La croix et la bannière - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

La croix et la bannière

De grandes complications ou difficultés.

Origine

Cette expression, sous une forme un peu différente, est attestée dès le XVe siècle, issue de l'italien.
A cette époque, la religion était omniprésente, dans toutes les activités et à tous les niveaux de la société.
La croix, représentant celle du Christ, était donc obligatoirement brandie en tête de toutes les processions, qu'il s'agisse des religieuses accompagnant des reliques diverses ou organisées pour des évènements particuliers, ou bien de celles destinées à accompagner l'arrivée d'un notable dans la ville.
Dans ces différentes processions, on portait aussi des étendards ou des bannières diverses, que ce soit celle de la Vierge, de la paroisse, d'une confrérie, du notable en déplacement ou de celui le recevant.

Mais l'organisation de ces processions n'était pas facile, paraît-il. Les formalités, les règles à suivre, le respect de l'importance des participants, qu'elle soit honorifique ou hiérarchique, transformait parfois leur préparation en de véritables casse-têtes.
Ce qui explique le sens de "grandes complications".

En 1690, Furetière indique que "il faut la croix et la bannière pour inviter quelqu'un" signifiait "il faut aller le chercher avec des formes telles qu'il ne puisse se dérober".
Dans ce sens, on retrouve l'apparat, la procession organisée pour accueillir au mieux un visiteur éminent en déplacement qui, ainsi accueilli avec faste, ne pouvait décemment pas s'esquiver.

Notre forme actuelle "c'est la croix et la bannière pour..." est attestée en 1822.

Compléments

Ne pas confondre cette expression avec "la proie et la baleinière", qui aurait pu être employée par le capitaine Achab alors qu'il pourchassait Moby Dick (Lien externe).

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La croix et la bannière » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy talcen galedun dure front
Allemagnede Es ist ein dorniger WegC'est un chemin plein de ronces
États-Unisen It's a tall orderC'est un ordre haut
Argentinees A capa y espada.Cape et épée
Espagnees La cruz y los cirialesLa croix et les chandeliers
Pays-Basnl Hemel en aarde bewegenBouger ciel et terre
Pays-Basnl Dat kost heidense moeiteÇa coute de la peine païene
Brésilpt A cruz e a espadaLa croix et l'épée
Roumaniero Bataie de capBattement de tête

Déformée

La proie et la baleinière
Lacroix et la panière

Vos commentaires
une fois de plus, j’en apprends de belles ! Moi qui croyais jusqu’ici que "c’est la croix et la bannière" signifiait "c’est sans espoir" (ou plutôt, et en voilà encore une à expliquer : "tu peux te brosser")... Je me coucherai moins bête ce soir - et je conserverai dorénavant de l’espoir quand on m’annoncera que c’est la croix et la bannière. Merci God (dieu n’est-il pas là pour nous rendre espoir ?  ).
"A la suite de très nombreuses rouspétures (à moins qu’on ne dise des rouspétations ?"), écris-tu, Goerges.

je crois me souvenir que dans ma jeunesse, bien lointaine, on disait : "rouspétances"... Bravo pour tous ces néologismes... C’est mieux que d’aller chercher , chez les Anglais, des mots que personne ne comprends bien, parfois..


à ton tourmaintenant poupoule ...

Tu écris :
"Moi qui croyais jusqu’ici que "c’est la croix et la bannière" signifiait "c’est sans espoir" (ou plutôt, et en voilà encore une à expliquer : "tu peux te brosser")... "

Il me semble que : "De grandes complications ou difficultés". C,est pas mal aussi ÇA !



réponse à . jacklouis le 17/04/2006 à 23h21 : "A la suite de très nombreuses rouspétures (à moins qu&rsqu...
eh bien qu’une chose reste possible même si c’est avec "De grandes complications ou difficultés", ça me semble assez différent de ce que je croyais initialement, à savoir : "aucune chance, ce ne sera pas possible".
réponse à . poupoule le 17/04/2006 à 14h27 : une fois de plus, j’en apprends de belles ! Moi qui croyais jusqu&rsq...
"Tu peux te brosser" est rajouté à la pile. Mais vu la demande en attente, faudra patienter jusque vers fin juin.
depuis que cette expression me "turlupine" certains autour de moi imaginaient les difficultés à réunir l’église "la croix" et "la bannière" que nous imaginions + laïque. Un peu vrai? complètement faux?
Si j’en vois un qui me répond que je peux aller me brosser pour une réponse, je déprime.
"L’expression date de la fin du XVème siècle.
A cette époque où la religion faisait partie intégrante du quotidien, il était courant de voir ce que l’on appelle des "processions" transporter des reliques sacrées, ou simplement accompagner de hauts dignitaires du culte concerné.
(juste comme l’explique God)
En tête de cortège, des porteurs étaient chargés de l’emblème de la croix, et d’autres, parmi les fidèles, portaient bien haut la bannière, étendard servant à distinguer la paroisse ou la confrérie. Ces processions avaient un caractère très solennel et bien agencé.

Ainsi l’expression traduit aujourd’hui les obligations multiples auxquelles on est obligé de se soumettre pour arriver à son but !!!
Par extension, on lui attribue également la multiplication de difficultés, de complexités. (cf Duneton ... que l’on a offert à Toulon, dédicacé à GoD)

Une variante existe, datant du XVIIème-XVIIIème siècle : "il faut la croix et de l’eau bénite". (ça dépend par qui elle est bénite, l’eau !  hé ho ! Benoit ! bénis-nous !

N’est-ce pas le même sous-entendu que "Couper les cheveux en quatre", ou "Chercher midi à quatorze heures" , ...
réponse à . <inconnu> le 18/05/2006 à 12h31 : depuis que cette expression me "turlupine" certains autour de moi imaginaient le...
Avant la séparation de l’Église et de l’État, point de bannière "laïque" au sens où nous l’entendons aujourd’hui ! Cette laïcité là est une notion bien récente au regard de l’histoire...
N’oublions pas que nos rois français se disaient "roi de droit divin" et que la France se disait "fille aînée de l’Église" .

Depuis le Moyen-âge, le laïc désignait simplement celui qui n’appartient pas au clergé. Le clerc (du clergé) et le laïc (du peuple) appartenaient tous deux au sacerdoce du Christ, le clerc (savant) appartenant au sacerdoce ministériel, et le laïc (illettré) appartenant au sacerdoce des fidèles.


Respecter le protocole, l’étiquette, lors de réceptions officielles n’est toujours pas une sinécure dans certaines circonstances.
Je vois une toute autre explication à cette expression : celle de la lutte âpre et passionnée entre Monsieur, la chemise en bannière, et Madame protégeant sa vertueuse vertu en montrant le crucifix placé au-dessus du lit conjugal de toutes les maisons honnêtes du Moyen-Âge. Déboutonnage des moeurs au XVème siècle, on osait enfin évoquer le problème entre hommes dans la complicité de la préparation et du coude à coude des processions.
- "Tu as pu conclure, toi, hier ?
- M’en parle pas, elle a encore fait une croix sur ma bannière."
La métaphore était née.
Cette expressio, que je connaissais déjà, me rappelle le titre d’une chanson de Jean Ferrat: "Le Sabre et le Goupillon", où il est question de l’alliance du pouvoir temporel et du pouvoir religieux pour soumettre tout qui ne le serait pas autrement (soumis, j’entend).

Ce que, bien sûr, le God et l’Austro God de ce site appliquent ensemble à la lettre...
la bannière est cousue au point de croix.
Point de croix ? Parce que c’est le plus facile ( à dire de couturière - ce que je ne suis pas ).
D’où la conclusion logique que bannière et point de croix = grande facilité.
Et, à l’inverse : bannière et croix = grande difficulté.
Et c’est pourquoi, mesdames et messieurs les jurés, ma cliente Expressio est innocente et vous réhabiliterez aujourd’hui ce que vous aviez banni hier  :en faisant une croix dessus.
J’ai trouvé ceci en tentant de me cultiver sur les bannières et les processions : "Géants : figures emblématiques de la mythologie, de la littérature et des fêtes populaires, les géants ont emjambé les siècles pour nous transmettre un héritage dont les origines se perdent dans les arcanes de la tradition orale et festive. Exhibés au Moyen-Âge lors des processions religieuses, condamnés par l’Église au 17° s., brûlés sous la Révolution, reconstruits, laïcisés, mis au goût des fêtes locales, ils sont les héros de tous les défilés. Tels des phénix renaissant de leurs cendres, les géants surgissent à date fixe, flamboyants et immortels, et portent sur les hommes, leurs "enfants", le regard éternel de la fête. Ils sont constitués d’une structure d’osier surmonté d’une tête, autrefois en bois, maintenant moulée en résine. Certains géants, trop lourds pour être portés à dos d’homme (la vraie tradition), sont placés sur roulettes ou sur un char."

Les Géants Picards et Belges sont donc des bannières anthropomorphiques.
la croix de Sarko pour la banniere de Kadafi  !!un vrai casse tete !!
réponse à . chirstian le 08/02/2009 à 09h38 : la bannière est cousue au point de croix. Point de croix ? Parce qu...
Bannière et point de croix...
Bannière et croix...
Tu as mis le point sur le sujet. C’est ce qui fait toute la différence. Merci Dr.
Chrstian!
Pas de point, pas de "i", donc le "pont de Crox", guest house bien connue au Cap (oui, la ville du Cap) de Bonne Espérance
Quant à Bannere... allez donc voir bannere.com, site norvégien...
Comme quoi, il n’est pas toujours utile d’avoir des "i" pour mettre le poing point dessus.
réponse à . momolala le 08/02/2009 à 10h15 : J’ai trouvé ceci en tentant de me cultiver sur les bannières...
Les Géants Picards et Belges sont donc des bannières anthropomorphiques
Pour les Picards, je ne sais pas. Quant aux Belges, ils ne sont pas en trop, je peux te l’assurer... Te le sussurer aussi, si tu préfères...
réponse à . chirstian le 08/02/2009 à 09h38 : la bannière est cousue au point de croix. Point de croix ? Parce qu...
Bravo Crnishtan,
je croix que tu as la banière d’expliquer les choses ! (’scuse, chuis enrhubé)

Atchoum-Hobbes
réponse à . file_au_logis le 08/02/2009 à 11h04 : Bannière et point de croix... Bannière et croix... Tu as mis le po...
Was ist das Filo ? je ne comprends pas le norvégien, déjà que pour l’allemand (pardon le bavarois) c’est la croix et la bannière pour comprendre et surtout retenir les termes techniques.Dans mon dictionnaire, on indique tout simplement : "es ist sehr schwierig" comme traduction. Confirmes-tu ?
Voltaire expliquait ainsi l’origine des processions:
"Les petits peuples furent très longtemps sans avoir de temples. Ils portaient leurs dieux dans des coffres, dans des tabernacles. C’est probablement de ces dieux portatifs que vint la coutume des processions, car il semble qu’on ne se serait pas avisé d’ôter un dieu de sa place, dans son temple, pour le promener dans la ville, et cette violence eût pu paraître un sacrilège, si l’ancien usage de porter son dieu sur un chariot ou un brancard n’avait pas été dès longtemps établi."
Duneton
réponse à . cotentine le 08/02/2009 à 01h23 : "L’expression date de la fin du XVème siècle. A cette &eacut...
Couper les cheveux en 4 ou chercher midi à 14 heures signifierait davantage -pour moi- chercher volontairement les complications; alors que dans l’expression du jour - toujours à mon humble avis - ce sont des difficultés et complications indépendantes de notre volonté. Par exemple (vécu) un français agrégé d’ allemand vivant en Allemagne, à qui on demande de traduire un formulaire français, le décortiquant au point de le rendre lourd et compréhensible seulement pour les lettrés comme lui. Alors que le prof allemand parlant français donnera une traduction beaucoup plus fluide et accessible. Oui, vous l’avez compris, je ne suis ni agrégée, ni prof et parfois c’est la croix et la bannière parfois pour bien communiquer !
Grèves : c’est la crise et la bannière pour les manifestants !
Lac roi ici et là-bas, nière là-bas
La croix et la bannière, c’est ce que les seigneurs et chevaliers d’Occident qui arrivent désormais chez nous en grand nombre portent fièrement devant tous. La croix, communément d’étoffe blanche, est cousue sur la manche de leur bliaut à hauteur de l’épaule, et non sur la poitrine, comme il en va pour nos moines-chevaliers, Templiers ou Hospitaliers. Le seigneur seul brandit en avant de la troupe la bannière sur laquelle est peint son blason.
Ces hommes forains (étrangers) partis de Marseille, de Gênes ou de Messine, nous les nommons et ils se nomment eux-mêmes "Croisés", pour ce qu’ils ont juré sur la Croix de passer la mer et d’aller délivrer Jérusalem. Nous leur rendons cent mille grâces, car ils ont quitté leur terre et leurs parents, puis navigué au milieu des périls afin de venir à notre rescousse et nous aider à reconquérir la Ville sainte et le tombeau du Christ.
Mais hélas ! Nous entendons peu de chose à ce qu’ils sont, et ils entendent néant à ce que nous sommes. Ils nous reprochent de laver trop souvent nos corps et nos vestailles, d’user trop d’huile pour nos lampes et trop de chandelles, de demeurer dans des manoirs garnis avec trop de magnificence, de jargonner le sarrazinois en plus de notre langue d’oïl (ou d’oc à Tripoli), de lire les poètes arabes, de traiter nos voisins sarrazins en hommes et non en chiens, de leur témoigner parfois en dehors des combats estime et amitié, bref de nous être au fil des ans quelque peu orientalisés. De notre côté, nous prisons peu leur nature batailleuse, nous jugeons grossière toute leur contenance et nous plaignons de ce qu’ils puent durement, même si nos dames et jouvencelles restent volontiers béates devant leurs cheveux blonds, la majorance d’entre eux étant natifs de Flandre et de Picardie.
Je ressens, je vous le confesse, grande peine et grand dépit quand je vous entends, gens de l’an 2009, nous bailler le nom de "Croisés". Onques, je le jure, je n’ai pris la Croix. Certes, nos aïeux sont venus conquérir nos fiefs, que les Sarrazins avaient d’ailleurs conquis avant eux, mais nos pères et nous-mêmes sommes nés en Syrie franque. Peuples du royaume de Jérusalem, du comté de Tripoli, du royaume de Chypre, de la princée d’Antioche, nous avons bâti de nos mains nos châteaux et nos forteresses, lesquels ne sont en nulle guise les œuvres des Croisés. Que penseraient, dites-moi, vos Pieds-noirs, s’ils vous entendaient dire et répéter sans cesse : "Les affreux conquérants de l’Algérie furent contraints dans les années 1960 de déguerpir de ce pays et d’aller s’établir en France ?"
Hélas, hélas, faire entrer dans vos cervelles que "Croisé" n’est pas "colon", c’est en vérité la croix et la bannière !
Je voudrai ajouter ici une expression fort utilisée dans la marine nationale : "C’est pas la croix et la baleinière" pour indiquer que ce n’est pas si difficile que ça à faire, l’espression étant surtout utilisée dans cette forme négative.
réponse à . Lovendric le 08/02/2009 à 18h42 : La croix et la bannière, c’est ce que les seigneurs et chevaliers d...
Quel bonheur de te lire. S’il m’arrive de bien conter, tu m’enchantes.
réponse à . Lovendric le 08/02/2009 à 18h42 : La croix et la bannière, c’est ce que les seigneurs et chevaliers d...
"Croisé" n’est pas "colon"
certes, certes ! Mais il arrive que l’on croise des colons. Sans en être sûr : il leur faudrait un signe distinctif, je ne sais pas moi : une croix, par exemple. Mais on pourrait alors les confondre avec les croisés. Quoiqu’on en croise rarement dans la région.Ils restent derrières leurs fenêtres. Qu’on appelle pour cela des croisées.
Mais par contre, j’ai connu un colon qui avait un chien croisé. Un saint bernard croisé de teckel. Lui non plus n’avait pas de signe distinctif. Mais vous l’auriez croisé, vous l’auriez tout de suite remarqué. Quoique... on ne peut pas re-marquer quelqu’un qui ne l’a pas encore été, ça n’a pas de sens ! En tous cas, il sont morts tous les deux. Le chien croisé a eu un cancer du colon après avoir englouti 10 crêpes au Sarrazin, et le colon a été percuté dans un croisement par un véhicule de la Croix Rouge. Ecrasé entre la croix et la barrière.
Moralité : croisé bécheur ou colon béchard, nul n’échappe à son sort.
réponse à . Lovendric le 08/02/2009 à 18h42 : La croix et la bannière, c’est ce que les seigneurs et chevaliers d...
Vu sur Arté, une émission fort intéressante sur les Croisades, Chevaliers du Temple et sur le fameux prêtre Jean.
Merci Lovendric. C’est très agréable de t’entendre.
réponse à . mident le 08/02/2009 à 20h26 : Vu sur Arté, une émission fort intéressante sur les Croisad...
comment s’appelle cette émission, qu’on puisse la retrouver, soit sur les programmes d’arte, soit sur ceux de TV5? Merci de nous aider, nous les pauvres expat’s...
réponse à . chirstian le 08/02/2009 à 20h14 : "Croisé" n’est pas "colon" certes, certes ! Mais il arrive qu...
Ben, mon colon, non seulement, t’y as pas été par quatre chemins, mais en plus, t’y as croisé personne, spa?
réponse à . momolala le 08/02/2009 à 18h55 : Quel bonheur de te lire. S’il m’arrive de bien conter, tu m’en...
Lovendric, le Merlin de ce site!
Un conteur comme toi, je ne croiserai pas le fer avec toi!
réponse à . file_au_logis le 08/02/2009 à 21h16 : comment s’appelle cette émission, qu’on puisse la retrouver, ...
Le Procès des Templiers - Réalisé par Jens-Peter Behrend (2004)
Le Royaume du Prêtre Jean - réalisateur non mentionné dans mon programme.

Voilàvoilà mon Filo, la maison ne recule devant aucun sacrifice !
A tous et toutes, très douce nuit.
(ne mettez pas les pieds au-dessus des couvertures, il fait frisquet)
réponse à . mickeylange le 08/02/2009 à 11h50 : Voltaire expliquait ainsi l’origine des processions: "Les petits peuples f...
tabernacle
est un juron du Québec ! (de même que ostie ... cette page
réponse à . cotentine le 08/02/2009 à 23h13 : tabernacle est un juron du Québec ! (de même que ostie ... cet...
Je n’entrerai pas dans la polémique!
Sachez seulement que tabernacle
et hostie sont encore (hélas?)
de l’Église des objets sacrés! (d’où les "sacres"  )

Les sacres sont:
tabarnak & âssti (ou ’sti).

P.S.: Je comprends aisément plusieurs niveaux de langage,
y compris l’argot des Parigots, le langage YO, le slang américain,
l’Afro-Américain, Marseille, Draguignan, le Verlan,
les keufs, les meufs, les teufs, le taf, ça craint, ça déchire,
je kif grave, et un peu de Chti! 
ET, bien sûr, le Français, ’sti!


J*toile
réponse à . jean1938 le 10/02/2009 à 04h40 : Je n’entrerai pas dans la polémique! Sachez seulement que tabernacl...
zut alors et rien pour les wallons ? 
Walha! Alors là, c’est autre chose.
On échange régulièrement
sur nos situations politiques
très milaires!
Euh! Pardon!
SI milaires...

Des croix trop nombreuses chez Georges pour un tel inventaire il faudrait un Prévert mais pas de bannière la musique qui marche au pas cela ne le regarde pas.
Toutefois il y a des processions :
Le pluriel
Dieu ! Que de processions, de monômes, de groupes,
Que de rassemblements, de cortèges divers,
Que de ligu’s, que de cliqu’s, que de meut’s, que de troupes !
Pour un tel inventaire il faudrait un Prévert.
cette page la video

Et Mélanie: un autre style

Les bons fidèles qui désirent
Garder pour eux, sur le chemin
Des processions, leur bout de cire
Doiv’nt le tenir à quatre mains,

La chanson est làcette page

Pour les croix je vous propose du Bécaud des années 50cette page
réponse à . gerard5253 le 10/07/2014 à 00h41 : Des croix trop nombreuses chez Georges pour un tel inventaire il faudrait un Pr...
Tout ça est bel et bien, mais.. et le café ? et le thé ? et tout le reste ? Pfffff...
Bon, je m’y colle ! Et v’là
Bonjour du jeudi !


Que voilà une bien riche entrée en matière sur une expressio quand même aride.
La lecture des messages précédents est une façon quasi affectueuse de farandoler des neurones, ou, comme disent les enfants de la perfide Albion, qui en matière de protocole n’est pas mal non plus, de lancer le brain-storming.

Mais, ce si étant dit, et en rajoutant encore un peu de la fraîcheur vivifiante offerte par DiwanC, je pensais -( c’est ce que j’ai dit )- je pensais donc à l’exercice casse-tête que peut représenter la simple élaboration d’un plan de table...

nb: au fait, si je m’en réfère au trait de Momolala en 8, et à l’intime table pour 2 de DiwanC, toujours en 35, nous effectuons une escapade griffée Cupidon. Utilisez vous le site "Le devoir conjugal", Canadien, en cas de doute sur les méandres orthographiques des devoirs conjugaux ?
Après de longues et fastidieuses recherches (ce fut la croix et la.....) j’ai réussi à trouver la véritable origine de cette ex pression nous faisions tous fausse route (bougres d ’ânes que nous sommes) la vérité est ailleurs.
Elle est là cette page

Et oui la Croix est à Asnière.

Pas Asnière sur Vegre charmante localité de la Sarthe où se trouve un élevage de poulets dits de Loué qui porte le n° 22 (véridique)
Lacroix et la panière,
c’est ce qu’utilisent nos lavandières lorsqu’elles se rendent au lavoir communal, laver leur linge sale en famille.
réponse à . Lovendric le 08/02/2009 à 18h42 : La croix et la bannière, c’est ce que les seigneurs et chevaliers d...
CHER LOVENDRIC;
tes récits m’esbaudissent toujours autant.
Tu as disparu de nos écrans d’actualité depuis longtemps déjà. Serait-ce donc que tes problèmes de santé ont eu raison de toi?
réponse à . jacklouis le 17/04/2006 à 23h21 : "A la suite de très nombreuses rouspétures (à moins qu&rsqu...
"A la suite de très nombreuses rouspétures (à moins qu’on ne dise des rouspétations ?"), écris-tu, Goerges.
je crois me souvenir que dans ma jeunesse, bien lointaine, on disait : "rouspétances"...

La racine de ces mots est bien connue.
C’est d"après Duneton "rouston" et d’après Furetière "roubignolle"
Le point commun étant qu’il y a rouspétation ou rouspéture quand on nous les casse.
réponse à . momolala le 08/02/2009 à 08h04 : Je vois une toute autre explication à cette expression : celle de la...
Je vois une toute autre explication à cette expression : celle de la lutte âpre et passionnée entre Monsieur, la chemise en bannière, et Madame protégeant sa vertueuse vertu en montrant le crucifix placé au-dessus du lit conjugal de toutes les maisons honnêtes du Moyen-Âge.

"en montrant le crucifix placé au-dessus du lit conjugal"
J’avais entendu dire que Jésus était cannibale "prenez et mangez ceci est mon corps" mais je savais pas qu’il était aussi voyeur ! 
issue de l’italien
j’ai bien trouvé la bannière mais sans la croix
ou alors la croix sans la bannière !
C’est la croix la bannière de trouver la croix et la bannière. 
DEVINETTE
En Suisse
Dans la salle du tribunal, à Sion, on délibère si lentement, qu’on se croirait dans un cortège. Pourquoi ?
réponse à . joseta le 10/07/2014 à 09h36 : DEVINETTE En Suisse Dans la salle du tribunal, à Sion, on délib&eg...
Un (une) procès (à) Sion ?
C’est à peu près ça, saharaa...
Réponse
- parce que c’est les procès Sion
Défilé de poètes au Moyen-Âge
Villon: - Vous marchez de travers...
le porte-drapeau: - j’ai perdu le pas Villon...
Villon: - mais non, sot, vous le tenez entre les mains, voyons !
GOYA (Francisco de, pas Chantal)
Les temps d’art sanglant
Voyez à------> cette page
(rediffusion)
Un envoyé de Jean alla voir Jésus en croix.
- Oh! Jésus, comme je te vois mal en point...
- C’est le mal en point...de croix.
- Et ce mal en point décroît?
- J’te crois!! Tu vois ces pointes et ces écrous, ben la douleur, l’écrou ’A’ l’accroît...
- De surcroît?
- Oui, je resterai les bras en croix, mais je ne baisserai pas les bras!
- Bien, Jésus, je dois te dire au revoir, je vais voir Jean, qui est cloué...au lit.
Jésus lui fit un signe, de la croix.
Jean: - Alors? tu as parlé à Jésus? comment va-t-il?
l’envoyé: - Tu peux faire une croix dessus!
P.S. Dialogues recueillis par E. Delacroix.
Près de la source de la rivière Niers, en Rhénanie
- Qu’est-ce que tu fais avec les bras en croix ?
- je fais ma gymnastique, comme tous les matins...
- ah, ben tiens: tes bras, la croix, et là-bas, Niers !
réponse à . joseta le 10/07/2014 à 10h46 : (rediffusion) Un envoyé de Jean alla voir Jésus en croix. - Oh! J&...
Un envoyé de Jean alla voir Jésus en croix.
Un envoyé de Jean Allah?un sacré mélange .
A propos de Jean File au logis cite Ferrat: Le sabre et le goupillon ,dans le cortège qui nous occupe je verrais bien aussi :En groupe, en ligue, en procession.cette page*
*Fugace à l’arrière-plan on aperçoit un moustachu sait pas qui c’est
réponse à . gerard5253 le 10/07/2014 à 11h57 : Un envoyé de Jean alla voir Jésus en croix.Un envoyé de Jea...
C’est curieux, mais quand on met ton lien deux fois on voit cette page 
Interprétation toute personnelle :
La bannière, c’est l’avertissement "il ne reste que cinq feuilles" dans les cahiers de papier Riz Lacroix.
Publicité
- Signe ici, Maurice...
- je ne sais pas écrire, je vais faire une croix...
- montre, Maurice, la croix...
- Moi, je vais prendre un thé au lait...et toi, lait ?
- oui, comme la bannière...
bof !
réponse à . joseta le 10/07/2014 à 12h59 : Publicité - Signe ici, Maurice... - je ne sais pas écrire, je vais...
... suite de l’histoire:
- Et alors, Maurice, cette croix que je ne vois? Serait-ce une Croix de Guerre ou une Croix de Bois?
Je vais me glisser, façon pénitent en retard à la procession, dans le groupe car vous me paraissez user de la croix et de son locataire avec grande désinvolture.

Deux anecdotes qui ont comme qualité première, et sans doute unique, d’être bien sûr authentiques.

First one, dans les Cévennes au début du siècle dernier, deux frères célibataires exploitaient une ferme isolée. De ces bâtiments, presque fréquents à l’époque, que l’hiver et la neige isolaient du reste du monde. Conditions de survie: de l’eau, du sel, du tabac et du feu.
L’un de ces frères étaient un roc, l’autre un poil plus malingre "attrapait" des grippes carabinées.
En cas de gémissements, l’ainé entrait dans la chambre, pointait le doigt vers le mur en disant: "Regarde ton crucifix !". Sous entendu "et prend exemple.
J’ai entendu cette historiette mille fois. La phrase est utilisable dans pas mal de circonstances...

L’autre est plus récente. Un voisin portugais travaillait en équipe et c’est un de ses collègues qui m’a kafté l’info.
Il était connu pour un respect absolu des règles immédiates de la religion, et aussi pour une famille nombreuse.
Et comme, selon ses dires, un crucifix siégeait en bonne place au dessus du lit conjugal, un collègue lui faisait remarquer que, même dans l’obscurité relative, l’invité pouvait être gêné, la réponse fut immédiate parce qu’évidente: " on le retourne vers le mur !".

Et cela continue de m’enchanter. C’est vous dire où j’en suis rendu à vous fréquenter...
de véritables casse-têtes

Pour moi casse-tête est invariable. Et mon amie la Rousse le confirme.
réponse à . SyntaxTerror le 10/07/2014 à 12h31 : Interprétation toute personnelle : La bannière, c’est l...
Comme la ligne rouge sur les rouleaux de papier thermique des fax.
réponse à . gerard5253 le 10/07/2014 à 11h57 : Un envoyé de Jean alla voir Jésus en croix.Un envoyé de Jea...
Tu veux parler du moustachu à pipe ? Moi non plus, vois pas... mais souhaitons-lui bonne chance pour son éventuelle carrière de poète-musicien.

En revanche, le barbu, c’est le Cévenol, le très célèbre Jean-Pierre Chabrol. Ah ! celui-là... comme j’aimerais pouvoir l’écouter encore et encore ; quel merveilleux conteur c’était...
Tout comme d’Ormesson, Orsenna aujourd’hui. Entendre ces deux-là, c’est tout le contraire de "la croix-la bannière"* : c’est le bonheur !
Comme de lire tous les conteurs/conteuses de ce site, ’videmment !

*Yeeesss ! j’ l’ai eu ! ...enfin, un peu... :
réponse à . charmagnac le 10/07/2014 à 17h58 : Comme la ligne rouge sur les rouleaux de papier thermique des fax....
Ne me dis pas que tu te sers de "ça"pour rouler des pètes !
réponse à . platon07 le 10/07/2014 à 16h55 : Je vais me glisser, façon pénitent en retard à la processio...
"Regarde ton crucifix !"
C’était vraiment l’opium du peuple !
De nos jours, on connait le trou de la Sécu.
À la manière de...

- Et alors, not’ copain Eugène, tu l’as revu récemment?
- Eugène? Delacroix, tu veux dire? Oui, Delacroix, à La Panne, hier. Et quand Eu gène, y a pas de plaisir
Tiens surprise !......Une redif qui a tout juste un an.....Ca nous changera un peu de celles qui ont 12 mois.......
C'est pas comme si ils en avaient en stock qui ont 6 ou 7 ans de cave.......

Bon alors de bannières point mais des croix il y en a chez Georges.

Ma préféfée c'est celle ci

J'en demande pardon par avance à Jésus
Si l'ombre de ma croix s'y couche un peu dessus
Pour un petit bonheur posthume


Ad'taleur pour le café.........

Dans certains pays on peut être condamné à recevoir des coups de fouet. C'est ce qu'on appelle la loi et la lanière.......

Le café est prêt.......
réponse à . BOUBA le 29/10/2015 à 05h42 : Dans certains pays on peut être condamné à recevoir des coup...
L'aloi et la caf'tière. 
Le Coyote: l'aboi et la tanière.
c'est la X et la bannière pour vous tirer du lit aujourd'hui.........
réponse à . SyntaxTerror le 29/10/2015 à 09h44 : L'AX, la BX, la CX ? La croix, elle ressemble a un "plus" et pas ...
Et la croix de Saint-André, elle ressemble à un "plus", tu crois ?
réponse à . SyntaxTerror le 29/10/2015 à 09h44 : L'AX, la BX, la CX ? La croix, elle ressemble a un "plus" et pas ...
Les films X.....

Oh oui, oh oui..........encore grand fou !......Bouffe moi le.......

Le X est aussi une croix mais de St André..........

la + est la croix grecque

Et pis la gammée ou svastika de sinistre mémoire, la de Lorean qui sert à faire des retours vers le futur et chère au grand Charles, la rouge qui n'est pas pour autant communiste.......et les autres qui sont toutes



Chirstian Lacroix est sous la bannière d'expressio.
Les rideaux sont la bannière de Germaine. (ousqu'elle traîne encore ?)
Le salon rose est la bannette de Marcelle
A Lorient on dit la Groix et la bannière
Le coyote de Bouba lit la croix et la tanière
réponse à . gerard5253 le 10/07/2014 à 11h57 : Un envoyé de Jean alla voir Jésus en croix.Un envoyé de Jea...
Fugace à l’arrière-plan on aperçoit un moustachu sait pas qui c’est
Et l'interviewer tout à la fin ressemble vachement au fabuleux et regretté Bobby Lapointe.

Euh... après avoir lu la contrib #59 (voilà ce que c'est que lire les voisins du dessus, mais pas ceux du dessous...), je me range à l'avis de DiwanC : c'est plutôt le poète cévenol JP Chabrol.
réponse à . gonalzako le 29/10/2015 à 11h11 : Fugace à l’arrière-plan on aperçoit un moustachu sait...
Meuh non c'est Jean Pierre Chabrol........
Lapointe c'est lui
Mais c'est vrai qu'il y a une ressemblance........
D'abord, on croit à une mauvaise blague. Mais non. C'est publié au Journal officiel du 27 octobre. À partir de la rentrée 2016, les candidats qui échouent au baccalauréat auront cinq ans pour le réussir. Ils pourront choisir de conserver les notes au-dessus de la moyenne qu'ils ont obtenues et ne repasser l'examen que dans les matières où ils ont échoué. Le bac, désormais, c'est exactement comme pour le permis de conduire ! Après l'obtention du code, chacun a droit à cinq présentations maximum dans un délai de cinq ans."
(le point)

Najat Ballaud-Velkacem derrière la bannière du nivellement par le bas !
LE JEU DES MOTS CACHÉS (109)
Je me suis permis d'interpréter 'bannière' comme 'bah, Niers' pour vous proposer de trouver 21 cours d'eau des 4 coins du monde !
Piste: Il n'y a aucun cours d'eau français !
J'espère que vous n'allez pas 'nager'...

Le téléphone sonna...
- Allô ?
- bonjour Héléna ! tu m'avais demandé de chercher un chef d'entrepôt...j'ai quelqu'un !
- qu'est-ce qu'il vaut l'gars ?
- ben, il y a travaillé, dans l'industrie...et je mise sur lui !
- j'aurai peut-être du pot alors avec ta mise...
- sûr !
- à ma zone, on y gère tous les produits sans difficulté, il suffit d'y mettre un peu du sien !
Ce qui n'est pas possible, c'est que tu doives servir, par exemple, des oeufs et l'oeuf rate !
Tu acceptes ou râles...moi, j'ai râlé et j'ai foutu le chef à la porte ! Autrement tout retombait
sur moi ! or honte de ma tâche à accomplir, j'ai pas à en avoir, moi !
- mon copain va retrouver une scène égale à celle où il volta pendant des années, avant la fermeture...
- mais dis-moi c'est loin ça ?
- ça, loin, ça l'est, mais je t'assure que c'est un excellent professionnel ! Il a d'ailleurs travaillé
à deux endroits similaires, et ni l'un ni l'autre n'ont jamais rien eu à lui reprocher.
- tu le verras aujourd'hui ?
- oh, je le ferai prévenir par Anna, sa femme, qui bosse avec moi...
- au cas où il serait pressé, qu'il passe me voir demain matin, d'accord ?
- je ne crois pas qu'il ait le feu au derrière, mais il sera à ton bureau demain matin.
- merci, t'es un amour !
Ah, dis-je...et elle raccrocha.
réponse à . mickeylange le 29/10/2015 à 11h30 : D'abord, on croit à une mauvaise blague. Mais non. C'est publi&...
Calmos Mickey......Ne hisse pas la bannière de la colère sur la croix de l'insurrection.......
De toute façon le BAC ça sert plus à que tchi, c'est l'équivalent du BEPC d'il y a 40 ans......
A ce jour t'as plus de chance de trouver un job avec un CAP de plombier zingueur qu'avec le cul bardé de diplômes....

"C'est pas le tout d'avoir des bagages, faut encore savoir où les poser" qu'il disait Coluche..........
réponse à . BOUBA le 29/10/2015 à 10h31 : Les films X..... Oh oui, oh oui..........encore grand fou !......Bouffe mo...
et les autres qui sont toutes là
ou ici (214)...
réponse à . BOUBA le 29/10/2015 à 12h08 : Calmos Mickey......Ne hisse pas la bannière de la colère sur la cr...
t'as plus de chance de trouver un job avec un CAP de plombier zingueur qu'avec le cul bardé de diplômes
Hélas, si c'était vrai ...
réponse à . SyntaxTerror le 29/10/2015 à 12h30 : t'as plus de chance de trouver un job avec un CAP de plombier zingueur qu&#...
Il est dit:"Que ceux qui n'en ont pas..." Or le CAP est un diplôme et partant du principe que l'artisanat est la première entreprise de France....
réponse à . BOUBA le 29/10/2015 à 13h04 : Il est dit:"Que ceux qui n'en ont pas..." Or le CAP est un dipl&o...
Il ne faut pas lire que la première phrase !
Par ailleurs, tout le monde n'a pas envie d'être artisan.
réponse à . joseta le 29/10/2015 à 11h49 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (109) Je me suis permis d'interpréter 'ba...
B'jour ! 

J'ai trouvé 21 cours d'eau, non sans mal pour 3 ou 4 

À part ça, c'est vraiment la croix et la bannière pour trouver quelque chose d'original à dire aujourd'hui. 

À ce soir ! 
À propos de croix...

À part ça, je ne suis nulle part avec 10 fleuves en une lecture.
La croix de la Tagnière

(en haut du clocher  )
Hé les gars, j'peux pas résister faut que je vous l'annonce.........

GERMAINE EST DE RETOUR !!!!!!!!!!!!!!!!

Demain au café ce sera CHAMPAGNE !!!!!!!!!!!!!!!!!...........  

Bouba content !!
réponse à . Ratanak le 29/10/2015 à 16h51 : B'jour !  J'ai trouvé 21 cours d'eau, non sans mal pour 3 ou 4...
Quatorze !
Je vieillis.
réponse à . BOUBA le 29/10/2015 à 18h26 : Hé les gars, j'peux pas résister faut que je vous l'annonce..........
Bougnat apporte-nous du vin
Celui des noces et des festins
Diwan est revenue.
Youkou ! moi content aussi !
réponse à . SyntaxTerror le 29/10/2015 à 18h43 : Bougnat apporte-nous du vin Celui des noces et des festins Diwan est revenue. ...
Est ce que son plombier a son CAP  ?
réponse à . BOUBA le 29/10/2015 à 18h26 : Hé les gars, j'peux pas résister faut que je vous l'annonce..........
Trouvez le mot caché
Voilà un nouvelle qui me réjouit. Comme elle me réjouit, elle me fait rire.... et on voit mes rides oh !
Les cours d'eau:
1.- HÉLÉNA (Léna) [Océan Arctique]
2.- VOLGA (vaut l'gars) [Mer Caspienne]
3.- ILI (il y a) [Lac Balkhach]
4.- INDUS (industrie) [Mer d'Arabie]
5.- PÔ (pot) [Adriatique]
6.- TAMISE (ta mise) [Mer du Nord]
7.- SÛRE (sûr) [la Moselle]
8.- AMAZONE (à ma zone) [Atlantique]
9.- NIGER (on y gère) [Atlantique]
10- EUPHRATE (l'oeuf rate) [Golf Persique]
11- OURAL (ou râles) [Mer Caspienne]
12- ORONTE (or honte) [Méditerranée]
13- SÉNÉGAL (scène égale) [Atlantique]
14- VOLTA [Atlantique]
15- SALOUEN (ça, loin) [Océan Indien]
16- NIL (ni l'un, ni l'autre) [Méditerranée]
17- PARANA (par Anna) [Atlantique]
18- OKA (au cas) [Mer Cantabrique]
19- ODER (au derrière) [Mer Baltique]
20- AMOUR [Pacifique]
21- ADIGE (ah, dis-je...) [Adriatique]
Voilà !
Comment ai-je pu rater l'Oder, frontière avec la Pologne contestée par l'Allemagne fédérale pendant tant d'années ?
réponse à . joseta le 29/10/2015 à 19h16 : Trouvez le mot caché Voilà un nouvelle qui me réjouit. Co...
Il a osé !
réponse à . joseta le 29/10/2015 à 19h17 : Les cours d'eau: 1.- HÉLÉNA (Léna) [Océan Arcti...
Quand j'étais collégien, il se disait qu' à un oral très sélectif d'entrée dans une grande école le jury demande à une jeune fille :
Mademoiselle, qu'est-ce que l'amour ?
Elle ne peut que rougir et bredouiller ..
Comment, vous ne savez pas que l'Amour est le fleuve qui sépare l'Union Soviétique de la Chine ?
réponse à . BOUBA le 29/10/2015 à 18h26 : Hé les gars, j'peux pas résister faut que je vous l'annonce..........

YÉ !
réponse à . joseta le 29/10/2015 à 19h17 : Les cours d'eau: 1.- HÉLÉNA (Léna) [Océan Arcti...
J'avais pas la même liste que toi !  Comme Syntax j'ai bêtement raté l'Oder ; et j'ai raté l'Oka aussi. Je n'étais pas allé jusqu'au Salouen, m'étant arrêté en Allemagne à la SAALE (ça l'est) [Elbe] et où je me suis promené ensuite le long de la KYLL (qu'il) [Moselle] avant d'aller en Autriche voir l'ILL (il suffit) [Rhin]. Et comme ça j'avais quand même 21 ruisselets 
réponse à . Ratanak le 29/10/2015 à 20h27 : J'avais pas la même liste que toi !  Comme Syntax j'ai bêt...
D'accord pour Kyll mais pas pour Ill, qui est une rivière française. (voir la 'piste').
Bravo (ce jeu était assez compliqué) à toi et à Syntax.
réponse à . joseta le 29/10/2015 à 21h23 : D'accord pour Kyll mais pas pour Ill, qui est une rivière fran&ccedi...
Bah, 14 sur 21, c'est pas fameux.
Ceci étant, le Rhin a deux affluents qui s'appellent Ill, un en France et un autre en Autriche.
[ça l'est]
Deux communes françaises s'appellent Rivière Salée, une en Guadeloupe, l'autre en Martinique, d'une part, c'est tordu, d'autre part, c'est en France ...
réponse à . Ratanak le 29/10/2015 à 20h27 : J'avais pas la même liste que toi !  Comme Syntax j'ai bêt...
Au besoin t'aurais été pisser en bord de mer pour inventer un nouveau fleuve côtier. 
réponse à . Mintaka le 30/10/2015 à 02h33 : Au besoin t'aurais été pisser en bord de mer pour inventer un nouv...
Le Mais-si-pipi ? 
mercredi les juifs
aujourd'hui les chrétiens
God ne se mouche pas du coude (à défaut de se le cogner)

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La croix et la bannière » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?