Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

C'est parti, mon kiki !

On commence ! En route ! On s'y met !
Formule généralement utilisée au début d'un processus, d'une action pour encourager quelqu'un ou le groupe.

Origine

Voilà encore une de ces nombreuses expressions courtes qui marquent les esprits et restent gravées dans les mémoires à cause de leur rime intérieure, comme "tu parles, Charles", "pas de méprise, Denise", "au hasard, Balthazar" ou bien "tu l'as dit, bouffi".
Quant au kiki, il ne s'agit ici pas de celui de Félix, qui est gros selon ce qu'affirme vertement Zézette dans "le Père Noël est une ordure" ().
En effet, notre formule est complètement équivalente à un "vas-y mon poussin" que prononcerait une mère pour encourager son enfant.
Or, par le plus grand des hasards, il se trouve qu'en argot 'kiki' désigne aussi une volaille (entière ou ses abattis).
Mais peut-être n'est-ce là effectivement qu'un simple hasard.
Car Cellard et Rey, dans leur Dictionnaire du français non conventionnel () proposent une explication en trois points :
- cette expression, lorsqu'elle est apparue dans les années 1930-1940, s'employait aussi ironiquement à propos d'une aventure sentimentale inattendue et rapide ;
- "mon kiki" désignait familièrement un amant ou un mari ;
- les dames de petites vertu utilisaient d'abord cette appellation pour héler le chaland dont elles ne connaissaient pas le prénom, puis l'expression pour signaler à leurs collègues qu'elles avaient réussi à convaincre leur cible et qu'elles disparaissaient temporairement avec elle.

Exemple

« Tout à l'heure, le ramassage du dépôt va s'effectuer et après, c'est parti, mon kiki... Demain, vous passez devant le tribunal des flagrants délits et vous prenez quinze jours ferme et sans appel... »
Antoine Blondin - Monsieur Jadis ou l'école du soir

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « C'est parti, mon kiki ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Auf geht's! Ça va vers le haut!
Autriche Allemand Kilian, geh Du voran! Kilian (prénom masculin) prend les devants!
Angleterre Anglais Here we go! On y va !
États-Unis Anglais Giddy up! Hue !
États-Unis Anglais Saddle up! Sellez votre monture !
États-Unis Anglais Vamoose ! Allons-y ! (déformation de l'hispanique 'vamos')
Espagne Espagnol ¡Allá vamos! On y va !
Espagne Espagnol Pa'lante, como los de Alicante! En avant, comme ceux d'Alicante !
Espagne Espagnol Vamos allá ! / Vamos ! / Adelante ! Allons là-bas ! / Allons-y ! / En avant !
Canada Français Allons-y, Alonzo En route
Canada Français En route sur la croûte ! (de neige)
Pays-Bas Néerlandais Aan de slag ! En avant !
Pays-Bas Néerlandais Vooruit met de geit! En avant avec la chèvre !
Brésil Portugais Agora é com você ! Maintenant c'est avec toi !
Roumanie Roumain Hai, da-i bice ! Vas-y, donne des coups de fouets !
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « C'est parti, mon kiki ! » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 00:07
    L’expression viendrait du cyclisme (voir cette page).
    Si elle est apparue dans les années 60 sur le Tour de France,
    comment ne pas penser à Anquetil ?
    Ce champion de France de poursuite professionnelle (1955, 1956, 1957) gagne le tour de France en 57 puis le tour d’Italie en 60. Il remporte encore le Tour de France en 61, 62, et 63 ; puis en 64, il empoche et la France et l’Italie. En 1966, il est 2e au championnat du monde sur route.
    Que Maître Jacques (1934-1987) soit alors un personnage familier qu’on aime bien ne fait aucun doute. Le kiki des ses fans.
    Même si on parlait déjà de stimulants, et que certains lui auraient bien serré le kiki…
  • #2
    • eureka
    • 24/04/2008 à 01:02
    il se trouve qu’en argot ’kiki’ désigne aussi une volaille

    Il désigne aussi le coeur, ce qui explique l’amant ou le mari cités plus haut, mais également le cou, la gorge comme dans serrer ou couper le kiki, ce dernier ayant le sens de couper la respiration. Un rapport quelconque avec le 3è point de l’explication, là où les femmes de petite vertu signalaient à leur collègues qu’elles allaient se faire étrangler par Jack l’éventreur, qui en réalité était l’étrangleur ?
  • #3
    • Elpepe
    • 24/04/2008 à 01:17
    • En réponse à eureka #2 le 24/04/2008 à 01:02 :
    • « il se trouve qu’en argot ’kiki’ désigne aussi une volaille
      Il désigne aussi le coeur, ce qui explique l’amant ou le mari cités plus haut, m... »
    Bon, ben là, vous n’y êtes pas du tout, God et les filles : l’expression vient de la Marine, et a été prononcée par Thor Heyerdahl en 1946, sous la forme :
    "C’est parmi Kon Tiki".
    Anna Gramme et l’Amiral
  • #4
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 02:23
    « vas-y mon kiki » dit la dame de petite vertu
    « je vais, je vais, et si tu me serre assez je viens ! » répond son client
  • #5
    • mickeylange
    • 24/04/2008 à 02:28*
    • En réponse à Elpepe #3 le 24/04/2008 à 01:17 :
    • « Bon, ben là, vous n’y êtes pas du tout, God et les filles : l’expression vient de la Marine, et a été prononcée par Thor Heyerdahl en 1946,... »
    Tiki est une sculpture en bois ou en pierre originaire d’Océanie représentant un homme ou une tête d’homme. Les plus connus sont certainement les Moaïs, statues monumentales de l’île de Pâques.
    Les tikis sont souvent de sexe masculin, plutôt costauds. Les bras sont repliés et ramenés vers l’avant, les mains posées sur le ventre. Les jambes sont fléchies et la tête souvent disproportionnée laisse apparaître des yeux immenses. La bouche est parfois très expressive laissant imaginer un cri. On peut faire la comparaison entre les tikis et certaines positions du Haka des All Blacks en rugby.
    Les tikis symbolisent Tiki, l’ancêtre mi-humain mi-dieu qui fut le premier homme. C’est ce personnage mythique qui engendra les humains. (wikikipédia)
    tu vois amiral zétaient pas tous que des kons. 😉
  • #6
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 02:47
    • En réponse à mickeylange #5 le 24/04/2008 à 02:28* :
    • « Tiki est une sculpture en bois ou en pierre originaire d’Océanie représentant un homme ou une tête d’homme. Les plus connus sont certainemen... »
    Le cri du Tiki est-il le cri de la naissance ?
    Ou son divin père lui aurait-il botté un kick ?
  • #7
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 03:21
    Le Ti-Khi laotien est un jeu rituel de mail apparenté au polo et au hockey, et dont la fonction symbolique serait de soulager la conscience collective d’une trahison ancienne (selon une étude de Charles Archaimbault 1921-2001).
  • #8
    • momolala
    • 24/04/2008 à 07:17
    Quand les dames de petite vertu parlaient de leur client en le désignant par le mot "kiki", l’auraient-elles écrit de cette façon ? Car j’ai trouvé ceci dans le dictionnaire d’argot :
    "quiqui
    rognures de viandes ramassées par les chiffonniers dans les ordures ; restes (reliefs de viande, de légumes)
    1 Une consommation plus impossible encore, une consommation presque inavouable et pour laquelle je suis oligé d’implorer toutes les indulgences du lecteur, est celle du quiqui - 1985 [1860] 2 le quiqui, c’est de abattis, ça fait de fameux potages, allez, et on s’en lèche les doigts ; savez-vous que ça se paie 3 sous, un quiqui ? et n’en a pas qui veut - 1985 [1860]
    On peut imaginer, ça je sais bien faire, une analogie peu flatteuse entre les attributs virils de leurs pratiques et les rognures de viande que définit le "quiqui".
  • #9
    • momolala
    • 24/04/2008 à 07:42*
    La génération 70 a connu et adoré le Kiki de tous les kikis. Encore une antonomase à retrouver sur cette page. Quoique, est-ce bien une antonomase : il me semble qu’ici "les kikis" dérive du mot anglais "kids" pour enfants. Menfin, le Kiki était bien sympathique. Belle journée à tous !
  • #10
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 08:31
    • En réponse à momolala #9 le 24/04/2008 à 07:42* :
    • « La génération 70 a connu et adoré le Kiki de tous les kikis. Encore une antonomase à retrouver sur cette page. Quoique, est-ce bien une anto... »
    Mais il est revenu le Kiki de tous les Kikis. J’ai été surprise à Noël de le trouver, avec des habits suppplémentaires que l’on peut acheter en plus. (Il est moins beau que celui des années 70).
    Dans ma jeunesse lointaine je n’entendais pas dire, "c’est parti mon kiki". Par contre on disait souvent : "Eh ben mon kiki !". C’était peut-être en gascogne.
    Quant à "tu l’as dit, bouffi", chez moi on l’employait mais je ne l’entends plus du tout.
    Mon expressio d’hier avait 20 heures de retard et celui d’aujourd’hui est arrivé normalement.
  • #11
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 08:44
    • En réponse à momolala #8 le 24/04/2008 à 07:17 :
    • « Quand les dames de petite vertu parlaient de leur client en le désignant par le mot "kiki", l’auraient-elles écrit de cette façon ? Car j’ai... »
    C’est qui qui a dit que quiqui devait être péjoratif ?
    Certainement pas la styliste Quiqui Lamothe !
  • #12
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 08:52
    « Qui ? Qui ! » ça vient du baseball vu par un duo de comiques américains.
    Rappelez-vous l’homme de la pluie (Rain man) !
    Comment il s’appelle ? Mais Qui joue en première base. Le nom du type qui joue en première base. Qui ? Qui joue en première de l’équipe de Saint-Louis ?
    Pourquoi tu me demandes ça ?
    ...Qui ? Mais Qui ?...
    Qui : c’est son nom...

    Le sketch d’Abbott et Costello (1945) est plus crédible en version originale :
    Who is on the first base ?
    WU is on the first base!

    W.U.: Washington University in St. Louis
    Toutefois, un joueur aurait très bien pu porter ce nom d’origine asiatique - je n’en ai pas trouvé trace - et tout le sketch est basé là-dessus.
  • #13
    • chirstian
    • 24/04/2008 à 08:52
    encore une expression à la noix de kiki !
  • #14
    • memphis
    • 24/04/2008 à 08:53
    On peut imaginer, ça je sais bien faire, une analogie peu flatteuse entre les attributs virils de leurs pratiques et les rognures de viande que définit le "quiqui".
    .
    Mon Dieu, ou plutôt "My God" ! Et moi qui allait encourager God en lui disant "Vas-y mon kiki, c’est déjà le 4ème Expressio de ce matin ! Continue, on arrivera à mille ce soir...
  • #15
    • syanne
    • 24/04/2008 à 09:11*
    Eh, bien, c’est parti tôt, mes Bri-Bri, Eu-Eu (euh ?...), PP, Micky, Momo, Clo-Clo, Chi-Chi, Memmem…
    Sur Expressio, on y va tout de go, God !
    Signé SY-SY (si, si !)
  • #16
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 09:12
    • En réponse à memphis #14 le 24/04/2008 à 08:53 :
    • « On peut imaginer, ça je sais bien faire, une analogie peu flatteuse entre les attributs virils de leurs pratiques et les rognures de viande... »
    Ben mon kiki! Tu es bénie des God toi.
  • #17
    • ThanhBach
    • 24/04/2008 à 09:13*
    Kiki (de son nom d’origine "Monchhichi") est né le 26 janvier 1974 à Tokyo. Nom d’un singe en peluche que le créateur, Koichi Sekiguchi, majeur fabriquant de poupées au Japon, a imaginé dans le but d’initier les enfants à l’amour et au respect.
    Piste à prendre très au sérieux: le kiki est détourné de son acception "cou" pour désigner - sous une apparence collé montée (sic) - la kékette. C’est parti mon kiki ! est une expression de vieux en panne, qui pousse son cri de guerre (baroud d’horreur) lorsque son kiki daigne enfin ... pousser à un train de sénateur - nb: probable relation d’effet à cause - et monter signe de vit !
    A retenir donc: 1. kiki = kékette (sauf les apparences ) 2. expression de vieux etc.
    Autre rimes beaucoup plus modernes - au fait, expressio peut être créatif et lancer des expressions non, HEIN ? - avec c’est parti ... e.g.
    - C’est parti mon Nycki ... ( ki vous savez ! )
    - C’est parti mon Tonkiki ... ( noix de coco ! )
    - C’est parti mon Rikiki ... ( minus !)
    - C’est parti mon Pipi ... ( enfin !)
    - C’est parti ma Nini ... ( waf, peau de chien !)
    - etc.
    Ach ! Qu’il fait beau ce matin ! Du château de Bercy, je vois les tentes des SDF ! Ach ! C’est parti mon kiki ? pour les Droits de l’homme, Homo Lafumus ? Bercy Matronne ! Bon, un expresso (sentez moi cet Arabica corsé d’un peu de Hmong noir) sans "i" puis hop, au boulot, HEIN ! Il faut que ce soit arrivé mon kéké, les 5,142 milliards à la noix ... de cola ! HEIN !
    °
  • #18
    • Emeu29
    • 24/04/2008 à 09:21
    Petit coucou du matin à tous !
    et c’est partout, mon coucou !
    Ah ! Que...
    Johnny !
  • #19
    • mickeylange
    • 24/04/2008 à 09:23
    Dans mon dico d’argot (le Larousse argotique) le kiki ou quiqui est le cou. Serrez le quiqui c’est étrangler, et c’est parti mon kiki signifie ça marche.
    A quiqui se fier ?
  • #20
    • <inconnu>
    • 24/04/2008 à 09:24
    • En réponse à ThanhBach #17 le 24/04/2008 à 09:13* :
    • « Kiki (de son nom d’origine "Monchhichi") est né le 26 janvier 1974 à Tokyo. Nom d’un singe en peluche que le créateur, Koichi Sekiguchi, maj... »
    à la noix ... de cola

    Le kik fut aussi une marque de boisson gazeuse, voir cette page