Une levée de boucliers - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Une levée de boucliers

Une démonstration collective d'opposition.

Origine

Si on parle de boucliers, c'est probablement que l'origine de l'expression remonte à loin dans le temps, à l'époque où cet accessoire de guerre était encore largement utilisé.

Et, effectivement, c'est à l'Antiquité, au temps des Romains, que nous allons brièvement nous promener.
L'Académie Française nous dit qu'en ces temps-là, une levée de boucliers était une démonstration par laquelle les soldats romains manifestaient leur opposition aux volontés de leur général.

Ce serait donc du souvenir de cette opposition collective que l'expression serait née au milieu du XVe siècle.

Exemple

« L'avant-projet de loi sur l'autonomie des universités, présenté mardi, a provoqué une levée de boucliers des principaux syndicats de l'Enseignement supérieur. »
Le Nouvel Observateur - Article du 19 juin 2007

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une levée de boucliers » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Angleterreen General / Public outcryTollé général
États-Unisen all hell broke loose!tout l'enfer s'echappe
Espagnees Una protesta generalizadaUne protestation répandue
Espagnees Levantamiento de protestasLevée de protestations
Argentinees Un cacerolazo.Un grand coup de casserole!
Italieit Una levata di scudiUne levée de boucliers
Pays-Basnl Een storm van protestUne tempête de protestations
Pays-Basnl Een golf van protestUne vague de protestations
Pays-Basnl een protestmanifestatie / protestdemonstratiemanifestation ou démonstration de protestation
Roumaniero Un val de protesteUne vague de protestations
Turquietr Kazan kald?rmakLevée de chaudiere

Vos commentaires
- Belvédère se cloue uni.
- Une bière : clou d’élèves.
- Une douce lèvre le bise.
- Une livrée de bouclées.
- Une bouvière descelle.
- Une boucle de ris levée.
- Une DLL* si bouée crevée
- Une veule de Bois-Cléré.
- Le CRS : une boule déviée.
- Le clou de Bures éveiné.
- Boule de l’énervé cuise !
- Le biclou de Sue énerve.
- Le vil suce ode éburnée.
- Le dieu sûr, ce bénévole !

Anna Gramme

* Dynamic Link Library, sans lesquelles aucune de vos applications sous Windows ne marcherait.
"une levée de boucliers" ... c’est sûrement pour faire la tortue, non ??? cette page
une levée de boucliers était une démonstration par laquelle les soldats romains manifestaient leur opposition aux volontés de leur général.

une levée de boucles hier (ou aujourd’hui), ça défrise un chef !

Qu’est ce qu’y dit le p’tit du fond ?
"c’est tiré par les ch’veux" m’dame !
les Bruxellois veulent dormir dans le calme d’où la levée de boucliers contre un projet de loi sur le trafic aérien la nuit : cette page
Bonne nuit, les petits !
cet accessoire de guerre était encore largement utilisé.
tous ne servaient pas à la guerre ! par exemple dans la Civilisation et culture indienne, les Indiens étaient et restent encore aujourd’hui des chasseurs comme les Cree du Canada. Dans leur culture, le bouclier indien doit toujours être levé ! … puisqu’il ne doit pas toucher le sol … « Le bouclier a une longue histoire, c’était l’un des biens les plus précieux du guerrier. Il était décoré de symboles magiques souvent révélés par des bisons. Les pouvoirs protecteurs de ces dessins étaient perçus comme ayant une grande médecine. Leurs significations étaient gardées secrètes de façon à ne pas émousser ce pouvoir protecteur, ceux-ci ne pouvaient d’ailleurs être utilisé que pour la guerre. Les boucliers étaient peints par les anciens qui les remettaient ensuite aux jeunes braves. Comme les peintures étaient inspirées par le monde des esprits par des visions, les boucliers ne devaient pas toucher le sol. C’est pour cela qu’ils étaient habituellement suspendus à des trépieds devant les tipis. cette page

(Sioux, Cheyennes, Iroquois, Apaches,Corbeaux, Pawnees, Nez-Percés, Hurons, Comanches, Navajos, etc. ... étaient de fiers guerriers, chasseurs de bisons et cavaliers émérites ... vus surtout dans les Westerns !!!)
réponse à . cotentine le 01/11/2007 à 02h30 : cet accessoire de guerre était encore largement utilisé.tous ne se...
symboles magiques souvent révélés par des visons
Ils ont bn dos, tes visons... C’est depuis, d’ailleurs, que certaines personnes s’en mettent sur le dos, comme signe de protection, couverts de seins-bols magiques et cabalistiques.
C#est quand même chouette, ces petites bêtes qui fumaient des joints à tire-larigot (était-ce de la moquette pur poils?), pour s’envoyer en l’air et avoir ainsi des tas de petits visons, pleins d’éléphants roses?
les féministes ne parlent pas de boucs liés mais de chèvres liées ! ha ha ha !
réponse à . cotentine le 01/11/2007 à 00h46 : "une levée de boucliers" ... c’est sûrement pour faire la tor...
Ma petite CotCot, comme tu as raison...
Je ne connais pas l’expression, comme décrite par notre Godemichou adoré: je sais - pour l’avoir lu quelque part - que les légionnaires levaient leurs boucliers et faisaient grand tapage en les frappant avec leurs armes pour acclamer leurs généraux, par exemple après une victoire - sauf à Alésia, parce que, bien sûr, Alésia connais pas! - mais par contre, lever les boucliers pour faire la tortue, là, c’était effectivement pour se protéger, et donc, pour construire un mur, une barrière de défense impénétrable aux flèches, javelots, et autres armes -z-et objets contondants ou non.
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 00h51 : une levée de boucliers était une démonstration par laquelle...
jooollliiiii, myrtine que je ne connais pas encore, mais qui viendra bientôt à notre future convention d’expressio.be ... spa?
Levée de bouclier façon légion romaine cette page
God a levé le bouclier qui m’empêchait de venir jouer avec vous. Ah, il n’est pas God pour rien, le jour de fête de tous les saints il ne chôme pas, lui ! Nous avons droit à une expression toute neuve.

Notre bouclier contemporain, c’est le bouclier fiscal, que notre président a ramené à sa taille à lui, forcément, pour être mieux protégé avant de doubler ses revenus. Publiera-t-il sa déclaration puis son avis d’imposition, par souci de transparence ? Si c’est transparent, remarquez, nous n’y verrons rien.
Vraiment très "dommage" qu’on ait besoin de boucliers, de pare-chocs, de protection. Ca freine tout mouvement...
Alors les boucliers de ce matin. je n’en veux pas.... RAD... RAP, ou aurais-je des oeillères?
le bouclier, c’était (source: Alain Rey) : " l’écu ayant une bosse (=boucle) centrale "
sans doute pour ne pas le confondre avec les culs ayant un trou central. Une levée des culs, en signe de protestation ? A voir ! 
le terme me fait penser aux "boucliers humains". A la veille de l’attaque américaine en Irak, on nous parlait tous les jours d’un groupe d’occidentaux partis à Bagdad pour servir de boucliers humains, afin d’empêcher les bombardements. Et puis l’attaque a commencé, et je n’ai plus jamais , mais alors, jamais ! rien lu sur eux. Ont-ils été évacués à temps ? Sont-ils morts ?
Je ne cherche pas à approuver ou condamner leur démarche, mais je relève seulement l’une des nombreuses incohérences de notre information : toutes ces questions qui semblent importantes sur le moment, et dont on ne nous dit jamais la conclusion, parce que l’actualité s’est focalisée sur d’autres problèmes.
C’était ma levée de boucliers personnelle !
En lisant la note de Cotentine , plus haut dans le texte, je pensais aussi à ces "boucliers" placés au dessus du dormeur dans la culture qu’elle évoque et qui étaient censés protéger le sommeil, donc le dormeur, des mauvais esprits, cauchemars et autres interventions jugées extérieures au dormeur, et ayant un caractère néfaste ou sinistre.C’est l’histoire d" Ashibikaasi, qui nous a ramené le soleil et protège nos enfants...
Je pense aussi aux crosses en l’air ,sources de nombreux ennuis graves , dans la grande muette.
réponse à . chirstian le 01/11/2007 à 09h02 : le terme me fait penser aux "boucliers humains". A la veille de l’attaque ...
Y a-t-il plus dérisoirement idéaliste qu’un "bouclier humain" de ce genre ? Comment peut-on concevoir que la simple humanité suffise à protéger qui que ce soit de quoi que ce soit ? N’at-on pas inventé les boucliers pour se protéger de l’inhumanité de la guerre ? D’autres ont utilisé des otages comme "boucliers humains", ce qui me paraît être le comble de la lâcheté, mais le terrorisme est lâche, quels que soient les prétextes qu’il se donne pour agir.

Dans tous les cas malheureusement, le sort de ces "accessoires de la guerre" me semble scellé d’avance. Auraient-ils, pour ceux que tu évoques et qui furent volontaires, eu la même démarche sans la couverture médiatique du moment qui les accompagnait ? Tu poses là un vrai problème de notre société où l’importance des faits n’est plus que celle que les médias leur donnent un instant, où l’on ne va plus aux causes autrement qu’en questionnement sans réponse de fond.
réponse à . hedgehog le 01/11/2007 à 09h12 : En lisant la note de Cotentine , plus haut dans le texte, je pensais aussi &agra...
Bonjour et bienvenue hedgehog ! Tu me fais penser aux auréoles de nos saints dont nous avons parlé il n’y a pas très longtemps qui ne sont que la traduction peinte des "boucliers" qui protégeaient leurs statues autrefois de la pluie.
réponse à . hedgehog le 01/11/2007 à 09h12 : En lisant la note de Cotentine , plus haut dans le texte, je pensais aussi &agra...
et quand on s’appelle hedgehog, on peut aussi évoquer le bouclier naturel de certains animaux , non ? 
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 08h04 : symboles magiques souvent révélés par des visonsIls ont bn ...
t’as des "visions", c’est toi qui as fumé la moquette, mon p’tit Filou ! il s’agit de bisons (après vérification et correction, évidemment sur le dessin-même du bouclier indien )
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 08h47 : Vraiment très "dommage" qu’on ait besoin de boucliers, de pare-choc...
Si je comprends bien, pour l’expression du jour, il faudrait que vous la boucliez ? 
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 08h09 : jooollliiiii, myrtine que je ne connais pas encore, mais qui viendra bientô...
"mais qui viendra bientôt à notre future convention d’expressio.be ... spa?"

mais de quoi parlez vous à la fin ?
ça a tout l’air d’une histoire belge !
réponse à . hedgehog le 01/11/2007 à 09h12 : En lisant la note de Cotentine , plus haut dans le texte, je pensais aussi &agra...
bonjour et bienvenue hedgehog...
Ta p’tite soeur s’appelle-t-elle Benson?
Comment? Ah! Tu ne fumes pas? Ben tu vois, quoi qu’en dise not’ CotCot’, moi nion plus...
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 11h13 : "mais qui viendra bientôt à notre future convention d’express...
Myrtine, chère myrtine, va donc voir il y a peu, le compte-rendu et les photos de la dernière convention tenue à Bruxelles: le PIED!
Vendredi 19/10: Se reposer sur ses lauriers
cette page
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 11h13 : "mais qui viendra bientôt à notre future convention d’express...
Nan nan nan... N’écoute pas Filou_23, ne te rends pas à "sa page", ne touche pas 20.000 francs belges : ce sont des faux.
Pour voir ce qu’est une vraie Convention d’Expressio, avec éditeur de partoche, clé de 12, vademecum et tous tics wanted, va plutôt à cette page !
Quand il levait la tête vers le ciel, Pharaon opérait une levée de bouc lié (voir cette page) avec des références nautiques intéressantes sans doute pour notre Amiral.
Cf : l’Encyclopédie de Chouettemania : Vient d’une expression de la paysannerie profonde.
Au mois de juin, une vieille tradition veut que dans les fermes et villages une course auxcaprins ait lieue. Le but est d’attrapper un mâle, de l’attacher et de le lever au dessus de la tête en criant " Ca y est le bouc est lié". Pour raison de chronométrage, au fil des temps on a supprimé le "est" d’où l’expression d’aujourd’hui "levée de bouc lié" - Désolé
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 11h18 : Myrtine, chère myrtine, va donc voir il y a peu, le compte-rendu et les p...
Eh ben dis don deux par an vous vous embêtez pas ! Et toujours à Bruxelles ! j’ai cru voir que vous comptiez transhumer ?
Bon, les gosses : Pépé file, il a du taf de marin à accomplir : passer un cadre de 60 kg, 2mX2m, par une fenêtre de premier étage sur rue dont la barre d’appui a été démontée pour son passage, vu qu’il ne passe pas par l’escalier. Chez un autre marin, avec bouts, poulies, berf un gréement de marin, quoi...
Et puis ce soir, dîner d’équipage avec Mateo !
Allez, soyez sages, hmmm ? Et n’oubliez pas HoubaHOBBES dans la salle de coloriage, comme hier soir !
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 12h20 : Eh ben dis don deux par an vous vous embêtez pas ! Et toujours &agrav...
Nan nan nan... Le Mans est la capitale mondiale d’Expressio, avec trois Conventions internationales cette année.
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 08h08 : Ma petite CotCot, comme tu as raison... Je ne connais pas l’expression, co...
D’accord aussi. L’explication par la contestation des ordres est de celles qui traînent dans beaucoup de sources secondaires, mais je n’ai jamais vu de référence précise à une source primaire dans l’histoire romaine. (Chiche, qui en trouvera avant ce soir, on a le temps de lire son Tacite puisque c’est jour de congé...) Dans une organisation aussi disciplinée que la légion romaine il est difficile d’imaginer qu’on ait ainsi manifesté de façon coutumière un désaccord avec les ordres d’un général. D’abord quel général ? Certainement pas le commandant de la légion, qui ne pouvait pas s’adresser à 5000 soldats. Le tribun militaire, qui pouvait réunir ses 500 hommes et se faire entendre d’eux s’il avait une grosse voix ? Mais c’était un élu des soldats, qui aurait certainement fait valoir leur contestation auprès de ses supérieurs avant d’arriver à une confrontation.

La "tortue", méthode d’attaque blindée à l’aide de boucliers semi-cylindriques probablement peints en couleurs éclatantes, semble une explication plus convaincante. Une manoeuvre de l’adversaire (jets de pierres, de javelots) provoquerait ainsi, sur l’ordre du tribun, une levée de boucliers. C’est bien illustré dans le film Astérix le Gaulois, à se repasser entre sa relecture des livres de Tacite.
réponse à . cotentine le 01/11/2007 à 00h46 : "une levée de boucliers" ... c’est sûrement pour faire la tor...
Oups... J’ai d’abord cru qu’il s’agissait de la première vespasienne...
réponse à . momolala le 01/11/2007 à 09h19 : Y a-t-il plus dérisoirement idéaliste qu’un "bouclier humain...
" le terrorisme est lâche, quels que soient les prétextes qu’il se donne pour agir. "

C’est l’Article 1 du code de la guerre ..?
Alors je m’y colle pour l’

Art. 2 :i son camp est finalement reconnu vainqueur du conflit auquel il a lâchement apporté sa contribution, le terroriste devient "résistant", ou "héros". Il peut alors éventuellement recevoir honneurs, colifichets et médailles, voire ministères, même à titre posthume.
réponse à . hedgehog le 01/11/2007 à 09h12 : En lisant la note de Cotentine , plus haut dans le texte, je pensais aussi &agra...
bienvenue, grâce à toi j’ai appris un nouveau mot. Es-tu aussi piquant mais vulnérable également que ton pseudo ?
réponse à . Elpepe le 01/11/2007 à 12h25 : Nan nan nan... Le Mans est la capitale mondiale d’Expressio, avec trois Co...
"Nan nan nan... Le Mans est la capitale mondiale d’Expressio, avec trois Conventions internationales cette année."

ça fait 3 + 2 ? et pourquoi internationales ? j’ai cru comprendre qu’il y avait des belges, d’autres pays sont ils représentés ?
merci pour les références données, je vais avoir de la lecture.
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 13h02 : D’accord aussi. L’explication par la contestation des ordres est de ...
Une manoeuvre de l’adversaire (jets de pierres, de javelots) provoquerait ainsi, sur l’ordre du tribun, une levée de boucliers
plus convaincant, la tortue ? Mais alors diamétralement opposée au sens actuel de l’expression, puisqu’au lieu de manifester contre les ordres, on les suit fidèlement !
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 15h37 : "Nan nan nan... Le Mans est la capitale mondiale d’Expressio, avec trois C...
Expressio pratique le melting pot, on mélange tout et on ne retient rien. 
Si j’ai bien compris, chacun est invité aux conventions, pour l’endroit et les conditions consulter les experts en la matière. C’est-à-dire les anciens (belges ou non).  Et d’après les compte-rendus, on n’a pas l’air de s’y ennuyer.
réponse à . AnimalDan le 01/11/2007 à 13h45 : " le terrorisme est lâche, quels que soient les prétextes qu’...
Tu as raison en ce qui concerne ton article 2. J’avoue que le 1, je n’ai pas tout compris ! Je distinguerais cependant pour ma part la résistance à l’ennemi en temps de guerre dans un pays occupé, le nôtre, tiens, pourquoi pas : c’était l’occupant qui qualifiait les résistants de terroristes. Le terrorisme international qui frappe en aveugle, les "combattants" qui s’abritent derrière des "boucliers humains" -c’était le propos de Chirstian- restent à mon avis des lâches.
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 15h37 : "Nan nan nan... Le Mans est la capitale mondiale d’Expressio, avec trois C...
Filo est le chantre des conventions expressionautes. Selon qu’il voyage ici ou là, comme à La Gaude l’an passé où nous avons pris notre pied ensemble pour la première fois, il convoque une convention. Bruxelles, bien sûr puisque notre Austro-Belge est Belge donc, mais aussi Le Mans et Paris. Chacun s’y rend selon ses disponibilités mais on peut participer par d’autres moyens lorsqu’on ne peut être présent.

D’autres pays sont représentés sur ce merveilleux site, que je te laisse le plaisir de découvrir au fil des contributions à venir.
lorsqu’il y a une levée de bouclier, on peut tomber des nues. cette page
réponse à . momolala le 01/11/2007 à 17h04 : Filo est le chantre des conventions expressionautes. Selon qu’il voyage ic...
... où nous avons pris notre pied ensemble pour la première fois
Hé bien, tu nous en diras tant. 
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 12h20 : Eh ben dis don deux par an vous vous embêtez pas ! Et toujours &agrav...
Ben, entretemps, dans la même année, y en a eu deux au Mans et deux à Paris..., non, on ne s’embête pas, pourquoi? Faudrait?

On entre régulièrement en transe, quand on hume les plats dégustés pendant ces conventions... C’est toujours à la bonne franquette, avec une bonne fourchette... 
réponse à . <inconnu> le 01/11/2007 à 15h37 : "Nan nan nan... Le Mans est la capitale mondiale d’Expressio, avec trois C...
Ben oui, toujours au moins UN belge sur le pont, moussaillon, que ce soit à Bruxelles, au Mans, à Paris, ou à La Gaude... quoi que, là, par la suite, dans le Midi, il y a eu une ébauche de dissidence, lorsque Quasimomo a tenté de nous chanter le duo de (Alpha) Roméette et Julio (L’église)...
réponse à . tytoalba le 01/11/2007 à 16h40 : Expressio pratique le melting pot, on mélange tout et on ne retient rien....
Tyto a tout compris: non seulement chacun, mais aussi chacune et tout le monde en plus, ... à condition d’être gentil, gentille, bien luné, bien lunée, parfois lunatique, pourquoi pas, mais OBLIGATOIRE: AIMER RIRE, et AIMER LES AUTRES!!!
réponse à . momolala le 01/11/2007 à 17h04 : Filo est le chantre des conventions expressionautes. Selon qu’il voyage ic...
Et toi, Momo, la chantre-elle!
réponse à . chirstian le 01/11/2007 à 16h14 : Une manoeuvre de l’adversaire (jets de pierres, de javelots) provoquerait...
Meuh non, pas diamétralement opposé.
Une levée de boucliers, encore aujourd’hui, ne signifie pas une désobéissance, mais une manière de se créer un rempart de protection contre des projets / des paroles / des pensées / des ordres / des actes même peut-être parfois...
Et cette levée de boucliers moderne peut se traduire de moultes facons: des écrits, des incitations à la désobéissance, aussi, pourquoi pas, des pamphlets satiriques (même si ca t’irrite), la grève sur le tas, aussi le tas sur la grève d’ailleurs, ...
Tu n’as que l’alhambra l’embarras du choix.
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 18h18 : Tyto a tout compris: non seulement chacun, mais aussi chacune et tout le monde e...
tu as oublié de dire qu’il y avait un devoir à accomplir, du style Expression du jour. Tu n’as pas peur du loup-garou avec toutes ces lunes ? D’ailleurs existe-t-il une femelle loup-garou ? Je pose la questiion et vais m’enquérir de la chose.
réponse à . tytoalba le 01/11/2007 à 18h26 : tu as oublié de dire qu’il y avait un devoir à accomplir, du...
C’est une louve...gars, rousse ! Bonsoir de ce soir et jolie nuit à tous ! Bise spéciale à mon Filo que je l’aime beaucoup !
réponse à . tytoalba le 01/11/2007 à 18h26 : tu as oublié de dire qu’il y avait un devoir à accomplir, du...
Et bien voili, voilà, voilou, tu viens de le donner, le thème de la prochaine Convention.
Les copines et les aminches, c’est Tyto qui s’y colle!
"La femelle du loup-garou est-elle une louve, gars, rousse?"
Reste plus qu’à dire où et quand...

A ce sujet, je signale que je serai à Bruxelles les 11-12-13 décembre, et que donc, je pourrais envisager de jouer les prolongations sur le vendredi 14 et la fin de semaine...

Qu’en dites-vous? Hein? Les Pépé, Momo, CotCot, Moogli, Louisann, Jonalayette, Mirlou et Mident, Rikske et Hobbes, et pis Canelle qu’on ne voit pas assez souvent, MissCandide qui nous a fait faut bond à Pantruche, la dernière fois, Franclaohara, Sylphide (la paire), et puis Eureka (qui nous a fait entendre le son de sa voix au Mans et notre petit Michou qu’on adore, qunad nous fera-t-il donc une apparition, mais pas en apparté? Et puis Castello, pasque Lille c’est pas loin, et les Normands, les Bretons, les Transiliens, les Lorrains et les Borains, les Alsaciens et les Allemands de Prusse et de Navarre...
Et puis Memphis, qu’est encore sur les rotules... On pense à toi et on te fait la bise, guéris vite et reviens-nous ta maîtresse nous manque...
Et pis, toutes celles et tous ceux qui nous ont fait défaut jusqu’à présent: les Tyto, Chirstian, Yannou (je sais que tu nous lis encore, te caches pas, fais pas semblant!), AnimalDan, Hermès à la griffe célèbre et au pied nickelé ailé, et tou(te)s les autres, et les nouvelles-z-et nouveaux...
C’est ca, la grande famille d’Expressio...
Mais attention, pas de limite, hein, les Canadiens et les Nouveaux-Zélandais, avec toutes celles et tous ceux qui s’y trouvent, sont les bienvenus également. Et les autres aussi...
Jon’, la balle est dans ton camp, ma p’tite!
réponse à . momolala le 01/11/2007 à 19h14 : C’est une louve...gars, rousse ! Bonsoir de ce soir et jolie nuit &ag...
Merci pour la bise espéciale, mais arrête, déjà que le Pépé voulait me prendre sur le quai de la gare, tu vas encore faire jaser...
Proposition:
[slurp] Mon petit Godemichou que j’aime de tout mon coeur [/slurp]
pourrais-tu nous faire, dans ta candeur naive grandeur native une case, dans la colonne de gauche, où tu reprendrais simplement par ordre chronologique, les liens vers les compte-rendus de toutes les Conventions passées, présentes, et à venir?
Cela nous ferait - comme qui dirait - une "bibliothèque de souvenirs", que nous pourrons montrer à nos petits enfants quand ils seront en âge de comprendre...
Une Liste, comme qui dirait:
- Convention Bruxelles - date
- Convention Bruxelles - date
- Convention La Gaude - date
etc...
Si il y en a qui rouspètent pasque Le Mans ne s’y trouve pas, dis-leurs que c’est pasqu’ils ont commencé bien plus tard que nous ôt’s!
merci à tous pour les infos et votre bonne humeur
@ bientot au fil des mots
réponse à . momolala le 01/11/2007 à 17h01 : Tu as raison en ce qui concerne ton article 2. J’avoue que le 1, je n&rsqu...
Bien d’accord ..!! Ah, misère de la sémantique...
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 20h29 : Et bien voili, voilà, voilou, tu viens de le donner, le thème de l...
D’accord pour le 14 décembre.
Quel genre de cuisine ?
réponse à . Elpepe le 01/11/2007 à 00h41 : - Belvédère se cloue uni. - Une bière : clou d’&...
[- Le dieu sûr, ce bénévole !]

C’est sûrement de notre vénéré God que tu veux parler, spa ?
Une levée de boucs liés ?
En prévision d’un sacrifice ?
Ainsi malmenés, les boucs criaient et c’était une tragédie grecque!
Voir cette page
Oui, c’est un peu tiré par les cheveux, mais pour faire lever les boucs qui criaient, j’’ai eu du fil à retordre...
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 18h11 : Ben, entretemps, dans la même année, y en a eu deux au Mans et deux...
y en a eu deux au Mans
Trois, Filou. Ce n’est pas parce que tu n’assistes pas à une Convention internationale, dans la capitale mondiale d’Expressio, qu’il faut traficoter les chiffres et autres statistiques, hmmm ? Laisse donc nos politiciens faire ça, ils sont tellement mieux dans le rôle...
Pour la transparence des chiffres que j’avance, demande donc à HoubaHOBBES (si tu connais ?) : il est sorti de la salle de coloriage, début juillet, pour faire une Convention cénomane, lui aussi. Ce qui, avec la Convention.24H et la Convention.36H auxquelles tu participas, hein ?
Hein ?
réponse à . file_au_logis le 01/11/2007 à 20h44 : Proposition: [slurp] Mon petit Godemichou que j’aime de tout mon coeur [/s...
Si il y en a qui rouspètent pasque Le Mans ne s’y trouve pas
Halte au nombrilisme, Filou ! Une Convention est une Convention, même sans toi...
Bisque bisque rage, hmmm ?
Après avoir tout relu avec plaisir, je dirais bien que l’Académie affirme de manière réductrice en attribuant l’opposition des soldats à leur seul général, nous induisant ainsi en erreur. Le bon sens expressionaute le démontre : une levée de boucliers appelle à une résistance collective contre une agression ou ce qui est ressenti comme tel, venant de n’importe où. La tortue romaine qui protégeait les soldats de tout ce qui tombait du ciel me semble suffisante comme source vérifiable. Et puis ça explique aussi que nos ancêtres les Gaulois, qui n’avaient pas, eux de stratégie collective du bouclier, aient toujours craint que le ciel lui-même...
réponse à . Elpepe le 03/11/2007 à 14h02 : Si il y en a qui rouspètent pasque Le Mans ne s’y trouve pasHalte a...
Toutafé ! La dernière convention que j’aie tenue, c’était avant Noël avec Mickeylange avant son envol.
Tout comme les poilus de 14 mettaient la crosse de leur Lebel en l’air pour signifier leur mécontentement ..........Connaissez vous "la crosse en l’air" de Jacques Prévert magnifiquement interpreté par Serge Reggiani........cette page
réponse à . momolala le 22/01/2011 à 07h40 : Toutafé ! La dernière convention que j’aie tenue, c&rsq...
N’est-ce pas à cette convention de Toulon que ton galurin n’en mena pas large?
DiwanC, BeeBee, Lafeepolaire, racontez-nous donc vos souvenirs...
Germaiiiiiine, descend donc de ta tringle, là! T’as encore une fois pris trop de lagons bleus chez les Dufond de Lacourt, hein? C’est ca?
Faut-il lever nos boucliers pour te faire un escalier et t’aider ainsi? Pour que tu puisses demander après: "L’ai-je bien descendu?" (Non, ceci n’est pas la phrase célèbre du Baron Rouge de retour d’un de ses nombreuses missions de chasse, mais bien plutôt de la Miss en parlant du Grand Escalier de la scène du Moulin Rouge).
L’ écu du blason représente un bouclier, car le bouclier était décoré des "armes" de son propriétaire. Comme il se lit vu du côté de celui qui le porte, il se décrit donc "en miroir". Par conséquent, s’ il est d’ argent à dextre, cette couleur est vue à gauche sur sa représentation. Mais rassurez-vous, il n’ y a pas besoin de faire le poirier, même si les boucliers sont levés.
En fait les légionnaires romains avaient de la chance par rapport aux poilus de 14-18. Car les poilus qui protestaient étaient très souvent fusillés pour l’ exemple.Il est vrai que le bouclier ne faisant pas partie de l’ équipement standard du poilu, une vraie levée de boucliers était impossible. Et pourtant cette guerre était idiote et ses conséquences, après le calamiteux traité de Versailles, furent... une seconde guerre mondiale. Il aurait fallu que tous, du simple soldat aux généraux, puissent lever la crosse de leur fusil, au lieu de partir gaiment vers l’ abattoir, une fleur au canon...
réponse à . file_au_logis le 22/01/2011 à 08h35 : N’est-ce pas à cette convention de Toulon que ton galurin n’e...
"L’ ai-je bien descendu" est une phrase prononcée par la comédienne Cécile Sorel, de la Comédie-Française (à la ville Mme de Ségur...) et non par la Miss-(tinguett) au Casino de Paris, pas au Moulin-Rouge. Dans les années 30 si ma mémoire est juste. Descendre un escalier de music-hall, vu sa raideur, était plus difficile pour une comédienne que pour une meneuse de revue....la seconde en avait l’ habitude !
réponse à . momolala le 22/01/2011 à 07h38 : Après avoir tout relu avec plaisir, je dirais bien que l’Acad&eacut...
La tortue romaine qui protégeait les soldats de tout ce qui tombait du ciel me semble suffisante comme source vérifiable.
sans reprendre nos arguments passés, je continue à penser que la levée de boucliers tire son origine d’un mouvement spontané, anarchique, loin de l’organisation d’une tortue romaine, dont les soldats devaient répéter les gestes durant des jours pour que la rendre efficace.
Quand tu dis "une levée de boucliers appelle à une résistance collective", je tique sur le verbe "appelle" : pour moi c’est un chahut dont la génération est spontanée, pas organisée. Par exemple, en classe, le brouhaha qui enfle d’un coup, le piétinement accéléré ou les mains qui frappent la table : pas de leader, mais seulement l’envie irrésistible de se joindre à la manifestation de contestation pour exprimer son adhésion.
Mais j’espère que je ne vais pas déclencher une levée de boucliers. 
réponse à . mitzi50 le 22/01/2011 à 09h36 : "L’ ai-je bien descendu" est une phrase prononcée par la comé...
"L’ ai-je bien descendu"
n’est-ce pas là l’expression du doute d’un tueur à gages ?
réponse à . mitzi50 le 22/01/2011 à 09h23 : L’ écu du blason représente un bouclier, car le bouclier &ea...
L’ écu du blason représente un bouclier
et je dirais même plus : l’écu du blason représente ... un écu. Puisque vers 1100 un "escut" c’est un : « bouclier (souvent orné d’armoiries) » (du latin "scutum" : bouclier) (TLFI) et un "escut bucler" c’est un « bouclier garni d’une bosse ». (en réalité bouclier chameau a deux bosses, comme moi, tandis que le bouclier dromadaire n’en a qu’une, sans armoirie.)
Le fait que les armoiries soient reproduites sur l’écu était très pratique, à une époque où la carte de visite n’existait pas encore. Eut-elle existé, que le gantelet en eut contrarié l’échange (c’est pour cela que les chevaliers ne payaient jamais avec une carte bleue quand ils étaient en armure). Au centre de l’écu il y avait une petite meurtrière. C’étaient les trous d’écu. Les chevaliers s’approchaient l’un de l’autre, se montraient l’écu, et venaient se renifler le trou d’écu.
Le chien, meilleur ami de l’homme après la femme adultère, a repris comme il a pu cette noble tradition. 
réponse à . momolala le 22/01/2011 à 07h40 : Toutafé ! La dernière convention que j’aie tenue, c&rsq...
Hello momolala, slt à tous,

La petite souris sort de son trou avant d’y retourner dare dare ...

Tout d’abord "Bonne Année", c’est tardif mais ce sera comme les vendanges, ça va être dé-li-cieux.

Ensuite ... que penser de la levée du bouclier fiscal ? Est-ce encore une façon de baisser l’ecu fécal ?

Ach ! Que c’est môffais !

Amitiés et à bientôt !
réponse à . chirstian le 22/01/2011 à 10h47 : L’ écu du blason représente un bouclier et je dirais m&eci...
Non, mais histoire de jeter le gant(elet) pour pouvoir se battre, ils en connaissaient un rayon  !
Quant à l’ héraldique, ce qui n’ était au début qu’ un moyen de reconnaissance (la carte de visite n’ existant pas comme tu le dis si bien) c’ est devenu une véritable science, avec son langage, ses symboles et tout et tout. Je regrette une chose : dans les films hollywoodiens, "Ivanhoé" par exemple, on ne voit pas les chevaliers se flairer le trou d’ écu(l) devant leurs dames.....
réponse à . mitzi50 le 22/01/2011 à 09h36 : "L’ ai-je bien descendu" est une phrase prononcée par la comé...
Merci pour cette correction bienvenue. J’espère seulement ne pas en garder trop de bleus... 
réponse à . file_au_logis le 22/01/2011 à 08h35 : N’est-ce pas à cette convention de Toulon que ton galurin n’e...
...lever nos boucliers pour te faire un escalier...
Il m’en souvient ! Avais-je fière allure sur ces marches polies des victoires acquises après de rudes combats, telle une « écuillère » chevauchant son blanc destrier écumant d’une course lointaine...

Bon... ça c’était avant qu’un enfant de sal...d jaloux - c’est sûr ! - ne me balance une écumoire dans les pattes, que j’me suis retrouvée la dignité par terre et meurtrie, la tête coincée dans une put...in d’éc... écuelle qui traînait là... J’ai survécu au « ridécule »...

Alors, trouve aut’ chose parce que la descente de boucliers - levés, couchés, gaulois, fiscaux, emplumés, avec des strass ou non - c’est pas pour demain !
Germaine 
A bientôt, mon Joli ! 
réponse à . DiwanC le 22/01/2011 à 16h16 : ...lever nos boucliers pour te faire un escalier...Il m’en souvient !...
Bon, pis, si le " ridécule " tuait, ça se saurait, surtout sur ce meeeeerveilleux site !!! 
réponse à . chirstian le 22/01/2011 à 10h17 : La tortue romaine qui protégeait les soldats de tout ce qui tombait du c...
Selon que vous serez patron ou syndiqué, vous n’aurez pas les mêmes références en termes de levée de bouclier ! 
réponse à . momolala le 22/01/2011 à 18h16 : Selon que vous serez patron ou syndiqué, vous n’aurez pas les m&eci...
mais nous avons tous, ici, les mêmes références en termes de levée de coude, non ?
Maaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrrcccccccccceeeeellllllllllll  !
réponse à . chirstian le 22/01/2011 à 19h00 : mais nous avons tous, ici, les mêmes références en termes de...
J’arriiiiiiiive ! A la tienne, preux Sélénite !
réponse à . BeeBee le 22/01/2011 à 16h55 : Bon, pis, si le " ridécule " tuait, ça se saurait, surtout sur ce ...
Ah sûr ! Il y aurait des cadavres plein les placards ! Des dépouilles de spécialistes (voltairiennes ou pas !)... des squelettes de délicats (ou non !) humoristes forcément « incompris »... des fantômes qui eurent l’esprit hermétique à toute plaisanterie...
Bref, le royaume de God ne serait plus qu’une morne plaine entourant un Phare éteint où ne résonneraient plus que le bruit des bottes éculées de Sa Divinité... Le vide, la désolation... Parce que - faut bien le dire - un jour ou l’autre - on a tous été « le ridicule » de celui d’en face !
Même si... mais bon... 
Viens, on va lever nos boucliers verres à la santé de ce pauvre « ridécule » qu’est pas près d’avoir not’ peau ! Tu préviens les autres : chirstian invite pour un championnat de lever de coude !
levée de bouclier, pour le_V de la victoire ?
Ou le V pour Vendetta, mais en Tunisie, c’est revenu au même si j’en crois cette page...
réponse à . chirstian le 01/11/2007 à 09h02 : le terme me fait penser aux "boucliers humains". A la veille de l’attaque ...
le terme me fait penser aux "boucliers humains"
Pour ça, Chirstian, je peux te rassurer: ils ont tous quitté l'Irak avant la fin de l'ultimatum, sains et saufs.
Mais le but de leur présence en Irak n'était pas d'empêcher le déclenchement des hostilités, puisqu'ils savaient pertinemment que c'était inéluctable. Une poignée d'individus peuvent-ils faire le poids contre l'appât des puits de pétrole ? Ils voulaient simplement montrer leur attachement au peuple Irakien, victime de la folie des hommes.
Point de bouclier chez le tendre Georges, c'est trop guerrier et la soldatesque ne l'intéresse guère. Point d'opposition non plus... Il n'est pas d'accord sur tout, il est même tout le contraire d'un "béni oui-oui", mais ses armes n'ont rien de militaires : ce sont les mots et les notes... ♫♪♫♪♪

Ô vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres,
Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas.
Mais de grâce, morbleu ! Laissez vivre les autres !
La vie est à peu près leur seul luxe ici-bas ;
Car, enfin, la Camarde est assez vigilante,
Elle n'a pas besoin qu'on lui tienne la faux.
Plus de danse macabre autour des échafauds !
Mourrons pour des idées d'accord, mais de mort lente,
D'accord, mais de mort lente.


Oh Bouba ! On peut espérer avoir un caf'-thé digne de ce nom tout à l'heure... ou tu es toujours fâché ?
On se le partage ou tu le bois tout seul, drapé dans ton bouclier de Sudiste offensé ?!
Tout ça parce qu'on a osé murmurer qu'il y avait autres provinces que Provence... Pffff... Mais on l'aime, la Provence, on l'admire... même si la Provence nous dit... ce que dit la marine d'Escartefigue à César !*.

* Merci M'sieur Pagnol !

Mais on l'aime, la Provence
J'ai même ouï dire qu'un certain Alphonse D. l'aima tellement qu'il la quitta pour venir poser ses valises dans les brumes de Draveil...
Vous z'êtes pas gentils, vous faîtes rien que m'embêter mais je vous aime bien quand même.......
On est comme ça, nous les Provençaux...............

Y a peu t être pas de bouclier chez Georges mais il y a des ecus

Ben quoi, un écu c'est bien un bouclier ?..........bon d'accord dans notre expression c'est l'arme défensive et dans la chanson c'est la monnaie.
Mais pourquoi la monnaie s'appelle t elle un écu ?.......
Parce qu'il y a un bouclier sur une face.....

L'époque des m'as-tu-vu-dans-mon-joli-cercueil,
Où, quitte à tout dépenser jusqu'au dernier écu


Vous vous y retrouvez dans mon histoire d'ecu ?........

Alors, vous venez le boire ce café ?
réponse à . ergosum le 04/06/2015 à 00h29 : le terme me fait penser aux "boucliers humains"Pour ça, Chirsti...
Une poignée d'individus peuvent-ils faire le poids contre l'appât des puits de pétrole

Des milliers non plus............
M. Seguin n' arrivait pas à garder ses chèvres, mais il élevait des boucs liés entre eux et ils ne pouvaient pas s'échapper......
une démonstration par laquelle les soldats romains manifestaient leur opposition

Les poilus de 14 se présentaient fusils crosse en l'air pour faire connaître leur désapprobation devant les ordres de sacrifice pondus par les vieilles badernes cacochymes de l'arrière....
Certains furent fusillés "pour l'exemple" sous le fallacieux prétexte "d'abandon de poste devant l'ennemi"; mais ceci est une autre histoire dont la France n'a pas à s’enorgueillir........

Les manuels scolaires dont nous parlions il y a quelques jours se gardent bien de s'épancher sur cet épisode honteux de notre histoire.

Il est question de crosse en l'air chez Georges dans "le vieux normand" mais c'est vers Prévert que je vous dirige.......Ecoutez ce texte dit par Reggiani

L'historique du texte est ici
réponse à . BOUBA le 04/06/2015 à 06h08 : M. Seguin n' arrivait pas à garder ses chèvres, mais il &eacu...
Bravo, la boucle y est !
Ailleurs

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale

Tunisie ar Charbet 'm bouk Il habite rue Danlai Brancards

Levée de boucliers contre Eugène Sue
- Excusez-moi, c'est quoi cette manif ?
- ils sont contre l'Eugène et râlent...
- quel général ?
Un bout "clier" je ne vois pas ce que c'est. Un bout plié j'imagine, mais clier ??
Je clie
Tu clies
Il clit
Nous clions
Vous cliez...
A moins que l'expression ne vienne de la marine où il y a foison de "bout"
Un bout clier serait-il un bout avec des nœuds ? Quel intérêt de lever un bout avec des nœuds ? Sauf si c'est une corde à nœud pour corriger le Rikske pas trop sage...
À l'usine de montage automobile
- Chef mécanicien ! où en êtes-vous avec les nouveaux pare-chocs ? ceux qui sont installés plient trop facilement, y'a des protestes !
- les pros testent...
- oui, oui, les protestes...où en êtes-vous ?
réponse à . BOUBA le 04/06/2015 à 05h27 : Vous z'êtes pas gentils, vous faîtes rien que m'embêter mais j...
Vous z'êtes pas gentils, vous faîtes rien que m'embêter...
P'tit bonhomme va ! 
Mais ce n'est pas notre faute si l'Alphonse D. et ses copains ont préféré la douceur francilienne à la fournaise provençale...
Remarque, l'inverse est arrivé... Ainsi, il paraît que Dostoïevski quitta la froidure de Saint-Pétersbourg et vint s'installer dans un moulin sur une colline de Puget-sur-Argens où il rédigea une grande partie de son oeuvre : Crime et châtiment, Les Frères Karamasov, etc. Quelques nouvelles également, moins connues : La chèvre d'Ivan Seguinoff, La mule du Pope..., et toute sa correspondance.
Si, si ! Et on le saura un jour, on le saura...

réponse à . mickeylange le 04/06/2015 à 10h39 : Un bout "clier" je ne vois pas ce que c'est. Un bout plié ...
Sauf si c'est une corde à nœud pour corriger le Rikske pas trop sage...
Dans le cas de Rikske, la corde à noeuds devient un chat à neuf queues, instrument de punition fort utile pour maîtriser les fortes têtes, du temps de la marine à voile.
C'était l'ultime étape avant la corde à noeud coulant, accrochée à la grand'vergue
réponse à . DiwanC le 04/06/2015 à 11h35 : Vous z'êtes pas gentils, vous faîtes rien que m'embêter...P'ti...
P'tit bonhomme, moi ?..........y a longtemps qu'on m'a plus appelé ainsi !

Dostoïevsky ?.....En effet, mon grand père l'a bien connu.........
réponse à . mickeylange le 04/06/2015 à 10h39 : Un bout "clier" je ne vois pas ce que c'est. Un bout plié ...
Bout plié plutôt que bout clier... Intéressant.
L'expression "Une levée de boutpliés" prendrait alors tout son sens.
En effet, elle se rapprocherait d'un proverbe japonais : 折紙/折纸, autrement dit "Lève ton boutplié, l'origami est terminé", signifiant tout simplement "C'est de la belle ouvrage" !

Autre piste intéressante : la marine qui, tu le rappelles, ne manque pas de bouts. À commencer par le bout...thon.

réponse à . ergosum le 04/06/2015 à 11h57 : Sauf si c'est une corde à nœud pour corriger le Rikske pas trop sag...
Elpépé me disait "Rikske, bien que Belge, il est pire qu'un Breton" Il est plus têtu et il boit plus ! 
réponse à . mickeylange le 04/06/2015 à 10h39 : Un bout "clier" je ne vois pas ce que c'est. Un bout plié ...
Waouh !!! Sauf si c'est une corde à nœud pour corriger le Rikske pas trop sage...
Paraît que Momo, Cotentine et BeeBee en rêvent !!! La fée itou !
On raconte que God Himself l'aurait fait au cours d'une soirée une peu trop triplewestmallée...
Mais je n'ai pas de preuve ; et colporter des carabistouilles n'est pas le genre de la maison, s' pas...

Sinon, on s'exposerait à une levée de boucliers.
Yeeess ! 
réponse à . DiwanC le 04/06/2015 à 12h18 : Waouh !!! Sauf si c'est une corde à nœud pour corriger le Riks...
Ben oui c'est pas le genre de la maison. Nos informations sont sérieuses et vérifiées, pas comme la BBC qui a annoncé l'hospitalisation et ensuite le décès de la Queen.

- Mes amis, montrons-leurs notre désaccord; levons l'égide ! Réunissons-nous demain !
Le lendemain
- Mais, là-bas, dans le fond, qu'est-ce que c'est que ces livres que vous brandissez ?
- Les Caves du Vatican et les Faux-Monnayeurs...
- Vous pouvez m'expliquer ?
- Ben, c'est ce que vous avez dit: je lève les Gide...
réponse à . BOUBA le 04/06/2015 à 06h22 : une démonstration par laquelle les soldats romains manifestaient leur opp...
Ecoutez ce texte dit par Reggiani
Purée ! Texte magnifique.
Quelle plume ce Pré-vert !
Quelle culture et quel humour, et que de trouvailles !
Mais c'est incisif . . .
J'avais déjà lu de ses oeuvres, mais ne connaissais pas celle-ci.
"Dit" par Reggiani ? non, ce n'est pas dit, c'est interprété, c'est joué, c'est mis en valeur.
Ce qui ne nous étonne pas de lui, quand on sait comme il interprétait Les loups, Mon petit garçon, La femme qui est dans mon lit...
réponse à . BOUBA le 04/06/2015 à 06h22 : une démonstration par laquelle les soldats romains manifestaient leur opp...

wow ! ... connaissais pas non plus, grand merci.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Une levée de boucliers » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?