La quille - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

La quille

La fin du service militaire (pour un appelé).
La libération (pour un prisonnier).

Origine

Maintenant que le service militaire obligatoire n'existe plus, les jeunes Français ne peuvent plus connaître la joie des travaux de nettoyage des toilettes, de balayage des couloirs ou de peinture des bordures de trottoirs.
Ils ne peuvent pas non plus goûter aux activités viriles comme le parcours du combattant ou la course sur vingt kilomètres en treillis et rangers en portant un sac à dos plein de pierres.
Enfin, ils ne peuvent plus apprécier les manifestations de franche et juvénile camaraderie comme le lit en portefeuille ou le seau d'eau pris en pleine poire pendant le sommeil, par exemple.
Du coup, il ne savent pas non plus ce qu'est le plaisir de décompter laborieusement les jours qui restent avant la fin du service, cette fameuse 'quille' que tout appelé normalement constitué fête avec un immense bonheur.

Mais pourquoi appelle-t-on 'quille' ce retour tant attendu à la vie civile ?
Eh bien, au risque d'en décevoir quelques-uns, je dois avouer qu'on ne le sait pas.
On dispose bien de quelques hypothèses, émises par d'éminents lexicographes ou d'anonymes individus, dont certaines un peu loufoques, mais il n'y a aucune certitude.
Je vais donc vous proposer deux explications parmi les plus plausibles.

Autrefois, lorsqu'on était prisonnier (parce que pour ces gens-là aussi, la libération c'est la quille) ou bidasse, le décompte des jours restant se faisait à l'aide de bâtons tracés sur des support divers.
Il est alors aisé d'imaginer comparer ces bâtons, droits comme des I et placés côte à côte, à des quilles qui sont éliminées une par une, jusqu'à ce que la dernière, LA quille subisse enfin le même sort.
Voilà pour la première hypothèse.

À l'époque où cette locution est apparue, en 1936, il était courant pour la hiérarchie militaire, paraît-il, de tenter de limiter les ardeurs sexuelles des jeunes et bouillants appelés en mêlant à leur alimentation du bromure de potassium, produit anaphrodisiaque par excellence.
La fin du service militaire était donc, pour les militaires libérés, la promesse du retour d'une véritable et belle érection, une grosse 'quille', pour les plus modestes[1].
L'expression 'la quille bordel !', maintes fois proférée, pourrait d'ailleurs être une confirmation de cette hypothèse, cette virilité retrouvée permettant effectivement d'aller fréquenter avec efficacité un tel lieu de débauche.

On peut encore ajouter trois pistes parmi les moins capillotractées :

Vers 1900, le verbe 'quiller' signifiait 'abandonner', 'quitter' ou 'partir'. 'Quille' pourrait donc être un subtantif tiré de ce verbe pour désigner le départ.

Il pourrait aussi y avoir un lien avec l'argotique 'quille' qui désigne aussi une bouteille ("une quille de roteux"), le genre de récipient que le libéré va enfin s'empresser de vider avec joie une fois son paquetage rendu.

Enfin, au milieu du XIXe siècle, "jouer des quilles" c'était "s'enfuir", les 'quilles' désignant les jambes. Alors y aurait-il un lien avec ces quilles que l'appelé s'empresse d'utiliser pour fuir son lieu de casernement ?

[1] Et même si l'usage du bromure n'est qu'une légende -il paraît qu'une intense activité physique, comme celle qu'on pouvait pratiquer au début de son service militaire, suffit à provoquer une baisse importante des besoins sexuels- le manque de ce type d'activité en milieu militaire et l'idée de pouvoir pratiquer librement à la libération pouvait suffire à associer cette dernière à une 'quille' pouvant s'exprimer pleinement.

Exemple

« Un troufion qui arrosait la quille
Vient lui faire un compliment grotesque
Genre vous êtes belle comme que'que chose qui brille
Elle en tombe amoureuse aussi sec
Elle est quand même déçue d'être triste
D' pas tomber sur un parachutiste. »
Renaud [Séchan] - Le retour de la Pépette

Compléments

Une légende très répandue dit que "La Quille" était le nom d'un bateau qui ramenait les bagnards libérés de Cayenne ou des forçats d'un éventuel autre endroit, ce qui pouvait suffire à expliquer l'origine réelle de cette fameuse 'quille'.
Mais, interrogé et après des recherches, le Musée de la Marine à Paris a indiqué n'avoir aucune trace d'un bateau ayant ce nom et ayant servi à ce type de transport.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La quille » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Parole Heimat !Mot d'ordre : le pays (natal) !
États-Unisen Separation / ETS (estimated time of separation)Séparation (du service militaire) / DES (date estimée de séparation) (jargon militaire)
Angleterreen to be dischargedêtre déchargé (de service militaire)
Angleterreen DemobDémobilisation
États-Unisen Going back to the worldRetourner au monde
Espagnees La licenciaLa quille
Espagnees La Blanca.La Blanche ( par la couleur du livret militaire).
Italieit Il congedoLa libération
Pays-Basnl met groot verlof gaanêtre démobilisé (de service militaire)
Pays-Basnl Uit de lik (argot) komen.Sortir du prison
Pays-Basnl AfzwaaienÊtre démobilisé
Brésilpt Ter baixaAvoir congé
Roumaniero AMR (au mai ramas) (cate zile?)IER (il en reste) (combien de jours?)
Russieru ДемобилизацияDémobilisation

Déformée

La coque-quille (pour un marin) !

Vos commentaires
Quille: Terme péjoratif et populaire pour désigner une fille. (wikisource et souvenirs personnels).
En effet, pour un bidasse contraint la plupart du temps au célibat forçé (à part aller voir la gueuze au bordel), avoir la quille signifiait retrouver le droit de pouvoir de nouveau aller conter fleurette aux(quilles) filles du pays ou de retrouver sa promise. Le terme "quille" est surtout utilisé par les adolescents, pour marquer la supériorité du sexe masculin, démontrant ainsi un certain mépris pour le sexe faible.      
( dans la guerre des boutons, on voit souvent les gamins parler des quilles sur un ton péjoratif )  
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 01h06 : Quille: Terme péjoratif et populaire pour désigner une fille. (wik...
La grande quille de mon école avait les yeux de tous les petits plaisantins rivés à ses gambettes, mais elles les recevaient comme des chiens dans un jeu de quilles et les enjoignaient de trousser leurs quilles (prendre leurs jambes à leur cou) hors de sa vue. Elle n’hésitait jamais à flanquer une bonne rouste au dernier à partir. À celui-là qui s’était cru plus malin que les autres, il fallait du temps pour se r’quiller, car elle avait une main de fer, la fille de l’ardoisier !
La quille, les ardoisiers connaissent bien ce grand coin de fer. Et grâce à leur travail, il n’y a pas qu’à Hargnies que les toits sont gris.
Aahhhhhhh, la quille! Que de bons souvenirs... 

Noé disait pareil, voguant avec l’Arche sur les eaux du Déluge...
Toujours baissé, les bras en avant, à assembler tenons et mortaises, il se faisait carresser la peau des fesses par tout qui passait par là...
Après, quand il en arriva à la construction du pont, puis des cabines, et enfin des superstructures, cela n’arriva malheureusement plus.
Il essaya bien sûr de raviver*) certains souvenirs, et inventa dès lors la bite d’amarrage, mais là, il se mêla un peu les pinceaux dans le choix des unités de mesure:
voulant le senti mettre, il choisit le pouce. Quel pied il prit, alors, la première fois!
*) Vous avez vu, hein: il y a "vi" là-dedans, et je ne l’ai pas fait exprès... euh!?

Et voilà, mon petit Godemichou adoré, l’origine véridique de l’expression du jour.
Aurais-tu été voir dans le livre de TON histoire, je veux dire la Bible, tu aurais pu trouver toutes ces informations. Mais voilà, c’est ce que l’on a sous les yeux en Père Manence que l’on ne reconnaît plus!
Heureusement qu’il y a l’Austro God!

Et vive la trirème du jour!
J’avais entendu dire que LA QUILLE était le nom du bateau qui "rapatriait" les bagnards quand ils avaient terminé leur peine, et que les autorités militaires voyaient d’un mauvais oeil l’assimilation entre le service militaire et les travaux forcés...
Il faudrait que je vérifie.
MESSAGE DE L’AUSTRO GOD:

prochaine convention de expressio_une-fois.be

à Bruxelles, seule et unique capitale d’Expressio, mondiale, universelle, unique et éternelle, soit le mardi 10 soit le mercredi 11 Octobre,- ou dans ces eaux-là - .

Je laisse le soin à Houbba-Hobbes, Rikske, Mirlou, Jonalayette, Framboise, Louisann, sans oublier Mident et tou(te)s les autres de choisir la date

Suggestion pour le Thème du Jour:
"Les pieds dans le ruisseau et la tête dans le fion!"
En prose ou en vers, tous vos délires seront acceptés.

Cette Convention, que le monde entier nous envie et que certains essaient de copier, est bien entendu ouverte à tout le monde, que vous soyez de l’Aisne, du Bas-Rhin ou de l’Ile de Sein, que vous soyer de Bruxelles, de Sart, de Lessines (voire de Messine), que vous soyez de Rouge et de Lille, des bords du Tage ou de Quart Tage, ... tout le monde SE DOIT de venir.
et comme on dit ici, à Vienne (Autriche): "Keiner da" n’est pas une excuse pour ne pas venir. (à prononcer à la "viennoise": Kaana da!)

Et il serait temps pour notre petit Godemichou adoré d’y faire une apparition...

Bienvenue!
Alors là, j’en suis sûre, l’expression vient de la marine ! Quand après avoir fait campagne de pêche à Terreneuve ou de guerre au nom du roi, le navire revenait à son port d’attache, il fallait le caréner, et donc nettoyer sa quille. Et ce n’est qu’une fois la quille nettoyée que le brave marin rentrait retrouver sa vertueuse épouse et ses enfants. Donc, forcément, quand il arrivait à l’étape du nettoyage de ladite, le marin s’exclamait avec un immense soupir de soulagement (qui pouvait être concomitant avec la belle érection citée par God) : "Ah, la quille !"

Et voili, voilou... Bonjour de ce beau jour !
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 07h48 : J’avais entendu dire que LA QUILLE était le nom du bateau qui "rapa...
Ben, oui, ce qui confirme l’histoire de Noé....
Les bagnards en voulaient aussi... du pouce, de la bite d’amarrage et du senti mettre
Google (la quille bagnards) propose toutes sortes d’interprétation de cette expression. Elles ont souvent rapport avec les bateaux. Mais rien ne semble certain.
Oui, moi aussi, j’ai entendu parler d’un bateau, qui ramenait les bagnards ayant fini leur peine.
Trouvé sur un site du net:
La Quille était , à la fin du XIX ème siècle, le bateau ramenant en France métropolitaine les forçats libérés du bagne de Cayenne. Embarquer sur la "Quille" signifiait alors la liberté !
Dès le début du XXème siècle, la tradition de la quille symbole de libération atteint le monde militaire ; le terme se concrétise par une quille en bois de taille variée.
Le jeu de quilles est alors à la mode chez les enfants et dans les campagnes françaises.
La quille plus ou moins décorée, souvent aux couleurs du régiment, avec le nom du titulaire, la classe d’incorporation, le numéro de la dernière unité, les étapes du service militaire.

Wikipedia confirme sans détailler.
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 08h46 : Trouvé sur un site du net: La Quille était , à la fin du XI...
Et puis dans le forum Thalassa du site FR3, on trouve cette question posée fin juin :

« J’ai souvent entendu dire que l’expression " attendre la quille" venait du bagne, "la Quille " aurait été un bateau que les forçats ayant terminé leur peine auraient attendu pour regagner la métropole.

Je sais que cette explication est très courante. Oui mais... malgré de multiples recherches je n’ai trouvé AUCUN bateau ayant porté ce nom à l’époque du bagne.

Donc voici ma question : Avez-vous connaissance de l’existence d’un bateau "la Quille" ayant servit au rapatriement des bagnards en fin de peine ? Existe-t-il une trace quelconque dans un document ? »

Aucune réponse n’a été apportée.

En tous cas, cette hypothèse n’est évoquée par aucune de mes sources à peu près sérieuses.
Bonjour, bonjour!!!!

Bien , aprés le cul d’hier, le fion pour le 10 ou le 11 octobre, maintenant la quille...et "en bois de taille variée" - n’est ce pas hirmente ?

Je vous embrasse tous et toutes, sur les deux fesses pour rester dans le ton, j’ai une voiture à démarrer et sous la pluie, pour changer!!!!et si je peux livrer ce jour, avec vous ce soir pour un petit coucou d’une Quille à la vanille!
Personne n’a évoqué l’expression associée à la quille : " combien au jus ? "

Citation :
« Au jus : l’expression marque le décompte opéré au petit matin, à l’heure du café, ou de ce qui en tient lieu (le jus) à propos du nombre de jours qu’il reste "à tirer" sous l’uniforme. »
source : http://michel1948pierre27.blogspot.com/2006/03/coutumes-la-quille-b.html

On compte fièrement : "ZERO AU JUS" le matin de la Quille.

J’ai connu ce bonheur à Alger le 12 novembre 1962 !!

Bises à tous.
" Ô que ma quille éclate! Ô que j’aille à la mer" Arthur RIMBAUD - le bateau ivre.
réponse à . God le 22/08/2007 à 08h50 : Et puis dans le forum Thalassa du site FR3, on trouve cette question posé...
je confirme cette histoire de bateau , mais était-elle antérieure ou postérieure à l’expression , voilà la question !
Le TLFI cite : "Prendre son sac et ses quilles". Se sauver, partir promptement, très vite.(1830) et "jouer des quilles " = s’enfuir (Intérieur prisons, p. 243 :1846) qui pourraient remonter au " trousser ses quilles" = partir (Charles d’Orléans, Poésies, éd. P. Champion, t. 2, p. 334 milieu du XV);
Naturellement, le seul dictionnaire compétent en la matière c’est le Quillet !

God, je n’ai jamais été en prison, mais je n’avais pas l’impression que les prisonniers éliminaient les bâtons un à un, ce qui aurait pu évoquer le jeu de quilles : me semble plutôt que chaque jour ils en tracent un nouveau -puis barrent la semaine pour mieux compter.
Je serais tout de même étonnée qu’un bateau ait pu s’appeler "La Quille" : pourquoi pas "Le mât", "La proue" ? Bon, mais comme j’ai rencontré "Zézette" dans un port, ma foi ...
Autre explication, enfin disons autre ’anecdote’ autour de cette fameuse quille. Je suis jeune mais il faut croire pas encore assez pour que mon père n’ait pas eu l’occasion de faire son service militaire. Je ne sais plus exactement en quelle année il l’a fait (il est né en 57), mais il m’a raconté l’autre jour que quand un gars quittait le ’régiment’, à la fin de son service, les autres organisaient une petite ’fête’(1) pour ce départ et qu’à l’occasion de cette fête, ils offrairent à l’heureux partant un espèce de totem pr marquer le coup, un totem qui était en forme de quille.
Est ce que cette coutume (je ne sais pas de quand elle date) a donné lieu à l’expression ou l’inverse? Aucune idée, mais c’est une piste...
(j’ai oublié de rajouter la note:

(1): je suppose que dans les dernières années d’existence de notre service miltaire français (cocorico), les chefs étaient moins strictes qu’en 1900...
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 08h34 : Oui, moi aussi, j’ai entendu parler d’un bateau, qui ramenait les ba...
Bonjour, hirmente!
Avec la quille du jour, y r’mente pas ben haut, aujourd’hui, le soleil, chez vous, semble-til. Eh bé, ici non plus, pour l’instant.
MMMMAAAAIIIIISSSSS, on nous annonce plein soleil pour c’`t’aprem, avé 29°C à l’ombre (et à Vienne), et jusqu’à 32°C demain, hé, hé...
Qui va venir me tiendre la main sous les palétuviers, hein?
réponse à . Mouche le 22/08/2007 à 09h55 : Autre explication, enfin disons autre ’anecdote’ autour de cette fam...
Aaaaah,ben, encore un(e) ’tit’ nouveau/nouvelle...
Et JEUNE de surcroît!
Bien le bonjour.
A vous deux, hirmente et Mouche: faites votre trou dans nos eaux troubles, revenez souvent et surtout, laissez-nous, les timides, nous habituer à vous. Cela demande du temps, de la patience, beaucoup d’humour,... et un peu d’amour...
Ni Momo ni Cotcot ne me contrediront, là, spa...
réponse à . Mouche le 22/08/2007 à 09h55 : Autre explication, enfin disons autre ’anecdote’ autour de cette fam...
la tradition de la quille (ce totem en forme de quille) était effectivement solidement ancrée dans toutes les régions et elle illustrait donc l’expression "c’est la quille" (ll y en avait de toutes les tailles, mais aussi des cartes postales et autres objets pour célébrer l’évènement). Mais cela nous ramène à la question : pourquoi une quille?, sans apporter de réponse supplémentaire (il faut dire que God a sacrément balayé le sujet !)
A l’époque de la circonscription (avec tirage au sort des appelés) celui qui tirait le n°1 (et était donc certain de partir) c’était le bidet (et on le promenait sur un âne dans toute la ville). Le laurier était celui qui tirait le dernier numéro , et donc avait de fortes chances de rester.
Mais la vache qui rit, pourquoi rit-elle ?
Bonjour Mouche, et hirmente, suis là ( à deux le week-end) que depuis peu! Ils sont coriaces mais tellement drôles!!!!

@ File au logis: tu as vu du soleil où ? il tombe des quilles chez moi, depuis 6 h du matin....y’en a marre!!!!!!vais trousser mes quilles pour le sud!
il était courant pour la hiérarchie militaire, paraît-il, de tenter de limiter les ardeurs sexuelles des jeunes et bouillants appelés en mêlant à leur alimentation du bromure de potassium, produit anaphrodisiaque par excellence.
Louis de Cazenave (16-10-1897) ultime rescapé français du Chemin des Dames qui reçut la Légion d’honneur en nov. 1995,est l’un des 4 derniers poilus français . Il vient d’engager une action contre le Ministère des Armées au motif qu’il connait actuellement des troubles d’érection qui pourraient être la conséquence du bromure bu en 14-18. Les experts vérifient.
D’après les avis autorisés, la débandade de nos troupes en 39 proviendrait d’un excès de bromure.
réponse à . sylphide le 22/08/2007 à 10h22 : Bonjour Mouche, et hirmente, suis là ( à deux le week-end) que dep...
Pas la peine ma belle, le soleil a pris quelques vacances, mais HELAS, il ne pleut toujours pas. Ce n’est pas de la provocation. Deux mois pleins sans une goutte d’eau à part le pipi d’oiseau d’hier matin, ça se voit, et ça craint. Que veux-tu, God fait beaucoup de choses pour nous, mais il ne fait ni la pluie, ni le beau temps !
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 10h24 : il était courant pour la hiérarchie militaire, paraît-il, d...
Si Louis fait une pétition, je signe ! Pour 1939, tu dis enfin tout haut ce que personne n’avoue : il semble que certains aient retrouvé leurs facultés en même temps qu’ils retiraient leurs bandes molletières et soient entrés en Résistance ; beaucoup d’autres n’auraient relevé ni la tête, ni le gland, veillant seulement à ce que leur broc soit plein pour pouvoir compisser leur mur.
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 09h12 : je confirme cette histoire de bateau , mais était-elle antérieure ...
Naturellement, le seul dictionnaire compétent en la matière c’est le Quillet !

Et chacun sait que c’est çui-qui-dit-Quillet.

Je trouve dans mon Larousse du Moyen français l’information suivante, qui pourrait amener une nouvelle interprétation : la quille, dès le moyen-âge, signifie, entre autres, "la dernière quille du jeu, celle qui décide de la victoire", et l’on trouve dans La farce de Maître Pathelin l’expression au coup de quille signifiant "le tout est joué, c’est décisif". Il y a encore laisser a qqn son sac et ses quilles = le renvoyer.
Tout ça est un peu loin de l’idée de liberté pour les p’tits bleus et les kakis, me direz-vous ? Sans doute. Ah , j’interviens aujourd’hui comme un chien dans un jeu de quilles.
réponse à . file_au_logis le 22/08/2007 à 07h50 : MESSAGE DE L’AUSTRO GOD: prochaine convention de expressio_une-fois.be &...
prochaine convention de expressio_une-fois.be...soit le mardi 10 soit le mercredi 11 Octobre,- ou dans ces eaux-là - .
Suggestion pour le Thème du Jour:
"Les pieds dans le ruisseau et la tête dans le fion!"


La quille est encore loin pour moi, Filou, et je ne pourrai pas, cette fois non plus, être des vôtres à Bruxelles, en semaine. Quant au sujet, j’y médite déjà, et le trouve... acrobatique. La position demande réflexion.
réponse à . momolala le 22/08/2007 à 11h25 : Si Louis fait une pétition, je signe ! Pour 1939, tu dis enfin tout ...
Peace, love and water !
Bonjour, Momo, je suis comme toi, j’aime pas la guerre...

cette page
l’armée ? Beaucoup d’appelés mais peu d’élus ...
Il y avait de nombreuses quilles dans la troupe : celui qui essayait de passer devant les autres, c’était le rés-quille , l’argent qu’on touchait au départ : le jonc-quille , le curé gueule cassée : l’abbé-quille , l’oeuf à la coque : le co-quille* et la rata c’était souvent du petit salé aux len-quilles.

*faut-il le rappeler: si l’imprimeur écrit coquille en oubliant le q , il fait une coquille gênante !
Moi y a bien d’autres quilles qu’auraient pu m’inspirer, celle-là j’la sens pas !
Elle me va comme des bretelles (ou des guêtres) à un lapin, je ne sais vraiment pas pourquoi ! J’me trouve bête comme chou (chuis chou parait ! Quille quille a dit ça déjà ? chais plus), pas comme la vache qui, elle au moins, sait pourquoi elle rit ... quand elle voit que les mouches se font enculer !
réponse à . syanne le 22/08/2007 à 11h56 : Peace, love and water ! Bonjour, Momo, je suis comme toi, j’aime pas ...
tu voulais pas dire : water, pisse and love ?
@ à 08:50:26 par God - 1 réponse (15)

j’ai posé la question au musée de la marine à Paris,(annexe du musée de l’amiral au Mans)
dès que j’ai la réponse...
La Quille, la fidèle, le feuilleton de ma jeunesse avec ce grand chien roux et blanc qui sauvait tout le monde mieux que Rantanplan ...
Comment ? C’est Lassie ? C’est lassant !
La quille la plus haute se trouve en Tanzanie : c’est la quille Limandjaro 
réponse à . Jonayla le 22/08/2007 à 13h08 : La quille la plus haute se trouve en Tanzanie : c’est la quille Liman...
Pas oublier non plus la plus fervente, la plus ardente, la celle de Don Quille Chode, classé no.1 dans le "Guiness d’Abatteurs de Quilles"
réponse à . Jonayla le 22/08/2007 à 13h07 : La Quille, la fidèle, le feuilleton de ma jeunesse avec ce grand chien ro...
Lassie courrait le quille doux avec Rantanplan, mais un jour ils se sont fâchés (pour rien: des brou quilles !)
réponse à . momolala le 22/08/2007 à 07h51 : Alors là, j’en suis sûre, l’expression vient de la mari...
Brave Momolala... Oh, qu’elle est grande ! Oh, qu’elle est belle ! Oh, que je suis fier de toi, ma louloute ! Mon émule ! Ma fortune de mer ! Mon trésor de pirate ! Ma figure de proue ! Ma sirène à hic* !
A toi, la trirème du jour ? Ah que nenni !
Je te fais Grand-Croix dans l’ordre du Mérite Maritime, oualà ! A vie !
Vit vit...
L’Amiral

* cadeau de l’Amirauté
Aller une fois de plus ça dégénère sur expressio, et vous savez HOOOOOOOOOOOOO combien je supporte mal qu’on s’éloigne du sujet du jour. On en arrive à Rantanplan qui courre le quille doux avec la fidèle la quille devant don quille chotte au pied du quille limanjaro.
On avait déjà parmi nous l’inventeur de la quille otine (à mettre entre quillements) sissi c’est Cotentine qui lui a donné son nom. Il manque plus que l’amiral se mette à racler le fond de sa quille, et on atteindra le fond.
Momolala lèche cul c’était hier
Grand-Croix dans l’ordre du Mérite Maritime,
non mais dès fois...
ils courent le quille doux ces deux là, comme dit christian.
aller... pisse and love comme dit le mannekenpiss.
réponse à . God le 22/08/2007 à 08h50 : Et puis dans le forum Thalassa du site FR3, on trouve cette question posé...
l’existence d’un bateau "la Quille"
Jusqu’à plus ample informé, cette version ne semble être qu’une pure légende. Je ne trouve aucun bâtiment ayant porté ce nom dans mes sites de prédilection, militaires comme civils.
Elpépé Rissoir, Amiral d’Expressio
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 13h51 : Aller une fois de plus ça dégénère sur expressio, et...
Tu finiras bien par virer ta quille euuuh pardon ta cuti, et tu r’demanderas du rabiot, sois tran quille

PS: au fait le mannekenpiss qu’a dit pisse and love l’est une quille mais l’a pas d’quille
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 13h41 : Brave Momolala... Oh, qu’elle est grande ! Oh, qu’elle est bell...
C’est bien mérité de la marine. Cependant je me pose une question: la quille est située à la partie inférieure de la coque d’un bateau donc, si je comprends bien, immergée dans la mer, comment il faisait le gars, à l’époque, pour aller nettoyer la quille ? Momo a dû faire une faute de frappe, elle voulait écrire : "ce n’est qu’une fois SA quille nettoyée ... Mais je suis pas spécialiste de la marine ni de la quille moi
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 08h59 : Personne n’a évoqué l’expression associée &agra...
J’ai connu ce bonheur à Alger
Embarquement Gare Maritime, au pied de la préfecture ? Quel bateau, moussaillon ? l’El Djézaïr (cette page), tout blanc en 1962, ou le Ville d’Alger (cette page), le Ville d’Oran (cette page)... ?
Tu les trouveras tous à cette page.
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 09h12 : je confirme cette histoire de bateau , mais était-elle antérieure ...
je n’ai jamais été en prison
Je savais bien qu’il manquait un local, à Expressio ! Récapitulons les espaces disponibles :
- en haut de la volée de marches menant à la porte du phare (Ouest), on entre dans la salle d’accueuil, circulaire, là que Marcel se tient derrière le bar. C’est là qu’on arrive, en entrant sur le site. Vous me suivez ? Filou, enlève les doigts de ton nez !
- sur la droite, la porte donne accès à l’escalier en colis de maçon (Béru dixit), menant aux étages, avec, au premier, le grand salon d’apparat, là qu’est remise solennellement la trirème du jour.
- Au-dessus, le salon de musique, spécialement aménagé pour recevoir l’éditeur de partoche et donner des concerts, ou l’aubade aux louloutes du site.
- Au troisième niveau, le salon rose, pour les urgences endocriniennes.
- Tout en haut, la lanterne. Ah, ça ira, ça ira, ça ira... C’est là qu’on pend les gibiers de potence, à la hampe de l’étendard godesque.
- Sous l’accueil, un niveau atelier, où se trouvent les machines de fabrication des clés de 12, et de toutes sortes d’outils, à la demande.
- Au deuxième sous-sol : la cave, avec des fagots dans le fond, des quilles de raide planquées derrière, et une caisse de clés de 12 prêtes à l’emploi posée dessus.

Reste donc à creuser un troisième niveau en sous-sol, un cul de basse-fosse, pour t’y mettre, Filou, le temps qu’on obtienne la quille de l’expression du jour !
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 14h07 : l’existence d’un bateau "la Quille"Jusqu’à plus ample i...
Jusqu’à plus ample informé, cette version ne semble être qu’une pure légende
l’histoire est souvent citée. Je n’ai pas vérifié mais je pense l’avoir lue chez Beaucarnot et je la crois vraie. De mémoire,il s’agissait du navire qui revenait de la Nouvelle Calédonie. Mais était-ce son véritable nom -qui aurait donné ensuite l’expression- , ou du surnom que les bagnards lui auraient donné -parce que l’expression existait déjà ?
La poule, ou l’oeuf ?
Je te rejoindrais volontiers sur la seconde hypothèse car l’expression me semble trop généralisée pour une origine aussi spécifique.

#13: moi je me souviens des Sidi : le Sidi Okba,le Sidi Ferruch, le Sidi Mabrouk -mais je ne sais pas s’ils deservaient tous Alger
réponse à . Jonayla le 22/08/2007 à 13h08 : La quille la plus haute se trouve en Tanzanie : c’est la quille Liman...
C’est qui, Djaro ?
Djaro Geinhart, voyons, le célèbre guitariste rom 
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 13h51 : Aller une fois de plus ça dégénère sur expressio, et...
Il y a aussi la devise : Quille s’y frotte s’y pique, traduction du syldave "ei bennek, ei blavek" d’après le document historique "Le Sceptre d’Ottokar".
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 14h12 : C’est bien mérité de la marine. Cependant je me pose une que...
Chère Claudiiiiiiiiiiiiiiiiiine,
En Atlantique, il y a des marées conséquentes, sais-tu ? Il suffit donc d’échouer un bateau, vers la mi-marée descendante (jusant), pour qu’il se retrouve au sec le temps d’un carénage. Et, au flot (marée montante) suivant, il se retrouvera à flot bien avant la fin du marnage...
Pour une trirème, toi, c’est pas gagné, hein ? 
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 14h51 : Jusqu’à plus ample informé, cette version ne semble ê...
je la crois vraie
Croire, c’est bien (?). Vérifier, c’est mieux, de mon point de vue s’entend.
Si on s’écartait de cette démarche fondamentale en navigation, il y a bien longtemps qu’il n’y aurait plus de navigateurs...
Kif-kif sur Expressio, quoi... 

je ne sais pas s’ils deservaient tous Alger
Si fait, Messire Chirstian, si fait... J’habitais l’immeuble jouxtant la préfecture, au 19 boulevard Carnot, et avais la gare maritime et le port voyageurs sous mes yeux, l’amirauté et le cap Caxine à gauche, la baie d’Alger et le cap Matifou en face, les montagnes de Kabylie, enneigées l’hiver, à droite, à une centaine de kilomètres à vol d’oiseau. J’ai pris la plupart de ces bateaux, pour venir, l’été, en Métropole, quand j’étais gamin. On atterrissait soit à Port-Vendres, soit à Marseille, et le reste se faisait en train, à prendre des escarbilles de charbon dans les yeux, dans les courbes, du temps béni où les fenêtres des wagons s’ouvraient...
Et aussi l’avion, à Maison-Blanche : des Breguet Deux-Ponts, des Super-Constellation d’Air Algérie (filiale d’Air-France à l’époque)...
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 15h05 : Chère Claudiiiiiiiiiiiiiiiiiine, En Atlantique, il y a des marées ...
Bon d’accord, c’est toi l’amiral, je te crois; Mais Momo ne précise pas dans quel port et sur quelle mer se situe le carénage. Ce que je retiens c’est qu’elle dit qu’après avoir nettoyé la ou sa bi quille, il rentre retrouver sa vertueuse épouse. Il se doit d’être bien propre, non ? pour rejoindre une si vertueuse épouse.
réponse à . Jonayla le 22/08/2007 à 15h01 : Djaro Geinhart, voyons, le célèbre guitariste rom ...
Je croyais qu’il s’agissait d’une espèce de quille extra-plate, la quille-limande Jaro. Autant pour moi.
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 15h45 : Je croyais qu’il s’agissait d’une espèce de quille extr...
Ca doit être une lointaine cousine, de Loth
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 15h45 : Je croyais qu’il s’agissait d’une espèce de quille extr...
"une espèce de quille extra-plate "*

Mini quille, mini prix, mais elle fait le maximum !

*Mes balises " < citation > " ne fonctionnant plus, j’emploie les bons vieux tirets ... Ce doivent être des balises en carton ...
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 15h11 : je la crois vraieCroire, c’est bien (?). Vérifier, c’est mieu...
Croire, c’est bien (?). Vérifier, c’est mieux
merci pour cet excellent conseil ! 
j’ai dit que je n’avais pas vérifié si c’était bien chez Beaucarnot , car au bureau je n’ai aucune source (à part internet), donc , dans la journée, je marche seulement d’après mes souvenirs, et ma mémoire n’est plus ...euh... me souviens plus de ce que je voulais dire !
petit évidence (?) géométrique : la pointe du mât d’un bateau parcourt une distance plus grande que le point le plus bas de sa quille !
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 16h16 : Croire, c’est bien (?). Vérifier, c’est mieux merci pour ce...
Même si ta mémoire était fidèle (pure hypothèse d’école, hein ?) et que Beaucarnot, ou n’importe qui d’autre, a écrit qu’un bateau se nommait "La Quille", ça ne prouve toujours rein de la réalité de l’existence dudit... Or, seule la démonstration historique attestée par des instances idoines pourrait alors tenir lieu de preuve de l’origine de l’expression. Plus que Beaucarnot, c’est le navire dont il convient ici de rechercher la trace.
Et, toujours jusqu’à plus ample informé : ouallou, zobi !
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 16h31 : petit évidence (?) géométrique : la pointe du mâ...
C’est peu rassurant, quelque part ... question centre de gravité, c’est pas top, ou je me trompe ?

Mais bon, faut voir aussi comment elle la parcourt, cette distance ... A pieds, à cheval, en voiture ... ou en bateu à voiiiiiile (comme chantait Yves Montand)
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 16h31 : petit évidence (?) géométrique : la pointe du mâ...
Chirstian, sans même évoquer les diptères et leur funeste sort, je t’ai connu plus rigoureux que ça !
En fait tout dépend de la longueur de la mesure : sur quelques mètres seulement, à la même allure (au sens marin) et à vent constant (assez facile sur une si courte distance), ton affirmation est fausse.
réponse à . chirstian le 22/08/2007 à 16h31 : petit évidence (?) géométrique : la pointe du mâ...
Même par mer plate, puisque la Terre est une sphère ! La pomme de mât parcourt donc 6,28m de plus, par mètre de hauteur de différence entre elle et le talon de quille, pour un tour complet de la Terre. Pour une distance inférieure, le rapport de la mesure angulaire de l’arc de grand cercle parcouru, sur les 360°, donne la différence de longueur. Démonstration sur demande, accompagnée d’un chèque de 100 €.
L’Archi-Méditerranéen
réponse à . God le 22/08/2007 à 16h39 : Chirstian, sans même évoquer les diptères et leur funeste so...
Non, God, elle est vraie dans l’absolu, mathématiquement parlant, quelle que soit la distance parcourue, car on est en géométrie sphérique et non euclidienne (cf_60)
réponse à . God le 22/08/2007 à 16h39 : Chirstian, sans même évoquer les diptères et leur funeste so...
j’allais te répondre :erreur : c’est indépendant de la longueur du trajet et de ses modalités mais pour être précis et pour tenir compte de ta remarque, je corrige = ce n’est effectivement vrai que si le bateau ne se retourne pas !
Restriction accordée ! Mais radié du rôle d’équipage !
d’après Léon , Isabelle la Catholique, reine de Castouille était particulièrement casse quille.
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 16h40 : Même par mer plate, puisque la Terre est une sphère ! La pomme...
Bon, par mer plate, je veux bien, mais si le bateau est en train de parcourir une portion de creux ?
réponse à . God le 22/08/2007 à 16h52 : Bon, par mer plate, je veux bien, mais si le bateau est en train de parcourir un...
Auquel succède une portion concave, etc... L’un dans l’autre, Chirstian et toi, vous me faites l’effet de marins d’peau douce ! 
réponse à . God le 22/08/2007 à 16h52 : Bon, par mer plate, je veux bien, mais si le bateau est en train de parcourir un...
et d’ailleurs, si le bateau est en train, peut-on encore le considérer comme un bateau, hmmm ?
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 17h07 : et d’ailleurs, si le bateau est en train, peut-on encore le considé...
S’il est en train de quoi ? De couler ?
Et puis est-ce qu’un bateau peut en cacher un autre ?
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 16h59 : Auquel succède une portion concave, etc... L’un dans l’autre,...
OH! combien de marins, combien de capitaines,
Qui sont partis confiants en leur bell’ pair’ de quilles
Et forts de leur sextant si prometteur d’écume,
Ont baissé pavillon, et fait mauvais’ fortune
Quand au creux de la vague ils ont vu les sirènes :
Pas facile à séduir’ ces drôl’ de fill’ sans quilles !
réponse à . syanne le 22/08/2007 à 17h18 : OH! combien de marins, combien de capitaines, Qui sont partis confiants en leur ...
Superbe ! Syanne, je t’aime (toi aussi). En pleine euphorie maritime, qu’il est, l’Amiral, là... A boire du petit lait de la Vache qui Rit...
Tiens, tu vas à_44, tu montes au salon d’apparat, et je te fais Grand-Croix dans l’ordre du Mérite Maritime, toi aussi. A vie (c’est mon jour, hein ?).
Que n’ensuite, on grimpera à l’étage au-dessus, que je te joue un madrigal qui nous conduira tôt ou tard à l’étage au-dessus... 

RÉCLAME :

Expressio : le site où on navigue souventefois la quille en l’air.
réponse à . God le 22/08/2007 à 17h12 : S’il est en train de quoi ? De couler ? Et puis est-ce qu’...
Oui, quand on franchit les passages à niveau. Dans les écluses belges, surtout.
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 17h28 : Superbe ! Syanne, je t’aime (toi aussi). En pleine euphorie maritime,...
Combien de médaillées pour ce marin volage !
Tel l’ouragan il souffle sur nos cœurs, filles sages
Et quel souffle charmant il donne à chaque mot !
Nulle de nous ne saurait éclipser sa BB.
Chaque vague où il nous porte nous laisse extasiées ;
L’une a saisi Syanne, l’autre Lalamomo !
NOTE DE LA CADÉMIE :

Sur Expressio, on enquille sec, en maculant la langue de Jean-Baptiste Poquelin.
Marceeeeeeeeeeeeel !
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 18h00 : NOTE DE LA CADÉMIE : Sur Expressio, on enquille sec, en maculant la...
Comme je le disais, "quel souffle charmant il donne à chaque mot !" 
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 17h28 : Superbe ! Syanne, je t’aime (toi aussi). En pleine euphorie maritime,...
rappelles-toi quand même que certaines sirènes si elles sont moitié femme, elle sont aussi moitié thon...
et que de toute façon tu es attaché au pied du mât, et le mât va plus vite que thon bateau, quand il y a des passages à niveau;
tu vois, j’ai bien tout compris tout quoi t’as espliqué sus présentement.

ET JE SUIS LE PREMIER SPÉCIALISTE DE CETTE QUESTION

ULYSSE
réponse à . momolala le 22/08/2007 à 18h08 : Comme je le disais, "quel souffle charmant il donne à chaque mot !"&...
Si tous n’ont pas droit aux chant des sirènes, la nuit tous les marins ont droit au phare.
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 18h16 : rappelles-toi quand même que certaines sirènes si elles sont moiti&...
tout est la faute de 2Πr...
Pythagoras de Samos 99
réponse à . Jonayla le 22/08/2007 à 13h07 : La Quille, la fidèle, le feuilleton de ma jeunesse avec ce grand chien ro...
Des outils de la marque "Chien Fidèle", c’est la scie qui est la plus connue ....

Pour une pelle, choisissez plutôt "Dudizuijoint"...

Hum-Hobbes
réponse à . file_au_logis le 22/08/2007 à 07h50 : MESSAGE DE L’AUSTRO GOD: prochaine convention de expressio_une-fois.be &...
Comme je marie ma fille cadette le samedi précédent, je serai peut-être en congé de convalescence le mardi : j’Hobbeste donc pour le mercredi !
Tous d’accord, ce sera donce le mercredi !

Hobbes-tiné
réponse à . HoubaHOBBES le 22/08/2007 à 18h32 : Des outils de la marque "Chien Fidèle", c’est la scie qui est la pl...
sans oublier le marteau Plesse pour les clous wnerie
réponse à . HoubaHOBBES le 22/08/2007 à 18h47 : Comme je marie ma fille cadette le samedi précédent, je serai peut...
Ohé, les breukes, c’est bientôt fini, les diktats belges, là ? Bon, Momolala, on les annexe, hein ?
Sus ! Sus !
LA QUILLE ! Enfin !
Bon, les djeunes : BB m’attend, pour une partie de quilles en l’air. Donc, je prends le salon rose (cf_44, j’en vois qui captent pas, dans le fond...). Soyez discrets, en-dessous, hein ? Et le dernier qui sort éteint les calbombes, on risque d’y passer plus longtemps que vous.
Et puis au lit, les mains sur les couvertures, garnements !
Bien le bonjour ou le bonsoir.

Tout ou presque ayant été dit, je ne vais pas me fatiguer aujourd’hui. Malgré tout j’aimerais dire à Elpepe qu’il n’y a pas de passage à niveau dans les écluses surtout belges. Et je sais de quoi je parle, j’ai habité à proximité. Mon pére a travaillé sur le canal du centre. Ecluses et ascenseurs à bateaux me sont donc familiers. Et je suis à quelques kilomètres de l’ascenseur funiculaire de Thieu, qui nous a coûté la peau des fesses.

Et pas d’annexion, je vous prie, on a déjà du mal à avoir un gouvernement. Si en plus, les Bretons, les Corses, les Basques ou autres indépendantistes s’en mêlent, où va-t-on ? 
réponse à . file_au_logis le 22/08/2007 à 07h50 : MESSAGE DE L’AUSTRO GOD: prochaine convention de expressio_une-fois.be &...
je suis tombé par terre
c’est la faute à Voltaire
les pieds dans le ruisseau
c’est la faute aux perdreaux
la tête dans le fion
c’est la faute à la convention

Quasimodo
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 19h47 : Ohé, les breukes, c’est bientôt fini, les diktats belges, l&a...
Awel, fieu, ça est pas un diktat.
Ca est une date, un point c’est tout, et si tu veux une fois venir, tu n’as qu’à tirer ton plan pour être libre ce jour-là ôssi (avec BB, ça oué !).
Bon, tu viens alors ?

QUI EST PRENEUR POUR LA CONVENTION DU MERCREDI 10 OCTOBRE A MIDI ?
INSCRIPTIONS EN PREVENTE CHEZ HOBBES.

Hobbes-ticket
Oué, tof, fieu !

Bruxell-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 22/08/2007 à 22h35 : Awel, fieu, ça est pas un diktat. Ca est une date, un point c’est t...
voir (5) @ Filo

LA CONVENTION DU MERCREDI 10 OCTOBRE
Heureusement qu’à Bruxelles, tu as le même calendrier que nous ! parce qu’ apparemment à Vienne, ils sont plusieurs fuseaux horaires plus loin et même au-delà de la ligne "saute-date" ... Filou proposait le mardi 10 ou le mercredi 11 octobre ... je ne l’ai pas trouvé sur mon calendrier, mais c’est sans doute normal avec ces histoires de mât qui parcourt une plus longue distance que la quille ... je suppute que Filou est en haut du mât 
réponse à . tytoalba le 22/08/2007 à 20h32 : Bien le bonjour ou le bonsoir. Tout ou presque ayant été dit, je...
où va-t-on ?
Au tout grand bordel, ma grande. Mais comme on l’a déjà chez nous, on va vous en faire profiter, espère ! La mondialisation à la française, tiens, tu veux que je te dise ? C’est vachement plus mieux que MacDo + Coca-Cola.
Chez nous, comme jamais personne n’est d’accord sur rien, contrairement à ce que les sondages pourraient laisser accroire, finalement on ne s’entend pas si mal que ça, aux six coins de l’Hexagone. Mis à part une poignée d’illuminés, bien entendu.
Bon, et pour les écluses : même belges, elles comportent deux passages à niveau, littéralement, un au niveau haut, l’autre au niveau bas, "passage à niveau" signifiant que deux voies se croisent au même niveau, entraînant par le fait même un risque de collision. Kif-kif les bateaux entrant, en principe après les sortants, dans le sas de l’écluse. CQFD.
Bon, cette fois, ça y est : c’est LA QUILLE ! Ouf !
PS : on a libéré le salon rose, avec BB. La clé est sous le paillasson, pour les prochains polissons.
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 23h59 : Bon, cette fois, ça y est : c’est LA QUILLE ! Ouf ! ...
Hé hé ! Z’avez vu ? Modifié pile-poil à 00:00:00 ! Fortiche, isn’t it ?
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 23h50 : où va-t-on ?Au tout grand bordel, ma grande. Mais comme on l’a...
pour les écluses : même belges, elles comportent deux passages à niveau, littéralement, un au niveau haut, l’autre au niveau bas,
et en Ecosse, tu la connais, l’écluse tournante de Falkirk ? avec ses 11 écluses et ses 35 m. de dénivellation ? 
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 23h50 : où va-t-on ?Au tout grand bordel, ma grande. Mais comme on l’a...
je t’accorde le point pour l’instant en ce qui concerne le "passage à niveau", mais je vais en référer au chef, en l’occurence mon père. Cela m’étonnerait que ce passage se nomme ainsi. Suite la semaine prochaine. 
réponse à . tytoalba le 23/08/2007 à 08h21 : je t’accorde le point pour l’instant en ce qui concerne le "passage ...
Cela m’étonnerait que ce passage se nomme ainsi
Bien sûr que non ! Mais, à l’Amirauté d’Expressio, si... 
réponse à . Elpepe le 23/08/2007 à 09h08 : Cela m’étonnerait que ce passage se nomme ainsiBien sûr que n...
Voici la définition que l’on donne partout où j’ai cliqué. "Un passage à niveau est un croisement à niveau d’une ligne ferroviaire avec une voie routière ou piétonne. Le terme -à niveau- signifie que les voies qui se croisent sont à la même hauteur, par opposition aux ponts et tunnels. "

Donc, bien qu’il y ait souvent des feux pour faire patienter les bateaux avant l’entrée dans l’écluse ou l’ascenseur, point de passage à niveau. On parle bien de -passage de niveau- mais pas -à niveau-.
C’est qu’il ne faut pas pousser Bobonne dans les orties. 
Quand je ne sais pas, je le dis, alors quand je sais, je le dis aussi.  Même si certains n’aiment pas qu’on leur dame le pion. 
réponse à . Elpepe le 22/08/2007 à 23h50 : où va-t-on ?Au tout grand bordel, ma grande. Mais comme on l’a...
""passage à niveau" signifiant que deux voies se croisent au même niveau, "
eh ben, chez nous, le sas et le bief ne se croisent pas, ni au niveau haut, ni au niveau bas...
Je suppute qu’en Sarkozye, les niveaux diffèrent de ceux de chez nous, ce qui en fait des cas-niveaux 

Canal-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 07h48 : J’avais entendu dire que LA QUILLE était le nom du bateau qui "rapa...
He bien pour moi aussi, c’est l’explication que j’avais retenu, ainsi j’etais surpris de n’en voir aucune allusion dans l’introduction. Ce que j’en avais compris etait que quand le bateau qui ramenait les bagnards approchait la terre sa quille touchait le sable et provoquait les cris" la quille, la quille" un symbol de liberte !
Et nous formions une quille avec cents bouteilles de vins, qui parfois (le vin) finissait sa course dans des casques lourd. lourd du contenu de quelques estomacs et le menu des trois derniers jours! Ha oui tres juvenil mais tres important aussi car nous celebrions les Zob Sec du Pere cent... Perd cent car le jour d’apres nous n’avions plus que 99 jours a perdre notre temps pour l’honeur d’avoir ete soldat! Mais les "fair Part" etaient tres artistiques je regrette de ne pas avoir garde le mien.
La, il faut que j’ajoute le sense profond de deception de cette quille que nous avions tant elev, et si haut, quand elle est actuellement arrivee, tres vite nous fumes transformer en troupeau de brebis perdues, nos yeux vaguement pointes sur un future qui ressemblait plutot a un tableau d’ecole que l’on vient juste d’effacer! Le silent avait remplacer tout et chacun s’en fu de son cote pour le reste de sa vie!
Je suis bleu dans ce forum et suis encore loin de fêter le Père Cent. Car, sauf erreur de ma part, je n’ai pas lu dans cet aimable recueil d’opinions une seule référence à ce personnage qui avait son importance dans le folklore lorsque le "sapin" était à 30 mois. On fêtait le Père Cent cent jours avant la quille. Pas plus que je n’ai pu relever l’expression associée "La quille ou la boule à deux ! " qui exprimait l’envie, à une époque lointaine et bien sûr révolue, ou la boule (de pain) était distribuée pour une escouade, ce qui semblait trop peu à certains. Cela dit, il est absolument faux que nos bidasses mangeaient insuffisament. Les statistiques officielles de l’armée faisaient apparaître un gain de poids de deux à cinq kilos par bibi, et ce malgré les exercices physiques imposés par la condition militaire ! Rares étaient ceux qui pouvaient accomplir la durée de leur service avec la même tenue de sortie.
réponse à . Oclick le 11/10/2009 à 12h44 : Je suis bleu dans ce forum et suis encore loin de fêter le Père Cen...
Moi, je suis bleu de ce forum, je ne m’en lasse pas. Ton intervention semble intéressante. Voyons donc ce que les autres en diront...
Bienvenue par Minou!
CENSURÉ

Voici ce que j’avais écrit hier, pour pouvoir démarrer aujourd’hui avec la contrib’ 100:

J - 1, c’est bientôt le Jour J pour certain d’entre nous.
A HOUBBA H-0

La quille viendra,
les bleus resteront
pour laver les gamelles
La quille viendra,
les bleus resteront
pour laver les bidons

Bienvenue au club. Je crois que tu as raison, travailler ça prend trop de temps tu fais bien de passer à autre chose !
Salut à toi, mon Breuk’, aujourd’hui c’est la quille!
Maintenant tu le dis : « Ouf, je reprend mes billes ».
Enfin la liberté ! Jamais plus de resquille,
Tout à ton aise, toujours, tu pourras voir les filles.
Alors, plein de candeur, coureras le doux-guille *
Plus jamais, de personne, tu ne craindras l’étrille.
Etourneaux, alouettes te siffleront leurs trilles
Aux oreilles enchantées, puis partiront en vrille
Pour mieux te soutenir, t’apporter tes béquilles !
Enfin le temps est là, sors donc de ta coquille
Mais n’oublie surtout pas, toujours ta camomille !

* : licence littéraire, enfin, j’ose le croire
A l’aube de ta nouvelle vie,que te souhaiter,sinon des journées de 48 h, car c’est bien connu les retraités n’ont jamais le temps !!!!

Marceeeeelllllllllllllll champagne à la santé de Houbba Hobbes.

Et tous en coeur hiphiphip Houbba.
GC’est la quille, cher marsupi-ami HoubaHOBBES …
M’est avis qu’un amiral qui traîne va tenter de te convaincre en vain qu’il n’est de quille que marine, Le cuistre…
Alors que dès tout de suite, tu as tout le temps d’aller embêter celles à la vanille, qui comme toi en chocolat, ont dix ans, conseils d’un pro à cette page.
Voilà que tu t’enquilles un siècle ou deux de loisirs, pour abattre la quille, le plus souvent possible… par exemple, et à mon avis bien plus réjouissant que d’aller seulement jouer au … bowling, les deux n’étant toutefois pas incompatibles.
réponse à . file_au_logis le 13/10/2009 à 00h01 : Salut à toi, mon Breuk’, aujourd’hui c’est la quille! M...
Bon, là, ça mérite une explication de texte, pour la gouverne de tous, hein !

A HoubaHOBBES


1°) le sujet du jour est une rediffusion, demandée à God par ton breuke.
2°) il voulait être le premier, et m’avait donc chargé de publier pour lui, ce que j’ai fait en 101.
3°) Je guettais le moment où arriverait" la quille", débarrassée de ses contribs antérieures... mais nib !
4°) Mickey, qui était, comme tout le canal 12, au courant du sujet, ne l’était pas du souhait de ton breuke de figurer en tête, lequel n’en avait fait la demande qu’à moi.

Donc : les montres n’étaient pas du tout, mais alors pas du tout réglées, tante essuie bien que l’opération commando a lamentablement foiré...

Pour ceux qui ont encore du mal à suivre : HoubaHOBBES connaît ce jour du 13 octobre 2009 sa toute dernière journée de présence sur son lieu de théorique travail. A partir de ce soir, il sera donc de permanence permanente dans la salle de coloriage du phare, et nourrira lui-même les rats-taupiers qu’il a virés de sa pelouse pour les concentrer dans le cul-de-basse-fosse du phare (qui, si vous remontez au_44, a donc été creusé sous la cave ce 22 août 2007, en même temps que Momolala et Syanne recevaient leur trirème à vie dans le grand salon d’apparat).

Bon : si on avait eu l’éditeur de partoche, on t’aurait sorti la fanfare des dimanches, Houba. Mais tu connais God, hein ? Procrastinateur en diable, feignant comme pas deux, bras-cassé du péachepet et tutti quanti !

Alleï : bienvenue au club, garçon. Moi, j’en ai marre, des idées tordues et mal ficelées de ton breuke. La quille, bordel !
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 00h25 : GC’est la quille, cher marsupi-ami HoubaHOBBES … M’est avis qu&rs...
il n’est de quille que marine
C’est une tautologie, c’te couennerie !
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 00h41 : il n’est de quille que marineC’est une tautologie, c’te couenn...
Même moi, dont l’un des sports préférés consiste à sortir des morceaux de phrases de critiques de leur contexte afin de leur faire affirmer, au-delà de ce qu’elles prétendent, ce que je souhaite qu’elles disent... Ce coup-là, je n’aurais pas osé, quoique...Mais tout de même pas avec le texte original juste au-dessus (en 103) et dont j’engage vivement chaque lecteur de ces lignes à prendre connaissance afin de mesurer la perfidie carrément albionnaise dont peut se rendre coupable un amiral de la Royale, pris en flagrant-délit.
Puisses-tu réaliser, Hobbes, maintenant que te voilà "quillard" et libre d’organiser tes journées à ta guise, tous les projets que tu as dû remettre à plus tard "quand je serai retraité"...
Quelques zincs (volants) à retaper, quelques pays à découvrir, et peut-être, une discussion amicale avec l’un ou l’autre Calvin sartois...

Très amicalement, de nous deux,

Framboise et son mari.
Salut les amis,

un hénaurme merci à vous tous , à toi Filo pour la demande faite au bon God, à God pour la réalisation, à chacune et chacun d’entre vous pour vos contrib’ tout aussi amicales que sincères, à Donald Caldwell pour les costumes et à Roger Aerts pour les décors !
Bon, ’faut qu je vous laisse, je file pointer et je vous retrouverai plus tard !

Larme-à-l’Hobbes
Bonjour,

Lorsque, en 1964-1965, je faisais mon service militaire dans l"Armée Belge - Belgische Leger", on prétendait que l’on ajoutait du camphre dans le café, pour calmer les ardeurs sexuelles des miliciens.

Mais c’était peut-être une légende.
C’est la dernière fois donc Hobbes que tu te lèves tôt pour mettre un commentaire ??? Et à mon avis, c’est plutôt le coude que tu vas lever aujourd’hui !!
Cher Hobbes, je te souhaite une excellente quille.
Ne pense pas pouvoir te reposer, c’est à présent que ta vie active démarre !

@ Mirlou : les commentaires, je les laisse à César à qui il faut rendre ce qui lui appartient 
A mon pote HoubaHOBBES, qui fut l’initiateur des conventions d’expressio (Ah ! Le regretté "Zageman" !): n’oublie pas d’ouvrir quelques quilles de roteux avec les collègues et copains, en ce jour tant attendu !
Ainsi aujourd’hui tu trousses tes quilles, tu laisses ton sac et tes quilles ! Tu vas pouvoir jouer aux billes, courir les filles, coincer la bulle, faire des bonds et des rebonds, tirer des bords, mettre les bouts vers de beaux ports, être LIBRE !

Bises à toi, heureux retraité !
Avant la retraite on vit surtout pour avoir, après il ne faut penser qu’a être. En l’honneur de ta quille , Houba, voici un poème que j’ai reçu il y a quelques jours sur le net et dont j’ignore le nom de l’auteur :

AVOIR ET ÊTRE

Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m’enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.

*********
Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j’ai connus dès le berceau.

*************
Bien qu’opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.

*********
Ce qu’Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l’avoir.
A ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s’est fait avoir.

****************
Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu’Être, toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego.

*********
Pendant qu’Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.

**********
Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu’Être, un peu dans la lune
S’était laissé déposséder.

*********
Avoir était ostentatoire
Lorsqu’il se montrait généreux,
Être en revanche, et c’est notoire,
Est bien souvent présomptueux.

**********
Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l’abri.
Alors qu’Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui.

*********
Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l’esprit..
Le verbe Être est tout en pudeur
Et sa noblesse est à ce prix.

*********
Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.

***********
Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier.

**********
Le verbe Avoir a besoin d’Être
Parce qu’être, c’est exister.
Le verbe Être a besoin d’avoirs
Pour enrichir ses bons côtés.

********

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 00h27 : Bon, là, ça mérite une explication de texte, pour la gouver...
4°) Mickey, qui était, comme tout le canal 12, au courant du sujet, ne l’était pas du souhait de ton breuke de figurer en tête, lequel n’en avait fait la demande qu’à moi.
Dis-donc, faux-c**, tu savais bien que je n’ai pas mon carnet d’adresse avec moi... La Perfide a donc débarqué au Mans. Con se le dise!
T’as mis ton Tra-falzar à l’envers, ou quoi?  
@ Houba
Mais pourquoi appelle-t-on ’quille’ ce retour tant attendu à la vie civile ?
Eh bien, au risque d’en décevoir quelques-uns, je dois avouer qu’on ne le sait pas.
Mais…parce que tu as de nouveau du temps, alors, tu pourrais le consacrer à jouer… aux quilles par exemple. Mais te reste-t-il encore assez d’adresse ? Ne « sucres-tu pas les fraises » avec ton –hum-grand –hum- grand âge ? 
Comme chacun le sait, c’est dans la tête cette page (je crois que c’est lui, mais suis pas sûre je ne l’ai jamais vu… ou presque )
@ Houba 2
Morceau de bois long et rond que l’on cherche à renverser avec une boule ! Ah, ben bravo, je te félicite. Ta veste est réversible :&rsquo)
@Houba 3
cette page
Je ne pouvais pas te le faire louper celui-là, ou bien ! Une ch’tite quillée pour l’occasion ne me surprendrait pas.
Voilà, je vous laisse l’encre, je n’ai pas eu le temps de tout lire. Je pars en vacance, juste maintenant. Pas de folie, ni trop de quillée, spa Houba...et Mickey... et tous les autres.
Bises
réponse à . HoubaHOBBES le 13/10/2009 à 06h08 : Salut les amis, un hénaurme merci à vous tous , à toi Filo...
Comme tout un chacun, je te souhaite de bien profiter de tes journées (et tant qu’à faire de tes nuits z-aussi).
Tes collègues t’ont-ils offert une jolie quille comme celle de cette page.
Ode à Hobbes

Quant on a longtemps travaillé
Et son travail beaucoup aimé
On ne s’en sent pas prisonnier.
Quand vient le jour de le quitter

Un matin comme tous les matins
On prend du boulot le chemin
Avec un petit peu de chagrin
Et sans penser au lendemain.

Comme tous les collègues sont contents
De vous voir foutre le camp
Ils vous le répètent tout le temps !
Ils lèvent leurs verres en souriant

On se sent étranger déjà
On est troublé, on pleure, on boit
Avec son cadeau sur les bras
Et dans la tête une quille en bois.

Ta quille tu la regarderas
Plus tard et tu y verras
Hier plein qui s’en va déjà.
Toi, demain, TU SERAS !
j’ai peut-être une info qui percera les brumes entourant les origines mystérieuses de cette expression... un algérien m’a expliqué que le dernier jour du service militaire, l’habitude veut que les appelés quittent la caserne en criant "laki", qui signifie Liberté... vrai ou faux, je l’ignore. Il m’avait expliqué qu’à l’origine, un bâteau nommé LAKI partait d’Alger vers l’Europe, symbolisant un voyage vers la liberté... le nom du bâteau était devenu lui-même synonyme de liberté... messieurs les linguistes, je vous laisse fouiller dans ce fatras !
Houba un petit cadeau pour ta retraite àcette page
Surtout il faut tenir le coup, la retraite ce n’est pas de tout repos, bien au contraire. Tu n’auras jamais le temps de faire tout ce que tu avais prévu de faire.
Pense à te reposer quand même un peu et reste nous fidèle.
Même si il n’y a pas l’éditeur de partoche il faut mettre le son. Mais peut-être que God te fera la surprise pour ta quille.
A HOUBA HOBBES

Profite à plein de cette retraite bien méritée!!!!


Peut-être trouveras-tu le temps dans ta vie débordée de retraité/pensionné de nous organiser une petite convention en Belgique ???
réponse à . momolala le 22/08/2007 à 07h51 : Alors là, j’en suis sûre, l’expression vient de la mari...
L’amiral te le confirmera et Sagesse aussi le vieux marin aime racler le fond de sa quille.
AVIS A LA POPULATION

Que personne en ce jour dans le phare ne resquille !
Tout accès au buffet sera règlementé
Pour fêter ce jour d’hui du bon houba la quille
Rien ne sera offert, tout sera surveillé.

Pour un bon petit four, on demand’ra pas d’flouze
Juste une intervention avec de jolis mots.
Il faudra débourser une contrib’ de douze
Pour un verre de rosé, cuvée Entrecasteaux.

Et puis pour accéder au petit salon rose
Outre le ticket bleu qui donne priorité
Il faudra allonger quelqu’agréable prose
Et puis passer aussi sur le corps d’Elpépé.

La demoiselle lapompe, qui n’a rien de funèbre
Offrira ses services à tout expressionaute
Qui saura la ravir, mans sans être trop mièvre.
Poètes soyez fous, vous aurez le jackpot.

Marcel, Bernard, Marcelle.
réponse à . mickeylange le 13/10/2009 à 10h35 : L’amiral te le confirmera et Sagesse aussi le vieux marin aime racler le f...
N’inceste pas !
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 01h02 : Même moi, dont l’un des sports préférés consist...
Ici, il faut faire très très attention à ce que tu écris : tout peut être retenu contre toi ! :&rsquo)
@ Houba Hobbes

Un nouveau sur ce site (mais qui a connu les 2 quilles, la militaire et la civile), vous souhaite tout plein de bons moments.

Je vous remercie pour vos contributions passées et surtout à venir : elles sont l’assurance de très bons moments pour moi aussi.
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 06h34 : Bonjour, Lorsque, en 1964-1965, je faisais mon service militaire dans l"Arm&eac...
Je me disais bien, aussi, que la bière belge a un goût bizarre... 
réponse à . file_au_logis le 13/10/2009 à 09h12 : 4°) Mickey, qui était, comme tout le canal 12, au courant du sujet, n...
C’est la faute de l’Amirauté, si tu n’as pas ton carnet d’adresses avec toi ? Ach, ces Prussiens ! Fagotés comme l’As de pique ! Le coup foireux, ça va être pour ma pomme, mainant... C’est un comble, ça, hein !
Bon : si tu nous fais des anagrammes de l’expression du jour, je te pardonnerai peut-être. 
réponse à . horizondelle le 13/10/2009 à 09h24 : @Houba 3 cette page Je ne pouvais pas te le faire louper celui-là, ou bi...
Encore des histoires de Q. En Romandie aussi, alors ? J’aurais pas cru...
Retraité ? Attention : certaines retraites conduisent à la Bérésina...
C’est qu’il ne faut pas se faire d’illusion. La retraite ce n’est pas le moment où l’on cesse de travailler. C’est celui où l’on cesse d’être payé. Heureusement le système des rentes permet de vivre, soit de son propre capital, soit de celui que les actifs continuent à amasser. Mais comme être rentier serait déchoir pour tous ceux qui ont combattu toute leur vie l’accumulation de capital et sa rentabilisation, on a trouvé un terme plus neutre, qui fait penser que c’est tout à fait différent  : la retraite.
Tu te retires donc, mais le terme ne désigne qu’une action fugitive : ton départ, avec un pot d’adieu et tes collègues qui vont t’offrir une canne à pêche ou une chaine HF. Mais ensuite ? Eh bien tu vas postuler sur le marché de l’activité bénévole. Et voir qu’il est encore plus difficile de travailler gratuitement que de trouver un CDI. Parce qu’il existe déjà 100 fois plus d’associations qu’il n’en est besoin. Que chacune, s’abritant derrière un souci humanitaire monte déjà toutes les actions dont on peut rêver : collecte de livres scolaires parfaitement inutilisables, à envoyer à grands frais au Burkina Fasso ou au Soudan ( parce que si on "leur" envoyait l’argent du transport, il serait détourné ou mal utilisé, alors qu’on connaît monsieur Untel qui a là bas des amis et qui se propose d’accompagner nos déchets pour se faire photographier devant des petits enfants qui rient) , soutien scolaire parce que les professeurs d’aujourd’hui , ma pauvre, ils ne leur font plus faire de dictées, etc...
Et dans chaque association il y a déjà un président qui chaque année annonce que s’il reprend la présidence, c’est vraiment parce que personne n’en veut. Sauf Mm Truc, mais elle ne saura pas. Alors si vous insistez, bon, mais c’est la dernière année...
Et la génération du papy-boom arrive sur ce marché et va le faire exploser. Pas financièrement, comme on le dit souvent : pour cela il suffira de relancer l’inflation. Mais il n’y aura tout simplement pas de travail gratuit pour tout le monde, qu’on se le dise !
Mais comme l’imagination humaine est sans limite, les retraités inventeront une activité nouvelle qu’ils baptiseront "entreprise" avec des tas d’emplois à la clef. Des entreprises qui seront rentables parce que la main d’œuvre y sera payée au même taux que la main d’œuvre chinoise, grâce au bénévolat et au revenu de la retraite.
Bonne retraite, donc HH, et préviens nous dès que tu auras créé ton entreprise.
réponse à . poupoule le 13/10/2009 à 09h44 : j’ai peut-être une info qui percera les brumes entourant les origine...
Nul besoin d’être linguiste, marin suffira : il n’y a pas de bateau baptisé Laki à Alger, ce qui est nécessaire et suffisant pour répondre pleinement par la négative. C’est une légende frankalgérienne...
Bonne quille!
Dans tous les sens du terme égrénés plus haut, à toi Hubba Hobbes.
Pour moi la quille ça a commencé par pouvoir dormir quand je voulais même dans la journée et ne plus avoir de chef...
La quille quoi.
La liberté.
Bonne journée à toi et tes amis.  Une nouvelle qui lit vos proses même les anciennes, avec intérêt et amusement.
Je me doute que tu vas avoir de beaux dessins, d’ici ce soir.
Facile de dessiner une quille!
Vois:

[ O ]
[ ll ] bon ...pour la prochaine de vos quilles...j’y arriverai peut-être ?
-Alors tu es retraité ? Qu’est ce que tu vas faire aujourd’hui ?
-Aujourd’hui ? Rien.
-Comment, rien ? Mais hier tu n’as déjà rien fait !
-Oui, mais hier je n’ai pas eu le temps de finir...
réponse à . chirstian le 13/10/2009 à 11h57 : -Alors tu es retraité ? Qu’est ce que tu vas faire aujourd&rsq...
Je préfère cette version de la retraite que celle-ci (
Mais comme être rentier serait déchoir pour tous ceux qui ont combattu toute leur vie l’accumulation de capital et sa rentabilisation, on a trouvé un terme plus neutre, qui fait penser que c’est tout à fait différent  : la retraite.
que tu en donnes en 134 mais ça, tu le sais déjà !

Toutefois il y a des nuances dans le "rien" : j’ai encore à mes côtés un mari qui pratique le "rien" intégral ; ça l’occupe vraiment toute la journée et ça le fatigue sans doute beaucoup car il entrecoupe ses séquences de "rien" devant la télé, devant l’ordinateur, devant la fenêtre, de longues siestes ; personnellement je préfère le "rien" d’obligatoire, le "rien" de rentable et encore davantage le "rien" de prévu ce qui laisse la place pour beaucoup d’activités plaisantes. Entre les deux et au delà, il y se trouve beaucoup d’autres "rien".

Je voudrais juste dire quand même que les premiers cotisants à la retraite cotisaient pour leur retraite personnelle, leurs cotisations étant restées bloquées 30 ans. Si ensuite l’Etat du moment a transformé cette épargne en système de pyramide c’est à l’insu de leur plein gré et de fait, du nôtre.
réponse à . chirstian le 13/10/2009 à 11h52 : Retraité ? Attention : certaines retraites conduisent à ...
Ta description me plaît par son réalisme, mais elle est incomplète, car elle ne considère que ceux qui, arrivés à l’âge de la retraite, n’ont toujours pas compris Sartre : "l’enfer, c’est les autres". Il existe aussi une catégorie de retraités, moins nombreuse il est vrai, qui ne cherche pas la présidence d’une association de pégreleux quelconque, et qui préfère prendre le large en étant seul maître à bord, là qu’il y a beaucoup moins de cons au km² : les marins. Tranquilles, pas emmerdés. Sauf par la météo, évidemment...
HoubaHOBBES, lui, essaie de se rendre maître des rats-taupiers qui défoncent sa pelouse. Mais il en reviendra, il les laissera vivre leur vie un jour, j’en suis certain, quand il aura compris que la bataille est perdue d’avance ! 
                                    ..o$***R$"#N..
.e@F")dC. .Jh*"""N.
oPh ’E""" ^$""*c. u**R.
.dEh@$P"$mm**$hmJ""C$" R
 :P$$hu.$x$.. 8Lum@8"C$u.uP
. $b?LR4Bx"?E"$7L.om*"" ’$
.e*""#hu JF’"$N.$*$b5JP"" . .. M
... JF ’#ud#*N@".@")(7d" u@" 4f""N$
.@"""Nu. $ ’#o Mo$#he@5P m"CdR> 4Ld$E$
.$ ’"@B ’#$ JE*$.$ "***\ ’$"""$
4> Mr ’#b.$sJF R ’#c
R ’B. ’RL.$ #c  ?L
"Nu.  :P"#h.. ’"B ....$ R
d" M "#Ru. ’?k d\ d- :P
@ *r ""*n $ ’""#$@**"3P .@
M 4> JF """"" d"
M ’Ro uP . .d*"
^*o. ^N@***hmmmr @" d"""**#"
"$* 4P JF u$.
B 4> $ ^"#b.
*r ’B .... ’b ’#u
’#h. ^"@*"""""  ?L *r
#Nm @" . R. 4>
$ $ x@R" ’ 4>
’#bedR**N@"" 4>
’N. JF J> $ 4>
""#Nou@" J ’E 4>
$*hxo* $ 4>
.dPNmmr ’"\ ’L
.dP" \ B
#" \ *r
/ \ ’B
/’ N.  ?>
d H H H H ’#c ’R
M HHH HHH $ .R
M H H H H *ruP
 ?> $ 4F"
’L @. 4>
 ?L ’B 4>
"h. .JNu. 4k
"#*@@*" ’"$**Nm d>
4F J> .$
4> M .$"
4> $ .R
4L .R xP
R J> .R
R M xP
.@" uR .R
JF d" d"
.$ @" 4F
M $ J>
M R M
"L $ $
N. ^N. "b
’R Rr ’*s.
uP  :$ ^*mumc
$ ’B ... ..R
$$$$$$$^$$$$$$$$$$$$$$$’

HOUBBA HOBBES QUITTANT SON BUREAU
Oh, la belle paire d’ailes, avec laquelle il va nous faire des envolées de son cru !
^N@***hmmmr

Et un beau dessin avec le son !
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 12h28 : Oh, la belle paire d’ailes, avec laquelle il va nous faire des envol&eacut...
J’ai découvert (comme toi) qu’il avait ses initiales tatoués sur les fesses, et que depuis qu’il n’a plus de cravate il est obligé pour cacher aux admiratrices en folie son Houba-houba de mettre ses mains... à moins qu’il ne se sente plus pisser d’être à la retraite !!
réponse à . mickeylange le 13/10/2009 à 12h39 : J’ai découvert (comme toi) qu’il avait ses initiales tatou&ea...
Oh Man ! Ken pisse !
Barbie
réponse à . God le 22/08/2007 à 08h50 : Et puis dans le forum Thalassa du site FR3, on trouve cette question posé...
b’joura toutes et tous,de mémoire,relire "PAPILLON" d’HENRI CHARRIERE...et voir le nom du rafiot...qui l’emmena a cayenne
En faisant du tri dans ma boîte email j’ai découvert que notre Hobbes est d’ores et déjà remplacé par une belle plante, dont j’espère qu’elle n’est pas une potiche, au doux prénom de Bégonia (en français), symbole de la vitalité et de la cordialité. Le changement dans la continuité en somme.
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 13h06 : b’joura toutes et tous,de mémoire,relire "PAPILLON" d’HENRI C...
Fantasme et roman mis à part, le bateau-cage s’appelait La Martinière.
réponse à . momolala le 22/08/2007 à 07h51 : Alors là, j’en suis sûre, l’expression vient de la mari...
Tout à fait d’accord avec toi, et en plus accompagné de ces mots : "La quille , ah, au bord d’elle !"
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 13h06 : b’joura toutes et tous,de mémoire,relire "PAPILLON" d’HENRI C...
J’avais interrogé le Musée de la Marine en 2007 à ce sujet, et aucun bateau appelé "la quille" n’est référencé dans les registres de la marine. Maintenant on est peut être comme dans le cas de la sardine (en réalité le Sartine) qui bouchait le port de Marseille en présence d’une déformation d’un autre nom.
Rediff, Renaustalgie... Retraite, réclusion, rempiles... me demande si je vais pas REtourner me coucher-re, moi...
réponse à . mickeylange le 13/10/2009 à 14h09 : J’avais interrogé le Musée de la Marine en 2007 à ce ...
c’était déjà le sens de mon intervention 45 : "Mais était-ce son véritable nom -qui aurait donné ensuite l’expression- , ou du surnom que les bagnards lui auraient donné -parce que l’expression existait déjà ? La poule, ou l’oeuf ?"
C’est le même problème que pose le message 123 :"l’habitude veut que les appelés quittent la caserne en criant "laki", qui signifie Liberté... vrai ou faux, je l’ignore" . Si l’histoire est vraie (je ne la connais pas), est-ce que laki a donné "la quille" , ou est-ce que "la quille" a été condensée en "laki". Et que le bateau de retour ce soit officiellement appelé "la quille" ou "laki" : cela se saurait, mais que le Sidi truc ait été surnommé ainsi : cela se comprendrait fort bien (si l’expression existait au préalable).
La poule ou l’oeuf  ? ...
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 12h19 : Ta description me plaît par son réalisme, mais elle est incompl&egr...
elle ne considère que ceux qui, arrivés à l’âge de la retraite, n’ont toujours pas compris Sartre
oui, mais ceux qui habitent Le Mans sont avantagés : la Sartre les Maine à la mer !
réponse à . momolala le 13/10/2009 à 12h14 : Je préfère cette version de la retraite que celle-ci (Mais comme &...
les premiers cotisants à la retraite cotisaient pour leur retraite personnelle
et ceux qui n’avaient pas cotisé étaient pris en charge par leur famille ou laissés pour compte. Mais à partir du moment où notre société ne le supporte plus et veut donner à tous un revenu minimum, il faut bien cotiser pour les autres -et réciproquement.
Je rapprochais seulement le fait de travailler 30 ans pour se constituer une retraite (gérée par une caisse) et celui de travailler 30 ans pour se constituer son propre capital et vivre ensuite de ses rentes. Et pouvoir le faire au bout de 10 ans, si en a eu la chance, et/ou la capacité est-il moins moral ? Et permettre à ses enfants de ne pas travailler du tout, en leur laissant un capital qui a déjà supporté, sans évasion fiscale, la totalité des impôts directs, indirects ou droits de succession l’est-il encore ?
Sur la Lune nous n’avons pas ce genre de problèmes : on nous prend tout en trois quartiers, mais tout nous est rendu à chaque pleine lune. C’est juste un jeu...
A toi, la trirème du jour ! Mickey va encore faire la gueule, mais bon, hein ?
réponse à . chirstian le 13/10/2009 à 14h54 : les premiers cotisants à la retraite cotisaient pour leur retraite perso...
Si j’ai bien tout suivi, le fisc sélénite ne fait pas de quartier non plus ? C’est comme dans mon quartier maritime, alors ?
Je trouve inadmissible que Momolala part ailleurs très beaucoup charmante ait reçu une trirème à vie pour sa contribution N° 6.
La quille existait bien avant que les rafiots culbutos de marins instables ne baptisent leurs contre-poids "quille"
"L’odyssée révèle leur existence (les quilles) au temps de la guerre de Troie, soit 12 siècles avant notre ère. Pendant les 20 ans d’absence d’Ulysse, son épouse Pénelope qui avait, suivant la légende 108 prétendants, usa de ruse pour leur résister, remettant sa réponse au jour où elle aurait terminé la toile qu’elle tissait: mais chaque nuit elle défaisait le travail de la journée... De leur côté, les prétendants s’adonnaient à ce jeu, devant le palais, disposant de 108 quilles avec au milieu une quille plus grande et plus belle, qui était Pénélope. Quand le joueur l’avait renversée, sans renverser d’autres quilles il considérait son succès comme un heureux présage, espérant alors conquérir Pénélope elle même."
A cette époque le bateau d’Ulisse avait une sirène mais pas de quille.
"L’invention de la quille est très ancienne, les navires égyptiens du temps des pharaons en comprenaient déjà une, et a permis une augmentation notable de la taille des navires." (wiki)
La quille des bateaux date donc de 750 avant (basse époque égyptienne) et est donc postérieure au jeu de quilles de Pénélope.
C’est Numérobis l’architecte de la tour de l’île de Pharos (le phare d’Alexandrie pas celui d’Elpépé), (l’ancêtre de cloclo) qui a, sur une idée de Léonard de Vinci qui avait inventé des chaussures à bascule lestées pour les marins qui débarquant après de longues traversées n’arrivaient pas à retrouver la position verticale, eu l’idée d’appliquer le même principe aux bateaux. Il pensait que si les bateaux se redressaient les marins se retour à terre cesseraient de tirer des bords en faisant leur sport favori, les bars parallèles.
réponse à . chirstian le 13/10/2009 à 14h54 : les premiers cotisants à la retraite cotisaient pour leur retraite perso...
C’est toi mon bon Chirstian qui a introduit la notion de morale dans ton propos en parlant de déchéance là où je n’en vois pour ma part aucune. Vois-tu, j’aurais bien aimé, en fumiste que je suis et ai toujours été, être née rentière mais comme dit Cotentine quand on n’a pas ce que l’on aime, il faut aimer ce que l’on a, alors j’ai décidé d’aimer travailler, mais très franchement, qu’est-ce que j’aime n’en avoir plus besoin ! Je te souhaite de pouvoir t’arrêter à ton tour de te faire du souci pour ton entreprise, son développement, son personnel et profiter tranquillement de ton temps selon ton libre arbitre. Ce ne devrait pas être un privilège dans un pays où les jeunes ont besoin de trouver une place honnête pour travailler à leur tour, puisque il faut en passer par là.
réponse à . mickeylange le 13/10/2009 à 15h17 : Je trouve inadmissible que Momolala part ailleurs très beaucoup charmante...
Il me l’a donnée pour avoir la paix mon Mickey, lassé qu’il était de mes assauts quotidiens pour la mériter. Il ne tenait plus la distance, le marin !
réponse à . momolala le 13/10/2009 à 12h14 : Je préfère cette version de la retraite que celle-ci (Mais comme &...
les premiers cotisants à la retraite cotisaient pour leur retraite personnelle
Pas tout à fait. Les régimes de retraite complémentaires mis en place et obligatoires en mars 1947 pour les cadres et en décembre 1961 pour les non-cadres sont des régimes par répartition.
C’est à dire que les cotisations de l’année servent à payer les retraites de la même année. Ce système était le seul (contrairement aux régimes par capitalisation) qui permettait de payer des retraites à des gens qui n’avaient jamais cotisé.
Je laisse de coté les fonctionnaires l’Etat ne cotisant pas pour eux, c’est le budget de l’Etat qui paie les retraites. Ce système qui est basé sur la solidarité des générations, ne serait pas plus mauvais qu’un autre si les partenaires "sociaux" ne l’avaient pas considéré comme une manne, avec toutes les dérives (pas les quilles) qui en ont résulté, et qui finissent par "plomber" le régime.
réponse à . momolala le 13/10/2009 à 15h20 : Il me l’a donnée pour avoir la paix mon Mickey, lassé qu&rsq...
lassé qu’il était de mes assauts quotidiens

Le cuistre !!! lassé de tes assauts quotidien ?
Le marin n’est décidément pas un homme de goût !
Bon, alors, bonne retraite à quille de droit.

Comment a fait God pour que ça passe pour une coïncidence ???
réponse à . chirstian le 13/10/2009 à 14h24 : c’était déjà le sens de mon intervention 45 : "...
Les bateaux pour quitter l’Algérie, c’est comme le monstre du Loch Ness, ça refait surface de temps à autre.
Il y a une vingtaine d’années, il serait parti pour l’Australie. Il s’en est suivi une file d’attente mémorable devant l’ambassade d’Australie. Sur 30 millions d’Algériens, 29 voulaient partir ...
réponse à . mickeylange le 13/10/2009 à 15h34 : les premiers cotisants à la retraite cotisaient pour leur retraite person...
Je pourrais te montrer un bulletin de salaire prouvant que les fonctionnaires d’Etat cotisent bel et bien.
Je ne sais pas bien ce tu appelles une "manne", ce sont aussi et surtout les cotisations patronales non versées qui "plombent" le système.
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2009 à 15h38 : Bon, alors, bonne retraite à quille de droit. Comment a fait God pour qu...
Il a débarqué dans sa liste péachepet comme un chien dans un jeu de quilles, et oualà...
réponse à . momolala le 13/10/2009 à 15h18 : C’est toi mon bon Chirstian qui a introduit la notion de morale dans ton p...
Je te souhaite de pouvoir t’arrêter à ton tour de te faire du souci pour ton entreprise
j’ai créé successivement 3 entreprises, après une activité salariée de quelques années, et une activité libérale assez longue, mais j’ai eu la chance de pouvoir les transmettre l’une après l’autre à mes collaborateurs. (avec le seul regret de ne pouvoir les faire tous participer, mais tout le monde ne rêve pas d’être associé ! ). Quand je défends l’entreprise , ou que je me passionne pour tel ou tel sujet économique, ce n’est donc (depuis plusieurs mois) que parce que le sujet m’intéresse. Pas parce que je plaide pro domo. 
les jeunes ont besoin de trouver une place honnête pour travailler à leur tour
... et c’est pourquoi, j’ai décidé de faire confiance à un jeune et de le nommer à 23 ans Président de l’Epad. (N.S.)
réponse à . mickeylange le 13/10/2009 à 15h36 : lassé qu’il était de mes assauts quotidiens Le cuistre ...
Grande jalouse, va ! Momolala a su y faire, voilà tout ! Ce que femme veut, l’Amiral le veut, comme on dit dans la Marine d’Expressio. Quand tu seras grand, je t’expliquerai... 
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2009 à 15h52 : Je pourrais te montrer un bulletin de salaire prouvant que les fonctionnaires d&...
Plus les tripatouillages de nos chers politiques, tapant sans vergogne dans les caisses à grands coups de milliards (de francs, mais quand même !), comme la CNRACL qui a été pillée pour renflouer, du moins officiellement, celle du batiment...
réponse à . chirstian le 13/10/2009 à 15h53 : Je te souhaite de pouvoir t’arrêter à ton tour de te faire d...
C’est pas bientôt fini, l’apologie de la République des copains et des coquins ?!?
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 15h53 : Il a débarqué dans sa liste péachepet comme un chien dans u...
Ah !
Je ne sais pas comment ça fonctionne en Belle Gique, étant né en décembre, je pourrai faire valoir mes droits à pension le 1er janvier suivant.
Déjà que ce mois-ci le vendredi 13 tombe un mardi, ça complique tous mes calculs.
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2009 à 16h59 : Ah ! Je ne sais pas comment ça fonctionne en Belle Gique, éta...
En Belgique : brouillard en novembre, Noël en décembre.
réponse à . <inconnu> le 22/08/2007 à 01h06 : Quille: Terme péjoratif et populaire pour désigner une fille. (wik...
Quille: Terme péjoratif et populaire pour désigner une fille
Maintenant qu’on le dit ...
C’est vrai qu’on disait "les quilles à la vanille, les gars au chocolat".
J’aurais plutôt vu un rapport avec "enquiller" ou "déquiller" (entrer ou sortir) mais ça n’est qu’une supposition.
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 17h07 : En Belgique : brouillard en novembre, Noël en décembre....
Et sur les bords de l’Huisne :

Tempête en novembre, tenchie en décembre ?
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2009 à 17h14 : Et sur les bords de l’Huisne : Tempête en novembre, tenchie en...
Non : s’il pleut à la Saint-Glinglin, il pleuvra quarante jours enfin, sauf si Saint-Frusquin lui coupe les poils sous les reins.
réponse à . mickeylange le 13/10/2009 à 15h34 : les premiers cotisants à la retraite cotisaient pour leur retraite person...
C’est vrai Mickey mais à travers des conventions collectives les mineurs et certains métallurgistes purent cotiser dès 1936 dans les conditions que je décris. Et je confirme ce que te dit Syntax, les fonctionnaires cotisent pour leur retraite dont il est normal qu’elle soit alimentée en complément par le budget de l’Etat qui est leur patron comme ils cotisent solidairement pour le chômage des travailleurs du privé, ce qu’aucun d’eux n’a jamais remis en question d’une part et qui, d’autre part, constitue une part essentielle et la plus stable de ces cotisations salariales. C’est pourquoi il faut cesser de nourrir cette constante opposition fonction publique/fonction privée : il vaut mieux se poser la question du rôle et de la qualité du service public. Pour le reste, quand les vaches sont grasses, les fonctionnaires font maigre et quand les bovidés maigrissent, on montre du doigt la sécurité de l’emploi de la fonction publique en oubliant que chaque fonctionnaire exerce un métier spécifique utile dans le fonctionnement de la nation. Oui, je sais le Trésor Public, les Impôts, certains se posent des questions : ils ont pourtant un rôle essentiel dans la République. Si ça fonctionne mal c’est aux politiques qu’il faut s’en prendre et non au clampin de service. Demande à ThanBach, il est certainement de cet avis !
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2009 à 15h52 : Je pourrais te montrer un bulletin de salaire prouvant que les fonctionnaires d&...
Je crois qu’il y a quelques idées reçues en ce domaine et je n’ai jamais très bien compris pourquoi l’on dit parfois que les fonctionnaires ne "cotisent" pas...Certes, c’est l’état qui, un jour béni, me versera ma retraite, mais jusqu’alors, il y a tous les mois, sur mon bulletin de salaire, une différence de 20% entre le brut et le net, et le montant imposable est, quant à lui, supérieur de 9% au salaire net. Je paie donc mes cotisations, et suis imposée sur la CSG, comme tout un chacun.

Une petite précision, par ailleurs, sur nos prétendus "privilèges" : une femme ayant travaillé dans le privé (régime général) se verra attribuer 8 trimestres par enfant, une fonctionnaire 4 seulement.
Pour moi (comme bien d’autres) qui ai travaillé d’abord dans le privé puis dans la fonction publique, pas de norme : le régime spécial décidera en temps voulu du nombre de trimestres qui me seront attribués. je parie que ce sera sur la base "fonctionnaire" !

Désolée, Momo, pour les éventuelles redites, j’ai "posté" avant d’avoir lu ton intervention...
réponse à . SyntaxTerror le 13/10/2009 à 17h12 : Quille: Terme péjoratif et populaire pour désigner une filleMainte...
Enquiller ou déquiller ça me fait plutôt penser aux jambes qui vont et viennent qu’aux filles mais il est vrai que Souchon a chanté les deux, les quilles à la vanille et voir sous les jupes des filles (joli clip sur cette page.
réponse à . momolala le 13/10/2009 à 17h25 : C’est vrai Mickey mais à travers des conventions collectives les mi...
D’ac. Si je tape dans la caisse, je vais en taule. Si je suis en position de faire ou faire faire une loi pour pouvoir taper dans la caisse, je suis un élu de la nation ou un bon copain ! Nuance... Mais qu’est-ce qu’on est bien, au large, putaing cong !
La quille, tu veux que je te dise ? C’est quand je largue les amarres.
réponse à . AnimalDan le 13/10/2009 à 14h22 : Rediff, Renaustalgie... Retraite, réclusion, rempiles... me demande si je...
Et voilà … enfin, je puis revenir parmi vous ! je re-re- récidive mes essais ...
Ce matin, dès potron-minet, j’ai voulu commenter et fêter la « quille »d’Houba, non sans avoir tout lu avant pour ne pas faire une "redite" et, comme une bleue, je me suis retrouvée coincée hors du site … sans possibilité d’intervenir … de la matinée !! Quelle poisse !
Je voulais te dire, mon cher HoubaHobbes, que ce n’est pas un jour ordinaire … cette page Il est temps pour toi d’oublier ta montre et de te laisser convaincre d’essayer toutes les folies pour lesquelles tu as fantasmé ces dernières années …
réponse à . syanne le 13/10/2009 à 17h31 : Je crois qu’il y a quelques idées reçues en ce domaine et je...
Le must, c’est le coup de la CSG non déductible : je te la retiens à la source, mais on va dire que t’en as vu la couleur et je t’impose dessus quand même. Mais tu ne peux pas comprendre (si, si, je te vois !), tu n’as pas fait l’ENA...
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 17h34 : D’ac. Si je tape dans la caisse, je vais en taule. Si je suis en position ...
C’est le talon d’Achille Peretti de notre République. Ce serait celui de Zavatta, ce serait plus drôle sans doute.
réponse à . cotentine le 13/10/2009 à 17h37 : Et voilà … enfin, je puis revenir parmi vous ! je re-re- ré...
comme une bleue, je me suis retrouvée coincée hors du site … sans possibilité d’intervenir
Explique ton cas. Si tu as dépassé la demie-heure connectée au site, il te suffit de fermer et rappeler le site. Mais si tu n’as pu te connecter que maintenant, le problème est ailleurs.
Pour faire avancer le shmilblick, un peu de culture : voici un extrait d’un texte d’un certain Jean Fauque (Faut qu’il quoi ? vous le direz après avoir lu)

Ma jonque est jaune
Jaune jonquille à faire pleurer l’automne
Ma jonque est jaune
J’en connais qui s’en étonnent

Ma jonque est jaune
Jaune jonquille de Manille à la quille
Elle me torpille
De regard feu des dragonnes

Porté par des vagues de jade
J’ai déjà du vague à l’âme
Dansez-moi javanaise
Sur les falaises
De nos jadis

Bon ensuite elle fait pleurer les ormes, la jonque jaune... J’abrège.
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 17h45 : comme une bleue, je me suis retrouvée coincée hors du site … san...
J’ai eu le même problème il y a deux jours, j’ai dû redémarrer Windows pour pouvoir accéder à une nouvelle session d’Internet. Sinon en fermant le navigateur, rien à faire, après l’avoir ouvert, on ne me connaissait toujours plus.
Bon, les gosses : Pépé va s’occuper de BB, qui est grippée à son tour, la pauvrette. Lui faire chauffer sa soupe, lui mettre une bouillotte, ranger ma quille sur l’oreille, qu’elle va pas la fumer mainant : elle claque des dents, merci bien !
Allez, au lit, garnements ! Les mains sur les couvertures.
réponse à . momolala le 13/10/2009 à 17h56 : J’ai eu le même problème il y a deux jours, j’ai d&ucir...
Illogique. Qu’en pense God ? Réinitialiser la box ? Ou c’est l’OS qui merdoie ?
La Quille, militaire ou civile, donne l’occasion de réaliser de belles pièces décorées, gravées avec les nom, prénom, grade, matricule et unité. Voici de bien belles photos sur un site qui les propose : www.smca.eu.com/quille
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 18h05 : Illogique. Qu’en pense God ? Réinitialiser la box ? Ou c&...
Totalement illogique, effectivement. Mais j’y ai moi-même été confronté deux fois. C’est dire !
Seule méthode qui, pour moi, a fonctionné les deux fois : redémarrer Windaube.
Ah la retraite !

Heureux veinard mon cher HOUBA HOBBES. Je te la souhaite heureuse et active (que si tu as envie)

Quand tu as 10 ans tu ne te poses même pas la question de savoir ce que c’est le travail
Quand tu as 20 ans tu te demandes quel job tu vas exercer
Quand tu as 30 ans tu es en pleine bourre et tu te poses pas de question
Quand tu as 40 ans tu es en pleine maturité dans la force de l’age
Quand tu as 50 ans tu relativises et tu envisages la prochaine décennie
Quand tu as 55 ans le compte à rebours est inexorablement lancé
L’année qui précède les congés perpétuels tu sais que chaque jour qui passe ne reviendra pas. C’est le moment des dernières fois : mon dernier anniversaire fêté au boulot ma dernière galette des rois avec mes collègues, mon dernier mois, ma dernière semaine, mon dernier repas avec l’équipe, le dernier pot et il est pour moi, Etonnance comme c’est étrange d’être la vedette du jour, mon dernier passage à la pointeuse…. Fin.. Rideau sur une vie de travail et puis ….
Vive la quille, si je mets mon réveille matin, c’est pour aller à la pêche, si je traîne au lit, c’est que je n’ai pas envie de me lever, si je me couche tard ce soir, c’est que j’ai une belote à finir (et comme je ne vais pas à la pêche le lendemain…) c’est le début d’une nouvelle vie

BONNE RETRAITE

Signé : Celui qui est en pleine force de l’âge mais qui commence à relativiser !
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 19h00 : Ah la retraite ! Heureux veinard mon cher HOUBA HOBBES. Je te la souhaite...
rien a redire,tout est exactement là,quoique il y en a qui commence a bosser a 14 ans sans ce poser de question....au boulot,pas de faignant a la maison.eh oui c’est la vie.@+
réponse à . Elpepe le 13/10/2009 à 13h30 : Fantasme et roman mis à part, le bateau-cage s’appelait La Martini&...
ok,merci,il faut que je relise mes classiques,@+
Bromure: produit de contre-bande...
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 19h00 : Ah la retraite ! Heureux veinard mon cher HOUBA HOBBES. Je te la souhaite...
Pas mal du tout ta ritournelle Larry!

Rien à redire. Je l’enverrai, si tu le permets, aux prochains de mes amis qui rentreront dans le clan des pensionnés.

La Fée qui relativise aussi!!!
réponse à . God le 13/10/2009 à 18h56 : Totalement illogique, effectivement. Mais j’y ai moi-même ét&...
Tu quoque, fili !
réponse à . <inconnu> le 13/10/2009 à 19h00 : Ah la retraite ! Heureux veinard mon cher HOUBA HOBBES. Je te la souhaite...
moi le problème ne m’a jamais intéressé : dans mes moments d’optimisme j’ai toujours pensé que je me constituerai mon propre capital , sans avoir besoin de compter sur une retraite. Dans mes moments de pessimisme, j’ai toujours pensé que je n’atteindrai jamais vivant l’âge de la retraite.
La bonne nouvelle c’est que j’avais tort d’être pessimiste.
La mauvaise nouvelle c’est que j’avais également tort d’être optimiste.
Rien n’est parfait !
Chirstiaaaaaaan ! Ya un autre sélénite dans le phare !
Bon, les gosses : BB a bien mangé sa soupe, sa brandade de morue et un grapillon de chasselas, en buvant beaucoup d’eau, j’avais du mal à suivre avec mon rosé de Provence. C’est dingue, non ? Mainant, elle est au lit avec une énorme bouillotte, et oualà : la quille !
Profitez des derniers instants pour dire du mal d’HoubaHOBBES en son absence, car demain vous l’aurez sur les endosses ! Là, il doit être en train de cuver ses quilles de roteux, du mousseux espagnol, vive la mondialisation. Le genre de truc qui t’annihile la bandaison pour le compte, genre "les deux oreilles et la queue". Tu mords ?
Cher Houba op op.

Je te souhaite une retraite heureuse et sereine mais.... fais gaffe mon pote !
Ne te laisse pas embrigader, sous prétexte que maintenant, tu vas avoir le temps, dans toutes sortes d’activités. Vas-y molo ! réfléchi bien. C’est une retraitée de longue date qui te donne le conseil et qui parle d’expérience !
Bise à toi.
réponse à . mident le 13/10/2009 à 22h43 : Cher Houba op op. Je te souhaite une retraite heureuse et sereine mais.... fa...
Il va déjà s’occuper de son élevage de rats-taupiers... Et quand ils se feront plus rares, j’irai en remettre dans son jardin, par-dessus la haie...
réponse à . chirstian le 13/10/2009 à 11h52 : Retraité ? Attention : certaines retraites conduisent à ...
Je souscris à 200% à ton message, Chirtsian, et après avoir juré que je ne serais pas bénévole, je me suis inscrit dans le seul qui me plaise et qui ne soit pas de l’exploitation de main d’oeuvre gratuite qui prenne le boulot des autres.
Il n’y a de vrai bénévolat que celui qui nous passionne, afin que nous le fassions bien et certainement pas celui qui nous permette de nous racheter d’une vie trop orientée sur le boulot.

Je vais donc aider à la restauration d’avions anciens et je m’en réjouis déjà.

Contact-Hobbes
Chers tous,

pas le temps de répondre à tous vos messages de sympathie, tous aussi vrais et bien pensés les uns que les autres.
Merci en tout cas pour les conseils que vous me prodiguez avec vos sourires, ils sont judicieux et je les ai dores et déjà fait miens.

Disponible, pas corvéable !

Houba-Hobbes
réponse à . momolala le 13/10/2009 à 13h28 : En faisant du tri dans ma boîte email j’ai découvert que notr...
notre Hobbes est d’ores et déjà remplacé par une belle plante
C’est ce que je lui ai dit... Je pense qu’ils voulaient lui faire une fleur 
réponse à . HoubaHOBBES le 14/10/2009 à 10h58 : Chers tous, pas le temps de répondre à tous vos messages de sympa...
pas le temps de répondre à tous vos messages de sympathie, tous aussi vrais et bien pensés les uns que les autres.

Tu vois, ça commence déjà... 
Il semble que" la Quille" soit en passe de devenir l’expression courante et le symbole de la fin de carrière et du départ en retraite. (Aprés l’avoir été pour les bidasses en fin de service).
Mais ce qui est certain, c’est qu’elle n’a de sens que pour un français. Allez donc parlez de "skittle" à un anglais ou de "Kegel" à un allemand pour évoquer un départ en retraite, il va vous regarder avec des yeux ronds !

J’ai tapé "retraite quille" sur un moteur de recherche (pour ne pas citer son nom) et j’ai été tout de suite fixé sur le rapport entre les deux...
réponse à . <inconnu> le 23/10/2009 à 18h42 : Il semble que" la Quille" soit en passe de devenir l’expression courante e...
Excuse-moi mais il te suffisait, en tant qu’abonné à ce merrrveilleux site, de lire le commentaire de God et tous ceux qui ont suivi. Il est encore temps, nouvel amionaute à qui je souhaite bienvenue ici !
Le jour où vint mon tour de me conformer à ce rite d’initiation aujourd’hui disparu des jeunes mâles quittant l’enfance pour entrer de plein pied dans la vie d’homme, j’arrivais à la caserne avec tout un troupeau de gamins de mon âge à peine sortis du giron maternel et aussi paumés que moi.
Nous avions à peine franchi le portail d’entrée que nous entendîmes un stentor hurler:"La quille bordel, où j’bouffe un bleu !"
Nous pensions être arrivés chez les fous !
Quelque mois plus tard je faisais partie de ces fous et je m’amusais à hurler la même chose aux bleus qui arrivaient à leur tour.....
C’était au tout début du dernier quart du XX siècle........C’était ma jeunesse aujourd’hui enfuie pour toujours dans les limbes infinies des souvenirs d’un avant précédant un avenir qui n’est somme toute que du passé en préparation....
.......Et après toutes ces années je précise que ce fameux produit qu’on nous donnait pour ne pas aller aux filles commence à faire effet, si, si.........
Bon ouikinde à toutes et tous.......
Ouf ! J’ai tout relu ! Je ne dirais pourtant pas "la quille", car ce fut un plaisir.
Surtout pour la petite fête en l’honneur de la retraite de l’ami HoubaHOBBES. J’étais tout nouveau sur le forum à l’époque, et j’étais timidement intervenu. J’avais trouvé cette fête bien sympathique. Près de deux ans après, je confirme cette impression.
A quand la prochaine quille ? Pour qui ?
C’est marrant: il n’y a pas eu beaucoup de quilles proquo jusqu’à présent... Je suppose que cela suivra.
Dis-moi, cher breuke, deux ans plus tard, nous pondrais-tu un rapport sur l’état des lieux dieux?
As-tu déjà vécu ton premier ravalement de façade?
réponse à . SagesseFolie le 13/10/2009 à 08h50 : Avant la retraite on vit surtout pour avoir, après il ne faut penser qu&r...
Auteur : Yves Duteil (2002).
En Lorraine , il était très courant et non-péjoratif d’appeler une fille :une quille, une grande quille, une quille à la vanille.....
Ayant eu la curiosité de taper le mot "quille" chez Mr Goooooooooooooooooooooooogle, j’ ai eu la surprise de trouver la mention du bateau transporteur de bagnards nommé "la Quille" comme à l’origine de l’expression.
Comme quoi, même Wikipédia peut faillir......cette page
réponse à . lelene54 le 03/09/2011 à 08h25 : En Lorraine , il était très courant et non-péjoratif d&rsqu...
Ah bon, Souchon est Lorrain ?......cette page
Moi je pensais que les Lorraines étaient des quiches.......comme quoi !
réponse à . deLassus le 03/09/2011 à 07h23 : Ouf ! J’ai tout relu ! Je ne dirais pourtant pas "la quille", ca...
en feuilletant internet suite à quelques souvenirs de conversation entendue il semble que des quilles peuvent s’offrir pour les départs en retraite cette page
Il s’agissait de fins de "service actif"(!!!!) en centre de tri de la Poste ainsi qu’à la SNCF ....55 ans soit 7 ans de moins que les actifs actuels

Est ce une reconversion d’entreprises liée à la fin du service militaire ? Si oui voilà le fruit d’ une reflexion intelligente pour limiter le nombre de chômeurs qui créant leur propre entreprise pourraient être tentés de bouffer la grenouille et de se retrouver derrière les barreaux à attendre la quille .
Le marin égyptien prend sha quille au Nil.
Si je veux anticiper ma quille, faudra que mon âge je maquille.
après 6 candidatures à la Présidence -ce qui reste actuellement le record absolu- Arlette s’est retirée de la vie politique. Désormais les travailleurs et les travailleuses la surnomment Arlette la quillée.

et pour rester dans ce registre politique : cette page
c’est quand on a les boules qu’on réclame la quille.
Ne trouvant rien qui DÉRIVE, dans le FOND, sur la QUILLE, je CALE !
Longue promenade... A bord d’un frêle « esquille », on remonte le temps...
Délires, humour, folie – et parfois un brin de sérieux – d’hier sont toujours d’active !

...L’Amiral est parti dans un ailleurs... peut-être vogue-t-il avec le sieur du Cange : Il demanda aux compaignons qui jouoient à la quille, s’il quilleroit point avec eulx
bonjour à tous - je pense à la chasse et à la quille que l’on accroche au collier d’un chien trop fougueux pour qu’il suive les autres chiens et ne s’en aille pas 3 kilomètres devant le chasseur (pratique observée en Bretagne) - être libéré de cette quille de bois redonne au chien sa liberté - bon week end - vincent
Et c’lui-là qui réclame la quille ! Et pis quoi encore ? Y croit au Père Noël !
Oups ! voir en # 222
Dédiée de bon coeur à l’ami joseta : cette page
réponse à . deLassus le 03/09/2011 à 16h50 : Dédiée de bon coeur à l’ami joseta : cette page...
Ton ’attachement’ me touche, mais pas ton ’lien’; je me suis ’lacet’ d’essayer, mais il ne se ’laisse’ pas ouvrir.
réponse à . joseta le 03/09/2011 à 17h24 : Ton ’attachement’ me touche, mais pas ton ’lien’; je me ...
Re-oups ! Mon ordi a trop chaud sans doute... Les boutons d’expressio se mélangent.
Voir en 225.
réponse à . joseta le 03/09/2011 à 17h24 : Ton ’attachement’ me touche, mais pas ton ’lien’; je me ...
Bizarre : chez moi, tout fonctionne. Je redonne l’adresse : cette page .Recommence (une fois, après laisse tomber !)
réponse à . deLassus le 03/09/2011 à 17h49 : Bizarre : chez moi, tout fonctionne. Je redonne l’adresse : cett...
Vraiment bizarre: ton deuxième essai. sans succés mais j’ai réessayé le #222 et, cette fois, ça a marché!

Merci! Je trouve ça Père Tinant et pas Abbé-Rant!
La quille c’est le bout link.

(Petite précision: j’emploie ’bout’ du verbe bouillir.)
Le service à Georges fut le STO dont il s'échappa à l'occasion d'une perm. C'est là qu'il alla se planquer chez Jeanne jusqu'à la fin de la guerre.........mais vu l'attention qu'il portait sur la gent féminine il a surement profité de cette quille pour rejoindre une belle

Bon eh ben moi je vais rejoindre Morphée........on peut pas dire qu'IL est belle mais il est incontournable.........

Ad'taleur pour le café.........
En Algerie les opérateurs radio qui transmettaient en morse les bulletins (BRQ) ajoutaient a la fin de la transmission "BQDQRQ" (la quille bordel)
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 02h47 : Le service à Georges fut le STO dont il s'échappa à l'occas...

Comme tu le dis, le beau Georges n'a pas fait son service ; il n'a pu réclamer la quille...
Va donc falloir tirer sur les couettes... ce que tu fais un tantinet, d'ailleurs. Si, si !

Ici, une telle expression suscite immédiatement l'exclamation : Ça vient de la marine !, comme le dit Momo [@6].
Eh bien, naviguons en père peinard sur la grand mare des canards et chantonnons quelques notes valsées sur un poème de Paul Fort :
C'est là le sort de la marine
Et de toutes nos petites chéries
On accoste, vite ! un bec
Pour nos baisers, le corps avec.


Allez ! vais réveiller le boulanger : il est temps qu'il fasse cuire nos croissants du dimanche.

réponse à . John le 03/05/2015 à 04h18 : En Algerie les opérateurs radio qui transmettaient en morse les bulletins...
(la quille bordel)
.........ou j'bouffe un bleu !

Tu viens au "Palais des Délices" boire un jus ? Y a Sergent Diwan qui apporte les coissants
bromure de potassium

Mon grand père était assis sur le banc en compagnie de Léon son ami de toujours.
Ensemble ils avaient traversé la Grande Guerre.
Cette expression, comme "l'âme" du canon, m'a toujours dérangée ...Comme si une guerre pouvait être "Grande" et un canon posséder une "âme"
Enfin, ils avaient eu la chance d'en revenir, l'un avec une jambe en moins et l'autre les poumons brûlés par les gaz, mais ils en étaient revenus vivants.
Un jour mon grand père demanda:
- "Tu te souviens Léon, ce produit qu'on nous mettait dans le café pour pas qu'on pense aux filles ?"
-"Bien sûr que je m'en souviens........"
-"Hé bien je crois que ça commence à me faire effet !"


Quand j'ai eu 18 ans je voyais des "anciens" de 20 ans revenir tout auréolés de leur expérience.
Nous les "jeunes" buvions alors leurs paroles et entendions parler de cette "poudre blanche" qui nous inquiétait tant et que l'on retrouvait au fond des bols du petit déjeuner.........
Mon tour arriva, je pris mon premier petit déjeuner aux frais de l'état mais je ne trouvais pas de trace blanche et n'en trouvais jamais d'ailleurs.......
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 07h50 : Quand j'ai eu 18 ans je voyais des "anciens" de 20 ans revenir tout au...
Là tu te contredis, tu nous a déjà parlé d'Omo, la poudre que je soupçonne de servir à la fabrication des balles à blanc.
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 06h29 : bromure de potassium Mon grand père était assis sur le banc en com...
m'a toujours dérangée
Qu'est-ce qu'on s'amuse sur Expressio ! 
Si ça suffit à ton bonheur.........j'en suis ravi !
Il y avait une vari
En complément de # 13 :
Il y avait une variante de "combien au jus ?", c'était "combien tu pètes ? "
Et le père Cent avec ses jeux de mots à deux balles qui nous faisaient nous esclaffer !

Je vois d'ici les dames:
-"Nous y voilà ! Ils sont partis avec leurs souvenirs de service militaire !"

Hé oui Mesdames, l'ennui naquit un jour de l'uniforme ôté.......

Il n'empêche que ce fut une grosse coconnerie de supprimer le Service National........Et pis c'est tout !
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 10h45 : Et le père Cent avec ses jeux de mots à deux balles qui nous faisa...
Et tu es fier de t'être fait commander par plus con que toi ? Lors de mon service j'ai eu la chance de pouvoir voler au tiers du prix civil sur Piper Cub mais à part ça je n'ai rien appris à l'armée, même pas à boire, je buvais déjà avant. 
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 10h45 : Et le père Cent avec ses jeux de mots à deux balles qui nous faisa...
Je vois d'ici les dames:
-"Nous y voilà ! Ils sont partis avec leurs souvenirs de service militaire !"
Mais on les attendait avec une impatience que tu ne soupçonnes même pas ! Voilà plus de 10 h qu'on piaffe ! Enfin les voilà ! 

Nous aussi nous avons nos souvenirs "militaires" : celui de ce garçon, beau comme un God !, qui sentait bon le sable chaud... et cet autre, espiègle, qui passait son temps à faire le zouave et qui demanda la main de ma sœur...
Nostalgie...
Signé : Sergent Diwan, la folle du régiment. 
réponse à . Mintaka le 03/05/2015 à 11h14 : Et tu es fier de t'être fait commander par plus con que toi ? Lors de...
Quoi ?
On ne vous apprend pas à remonter des armes différentes en pleine nuit après que les pièces ont été mélangées ?
Je dois avouer que ça ne m'a pas beaucoup servi par la suite.
Pour ce qui est de m'être fait commander par plus con que moi, le colonel m'a expliqué que c'était ma faute, je n'avais qu'à suivre les cours de l'école d'officiers de réserve, là, j'avoue qu'il n'avait peut-être pas tort.
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2015 à 11h47 : Quoi ? On ne vous apprend pas à remonter des armes différente...
As-tu appris à boire, au moins ?
J'étais sursitaire, je savais déjà boire et fumer ...
Not' God a presque tout dit concernant "la quille".
Peu de chose à ajouter donc, si ce n'est que le mot est emprunté (fin XIIIe s.) à l'ancien haut allemand "kegil" → cheville, piquet, pieu, morceau de bois utilisé dans un jeu.
Merci M'sieur Rey.
Allez... on retourne jouer.

réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2015 à 12h10 : J'étais sursitaire, je savais déjà boire et fumer ......
Et moi j'ai devancé l'appel.......
Quand je l'ai fait remarquer au Cabot-Chef il m'a dit:
-"M'fr'ez huit jours ! V'me prenez pour un idiot ?......je le savais, vous êtes arrivé le 2 Juin.....l'appel c'est le 18 !"
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 13h24 : Et moi j'ai devancé l'appel....... Quand je l'ai fait rema...
Eh ben dis donc ! Ton Cabot-Chef s'est pris un beau râteau avec son appel : c'est le désert depuis 13 h !
C'est comme ça les dimanches après-midi ensoleillés ...
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 06h18 : (la quille bordel) .........ou j'bouffe un bleu ! Tu viens au "P...
ou j'bouffe un bleu !
Ici, tu as le choix.
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 07h50 : Quand j'ai eu 18 ans je voyais des "anciens" de 20 ans revenir tout au...
Parce que tu crois qu'on mettait le bromure, tous les matins, dans le café ? Grave erreur ! C'est l'officier de quart qui indiquait, chaque jour, au cuistot dans quel plat il devait le verser: tantôt la soupe, ou la vinaigrette de la salade, ou le boeuf bourguignon, ou même dans le picrate. C'est qu'on est futé, dans la Marine !!!
Mais de nos jours, si vous demandez du bromure à votre pharmacien, il ne va pas se fatiguer à vous peser la poudre. Il vous proposera la boîte de gelules, comme à
cette page *

* pourquoi la mise entre deux accolades { et } ne marche pas ?
réponse à . BOUBA le 03/05/2015 à 02h47 : Le service à Georges fut le STO dont il s'échappa à l'occas...
Ad'taleur pour le café.........
avec ou sans bromure ?
réponse à . ergosum le 03/05/2015 à 22h55 : Parce que tu crois qu'on mettait le bromure, tous les matins, dans le café...
Tes gélules n'ont rien à voir avec le bromure, au contraire. C'est un médicament pour favoriser l'érection, le même principe actif que le Nikafon 500.
réponse à . ergosum le 03/05/2015 à 22h55 : Parce que tu crois qu'on mettait le bromure, tous les matins, dans le café...
Avant, le système God "baptisait" automatiquement le site "cette page" ; on modifiait si on le souhaitait.
Aujourd'hui, le système IznoG0d demande qu'après la dernière lettre (ou signe) du site, on ajoute ceci | (que l'on écrit avec AltGr+6) et un nom, un mot que tu choisis.
Soit :
{ http://sineurbe.i.s.f.unblo...etc...jpg | essai }, sans aucun espace.
Et ça donne ça : Essai

Suis-je assez claire ?
réponse à . ergosum le 03/05/2015 à 22h55 : Parce que tu crois qu'on mettait le bromure, tous les matins, dans le café...
Pour faire un lien : {URL du lien|ton texte} (sans espaces).
Youpeeeeee ! Merveille de la technique ! J'ai essayé sur mon #250, et,ça marche !!!!

réponse à . DiwanC le 04/05/2015 à 01h07 : Avant, le système God "baptisait" automatiquement le site "...
... euh ... pour cette mixture médicinale, alors là, c'est clair !
Silence ?
Chaque jour il y a une nouvelle expression que tu reçois dans ton mail quotidien.
Si tu veux changer les paramètres de ton compte, tu vas dans le bandeau bleu foncé en haut de la page Expressio, tu cliques sur ton pseudo tout à droite et tu choisis "Profil".
C'est parce que l'expressio du jour, c'est "C'est du peu au jus" et non "La quille" qu'il n'y a pas grand monde ici.
On peut confondre !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La quille » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?