(Au nez et) à la barbe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

(Au nez et) à la barbe

En présence et en dépit (de quelqu'un).
En narguant (quelqu'un).

Origine

Cette expression date du XVe siècle. Ce n'est qu'une métaphore car la victime n'a pas obligatoirement une barbe, même s'il est fort probable qu'elle a un nez.

Elle est issue d'un mélange de deux locutions qui indiquent simplement la proximité immédiate, "sous le nez" et "devant la barbe", autrement dit, "devant le visage".
Mais elle comporte en plus une notion d'hostilité ou de volonté de narguer de la part de celui qui commet l'acte et, en général, de désapprobation ou de dépit de la part de la victime, dans le cas où elle a pu constater l'action (car celle-ci peut aussi se faire "sous son nez", mais sans qu'elle en ait connaissance - voir l'exemple).

Exemple

« Et ainsi l'on rentre à Landachkoa, village de France, passant sur le pont de la Nivelle, à la barbe des carabiniers d'Espagne. »
Pierre Loti - Ramuntcho

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « (Au nez et) à la barbe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Под носа на...Sous le nez de...
Allemagnede Vor den Augen (von jemand)Devant les yeux (de quelqu'un)
Angleterreen Right under somebody's noseJuste sous le nez de quelqu'un
Angleterre / États-Unisen In someone's faceDevant le visage de qn.
Espagnees Por toda la caraPar toute la face (= Bien en face)
Espagnees En las barbas (de alguien).Dans les barbes (de quelqu'un).
Espagnees En sus mismas naricesDans ses mêmes nez
Espagnees Por delantePar devant
Espagnees Delante de sus naricesDevant ses narines
Espagnees Por la caraPar la face (=en face)
Argentinees En sus naricesDans ses narines
Italie (Emilie-Romagne)it Alla faccia di.A la barbe de
Italieit In barbaÀ la barbe
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Voor zijn neusDevant son nez
Pays-Basnl Voor iemands neus staanEtre devant les yeux de quelqu'un
Brésilpt Bem embaixo do nariz (de alguém)Juste sous le nez (de quelqu'un)
Roumaniero Sub nasul cuivaSous le nez de quelqu'un
Slovaquiesk Pred očami kohoDevant les yeux de qulqučun
Slovéniesl V brkÀ la moustache
Suèdesv Framför näsan påDevant le nez de

Vos commentaires
Bon, j’m’en vas me manifester au nez et à la barbe de l’amie Cotentine, pisqu’on dirait bien que ch’us le pommier su’l’site !
Eh, les enfants de belle zik, pour ce soir, j’ai tablé sur 8 à 10 personnes chez Raym. Si y faut, on s’poussera un chouïa. Bonne journée à tous !
réponse à . Rikske le 06/10/2006 à 07h16 : Bon, j’m’en vas me manifester au nez et à la barbe de l&rsquo...
Et honey qui mal y pense !
Bonne soirée aux amis belges !
Qui, pour certains, en auront un petit coup dans le nez qui, chez eux, se trouve providentiellement au-dessus de la barbe ?
C’est curieux, dans cette expression, j’avais toujours compris une autre connotation. Dans mon coin, quand on dit "au nez et à la barbe de quelqu’un", ça veut dire peut-être en sa présence, mais surtout sans qu’il s’en rende compte, "à l’insu de son plein gré", quoi.
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 08h22 : C’est curieux, dans cette expression, j’avais toujours compris une a...
Effectivement, cette connotation existe, cela peut aussi être sans qu’il s’en rende compte, d’où le "si elle a pu constater l’action".
Mais, dans la signification réelle et d’origine, cela peut être vraiment sous son nez, à sa vue.
Houlàààà ! Encore une expression qu’il faudra s’abstenir de prononcer sans discernement devant certains extrémistes sous peine d’être mal compris !

Ne confondons donc pas :
"à la barbe"
et
"Allah (nous) barbe !"

Intégr-Hobbes
Gafalafatouah, méfitouah, fégafatouah !
Fatwa plus prudent à l’avenir )
Zut, Borikito a réagi avant moi !
gaffe ! depuis toujours, s’approcher trop de la "sainte-barbe" c’est risquer de mettre le feu aux poudres !
tu as bien dit " honey ", mon petit canard en sucre  ? S’agit-il alors de la barbe à papa ?
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 08h56 : Fatwa plus prudent à l’avenir ) Zut, Borikito a réagi a...
Oui, les belges aiment l’éfrit (cette page) mais tout-de-même !
réponse à . God le 06/10/2006 à 08h49 : Effectivement, cette connotation existe, cela peut aussi être sans qu&rsqu...
il me semble que la connotation indiquée par Jonayla, est bien exprimée dans l’exemple donné par God pour les détails de cette expression. Me trompé-je ? (je n’ai pas lu Ramuntcho)
Fat ouamême !
Partouze Réunion à l’Âne vert aujourd’hui pour quelques Belges expressionautes. Ca va braire un max.
Amusez-vous bien et pensez aux plusieurs milliers qui ne seront pas là !

A quand un grand rassemblement genre rave party (mais plus soft, bien sûr) ?
réponse à . God le 06/10/2006 à 08h49 : Effectivement, cette connotation existe, cela peut aussi être sans qu&rsqu...
Littré (un copain de ton ami Robert) donne à "à la barbe" ,le sens de : "En narguant (qqn qui est plus âgé, en sa présence et malgré lui ou qqc.)"
et pour "Au nez, au nez et à la barbe : Sous les yeux de quelqu’un, souvent avec l’intention de le narguer."
Il me semble que cette idée de nargue est effectivement plus juste que celle d’hostilité , et que, pour la victime , la notion de dépit , de vexation est plus nette que celle de "désapprobation".
Voyons, allonge toi, et dis moi ce que tu ressens très précisément après que j’eus ainsi envoyé ce message à ton nez et à ta barbe .

PS : j’ai entendu des nanas dire "cause à mon cul" et non "cause à ma barbe" : nuance, non ? Quoique ... En tous cas elles m’avaient dans le nez!
réponse à . chirstian le 06/10/2006 à 09h17 : tu as bien dit " honey ", mon petit canard en sucre  ? S’agit-il alor...
Le canard en sucre, pour moi, c’est dans l’Armagnac uniquement !
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 09h31 : Le canard en sucre, pour moi, c’est dans l’Armagnac uniquement ...
tu tombes bien : je suis un "vieillard-maniaque" !
réponse à . God le 06/10/2006 à 09h26 : Partouze Réunion à l’Âne vert aujourd’hui pour q...
Ah mais c’est très soft les rave party, juste un peu de musique douce, quelques pétards et quelques bouteilles... Moi, c’est quand tu veux !
Bon, alors je mettrai mon grain de sucre lors de la rave party organisée par God
réponse à . chirstian le 06/10/2006 à 09h28 : Littré (un copain de ton ami Robert) donne à "à la barbe" ...
La remarque est judicieuse car c’est effectivement une idée généralement bien associée à l’expression.
D’ailleurs, t’as qu’à voir ce que sont devenues la signification et l’origine tout en haut de la page. Et Jonayla aussi sera contente.
Cela dit, ni Robert, ni Rey, ni le TLF (pour citer des sources connues) n’en causent.
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 09h38 : Bon, alors je mettrai mon grain de sucre lors de la rave party organisée ...
tu le mettras où ce grain de riz ? Au nez, ou à la barbe de God ?
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 09h33 : Ah mais c’est très soft les rave party, juste un peu de musique dou...
Qui parle de bête-rave, ici ? On fait dans le sucré, ce matin ?
réponse à . God le 06/10/2006 à 09h39 : La remarque est judicieuse car c’est effectivement une idée g&eacut...
merci d’avoir pris en con si dération nos modestes remarques, oh God.
God c’est la création,
le forum : la ré-création : belle complémentarité

Quant à Alain Rey : il a certes du nez , mais seulement la moustache (fort belle au reste!) : est-il qualifié pour parler de barbe ?
réponse à . God le 06/10/2006 à 09h39 : La remarque est judicieuse car c’est effectivement une idée g&eacut...
C’est vrai, je suis vite contente, car : qui ne se contente pas des petites choses n’est pas digne des grandes.
Aïe aïe aïe, je n’aurais pas dû, c’est la porte ouverte à moult(es?) interprétations ...
réponse à . chirstian le 06/10/2006 à 09h40 : tu le mettras où ce grain de riz ? Au nez, ou à la barbe de G...
Houps j’aurais trop peur de me faire battre le grain de peau. J’éviterai et le nez et la barbe de God et ne lui proposerai qu’un grain de fantaisie.
réponse à . borikito le 06/10/2006 à 09h41 : Qui parle de bête-rave, ici ? On fait dans le sucré, ce matin&...
Naaan, dans le salé sucré !
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 10h01 : C’est vrai, je suis vite contente, car : qui ne se contente pas des p...
Il y a une jolie phrase, dans le même esprit qui dit :
« Celui qui n’est pas capable de voir ce qu’il trouve, ne trouvera jamais ce qu’il cherche »
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 10h37 : Il y a une jolie phrase, dans le même esprit qui dit : « ...
C’est très beau, et c’est très vrai, merci
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 10h18 : Houps j’aurais trop peur de me faire battre le grain de peau. J’&eac...
... ne lui proposerai qu’un grain de fantaisie.
C’est bien connu, "les femmes ont dans la peau un brin de fantaisie" !!! mais attention à l’inversion (contrepétrique) qui lui donne un sens polisson !
Quel message as-tu voulu faire passer à God, au nez et à la barbe de tous ?
La coquine !
réponse à . cotentine le 06/10/2006 à 11h06 : ... ne lui proposerai qu’un grain de fantaisie.C’est bien connu, "le...
J’aime et le résultat de l’inversion et le mot "polisson": on ne l’utilise vraiment pas assez, saperlipopette !

Saprist-Hobbes
Les barbiers étaient payés pour retirer des poils "au nez et à la barbe" de leurs clients.
il n’y avait ni hostilité ni intention de narguer de la part de ces artisans consciencieux, et chez leurs "victimes" : ni désapprobation, ni dépit.

Je demande donc que soit noté que cette expression ne s’applique pas à cette corporation qui se fait des cheveux, en constatant qu’on les coupe trop souvent en 4.*

*en cette période de début de campagne présidentielle, il est important de ne négliger aucune corporation : Coiffeurs, coiffeuses, Je vous ai compris !
Oh, la barbe, à la fin! La moutarde me monte au nez!

Et voilà donc une autre forme de cette expressio. Comment, cela n’a pas la même consonnance ni la même signification? ET ALORS???

A ce soir à l’Ane Vert, les piafs! Je piaffe déjà d’impatience, même si je sui sencore à Rapis pour l’instant. Je joue encore un petit tour à Montparnasse...

Mangez pas trop ce midi, et surtout, d’ici là, régime sec, qu’on puisse arroser cela.

Je me réjouis déjà...
Godemichou adoré, nous respecterons une minute de silence pour les absents, que tu conduiras!

Je cloture à présent et me reconnecterai lundi. Bonne fn de semaine à toutes et tous.
réponse à . cotentine le 06/10/2006 à 11h06 : ... ne lui proposerai qu’un grain de fantaisie.C’est bien connu, "le...
Nan, pas de message et pas de sens polisson.
Un simple rappel du regretté Boby Lapointe : "...j’ai fantaisie de mettre dans notre vie un petit grain de fantaisie ! Youpi ! Youpi !..."
Ce n’est qu’une métaphore car la victime n’a pas obligatoirement une barbe, même s’il est fort probable qu’elle a un nez.
la prudence de God, qui commence à nous connaître, s’exprime dans cette réserve : "fort probable" . Elle donne satisfaction aux baleines , poissons, ou coqs qui ont "barbe" et pas "nez".*
Pour d’autres espèces, l’expression semble moins adaptée : peut-on dire " au nez et à la barbe de l’escargot ?" ou encore : "au nez et à la barbe du rossignol"  ? A invoquer son nez, ne va-t’on pas tomber sur un bec ? Nous nous plûmes à le penser.

* d’où l’expression : "poisson pas-nez"
L’expression ne peut manquer de faire un rapprochement aigu avec la Commedia dell’arte, lieu s’il en est de masques et sur ces masques sont accentués poils noirs longs et nez crochus. Moustaches et sourcils en accent circonflexe pour mieux souligner l’étonnement, la réflexion, un semblant de sérieux, une position sociale…

Et puis bien souvent sont enlevés dans ces histoires des jeunes filles, belles et ensorcelantes au nez et à la barbe voire sous la moustache d’époux de pères et autres empêcheurs de tourner en rond…

Jusqu’au théâtre de Molière, les histoires se sont ainsi répétées avec les mêmes accessoires.

L’expression me rappelle aussi un album de Tintin en Amérique du sud avec une histoire d’enlèvement au nez et à la barbe d’un dictateur… ?
Dans cet album figuraient aussi de tels masques…

Me trompe’je ou suis-je hors sujet ?
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 13h35 : L’expression ne peut manquer de faire un rapprochement aigu avec la Commed...
Tintin et les Picaros
Où, pour une fois, le capitaine "Carbockx" admire la Castafiole
Dites, les Outr’Atlantiques, est-ce qu’on dit « Au vu et au su » dans le sens de « au nez » chez vous ?
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 14h03 : Dites, les Outr’Atlantiques, est-ce qu’on dit « Au vu e...
D’après mes maigres connaissances, "au nez" peut impliquer que la victime ne s’en rend pas compte. Par contre, dans "au vu et au su", la victime me semble être au courant.
Qu’en disent mes émérites co-continentaux ?
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 14h07 : D’après mes maigres connaissances, "au nez" peut impliquer que la v...
Excellente réponse de Jonayla qui va donc pouvoir revenir en deuxième semaine !
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 14h03 : Dites, les Outr’Atlantiques, est-ce qu’on dit « Au vu e...
personnellement je dirais :
j’agis "au vu et au su" de God : il voit et sait ce que je fais : donc s’il ne réagit pas, je peux considérer qu’il approuve tacitement...
j’agis "à son nez (et à sa barbe)" : je réussis à agir quasiment sous ses yeux, sans qu’il me voit , donc sans me faire prendre ...(il est probablement opposé à mon action)
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 14h07 : D’après mes maigres connaissances, "au nez" peut impliquer que la v...
Agir à découvert en somme… pour obtenir du crédit.
réponse à . God le 06/10/2006 à 14h14 : Excellente réponse de Jonayla qui va donc pouvoir revenir en deuxiè...
Quand on revient en deuxième semaine comme ça, le Règlement intérieur d’Expressio ne dit-il pas que la "sujette" doive enlever un vêtement ?

Un peu plus à chaque fois pour se sentir légère, légère…
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 14h54 : Agir à découvert en somme… pour obtenir du crédit....
Tel l’écho de la bourse, qui nous barbe car la faillite nous pend au nez
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 14h58 : Quand on revient en deuxième semaine comme ça, le Règlement...
De toutes façons (attention, la réflexion typique de nana qui suit :) j’aurai toujours un peu de mal à me sentir légère ...
Bon, d’accord, j’enlève ma chaussette gauche, mais ne venez pas vous plaindre après !
réponse à . chirstian le 06/10/2006 à 14h18 : personnellement je dirais : j’agis "au vu et au su" de God : il ...
Toi comme moi sommes de bons sujets d’études pour God. Nous sommes comme les vieux singes*, étudiés sous toutes les coutures… il nous laisse faire mais un jour, un beau matin, il nous fera une piquouse car nous serons devenus obsolètes.

God agit à notre nez et à notre barbe… (perso, j’en ai pas)

*en parlant de ça, la distribution de bananes est à revoir et puis, il nous faudrait des F.m.lles plus compréhensives. Une grève se dessine car la tribu des belges fait bande à part.
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 15h01 : De toutes façons (attention, la réflexion typique de nana qui suit...
Pour vous sentir légère rien de tel que de fréquenter "les paradis perdus" disait le vieux romantique…
Chaussette gauche de footballeur ou bas résille de femme fatale ?

Jonayla, ça marche par paire, vous enlevez une chaussette ? Non !
Tout marche par paire, donc, vous enlevez vos deux chaussettes et je remarque que vous n’avez déjà plus vos chaussures à talons aiguilles. Coquine internaute.
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 14h59 : Tel l’écho de la bourse, qui nous barbe car la faillite nous pend ...
La bourse, les bourses, bah, ça répond au moindre stimulus bien pensé.
Un effet d’annonce suffira pour remonter tout ce qui descend, pend lamentablement…
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 15h22 : La bourse, les bourses, bah, ça répond au moindre stimulus bien pe...
Et bardaf, c’est l’embardée*

Pour les belges et les français qui ont la chance de le connaître, allusion à l’émission "Faux-contacts" de notre regretté Manu Thoreau
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 15h31 : Et bardaf, c’est l’embardée* Pour les belges et les fran&cce...
Stop ! On a compris. Si tu fais tout motivée par une règle de 3, nous n’osons imaginer les débouchés... Mettre les bouchées triples.
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 15h44 : Stop ! On a compris. Si tu fais tout motivée par une règle de...
Sorry, j’essayais de modifier mon message. Apparemment, je n’ai pas encore tout bien compris ...
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 15h49 : Sorry, j’essayais de modifier mon message. Apparemment, je n’ai pas ...
Alors tu amènes ton curseur sur le bouton ’flèche cassée’ et, après 2/3 secondes, tu vois apparaître le texte ’répondre’, puis, tu amènes ton curseur sur le bouton ’crayon’ et tu vois apparaître le texte ’modifier’.
Avec ça, tu devrais comprendre, non ? Nom de God !
réponse à . God le 06/10/2006 à 16h03 : Alors tu amènes ton curseur sur le bouton ’flèche cass&eacut...
Ceci est un essai
Transformé !
2ème modif : ça marche

A les merveilles de l’informatique !
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 16h15 : 2ème modif : ça marche A les merveilles de l’informati...
Si le 53. est la modif du 52., ça n’a pas marché !

Sarcast-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 15h22 : La bourse, les bourses, bah, ça répond au moindre stimulus bien pe...
Dis Yannou, laisse-la un peu tranquille : ce soir c’est nous qui devrons nous la faire si tu nous la chauffe à blanc comme ça !

Ou bien tu viens jusqu’ici !
Chiche ?

Pari-Hobbes
réponse à . God le 06/10/2006 à 16h03 : Alors tu amènes ton curseur sur le bouton ’flèche cass&eacut...
tu amènes ton curseur sur le bouton ’crayon’ et tu vois apparaître le texte ’modifier’.
eh bien, en fait ... non : toutes les icones sauf celui-ci ... parce que j’essayais un message dont je n’étais l’auteur ! Pas de problème ! : je n’avais jamais remarqué que le crayon était en bleu pour mes messages de moi-même-et-en-personne et en gris pour les autres-de-eux-mêmes
réponse à . HoubaHOBBES le 06/10/2006 à 16h38 : Si le 53. est la modif du 52., ça n’a pas marché ! Sar...
Exact, ça n’a pas marché et je ne sais pas pourquoi !
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 17h00 : Exact, ça n’a pas marché et je ne sais pas pourquoi !...
Moi je ne vois que deux raisons possibles :
- Soit tu as du mal à viser (c’est toujours sur le bouton ’crayon’ qu’il faut cliquer quand on veut modifier une de ses contribs). Sache qu’il faut arrêter de bouger sa souris avant de cliquer !
- Soit tu sucres les fraises
réponse à . chirstian le 06/10/2006 à 16h43 : tu amènes ton curseur sur le bouton ’crayon’ et tu vois appa...
Parce que tu crois que j’aurais laissé chacun modifier les contribs de n’importe qui d’autre ?
Content que tu t’en sois déjà rendu compte !
réponse à . HoubaHOBBES le 06/10/2006 à 16h41 : Dis Yannou, laisse-la un peu tranquille : ce soir c’est nous qui dev...
Chauffer une femme au blanc, c’est bien au rhum, c’est mieux.
Moi pas venir Bruxelles, trop loin et puis, suis tellement plongé en méditation…

Un jour peut-être... La dernière fois que j’y suis allé, c’était à La Panne en 2002.
réponse à . God le 06/10/2006 à 17h13 : Moi je ne vois que deux raisons possibles : - Soit tu as du mal à vi...
Lamone a écrit qu’elle fumait des pets... alors... troubles et visions Al Hucine Hogènes.
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 15h10 : Toi comme moi sommes de bons sujets d’études pour God. Nous sommes ...
il nous fera une piquouse car nous serons devenus obsolètes.
tu veux dire Hobbes-au-Lete ? La Lete serait donc une variante de la Leffe, non ?
Ah un Belge sans sa bière, c’est comme euh un French Lover sans son bouquet de fleurs… Non mais !

Bonne soirée à vous tous à l’Âne Vert avec les Six Compagnons de la Croix-Rousse. (Paul-Jacques Bonzon)
réponse à . God le 06/10/2006 à 17h13 : Moi je ne vois que deux raisons possibles : - Soit tu as du mal à vi...
y’a peut-être une 3ème explication ???
si je laisse la page ouverte, puis vaque à mes occupations et reviens 5 mn. ou 3 h. plus tard, je clique sur "rafraîchir" ... Mozilla, gentiment remet tout en couleurs avec les commentaires supplémentaires (arrivés entre temps) ... mais une fois sur cinq, il décide de faire du noir & blanc + gris et là, pas d’accès ... il faut retourner sur lettre ou le site pour pouvoir intervenir.
quand j’étais petite, je venais, le dimanche matin, faire un câlin à mon papa, en mettant mon nez dans son cou (et les bras autour du même cou) ... pour "étrenner sa barbe" et respirer cette bonne odeur d’after chévre ... (ben, oui, dans la semaine, y’avait pas le temps ! nous, les mômes, en congé, le jeudi et le paternel, seulement un peu libre le dimanche (... de pelle à gâteau, dirait Bobby Lapointe*)
et maintenant, dans la famille Barbapapa, je suis la "Barbotine" (pour la rime avec Cotentine) ... pas toujours sur la même longueur d’ondes que Barbidur (à moins que ce ne soit Barbidul ou Barbidou ... un peu des trois ! ... "il" se reconnaîtra ! Dieu reconnaît bien les siens ...)
* j’avais oublié l’asté-risque ... Connaissez-vous Pierre Lapointe ? (non, pas le fils de Bobby, mais un chanteur ayant le même patronyme, et mettant ses "tripes" en mélodie)
réponse à . cotentine le 06/10/2006 à 19h15 : quand j’étais petite, je venais, le dimanche matin, faire un c&acir...
j’avais oublié l’asté-risque ...


zé puérils ?
réponse à . cotentine le 06/10/2006 à 18h55 : y’a peut-être une 3ème explication ??? si je laisse la p...
Comme je suis bon, je vais te faire croire un tout petit moment que ça ne vient pas de toi.

Effectivement, si tu t’abstiens d’utiliser le site pendant plus d’une demi-heure, ton identification est perdue (ce qui s’appelle, "en bon français", une fin automatique de session) et tu dois alors impérativement recliquer sur un lien dans un mail pour te reidentifier.

Ma bonté n’ayant qu’un temps, je vais maintenant t’expliquer pourquoi là, c’est pas ça :
Ton commentaire 52 date de 16:14, ton 52 modifié, de 16:14 également et ton 53, supposé être ton 52 remodifié, de 16:15.
En aucun cas il ne s’est écoulé une demi-heure entre chaque modification.
Je ne peux donc que confirmer que, pour la 53, tu n’as pas cliqué sur le crayon mais sur la flèche (puisque le 53 est une réponse au 52).
Eh oui. Désolé !
réponse à . God le 06/10/2006 à 19h26 : Comme je suis bon, je vais te faire croire un tout petit moment que ça ne...
Cela dit, cher God, votre explication aura au moins serbie (je croîte) à me faire comprendre le pourquoi du comment je dois régulièrement m’astreindre à retourner au courriel d’origine pour suivre vos divines interventions, moi qui me raffraîchis de votre site à longueur de journée (à l’aide du bouton fourni à cette fin) !
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 19h36 : Cela dit, cher God, votre explication aura au moins serbie (je croîte) &ag...
Hélas, encore un qui n’a pas bien lu ! C’est pourtant clairement dit dans le mail de confirmation d’inscription...
Et c’est répété dans la Foire aux questions (réponse 6).

Mais pour simplement suivre, y’a pas besoin. C’est uniquement pour participer qu’il faut être identifié.
réponse à . God le 06/10/2006 à 20h28 : Hélas, encore un qui n’a pas bien lu ! C’est pourtant cl...
MAIS OUI, MAIS OUI, PAS LA PEINE DE SE MARRER !
NON MAIS VOUS AVEZ VU TOUT CE QU’IL FAUT LIRE COMME INSTRUCTIONS SIMPLEMENT POUR ARRIVER À SE LEVER LE MATIN ? IL FAUT LIRE POUR ÇI, IL FAUT LIRE POUR ÇA... ET PUIS QUOI ENCORE ? DES TONNES D’INFORMATION, CHAQUE JOUR PLUS, CHAQUE MINUTE PLUS ! JE DÉCROCHE, MOI ! JE DÉMISSIONNE, MOI ! ALLEZ, À DEMAIN !
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 20h32 : MAIS OUI, MAIS OUI, PAS LA PEINE DE SE MARRER ! NON MAIS VOUS AVEZ VU TOUT...
A demain ? A l’heure de la sieste, c’est déjà le soir de l’autre côté de l’Atlantique ?
Encore la faute au dérèglement climatique !
réponse à . God le 06/10/2006 à 20h45 : A demain ? A l’heure de la sieste, c’est déjà le ...
Il faut bien faire semblant de travailler, de temps à autre, non ?
réponse à . God le 06/10/2006 à 19h26 : Comme je suis bon, je vais te faire croire un tout petit moment que ça ne...
hou, hou ! Cotentine est en Cotentin, et Lamone est dans le Sud ... apparemment tu es à l’Ouest ! (52) et (53) ce n’est pas moi !
moi, (Cotentine) suis en (29), (64) et (65) ...
modif : et en (73)
réponse à . cotentine le 06/10/2006 à 21h26 : hou, hou ! Cotentine est en Cotentin, et Lamone est dans le Sud ... apparem...
Ah ben tiens, j’avais même pô fait gaffe que c’était Cotentine qu’avait répondu alors que ça aurait pu/du être Lamone.
M’enfin bon, malgré la distance, vous êtes à mettre dans le même sac... 
Et pi moi j’suis pas à l’ouest, mais au sud-est, d’abord !
réponse à . cotentine le 06/10/2006 à 21h26 : hou, hou ! Cotentine est en Cotentin, et Lamone est dans le Sud ... apparem...
Cotentine 29 - 64 - 65 : t’es sûre de tes mensurations ?
@ God 58 :
"tu sucres les fraises" : bouhouhou ah mais non, pas encore... seulement, est-il possible de faire 2 modifs consécutives ? hein Dieu ? et puis, c’est pas charitable de se moquer d’une petite nouvelle comme moi...

@ Yannou 61 :
"Lamone a écrit qu’elle fumait des pets... " : non mais j’ai jamais écrit ça !!! mais que c’est difficile de se comprendre par petits bouts de phrases...

@ God 67 :
"Je ne peux donc que confirmer que, pour la 53, tu n’as pas cliqué sur le crayon mais sur la flèche (puisque le 53 est une réponse au 52)" : Alors God, on sucre les fraises ??? on pédale dans le yaourt, on a trop fumé la moquette ?

@ Cotentine 73 :
"moi, (Cotentine) suis en ... (65) ..." : dis-moi, j’espère bien que si tu passes dans le 65, tu me feras un coucou et que nous pourrons autour d’un bon repas, nous rencontrer !

@ God 74 :
"malgré la distance, vous êtes à mettre dans le même sac" : je rêve là !!! alors que nous si mignonnes... tiens, vous ne nous méritez pas !
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 23h48 : @ God 58 : "tu sucres les fraises" : bouhouhou ah mais non, pas encor...
Si ce n’est pas toi dit l’adage, c’est donc ta soeur...
(réponse à la réponse concernant la réponse 61)
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 23h48 : @ God 58 : "tu sucres les fraises" : bouhouhou ah mais non, pas encor...
On fait autant de modifs qu’on le souhaite sur une même contrib, de 1 à 224 315 si on le souhaite (après, ça bloque).

Comprends pas ta réponse à la 67 ?
La contrib 53 étant clairement une réponse à la 52 (la 52 indique que la première réponse est la 53 et la 53 indique qu’elle est une réponse à la 52), c’est bien que tu as cliqué sur la flèche cassée au lieu du crayon.
Bon, d’accord, j’ai pas fait attention à l’autrice de la contrib, mais vu que c’était une défense (c’est pas possible, y’a forcément une autre raison !) que tu aurais parfaitement pu écrire toi-même, j’ai cru que c’était toi.
Hélas, c’est bien les fraises... ou un défaut de compréhension, ce qui n’est pas forcément mieux quand on a réussi à la faire une fois (la 52) mais pas deux (la 53).

Sinon, pour ce qui est de la moquette, j’ai déjà dit par ailleurs que ma dernière livraison était avariée.
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 11h32 : Si ce n’est pas toi dit l’adage, c’est donc ta soeur... (r&ea...
Et si c’est ma soeur, c’est donc ta ilandais.
réponse à . God le 07/10/2006 à 11h46 : Et si c’est ma soeur, c’est donc ta ilandais....
Oui mais là, ça devient tarifé...
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 11h32 : Si ce n’est pas toi dit l’adage, c’est donc ta soeur... (r&ea...
C’est pas moi et j’ai pas de soeur ; comment on fait ?
réponse à . God le 07/10/2006 à 11h45 : On fait autant de modifs qu’on le souhaite sur une même contrib, de ...
Je refais un essai
2ème essai
3ème essai
4ème essai

Mes plates excuses mon Dieu ; je ne fume pas mais je bois, alors je pense que j’avais peut être un peu abusé d’une bonne bouteille !
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 12h34 : Je refais un essai 2ème essai 3ème essai 4ème essai Mes pl...
Ah ben voilà ! Elle a enfin tout compris !
Bon, la prochaine fois, on essaye d’apprendre à mettre une chaussette gauche.
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 12h33 : C’est pas moi et j’ai pas de soeur ; comment on fait ?...
On laisse tomber ! Après tout ce n’est pas si grave si tu as quelques plants de beuh dans ton jardin.
Mais, le doute plane dans les esprits ici… Je veux dire, parles tu sous l’emprise de quelque chose ?
réponse à . God le 07/10/2006 à 12h38 : Ah ben voilà ! Elle a enfin tout compris ! Bon, la prochaine fo...
Mais enfin God ! Si lamone est adepte du nudisme à domicile, pourquoi la forcer à se vêtir ?
Ouhla ! ouhla ! ouhla ! Et lire tout ça le lendemain de la veille, ouille ! Tiens, j’vas prendre une aspirine et deux Alka-Seltzers...
réponse à . God le 07/10/2006 à 12h38 : Ah ben voilà ! Elle a enfin tout compris ! Bon, la prochaine fo...
Tout est dans le "enfin" !
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 12h40 : On laisse tomber ! Après tout ce n’est pas si grave si tu as ...
Oui, je parle sous l’emprise de quelque chose...
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 12h41 : Mais enfin God ! Si lamone est adepte du nudisme à domicile, pourquo...
Pourquoi "à domicile" ?
réponse à . God le 07/10/2006 à 12h38 : Ah ben voilà ! Elle a enfin tout compris ! Bon, la prochaine fo...
Finalement j’aurais pu ne faire qu’une réponse à Yannou, donc, quand un commentaire est parti, est-il possible de l’annuler ?
Comme j’ai déjà ma chaussette gauche au pied, cette question ne vient que pour essayer d’avoir la droite.
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 13h00 : Finalement j’aurais pu ne faire qu’une réponse à Yanno...
Gauche ou droite, il faut choisir ! Devant l’urne en 2007 et si tu votes, tu devras faire un choix...

Ps : Je me doutais que tu portais des chaussettes en dehors de ton domicile...
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 13h06 : Gauche ou droite, il faut choisir ! Devant l’urne en 2007 et si tu vo...
Et choisir, c’est renoncer...
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 13h00 : Finalement j’aurais pu ne faire qu’une réponse à Yanno...
Non, impossible d’annuler un commentaire, car annuler, c’est renoncer.
Renoncer est un choix ! Peut-être pas le plus facile d’ailleurs…
Renoncer crée un vide et l’humain n’aime guère le vide.
Choisir le vide, c’est temporiser.

Temporiser, c’est gagner du temps pour le mettre à profit(s) et donc, c’est une action positive pour peu que des idées ou des envies (saines) neuves naissent car tout ce qui naît via l’esprit se projette en actes un jour ou l’autre et l’acte est déterminé par un ou des choix qui relègue bien loin les renoncements de la veille.
réponse à . God le 07/10/2006 à 13h30 : Non, impossible d’annuler un commentaire, car annuler, c’est renonce...
Annuler, c’est vouloir gommer une chose ou un acte qui restant en l’état, nous mettrait en situation de regretter un choix. Annuler, c’est supprimer un sentiment de culpabilité qu’on peut craindre de voir grandir au fil du temps…

Personne n’aime souffrir, sauf ceux qui y trouve une résonance à se positionner en rôle de victime ; mais là commence le masochisme…
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 13h34 : Renoncer est un choix ! Peut-être pas le plus facile d’ailleurs...
Quand je choisis entre deux options, je renonce forcément à une. Je négocie, avec moi, ce qui est le meilleur (enfin normalement !) pour moi entre les deux choix.
Je ne crée pas du vide.
Temporiser, c’est prendre son temps mais prendre son temps n’est pas forcément positif (même si pour moi aujourd’hui, un des principaux problèmes de notre société est l’immédiateté dans tout et pour tout).
Heureusement que tout ce qui nait via l’esprit ne se projette pas en acte un jour ou l’autre, on serait très très mal...
Quant à la culpabilité, il me semble qu’elle est un sentiment plutôt sain (je ne parle pas de culpabilisation ni d’autoculpabilisation) qui évite à l’Homme de faire bon nombre de c..
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 13h52 : Quand je choisis entre deux options, je renonce forcément à une. J...
Oui le pire est de ne pas trouver de compromis avec soi-même…

Temporiser porte bien son nom ; à savoir que l’éphémère n’est pas fait pour durer éternellement. Avec l’immédiateté à tout va, il est nécessaire de trouver un juste équilibre. Pas toujours facile, c’est vrai.

Ce qui naît de l’esprit porte à conséquence, que cela soit dans les actes, les paroles.
Les supports artistiques voire sportifs peuvent être de bons réceptacles pour absorber le négatif comme le positif et ainsi diluer ce qui peut devenir Pression.

Culpabilité est saine oui et outil rédempteur, (je ne sais pas si on peut dire cela ici..)
En aucune manière la culpabilité ne doit se transformer petit à petit en corde pour s’étrangler. Je dirai que ce n’est pas la vocation première de la prise de conscience.
Il est vrai que si chacun faisait au jour le jour son examen de conscience, tout ne s’accumulerait pas ainsi en un bloc menaçant un jour donné. Le danger étant de constater avec effroi combien le poids des actes et paroles est insupportable, d’où les C…. potentielles comme tu le dis.
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 15h49 : Oui le pire est de ne pas trouver de compromis avec soi-même… Temporise...
Ben dis donc ! Y’a des cerveaux qui fument ici, depuis quelques contribs.
On n’est pas habitués à ça.
Y s’passe quoi, ce samedi ?
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 15h49 : Oui le pire est de ne pas trouver de compromis avec soi-même… Temporise...
Je pense que l’immédiateté est un fléau en ça qu’elle nous rend égoïstes, capricieux, irresponsables, agressifs et instables. Aujourd’hui, tout est là à portée de mains et d’envie...
Ben, je maintiens que tout ce qui est dans l’esprit ne voit pas le jour, concrètement s’entend. Heureusement. Que certains en concoivent de la pression, certainement...
La culpabilité qui se transformerait "petit à petit" en corde pour s’étrangler, serait, à mon avis, de l’autoculpabilisation. Quant à la prise de conscience, nécessaire pour évoluer, elle me semble loin d’être une évidence pour bon nombre de personnes et c’est bien dommage pour elles...
Et dans la vie, pour que le poids des actes et des paroles ne devienne pas insupportable, ne suffit-il pas tout simplement de vivre dans le respect de sa personne et des autres ?
réponse à . God le 07/10/2006 à 16h14 : Ben dis donc ! Y’a des cerveaux qui fument ici, depuis quelques contr...
Pardon, pardon, c’est vrai que ce n’est peut être pas le lieu ni la fonction d’Expressio !
"Je pense que l’immédiateté est un fléau en ça qu’elle nous rend égoïstes, capricieux, irresponsables, agressifs et instables.
"Aujourd’hui, tout est là à portée de mains et d’envie..."

Exact, la consommation à outrance et de surcroît tendue, offerte au regard, donc aux mains (possession), facilitée par l’accessibilité bancaire fait de nous des prédateurs dès lors qu’une contrariété à cette consommation commence à poindre.
Il suffit pour nous d’être subitement privé DE… pour exiger immédiatement De… une solution. (ce sont les autres qui nous empêchent de consommer).
La société est-elle esclave de ses consommateurs ou l’inverse ?
Bien difficile de répondre. Je dirai et c’est tout personnel, que les besoins suscitant l’envie, se sont transformés en autant d’exigences que de caprices, souvent liées au paraître d’ailleurs…

"Ben, je maintiens que tout ce qui est dans l’esprit ne voit pas le jour, concrètement s’entend. Heureusement. Que certains en conçoivent de la pression, certainement..."

La pensée née de l’esprit ne débouche pas de façon systématique sur un fait, un acte terrestre, c’est vrai et heureusement. C’est que la pensée peut rejoindre des niches : spirituelles, conceptuelles, intellectuelles, etc, pour éclore ou s’endormir à jamais.
Ce sont des garde-fous nécessaires.
Quant à la pression, elle naît elle de frustrations dès lors que l’esprit ne parvient pas à se gendarmer seul, d’où les dérives, pulsions, annonciatrices de sanctions (justice). Mais la pression peut être saine si on parvient à la gérer… (pas facile).


"La culpabilité qui se transformerait "petit à petit" en corde pour s’étrangler, serait, à mon avis, de l’auto culpabilisation."

Oui et nous faisons nous-mêmes le nœud bien souvent…

"Quant à la prise de conscience, nécessaire pour évoluer, elle me semble loin d’être une évidence pour bon nombre de personnes et c’est bien dommage pour elles..."

Car il faut de l’humilité pour se juger, se jauger et reconnaître ses torts, ses imperfections. Qui en est capable s’élève, qui en est incapable s’englue jusqu’à… perte, fracas et autres petites et grandes fractures de l’existence.

"Et dans la vie, pour que le poids des actes et des paroles ne devienne pas insupportable, ne suffit-il pas tout simplement de vivre dans le respect de sa personne et des autres ? "

Absolument ! Respecter l’autre, c’est se respecter soi-même. Cela devient insupportable lorsqu’on commence à fonctionner de manière séquentielle.
Un jour ou l’autre, c’est l’accident de courtoisie, (au mieux), ou l’accident à l’intégrité (au pire). Mais la question que tu poses finalement, c’est comment bien vivre ? Et on aborde là, de suite l’éducation qui fait tant défaut de nos jours.

Dans un avenir plus ou moins proche, les futurs parents devront passer une sorte d’examen éducatif, c’est une prédiction à pas cher. Aucun sens politique à cette dernière remarque.
Yannou, il y aurait tellement à dire que ce n’est pas possible ici. J’en suis désolée mais ce n’est pas grave car, hormis quelques points personnellement qui me font "tiqués", sur le fond je suis persuadée que nous sommes d’accord.
Alors tout va bien.
La vie est belle.
réponse à . <inconnu> le 07/10/2006 à 20h03 : Yannou, il y aurait tellement à dire que ce n’est pas possible ici....
"Qui tique peine à la pratique" dit l’adage que j’invente...
"Celui ou celle qui tique dit souvent hélas..." dit encore l’adage que j’invente...(Elastique)
Tutto va bene.
réponse à . <inconnu> le 08/10/2006 à 10h56 : "Qui tique peine à la pratique" dit l’adage que j’invente... ...
Aaaahh ! je viens de regarder la définition de tiquer. Zut zut zut, je ne voulais pas dire ni mécontentement, ni désapprobation, ni dépit. Juste ça voulait dire que j’étais pas tout à fait d’accord, qu’il y avait quelques points sur lesquels il y aurait matière à discuter encore.
Voilà, je sens bien que j’ai un ticket de sortie...
Va bene
réponse à . <inconnu> le 08/10/2006 à 12h15 : Aaaahh ! je viens de regarder la définition de tiquer. Zut zut zut, ...
Qui dit trois fois Zut est certainement Bizut quelque part...
réponse à . <inconnu> le 08/10/2006 à 10h56 : "Qui tique peine à la pratique" dit l’adage que j’invente... ...
et j’ajoute :
"les tics professionnels ne sont pas toujours une marque d’ethique professionnelle"
et toc!
réponse à . <inconnu> le 08/10/2006 à 12h40 : Qui dit trois fois Zut est certainement Bizut quelque part......
Bizutâge de pierre
Pierre est sot
Saut à l’élastique
ticket toc !
réponse à . God le 06/10/2006 à 09h26 : Partouze Réunion à l’Âne vert aujourd’hui pour q...
tu veux sans doute dire sel et riz rave?
réponse à . Jonayla le 06/10/2006 à 08h22 : C’est curieux, dans cette expression, j’avais toujours compris une a...
à l’insu de son plein gré
ceci est une expression qui me fait tiquer. A mon humble avis,elle devrait avoir vu le jour assez recemment et ne semble pas vouloir dire grand chose: En effet, le "gré" est une sorte d’"accord".
"A l’insu" vient de in-savoir,le "in" étant le préfixe de négation.

"A l’insu de mon plein gré" devrat dès lors signifier environ: "à la méconnaissance de mon accord". Plutôt bancal, non?

Supplique:

Arrêtons donc d’utiliser ce genre d’expression à la mode, qui fait montre d’un très mauvais parler (d’après moi). Qu’en ditdonc notre Godemichou adoré, notre maître à tous?

En attendant mon avion ...
réponse à . file_au_logis le 08/10/2006 à 19h17 : à l’insu de son plein gréceci est une expression qui me fait...
Le God sans michou il dit que cette expression ne peut être connue d’un Autrichien qui n’a pas regardé les Guignols sur Canal+ à l’époque de l’affaire de dopage de Richard Virenque dans l’équipe Festina.
C’est une expression pondue par les auteurs des Guignols et prononcée par la marionnette de Virenque (qui s’est fait doper, obligatoirement à son insu).

Elle est certes incorrecte (étymologiquement) mais amusante dans le contexte où elle a été utilisée et elle a marqué les esprits avant de devenir une phrase réflexe incontournable.
Malheureusement, quoi que puisse en penser file_au_logis, je crains fort qu’elle ne disparaisse pas du vocabulaire commun avant un bon moment.
réponse à . God le 08/10/2006 à 19h32 : Le God sans michou il dit que cette expression ne peut être connue d&rsquo...
Oui et précisons que c’était dans un contexte sportif concernant le milieu vélocipédique.
« A l’insu de mon gré » est devenu une phrase "culte" entre guillemets dans le sens où on peut la dégainer pour se défausser. God, vous diriez, n’est-ce pas, à un tel interlocuteur :
« Faut pas Prendre les Enfants du Bon Dieu pour des Canards Sauvages ». (Film 1968 de Michel Audiard)
Non mais.

Dans le même genre et à la même époque (je pense) que Virenque, il y eut le fameux : « responsable mais pas coupable » de Georgina Dufoix, (ministre des Affaires Sociales) concernant là, le scandaaaale (aurait dit George Marchais) du sang contaminé.

Mais l’Autriche se fout bien de nos tracasseries et plus particulièrement Mr Filoscandale un peu vite.
Ouais, ouais…
réponse à . God le 08/10/2006 à 19h32 : Le God sans michou il dit que cette expression ne peut être connue d&rsquo...
réponse à . God le 08/10/2006 à 19h32 : Le God sans michou il dit que cette expression ne peut être connue d&rsquo...
merci à God (michou), Yannou, Lorangoutan etc... pour m’instruire ainsi. Donc, lors de l’instruction du dossier de ce champion de la pédale, il en redemandait. Enfin, il le disait, tou au moins. C’est vrai que, étant un tant soit peu guignol moi-même, seulement à mes moments perdus et surtout quand je ne les retrouve pas, les autres guignols m’indiffèrent un tant soit peu... Surtout quand je ne les connais pas. OOOOOOOUUUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNN, pourquoi on n’a pas canal+ ici (les moulineaux)?
réponse à . file_au_logis le 09/10/2006 à 17h25 : merci à God (michou), Yannou, Lorangoutan etc... pour m’instruire a...
Pour compenser :
cette page

Et concernant R. Virenque et le dopage :
cette page
cette page
cette page
cette page
cette page
réponse à . lorangoutan le 10/10/2006 à 13h55 : Pour compenser : cette page Et concernant R. Virenque et le dopage : ...
Ce sont bien des pages de vélologie !!
Afin que les participants (et non les partir pissants, malgré -de canard- tout ce qu’ils y ont bu), gardent un souvenir ému de leurs agapes, voici quelques-un des éléments fournis par certains d’entre eux.
Sur les photos, les visages sont volontairement trafiqués, car je n’ai eu de personne l’autorisation de diffuser leur tronche et que le droit à l’image et les risques matrimoniaux étant ce qu’ils sont, ils valait mieux que personne ne soit reconnu par des non-participants. Mais eux se reconnaîtront aisément.

Pour voir le lieu et son ambiance générale, voici-dessous quelques photos (d’autres sont dans le document proposé ensuite).

Où l’on voit qu’on que les verres ne sont jamais pleins pendant longtemps.


Où c’est plus que confirmé !


Où l’on voit qu’ils osent entraîner des enfants dans la débauche.


Les rois du lever de coude en action !


Et voici maintenant le compte-rendu officiel (?) de la convention d’expressio_une_fois.be du 06/10/2006, téléchargeable au format PDF (attention, 10 Mo quand même !).
Z’étaitent-ils choyés les voisins du d’ssus ! Que God les dorlotait, les mignotait, les cajolait, les prenait par la main :
Fais pas ci, fais pas ça
Viens ici, mets-toi là
Attention prends pas froid
Touche pas ça,
Réponds quand on t’appelle
Sois poli dis merci
Dis bonjour dis bonsoir
Écoute ce qu’on te dis
Je le dis pour ton bien*

Mets pas les doigts
Dans ton nez !

Que nous, c’est rien que juste pas pareil : faut qu’on s’débrouille tout seul, qu’on taille nos crayons, qu’on trouve les gommes, qu’on traque les barbus...
Et en plus, faut rester nez zen... Pffffff...

*avec l’aimable autorisation de J. Dutronc
réponse à . God le 11/10/2006 à 12h25 : Afin que les participants (et non les partir pissants, malgré -de canard-...
J’en ai reconnu, à leur nez et à leur barbe, des floutés du dessus ! J’va l’dire à tout l’monde !
Pour en revenir, quand même, à l’expression, si j’en crois le Dicocitation, le rapport entre "narguer" dont je cherchais l’étymologie et le "nez" est évident. Je cite :
"Narguer
Nature :
Prononciation : nar-ghé
Etymologie : Bas-lat. naricus, qui fronce le nez ; ce qui fait supposer un verbe naricare, froncer le nez, se moquer ; de naris, narine (voy. ). Le nez a souvent servi à exprimer la raillerie : bas-lat. nario, moqueur, narire, se moquer ; vieux franç. faire des nares ; et enfin, dans la latinité, le suspendens omnia naso d’Horace, Sat. II, VIII, V. 64.


Source : Narguer : Définition Narguer , prononciation Narguer et etymologie du mot Narguer - Dicocitations ™ - citation"


Sauf qu’il s’agit du nez du "nargueur", ce qui confirmerait selon mon humble analyse, le fait que la nargue soit bien destinée à ne pas faire rire le nargué qui n’a plus qu’à faire le nez. Vous avez tout compris ou je récapépète ?
réponse à . God le 07/10/2006 à 13h30 : Non, impossible d’annuler un commentaire, car annuler, c’est renonce...
Et pis d’abord, c’est pas vrai.
Tu peux annuler tout ce que tu veux.
Regarde la modif que je vais faire ici, maintenant
D’abord, je valide. Puis, je vais modifier.

Et maintenant, je modifie: j’annule tout ce que viens d’écrire ci-dessus. Ceci est une première manière d’annuler.

Mais je vais faire plus faort dans la modif suivante. Petit truc pour cela, je vais d’abord doubler ce texte, pour que tout le monde puisse suivre.
Attention, tout cela se fait sans filet. Hop, je valide.
réponse à . file_au_logis le 08/01/2011 à 08h40 : Et pis d’abord, c’est pas vrai. Tu peux annuler tout ce que tu veux....
Maintenant, je modifie: au lieu d’effacer un texte, ce qui est faisable, je vais le barrer, pour vous montrer comment ca marche:

Ici, c’est une réponse au précédent pour pouvoir doubler le texte:

Et pis d’abord, c’est pas vrai.
Tu peux annuler tout ce que tu veux.
Regarde la modif que je vais faire ici, maintenant
D’abord, je valide. Puis, je vais modifier.


Et maintenant, je modifie: j’annule tout ce que viens d’écrire ci-dessus. Ceci est une première manière d’annuler.

Mais je vais faire plus faort dans la modif suivante. Petit truc pour cela, je vais d’abord doubler ce texte, pour que tout le monde puisse suivre.
Attention, tout cela se fait sans filet. Hop, je valide.

Vu? Un copier-collé, et c’est fait.
Alors, maintenant, je valide à nouveau, puis je vais modifier.
Je répète la manip:

Maintet, je mdifie: au lieu d’eer un texte, ce aisable, jais le barrer,vous montrmmen ca che:

Ici, c’esne rénse au dent pourouvr dor le tex:

Et pise. Puis, je vais modifier.

Et maintenantout ce que viens d’écrire ci-. Ceci est emière anièe d’annuler.

Mais je vais faire plu la modif suivaPetit truc cela, je vais d’aer ce texte, pour que toumonde puisse suivre.
Attention, tout celaet. Hop, je valide.

Vu? Un r-collé, et c’efait.
Alor, mnant, jde à nouveau je vais modier.

Maitenant, as avoir je vais "tfac’effacerai ené que qes lettres,, de-là), puis remplacer effacé par autre chose:
attention, c’est parti. Je, je corrigeace

et j’écris quelque chose de nouveau à la place. J’ai donc annulé ce que j’ai écrit précédemment.
Mon petit Godemichou adoré, quand tu seras prêt pour la lecon suivante, préviens-moi. Tu le sais, toujours à ta disposition...
réponse à . momolala le 08/01/2011 à 07h51 : Pour en revenir, quand même, à l’expression, si j’en cr...
Dans mon dico-perso, on disait: le nazicou, la nazole pour désigner cet appendice.

et pour narguer l’autre, (geste qui voulait dire...bisque,bisque, rage...), on se frottait le bout du nez en sautillant autour de lui.
Mais je récapépète la dame du dessus!...je répapieu...
PS: Le flouté, là au dessus, c’est un peu du pareil au même...Enfin, bon, on a une "impression"...
réponse à . <inconnu> le 08/01/2011 à 08h49 : Dans mon dico-perso, on disait: le nazicou, la nazole pour désigner cet a...
narguer, narine, narghilé,...
Arrêtez de ne tirer les vers du nez!
Venez, que je vous tire par la barbe,
Qu’elle me monte au nez, la moutarbe*!

*: ben, la licence poétique, quoi...
réponse à . file_au_logis le 08/01/2011 à 09h02 : narguer, narine, narghilé,... Arrêtez de ne tirer les vers du nez! ...
Il pleut, ce matin, ici et probablement sur Brest, à la Barbe de l’ ara, qui en voit de toutes les couleurs....
X’ cuses, Filo, en fait j’ ai cliqué sur "réponse" en lieu et place de "nouveau message". Je t’ en demande pardon.....
réponse à . file_au_logis le 08/01/2011 à 09h02 : narguer, narine, narghilé,... Arrêtez de ne tirer les vers du nez! ...
Et l’ outarde bien rôtie ? Elle te monte au nez aussi ?
réponse à . mitzi50 le 08/01/2011 à 11h45 : Et l’ outarde bien rôtie ? Elle te monte au nez aussi ?...
L’outarde bien rôtie
Me glisse dans le gosier.
La pintade bien lotie, ...
Il fallait que vous osiez!
Au nez et à la barbe de God qui fait rien qu’à nous embêter  , je voudrais poser une question. Quelque chose me turlupine depuis longtemps. A quoi ça sert de mettre un trombone dont on ne peut se servir, à moins que je sois devenue sourde.

Excuse votre grandeur (ceci s’adresse à God évidemment), vous inquiétez pas et continuez à nous régaler d’Expressio. 

Avis à la population belge : suis la nouvelle reine, j’ai trouvé la fève. Fève qui était un dinosaure. C’est fou hein ????
réponse à . tytoalba le 08/01/2011 à 14h50 : Au nez et à la barbe de God qui fait rien qu’à nous emb&ecir...
Le trombone est là pour faire parler les curieux et il a encore une fois parfaitement rempli son office, bel oiseau de nuit !

Le soleil est revenu tout de go ! C’est fou hein ??? M’en vais le respirer un peu !
réponse à . tytoalba le 08/01/2011 à 14h50 : Au nez et à la barbe de God qui fait rien qu’à nous emb&ecir...
... un trombone dont on ne peut se servir...
A la page 2 de Expressio - Mode d’emploi, Sa Divinité a écrit :

4°- Ce bouton (le 4ème) est un clin d’oeil du webmaster : il n’existait pas il y a quelque temps mais les habitués ayant plusieurs fois appelé "trombone" le 3ème bouton qui était en réalité un crayon, ce trombone a été ajouté en forme de plaisanterie. Il est inactif.

Suis heureuse si j’ai pu apaiser tes turlupinations, Ta Majesté ! 
réponse à . DiwanC le 08/01/2011 à 16h22 : ... un trombone dont on ne peut se servir...A la page 2 de Expressio - Mode d&rs...
Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis!
C’est parce que maintenant, il n’y a encore qu’un trombone. Mais attendez, bientôt, il y aura aussi une trompette, puis un clairon, puis une clarinete, ensuite un tuba, précédant de peu un bombardon, puis les rythmes: tambour, tambourin, tambour basque, tambour major, majorettes, et on pourra alors faire la kermesse héroique! Nous nous étions déjà entraîné à l’Ane Vert, à l’époque... Sinon que là, c’était plutôt les boulettes sauce tomates et la saucisse purée qui furent héroiques! Pas vrai, Jon’?
réponse à . file_au_logis le 08/01/2011 à 19h12 : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis! C’est parce que maint...
Ajoute les cordes et tu auras créé Expressio Philarmonic Orchestra !
Quand Sa Divinité va sortir la tête de ses cartons, va être réjoui (ou pétrifié !) de cette oeuvre réalisée... à son nez à sa barbe !
réponse à . DiwanC le 08/01/2011 à 16h22 : ... un trombone dont on ne peut se servir...A la page 2 de Expressio - Mode d&rs...
Cette explication en vaut une autre. Si tu mets ton curseur sur le trombone, il est indiqué que tu peux en jouer. Mais quand ? Et comment ?

Je pinaille, j’enchose les mouches comme dirait quelqu’un.

Et puisque God nous sert des rediffusions, il n’a pas beaucoup de temps pour nous lire. Que n’en plus, il doit encore être dans ses cartons. C’est donc la raison pour laquelle à son nez et à sa barbe, j’ai posé la question. 

Aille, ouille, non God, pas sur la tête. Quoi, collée samedi, les mains sur les couvertures ?
réponse à . tytoalba le 08/01/2011 à 20h09 : Cette explication en vaut une autre. Si tu mets ton curseur sur le trombone, il ...
Et puisque God nous sert des rediffusions, il n’a pas beaucoup de temps pour nous lire. Que n’en plus, il doit encore être dans ses cartons. C’est donc la raison pour laquelle à son nez et à sa barbe, j’ai posé la question.
C’est pas bien de profiter d’un plus petit que soi...
Allez, mon petit Godemichou adoré, fais pas ton Grincheux, va. Montre-nous que, Joyeux, tu peux siffler en travaillant, en déballant tes cartons, raccordant tes appliques et que, même pendant la saison des rhumes - Atchoum - tu peux, comme un Timide Prof, continuer à enseigner sur cette magnifique tribune qu’est Expressio.fr, que nous soyons Simplets ou Dormeurs...
Surgis donc de ton carton comme le diablotin de sa boîte et réponds donc à Tyto la Blanche-Neige...
réponse à . file_au_logis le 08/01/2011 à 21h18 : Et puisque God nous sert des rediffusions, il n’a pas beaucoup de temps po...
Je ne doute pas qu’après être sorti de ses cartons, God ne sorte de sa boîte pour dire tout le bien qu’il pense de mes commentaires. 

Non, je n’ai pas changé de prénom et ne m’appelle pas modeste. Assez déliré, bonsoir à tous et à bientôt si vous le voulez bien.
au nez et à la barbe , pour moi aussi a cette notion de narguer
J’y pense tout à coup s’il y a barbe on peut penser que c’est un homme que l’on tourne en dérision en faisant l’âne et l’ânerie sous son nez

Attention à ne pas faire cela sous le nez d’une femme atteinte d’hirsutisme car déjà herissée par sa situation elle risque fort de vraiment mal prendre la chose surtout si vous prenez soin de lui préciser que vous avez fait la bêtise devant sa barbe
Au nez et à la barbe
Nous faut donc un nez… en voici un :

Le surnom d’infâme
Me va comme un gant
D’avecques ma femme
J’ai foutu le camp
Parce que depuis tant d’années
C’était pas une sinécure
De lui voir toujours le nez
Au milieu de la figure


Et maintenant une barbe :

Avec sa hotte sur le dos,
Il s’en venait d’Eldorado,
Il avait une barbe blanche
Il avait nom "Papa Gâteau",
Il a mis du pain sur ta planche,
Il a mis les mains sur tes hanches.


Ne reste plus qu’à narguer le fâcheux !
Allah (nous) barbe !
Ni "à la soupe" parce que c’est bien connu que quand on veut devenir grand, il faut manger sa soupe.
En narguant
Celui qui dérobe de l’huile au Maroc, au nez et à la barbe du marchand, il commet un vol en argan*

(*bien qu’on dise le plus souvent ’huile d’argane’, ’argan’ est également accepté. J’ai vérifié.)
Pour échapper à ses créanciers, Guillaume Tell mettait une fausse barbe et un faux nez...et là vous me direz: le jeu de mots est facile...’c’est Tell et faux nez’ !
Allo... vous êtes en ligne ?
"Au nez et à la barbe" ... à ras

Ach ! Que c’est razoir !

Au nez et à votre barbe ... cul

Ach ! Ca sent les poeles !

Au nez et à la barbe ... à colles

Ach ! Gare à la maîtresse !

________________________________________

Au nez et à la barbe ... à riz

Quel tiférence y-a-t-il entre Efian et le Pôle Nord ?

Ach ! Kolossal parparie !
Sur le forum, comme qui dirait solitaire et glacé, quelques ombres ont tout à l’heure passé… et pis main’nant, c’est le désert, la désolation, le dépeuplement… on entendrait voler une mouche sélénite (ou comme disait Devos, un percepteur !…)

Seuls résonnent encore dans le lointain, les « Arh » tonitruants de Thanhbach… Personne… rien… Ici, pas plus de nez qu’en Dertal ou au Phyte…

Pour meubler, je vous conterais volontiers l’histoire de cet œnologue, un nez faste, un nez au classicisme jamais pris en défaut, mais il me faudrait commencer le récit par « Néanmoins », et là je perds la moitié de l’expression… Alors la barbe !
Vais aller voir s’il y a du monde chez Marcel, au bar du Neznu… Phare !  
réponse à . <inconnu> le 06/10/2006 à 13h35 : L’expression ne peut manquer de faire un rapprochement aigu avec la Commed...
sont enlevés... des jeunes filles, belles et ensorcelantes au nez et à la barbe voire sous la moustache d’époux
des barbons, quoi...
un mot tombé en désuétude, maintenant avantageusement remplacé par VLL
Mazette !! Seulement 6 contribs ce jour d’hui ?.........
Bon, va falloir reprendre les choses en main...

N’empêche hier c’était super !.........On vous racontera tout çà.....

A domani..........
réponse à . BOUBA le 15/09/2013 à 19h03 : Mazette !! Seulement 6 contribs ce jour d’hui ?......... Bon, va...
Je confirme que tu as eu du nez pour choisir l’aubergiste et son accorte soubrette. Point parmi nous de barbon barbant, que du nanan, poil aux dents !
Ces deux - là, juste au-dessus - étaient aux anges !
La veille, ils avaient rencontré Dieu ! ...enfin God.
Bouba ! À ton nez et à ta barbe -   - je te pique les poils !

Notre voisin l'ancêtre était un fier galant
Qui n'emmerdait personne avec sa barbe blanche,
Et quand le bruit courut qu' ses jours étaient comptés,
On s'en fut à l'hospice afin de l'assister.


Écoute !
réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 00h27 : Ces deux - là, juste au-dessus - étaient aux anges ! La veil...
Boudiou ! .........Deux ans et demi déjà !

On avait passé là un très bon moment.

Tu as trouvé la barbe chez l'ancêtre, j'ai trouvé le nez chez la Camarde si souvent moquée par Georges mais qui s'est bien vengée en nous le ravissant trop tôt.

La camarde, qui ne m'a jamais pardonné
D'avoir semé des fleurs dans les trous de son nez


Un p'tit café pour commencer cette journée pluvieuse ?....

Non ? Ça arrive vraiment ou c'est juste pour rigoler ? Il pleut sur ta côte ? Et tu nous dis ça comme, sans ménagement...

Est-ce parce qu'il te pleut sur le nez, que la pluie va mouiller ta barbe, est-ce pour cela que nous n'avons que le texte – superbe au demeurant – de not' Georges ? Est-ce pour cela que nous n'avons pas le droit de l'entendre ?

Dans mon île francilienne, les nuages ne s'égouttent pas. Camarades ! Je mets le vinyle sur la platine. Laissez-vous aller pour 7 min. 06 de bonheur ! Écoutez !

Si vous cliquez sur le "Plus", vous aurez les paroles en même temps.

réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 05h55 : Non ? Ça arrive vraiment ou c'est juste pour rigoler ? Il pleut...
Mais bien sûr qu'il pleut sur la Côte sinon comment qu'on ferait pour les glaçons du pastis, Peuchère !

Bon ben pour la zique j'avais la flemme méridionale mais t'as trouvé la solution, suffit de demander à M'sieur Gooooooooogle, il a absolument tout en magasin.

Ah c'est vrai que vers Sète les plages sont sablonneuses. Elles se donnent des airs de Merlimont ou d'Hossegor....

Pas de grues qui chenillent impunément sur les galets au nez et à la barbe des touristes..
réponse à . BOUBA le 12/02/2016 à 06h18 : Mais bien sûr qu'il pleut sur la Côte sinon comment qu'on ferait pou...
Parce que tu penses que M'sieur Google fait le boulot tout seul... Pffff...
réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 07h47 : Parce que tu penses que M'sieur Google fait le boulot tout seul... Pffff.....
Bah non mais suffit de lui demander ce dont on a besoin....Il a le nez pour trouver les trucs.....

Maintenant si ça te barbe.......
réponse à . ergosum le 15/09/2013 à 17h00 : sont enlevés... des jeunes filles, belles et ensorcelantes au nez et &agr...
des barbons, quoi...
un mot tombé en désuétude, maintenant avantageusement remplacé par VLL
Barbon, je connais. Mais VLL... quelqu'un peut me traduire ?
réponse à . gonalzako le 12/02/2016 à 10h03 : des barbons, quoi... un mot tombé en désuétude, maintenant ...
Vieillards lubriques et libidineux. C'est de ce terme que nous traitait une râleuse, je me demande si ce n'était pas la "spécialiste, spécialiste de Voltaire". À mon avis, elle devait avoir le cœur aussi sec que ses organes sexuels. 
réponse à . Mintaka le 12/02/2016 à 10h23 : Vieillards lubriques et libidineux. C'est de ce terme que nous traitait une r&ac...
Voir #15
C'était bien elle !
Elle se contenta de traiter les membres du forum "d'assemblée de vieillards libidineux". La volée de bois vert qu'elle reçut en retour reste pour moi un des grands moments d'Expressio.fr.
réponse à . Mintaka le 12/02/2016 à 10h23 : Vieillards lubriques et libidineux. C'est de ce terme que nous traitait une r&ac...
aussi sec que ses organes sexuels

Ça me fait penser à cette histoire....

Lors d'un raout mondain, une vieille comtesse croise un vieux baron barbon ex galloné de la Coloniale qui commanda jadis la garnison de Colomb-Bechar.
Elle avait eu pour lui quelques bontés du temps de sa splendeur maintenant fanée.

Elle l'aborde en ces termes:

-"Ah baron, mon vieux complice !"
-"Hélas, mes couilles aussi Madame !"
réponse à . deLassus le 12/02/2016 à 10h33 : Voir #15 C'était bien elle ! Elle se contenta de traiter les membres...
Elle a bien fait de se barrer......Qu'est ce qu'on se serait fait suer avec elle.....
Pas le genre à grimper aux rideaux !.......
Elle qui se disait spécialiste de Voltaire elle devait pourtant savoir qu'il avait dit la chose suivante:

"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrais pour que vous puissiez le dire"
Au début j'ai pensé "Père Noël"... pourquoi pas hein ? Puis j'ai lu le 15 et son message haineux ! Voltaire doit se retourner dans sa tombe avec des oiseaux pareils !
réponse à . BOUBA le 12/02/2016 à 10h45 : Elle a bien fait de se barrer......Qu'est ce qu'on se serait fait suer avec elle...
C'est pas de Voltaire ! ici. Qui à raison ? Bof... m'en fous un peu !
Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...

En variant le ton, —par exemple, tenez :

Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez,

Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! »

Amical : « mais votre barbe doit tremper dans votre tasse :

Pour boire, faites-vous fabriquer un chalumeau ! »

Descriptif : « cette expression ... c'est un pic... c'est un cap !

Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »

Curieux : « de quoi sert cette idiote expression ?

D'écritoire, monsieur, ou juste à meubler la page ? »

Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux

Que paternellement vous vous préoccupâtes

De tendre ce nid à leurs petites pattes ? »

Prévenant : « gardez-vous, votre tête entraînée

Par ce poids, de tomber en avant sur le sol
le nez dans votre barbe »


Cavalier : « quoi, l'ami, cette expression est à la mode ?

Pour pendre son chapeau c'est vraiment très commode ! »



—Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit
sur cette expression

Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :

Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,

Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres

Vous n'avez que les trois qui forment le mot : God* !

Eussiez-vous eu, d'ailleurs, l'invention qu'il faut

Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,

Nous servir ces explications à notre barbe,

Que vous n'en eussiez pas articulé le quart

De la moitié du commencement d'une.

* je trouve que Rostand est gonflé de parler comme ça à Sa Divinité ! Heureusement que c'est Reverso et pas Rostand qui a racheté expressio. 
réponse à . le gone le 12/02/2016 à 11h14 : C'est pas de Voltaire ! ici. Qui à raison ? Bof... m'...
Ça fait partie des citations qu'on aurait bien aimé que Voltaire prononce (ou prononçât, mais il y a un flexe) ...
réponse à . mickeylange le 12/02/2016 à 11h43 : Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme ! 
On pouvait d...
de lettres

Vous n'avez que les trois qui forment le mot : God* !
Dog ?
DÉFORMÉES
Au nez de la rhubarbe
Honez* la hallebarde

* Honer : (mécanique) rectifier l'intérieur d'un cylindre, BANDE DE VLL ! 
réponse à . Mintaka le 12/02/2016 à 12h37 : DÉFORMÉES Au nez de la rhubarbe Honez* la hallebarde * Honer ...
Mécanique ? Mec à niques !
réponse à . Mintaka le 12/02/2016 à 12h37 : DÉFORMÉES Au nez de la rhubarbe Honez* la hallebarde * Honer ...
Passe-moi la rhubarbe, je t'envoie la hallebarde !
J'aurais dû m'en douter : encore des symboles phalliques ! Doux Jésus, sur quel site suis-je tombé ?
réponse à . Mintaka le 12/02/2016 à 13h06 : J'aurais dû m'en douter : encore des symboles phalliques ! Doux ...
« Doux Jésus » : t'as pas mal aux doigts d'écrire des choses pareilles, t'as pas mal aux yeux de les relire ?
Aujourd'hui, 12 février 2016, celà fait exactement 5 ans que je suis sur ce site. Aux anciens, qui m'ont supporté tout ce temps, un grand merci !
LE JEU DES MOTS CACHÉS (154)
J'ai glissé, dans mon texte, 17 barbus célèbres . Compte tenant de la difficulté de ce jeu, je vous donne une piste:
Il y a: 8 peintres, 3 écrivains, 3 compositeurs, 1 sculpteur, 1 philosophe, et un personnage mythique pour les enfants.

Les deux gars, cloués sur leurs chaises, avaient du mal à quitter leurs fiancées; en sortant du bistrot, ils devaient partir pour la ferme qui les avait employés.
- Hugues, oh ! ne soit pas si triste, on les verra tous les week-ends...
- Ce sera long...
Le serveur, africain souriant, intervint:
- Vous avez dit deux vins ?
- Deux vins, si...
Et les demoiselles ?
- Pernod, elles...
Le garçon, qui portait un tablier vert criard, servit rapidement:
- Voilà, voilà...Bourgogne, pernod, et là, l'eau...
- Le vert ne vous va pas, mon vieux ! Lui dit la fiancée de Marc...
- J'espère que vos verres, ça ira mieux ! Rétorqua l'heureux noir...
Hugues, courbé sur sa nana, caressait le roux doré de ses cheveux...Marc s'était également collé à la sienne...il restait peu de temps aux amoureux...
- Depuis des années, on rôde un peu partout, mais j'avoue que je n'ai jamais eu autant de mal à partir, déclara Marc  ! Naturellement, Hugues était d'accord.
- Vous avez terminé le vin ? Demanda une des filles...
- Les deux bus, si...
- Alors laissez-moi payer, je dois faire de la monnaie, dit-elle.
Par la suite, ils sortirent et se séparèrent...Bises et vivement samedi criaient encore de loin les amoureux...
C'est aussi faire un pied de nez à un représentant quelconque d'une autorité, d'un système...
réponse à . deLassus le 12/02/2016 à 10h33 : Voir #15 C'était bien elle ! Elle se contenta de traiter les membres...
À l'époque, j'avais trouvé son site dont elle a modifié quelque peu la présentation. Alors, dès la première page, elle placardait sa photo qu'aujourd'hui on voit en petit au bas de sa page "Littérature libertine".

Son CV est toujours aussi impressionnant ! Sûr, elle a des lettres la dame ! Elle se déclare toujours "Membre du jury du Concours de Professeur des écoles", ce qui avait tant fait sursauter Momolala @78.

Je nous trouve bien ingrats envers elle : n'a-t-elle pas fait les beaux jours d'Expressio pendant quelques temps ; combien de fois avons-nous évoqué la "Spécialiste spécialiste de Voltaire" !

Son nom : Anne Marie-France Sculfort.
Lors de son unique intervention, son "spécialiste de Voltaire dont l’esprit volai..." faisait mal aux yeux !

réponse à . joseta le 12/02/2016 à 13h33 : Aujourd'hui, 12 février 2016, celà fait exactement 5 ans que je su...
Le philosophe et un peintre ont dû aller boire un coup chez Marcel parce que je ne les vois pas !
En revanche, j'ai trouvé un écrivain - barbu, j'ai vérifié ! - de plus.
Allez ! À tout bientôt.
réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 15h17 : Le philosophe et un peintre ont dû aller boire un coup chez Marcel parce q...
Je vois bien Marx, qui était barbu, mais pas Spencer qui portait des rouflaquettes !
réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 15h17 : Le philosophe et un peintre ont dû aller boire un coup chez Marcel parce q...
Pas possible ! Ou alors le jour où je l'ai vu, il s'était rasé !  
Y'a bien Malaparte (mal à partir) mais il n'a pas de barbe, pas même une petite moustache...
Aujourd'hui, c'est un jeu est 'aux poils'...  
1.- DEGAS, Edgard (deux gars) – peintre-
2.- CLOUET, François (cloués) – peintre-
3.- HUGO, Victor (Hugues, oh !) - écrivain-
4.- SEURAT, Georges Pierre (sera) – peintre-
5.- DE VINCI, Léonard (deux vins, si) – peintre-
6.- PÈRE NOËL (pernod, elles)
7.- LALO, Édouard (là, l'eau) – compositeur-
8.- VERNE, Jules (le vert ne...) - écrivain-
9.- RENOIR, Pierre Auguste (l'heureux noir) – peintre-
10- COURBET, Gustave (courbé) – peintre-
11- LEROUX, Gaston (le roux) – écrivain-
12- DORÉ, Gustave – peintre-
13- MARX, Karl (Marc s'...) - philosophe-
14- RODIN, Auguste (on rôde un peu) – sculpteur-
15- DEBUSSY, Claude (les deux bus, si) – compositeur-
16- MONET, Claude (monnaie) – peintre-
17- BIZET, Georges (bises et...) - compositeur-
Voilà !
Je n'ai pas eu le temps de tous les trouver, j'arrive à un âge auquel on est plus souvent convié aux enterrements qu'aux baptêmes ...
réponse à . SyntaxTerror le 12/02/2016 à 18h07 : Je n'ai pas eu le temps de tous les trouver, j'arrive à un &aci...
Parce que tu penses que les nourrissons sont conviés aux baptêmes ?
réponse à . Mintaka le 12/02/2016 à 18h14 : Parce que tu penses que les nourrissons sont conviés aux baptêmes&n...
De la même façon que les défunts sont conviés aux funérailles ...
réponse à . joseta le 12/02/2016 à 17h43 : Aujourd'hui, c'est un jeu est 'aux poils'...   1.- DEGAS, Edgard (deux ga...
J'avais bien cherché autour de Marc mais n'ai point entendu le "s' ". Et puis j'ai raté Seurat...
Le 4e écrivain, c'était Leroux parce qu'avant j'avais trouvé Hugo, Verne et Malaparte. Mais je n'ai été vérifier si ces trois étaient barbus. (Hugo, je savais !)
Bon... eh bien, il ne me reste plus qu'à te demander de bien vouloir m'excuser...

Quoi qu'il en soit, merci toi !

réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 18h30 : J'avais bien cherché autour de Marc mais n'ai point entendu le "s' &...
Tu as mis une barbe à Malaparte...et rasé la perfection....  
réponse à . joseta le 12/02/2016 à 18h59 : Tu as mis une barbe à Malaparte...et rasé la perfection....  ...
Malaparte portait quand même parfois la moustache, le soir au fond des bois...
c'est un peu comme maîtres. Quand j'étais gamin j'aimais bien ce feuilleton radiophonique avec des bruitages et de bons textes.
En plus ça colle au thème ! au nez et à la barbe des flics.
réponse à . Mintaka le 12/02/2016 à 19h13 : Malaparte portait quand même parfois la moustache, le soir au fond des boi...
Pas souvent, hein ?
Au fond du bois, il avait un mas; il préférait le mas à l'appart.... 
Quand je pense qu'en 10 ans et quelque 185 contributions concernant cette expression, on n'a pas une seule fois jouer au "poil"... ça me désole...

En 2013, Momolala tenta un timide "poil aux dents"...
Mais aucun "J'en ai assez ! Poil au nez !"... Aucun "Qui se souvient ? Poil aux reins !"... Aucun "Tout cela est fort bon ! Poil au menton !"... Aucun "De tout cela on s'en fout ! Poil au genou !" ...Aucun "Allons, il faut savoir finir, poil à frire !...

À croire qu'à ce jeu, on ne joue plus...



réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 21h13 : Quand je pense qu'en 10 ans et quelque 185 contributions concernant cette expre...
C'est que moi,à ce jeu, je suis assez nouille, poil aux...
réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 21h13 : Quand je pense qu'en 10 ans et quelque 185 contributions concernant cette expre...
À croire qu'à ce jeu, on ne joue plus
Poil aux fesses ?
réponse à . SyntaxTerror le 12/02/2016 à 22h00 : À croire qu'à ce jeu, on ne joue plusPoil aux fesses ?...
Tu me crois si je te dis que je n'y ai pas pensé un seul instant ?
réponse à . DiwanC le 12/02/2016 à 22h14 : Tu me crois si je te dis que je n'y ai pas pensé un seul instant&nbs...
Je me suis dit : elle me tend la perche, poil au derche.
réponse à . SyntaxTerror le 12/02/2016 à 22h47 : Je me suis dit : elle me tend la perche, poil au derche....
!!!!! Je me retiens pour ne pas te joindre une binette réjouie !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « (Au nez et) à la barbe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?