Décrocher la timbale - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Décrocher la timbale

Obtenir un objet convoité, parvenir à ses fins.

Origine

Cette expression date du XIXe siècle.
Elle fait allusion aux mâts de cocagne, souvent dressés dans les villages et enduits de suif ou de savon pour les rendre glissants, au sommet desquels on accrochait des victuailles et/ou une timbale en argent, objets qui appartenaient alors à celui qui arrivait à aller les décrocher.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Décrocher la timbale » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Danemarkda Slaa katten af töndenFaire tomber le chat du tonneau
Allemagne (Bavière)de Es schaffen.Régulier qc.
Angleterreen To hit the jackpotGagner le gros lot
Argentinees Ganarse la loteria.Gagner le lotto.
Espagnees Ver el cielo abiertoVoir le ciel ouvert (= trouver l'occasion rêvée pour obtenir ce qu'on veut)
Grècegr Κερδίζω τον πρώτο αριθμό (Kerdhìzo ton pròto arithmò)Gagner le premier lot
Italieit Vincere il premioRemporter le prix
Italie (Sicile)it SpuntaraccìllaParvenir au bout d'une route qui n'est pas un cul-de-sac
Pays-Basnl een droom in vervulling zien gaanvoir se réaliser un rêve
Belgique (Flandre)nl De hoofdvogel schietenToucher l'oiseau principal (tir à l'arc)
Roumaniero Da lovituraDonner le coup

Vos commentaires
la 1ère "timbale que j’ai décrochée", je ne l’avais même pas convoitée, elle m’a été remise par ma marraine, à mon baptême ... et pour l’obtenir je n’ai que la difficulté de naître, de paraître et de sourire en passant de bras en bras !
Et, dans "mât de cocagne", God, il y a "mât", et il y a "Cagnes (sur Mer)", ce qui signe bien là l’origine marine de l’expresion du jour.
En fait, sur un bateau, ça bouge tellement de partout qu’on est bien obligé d’accrocher sa timbale, dès lors qu’on n’en a pas l’usage, c’est-à-dire qu’on a autre chose de plus urgent à faire que boire un coup. Donc : quand on décroche la timbale, c’est qu’on a fini de marner comme un malade à tirer sur des bouts, ou à se cramponner à la barre dans les aulofées traîtresses, abattées sauvages et autres vagues scélérates.
L’expression est donc aisément compréhensible comme porteuse de joie, repos, bonheur, cigarette, whisky et p’tite pépée... Mais qu’est-ce que je débloque, là ? Bref, vous m’avez compris, hein ?
Allez, bonne nuit, les gosses !
PS : ça y est, mes trains marchent, cahin-caha, deci-delà... Mais j’ai dû désinstaller Ace MegaCodecS, qui a des dll rail-incompatibles, qui coinçaient les aiguillages sans doute. Tchouououououou... Tchouououououou...
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 01h03 : Et, dans "mât de cocagne", God, il y a "mât", et il y a "Cagnes (sur...
"Et, dans "mât de cocagne", God, il y a "mât", et il y a "Cagnes (sur Mer)", ce qui signe bien là l’origine marine de l’expresion du jour."
Y a coca, aussi et t’as dû en ramener quelq feuilles à fond de cale. À ce train-là, tu vas continuer à dérailler sans dll. 
Non ! Je déc... 
Mais je suis d’accord pour le whisky dans la timbale, à condition que cela soit un single malt (un islay bien tourbé, why not) ou un whiskey de derrière les fagots qui te fait grimper aux mâts (de cocagne).
Amiral, mes respects de la nuit !
Bonjour à tous !
Cette fois, je sais d’où vient l’expression ! L’origine en est religieuse : c’est l’ange déchu qui ne suivait pas bien les cours. En effet, il a décroché du latin, Bââl !

@Elpepe : tu as pris l’option waterplouf, pour ton train ? Des fois que tu voudrais l’emporter sur ton bateau-o-o-o 

Excellente journée à tous, marins, poètes et humoristes 
Non, non, Jonayla, ça c’est la version belge ! Mais nous savons bien dans notre hexagonale république que l’origine de l’expression vient d’un ancêtre de Jacques Chirac qui, au XVème siècle, ayant séduit une jeune jouvencelle qui accepta de lui accorder une danse se vantait partout en disant qu’il avait "décroché là-t’un bal" !

Et voilà, je me lève tard et j’oublie de dire bonjour : bonjour du jour à chacune et à chacun ! 
En ce qui concerne le mot cocagne j’ai découvert cette version surprenante (pour moi)de son origine sur cette page. Comme il n’y est pas question de mât, la version maritime de Pepe garde toute sa force.  

Je reprends la plume parce que j’ai aussi trouvé celle-ci sur cette page très sérieuse si on s’en tient à la nature du site en question.

Qui croire ? God a du mérite quand il valide l’origine d’une expression, par Ploton !
le mot "timbale" sonne bien. Il doit sa musicalité à son origine :
"tinbale" serait une altération de "cymbale" , du français "tamballe" atesté depuis 1471, qui lui même vient de "tambour" , issu de l’espagnol "atabal" emprunté à l’arabe. Ouf ! Donc le timbalier joue des timbales (généralement une paire) qui sont des tambours cylindriques.
En 1758 on boit dans des "gobelets en timbale" (en forme de timbale), puis on boit tout simplement dans des timbales, qui sont, avec le temps, réservées aux enfants qui risqueraient de casser un verre. Elle s’offre donc aux baptèmes ... et s’accroche au mât.
Et pourquoi Cocagne ? Le dictionnaire de Menage en 1750 évoque plusieurs hypothèses : d’abord la région de Cucagna, près de Rome, qui serait célèbre pour ses "denrées excellentes et bon marché" , mais aussi une déformation possible de "gogaille" qiui est "une espice de saupiquet, ou de farce". On cite aussi le catalan "coca" : cuire, l’occitant "cocanha" (gateau) qui aurait donné un "cocagne" : "pastel en pâte" etc... Mais en tous cas une liaison étroite avec la nourriture.
On évoque la difficulté de décrocher la timbale , pas de l’accrocher . Normal : on l’accroche avant de dresser le mât , he, patate !...
réponse à . chirstian le 06/01/2007 à 09h20 : le mot "timbale" sonne bien. Il doit sa musicalité à son origine&n...
Avez-vous, dans votre jeunesse, eu l’occasion de voir grimper sinon de grimper vous-mêmes au mât de cocagne ? Dans ma cité-village niçoise quand on faisait la fête du club de volley (le premier de Nice) auquel nous appartenions toutes et tous, on dressait un poteau subrepticement tombé du camion des PTT que des fous enduisaient en même temps qu’eux-mêmes de savon noir et on y hissait une couronne garnie de jambons et de saucissons. Mais franchement, quand ils étaient décrochés, et il y avait toujours quelques artistes pour y parvenir, on avait plus très envie d’y goûter !
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 09h18 : En ce qui concerne le mot cocagne j’ai découvert cette version surp...
très intéressante la page que tu cites !
quant au mot "mât" on ne saurait effectivement nier que son origine vient des bateaux. Et on peut penser que l’idée de faire grimper les jeunes , pour animer les fêtes vient de là.
Mais il faut rappeler que la navigation fluviale était beaucoup plus importante que la navigation maritime : Paris était un port avant d’être une ville d’importance "capitale". C’est dire que le bateau faisait partie de la vie des campagnes, et pas seulement des côtes ... Un mot peut donc venir de la navigation, sans être pour autant d’origine "marine".
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 09h18 : En ce qui concerne le mot cocagne j’ai découvert cette version surp...
God a du mérite quand il valide l’origine d’une expression
C’est bien pourquoi, prétend-il, la critique est aisée quand l’art est difficile... 
réponse à . Jonayla le 06/01/2007 à 09h09 : Bonjour à tous ! Cette fois, je sais d’où vient l&rsquo...
Salut, Jonalayette.

Pour être aussi matinale, un samedi, t’es au bureau, dis?

Des crocs chez la Timbal
C’est le titre des nouvelles aventures de Sinbad, le Mâtin (quel journal!).
La Timbal, veuve de notre ami Pierre. C’est une histoire de vamp. Pire! Ca baigne dans le sang!
réponse à . chirstian le 06/01/2007 à 09h20 : le mot "timbale" sonne bien. Il doit sa musicalité à son origine&n...
Il doit sa musicalité à son origine
Qu’ouïs-je ? Expressio deviendrait-il le lieu de tous les délices mélodiques ? Il est où, l’éditeur de partoches ? Il est où ?
Un mot peut donc venir de la navigation, sans être pour autant d’origine "marine"
Et là, tu me cherches, camarade ? Toute l’histoire de la Marine contredit ton propos, les hommes n’ont pas du tout pensé à construire des bateaux pour traverser les rivières, mais les océans. Ce n’est que bien plus tard que le bateau est devenu moyen de transport, et très accessoirement fluvial : ta considération est bien celle d’un terrien ! Le bateaul a été moyen de découverte et d’aventure principalement. Et d’ailleurs, pour plein de marins, il l’est toujours.
L’ami râle.
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 09h14 : Non, non, Jonayla, ça c’est la version belge ! Mais nous savon...
Dis-moi, Momo, tu confonds un peu, là. C’est quand même de Monica LaBelle, que tu parles là, non? Celle qui allumait les pipes du cher Oncle Bill...
réponse à . file_au_logis le 06/01/2007 à 10h02 : Dis-moi, Momo, tu confonds un peu, là. C’est quand même de Mo...
Eh Filo, lève un peu la tête ! C’est EN HAUT du mât qu’elle est accrochée la timbale, et tout président de la nation "la plus puissante du monde" qu’il fut, son outil personnel pour être respectable sans doute, n’a pas les dimensions d’un mât de misaine ni de cocagne !
réponse à . chirstian le 06/01/2007 à 09h38 : très intéressante la page que tu cites ! quant au mot "m&acir...
Sûrement, sûrement.
Le problème est que Momo cite DEUX pages dans son intervention 6, et que tu ne fais référence qu’à l’une d’entre elles. En fait, elles sont toutes les deux intéressantes, à plusieurs points de vue.
La première, parlant du Pays de Cocagne, donne plusieurs origines possibles du mot Cocagne. Elle parle également cependant aussi du mât de Cocagne. Dès lors, quand notre Momo nationale nous dit qu’elle ne fait pas référence au mât,
Comme il n’y est pas question de mât, la version maritime de Pepe garde toute sa force.
j’en conclus que, ou bien elle n’est pas encore bien réveillée, ou alors, elle a oublié de mettre ses lunttes...
Par contre, le contenu de la page est parfois curieux:
Aux XVIe et XVIIe siècles, on élevait, sur une place de Naples, une montagne en éruption qui lançait des saucisses, des viandes cuites, des macaronis, lesquels roulaient sur le fromage râpé dont la montagne était couverte
Je savais que l’Italie a une tradition cul-inaire bien assise, mais je me demande quand même comment ils pouvaient arriver à faire un truc pareil, et ce que cela pouvait bien goûter...
Par contre, j’ai quand même de sérieux doutes sur l’origine de l’expression "Pays de Cocagne" donnée dans la deuxième page citée par Momolala, qui m’en apprend quand même bien d’autres choses sur la couleur pastel.
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 10h05 : Eh Filo, lève un peu la tête ! C’est EN HAUT du mâ...
Comment le sais-tu? As-tu vérifé?
Nous avons des petits nouveaux sur le site depuis quelques jours: Hermès, le messager aux pieds ailés, Blossomgirl qui sent bon le printemps et Mimi91 qui ne nous donne pas son âge ici.
Bienvenue chez vous, faites-nous profiter de vos connaissances, émois, coups de coeur, coups de gueule (pas de trop quand même), et amusez-vous avec nous.
Intervenez souvent, c’est tout le mal que je vous souhaite...
Avec la bénédiction de
l’AustroGod
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 09h18 : En ce qui concerne le mot cocagne j’ai découvert cette version surp...
la version maritime de Pepe garde toute sa force
Voilà qui, de toute façon, finira bien par mettre tout le monde d’accord, puisque Momolala se range fidèlement à mes assertions, même quand elles sont capillotractées (ce qui est extrêmement rare, convenons-en).
NB : Pépé garde aussi sa force, les filles...
Si tu connaissais mon VRAI nom, tu n’oserais pas poser la question ! 
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 10h26 : la version maritime de Pepe garde toute sa forceVoilà qui, de toute fa&cc...
J’ai pris parti, c’est vrai, mais personne n’ayant encore démontré le contraire, je maintiens que ta version des faits reste plausible !

Tiens, une annonce Google pour toi, à condition que tu nous expliques de quoi il s’agit :

Goélette turque à vendre
Goélette en bois 17m très bon état Goélette à vendre pas chere 85000€
www.medturk.com

Goélette "pas chèèèèr" avec cargaison turque ?
Une autre définition et une source de l’expression du jour dans le "dictionnaire d’argot" :
"décrocher la timbale
arriver bon premier, réussir ; réussir
Il y a trop longtemps que je vous promets de faire sauter vos galons. Vous allez décrocher la timbale
Allusion au mât de cocagne où le premier arrivé décroche le premier prix qui est généralement une timbale ; cette expression est populaire depuis la représentation de la pièce intitulée la Timbale (VIR) /"

Je n’ai trouvé aucune mention de cette pièce (de théâtre ?) mais seulement d’une oeuvre musicale de 1872 de Léon Vasseur dont vous pourrez ECOUTER l’ouverture sur cette page. Par contre je n’ai pas trouvé de commentaire sur son livret et j’ignore donc si c’est de cette oeuvre qu’il est question dans la définition précédente.
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 10h46 : J’ai pris parti, c’est vrai, mais personne n’ayant encore d&ea...
Dans "Goélette turque", il y a Goélette, et il y a turque. Prenons les termes un par un :
- Goélette : cette page, pour les images, par exemple, et puis cette page pour la définition.
- turque : adjectif féminin singulier, désignant un pays d’Asie, la Turquie. Le roi de France Jacquot Premier refait de temps en temps les atlas de géographie, plaçant la Turquie en Europe lorsqu’il la voit depuis Ankara, et en Asie lorsqu’il la voit depuis Erivan, par le petit bout de sa lorgnette. Il faut dire qu’à son âge, la vue baisse et la retraite est bien méritée. N’empêche qu’il les prend quand même pour des têtes de Turcs.
Alors, Goélette turque, tu comprendras aisément, Momolala, que c’est une espèce de bateau en bois avec deux mâts en bois, plein de Turcs en bois -non, là, je déconne, je pense aux poupées russes...-, dont la route est assez mal tracée, et qui cabote entre quatre mers (Noire, Marmara, Egée, Méditerranée)...
Après, il y a "à vendre". Mais là, moi, je me souviens de l’Histoire, et c’est encore une histoire de blé. Alors, prudence...
Tiens, Filou : une info de chez toi, à cette page.
Fait pas bon prendre un officier d’Etat civil pour une bille, chez toi, dis donc ! Ah, elle a décroché la timbale, là, la convoleuse, hmmm ? Condamnée à dix longues semaines d’abstinence supplémentaires, que son frifri la démangeait déjà depuis deux bonnes dizaines d’années, la pauvrette !
Décrocher la timbale > expression à portée spirituelle.
(Non, tout ne vient pas de la marine mon cher Elpépé).

Voici donc un rite païen à l’opposé d’un autre, celui-là même qui veut qu’on élève d’abord son esprit pendant que le ventre, lui, fait ou ferait en principe : pénitence.
Certes, il fait bon boire et manger mais s’élever, c’est avant tout, élever son âme au firmament. C’est comme cela qu’on décroche les bonnes faveurs Célestes.

Décrocher la timbale, en l’honneur de qui, de quoi sinon d’un faux dieu au « teint Baal ». Désigné dans la Bible comme rassembleur des fausses divinités.

Moralité : faire des efforts pour soulager son ventre, fut-ce par un exploit sportif ne gommera pas la nécessité absolue de nourrir son esprit d’autant. Sans doute, autrefois, certains courageux s’essayaient à la prière pour y parvenir au haut du mât. (Père et Fils).

Il faut bien s’amuser me direz-vous ! Oui, Bien sûr ! Mais vous noterez la peu subtile portée phallique associée au mât et la portée éphémère associée à la récompense. Donc, il convient de se méfier des plaisirs qui en entraînent d’autres.

J’y vois une corrélation pas si éloignée que cela avec l’addiction aux jeux, au casino par exemple chez certaines personnes si excitées par avance de décrocher timbales ou autres hypothétiques lots qui seront de toutes façons très probablement et très vite, réinvestis aussi sec en autres plaisirs tout aussi « piègeux », jusqu’à en perdre la tête, ce qui contribuera fatalement à égarer petit à petit leur fragile esprit.

Ici, en symbolique, le savon ne sera rien d’autre que la prétention, l’envie voire la convoitise. Mais au sortir d’un tel endroit, la lingette est fournie, n’est-ce pas ?
On s’en laverait donc les mains d’avoir perdu des sommes d’argent qui auraient certainement été plus utiles ailleurs. Mais ce n’est pas nouveau comme attitude.

Le recul vis-à-vis du mât est donc nécessaire, voire salutaire.
Rassemblez-vous tous place du village, je vais vous parler de l’utilité d’un mât qui en supportant un oriflamme bon ton, surplombe également l’Autel lors des cérémonies au cœur/choeur des églises. Non par plaisir mais par volonté à afficher bien haut au vu et au su de tous, de modestes prétentions à élever sa foi. Modestes car beaucoup de « fidèles », affichent très haut des vocations spirituelles qu’ils s’évertuent ensuite à brimer et à réprimer…. Faute à la faute ! D’où l’intérêt de la pénitence

A chacun donc ses espérances, immédiates ou en devenir. L’avenir est dans la timbale, oui, mais espérons qu’elle soit alors, gage d’excellente sonorité à l’oreille du tout-venant.

Pardon pour la longueur chers Ami(e)s.
réponse à . <inconnu> le 06/01/2007 à 13h41 : Décrocher la timbale > expression à portée spirituelle. (N...
Ben si, Yannou, çui-là vient bien de la Marine... Demande à Momolala, elle a un argument imparable : tant que tu ne démontres pas le contraire, mon bateau flotte ! Brave Momolala... 
réponse à . <inconnu> le 06/01/2007 à 13h41 : Décrocher la timbale > expression à portée spirituelle. (N...
C’est comme cela qu’on décroche les bonnes faveurs Célestes.
Oh, God, en plus de faire pénitence, comment peut-on élever son âme pour décrocher tes faveurs ? 
Il n’a pas tout bien espliqué Yannou ... surtout dans son paragraphe "moralité"
Hier, je n’ai eu aucun effort à faire pour soulager mon ventre et j’ai nourri mon esprit des savants commentaires et débats des Expressionautes fort en verve ... Que faire de + ?
Bonjour à tous.
Eh bien moi il y a trente ans ,le 6 janvier, j’ai décroché la timbale,je l’ai prénomée Anne ,pour vous elle est devenue Cannelle .
Bonne journée à tous.
réponse à . cotentine le 06/01/2007 à 14h12 : C’est comme cela qu’on décroche les bonnes faveurs Cél...
"Que faire de + ?"

Sourire avec les Anges, ça devrait suffire…
C’est une recette.

Ce que tu n’as pas bien compris, germe en toi Cotentine. Bientôt pousseront les fleurs et tu les cueilleras pour les réunir en un seul pot. Et, réunies en un seul pot, l’alchimie prend, c’est-à-dire, la beauté subite, de celle qui foudroie.
On parle ici d’évidence.
(Je sais, c’est un peu compliqué ces métaphores, mais, j’aime bien en user).
réponse à . louisann le 06/01/2007 à 14h29 : Bonjour à tous. Eh bien moi il y a trente ans ,le 6 janvier, j’ai ...
Ce n’est pas une cannelle honnie au moins ?

J’espère qu’elle aussi est adepte des scooters roses. Tu comprends, ça donne plus de chances à Chirstian d’attraper quelque chose. Chose n’étant pas un bon mot. Flamand rose en scooter, ça passe mieux.

Bises Louisann, je vois qu’ « il » te délaisse ce bougre de Chirstian… L’amour a horreur du vide, n’est-ce pas ?
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 14h00 : Ben si, Yannou, çui-là vient bien de la Marine... Demande à...
@ Elpépé : Ton bateau flotte ! En es-tu bien certain ? Parce que les bateaux, c’est comme les illusions, on pense que ça flotte jusqu’à ce que l’on s’aperçoive qu’en réalité, ils chevauchent une mer qui elle-même flotte au-dessus de terres sous-marines. Eh, c’est logique de dire ça comme ça non ?
réponse à . <inconnu> le 06/01/2007 à 15h18 : Ce n’est pas une cannelle honnie au moins ? J’espère qu...
Eh oui, ainsi va la vie !!!!
Bah, remets les gaz et va voir ailleurs. Tiens si tu y crois, tu décrocheras la lune ou plutôt « Pierrot la lune », qu’on surnomme « Pierre Timbale » et non « Pierre Tombale ». Mais ne timbale pas trop vite non plus, faut le soumettre à une batterie de questions pièges le gars.

Au fait, y’a-t-il un Pierre ici qui ferait l’affaire ?
S’agit de savoir monter… en scooter avec Louisann pour à deux, prendre en douceur les virages de la vie et + si bonne vista.
Olé !
réponse à . <inconnu> le 06/01/2007 à 15h36 : Bah, remets les gaz et va voir ailleurs. Tiens si tu y crois, tu décroche...
Oui mais Pierre qui roule.............
réponse à . <inconnu> le 06/01/2007 à 15h19 : @ Elpépé : Ton bateau flotte ! En es-tu bien certain&nbs...
Dans la catégorie sodomie des diptères, ton raisonnement est impayable ! C’est pourquoi je ne t’en donnerai pas deux sous (marins).
N’ayant, pour le moment, pas eu d’expérience de naufrage, j’affirme que mon bateau flotte. Un marin possède un sens pratique -j’allais dire terre-à-terre, mais c’est mer-à-mer, en fait- qui lui fait développer des repères là où le plus grand nombre ne voit rien. Ainsi, là où tu places ta réalité physique, rien ne peut me servir à naviguer. Donc, ça ne sert à rien, donc ça encombre le bord, où la place et le poids doivent être comptés. Tu comprends ?
Non, je vois bien que tu as du mal. Bon, écoute, quand je viendrai ratisser les côtes d’Armor et finistériennes, je te ferai signe pour que tu montes à bord. Et tu verras comme ça flotte bien, un bateau, même recouvert par la mer en furie ! Question de liquide, c’est archi-méditerranéen connu. Bon, tiens, puisqu’il est question de liquide, je vais m’en pousser un gorgeon derrière la cravate, moi. Enfin, façon de parler, car je ne porte plus de cravate depuis lulure. Allez, à la tienne, Terrien !
Moi, c’est Pierre qui flotte, de préférence. Et j’aime beaucoup les scooters roses, mais sans exclusive bien entendu. De toute façon, je le redis ici : quand je serai grand, je serai un marin bigame, et j’aurai deux femmes dans chaque port...
Pour l’instant, je suis encore un peu craintif !
Meuh non, c’est de la fanfaronnade, Louisann ! Tu sais bien comment sont les hommes, hein ? Remarque, nous aussi, on sait comment vous êtes... 
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 10h42 : Si tu connaissais mon VRAI nom, tu n’oserais pas poser la question !...
Alors, c’est vrai, c’était TOI?
Je me disais bien que je t’avais déjà vue quelque part, mais - bien élevé comme toujours - je n’ai pas posé la question...
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 10h46 : J’ai pris parti, c’est vrai, mais personne n’ayant encore d&ea...
Goelette turque à vendre???
Ou bien elle est en état de prendre la mer, et les turcs sont pas cons: pas vendre...
Ou bien c’est une épave (flottannte?) et ils veulent s’en débarasser...
Ou bien elle a servi a faire du commerce illicite: drogues, armes, esclaves, elle est recherchée par toutes les polices du monde et ils veulent s’en débarasser ...
T’as le choix...
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 13h34 : Tiens, Filou : une info de chez toi, à cette page. Fait pas bon pren...
T’en fais pas, c’est de sa faute. T’aurais dis non à ta BB à adhésion totale, toi? Bon, c’est vrai, t’aurais pas osé, d’accord, mais quand même...
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 13h11 : Dans "Goélette turque", il y a Goélette, et il y a turque. Prenons...
La goélette est le bateau qui me fait le plus rêver. C’est ce que je préfère dans le festival de Cannes, les jolies goélettes qui mouillent au large. Quand j’allais sur la mer avec mes loupiots on se faisait du lèche-marine en direct. C’est autre chose que les immeubles flottants qui stationnent là le reste de l’année.

En ce qui concerne cette annonce, je penserais kif kif Filo, d’où ma question à propos de la cargaison turque. Je confirme donc, s’il en est besoin, prudence !
réponse à . louisann le 06/01/2007 à 14h29 : Bonjour à tous. Eh bien moi il y a trente ans ,le 6 janvier, j’ai ...
BON ANNIVERSAIRE, CANELLE!

C’EST LA FETE DES ROIS, AUJOURD’HUI, NE L’OUBLIONS PAS!!!

TRENTE BOUGIES SUR LA GALETTE

B R A V O - BRAVO!!!
réponse à . file_au_logis le 06/01/2007 à 16h04 : T’en fais pas, c’est de sa faute. T’aurais dis non à ta...
Pas d’accord Filo : votre officier d’état civil manque singulièrement d’humour quand même. Pour ceux que je fais, il m’arrive parfois de ne pas bien entendre la réponse des futurs époux ; l’employée leur rappelle discrètement qu’il faut être sérieux car la loi est chose sérieuse, et on reprend avec la solennité nécessaire. Vont pas m’obliger à revenir en dixième semaine quand même ! Ni même avant, d’ailleurs !
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 16h07 : La goélette est le bateau qui me fait le plus rêver. C’est ce...
c’est vrai qu’en plus, c’est sa fête aujourd’hui:
la goelette des rois!
réponse à . file_au_logis le 06/01/2007 à 16h08 : BON ANNIVERSAIRE, CANELLE! C’EST LA FETE DES ROIS, AUJOURD’HUI, NE ...
Il n’y a pas d’icônes à bougies alors je triche : iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Le compte y est !
Bon anniversaire Cannelle !
réponse à . file_au_logis le 06/01/2007 à 16h04 : T’en fais pas, c’est de sa faute. T’aurais dis non à ta...
Alors là mon Filou, c’est mal me connaître ! BB, je ne lui ai jamais dit oui "pour la vie" (comme on connaît ses seins, on baise au Nord*, hein ?). Et comme, de son côté, elle n’en fait qu’à sa tête**, de temps en temps je suis obligé de lui voler dans les plumes, histoire de varier, hein ?
Bref, on rigole bien, BB et moi. La galipette farceuse, quoi... Les joyeuses en liesse (poil aux tresses). Ah, ça se passe moins tristement que dans ce couple autrichien, je te le garantis...
* c’est-à-dire une cinépimastie, je le rappelle aux ceusses qui auraient des troubles de l’érection la mémoire
** les fellations de BB, c’est quand même un truc à t’en décrocher les (thym)balles, tellement c’est une furie, quand elle s’énerve...
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 16h07 : La goélette est le bateau qui me fait le plus rêver. C’est ce...
La goélette est le bateau qui te fait le plus rêver ? Pas moi, car j’aime bien le gréement sloop (un seul mât, voiles bermudiennes, voir cette page), beaucoup plus simple à manœuvrer seul, de mon point de vue. Mais il est vrai que je raisonne, moi, depuis le pont d’un voilier plus qu’à le regarder depuis la terre. C’est vrai que c’est beau, une goélette. Mais un brick aussi ! Et un trois-mâts barque, dis ?
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 16h47 : La goélette est le bateau qui te fait le plus rêver ? Pas moi,...
J’ai beaucoup admiré le Belem qui était à Paris un jour où j’y étais moi-même. C’est bien un trois-mâts barque ? Par contre je n’ai jamais vu de brick, les rassemblements de vieilles voiles de cette dimension ne se faisant pas sur la Méditerranée. De toutes façons, même dans le golfe de Saint-Tropez je ne mets pas les pieds tant il y en a d’étrangers que j’aurais peur de ne pas retrouver les miens !
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 17h18 : J’ai beaucoup admiré le Belem qui était à Paris un jo...
Quoi ! Mais un port sans étrangers, ce n’est pas un port... Remarque, Saint-Tropez, la seule jouissance que j’en ai, c’est d’aller prendre un pot chez Sénéquier après l’avitaillement pour partir en Corse, quand la météo nous empêche de partir directement de Toulon. Et, le fin du fin, c’est de parvenir à leur subtiliser la carte, objet de convoitise de tous les collectionneurs qui tapissent les murs de leurs toilettes de cartes de restaurants huppés ou de boîtes in.... Véridique ! Mais il faut ruser ferme, et débarquer nombreux, c’est plus facile. Vous devriez y faire une razzia, la bande du Sud...
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 15h44 : Dans la catégorie sodomie des diptères, ton raisonnement est impay...
"Donc, ça ne sert à rien, donc ça encombre le bord, où la place et le poids doivent être comptés. Tu comprends ?"

Je comprends que BB, elle cravache dur pour garder sa place à bord. Pauvre Elle !

Mon élément, c’est pas la terre, c’est l’Air ! Je suis ici (sur terre) par erreur, j’en suis convaincu. 
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 15h53 : Moi, c’est Pierre qui flotte, de préférence. Et j’aime...
"Meuh non, c’est de la fanfaronnade, Louisann ! Tu sais bien comment sont les hommes, hein ?"

Que cela ne t’empêche pas d’écrire ici tes péférences, goûts, aspirations et tendances... Comme nous aimerions mieux te connaître Louisann...
réponse à . <inconnu> le 06/01/2007 à 18h18 : "Donc, ça ne sert à rien, donc ça encombre le bord, o&ugrav...
Dis-donc Yannou, en tout il faut laisser du temps au temps ! Et puis être sur terre te permet, je l’espère, de monter au 7ème ciel sans t’y habituer ! Mauvais, mauvais, les habitudes !

Alors, comme tout le monde, purgatoire terrestre pour Yannou, pour gagner tes ailes définitives SI tu peux y prétendre, non mais, jeune présomptueux ! 
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 17h30 : Quoi ! Mais un port sans étrangers, ce n’est pas un port... Re...
Tu as sans doute raison, mais je parle des estrangers terrestres et je fuis la côte en été. J’ai horreur de la foule, du bruit, de l’odeur des huiles solaires, des embouteillages, du m’as-t-vuïsme. Là je reste dans mon village ou j’arpente l’Estérel de long en large à l’aube quand ce n’est pas interdit par la trop grande sécheresse et le vent.
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 18h50 : Tu as sans doute raison, mais je parle des estrangers terrestres et je fuis la c...
Comme je te comprends ! L’enfer, c’est les autres*... Trop de temporains autour de soi, on manque vite d’air, hein ? Alors, moi aussi, je fuis la côte. Et pas qu’en été, d’ailleurs.
Loin au large, c’est fou comme ça chute, les temporains au kilomètre carré. Le tout grand pied, vois-tu, c’est de se retrouver seul à la barre, la nuit, quand les copains dorment tous en bas, et qu’il n’y a pas un fanal sur tout l’horizon. A ce moment-là, tu es vraiment seul, dans un monde sans percepteur, sans banquier, sans opérateur de téléphonie mobile ni internet ni télévision, et TU SURVIS QUAND MÊME !!! Juste de l’eau en dessous et du vent au-dessus. Un vrai régal, car tu décroches la timbale, là !
* J-P Sartre
réponse à . momolala le 06/01/2007 à 09h18 : En ce qui concerne le mot cocagne j’ai découvert cette version surp...
Ah, le pays de cocagne ! Il existe et se situe en gros du côté d’Albi - Toulouse -Carcassonne : c’est la région dont la richesse s’est bâtie très rapidement sur le pastel (appelé waide dans le Nord), dont les feuilles macérées puis comprimées sont séchées en grosses boules qu’on appelle des cocagnes.Hélàs, la venue d’autres teintures (l’indigo, si mes souvenirs sont bons) a provoqué le déclin tout aussi rapide de cette région encore -relativement- peu fréquentée des touristes.

A recommander vivement !

GuideV-Hobbes
Mazette ! Encore une ! Une presque neuve, une timide qui n'est apparue qu'une fois !

J'ai lu les propos des voisins du d'ssus... De temps en temps, ils décrochent la timbale - parce que God s'est décarcassé pour ça, s' pas - mais de temps en temps seulement !

Sinon, ils parlent de tout, de rien et même d'autre chose. Comme nous !


Point de timbale chez not' Georges... quelques décrochages, quelques mâts dont un bien connu que je laisse à Bouba – ne le rate pas ! – et celui-ci :

Si l'mari faisait du bateau,
Il lui parlait de tirant d'eau,
De voiles, de mâts de misaine,
De yacht, de brick et de steamer,
Lui, qui souffrait du mal de mer
En passant les ponts de la Seine.


Sur la même page, voici les mots et les notes.
Dans ses Nouvelles pensées échevelées, M'sieur Stanislaw Jerzy Lec (vous connaissez vous ? moi non...) donne ce sage conseil que chirstian appréciera sans aucun doute :

N'essaie pas de décrocher la Lune. Elle doit encore servir.

Bonne nuit... et restez accrochés à vos rêves !



réponse à . DiwanC le 16/09/2016 à 02h34 : Point de timbale chez not' Georges... quelques décrochages, quelques m&ac...
Auprès de mon arbre bien sûr..........

Mais, toi, tu manqu' à l'appel,
Ma vieill' branche de campagne,
Mon seul arbre de Noël,
Mon mât de cocagne


On boit le café dans la timbale ?
réponse à . Elpepe le 06/01/2007 à 17h30 : Quoi ! Mais un port sans étrangers, ce n’est pas un port... Re...
aller prendre un pot chez Sénéquier

8 € le demi....la première fois que j'ai mal au cul en buvant une bière...

Bon j'étais paraît il assis sur la chaise à Chirac quand il va boire son mandarin-citron-curaçao juste à côté de la table où Barclay avait dragué sa dernière blondasse anorexique mais quand même...c'était hors saison !....

Tant qu'à naître Varois j'aurais pas pu être Tropézien et m'appeller Sénéquier ?
Ça aurait été cocagne !

La prochaine fois j'irais amarrer mon zodiac à Cavalaire, c'est moins cher....
Ma mémé employait souvent l'expression "Cocagne !" pour signifier qu' il n’y avait pas de raison de s’inquiéter....

- Tu lui as dit de te rappeler ?
- Cocagne ! Il se débrouillera bien seul


Suisse
- Tu es prof de quoi, et où ?
- latin, Bâle...
- prof de musique ?
réponse à . DiwanC le 16/09/2016 à 02h21 : Mazette ! Encore une ! Une presque neuve, une timide qui n'est apparue...
À te lire, on les prendrait presque pour des extraterrestres. 
Au Japon, ils décrochent les trains balle...
réponse à . Mintaka le 16/09/2016 à 07h57 : À te lire, on les prendrait presque pour des extraterrestres. ...
Vu les pseudo aujourd'hui disparus c'est à peu près ça...
En Corrèze les élus d'une ville ou les jeunes mariés (je sais plus)peuvent mettre une sorte de mât de cocagne dans leur terrain. Encore une vieille tradition qui perdure.
Expression aussi utilisée pour les mauvaises surprises qui font suite à une bêtise.
Et une bonne timbale de fruits de mer ? faut plonger profond pour la décrocher !
LE JEU DES MOTS CACHÉS (294) INSTRUMENTS DE MUSIQUE-4
Trouvez, dans le texte ci-dessous, 18 INSTRUMENTS DE MUSIQUE .
Aujourd'hui, j'espère que je pourrai vous mettre une bonne...note ! 

- Salut, qu’est-ce que tu fais ?
- Lire...
- Quoi ?
- Hesse…
- Ah, beau Hesse…j’ai tous ses bouquins….
- Mais c’est du pognon ça ! moi, je les emprunte à la bibliothèque ! Enfin…chacun claque son fric comme il veut…Quel bon vent t’amène ?
- Oh, rien de spécial, en me promenant ce matin je vis, au long du fleuve ta femme…ça me fit penser à toi, voilà !
- Avec Claire on s’est un peu fâché tout à l’heure, ça lui a donné le bourdon et elle est allée faire un tour…
- Dis donc, elle a un corps splendide et sa robe était assez provocatrice; j’ai remarqué des types le regard posé sur elle, tu n’as pas peur qu’elle te trompe quand elle est en colère ?
- Si jamais un jour elle me met les cornes, je l’emmène au bois, dans un coin perdu, et je luis fais la peau !
- C’est ça ! Et ensuite on prend la corde et on se pend ! Non ? Ne sois pas cloche, c’est une réaction d’homme primitif, ça, la vie elle te donne toujours une deuxième opportunité ! Mais on n’obtient rien sans lutte !
- Oh là ! Du calme ! Je plaisantais, voyons, on s’aime comme le premier jour, ce n’est rien de grave, ça lui passera…Elle ne va pas m’abandonner on est trop bien ensemble !
réponse à . joseta le 16/09/2016 à 10h26 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (294) INSTRUMENTS DE MUSIQUE-4 Trouvez, dans le ...
Quinze en première lecture et dix-sept après deux vérifications car tes mots ne sont pas là par hasard...

Quant au dix-huitième, quel est-il ? Un piano à pouces camerounais ? Un psaltérion moyenâgeux ? Et sous quel nom le caches-tu ? Je le découvrirai ce soir !

Bon... je ne décrocherai pas la timbale* mais je ne serai pas bien loin du haut du mât (comme disait Alexandre !).

* Yeeess !
En Suisse aussi...

Quant à moi, je viens de décrocher la 69 ! 
Il fut un temps où Elpepe, Lange et quelques autres se battaient pour l'avoir !

Mince... je n'avais pas lu ton intervention de 7 h 53.

réponse à . DiwanC le 16/09/2016 à 11h08 : Quinze en première lecture et dix-sept après deux vérificat...
du haut du mât

Ça me rappelle l'histoire de l'amiral japonais Duho Duma qui avait appellé son fils Ishi.....

L'expression vient peut être de la marine........
réponse à . DiwanC le 16/09/2016 à 11h08 : Quinze en première lecture et dix-sept après deux vérificat...
Bon... je ne décrocherai pas la timbale* mais je ne serai pas bien loin du haut du mât (comme disait Alexandre !).
clap clap clap...
Obtenir un objet convoité
- Qu'est-ce qu'ils transportent ces jolis navires de commerce ?
- sur cette route, les convois, thé...
- oui, oui, convoités...mais qu'est-ce qu'ils transportent ?
bof !
réponse à . mickeylange le 16/09/2016 à 11h47 : Bon... je ne décrocherai pas la timbale* mais je ne serai pas bien loin d...
C'est trop !
réponse à . BOUBA le 16/09/2016 à 11h36 : du haut du mât Ça me rappelle l'histoire de l'amiral japo...
Ça ne doit pas être facile à porter...
Préfèrerais me prénommer Germaine !

Enfin ! l'automne et sa corne d'abondance ! Ma saison préférée. Chaque année nous décrochons cette timbale 
Oui mais Germaine Duho Duma........bof...
réponse à . le gone le 16/09/2016 à 14h21 : Enfin ! l'automne et sa corne d'abondance ! Ma saison pr&eac...
Hé ben moi je hais l'automne et ses jours réduits à peau de chagrin, je préfère l'hiver et ses jours qui rallongent....
Vivement le 21 décembre et son solstice salvateur...
De la lumière, nom de dieu de la lumière !!

Cette année j'irais assister au marché de Noël en Alsace car je veux voir le fameux solstice de Strasbourg...
...après avoir perdu six chèvres de la même manière, il en acheta une septième ; seulement, cette fois, il eut soin de la prendre toute jeune, pour qu’elle s’habituât mieux à demeurer chez lui.

- Yeeess ! Avec elle, j'ai décroché la timbale ! se dit M. Seguin. Eh z'y va Gringoire ! J' t'assure, elle est d'enfer c'te bestiole ! c'est à s' tap ! On va se faire un maximum de blé avec son fromage !


Comme d'habitude, Madame Daudet révisa le manuscrit de l'Alphonse et ça donna :

Ah ! Gringoire, qu’elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin ! qu’elle était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier…

Du gnan-gnan quoi…

Mais non, Bouba, j' rigole ! Je l'aime notre Alphonse ! Rien qu'à le lire, on entend les clarines des troupeaux de la transhumance… on sent le thym et l'estragon... on est décoiffé par le mistral !

On peut qu'en sont temps Neil Amstrong, lui, a vraiment décroché la timbale, en l'occurrence La Lune... 
réponse à . le gone le 16/09/2016 à 14h21 : Enfin ! l'automne et sa corne d'abondance ! Ma saison pr&eac...
L'automne fait les bruits froissés
De nos tumultueux baisers.
Dans l'eau tombent les feuilles sèches
Et sur ses yeux, les folles mèches.
Voici les pèches, les raisins,
J'aime mieux sa joue et ses seins.
Que me fait le soir triste et rouge,
Quand sa lèvre boudeuse bouge ?
Le vin qui coule des pressoirs
Est moins traître que ses yeux noirs.

Charles Cros (1842-1888)[/i]

Il y en a des centaines d'autres si jolis poèmes qui chantent l'automne, ses couleurs... et les sanglots de ses violons qui bercent nos cœurs d'une langueur monotone.*

Et dire que certain n'aime pas l'automne... Pfff... Navrant...

*Merci M'sieur Verlaine.
réponse à . BOUBA le 16/09/2016 à 11h36 : du haut du mât Ça me rappelle l'histoire de l'amiral japo...
Ça me rappelle l'histoire de l'amiral japonais Duho Duma qui avait appellé son fils Ishi.....

L'expression vient peut être de la marine......
évidement que ça vient de la marine.
Mais c'est pas une timbale ni un japonais qu'il y a en haut du mât c'est une pomme ! la preuve
Oui mais Germaine Duho Duma........bof...
C'est la branche cadette des Desgrands-Lacour.
Celle qui est restée en Bretagne et que les Desgrands-Lacour qui sont pas fiers invitent souvent à boirleter* pour pas faire les snobs.

*boirleter: verbe du premier groupe d'origine perfide (Dictionnaire franco-perfide de Jean-Marie Bigard)
réponse à . joseta le 16/09/2016 à 10h26 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (294) INSTRUMENTS DE MUSIQUE-4 Trouvez, dans le ...
Trop de savon sur le mât pour moi, j'en ai que 12 !
réponse à . ipels le 16/09/2016 à 16h54 : Trop de savon sur le mât pour moi, j'en ai que 12 !...
Ben flûte alors...y'a pas de quoi rouler sa caisse, hein ?

Redif
- Tu connais toi un instrument de musique soviétique ?
- Oui, luth, parce que luth est russe...

1) CAISSE (qu’est-ce…)
2) LYRE (lire)
3) ABOÈS (ah, beau, Hesse)
4) CLAXON (claque son…)
5) VIOLON (vis au long)
6) CLAIRON (Claire on…)
7) BOURDON
8) COR (corps)
9) TIPLE (types le…)
10) TROMPE
11) CORNE (cornes)
12) HAUTBOIS (au bois)
13) APPEAU (la peau)
14) ACCORDÉON (la corde et on…)
15) CLOCHE
16) VIÈLE (la vie elle)
17) LUTH (lutte)
18) BANDONÉON (m’abandonner on…)
Voilà !


réponse à . joseta le 16/09/2016 à 17h25 : Redif - Tu connais toi un instrument de musique soviétique ? - Oui, ...
C'est l'appeau (de lapin !) qui me manquait...
Appeau → instrument de musique ? Si j'en crois M'sieur Reverso c'est un instrument destiné à imiter les cris d'oiseaux pour les attirer.
Mais bon... si tu le dis M'sieur le Directeur...

réponse à . mickeylange le 16/09/2016 à 16h53 : Oui mais Germaine Duho Duma........bof...C'est la branche cadette des Desgr...
Je te l'ai toujours dit que les Desgrands-Latour étaient charmants !
D'ailleurs, faut que j'aille les voir. À tout bientôt !
 
réponse à . DiwanC le 16/09/2016 à 15h34 : ...après avoir perdu six chèvres de la même manière, ...
et l'estragon
..
L’estragon (Artemisia dracunculus) est une plante herbacée vivace semi-persistante de la famille des Astéracées (Composées) originaire d'Asie centrale

...Vois pas ce que l'estragon vient faire chez Daudet..
réponse à . joseta le 16/09/2016 à 17h24 : Ben flûte alors...y'a pas de quoi rouler sa caisse, hein ? ...
Pas de quoi rouler des mécaniques non plus, ni faire résonner musettes.
Pas grave. Je laisse les saucisses et les jambons. Ce sera de la soupe.
réponse à . DiwanC le 16/09/2016 à 17h42 : C'est l'appeau (de lapin !) qui me manquait... Appeau → inst...
Aujourd'hui aussi, je me fais sifflet siffler ? 
réponse à . ipels le 16/09/2016 à 19h19 : Pas de quoi rouler des mécaniques non plus, ni faire résonner muse...
musettes
Monsieur Slepi, avec Euterpe, la MUSE ÊTES-vous fâché ? 
réponse à . BOUBA le 16/09/2016 à 18h41 : et l'estragon.. L’estragon (Artemisia dracunculus) est une plante he...
Eh bien, il serait temps que l'Alphonse en sème !
D'autant que l'estragon a besoin de plein soleil et d'un sol caillouteux ; c'est bien comme ça chez toi, non ?

Et je lis : "Cette plante très employée tout autour de la Méditerranée..." → cette page.

Alors puisque tu veux le Daudet, il faut prendre l'estragon... et pis c'est tout !


réponse à . joseta le 16/09/2016 à 19h53 : musettes Monsieur Slepi, avec Euterpe, la MUSE ÊTES-vous fâch&eacu...
Ben non voyons.
C'est l'automne, les feuilles tombent du mât, je m'a.muse avec l.érato.
réponse à . ipels le 16/09/2016 à 20h23 : Ben non voyons. C'est l'automne, les feuilles tombent du mât, je...
Excellente réponse !
Moi, ce matin à la télé, j'ai vu un opéra et j'ai vu, aussi, les petits rats tôt....

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Décrocher la timbale » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?