Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Tirer le portrait

Photographier

Origine

Au Moyen Âge, les verbes 'traire' et 'tirer' ont plusieurs acceptions communes, parmi lesquelles "s'acheminer vers", "lancer une arme de trait" ou bien "tracer un trait, dessiner".
Le deuxième verbe supplantera le premier pour toutes les acceptions citées, dont la dernière qui est celle qui nous intéresse ici.
Quant à 'portrait', il est issu du verbe 'portraire', "pour dessiner", et c'est au milieu du XVIe siècle qu'il désigne la représentation picturale du buste ou du visage d'une personne (on disait au même moment "tirer quelqu'un" pour "faire son portrait") avant, à la fin du même siècle, de désigner également la description verbale d'une personne.
Tirer le portrait (un presque pléonasme, selon les anciens sens), c'est donc d'abord dessiner ou tracer le portrait de quelqu'un.
Puis, à partir du milieu du XIXe siècle, avec l'avènement de la photographie et le remplacement progressif des portraits peints par les photos, "tirer quelqu'un" puis notre expression a vu son usage réduit à la représentation photographique du buste ou du visage.

Exemple

« Le cadre vide cher à Régis Debray dans son "Oeil naïf" (naïf mais non innocent, précise-t-il...). "La photo de moi que je préfère" écrit-il, vengeur, au photographe venu lui tirer le portrait la veille, "est bel et bien celle d'un cadre vide". »
Pierre Arnaud - Le portrait - 1999

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer le portrait » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
États-Unis Anglais TO TAKE A PICTURE PRENDRE UNE PHOTO
Catalogne Espagnol Treure la foto Tirer la photo
Espagne Espagnol Retratar Photographier (un portrait)
Espagne Espagnol Sacar la foto Tirer la photo
Espagne Espagnol Sacar un retrato Sortir un portrait
Italie Italien Fare il ritratto Faire le portrait
Belgique Néerlandais Een foto trekken Tirer la photo (traduction litt. du français)
Pays-Bas Néerlandais Een kiekje maken/nemen (expr. fin 19e S. à cause du photographe Mr. I. Kiek) Prendre une photo, prendre une photo en portrait
Pays-Bas Néerlandais Een plaatje schieten Tirer une photo
Brésil Portugais TIRAR UM RETRATO TIRER UN PORTRAIT
Brésil Portugais Tirar uma foto Fotografar
Roumanie Roumain A trage în poză Tirer en photo
Turquie Turc Resim / fotoğraf çekmek Tirer le dessin / la photo
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Tirer le portrait » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 19/03/2010 à 00:12
    Quand on ne se trouve pas photogénique, on ne se laisse pas tirer le portrait, on laisse un autre, comme Prévert, s’exprimer ! cette page ou cette page
  • #2
    • OSCARELLI
    • 19/03/2010 à 01:27*
    Tirer le portrait serait une plaie au nasme, dis-tu? C’est quoi, un (ou une?) nasme? Ou peut-être nâme, écrit actuellement? Depuis peu, je connais pour l’avoir vu le mon coréen nam, sans en connaître la signification. Peut-être que Kim-Chee pourrat nous en donner la signification? A ce sujet-là, je dois dire que la nourriture traditionnelle coréenne est excellente, même si mes pauvres genoux n’ont pas vraiment appréciés. Et c’est vrai qe les feuilles de chou marinées (Kim-Chee) sont excellentes. Merci, chère amie! Je vous enverrai bientôt un lien vers quelques photos...
    Je pars maintenant visiter l’ancien palais royal et, cet après-midi, j’irai me recueillir au temple de Bongeunsa (merci aussi à toi, deLassus)
  • #3
    • DiwanC
    • 19/03/2010 à 03:15
    Tu veux ma photo ?... Non mais, tu m’as bien regardée ?
    cette page et aussi cette page
  • #4
    • deLassus
    • 19/03/2010 à 05:26*
    • En réponse à OSCARELLI #2 le 19/03/2010 à 01:27* :
    • « Tirer le portrait serait une plaie au nasme, dis-tu? C’est quoi, un (ou une?) nasme? Ou peut-être nâme, écrit actuellement? Depuis peu, je... »
    Merci pour tes mercis. Que ton voyage te soit prospère ! N’oublie pas d’enrichir tes auditeurs de ta sagesse. Tant mieux si ton programme te permet quelques visites.
    Pour t’accompagner, deux proverbes coréens :
    - Le gimjang [kimchi préparé à l’avance en vue de l’hiver], c’est déjà la moitié des provision hivernales pour toute la famille.
    - On ne vit qu’une fois dans la vie... alors vivons-la comme elle se doit.
  • #5
    • deLassus
    • 19/03/2010 à 05:39
    Dans le "Manuel du provençal ou les provençalismes corrigés" (Gabrielli, 1838), on trouve ceci :
    cette page
    Tirer le portrait (dessiner pour dessiner) serait donc non un pléonasme mais un provençalisme ?
  • #6
    • deLassus
    • 19/03/2010 à 06:04
    Souvenir de mon premier jour de service militaire : je me suis fait réglementairement tirer le portrait une fois que le "coiffeur" avait fait son désastre : la boule à zéro, façon "Chef, oui chef !".
    A l’époque (1968), la mode chez les jeunes était aux cheveux très longs. Certains incorporés, qui ne s’étaient jamais vus dans une glace les cheveux ras, étaient totalement désespérés, car ils comprenaient tout à coup qu’ils n’auraient aucune chance de draguer, dans la joyeuse Metz, ville de garnison, des jeunes filles normales et désintéressées.
  • #7
    • deLassus
    • 19/03/2010 à 06:14
    Pour les très fortunés ou les très snobs,
    cette page
    Qu’est-ce qu’il est beau, Delon !
  • #8
    • Elpepe
    • 19/03/2010 à 06:33
    • En réponse à deLassus #7 le 19/03/2010 à 06:14 :
    • « Pour les très fortunés ou les très snobs,
      cette page
      Qu’est-ce qu’il est beau, Delon ! »
    J’aime beaucoup la pub pour la montre Cabestan Sol Invictus, dont le prix (en CHF, mais quand même) fait passer Séguéla pour un beauf de la zone, avec sa Rolex.
  • #9
    • deLassus
    • 19/03/2010 à 06:54
    • En réponse à Elpepe #8 le 19/03/2010 à 06:33 :
    • « J’aime beaucoup la pub pour la montre Cabestan Sol Invictus, dont le prix (en CHF, mais quand même) fait passer Séguéla pour un beauf de la... »
    Très jolie !
    Mais j’ignorais que, sitôt levé, tu te ruais sur leblogluxe...
    Moi, le matin, très tôt à nouveau, c’est sur expressio, que je reçois depuis quelque temps entre 04:40 et 04:50.
    A chacun selon ses moyens !
  • #10
    • momolala
    • 19/03/2010 à 07:15
    • En réponse à cotentine #1 le 19/03/2010 à 00:12 :
    • « Quand on ne se trouve pas photogénique, on ne se laisse pas tirer le portrait, on laisse un autre, comme Prévert, s’exprimer ! cette page ou... »
    Les pommes de Prévert se laissent moins aisément tirer le portrait, elles ! Picasso ne s’y d’ailleurs est pas essayé (cette page).
  • #11
    • momolala
    • 19/03/2010 à 07:21
    Aujourd’hui, pour faire refaire une carte d’identité ou un passeport il faut se faire tirer le portrait kif kif par l’identité judiciaire, comme ça cette page et on ne rigole pas, même à 6 mois, non mais ! Il serait temps qu’à l’étranger on nous prenne enfin un peu au sérieux. Pour la France territoriale, tirer la gueule est déjà entré dans les moeurs (quand on a les bons papiers depuis x générations, hein ! 😡).
  • #12
    • Elpepe
    • 19/03/2010 à 07:28
    • En réponse à deLassus #9 le 19/03/2010 à 06:54 :
    • « Très jolie !
      Mais j’ignorais que, sitôt levé, tu te ruais sur leblogluxe...
      Moi, le matin, très tôt à nouveau, c’est sur expressio, que je r... »
    C’est le lien que tu as fourni, avec deux heures de séance photo et un 24X30 souvenir pour 1900 €. La montre est à droite, pour 595.000 CHF. Et il y a des gens assez vaniteux, orgueilleux et imbus d’eux-mêmes pour acheter une tocante au prix de quinze à vingt ans du salaire net moyen d’une infirmière, par exemple... C’est quand même à désespérer de l’Humain ! Tout ça pour avoir l’heure, que God nous fournit gratos sur Expressio !
    Ah ben tiens, ça me fait penser qu’une fois l’éditeur de partoche finalisé, tu pourrais t’attaquer à la mise au poing d’Expressio sur un cadran de montre, God. Qui ferait aussi appareil photo, grille-pain, agenda, compteur Geiger, coupe-ongles et cafetière Nexpressio avec George inside, évidemment.
    What else ?
  • #13
    • momolala
    • 19/03/2010 à 07:29
    La semaine prochaine sera celle officielle de la langue française. A cette occasion 10 mots de la langue française "dans tous les sens" comme "baladeur", "cheval de Troie", "crescendo", "escagasser", "galère", "mentor", "mobile", "remue-méninges", "variante", et "zapper" se feront officiellement tirer le portrait. Tout est expliqué sur cette page. Le 20 mars, avec le printemps, on célèbre la journée internationale de la francophonie : quelle c.... ces "journées" commémoratives ! Sur Expressio on fait la fête tous les jours avec les mots de notre belle langue des quatre coins du monde, et, God ayant eu la sagesse de choisir une existence supérieure virtuelle, on ne lui érigera pas une statue de bronze. Que vive notre vive langue 365 jours par an (l’épisodique 366ème étant consacré à Lovendric) !
  • #14
    • deLassus
    • 19/03/2010 à 07:33
    • En réponse à momolala #11 le 19/03/2010 à 07:21 :
    • « Aujourd’hui, pour faire refaire une carte d’identité ou un passeport il faut se faire tirer le portrait kif kif par l’identité judiciaire, c... »
    Lu ton lien (chacun son tour...) . On croit rêver !
    Il y a quelques années, j’ai fait tirer par un pro des photos pour un visa (voyage au Vietnam). Le photographe a inscrit sur chaque photo la référence du papier utilisé, "car "elle pouvait être exigée".
  • #15
    • Elpepe
    • 19/03/2010 à 07:48
    • En réponse à deLassus #14 le 19/03/2010 à 07:33 :
    • « Lu ton lien (chacun son tour...) . On croit rêver !
      Il y a quelques années, j’ai fait tirer par un pro des photos pour un visa (voyage au Vi... »
    Ben oui ! Qui nous prouve que tu es bien toi, et que tu n’usurpes pas ton identité pour te faire passer pour un autre ? Non, le mieux, ce sera la puce électronique injectée dans l’épaule à la naissance, comme les chevaux.
  • #16
    • Elpepe
    • 19/03/2010 à 07:55
    RTT : prier l’otarie ; le tort : prier Rita. Le portier, rat, rit : rire tarit le port.
    Anna Tension (le petit oiseau va sortir)
  • #17
    • tytoalba
    • 19/03/2010 à 08:26
    • En réponse à deLassus #7 le 19/03/2010 à 06:14 :
    • « Pour les très fortunés ou les très snobs,
      cette page
      Qu’est-ce qu’il est beau, Delon ! »
    Et qu’est-ce qu’il est mâle Delon (vient nous servir à boire !!!!!).
  • #18
    • tytoalba
    • 19/03/2010 à 08:32
    • En réponse à Elpepe #15 le 19/03/2010 à 07:48 :
    • « Ben oui ! Qui nous prouve que tu es bien toi, et que tu n’usurpes pas ton identité pour te faire passer pour un autre ? Non, le mieux, ce se... »
    Mon chien a une puce. Pas de celles qui sucent le sang mais une puce d’intentification. Cependant l’article de cette page devrait nous faire froid dans le dos.
  • #19
    • <inconnu>
    • 19/03/2010 à 08:55
    bonjour a tous
    aujourd’hui je vais tirer le portrait des oiseaux de printemps et non leur tirer dessus comme bcp aiment le faire !! le soleil n’est pas au rv mais il va certainement pointé le bout de son nez dans la journée pour éclairer les radiateurs jaunes !!!LOL
  • #20
    • Elpepe
    • 19/03/2010 à 09:03
    • En réponse à tytoalba #18 le 19/03/2010 à 08:32 :
    • « Mon chien a une puce. Pas de celles qui sucent le sang mais une puce d’intentification. Cependant l’article de cette page devrait nous faire... »
    Comme je suis un vieux con, on ne m’implantera pas une puce. Sauf sous la contrainte, mais là, les choses deviennent trop explicites, et les pervers de tout poil ne savent avancer que masqués. Donc, il nous reste à bien informer nos petits-enfants sur les notions de liberté, voire d’égalité et de fraternité. La confiance que nous pouvons accorder aux autres se mérite autant que celle qu’on fait de plus en plus semblant de nous accorder, et au même niveau, ne l’oublions pas...
    C’était un instantané du monde de sauvages vers lequel on voudrait nous entraîner.