Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Les moutons de Panurge

Se comporter comme des moutons de Panurge, c'est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.

Origine

Dans un troupeau de moutons, lorsque la tête du troupeau change de direction, les autres suivent 'bêtement'.
Au point que, lorsque des éléments paniqués par un quelconque prédateur, se dirigent vers un ravin ou une falaise, les autres suivent et tout le troupeau 'se suicide' sans qu'un seul se pose la question de savoir s'il fait bien de se jeter dans le vide, comme les autres (notez bien que, vu leur état, personne n'est allé ensuite leur demander pourquoi ils avaient agi aussi stupidement. Et puis peut-être qu'entre se faire croquer par le loup et s'offrir une courte mais sympathique chute libre, leur choix était vite fait. Allez donc savoir...).
Panurge est un héros de Rabelais qui, pour se venger d'une altercation avec le propriétaire d'un troupeau, a proposé de lui en acheter le chef, la plus belle bête, alors qu'ils étaient ensemble sur un bateau pour une traversée.
Une fois l'animal payé, Panurge l'a jeté à l'eau.
Bien entendu, les autres moutons, d'eux-mêmes, l'ont immédiatement suivi et tous se sont noyés.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Les moutons de Panurge » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Dilyn ei gilydd fel defaid trwy adwy Se suivre comme des moutons à travers une brèche
Allemagne Allemand Der Masse nachrennen Courir après les masses
Grèce Grec Σαν τα πρόβατα (San ta pròvata) Comme les moutons
Angleterre Anglais To behave like lemmings Se conduire comme des lemmings
Angleterre Anglais To follow like sheep Suivre comme les moutons
Argentine Espagnol Ser parte del rebaño Faire partie du troupeau
Espagne Espagnol ¿Donde va Vicente? Donde va la gente Où va Vicente? Où vont les gens
Espagne Espagnol Actuar como borregos Agir comme des moutons
Espagne Espagnol Los corderos de Panurgo Les moutons de Panurge
Espagne Espagnol Ser un borrego Être un agneau, un plouc qui suit aveuglément les autres
Italie Italien Fàri 'u picurùni Feire (comme) les brebis
Pays-Bas Néerlandais Als er één schaap over de dam is, volgen er meer Si un (seul) mouton franchit le barrage, d'autres (surement) suivront
Pays-Bas Néerlandais De kudde Le troupeau (La masse qui n'a pas du jugement)
Pays-Bas Néerlandais Zijn huik naar de wind hangen Pendre son manteau vers le vent
Brésil Portugais Maria vai com as outras Marie s'en va avec les autres Marie
Roumanie Roumain A urma ca oaia Suivre comme le mouton
Suède Suédois Som en skock får Come un tropeau de motions
Belgique Wallon Fé com' to l'mond' Faire comme tout le monde
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Les moutons de Panurge » Commentaires

  • #1
    • OSCARELLI
    • 29/06/2006 à 21:48
    Mais non, vous n’y êtes pas: Panurge a essayé - il y a déjà trrrrrrrès longtemps, de lancer la mode du saut à l’élastique...
    Comme il n’avait pas beaucoup d’argent, ayant travaillé pour le roi de Prusse (voir l’expression sus-mentionnée), il a d’abord cherché à se faire des clients. Ils sont venus en troupeau, comme des moutons, et - au vu du succès qui s’annoncait - il leur a offert - A TOUS! - un premier saut d’entraînement GRATUIT, sans équipement...
  • #2
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 12:20
    Ne pas confondre les moutons de Panurge avec les boutons de Manu.
  • #3
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 12:22
    Des moutons, un Rat, une Belette encore une expression zoo logique.
  • #4
    • cotentine
    • 01/09/2007 à 01:45
    suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.
    hé oui, c’est ça la mode, c’est un engouement brutal d’une masse pour des sujets même futiles dans des domaines aussi divers que variés ! Vestimentaire, chanson, variété, monde du spectacle, ... Créations artistiques, peinture, musique, danse, décoration d’intérieur, ... Philosophie, façons de penser, croyances, politique, langage (verlan...) ... Façons de vivre : loisirs, sports, lieux en vogue, ... Entichement brutal et assez général pour un objet, une couleur... Ex : scoubidous, pin’s, porte-clés, yo-yo, tube, danse ... mais c’est typique d’une époque (voire les sixteens)
    Moi, la seule mode que je suis, c’’est quand je chante a capella (puisqu’il n’y a ni orchestre, ni partoche sur ce site !) : "Savez-vous planter les choux ? à la mode, à la mode ? ... de chez nous " 😄 et Panurge n’a qu’à bien garder ses moutons ! qu’ils ne viennent pas dévorer mes choux plantés avec amour, avec le doigt, avec le coude, avec les genoux, avec le nez, etc ... 😉
  • #5
    • OSCARELLI
    • 01/09/2007 à 08:35
    Comme j’ai déjà tout expliqué il y a plus d’un an - si, si, cela fait déjà tout ce temps que je hante ce (mâtin quel) site - je n’ai donc rien à ajouter.
    Je m’en vais donc aller voir les p’tites femmes de Pi.., pardon, rénover l’appart. dans lequel le fiston entrera bientôt. A vous revoir plus tard...
    Et bien le bonjour à des paquets de nouveaux et de nouvelles qui ne manqueront pas de nous rejoindre, comme les habitués l’ont fait avant eux/elles...
    Et bon anniversaire bien sûr à qui de droit. Je n’ai pas la liste sous les-z-yeux (ce serait plutôt des valises qui s’y trouvent), mais il y a sûrement des concernés (OUI, en UN mot! siouplé!)
  • #6
    • OSCARELLI
    • 01/09/2007 à 08:35
    • En réponse à <inconnu> #3 le 30/06/2006 à 12:22 :
    • « Des moutons, un Rat, une Belette encore une expression zoo logique. »
    Et quid du petit lapin?
  • #7
    • tytoalba
    • 01/09/2007 à 08:44
    • En réponse à <inconnu> #3 le 30/06/2006 à 12:22 :
    • « Des moutons, un Rat, une Belette encore une expression zoo logique. »
    Et tu peux rajouter un Dindenault 😄 puisque c’est le nom de celui qui vendit son mouton. Nom prédestiné non ?
    Le panurge étant une pièce du harnais du cheval, pour rester dans la lignée de ce qu’on s’est dit hier. C’est qu’il en a de la suite dans les idées notre God.
  • #8
    • chirstian
    • 01/09/2007 à 09:02*
    d’où vient le mot "mouton" ?
    A l’époque classique on avançait des étymologies reposant sur les caractéristiques attribuées à l’espéce entière , et même au mouton non châtré : le bélier.
    la façon dont il se déplace vers la femelle aurait pu justifier l’emploi de "mothon" qui désignait en grec une danse licencieuse,
    une filiation possible avec le latin "mutilus" employé pour les bêtes privées de cornes,
    le latin "mons, montis" pouvait rappeler que les moutons paissent dans les hauteurs,
    le mot "mutus" aurait indiqué que le mouton est silencieux,
    ou le "mutoniatus" aurait rappelé que le bélier est doté d’un grand membre ...
    Les recherches plus récentes le rattachent au verbe allemand " mutzen" =tronquer, amputer, qui aurait désigé d’abord le seul "bélier castré" avant de désigner l’espéce entière, y compris le bélier.
    Mais revenons à nos moutons ...
    #10 : merci, j’ai rectifié
  • #9
    • chirstian
    • 01/09/2007 à 09:03*
    les mouturges de Panon : que ceux qui lainent le suivent
  • #10
    • momolala
    • 01/09/2007 à 09:18
    • En réponse à chirstian #8 le 01/09/2007 à 09:02* :
    • « d’où vient le mot "mouton" ?
      A l’époque classique on avançait des étymologies reposant sur les caractéristiques attribuées à l’espéce entièr... »
    mâme non châtré

    L’intéressée appréciera ! 😄
  • #11
    • momolala
    • 01/09/2007 à 09:20
    M.O.U.T.O.N. : Membre Ordinaire,Unité d’un Tout Obéissant de Nature.
  • #12
    • <inconnu>
    • 01/09/2007 à 09:29
    Na pas oublier les moutons sous le lit de la chambre rose du phare (Syl n’a pas eu le temps d’aller aussi sous le lit, et phil ne passe pas)
    De toute façon l’amiral ce mouton à cinq pattes aime les moutons des vagues.
  • #13
    • chirstian
    • 01/09/2007 à 09:45
    lorsque la mode est au non conformisme et à l’individualisme, les moutons de Panurge se reconnaissent parce qu’ils se conforment au non conformisme en faisant tous de la même façon et en même temps la même chose que personne ne fait.
    Et vice versa.
  • #14
    • <inconnu>
    • 01/09/2007 à 09:51
    • En réponse à chirstian #13 le 01/09/2007 à 09:45 :
    • « lorsque la mode est au non conformisme et à l’individualisme, les moutons de Panurge se reconnaissent parce qu’ils se conforment au non con... »
    là tu pousses le vice un peu loin, je vais versa...
  • #15
    • <inconnu>
    • 01/09/2007 à 09:55
    La prochaine convention expressio s’appelle-t-elle la convention des moutons de Pantruche ?
  • #16
    • microgruel
    • 01/09/2007 à 09:56
    petite anecdote : il y a pas mal d’années, nous campions en famille en Turquie, en bordure du rivage.
    Arrive un berger escorté d’une demi douzaine de moutons (bravo à Chirstian pour sa recherche étymologique !). Notre berger en prend un, le tire, le porte, le pousse pour le mettre à l’eau et le savonne (oh ! la pollution de la Méditérranée…). Sitôt savonné, relaché et environné de bulles irisées, l’animal regagne le bord. Le Turc se saisit d’un second et ainsi de suite, jusqu’à épuisement du lot de ces braves bêtes "à poil laineux" dûment récurrées.
    J’utilise aussitôt cette scène réaliste pour faire à mes enfants, encore petits, un commentaire ad hoc sur le peu sympathique Panurge, ajoutant que les assertions de notre bon maître Rabelais n’étaient peut-être pas tout à fait exactes.
    A la fin de ma préroraison, nous voyons alors le berger s’emparer du plus costaud des moutons et le plonger à nouveau dans la mer pour le rincer. Aussitôt le reste du troupeau a suivi, restant dans l’eau tant que le berger n’avait pas ramené le premier sur le rivage.
    Rabelais avait raison !
  • #17
    • tytoalba
    • 01/09/2007 à 10:43
    • En réponse à microgruel #16 le 01/09/2007 à 09:56 :
    • « petite anecdote : il y a pas mal d’années, nous campions en famille en Turquie, en bordure du rivage.
      Arrive un berger escorté d’une demi do... »
    Ton lointain parent Panta Gruel se serait contenté de les manger et vu son appétit, tout le troupeau y serait sans doute passé.
  • #18
    • sylphide
    • 01/09/2007 à 10:44
    Bonjour z’a vous tous et toutes !
    A votre avis si j’arrive à c’tte heure, je faisais quoi ? Hein ? j’aspiroute, je chifounoute, je balayoute le phare, et entre nous, c’est pas vrai l’histoire des moutons de panurge, personne avec moi pour le taf !!!!
  • #19
    • syanne
    • 01/09/2007 à 11:24
    • En réponse à sylphide #18 le 01/09/2007 à 10:44 :
    • « Bonjour z’a vous tous et toutes !
      A votre avis si j’arrive à c’tte heure, je faisais quoi ? Hein ? j’aspiroute, je chifounoute, je balayoute... »
    Se comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique
    , nous dit God.
    entre nous, c’est pas vrai l’histoire des moutons de panurge, personne avec moi pour le taf !!!!
    réponds-tu.
    Mais si nous ne filons pas tous ad libitum la métaphore du phare, tous les jours et quelles que soient les expressions traitées, cela veut peut-être simplement dire que ceux qui fréquentent ce site n’en sont pas, justement, des moutons ! Et c’est donc, a contrario, une belle confirmation de l’explication de god.
    En ce qui me concerne, je suis une passionnée de Rabelais, grand écrivain, grand humaniste, très audacieux pour son époque, et à mon sens, on le réduit un peu trop à son humour « hénaurme » et à deux-trois anecdotes, comme celle des moutons de Panurge. C’est dommage, car ses livres sont pleins d’enseignements précieux, d’histoires fabuleuses, de réflexion sagaces sur l’humanité…
  • #20
    • syanne
    • 01/09/2007 à 11:31
    • En réponse à chirstian #13 le 01/09/2007 à 09:45 :
    • « lorsque la mode est au non conformisme et à l’individualisme, les moutons de Panurge se reconnaissent parce qu’ils se conforment au non con... »
    Parfaitement d’accord... C’est toute la sagesse du raisonnement par l’absurde !