Avec ma bite et mon couteau - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Avec ma bite et mon couteau

Avec le strict minimum
Avec les quelques / rares moyens dont je dispose
Sans être suffisamment équipé

Origine

Voilà une expression argotique récente qui ne semble dater que de la seconde moitié du XXe siècle : on en trouve une attestation en 1965 dans « La grande marrade » de Claude Néron.
Il va de soi que les possessifs peuvent être variables, de « ma / mon » à « leur » en fonction de qui est concerné.

L'homme dispose souvent artificiellement d'un couteau (ou canif), l'outil minimum pour aider à la survie, et est naturellement équipé de l'autre instrument cité dans l'expression, qui lui aussi sert à diverses choses que l'on n'évoquera pas ici, certaines de nos chères petites têtes blondes pouvant lire ces lignes.
S'il n'a que ces deux outils à sa disposition, c'est qu'il est fort mal pourvu pour accomplir les nombreuses tâches nécessaires à une vie normale, et ce quelle que soit la taille de l'un ou l'autre instrument.

Cette expression symbolise donc un certain dénuement ou la capacité à réaliser des choses avec très peu de moyens.
Lorsque l'individu concerné doit accomplir une tâche « avec sa bite et son couteau », c'est qu'il doit la réaliser avec les seuls moyens dont il dispose, ne pas s'attendre à pouvoir en disposer d'autres.
Lorsqu'on lui dit qu'il arrive « avec sa bite et son couteau », c'est qu'on lui reproche en général de n'avoir pas emporté l'équipement réellement nécessaire pour pouvoir faire ce qui était prévu.
Et lorsqu'on dit admirativement de lui qu'il a réalisé quelque chose « avec sa bite et son couteau », c'est qu'il a réussi à exécuter sa tâche avec très peu de moyens, là où il en aurait probablement fallu beaucoup plus à une autre personne.

Exemple

« Le lieutenant-colonel Benson, ancien d'Algérie, qui se trouvait non loin du théâtre des opérations, semble bien résumer les faits : "Chacun y est allé avec sa bite et son couteau !" Derrière cette expression imagée se devinent aisément les trésors de courage, de détermination et d'improvisation que les militaires durent déployer pour accomplir leur mission. »
Cédric Michalski - L'assaut de la grotte d'Ouvéa: analyse juridique - 2004

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avec ma bite et mon couteau » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen to MacGyverMacGyver (bricoleur-aventurier de télé U.S. des années 80.
Angleterreen With just the clothes he's standing up inAvec rien d'autre que les habits qu'il porte
Argentinees Como cuando llegamos de EspañaComme quand on est arrivé d'Espagne
Espagnees Con dos cojones y un paloAvec deux couilles et un bâton
Argentine (Buenos Aires)es Con una mano atrás y otra adelanteUne main en avant et l'autre en arrière
Argentinees con lo puestoavec ce qu'on porte (le minimum)
Espagnees Con pocos mediosAvec peu de moyens
Espagne (Catalogne)es Amb no resAvec un rien
Pays-Basnl met twee vingers in de neusavec deux doigts dans le nez
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Met blote handenAvec les mains nues
Pays-Basnl Met een knoop en een haakje (hakie)Avec un bouton et un crochet (hameçon)
Pays-Basnl op een slof en een schoen (worden we kampioen)sur une pantoufle et un soulier ((nous serons champion)
Pays-Basnl (Roeien) met de riemen die ik heb (Faire de l'aviron) avec les rames dont je dispose
Polognepl zrobic cos z niczegofaire quelque chose (à partir) de rien
Brésilpt Com a cara e a coragemAvec la face et le courage

Vos commentaires
Il va de soi que les possessifs peuvent être variables, de « ma / mon » à « leur » en fonction de qui est concerné.
Je vois, il s’agit de bites interchangeables…

D’autre part, c’est avec désespoir que j’ai constaté que God avait remplacé "roman éponyme" par "fameux roman" dans le § "Origine" de "Se réduire comme une peau de chagrin".
Après sereine réflexion, je pense qu’il s’agit d’une incitation à user avec parcinonymie des vocables se terminant en "nymie".
Terminons donc sur une note optimiste : ♫ Nymie, crétins, c’est l’heure solennelle…
Là, Ta Divinité, tu joues avec le feu !.... euh... si je peux m’exprimer ainsi ! 
Tu risques d’avoir du désabonnement comme le jour où tu nous as si joyeusement proposé cette alternative !

Si quelqu’un est dans l’embarras, veux bien prêter mon couteau suisse qui n’est pas aussi performant que celui de l’Amiral (inventorié par Lange lors d’une convention 2009) : ...avec la lime à ongles, les petits ciseaux, le tournevis, l’ouvre-boîte, le tire-bouchon, la scie à bois, la scie alytique, les raquettes, le stylo à bille, la loupe, le décapsuleur, le poinçon alésoir, la pincette, le cure-dents, le crochet, l’écailleur à poissons, l’épingle, la diode (led), la lame dentée pour le pain, la clef porte–outils avec six embouts, l’altimètre, le réveil, le minuteur, le thermomètre, le chas d’aiguille, la lame serpette, la spatule, la bouée canard, la paire de rames, la boussole, le baromètre, le préservatif et le temps de marche.

Si le mien possède une clé USB (avec correcteur d’orthographe incorporé et le Littré en 7 volumes), il lui manque en revanche cinq ou six ustensiles qui ne servent qu’aux marins, telles la scie à bois et les raquettes.
Bonne journée les garçons et amusez–vous bien ! 
certaines de nos chères petites têtes blondes
Serait-ce que les brunes, les rousses, les vertes et les pas mûres ne seront pas choquées ?
Il y a là manifestement une discrimination rédhibitoire !
Deux poids et deux mesures...
L’expression "sa bite et son couteau" est une expression purement maritime. Il n’est besoin d’autre chose, quand on est en mer: le couteau pour faire sauter la bonde du tonneau de suif - et, si on possède un couteau suisse, ce n’en est que plus facile, grâce au tire-bouchon incorporé -, libérant un orifice de la taille idoine pour l’usage du second instrument ci-dessus évoqué.
Toutefois, à défaut de tonneau de suif, il reste néanmoins la possibilité d’utiliser la compétence du mousse ou du cuisinier chinois. Auquel cas le couteau s’avère, là aussi, nécessaire, de façon à couper court à toute velléité de résistance.
Et lorsqu’on dit admirativement de lui qu’il a réalisé quelque chose « avec sa bite et son couteau », c’est qu’il a réussi...
Une fois on a dit ça de moi...et j’avais même pas mon couteau!
réponse à . DiwanC le 20/04/2012 à 03h05 : Là, Ta Divinité, tu joues avec le feu !.... euh... si je peux...
celui de l’Amiral (inventorié par Lange lors d’une convention 2009) : ...avec la lime à ongles, les petits ciseaux, le tournevis, l’ouvre-boîte, le tire-bouchon, la scie à bois, la scie alytique, les raquettes, le stylo à bille, la loupe, le décapsuleur, le poinçon alésoir, la pincette, le cure-dents, le crochet, l’écailleur à poissons, l’épingle, la diode (led), la lame dentée pour le pain, la clef porte–outils avec six embouts, l’altimètre, le réveil, le minuteur, le thermomètre, le chas d’aiguille, la lame serpette, la spatule, la bouée canard, la paire de rames, la boussole, le baromètre, le préservatif et le temps de marche.
Lange a oublié la clef de 12 ! Collé samedi !
Avec ma bitte (d’amarrage) et mon couteau (de marin)... Y’a pu rien à démontrer: cette expression vient de la marine ! 
Bon, moi je retourne colorier au phare....

Blondinet-Hobbes
Cette expression symbolise donc un certain dénuement ou la capacité à réaliser des choses avec très peu de moyens.
Le symbole du dénuement, c’est aussi les dents ; par exemple quelqu’un qui n’a pas le matos nécessaire : "Et comment je vais le faire, avec mes dents ?"

Outre le dénuement, la bite symbolise parfois le tréfonds du désespoir (avec une touche d’humour) comme dans l’expression patoisante :
"C’t à braire avec es biroute dins’ s’main au mitan du pavé."
C’est à pleurer avec sa bite en main au milieu du chemin.

Enfin pour terminer, une chanson birouteuse de chez les ch’tis :
cette page
Quand une professionnelle te dit de venir "avec ta bite et ton couteau", elle parle sûrement des moyens du bord, elle...
Voilà une expression qui colle tout à fait aux moyens dont disposera contre la haute finance celui qui présidera aux destinées de la France dans les jours à venir et ce quel qu’il soit.........
réponse à . Rikske le 20/04/2012 à 07h13 : Avec ma bitte (d’amarrage) et mon couteau (de marin)... Y’a pu rien ...
bien sur que c’est maritime ! mais je croirais plutot qu’il s’agit de mollusques : le couteau (ensis armatus) et la bite vient d’une confusion , a l’origine il devait s’agir de la pine (atrina vexillum)
réponse à . BOUBA le 20/04/2012 à 09h21 : Voilà une expression qui colle tout à fait aux moyens dont dispose...
pourvu que nous ayons encore l’un des deux !
de là a se que le couteau coupe la bite il n’y a qu’un geste maladroit ! !

je pensai ,en ecrivant, que c’aurait ete fait (dit ,ecrit) avant moi .
réponse à . deLassus le 20/04/2012 à 06h20 : celui de l’Amiral (inventorié par Lange lors d’une convention...
Lange a oublié la clef de 12 ! Collé samedi !

Objection votre honneur, il y a la clef porte outils avec six embouts dont un de douze.

Ha la tu piques ton phare hein garnement !

delassus collé samedi.(pour avoir piquer le phare)
réponse à . deLassus le 20/04/2012 à 06h20 : celui de l’Amiral (inventorié par Lange lors d’une convention...
Lange a oublié la clef de 12 ! Collé samedi !
Cela ne devrait pas trop changer ses habitudes ! Il me semble bien avoir lu qu’il était collé à vie tous les samedis ou me trompé–je ?
Ah bah tiens ! Te v’là collé aussi ! Remarque, c’est futé de piquer le phare le vendredi... 
Des couteaux, des couteaux, je veux bien, mais quid de ceux qui ont l’impression de pisser des lames* de rasoir à cause de la sensation de brûlure éponyme de la maladie ?

* Lames : terme de marine s’il en est !
Chérie ! pour notre voyage je te préviens que je pars juste "avec ma bite et mon couteau"

Non mais, tu te vois dire cela à ta femme ? et alors dans l’autre sens si ma femme me balance cette expression j’ infarcturise illico presto ! 
réponse à . deLassus le 20/04/2012 à 06h20 : celui de l’Amiral (inventorié par Lange lors d’une convention...
l’amiral s’était entièrement équipé en Suisse- seconde patrie de tout navigateur au long cours. Je comprends que tu te sois contenté de décrire son couteau. Beebee pourrait-elle compléter ta description ?  
réponse à . HoubaHOBBES le 20/04/2012 à 08h25 : Bon, moi je retourne colorier au phare.... Blondinet-Hobbes...
T’as raison, c’est plus prudent ! 
Qu’entends tu par " compléter la description " ? :&rsquo)
Bof, de toute façon..........cette page
Je me demande si cette expression n’est pas la déformation amusante d’une chanson ( ?) où il est question d’un homme peu encombré des entraves du monde habituel, un homme libre, qui va à l’aventure " avec (s)a PIPE et (s) on couteau.
Avec le strict minimum - Avec les quelques / rares moyens dont je dispose - Sans être suffisamment équipé
3 sens , mais 3 nuances différentes que God explique bien à la fin de l’exposé qu’il a réalisé avec sa bite et son clavier. (et c’est pas facile de taper avec...)
Dans son dernier paragraphe il explique l’usage de l’expression, du point de vue du spectateur ("lorsqu’on lui dit...") Mais on peut aussi se placer du point de vue de l’acteur. Celui qui s’attaque à une tâche avec sa bite et son couteau constate-t-il avec pessimisme qu’il n’a aucune chance ? Personnellement je le vois plutôt optimiste et limite inconscient : je viens comme je suis, et on verra bien ! Et n’est-ce pas le meilleur moyen de réussir ? Relire Pagnol : "Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait "
réponse à . DiwanC le 20/04/2012 à 10h31 : Lange a oublié la clef de 12 ! Collé samedi !Cela ne dev...
Il me semble bien avoir lu qu’il était collé à vie tous les samedis ou me trompé–je ?
L’intéressé ayant il y a peu contesté ce fait, dont toi et moi avions le souvenir, j’ai bien sûr fait d’impatientes recherches.
Et que trouvé-je ? C’est lui même qui l’a dit en 2011 ! Voir cette page, # 147.
on peut ouvrir des huitres avec sa bite et son couteau. Mais c’est plus facile avec son couteau. 
L’homme dispose souvent artificiellement d’un couteau (ou canif)
souvent artificiellement ? l’expression est surprenante, mais en y réfléchissant ,c’est très vrai !Il est effectivement rare que l’homme dispose naturellement d’un couteau ou canif. La greffe prend rarement, même chez les cocus qui ont déjà la corne pour le manche, et la lame à l’oeil.
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 09h05 : Cette expression symbolise donc un certain dénuement ou la capacité...
Ah merci Biloute ! Quel plaisir de réentendre les Capenoules dont le sucès tout là haut est lié à celui de Raoul de Godewaersvelde. Et je sais que le refrain de ce morceau d’anthologie est repris à un moment du Carnaval de Dunkerque (j’atteste aussi que certain "carnavaleux" joignent le geste à la parole chantée !
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 10h55 : Des couteaux, des couteaux, je veux bien, mais quid de ceux qui ont l’impr...
Dis voir, Mintaka. Tu sulfates ?
Non, je souffre.
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 10h58 : Chérie ! pour notre voyage je te préviens que je pars juste "...
Réponse de ta femme  : Est ce que ton couteau est vraiment utile ?
réponse à . aumagne le 20/04/2012 à 11h18 : Je me demande si cette expression n’est pas la déformation amusante...
avec (s)a PIPE
Bite, pipe... Ce meeeeeerveilleux site va bientôt être classé X ! Et avec couteau, même SM !

PS : J’adore y voir apparaitre de nouveaux pseudos : bienvenue !
La véritable expression (qui vient de la Goutte d’Or) est "avec ma pipe et mon Coupeau"
Mais la première fois que God a entendu cette expression, il y avait du vent, il n’a pas bien compris et il a noté sur ses tablettes (avant il avait les tables de la loi gravée sur la pierre, mais avec la crise il est passé aux tablettes numériques) "avec ma bite et mon couteau"
Faut dire à sa décharge qu’il était dans un bistrot qui s’appelait l’assommoir et qu’il venait de tomber du toit.
La véritable expression est donc bien " avec ma pipe et mon Coupeau."

Gervaise
(ne pas confondre avec Germaine ma sœur, celle qui est avec le zouave)
L’homme dispose souvent artificiellement d’un couteau (ou canif), l’outil minimum pour aider à la survie
Ce doit être un couteau suisse...

Quant à l’expression, je l’ai très, très souvent entendu sous la forme:
Travailler avec la bite et le couteau
Cette expression est pleine de bon sens pratique : l’homme qui n’a que sa bite et son couteau dispose d’un couteau pour se défendre et d’une bite pour se reproduire. Mais avec qui ? Avec la femme du rémouleur* qu’il aura préalablement trucidé ?

Rémouleur : allez ! Au dico pour ceux qui ont oublié ce métier tombé en désuétude.cette page
Des vieillards libidineux ? Mais non, juste de grands enfants !
Quel plaisir de constater que God (mâtin ! quelle Divinité !) a entendu ma supplique du 17 et remplacé toutes ces Expressions cafardeuses de ces derniers jours par d’autres plus joyeuses dont l’intitulé et les explications ne peuvent que titiller l’imagination pétillante de tous. L’Expression du jour comme celle que propose DiwanC en # 2, dans la brièveté de son énoncé, ne demande qu’à être commentée.
Et moi, mais ça fait déjà un bail, j’y étais allé de mes :"Ô pine elles !" avant de de me servir de mes neurones pour essayer de comprendre ce que JEU_LLIAU écrivait ici :
Un quatre à quatre pour TOUT terRIEN. A Sisyphe.
cette page
réponse à . DiwanC le 20/04/2012 à 03h05 : Là, Ta Divinité, tu joues avec le feu !.... euh... si je peux...
le mien possède une clé USB

Au cas où ce serait une plaisanterie, sache que Victorinox y a pensé !
cette page
Au mot bite, savez–vous ce que dit A. Rey ? Vais vous le dire quand même ! 
S’il est attesté depuis 1584, il est d’origine incertaine. Le rattachement au terme de marine bitte ne convient pas car le pilier de fonte d’allure phallique n’apparaît que beaucoup plus dard tard.

Viendrait–il de l’ancien français abiter (s’approcher, toucher à. vers 1050) ? Rey est dubitatif... et c’est dommage parce que ce verbe–là a beaucoup voyagé ! On trouve une équivalence en ancien norrois, vieil anglais, ancien saxon, ancien haut allemand, avec une petit touche de gotique et une petite racine de sanskrit, mais pas de bite... dont on perd complètement la trace entre 1611 et 1881.
Il va donner lieu à diverses locutions, comme avoir les yeux en trou de bite, c’est–à–dire petits, à peine fendus. Voilà une belle expression pour la prochaine campagne de désabonnements de Sa Divinité !

Pour couteau, c’est plus simple : d’abord coltel en 1130, il devient couteau en 1316 et il est issu du latin cultellus désignant toutes sortes d’objets tranchants (rasoir, soc de charrue, etc.).

Bon, je ne vais pas vous recopier tout le DHLF, je risquerais le blâme pour usage excessif d’encre. Ne peux pourtant pas omettre cette confidence de Rey à propos d’un proverbe : ...couteau à pain d’une famille, transmis de génération en génération et dont on changeait alternativement la lame et le manche : "le couteau de Jeannot".
Etonnant, non ? 
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 11h37 : Ah merci Biloute ! Quel plaisir de réentendre les Capenoules dont le...
Dans la chanson, que signifie "avec du poil sous les roses" ?
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 11h49 : Cette expression est pleine de bon sens pratique : l’homme qui n&rsqu...
l’homme qui n’a que sa bite et son couteau dispose d’un couteau pour se défendre et d’une bite pour se reproduire.
or l’homme a été créé à l’image de Dieu. Et la réussite de Celui-ci prouve qu’avec un minimum de talent de bricolage on peut faire beaucoup. Mais en même temps, les imperfections de Sa Création prouvent que l’un de ces deux instruments divins était un peu limité. Sans qu’on puisse dire lequel.
Tant que Dieu lui interdisait l’Arbre de la Connaissance, l’homme avait sa bite et son couteau, mais pas leur mode d’emploi. Mais ce n’était pas grave, parce qu’il n’avait pas d’ennemis, et donc réussissait très bien à se défendre avec sa bite.
Mais ils avaient beau jouer avec son couteau, Adam et Eve n’avaient aucun enfant. Parce que Dieu ne voulait pas entendre chialer des mômes. Raison pour laquelle il avait créé Adam et Eve adultes.
Et on sait qu’Eve, quand elle sut la vérité, regardant Adam avec un oeil neuf,s’exclama seulement : "eh ben, elle est raide celle là !"
réponse à . mickeylange le 20/04/2012 à 11h41 : La véritable expression (qui vient de la Goutte d’Or) est "avec ma ...
Gervaise (ne pas confondre avec Germaine ma sœur, celle qui est avec le zouave)
Avec le zouave... Ah oui, mais non ! J’ai fouillé : il n’a pas de couteau ! :&rsquo)
Germaine.
réponse à . chirstian le 20/04/2012 à 11h21 : Avec le strict minimum - Avec les quelques / rares moyens dont je dispose - San...
qu’il a réalisé avec sa bite et son clavier
Il manipule sa bite à coups répétés de touches ?
Parles-tu là de l’épée ou du goupillon, de la bite ou du couteau, ou bien plutôt des candidats du second tour?
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 11h49 : Cette expression est pleine de bon sens pratique : l’homme qui n&rsqu...
C’est le riz que cultive le rémouleur ?
Non c’est du céleri.
Le fameux céleri rémouleur !
réponse à . deLassus le 20/04/2012 à 11h22 : Il me semble bien avoir lu qu’il était collé à vie to...
L’intéressé ayant il y a peu contesté ce fait, dont toi et moi avions le souvenir, j’ai bien sûr fait d’impatientes recherches.
Il ne te reste plus qu’à chercher pourquoi, puisque lui-même ne s’en souvient pas. Et n’oublie pas tes instruments, la recherche risque d’être longue. Bon amusement.
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 11h39 : Réponse de ta femme  : Est ce que ton couteau est vraiment utile&nbs...
indispensable pour le casse croute ! Franchement, je ne me vois pas couper le sauciflard avec ma bite, n’oublies pas qu’il y a des grains de poivre !
Mein Got ! 
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 11h49 : Cette expression est pleine de bon sens pratique : l’homme qui n&rsqu...
Au dico pour ceux qui ont oublié ce métier tombé en désuétude
Tombé en désuétude oui, mais j’ai encore dans l’oreille le bruit caractéristique qui l’annonçait dans le village. Fallait voir les ménagères fouiller leurs tiroirs et sortir leurs instruments. Couteaux, ciseaux, tout y passait. Rassurez-vous messieurs, votre instrument ne craignait rien.
réponse à . DiwanC le 20/04/2012 à 12h28 : Au mot bite, savez–vous ce que dit A. Rey ? Vais vous le dire quand m&eci...
"avoir les yeux en trou de bite"
aïe, aïe, aïe, aïe, aïe,....
tu te rends compte où il cherche le descriptif morphologique !!! 
les trésors de courage, de détermination et d’improvisation que les militaires durent déployer

Pour ceux qui s’en souviennent : comment fait-on pour achever les blessés à coup de bottes et leur tirer une balle dans la tête, juste avec sa bite et son couteau ?
réponse à . tytoalba le 20/04/2012 à 13h41 : Au dico pour ceux qui ont oublié ce métier tombé en d&eacut...
Nous l’entendions crier : couteaux, ciseaux, rasoirs et tous instruments coupants !
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 12h28 : Dans la chanson, que signifie "avec du poil sous les roses" ?...
C’est une métaphore, les roses signifiant les "roustons" (substantif qui ne manque pas de synonymes) - ça y est, voilà un mot en "yme", presque en "ymie", j’ai failli déraper (ton # 1 de ce jour). Lesdits roustons, comme les roubignolles, sont roses et la couleur a pu par "éponymie" (aïe) désigner l’organe, ce que la mention des poils confirme aisément.
réponse à . chirstian le 20/04/2012 à 12h43 : l’homme qui n’a que sa bite et son couteau dispose d’un coute...
Il (Dieu) avait créé Adam et Eve adultes
Adam avait-il un nombril ? On nous cache tout, on nous dit rien (Jacques Dutronc)
réponse à . chirstian le 20/04/2012 à 12h43 : l’homme qui n’a que sa bite et son couteau dispose d’un coute...
regardant Adam avec un oeil neuf

sans doute parce que Eve s’était rincé l’oeil.
réponse à . tytoalba le 20/04/2012 à 13h41 : Au dico pour ceux qui ont oublié ce métier tombé en d&eacut...
Le mari à sa femme : "íl y a à la télé un documentaire sur les rémouleurs et un film porno sur les bites. Je mets quoi ?"
La femme : "Mets le porno, les couteaux tu sais les aiguiser !"
Le couteau non plus ne fait pas le moine !
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 10h58 : Chérie ! pour notre voyage je te préviens que je pars juste "...
si ma femme me balance cette expression j’ infarcturise illico presto !
bon, d’un autre côté, si elle te dit : je pars avec ta bite et mon couteau, les adieux risquent d’être saignants ! 
réponse à . DiwanC le 20/04/2012 à 03h05 : Là, Ta Divinité, tu joues avec le feu !.... euh... si je peux...
...et un raton-laveur. (pour faire bonne mesure) 
Celle-là ne vaut pas le couteau de l’Amiral (# 2) mais elle mérite notre admiration
cette page
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 15h25 : Celle-là ne vaut pas le couteau de l’Amiral (# 2) mais elle m&eacut...
le couteau de l’amiral (version simplifié) est sur cette page
réponse à . chirstian le 20/04/2012 à 16h25 : le couteau de l’amiral (version simplifié) est sur cette page...
Nom de God ! Ça remplace tout un camion-atelier !
la bite et le couteau ?
ah mesdames ... je m’interroge : pourquoi, depuis des millénaires*, avons nous cherché à perfectionner seulement notre couteau ?

*le premier couteau s’appelait le "canthrope". C’est lui qui a permis à l’homme de dominer l’animal. D’où le nom de bite et canthrope donné à nos ancêtres.
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 11h49 : Cette expression est pleine de bon sens pratique : l’homme qui n&rsqu...
Un rémouleur n’a iren à voir avec le mytiliculteur qui, comme chacun sait, s’occupe des moules.
Qui se souvient de Raoul Bitembois?
cette page (laissez passer la première page de pub).
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 15h25 : Celle-là ne vaut pas le couteau de l’Amiral (# 2) mais elle m&eacut...
Je me disais bien, ce matin, en voyant l’expression dont au sujet de laquelle on disserte, qu’on allait partir vers des envolées lyriques...
Évidemment, on pouvait compter sur le répertoire d’un Vieillard Lubrique autant que Libidineux (VLL) pour donner le tempo 
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 16h45 : Qui se souvient de Raoul Bitembois? cette page (laissez passer la premièr...
Zut, j’avais oublié celui-là.

Pourtant j’ai les DVD, mais j’ai surtout été marqué par Gérard Languedepute et Cindy Tropforte ...
réponse à . ergosum le 20/04/2012 à 16h52 : Je me disais bien, ce matin, en voyant l’expression dont au sujet de laque...
Avoue quand même que l’Expression du jour est plus motivante que "la peau de chagrin", "se serrer la ceinture", "de mal en pis" et autres tuyaux crevés quand les dés sont pipés.

Gauloiserie et grivoiserie sont deux mamelles qui nourrissent les fins de banquet, les histoires de mecs et... Expressio (mâtin ! quel site !), même avec modération.
Ce n’est pas la première fois que tu parles de raton-laveur.
Moi, c’est les gentils popotames.
Chacun son truc !

P.S. : Et ça ne m’empêche pas de continuer à jeter mes dés dans l’eau !
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 17h32 : Ce n’est pas la première fois que tu parles de raton-laveur. Moi, ...
Pourquoi jeter Médée dans l’eau ? Pour qu’elle rejoigne son Argo-Naute ?
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 16h39 : Un rémouleur n’a iren à voir avec le mytiliculteur qui, comm...
Un rémouleur n’a iren à voir avec le mytiliculteur qui, comme chacun sait, s’occupe des moules.
Alors que le rémouleur (le préfixe exprimant là le renouvellement de l’action) s’occupe du second moulage des mythes lorsque le premier a été perdu, souvent dans la nuit des temps, ou récupéré en très mauvais état, notamment au cours de fouilles proches de l’Ohio*. Il s’agit alors de mythes mités dont il faut prendre grand soin et dont les mytiliculteurs – non sans raison – se foutent moquent éperdument.

Après avoir ébarbée de son couteau pointu et grâce à son regard affuté (ou le contraire... sais plus...) le nouveau mythe, le rémouleur se met son couteau sous le bras (ou aut’ chose... sais plus... mais sûr, c’est sous le bras) et – gardien des traditions – traverse les paisibles villages de France en hurlant qu’il est le dernier des rémouleurs, ce dont personne ne doute, surtout pas Eponime qui prend le soleil assise sur seuil de sa chaumine.
Euh... c’était quoi la question ? 

*Il faudra bien qu’un jour quelqu’un cherche pourquoi certains s’obstinent à fouiller près de l’Ohio alors qu’on trouve la même chose sur les bords de la Meuse.
Un copain sort de chez moi à l’instant. Quand j’ai voulu lui expliquer que "Expressio" était un site à vocation culturelle, il s’est foutu à rire !
réponse à . DiwanC le 20/04/2012 à 18h22 : Un rémouleur n’a iren à voir avec le mytiliculteur qui, comm...
il va de soi que je n’aurais jamais pu satisfaire les mouches si je n’avais pas eu de couteau pour la tailler ! L’inconvénient c’est que cela spécialise un pieu peu  
réponse à . DiwanC le 20/04/2012 à 18h22 : Un rémouleur n’a iren à voir avec le mytiliculteur qui, comm...
Dis donc, t’es pas un peu en manque de sommeil ? Les mythes pleins de trous sentent la naphtaline et, totalement démotivé, le rémouleur s’est embarqué pour une croisière sur la Meuse, au clair de lune, avec sa bite et son couteau, et quand même sa meule, pour affûter là où il s’arrête les couteaux des gens qui y habitent.
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 19h31 : Dis donc, t’es pas un peu en manque de sommeil ? Les mythes pleins de...
Vous ne me ferez jamais accroire que l’habitat Rural a plus besoin de se faire remouler que l’habitat Urbain ! Serait-ce parce que les villageois habitent des gites ignobles ?
Nouvelle info concernant le couteau d’Elpépé:
Le(s) couteau(x) d’Elpépé :&rsquo)
ça s’rait-y pas un canadien, des fois, qu’aurait chanté "avec ma pipe et mon couteau" ?
réponse à . paperpy le 20/04/2012 à 10h14 : de là a se que le couteau coupe la bite il n’y a qu’un geste ...
Ben oui, cela a été écrit par San-A. La mémoire me fait défaut pour retrouver le titre de l’oeuvre, mais, lors d’un voyage en Laponie finlandaise, dans le but de retrouver un foutu minerai avant les Russes, y’a Berthe qui entaille le sesque de m’sieur Félisque avec un couteau, en voulant dégager sa braguette bloquée (la braguette de m’sieur Félisque, pas celle de Berthe, hein !)
La bite je ne sais pas, mais pour l’usage du couteau, c’est certain que celui-là s’y connaît cette page
Je suis né en 1950 à Marseille, donc, la guerre d’Algérie, même si je n’y ai pas participé, j’en ai beaucoup entendu parler. Cette expression, que j’ai souvent entendu sous la forme "travailler avec la bite et le couteau" me semble dériver de l’expression "y aller avec la bite et le couteau". J’ai entendu des anciens d’Algérie (pas très anciens à l’époque) parler en ces termes des expéditions punitives dans les mechtas après, par exemple, une embuscade meurtrière. Cela signifiait qu’il s’agissait de violer les femmes (avec la bite) et de tenir en respect les hommes, voire pire (avec le couteau). Je n’ai compris que plus tard ce que mes chastes oreilles entendaient, d’autant que ces récits, qui n’étaient pas toujours de première main, n’étaient pas très détaillés, leurs protagonistes n’en étant quand même pas très fiers. La date d’apparition de l’expression en littérature (1965) me semble corroborer mon hypothèse. Je suis désolé de dévoiler l’origine peu reluisante de cette expression que beaucoup de monde doit employer innocemment. Je suis peut être spécialisé dans les expressions triviales, c’est moi qui ai amené l’origine de l’expression "avoir le cul bordé de nouilles".
Belle continuité Ta Divinité !
Hier, nous avions comme la petite vérole sur le bas clergé ; aujourd’hui, nous avons... l’instrument qui permet la transmission de ladite vérole avec, en prime, un couteau. Ça peut toujours servir...

Chez Georges (l’autre !), il y a quelques couteaux. Ici par exemple :
Va, comme hier ! comme hier ! comme hier !
Si tu ne m’aimes point, c’est moi qui t’aim’rons
L’un tient le couteau, l’autre la cuiller
La vie, c’est toujours les mêmes chansons


Et l’on peut imaginer que dans cette si belle chanson aux allures de complainte, où la mort et l’amour se mêlent, un couteau arme la main de "celle de vingt ans" :
Et pendant qu’il le lui tenait
Elle l’assassinait
On dit que, quand il expira
La langue ell’ lui montra

Reste du texte à cette page

Et la première partie (si j’ose dire...) de l’expression du jour est elle pudiquement citée :
Dois-je, pour défrayer la chroniqu’ des scandales,
Battre l’ tambour avec mes parties génitales,
Dois-je les arborer plus ostensiblement,
Comme un enfant de chœur porte un saint sacrement ?

Tout est écrit à cette page

Allez, à tout bientôt !
réponse à . Rampelaire le 19/05/2012 à 19h07 : Je suis né en 1950 à Marseille, donc, la guerre d’Algé...
Émouvant témoignage que le tien...
réponse à . DiwanC le 20/08/2014 à 01h36 : Belle continuité Ta Divinité ! Hier, nous avions comme la pe...
Mais il n’y a pas de bite même avec deux T comme sur les quais du port de Sète.
Il a peut être prononcé des "Bitte" à Basdorf alors qu’il était en STO..........C’est qu’il était poli notre Georges malgré qu’il avait cette réputation de grossier personnage....

On attend encore un peu pour le café.........oui, c’est mieux.

Ad’taleur.......
réponse à . DiwanC le 20/08/2014 à 01h36 : Belle continuité Ta Divinité ! Hier, nous avions comme la pe...
Et n’oublions pas « mes organes procréateurs » (pas les miens bien sur) dans la même chanson !?

D’ailleurs est-ce que canife vient du mot Anglais knife? Et ’a little bit’ donne une bite de Lidl, non ?
Le petit joseta du jour:

"Ca y est je sais où il habite, demain matin on fait le coup tôt !"

Allez, hop ! Le p’tit noir est prêt.........
réponse à . charmagnac le 20/04/2012 à 16h39 : Un rémouleur n’a iren à voir avec le mytiliculteur qui, comm...
Encore et toujours des éclats de rire matinaux grâce à vous ! :)))
réponse à . DiwanC le 20/08/2014 à 01h36 : Belle continuité Ta Divinité ! Hier, nous avions comme la pe...
Le roi Georges réunit les deux termes dans certaines chansons en évoquant Abélard il y a bien sur
La Ballade des dames du temps jadis:
Où est la très sage Héloïs,
Pour qui fut châtré et puis moine
Pierre Esbaillart à Saint-Denis ?

mais aussi le Mécréant:
Criant à l’imposteur, au traître, au papelard
Ell’s veul’nt me fair’ subir le supplic’ d’Abélard
Je vais grossir les rangs des muets du sérail

Pour le Couteau il y a celui de la file indienne
Le dur vexé de fair’ chou blanc
Dégaine un couteau rutilant,
réponse à . BOUBA le 20/08/2014 à 04h28 : Mais il n’y a pas de bite même avec deux T comme sur les quais du po...
Çà m’étonnais qu’en cette année de centenaire du début de l’une et de septentenaire* du début de la fin de l’autre personne n’est fait allusion aux la méthodes de nos cousins pour nous envahir :
le couteau pour les deux incidents** cités en référence et la politesse pour engueule la.

*Je néologise si je veux.
**Je tiens à préserver le peu d’amitié qu’il reste entre nos deux peuples.
Das männliche glied und das Messer

Enfin, c’est ainsi que je traduirais l’expression en Teuton.......je ne sais pas dire "bite" ( avec un seul T ) en Allemand.......
réponse à . BOUBA le 20/08/2014 à 08h08 : Das männliche glied und das Messer Enfin, c’est ainsi que je traduir...
Après un coup d’œil sur reverso deux solution:Schwanz ou bien Pimmel.
quelle que soit la taille de l’un ou l’autre instrument

Vu les pays où j’ai l’habitude de traîner mes galoches je préfère avoir un gros couteau.........Surtout à cause des chèvres.

Pour couper la viande c’est mieux......

Pour le reste, c’est secondaire.......
réponse à . BOUBA le 20/08/2014 à 07h36 : Le petit joseta du jour: "Ca y est je sais où il habite, demain matin on...
Non rien... Fausse manœuvre... S’cuse-moi...
J’vous t’en prie..........
En Bambara couteau se dit "mourou".....Bite, je sais pas mais en italien c’est un "Zani" parce que "entre les pattes pend zani"

Bof........!
Il avait le visage en lame de couteau et 64 bits... dans son ordinateur .
réponse à . BOUBA le 20/08/2014 à 10h29 : En Bambara couteau se dit "mourou".....Bite, je sais pas mais en italien c&rsquo...
En Bambara couteau se dit "mourou".....Bite, je sais pas...
Peut-être "foro" ?
Voir cette page.
réponse à . deLassus le 20/08/2014 à 11h23 : En Bambara couteau se dit "mourou".....Bite, je sais pas...Peut-être "foro...
Va savoir.........."foro"........Trivialement ne dit on pas:
"Tu t’es "fourré" la nana l’autre soir ?"

dès que je revois mon pote Moussa, je lui demande si on dit "foro"..........
réponse à . DiwanC le 20/08/2014 à 10h30 : Il avait le visage en lame de couteau et 64 bits... dans son ordinateur ....
Hé bé.......Déjà qu’avec une on est emm...... toute une vie, avec 64 je te dis pas !...
Bonjour,
L’expression "masculine" de ce jour à sa corespondante féminine : "du pain et des cerises".
Je me demande à quoi "les cerises" font référence !!!
Bonne journée.
réponse à . lArthenice16 le 20/08/2014 à 12h34 : Bonjour, L’expression "masculine" de ce jour à sa corespondante f&e...
Surement parce qu’il est bien court le temps des cerises.........
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 23h06 : Nouvelle info concernant le couteau d’Elpépé: Le(s) couteau(...
Ben voilà, tu les as trouvés ! Quant au reste, l’amiral disposait en toute propriété de son service trois pièces et je n’y ai jamais vu malice... ni aut’chose non plus ... 
réponse à . lArthenice16 le 20/08/2014 à 12h34 : Bonjour, L’expression "masculine" de ce jour à sa corespondante f&e...
Je l’ignorais. J’ai bien fait de venir à c’t’heure ! Ah, mâtin, quel merrrveilleux site ! S’il s’agit de 2 cerises, j’ai bien une petite idée mais pas plus grosse que leur noyau.

Belle journée pour ce qu’il en reste, sans couteau tiré. Pour la bite puisqu’elle est aujourd’hui officielle, faites-en le meilleur usage...
réponse à . lArthenice16 le 20/08/2014 à 12h34 : Bonjour, L’expression "masculine" de ce jour à sa corespondante f&e...
Bienvenue à bord !
Mais d’où vient-elle cette expression que, pour ma part, je ne connaissais pas ?
réponse à . momolala le 20/08/2014 à 13h36 : Je l’ignorais. J’ai bien fait de venir à c’t’heur...
faites-en le meilleur usage...
Mais cela ne nous regarde pas ! 
réponse à . BOUBA le 20/08/2014 à 11h54 : Hé bé.......Déjà qu’avec une on est emm...... ...
C’est un gars qui se plaint à Dieu :
- C’est mal fait: j’ai 32 dents et seulement une bite. Le contraire aurait été plus intelligent.
Un peu vexé, Dieu lui dit :
- Tiens, j’exauce ton voeu.
Le gars se retrouve avec une seule dent mais 32 bites et s’en va tout content. Mais Dieu le rappelle :
- Et les deux caisses de roustons, tu les emmènes aussi !
réponse à . Valentine06400 le 20/08/2014 à 07h46 : Encore et toujours des éclats de rire matinaux grâce à vous&...
La lecture attentive des commentaires passés
T’a permis de sourire et de me rappeler
Ce clin d’oeil égrillard que j’avais oublié


Les rimes ne sont pas riches, je sais, mais en cette époque où comme les feuilles des arbres tombent les feuilles d’impôts, on fait avec ce qu’on a. 
réponse à . BOUBA le 20/08/2014 à 04h28 : Mais il n’y a pas de bite même avec deux T comme sur les quais du po...
Bon... en 2014, nous avions décortiqué l’œuvre de not' Georges et nous n'avions trouvé que des couteaux !

C'est qu'il était poli malgré sa réputation de grossier personnage, disais-tu alors... "Grossier personnage" ne saurait lui convenir, certes ; s'il était parfois bourru, un peu ours, il ne méconnaissait pas les règles de la bienséance et savait se conduire galamment avec les dames !

Poli... c'est aut' chose ! car il avait plaisir à appeler un chat un chat*, et à se servir de ses bottes pointues pour faire parler le "cul" du marchand de corbillard par exemple :

Et l'on courut à toutes jam-
Bes quérir un corbillard, mais
Comme on était légers d'argent
Le marchand nous reçut à bras fermés

C'est depuis ce temps-là que le bon apôtre
Ah ! c'est pas joli...
Ah ! c'est pas poli...
A un' fess' qui dit merde à l'autre !


Et maintenant que fait-on avec Georges et l'expression du jour ? On écoute l'histoire de Grand-Père ? Ça ne peut pas nous faire de mal !


* c'est là.

Avec ma bite et mon couteau : avec les moyens du bord . (cette page). Autrement dit, l'expression vient de la marine !
Rikske ne disait pas autre chose (@ 6).
 
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 01h39 : Bon... en 2014, nous avions décortiqué l’œuvre de not'...
Absolument, d'ailleurs dans l'épave il emploie ce vocable peu utilisé

Exhibant, malgré moi, mes humbles génitoires

C'est quand même plus classe...

Pour les tartines du matin vous emmenez le couteau, moi je fournis le reste....enfin le café quoi.
Si tu te trouves sur une île déserte sans couteau, tu n'as qu'à attendre jusqu'à un colis Fedex arrive sur la plage contenant...what else...des patins à glace. (Castaway Tom Hanks 2001) Bof.
Depuis la relecture de cette expression, me trotte dans la tête ce refrain de Cloclo :

♪♫♪♫♪ Ça s'en va et ça revient,
C'est fait de trois petits riens...♪♫♪♪♫


... sais pas pourquoi... d'autant que j'ai un couteau dont je ne sais que faire.
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 08h38 : Depuis la relecture de cette expression, me trotte dans la tête ce refrain...
j'ai un couteau dont je ne sais que faire.
Coupe le refrain ! 
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 08h38 : Depuis la relecture de cette expression, me trotte dans la tête ce refrain...
Si c'est un solen ça fait pas beaucoup à manger...
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 01h39 : Bon... en 2014, nous avions décortiqué l’œuvre de not'...
Mais pendant ce temps-là, son ami Jacques (le Grand) rentrait chez lui, coeur en déroute... Et la bite sous le bras.
La chanson ne dit rien d'un éventuel couteau (et encore moins de l'usage qu'il en eut fait le cas échéant).
Je ne sais plus combien j'ai de couteaux ! A une époque j'en achetais souvent (et je sais plus pourquoi).
LE JEU DES MOTS CACHÉS (292)
Aujourd'hui, vous n'y coupez pas, vous avez 13 SYNONYMES DE COUTEAU à trouver !

Chris s’était fait coudre un écusson noir sur un pull; son grand-père, qu’il adorait, avait rendu l’âme.

- Il me coûte, l’as des grands-pères, oublier…hier j’ai passé toute la journée dans les bars, boire était la seule chose que je pouvais faire…Ah, choir dans mon lit et dormir n’aurait pas été possible sans l’aide de l’alcool…
- Mais dormir, ça coûte aussi les jours suivants…
- Certes…mais on se fait à l’idée, peu à peu…
- Et ta femme, qu’est-ce qu’elle opine, elle ?
- Je dois dire qu’elle l’adorait également l’Eustache, et elle est, avec moi, de mèche, lasse, de ne pouvoir fermer l’oeil.
- Et bien, cette nouvelle m’attriste…toutes mes condoléances !
- Merci, cher ami !
Puisque notre expression vient de la marine (cf. #6), j'aurais dû prendre "la yole".
Avec tout ça, je n'en ai que sept misérables (de lapin à dépecer avec un couteau).
réponse à . le gone le 13/09/2016 à 09h19 : Je ne sais plus combien j'ai de couteaux ! A une époque j'en achetai...
Typographie : Est-ce que le # devant un nombre (comme dans mon #116) est toléré ?
réponse à . lalibellule1946 le 13/09/2016 à 06h37 : Si tu te trouves sur une île déserte sans couteau, tu n'as qu&...
Si Fedex avait livré une poupée gonflable il aurait pu se servir du reste mais aurait gardé sa dent cariée.....
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 08h38 : Depuis la relecture de cette expression, me trotte dans la tête ce refrain...
Ça me fait penser à cette blague:

Cloclo arrive au paradis.
St Pierre:
-Tiens ! Cloclo.....vous buvez quelque chose ?
-"Non merci je viens de prendre le jus en bas"

Y reste du café ?
En argot on dit d'un homme particulièrement performant au lit qu'il est est une "épée de sommier"......surtout le matin car il tire un coup tôt ?
réponse à . Mintaka le 13/09/2016 à 10h14 : Puisque notre expression vient de la marine (cf. #6), j'aurais dû pre...
Vient de la marine en Aveyron?
Nous fêtons les Aimé. Il y a correspondance ?
On peut avoir un visage en lame de couteau et être ou pas con comme une bite... bof...
@ le gone

Typographie : Est-ce que le # devant un nombre (comme dans mon #123) est toléré ?
réponse à . Mintaka le 13/09/2016 à 10h53 : @ le gone Typographie : Est-ce que le # devant un nombre (comme dans mon #...
Aucune idée !
@ le gone

Bon alors, est-ce de bon aloi à tes yeux ?
La rediffusion de ce jour,
(Avec ma bite et mon couteau),
Pas question de tourner autour :
C'est du gâteau pour les costauds !

P.S.
La suite au prochain numéro
Car je dois aller faire un tour ...
- Quels arbres doit-on couper à Cannes...et avec quoi ?
- Cannes, ifs...
- Quoi ?? on doit les couper avec un canif ?
Ce comédien|, à chaque fois qu'il présentait un nouveau sketch, on lui criait: Bis Touri ! Il y coupait pas !
réponse à . mrcldr le 13/09/2016 à 09h13 : Mais pendant ce temps-là, son ami Jacques (le Grand) rentrait chez lui, c...
Et bien avant ces deux-là, Bruant écrivit l'histoire de Rose, la belle qui sentait bon la fleur nouvelle...

Elle aimait Jules mais la pure enfant avait un autre rêve que celui de soulager les messieurs de passage de leur pauvre envie d'étreinte furtive en échange de quelque monnaie. Seulement...

... le p'tit Jules était d'la tierce
qui soutient la gerce,
aussi l'adolescent,
voyant qu'a marchait pantre,
d'un coup d'surin lui troua l'ventre,
rue Saint-Vincent.


Voici l'histoire de Rose qui habitait Rue Saint Vincent

Avec l'évocation de la bite et la présence effective d'un couteau, on va dire que j' l'ai eu, s' pas !

réponse à . Mintaka le 13/09/2016 à 10h14 : Puisque notre expression vient de la marine (cf. #6), j'aurais dû pre...
7 itou... J'ai hâte de lire ce que M'sieur le Directeur va sortir de son chapeau (de lapin !)
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 12h09 : Et bien avant ces deux-là, Bruant écrivit l'histoire de Rose, la b...
Merci de rectifier ton texte : il ne faut pas écrire "voyant qu'elle marchait pantre", mais "voyant qu'a' marchait pas au pantre".
Ça fait bien huit pieds, et c'est plus clair pour la compréhension de ce petit drame.
J'ai vérifié en écoutant Montant.
réponse à . deLassus le 13/09/2016 à 13h19 : Merci de rectifier ton texte : il ne faut pas écrire "voyant qu...
Si tu le dis...
Mais donnant donnant ! Je rectifie "qu'elle" (qu'en chantant on prononce "qu'ell' " et les huit pieds y sont) et tu rectifies "Montant" → Montand.

M'en manque 3.
Je vais jouer à 'bitte-papier-couteau'.
réponse à . <inconnu> le 20/04/2012 à 17h32 : Ce n’est pas la première fois que tu parles de raton-laveur. Moi, ...
Ce n’est pas la première fois que tu parles de raton-laveur.
Le raton est surnommé "laveur" car les premières machines à laver, avant l'électricité devaient être tournées à la main. Un jour la mère Denis regardant son écureuil tourner dans sa cage, l'a mis dans le tambour de sa machine. Mais il était trop léger et pas assez fort pour faire tourner la machine. Un raton qui passait par là a fini à la place de l'écureuil, et ça fonctionnait bien. C'est comme ça que le raton a été surnommé laveur.
Le rémouleur affûte les couteaux, non pas avec sa bite mais avec ses meules.
L'expression devrait être" avec ses meules et son couteau". Vous avez déjà vu vous, un rémouleur affûter les couteaux sur sa bite ? Ou alors vous confondez avec votre boucher qui affûte son couteau sur... son fusil. Mais avec ses meules et son couteau, Daudet l'avait déjà fait dans le secret de maître Cornille. Les gens de Draveil étant très regardant sur les droits d'auteur, il a été obligé de mettre sa bite à la place des meules.
"Avec ma bite et mon couteau"
C'est avec sa bite à la main alors qu'il cherchait un couteau chez Castorama que le vice-Président du modem c'est fait pincer. Il a essayé d'expliquer aux policiers qu'il ne faisait qu'expérimenter l'expression de God et qu'il devait l'avoir à la main pour choisir un couteau il n'a pas convaincu les flics. Ils se sont même moqué de lui. Il y en a un qui a osé lui dire, "c'est pas parce que tu es vice Président du modem que tu dois avoir la bayroute à la main".
Adam: - Le serpent a failli m'avoir...
Ève: - tu as prévu le 'coup tôt Adam'...
Adam: - le 'coup tôt, si'

1) KRISS (Chris) [poignard malais]
2) ÉCUSSONNOIR (écusson noir)
3) SURIN (sur un…)
4) LAME (l’âme)
5) COUTELAS (coûte, l’as)
6) ÉBARBOIR (les bars, boire)
7) FER (faire)
8) HACHOIR (ah, choir…)
9) COUTEAU-SCIE (coûte aussi)
10) OPINEL (opine, elle)
11) DIRK (dire qu’elle…) [poignard des montagnards écossais]
12) EUSTACHE
13) SCHLASS (mèche, lasse)
Voilà ¡
...
J'en ai eu 9.
Pas vu _écussonnoir, _fer, _dirk et _couteau-scie (j'avais couteau tout seul).

... les hobbits, ils ont des petits cous Tolkien ?

Bilbo
réponse à . mickeylange le 13/09/2016 à 15h33 : Le rémouleur affûte les couteaux, non pas avec sa bite mais avec se...
Un soir qu'il s'était attardé un peu trop longtemps dans un petit caboulot du bord de Seine, M. Daudet revint dans sa maison du haut de la côte, la démarche titubante et le chapeau de guingois.

N'ayant aucune envie de dormir, il se rendit à son cabinet d'écriture pour terminer l'histoire de la chèvre de M. Seguin. D'humeur joyeuse, il laissa sa plume alcoolisée vagabonder... et cela donna cette chose étonnante :

M'sieur Seguin - qu'était moins futé qu'une oie – n'avait jamais rien compris la sexualité de ses biques.

- Putain ! pensait-il, mais qu'est-ce qu'elles ont toutes à vouloir voir le loup... alors que si elles voulaient se laisser faire, j'ai quelques souvenirs de mon temps de légionnaire... je te leur froisserai la houppelande en douceur... je te leur zébrerai les cornes mais pas que... J'ai p't-ête le minimum - ma bite et mon couteau – mais bordel de merde ! j' sais m'en servir et...


Et l'Alphonse alla se coucher...

Le lendemain matin, quand Julia son épouse lut ces feuillets, elle fut horrifiée et s'empressa de corriger le texte. C'est ainsi qu'aujourd'hui on peut toujours lire :

Le brave M. Seguin, qui ne comprenait rien au caractère de ses bêtes, était consterné. Il disait :
- C’est fini ; les chèvres s’ennuient chez moi, je n’en garderai pas une.
Cependant il ne se découragea pas, et, après avoir perdu six chèvres de la même manière, il en acheta une septième ; seulement, cette fois, il eut soin de la prendre toute jeune, pour qu’elle s’habituât mieux à demeurer chez lui.
Ah ! Gringoire, qu’elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin ! qu’elle était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier, ses sabots noirs et luisants, ses cornes zébrées et ses longs poils blancs qui lui faisaient une houppelande ! et puis, docile, caressante, se laissant traire sans bouger, sans mettre son pied dans l’écuelle. Un amour de petite chèvre...


Ce qui est tout de même de meilleur aloi !

réponse à . ipels le 13/09/2016 à 17h17 : J'en ai eu 9. Pas vu _écussonnoir, _fer, _dirk et _couteau-scie (j&#...
Presque tout pareil ! Je me doutais bien que l'écusson n'était pas là par hasard, mais comme je ne connais pas "écussonnoir"...
Vu le couteau mais par la scie (fidèle parmi les fidèles  ). Plus quelques autres, comme le dirk et le kriss...
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 17h20 : Un soir qu'il s'était attardé un peu trop longtemps dans un petit ...
Gentille cette dame Julia.
La preuve, peut-être, de la véracité de ce dicton un peu salace :
"Derrière chaque grand homme, il y a une femme qui lui tient les ... "

Ou alors, elle avait lu ce Monsieur Gabriel-Marie Legouvé :
"Tombe aux pieds de ce sexe à qui tu dois ta mère."
réponse à . DiwanC le 13/09/2016 à 17h20 : Un soir qu'il s'était attardé un peu trop longtemps dans un petit ...
Que ferions nous sur expressio sans les frères Seguin... et Georges !
réponse à . mickeylange le 13/09/2016 à 18h40 : Que ferions nous sur expressio sans les frères Seguin... et Georges ...
On parlerait de la pluie et du beau temps... On s'interrogerait sur le sexe des anges, sur la qualité des rillettes mancelles opposée å celle des tripes de Caen... Sur la douceur angevine et la cruauté des coyotes... On continuerait la discussion entamée lors de la Sudvention d'août 2010 : Se prendre pour Dieu, est-il un symptôme précurseur d'une pathologie sous-jacente ? *

T'inquiète pas monLapin ! Notre mutisme n'est pas pour demain !

* voir Dormir comme un sabot.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avec ma bite et mon couteau » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?