l’avoir cherché !!!
Et ce n’est pas cette page qui m’a beaucoup aidé !
réponse à . momolala le 14/12/2010 à 18h07 : Eh bien au moins on saura mettre un nom sur cette invention indispensable, pas c...
même deLassus n’a pas trouvé le nom de son inventeur
en réalité c’est le père de ceux qui inventèrent l’assiette au beurre. En effet, le problème c’est qu’il fallait quelque chose pour arrêter le fil. Et les fils eurent donc l’idée, simple et géniale, d’inventer l’assiette à mettre sous le beurre avant de le couper. Bref, si vous m’avez suivi sans fondre, le père inventa les fils et les fils inventèrent l’assiette.
Bon, à l’oral c’est plus clair ! Mais on peut remplacer par de la margarine.
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 15h52 : Le champion du couscous-rillettes n’est jamais bien loin : si tu as l...
couscous-rillettes-chocolat de Puyricard, sans préciser cependant si c’était un plat ou un menu.
à mon avis c’était plutôt une de ces armes bactériologiques que les américains cherchaient en Iraq ! 
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 18h39 : même deLassus n’a pas trouvé le nom de son inventeur en r&e...
Je cherche, je cherche encore...
Et, pour une fois, c’est une rareté, je trouve une page intéressante dans Yahoo : voir cette page
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 18h39 : même deLassus n’a pas trouvé le nom de son inventeur en r&e...
Mais on peut remplacer par de la margarine.
On peut, on peut, mais mon pote Google renâcle. il me dit : Aucun résultat trouvé pour "assiette à la margarine" !
La fatigue sans doute...
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 18h48 : Je cherche, je cherche encore... Et, pour une fois, c’est une rareté...
j’ai lu avec intérêt cette histoire : l’inventeur piège une femelle yéti en l’appâtant avec du beurre, et il lui tranche la motte d’un seul coup de fil. J’ai juste un doute : de quelle motte est-il question, exactement ?
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 18h48 : Je cherche, je cherche encore... Et, pour une fois, c’est une rareté...
Amusante histoire ! J’aime beaucoup "le fil amant". Et Filologis aussi bien sûr, je l’aime bien !
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 19h33 : j’ai lu avec intérêt cette histoire : l’inventeur ...
Ce serait horriblement sadique si c’était un attribut de la dame Yéti, à moins que ce ne soit précisément un coup de fil amant.
réponse à . SyntaxTerror le 14/12/2010 à 16h01 : Le pire, c’est que ça existe dans le commerce ! cette page Du...
Le pire, c’est que ça existe dans le commerce !
Du seul point de vue gustatif, ça ne vaut pas les rillettes sarthoises, voire mancelles, et encore moins celles du charcutier du 155, boulevard Carnot (fermé le lundi) ! Mais la teneur en graisse est faible, et en porc parfaitement nulle. Pour certains, cela remplace donc le jambon beurre servi à l’assiette !
"à" et "au" ont deux sens différents. L’assiette au beurre c’est n’importe quelle assiette, sur laquelle on a posé du beurre. A ne pas confondre avec l’assiette à beurre, celle qui est destinée à recevoir du beurre.
Par exemple une poule au pot, c’est n’importe quelle poule, placée dans n’importe quel pot. Qui devient derechef un pot au poule avant de se transformer en pot-au-feu, capable d’aller au feu si c’est un pot à feu. Mais pas un pot à poule. Et pas question de confondre un poteau haut avec un pot à eau. Et feu mon poteau n’avait rien d’un pot au feu.
C’est ainsi que la barbe à papa, ne doit pas se confondre avec la barbe de papa. Ce truc horrible, rose et collant n’a rien à voir avec la barbe de qui que ce soit. Elle est barbe à papa parce que le gamin que son père porte dans les bras finira tôt ou tard par lui coller la barbe-rose dans la figure. Et elle se collera de façon inextricable à ses poils de barbe. Et lui, lui en collera une, qui le transformera en sirène d’alarme. Alors pour le calmer, sa maman lui achètera une autre barbe.
Bon, euh ... C’était quoi la question ?  
notez que l’été, surtout si vous le laissez au soleil, l’usage d’un verre à beurre est hautement préférable à celui d’une assiette au beurre.
Mais si vous n’avez pas de verre à beurre, vous pouvez parfaitement le remplacer par l’un de vos verres à rillettes. Et même que vous pouvez utiliser des pailles plus petites pour le boire. Parce que la paille à rillettes fondues doit quand même être un peu large, vu le nombre de cochonneries qui nagent dans les rillettes. Mais quand je parle de cochonneries, vous avez compris que je parle des rillettes de porc. Je ne sais pas ce qui nage dans des rillettes au couscous.
Des dattes ?
En tous cas, elles devraient mieux résister à la chaleur. On pourrait s’en servir pour graisser les chameaux.
Sauf que, si à cheval, l’assiette est relativement plate, à chameau l’assiette est quand même très très bosselée. Et qu’on se fout la gueule par terre sans avoir besoin de se beurrer la raie d’Ephèse.
Tout cela me conduit à penser qu’il y a peu de débouchés pour le beurre ou les rillettes liquides de l’autre côté de la Méditerranée.
En y réfléchissant , je m’intéresserai plutôt aux assiettes grecques. Mais ne me demandez pas pourquoi !
réponse à . deLassus le 14/12/2010 à 16h36 : Tu critiques Bordeau-Chesnel ? Nous n’aurions pas les mêmes val...
Je préfère les rillettes faites maison. Surtout celles que cuisine admirablement un de mes fils !
réponse à . SyntaxTerror le 14/12/2010 à 16h59 : Bien que picard (c’est-à-dire le dernier des ploucs pour les norman...
Pourquoi le dernier des ploucs ? Dans ce cas, je suis la der-des-der des plouquettes. Tous les aïeux de la famille de mon grand-père paternel étaient originaires du Pas-de-Calais, j’ ai toujours des cousins là-bas ! Donc comme les ch’tis sont censés être "pires" que les picards, ben.....voilà, je suis pire ! Et je pense bien que tu connais les couteaux céramique. Je les ai ajoutés pour faire un parallèle avec les assiettes, car je ne crois pas que les couteaux en porcelaine de Limoges soient déjà disponibles....En faïence de Varages non plus, d’ ailleurs, même si c’ est la dernière manufacture de faïence datant de Colbert qui produise et vende toujours...
réponse à . chirstian le 14/12/2010 à 20h50 : notez que l’été, surtout si vous le laissez au soleil, l&rsq...
En y réfléchissant...
Surtout pas ! Ça risquerait de faire capoter l’affaire. Continue ce survol de la gastronomie trans-européenne, voire outre méditerranée.
Hisse-toi sur le chameau, mickeylange gardera le cheval. Tu ne devrais pas tarder à rattraper la caravane au risque de faire aboyer les chiens réveillés par le tintamarre des pots.
Essaie de refourguer à bon prix les bouts d’assiettes cassées : dans quelques siècles, ce seront des vestiges dignes du musée quimpérois et qui coûteront bonbon. Seront fines mouches ceux qui auront acheté, au prix du beurre, des trésors sélénites !
.....BeeBee signale qu’elle a appelé le samu... Me demande bien pour qui pourquoi...
réponse à . mitzi50 le 14/12/2010 à 21h08 : Pourquoi le dernier des ploucs ? Dans ce cas, je suis la der-des-der des pl...
"On" a toujours tendance à se surestimer par rapport à ses voisins, avec qui d’autre se comparer ?
Les normands doivent penser qu’ils sont supérieurs aux picards et inversement. Sans parler de la minorité flamingante autour de Dunkerque dont même Bany Boon a osé se moquer. Je ne te dis pas l’ambiance entre bretons et normands due au fait que le "Mont", en bon centriste, a changé de camp au dernier moment.

Bref, ne pas accorder trop de sérieux à mes propos, surtout quand je fais dans le régionalisme outrancier.
réponse à . DiwanC le 14/12/2010 à 20h07 : Le pire, c’est que ça existe dans le commerce !Du seul point d...
155, boulevard Carnot

A le Mans ? ou je n’ai pas suivi ?

la teneur en graisse est faible, et en porc parfaitement nulle

C’est l’adresse du libraire ?
réponse à . SyntaxTerror le 15/12/2010 à 09h21 : "On" a toujours tendance à se surestimer par rapport à ses voisins...
Je ne suis pas normande, mon mari, lui, l’ était à moitié. Quant au Mont St Michel, même si géographiquement sa position n’ est pas claire, c’ est quand même St Aubert, évêque d’ Avranches, qui en a commencé la construction. Et Avranches est encore en Normandie. Je considère qu’ historiquement il est donc d’ origine normande, au moins pour ses fondations. Ensuite... je ne vois pas pourquoi chaque région le revendique avec tant d’ amour-propre ! Il est à l’ embouchure du Couesnon, c’ est tout. Pas besoin de se battre pour ça !
Ben, toujours rien chez Georges......
On peut pas toujours avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière, pas vrai ?
Vais m’faire un kawa en attendant que deLassus vienne me faire remarquer que j’ai plagié un pote d’en haut.........
Toujours personne ? Hé bééééééé........
C’est pas encore aujourd’hui qu’Expressio va faire son beurre.......
Oh tiens, je vais plagier joseta:
- Quelle est la marque du beurre utilisé par la reine d’Angleterre ?
Réponse:
- Le beurre Mingham.......

Ben quoi ? C’est p’têt pas tout à fait du joseta mais c’est un début.
Ah oui, écoute, écoute........
le premier qu’on a envoyé dans l’espace il s’appelait Margarine.......

C’est nul ?.......m’en fout, moi j’aime..........
Toujours personne ?
Hé ben, pas pressés de beurrer vos tartines aujourd’hui..........
Bayard au régime: le chevalier sans beurre et sans reproche.
Court dialogue qui est passé à la postérité.
Ma soeur était en train de rosser un émigré africain...sur ce, un de ses copains se pointe et me demande:
- Et ta soeur ?
- elle bat le Beur !
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 08h20 : Bayard au régime: le chevalier sans beurre et sans reproche....
S’il est au régime il est sans beurre et sans brioche.......
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 08h30 : Court dialogue qui est passé à la postérité. Ma soeu...
Quand j’étais gamin à la question:
-Et ta sœur ?
On répondait:
-Elle bât le beurre, à cent kilomètres à l’heure, à l’écoute d’un aviateur......
Lorsque j’étais gamin, au début de la deuxième moitié du siècle dernier, ma maman allait chez Mimi l’épicière du village acheter du lait. Il était alors conditionné dans une bouteille en verre fermée par un opercule en alu et consignée.
Elle en prélevait la crème, la battait avec un fouet et faisait du beurre.....
Ce lait était un pur nectar......
Maintenant je prends ma voiture, je vais au supermarché acheter un espèce de liquide blanc fadasse et insipide, vendu dans une bouteille plastique ou un brick de carton Européanisé, Bruxellisé, UHTisé, pasteurisé, démicrobisé qui n’est plus qu’un ersatz de ce qu’il faut bien se résoudre à appeler du lait......

Ô tempora, Ô mores.........
DEVINETTE
Quels sont les deux départements français qui ne cuisinent pas à l’huile ?
Et un p’tit beurre day tou you hein ? ou qu’il est ? Je l’ai pas vu! Alors tous les jours c’est la fête, un p’tit beurre day tou you à toi, un p’tit beurre day tou you a l’autre, à moi, et quand c’est le moment personne en parle !
z’avez l’oeuil au beurre noir aussi. Bon c’est pas du tout alimentaire à moins d’essayer de gober l’oeuil du voisin mais bon. Pourquoi au beurre noir ? 
réponse à . <inconnu> le 24/07/2013 à 09h40 : z’avez l’oeuil au beurre noir aussi. Bon c’est pas du tout ali...
Très bonne question.............
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 08h30 : Court dialogue qui est passé à la postérité. Ma soeu...
Et dans l’assiette au Beur y a que du halal.........
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 09h19 : DEVINETTE Quels sont les deux départements français qui ne cuisine...
la réponse nous l’Aveyron quand tu l’auras donnée........
Il est certain que le beurre peut être, dans certaines conditions, source de profits illicites. Lisez ou relisez "Au bon beurre", roman de Jean Dutourd, récompensé par le prix Interallié 1952, qui raconte la vie d’ un couple de crémiers durant l’ occupation....
réponse à . BOUBA le 24/07/2013 à 09h09 : Lorsque j’étais gamin, au début de la deuxième moiti&...
J’ ai de la chance.... mais le mardi seulement ! Je n’ ai qu’ à me rendre sur le marché, j’ ai du lait cru, du beurre, du fromage blanc, etc.... en direct de la ferme. Il y a même deux stands, dont l’ un est tenu... par un ex-assureur reconverti !
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 09h19 : DEVINETTE Quels sont les deux départements français qui ne cuisine...
Réponse:
Quels sont les deux départements français qui ne cuisinent pas à l’huile ?
- Aube, Eure.
C’est pas comme à Nantes ou on risque de trouver un petit beur beurre beurré...
La crèmerie-laiterie
C’est un type irritant, mais expert en produits laitiers, alors pour les beurres,
l’âcre Emery les trie...
réponse à . <inconnu> le 24/07/2013 à 09h40 : z’avez l’oeuil au beurre noir aussi. Bon c’est pas du tout ali...
Pourquoi au beurre noir ?
Le noir c’est la couleur du deuil, donc d’oeil noir, qui n’y voit que du beurre...
réponse à . mitzi50 le 24/07/2013 à 10h00 : Il est certain que le beurre peut être, dans certaines conditions, source ...
Lisez ou relisez "Au bon beurre", roman de Jean Dutourd
Bof... !
La personnalité influente et l’émigré africain
l’huile cuisine au beurre,
le beur cuisine à l’huile.
Dénonce d’assiettes au beurre sur Internet
Je lis sites: l’illicite l’y citent.
réponse à . mitzi50 le 24/07/2013 à 10h00 : Il est certain que le beurre peut être, dans certaines conditions, source ...
Je n’ai pas lu le livre mais j’ai bien aimé le film avec Roger Hanin et Andrea Ferréol insupportables de cynisme......
réponse à . mitzi50 le 24/07/2013 à 10h02 : J’ ai de la chance.... mais le mardi seulement ! Je n’ ai qu&rs...
Tu ’en envoies une bouteille en colissimo ?.........
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 10h45 : Pourquoi au beurre noir ?Le noir c’est la couleur du deuil, donc d&r...
Dans les cités on dit:
"Faut pas avoir Beur du Noir"
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 12h18 : La personnalité influente et l’émigré africain l&rsqu...
L’émigré africain aime le beurre de karité qualité.......
réponse à . joseta le 24/07/2013 à 10h27 : La crèmerie-laiterie C’est un type irritant, mais expert en produit...
je croyais qu’il était boucher ?..........
réponse à . <inconnu> le 24/07/2013 à 09h32 : Et un p’tit beurre day tou you hein ? ou qu’il est ? Je l&...
Tu pourras remettre ça dans un an moins un jour pour l’anniversaire du royal baby.
c’est souvent pour évoquer la corruption dans le monde politique (si tant est qu’une telle déviance puisse exister, bien sûr).

Voyons, God, "tout rapprochement avec des situations ou des personnages existant ou ayant existé serait le fruit du hasard...."

Tiens. J’ai vu Jérôme C. au marché hier. Il demandait du blé, des radis et de l’oseiille.
Et puisqu’on est dans les produits laitiers, quand on est "dans le fromage" on est aussi bien que celui qui est près de l’assiette au beurre.
assiette au beurk !
réponse à . charmagnac le 24/07/2013 à 13h53 : Tu pourras remettre ça dans un an moins un jour pour l’anniversaire...
Royal baby il est beurré va lui falloir un an pour cuver.
réponse à . <inconnu> le 24/07/2013 à 14h41 : Royal baby il est beurré va lui falloir un an pour cuver....
Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé est purement fortuite et involontaire.
réponse à . charmagnac le 24/07/2013 à 13h58 : c’est souvent pour évoquer la corruption dans le monde politique (s...
Jérôme C ou C Jérome ?
"Oui, Jérôme, c’est moi..." qu’il chantait. Mais il s’agit de Lot (et Garonne).
réponse à . charmagnac le 24/07/2013 à 17h23 : "Oui, Jérôme, c’est moi..." qu’il chantait. Mais il s&r...
On avait Georges (l’autre) et maintenant on a Jérôme (Lot).......
réponse à . BOUBA le 24/07/2013 à 13h46 : Tu ’en envoies une bouteille en colissimo ?............
Je voudrais bien. Mais par les températures actuelles autant t’ envoyer du lait caillé. Il faut, en effet, l’ utiliser au plus tard le lendemain, le conserver à 4°C et de plus dans mon patelin paumé il n’ y a qu’ un départ de courrier par jour....
réponse à . BOUBA le 24/07/2013 à 13h46 : Je n’ai pas lu le livre mais j’ai bien aimé le film avec Roge...
Je n’ ai pas vu le film, mais les deux crémiers enrichis grâce au marché noir sont, dans le roman, non seulement cyniques, mais irrémédiablement vulgaires et salopards....
réponse à . charmagnac le 24/07/2013 à 17h23 : "Oui, Jérôme, c’est moi..." qu’il chantait. Mais il s&r...
C’est lui qu’est le gros lot?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'assiette au beurre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?