Parler ex professo - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Parler ex professo

Parler en homme compétent, qui connaît parfaitement son sujet.

Origine

Peut-on avoir été prof et sot ? Hélas, le passage obligé dans les sévices de l'Éducation Nationale a prouvé à chacun que l'être est parfaitement possible, même si ce n'est pas la règle, heureusement. Et quand on l'a été, peut-on ne plus l'être ? Ce n'est pas certain, mais c'est évidemment ce qu'on peut souhaiter de mieux pour le prof et ses élèves.

Toujours est-il qu'un prof, aussi sot soit-il dans son comportement, peut parfaitement parler ex professo, s'il maîtrise bien son sujet, ce qui est la moindre des choses.

À l'origine, cette locution latine avait le sens de 'ouvertement'.
Mais le 'ex' est trompeur. Il n'a pas le sens de l'ex qu'on trouve dans ex-épouse, ex-ministre ou ex-prof et sot, et qui signifie 'précédent' ou 'précédemment'.
Ici, 'ex' avait le sens de 'selon' et 'professo' était issu de 'profiteri' qui signifiait "déclarer ouvertement".

Si la locution a la signification qu'on lui connaît aujourd'hui (en 1620, elle a commencé par vouloir dire "en exposant doctoralement"), c'est probablement suite à l'influence de la similitude apparente entre 'professo' et 'professeur'.

Exemple

« F… me conseille d'imprimer, comme elles sont, mes réflexions, pensées, observations, et je trouve que cela me va mieux que des articles ex professo. »
Eugène Delacroix - Journal, 20 mai 1853

« Mais aucun d'eux, au moins dont les ouvrages soient parvenus jusqu'à nous, n'a traité ex professo cette question, ou ne nous a fait son histoire »
Charles François Dupuis - L'origine de tous les cultes

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Parler ex professo » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Espagnees Hablar ex cátedraParler depuis son siège / sa chaire (= Parler avec autorité et compétence / Parler ex professo)
Italieit Parlare ex professoParler ex professo
Pays-Basnl Weten waarover je het hebt(bien) connaître le sujet de son discours
Belgique (Flandre)nl Met kennis van zaken sprekenParler en connaissance de cause
Pays-Basnl goed beslagen ten ijs komenêtre bien équipé/préparé avant d'entrer le patinoire
Brésilpt Falar de cátedraParler depuis la chaire
Roumaniero A vorbi ca din carteParler comme dans le livre
Roumaniero A vorbi ex cathedraParler ex cathedra

Vos commentaires
Peut-on avoir été prof et sot ? Hélas, ...
que celui qui ne s’est jamais trouvé déconcerté, décontenancé au point de rester coi, de se sentir God ich ’godiche’, sans réplique sensée immédiate, me jette la 1ère pierre !
Je pars du principe que ce n’est pas la peine d’être "sot" si on ne le montre pas de temps en temps !  (même chose quand on a une étincelle de génie ! lol)
Ici, ’ex’ avait le sens de ’selon’ et ’professo’ était issu de ’profiteri’
Et c’est de "profiteri" qu’est également issu le délicieux nom de "profiterolles".
Comment, non? M’enfin, sot!
Rien à voir avec le sujet du jour, mais j’aimerais vous faire partager mon coup de coeur pour un livre de Gaston Compère, auteur belge de renom, qui a écrit: "Je soussigné, Charles le Téméraire, duc de Bourgogne".
Un livre magnifique, écrit dans un francais absolument littéraire, même si parfois, du fait du style et de certaines phrases à la construction un tant soit peu alambiquée, il devient difficle à comprendre.
Exemple de phrase magnifiquement allant biquée (même si elle parle de chevaux):
"Cela en moi d’impatient et qui ne s’extériorisait qu’aux moments de crises insuportables, j’aimais le retrouver, dans une candeur que je dirais superbe, chez les chevaux que je montais."
Cela me rappelle cette phrase belge par excellence: "le camion du chemin de fer, eh bien, celui-là qui le conduit, sa femme son frère, hier il est mort, hein."
réponse à . file_au_logis le 03/09/2008 à 07h28 : Rien à voir avec le sujet du jour, mais j’aimerais vous faire parta...
La 3 était l’entrée en matière. Voici l’oeuvre:

Dans ta jeunesse, ô Charles, t’aimais raire,
Courir le guilledou, imiter le cerf.
Dans les batailles, des milliers de manants tu tuas,
Mais maintenant, repose-toi, pend ta gruelle, car Gand tu as!
AVISSSS A TOUS LES BELCHES DE COEUR ET D’ESPRIT, LES MECS ET LES MECQUES

La prochaine CONVENTION INTERPLANETAIRE D’EXPRESSIO aura lieu dans notre belle capitale européenne - ou ses environs - le vendredi 19 Septembre, en fin d’après midi.
Je proposerais par exemple à partir de 18:30, pour permettre aux provinciaux et sélénites de serre-vis de pouvoir nous rejoindre en toute quiétude.
Cela serait naturellement superbe que notr amie Jon’ puisse, comme elle en a le tour, s’occuper de nous trouver une place au soleil.
Venez-y nombreux/ses et amnésie vos ami(e)s. Je préviens nos amis francais que - pour éviter tout déboire (pour l’octroi du pourboire) - le savoir-parler de la langue néerlandophone n’est PAS un atout. C’est seulement un avantage... 

En hommage à l’expressio du jour, le thème sera donc: "savoir parler ex-professo de tout, mais surtout, de n’importe quoi, et cela, avec conviction, à la manière de Pierre Dac!"
ma concierge, qui tient à avoir le dernier mot dans ses ex-caliers s’exprime in ex trémies.
le terme "professeur" rappelle que les châtiments corporels ont été autorisés à l’école. Une circulaire récente préconise son remplacement par "antifesseur". Le SNES proteste, mais les faits sont là.  
réponse à . cotentine le 03/09/2008 à 00h39 : Peut-on avoir été prof et sot ? Hélas, ...que celui qu...
Je pars du principe que ce n’est pas la peine d’être "sot" si on ne le montre pas de temps en temps !

C’est pas moi qui dirais le contraire, un exemple parmi tant d’autres... longtemps j’ai cru que François M. montait l’aurochs de Solutré ! Alors qu’en fait, ce reptile n’a jamais déployé ses ailes en Bourgogne, il avait horreur du Pouilly !!!
réponse à . file_au_logis le 03/09/2008 à 07h38 : AVISSSS A TOUS LES BELCHES DE COEUR ET D’ESPRIT, LES MECS ET LES MECQUES ...
J’ai noté que les Belges de ce merrrveilleux site savaient parler ex professo des gourmandises passées et présentes qui feraient toute la saveur de leur pays (voir cette page). Quoique : le Choco Prince, ce n’était pas un biscuit LU ? Non non, je ne Paul et Mickey-rai pas là-dessus : vous en parlez bien mieux que moi.
DEVINETTE EX PROFESSO

il compose à son tour un recueil d’expressions et de proverbes latins puisés chez les auteurs anciens, les Adages. Chaque expression est commentée et cet exercice, qui lui permet d’illustrer les rapports entre la littérature latine et grecque, est prétexte pour l’auteur à proposer ses analyses sur l’homme, la religion ou les sujets d’actualité. La première édition du recueil (1503) est régulièrement révisée par l’auteur (d’autant que des éditions pirates se font rapidement jour) et le recueil final comporte plus de quatre mille articles.

Devinez de qui parle cet article (c’est pas une tannade)
On pourrait penser à un ancêtre de God non ?
la solution ce soir, si vous ne trouvez pas avant.
(God quand tu auras épuisé toutes les expressions, tu pourras continuer avec les proverbes !)
Je viens de sauver d’une mort annoncée,  notre merveilleux site. :&rsquo)
Est-ce que -ex- cathédra - se rapprocherait de ex-pro?
Ou serait-il plus fort dans le sens...Parole d’Evangile?
God s’exprime ex pressio
réponse à . <inconnu> le 03/09/2008 à 09h08 : Est-ce que -ex- cathédra - se rapprocherait de ex-pro? Ou serait-il plus ...
Ma réponse ex professo c’est que l’intervention ex cathedra , (=depuis le siège de Saint Pierre) , étant effectivement réputée infaillible, le cours ex cathedra ne devrait pas pouvoir être remis en cause. Toutefois le professeur tient alors sa légitimité, non d’un savoir reconnu ( ex professo) mais de son poste. La fin du mandarinat fut, en 68 , l’une des revendications principales des étudiants... et la grande déception pour beaucoup. Sur ce plan, le rapport professeur-étudiant reste incroyablement différent aux USA et en France.
réponse à . mickeylange le 03/09/2008 à 09h07 : DEVINETTE EX PROFESSO il compose à son tour un recueil d’expression...
Ne serait-ce point ce bon Erasme (voir cette page) que mon ex professeur agrégée de Français de 5ème et de 4 ème, le bonne Madame Edme, nous citait ex professo ? Elle avait dû faire sa thèse à son propos car il ne se passait pas un cours sans une évocation intelligente et propice de cet humaniste qui a imprégné heureusement mon adolescence.
réponse à . momolala le 03/09/2008 à 08h49 : J’ai noté que les Belges de ce merrrveilleux site savaient parler e...
Ce l’est devenu mais à l’origine il était belge. Voir cette page.

A tous et entre nous, tout à fait confidentiellement, puisque nous sommes entre quat’ zieux, (les miens de ce côté de l’écran et les vôtres, ben chez vous) ne vaut-il pas mieux que nous parlions gourmandise que politique. Hmmm? La question est posée. 
réponse à . mickeylange le 03/09/2008 à 09h07 : DEVINETTE EX PROFESSO il compose à son tour un recueil d’expression...
Ne serait-ce point Erasmus, qui soit dit en passant n’est pas un ancetre de God mais plutôt un émule, God étant le premier en tout.

Ah ben Momo, j’ai l’air de quia moi mainant ? Hein ? Comme d’habitude... Ah bon.
réponse à . chirstian le 03/09/2008 à 09h25 : Ma réponse ex professo c’est que l’intervention ex cathedra ,...
Cela nous ramène à l’intervention de Syanne hier : enseigner ex cathedra (le plus souvent dans la tête) relève du dogme ; enseigner ex professo n’exclut pas le remise en cause, donc l’argumentation dans une démarche "scientifique" qui s’installe dans l’échange et ne peut être que bénéfique aux deux parties, enseignant et apprenants.
réponse à . tytoalba le 03/09/2008 à 09h54 : Ce l’est devenu mais à l’origine il était belge. Voir ...
oui, et même qu’on prononce Erasmousse , en souvenir de son intérêt pour la bière belge !
réponse à . <inconnu> le 03/09/2008 à 09h54 : Ne serait-ce point Erasmus, qui soit dit en passant n’est pas un ancetre d...
Meuh non ! Je passais là par hasard, c’est tout et c’était au rayon de mes souvenirs ! Contente de te retrouver, pour de vrai. Belle journée à tous !
Ex professo, sur ex pressio c’est ex travagant comme disait Erasme. Momo t’as gagné un verre de rosé 
réponse à . chirstian le 03/09/2008 à 09h59 : oui, et même qu’on prononce Erasmousse , en souvenir de son int&eacu...
Et c’est après quelques petites mousses qu’il a créé le programme Erasmus. cette page
réponse à . mickeylange le 03/09/2008 à 10h02 : Ex professo, sur ex pressio c’est ex travagant comme disait Erasme. Momo t...
boire un verre de rosé ex vigno ? Marcel................!
réponse à . momolala le 03/09/2008 à 09h58 : Cela nous ramène à l’intervention de Syanne hier : ense...
l’argumentation dans une démarche "scientifique" qui s’installe dans l’échange
tu seras d’accord pour dire que le terme important est : échange.
Il m’arrive de parler ex professo de techniques pédagogiques devant des groupes de professeurs de français, et mon image favorite c’est le policier monté sur son estrade au milieu du carrefour : il reste en dehors des flux pour mieux les diriger. Il doit être vu et montrer clairement la direction. Son collègue, motard, s’intègre dans le flux , roule à la hauteur d’un automobiliste , et influe sur le comportement de celui-ci par sa présence et son exemple.
Il est des moments où le rôle d’un enseignant est de privilégier les questions, car l’apprenant ne s’approprie que l’information qu’il reçoit de façon active. Mais il y a aussi des moments où une réponse claire doit être apportée , car trop de doute déstabilise et décourage. Savoir quitter sa chaire, mais savoir y remonter quand il le faut.
réponse à . chirstian le 03/09/2008 à 10h57 : boire un verre de rosé ex vigno ? Marcel................!...
Non ex Vigneault comme Gilles ex prof de lettres !
Briiiiiiiiiiiiidge................! une poutarde
réponse à . chirstian le 03/09/2008 à 12h03 : l’argumentation dans une démarche "scientifique" qui s’insta...
le policier monté sur son estrade au milieu du carrefour 
On appelle ça une cocotte minute, parce qu’il y a un poulet dedans et que ça siffle tout le temps.
réponse à . file_au_logis le 03/09/2008 à 07h38 : AVISSSS A TOUS LES BELCHES DE COEUR ET D’ESPRIT, LES MECS ET LES MECQUES ...
Noté avec plaisir !
On prend la crémerie habituelle (les Brassins) ? Ou on change d’endroit ?

Je n’en parle pas ex professo,
alors, peut-être avez-vous des restos
à proposer ou un bistro
où nous resterons plus tard que tôt
réponse à . momolala le 03/09/2008 à 09h49 : Ne serait-ce point ce bon Erasme (voir cette page) que mon ex professeur agr&eac...
tu veux parler de ce bon Didier ? qui se baladait à cheval à travers toute l’Europe ?
et dont on a donné son nom au programme "Erasmus" pour les étudiants cette page

’Erasmos’ signifie en grec ’l’ aimé’. C’est en souvenir de ton adolescence que ton petit fils est "Aimé" ? 

navrée, j’arrive, comme la cavalerie, après la bataille ! j’ai cliqué sur (14) sans avoir lu la suite !
réponse à . Jonayla le 03/09/2008 à 13h11 : Noté avec plaisir ! On prend la crémerie habituelle (les Bra...
Si il y a assez de place au Brassins, compte tenu de la foule immense qui va se presser pour nous rejoindre...
Bah, on laissera la porte ouverte...
Ou alors, nos autres Belches de coeur ou d’intention ont d’autres propositions... Du moment qu’elles sont malhonnêtes... 
réponse à . file_au_logis le 03/09/2008 à 07h28 : Rien à voir avec le sujet du jour, mais j’aimerais vous faire parta...
Juste en dégustant mon expresso - sans "ỉ ni sucre svp - 80/20, arabica aujourd’hui de Paksé et robusta de Sao Tomé ! Ce qu ’il est bon !
°
Juste donc en le dégustant et non plus sans rien à voir avec le sujet du jour ... Votre Charles en appelle un autre qui s’est rappelé à mon souvenir des dernières vacances ... le passé déjà. Essayez si vous ne l’avez encore lu, le dernier Orsenna. Voilà, on y est, avec cette histoire de Charles l’un et de Charles l’autre !
"La chanson de Charles Quint".
°
Retour à l’expressio du jour ...
Il vaut mieux parler ex professo que parler sexe o profs !
°
Ach ! Que c’est môffais !
°
Pub.com 
"Epressio le site du ... fait cal ... embour"
°
@ momolala
Le café est payé par le contribuable ... plus précisément celui-là même qui le consomme, et qui nonobstant se lève très très tôt et se couche itou. Car comme l’avait dit l’auguste K Fay-In
Mieux valent deux plombes de bon amour sommeil que toute une nuit de mauvais glamour réveils



La Marseillaise, selon ma dame de Bercy ...
Aux bourses ! Citoyens ! Marchons, marchons ! Qu’un bon café embaume nos toisons!
Selon une bière (belge  ) ?
A moins que le Ricard ne sorte sous pression du puits, chez God ! 
Sans en parler ex professo
Je peux vous dire ex abrupto
Qu’on peut chanter in extenso
Les louanges du site expressio
Car il est vrai qu’Ipso facto
Il ne peut y avoir d’ex aequo
A Buxelles, il y a un demi siècle, nous avons eu l’Expro 58.
C’était magnifique!
J’en ai encore des étoiles plein les yeux.
Et l’Astromium (comme nous disions à l’époque, nous les gamins) qui est toujours là, hein, qu’en dites-vous?
Notre rêve était que cela soit 9 boules de crème à la glace dans un super cornet...

Comment? Oui, je l’ai entendu! Qui a ajouté: "de frites"? Que cet iconoclaste se dénonce!
Exprofesseur professeur a l’ANPE  ??
réponse à . <inconnu> le 03/09/2008 à 18h13 : Sans en parler ex professo Je peux vous dire ex abrupto Qu’on peut chanter...
joliiiiii!
Ceux (très rares) qui n’aiment pas l’école, quand ils entendent leur maître parler ex profeso râlent ...
C’est que l’enseignement professoral, c’est un aposte, hola !
Ma seconde nièce vient de commencer sa première année en tant qu’instit’, dans sa classe elle a déjà plus de 20 gosses, autant de personnalités différentes et de vécus différents, et ça la passionne (c’est de famille).
OX* répare les profs
SOS : l’ex prof répare
Le prof pare ses rox (et roukys )
Fesser ex pro par l’O (toute une histoire)
Prof es R râpe solex

* Un bon bouillon de bœuf, y a que ça de vrai !

Anna 2 qui suivent 
réponse à . Jonayla le 03/09/2008 à 23h29 : OX* répare les profs SOS : l’ex prof répare Le prof pa...
Le souvenir du parfum de ce bon OX* (dont j’ai gardé quelques exemplaires des célèbres tasse et sous-tasse), un peu de sel de céleri dedans et bien sûr l’inoubliable biscotte au-dessus.

Oui, bon, pas le matin bien sûr. Le matin c’est même pas un café, juste une bonne jatte de lait.
Bonne journée à tous.
bonjour, d’aussi loin que je me souvienne je n’ai jamais entendu parler d’ex professo, par contre ex cathédra oui. Chouette le site, qu’elle érudition! une fine dissection de la langue et des papilles auditives, cela nous rappelle un peu 68. Bonne semaine.
Bon alors, ça marche aujourd’hui ? Maudit qui précède a donc vaincu le signe indien de la page imposée d’hier. Tant mieux. Je n’ai pas pu rétorquer à Chirstian comme je l’aurais aimé après qu’il eût affiché des trombines pirates (c’était le jour sans doute) sous mon pseudo à moi-je. Horizondelle et Lafeepolaire ont heureusement remis l’église au milieu du village la balle au centre. Ouf !
Mais le ’ex’ est trompeur. Il n’a pas le sens de l’ex qu’on trouve dans ex-épouse, ex-ministre ou ex-prof et sot, et qui signifie ’précédent’ ou ’précédemment’.
Ici, ’ex’ avait le sens de ’selon’ et ’professo’ était issu de ’profiteri’ qui signifiait "déclarer ouvertement".
Exit mon mari : s’il n’est plus mon mari, est-il encore mien en ex-mari ? Mihi ex professo : je suis une ex-marrie encore un peu convexe (XXX) sans mari mais avec doux ami excitant que j’espère ne pas ex-citer avant longtemps. Alleï, je vous laisse la plume et l’encre et je vais m’accrocher aux ridelles avant que le Mistral ne m’emporte ! Belle journée à tous !
Un spécialiste spécialiste de Voltaire de ex pro-fesse-oh! serait-il un ex pro-fessier?
Il avait toujours des idées lumineuses, il parlait ex-pro-faisceau!
confondre les expressions "ex-professo" et "ex-nihilo" , ce n’est pas très gentil pour les professeurs.
réponse à . chirstian le 03/09/2008 à 12h03 : l’argumentation dans une démarche "scientifique" qui s’insta...
Il m’arrive de parler ex professo
c’était en 2008. Quelques mois après je suis devenu un ex-pro. Et je dois attester ici que la retraite ce n’est pas tellement désagréable (pour ceux qui peuvent en profiter). Le changement principal c’est que pendant mes siècles d’activité j’ai lu, regardé, écouté en éponge avec l’idée de tout réutiliser professionnellement. Et mon bureau était rempli de ces vieux documents qu’on garde parce qu’ils pourraient resservir. Et puis tout d’un coup, on réalise que ces connaissances ne serviront plus, car personne n’attend plus rien d’un ex-pro. Ou bien des interventions bénévoles, des conseils d’ami, de la présence -aussi précieux pour celui qui donne que celui qui reçoit - mais si loin de l’exigence professionnelle. Et on fait un grand ménage dans le bureau, car aucun pro ne pourrait tirer profit de documents rattachés à une expérience qui n’est pas la sienne.
Et cela n’a rien de triste, car on se fixe ainsi d’autres objectifs, qui font réaliser la vanité des précédents.
Mais en parlant ex-retraito, je reconnais que les premiers mois sont quand même bien déroutants ! 
réponse à . chirstian le 18/07/2011 à 09h45 : Il m’arrive de parler ex professo c’était en 2008. Quelques...
Rassure-toi, on s’en remet très bien. Je pense qu’il n’y a aucune vanité dans les précédentes passions qui ont empli nos vies et pas davantage dans celles qui viendront. Il est vrai qu’on se sent un peu déçu peut-être de voir notre trou dans l’eau se refermer très vite, mais comme on a bien appris à nager, on est prêt pour d’autres voyages. Je te les souhaite riches de nouvelles expériences exaltantes. A ta mesure.
réponse à . chirstian le 18/07/2011 à 09h18 : confondre les expressions "ex-professo" et "ex-nihilo" , ce n’est pas tr&e...
Quoique ...
Comme tu parles d’expérience, tu comprendras très bien.
Et merci, grâce à ta contribution de prévenir les futurs "ex-professo" de ce qui les attend; quoique...
s’ils sont un peu plus profs que sots, ils doivent un peu s’en douter et même regretter in petto que grâce à l"’ami" Sarko, ils vont pouvoir attendre au moins 2 ans de plus avant de pouvoir parler ex-retraito.
C’est curieux, mais cette expression, en langue espagnole, a un sens absolument différent; et elle n’est employée que dans ce sens là, c’est-à-dire:faire exprés. Par exemple:’ He venido ex profeso para verte’- ’Je suis venu exprés pour te voir’
C’est comme ça, j’ai pas fait exprés, mais avouez que c’est tout de même bizarre!
Calamity Germaine* qui vient de prendre ses quartiers d’été en Bretagne à "C" me demande de vous dire que:
"Exhiber ex abrupto cette expression comme un ex-voto c’est extravagant comme disent les extravertis exubérants d’expressio."
*La comtesse de "C..." n’ayant à "C..." de connexion internet qu’à marée haute (à marée basse les câbles servent à étendre le linge) elle ne peut intervenir qu’en fonction des horaires des marées et à condition que le coefficient de marée soit inférieur à 90.
réponse à . joseta le 18/07/2011 à 08h03 : Il avait toujours des idées lumineuses, il parlait ex-pro-faisceau!...
Un ex-pro-faisceaux, c’est un fasciste repenti ?
réponse à . file_au_logis le 03/09/2008 à 07h20 : Ici, ’ex’ avait le sens de ’selon’ et ’professo&rs...
L’idée m’est venue ... trois ans après.

Il ne faut donc pas hésiter à l’affirmer haut et fort : vive les profiterolles ... et à bas les profiteurs !
réponse à . SyntaxTerror le 18/07/2011 à 16h50 : L’idée m’est venue ... trois ans après. Il ne faut do...
Bon appétit!
réponse à . joseta le 18/07/2011 à 11h27 : C’est curieux, mais cette expression, en langue espagnole, a un sens absol...
avouez que c’est tout de même bizarre!
comme l’écrit God, "À l’origine, cette locution latine avait le sens de ’ouvertement". En fait, et pour être précis, l’expression latine signifiait mot à mot : "d’après ce qui est publié, connu"
L’espagnol a donc conservé ce sens, tandis qu’en français, l’expression a subi l’attraction du mot professeur  : ce qui est professé c’est ce qui est avoué publiquement, avant d’être ce que le professeur enseigne.
réponse à . chirstian le 18/07/2011 à 18h41 : avouez que c’est tout de même bizarre! comme l’écrit ...
"d’après ce qui est publié, connu"
Cette explication (que je ne mets pas en doute), à mon avis, se rapproche certainement davantage, mais j’insiste sur le fait que l’unique sens, en espagnol, c’est faire quelque chose de manière tout-à-fait intentionnée. Pour illustrer, un autre exemple, qui, cette fois, implique créativité:
- Escribo estos versos ex profeso para ti.
(J’écris ces vers exprés pour toi).
réponse à . joseta le 18/07/2011 à 20h33 : "d’après ce qui est publié, connu"Cette explication (que je ...
j’entends bien, mais si tu écris ces vers exprès pour moi, on n’est pas loin de l’idée que tu écris ces vers "ouvertement" pour moi. D’après tout ce qui est connu, c’est pour moi que tu écris ces vers, nul ne peut en douter.
Et ça me touche d’ailleurs beaucoup, même si je préférerais que tu m’invites à en vider quelques uns ! 
réponse à . chirstian le 18/07/2011 à 21h38 : j’entends bien, mais si tu écris ces vers exprès pour moi, o...
J’ai dit vers, pas verres!
(quoique...)
J’espère pour vous deux que ces vers - ou ces verres? - ne seront pas solitaires!
réponse à . file_au_logis le 18/07/2011 à 22h02 : J’espère pour vous deux que ces vers - ou ces verres? - ne seront p...
Et le vers part à site.
(merveilleux ajouterai-je)
réponse à . mickeylange le 18/07/2011 à 12h59 : Calamity Germaine* qui vient de prendre ses quartiers d’été ...
Ben dis donc, ça discute sérieux  ! On se croirait dans la salle des profs... qui en fin de journée se retrouvent autour d’un verre, après avoir déclamé des vers... Attendrissant !
La comtesse de "C..." n’ayant à "C..." de connexion internet qu’à marée haute (à marée basse les câbles servent à étendre le linge) elle ne peut intervenir qu’en fonction des horaires des marées et à condition que le coefficient de marée soit inférieur à 90.
L’an dernier, j’ai cru les belles paroles d’un godelureau (de Télécom) qui promettait le paradis avec une clé 3 points G ou G3... enfin quelque chose comme ça. Un bluff ruineux ! Alors cette année, j’ai investi pour une « boîte de vie » alimentée par deux ou trois éoliennes, plus pratiques pour tendre les cordes à linge. Moderne, non ?
Merci pour le message ! 
réponse à . file_au_logis le 18/07/2011 à 07h50 : Un spécialiste spécialiste de Voltaire de ex pro-fesse-oh! serait-...
"spécialiste de Voltaire": c’est quand même marrant: on l’a tous traitée de pisse-vinaigre, mais on continue d’en parler ! Faut croire qu’elle a fait grosse impression, quand même, non ? 
réponse à . DiwanC le 19/07/2011 à 00h57 : Ben dis donc, ça discute sérieux  ! On se croirait dans la s...
"un godelureau (de Télécom) qui promettait le paradis avec une clé 3G": le paradis, ma Germaine, ça ne s’ouvre qu’avec une clé de 12, voyons ! :&rsquo)
réponse à . Rikske le 19/07/2011 à 07h15 : "un godelureau (de Télécom) qui promettait le paradis avec une cl&...
...ça ne s’ouvre qu’avec une clé de 12...
C’est pourtant vrai ! J’aurais dû me méfier... d’autant plus que le menteur de Télécom ressemblait vaguement au plombier de mickeylange !

ANAGRAMME
Expresso parole fr

Je sais, il manque un i, mais c'est la faute au matos fourni.
- Tu vois la religieuse là-bas ? C'est elle qui me donne des cours de religion...
- ta prof est soeur ?
- oui, oui, ma prof...
Les premiers à parler de la sorte sont nos parents, nos aînés. Puis les enseignants et ceux qui vont nous apprendre un métier. Certaines expériences personnelles se passent de mots. Nous découvrons des choses par nous-même mais il faut nous les expliquer. Tiens, les enfants et leurs pourquoi ? sont un bon exemple.
Bizarre... pas de Diwan ni de Bouba... vous avez été privés d'ordi ce matin ?
réponse à . le gone le 06/06/2017 à 10h20 : Bizarre... pas de Diwan ni de Bouba... vous avez été privés...
Voilà, voilàààààààààààà.........On a quand même de le droit de s'absenter sans demander la permission, non ?....
J'ai une vie en dehors d'Expressio........
Bon alors quoi vous dire à propos de Georges.....
Corne d'Auroch peut être.....

Il proclamait à son de trompe à tous les carrefours :
"Il n'y a qu' les imbéciles qui sachent bien faire l'amour,
La virtuosité, c'est une affaire de balourds !"


Mais juste histoire de ne pas faillir à la tradition...

Bon c'est un peu tard pour le café......

Marceeeeeeeeeeeeeeel !........le pastaga s'te plaît !
Bizarre... pas de Diwan ni de Bouba..
Je crois qu'ils sont partis à la recherche de l'expression "ex-professo" dans l’œuvre de Georges Brassens...
Mince ! Bouba est reviendu... J'ai l'air fin, maintenant, avec ma supposition...
Quand on parle ex professo, on parle ex cathédra, même si on ne parle pas de cathédrale...
Bouba : "Voilà, voilààà... On a quand même le droit de s'absenter sans demander la permission, non ?... J'ai une vie en dehors d'Expressio..."
legone et ergonum : vous voilà rassurés ? Il râle, comme d'hab... c'est que tout va bien ! 

"Un livre magnifique, écrit dans un francais absolument littéraire, même si parfois, du fait du style et de certaines phrases à la construction un tant soit peu alambiquée...Exemple de phrase magnifiquement allant biquée "
(Filo en # 3)
"Allant biquée" Vous peut être pas, mais moi je sens comme une dénigration raciste dans cette façon ex-professo d'assimiler les biques chèvres à des trucs compliqués et prétentieux. Déjà "bique" au lieu de chèèèvre çà annonce la couleur du propos. L'Autri chien en faisant dans la facilité calembourdesque, se moque du code civil qui depuis le 28 janvier 2015 reconnaît aux zanimaux le droit d'être reconnus comme un "être vivant doué de sensibilité" (article 528) La chèèèvre n'est plus définie par sa valeur marchande, sexuelle ou patrimoniale mais par sa valeur intrinsèque. Il a été mis fin à plus de 200 ans d'une vision archaïque de la chèvre prônée par A. Daudet. Monsieur Seguin (tonton Cristobal pour Germaine) le sais bien que la chèèèvre est douée de sensibilité. Sinon il irait au bordel après s'être mis une goutte d'after chèvre derrière l'oreille.

Blanquette
réponse à . ergosum le 06/06/2017 à 10h41 : Bizarre... pas de Diwan ni de Bouba..Je crois qu'ils sont partis à la rec...
Me v'là...
Au tout début du jour, suis venue soulever le couvercle de la boîte pour savoir quelle serait l'expression du jour. Parler ex professo...

- Bigre* ! me suis-je dit, on va ramer parce que cette attitude ne se rencontre pas chez not' Georges, plutôt silencieux et absolument pas donneur de leçon. On verra bien ce que Bouba en fera.
J'ai éteint la lumière, fermé la boîte, poussé la porte...

Ce matin, après avoir longuement fouillé, je n'ai qu'un "professeur" : Nimbus, un peu hurluberlu, un peu savant fou.
Mais en se touchant le crâne, en criant " J'ai trouvé "
La bande au professeur Nimbus est arrivée
Qui s'est mise à frapper les cieux d'alignement,
Chasser les Dieux du Firmament.


On trouve ça dans Le Grand Pan. Le texte est difficile, la musique tout autant.
De grosses têtes pensantes ont décortiqué les mots et sentencieux, ils professent : [...] le thème de la chanson : le rationalisme scientifique a supprimé les Dieux, ce qui pour l'athée qu'était Brassens, semblerait plutôt une bonne nouvelle. Hélas, en supprimant les Dieux du vin, de l'amour et de la mort, on a supprimé la poésie, qui était la présence du divin dans le quotidien.

Tu fais ce que tu veux avec ça... moi, je ne me pose pas telle question... j'écoute et pis c'est tout ! → c'est là.

* du Bengale 
Il y a bien une chanson qui dit que "Monsieur Gaspard était le professeur" mais je sais plus de qui ni de quand...
Dans un autre domaine le SM paraît qu'il y a des pro fesseuses et des pro fesseurs qui exercent avec talent... Je cherche pas à comprendre leurs clients !
Adieu monsieur le professeur J'ai eu un prof comme ça qui était fantastique.
DEVINETTE
Pourquoi que c'est dans le Nord qu'on parle le moins ex professo ?
- Tu as vu comme il parle ex professo Rudy Fernández ?
- oui...l'érudit...
- mais non, il n'est pas laid Rudy...
- Regarde cette fille, les traits...comme elle ressemble à sa mère...
- oui, elle ressemble à sa mère...mais elle n'est pas si lettrée que ça...
- Tiens, deux porcs avec ce bon porcher qui...mince, truies !
- le porcher t'instruit ?
réponse à . joseta le 06/06/2017 à 14h53 : DEVINETTE Pourquoi que c'est dans le Nord qu'on parle le moins ex professo ...
Réponse
- parce que dans le Nord, pas de calés
réponse à . ergosum le 06/06/2017 à 10h41 : Bizarre... pas de Diwan ni de Bouba..Je crois qu'ils sont partis à la rec...
Alors ? Tout va bien ? J'espère que tu es serein, quiet, paisible...
Grâce à Lange, tu as pu lire une nouvelle aventure de ton "doudou" préféré,* tu vas donc pouvoir passer une bonne nuit !
Dors bien ! 

* Autrement dit : Blanquette ! Pour ceux qui auraient manqué un épisode concernant la vie trépidante d'ergosum, se reporter à cette page (@ 171).

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Parler ex professo » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?